En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes qui figurent dans le schéma de l exercice précédent.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes qui figurent dans le schéma de l exercice précédent."

Transcription

1 1.1.1 Circuit économique Nommez les flèches et les agents économiques du schéma ci-dessous, en tenant uniquement compte des flux financiers Entreprise Revenus 2. Investissement 3. Banque 4. Epargne 5. Ménages 6. Consommation 7. Etranger 8. Exportations 9. Importations Circuit économique En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes qui figurent dans le schéma de l exercice précédent Argent payé par les entreprises (employeurs) à leurs employés (personnes privées) en échange de leur travail Argent que les banques mettent à disposition des entreprises pour leur permettre de financer leur développement et leurs projets 3. Organisme financier recevant des dépôts d argent et prêtant de l argent 4. Argent déposé auprès des banques par les personnes privées 5. Personnes privées 6. Achats des personnes privées auprès des entreprises 7. Entreprises et personnes situées hors de Suisse 8. Biens et services créés en Suisse et vendus à l étranger 9. Biens et services créés à l étranger et achetés en Suisse 1

2 1.1.3 Circuit économique Pour chaque numéro dans le circuit ci-dessous, indiquez un exemple de flux monétaire correspondant. 1 Ménages 4 2 Etat 7 Banques Entreprises 8 1. Dépenses de consommation 2. Salaires, allocations 3. Subventions, dépenses 4. Epargne, intérêts 5. Crédits 6. Impôts 7. Impôts, crédits 8. Salaires Quel autre agent économique peut-on ajouter à ce circuit? Le reste du monde Quelles sont les deux opérations de flux réel qui se rapportent à cet agent économique? Les importations et les exportations 2

3 1.1.4 Secteurs économiques Pour chacune des activités suivantes, indiquez le secteur auquel elles appartiennent. a) Ecole de commerce b) Zurich Assurances c) Laiteries Réunies Genève d) Mme Piuz, agricultrice e) Fabrique Fretz, chaussures f) Novartis, industrie chimique g) Salines de Bex h) Fabrique de vêtements en Inde i) Vulliamy, charcuterie j) Dr Simon, spécialiste FMH k) Audemars Piguet, industrie horlogère Secteur primaire Secteur secondaire Secteur tertiaire Acteurs du circuit économique Faites correspondre les flux suivants en mettant une croix dans la colonne correspondant au type d acteur économique concerné. Flux Ménages Entreprises Banques Etat Acheter des machines Utiliser l épargne Vendre des produits ou des services Utiliser les impôts Acheter des biens de consommation Dépenser des salaires Encaisser des impôts Encaisser des salaires Accorder des prêts aux entreprises Payer des salaires Encaisser des intérêts Epargner Payer des impôts Acheter des biens de production 3

4 1.1.6 Acteurs du circuit économique Répondez aux questions ci-dessous. a) Qui épargne auprès des banques? Les ménages b) A qui les banques doivent-elles payer des intérêts? Aux épargnants (ménages ou entreprises) c) Auprès de qui l Etat perçoit-il des impôts? Auprès des ménages, des entreprises d) Qui paie des intérêts aux banques? Ceux qui empruntent de l argent (ménages ou entreprises) e) Comment est dépensé l argent d un ménage et qui en est le bénéficiaire (à qui est-il donné)? Dépenses de consommation: entreprises Epargne: banques Impôts : Etat f) Qui procède à des investissements? Les entreprises g) Donnez quelques exemples d investissements. Achat de machines, dépenses engagées dans la recherche et le développement, construction de bâtiments, amélioration des conditions de travail 4

5 1.1.7 Flux économiques Définissez le terme «flux». Les flux représentent les échanges qui se produisent entre les différents acteurs économiques. Lorsqu on parle d échange, cela signifie que le flux peut s effectuer dans les deux sens. On parle alors de flux bidirectionnel. Complétez le tableau ci-dessous par un exemple pertinent, en respectant le sens de la flèche et la nature du flux. Nature du flux : monétaire Exemple? Entreprise > Etat Taxes diverses, impôts sur le bénéfice ou le capital Etat > Ménage Rentes (AVS, AI), allocations, subventions, subsides aux primes de caisse-maladie, salaires Entreprise > Banque Intérêts sur les emprunts bancaires, commissions sur les transactions bancaires ou les placements Nature du flux : biens et services (flux réel) Entreprise > Reste du monde Exemple? Exportation de biens ou de services : biens d exportation (machines, horlogerie, chocolat) services (banque, assurance) Etat > Ménage Hôpitaux, réseau routier, sécurité, éducation, offre culturelle Entreprise > Ménage Marchandises (télévisions, meubles, produits alimentaires) et services (banque, assurance) 5

6 1.1.8 L environnement économique Dans le texte ci-dessous, remplissez les blancs à l aide de ces cinq mots (certains peuvent être utilisés plusieurs fois) : besoin biens consommation production services Le système économique est caractérisé par le double phénomène de - production consommation de biens et de. services Le moteur de ce système est le besoin de biens et de. services La consommation n est pas possible si des biens ne sont pas produits ou si des services ne sont pas fournis Catégories de biens et de services Classez les biens et les services suivants dans les différentes catégories. Biens de consommation Biens Biens de production Services Une poire Un crayon gris Une épilation Un vélo électrique La boisson Red Bull L électricité Une camionnette de livraison Un rétroprojecteur Un cours du professeur Un voyage d études Un brevet Même si le crayon gris est utilisé par une entreprise, il reste un bien de consommation, car il a une durée de vie très courte. Il ne s agit pas d un bien qui peut être utilisé sur une longue période. Il en va de même de l électricité. Par contre, les prestations de la compagnie électrique sont des services. 6

7 Classification des entreprises Dans le texte ci-dessous, remplissez les blancs. On distingue trois secteurs d activité: Le secteur primaire Celui-ci regroupe les entreprises dont l activité consiste à exploiter les. ressources naturelles 4 exemples : agriculture, mines, sylviculture, pêche Le secteur secondaire Celui-ci concerne la transformation continue, artisanale ou industrielle, des matières premières en produits finis. 4 exemples : serrurier constructeur, chantier naval, fabrique, menuisier, souffleur de verre, de manière générale tout le secteur artisanal, le secteur pharmaceutique Le secteur tertiaire Celui-ci concerne la production de services auxquels s ajoutent les activités purement. commerciale 4 exemples : banques, avocats, stations-services, supermarchés Chacune des entreprises peut également être classée selon sa nature juridique: Entreprise publique ou semi- publique (Poste, Banque Nationale Suisse) Entreprise privée (individuelle, de personnes ou de capitaux, dont les SA et les Sàrl) Circuit économique Complétez le texte ci-dessous en y insérant certains des mots suivants : le travail agents produisent produire l Etat le capital technique besoins de civilisation l activité facteurs de production les outils biens complémentaires le sol les ménages Les agents économiques sont les acteurs principaux de l activité économique: ce sont les ménages (qui consomment), les entreprises (qui ), produisent les banques et. l Etat Les facteurs de production sont les éléments de base pour : produire ce sont le sol et les ressources naturelles, le travail et le capital technique. 7

8 Rôle et composition des entreprises Dans le texte ci-dessous, remplissez les blancs. Une entreprise est un ensemble organisé de personnes et de moyens dont l objectif est la production de biens et de services dans le but de faire du profit en répondant aux besoins du marché. Les facteurs de production sont subdivisés en trois sous-ensembles: le, travail le capital matériel et financier, et l esprit. d entreprise Certains auteurs considèrent que le capital financier (fonds monétaires à disposition de l entreprise) n est pas un facteur de production, car il n est que le moyen d acquérir ou de rémunérer les. facteurs de production Les agents de la vie économique sont : Les administrations (étatiques ou bancaires) fournissant les capitaux Les chefs d entreprises Les ménages offrant leurs forces de travail aux entreprises (flux ) réel et recevant un salaire (flux ) monétaire en contrepartie Les entreprises fournissent des biens ou des services (flux de ) personnes aux ménages qui leur paient ces achats (flux ). monétaires Hormis ces flux monétaires, la valeur créée par une entreprise prend également les formes suivantes : répartition du bénéfice (distribution d un dividende) et dépense d investissement (achat d une machine-outil, par exemple), intérêt sur le capital (paiement d un intérêt hypothécaire). a) Quels sont les deux rôles principaux des ménages dans la société? Ils fournissent un travail et consomment, grâce aux salaires perçus, des biens et des services. b) De quelles manières les entreprises peuvent-elles jouer un rôle i) économique; ii) social? Elles produisent et commercialisent des biens et des services, et participent à la création de richesses pour leurs employés (sous forme de salaire ou de formation). c) En quoi la recherche du profit pourrait-elle nuire aux ménages? L entreprise pourrait vouloir maximiser ses marges à tout prix, par exemple en diminuant la qualité des biens et des services vendus, en réduisant les salaires, sa participation aux charges sociales ou encore les formations offertes au personnel. 8

9 Structure des entreprises en Suisse Les tableaux ci-dessous proviennent de l Office fédéral de la statistique. Cherchez sur Internet les tableaux actualisés et comparez-les. Quelle a été l évolution depuis lors? Entreprises marchandes et emplois selon la taille des entreprises, 2008 Taille des entreprises en équiv. plein temps Entreprises Emplois Nombre % Nombre % PME (jusqu à 249) , ,6 Micro-entreprises (jusqu à 9) , ,9 Petites entreprises (10-49) , ,8 Moyennes entreprises (50-249) , ,0 Grandes entreprises (250 et plus) , ,4 Total , ,0 Nombre moyen d emplois par entreprise (entreprises marchandes), 2008 Secteur secondaire 14,6 Secteur tertiaire 10,1 Total 11,2 9

10 1.2.1 Micro- et macro-environnements Quelle différence fait-on entre le micro- et le macro-environnement de l entreprise? Illustrez votre réponse à l aide d exemples pertinents. Le micro-environnement est l environnement interne de l entreprise (clients, concurrents, fournisseurs). Le macro-environnement correspond à l environnement externe (socioculturel, politique, réglementaire, économique). Ces facteurs peuvent avoir des effets négatifs ou positifs Micro- et macro-environnements Placez les influences suivantes à l endroit adéquat dans le schéma ci-dessous. Client Immigration Développement durable Régime politique Loi Concurrents Banque Fournisseurs Technologie Style de vie Syndicats Taux de change Macro-environnement Micro-environnement Loi Immigration Régime politique Style de vie Développement durable Technologie Taux de change Client Fournisseurs Concurrents Banque Syndicats 10

11 1.2.3 Micro- et macro-environnements Pour chaque élément suivant, indiquez s il appartient au micro- ou au macro-environnement. Micro-environnement Macro-environnement Une initiative du parti écologiste qui veut transformer le centre-ville (où se situe le magasin) en zone piétonne Une grève du personnel de l entreprise La faillite du fournisseur informatique de l entreprise La fixation par la Banque Nationale Suisse d un taux de change minimal de l euro face au franc suisse La prise de conscience des effets néfastes du diesel, jusqu ici considéré comme moins polluant que l essence sans plomb 11

Circuit économique En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes 1 à 6 qui figurent dans le schéma de l exercice précédent.

Circuit économique En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes 1 à 6 qui figurent dans le schéma de l exercice précédent. 14 Exercices Introduction à l entreprise Exercices Exercice 1 Circuit économique Nommez les flèches et les agents économiques du schéma ci-dessous, en tenant uniquement compte des flux financiers. Etat

Plus en détail

Rémy Bucheler Jean-Marc Ducrest Alexandre Kovacs Antoine Melo. L entreprise. Economie. en Suisse. et société. Activités semestre 1

Rémy Bucheler Jean-Marc Ducrest Alexandre Kovacs Antoine Melo. L entreprise. Economie. en Suisse. et société. Activités semestre 1 Rémy Bucheler Jean-Marc Ducrest Alexandre Kovacs Antoine Melo L entreprise en Suisse Economie et société 1E profil Activités semestre 1 1. Environnement économique 1.1.8 L environnement économique Dans

Plus en détail

L ENTREPRISE. Le système entreprise

L ENTREPRISE. Le système entreprise L ENTREPRISE 1. L'entreprise et son environnement Une entreprise est un système mettant en œuvre des facteurs de production (travail, capital) dans le but de vendre des biens ou d'offrir des services sur

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

ENTREPRISE. C'est un groupement de personnes ayant un même objectif : produire, vendre, fournir un bien ou un service à des

ENTREPRISE. C'est un groupement de personnes ayant un même objectif : produire, vendre, fournir un bien ou un service à des L'ENTREPRISE 1 - Définition : C'est un groupement de personnes ayant un même objectif : produire, vendre, fournir un bien ou un service à des clients dans le but de réaliser un bénéfice. 2 - L'environnement

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

COURS 470 Série 03. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 03. Comptabilité Générale COURS 470 Série 03 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

NOM : PRENOM : CLASSE :

NOM : PRENOM : CLASSE : 3ENT1 S1C I - DEFINITION Une entreprise est un ensemble de moyens (personnel et capital) réunis et organisés destinés à produire des biens et/ou des services qui seront vendus pour réaliser des bénéfices.

Plus en détail

NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT

NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT fonctions et les services. 1 " Pour fonctionner une a besoin à la fois de: dans le but de fabriquer des biens OU des services En vue de réaliser des bénéfices

Plus en détail

TENS Corrigé Sciences économiques

TENS Corrigé Sciences économiques 1. Lequel des besoins suivants n est pas un besoin primaire? a) Se loger b) Se nourrir c) S instruire d) Se vêtir 2. Parmi les besoins suivants, lequel est un besoin tertiaire? a) Manger b) Se déplacer

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ENTREPRISE 1/4

DÉCOUVERTE DE L ENTREPRISE 1/4 1/4 Tu dois recopier le contenu de ces fiches sur une feuille de cours (réponds aux exercices au crayon). Place n :... Les magasins de ton quartier avec un, deux ou trois employés et EDF, Renault, qui

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Formule 72J FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J)

Formule 72J FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J) FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER (Cour; N o du dossier; Intitulé de l instance) ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J) État financier de : Je déclare sous serment (ou affirme solennellement) ce qui suit : 1.

Plus en détail

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus.

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus. CHAPITRE 1 L ENTREPRISE ET SA GESTION I. L ENTREPRISE ET SES FINALITES ECONOMIQUES A. Qu est ce qu une entreprise et quels sont ses objectifs? 1. Définition de l entreprise L entreprise est un ensemble

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Lettre de demande de données pour l Annuaire des SFP 2014 RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Récapitulatif des modifications apportées au système de classification

Plus en détail

Les assurances sociales en Suisse

Les assurances sociales en Suisse Dimensions et enjeux / facteurs d influences des assurances sociales Introduction : Alain Berset souhaite bien cerner les perspectives et les enjeux actuels et futurs des assurances sociales, notamment

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF Analyse de la compétitivité des entreprises françaises 2 12 arts de marché 1 - oids de la dans les exportations mondiales 5 4,7 Exportations françaises/exportations mondiales (marchandises,

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2012-2013 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Questions préliminaires

Plus en détail

Thème 1 : Les entreprises : leurs diversités, leurs partenaires

Thème 1 : Les entreprises : leurs diversités, leurs partenaires ECONOMIE 1V3A Nom : Prénom : Thème 1 : Les entreprises : leurs diversités, leurs partenaires Objectifs : - Caractériser l'entreprise (selon son activité, sa taille, etc.) - Caractériser l'organisation

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS RÈGLES COMPTABLES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS 1. Une fois ses investissements réalisés et le cadre de son activité créé, l entreprise débute son exploitation.

Plus en détail

D. Glaymann Université Paris Est INTEFP, 2015 1. A) Les différents types de revenus. B) La répartition primaire. C) La redistribution

D. Glaymann Université Paris Est INTEFP, 2015 1. A) Les différents types de revenus. B) La répartition primaire. C) La redistribution A) Les différents types de revenus B) La répartition primaire C) La redistribution D) Le budget des ménages Salaires, traitements, bénéfices, honoraires, primes, dividendes, intérêts, loyers Mécanismes

Plus en détail

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise.

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. COMPTABILITE La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. Toutes les entreprises dont l activité

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Outils. Exemple : Une voiture parcourt 120 km en 1 h 30. Cela correspond à une vitesse de 80 km/h. 120 km 1,5 h. Vitesse = = 80 km/h

Outils. Exemple : Une voiture parcourt 120 km en 1 h 30. Cela correspond à une vitesse de 80 km/h. 120 km 1,5 h. Vitesse = = 80 km/h Outils 1. Ratio Un ratio est un rapport entre deux valeurs. Seuls des éléments quantitatifs peuvent s exprimer sous forme de ratio. Les valeurs comparées ne sont pas obligatoirement de la même nature.

Plus en détail

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation subit, ces dernières années, une concurrence de plus en plus forte sur les marchés

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES SOMMAIRE TABLEAU 1 : Origine et emploi des ressources aux prix courants..p.188 TABLEAU 2 TABLEAU 3 TABLEAU 4 TABLEAU 5 : Répartition sectorielle du PIB aux prix courants...p.189

Plus en détail

CLASSIFICATION. I Activité de l'entreprise

CLASSIFICATION. I Activité de l'entreprise CLASSIFICATION Les entreprises se classent par activité économique (activité de Biens, de Services), par secteur (primaire, secondaire, tertiaire), par forme juridique, par origine et par taille 1. L'entreprise

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Fiche de synthèse : entreprises et ménages

Fiche de synthèse : entreprises et ménages Fiche de synthèse : entreprises et ménages Producteurs et consommateurs Les agents économiques sont classés dans les comptes nationaux en fonction de leur rôle dans le processus de création, de répartition

Plus en détail

Economie et organisation d entreprises

Economie et organisation d entreprises Economie et organisation d entreprises 0. Introduction générale 1. Définition et diversité d entreprises 2. L environnement des entreprises 3. Les fonctions de l entreprise 4. L organisation des entreprises

Plus en détail

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise.

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise. Chapitre 1 L ANALYSE FINANCIÈRE DÉFINITION L analyse financière à terme regroupe l ensemble des techniques destinées à étudier la gestion à terme de l entreprise pour prévoir, et pallier les besoins de

Plus en détail

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE Cours de M. Di Roberto Université Victor Segalen Bordeaux 2 Bibliographie Ce cours s inspire largement des ouvrages essentiels suivants. Merci à leurs auteurs. BOSSERELLE

Plus en détail

Les opérations et autres flux

Les opérations et autres flux Les opérations et autres flux Les nomenclatures présentées ici sont celles du Système européen des comptes 2010 (SEC 2010). Nomenclature des opérations Opérations sur produits (biens et services) (P) P.1

Plus en détail

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014 Effets de l initiative populaire «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» sur diverses catégories de ménages dont le comportement écologique varie Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Fiche professeur : Séquence non expérimentée

Fiche professeur : Séquence non expérimentée Fiche professeur : Séquence non expérimentée 1. Les acteurs de l économie A quoi sert une banque? Objectif du programme : A partir d exemples tirés de la vie quotidienne, on identifiera le rôle des banques

Plus en détail

Date : SARL au capital de 10 000 euros 993 bd Poincaré 62400 Béthune Tél. : 03 21 61 48 88 Télécopie : 03 21 66 00 44

Date : SARL au capital de 10 000 euros 993 bd Poincaré 62400 Béthune Tél. : 03 21 61 48 88 Télécopie : 03 21 66 00 44 Nom et prénom de l élève : Date : Évaluation Classe : Durée de l évaluation : 1 Activités et barème Activité n Compétences et connaissances Barème Note élève 1 Q Identifier l entreprise et ses partenaires

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Octobre 2013

Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2013» Pour toute question

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédures de qualification ECONOMIE Gestionnaire du commerce de détail CFC Série 2, 2011 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyen auxiliaire autorisé : 60 minutes machine à calculer

Plus en détail

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus Observation et Conjoncture Économique Économie Nationale approche par les revenus qu est ce que le Revenu? La rémunération des facteurs de production? Le capital Le travail La consommation intermédiaire

Plus en détail

Mots- clefs : Entreprise, facteurs de production, coûts, biens et services 1. LE CONTEXTE 2. LES CONTENUS

Mots- clefs : Entreprise, facteurs de production, coûts, biens et services 1. LE CONTEXTE 2. LES CONTENUS Ficheaction n XX Pédagogie de projet :de la découverte des entreprises à la création d une entreprise Objectif : Comprendre le fonctionnement d une entreprise Motsclefs : Entreprise, facteurs de production,

Plus en détail

Revenus et dépenses des ménages en Suisse

Revenus et dépenses des ménages en Suisse Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 27.10.2014, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1410-00 Enquête sur

Plus en détail

Entreprises et ménages

Entreprises et ménages Entreprises et ménages Producteurs et consommateurs Les agents économiques sont classés dans les comptes nationaux en fonction de leur rôle dans le processus de création, de répartition et de destruction

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

Nombre de chômeurs 50 257 22 Taux de chômage en % 12,9 % 6,6 %

Nombre de chômeurs 50 257 22 Taux de chômage en % 12,9 % 6,6 % Commune de - Fiches synthétiques La France est aujourd hui la 6 e puissance économique mondiale. L économie française est principalement une économie de services. Le secteur tertiaire (activités de services)

Plus en détail

Fiscalité agricole. Informations de base utiles pour les petites entreprises agricoles. Véronique Bouchard, Ferme aux petits oignons

Fiscalité agricole. Informations de base utiles pour les petites entreprises agricoles. Véronique Bouchard, Ferme aux petits oignons Fiscalité agricole Informations de base utiles pour les petites entreprises agricoles Véronique Bouchard, Ferme aux petits oignons Plan de présentation Tenue de livre/comptabilité/gestion/fiscalité Formes

Plus en détail

Comment puis-je convertir mon rêve en chiffres? Rédiger un plan financier

Comment puis-je convertir mon rêve en chiffres? Rédiger un plan financier 4 Comment puis-je convertir mon rêve en chiffres? Rédiger un plan financier 191 Eercice Remplissez les coûts dans le tableau ci-dessous. Calculez le total. Certaines rubriques ont déjà été remplies. Conneion

Plus en détail

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes Berufsprüfung für Technische Kaufleute mit eidg. Fachausweis Examen professionnel pour les agents technico-commerciaux avec brevet fédéral Candidat-No... Nom: Prénom:.. Examen 2013 Matière d examen Finances

Plus en détail

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE Nom :.. Prénom :. Date de naissance :. Adresse :.. Tél :.Mail :.. Activité principale : (description succincte de votre projet) : Nature de votre projet :

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Filière et lieu de formation choisis :...

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Filière et lieu de formation choisis :... Examen d admission Discipline : Gestion financière et économie d entreprise Date : Lundi 4 juin 2014 Lieu de l examen : HES-SO Master / Lausanne Nombre de pages : 11 Moyen auxiliaire autorisé : machine

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

Module 3 L activité économique et ses acteurs

Module 3 L activité économique et ses acteurs Module 3 L activité économique et ses acteurs 1 L OBJET DE LA SCIENCE ECONOMIQUE (lien entre le 1er et le 3ème module) 2 R A P P E L 3 4 LE POSITIONNEMENT DE LA SCIENCE ECONOMIQUE 5 6 LES ACTEURS ET LEURS

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE

PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE I LES PRINCIPES DE LA LOGIQUE COMPTA SECTION I LE PRINCIPE DE LA COMPTABILITE EN PARTIE DOUBLE I Le fonctionnement de l entreprise

Plus en détail

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir 06 Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir La majorité des clients d affaires des banques sont de petites et moyennes entreprises (PME). En effet, les banques

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Option spécifique Economie et droit

Option spécifique Economie et droit Direction générale de l enseignement obligatoire Examen de passage de l enseignement privé ou à domicile à l école publique Mai 2012 Nom : Prénom : Admission en 8 e VSB Option spécifique Economie et droit

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

L état des flux de trésorerie

L état des flux de trésorerie CHAPITRE 2 L état des flux de trésorerie 9 RECUEIL DE SOLUTIONS POUR ÉTUDIANTS CHAPITRE 2 LIBRAIRIE LACOSTE INC. chap. 2, n o 1 CHIFFRIER DE L ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE pour l exercice terminé le 31

Plus en détail

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

THINK IN NEW DIMENSIONS. Prenez SMART SOFTWARE SOLUTIONS SOFT DEPARTMENT ID-PAIE GESTION PARC VOITURE. www.ideryetgroup.com

THINK IN NEW DIMENSIONS. Prenez SMART SOFTWARE SOLUTIONS SOFT DEPARTMENT ID-PAIE GESTION PARC VOITURE. www.ideryetgroup.com SOFT 26 530 400 - idsoft@ideryet.tn THINK IN NEW DIMENSIONS Prenez COMMERCIALE FACTURATION DE SERVICE COMPTABILITE ID-PAIE DES IMMOBILISTAIONS PARC VOITURE & SUIVI DE PRODUCTION SMART SOFTWARE SOLUTIONS

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE VOLUME 1 Michel Calderara LIVRE DU MAÎTRE Mise en pages : Macgraph, Yves Gabioud, Puidoux Mise à jour des solutions : Frédéric Baechler Edition 2014 LEP Loisirs et Pédagogie SA, 2014

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE :

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : CONFIDENTIEL PROJET : Création Reprise NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : CP : Ville : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : Nom du technicien consulaire : SOUTIENS SOLLICITES

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1 AVANT-PROPOS... 1 Clés d accès... 2 INTRODUCTION... 3 1. Le contexte économique des évaluations d entreprises... 3 Les évaluations d entreprises se multiplient...... 3 dans un contexte de plus en plus

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE D r ye er &Herv ém Mey r ie e d i BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE Management d un salon de coiffure Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-994-3 2 La présentation du secteur de la coiffure

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Établir son plan de financement

Établir son plan de financement P009 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Établir son plan de financement LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris

Plus en détail

«S.E.S» Sciences économiques et sociales

«S.E.S» Sciences économiques et sociales «S.E.S» Sciences économiques et sociales Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise?

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR :

PLAN D AFFAIRES. (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : PLAN D AFFAIRES (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) (Adresse personnelle complète) (Numéro de téléphone) (Adresse courriel) (Mois et année) Modèle de présentation fourni par

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

FICHE PROFESSEUR L ARTISAN ET SA COMPTABILITE

FICHE PROFESSEUR L ARTISAN ET SA COMPTABILITE FICHE PROFESSEUR L ARTISAN ET SA COMPTABILITE Objectifs pédagogiques : Evaluer l autonomie et la prise d initiative Les élèves doivent faire une recherche autour d un métier. En parallèle, des exercices

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

Ainsi, les utilisateurs auront à leur disposition une série cohérente et complète portant sur la période 1974 à 2013.

Ainsi, les utilisateurs auront à leur disposition une série cohérente et complète portant sur la période 1974 à 2013. N 688 Les Tableaux Economiques d Ensemble 2002 à 2013 Introduction Nous mettons à la disposition des divers utilisateurs une nouvelle série de Tableaux Economiques d Ensemble (TEE) pour les années 2002

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

THEME 2 ENTREPRISES ET PRODUCTION

THEME 2 ENTREPRISES ET PRODUCTION THEME 2 ENTREPRISES ET PRODUCTION CHAP 3 QUI PRODUIT DES RICHESSES? Notions à découvrir : - Entreprise. - Production Marchande et non marchande - Valeur ajoutée Applications : - Livre p 50 à 59 Devoir

Plus en détail

LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN

LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN Le compte de résultat et le bilan sont des documents de synthèse obligatoires. Ils sont établi au moins une fois par an, à la date de clôture des compte (date de fin d'exercice).

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Jean-Christophe Scilien Manel Benzerafa - Alilat Durée : 1h30 Plusieurs réponses correctes possibles Les réponses incorrectes seront sanctionnées

Plus en détail

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 Toutes formations Initiation comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur

Plus en détail