GRAND ANGLE. N 8 mai-juin de bon sens. Le journal de la communauté d agglomération de l. P.04 ça bouge. P.06 ils en parlent

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GRAND ANGLE. N 8 mai-juin 2010. de bon sens. Le journal de la communauté d agglomération de l. P.04 ça bouge. P.06 ils en parlent"

Transcription

1 Le journal de la communauté d agglomération de l N 8 mai-juin 2010 GRAND ANGLE jeune recherche expérience P.04 ça bouge dans l agglo HÉRITIERS DE SAINT FIACRE En se plongeant dans le monde de la culture et des jardins des hommes et des femmes retrouvent leurs repères et apprennent à repartir sur de bonnes bases grâce à des ateliers mis en place par l association Regain. P.06 ils en parlent des hommes de bon sens Jean-Claude de Lapanouse rend un hommage tout particulier à Michel Malaterre-Fourès, un des défenseurs de l intercommunalité et fondateurs de l Agglomération disparu récemment. P.11 l éco de l agglo sur les rails du développement durable Présentation du numéro 3 mondial du granulat CEMEX entreprise albigeoise. Albi, Arthès, Cambon, Carlus, Castelnau-de-Lévis, Cunac, Dénat, Fréjairolles, Labastide-Dénat, Lescure-d Albigeois, Le Séquestre, Marssac-sur-Tarn, Puygouzon, Rouffiac, Saliès, Saint-Juéry, Terssac

2 P. 03 actu vue par P ça bouge dans l agglo P grand angle P. 10 L ÉCO DE L AGGLO P. 13 DÉPLACEMENTS La 43 e Foire d Albi Rencontres et points de vue. Une même longueur d ondes Avec l eau et dans l eau, les plus jeunes se familiarisent avec cet élément et apprennent à nager sous les yeux d un maître-nageur dédié. Jeune cherche expérience GRAND A consacre son dossier aux jeunes en quête de stages, d emplois saisonniers, de formations complémentaires ou ce qui peut leur apporter de l expérience en plus. Sur les rails du développement durable Présentation du numéro 3 mondial du granulat. CEMEX, une entreprise qui travaille en concertation avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Un bus nommé marché Fini la voiture pour aller faire son marché, un bus «spécial marché» vous y emmène. PHILIPPE BONNECARRÈRE ÉDITO GRAND A est édité par la Communauté d agglomération de l Albigeois Parc François Mitterrand Saint-Juéry Tél. : Directeur de publication : Thierry Dufour Rédaction : Sabine Thiry, Marie-Flore Borg, Jérôme Damoison. Photographies : Guillaume Oliver, Daniel Vijorovic. Conception, maquette, mise en page : ICOM - RCS Toulouse B icom-com.fr ISSN : Dépôt légal : avril 2010 Tirage : exemplaires. Document imprimé par Siep France, entreprise Imprim vert Puygouzon. Papier Condat Silk, 90 g La fin de l année scolaire approche, certains débutent leurs stages de fin d études, d autres accélèrent leur recherche pour un travail saisonnier À l approche de l été, notre jeunesse est loin d être inactive, GRAND A a décidé de consacrer son dossier aux jeunes pour les aider au mieux dans leurs démarches en Albigeois, en France ou à l étranger Collégiens, lycéens, apprentis ou étudiants du grand albigeois, de nombreux horizons s ouvrent à vous au sein de notre territoire! Notre offre de formation n a jamais été aussi importante, notamment avec les nombreuses filières de l université Champollion - récemment primée par le ministère de l Éducation nationale pour son excellent taux de réussite en licence - et de l École des mines, fleurons de notre enseignement supérieur. Les lycées albigeois ont des qualités reconnues et offrent aussi une palette de classes préparatoires. Les initiatives ne manquent pas, tant du côté des établissements scolaires, que des entreprises ou des institutions : citons en exemple le programme Schola Ingeniosa, le rallye solaire européen Phébus ou encore l atelier virtuel Mecagénius. Le dynamisme et l énergie de notre territoire, de notre bassin de vie, de nos entreprises, sont indissociables de la capacité que nous aurons à encourager et à garder nos jeunes sur l Albigeois! Le travail effectué sur nos infrastructures pour l enseignement supérieur et la recherche ou sur le développement économique avec l accent donné à l innovation est clairement dédié aux jeunes de l agglomération. Ces derniers mois, la Communauté d agglomération de l Albigeois a franchi un cap important. Les récents transferts de compétences - voirie, assainissement et médiathèques notamment - témoignent du chemin parcouru depuis L intercommunalité albigeoise s affirme. Comment ne pas citer ici notre ami et collègue, Michel Malaterre-Fourès, disparu récemment des suites d une longue maladie. Il a été l initiateur de cet esprit communautaire qui se développe progressivement au cœur de nos 17 communes. Au nom de mes collègues maires et vice-présidents, je souhaitais lui rendre un dernier hommage. Philippe Bonnecarrère, Président de la Communauté d agglomération de l Albigeois. PEFC est une marque déposée. Son utilisation fait l'objet d'un contrôle par un organisme tiers. L'entreprise qui appose le logotype ou l'acronyme PEFC dispose, d'une part d'un numéro de droit d'usage de la marque et d'autre part, d'un numéro de chaîne de contrôle attribué par un organisme de certification. Cela garantit un suivi ininterrompu des produits forestiers et à base de bois au cours de leur exploitation, leur transport, leur transformation et au cours de la chaîne de distribution, depuis la forêt jusqu au consommateur final. Ce papier est issu de forêt gérée durablement. Les règles d'affichage font l'objet de contrôle par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

3 page 03 actu vue par L actualité se referme sur la 43 e Foire d Albi, ses 230 exposants et milliers de visiteurs. Retour sur une manifestation en superlatifs. Rencontre avec Michel Bossi ««Son agenda craque!», prévient l assistante du président de la CCI d Albi- Carmaux-Gaillac. Forcément! Alors que les chambres consulaires sont en cours de rapprochement en une CCI du Tarn pour janvier 2011, Michel Bossi, officie tout en gérant son entreprise (Fin Tech Industrie, spécialiste de peinture et traitement de surface « pièces industrielles peintes par jour!» précise-t-il). Il est aussi, depuis 2007, président de la SEM Albi Expos gestionnaire du parc des expositions. GRAND A POINTS DE VUE Patrice FerrÉ scrute le ciel «Avril : c est tout ou rien! Les exposants installés en extérieur sont aux anges : les visiteurs se pressent autour des terrasses, des spas La maison est un secteur phare et tout ce qui concerne l aménagement écologique draine un public de plus en plus large». Le directeur du parc connaît son business. Il galope d un stand à l autre, talkie-walkie en poche : «Nous sommes 8 permanents. 2 CDD s ajoutent aux 4 techniciens pour la Foire jusqu au démontage. Nous sommes rodés». Mais les journées peuvent être épuisantes, 365 jours par an : «Nous organisons 4 manifestations d envergure. Pour la soixantaine d autres, nous sommes des prestataires de services et répondons aux exigences de nos clients». Tournoi de basket le 1 er mai ou salon du camping-car le 27, la satisfaction de la clientèle est le leitmotiv de toute l équipe. Géants! l intercepte après l inauguration officielle de la 43 e Foire. «Je suis ravi. L équipe de Patrice Ferré, directeur du parc, a fait un excellent boulot. Les techniciens sont au taquet et les exposants n ont jamais été si nombreux. Ce sera la Foire de tous les records! Les visiteurs vont adorer des stands très variés». Bien sûr, sans langue de bois, comme à son habitude, il confie que le parc vieillit, que les accès doivent être repensés, que l enveloppe - certes conséquente - dégagée par la ville d Albi (environ ), propriétaire, est loin de couvrir tous les projets ambitieux. «Mais tout se fera, il faut être patient. On peut prendre des orientations commerciales fortes si on sait composer avec l intérêt général et les élus autour de la table. En tant que chef d entreprise, j ai plaisir à rappeler que notre gestion est exemplaire, sans aucune subvention de fonctionnement». Robert Gauthier «Une manifestation qui attire plus de visiteurs bénéficie forcément à l image de notre territoire», observe Robert Gauthier, vice-président communautaire en charge du développement économique. «C est une vitrine commerciale très locale mais incontournable : il y a quatre foires généralistes en Midi-Pyrénées : Toulouse, Tarbes, Albi et Castres». Représentant l agglo à l assemblée générale d Albi Expos, Robert Gauthier ajoute : «Je me réjouis des projets de rénovation. Plus de 60 manifestations par an ont lieu ici : des assemblées générales, des salons professionnels, des conventions sans parler de toute la programmation artistique. Le dynamisme d Albi parc-expo rejaillit nécessairement sur l activité économique locale». Manifestation conviviale et festive, la Foire doit surprendre un vaste public. Anne Cantré, attachée commerciale d Albi expo, est très fière du thème 2010, le Monde des géants. «C était une sacrée prouesse car il a fallu installer des pièces incroyables, répliques d objets du quotidien comme un Laguiole de 3,54 m (déplié), un skateboard de 1,50 m de large ou une tapette à souris de 180 kg!» Beaucoup de fous rires ont accompagné les essayages de chapeaux géants insolites de Véro, artiste du recyclage. Mais le clou du programme hebdomadaire fut sans doute la journée des saveurs. Sur le stand de la Chambre des métiers et de l artisanat, on pouvait goûter et abuser de pâtisseries élaborées par les jeunes apprentis de l École des métiers du Tarn en attendant la dégustation d une tablette de chocolat de 72 kg. GRAND A ne sait pas si, le lendemain, les crises de foie furent tout aussi géantes L Albigeois si beau, si vert Un stand superbe de verdure et de paysages capte l attention. Réalisé par les équipes de l agglo et de la ville d Albi (coup de chapeau géant au service des parcs et jardins), il met en scène la nature, les richesses et lieux remarquables de notre territoire. «Les visiteurs sont impressionnés. Beaucoup d Albigeois ignorent des sites qu ils côtoient quotidiennement». La jeune hôtesse qui s exprime, Hélène Volebele, est étudiante en 5 e année, de master aménagement du territoire et stagiaire à l agglo. «J ai pour mission d aider à la mise en place de nouveaux sentiers de randonnées pour compléter le réseau déjà géré par l agglo. C est un travail passionnant. Je travaille avec des gens différents, en direct avec les élus car il s agit de chemins communaux pour la plupart». Sarah Laurens, vice-présidente communautaire en charge des déplacements doux exulte : «Gardez mon témoignage pour le dossier central : Hélène est la stagiaire idéale! Elle pétille d intelligence, elle a de vraies compétences et, en plus, une formation en biologie. Elle nous apporte un regard neuf, de l énergie à revendre. D ici à la fin de l été nous pourrons ajouter 5 à 6 nouveaux sentiers à notre palette!». Un couple s arrête devant un pêle-mêle de vues des environs : «c est beau et vert chez nous : ça donne envie de partir en balade». à savoir Le réseau communautaire ce sont 8 itinéraires : boucle du Gô ; Sentier du Moulin ; Circuit de Lasbordes ; Lou Saliessol ; Circuit du Puech de Mourens ; les chemins de la Gaugne, des deux vallons et de Bellevue. D ici l été des sentiers à Dénat, Labastide Dénat, Terssac et peut-être à Castelnau de Lévis seront également balisés et ponctués de panneaux d information pour des balades en toute tranquillité. Dépliants super malins (et gratuits) disponibles à Albi à l office du Tourisme, à l espace Randos et paysages ou à télécharger sur (rubrique Au quotidien)

4 ça bouge dans l agglo... page 04 Dans le jardin que l association Regain Action a transformé, depuis 1999, en chantier d utilité sociale, une poignée d hommes et de femmes récoltent des épinards, des fèves et des petits pois. Peu d entre eux sont là pour devenir maraîchers : ils viennent retrouver leurs marques, de la rigueur, de la confiance pour repartir affronter les coups tordus de la vie Et si Saint Fiacre était aussi de la partie? Le réflexe «chenil» Sous son Campan noir, le vieux monsieur sourit comme un môme chez le père noël! Il faut dire que visiter les serres de la ville d Albi, c est un privilège unique et tout à fait exceptionnel que les équipes de la mairie et de l agglo ont concocté pour les associations et clubs du 3 e âge des 17 communes, du 1 er au 7 avril derniers. Près de 400 personnes, accueillies par Geneviève Parmentier, élue d Albi, déléguée au développement durable pour l age Héritiers de Saint Fiacre Envoyées par Pôle emploi ou diverses structures sociales, une quinzaine de personnes en moyenne, femmes et hommes à part quasi égale, travaillent au jardin de la rue de Cantepau. Sous la houlette de Jean-Luc Sarda, leur chef d équipe, les uns et les autres apprennent ou ré-apprennent des gestes de travail, un savoir-faire autant qu un savoir-être. «Le maraîchage n est qu un support pour recréer un quotidien rythmé, pendant 1 à 4 semestres, explique Isabelle Bianchi, directrice de l association albigeoise. Certains ont besoin de retrouver des repères, d autres ont des problèmes importants d illettrisme par exemple Notre équipe s appuie sur des bénévoles qui animent des ateliers très variés, deux fois par mois». Fabrication de paniers en osier, règles d un budget ménager, notions d éducation civique ou visites au musée : ils tentent de combler des lacunes et des manques de toutes natures. Daphnée Bourset, chargée d insertion sociale et professionnelle, suit et aide chacun à élaborer son projet pour s engager dans une formation adaptée ou un emploi stable. Interrogée sur l origine de ce jardin, Isabelle Bianchi, La ville aux 4 fleurs dévoilée confie que si elle a sans doute la «fibre sociale», c est pour ses compétences de gestionnaire qu elle a été recrutée. «C était en La confrérie de Saint Viateur, propriétaire du domaine, vendait ce terrain de 1 hectare et demi à la ville si elle s engageait à le laisser vert L idée de jardins familiaux à côté d un jardin d insertion est née de cette façon. La ville d Albi est toujours notre soutien le plus important, avec l agglo, le Conseil général, le PLIE et le FSE*. Le jardin est bien un chantier d utilité sociale, pas une entreprise». La vente de paniers de légumes de saison, de pots de plantes aromatiques ou d objets artisanaux fabriqués les mois d hiver sert surtout à valoriser le travail réalisé. Les 4 et 5 juin, dans le cadre des Rendez-vous aux jardins, les maraîchers de Regain vous recevront tout sourire, dignes et fiers dans leurs bottes. Et la légende, un peu tarabiscotée, de Saint Fiacre, qui aurait transformé des terres incultes pour héberger des pèlerins égarés, semblera bien vivante. Regain Action Albi : * Plan local d insertion par l emploi et Fonds social européen glomération, ont découvert les milliers de plantes destinées à l embellissement de la ville. Deux elfes, pardon! deux jardiniers ont joué les conférenciers et en ont bluffé plus d un en présentant les méthodes pour réduire les consommations d eau et obtenir des parterres merveilleux sans pesticides chimiques! À l issue de chaque visite de près de 2 heures, chacun est reparti, une plante dans les bras, dans un bus de l agglo mobilisé pour l occasion. «J étais chez le vétérinaire ; je pars à Castelnau trouver le propriétaire d un chien perdu dont la puce d identification n est pas à jour». Pour Jean-Pierre Moreno, responsable du chenil communautaire et son équipe, les journées sont pleines d imprévus. Il ouvre son registre, un chiffre lui tient à cœur : 456 adoptions ont eu lieu cette année, dont 300 de chats. Une issue idéale pour les félins : seuls 10 avaient retrouvé leur propriétaire, contre 162 chiens en Le chenil travaille avec des associations comme «Cœur Sud-ouest» pour placer ses gros chiens (lévriers, dobermans, dalmatiens, molosses) par exemple ou «Le chat albigeois» qui stérilise les chats errants. «Il faut saluer ces bénévoles qui font un travail admirable!» Les habitants confondent souvent le chenil, service de l agglo, avec la SPA : «L essentiel est qu ils nous appellent quand ils croisent un animal abandonné ou qu ils cherchent un compagnon à 4 pattes», conclut-il en souriant. Chenil communautaire /fourrière animale de Ranteil : Atlantis c est aussi un resto! Le temps est incertain mais Martine sourit : «Avec 40 couverts en salle et une centaine en terrasse, le Resto Atlantis s adapte à la couleur du ciel et aux désirs de nos convives». Hors été (voir encadré), du mardi au dimanche, le service est assuré jusqu à 14 h 30 et 19 h «mais souvent des nageurs réservent une table pour se retrouver après leur entraînement par exemple, jusqu à 21 h 30». Des formules gourmandes, autour d un pavé de saumon, ou plus copieuses avec un confit ont leurs habitués. «Le parking est grand, l arrêt des bus à deux pas : il faut goûter le bonheur d un déjeuner à Atlantis» Jusque fin mai, le menu entrée plat dessert est à 10. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas! Resto Atlantis : flash info Du 1 er juin au 1 er septembre, les horaires et cartes s adaptent à la fréquentation estivale de l espace aquatique : formules spéciales côté baigneurs et menus d été côté public 7 jours sur 7 de 10 h à 20 h

5 page 05 ça bouge dans l agglo enfants sont venus à Atlantis ou Taranis pendant leur temps scolaire cette année. Pour organiser les sessions de la prochaine rentrée, les responsables sont déjà au travail. Tout paraît fluide et facile entre des équipes qui se connaissent bien et partagent les mêmes objectifs. interview Des idées intéressantes se concrétisent : faciliter le passage primaire-collège, mieux accueillir les toutpetits En relisant de près la circulaire sur l enseignement de la natation à l école, même le néophyte décèle un hiatus. Serge Neau, vice-président délégué aux équipements sportifs commente : «de 15 mètres sans appui au CM2 on passe au savoir-nager en fin de 6 e! Les enfants qui ont eu la chance d effectuer leurs cycles 2 et 3 sur notre territoire ont bénéficié de suffisamment de séances pour être à l aise au collège. Cela doit-il nous suffire? Nous raisonnons plus large». savoir La circulaire du 13 juillet 2004 fixe les conditions matérielles et de sécurité des séances et les objectifs attendus en primaire (parcourir environ 15 m en eau profonde, sans brassière et sans appui) et en secondaire (découvrir et acquérir des compétences variées : nages, water-polo, sauvetage ). Elle précise que le savoir-nager doit être maîtrisé, au plus tard, en fin de 6 e. Une même longueur d ondes p Pourtant rien n a l air simple! En , enfants de grande section de maternelle, CP et CE1 (cycle 2) ont été accueillis à Taranis. 68 classes ont profité du bassin unique, peu profond, qui permet une initiation en douceur. Denis Drubay, Conseiller pédagogique chargé de l Éducation Physique et Sportive (EPS) pour la circonscription d Albi, en est le grand ordonnateur. À propos de Taranis, il est dithyrambique : «150 % de satisfaction! La configuration du lieu oblige à limiter la séance à une seule classe. Les enfants disposent de l intégralité de ce bassin, idéal pour les petits. La disponibilité des maîtres nageurs est totale». Forcément, à Atlantis, on change d échelle : environ enfants (des petits de maternelle jusqu aux grands du CM2) sont venus, accompagnés de leur enseignant et d un parent volontaire, à un moment de l année pour apprendre le B.A. BA requis par les textes. Pour Denis Drubay comme Philippe Bécaud, responsable des espaces aquatiques de l agglo, la qualité des équipements et la mobilisation des équipes sont au top mais il faut encore améliorer l affectation des créneaux pour optimiser l utilisation des différents bassins. «C est un sacré planning à organiser», s exclame Philippe Bécaud. Il n envie pas la lourde tâche du conseiller pédagogique qui orchestre les emplois du temps de 200 enseignants et autant de bus! Ce dernier balaie le sujet d un sourire. Il souhaite insister sur la qualité du partenariat tissé avec l agglo : «avec les chefs de bassins, Philippe Bécaud et les collectivités, nous sommes sur la même longueur d ondes. Respect mutuel, concertation, flexibilité Nous avons mis en place une politique cohérente». Réunis début avril pour dresser un bilan et préparer la rentrée, les différents partenaires étaient de nouveau en phase : «les problèmes pratiques s amenuisent d année en année. Notre ambition porte sur le contenu de l apprentissage. Atlantis et Taranis nous permettent d aller au-delà des textes officiels : tous les enfants devraient savoir nager avant le collège». Si les enseignants jouent le jeu et ont la chance de s appuyer sur des parents accompagnateurs, tous les enfants de notre agglomération disposent d un apprentissage qualitatif et totalement gratuit de la natation. «Ce projet éducatif n est donc pas irréaliste, conclut Denis Drubay. Il concrétise un des fondements de l école : garantir l égalité des chances». L agglo, les chefs de bassins, le responsable des espaces aquatiques et l Éducation nationale sont sur la même longueur d ondes Denis Drubay, pour l inspection académique du Tarn, confirme : «les écoles de l agglo sont systématiquement prioritaires, mais l équipe jongle au mieux avec les créneaux libres pour accueillir d autres classes de Villefranche d Albi, Lagrave ou Florentin par exemple». Dans le même esprit, un stage pour les CM2 en difficulté sera mis en place en fin d année scolaire prochaine et validé par un test. Les professeurs d EPS de 6 e pourront appréhender concrètement le niveau de chaque élève, dès la rentrée de septembre et organiser leurs séances au mieux des besoins de chacun. Les tout-petits Parmi les nouveautés de l année scolaire 2010/2011 que le conseiller pédagogique va proposer aux écoles de l agglo, une session spéciale «tout-petits» est prévue. «Nous avons concrétisé une autre idée très intéressante. Nous organiserons quatre séances spécifiques, en juin, pour les enfants de moyenne section de maternelle, explique P. Bécaud. En se familiarisant ainsi, beaucoup d angoisses disparaissent et le démarrage de l activité ne peut être que plus facile en septembre».

6 ils en parlent page 06 LES TUYAUX FÉDÉRATEURS savoir : Marssac sur Tarn rejoint la Communauté d agglo : la Communauté d agglomération de l Albigeois est créée (16 communes) : Dénat et Labastide-Dénat rejoignent les 6 de l Albigeois : la Communauté de communes Albi-Périphérie fédère Arthès, Castelnau de Lévis, Cunac, Lescure d Albigeois et Saint-Juéry : la Communauté de communes de l Albigeois englobe Albi, Carlus, Fréjairolles, Puygouzon, Saliès et Terssac. DES HOMMES DE BON SENS «Pour GRAND A, je devrais nous présenter comme de grands visionnaires de l intercommunalité. Plus humblement, Michel Malaterre-Fourès, comme nous tous, devant le berceau de ce qu est devenue l Agglo, était un pragmatique». Retour sur notre histoire, celle des hommes de bon sens. j Jean-Claude de Lapanouse, maire de Cunac et vice-président en charge de l assainissement, s enfonce dans son fauteuil. Le décès de Michel Malaterre-Fourès l a touché ; comme d autres compagnons des premières heures de l agglo. «L intercommunalité était dans l air du temps et dans les textes, avec la loi Chevènement de 99, rappelle Jean-Claude de Lapanouse, mais nous étions les pieds sur le terrain». Les hommages ont salué son sens de l action publique, son aspiration à voir coopérer ensemble 17 communes. Claude Julien, maire de Lescure d Albigeois et vice-président pour l habitat, complète : «C est le patient chemin parcouru qu il faut retenir : jonché de tâtonnements mais pavé du souci de bien faire, de ne léser quiconque, d avancer ensemble et d un même pas vers une grande communauté». Aujourd hui, la structure intercommunale est une évidence. Les récents transferts de compétences voirie, assainissement, médiathèques décidés par les communes membres le prouvent : l action collective orchestrée à l échelle de notre territoire balaie tous les doutes. «Pourtant il y en a eu, sourit Jean-Claude de Lapanouse. Quand la ville d Albi a proposé à ses voisines de se joindre à elle, nous avons constitué une Communauté des communes d Albi Périphérie. Nous étions en apprentissage, l exercice se concevait au jour le jour L assainissement était déjà le sujet fédérateur par excellence, dès les premiers pas de la Communauté à 17». Je ferai en sorte qu un esprit communautaire authentique s affirme Alors que, dans quelques jours, le Conseil communautaire va acter la création d une régie assainissement (voir ci-contre), Jean-Claude de Lapanouse se rappelle d âpres négociations avec l Agence de l eau. Un bras de fer s était engagé, aides financières à la clé : «Michel a été extraordinaire, lors de ces discussions mémorables et dans de nombreuses autres occasions. C était un pince-sans-rire, un humaniste que peu de gens connaissaient réellement». Claude Julien ajoute : «Je me souviens de réunions où son métier d enseignant semblait prendre le dessus : certains d entre nous se sentaient comme les élèves près du radiateur!». Convaincre sans relâche, faire tomber les réticences, évacuer les interrogations : l agglo naissante avait sans doute besoin du professeur Malaterre-Fourès. La taille des équipes, qui démarraient, permettait à chacun de croiser «le patron». L esprit de famille et de solidarité qui s est développé alors a servi de terreau fertile : il règne toujours au château à Saint-Juéry comme sur les autres sites la même ambiance. En 2005, passant le relais de la présidence à Philippe Bonnecarrère, Michel Malaterre-Fourès a respecté son engagement moral pour l alternance. En 2008, il s est peu à peu écarté de la vie publique. Mais il suivait l évolution et le développement des compétences de l agglo et s est toujours réjoui de voir grandir la grande Communauté qu il avait contribué à créer. GRAND A salue tous les bâtisseurs, hommes et femmes de bon sens, qui jalonnent notre société de solides constructions. C est sous nos pieds que se lit notre histoire. La voirie et les réseaux d assainissement composent le socle de la coopération entre communes. Jean-Claude de Lapanouse rappelle à quel point les questions concrètes soulevées avec l Agence de l eau avaient cristallisé le cœur de débats plus larges sur l intercommunalité. Sept ans plus tard (mais ce furent sept ans d actions) les communes ont unanimement décidé de transférer encore plus de compétences à l agglo en matière d assainissement. Aux réseaux structurants et stations d épuration se sont ajoutés toute la collecte et le traitement des eaux usées et pluviales. Et déjà, la volonté politique engage l agglo un cran plus loin : mi-mai, le Conseil communautaire adoptera les statuts de sa régie assainissement. la gestion de l assainissement en régie? Du fait de l échéance du contrat de délégation confiée à la Lyonnaise des Eaux, les élus abandonnent ce mode d exploitation, le 1 er juillet, pour une gestion directe en régie comme à Limoges, Grenoble ou Besançon. Notre régie sera concrètement en charge de la nouvelle STEP (voir page 12), des différents systèmes d épuration de l ensemble du territoire et des réseaux de collecte des eaux usées et pluviales. Le service assainissement dirigé par Valérie Vithe, appuyée de 5 collaborateurs devrait rapidement s étoffer, en intégrant des agents de la Lyonnaise qui travaillaient déjà pour l agglo, des personnels déjà en poste dans les communes membres et des nouveaux recrutés. J-C. de Lapanouse ne souhaite pas faire d annonces spectaculaires aux usagers. «L objectif de tout bon gestionnaire est d épurer le m 3 d eau au meilleur coût au regard d une exigence qualitative accrue. Nous devrions gagner en proximité avec les usagers et en synergie entre services, en particulier avec la voirie, c est-à-dire entre le dessus et le dessous! Ce n est pas l option de la facilité qui a été retenue, mais bien le bon sens et une certaine idée du rôle des élus qui ont prévalu». Michel Malaterre-Fourès aurait voté pour.

7 page 07 grand angle Pour muscler son CV, s ouvrir à la réalité du terrain, donner du sens à ses études ou garder ses finances à flot, les jeunes travaillent. Job à la pizzeria d à côté ou stage dans une multinationale à Shanghai, il y en a pour tous les goûts ou plutôt tous les profils. GRAND A s est renseigné Jeune recherche expérience l Les stages ne sont plus l apanage des formations professionnelles BTS et BAC pro par exemple mais font partie intégrante des cursus de tout l enseignement supérieur. Et même l emploi saisonnier, qui renfloue les comptes en banque, s inscrit dans une démarche de professionnalisation. «Les découvertes du terrain sont fondamentales, explique Naïma Marengo, en charge de la Division orientation, stages et insertion (DOSI) de l Université Champollion, pour confronter rêves et représentations à la réalité. La loi* a fait de l accompagnement vers l insertion professionnelle une de nos missions obligatoires avec la création de Bureaux d Aide à l Insertion Professionnelle». Si tous les relais, du national au local, fonctionnent ; les jeunes sont aujourd hui aidés : trouver un stage ou un job est toujours un exercice délicat mais pas insurmontable. GRAND A liste quelques-unes des structures qui les aident en Albigeois, sans oublier le partenaire essentiel de cette quête : l entreprise. Stagiaire au Parlement européen, une association ou dans une PME locale, saisonnier d été ou volontaire d un chantier de rénovation d une abbaye, une seule et même règle s applique : il faut cibler sa recherche et préparer son projet très en avance. Alors, gardez précieusement ce numéro, il peut vous servir plus tard! * La loi relative aux libertés et responsabilités des universités a été publiée au Journal officiel n 185 du 11 août 2007.

8 grand angle page 08 Ni véto, ni animateur de télé! Rares sont les petits 3 e qui rêvent de devenir experts-comptables! «Mais, assure Éric Caux, responsable de CER France, leur stage de découverte leur dévoile ce que sont la comptabilité et le conseil en gestion et, plus globalement, la réalité d une entreprise». CER France reçoit, chaque année, 25 à 30 stagiaires, tous niveaux confondus, dans ses 8 implantations tarnaises. «Accueillir des collégiens, des jeunes en Bac pro ou BTS, relève plus d un engagement citoyen même s ils nous apportent souvent un regard neuf, quelques bonnes idées aussi. Le niveau BTS est à la charnière et la démarche est différente pour les Bac +2». Ces derniers nécessitent un investissement complet de leur tuteur, mais l entreprise s y retrouve en termes d image et de recrutements futurs. Aujourd hui, environ 5 % des employés tarnais de CER France sont d anciens stagiaires. Contact CER France à Albi DRH : Les stages, c est par ici! 80 Connections/jour sur Destiné aux lycéens et à leurs établissements, ce site sert aussi les entreprises de Midi-Pyrénées à trouver un stagiaire. f Forums, et aussi À côté des entreprises, les établissements publics s engagent aussi. À la Commission européenne, l agglo ou dans divers services de votre mairie, des stages et quelques emplois saisonniers, sont réservés aux jeunes. Mais pas question de les cantonner à la photocopieuse. «Le stage repose sur la transmission d un savoir : une responsabilité importante qui doit motiver le quotidien du service qui accueille le jeune», rappelle-t-on à la CCI du Tarn. Au service de la jeunesse Dans l Albigeois, des structures très professionnelles créent un réseau dynamique pour conseiller et accompagner chaque jeune selon ses compétences et ses motivations. Toutefois la recherche d un stage ou même d un job d été s apparente au parcours du combattant pour les jeunes comme pour les entreprises! sites Internet, guides : l insertion professionnelle des jeunes entre dans le champ des compétences de nombreux acteurs et la situation de l emploi légitime toutes les initiatives. La Région Midi-Pyrénées, le Conseil général du Tarn comme nos communes (Albi essentiellement, qui concentre la plupart des établissements d enseignement supérieur) sont en prise directe avec les questions de formation et d économie locale, relayées par la Communauté d agglo. L État demeure bien sûr le grand ordonnateur des politiques de l emploi et de l éducation nationale, via l Académie notamment. Enfin le tissu associatif n est pas en reste pour aider les jeunes. Côté entreprises, ce n est pas simple. Même pour les plus grandes, très structurées, trouver le stagiaire idéal requiert temps et méthode. «Les entreprises sont de plus en plus sollicitées, soupire Elyane Peyrat de la cellule éducation économie du rectorat de Toulouse, d autant que, depuis la rentrée 2009, il y a la mise en œuvre du parcours découverte des métiers et des formations obligatoires de la 5 e à la terminale». Si tous saluent ce qui rapproche l école et l entreprise (voir page 10), «des mondes qui s ignorent ou, au mieux, se connaissent mal», déplore Marcel Renaud de la CCI du Tarn, on craint, sans le dire vraiment, que les entreprises saturent. La coordination s impose! «L Académie appuie les structures de proximité tel le CLEE par exemple», insiste Elyane Peyrat. Un bureau plus loin, Didier Moulia est sur la même longueur d ondes : «le portail Internet de banque de stages que l académie a lancé en septembre 2009 est un autre outil, pratique et fédérateur». Fort de son expérience de chef de travaux d un lycée professionnel et des acquis d un portail d inspiration similaire, «ce site était opérationnel rapidement et il se développe peu à peu. Mais sa richesse repose sur la qualité des informations que les proviseurs et responsables pédagogiques sont prêts à mutualiser». Une manière très diplomate de rappeler que, à l image du marché de l emploi, l obtention d un stage ou d un job d été dépend beaucoup des réseaux personnels. Depuis 98 l académie de Toulouse a mis en place 15 Comités locaux écolesentreprises. Le CLEE du Tarn est installé au lycée Rascol et dirigé par le proviseur Jean-Luc Coisy. Sylvie Bonnet anime ce bureau qui sert d interface entre le 2 nd cycle et les entreprises. CLEE 81 Tél. : Sur la toile Panorama complet sur rubrique Insertion professionnelle et, en Midi-Pyrénées, avec Le Centre régional d information jeunesse est une mine documentaire (réglementation, international) représenté à Albi par le BIJ. Idem sur le site des organisations et mutuelles étudiantes. Ces sites offrent aussi des annonces. Pour les dizaines d autres qui s afficheront : soyez rigoureux dans votre navigation, vérifiez les dates de mise en ligne et restez vigilants. Le Web n est pas toujours très net. 2 Dans votre établissement Votre 1 er interlocuteur demeure votre enseignant. Au sein de votre lycée, sur le campus de Champollion ou celui de l EMAC, des professionnels vous accompagnent. 3 À quelques pas Complétez l arsenal par des conseils de pros! Rendez-vous en priorité au Bureau d Information Jeunesse (faire son CV, sa lettre de motivation, consulter des guides et des annonces ) : BIJ de L Albigeois -19, place Sainte-Cécile, lundi - vendredi (10 h-12 h/13 h h) non-stop le mercredi Tél. : et à l AFIJ (post-bac) 96, av. G. de Gaulle, lundi-vendredi (9 h-12 h/14 h-17 h) Tél. : Pensez aussi à la Mission jeunes (Maison commune de l emploi et de la formation). Le service insertion des jeunes du CCAS d Albi (Centre communal d action sociale) est un partenaire actif des jeunes domiciliés à Albi ; dans les autres communes de l agglo, diverses structures peuvent vous épauler : renseignez-vous dans votre mairie.

9 page 09 grand angle ENCOURAGER LES INITIATIVES Les voyages forment (toujours) la jeunesse en clair Les élèves de l EMAC doivent effectuer, chacune de leurs 4 années, un stage dans une entreprise industrielle (de 1 à 7 mois) et un séjour de 3 mois minimum à l étranger pour obtenir leur diplôme. Mais beaucoup de ces futurs ingénieurs sont démunis devant la tâche. Isabella Dufour-Baumgartner, responsable du service des stages, précise : «Faire des erreurs dans la recherche d un stage est très formateur Ici on les «cocoone», c est notre rôle». Lycée Rascol : partenaire de confiance La formation en entreprise est obligatoire pour la moitié des élèves de Rascol. «Pendant leurs deux années d études, les BTS effectuent 8 semaines en entreprise et les Bac pro, en 3 ans de lycée, totalisent 22 semaines hors de nos murs, précise Christian Aussenac, chef des travaux, ce sont des stages notés, essentiels à leurs cursus». Le prestigieux établissement ne semble pas peiner pour trouver les entreprises qui accueilleront des jeunes engagés dans des secteurs à la fois porteurs et très spécifiques. «Mais nous prospectons L université ouverte à l entreprise Depuis 2007, des unités d enseignement sont obligatoires, dès la 1 re année toutes disciplines confondues, pour travailler un projet professionnel, structurer ses compétences et pour finir, en 3 e année, maîtriser les techniques de recherche d emploi. «L idée, précise Naima Marengo, est d acquérir des méthodes mais aussi de démystifier : approcher l entreprise pour oublier les idées toutes faites sur les métiers qu on idéalise ou au contraire qu on ne connaît pas». Au sein de la nouvelle DOSI, lancée en janvier, une équipe de quatre permanentes anime différentes structures dont le bureau d aide Lycée Fonlabour Institut Saint-Simon Lycée Sainte-Cécile Lycée Saint-Dominique STDO Alternance IUFM IFSI Bon Sauveur CUFR Champollion Travailler pour d autres valeurs en permanence et rencontrons personnellement les chefs d entreprises». L excellence du lycée, son adéquation avec la réalité du terrain, s alimente de ces échanges : collaborations sur des projets via la Plateforme technologique, sujets d examens inspirés de cas concrets Rascol puise-t-il dans divers fichiers pour étoffer son carnet d adresses? «Ce sont des outils utiles, je ne le nie pas, conclut Christian Aussenac. Mais tout repose sur les relations tissées au fil des ans, la confiance et l estime réciproques». à l insertion professionnelle (BAIP) étudiants l ont sollicité pour effectuer un stage en 2008/2009. De nombreux projets sont lancés pour faire du DOSI une véritable «task force» université/entreprises. En septembre 2010, un portail Internet de banque de stages post-bac doit voir le jour. Pour ce projet, qui fédérera les partenaires du nord-est de la région, Champollion a été lauréat d un appel à projet du Haut-commissariat à la jeunesse. CCI Lycée Lapérouse IRFSS IFSI - IFAS Lycée Rascol Lycée Bellevue École des Mines Rejoindre un groupe de jeunes de divers milieux et différents pays, pour s investir dans une mission d intérêt général : c est le but des chantiers jeunes, Service volontaire européen (SVE) ou Service civil volontaire (SCV). Tout est possible : des missions humanitaires en Afrique aux chantiers de rénovation dans des villages de France. À Castelnau de Lévis, depuis plusieurs années, des jeunes du monde entier rénovent le château (lire p 16). Une dizaine d associations phares, dont Concordia ou Jeunesse et Reconstruction, sont réunies sur le portail de D autres sont accessibles sur via le mot «volontariat» depuis l index. Sans oublier les Emmaüs ou ATD Quart-Monde Beaucoup de ces chantiers sont réservés aux majeurs mais il existe des formules spécifiques aux ados. Le BIJ peut vous renseigner. Et, depuis 2004, le service Jeunesse de la ville d Albi organise pour les ans des chantiers loisirs jeunes pendant les vacances scolaires (rénovation de statues à Cantepau, fresque murale dans le quartier de Lapanouse ou de Rayssac ). Infos sur rubrique Vie quotidienne/jeunesse/actualités. Europe Pas besoin de visa, un réseau francophone dense permet d être soutenus sur place : l Europe est un territoire à découvrir! Un site initié par le gouvernement français et la Commission européenne liste les démarches pour «Bouger en Europe» : comment trouver stages, jobs d été, emplois de jeunes au pair et des aides (de l Europass, pour traduire CV et qualifications, aux bourses et tuyaux de ceux qui en reviennent). Ponctuellement, des opérations permettent de saisir sa chance comme le projet stages en Europe, qui s appuie sur le réseau Kapstages (groupe Kompass/page jaunes). Ouvrez l œil! Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Corée, Japon et Singapour Ces six pays accordent le WHV c est-à-dire le permis de vacances et travail (PVT) permettant aux 18/35 ans de découvrir le pays en s autofinançant sur place. Devant la difficulté de disposer d informations globales, une communauté d anciens a lancé un site Internet super pratique : Reste du Monde La Maison des Français de l étranger, à Paris, informe sur tous les aspects pratiques : Pour travailler hors de l hexagone, un seul conseil : s y préparer très en amont ZOOM SUR Depuis fin 2009 la gratification des stages de 2 mois est obligatoire (au lieu de 3 précédemment). Elle est calculée à 12,5 % du plafond horaire de la sécurité sociale soit 417 pour un temps complet de 35 heures/semaine. Pour les jobs d été : l emploi des moins de 14 ans est interdit sauf dans les entreprises familiales et soumis à autorisation parentale pour les mineurs. Leur rémunération minimale est calculée sur la base du SMIC avec un abattement de 20 % avant 17 ans, de 10 % avant 18 ans (ces dispositions s appliquent au secteur privé).

10 l éco de l agglo page 10 Schola Ingeniosa En attendant que l Esperanto soit vraiment universel, les partenaires d Inntegra ont choisi le latin pour désigner ce programme des entreprises de lycéens. l La CCI Albi-Carmaux et l agglomération avec l appui du rectorat ont lancé Schola Ingeniosa. À titre expérimental cette année, ce programme s étendra chez nos partenaires d Inntegra, les agglomérations de Covilhã (Portugal) et Ermua (Espagne). Le principe? Encourager les élèves à créer, sur l année scolaire, une véritable mini-entreprise. Quatre ont vu le jour : MV jeans/accessoires en jeans recyclés ; Educapress/jeu pour les classes de formation pressing et blanchisserie ; Relook cœur/ relooking de personnes en difficulté sociale (au lycée Toulouse Lautrec) et Microplac/plaques de signalétique (au lycée Rascol) À la rentrée prochaine, d autres lycées de l Albigeois et de l agglomération d Ermua devraient démarrer leur Schola Ingeniosa. Récemment, l agglo a présenté à ses partenaires d Inntegra «Courses en cours», un autre dispositif ingénieux, piloté par Renault F1 et l Éducation On entend régulièrement que les mondes de l économie réelle et de l enseignement se connaissent mal, que la compétitivité française en souffre Pourtant, comme les pages précédentes en témoignent, certains travaillent avec acharnement à rapprocher écoles et entreprises. Des initiatives remportent un franc succès. Tour d horizon de l actualité albigeoise. Nos jeunes ont le goût d entreprendre nationale, pour rapprocher l école et l entreprise. Grâce à un logiciel de conception assistée par ordinateur développé par Dassault Systèmes pour l industrie, des équipes de cinq collégiens ou lycéens, secondés par des étudiants, doivent produire et commercialiser une voiture à l échelle 1/18! Olivier Baptista et Pierre Lagarrigue, coordonnateurs pour Midi-Pyrénées, expliquent : «les aspects techniques sont importants mais le Français, l Anglais, la gestion, le travail collectif comptent autant. C est un vrai projet d entreprise». La finale régionale de l édition 2010 a eu lieu fin avril à Rascol et Champollion Gageons que comme en 2008 (prix spécial du jury à des élèves de 3 e de Rascol) et 2009 (prix de la rapidité à une équipe de 3 e du Collège Balzac), de jeunes albigeois seront sur le podium pour la finale nationale, le 26 mai à Guyancourt, au technocentre Renault! Détails : et 23 mai : en famille au circuit! Ce sont (encore!) majoritairement des étudiants qui lancent des défis technologiques à l industrie avec le Rallye solaire européen Phébus. Trente équipes internationales ont conçu de curieux véhicules alimentés par les énergies renouvelables. Cette 10 e épreuve se déroule sur 450 km et conduit les compétiteurs entre Barcelone et Toulouse via Albi. Ils testeront ainsi leurs prototypes, affrontant de jour comme de nuit les conditions réelles de la route. Cette manifestation sert aussi à sensibiliser le grand public aux énergies alternatives appliquées aux transports. Et la journée albigeoise sera de toute évidence éducative et festive avec un programme pour toute la famille, les curieux et les spécialistes. Voyez plutôt les quelques temps forts relevés pour vous dans le programme en préparation à l heure du bouclage du GRAND A : 13 h 30 : accueil du public au Circuit d Albi. 15 h 00 : arrivée des premiers véhicules. 16 h 00 : début des épreuves sur circuit (NB des épreuves de nuit sont réservées aux prototypes à énergie solaire). Toute la journée, des Stands pour découvrir les transports de demain, l écologie qui roule et des prototypes hallucinants ; des Tables rondes pour écouter des spécialistes sur l avenir du véhicule propre par exemple et de multiples Animations (motos électriques pour enfants et ados, rôtisseur solaire à merguez, courses de voitures solaires téléguidées ). Programme sur et BOLIDES D AVENIR Les 6 et 7 mai à Lausitz, Allemagne, le Shell Eco Marathon réunira les étudiants de 24 pays européens pour tester leurs prototypes et concept cars sur de longues distances en consommant le moins possible! L équipe SEMAC Mines d Albi y participera avec Euclyd, alimenté à l hydrogène. L agglo les encourage. Le petit bolide albigeois roulera aussi à Nogaro, du 16 au 19 mai, pour le challenge EducEco. Parrainé par le ministère de l Éducation, cette compétition réunit des véhicules particulièrement économes en énergie, conçus par des lycéens et étudiants des filières techniques et professionnelles. Tarn Inno Jeunes Le groupe MERCURE a lancé le concours Tarn Inno Jeunes qui récompense, de 500 à 2 000, des projets novateurs aux finalités concrètes pour l entreprise. La remise des prix de ce 2 e trophée aura lieu à Albi le 11 juin. Résultats dans GRAND A de juillet. Champollion joue gagnant Les ados raffolent des serious games. Des ingénieurs et chercheurs ont conçu Mecagénius, un atelier virtuel truffé d embûches pour les intéresser aux formations «génie mécanique» à très forts débouchés en Midi-Pyrénées. L équipe de Champollion* a remporté l appel à projets national le finançant en partie. À découvrir dans un prochain GRAND A. * 2 projets sur 200 étaient portés par des universités. La majorité des 46 lauréats sont issus de l industrie. Bravo Champo Le sacre de Champo La petite université de province fournit, selon le ministère de l Éducation nationale, une excellente valeur ajoutée à ses étudiants et obtient, de facto, la meilleure performance française pour la réussite en Licence. «Méfions nous des évaluations» tempère JL Darréon, le directeur du centre universitaire. Mais les chiffres de l étude 2010 confirment ce que tout le monde sait ici : Champo est la meilleure fac de France!

11 page 11 L éco de l agglo Inauguration! L exploitation des carrières a bien changé! La législation, les contraintes environnementales ont transformé l activité d extraction. À Albi, CEMEX, n 3 mondial du granulat, travaille en concertation avec une association de pêche, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, l école agronomique de Toulouse Rencontre avec une entreprise responsable par obligation et conviction. Les travaux de la plateforme ferroviaire du site industriel d Eternit, à Terssac (voir ci-contre) sont achevés. Après les premiers essais, l activité fret va basculer définitivement de la gare d Albi centre vers ce nouveau quai. Les 3 entreprises -CEMEX Granulats Sud Ouest, IMERYS Quartz et Sables du Lot et ETERNIT- ont convié Philippe Bonnecarrère, président de la Communauté d agglo, partenaire du projet, pour une célébration officielle le 7 juin. SAFRA À Toulouse Sur les rails du développement durable ppendant des milliers d années, la rivière a déposé des sables et graviers qui composent un gisement alluvionnaire sur 4 à 5 m de hauteur, recouvert d une couche de terre. Le plus souvent, après exploitation, un plan d eau se forme et l entreprise part en quête de nouveaux terrains. CEMEX, à Marre comme dans ses 50 carrières françaises en activité, va au-delà de ses obligations dans le réaménagement des sites exploités. Boris Nieto, chargé de mission Environnement & Foncier CEMEX Sud Ouest explique : «La géologie n est plus la seule condition d implantation. Elle dépend du foncier disponible et des collectivités locales concernées». Et le développement durable est une conviction. «CEMEX se remet sans cesse en question, poursuit Boris Nieto, nous préférons 2 e ressource naturelle la plus consommée après l eau, les granulats servent à la construction de bâtiments et de routes. CEMEX France en produit 17 millions de tonnes par an dont 2 % à Albi. intégrer les contraintes environnementales en amont de notre activité, anticiper les questions de santé et de sécurité de notre personnel et notre impact économique. En fait, nous avons décidé de nous fondre dans le tissu local». Pour saisir les enjeux de l activité albigeoise, il faut retenir qu un transport par route de plus de 30 km double le prix du granulat. La matière doit donc être «consommée» près des sites de production ou transportée par voie ferrée. «Le rail permet des chargements sans commune mesure, économiquement viables jusqu à 300 km de trajet! La société Eternit disposait d un terminal ferroviaire à l abandon depuis 2004». Les partenaires les 3 entreprises, l Agglo, Albi et Réseau Ferré de France ont travaillé de concert pour rénover cet embranchement ferroviaire, une option écologique adaptée à l activité industrielle locale! À cette occasion, CEMEX Granulats Sud Ouest vient d être récompensée pour sa «contribution économique à la société» par un jury d experts nationaux. De la biomasse au musée Un aréopage inhabituel a déambulé, bien après l heure officielle de fermeture, au musée Toulouse-Lautrec, le 1 er avril. La Communauté d agglomération et le Club d innovation pour l industrie (GIPI) avaient choisi ce joyau albigeois pour accueillir entrepreneurs, chercheurs et porteurs de projet sur le thème de la valorisation des déchets et de la biomasse. «Concilier l ambiance studieuse des présentations de spécialistes et la décontraction d une soirée avec cocktail et visite du musée constituait un pari audacieux, confie Stéphanie Guiraud-Chaumeil, élue en charge du projet technopolitain et de l innovation. Nous l avons réussi : 120 participants, dont une cinquantaine de Toulouse, sont repartis impressionnés par le green business albigeois». Nos lecteurs sont désormais familiers de ces projets et initiatives que l agglo promeut, épaule voire orchestre, avec, en ligne de mire, la halle technologique d InnoProd. Si le bâtiment ne sortira de terre qu en 2012, son existence est déjà une réalité auprès de nombreux partenaires réunis au sein de la plateforme Valthera par exemple ou du projet de cluster Enermasse. «C est cette réalité que nous présentions avec le Pr. Ange Nzihou, M. Fabre président de RAGT Énergie ou encore les représentants de l ADEME, explique S. Guiraud-Chaumeil. Des chercheurs et des chefs d entreprise de tout Midi-Pyrénées ont pu mesurer le niveau de nos capacités mais aussi la complémentarité que notre territoire se prépare à leur offrir dans ce fabuleux domaine d avenir». Autour de l École des mines et d autres acteurs institutionnels et économiques, une filière d excellence de la valorisation énergétique de la biomasse est née. Il faut le clamer haut et fort. Les belles pierres du musée en résonnent encore. Tisséo, exploitant et opérateur des transports publics toulousains, confie à Safra la rénovation de 28 rames du métro. Le département carrosserie industrielle de Safra, spécialiste de la modernisation et du rajeunissement des bus, a depuis quelques années étendu son savoir-faire aux véhicules ferroviaires. Les travaux, étalés de 2012 à 2014, prolongeront la durée de vie des rames d une quinzaine d années. Félicitations au carrossier de Fonlabour qui n a cessé d élargir ses compétences et sa renommée depuis sa création en Les lauréats du Pack agglo business À l automne, l agglo avait lancé un concours offrant, à des entreprises de toutes tailles, une opération de télémarketing relance téléphonique ou télévente. Les 4 entreprises lauréates interviennent dans des secteurs fort différents : Phodé, société visionnaire sur le marché de l olfaction et de la nutrition basée à Terssac ; la société Galonnier, de Fréjairolles, conceptrice et fabricante de matériel agricole ; la Menuiserie Deleris, jeune entreprise de fabrication et rénovation située à Cambon d Albi et les Conserveries Pierre Lascroux, d Albi, connues des gourmets sous le label Alby Foies gras, qui a gagné ses lettres de noblesse dans la profession depuis 110 ans. Secteurs variés, problématiques commerciales diverses : elles élaborent actuellement leur campagne de télémarketing avec la société Télécontact, du groupe Akérys, installé à Albi. Interviews (par téléphone) des chefs de ces entreprises dans un prochain GRAND A.

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Contact Presse : Dolores TOUZIN Tél. : 03 86 60 61 04 / 03 86 60 55 56 d.touzin@nievre.cci.fr Chambre de Commerce et d Industrie de la Nièvre Place Carnot

Plus en détail

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 Département Génie Civil Point presse 06/02/2014 La 5e édition du challenge national Construction Durable accueillie à Belfort Les 24 départements

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Orientation Relation école / entreprise les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Les actions en chiffres Au total, 27 000 personnes bénéficient chaque année des actions mises en place par les CCI en Haute-Normandie

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion Ressources Humaines Management QHSE

FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion Ressources Humaines Management QHSE FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion QHSE Un développement constant De 1992 à 2012, l IFA de Rambouillet a connu une croissance forte et ininterrompue. Aujourd hui,

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Les sites de l Onisep

Les sites de l Onisep Les sites de l Onisep Toute l info sur les métiers et les formations au niveau national onisep.fr Choisir mes études : un mode d'emploi sur l'organisation des études au collège, au lycée et les poursuites

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGRÉE PAR L ge Le guide du parraina F.L. - M. Dufour - EPAHN nseiller co t e r e g ra u co n e r, e Partag rs les mini-entrepreneu www.epa-hautenormandie.fr Créer ensemble La Mini Entreprise-EPA est une

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche technique du concours Présentation du réseau EGC Les partenaires

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Retrouvez toutes nos formations sur www.cma-nantes.fr (espace CIFAM) Sommaire

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Partenaires. Page Facebook : http://www.facebook.com/nuitorientationajaccio. Site de la CCI d'ajaccio et de la Corse du Sud : http://www.2a.cci.

Partenaires. Page Facebook : http://www.facebook.com/nuitorientationajaccio. Site de la CCI d'ajaccio et de la Corse du Sud : http://www.2a.cci. Partenaires La Nuit de l'orientation 2013 est organisée par la Chambre de Commerce et d'industrie d'ajaccio et de la Corse du Sud, en collaboration avec : Page Facebook : http://www.facebook.com/nuitorientationajaccio

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA La Mini-entreprise : quel intérêt pour les jeunes? Les principes du programme pour le mini-entrepreneur: Lui faire découvrir

Plus en détail

Première Business School online de France

Première Business School online de France Première Business School online de France Avril 2011 Contact presse RP carrées Vanessa Vazzaz Tel : 03.28.52.07.42 vanessa.vazzaz@rp-carrees.com La première école de commerce en mode XXI ème siècle ENACO,

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

{Epitech}, depuis 15 ans

{Epitech}, depuis 15 ans {Epitech}, depuis 15 ans L école de l innovation et de l expertise informatique en action Le projet comme méthode d enseignement, l étudiant au cœur de l école Le cursus Epitech se base sur une utilisation

Plus en détail

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS . «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr - 06 73 69 10 88 Un porteur de projet Un constat commun Une association

Plus en détail

LE SALON DES FORMATIONS SUPERIEURES APRES BAC // 18 ET 19 JANVIER 2013 AU PARC DES EXPOS D AGEN

LE SALON DES FORMATIONS SUPERIEURES APRES BAC // 18 ET 19 JANVIER 2013 AU PARC DES EXPOS D AGEN INFOSUP LE SALON DES FORMATIONS SUPERIEURES APRES BAC // 18 ET 19 JANVIER 2013 AU PARC DES EXPOS D AGEN S informer pour bien choisir 1 SOMMAIRE PRESENTATION INFOSUP 2013 PARTENAIRES PLAN DU SALON NOUVEAUTES

Plus en détail

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE A B C D PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE E FORMATION SCOLAIRE OU PAR APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE LA FORCE D UN RÉSEAU D ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Contacts presse : CCI de Lyon Thibaud ETIENNE Tél. 04 72 40 58 39 etienne@lyon.cci.fr

Contacts presse : CCI de Lyon Thibaud ETIENNE Tél. 04 72 40 58 39 etienne@lyon.cci.fr Salon de l apprentissage et de l alternance de Lyon 27 & 28 février 2015 Adaptée à un large public, l alternance permet la concrétisation des formations par l implication de chaque candidat dans un travail

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

Rejoignez l aventure kalidéenne

Rejoignez l aventure kalidéenne Rejoignez l aventure kalidéenne PLAN n PHASE DÉFINITION Logotype Kalidea PME ECHELLE DATE 06/10/2011 Ce plan de principe ne peut être utilisé pour la fabrication. Les côtes sont mentionnées à titre indicatif.

Plus en détail

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire

CIFAM. www.cifam.fr FORMATEUR DE TALENTS. Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage. Je flashe sur les métiers du Tertiaire CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Je flashe sur les métiers du Tertiaire www.cifam.fr Sommaire Avec le CIFAM,

Plus en détail

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France»

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Communiqué de presse Auch, le 22 septembre 2014 Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Changer de vie, de région, de métier, de

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE l // Les professeurs particuliers SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE COURS EN PETITS GROUPES & STAGES DE VACANCES 1 6 R U E C H A R L E M A G N E, P A R I S 4 e 1 LES PROFESSEURS PARTICULIERS EN BREF LES PROFESSEURS

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune.

Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune. Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune. 1 Description synthétique du projet Eco-Form Action : Dans le cadre de l appel à projets pour la mise

Plus en détail

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique 4 e - 3 e * À l issu d une 5 e ou 4 e du collège * Avoir 14 ans avant la fin de l année civile de l inscription * Après entretien avec le jeune et sa famille * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Mastère spécialisé Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Rouen, France Mastère spécialisé accrédité par la conférence des grandes écoles en partenariat avec l école de management

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Dossier de Presse. La plus grande manifestation étudiante de Savoie. Votre contact

Dossier de Presse. La plus grande manifestation étudiante de Savoie. Votre contact Dossier de Presse La plus grande manifestation étudiante de Savoie. Votre contact Virginie LUDWICZAK - Responsable Communication organisation.tourdumonde@gmail.com / http://tourdumonde-chambery.com Téléphone

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Strasbourg, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT DE LA 8EME EDITION DE L OPERATION «LES BOSS INVITENT LES PROFS» Monsieur Jacques-Pierre GOUGEON, Recteur de l académie de Strasbourg et Monsieur

Plus en détail

LICENCE PRO. Management logistique et transport

LICENCE PRO. Management logistique et transport LICENCE PRO Management logistique et transport Définition de la discipline La logistique constitue une fonction globale assurant la gestion des flux des matières et des produits des fournisseurs jusqu

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

La nouvelle carte de formations de l UPF Conférence de presse du 30 mai 2012

La nouvelle carte de formations de l UPF Conférence de presse du 30 mai 2012 La nouvelle carte de formations de l UPF Conférence de presse du 30 mai 2012 Suivi du projet : Bertrand Lacour, responsable de la communication Tél 803.888 communication@upf.pf www.upf.pf / www.stages-emplois.upf.pf

Plus en détail

LA CITÉ DES MÉTIERS :

LA CITÉ DES MÉTIERS : LA REUNION QUE NOUS CONSTRUISONS ENSEMBLE POUR PLUS D ÉGALITÉ DES CHANCES LA CITÉ DES MÉTIERS : UN NOUVEL OUTIL AU SERVICE DE LA JEUNESSE DOSSIER DE PRESSE 31 octobre 2013 Inauguration Cité des métiers

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Evasion gourmande : Une promenade gourmande dans Wavre. 12 ème. évasion gourmande. jeudi 2 mai 2013. Spécial "Saint-Printemps"

Evasion gourmande : Une promenade gourmande dans Wavre. 12 ème. évasion gourmande. jeudi 2 mai 2013. Spécial Saint-Printemps Une promenade gourmande dans Wavre 12 ème évasion gourmande jeudi 2 mai 2013 Spécial "Saint-Printemps" Une promenade gourmande dans Wavre Avis aux amateurs de découvertes culinaires: un menu saveur sous

Plus en détail

KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter?

KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter? KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter? Associa(on Banyan Siège : 86, rue de Miromesnil 75008 Paris Adr. Ges(on : 10, Bd Bap(s(n Ardisson 06160 Juan les Pins

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE Nous sommes Lycéens au lycée la Briquerie de Thionville dans les sections générales, techniques et professionnelles à la recherche de partenaires techniques et financiers pour nous aider à réaliser notre

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Quand le privé rencontre l EIC

Quand le privé rencontre l EIC DOSSIER DE PRESSE Quand le privé rencontre l EIC 1 er «Entraînement interculturel à la candidature» en Lorraine en partenariat avec le Crédit Agricole de Lorraine Contacts presse CREDIT AGRICOLE : Parcidio

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5 Première en France Réouverture de la ligne ferroviaire Nantes- Châteaubriant au trafic voyageurs par tram-train : ouverture commerciale le 28 février 2014 Conférence de presse Région-RFF-SNCF 15 mars 2013

Plus en détail

Transformez. votre. expérience. en diplôme

Transformez. votre. expérience. en diplôme Transformez votre expérience en diplôme Muriel 34 ans Responsable pédagogique dans une association d éducation à l environnement Après 12 ans d exercice sans diplôme, Muriel est attirée par un nouveau

Plus en détail

CfAde l Assurance. www.ifpass.fr. www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com

CfAde l Assurance. www.ifpass.fr. www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com CfAde l Assurance www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com Edito Dominique CAUVIN, Directrice du CFA de l Assurance L assurance, un secteur qui recrute La garantie de la réussite

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER. www.ecolems.com

PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER. www.ecolems.com PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE UNE FORMATION, UN MÉTIER SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER www.ecolems.com Apprenez un métier et boostez votre carrière! ECOLEMS,

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LES TROPHEES DE L ECO ET DE L EMPLOI DU VAR. Le 1 er décembre 2015 à 18h Palais du commerce et de la mer Toulon

DOSSIER DE PRESSE LES TROPHEES DE L ECO ET DE L EMPLOI DU VAR. Le 1 er décembre 2015 à 18h Palais du commerce et de la mer Toulon DOSSIER DE PRESSE LES TROPHEES DE L ECO ET DE L EMPLOI DU VAR Le 1 er décembre 2015 à 18h Palais du commerce et de la mer Toulon Sommaire COMMUNIQUE DE PRESSE 3 LES LAUREATS PAR CATEGORIE 4 LES MEMBRES

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Dossier de presse Remise de diplômes EGC Réunion et Ecole d Ingénieurs BTP Vendredi 28 novembre 2014, Pôle Formation Nord de la CCI Réunion Les

Plus en détail

Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques.

Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques. La fiche descriptive d un processus d innovation Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques. Le projet L origine et description de votre projet Les mots

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a Les entreprises connaissent actuellement de profonds changements organisationnels notamment le recentrage sur les métiers et les missions de l entreprise.

Plus en détail

PARRAINAGE CITOYEN : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES D AVENIR

PARRAINAGE CITOYEN : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES D AVENIR DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE PARRAINAGE CITOYEN : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES D AVENIR PROJET D AVIS N 11.05 Présenté par la Commission «Emploi, Insertion professionnelle et Carrières» du

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental 1. Qu est-ce qu un CLÉE? Un CLÉE est un lieu d échanges et de ressources entre les entreprises et les établissements scolaires sur

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail