CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains"

Transcription

1 2011 [ORGANISATION D UNE CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains Eneis Conseil accompagne les organisations publiques 2 Rue de Châteaudun Paris

2 Sommaire INTRODUCTION DYNAMIQUES DEMOGRAPHIQUES SITUATION FAMILIALE ET MODES DE COHABITATION FORMATION ACTIVITE ET EMPLOI Répartition des ans par catégorie socio professionnelle Taux d activité et accès à l emploi des ans Conditions d emploi des ans RESSOURCES FINANCIERES DES ANS MOBILITE DES ANS ACCES AU LOGEMENT ET A LA SANTE Le logement La santé VIE SOCIALE ET CITOYENNETE Les pratiques culturelles, sportives et de loisirs des ans Engagement dans la vie sociale et citoyenneté PORTRAITS DE TERRITOIRES Pays Centre Bretagne et Centre Ouest Bretagne Dinan Guingamp Saint Brieuc...50 Trégor Goëlo SYNTHESE

3 INTRODUCTION Le Conseil général des Côtes d Armor a initié, en mars 2012, une démarche de consultation des jeunes âgés de 18 à 25 ans et des acteurs de la jeunesse intervenant sur le territoire départemental. Ce travail doit permettre d aboutir à une politique globale en faveur de la jeunesse, fédérant l ensemble des dispositifs et projets mis en œuvre sur le territoire, et répondant au plus près aux attentes et besoins des ans, dans un contexte économique et social mouvant. Pour cela, la démarche doit s appuyer sur la connaissance la plus exhaustive et objectivée possible des caractéristiques, besoins et attentes des jeunes costarmoricains âgées de 18 à 25 ans dans leur diversité. Le présent rapport constitue une première analyse des caractéristiques et attentes des jeunes costarmoricains, via la réalisation d un portrait social des ans dans le Département. Ce portrait s appuie sur : La sélection d un ensemble d indicateurs démographiques et socio économiques issus de bases de données publiques (INSEE, RGP 1999 et 2008) et relatifs aux modes de vie, à la situation familiale, la formation, l emploi, la mobilité et le logement des jeunes costarmoricains âgés de 18 à 25 ans. Afin de prendre en compte la diversité des ans, une ventilation par sexe, catégorie socioprofessionnelle et territoire de résidence des jeunes (à l échelle des Pays) est proposée. La transmission d un certain nombre d études ou enquêtes relatives à la jeunesse, conduites à l échelle du département ou de la région, voire de la France. Les rencontres et enquêtes menées dans le cadre de la démarche Côtes d Armor 2020, opération de prospective territoriale initiée depuis 2006 dans le département, ont notamment alimenté ce portrait. Celui ci propose ainsi une «photographie statistique» des besoins des jeunes costarmoricains autour de diverses thématiques, tout en tenant compte de l hétérogénéité de ce public. Cette analyse aura vocation à être enrichie par la suite, par la rencontre des jeunes costarmoricains et des acteurs intervenant auprès d eux sur le département. 3

4 1. DYNAMIQUES DÉMOGRAPHIQUES Ce qu il faut retenir jeunes âgés de 18 à 25 ans dans le département en 2008, dont la majorité réside au sein du Pays de Saint Brieuc Des ans qui représentent 7,7% de la population départementale, une proportion faible au regard des ratios régional et national (respectivement 9,5% et 10,1%) Une diminution de la population âgée de 18 à 25 entre 1999 et 2008 ( 2,9%) plus forte que celle observée au niveau régional ( 1,7%) et qui contraste avec la tendance nationale (+2,2%) Une réduction du nombre de ans qui concerne l ensemble des territoires du département, à l exception du Pays de Saint Brieuc qui présente une relative stabilité de sa population jeune sur la période (+0,2%) En 2008, jeunes costarmoricains de 18 à 25 ans qui résidaient toutefois dans un autre département 5 ans plus tôt : une arrivée de jeunes d autres départements profitant en premier lieu au Pays de Saint Brieuc Une proportion relativement faible de personnes âgées de 18 à 25 ans au sein de la population départementale Le département des Côtes d Armor compte, en 2008, jeunes âgés de 18 à 25 ans, dont la majorité réside dans le Pays de Saint Brieuc. Les ans représentent ainsi 7,7% de la population totale du département : il s agit d une proportion plutôt faible au regard de celles observées aux échelles régionale (9,5%) et nationale (10,1%). Au niveau infra départemental, cette proportion varie de 8,8% au sein du Pays de Saint Brieuc, à 6,8% au sein du Pays de Dinan. 4

5 Deux communes costarmoricaines sont en fait caractérisées par une part importante de la population âgée de 18 à 25 ans : Guingamp où plus de 19% de la population appartient à cette classe d âge et Pommerit Jaudy (22%). A Saint Brieuc, préfecture du département, les ans sont aussi surreprésentés (13% de la population) au regard du ratio départemental. Une tendance à la diminution du nombre de ans, qui contraste avec l évolution de la population départementale dans son ensemble 95 ans 90 ans 85 ans 80 ans 75 ans 70 ans 65 ans 60 ans 55 ans 50 ans 45 ans 40 ans 35 ans 30 ans 25 ans 20 ans 15 ans 10 ans 5 ans an Source : Insee RGP 1999 & 2008 Structure comparée par âges et sexe de la population des Côtesd'Armor en 1999 et 2008 HOMMES FEMMES A l image de la population nationale et régionale, la population du département vieillit. L analyse de structure par âge de la population des Côtes d Armor révèle en effet un élargissement du sommet de la pyramide des âges (à partir de ans) et, dans une moindre mesure, de sa base (jusqu à 5 10 ans). La tranche d âge des ans, et plus généralement des ans, connait a contrario un dynamisme démographique très modéré, voire une baisse de la population pour certaines classes d âge

6 Trégor Goëlo Guingamp Saint Brieuc Dinan Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Evolution de la population âgée de ans entre 1999 et 2008, par Pays, en % Source : Insee, RGP 1999 & 2008 Limites Pays >0,0 de 4,0 à 0,0 de 6,5 à 4,0 Ainsi, entre 1999 et 2008, le nombre de personnes âgées de 18 à 25 ans a diminué de 2,9% dans les Côtes d Armor, alors que la population totale a crû de 7,2%. Si l on observe également au niveau de la région Bretagne une diminution dans la population jeune, dans une proportion moindre ( 1,7%), celle ci a augmenté de 2,2% à l échelle de la France métropolitaine. A l exception de Saint Brieuc, qui présente une relative stabilité du nombre de ans (+0,2%), l ensemble des Pays du Département enregistrent une réduction de leur population jeune. Deux Pays présentent une diminution supérieure à 6% de la population des ans sur leur territoire : Dinan ( 6,1%) et Trégor Goëlo ( 6,5%). La proportion de jeunes âgés de 18 à 25 ans dans la population départementale a ainsi diminuée de 0,2 point entre 1999 et

7 Une arrivée de jeunes d autres départements et régions qui profite en premier lieu au Pays de Saint Brieuc Trégor Goëlo Guingamp Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan Population âgée de ans, en 2008 par Pays, habitant 5 ans auparavant un autre département Part de la population âgée de ans habitant 5 ans auparavant un autre département en 2008, par Pays, en % > 22,0 de 19,0 à 22,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays de 18,6 à 19,0 En 2008, 20,4% des jeunes costarmoricains de 18 à 25 ans, soit personnes, résidaient 5 ans auparavant dans un autre département, cette proportion n atteignant que de 10,8% pour la population départementale dans son ensemble. Ces nouveaux arrivants sont la plupart du temps des actifs ayant un emploi (53,4% d entre eux), et plus rarement des lycéens/étudiants (28,8%) ou des chômeurs (13,5%). Le Pays de Saint Brieuc a bénéficié en premier lieu de cette immigration de ans en provenance d autres départements : plus de 35,2% de ces nouveaux arrivants y résident en 2008, soit personnes jeunes. En revanche, c est le Pays de Trégor Goëlo qui compte la proportion la plus forte de nouveaux arrivants parmi sa population jeune : 24,6% des ans de ce territoire résidaient 5 ans auparavant dans un autre département, ceux ci assurant dès lors un renouvellement de la population jeune de ce territoire Personnes de 18 à 25 ans habitant 5 ans auparavant dans une autre région Source : INSEE, RGP 2008 Parmi les personnes résidant 5 ans plus tôt dans un autre département, un peu moins de la moitié résidaient dans une autre région, soit 9,8% de la population des ans en Là 7

8 encore, la majorité de ces jeunes en provenance d autres régions réside au sein du Pays de Saint Brieuc, tandis que le Pays de Trégor Goëlo compte la proportion la plus forte de nouveaux arrivants parmi sa population jeune. 8

9 2. SITUATION FAMILIALE ET MODES DE COHABITATION Ce qu il faut retenir Près de la moitié des ans habitant au sein du domicile parental (49,3%), mais une proportion tout de même importante de jeunes vivant en couple, avec ou sans enfant, au regard des chiffres nationaux (25,8% contre 22,3% en France métropolitaine) 9,1% des jeunes costarmoricains vivant avec leurs enfants (contre 7,9% au niveau national), la plupart du temps en couple, le département comptant 1,4% de ans formant une famille monoparentale 19,6% des jeunes costarmoricains habitant seuls, tandis que 6,6% d entre eux ont choisi la colocation Des situations familiale et modes de cohabitation cependant très différenciés selon le sexe : les hommes de 18 à 25 ans résident plus fréquemment que les femmes au sein du domicile parental, tandis que ces dernières sont plus nombreuses proportionnellement à vivre en couple, avec ou sans enfant, ou a former une famille monoparentale Une majorité des jeunes costarmoricains vivant au sein du domicile parental 1,4% 7,7% Répartitition des ans selon le mode de cohabitation en ,6% 38,4% ans vivant avec le couple parental ans vivant avec un seul des deux parents ans vivant seuls 18,1% ans vivant en couple sans enfants ans vivant en couple avec enfants 16,9% Source : INSEE, RGP ,9% ans formant une famille monoparentale ans vivant dans un ménage de plusieurs personnes hors famille La majorité des jeunes costarmoricains, soit 49,3% d entre eux, vivent en 2008 au sein du domicile parental, soit avec le couple parental (38,4%), soit avec un seul des deux parents (10,9%). Il s agit d un niveau à peu près équivalent à celui constaté en France métropolitaine, où 50,2% des ans vivent au domicile parental. La vie en couple apparaît comme le second mode de cohabitation le plus répandu chez les ans, puisque 25,8% d entre eux ont opté pour ce mode de vie, la plupart du temps sans enfant 9

10 (18,1%). Ce mode de vie est d ailleurs plus répandu dans les Côtes d Armor qu au niveau national : 22,3% des ans vivant en couple, avec ou sans enfant, en France métropolitaine Ce sont au total 9,1% des jeunes costarmoricains de 18 à 25 ans qui vivent avec leurs enfants, contre seulement 7,9% au niveau métropolitain. Si la majorité de ces personnes ayant des enfants vivent en couple, 1,4% d entre eux, soit 574 personnes, forment une famille monoparentale. Enfin, 16,9% des vivent seuls, tandis que la vie en colocation (ménage de plusieurs personnes qui ne sont pas des membres de même famille) concerne 6,6% des ans dans les Côtes d Armor, soit 2711 personnes. En France métropolitaine, plus de 9,3% des ans ont choisi la vie en colocation. Des situations familiales et modes de cohabitation qui diffèrent fortement selon le sexe, la CSP et, dans une moindre mesure, selon les territoires 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Répartition des ans par mode de cohabitation en ,4% 31,9% 23,2% 12,9% 17,0% 16,9% 13,4% 11,1% 8,7% 7,7% 4,5% 5,5% 2,8% 0,1% Hommes Femmes Source : INSEE, RGP 2008 De la même manière qu au niveau national, la ventilation des données présentées ci dessus selon le sexe des personnes fait apparaitre des différences marquées entre hommes et femmes, s agissant de la situation familiale et des modes de cohabitation. Ainsi, les hommes de 18 à 25 ans habitent plus fréquemment que les femmes au sein du domicile parental : 44,4% d entre eux vivent avec le couple parental, contre 31,9% des femmes ; 12,9% vivent avec un seul des deux parents, contre 8,7% pour les femmes. Inversement la proportion de personnes vivant en couple et/ou avec enfants parmi les ans est bien plus importante chez les femmes : 23,2% d entre elles vivent en couple sans enfants, soit près de 10 points de plus que pour les hommes ; 11,1% d entre elles vivent en couple avec enfants, contre 4,5% seulement pour les hommes ; 2,8% d entre elles forment une famille monoparentale, contre 0,1% des hommes. Il apparait ainsi que les hommes tendent à rester plus longtemps au sein du domicile parental, tandis que les femmes choisissent à l inverse plus fréquemment que leurs homologues masculins de vivre en couple et d avoir des enfants avant 26 ans. 10

11 Enfin, si la proportion de personnes vivant seules est identique chez les hommes et les femmes parmi les 18 à 25 ans, les premiers choisissent plus fréquemment la colocation (8%) que les secondes (5%). Part des ans vivant avec le couple parental Part des ans vivant avec un seul des deux parents Part des ans vivant seuls Part des ans vivant en couple sans enfants Part des ans vivant en couple avec enfants Part des ans formant une famille monoparentale Part des ans vivant dans un ménage de plusieurs personnes hors famille Agriculteurs exploitants 32,5% 12,2% 17,3% 14,6% 17,8% 0,0% 5,7% Artisans, commerçant et chefs d'entreprise 32,2% 8,0% 13,5% 26,3% 15,7% 0,2% 4,0% Cadres, professions intellectuelles supérieures 19,3% 3,5% 32,7% 35,4% 4,5% 1,7% 2,9% Professions Intermédiaires 28,0% 6,2% 24,3% 29,9% 5,5% 0,5% 5,5% Employés 28,6% 7,7% 16,0% 27,7% 13,0% 2,5% 4,4% Ouviers 39,9% 11,6% 14,7% 18,5% 8,2% 0,6% 6,7% Autres personnes sans activité professionnelle 49,5% 14,9% 16,1% 5,1% 3,8% 1,7% 8,9% Source : INSEE, RGP 2008 Les différences de modes de cohabitation et situations familiales sont également très marquées selon la catégorie socioprofessionnelle (CSP) d appartenance des ans. La vie au sein du domicile familial est ainsi bien plus fréquente chez les personnes sans activité professionnelle (étudiants, chômeurs d ayant jamais travaillé ou personnes au foyer) (64,4%) et les ouvrier 44,7%, que parmi les autres catégories. Les cadres et professions intermédiaires choisissent quant à eux plus fréquemment de vivre seuls (respectivement 32,7% et 24,3%) ou en couple sans enfant (respectivement 35,4% et 29,9%). En revanche, la vie en couple avec enfants concerne davantage les agriculteurs et les employés. 11

12 Enfin, la situation familiale et les modes de cohabitation des jeunes costarmoricains se différencient selon leur territoire de résidence. Mode de cohabitation des ans selon leur territoire de résidence 60% 50% Part des ans vivant au domicile parental Part des ans vivant seuls 40% 30% Part des ans vivant en couple sans enfants 20% Part des ans vivant en couple avec enfants 10% Part des ans formant une famille mono parentale 0% Centre Bretagne / Centre Ouest Bretagne Dinan Guingamp St Brieuc Trégor Goëlo Part des ans vivant ds un ménage de plusieurs personnes hors famille Source : INSEE, RGP 2008 Les ans vivent ainsi plus fréquemment au domicile parental au sein des Pays Centre Bretagne/Centre Ouest Bretagne et de Dinan (respectivement 52,1% et 53,7% des ans, contre 49,3% à l échelle du département). A l inverse, les Pays de Guingamp, Saint Brieuc et Trégor Goëlo enregistrent une part plus importante de jeunes âgés de 18 à 25 ans vivant seuls. Ce mode de cohabitation concerne 19,5% des ans du Pays de Trégor Goëlo. Le Pays de Dinan se distingue des autres territoires par une part importante de ans vivant en couple sans enfant (21,3%), tandis que les Pays Centre Bretagne/Centre Ouest Bretagne comptent la proportion la plus forte de jeunes en couple avec enfant (9,3%). Le Pays de Saint Brieuc compte enfin 1,6% de ans formant une famille monoparentale, un ratio légèrement supérieur à celui observé dans les autres territoires des Côtes d Armor. Pistes de réflexion : Les jeunes femmes formant une famille monoparentales : quelles difficultés (précarité, conciliation de la vie familiale et professionnelle, )? quelles réponses (dispositifs d insertion sociale et professionnelle, accès aux modes de garde, )? Modes de cohabitation des jeunes costarmoricains et difficultés d accès au logement : quelle place des nouveaux modes de cohabitation? Supprimé : 12

13 3. FORMATION Ce qu il faut retenir Un département caractérisé par un taux de scolarisation assez faible des ans : plus d un jeune sur deux appartenant à cette classe d âge a en effet quitté le système scolaire dans les Côtes d Armor Parmi les jeunes costarmoricains sortis du système scolaire, 31,1% ayant obtenu un diplôme inférieur au baccalauréat (CAP, BEP ou Brevet de compagnon), un niveau qui reste inférieur à celui constaté au niveau national Des jeunes costarmoricains qui sont cependant de plus en plus diplômés : entre 1999 et 2008, le niveau de formation des Costarmoricains non scolarisés de 20 à 24 ans a augmenté Un taux de scolarisation et un niveau de diplôme en moyenne plus élevés chez les filles que chez les garçons conformément aux tendances nationales: 15,6% d entre elles sont sortie du système scolaire sans diplôme (contre 20,4% pour les hommes), et 29,6% avec un diplôme universitaire (contre 19,6% pour les hommes). Des différences également fortes entre les territoires ruraux et urbains : les Pays Centre Ouest Bretagne et Centre Bretagne, qui présentent un taux de scolarisation plutôt faible, comptent la proportion de jeunes sortis du système scolaire sans diplôme la plus élevée (20,6%) et la part la plus faible de ans sortis du système scolaire avec un diplôme universitaire (20,5%). Le Pays de Saint Brieuc présente inversement la plus forte proportion de jeunes ayant un diplôme universitaire (27,3%), suivi par Guingamp (24,3%). Une proportion significative des ans étudiant en dehors du département, notamment lorsqu ils sont titulaires d un diplôme universitaire, pouvant être mise en lien avec la faible diversité des possibilités de formation Des jeunes costarmoricains favorables au développement de l enseignement supérieur, d après l enquête Côtes d Armor 2020, bien que celui ci offre des perspectives moindres que l enseignement technique en termes d emploi 13

14 Un taux de scolarisation faible des ans dans les Côtes d Armor, plus de la moitié des jeunes de cette classe d âge ayant quitté le système scolaire Trégor Goëlo Guingamp Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan Population âgée de ans inscrite dans un établissement d'enseignement en 2008, par Pays Taux de scolarisation de la population âgée de ans en 2008, par Pays, en % > 45,0 de 40,0 à 45,0 de 32,5 à 40,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays En 2008, jeunes costarmoricains de 18 à 25 ans sont inscrits dans un établissement scolaire : le taux de scolarisation des ans atteint ainsi 40,8% dans le département. Le département des Côtes d Armor présente un taux de scolarisation faible des jeunes de cette tranche d âge. A titre de comparaison, 46,9% des ans sont inscrit dans un établissement scolaire en France métropolitaine et 48,9% en Bretagne. Il peut cependant être observé que le taux de scolarisation est légèrement plus élevé chez les filles (41,3%), que chez les garçons (40,4%) parmi les ans. Le taux de scolarisation des jeunes costarmoricains varie en outre de manière importante selon leur territoire de résidence. Le Pays de Trégor Goëlo présente ainsi la proportion la plus importante de jeunes de 18 à 25 ans scolarisés (46,5%), devant les Pays de Saint Brieuc (43,1%) et Guingamp (41,2%). A l inverse, avec seulement 32,5% de ses ans scolarisés, le Pays de Dinan présente un taux de scolarisation particulièrement faible, de plus de 8 points inférieur au taux départemental. Près de la moitié des ans n ayant pas de diplôme ou un diplôme inférieur au baccalauréat parmi ceux sortis du système scolaire Parmi les jeunes costarmoricains sortis du système scolaire, près de la moitié (49,3%) n ont pas de diplôme en dehors du BEPC ou du brevet des collèges (18,2%) ou un diplôme inférieur au baccalauréat (31,1%). Il s agit d une proportion tout de même assez faible au regard des chiffres nationaux : à titre de comparaison, 21,6% des ans sont sortis du système scolaire sans diplôme (hors BEPC, brevet des collèges) en France métropolitaine en 2008, contre 16,4% dans les Côtesd Armor. Pour 26,5% des jeunes costarmoricains, le diplôme le plus élevé obtenu est le baccalauréat. S il s agit d une proportion plus élevée qu en France métropolitaine, les jeunes costarmoricains sont plus fréquemment titulaire d un baccalauréat technologique ou professionnel qu un baccalauréat général au regard des données nationales. Enfin, 24,2% des ans sortis du système scolaire ont un diplôme universitaire, un niveau équivalent à celui constaté en France métropolitaine. Les costarmoricains ont sont en revanche moins fréquemment titulaire d un diplôme du 2 e ou 3 e cycle universitaire qu au niveau national. 14

15 Répartition des ans sortis du système scolaire par catégorie de diplôme en ,2% 26,5% Source : INSEE, RGP ,2% 31,1% ans sans diplôme (hors brevet des collèges) ans dont le diplôme le plus élevé est lnférieur au baccalauréat (CAP, BEP,brevet de compagnon) ans dont le diplôme le plus élevé est le baccalauréat ans ayant un diplôme universitaire Des jeunes costarmoricains cependant plus diplômés en moyenne que leurs ainés 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Evolution du niveau de formation des costarmoricain de 20 à 24 ans 18,5% 15,9% Aucun diplôme ou titulaires du BEPC/brevet des collèges 34,9% 30,5% 29,7% 29,3% CAP, BEP Baccalauréat, Brevet professionnel 16,9% 23,9% Diplôme universitaire Source : INSEE, RGP 1999 et 2008 Entre 1999 et 2008, le niveau de formation des Costarmoricains non scolarisés de 20 à 24 ans a augmenté. La part des non diplômés ou titulaires seulement du BEPC est passée de 18,5% à 16,4% en 9 ans. Inversement, les diplômés du supérieur sont plus représentés en ,9% de la population détient un diplôme de niveau supérieur au baccalauréat contre 16,9% en De la même manière qu à l échelle nationale, un niveau de diplôme plus élevé chez les filles que chez les garçons Le taux de scolarisation étant plus élevé chez des filles que chez les garçons, les premières ont également un niveau de diplôme plus élevé en moyenne, une fois sorti du système scolaire. 15

16 Répartition des ans sortis du système scolaire par niveau de diplôme et par sexe 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 20,4% 15,6% 34,1% 27,6% 25,9% 27,3% 19,6% 29,6% Hommes Femmes Sans diplôme (hors brevet des collèges) Diplôme inférieur au baccalauréat (CAP, BEP,brevet de compagnon) Baccalauréat Diplôme universitaire Source : INSEE, RGP 2008 Ainsi, alors que 20,4% des hommes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire sont sans diplôme dans les Côtes d Armor, cette proportion n atteint que 15,6% pour les femmes. Inversement, celles ci sont 29,6% à avoir obtenu un diplôme universitaire, soit une proposition de 10 points supérieure à celle observée chez les hommes. Enfin, de même que le taux de scolarisation varie d un Pays à l autre, des différences significatives existent au niveau infra départemental, concernant le niveau de diplôme des jeunes costarmoricains. 728 Trégor Goëlo Guingamp 652 Saint Brieuc Dinan Population âgée de ans non scolarisée et sans diplôme (hors brevet des collèges) en 2008, par Pays Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Part de la population âgée de ans non scolarisée sans diplôme (hors brevet des collèges) en 2008, par Pays, en % > 20,0 de 17,5 à 20,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays de 16,4 à 17,5 Ainsi, les Pays Centre Ouest Bretagne et Centre Bretagne, qui présentent par ailleurs un taux de scolarisation plutôt faible (36,7%), comptent la proportion de jeunes sans diplôme la plus élevée, soit 20,6% des ans sortis du système scolaire. C est également ce territoire qui compte la part la plus faible de ans sortis du système scolaire avec un diplôme universitaire (20,5%). 16

17 Les Pays de Trégor Goëlo et Dinan présentent inversement une part plutôt réduite de jeune sans diplôme parmi ceux sortis du système scolaire : la majorité a un diplôme inférieur au baccalauréat (respectivement 34,2% et 33,5%), tandis que peu ont obtenu un diplôme universitaire. Enfin, le Pays de Saint Brieuc, qui compte une part de jeunes sortis du système scolaire sans diplôme légèrement supérieure à la moyenne départementale, présente en même temps la plus forte proportion de jeunes ayant un diplôme universitaire (27,3%). Le niveau de diplôme apparait en fait assez polarisé sur ce territoire, puisque peu de jeunes ont un diplôme inférieur ou équivalent au baccalauréat (respectivement 28,9% et 24,9%). Une part significative des jeunes costarmoricains qui étudient en dehors du département 17,1% des jeunes costarmoricains âgés scolarisés sont inscrits dans un établissement d enseignement situé en dehors du département. Cette proportion s élève à plus de 37% si seuls sont pris en compte les ans ayant un diplôme universitaire. 527 Trégor Goëlo Guingamp 326 Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan 826 Population âgée de ans dont le lieu d études est situé dans un autre département en 2008, par Pays Part de la population âgée de scolarisée dont le lieu d étude est situé dans un autre département en 2008, par Pays, en % >30,0 de 13,0 à 30,0 < 11,00 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays A l échelle infra départementale, cette proportion est bien plus faible au sein du Pays de Saint Brieuc, où l on peut supposer qu il existe une offre de formation plus développée, que dans le reste du département : seuls 10,8% des jeunes de ce territoire sont scolarisés dans un établissement situé en dehors du département. Inversement, 33,3% des jeunes du Pays de Dinan font leurs études en dehors de leur département de résidence. A cette égard, l enquête Côtes d Armor 2020 avait révélé que le manque de diversité des formations proposées dans le département pouvait conduire les jeunes désirant suivre d autres cursus à migrer vers des centres urbains proposant un éventail plus large de formations, tels que Rennes ou Brest. 17

18 L enquête Côtes d Armor 2020 : Des jeunes costarmoricains plutôt favorables au développement de l enseignement supérieur 1 Les résultats de l enquête «Jeunes» Côtes d Armor 2020, réalisée en décembre 2006, a montré que les jeunes costarmoricains sont nettement moins tranchés que leurs ainés sur la nécessité de prioriser l enseignement technique. Près d un jeune sur deux pense en effet que la priorité doit au contraire être accordée au développement de l enseignement supérieur (72% des Costarmoricains estiment à l inverse qu il faut prioriser l enseignement technique). Le niveau de qualification des jeunes costarmoricains est cependant supérieur à celui proposé par le marché du travail dans le département. Le manque d attractivité des métiers en tension de main d œuvre (hôtellerie restauration, agroalimentaire ) et l image assez négative des emplois peu qualifiés accessibles localement ont d ailleurs été évoqué lors de l enquête. Il apparaît donc que l enseignement supérieur offre sans doute moins de perspectives en termes d emploi sur le département, mais est plus en phase avec les aspirations professionnelles et les souhaits de mobilité exprimés par les jeunes. Ainsi, 31% des jeunes costarmoricains interrogés considèrent que la présence d universités et d établissements de formation supérieure comme l un des atouts du département leur donnant le plus confiance pour leur avenir. L inadéquation des formations des jeunes au marché de l emploi et l offre de formation dans l enseignement supérieur sont cependant considérés comme des points faibles du département pour respectivement 36% et 20% des jeunes interrogés. Pistes de réflexion : L offre de formation dans les Côtes d Armor : quelle diversité? quelle adéquation avec les besoins du marché du travail? quelle adéquation avec les aspirations des jeunes? quelles places respectives donner à l enseignement supérieur et l enseignement technique au regard des réalités du marché de l emploi et des attentes des jeunes? L insertion professionnelle des jeunes costarmoricains : comment favoriser l accès à l emploi stable pour les jeunes sortis du système scolaire sans diplôme? quelles perspectives sur le marché de l emploi des jeunes diplômés de l enseignement supérieur dans les Côtes d Armor? L articulation entre le système de formation et le monde professionnel : quelle place des dispositifs tels que l apprentissage, les stages en entreprise, les formations en alternance, etc.? Supprimé : Supprimé : 1 Enquête Côtes d Armor 2020, TMO Régions 18

19 4. ACTIVITÉ ET EMPLOI Ce qu il faut retenir Une majorité des jeunes costarmoricains sans activité professionnelle, mais une part significative des ans appartenant à la catégorie socioprofessionnelle des ouvriers (28,5%) et des employés (22,1%) Inversement, des ans peu nombreux à appartenir à la CSP des cadres et professionnels intellectuelles supérieures par rapport aux données nationales Un taux d activité élevé de la population jeune (67,1% d actifs parmi les ans en 2008) qui peut être lu en miroir du faible taux de scolarisation Parallèlement, un taux de chômage assez élevé des ans (20,1%), en particulier chez les jeunes femmes (22,1%) et sur certaines territoires comme le Pays de Trégor Goëlo (24,7%) Du point de vue des jeunes, des difficultés qui ne seraient pas tant liées à l accès à l emploi, qu à l accès à une activité offrant de bonnes conditions de travail et de réelles perspectives de carrière, dans un contexte de faible diversification de l économie locale et de manque d offre d emplois qualifiés Une proportion d ailleurs importante de jeunes actifs occupants des emplois dans des conditions précaires, comparativement au reste de la population départementale : 31,4% des actifs de 18 à 25 ans occupant un emploi à durée limitée et 19,4% un emploi à temps partiel Répartition des ans par catégorie socioprofessionnelle Une proportion importante de ans appartenant à la catégorie socioprofessionnelle des ouvriers et des employés Si la majorité des ans sont sans activité professionnelle (étudiants, chômeurs n ayant jamais travaillé, ), une part importante des jeunes costarmoricains appartient à la catégorie socioprofessionnelle (CSP) des ouvriers (28,5%), suivie par la catégorie des employés (22,1%). A titre de comparaison, seul 14,4% de la population départementale dans son ensemble appartient à la catégorie des ouvriers et 14,7% à la catégorie des employés en En France métropolitaine, 21,3% des ans font partie de la CSP des ouvriers, contre 32,2% dans les Côtes d Armor. Inversement, les ans sont peu nombreux à appartenir à la catégorie des cadres et professionnels intellectuelles supérieures (1,5% contre 5,2% pour les costarmoricains toute classes d âge confondues), à être artisans, commerçants, chefs d entreprise (1,1% contre 3,7% pour les costarmoricains) ou agriculteurs exploitants (0,4% contre 2,7% pour les costarmoricains). A titre de comparaison, au niveau national, 3,4% des ans sont cadres contre 1,6% des costarmoricains de cette classe d âge. 19

20 Répartition des ans par catégorie socioprofessionnelle en ,4% 1,1% 1,5% Agriculteurs exploitants 11,9% Artisans, commerçant et chefs d'entreprise 34,7% Cadres et professions intellectuelles supérieures 22,1% Professions Intermédiaires Employés Ouviers Source : INSEE, RGP ,5% Autres personnes sans activité professionnelle On observe par ailleurs une surreprésentation des hommes parmi les ans appartement à la CSP des ouvriers et une surreprésentation des femmes s agissant de la catégorie des employés : en 2008, 44,7% des hommes de 18 à 25 ans sont ouvriers (contre 9,9% des femmes), tandis que 36,6% des femmes de 18 à 25 ans sont employées (contre 9,4% des hommes). Pays Agriculteurs exploitants Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres et professions intellectuelles supérieures Professions Employés Ouviers Intermédiaires Autres personnes sans activité professionnelle Centre Bretagne/ Centre Ouest Bretagne 1,0% 1,5% 0,7% 11,3% 19,7% 36,7% 29,2% Dinan 0,4% 1,2% 1,0% 11,8% 24,4% 33,8% 27,6% Guingamp 0,5% 1,4% 0,9% 11,7% 23,4% 27,3% 34,6% St Brieuc 0,2% 0,8% 1,7% 13,2% 21,6% 26,1% 36,2% Trégor Goëlo 0,3% 0,9% 2,5% 9,5% 21,6% 23,6% 41,6% Côtes d'armor 0,4% 1,1% 1,5% 11,9% 22,1% 28,5% 34,6% Source : INSEE, RGP 2008 Au niveau infra départemental, les Pays Centre Bretagne et Centre Ouest Bretagne se distinguent par une proportion plus élevée d ouvriers (36,7%), mais également d artisan, commerçants, chefs d entreprise (1,5%) et d agriculteurs exploitants (1%), que dans le reste du département. Les cadres et professions intellectuelles supérieures y sont au contraire très peu nombreux (0,7%). Si Saint Brieuc présente la proportion la plus élevée de ans appartenant à la catégorie des professions intermédiaires, c est au sein du Pays de Trégor Goëlo que les cadres et professions intellectuelles supérieures sont les plus nombreux proportionnellement (2,5%). 20

21 Taux d activité et accès à l emploi des ans Un département caractérisé par un taux d activité plutôt élevé des ans Avec 67,1% d actifs parmi les ans, les Côtes d Armor présente un taux d activité élevé de sa population jeune. A titre de comparaison, le taux d activité métropolitain est inférieur de 6 points à celui observé dans le département. Ce taux varie cependant de manière importante selon les territoires, avec des écarts supérieurs à 10 points entre Trégor Goëlo (60,7%) et Dinan (74,3%). Cette carte peut en fait être lue en miroir par rapport au taux de scolarisation, les taux d activités les plus élevés étant observés dans les territoires présentant les taux de scolarisation les plus faibles (Dinan et Centre Ouest Bretagne/ Centre Bretagne) et inversement (Trégor Goëlo) Trégor Goëlo Guingamp Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan Population active âgée de ans en 2008, par Pays Taux d activité de la population âgée de ans en 2008, par Pays, en % de 70,0 à 74,3 de 63,0 à 70,0 < 63,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays Par ailleurs, sur l ensemble des territoires, à l exception de Trégor Goëlo, les hommes présentent un taux d activité supérieur à celui des femmes, chez les 18 à 25 ans. L écart entre les taux d activité masculin et féminin peut ainsi atteindre jusqu à 14 points, au sein du Pays de Guingamp, qui présente le taux d activité féminin le plus faible (60%). 21

22 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Taux d'activité des ans en 2008 selon le sexe 76% 79% 74% 69% 69% 70% 67% 63% 62% 60% 60% 61% Taux d'activité masculin Taux d'activité féminin Source : INSEE, RGP 2008 Ici encore, le taux d activité selon le sexe peut être lu en miroir du taux de scolarisation, les filles présentant un taux de scolarisation plus élevé que les garçons. Un taux de chômage relativement élevé des ans, qui reste cependant inférieur au ratio national En 2008, 20,1% des actifs de 18 à 25 ans sont au chômage dans les Côtes d Armor, contre 21,9% au niveau national Trégor Goëlo Guingamp 755 Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan Population âgée de ans au chômage en 2008, par Pays Taux de chômage de la population âgée ans en 2008, par Pays, en % > 22,0 de 20,0 à 22,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays de 17,1 à 20,0 Deux territoires se caractérisent par un taux de chômage supérieur à 20% : les Pays de Saint Brieuc (20,4%) et Trégor Goëlo (24,7%). La population du territoire de Trégor Goëlo, qui présente le taux d activité le plus faible du département, est ainsi majoritairement composée d inactifs et d actifs inoccupés, les actifs occupés ne représentant que 46% de la population du territoire. Inversement, c est le territoire Centre Ouest Bretagne/Centre Bretagne qui compte le taux de chômage le plus faible en 2008 (17,1%), devant Guingamp (18,6%) et Dinan (18,8%). 22

23 30% 25% 20% 15% 10% 5% Taux de chômage des ans en 2008 selon le sexe 26% 22% 23% 23% 22% 20% 20% 17% 18% 19% 16% 15% Taux de chômage masculin Taux de chômage féminin 0% Source : INSEE, RGP 2008 A l échelle du département, les femmes, par ailleurs moins souvent actives, affichent un taux de chômage d environ 2 points supérieur à celui des hommes parmi les ans. Encore une fois, le, territoire de Trégor Goëlo fait figure d exception, puisque le taux de chômage masculin y est de 3 points supérieur au taux de chômage féminin. 25% 20% 15% 10% 5% 0% Taux de chômage des ans selon leur catégorie socio professionnelle 2,1% Agriculteurs exploitants 11,3% Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 7,1% Cadres et professions intellectuelles supérieures 11,3% Professions Intermédiaires 21,7% Employés 18,8% Ouviers Source : INSEE, RGP 2008 Enfin, le chômage plus davantage la CSP des employés (21,7%) et des ouvriers (18,8%), que celles des cadres (7,1%) et professions intermédiaires (11,3%) 23

24 252 Trégor Goëlo Guingamp 132 Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan 198 Chômeur âgé de ans recherchant un emploi depuis plus d un an, en 2008, par Pays Part des chômeurs âgés de ans recherchant un emploi depuis plus d un an en 2008, par Pays, en % > 22,0 de 20,0 à 22,0 de 17,1 à 20,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays Enfin, 18,9% des jeunes costarmoricains au chômage recherche un emploi depuis plus d un an. Ainsi, si le taux de chômage est plutôt faible au sein des Pays Centre Ouest Bretagne et Centre Bretagne, les chômeurs y sont plus fréquemment qu ailleurs des chômeurs de longue durée (23,7% des chômeurs).inversement, le Pays de Saint Brieuc compte seulement 17,1% de chômeurs à la recherche d un emploi depuis plus d un an. Focus : Les dispositifs d insertion professionnelle en faveur des jeunes du Conseil général des Côtes d Armor Plusieurs dispositifs, portés ou soutenus par le Conseil général des Côtes d Armor, contribuent spécifiquement à l insertion professionnelle des jeunes : Au 31 mars 2012, 1083 personnes âgées de moins de 25 ans ont perçu le RSA dans les Côtes d Armor, dont 169 ont moins de 20 ans. Il s agit en majorité de femmes (78% des bénéficiaires de moins de 25 ans) et de personnes vivant en couple (53%), généralement avec enfants. Le Fonds d Aide aux Jeunes (FAJ) a quant à lui pour objectif de favoriser l insertion sociale et professionnelle des ans en leur apportant des secours temporaires, sous la forme d aides financières ou de prestations d accompagnement social (besoins de subsistance, aides au transport ou à la formation ). Le Conseil général soutien également le fonctionnement de la Maison de l emploi et des Missions locales. Ces dernières assurent l accompagnement en amont et en cours d emploi des jeunes de 18 à 30 ans, demandeurs d emploi et bénéficiaires du RSA. Elles peuvent mobiliser les dispositifs financées par l Etat : le parrainage, l allocation et l accompagnement dans le cadre du CIVIS (Contrat d insertion dans la vie sociale, destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, qui a pour objectif d organiser les actions nécessaires à la réalisation de leur projet d insertion dans un emploi durable), le FIPJ (Fonds pour l insertion professionnelle des jeunes, destiné à financer des actions complémentaires d accompagnement des jeunes rencontrant des difficultés d insertion professionnelles : actions relatives à la mobilité, au logement, à la santé, etc.). Enfin, elles peuvent mobiliser les crédits du Fonds local d aide aux jeunes (FLAJ). Diverses aides ou dispositifs sont enfin financées ou soutenu par le Conseil général : bourses aux collégiens, étudiants et apprentis, et prêts aux étudiant, aide à la formation 24

25 BAFA, BAFD et BEATEP pour les Costarmoricains de moins de 26 ans, cofinancement d emplois associatifs, aides à l installation des jeunes agriculteurs, Ateliers chantiers d insertion, recrutement d apprentis et de stagiaires au sein du service public départemental Des jeunes costarmoricains travaillant plus fréquemment qu au niveau national dans les secteurs de l agriculture, l industrie et la construction, le tertiaire restant tout de même le secteur d activité principal Secteurs d'activité des ans en % 50% 54,3% 47,7% 40% 30% 20% 10% 0% 5,8% 2,1% Agriculture, sylviculture et pêche 13,9% 12,8% 11,7% 9,1% 22,8% 19,9% Industrie Construction Commerce, transport et Administration publique, services diversenseignement, santé et action sociale France métropolitaine Côtes d'armor Source : INSEE, RGP 2008 En 2008, près de la moitié des jeunes actifs travaillent dans le secteur du commerce, des transports et des services dans les Côtes d Armor (47,7%), le secteur de l administration public, de l enseignement, la santé et l action sociale représentant le second secteur d activité des ans. La comparaison avec les données nationales révèle cependant que les jeunes costarmoricains travaillent plus fréquemment dans les secteurs de l agriculture (5,8% contre 2,1% au niveau national), de l industrie (13,9% contre 11,7% au niveau national) et la construction (12,8% contre 9,1% au niveau national). Supprimé : e Conditions d emploi des ans L enquête Côtes d Armor 2020 : L accès à une activité offrant de bonnes conditions de travail et de réelles perspectives, une préoccupation majeure des jeunes costarmoricains 2 Pour 47% répondants, trouver un emploi correspondant à ses aspirations reste la principale préoccupation personnelle. Du point de vue des jeunes la difficulté ne serait pas tant d accéder à l emploi (seuls 13% des jeunes pensent qu il est très difficile de trouver un travail dans le département) que de trouver une activité offrant de bonnes conditions de travail et de réelles perspectives de carrière (plus d un jeune sur deux juge négativement les conditions d emploi 2 Enquête Côtes d Armor 2020, TMO Régions 25

26 proposées par les filières qui recrutent). Les travaux réalisés dans le cadre de la démarche Côtes d Armor 2020 montrent en fait que l offre d emploi du département ne coïncide pas nécessairement avec la demande d emploi des plus jeunes : les secteurs d activité prédominants (agroalimentaire, tourisme, BTP, ) et les emplois proposés apparaissent peu attractifs, tandis que l offre d emploi qualifiés est globalement faible. Pour 7 jeunes sur 10, il est ainsi difficile de trouver un emploi dans le département non seulement du fait d une absence d offre, mais aussi du manque de proportions d emplois qualifiés. Il apparait d ailleurs que le niveau de qualification des jeunes est supérieur à celui proposé par la marche du travail, d où une double conséquence : le déclassement à l embauche et l exode des jeunes vers d autres régions. Compte tenu de ces constats, les jeunes du département doivent souvent, dans un premier temps de leur vie professionnelle se contenter d emplois précaires peu qualifiés ou de stages dans les principaux secteurs économiques du département, dont ils ont tendance à déprécier la qualité des emplois. Ce phénomène contribue à la dévalorisation de jeunes qui peuvent bénéficier de niveaux d étude bien supérieurs à ceux requis par les emplois qu ils occupent. Par contre, les participants ont rappelé l attachement des jeunes costarmoricains au territoire, et le souhait de nombre d entre eux d y construire leur parcours professionnel. Ils notent également que beaucoup d étudiant costarmoricains suivant leur cursus hors du département aimeraient y revenir s ils trouvaient des opportunités professionnelles auxquelles ils aspirent. Ces éléments reflètent donc une tension entre le désir des jeunes costarmoricains de demeurer sur le territoire et leur souhait de s épanouir dans leur vie professionnelle. Une proportion importante des ans occupant un emploi dans des conditions précaires Si la majorité des actifs occupés de ans occupent un emploi sans limite de durée (53,3%), une proportion significative occupe un emploi dans des conditions dites précaires : ainsi 33,3% d entre eux occupent un emploi à durée limitée (CDD, vacataire, stages rémunérés, intérim) ou un emploi aidé. Le contrat d apprentissage concerne quant à lui 10,5% des actifs de 18 à 25 ans. Répartition des actifs occupés de 18 à 25 ans selon leurs conditions d'emploi 2,8% ans en contrat d'apprentissage 53,3% Source : INSEE, RGP ,5% 1,9% 31,4% ans occupant un emploi à durée limitée (CDD, vacataire, stages rémunérés, intérim) ans occupant un emploi aidé (emplois jeunes, CAS, contrats de qualification) ans occupant un emploi sans limite de durée (CDI, titulaires de la fonction publique) ans occupant un emploi non salarié (indépendants, ) 26

27 A titre de comparaison, seuls 10,6% des actifs occupés, toutes tranches d âge confondues, occupent un emploi à durée limitée dans les Côtes d Armor, tandis que 71,7% ont un emploi sans limite de durée en «Une insertion par l apprentissage qui fonctionne 3» : La part de l apprentissage dans la population des ans atteint 4,2% des les Côtes d Armor, contre 4,3% en France, et concerne plus particulièrement les métiers de bouche, le commerce et la distribution et le bâtiment. Dans le département : 65% des apprentis entrent directement sur le marché du travail à la fin de leur formation 86% de ceux ci ont un emploi 18 mois après leur entrée sur le marché du travail 64% des apprentis en emploi travaillent dans leur territoire d origine Trégor Goëlo Guingamp 997 Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan Population active occupée âgée de ans occupant un emploi à durée limitée en 2008, par Pays Part de la population active occupée âgée de ans occupant un emploi à durée limitée en 2008, par Pays, en % > 34,0 de 31,0 à 34,0 de 29,8 à 31,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays Au niveau infra territorial, le Pays de Trégor Goëlo, qui présente par ailleurs le plus fort taux de chômage du département, se distingue des autres territoires par une forte proportion de jeunes occupant un emploi à durée limité (35%). Il s agit également du territoire comptant la plus faible part de ans occupant un CDI ou titulaire de la fonction publique (49,7%). La situation de ce territoire contraste ainsi avec celle du Pays de Guingamp, où moins de 30% des ans occupent un emploi à durée limitée et près de 55% ont un emploi non limité dans le temps. Les Pays Centre Bretagne et Centre Ouest Bretagne se distingue quant à eux par une proportion assez élevée de ans occupant un emploi non salarié au regard du ratio départemental, à savoir 4,5%. 3 Rapport Budget Primitif 2012, «Se mobiliser pour la jeunesse» 27

28 889 Trégor Goëlo Guingamp 677 Centre Ouest Bretagne / Centre Bretagne Saint Brieuc Dinan 733 Population active occupée âgée de ans occupant un emploi à temps partiel en 2008, par Pays Part de la population active occupée âgée de ans occupant un emploi à temps partiel en 2008, par Pays, en % > 21,0 de 18,0 à 21,0 Source : Insee, RGP 2008 Fichiers détail Limites Pays de 15,9 à 18,0 La durée de travail peut aussi être révélatrice d une certaine précarité des conditions d emploi, notamment en cas de temps partiel subit. Dans les Côtes d Armor, 19,4% des actifs occupés de 18 à 25 ans occupent un emploi à temps partiel : c est 1,3 point de plus que la population du département dans son ensemble. Le Pays de Trégor Goëlo se distingue à nouveau des autres territoires par une forte proportion de personnes occupant un emploi à temps partiel, à savoir 23,9% des actifs occupés de 18 à 25 ans, contre 15,9% pour le Pays de Dinan. 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Part des ans occupant un emploi à temps partiel en 2008 selon le sexe 25% 22% 11% 11% 11% 32% 13% 29% 14% 36% 12% 29% Part des hommes occupant un emploi à temps partiel Part des femmes occupant un emploi à temps partiel Source : INSEE, RGP 2008 NB : parmi les actifs occupés Le contraste est particulièrement marqué, s agissant du temps de travail des ans, entre les hommes et les femmes, puisque ces dernières occupent pour 28,7% d entre elles un emploi à temps partiel, contre 12,3% pour les hommes. 28

29 Pistes de réflexion : L accès à l emploi et à l emploi stable des ans : quels freins (formation, manque d expérience, mobilité, logement, )? quelle efficacité des dispositifs existants en matière d insertion professionnelle? Les secteurs d emploi dominants : quelle attractivité pour les jeunes? quelles conditions d emploi? L insertion professionnelle des jeunes femmes : quels freins (conciliation vie professionnelle et vie familiale, filière de formation initiale, )? quels leviers pour faciliter leur insertion professionnelle (accès aux modes de garde de la petite enfance, formation continue )? L entreprenariat : comment faciliter la création ou la reprise d entreprise pour les ans? 29

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 Observatoire Régional des Parcours Etudiants Aquitains (ORPEA) Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 En Bref : Le taux de réponse global atteint

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Petit déjeuner de Presse

Petit déjeuner de Presse Petit déjeuner de Presse ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE Lundi 23 juin 2014-8h30 Salon jaune de l hôtel préfectoral Préfecture de Seine-et-Marne 12, rue des Saints Pères 77000 Melun Contacts presse Virginie

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

Valoriser l enseignement professionnel sur le marché du travail : quelques éléments de réflexion

Valoriser l enseignement professionnel sur le marché du travail : quelques éléments de réflexion Valoriser l enseignement professionnel sur le marché du travail : quelques éléments de réflexion Jean-François Giret, IREDU-CNRS, Université de Bourgogne Conférence de l AFDET, Nantes, 13 février 2013

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe"

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe Fonds social Européen Etude sur la réalité de lʼégalité entre les hommes et les femmes en Guadeloupe" - Synthèse des premiers résultats Phase 1 COPIL du 17 juillet 2012! 1! CONTEXTE Au regard de la méconnaissance

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir thermique à flamme hydraulique nucléaire gaz : réseaux de transport, stockages et terminaux méthaniers réseaux de transport électriques distribution

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier

Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier www.strategie.gouv.fr 18 octobre 2013, Conseil National Education Economie De quoi parle-t-on? La «relation formation emploi»

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 décembre 2013 «Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse Fiche «Vue d ensemble» Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l accès à la formation

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région GREF Bretagne CHÈQUE FORCE Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force Contrat de projets Etat-Région Septembre 2012 PÉRIMÈTRE DE L ÉTUDE Le Chèque Force est une aide individuelle du Conseil Régional

Plus en détail

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1).

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1). L insertion professionnelle s est légèrement améliorée par rapport à l an passé puisque le taux d emploi a progressé de 4 points. Le taux de chômage, en revanche, demeure toujours important avec plus d

Plus en détail

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999 N de : 9305020 N Dépt : 13 DONNEES ESSENTIELLES Evol 90-99 1990 en % Evol 1999 90-99 en % Evol 90-99 en % Population totale 19 938 19 896-0,2 134 672 136 578 1,4 1 315 316 1 349 584 2,6 % de moins de 20

Plus en détail

La formation professionnelle des demandeurs d emploi. COE GT formation professionnelle - Dares

La formation professionnelle des demandeurs d emploi. COE GT formation professionnelle - Dares La formation professionnelle des demandeurs d emploi COE GT formation professionnelle - Dares Éléments de cadrage L impact des stages de formation : quelles évaluations, quels enseignements? Perspectives

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes Numéro 153 : novembre 2013 Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes En Midi-Pyrénées, le revenu annuel net des femmes salariées est inférieur de 28 % à celui des hommes en 2010. Elles

Plus en détail

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 «Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 Enquête Réalisée par Nouveaux Armateurs 24 rue Sénac de Meilhan 17000 La Rochelle Page 1 IDENTIFICATION

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SOMMAIRE JUILLET 2015 N 13 P.1 Un reclassement sur deux à l issue d une formation financée par Pôle emploi P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

Plus en détail

Flash-Info O.P.E.I.P. Sortis de l université en 2005... Que deviennent les étudiants de Licence 3? 4641 étudiants inscrits en L3

Flash-Info O.P.E.I.P. Sortis de l université en 2005... Que deviennent les étudiants de Licence 3? 4641 étudiants inscrits en L3 N 13 : Sept. 2008 Flash-Info O.P.E.I.P. Observatoire des Parcours Etudiants et de l Insertion Professionnelle (OPEIP) Sortis de l université en 2005... Que deviennent les étudiants de Licence 3? (Promotion

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Magali Beffy, Delphine Perelmuter* Pour l année scolaire 2007-2008, les

Plus en détail

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007 OVE résultats Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 27 Devenir des diplômés de DUT 24, 24 mois après l obtention du diplôme

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

Confédération Française de l'encadrement-cgc

Confédération Française de l'encadrement-cgc Les classes moyennes www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc Les problématiques d éducation On peut dresser un premier constat : «l environnement familial et le voisinage scolaire pèsent

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON N 4 - Avril 23 QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Magalie DINAUCOURT En 1999,132 jeunes Languedociens de 15 à 29 ans étaient sortis du système scolaire sans le baccalauréat. Parmi eux,

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

fiche de synthèse #6 Emploi & économie

fiche de synthèse #6 Emploi & économie fiche de synthèse #6 Emploi & économie www.guidepratiqueachatimmobilier.com 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 Population Densité moyenne (habitants/ km²) Impôts de particuliers Année de référence : Impôt

Plus en détail

Effectifs par discipline

Effectifs par discipline #18 Synthèse régionale Juillet 2011 Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2010 des diplômés de Master mixte 282 diplômés de M2 mixte en 2008 sur 344 interrogés ont répondu à l enquête. Le

Plus en détail

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Roth Nicole Département emploi et revenus d activité INSEE Plan de la présentation Données de cadrage emploi et salaires Insertion

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148» «Extrait du cahier de l OPEQ n 148» LE CONTEXTE ECONOMIQUE DU PRF 2006-2007 PREQUALIFICATION, QUALIFICATION, ACCES A L EMPLOI En 2007, l emploi salarié privé en région tend à la hausse sur l ensemble des

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

Stéphanie Dupays. du fait de stratégies individuelles ou familiales ou bien de contraintes liées aux changements

Stéphanie Dupays. du fait de stratégies individuelles ou familiales ou bien de contraintes liées aux changements En un quart de siècle, la mobilité sociale a peu évolué Stéphanie Dupays En 2003, un homme âgé de 40 à 59 ans sur trois a une position sociale identique à celle de son père au même âge. Ce chiffre cache

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Dares Analyses. Le temps partiel en 2011 : des profils et des conditions d emploi très contrastés selon que le temps partiel est «choisi» ou «subi»

Dares Analyses. Le temps partiel en 2011 : des profils et des conditions d emploi très contrastés selon que le temps partiel est «choisi» ou «subi» Dares Analyses JANVIER 2013 N 005 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Le temps en 2011 : des profils et des conditions d emploi très contrastés selon

Plus en détail

La face cachée des «Tanguy»

La face cachée des «Tanguy» La face cachée des «Tanguy» Les jeunes en hébergement contraint chez leurs parents 05 DÉCEMBRE 2015 La face cachée des «Tanguy» Dans le film d Etienne Chatiliez, le jeune «Tanguy» se complaît jusqu à un

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2015 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi et l

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

Des études pour un emploi

Des études pour un emploi Consultation «Universités entreprises» http://www.universites-entreprises.com Des études pour un emploi Premiers résultats filière par filière Mai 6 Union nationale interuniversitaire 8 rue de Musset 7516

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE

L INSERTION PROFESSIONNELLE «Extrait du cahier de l OPEQ n 214» Filière Industrie L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES 2010-2011 (confirmation de projet, pré-qualification, qualification) LA FILIERE INFORMATIQUE-GESTION

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Année universitaire 2005-2006 Cette note présente les résultats de l enquête menée auprès des diplômés de 2006 de licence professionnelle

Plus en détail

Les débuts de vie professionnelle

Les débuts de vie professionnelle Les débuts de vie professionnelle au prisme des enquêtes Génération du CEREQ Alberto LOPEZ (DEVA) Arnaud DUPRAY (DPMT) Centre d Etudes et de REcherche sur les Qualifications Plan de l exposé 1 La transition

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33 La formation aux professions de santé en Île-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations de base en Île de

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE

OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE SERVICE UNIVERSITAIRE D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE OBSERVATOIRE DES PARCOURS DE FORMATION ET DE L INSERTION PROFESSIONNELLE univ-brest.fr/suaoip DOMAINE SCIENCES DE LA MER ET

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

5. La féminisation du travail transforme les modes de vie

5. La féminisation du travail transforme les modes de vie 5. La féminisation du travail transforme les modes de vie Féminisation du travail 1968 2002 Population active féminine (millions) 7,7 12,1 Population active masculine 13,8 14,5 Part des femmes dans la

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Les déterminants des réussites professionnelles

Les déterminants des réussites professionnelles 9 es Journées d études Céreq Lasmas-IdL, Rennes, 15 et 16 mai 2002 «Formation tout au long de la vie et carrières en Europe» Les déterminants des réussites professionnelles Christine Gonzalez-Demichel,

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

Formation, qualification et emploi

Formation, qualification et emploi E 1 DEVELOPPEMENT RESPONSABLE Formation, qualification et emploi L accès à la formation des Véliziens est facilité par la proximité des grands pôles universitaires franciliens. La Ville dispose en outre

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 14 198 386 387 1 297 398 Part dans l emploi 1,1 1,5 Répartition par âge

Plus en détail

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc Version automne 2009 L égalité professionnelle Tableau de bord Pays de Saint-Brieuc Édito 45,8% de femmes salariées, 81,7% de femmes parmi les personnes à temps partiel, salaire inférieur de 14% à celui

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail