Métiers. d aujourd hui Volume 1 Numéro 3. Un salaire en apprenant. Inspirer les jeunes, un engin à la fois. Lancement de l examen indépendant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Métiers. d aujourd hui Volume 1 Numéro 3. Un salaire en apprenant. Inspirer les jeunes, un engin à la fois. Lancement de l examen indépendant"

Transcription

1 A u t o m n e Métiers d aujourd hui Volume 1 Numéro 3 Un salaire en apprenant Le nouveau site Web de l Ordre pour les jeunes Inspirer les jeunes, un engin à la fois Deux frères de cœur et d esprit promeuvent les métiers spécialisés à la génération de demain Lancement de l examen indépendant Tony Dean se voit confié le mandat d examinateur

2 Message du président E n un peu plus d un an, l Ordre des métiers de l Ontario (l Ordre) a fait des progrès considérables en tant que nouvel organisme d autoréglementation ayant pour mandat d encadrer et de moderniser les métiers spécialisés en Ontario, et également de protéger l intérêt public. Tout nouvel organisme, à ses débuts, doit faire des efforts concertés pour mieux saisir les besoins de son industrie et identifier les domaines à améliorer. En nous basant sur nos observations mais également sur les commentaires d intervenants de l industrie et sur les remarques découlant de notre première décision du comité indépendant d examen du classement des métiers, l Ordre pense qu il y a possibilité d améliorer certains éléments de notre cadre réglementaire tels qu énoncés dans la Loi de 2009 sur l Ordre des métiers de l Ontario et l apprentissage (la Loi). La première ministre Kathleen Wynne s est engagée dans son plan pour l Ontario pour l année 2014 à contribuer à la réussite de l Ordre en nommant un examinateur qui passera en revue les questions touchant le champ d exercice et le classement des métiers spécialisés. La première ministre a respecté et donné suite à cet engagement. L honorable Reza Moridi, ministre de la Formation et des Collèges et Universités, a nommé Tony Dean en tant qu examinateur pour procéder à un examen technique indépendant. Nous croyons que les connaissances et l expertise de M. Dean seront extrêmement bénéfiques pour l Ordre, et permettront de répondre aux besoins particuliers des domaines pouvant nécessiter des améliorations. Cet examen technique portera principalement sur les processus de détermination du champ d exercice et de classement des métiers spécialisés. Il importe de savoir que l Ordre continuera son travail habituel tout au long de cet examen. Les affaires courantes de l Ordre telles que les activités de conformité et d application de la loi, les services aux membres ainsi que les mises à jour des normes de formation et de programme, se poursuivront. Toutefois, l Ordre interrompra momentanément les examens du classement des métiers jusqu à ce que l examen technique indépendant soit terminé. Protéger le public et l intégrité de votre métier Vous avez peut-être lu récemment dans les médias qu un individu avait reçu des amendes et avait été incarcéré pour avoir exercé le métier d électricien sans avoir les qualifications pour ce faire, en infraction avec la Loi. Les agentes et agents d application de la loi de l Ordre ont travaillé en collaboration avec l Office de la sécurité des installations électriques pour obtenir une condamnation, incluant amendes et peine d emprisonnement, pour cet individu. Nous croyons que les connaissances et l expertise de M. Dean seront extrêmement bénéfiques pour l Ordre, et permettront de répondre aux besoins particuliers des domaines pouvant nécessiter des améliorations. La cour a envoyé un message clair au sujet de l importance de veiller à ce que seules les personnes possédant les qualités requises puissent œuvrer dans un métier à accréditation obligatoire. Ce message démontre de plus le mérite de l Ordre et de ses agentes et agents d application de la loi, qui travaillent tous les jours à vérifier les qualifications et à éliminer l économie souterraine. J aimerais souligner l excellent travail de mes collègues aux conseils d administration, sectoriels et de métier. De concert avec le registraire et directeur général David Tsubouchi et son équipe à l Ordre, nous avons parcouru certains chemins difficiles mais nous avons maintenu notre trajectoire. Cordialement vôtre, Ron Johnson Président du conseil d administration 2

3 L avantage d un apprentissage Explorer un cheminement professionnel par soi-même peut être difficile; c est pourquoi l Ordre des métiers de l Ontario (l Ordre) a créé un nouveau site Web interactif pour aider les jeunes à trouver de l information sur les 156 métiers spécialisés offerts en Ontario. Avant de débuter une carrière gratifiante dans les métiers spécialisés, vous devrez compléter un programme d apprentissage. Pour vous aider à démarrer, Tracy Qiu, apprentie technicienne en horticulture, offre des encouragements et des conseils aux futurs apprentis. «C est normal d être nerveux et intimidé lorsque l on entre dans un nouveau domaine, mais il ne faut pas que cela vous empêche d acquérir une expérience indispensable», explique Tracy. Conseil no 1 : Trouver un parrain peut sembler une tâche colossale, mais il existe de nombreux parrains et employeurs dans la province qui sont prêts à embaucher et à former la future génération de gens de métier. Et de nombreux incitatifs financiers et autres sont offerts aux employeurs qui le font. «Trouvez des gens qui partagent les mêmes idées que vous et avec qui vous pouvez discuter; ils pourraient devenir des amis, des relations professionnelles ou des mentors,» suggère Tracy. «Sortez de chez vous et rencontrez le plus de gens possible.» Mettez à jour votre CV et votre portfolio pour leur donner une allure professionnelle. Il peut aussi être utile de trouver un parrain dans votre région en contactant votre fournisseur local de services d Emploi Ontario ou en consultant les sites d emplois en ligne. Conseil no 2 : Une fois que vous aurez signé un contrat d apprentissage enregistré avec votre parrain et le ministère de la Formation et des Collèges et Universités (MFCU), vous constaterez que le contrat contient des renseignements importants liés à votre apprentissage tels que la façon de devenir membre de l Ordre, votre rémunération, le nombre d heures de travail et le temps alloué pour suivre votre formation en classe. Conseil no 3 : Assurez-vous que votre employeur vous donne toutes les occasions possibles d apprendre l étendue de votre métier, de manière à être préparé lorsque le moment sera venu de passer l examen pour l obtention du certificat de qualification dans votre métier, le cas échéant. Conseil no 4 : N oubliez pas d obtenir les coordonnées de votre conseiller en matière d emploi et de formation auprès du MFCU et, si vous êtes syndiqué, le nom de votre représentant syndical, car ils peuvent vous aider si vous perdez votre emploi ou si vous n êtes pas en mesure de terminer votre apprentissage en raison d un arrêt de travail. Conseil no 5 : Familiarisez-vous avec les normes de formation de l Ordre pour votre métier en particulier. Les normes de formation sont essentielles pour votre formation pratique en milieu de travail et sert de «journal» en identifiant toutes les compétences que vous devez maîtriser dans votre métier. Chaque norme de formation est élaborée par l Ordre en association avec le MFCU et après consultation auprès des représentants de chaque métier spécialisé. Les normes vous permettent de faire le suivi des compétences que vous apprenez durant votre formation (en classe et pratique). Si vous êtes apprenti dans un métier à accréditation obligatoire, vous aurez besoin des normes pour passer l examen pour l obtention du certificat de qualification. Tracy conclut avec cette phrase pleine de sagesse : «Ne cessez jamais de poser des questions! Vous ne savez jamais où les réponses vous mèneront dans votre carrière.» Téléchargez les normes de formation pour votre métier à ordredesmetiers.ca/training-standards-fr. Pour en savoir plus sur les programmes et les outils qui peuvent vous aider dans le cadre de votre apprentissage, vous pouvez toujours visiter le site unsalaireenapprenant.ca ou contacter sans frais la Ligne d information d Emploi Ontario du MFCU au

4 Un salaire en apprenant Un nouveau site Web aide les jeunes à explorer des carrières stimulantes Que ce soit par le rugissement d une motocyclette ou encore les témoignages inspirants d apprentis et de compagnons, un nouveau site Web dynamique offre un aperçu des très nombreuses perspectives de carrière disponibles aux jeunes dans les métiers spécialisés. L Ordre des métiers de l Ontario (l Ordre) a lancé unsalaireenapprenant.ca, un captivant site facile d utilisation fournissant aux jeunes toute l information dont ils ont besoin afin de poursuivre un apprentissage en Ontario et de récolter les multiples bénéfices d une carrière dans les métiers spécialisés. «Ce site Web est très attirant et comprend des renseignements importants sur les métiers», selon le chef Michael Teune, également professeur culinaire et coordonnateur de programme d apprentissage et du Programme d apprentissage pour les jeunes de l Ontario (PAJO), au Collège Humber. Luciano DiLoreto, chef de projet pour le PAJO au Toronto Catholic District School Board en convient, ajoutant que le site Web «est un excellent outil et ressource pour les professionnels de l éducation et les apprentis potentiels.» Le site propose de plus des vidéos et témoignages inspirants de la part d apprentis et de gens travaillant dans les métiers spécialisés, un guide étape par étape sur la façon de devenir un apprenti, ainsi qu une foule de questions et réponses continuellement mises à jour. Afin de faire connaître le site Web et d augmenter son trafic, l Ordre a lancé sa plus importante campagne publicitaire jusqu à présent, faisant la promotion de chacun des quatre secteurs d industrie, soit celui de la construction, de l industrie, de la force motrice et des services. Les annonces publicitaires ont commencé à paraître le 29 septembre et elles seront affichées pendant douze semaines dans les stations de métro de la Commission de transport de Toronto (TTC) sur les plateformes de métro et les écrans numériques, mais aussi dans les centres commerciaux et les panneaux d affichage à travers la province. Le lancement fut planifié pour l automne afin de rejoindre les étudiants qui commencent à réfléchir à leur avenir et aux moyens de parvenir à leur but de carrière. «Le site Web Un salaire en apprenant devrait être le premier outil que les jeunes gens intéressés par les métiers spécialisés ont dans leur boîte à outils de recherche d emplois», selon Ian Nyman, directeur général de l emploi à l organisme YMCA de la région du Grand Toronto. «Ce site facile à naviguer offre des renseignements sur des douzaines de métiers spécialisés, des conseils pratiques et des témoignages de gens de métiers qui aideront énormément les jeunes désirant un emploi dans les métiers spécialisés.» Pour plus de renseignements, veuillez vous rendre à unsalaireenapprenant.ca. Écoutez-les raconter leur expérience: les visages des métiers 4

5 David Shepherd, technicien de motocyclettes Jeune adulte, David avait décidé de travailler dans un magasin de motocyclettes où il balayait les planchers, simplement pour se rapprocher de l objet de son affection : les motocyclettes. Il travaille maintenant pour Yamaha Moteur du Canada Ltée. où il aide les clients à tirer le maximum de leurs motos. De plus, il se déplace chaque année au Japon afin de mettre à l essai les nouveaux modèles de motos avant même qu elles n apparaissent sur le marché. Simone Hewitt, apprentie-monteuse de tuyaux de vapeur Pour Simone, les métiers spécialisés, c est une affaire de famille : son grand-père est bricoleur et son père électricien. Simone suit présentement un apprentissage comme monteuse de tuyaux de vapeur et elle espère dans l avenir devenir une soudeuse qualifiée. En tant que jeune parent, la décision de poursuivre cette carrière gratifiante fut pour Simone inspirée par le désir d améliorer son sort pour son fils ainsi qu elle-même. Elle aime aussi circuler en voiture dans la ville et se dire «super; j ai contribué à construire cet immeuble». Oscar Turchi, chef Jeune garçon en Italie, Oscar Turchi passait de nombreuses heures dans la cuisine familiale à aider sa mère à préparer des mets délicieux. Après avoir œuvré et pratiqué son art culinaire dans les cuisines de plusieurs hôtels et restaurants cinq étoiles, Oscar est maintenant le propriétaire de Savoia Hors D œuvres, une entreprise de renom spécialisée dans les hors-d œuvre préparés à la main, qui ont hissé le chef de la région de Niagara à l échelon supérieur de la communauté culinaire canadienne. 5

6 Deux frères de cœur et d esprit construisent un héritage turbo à Conestoga Jim Palmer et Stu Hood font la promotion des métiers spécialisés auprès des travailleurs de demain Enfants, ils ont grandi ensemble dans une petite ville de l Ontario. Ensemble, ils ont joué, ils ont ri, et ils ont fait des courses de voiture. Des voitures, ils en ont même construites à partir de rien. Et 30 ans plus tard, les choses n ont guère changé. Inséparables dans leur jeunesse, Jim Palmer and Stu Hood sont aujourd hui tous deux professeurs au Collège Conestoga, à Guelph. Leur passion est désormais de transmettre les compétences aux métiers de l automobile aux centaines d étudiants qui, chaque année, passent par leurs classes et leurs ateliers de mécanique. Jim est professeur dans le programme Technicien d entretien automobile et Stu est coordonnateur des programmes d études du secteur de la Force motrice. Tous deux possèdent leurs qualifications et sont membres de l Ordre des métiers de l Ontario. À certains égards, les deux hommes qui se considèrent frères ont fait bien du chemin. Mais à d autres égards, ils n ont pas bougé. Ils se sont rencontrés en 9e année au Collegiate and Vocational Institute de Guelph. Tous deux partageant un intérêt pour les voitures, ils sont vite devenus des amis. «Je me souviens que je me plaçais toujours au fond de la classe et que j avais un magazine automobile dans mon manuel de physique», dit Jim en riant, assis dans son bureau bien rangé du collège. «Notre vie semblait tourner autour des voitures.» Tant et si bien que bientôt lassés de lire et de travailler sur des voitures, ils se mettent à en fabriquer aussi. Lorsque quelques années plus tard, suite à un bouleversement dans sa vie familiale, Stu emménage chez la famille de Jim, les deux compagnons de route commencent à construire des scooters des sables à partir de rien. Après avoir reçu leur diplôme de fin d études secondaires, les deux «frères» travaillent dans une usine. Jim y travaille pendant un ou deux ans avant d entreprendre un apprentissage en automobile dans un magasin de pièces automobiles. Il poursuit ensuite une formation 6 à Conestoga. «J étais très médiocre au secondaire, parce que l école ne m intéressait pas, se souvient Jim. Puis, je me suis lancé dans les scooters des sables et j ai commencé à travailler sur des moteurs. J ai pris un emploi en tant qu apprenti, et plus tard je suis entré dans une école des métiers de l automobile. Là, j étais premier de ma classe.» «Pour moi, il fallait que je travaille avec mes mains, non avec un manuel scolaire!», conclut Jim. Jim a ensuite travaillé comme machiniste automobile et vendeur d automobiles avant d être engagé comme instructeur au Collège Conestoga en Aujourd hui, il est toujours au collège. «Je me souviens que je me plaçais toujours au fond de la classe et que j avais un magazine automobile dans mon manuel de physique», dit Jim Palmer. passion pour la construction de voitures. Stu, de son côté, est resté à l usine et est entré plus tard à Conestoga pour une formation dans le métier de la soudure. C est quelques années après Jim qu il a rejoint l équipe professorale du collège. Depuis des décennies, les deux hommes continuent de communiquer aux étudiants leur passion de jeunesse pour les voitures et les moteurs. Et, bien sûr, de leur communiquer leur Il y a quinze ans environ, Jim a eu l idée de construire une voiture de course, question de motiver les étudiants, puis de la mettre en compétition dans des courses d accélération sanctionnées et locales, et ainsi promouvoir le Collège Conestoga. Il a trouvé un vieux châssis, et s est mis au travail. Quinze ans après, l expérience se révèle un succès confirmé. Selon les deux «frères», les étudiants sont tout fous à la perspective de travailler sur un véhicule à turbocompresseur à l école. «Ils sont tellement surexcités!, dit Jim. Quand ils viennent à l atelier, ils demandent toujours ce qui se passe avec la voiture de course, s ils peuvent y travailler dessus.» «Nous leur disons qu ils doivent d abord terminer le programme du ministère avec une note A, et qu ils pourront ensuite travailler sur la voiture turbo», ajoute Stu.

7 Jim Palmer, à gauche, et Stu Hood ont bâti une voiture de course à partir du châssis d une vieille Mustang. Jim et Stu emmènent leur voiture dans des écoles secondaires, à des salons Carrières et à des banquets, les étudiants se pressant autour de cette super attraction du moment. Et une fois par mois, les deux «frères» vont faire une compétition au St. Thomas Raceway Park. Si Jim et Stu sont proches par leur passion pour les voitures une passion de toujours ils sont aussi proches par leur empressement à aider les autres. De Windsor à Barrie, quand les deux frères se rendent à des garages, ils rencontrent toujours un ancien étudiant qui les aborde en souriant, avide de parler voitures. La voiture de course qu ils ont fabriquée constitue un héritage de grande valeur, mais à vrai dire, ce n est rien comparé aux vies que Jim et Stu touchent tous les jours dans leur travail. Ils ont aidé et aident encore un nombre considérable de jeunes à réaliser leurs rêves. Il est difficile de penser à une carrière plus enrichissante et plus épanouissante que ça! Jim et Stu ont bâti leur première voiture encore adolescents à Guelph. 7

8 C est son métier! 50 ans de carrière et toujours autant d énergie Nora Osborne, debout, fait le métier qu elle aime depuis des années. Nora Osborne est le genre de personne dont le visage, semble-t-il, n exprime autre chose qu une naturelle gaieté. Dans une petite cour tranquille, baignée de soleil, proche du centre de l hôpital Sunnybrook, Nora, 79 ans, nous explique pourquoi elle aime son métier de coiffeuse. «J ai toujours aimé travailler avec les gens, ditelle. C est donc pour moi un moyen extraordinaire de m impliquer dans la communauté, de me rapprocher des gens.» Membre de l Ordre des métiers de l Ontario, Nora est parmi les coiffeurs les plus âgés encore au travail en Ontario, mais cette femme pétillante de vie est l image même du charme et de l exubérance qui caractérisent la jeunesse. Il est une catégorie de clients, cependant, qu elle affectionne particulièrement. «J ai un immense respect pour les vétérans, dit-elle, et c est absolument un honneur pour moi de travailler auprès d eux et de les aider.» Il est facile de voir pourquoi Nora a un faible pour les vétérans de guerre. L enfance et les épreuves Née en Ukraine, c est très jeune que Nora quitte le pays avec sa famille pour échapper au régime communiste répressif. Ses parents l emmènent avec ses sœurs et frères en Allemagne. «Mes parents ne voulaient pas demeurer en Ukraine et vivre sous un gouvernement soviétique parce que la vie là-bas était terrible», se souvient-elle. Ses parents pensaient qu en allant en Allemagne ils trouveraient une vie meilleure, «mais pendant la guerre, ce ne fut pas le cas». Nora ne garde pas de souvenirs heureux de son enfance. «J étais une enfant de la guerre en Allemagne. Nous n avons pas eu d enfance là-bas, non. Les bombes pleuvaient et les villes brûlaient autour de nous.» Après la guerre, Berlin fut divisée en quatre zones : américaine, britannique, française et soviétique. Nora et sa famille se sont retrouvées dans la section britannique. C est alors que la famille de Nora décide de partir pour le Canada. «Ça a été très difficile, confie-t-elle. Un pays nouveau, une langue nouvelle mais vous savez, on apprend à vivre, on s adapte à la vie canadienne.» «Et j ai eu le merveilleux privilège de m inscrire à la Marvel Hairdressing School,» poursuit-elle. «À ce moment-là, l école était logée dans une belle et grande maison victorienne du quartier de Bloor-Spadina. En 1960, j ai obtenu mon diplôme et à partir de ce moment-là, tout m a réussi.» 8

9 Après l obtention de son certificat de coiffeuse, Nora s est mariée, puis a eu des enfants. Dans sa vie de famille, elle a quand même continué d exercer son métier à temps partiel. Puis, au décès de son mari, elle s est jointe à l Association des bénévoles de Sunnybrook. Depuis plus de 20 ans maintenant, Nora fait partie intégrante de Sunnybrook. «Beaucoup de vétérans de guerre vivent à Sunnybrook, indique-telle, dont de nombreuses femmes qui ont servi leur pays pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour elles, c est un privilège de pouvoir venir se faire coiffer. Et je rencontre tellement de femmes merveilleuses; c est aussi un privilège pour moi de leur rendre service de mon mieux.» Chez elle à Sunnybrook En ce jeudi matin déjà chaud, le soleil frappe aux vitres du salon de coiffure de Sunnybrook. Au mur, des plantes et des fleurs; en fond, la chanson Happy de Pharrell. La joie, la gaieté règnent en ce lieu. Nora plaisante avec l une de ses clientes régulières, la fougueuse Mme Powell, parlant de la météo, des anniversaires et d autres sujets du jour; à peu de choses près, la scène est bel et bien celle que l on retrouve dans tous les autres salons de coiffure de la province. Professionnelle accomplie, Nora est dans son élément. Après 50 ans de métier, elle sait qu un jour il lui faudra ranger ses ciseaux. Elle préfère ne pas y penser. Peut-être l an prochain, dit-elle. Mais on verra. Nora coiffant les cheveux de Mme Powell. 9

10 L accréditation, un atout certain Comment les agents d application de la loi de l Ordre et une accréditation appropriée peuvent vous aider à avancer Chaque jour, l Ordre des métiers de l Ontario (l Ordre) s emploie à promouvoir les métiers et à protéger le public. C est une bonne chose pour les entreprises et les professionnels des métiers spécialisés possédant les qualifications requises. L équipe de l application de la loi de l Ordre s efforce à travers la province à maintenir des normes élevées dans le secteur des métiers et à réduire l économie souterraine en poursuivant les personnes qui enfreignent les règles. Les personnes ne consacrant pas le temps et les efforts que requiert une accréditation légale et en règle ne devraient pas être en mesure de priver de possibilités professionnelles les gens qui respectent les règles. C est la raison pour laquelle nos agents d application de la loi sont aussi importants. Ils veillent à ce que les personnes exécutant le travail dans un métier à accréditation obligatoire aient les qualités requises pour ce faire. Les personnes oeuvrant dans des métiers à accréditation obligatoire doivent être en possession d un certificat de qualification (dans le cas de compagnons) ou d une attestation d adhésion (dans le cas de candidats compagnons ou d apprentis) délivrés par l Ordre. De par la loi, les travailleurs dans les métiers à accréditation obligatoire doivent porter sur eux une carte de membre de l Ordre valide sur le lieu de travail. Les agents d application de la loi de l Ordre sont formés pour faire enquête en cas d allégations ou de plaintes, effectuer des inspections, vérifier les titres de compétences des membres ainsi que les ratios compagnon-apprenti. Les agents ont l autorité d examiner tout document pertinent au cours de leur inspection, notamment les feuilles de paye, les horaires de travail, les contrats d apprentissage enregistrés, les certificats de qualification et les attestations d adhésion. «Chaque jour, dans toute la province, nos agents d application de la loi font face à des personnes non qualifiées travaillant dans des métiers à accréditation obligatoire. Bien que notre objectif soit d amener ces travailleurs à se conformer à la Loi de 2009 sur l Ordre des métiers de l Ontario et l apprentissage (la Loi), les agents doivent parfois avoir recours à divers outils d application de la loi pour atteindre cet objectif», Dan Carter, agent d application de la loi, à droite 10

11 déclare Bob Onyschuk, directeur de la conformité et de l application de la loi. Tous les agents d application de la loi doivent suivre une formation rigoureuse de deux mois, conçue pour favoriser une connaissance approfondie de la Loi, du système juridique canadien et des techniques d enquête. Cette formation poussée garantit que les agents d application de la loi soient bien équipés pour appliquer la loi de façon juste et uniforme, protégeant ainsi le public et les professionnels qualifiés des métiers spécialisés de l Ontario qui travaillent avec acharnement. Certains de nos membres s interrogent sur les qualifications que possèdent les agents d application de la loi pour faire enquête et inspecter les gens de métier et leur lieux de travail et chantiers. La grande majorité des agents d application de Les personnes ne consacrant pas le temps et les effortsque requiert une accréditation en règle nedevraient pas être en mesure de priver de possibilitésprofessionnelles les gens qui respectent les règles. la loi ont des antécédents dans les métiers; ils sont maîtres électriciens, plombiers, techniciens d entretien automobile ou coiffeurs. Leurs origines professionnelles diverses, jumelées avec une formation approfondie, assurent qu ils soient qualifiés pour prendre des décisions judicieuses sur le terrain. «Notre équipe comprend et apprécie le travail des professionnels des métiers puisque bon nombre de ses membres sont eux-mêmes des professionnels qualifiés des métiers spécialisés», ajoute Bob. L Ontario étant une province diverse sur le plan ethnique et linguistique, l équipe de l application de la loi de l Ordre comprend des agents qui parlent couramment le français, l allemand, l italien et le pendjabi. L Ordre s emploie à appliquer la loi de façon juste et uniforme dans tout l Ontario pour protéger ses membres et le public. Les professionnels qualifiés et certifiés des métiers spécialisés sont fiers de leurs compétences le temps et le dévouement nécessaires pour obtenir le statut de professionnel dans un métier est un accomplissement formidable et une contribution à la communauté des métiers spécialisés. De la même façon, l Ordre est fier des qualifications et des aptitudes de ses agents d application de la loi ils travaillent dur pour protéger les professionnels des métiers spécialisés qualifiés et pour prendre des mesures contre les travailleurs qui ne possèdent pas les compétences requises et qui œuvrent dans des métiers à accréditation obligatoire. Voici comment nos agents d application de la loi travaillent pour vous. Qu est-ce que les agents d application de la loi ont accompli jusqu à présent? S appuyant sur des commentaires de membres et d intervenants, l Ordre a élaboré un nouveau document d une page afin d aider les gens de métier et les employeurs à comprendre le rôle et l autorité de l Ordre, et ce à quoi ils peuvent s attendre en cas de visite d un agent d application de la loi. Ce document d une page peut être téléchargé à partir du site Web de l Ordre. Entre mai 2013 et fin septembre 2014, 11,375 inspections sur le terrain furent effectuées dans tout l Ontario. L Ordre a reçu 1,328 plaintes relatives à des allégations de faute professionnelle, d incapacité et d incompétence. Plus de 320 avis d infraction provinciaux (procès-verbaux) ont été délivrés aux contrevenants de la Loi. Je connais un travailleur non qualifié. Que puis-je faire? Toute personne peut déposer une plainte par la poste, par télécopieur, par courriel, ou en téléphonant à notre service des incidents et plaintes. Si vous désirez demeurer anonyme, n indiquez pas votre nom et coordonnées. Ordre des métiers de l Ontario 655, rue Bay, bureau 600, Toronto ON M5G 2K4 Télécopieur : Courriel : Service des plaintes et incidents : , poste 3 (sans frais) 11

12 Investir dans les futurs professionnels des métiers spécialisés L embauche d apprentis présente des avantages multiples Les apprentis peuvent constituer un atout important pour les entreprises et les employeurs. De fait, selon le Forum canadien sur l apprentissage, les employeurs déclarent avoir obtenu un rendement de 1,47 $ pour chaque dollar investi dans un apprenti. Ce robuste rendement de l investissement vient du fait que les entreprises qui accueillent des apprentis ont la possibilité de former des gens motivés et bien au fait des technologies aux compétences, aux systèmes et à la culture spécifiques à un certain métier. L Ordre des métiers de l Ontario souhaite aider les apprentis à entamer une carrière dans les métiers spécialisés, et ceci est également vrai d un nombre croissant d entreprises dans toute la province. Randall Moore, président-directeur général de Mister Transmission International, indique que son entreprise emploie entre 68 et 100 apprentis en tout temps. «Attirer des apprentis et les garder est un investissement crucial dans l avenir, tout particulièrement dans notre secteur où la technologie ne cesse d évoluer. Les apprentis sont avides d information, ils ont envie de progresser et nous pouvons leur donner la formation pratique en milieu de travail dont ils ont besoin pour réussir, affirme M. Moore. Dans notre entreprise, on ne peut simplement pas embaucher la première personne venue. Nos employés doivent posséder une formation et des compétences spécialisées». Les apprentis ne présentent pas seulement un avantage pour les grosses entreprises; les employeurs de taille modeste en bénéficient aussi lorsqu ils embauchent des apprentis. «Il est légitime que de bons apprentis soient intéressés par leur travail et s en soucient», ajoute Bob Holst, fondateur de Triple Eight Heating and Plumbing, à Kitchener. «Ils travaillent dur et sont activement engagés dans le métier. C est important dans notre secteur.» Non seulement embaucher des apprentis assure aux employeurs qu ils aient des employés qualifiés et formés selon les normes de leur entreprise, mais la province offre aussi des subventions et d autres incitatifs financiers aux employeurs qui les accueillent. Selon Randall Moore, les entreprises qui croient que l embauche d apprentis est trop onéreuse ou compliquée sont «naïves». «Certains employeurs disent À quoi bon former quelqu un s il part ensuite?, ce à quoi je réponds Et si vous ne formiez pas la personne et qu elle restait? Les apprentis sont l un des éléments clés dans notre secteur.» Mise à jour sur le reclassement du métier d installateur de systèmes de protection contre les incendies Suite à la décision rendue par le comité d examen indépendant à propos du reclassement du métier d installateur ou installatrice de systèmes de protection contre les incendies, d accréditation facultative à accréditation obligatoire, le conseil d administration de l Ordre a approuvé l élaboration d un règlement qui permettra de procéder à ce reclassement. Le gouvernement de l Ontario est désormais chargé de l approbation finale et de l établissement du règlement. Pour plus de renseignements sur le reclassement du métier et pour connaître quelles seront les conséquences pour vous, veuillez visiter le site Web de l Ordre à ordredesmetiers.ca. Vous avez des commentaires ou des questions au sujet de Métiers d aujourd hui? Veuillez les envoyer Ordre des métiers de l Ontario 655, rue Bay, bureau 600 Toronto ON M5G 2K4 Téléphone : Sans frais : Télécopieur : Courriel: 12 Note: Bien que l Ordre des métiers de l Ontario fait tout en son pouvoir pour assurer que l information contenue dans cette publication soit à jour et des plus exactes, l Ordre des métiers de l Ontario ne garantie pas qu aucune erreur ne se produise. L information contenue dans cette publication n est pas sensée couvrir toutes les situations possibles. Les renseignements contenus ici n apparaissent qu à titre général d information et les lecteurs et utilisateurs sont encouragés à utiliser leur jugement independant pour ce qui a trait à certains faits.

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Contribution d apprenticesearch.com Contexte Il y a plus d une décennie, un groupe de quelques

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Si vous pensez avoir de l expérience et des compétences dans un métier spécialisé qui soient équivalentes à un programme d apprentissage

Plus en détail

Coiffeuse ou coiffeur

Coiffeuse ou coiffeur Description du métier Coiffeuse ou coiffeur Les coiffeuses et les coiffeurs proposent des coiffures en tenant compte des goûts, de la personnalité, des traits, des caractéristiques des cheveux et des tendances

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

28 FÉVRIER 2014. Voici les dates importantes se rapportant à l examen du classement du métier de mécanicien-monteur de construction :

28 FÉVRIER 2014. Voici les dates importantes se rapportant à l examen du classement du métier de mécanicien-monteur de construction : 28 FÉVRIER 2014 INVITATION À PRÉSENTER DES DOSSIERS-COMMENTAIRES EXAMEN DU CLASSEMENT DU MÉTIER: MÉCANICIEN-MONTEUR OU MÉCANICIENNE-MONTEUSE DE CONSTRUCTION Conformément l al. 1, par. (6), art. 2 du Règlement

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître!

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2011-2012 Contact avec les employeurs Sommaire : Le marché ouvert Le marché

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Click here for the English version Partie à l intention des participants potentiels

Plus en détail

Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario

Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario Bienvenue à la Ressource sur les médias sociaux du Passeport-compétences

Plus en détail

Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire

Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire Veillez à ce que votre formulaire de demande rempli et les documents pertinents soient envoyés au : Bureau du

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Programme d apprentissage au secondaire. L apprentissage, c est payant!

Programme d apprentissage au secondaire. L apprentissage, c est payant! Programme d apprentissage au secondaire L apprentissage, c est payant! Qu est-ce que l apprentissage? L apprentissage est un bon moyen de formation qui vous permet de devenir un compagnon d apprentissage

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle»

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Ontario East Municipal Conference, le 16 septembre 2009

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

Choisir un programme de garde d enfants

Choisir un programme de garde d enfants Choisir un programme de garde d enfants Choisir un programme pour son enfant relève d un choix très personnel pour chaque famille. Le meilleur programme est celui qui correspond à sa personnalité, à ses

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Enquête sur la double cohorte. 10 e année

Enquête sur la double cohorte. 10 e année Ministère de l éducation Enquête sur la double cohorte 10 e année (Cohorte de 9 e année 2000-2001) (Also available in English) école : RÉSERVÉ À L ÉCOLE N o d identité de l école : NIM de l élève : label

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

PUBLICITÉ EN LIGNE. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi

PUBLICITÉ EN LIGNE. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PUBLICITÉ EN LIGNE Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PUBLICITÉ EN LIGNE Prenez contact avec la main-d œuvre de demain aujourd hui même. Le Conseil RHiM s engage à veiller à ce que les annonceurs

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

Demande de certificat d acceptation (CAQ) pour travail temporaire INSTRUCTIONS. Comment remplir le formulaire

Demande de certificat d acceptation (CAQ) pour travail temporaire INSTRUCTIONS. Comment remplir le formulaire Demande de certificat d acceptation (CAQ) pour travail temporaire A-0506-CF (05-07) Note : Afin d alléger le texte, les termes et expressions utilisés englobent les deux genres grammaticaux. Comment remplir

Plus en détail

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation?

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? : Le Guide du compagnon sur la formation d un apprenti Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? Soyez d abord fier. Vous êtes sur le point d accomplir un travail exceptionnel

Plus en détail

Le 13 juin 2012. Madame la Ministre,

Le 13 juin 2012. Madame la Ministre, Martine Coulombe Ministre de l Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail Complexe Chestnut C.P. 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 3P7 Le 13 juin 2012 Madame la Ministre, Au nom de

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

LE PLAN D INTERVENTION

LE PLAN D INTERVENTION LE PLAN D INTERVENTION SCOLAIRE Des moyens pour s y préparer Quel est mon rôle dans la rencontre? Quels sont mes droits et ceux de mon enfant dans le milieu scolaire? «La nature crée des différences, la

Plus en détail

LETTRE DE PRÉSENTATION

LETTRE DE PRÉSENTATION LETTRE DE PRÉSENTATION 100 Portsmouth Avenue Kingston, ON K7L 5A6 (613) 545-3949 Ext. 1674 employmentservice.sl.on.ca KINGSTON KINGSTON OTTAWA OTTAWA SHARBOT LAKE Services d emploi 785 Midpark Drive 71

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ DG performant, municipalité efficiente! Vous êtes : - un gestionnaire municipal avec peu ou beaucoup d expérience - un employé municipal envisageant la direction

Plus en détail

Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations

Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations Vous trouverez ci-dessous des exemples de recommandations pour le prix de service exceptionnel (PSE). Ces exemples vous sont fournis à titre de

Plus en détail

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Partie 1: Trouver les bonnes personnes Julie Geller, Vice-président, Marketing @juliegeller, La curation de contenu qui consiste en la recherche,

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

INSCRIPTION STAGE ATE 2015

INSCRIPTION STAGE ATE 2015 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Techniques de bureautique 412.AA : «Coordination du travail de bureau» INSCRIPTION STAGE ATE 2015 C est le temps d y penser! 1 Témoignage de Michelle Éthier Enseignante en Techniques

Plus en détail

Guide de l adhe sion a l Ordre des me tiers. Pour les demandeurs qui ne sont pas des apprentis

Guide de l adhe sion a l Ordre des me tiers. Pour les demandeurs qui ne sont pas des apprentis Guide de l adhe sion a l Ordre des me tiers Pour les demandeurs qui ne sont pas des apprentis Table des matières Introduction 2 Pour déterminer si vous êtes admissible à l adhésion 6 Catégorie Compagnons

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription Processus de demande d une bourse d études Qui est admissible? Les candidats doivent répondre aux critères suivants pour que leur demande soit évaluée : - Être inscrit dans une université ou un collège

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE Grâce à un plan d urgence, ou plan de continuité, tout le monde saura ce qu il doit faire si jamais il vous arrive malheur. Ce plan indique à votre liquidateur et(ou)

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Sing for Literacy Toolkit

Sing for Literacy Toolkit SECTION 4 Sing for Literacy Toolkit Cette année, le thème de la Journée de l alphabétisation familiale est «Chantons pour l alphabétisation». Nous encourageons les Canadiens à y participer en organisant

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Objectifs Permettre aux participants d apprendre : Comment obtenir des réponses le plus rapidement possible. Qui prend les décisions. Quelles

Plus en détail

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies Apprentissage Présenté par : Kim Jefferies 2011 Comment participer à cet atelier au moyen de l ordinateur Comment poser des questions à l animateur Que faire si je ne peux pas entendre Phase 1 : Apprentissage

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada

Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada J e p e u x v o t e r! Un guide simple sur le vote au Canada Pour tout renseignement, veuillez vous adresser au : Centre de renseignements Élections

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE»)

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») La présente Charte du Comité des ressources humaines incorpore la Charte du comité de rémunération et la Charte du comité

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Vous avez besoin d argent?

Vous avez besoin d argent? Vous avez besoin d argent? Voici un système qui vous permet d acquérir un revenu récurrent d environ 1500 euros sans trop d effort! Laissez- moi compléter votre lignée pour vous! Du bureau de Joseph Edward

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en mécanique de

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION

USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION USAGES ET PRATIQUES DES JEUNES TARNAIS EN MATIERE DE RECHERCHE ET D INFORMATION Etude 2013 Usages et pratiques des jeunes tarnais en matière de recherche d information Contexte général : La Fédération

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique. Questions et réponses

PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique. Questions et réponses PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique Questions et réponses Généralités 1. Avec qui dois-je communiquer pour obtenir de l information sur la façon de devenir

Plus en détail

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles destiné aux fournisseurs de services qui travaillent auprès de clients sans

Plus en détail

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE AVIS AU SECTEUR Novembre 2012 FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE Objet La Société ontarienne

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

Acquérir de nouveaux clients

Acquérir de nouveaux clients Acquérir de nouveaux clients Guide pratique sur l optimisation web Guide pratique sur l optimisation web... 01 Qu est-ce que l optimisation web?... 01 L importance des moteurs de recherche dans l optimisation

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés?

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés? La reconnaissance des compétences en milieu de travail est un processus officiel de l industrie par lequel on identifie, évalue et confirme les compétences acquises à travers l expérience professionnelle

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Collège St-Jean-Vianney 12630, boul. Gouin Est Montréal H1C 1B9 Tél. 514-648-3821 www.st-jean-vianney.qc.ca Mise en contexte Depuis plusieurs années,

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2012

L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2012 L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE Octobre 2012 En résumé Stefania, directrice de l agence Style révélation décide après 17 ans

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

Perspectives collégiales

Perspectives collégiales Perspectives collégiales Vol. 6 N o 4 Janvier 2011 Perspectives collégiales est un bulletin électronique mensuel publié par la Fédération des cégeps, qui représente les 48 établissements du réseau collégial

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail