Réseau Euro-Méditerranéen (14ème Assises Jeunes et Méditerranée) Président : M. CHEMLA Richard Directrice : Mme BROSSARD Céline

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réseau Euro-Méditerranéen (14ème Assises Jeunes et Méditerranée) www.resomed.org Président : M. CHEMLA Richard Directrice : Mme BROSSARD Céline"

Transcription

1 Réseau Euro-Méditerranéen (14ème Assises Jeunes et Méditerranée) Président : M. CHEMLA Richard Directrice : Mme BROSSARD Céline Objectifs de la participation à ces Assises et perspectives: Inscrire la protection de l environnement dans le Projet de l Etablissement pour prolonger une initiative parentale conforme à la règlementation du MEN : développer une Education au développement durable. Définir comme objectif à long terme que chaque élève, que chaque membre de la communauté éducative s approprie cette nécessité de changer son mode de vie pour protéger durablement l environnement. Développer des échanges, des correspondances entre élèves des établissements du réseau AEFE dont les pays sont présents aux Assises : Tunisie, Algérie Claude Monet doit être à l origine d une sensibilisation des établissements du réseau AEFE Maroc situés en bordure de méditerranée pour les engager dans cette démarche : Tanger par exemple. Mettre en place des ateliers scientifiques dans l établissement ouverts aux élèves intéressés pour aider les élèves dans leurs démarches, pour nourrir leur communication et leurs correspondances avec d autres élèves sur le thème commun qu est la protection de l environnement. Développer l idée que les aînés de l établissement puissent participer à l Education au développement durable des élèves les plus jeunes de l établissement. Mardi 24 septembre 2013 : jour du départ. On s est donné rendez-vous à l aéroport de Casablanca à 6h30 : l avion a bien décollé à l heure et s est posé en douceur à Marseille. On a ensuite pris un bus pour se rendre à la gare St-Charles de Marseille. Une fois arrivés, en attendant le train TER pour Nice, nous avons mangé. Après environ 2 heures de train, le contrôleur nous a réveillés brutalement avec une annonce qui nous a fait sursauter. A 17h10, nous arrivions enfin en gare de Nice Ville. Delphine, animatrice du CDMM nous attendait avec sa voiture pour nous transporter jusqu au Parc Phoenix, lieu des Assises. Dès que nous sommes arrivés, nous avons participé à la présentation des délégations. Nous nous sommes présentés et avons présenté notre établissement ainsi que le projet «Les Journées de l Océan». M. FUENTES a aussi insisté sur notre volonté d inscrire durablement cette problématique dans le futur projet de l établissement. Nous avons ensuite visité le Parc et ses jardins : Youssef a commencé à discuter avec un cacatoès vraiment énervé alors qu Inès tentait de sympathiser avec un wallaby. Il était alors temps de manger : menu pizzas que Youssef a adoré. Vers 21h, Nathalie COCOZ est venue nous chercher pour aller chez elle, à Roquebrune Cap Martin. On a très bien été accueillis par la famille, par sa chienne Gina et son chat Chouchou. Après une bonne douche, au lit : quelle journée!! Mercredi 25 septembre 2013 : début des Assises Réveil le mercredi 25 à 6h : ça fait tôt mais quelle jolie vue sur la baie de Monaco et ses bateaux. Nous avons assisté à une conférence sur le changement climatique : c était compliqué mais M. FUENTES nous a expliqué l essentiel. On reverra ça ensemble de retour à Claude Monet. Contenu de la conférence : quelques infos pour ceux que ça intéresserait. Ces éléments d information sont à prendre avec prudence : ils doivent permettre à chaque personne intéressée, de se poser des questions, d engager une réflexion, de remettre éventuellement en question son mode de vie Thème principal : le changement climatique. 22 pays méditerranéens : 21 + la Palestine récemment reconnue par l ONU mais non encore signataire à ce jour de la Convention de Barcelone (1976). Développement durable inscrit dans les enseignements depuis la circulaire du 29 août 2013 : chaque établissement (école, collège ) doit être labellisé EDDD.

2 S engager et engager les jeunes dans une véritable Education au développement durable. Les jeunes sont les citoyens de demain. Contexte actuel négatif : les préoccupations politiques ne rendent plus prioritaires les enjeux environnementaux. D où l importance de ces Assises : recentrer la protection environnementale comme priorité quotidienne qui touche au mode de vie de chaque habitant, au nord comme au sud de la méditerranée, avec des problématiques différentes. Un des grands enjeux des pays du sud est la gestion et la valorisation des déchets : nettoyer les plages ne suffit pas. Comment faire en sorte que les déchets n y arrivent plus? La mobilisation doit donc être collective et ordonnée : nécessité d une coordination efficace. «On ne veut pas croire ce que l on sait» : phrase d un philosophe pour exprimer la difficulté des habitants à modifier leur mode de vie. Et pourtant Réchauffement climatique dans la zone méditerranée: thème de travail des délégations pendant l année. Attention aux données qui doivent être vérifiées scientifiquement : ne pas être influencé par des infos données par les médias! Quelques données scientifiquement démontrées : + Augmentation de la T de 2 C au 20 ème siècle. + Baisse de 4 à 27% des précipitations : surtout l été. + Hausse des précipitations dans le Nord (Alpes) en hiver. + Tendance vers des évènements pluvieux extrêmes. + Enjeux parfois différents selon les zones. Pourquoi effectivement construire un barrage s il n y aura bientôt plus d eau? Importance de l évaluation de l impact de la réduction de la pluviométrie.!!! Démarche prospective (pas prévisionnelle) : on imagine ce que ça pourrait devenir en fonction des hypothèses. Elévation hétérogène du niveau de la mer en méditerranée: plus importante à l est. Environ 60 cm en plus sur les 30 dernières années. Ce n est pas le seul critère à prendre en compte : il faut penser à l accumulation des facteurs (hausse du niveau de la mer + crue importante = dégâts plus importants). Date de floraison des pommiers : passée d avril à mars avec grandes variations (entre 1975 et 2005).!!!Les évènements climatologiques s évaluent sur 30 ans. Stockage de la chaleur dans l océan : énorme capacité thermique stockée avec effet décalé! Difficulté donc à évaluer l évolution de la T de l eau qui n est pas homogène selon la couche sondée. Le problème plus important est l étude et l analyse des courants et des zones de stockage de la chaleur en eaux profondes. Risque important lié à l augmentation de la T en eaux profondes : la méthanisation (production de méthane, CH4) augmente (libération d hydrates de méthane). Priorité à la réduction des gaz à effet de serre : elle n est pas un frein au développement économique. Chaque grosse éruption volcanique entraîne une baisse de la T : effet «parasol». La T de l air a augmenté depuis 100 ans : la question est pourquoi? Est-ce que c est l augmentation du CO2 qui entraîne la hausse de T ou inversement? Il y a donc encore un débat autour de la cause : géologues et climatologues sont opposés sur ce sujet. Impact socio économique du changement climatique: 10% en moins pour les céréales au Maroc et jusqu à 50% en moins en année sèche! Il est différent selon le mode de vie, selon le secteur. Geler l urbanisation du littoral : mesure adoptée par la Convention de Barcelone, mise en œuvre suite notamment à l accord du Maroc. Développement des Aires Marines Protégées : sensibiliser la population sur la nécessité de protéger la pêche artisanale pour protéger les ressources. (Tunisie) Un projet équivalent est en cours dans le nord du Maroc : association «AGIR». Gérer la réutilisation des eaux usées : stations d épuration pour récupérer l énergie libérée par la méthanisation, utilisation des eaux usées dans les clubs de golf

3 Suite de la journée du mercredi 25 septembre L après-midi, nous avons présenté notre projet sur un stand : beaucoup de personnes étaient intéressées. Au fur et à mesure des essais, nous nous sommes bien améliorés : Youssef restait un peu «stressé» mais a fait beaucoup d efforts. Nous avons échangé, nous avons écouté les autres pays présenter leurs projets et avons ainsi eu plein d idées pour continuer. En fin d après-midi, nous avons participé à deux quizz : Le premier portait sur les présentations de toutes les délégations : Inès a terminé 2 ème et s est vu offrir des cadeaux. Un tirage au sort était ensuite organisé parmi toutes les bonnes réponses obtenues sur un questionnaire mis en place par la délégation algérienne : nous avons été tiré au sort et avons ainsi reçu le cadeau. Un cadre mettant en valeur un arbre légendaire d une forêt algérienne : un cèdre «parasol». A notre demande, la délégation nous l a dédicacée : le tableau sera exposé dans le bureau du directeur de M. FUENTES. En fin d après-midi, sur le chemin du retour, on s est arrêté à Monaco pour faire des courses et se promener sur le port : c était génial. On est rentré en taxi car il commençait à pleuvoir et on était très chargé. Jeudi 26 septembre 2013 Matinée réservée à un travail par atelier. Nous nous sommes répartis sur 3 des 4 ateliers proposés. Nous avons ensuite pris un excellent repas et nous sommes retrouvés dans l amphithéâtre pour présenter la restitution des ateliers. Sport environnement : Mme NDIFO y participait. Associer un contexte environnemental à une activité sportive basée sur 3 activités : «les tri-olympiades». Proposition d une activité avec environ 20 élèves. 4 animateurs et 2 juges, sur ½ journée. Informer et faire prendre conscience de la nécessité du tri des déchets. Chasse au trésor avec relais (terrestre, marin), poubelle basket, affiche «j y suis j y reste». Course d orientation, relais avec possibilité de relais (dont partie aquatique) Adaptable à beaucoup de sports. Proposer une épreuve plus pédagogique sur le tri des déchets. Les déchets : M. FUENTES y participait. (concours vidéo) Atelier animé par : Mme BROSSARD Céline, Directrice du CDMM. Mme POITOU Isabelle, Directrice de l association «mer-terre». Application de la directive européenne : relations avec IFREMER et coordination des associations sur le terrain. Subventions européennes si ça vient d un réseau efficace et ayant fait ses preuves : CDMM, association «merterre», resomed. Création d une base de données (centralisation) : présentation de l outil mis en place (resodema). Contexte : pollution liée aux déchets. Attitude négligente car on ne peut pas croire que notre mode de vie peut polluer : «c est pas possible, ça ne peut pas venir de moi» Convention OSPAR : Oslo-Paris, pays d Europe du Nord. Groupe Scolaire Labalonès en Espagne, partenaire en Espagne. D autres structures participantes. Base de données odema : resodema. Objectif : Diminution des déchets d ici 2020 avec des relevés réguliers, voire ciblés selon l objectif recherché. Aider les décisions politiques. Relevés divers : simple et ciblé, volumique et plus important, relevé très détaillé (très complexe). Consultation des résultats. Influence importante des pluies sur les résultats. Les piles peuvent être enfouies provisoirement dans du béton dans l attente de transferts de compétences.

4 «Culturellement», les marocains jettent leurs déchets dans les rivières qui les rejettent dans les mers et océans. Etre patient, avoir confiance, conserver son envie d agir et s inscrire dans la durée. Rechercher une entreprise partenaire au Maroc ou en France qui accepterait d organiser un transport de déchets et notamment celui des piles (contacter fournisseurs de piles). Outils de sensibilisation bientôt en ligne sur le site. Trouver des partenaires pour construire et installer plus de poubelles en ville. Sensibiliser à la nécessité d utiliser, d acheter moins d articles avec emballage plastique. Sensibiliser à l économie d énergie. Autres idées de projet : Inès et Youssef y participaient avec Mathieu, animateur du CDMM. Thème commun : éducation à l environnement marin pour mieux le protéger. Créer et diffuser des jeux adaptables aux publics. Jeu de la pêche responsable : poissons distribués par terre, chaque poisson avec une lettre en les sélectionnant sur des poissons qui peuvent être pêchés. Cours métrages sur les mammifères marins, sur les requins Outils à partager et à diffuser. Jeux de carte pour sensibiliser sur les espèces et leur lieu de vie : Jeux de correspondance. Jeux de famille : protégée, menacée et autre. Créer un fond marin Atelier Santé-Environnement : Créer des animations pour apprendre à collaborer ensemble. Choix de travailler sur l alimentation, le mode alimentaire. Agir sur les enfants de 8 à 12 ans : Questionnaire à donner aux enfants: Courses avec les parents? Faire participer les enfants aux courses, c est les sensibiliser à l acte d acheter : Se poser la question sur l origine d un produit. Quel contenant utilisez-vous pour aller faire les courses? Les parents préparent ou achètent des repas préparés? Que prenez-vous au petit déjeuner? Est-ce que vous consommez des sodas et pourquoi? Avez-vous l habitude à bien vous laver les mains avant de manger? Choisissez-vous un restaurant typique ou un fast-food? Dans quelle saison vous trouvez tel fruit? Manger des fruits de saison. Pas normal de trouver des pommes toute l année : fruit d automne. Si acte contre nature, conséquence néfaste suite à consommation non naturelle. Orange, en hiver ou au printemps. Placer les fruits dans des boites représentants les mois de l année : les élèves doivent choisir la boîte où mettre le fruit. Créer une affiche sur l alimentation : Brossage des dents Participer aux courses Préparer le repas Ne pas gaspiller la nourriture Trouver un jeu, un outil pédagogique pour des élèves de 12 à 16 ans. Cycle de vie d un aliment tout au long de son cycle de vie. Etat des lieux de chaque pays : «manger bon», «manger bien» comme étude préalable au jeu. Connaître l aliment : Lecture de l emballage, labellisation, situer le produit d origine, notion de traçabilité pour encourager le «manger local», pour les sensibiliser aux transports nécessaires (consommation carbone, pollutions ), connaître la saisonnabilité. Savoir pourquoi c est important de bien manger :

5 Impact néfaste sur la santé : maladies. Contenus énergétiques. Manger équilibré. Impact de l alimentation sur l environnement? Devenir des huiles de friture? Emballages? Tri des déchets? Gaspillage alimentaire. Présenter le travail de chaque pays aux prochaines Assises : quizz, Trivial Poursuite Fin de la journée du jeudi 26 septembre 2013, fin des Assises. Le soir, nous avons été invités dans les locaux du CDMM où on nous a offert un jus d orange avant d aller manger au restaurant du port de Nice pour la soirée de clôture de ces Assises. On a très bien mangé mais on était fatigué. Journée du 27 septembre On s est levé vers 9h30, même 10h : tranquilles, on s est préparé et on a pris le train pour aller visiter Monaco. Pour aller de chez Nathalie à la gare de Roquebrune, il faut descendre plusieurs escaliers qui comptent 482 marches! Youssef les a comptées. Heureusement qu on a trouvé une solution pour ne pas les remonter! On a visité le port de Monaco, le Musée océanographique, le Palais princier où nous avons aperçu SAS le prince Albert dans sa voiture, la collection de voitures anciennes du Prince Albert. Nous sommes passés en voiture sous le tunnel où les voitures de Formule 1 passent pendant le Grand Prix de Monaco. Nous avons également aperçu le stade Louis 2 et les terrains de tennis de Monte Carlo. On a appris que Monte Carlo est en fait le quartier le plus chic de Monaco : le quartier des affaires ( Casino ). Le Palais princier se trouve dans la vieille ville : on y trouve aussi la Mairie, le tribunal, la cathédrale où se sont mariés le Prince et la Princesse, les maisons où vivent les princesses Caroline, Stéphanie Un joli quartier où il fait bon se promener. Le soir, nous avons tous mangés dans un restaurant chinois de Menton : hummm, c était bon et c était amusant d essayer de manger avec les baguettes. On a vite utilisés les couverts traditionnels! Journée du 28 septembre Dès le réveil, on s est assuré que notre vol était confirmé. Ensuite, on a rangé nos affaires et sommes partis à Nice pour se promener avec Nathalie. On remercie beaucoup Mme NDIFO et M. FUENTES de nous avoir permis de vivre cette super expérience. On ne remerciera jamais assez Nathalie, Paula et Max pour nous avoir accueillis comme si on était de leur famille. Sans oublier Gina et Chouchou avec qui on a fait des supers câlins. Un grand merci aussi aux animateurs du CDMM sans lesquels on n aurait jamais pu vivre cela. Et maintenant à nous, dès notre retour à Claude Monet, de continuer à sensibiliser tout le monde sur la nécessité de trier les déchets et d économiser l énergie. On espère que les professeurs et que M. FUENTES pourront nous aider. PS : le contenu des conférences et la restitution des ateliers ont été rédigés par M. FUENTES trop compliqué pour nous. M. FUENTES nous a également aidé à rédiger ce compte rendu pour qu il soit rapidement prêt et diffusable sur le site. Prochainement, nous organiserons une exposition photos à la médiathèque et devrions adresser un questionnaire aux élèves de l établissement. Inès MELLE et Youssef NJIMI, Ambassadeurs de Claude Monet aux Assises Jeunes Méditerranée 2013

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri Catalogue d animations des ambassadeurs de la prévention et du tri Nous contacter : par téléphone 05 65 73 83 23 par mail : ambassadeurdutri@agglo-grandrodez.fr Les ambassadeurs vous proposent des animations,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée

Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée Des systèmes d information partagée pour une meilleure gouvernance de l eau en méditerranée Marseille, 13 mars 2012 INTRODUCTION WALTER MAZZITTI Président du Comité Directeur du SEMIDE Messieurs les ministres,

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer Bienvenue à la Chers enfants, Bonjour, je m appelle HECTOR Je suis la mascotte de la Maison de la Nature et de l Environnement 65. Nous allons bientôt passer un moment ensemble. Nous nous réjouissons,

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

ENVOI DE FLEURS POUR LA TANTE ADELE

ENVOI DE FLEURS POUR LA TANTE ADELE ENVOI DE FLEURS POUR LA TANTE ADELE Carte de l élève B1 Votre tante Adèle va avoir 55 ans ce mercredi, le 3 juin. Malheureusement elle habite à Tartu et vous ne pouvez pas y aller pendant la semaine. Mais

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie Madame, Monsieur, Depuis plusieurs années la commune de Bierné a montré son engagement vers un développement plus durable en menant un certain nombre de démarches et actions concrètes : réalisation d un

Plus en détail

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée!

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Indicateurs infirmerie : POURQUOI? - Passages fréquents d élèves «en hypoglycémie» avec signes : pâleur, fatigue, maux de ventre (brûlures gastriques,

Plus en détail

COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT. Les gaz à effet de serre

COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT. Les gaz à effet de serre 1 COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT Que fait-on en France? Gaz à effets de serre En France, il est possible de diviser par 4 les gaz à effet de serre avant 2050. Mais ça ne sera pas facile Les gaz

Plus en détail

Les managers au cœur de l entreprise

Les managers au cœur de l entreprise APERCU Les managers au cœur de l entreprise Mind Material Un manager performant ne délègue pas talent Circle Devenir manager de proximité Business Room Comment favoriser le développement de vos managers?

Plus en détail

Plan de développement durable

Plan de développement durable Plan de développement durable Projet de service Médiathèque de Monaco Projet de service Plan de Développement durable Médiathèque de Monaco Sous l égide de SAS le Prince Albert II, la Principauté de Monaco

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E13 Service de location et lavage de gobelets - SMTD BASSIN EST Monographie complète SMTD Bassin Est (Pyrénées Atlantiques) Année 1 du

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète;

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète; Fiche pédagogique La chasse aux ordures Dans le cadre des activités proposées, l élève en apprendra davantage sur le recyclage et sur le compostage, testera ses connaissances et fera une expérience sur

Plus en détail

Un petit déjeuner équilibré et mini déchets Opération réalisée dans le cadre de «si tu gâches, t es une tache» Lycée Louis Davier 89300 Joigny

Un petit déjeuner équilibré et mini déchets Opération réalisée dans le cadre de «si tu gâches, t es une tache» Lycée Louis Davier 89300 Joigny Un petit déjeuner équilibré et mini déchets Opération réalisée dans le cadre de «si tu gâches, t es une tache» Lycée Louis Davier 89300 Joigny SEMAINE EUROPÉENNE DE RÉDUCTION DES DÉCHETS 2012 TOUT COMMENCE

Plus en détail

Stop au gaspillage! Equipe de projet: Laïla Duport, Enola Bechtel, Alexandre Grosjean, Melissa Curcio

Stop au gaspillage! Equipe de projet: Laïla Duport, Enola Bechtel, Alexandre Grosjean, Melissa Curcio ! Equipe de projet: Laïla Duport, Enola Bechtel, Alexandre Grosjean, Melissa Curcio Métier: Apprentis employé de commerce Année d'apprentissage: 1 ère année Nom de l'école ou de l'entreprise: Ceff COMMERCE

Plus en détail

LES PETITES GOUTTES DU GRAND GASPILLAGE

LES PETITES GOUTTES DU GRAND GASPILLAGE LES PETITES GOUTTES DU GRAND GASPILLAGE Objectif(s) : Prendre conscience que l eau est une ressource naturelle limitée Comprendre que nous avons tendance à en gaspiller une grande quantité chaque jour

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L accueil périscolaire est un service de qualité mis à disposition des familles. C est un lieu

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable la maison de l environnement, des sciences et du développement durable www.agglo-sqy.fr/maison-environnement PAPIER RECYCLÉ Maison de l environnement, des sciences et du développement durable 6 rue Haroun

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014 SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI Journées d échanges de l ErE 2014 Territoires des «Actions de quartier» du CPAS Quartiers ouest c est-à-dire : Dampremy Marchienne Docherie

Plus en détail

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Établir un budget est une étape indispensable pour aborder sereinement un projet et rechercher des soutiens financiers auprès de partenaires privés et publics.

Plus en détail

Newsletter n 1 Janvier 2015

Newsletter n 1 Janvier 2015 Newsletter n 1 Janvier 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous serez en mesure de lire la présente newsletter et que, par conséquent, vous ne souffrez pas tous et toutes d une overdose de

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Objectif : Atteindre les objectifs permettant de maintenir la certification Cégep vert niveau Excellence Maintenir le CACE : minimum de quatre rencontres.

Plus en détail

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES AVRIL 2012 Basket, sport tarbais par excellence : C est pourquoi la ville développe depuis quelques années une convention de partenariat avec le comité départemental

Plus en détail

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?»

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?» Guide «Pourquoi Définir Votre Client Idéal?» Comme Coach Vie Professionnelle, beaucoup de mes clients sont Entrepreneur(e)s, ont une activité en tant qu indépendant ; d autres travaillent sur un projet

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Une semaine en Roumanie

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Une semaine en Roumanie ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A2 Une semaine en Roumanie Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle Barrière,

Plus en détail

Consultations du public sur l eau en 2008

Consultations du public sur l eau en 2008 Consultations du public sur l eau en 2008 Journée d informations et d échanges 14 décembre 2007- Orléans Informations et échanges sur les consultations sur l eau en 2008, 14 décembre 2007 1 Qui était présent?

Plus en détail

EN MAYENNE, ÉDITION SPÉCIALE RÉNOVATION PERFORMANTE

EN MAYENNE, ÉDITION SPÉCIALE RÉNOVATION PERFORMANTE EN MAYENNE, ÉDITION SPÉCIALE RÉNOVATION PERFORMANTE Du 11 au 25 octobre 2013, les «Espaces Info Énergie» de la Mayenne organisent des manifestations à l attention du public : un après-midi d information

Plus en détail

Collège (4 ème, 3 ème )

Collège (4 ème, 3 ème ) Collège (4 ème, 3 ème ) ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT REGLEMENT APPEL A PROJETS DEPARTEMENT MARTINIQUE 2015 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis plus de dix ans,

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - ATELIER 4 : Cohésion sociale entre les territoires et les générations L atelier se déroule à la Résidence des Personnes Agées Charles

Plus en détail

Campagne Moins de déchets Titre du document

Campagne Moins de déchets Titre du document Campagne Moins de déchets Titre du document Présentation Programme d éducation à l environnement et au développement durable www.jeunesreporters.org Table des matières PRESENTATION DE LA CAMPAGNE MOINS

Plus en détail

- Organiser une conférence

- Organiser une conférence - Organiser une conférence Calendrier des tâches 4 mois avant : - Définir le thème et l objectif de la conférence - Définir le type de public visé - Demander les devis (cf. établir le budget) - Etablir

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 3 4 Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de

Plus en détail

Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement.

Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement. Avant le nouveau comportement Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement. Avant le nouveau comportement

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET

I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET 1 SOMMAIRE I- RAPPEL DU PROJET II- DEROULEMENT DU WEEK-END III- BILAN IV- BUDGET DU PROJET V- RETOUR DU PROJET 2 I- RAPPEL DU PROJET Impacts Environnement est une association étudiante dont les objectifs

Plus en détail

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France - Communiqué de presse - 11 juin 2008 L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France Casino poursuit son engagement en faveur du développement durable en lançant le premier

Plus en détail

L EMPREINTE ECOLOGIQUE

L EMPREINTE ECOLOGIQUE L EMPREINTE ECOLOGIQUE Quelle est ton empreinte écologique? L empreinte écologique mesure la surface de terre nécessaire pour que tu puisses satisfaire ton mode de vie. Elle prend en compte les différentes

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ENFANCE - FAMILLES

QUESTIONNAIRE ENFANCE - FAMILLES QUESTIONNAIRE ENFANCE - FAMILLES La nouvelle Communauté de communes du Sud Artois souhaite mieux connaître vos besoins et vos habitudes en matière d accueil et de loisirs pour vos enfants de 0 à 13 ans,

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon

ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon tel : 04 78 25 28 11 (entre 11h30 et 13h30 ou après 16h30) Sommaire : *Les horaires *Les programmes *L école au quotidien

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS Par mode d accueil, on entend : la mini crèche, la crèche familiale, la crèche associative, la crèche parentale, l assistante maternelle agréée, la halte garderie, la garde à domicile, la famille. I -

Plus en détail

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Le Club Mini Entreprise au collège Notre Dame

Le Club Mini Entreprise au collège Notre Dame Le Club Mini Entreprise au collège Notre Dame Historique du projet : C est lors de la réunion de rentrée de 2010-2011 qu a débuté le projet mini entreprise au collège. En effet, encouragés par la subvention

Plus en détail

et Valorisation des déchets

et Valorisation des déchets Animations Prévention et Valorisation des déchets Année scolaire 2015 2016 Nos enjeux liés à la réduction des déchets La réduction des déchets représente aujourd hui un véritable enjeu environnemental

Plus en détail

Ambassadeurs Rehabitat

Ambassadeurs Rehabitat Ambassadeurs Rehabitat Le projet Rehabitat à la Menuisière doit être le projet des habitants. Nous proposons la mise en place d Ambassadeurs Rehabitat dans chaque cage d escalier. Le rôle d ambassadeur

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket*

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* COMMENCER LE SPORT PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* La sédentarité liée à nos modes de vie participe à une augmentation de risques pour la santé

Plus en détail

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat En perspective de la Conférence Mondiale des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris en décembre

Plus en détail

Milles pattes, le premier pédibus Foyalla

Milles pattes, le premier pédibus Foyalla Milles pattes, le premier pédibus Foyalla Editorial MEDIADOM a souhaité mettre en place le pedibus qui se veut une action novatrice dans son approche et qui dans ses objectifs engage trois axes d action

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES 1 INFORMATIONS DIVERSES Groupe concerné: Les élèves de sixième participant à l'association sportive du collège et éventuellement des élèves de 5 ème absents l an dernier. 44 places. Inscription en Avril.

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010)

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) On a tous commandé au moins une fois sur un site marchand et on a tous été au moins une fois en relation avec un service clients 1 SOMMAIRE 1. Les médias utilisés

Plus en détail

Le petit-déjeuner et développement durable

Le petit-déjeuner et développement durable Les repas Salle avec tableau 45 à 55 min. Le petit-déjeuner et développement durable Objectifs de l atelier : Sensibiliser les enfants sur la notion de développement durable en se référant aux étapes de

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures. Synthèse Juin 2009

Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures. Synthèse Juin 2009 Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures Synthèse Juin 2009 COMITE DE BASSIN DE LA REUNION DIREN OFFICE DE L'EAU - Consultation

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser»

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» Ar5cles Pré- Event Le Sursaut Le Mandat L Intelligent d Abidjan L Inter Le Sport Supersport Ar5cles Post- Event Fraternité Ma9n Le Mandat Le Patriote Le Sport Le Sursaut

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

ACTIVITÉS SUPPLÉMENTAIRES TOUS BRANCHÉS

ACTIVITÉS SUPPLÉMENTAIRES TOUS BRANCHÉS Activité 1. Mots-croisés. Complète avec un adjectif. 2 1 1 2 M 3 4 E 3 4 6 N 5 VERTICALEMENT 1. C est quelqu un qui éprouve des émotions. 2. C est quelqu un qui n est pas poli. 3. C est quelqu un qui témoigne

Plus en détail

La Régie en 10 Questions

La Régie en 10 Questions La Régie en 10 Questions l eau d aujourd hui d 1 Le choix de la gestion directe. Pourquoi? Une dynamique engagée Municipaliser la gestion de l eau s inscrit dans une volonté affirmée de redonner un sens

Plus en détail

Comment la Région Rhône-Alpes relève-t-elle le défi du développement durable?

Comment la Région Rhône-Alpes relève-t-elle le défi du développement durable? Comment la Région Rhône-Alpes relève-t-elle le défi du développement durable? édito Dès 2004, la Région Rhône-Alpes a fait le choix du développement durable : pas d effets d annonce pour répondre aux enjeux

Plus en détail

Gestion des opérations intervention en cas de déversement en milieu marin

Gestion des opérations intervention en cas de déversement en milieu marin Pêches et Océans Canada Garde côtière canadienne Fisheries and Oceans Canada Canadian Coast Guard Gestion des opérations intervention en cas de déversement en milieu marin Le Collège de la Garde côtière

Plus en détail