1 Ipad. n 53. Indignez-vous! P. 11 Jouez & Gagnez. < édito. Dossier : Attention les yeux! Avril. p 2/3. p 4/5 p 6 p 7 p 8 p 9 p 11

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 Ipad. n 53. Indignez-vous! P. 11 Jouez & Gagnez. < édito. Dossier : Attention les yeux! Avril. p 2/3. p 4/5 p 6 p 7 p 8 p 9 p 11"

Transcription

1 n 53 Avril 2011 Indignez-vous! À l écoute de ses lecteurs, Bonne Santé évolue. Une organisation et une pagination plus claires faciliteront sa lecture. Dans ce numéro, les plus jeunes trouveront un cadeau ludique. Si nous essayons d améliorer la qualité de votre journal, l environnement des mutualistes continue, quant à lui, de se dégrader. D un côté, il devient de plus en plus difficile d acquérir une complémentaire santé, de l autre, c est tout notre système de protection sociale solidaire qui est démantelé méthodiquement. Que faut-il faire dans ce contexte? Tirer un trait à terme sur la Mutualité, ou, bien au contraire, que les mutualistes s engagent dans le combat social pour la défense du service public, de la Sécurité Sociale et de l éthique mutualiste? Il est grand temps de réagir vivement avant que tous les principes de solidarité qui nous ont guidés jusqu à maintenant soient définitivement mis à bas. Notre santé est en danger. Comme Entis l a décidé, en s associant à la journée nationale d action du samedi 2 avril 2011 initiée par la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et des Maternités de Proximité devant chaque ARS de France, les mutualistes doivent aussi se mobiliser. Il est grand temps de dire «non, cela suffit!». Pour la première fois depuis 65 ans, nous assistons à une régression sociale sans précédent. Stephane Hessel, 93 ans, coauteur de la déclaration des droits de l homme a écrit récemment dans son livret Indignez-vous : «La pire des attitudes est l indifférence, dire je n y peux rien, je me débrouille. En vous comportant ainsi, vous perdez l une des composantes essentielles qui fait l humain. Une des composantes indispensables : la faculté d indignation et l engagement qui en est la conséquence.» Alors, tous ensemble, indignons-nous et engageons-nous! p 2/3 < édito Pierre Zilber, Directeur de la Mutuelle Familiale Centre Auvergne Dossier : Attention les yeux! Pour visualiser correctement la Une, chaussez vos lunettes incluses dans le magazine. Positionnez la couverture bien en face de vous et l image prend vie. p 4/5 p 6 p 7 p 8 p 9 p 11 Actualités mutuelles, région Rhônes-Alpes Actualités mutuelles, région Bretagne Actualités mutuelles, région Centre Auvergne Le slam, c est la santé Dopage, une pratique à risque Prévention : ne me passe pas le sel! P. 11 Jouez & Gagnez 1 Ipad

2 Avoir de très bons yeux est devenu indispensable pour réaliser de nombreuses activités courantes : conduire, lire, travailler sur écran... Si les progrès en ophtalmologie permettent de corriger les défauts visuels, il est important de surveiller régulièrement sa vue. Le désengagement croissant de la Sécurité Sociale du remboursement des équipements optiques et les longs délais d attente pour consulter un ophtalmologiste dans de nombreuses villes nuisent à l égalité d accès aux soins Attention les yeux, le dossier de Bonne Santé, la revue d Entis, les mutuelles de l être, pour y voir plus clair L ophtalmologie, en progrès constant! Patrick Sabatier est ophtalmologue. Il est membre du Comité scientifique de l Agence française de biomédecine et directeur de la Banque française des yeux, une association dotée d une salle blanche, qui permet la réalisation de greffes de cornée grâce aux dons de personnes décédées. Il répond à quelques questions sur les traitements actuels de troubles visuels. Bonne Santé en relief La photo de couverture est traitée en anaglyphe, technique produisant un effet de relief. Elle consiste en une superposition de deux images de couleurs complémentaires. Ces images représentent la même scène, mais avec un léger décalage. Le plus souvent les couleurs sont le rouge et le cyan. La paire de lunettes jointe à cet exemplaire de votre journal comporte un côté cyan et un côté rouge, afin de vous permettre de voir en trois dimensions les images formées avec ce procédé. Quels sont les progrès pour les lunettes et les lentilles de contact? Nous avons constaté des progrès pour adapter les corrections optiques au mode de vie. De plus en plus élaborés, les verres de lunettes sont surfacés incassables et anti-reflets. Des verres anti-fatigue offrent un confort inégalé à ceux qui travaillent sur écran et souffrent d une insuffisance de convergence des yeux. Pour les presbytes, les verres progressifs se sont substitués aux verres à double ou triple foyers. Ils correspondent aux usages qu on en fait, de la conduite à la lecture, pour un meilleur confort de vue. Aujourd hui, les lentilles de contact peuvent corriger tous les défauts visuels : myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie. De nouveaux matériaux permettent d obtenir une meilleure perméabilité à l oxygène, ce qui améliore leur tolérance chez les utilisateurs. Les règles d hygiène doivent être respectées pour éviter les complications infectieuses (kératites) dont certaines sont peu reluisantes et peuvent entraîner des conséquences graves. La chirurgie par laser peut-elle corriger tous les défauts optiques de l œil? Seuls deux à trois patients sur dix sont éligibles pour de la chirurgie réfractive dite LASIK (laser intrastromal keratectomy), ce qui nous amène tout de même à un total de interventions par an, en France. Le bilan préopératoire détermine si vous pouvez bénéficier du LASIK. Il consiste en un examen des particularités biomécaniques de la cornée, notamment son épaisseur et sa topographie, pour établir sa tolérance. Nous cherchons à éviter une ectasie de la cornée chez les patients jeunes à la suite d un LASIK, car cela met en jeu le pronostic visuel. La presbytie peut également être corrigée grâce au logiciel de traitement laser Excimer. Une autre technique est la chirurgie du cristallin à visée réfractive. Les implants cristalliniens permettent de corriger les troubles visuels, mais cette chirurgie reste une technique d intervention plus invasive, car elle nécessite de pratiquer une petite incision dans la cornée pour remplacer le cristallin. Un nouveau laser femtoseconde 1 va être introduit dans les mois qui viennent pour réaliser de manière répétitive les étapes chirurgicales les plus sensibles de la technique à ultra-sons actuelle (phacoémulsification). Ces progrès bénéficieront à la chirurgie de la cataracte classique. Après une telle intervention, l arrêt du port de verres de correction, de près et de loin, est envisageable. 1 - Un laser femtoseconde est un type de laser particulier qui produit des impulsions ultra-courtes dont la durée est de l ordre de quelques femtosecondes à quelques centaines de femtosecondes (1 fs = 1 femtoseconde = secondes). Des signes visuels aveuglants : mouches volantes devant les yeux, grandes lueurs bleuâtres, éclairs, flashs lumineux devant les yeux ; Des déformations visuelles : au lieu d être droites, les lignes ondulent en forme de courbes ; Si votre champs de vision se rétrécit de façon plus ou moins totale, plus ou moins brutale et plus ou moins durable ou que vous ne voyez plus que d un d oeil. Qu en est-il de la DMLA et du glaucome? La fréquence de la dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) et du glaucome augmente avec le vieillissement de la population. Le glaucome touche 3 à 4 % des plus de 45 ans, soit plusieurs dizaines de milliers de personnes. Grâce aux traitements médicaux (bêta-bloquant et prostaglandines en collyre), le nombre d interventions chirurgicales baisse. Le glaucome n a pas de symptômes particuliers, ce qui en fait une affection redoutable et chronique. Le centre ophtalmologique doit contrôler systématiquement la tension oculaire, notamment en cas de facteurs de risque (antécédents familiaux, diabète ou forte myopie). La prise en charge de ces deux pathologies de l œil a bénéficié de progrès extraordinaires des techniques d imagerie. La tomographie à cohérence optique (OCT) permet de conforter le diagnostic du glaucome 6 à 7 ans avant les premières atteintes du champs visuel, donnant ainsi toutes ses chances au traitement avant que le nerf optique ne soit endommagé. L OCT accompagne également la surveillance de la DMLA. Ses premiers symptômes sont la déformation des lignes comme les chambranles de portes. Dans sa forme humide liée aux vaisseaux sanguins, la maladie se traite par des injections répétées dans la cavité intérieure de l œil de 0,1 ml d anticorps monoclonaux, qui bloquent la néo-vascularisation. Qu est ce que l amblyopie? Près de 4 % des enfants âgés de 3 ans sont atteints d amblyopie fonctionnelle. Ils ont un œil «paresseux» qui ne se développe pas correctement. Le jeune patient va avoir tendance à ne se servir que d un œil. Ce trouble méconnu du grand public est réversible à condition d un dépistage précoce. Pour ce faire, les parents ont la possibilité de faire réaliser des tests à leurs tout-petits. Le traitement consiste à masquer le bon œil pour faire travailler pendant quelques heures par jour l œil amblyope, celui qui est paresseux. Jusqu à quatre ans, le problème est correctible. Après six ans, c est beaucoup plus difficile, d où la nécessité de détecter le plus tôt possible une amblyopie. Enfin, un bébé dont l un des parents ou des grands-parents a connu des problèmes de strabisme, doit être Prévention les signes d alerte à ne pas négliger Les signes qui doivent vous inciter à consulter sans tarder un ophtalmologiste ou les urgences d'un hôpital : Un oeil rouge, gonflé, surtout si vous portez des lentilles (les ôter immédiatement) ; Ne négligez aucune douleur qui pourrait alerter d un problème sérieux. En cas de corps étranger dans l œil, ne cherchez surtout pas à l enlever, consultez un spécialiste! Bonne Santé mutualiste

3 Baisse du périmètre de remboursement des lunettes La Sécurité Sociale considère deux notions : le tarif conventionné et le taux de remboursement. La quasi-totalité du coût des lunettes de vue et des lentilles de contact devait déjà être assumée par les patients majeurs, sans couverture complémentaire santé. Pourtant le niveau de prise en charge par le régime général va encore baisser car le taux de remboursement, qui était jusqu'à présent de 65 %, sera désormais situé entre 50 à 60 % du tarif conventionné. L'assuré ne recevra plus désormais pour sa monture que 1,55 euros et entre 1,25 euros et 13,49 euros pour ses verres correcteurs (plus la correction est forte, plus le remboursement est élevé ). l insupportable attente! Délai moyen d attente pour une consultation de contrôle chez un ophtalmologue Lorient Beauvais Grenoble Valence Romans Montluçon Moulins 3 à 4 mois 8 mois 6 à 8 mois 6 mois à un an Les spécialistes ne reçoivent pas les patients de leurs confrères partis à la retraite. 3 à 6 mois 3 mois La principale cause de ces longs délais est que, dans les petites villes, il est peu probable qu un spécialiste parti à la retraite soit remplacé, en raison du faible nombre d ophtalmologues diplômés chaque année et que, parmi ces derniers, très peu ouvrent un cabinet dans des communes de taille moyenne ou petite. La Picardie est la région qui compte le moins d ophtalmologues : 5,7 pour habitants. pathologies visuelles Ça se brouille avec l âge! La presbytie est un phénomène habituel chez tous les individus à partir de 45 ans. Elle progresse jusqu à 60 ans, puis se stabilise. Cette pathologie se manifeste par une difficulté à lire les petits caractères d imprimerie. Elle est due à la perte progressive de la faculté d accommodation, qui permet la mise au point automatique à toute distance et notamment de près. Maladie fréquente à partir de 40 ans, le glaucome peut provoquer des lésions du nerf optique, à l origine d une cécité. «À l état normal, quand il n y a pas de cataracte, le cristallin est transparent et permet de focaliser l image sur la rétine, zone visuelle tapissant la paroi postérieure de l oeil, qui capte l information visuelle et la transmet au cerveau. Quand le cristallin s opacifie, c est la cataracte, la lumière ne peut plus passer au travers et la vision est brouillée», explique le Dr. Marc Timsit. L opération de la cataracte est l intervention chirurgicale la plus pratiquée dans le monde. Première cause de cécité chez les personnes de plus de 50 ans, la dégénérescence maculaire Liée à l âge (DMLA) est due au vieillissement de la macula, c està-dire la zone centrale de la rétine. Cette maladie entraîne une perte progressive de la vision centrale et laisse habituellement intacte la vision périphérique. Comme elle se développe sans bruit, un peu comme le glaucome, son diagnostic est souvent établi dix à quinze ans après l apparition de la DMLA. Il est fortement conseillé de faire un contrôle de la vue chaque année à partir de 45 ans, pour dépister ces pathologies visuelles qui surviennent avec l âge. n Les trois défauts visuels les plus courants LA MYOPIE Un oeil normal mesure 22 mm de longueur en moyenne, tandis qu un oeil myope est trop long. Par conséquent, la vision du myope est floue au loin. Ce défaut qui a souvent une part génétique, apparaît habituellement pendant l enfance ou à l adolescence et évolue jusqu à 25 ans avant de se stabiliser. À vingt ans, une personne sur cinq porte des lunettes pour corriger la myopie. L ASTIGMATISME Il s agit d un défaut de la courbure de l œil, plus proche du ballon de rugby que du ballon de football, ce qui provoque une vision déformée et floue de près comme de loin. Par exemple, le sujet atteint d astigmatisme ne verra correctement que les lignes horizontales ou verticales. L HYPERMÉTROPIE L hypermétropie est l opposée de la myopie. Elle est le plus souvent due à un oeil trop court. L hypermétrope a des difficultés pour voir de près et pour lire. Il voit généralement assez bien de loin. Ce défaut visuel existe dès l enfance. Les nourrissons et les enfants ont très souvent une hypermétropie physiologique. À mesure que leurs yeux croissent et s allongent, le problème se corrige de lui-même, généralement vers l âge de dix ans. Selon l ophtalmologue Marc Timsit, «l exposition au tabac pendant la grossesse et la période post-natale immédiate augmente le risque de d hypermétropie.» 3

4 Région : Rhône-Alpes Secours populaire Faute de moyens, pas de soins! Le Secours populaire de l agglomération d Annecy constate un grand nombre de renoncements aux soins parmi les bénéficiaires. Beaucoup ne se soignent pas les yeux ou les dents ; l optique et le dentaire étant des secteurs particulièrement peu pris en charge par la Sécurité Sociale. Selon Michèle Marti, bénévole au Secours populaire, deux-tiers des personnes qui fréquentent les centres de l association vivent avec moins de 274 euros par mois. Elle témoigne : «Ils font des choix avec l argent qui leur reste après avoir payé le loyer, l eau, le chauffage et la voiture. La santé est sacrifiée, car elle n est pas la priorité Nous encourageons les troisquarts des bénéficiaires sans CMU à adhérer à une mutuelle grâce à l aide à laquelle ils ont droit si leurs revenus sont faibles. La vingtaine de familles, qui a pris une mutuelle, avait besoin que les frais d hospitalisation soient remboursés.» Depuis 2008, les difficultés se sont accrues. Il y a plus de demandes au Secours populaire et les urgences des hôpitaux du bassin annécien sont débordées. Pour répondre à cette dégradation, le Secours populaire constitue une liste de médecins et de dentistes qui acceptent de recevoir les patients adressés par l association qui s est donnée pour but de «faire vivre la solidarité». n Une fois l hiver terminé, les Alpes sont une région de choix pour la moto, car elles recèlent de paysages grandioses, desservis par les routes les plus sinueuses de France! La Route des Grandes Alpes à moto, un parcours mythique Attention, itinéraire grandiose. La Route des Grandes Alpes vous fait voyager 684 kilomètres de Thonon-les-Bains à Menton, du Léman à la Méditerranée. Vous franchissez seize cols du massif alpin français, dont six culminent à plus de mètres. Le plus haut est le Col de l Iseran qui atteint mètres. Il est desservi par la plus haute route carrossable d Europe, achevée en Avec ses enchaînements de virages du matin au soir, ses routes étroites et escarpées et les variations météorologiques en fonction des différentes altitudes, la Route des Grandes Alpes à moto est une aventure qui représente un véritable test de pilotage. Mais le jeu en vaut réellement la chandelle, car souvent un panorama de paysages rocheux et vertigineux s offrira à vos yeux. C est généralement là qu on comprend définitivement pourquoi la montagne est le meilleur endroit pour pratiquer la moto. Prévoyez un long week-end, voire même une semaine complète en prenant votre temps et surtout équipez-vous, car là-haut, les températures peuvent être négatives même en plein été... n Partenariat avec la Mutuelle des Motards Entis, les mutuelles de l être, l Union Alternative Mutualiste (Unam), la Mutuelle Familiale de Haute-Savoie, l Union de Réassurance et de Substitution Sociale et la Mutuelle Générale de Prévoyance ont signé une convention avec la Mutuelle des Motards pour proposer son offre d assurances moto-scooter-cyclo. Cette dernière est construite prévention comprise, c est-à-dire que certaines formations et tous les équipements sont remboursés pour prévenir les risques d accident. Tous les mutualistes adhérents à ces structures pourront donc souscrire auprès de leur mutuelle une assurance pour leur véhicule deux roues motorisé. Le regroupement de tous ces contrats auprès d une seule mutuelle permet d avoir un interlocuteur unique dans un bureau mutualiste de proximité. En dehors de la passion et du plaisir, attention à ne pas négliger les risques En 2009, 888 personnes trouvaient la mort en moto et l on comptait blessés dans un accident de deux roues. En bref & en chiffres Annecy déménagement temporaire de l agence Entis L agence étant en travaux de rénovation de mi-mai à fin juillet, l accueil sera transféré au 16, avenue d Aléry. Donner la parole à tous des comités d actions mutualistes créés en Haute-Savoie La Mutuelle Familiale de Haute-Savoie, lors de son conseil d administration du 7 mars 2011, a décidé de créer des comités locaux d actions mutualistes. Ceux-ci doivent permettre l expression directe des mutualistes. Ils doivent aussi être des lieux de débats et d actions afin de mobiliser les assurés sociaux sur les problématiques de santé, d accès aux soins, de prévention. Un autre objectif est de créer du lien social, notamment intergénérationnel, entre nos adhérents, mais aussi avec le reste de la population. Nous souhaitons également que ces comités travaillent avec les partenaires sanitaires et sociaux, notamment les associations, les centres d action sociale des collectivités territoriales, qui sont en prise directe avec la population. N hésitez pas à participer aux initiatives organisées près de chez-vous, qui vous seront bientôt proposées. n La Mutuelle Assurance Solidaire d Entis Dans un contexte de plus en plus concurrentiel et à la demande de nombreux adhérents, il nous est apparu nécessaire de vous offrir une offre complète en sus des garanties Santé, Prévoyance et Épargne. En s appuyant sur la pratique et l offre de service des mutuelles fondatrices de l Union du Gamest, la proposition commerciale de la Mutuelle d Assurance Solidaire (MAS) va se concentrer sur l assurance habitation, l assurance automobile et la protection juridique. Nous avons également imaginé diverses formules de garanties accidentelles en complément des contrats classiques. Dès septembre prochain, nous serons heureux de pouvoir mettre à votre disposition ces garanties, par l intermédiaire de nos conseillers mutualistes en agence et de notre plateforme téléphonique. L activité d assurance des dommages aux biens et de la responsabilité civile, est exclusivement destinée à conforter et à fidéliser les adhérents des mutuelles d Entis. En complément de la qualité des garanties proposées, vous pourrez également bénéficier de tarifs compétitifs et de la gestion directe de vos sinistres par nos soins, vous garantissant ainsi le même sérieux que dans la gestion de vos contrats Santé. n Bonne Santé mutualiste

5 Sport, santé et mutuelles AS Valence et Samir à la bonne santé des sportifs La SAMIR prévoit deux interventions d éducation à la santé auprès des joueurs du club de foot de Valence. 1 - Championnat de France Amateur 2 La Samir a signé en février dernier une convention de partenariat avec le club de football AS Valence. Cette association sportive dispose d une équipe senior, qui évolue aujourd hui en tête du CFA2 1. Les joueurs ont réussi à atteindre ce niveau, après le dépôt de bilan en 2005 de l association Sportive d origine Arménienne, dont l AS Valence prend la suite. Son président, Roland Giraud, affirme que l objectif du club est de retrouver la Ligue 2 avant cinq ans. Le soutien de la Samir contribuera certainement à lui donner les moyens d y parvenir. Ce partenariat devrait permettre à la mutuelle de gagner en notoriété auprès des adhérents, supporteurs et des 80 autres partenaires de l AS Valence, afin de se développer. La Samir y voit aussi un moyen de promouvoir l activité physique pour une meilleure santé. Elle s est engagée à intervenir auprès des adhérents du club en organisant des conférences d éducation à la santé. La première est destinée aux joueurs de l équipe senior, qui ont entre 18 et 35 ans. Le président de la Samir, Yannick Beaumont, présente le contenu de cette future réunion animée par un médecin du sport : «Les sujets de la nutrition et de l hygiène de vie du sportif seront au centre de la discussion. Nous allons donner des informations aux footballeurs sur le fonctionnement de leur corps et l impact de la compétition sur leur santé. Des conseils leurs seront donnés quant aux moyens d éviter les blessures et de bien récupérer après un match.» Yannick Beaumont, président de la Samir et Roland Giraud, président de l AS Valence. Répartis en 25 équipes, 450 joueurs et joueuses participent à l aventure de l AS Valence. Leur âge varie de 6 à 50 ans. Les plus jeunes fréquentent l école de foot. C est à eux que s adressera la deuxième intervention d éducation à la santé de la Samir. «Il est prévu de mener à bien ce projet pour la rentrée prochaine, annonce Yannick Beaumont. Nous envisageons, pour l instant, d ajouter au short et maillot offerts aux joueurs, une brochure réalisée par nos soins avec un contenu ludique et pratique. Elle contiendra des réponses aux questions simples que se posent les footballeurs de 8 à 10 ans et leurs parents. Par exemple : Comment se nourrir avant un match?» n Mufti / Crolles Centroptique et Agence : le bon voisinage La Mufti cultive avec les habitants et les entreprises crolloises, depuis 2002, une véritable culture de proximité grâce à la polarité d un Centroptique et d un bureau d accueil mutualiste. Petite visite en ces lieux... Mme Corinne Genève conduit depuis neuf ans l agence de la Mufti, qui reçoit l équipe de Bonne Santé Mutualiste. Elle nous explique tout l intérêt de l implantation côte-à-côte par la Mufti d un bureau d accueil mutualiste et d un Centroptique, simples d accès, au cœur d une zone d activité très fréquentée. À l origine de ce choix, la volonté de la Mufti d être au creuset du projet porté par Jean-Claude Paturel, l ancien maire de Crolles, de créer un véritable pôle santé au service de la population et des personnels croissants des sites industriels de la région. Cet objectif n est qu en partie réalisé, mais le dispositif en place offre une visibilité accrue à l agence de la Mufti, d autant que le Centroptique adjacent amène naturellement le public à franchir sa porte. Deux emplacements distincts, deux pas de porte, deux métiers différents mais une vraie cohésion entre Mme Corinne Genève et Mme Duca, directrice du Centroptique. Centroptique 61, rue Henri Fabre - Espace Belle Étoile Crolles Corinne Genève (à gauche) et le Smart centreur, nouvel appareil de mesure et de visualisation du choix des montures et des verres dont est équipé le Centroptique de Crolles. 3 romans en questions Pour l édition 2011, Questions pour un Roman évolue et change de nom. Le jeu aura lieu le 10 juin dans la salle le Rabelais à Meythet. Les trois auteurs choisis sont Pierre Péju pour la Diagonale du Vide, Fred Paronuzzi pour Un Cargo pour Berlin et Caroline de Mulder pour Ego Tango. Afin de répondre aux souhaits des lecteurs, une rencontre littéraire avec les auteurs, sera organisée dans l après-midi avant le jeu 3 Romans en Questions qui débute à partir de 18 h 15. Comme à notre habitude, un rafraîchissement vous sera offert à l issue du jeu. Celles et ceux qui le désirent pourront ensuite prendre part à un buffet littéraire. Les auteurs seront bien-sûr aussi présents. Les Mutuelles de France et la Librairie Imaginaire sont partenaires de 3 Romans en Questions, un jeu organisé par le LCE 74, les médiathèques de Meythet, Bonlieu et de l agglomération d Annecy et le Rabelais. Le bulletin d inscription sera diffusé tout prochainement. Formez vos équipes! n Pour toutes questions sur le jeu, vous pouvez contacter Elisabeth Perrolaz (LCE74) et Véronique Salaman (Mutuelles de France) par mail : ou par tél. : ou Salon des Transfrontaliers à Annemasse La Mutuelle des Frontaliers et Internationaux et, plus globalement, les Mutuelles de France seront heureuses de vous accueillir sur leur stand au salon des Transfrontaliers qui se tiendra au complexe Martin Luther King d Annemasse (proche de la gare). Des conseillers mutualistes seront présents pour répondre à tous vos besoins en matière de santé (remboursements en France comme en Suisse) et de prévoyance, avec même une journée dédiée à la dépendance. Devis personnalisé, forfait spécifique Indemnités journalières, offre Parrainage avec à la clé des Smart Box Instant détente et de nombreux autres cadeaux vous attendent n Le 14 avril de 14 h à 20 h et les 15 & 16 avril de 9 h 30 à 19 h. Mufti : un logo qui fait l unanimité «Ce nouveau logo aux formes dynamiques, à la fois sobre et actuel, a remporté l adhésion, aussi bien des administrateurs que des salariés», se félicite Aldo Vitale, le président de la Mufti. Il ajoute :«Nous voulions offrir l image d une mutuelle qui bouge.» Cela fait plus de quinze ans que la Mufti n avait pas renouvelé sa charte graphique. Cette nouvelle identité visuelle facilitera bientôt la reconnaissance de son réseau de bureaux mutualistes en Isère, à Crolles, Fontaine, Grenoble et Voiron. 5

6 Région : Bretagne /// Mutuelle Familiale de France Les pompiers à l honneur L équipe de la Mutuelle Familiale de France a passé toute une semaine dans les centres de secours du Morbihan pour proposer des prestations santé et prévoyance. Elle espère avoir donné entière satisfaction et convaincu de les rejoindre. Elle a découvert un métier fascinant. Viviane Krynicki, directrice de la mutuelle raconte. «Nous avons appelé ce périple dans les centres de secours du Morbihan : le marathon des pompiers. Tout d abord nous avons une pensée pour tous les sapeurs pompiers, de notre région et de toute la France, décédés dans l exercice de leur fonction. Nous adressons notre profonde compassion à leur famille. Nous remercions le Colonel Patrick Secardin et le Commandant Christian Guillemot de nous avoir permis d aller à la rencontre des sapeurs pompiers. Nous remercions également le Sergent Frédéric Tuesta et le Sergent-Chef Jacques Alvarez de nous avoir accompagnés pendant ces 4 jours.» Un métier fascinant «À la question : quel métier veulent-ils exercer plus tard, les petits garçons répondent souvent pompier. Si vous demandez à un pompier estce une vocation?, nombreux sont ceux qui vous disent que oui. Stressant le métier de sapeur pompier? Certes, mais, eux vous disent que c est du bon stress. Leur principale motivation est la satisfaction de sauver des vies. Lorsqu ils ne sauvent pas les vies, c est un grand désarroi. Les situations sont parfois très difficiles, et ils ne peuvent partager cette souffrance qu entre eux, entre collègues. Jamais avec la famille, pour ne pas la perturber.» «Nous savons tous que nous pouvons compter sur les sapeurs pompiers dans tous les cas difficiles de notre vie. Certains ont eu besoin en urgence de leurs services, d autres non, et c est tant mieux. Dans leur centre de secours, dès le premier regard, on a l impression qu ils se livrent déjà à un diagnostic d une situation d urgence. Ils sont toujours sur le qui-vive, prêts à l action. Au premier bip, ils courent et plus rien ne compte. Où partent-ils? Si c est un pour feu, il ne suffit pas de l éteindre. Ils expliquent qu il faut le comprendre, qu ils font la lecture du feu. C est un combat entre les pompiers et le feu. Il faut sauver les personnes, les animaux, les outils de travail, les archives. Tout est calculé afin que les dégâts soient moindres. Ils ont une aptitude à la concentration et à la maîtrise de soi qui se révèle fantastique. Le plus compliqué pour eux est de ne pas connaître la situation exacte avant l intervention. Pour bien la gérer, en effet, il leur faut un maximum d éléments, dans un souci d efficacité optimale. Il est donc important si on les appelle, même en cas de panique, de donner le plus de renseignements possibles. Ils seront plus efficaces et plus rapides. Dès qu ils sont dans leur véhicule, leur plan d intervention se met en place avant même leur arrivée sur les lieux. Leur mission accomplie, ils repartent déjà pour une autre, sans que personne n ait eu le temps de les remercier» «Leur journée est bien remplie. Normalement, elle se déroule de 8 h le matin à... 8 h le lendemain matin. Et ils se livrent en moyenne à une trentaine d interventions par jour/nuit. Ce sont des journées photos : Frédéric Tuesta de 24 h qui leurs sont rétribuées sur 16 h car il est considéré que le sapeur pompier peut dormir sur son lieu de travail! Les heures de nuit ont un coefficient réducteur. Pour nous, citoyens, est-ce normal? En ce qui nous concerne, nous ne le pensons pas, car les vies ainsi sauvées n ont pas de prix. Rien ne vous empêche de leur écrire un petit courrier de remerciements à expédier directement à leur centre de secours. Vous pouvez effectuer aussi un don à l Amicale des Pompiers et/ou acheter leur calendrier, en fin d année, utilisé exclusivement pour le fonctionnement de l amicale et les orphelins des sapeurs pompiers. Leur activité est basée sur du bénévolat et du volontariat. Merci à eux pour leur dévouement, pour ce qu ils sont et ce qu ils font! Ils n aiment pas les honneurs, car pour eux c est normal. Pour nous, non. Ce sont nos sauveurs!» n En bref & en chiffres SOLIDARITÉ, quand tu es appliquée! Partenariat/convention entre la Mutuelle Familiale de France et la Coordination syndicale départementale des territoriaux du Morbihan. Notre mutuelle a signé une convention avec la coordination syndicale départementale des territoriaux du Morbihan qui permet aux agents territoriaux travaillant dans des petites structures de bénéficier des garanties en complémentaire santé et prévoyance, en tarif de groupe. Renseignez-vous auprès de la Mutuelle Familiale de France, 72 Rue Lazare Carnot Lorient Cedex. Tél. : n Élections des délégué(e)s Pour participer aux Assemblées Générales de la Mutuelle Familiale de France, un courrier a été expédié à tous les mutualistes, leur proposant de devenir délégué(e) aux Assemblées Générales. Il leur a été expédié un acte de candidature. Trois collèges de votes ont été définis : un collège des contrats individuels de 46 délégués, un collège des contrats facultatifs de 17 délégués, un collège des contrats obligatoires de 14 délégués. La date limite des retours des actes de candidatures était fixée au 14 février La commission des élections des délégués a procédé au tirage au sort, par collège, des délégués titulaires. Du fait d un nombre plus important d actes de candidatures, des candidats ont été inscrits dans les délégués suppléants. Un courrier a été expédié le 11 mars 2011 à tous les adhérents de chaque collège, afin que ceux-ci élisent leurs délégués titulaires et suppléants. Le dépouillement aura lieu le 18 avril 2011 à la Mutuelle Familiale de France, 72 Rue Lazare Carnot Lorient Cedex n Partenariat entre la Mutuelle Familiale de France et les Opticiens Mutualistes Les opticiens mutualistes sont des entreprises sans actionnaires, à but non lucratif. Ils proposent un service consciencieux et professionnel et pratiquent le tiers payant, comme tous les opticiens de notre département. Notre mutuelle a signé une convention dite de «reste à charge maîtrisé» avec tous les opticiens mutualistes du département du Morbihan (Lorient, Lanester, Auray, Ploemeur, Hennebont, Vannes, Ploërmel, Quimperlé), afin que nos adhérents aient une proposition pour un équipement optique complet avec «un reste à charge maîtrisé». n > Renseignez-vous auprès de notre mutuelle. Mutuelle Familiale de France : 72, rue Lazare Carnot Lorient Cedex Tél. : Bonne Santé mutualiste

7 Région : Auvergne /// Mutuelle Familiale Centre Auvergne Une explication claire et pratique sur le fonctionnement des mutuelles Mutuelles : mode d emploi Nous vous proposons ainsi de mieux saisir ce qui fait l originalité de ces sociétés de personnes à but non lucratif, vis-à-vis des autres acteurs du paysage de la protection sociale. Les mutuelles font partie du paysage de la protection sociale. Mais, comment fonctionnent-elles au juste? On sait qu elles perçoivent les cotisations de leurs adhérents pour reverser des prestations en cas de maladie ou de problème de santé. Derrière cette généralité, il y a toute une organisation qui permet à l adhérent de recevoir un complément aux remboursements effectués par le régime obligatoire (Sécurité Sociale, MSA, etc.) que l on appelle communément le ticket modérateur. Généralement, les mutuelles passent des conventions avec les professionnels de santé (pharmaciens, opticiens, hôpitaux, etc.) afin de se substituer aux adhérents et régler le ticket modérateur à leur place. La mutuelle fait alors office de «tiers payant». Concernant les prestations que vous doit la mutuelle selon votre garantie, les demandes de remboursement peuvent être transmises informatiquement par votre régime obligatoire (Sécurité Sociale, MSA, etc.). On parle alors de télétransmission. Dans le cas d une demande de règlement papier, vous devez fournir différents justificatifs originaux à votre mutuelle, généralement le décompte de votre caisse obligatoire ainsi que la facture acquittée du professionnel de santé. Dans le cas de la télétransmission, le processus de règlement, par virement ou chèque bancaire, est complètement automatisé et donc très rapide. Ces remboursements concernent uniquement les dépenses de santé prises en charge dans le cadre de la garantie souscrite avec la mutuelle. Un bordereau récapitulatif des paiements effectués par la mutuelle est envoyé pour information aux adhérents concernés à chaque fin de mois, ou dans certaines mutuelles, à chaque fin de trimestre. Les mutuelles étant des sociétés de personnes à but non lucratif, elles n ont donc pas d actionnaire et ne versent donc aucun dividende. Elles sont composées d adhérents qui sont les véritables propriétaires de la mutuelle. Ces derniers sont représentés lors de l AG par les délégués qu ils ont élus. n Une Sécu plus solidaire en Alsace-Moselle Une Sécurité sociale qui rembourse à 90 % les médicaments et les soins de ville aux assurés sociaux, qui prend totalement en charge les frais d hospitalisation et qui n est pas déficitaire, cela existe en France à l heure actuelle. «Où ça?» me direz-vous. En Alsace et dans le département de la Moselle, les habitants de cette zone ont hérité d un système d assurance maladie d origine allemande, suite à l annexion de ces territoires de 1870 à Là-bas, la complémentaire santé est obligatoire. Les cotisations sont financées par une contribution supplémentaire à hauteur de 1,7 % du salaire brut déplafonné. «Le résultat est qu il existe un petit nombre de mutuelles de grande taille, qui proposent des couvertures complémentaires santé. Ces mutuelles ne sont pas obligées d être en état de concurrence libre et non faussée comme la Commission européenne l impose à leurs homologues du reste du pays. «L avantage est donc que ce système est plus redistributif, et donc plus solidaire que celui que nous connaissons», indique Bernard Teper, responsable du secteur éducation populaire de l Union des Familles Laïques. n Voter, c est important! Élections des délégué(e)s de la section de Vichy. Tout d abord, sans délégué, il ne peut y avoir d Assemblée Générale, et donc de mutuelle. Les délégués représentent les adhérents et participent activement à l évolution de la mutuelle par des prises de décisions stratégiques et politiques en faveur du bien-être des adhérents. Le vote pour le tiers renouvelable des délégués de la section de Vichy se déroulera par correspondance. Les bulletins seront envoyés aux personnes concernées dès la première quinzaine d avril. Le dépouillement aura lieu le 9 mai 2011 au siège de la mutuelle, 30 boulevard Gambetta à Vichy. Qui peut voter? Tous les membres participants (chefs de dossier) et membres honoraires de la section de Vichy âgés de plus de 18 ans, ainsi que les mineurs de plus de 16 ans au 1 er janvier 2011, qui, à leur demande, sont membres participants, conformément à l application de l article 16 des statuts de la mutuelle. N oubliez pas de renvoyer votre bulletin de vote selon les indications qui vous seront fournies. n Mutuelle Générale de l Oise Mediator : une mutualiste de la MGO témoigne Le Mediator a été retiré du marché en 2009 à cause des risques cardiaques encourus par ceux qui l utilisaient. Le produit a pourtant été interdit dès 1979 en Suisse, tandis que les autorités sanitaires belges ont refusé sa commercialisation en Largement prescrit comme coupe-faim, le Mediator a, selon plusieurs études, causé de 500 à décès. Cinq millions de malades l ont utilisé en France. Dominique Bécart est membre du conseil d administration de la Mutuelle Générale de l Oise. En 1997, son généraliste lui prescrit un comprimé par jour de Mediator contre les triglycérides. En 2007, son nouveau médecin lui fait arrêter ce traitement. Lorsqu elle apprend les risques qui pesaient sur sa santé à cause du médicament, elle prend immédiatement rendez-vous chez son médecin. Ce dernier l envoie faire une échographie et un électrocardiogramme. Les résultats de ses examens qui n ont relevé aucune séquelle pour l instant permettent de lever en partie son angoisse. Mais les effets néfastes de ce produit peuvent-ils encore apparaître? Le généraliste de Dominique Bécart estime qu elle ne risque plus de tomber malade à la suite de son traitement, plus de trois ans après l avoir arrêté. Pour une personne tirée d affaire, combien de victimes du Mediator voient leur santé irrémédiablement dégradée? n 7

8 manifestants pour défendre l hôpital public Après les manifestations du 2 avril, la mobilisation continue contre la remise en cause de l accès aux soins pour tous. Des milliers de manifestants se sont rassemblés le samedi 2 avril devant les Agences régionales de santé (ARS) dans une dizaine de villes de France à l appel de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et de plus de cent organisations, dont Entis, les mutuelles de l être. Cette mobilisation d ampleur vise à protester contre la «dégradation» des services publics de santé dans différents domaines (prévention, offre de soins, dépendance, interruption volontaire de grossesse (IVG), psychiatrie, médecine du travail et médecine scolaire...), contre les restructurations hospitalières, l insuffisance des recrutements de personnels, les inégalités entre les territoires de santé ou encore la politique visant à augmenter le reste à charge pour les patients. Les ARS, mises en place par la loi Bachelot et qui fêtent leur première année d existence sont présentées par la Coordination comme les «artisans de la la désorganisation et de la réduction des soins publics, qui favorisent le transfert vers le privé lucratif des soins les plus rentables pour le plus grand profit des groupes financiers de la santé et de leurs actionnaires». Le slam c est la santé! La Tribut du Verbe slame et scande ses mots depuis 2002 dans les bistrots et scènes artistiques de Lyon et de la région Rhône-Alpes. Lionel Lerch, alias Cocteau Mot Lotov, l un des poètes du quatuor, relate son expérience d ateliers slam sur le thème de la santé ou auprès de publics malades. Ecouter des extraits de textes slamés par les jeunes sur le site rubrique : «la santé en slam», pour la Fédération Rhône-Alpes d Education à la Santé (actuel IREPS). «Notre première action santé s est déroulée au premier semestre 2009 auprès du public d un foyer de jeunes travailleurs dans le 6 e à Lyon et du Greta d Annecy. J ai fait écrire des groupes de jeunes sur ce que c est qu être en bonne santé. On a travaillé de manière ludique et imaginative, par exemple en jouant sur les sonorités de mots comme pharmacie ou infirmière. Ces textes ont ensuite été slamés et mis en ligne. La seconde expérience s est déroulée auprès de jeunes atteints de maladies psychiatriques à la ferme du Vinatier à Bron. Nous sommes intervenus sur un semestre février à juin 2010 à raison d un atelier par semaine. Les thèmes n étaient pas particulièrement en lien avec la santé, mais portaient sur des sujets d actualités ou autre. C est vraiment l un des meilleurs ateliers que j ai animé en terme de production écrite. J ai découvert que beaucoup de patients écrivaient déjà, du rap ou autre, et qu ils avaient une vraie plume. Au départ, on ne savait pas trop si les personnes nous entendaient. Je me souviens d une jeune femme qui ne disait rien lorsque j ai présenté l atelier. Elle paraissait lointaine, absente. Finalement elle a écrit, m a tendu son texte sans dire un mot, c était d une poésie incroyable! La troisième expérience s est déroulée durant quatre années auprès de jeunes de 14/18 ans très touchés physiquement (grands brûlés, accidentés dans des fauteuils roulants...) de l hôpital Romans Ferrari à Miribel dans l Ain. On ne parlait pas particulièrement de leur maladie ou accident, mais cela revenait souvent dans les textes bien-sûr. Les demandes d ateliers que formulent les structures concernent souvent des publics en rupture, éloignés de l offre culturelle (prisons, hôpitaux, quartiers...) avec toujours l objectif que cela aide les personnes. Cela nous met une mission un peu lourde sur le dos. Je reste très prudent sur les bienfaits du slam. Nous ne sommes pas des thérapeutes mais des artistes. La slam n agit pas comme une baguette magique, même si bien sûr on espère que cela va apporter quelque chose aux jeunes.» n > En bref & en chiffres 40 % des étudiants ont renoncé à se faire soigner par manque de moyens financiers. Les filles sont celles qui reportent le plus souvent les soins. Conséquence, chez les étudiantes, la fréquentation du gynécologue a chuté de 10 % depuis Voilà ce que révèle une enquête réalisée en 2009 auprès de étudiants rendue public récemment par l Usem et le laboratoire BSP. En 2009, la capacité d accueil dans les établissements de santé représentait près de lits et places, dont lits d hospitalisation à temps complet. On enregistre une diminution de plus de lits depuis En revanche, places d hospitalisation à temps partiel ont été créées en six ans. On en recense actuellement plus de (source : Institut national de la statistique et des études économiques) Bonne Santé mutualiste

9 Dopage une pratique à risque! Les sportifs, amateurs ou professionnels, qui utilisent des produits interdits par l Agence Mondiale Antidopage sont passibles de sanctions. Maud Ottavy, médecin conseiller de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Rhône-Alpes nous explique le pourquoi et le comment. En 2009, l Agence Française contre le Dopage a procédé à contrôles avec un taux d infraction présumé de 2 à 3%. Attention danger! Les produits dopants les plus consommés étaient en 2009 dans l ordre : le cannabis, les corticoïdes et les stéroïdes anabolisants. Liste complète des produits interdits sur : Qu appelle-t-on dopage et pourquoi l associe-t-on parfois aux conduites dopantes? Le dopage est par définition la consommation par un sportif, se préparant à participer ou participant à des compétitions ou manifestations organisées par des fédérations, de substances ou l utilisation de méthodes inscrites sur la liste des interdictions établie chaque année par l agence mondiale antidopage (AMA). Le concept de conduite dopante est utilisé pour parler de consommation de produits ou de l utilisation d une méthode par une personne sportive ou non dans le but de surmonter un obstacle que celui-ci soit réel ou ressenti par lui-même ou par son entourage (examen, entretien d embauche...). La conduite dopante ne conduit pas à des sanctions mais permet à chacun de se positionner sur sa consommation. Pourquoi se dope-t-on? Les raisons du dopage sont complexes et surtout multifactorielles. Il existe des situations à risque qui exposent plus ou moins les sportifs à certains moments de leur vie : l importance d une compétition, la charge d entraînement, une blessure difficile à gérer et la fatigue. S ajoutent ensuite des facteurs de vulnérabilité liés à la pratique sportive (exigence de performance, isolement social éventuel dû à la pratique de haut niveau, pression de l entourage, recherche de notoriété...) ou à l environnement sociétal (accès à l information scientifique et au produit simplifiés par Internet). Pour l adolescent, la prise de risque correspond à la recherche des limites à un moment où il a besoin pour se construire de prendre ses distances avec son milieu familial. Il peut chercher aussi de la sorte une adhésion au groupe de ses pairs. Que se passe-t-il si on suit un traitement médical? La personne doit faire une demande d autorisation d usage thérapeutique auprès de l agence française de lutte antidopage si le produit impliqué est sur la liste des interdictions. Tout sportif qui consulte un médecin ou pharmacien doit se signaler comme tel avant toute prescription ou délivrance de médicament, complément alimentaire, vitamines ou phytothérapie. Que dit la loi? Le sportif (professionnel ou amateur) qui utilise une substance ou une méthode interdite figurant sur la liste du Code mondial antidopage, sans raison médicale justifiée, est passible de sanctions disciplinaires (suspension de licence, interdiction de participer à des compétitions, retrait des titres obtenus). Toute personne qui prescrit, administre ou fabrique une substance ou méthode interdite à un sportif s expose à une sanction de 5 ans de prison et euros d amende. Comment s en sortir? Il existe un certain nombre de dispositifs. Chaque région possède une antenne médicale de prévention du dopage 1. C est une structure de proximité qui met à disposition des sportifs concernés des médecins spécialisés sur cette thématique. Les consultations sont anonymes et gratuites. Il existe aussi à l échelon national un numéro vert pour poser des questions, être écouté, conseillé et orienté. 2 n 1 - Toutes les antennes sur 2 - N vert : gratuit depuis un poste fixe Dépendance : les jeux sont faits? Selon la CNSA 1, la dépendance concerne actuellement 1,2 million de personnes et coûte 21 milliards à la Sécu et surtout aux départements. La facture devrait s élever de 8 milliards dans quinze ans. Début février, une vaste concertation a été lancée sur ce sujet. À cette occasion, Nicolas Sarkozy a parlé d un «panier de sources de financements». Pourtant l instauration d une assurance privée obligatoire pour prévenir la perte d autonomie des personnes âgées, tout comme sa prise en charge par la Sécu semblent d ores et déjà écarté. Quel est donc le but du «grand débat national sur la dépendance» qui se tiendra jusqu en juillet et pour lequel la ministre Roselyne Bachelot a mis en place quatre groupes de travail, un site web de recueil «des contributions citoyennes», des débats en régions et des colloques thématiques? Tous ses participants, syndicats, associations spécialisées, départements redoutent que les jeux ne soient déjà faits : un zeste de prise en charge publique, financé par un impôt qui reste à trouver, et la majeure partie au secteur privé. Dès lors, certains avancent que cette vaste campagne médiatique va surtout favoriser le «développement de l assurance individuelle sur la dépendance», que Nicolas Sarkozy appelait de ses vœux le 18 septembre 2007 devant le Sénat. n 1 - Caisse nationale de solidarité pour l autonomie Le dossier médical personnel : comment ça marche? Le dossier médical personnel (DMP) est un dossier informatisé accessible via internet. Il concentre toutes les informations médicales relatives à un patient et pourra être consulté par les professionnels de santé autorisés par le titulaire. Son but est de faciliter la coordination des soins et d éviter les examens redondants. Chaque assuré social peut demander la création de son DMP aux médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes, infirmières, sagesfemmes et dentistes ainsi qu aux admissions d un hôpital. Ce n est pas une obligation. Avoir un DMP n a pas d incidence sur le niveau de remboursement des soins. Le titulaire conserve à tout moment le choix de masquer certaines informations du DMP ou de retirer l accès à une personne autorisée. Le DMP ne peut pas être consulté par la médecine du travail, les employeurs, les assureurs, les mutuelles et les banques. Tout accès non autorisé est passible de poursuites pénales. n Numéro de renseignement pour les patients :

10 Lois bioéthiques Pourquoi maintenir l anonymat des dons? L enjeu bioéthique concerne l avenir de l humanité. Comme les scientifiques ont élargi le champs des possibilités, notamment dans le domaine de la procréation médicalement assistée (PMA), la recherche sur l embryon humain et les greffes d organes, il relève de la responsabilité de chacun de distinguer dans ces pratiques ce qui est acceptable de ce qui constitue une transgression éthique. Jean-Pierre Basset, militant du don du sang, met en lumière les enjeux, en présentant l argumentaire défendue de longue date par les associations de donneurs. Cette position semble pertinente face au projet de révision des lois bioéthiques, qui envisage la levée de l anonymat de certains donneurs. Il est examiné au Sénat depuis le 5 avril, après avoir été adopté par l Assemblée. «Tous les dons de produits humains doivent toujours être réalisés de façon volontaire, anonyme et hors-commerce. C est le seul moyen pour permettre que chaque personne malade puisse bénéficier du don dont elle a besoin sans exclusion d aucune sorte, ni sur la base des revenus, ni sur celle d une appartenance à un groupe quelconque. En ce qui concerne la levée de l anonymat sur le don de gamètes en discussion chez les parlementaires, nous nous opposons à sa levée, car si le receveur connaît le donneur, cela ouvrirait la possibilité d une commercialisation des produits humains. La détresse de certaines familles, par exemple en ce qui concerne les mères porteuses, ne peut justifier de prendre le corps de femmes comme objet de transaction.» Traitement de la leucémie chez les enfants des avancées porteuses d espoir Etienne Lengliné, médecin spécialisé en hématologie, témoigne des progrès réalisés pour faire reculer les leucémies, cancers les plus courants chez l enfant, correspondant à 29 % des cas chez les moins de quinze ans. 1 «Il y a 50 ans, la leucémie était synonyme de mort, en quelques jours à quelques semaines. Désormais, grâce aux chimiothérapies, au moins quatre enfants sur cinq en guérissent. C est l un des domaines de la médecine, où il y a eu les plus grandes avancées en termes de gain de survie. Les leucémies aiguës lymphoblastiques ne sont pas héréditaires et touchent 500 nouveaux enfants par an. Il s agit de cancers de la mœlle osseuse. Normalement, dans la mœlle, les cellules se différencient pour devenir des globules blancs, rouges ou des plaquettes qui passent dans le sang pour assurer des fonctions vitales (transport de l oxygène, système immunitaire...). La maladie agit en bloquant cette différenciation des cellules. Ainsi, elles envahissent la mœlle, puis le sang et détériorent considérablement la santé du patient. Les premiers produits de chimiothérapies ont été découverts pendant la seconde guerre mondiale. Leur utilisation a d abord permis d obtenir des rémissions, ce qui signifie qu on ne voit plus de cellule malade au microscope. Malheureusement, des rechutes fatales survenaient inévitablement dans les 5 ans. Aujourd hui, les combinaisons de chimiothérapies à forte dose permettent d obtenir la guérison de 80 % des enfants. Ces traitements durent trois ans environ et sont conduits en trois phases. La première vise à obtenir la rémission et nécessite une hospitalisation de 4 à 6 semaines. Les chimiothérapies ont aussi des effets néfastes provoquant notamment la perte des cheveux, un affaiblissement du système immunitaire, de la fatigue... On l administre par perfusion grâce à un cathéter installé dans une grosse veine. La deuxième phase dure huit mois avec des hospitalisations de quelques jours pour consolider la rémission. Au cours de la troisième phase, un traitement oral en gélules est prescrit, permettant donc de se soigner à la maison. De nombreuses recherches sont en cours pour tenter de mieux comprendre et traiter les cas résistants après ce type de traitement». n 1 - Source : étude menée par l Institut de Veille Sanitaire entre 2000 et 2004 sur nouveaux cas de cancers enregistrés chez les 11 millions d enfants de moins de quinze ans. En bref & en chiffres Dans les années 90, personnes environ ont perdu la vie, au niveau mondial, suite à des catastrophes naturelles liées aux intempéries ; 95 % de ces catastrophes ont eu lieu dans des pays pauvres. (source : Organisation Mondiale pour la Santé) Le plan du Medef contre la Sécu Conforter notre système de protection sociale : un titre trompeur pour une étude confidentielle du Mouvement des Entreprises de France, qui suggère purement et simplement, de mettre un terme au système d Assurance Maladie Obligatoire (AMO). La première organisation patronale invite dans ce rapport à «élargir progressivement le champ des complémentaires» car «le régime de base n a ni les moyens, ni le temps, ni la légitimité de tout entreprendre». Le medef s indigne du fait que les retraités bénéficient de 40 % des prestations, alors qu ils ne contribuent qu à hauteur de 10 % au financement de l AMO. C est pourtant là une conséquence logique du principe de solidarité, garant que la Sécurité Sociale continue d agir en faveur de l égalité d accès aux soins. Les préconisations du Medef? Une couverture santé à trois niveaux : une assurance maladie obligatoire minimale, une assurance maladie complémentaire (obligatoire ou facultative selon les versions) et une assurance maladie supplémentaire libre. En clair, n auront accès à une couverture sociale que ceux qui ont les moyens de se l offrir. L intérêt de ce document est, selon Mediapart qui l a rendu public, que le Medef y présente avec «franchise ce que le gouvernement met souvent en pratique sans oser le claironner sur tous les toits». Bonne Santé mutualiste

11 Ne me passe pas le sel «Il faut manger moins salé!» Cette injonction qu on nous martèle de plus en plus, commence tout juste à passer dans les habitudes alimentaires des Français qui n ont pas la salière légère. Une alimentation moins salée La dernière étude Inca 2 datant de 2007 présentée par l Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) indique que les apports en sel provenant des aliments consommés par la population adulte ont diminué en moyenne de 1 g en vingt ans, passant de 8,1 g/j à 7,7 g/j. À cette moyenne, il faut encore ajouter au moins 1 ou 2 g de sel provenant directement de la salière. Autrefois utilisé pour conserver les aliments, le sel, ou chlorure de sodium, devient aujourd hui beaucoup moins utile à l heure des réfrigérateurs. Certes, il convient d en consommer au moins 2g par jour selon l Agence française de sécurité Sanitaire. Il freine la déshydratation et s avère utile en cas d hypotension. Mais selon l Organisation Mondiale de la Santé, la quantité absorbée doit rester inférieure à 5 g par jour, alors que les Français en consomment au moins le double. Une grande partie du sel, soit environ 80%, est apportée par les aliments comme le pain, le fromage, la charcuterie, mais aussi par toutes les préparations industrielles comme les pizzas, soupes en briques, chips, biscuits apéritif, plats cuisinés en boîtes, à manger seulement occasionnellement. Les risques les plus connus augmentés par un excès chronique de sel sont l hypertension artérielle et les accidents cardio-vasculaires. Pour certains chercheurs, comme Pierre Meneton de l Inserm, le sel serait responsable de plus de accidents cardiovasculaires et de décès par an en France. Le sel est également mauvais pour les reins, peut entraîner une perte urinaire de calcium et des calculs rénaux, et, dans certains cas, une perte de masse osseuse et des fractures (ostéoporose). Le professeur Meneton met son grain de sel dans l histoire et dénonce le rôle du lobby de l industrie alimentaire. Selon lui dans un pays comme le nôtre, une réduction de 30 % des apports en sel entraînerait un manque à gagner d environ 7 milliards d euros par an pour l agroalimentaire. Il va même plus loin : «Le goût du sel n est pas inné chez le nourrisson. Mais l agroalimentaire crée cette dépendance dès le plus jeune âge en salant les produits pour enfants.» 1 Suite à ces critiques, des personnalités issues du monde de la médecine, de l agro-alimentaire et de la recherche ont récemment créé un groupe de pression nommé SALT pour «Sodium Alimentaire : Limitons les Taux» 2. Ils veulent convaincre les industriels de diminuer la quantité de sel dans les produits transformés et d éduquer les consommateurs à manger moins salé. Il semblerait que le sel de la vie ne passe vraiment pas par le goût salé. n La hausse de l espérance de vie ralentit Les progrès médicaux, économiques, culturels et sociaux ont contribué à faire croître l espérance de vie de 3 mois par an en moyenne depuis Cette évolution peut-elle se perpétuer indéfiniment? Depuis le milieu du xviii e siècle, l espérance de vie a fortement progressé. Elle est passée de 27 ans avant 1759, à près 82 ans aujourd hui. Depuis les années 1960, le rythme d accroissement de l espérance de vie dimunue. Sans les progrès liés à la médecine cardiovasculaire, celle-ci aurait pu, selon les démographes Jacques Valin et France Meslé, réellement plafonner. «Cette hausse est permise par le déclin des maladies de société (accidents de la route, alcoolisme et tabagisme) conjugué à la lutte contre les maladies du cœur. L essentiel de cette évolution positive est, sans doute, déjà derrière nous», indiquent Valin et Meslé dans un rapport de l INED 1, où ils pointent l importance du contexte social (hygiène de vie, régime alimentaire et entourage familial) au-delà du médical. Aujourd hui, l espérance de vie continue d augmenter d un peu moins d un trimestre par an, mais la perpétuation de ce phénomène pourrait, selon les auteurs du rapport, «dépendre de l attention grandissante portée aux personnes âgées dans le domaine de leur santé au quotidien, plus grande et plus efficace dans les sociétés les plus solidaires». 1 - Extrait d un article du Nouvel Observateur du 28 février Institut national d études démographiques, Espérance de vie : peut-on gagner 3 mois indéfiniment? Jouez & gagnez 1 Ipad 16 giga - Wifi jeux concours Bonne Santé 53 Avez-vous bien lu votre magazine? Répondez à ce questionnaire pour le vérifier. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses vous fera peut-être remporter un IPAD 16 giga! Pour participer, retournez le coupon avant le 15 mai 2011 inclus à l adresse suivante : Jeux concours Bonne Santé n 53 - Entis, les mutuelles de l être 39, rue du Jourdil - Cran-Gevrier BP Annecy Cedex 9 Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses. Nom : Prénom : Adresse : CP : Ville : Numéro d adhér ent : 1) Comment se nomme ce trouble du développement de la vision des enfants, heureusement correctible s il est découvert à temps? q l Astigmatisme q Amblyopie fonctionnelle q La Pinguecula 2) Comment appelle-t-on ce procédé visant à réaliser un effet de relief en superposant deux images de couleurs différentes? q Anaglyphe q Stéréogramme q Hologramme 3) Si l Agence Française de Sécurité Sanitaire préconise de consommer au moins 2 g de sel par jour, à quelle quantité cette consommation journalière doit-elle rester inférieure selon l Organisation Mondiale de la Santé? q 5 grammes q 10 g q 15 g 4) Quel quatuor, dont nous retrouvons l interview d un des membres dans ces pages, anime des ateliers sur le thème de la santé, auprès de publics malades ou en ruptures? q Les Mots Migrateurs q Mix Ô Ma Prose q La Tribut du Verbe 5) Quelles sont ces leucémies qui touchent environ 500 nouveaux enfants par an et qui se définissent par un blocage de la différenciation des cellules en globules blancs, rouges et plaquettes? q Leucémies myéloblastiques q Leucémies aiguës lymphoblastiques q Tricholeucémie 6) Après une prise de risque, quel délais est-il nécessaire d attendre pour effectuer un test de dépistage du VIH afin de confirmer avec certitude un résultat négatif? q 6 jours q 6 semaines q 6 mois 11 jeux concours Bonne Santé 53

12 les Infections Sexuellement Transmissibles Zoom Des chiffres qui font mal Le sida est toujours responsable de contaminations annuelles en France. Des contaminations qui touchent de plus en plus les femmes. Elles ne représentent que 20 % des cas de sida depuis le début de l épidémie, mais la proportion de femmes dans les nouvelles contaminations atteint plus de 42 % aujourd hui. Personnes vivant avec le virus HIV en France : environ personnes dont ne connaissant pas leur infection. source : Sida info Service anonyme et gratuit, ayez le réflexe dépistage! Très facilement transmissibles, les IST n offrent pas toujours de signes visibles d infection. Pour savoir si l on est atteint ou non d une IST, ou lorsqu on veut savoir où l on en est par rapport au VIH (virus du sida), le test de dépistage est l unique solution. Il existe en France un grand nombre de Centres de Dépistage et d information Anonymes et Gratuits (CDAG) afin de faciliter une démarche absolument nécessaire si vous estimez avoir pris un risque. D abord, il est possible d agir dans les heures qui suivent une prise de risque. Rendez-vous au plus tôt et sans dépasser 48 heures auprès de votre médecin, aux urgences ou dans un CDAG. Après avoir évalué précisément les risques auxquels vous avez pu être exposé, un traitement préventif d une durée d un mois pourra vous être prescrit, avec votre accord, afin de tenter d éviter une possible contamination par le virus du VIH. Il vous faudra ensuite vous faire dépister dans un CDAG. Seul un test réalisé 6 semaines après la prise de risque permet d être certain de la fiabilité d un résultat négatif. En arrivant au CDAG, vous êtes accueilli par une personne qui vous donne un carton avec un numéro d anonymat, nécessaire pour y effectuer vos démarches, toutes gratuites. Il y a d abord un entretien avec un infirmier ou un médecin, avec qui vous pouvez parler des risques pris et poser des questions sur le VIH, les hépatites B et C, la syphilis. Si c est le bon moment pour faire le test, une infirmière vous fait une prise de sang. Elle peut se faire à tout moment de la journée. Pas besoin d être à jeun donc. Au bout de 3 et 8 jours selon les centres, vous devez revenir vous-même avec le numéro d anonymat, un médecin vous remet le résultat. Cette consultation est importante, même si le test s avère négatif, car elle permet de s entretenir avec un professionnel de santé sur les moyens de prévention, comme le port du préservatif. En fonction de votre situation, une orientation peut alors vous être proposée vers un médecin spécialisé, une assistante sociale ou un psychologue. n Pour connaître le CDAG le plus proche de chez vous, appelez le numéro de Sida Info Service accessible en permanence (appel anonyme et gratuit à partir d un poste fixe). À lire & à voir «À livre ouvert» Avec Véronique Salaman Conseillère mutualiste chargée du développement externe pour Entis et en charge du jeux 3 Romans en questions (cf page 5) La diagonale du vide de Pierre Péju, éditions Gallimard. Connaissez-vous cette diagonale du vide, cette bande de terre qui traverse la France, des Landes aux Ardennes, où il est relevé une densité de population très faible? C est là, que Pierre Péju, auteur grenoblois de la Petite Chartreuse a planté le décor de son dernier livre. Son héros, Travenne, est un designer de renom, à la tête, avec son meilleur ami, d une société florissante. Tout est remis en question à la mort de celui-ci. La sensation d être passé à côté de l essentiel de sa vie est présente en lui. Sa femme, ses enfants se sont éloignés. Cette vie en mouvement qu il a aimé, le dégoute à présent. Il abandonne tout, fuit en Ardèche pour se recentrer, apprivoiser la solitude et donner un sens à sa vie. Dans un gîte, il rencontre une mystérieuse marcheuse qui parcourt cette diagonale du vide, d un bout à l autre : elle l a promis à un homme. Qui est-elle? Pourquoi cette marche? À partir de cette rencontre, le rythme du livre s emballe, la narration prend des couleurs de roman policier, voire d espionnage et le lecteur se trouve happé par l histoire, à la poursuite lui-aussi de cette belle et énigmatique aventurière. Nous lui emboîtons le pas de la diagonale du vide aux sols arides d Afghanistan en passant par la ville de New York où le sujet du 11 septembre 2001 trouve sa place. Elle nous fait côtoyer le bien et le mal. Elle n en sortira pas indemne. De rencontres en révélations, Travenne voit sa vie basculer et après maintes péripéties va trouver la sérénité sous la protection d une étoile. n Découvrir les anaglyphes Désert en Arizona réservés Si vous êtes interessés par les anaglyphes, ces images en trois dimensions, et que vous voulez allez plus loin dans la découverte ou la redécouverte de ce procédé, voici quelques adresses mails qui fourmillent d images et d infos techniques. Servez-vous des lunettes fournies avec le journal. LES MUTUELLES DE L'ÊTRE Bonne Santé est la revue trimestrielle d Entis, Les Mutuelles de l Être - 39, rue du Jourdil - Cran-Gevrier - BP Annecy Cedex 9 Avril 2011 n 53 Directeur de la publication : Lucien Carette Directeur de la rédaction : Damien Fortun Conseil éditorial : Didier Levallois Direction artistique et maquette : Romain Fourcy Rédaction : Robin Assous, Marie Remande Archer S. R. : Jérémy Echard Conception et réalisation : Critères Photographies : Critères, Phovoir, Fotolia Imprimé sur papier recyclé. numéro de CPPAP : 0910 M L E S M U T U E L L E S D E L ' Ê T R E

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir

tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir Le Ralliement, le sens du devoir pour votre santé Une équipe attentive pour une gestion individualisée

Plus en détail

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts.

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. La chambre a négocié pour vous des tarifs préférentiels avec le cabinet Jadis pour vous proposer 4 niveaux de garantie. -

Plus en détail

A partir de 50 ans La macula & la DMLA

A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans, il est primordial d effectuer régulièrement un dépistage de la macula auprès d un médecin spécialiste des yeux. En effet, en Belgique, 30 000

Plus en détail

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la L association Demain est souscriptrice de la plupart des contrats d assurance santé, prévoyance et retraite assurés par Groupama Gan Vie et distribués par Gan Assurances. Gan Evolution Santé, Gan Alterego

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule Règlement intérieur à conserver par les adhérents Préambule L école du cirque de Bayeux a pour vocation d organiser la pratique des activités et les cours de cirque pour ses adhérents. Son règlement a

Plus en détail

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements Mes infos santé Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements 36 20 dites Mutuelle Mcd Appel Gratuit hors surcoûts éventuels des opérateurs www.mutuelle-mcd.fr Mon agence répond à

Plus en détail

100% personnalisée : la force de votre assurance santé

100% personnalisée : la force de votre assurance santé Publicité personnalisée : la force de votre assurance santé Des services et un accompagnement santé au quotidien s rapides sous 48h Aucun papier à envoyer selon les accords de télétransmission existants

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION Face à la réforme de la Sécurité sociale, disposer d une complémentaire frais de santé complète et performante est une décision importante pour soi et pour les siens. Quelle

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 dddd 2 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation de réaliser une journée de travail non rémunérée, dites «journée de solidarité». En contrepartie,

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

Comment se déroule un don de sang placentaire?

Comment se déroule un don de sang placentaire? Don de sang placentaire Le sang placentaire (appelé aussi sang de cordon car il se trouve dans le cordon ombilical) est le sang qui est issu du placenta. Il renferme une grande quantité de cellules souches

Plus en détail

ssentielis santé ... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS

ssentielis santé ... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS ssentielis santé... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* * Selon étude effectuée en septembre 2010, sur la base des tarifs TTC

Plus en détail

VOTRE DEVIS SANTÉ ÉTUDE PERSONNALISÉE

VOTRE DEVIS SANTÉ ÉTUDE PERSONNALISÉE ÉTUDE PERSONNALISÉE Madame, Monsieur, Dans le cadre de votre recherche d une complémentaire santé, veuillez trouvez ci-dessous notre proposition. Neoliane est une gamme santé unique, avec des garanties

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN du Sport L accord du 6 Novembre 2015 instaure un régime frais de santé. À compter

Plus en détail

Convention de Participation SANTE

Convention de Participation SANTE Convention de Participation SANTE Communauté de Communes Bretagne Romantique Version 03.10.2013 Sommaire 1. La MNT en chiffres 2. La participation employeur 3. Les garanties du contrat collectif santé

Plus en détail

Guide Assurance Santé

Guide Assurance Santé Guide Assurance Santé Etudes, permis de conduire, logement, assurance la vie étudiante comporte bien des questionnements. L assurance santé ne doit ainsi pas être prise à la légère car les frais de santé

Plus en détail

Devenir Assistant maternel

Devenir Assistant maternel Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Direction Enfance Famille et Insertion Service Protection Maternelle et Infantile Devenir Assistant maternel En choisissant d être assistant maternel, vous

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

Santé senior. À portée de tous. Partenaire

Santé senior. À portée de tous. Partenaire Santé senior À portée de tous Partenaire de : 32 combinaisons pour une couverture sur mesure DÉTERMINEZ VOS BESOINS Vous bénéficiez au minimum de toutes les garanties de base qui incluent le remboursement

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE LA SOLUTION SANTÉ ET PRÉVOYANCE AUX ENTREPRISES DE 1 À 100 SALARIÉS SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE DEUX OFFRES CONFORMES À VOS OBLIGATIONS MINIMALES VOS OBLIGATIONS EN SANTÉ

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90.

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90. Avec les astucieuses de Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé à partir de 11,90 par mois* * tarif formule 1 des astucieuses de Swiss santé pour un homme de 20 ans

Plus en détail

100% personnalisée : la force de votre assurance santé

100% personnalisée : la force de votre assurance santé Publicité personnalisée : la force de votre assurance santé Édito Créez votre complémentaire santé personnalisée Etre en bonne santé est ce qu il y a de plus précieux. Parce qu il est parfois inévitable

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail

du tiers payant GÉNÉRALISATION UN DISPOSITIF SIMPLE ET SÉCURISÉ POUR FACILITER L ACCÈS AUX SOINS

du tiers payant GÉNÉRALISATION UN DISPOSITIF SIMPLE ET SÉCURISÉ POUR FACILITER L ACCÈS AUX SOINS GÉNÉRALISATION du tiers payant Juin 2015 UN DISPOSITIF SIMPLE ET SÉCURISÉ POUR FACILITER L ACCÈS AUX SOINS La généralisation du tiers payant en 2017 à l ensemble des soins de ville pour tous les assurés

Plus en détail

Etudier à l étranger FRANCE

Etudier à l étranger FRANCE Etudier à l étranger FRANCE Bienvenue en FRANCE 1 Si vous êtes étudiant belge venant en France dans le cadre d un programme d échange (type Erasmus) Quand suis-je considéré comme étudiant? Dès lors que

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? ( $,5 e0(17 &203/ $17e 6 BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC LA CMUC Je me connecte sur J appelle un conseiller de ma caisse d assurance maladie pour être accompagné(e) dans mes démarches

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire vous guider Particuliers Partenaires Vous bénéficiez de la CMU complémentaire n Mode d emploi www.msa.fr Vous avez de faibles ressources et, à ce titre, vous bénéficiez de la couverture maladie universelle

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Guide pratique À l attention des salariés Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Vous êtes salariés du secteur privé, toutes les réponses à vos questions sur la mise en place de la complémentaire

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours Mot du président Le vieillissement de la population associé à une évolution défavorable de la démographie médicale ont conduit l État

Plus en détail

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) SOMMAIRE PREAMBULE... 3 PRESENTATION DES ACTEURS LA CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle Assurance santé Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance Swiss santé Garantie additionnelle , garantie additionnelle Aujourd hui, vous bénéficiez déjà d un contrat d

Plus en détail

S adapte à votre besoin de protection.

S adapte à votre besoin de protection. S adapte à votre besoin de protection. ALLEGRA prend le relais là où vos assurances accidents de base (caisse maladie ou assurances professionnelles) s arrêtent, afin de vous offrir une protection complète

Plus en détail

SOLUPRO. Protèger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise

SOLUPRO. Protèger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise SOLUPRO Protèger la santé de vos salariés et les performances de votre entreprise COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE 5 niveaux au choix + des renforts en Optique et dentaire Pack maîtrise des dépenses de

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

N 1-2 février 2007. Un outil au service des clubs! SOMMAIRE

N 1-2 février 2007. Un outil au service des clubs! SOMMAIRE N 1-2 février 2007 Un outil au service des clubs! C est avec grand plaisir que nous vous présentons ce premier numéro de la newsletter Club FFVoile. Cet outil d information informatique s adresse à l ensemble

Plus en détail

Titre de la Table citoyenne

Titre de la Table citoyenne Titre de la Table citoyenne La politique du médicament Organisée par : Mutualité Française Provence-Alpes-Côte d Azur, délégation départementale du Vaucluse CRESS PACA Date & Lieu : Avignon, lundi 11 avril

Plus en détail

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Avoir accès aux soins est un droit fondamental. Ce droit doit être effectif pour tous, partout et à tout moment. Notre système de protection sociale

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

SPVIE SANTÉ PARTICULIER

SPVIE SANTÉ PARTICULIER SPVIE SANTÉ PARTICULIER Brochure Valable à compter du 1 er Décembre 2013 1 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ PARTICULIER. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre Projet de Loi de Santé Réunion d'information Caen jeudi 11 décembre 1 Avec le soutien de l ensemble des syndicats et représentants de la médecine libérale en Basse-Normandie 2 57 articles dont la plupart

Plus en détail

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC Niveau Références B.O. Partie 4 ème C. La lumière : couleurs, images, vitesse LENTILLES, FOYERS ET IMAGES Pré requis Connaissances : Il existe deux types de lentilles,

Plus en détail

le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés

le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés NÉGOCIÉ PAR LES REPRÉSENTANTS EMPLOYEURS ET SALARIÉS DE VOTRE BRANCHE Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires RÉGIME FRAIS

Plus en détail

Dossier de presse. Salon des seniors. du 24 au 26 mars 2011 Paris - Porte de Versailles

Dossier de presse. Salon des seniors. du 24 au 26 mars 2011 Paris - Porte de Versailles Dossier de presse Salon des seniors du 24 au 26 mars 2011 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, la santé et le bien-être en tout sérénité dès 50 ans Retrouvez nous sur notre stand Mutuelle santé LMP

Plus en détail

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise

Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise SYNTHESE Note synthétique d Adéis Résumé des 4 projets de décrets relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité

Plus en détail

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses - Jeunes

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses - Jeunes Assurance santé Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses - Jeunes Des formules adaptées à tous vos besoins de santé. Soins dentaires, hospitalisation, ou encore remplacement de lunettes

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés Santé Offre collective Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Née de la fusion de la MNPLC,

Plus en détail

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles Salon des seniors du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, santé et bien-être en toute sérénité dès 50 ans Dossier de presse Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Plus en détail

Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ

Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS RÉGIMES FACULTATIFS Dès le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé

Plus en détail

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin!

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! 45% des agents des départements et régions ont déjà choisi nos trois mutuelles professionnelles. 7 bonnes raisons

Plus en détail

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés particuliers PROFESSIONNELS entreprises Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés Vous êtes dirigeant d entreprise. Vous choisissez dans le cadre de votre politique sociale de souscrire un

Plus en détail

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité.

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité. Livret de vente 2014-2015 Un rapport garantie/prix optimal Néoliane INITIAL répond à vos attentes et vos besoins en proposant des réductions pour tous les profils : couples (-7 %), familles* (-10 %), gratuité

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse 1. La moelle osseuse : un rôle vital pour le corps humain Page 2/23 1.1. Qu est ce que la moelle osseuse? La moelle osseuse est indispensable à la

Plus en détail

un métier parfois complexe

un métier parfois complexe un métier parfois complexe La loi du 27 juin 2005 a amélioré le statut des assistants familiaux. Aujourd hui, ils sont reconnus comme de vrais professionnels de la protection de l enfance et bénéficient

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous!

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Une complémentaire santé plus avantageuse pour les salariés Une image sociale positive de l entreprise Septembre 2015 Plan de la

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! EXCLUSIVITÉ APICIL APICILPARTICULIERS MA PROTECTION SOCIALE Pour MON couple, une BONNE couverture sociale, c est Me garantir

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT?

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT? COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT? Avec Réunica Santé Liberté vous offrez à chaque salarié la possibilité d adapter sa complémentaire

Plus en détail

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau Accessible aux salarié(e)s des réseaux partenaires sous conditions. Une complémentaire santé pour les salarié(e)s du réseau COORACE et de ses réseaux partenaires

Plus en détail

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF La santé est définie par l Organisation Mondiale de la santé comme un «état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail