CONTENU DE REPONSE-PROJET (hors présentation générale de la structure et finances)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTENU DE REPONSE-PROJET (hors présentation générale de la structure et finances)"

Transcription

1 CONTENU DE REPONSE-PROJET (hors présentation générale de la structure et finances) 1. Description du Projet Les deux dernières années ont ouvert la voie à deux nouvelles activités au sein de la société Habitats Solidaires. Il se trouve que ces deux activités recoupent exactement l un des axes du présent du présent appel d offres : - L auto-construction, - L Habitat Participatif Préambule : Historique de deux démarches Démarche Auto-construction : des avancées pragmatiques, un brevet européen. En ce qui concerne l auto-construction, Habitats Solidaires a réalisé le village d accueil temporaire de familles roms à Orly dans cet esprit et selon une méthodologie probante. Tout commence fin 2010 sur sollicitation d un comité de soutien aux ménages roms sur la commune de Sucy-en-Brie. Début 2011 est envisagée une opération de relogement d urgence de deux ménages à Sucy-en-Brie. Habitats Solidaires demande en mars 2011 à un architecte de préfigurer un modèle constructif simple adapté à l auto-construction pour la réalisation de deux modules de 25 m2. Ces modules sont installés au 152, rue de Boissy, respectivement par une entreprise d insertion, partenaire régulier d Habitats Solidaires (APIJBAT) et par une association en création au sein du mouvement EMMAUS, les Bâtisseurs d EMMAUS. L ensemble est fabriqué par ces deux associations. Un salarié est recruté au sein d Habitats Solidaires pour assurer l accompagnement à l autoconstruction et en vue d aider l association des Compagnons Bâtisseurs à monter une association Régionale (Habitats Solidaires assure un portage salarial). Les deux associations permettent à l architecte de vérifier concrètement la cohérence du procédé constructif qu il met en place. Le salarié accompagne les roms dans une première démarche d auto-construction aux côtés des deux associations. Le procédé est ensuite repensé en vue d une préfabrication industrielle qui vise à la livraison d éléments manu-portables à trois personnes. Ces éléments sont conçus pour être extrêmement simple à poser dans le cadre d une auto-construction accompagnée. Il est ainsi installé pour la première fois de manière conséquente à Orly sur un village d accueil de ménages roms. Sur chantier, une scie, une visseuse, un pied de biche et une agrafeuse sont les seuls outils indispensables à l auto-constructeur. Pour un permis de construire accordé le 08 Août 2011, les ménages ont construit en trois mois les maisons qui vont les accueillir pendant trois ans. Ils intègrent leurs logements le 15 novembre 2011 alors que le froid s installe. L architecte dispose aujourd hui d un procédé de construction breveté au niveau européen. Le partenaire de préfabrication d Orly, entreprise située dans le boulonnais, n ayant pas adopté une attitude partenariale, Habitats Solidaires, envisage avec son partenaire architecte de se lancer dans une aventure de création ou de reprise d entreprise à même de produire les éléments de construction du procédé breveté. Le développement de processus d auto-construction, notamment à partir de ce procédé, est la première part de projet de notre réponse au présent appel d offres. Page 1 sur 7

2 Habitat Participatif : un projet expérimental mixte «déclenche de la commande». Si la philosophie participative et associative traverse les travaux d Habitats Solidaires depuis son origine*, la S.C.I.C. approche réellement le «secteur» à travers une convention passée avec la DIIESES (puis DGCS) en La participation des habitants à la construction du village d Orly en est directement issue. En 2011, Habitats Solidaires participe à la création de l association Habitat Participatif et Finances Citoyennes et co-construit le projet UNISSON avec Ingrid Avot, ( AMO : ATipic). Il s agit d un habitat participatif mixte dont le type de montage est depuis «plébiscité» par de nombreux groupes. *On se rapportera à la co-création du projet Chrysalide avec les membres de l association ASMAE Sœur Emmanuelle ou à la création de l association de co-propriétaires et d habitants du Chêne Pointu Redresser Ensemble le Chêne Pointu-) et se poursuit aujourd hui sur des projets co-construits dans le milieu associatif (projet «Un Avenir, Un Toit» dans le cadre d un partenariat Diocèse de Créteil/Secours Catholique/AUVM/Habitats Solidaires). On notera aussi le projet «Foyer Centenaire», projet de foyer co-géré par ses habitants et l association POUR LOGER, porté par l OPHMonteuilllois. C est pourquoi Habitats Solidaires est d ores et déjà associée à de nombreux projets pour les deux années à venir, projets ayant pour principe cette notion d habitat participatif mixte. Par ailleurs, Habitats Solidaires est initiateur au sein de l association HPFC (Habitat Participatif et Finances Citoyennes) d un projet d outil de financement dit «Société de Développement de l Habitat Participatif» (partenariat NEF/NEF Gestion/EHG/UES Pact Aquitaine), structure en projet de création également candidate au présent appel d offres. Les projets d habitat participatif dans lesquels est d ores et déjà impliquée la S.C.I.C. Habitats Solidaires sont listés ci-dessous : - Le projet «Le Verger de Sylvestre» à Palaiseau (Essonne) : portage de trois logements en PSLA sur un programme de 16 logements (l intervention d Habitats Solidaires, qui a conduit à reconstituer une part de l équipe UNISSSON, a permis de sortir le projet d une impasse : appel d offres entreprises en cours) - Un groupe de huit logements à Soudorgues soutenu par la commune, comportant de l autoconstruction partielle, mixant PLAi, PSLA et montage privé. (Gard) - Partenariat INGECOOP - Un projet de douze logements à Sénart (Seine et Marne) avec la S.C.I.C. «La Manufacture Innove» dans lequel Habitats Solidaires doit porter 6 logements PSLA (décision de garantie communale fin mai 2013) - Un projet de 15 à 17 logements à Saint-Nolf (communauté Urbaine de Vannes) dans lequel Habitats Solidaires pourra porter 3 logements PLAi et 5 PSLA. (Partenariat «léchohabitant») - En partenariat avec INGECOOP, un projet participatif dans le Montpellier ancien en résorption de squats et plusieurs projets dans l Hérault (Barjac, Montagnac, Pézenas..). Projets qui pourraient préfigurer la création d une structure locale type Habitats Solidaires - Un projet à Courdimanche dans le Val d Oise (2 PSLA) - Un projet à Pontgouin dans l Eure : projet progressif démarré sous forme de lotissement avec parts réservée à des projets communs (4 à 20 logements à proximité d un centre culturel d inspiration hindoue) - Un projet à Villemonble (Seine Saint Denis : 7 logements) - Un projet concernant 170 célibataires africains et trois ménages à Montreuil (Collectif des Sorins) Page 2 sur 7

3 2.1. Dimensions économique et stratégique a. Enjeux i. Enjeux externes : création, développement d une offre nouvelle, extension des capacités Auto-Construction : En ce qui concerne l auto-construction accompagnée, Habitats Solidaires vise à la création d une petite filière de construction à partir de l usage prioritaire si ce n est exclusif du brevet déposé par Jérome Laplane suite à la conception et mise en œuvre du procédé développé sur chantier d Orly. De premières démarches ont été enclenchées en vue de participer à la reprise d une société spécialisée en construction bois. Les dialogues se poursuivent sur ce projet tandis que quelques opérations en auto-construction accompagnée doivent démarrer en chantier d ici fin d année : - 7 logements pour familles de Gens du Voyage à Saint-Denis, - 3 logements pour familles de gens du voyage à Rosny sous bois, - 2 logements pour familles roms à Sucy en Brie Il est visé des coûts de construction hors VRD de l ordre de euros HT en habitat définitif ou temporaire conforme à la RT2012. Ce niveau de coût peut permettre à un certain nombre de projets d accéder à la faisabilité. Concernant la production des panneaux et éléments modulaires de construction, deux voies pourront être comparées en fonction des partenariats : - une voie industrielle de production en réservant la pose à l auto-construction ou à des entreprises type entreprises d insertion, - une voie de préfabrication sur tables de travail par main d œuvre peu qualifiée et achat de bois pré-coupés. La poursuite de l amélioration du brevet «Laplane» pourra également s accompagner d un travail de recherche en partenariat avec la société Machome qui a mis au point un procédé également breveté d isolant porteur en carton. La combinaison des savoir-faire et procédés pourrait apporter un plus à chaque partenaire. La fondation Abbé Pierre est l un des partenaires du développement du «brevet Machome». Des contacts en vue d opérations plus importantes sont entamées avec des structures et décideurs en Rhône-Alpes, en Essonne et en région toulousaine. Page 3 sur 7

4 Habitat Participatif Concernant l Habitat Participatif, Habitats Solidaires positionne ses interventions sur : - des petites opérations d habitat mixte dans lesquelles les groupes cherchent un opérateur social pour quelques logements en PLAi et en accession sociale à la propriété, - un travail de co-développement multipartenaire Elle participe ainsi à la création d un outil financier de déblocage de petites opérations (voir dossier PIA : Société de Développement de l Habitat Participatif) et au pilotage des réflexions de l association Habitat Participatif et Finances Citoyennes. - des opérations exceptionnelles liées à des situations d exclusion (Montreuil Papillons) Habitats Solidaires tient à affirmer sa différence avec les modèles ESH duquel malheureusement les agréments de la Loi MLLE ont tendus à rapprocher les opérateurs maitre d ouvrage sociaux associatifs. Dans sa démarche, Habitats Solidaires défend la revalorisation de la part «Fraternité» de notre devise «Liberté, Egalité, Fraternité». Les outils d économie solidaires doivent ouvrir des portes et réduire la distance entre les outils professionnels, souvent sclérosés par accumulation de règles et processus, et les démarches citoyennes solidaires. Cette voie n est pas réductrice des exigences envers soi ni les autres. Pour autant, elle préfère la bienveillance au soupçon, le risque créatif à la léthargie. C est la voie poursuivie par notre S.C.I.C. Le manque de flexibilité des modalités d attribution dans le modèle du logement social est très symptomatique de la volonté de notre société de privilégier l égalitaire par rapport au fraternel. Un rééquilibrage s impose qui ne semble pourtant pas à l ordre du jour dans le modèle dominant Mais le développement de l habitat participatif n a-t-il pas pour vocation de rééquilibrer le modèle dominant? ii. Enjeux internes : modernisation, structuration Pour Habitats Solidaires dont les interventions dans le cadre de copropriétés dégradées subissent un ralentissement/blocage de la part des institutions*, le double développement : 1- de programmes d auto-construction axés dans un premier temps sur les publics roms et de Gens du Voyage, 2- de programmes d habitat participatif mixtes, constitue une politique cohérente de redéploiement d activité. * Décisions en attente de mise en cohérence des interventions publiques et semi-publiques de portage foncier Page 4 sur 7

5 L accroissement conséquent du nombre de programmes d habitats participatifs, avec le démarrage effectif ou imminent des opérations décrites plus haut, conduira à la rentabilisation rapide d un poste de ce travail à ce jour déficitaire. Ce poste a en effet été consacré (ces deux dernières années) en partie à l approche du secteur par entrée en contact avec divers réseaux et groupes d habitat participatif et, en partie, à l autoformation sur ce thème. Il doit devenir clairement bénéficiaire avec l extension de programmes participatifs, notamment par développement du savoir-faire courant de montages PSLA avec des partenaires bancaires habitués. La création d au minimum un second poste sur ce créneau est probable rapidement. Habitats Solidaires accueille actuellement deux stagiaires à temps partiel dont la majeure part d activité est consacrée à l habitat participatif. Une forte demande d emploi existe sur le sujet. Concernant l auto-construction accompagnée, après avoir réalisé cet accompagnement via un salarié interne et trois acteurs indépendants lors du chantier d Orly, la société fonctionne actuellement par externalisation de la fonction, externalisation nécessaire dans le cadre des montages types PLAi et PSLA (production de factures). Le dossier en cours de montage avec la S.C.I.C. La Manufacture Innove, positionnée comme promoteur-constructeur participatif», constituera un test particulièrement intéressant, car porteur à la fois d une démarche d auto-construction accompagnée et d une démarche d habitat participatif. Les constructions d Orly étant à caractère temporaire, il est d autre part prévu de mener une/des opérations de démontage/remontage de ces maisons au bénéfice d autres opérations de logement temporaire de ménages roms, ou pour du relogement de compagnons d EMMAUS ou autres exclus du logement b. Décrire le caractère innovant du Projet (par exemple réponse nouvelle, expérimentation, implication des parties prenantes, impact positif ) Auto-construction : Concernant l auto-construction, le caractère innovant de l approche réside en particulier sur la mise au point d un procédé «en kit» ne nécessitant réellement aucun savoir-faire technique important et apportant une bonne qualité technique finie notamment sur un point aussi délicat que l étanchéité à l air. Si on peut reprocher à ce procédé le fait de ne pas apporter une réelle formation professionnelle à ceux qui en effectuent la pose, on peut inversement lui attribuer la qualité d aider à une prise de confiance rapide en elles-mêmes de personnes exclues. Celles-ci voient en effet rapidement et très concrètement le fruit de leur travail. Si elles sont les bénéficiaires directes de ce travail, elles se l approprient de manière accrue et le respectent. Le rapport coûts/délais en est extrêmement convaincant. Habitats Solidaires souhaiterait désormais participer à créer une chaine de production maitrisée pour du logement très social en s associant à la reprise d un Page 5 sur 7

6 outil de production. L usage préférentiel du brevet lié à la participation de notre société à son émergence, permettrait le développement d une petite filière pour laquelle il sera étudié de manière comparative l intérêt une filière «préfabrication par entreprise de main d œuvre» ou «préfabrication selon modèle industriel». L objectif serait de réaliser environ 50 unités par an de ce type de maisons sous un horizon de deux ans et en auto-construction accompagnée. L implication du maître d ouvrage dans toute la chaîne de construction permettra de mieux maitriser les actes d entretien et grosse réparation de cette part de patrimoine, actes dans lesquels les habitants, acteurs de la construction pourront être impliqués. Parallèlement aux aspects de l auto-construction, tout type de réflexion sur l accession lente et maitrisée à la propriété pourra être développé. De ces processus, on peut attendre un respect réel de l habitant pour son logement. Habitat Participatif mixte Kumar Tangavelou, salarié d Habitats Solidaires, est, par conviction en veille dans les réseaux d Habitat Participatif depuis plusieurs années, participant notamment aux rencontres nationales de Nantes, Strasbourg et Grenoble et à divers réseaux en Ile de France. Cette démarche favorisée par la gouvernance de la S.C.I.C. a débouché sur la participation active d Habitats Solidaires au projet UNISSON à Montreuil et, indirectement à la participation active de la S.C.I.C. à la création de l association Habitat Participatif et Finances Citoyennes. Cette double inclusion dans un projet à caractère mixte expérimental et au sein d une association d acteurs pousse naturellement Habitats Solidaires à développer sa présence sur ce secteur d activité. En effet, la demande apparait assez forte de la part d un bon nombre de groupes d inclure la mixité sociale dans leurs projets. Habitats Solidaires réfléchit à la structuration d un lien conventionnel avec des groupes d habitat participatif en vue de n assurer que le travail d émission d échéances et quittances de loyer et de sous-traiter aux mandataires des groupes les travaux de médiation et d entretien dès le projet se situe à une certaine distance de son siège. Il existe d autres pistes d évolution, par exemple : - favoriser l émergence d acteurs locaux qui reprenne le parc social diffus développé au sein d HS dans des projets participatifs hors territoire IdF, - Systématiser, dans le cadre d un accord Etat/CDC, une vente à dix ans du parc monté en PLAi, Il n est pas encore construit un lien structuré entre certains acteurs traditionnels du logement social comme les collecteurs Action Logement et les opérateurs sociaux intervenant dans l habitat participatif. Il faudra probablement que les pouvoirs publics aident à la structuration d un tel lien. Habitats Solidaires est pour sa part, demandeur de l entrée à son capital d un ou plusieurs acteurs «Action Logement». La S.C.I.C. a formalisé une première demande auprès d AMALLIA, opérateur fortement impliqué dans les réflexions sur «le logement autrement» (titre d un colloque organisé par ce groupe à Nantes ce Page 6 sur 7

7 printemps) et sur l habitat participatif. La réponse au présent appel d offres souhaite être un facteur d entrainement de cette décision. Il y a un certains nombres d innovations à mettre en œuvre et de déplacements de lignes à opérer pour donner à l habitat participatif une place accrue et reconnue dans la production de logements. La cohésion de la société a tout à gagner à ce type d avancée. Habitats Solidaires entend y apporter sa petite pierre Page 7 sur 7

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP Quelques données de cadrage La copropriété en France, c est : 560 000 copropriétés pour 6 680 000 logements (copro moyenne = 12 logements) 300 000

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT 20 et 21 mai Bienvenue Ouverture par Jacqueline ERROT Bilan 2013 par Mathias PERRIOT 2013 Loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 Introduction Objet de la présentation De la constitution du groupe A l étude de faisabilité Origine Projet d habitat

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris. Un outil de portage au service des copropriétés

Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris. Un outil de portage au service des copropriétés Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : Présentation Une volonté politique : créée à l initiative du monde Hlm et du monde associatif et de

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Conseil général du Lot Tout savoir sur l aide Conditions d obtention? Cette mesure vise à accorder des aides sous forme de subvention

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D INTÉRÊT COLLECTIF (SCIC) : UNE FORME ADAPTÉE POUR L ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ?

LA SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D INTÉRÊT COLLECTIF (SCIC) : UNE FORME ADAPTÉE POUR L ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ? CLUB ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ & DÉVELOPPEMENT DURABLE LA SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D INTÉRÊT COLLECTIF (SCIC) : UNE FORME ADAPTÉE POUR L ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ? Echanges à partir de l expérience

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

HABITATS PARTICIPATIFS

HABITATS PARTICIPATIFS HABITATS PARTICIPATIFS habitats participatifs et coopératifs : de quoi parle t-on? CAUE 92-31.03.15 1. LES COOPERATIVES D HLM Un peu d histoire Une des trois familles composant le mouvement Hlm, issue

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010 Les marchés émergents en IdeF ECOBAT 13 mars 2010 Le point de vue de 50 000 emplois 1/100 Bois d Ile-de-France Réseau Bois Energie Qualité Bois Construction = 16 entreprises = 100 M de CA Les marchés

Plus en détail

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé)

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé) MASTER PROFESSIONNEL Sciences de l éducation master (bac+5). (ex DESS) Consultant chargé de missions d évaluation Pour devenir intervenant chargé de missions d évaluation : Expert, consultant ou coach

Plus en détail

Les montages juridiques et financiers de. Contact : plevy@regain-hg.org

Les montages juridiques et financiers de. Contact : plevy@regain-hg.org Les montages juridiques et financiers de projets d habitat groupés Contact : plevy@regain-hg.org Ce qu on va voir 1. Quelques questions à se poser 2. Les montages en copropriété 3. Les montages en SCI

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

Ateliers «Habitat participatif» de l ORHL BOITE A OUTILS. ORHL - Boîte à outils - 21/02/2013 p.1

Ateliers «Habitat participatif» de l ORHL BOITE A OUTILS. ORHL - Boîte à outils - 21/02/2013 p.1 Ateliers «Habitat participatif» de l ORHL BOITE A OUTILS ORHL - Boîte à outils - 21/02/2013 p.1 A - SYNTHESE DES 4 PROJETS PRESENTES 3 B - TYPOLOGIES DE PROJETS 5 C - LES PRINCIPAUX STATUTS JURIDIQUES

Plus en détail

EXTENSIONS ECOLOGIQUES

EXTENSIONS ECOLOGIQUES www.josefapricoupenko.com Louise Ranck, Latitude 48 www.latitude48.net EXTENSIONS ECOLOGIQUES www.josefapricoupenko.com 27 mars 2010 Extensions écologiques, Joséfa Pricoupenko 1 Structure associative créée

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France Contacts Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle d Ile de France Orientation et appui Service FSE

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Comité d animation des sites préfigurateurs des contrats de ville - 18 juin 2013 - Paris La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Éléments de cadrage Le comité interministériel des

Plus en détail

Octobre 2012. HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion

Octobre 2012. HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion Octobre 2012 HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion 1 Notre projet Jean Jacques ARGENSON Président du Conseil de surveillance Dans le contexte de la crise

Plus en détail

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu.

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu. DIRECTIVE PERSONNES MORALES PRODUCTION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Construction ou acquisition-amélioration de logements locatifs sociaux, logements en structures collectives et logements meublés pour

Plus en détail

EN FRANÇAIS FACILE! #18. - page 2 - - page 4 - - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» wax, bazin et cours de français. septembre / octobre 2013

EN FRANÇAIS FACILE! #18. - page 2 - - page 4 - - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» wax, bazin et cours de français. septembre / octobre 2013 EN FRANÇAIS FACILE! - page 2 - fréquence ftm - page 4 - L autogestion : un horizon? - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» - PAGE 8 - wax, bazin et cours de français septembre / octobre 2013 #18 supplément

Plus en détail

Les Champs des Possibles

Les Champs des Possibles Les Champs des Possibles Association Loi 1901 Lancée en 2009 1 salarié Région Île-de-France Activité L association Les Champs des Possibles accompagne des porteurs de projet à l installation en agriculture

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Procontain Construction modulaire : l architecture créative

Procontain Construction modulaire : l architecture créative ARCHITECTURE CONSTRUCTION MODULAIRE Procontain Construction modulaire : l architecture créative Filiale du groupe allemand Alho, Procontain est le spécialiste en France de la construction modulaire. Dans

Plus en détail

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»?

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»? FICHE MÉTHODOLOGIQUE Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation Qu entend-on par «logement communal»? Dans les petites communes, il s agit d un logement qui appartient au domaine

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

PRÊT AU LOGEMENT PRÊT JEUNE MÉNAGE PRÊT À L INSTALLATION

PRÊT AU LOGEMENT PRÊT JEUNE MÉNAGE PRÊT À L INSTALLATION NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET FICHIER CONTACTS STRUCTURES CONSEIL Agence Départementale d'information sur le Logement - ADIL 1, Ch de ronde du Fort Griffon - Entrée C La vocation de l ADIL est d offrir gratuitement aux habitants du

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du

Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du Val d Argent 10 février 2015 Un engagement con4nu de

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Avril 2015 Direction de la communication Dossier de Presse Vilogia 3 e ESH de France VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Aurélien MAHOT Nos 3 métiers Constructeur Aménageur Bailleur social

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

Projet de loi habilitant le Gouvernement à légiférer pour accélérer les projets de construction (n 1017) présenté par. Mme Annick Lepetit, rapporteure

Projet de loi habilitant le Gouvernement à légiférer pour accélérer les projets de construction (n 1017) présenté par. Mme Annick Lepetit, rapporteure AMENDEMENT N CE 7 Article 1 er A l alinéa 1 er, Substituer au mot : «ordonnance», Les mots : «voie d ordonnances». Amendement rédactionnel. AMENDEMENT N CE 5 A l alinéa 2, Après les mots : «projets d aménagement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI)

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) SOMMAIRE POUR COMMENCER Qu est-ce qu un ACI? Quels sont les enjeux? Quels sont les points de vigilance à prendre en considération? ETATS DES LIEUX Les chiffres

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES.

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES. ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS «Donnons du crédit à l emploi» Avec le soutien de >> QUI EST FRANCE ACTIVE? Association créée

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER,

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, SON EVOLUTION ET DE LA «MAISON POUR 15 EUROS PAR JOUR» Synthèse Le Pass-foncier est un dispositif social d accompagnement des politiques locales

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016. 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie

PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016. 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie AXE 1 FICHE 1 MOBILISER LE FONCIER NECESSAIRE Le PLH a un objectif global de construire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

Aménagement. Imaginer la ville de demain

Aménagement. Imaginer la ville de demain Aménagement Imaginer la ville de demain 2 Icade est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des Dépôts. Elle exerce les métiers de foncière, de promotion et de services associés dans les secteurs

Plus en détail

ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE

ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE LISTE DE RÉFÉRENCES ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE DURABLE ASSISTANCE À LA MAÎTRISE D OUVRAGE DURABLE HQE & DÉVELOPPEMENT DURABLE MÉTHODOLOGIE ÉQUIPEMENT

Plus en détail

Rapport d activité de la FApil île-de-france

Rapport d activité de la FApil île-de-france 2013 Rapport d activité de la FApil île-de-france 2 Le mot du président La Fapil Ile-de-France et ses adhérents observent chaque jour les effets d une situation générale très difficile pour les ménages

Plus en détail

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE Groupe de travail : Direction Développement Economique : Brigitte DORSAN Tél : 0596 39 10 63 Service insertion

Plus en détail

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Octobre 2013 1 / 24 SOMMAIRE 1) LE PROCESSUS DE SOUSCRIPTION 1.1) Quand souscrire les assurances construction? 1.2) Quels sont les

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP 123ISF2012 FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ 123 ISF 2012 Fonds d Investissement de Proximité 50 % de réduction d ISF immédiate (en contrepartie d une durée de blocage des parts jusqu au 31 décembre

Plus en détail

Habitat Participatif et Finances Citoyennes

Habitat Participatif et Finances Citoyennes Faux-la-Montagne, 25 et 26 septembre 2013 9 Habitat Participatif et Finances Citoyennes Actes des rencontres RELIER Sommaire p 2 Plénière d ouverture Introduction, HPFC, SDHP, Fondation, DCI et Ateliers

Plus en détail

Sécurisation du patrimoine immobilier associatif et levier de financement d'investissement

Sécurisation du patrimoine immobilier associatif et levier de financement d'investissement Sécurisation du patrimoine immobilier associatif et levier de financement d'investissement Laurent WARNIER, Directeur Conseil Immobilier en charge du secteur associatif Crédit Foncier Immobilier Crédit

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

LES DIFFERENTES ETAPES DE VOTRE ACHAT

LES DIFFERENTES ETAPES DE VOTRE ACHAT LES DIFFERENTES ETAPES DE VOTRE ACHAT Contrat de Réservation...2 VOTRE DOSSIER DE FINANCEMENT...3 LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE...4 DURANT LA CONSTRUCTION....5 Les Appels de Fonds...6 Les Visites du

Plus en détail

Chantier Ecole 09 mars 2012 DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS. Avec le soutien de

Chantier Ecole 09 mars 2012 DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS. Avec le soutien de Chantier Ecole 09 mars 2012 DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS Avec le soutien de QUI SOMMES-NOUS? QUI EST ILE DE FRANCE ACTIVE? Association membre du réseau France Active

Plus en détail

Le Portefeuille d Etudes Yphise

Le Portefeuille d Etudes Yphise à l attention des décideurs, managers et cadres pour réfléchir, agir et se former Manager - Investir - Aligner - Produire Recherche indépendante en informatique d entreprise MOe et MOa depuis 1985 LE PORTEFEUILLE

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun)

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) Présentation: Achille Ndaimai Atelier International sur les Droits

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail