CONTENU DE REPONSE-PROJET (hors présentation générale de la structure et finances)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTENU DE REPONSE-PROJET (hors présentation générale de la structure et finances)"

Transcription

1 CONTENU DE REPONSE-PROJET (hors présentation générale de la structure et finances) 1. Description du Projet Les deux dernières années ont ouvert la voie à deux nouvelles activités au sein de la société Habitats Solidaires. Il se trouve que ces deux activités recoupent exactement l un des axes du présent du présent appel d offres : - L auto-construction, - L Habitat Participatif Préambule : Historique de deux démarches Démarche Auto-construction : des avancées pragmatiques, un brevet européen. En ce qui concerne l auto-construction, Habitats Solidaires a réalisé le village d accueil temporaire de familles roms à Orly dans cet esprit et selon une méthodologie probante. Tout commence fin 2010 sur sollicitation d un comité de soutien aux ménages roms sur la commune de Sucy-en-Brie. Début 2011 est envisagée une opération de relogement d urgence de deux ménages à Sucy-en-Brie. Habitats Solidaires demande en mars 2011 à un architecte de préfigurer un modèle constructif simple adapté à l auto-construction pour la réalisation de deux modules de 25 m2. Ces modules sont installés au 152, rue de Boissy, respectivement par une entreprise d insertion, partenaire régulier d Habitats Solidaires (APIJBAT) et par une association en création au sein du mouvement EMMAUS, les Bâtisseurs d EMMAUS. L ensemble est fabriqué par ces deux associations. Un salarié est recruté au sein d Habitats Solidaires pour assurer l accompagnement à l autoconstruction et en vue d aider l association des Compagnons Bâtisseurs à monter une association Régionale (Habitats Solidaires assure un portage salarial). Les deux associations permettent à l architecte de vérifier concrètement la cohérence du procédé constructif qu il met en place. Le salarié accompagne les roms dans une première démarche d auto-construction aux côtés des deux associations. Le procédé est ensuite repensé en vue d une préfabrication industrielle qui vise à la livraison d éléments manu-portables à trois personnes. Ces éléments sont conçus pour être extrêmement simple à poser dans le cadre d une auto-construction accompagnée. Il est ainsi installé pour la première fois de manière conséquente à Orly sur un village d accueil de ménages roms. Sur chantier, une scie, une visseuse, un pied de biche et une agrafeuse sont les seuls outils indispensables à l auto-constructeur. Pour un permis de construire accordé le 08 Août 2011, les ménages ont construit en trois mois les maisons qui vont les accueillir pendant trois ans. Ils intègrent leurs logements le 15 novembre 2011 alors que le froid s installe. L architecte dispose aujourd hui d un procédé de construction breveté au niveau européen. Le partenaire de préfabrication d Orly, entreprise située dans le boulonnais, n ayant pas adopté une attitude partenariale, Habitats Solidaires, envisage avec son partenaire architecte de se lancer dans une aventure de création ou de reprise d entreprise à même de produire les éléments de construction du procédé breveté. Le développement de processus d auto-construction, notamment à partir de ce procédé, est la première part de projet de notre réponse au présent appel d offres. Page 1 sur 7

2 Habitat Participatif : un projet expérimental mixte «déclenche de la commande». Si la philosophie participative et associative traverse les travaux d Habitats Solidaires depuis son origine*, la S.C.I.C. approche réellement le «secteur» à travers une convention passée avec la DIIESES (puis DGCS) en La participation des habitants à la construction du village d Orly en est directement issue. En 2011, Habitats Solidaires participe à la création de l association Habitat Participatif et Finances Citoyennes et co-construit le projet UNISSON avec Ingrid Avot, ( AMO : ATipic). Il s agit d un habitat participatif mixte dont le type de montage est depuis «plébiscité» par de nombreux groupes. *On se rapportera à la co-création du projet Chrysalide avec les membres de l association ASMAE Sœur Emmanuelle ou à la création de l association de co-propriétaires et d habitants du Chêne Pointu Redresser Ensemble le Chêne Pointu-) et se poursuit aujourd hui sur des projets co-construits dans le milieu associatif (projet «Un Avenir, Un Toit» dans le cadre d un partenariat Diocèse de Créteil/Secours Catholique/AUVM/Habitats Solidaires). On notera aussi le projet «Foyer Centenaire», projet de foyer co-géré par ses habitants et l association POUR LOGER, porté par l OPHMonteuilllois. C est pourquoi Habitats Solidaires est d ores et déjà associée à de nombreux projets pour les deux années à venir, projets ayant pour principe cette notion d habitat participatif mixte. Par ailleurs, Habitats Solidaires est initiateur au sein de l association HPFC (Habitat Participatif et Finances Citoyennes) d un projet d outil de financement dit «Société de Développement de l Habitat Participatif» (partenariat NEF/NEF Gestion/EHG/UES Pact Aquitaine), structure en projet de création également candidate au présent appel d offres. Les projets d habitat participatif dans lesquels est d ores et déjà impliquée la S.C.I.C. Habitats Solidaires sont listés ci-dessous : - Le projet «Le Verger de Sylvestre» à Palaiseau (Essonne) : portage de trois logements en PSLA sur un programme de 16 logements (l intervention d Habitats Solidaires, qui a conduit à reconstituer une part de l équipe UNISSSON, a permis de sortir le projet d une impasse : appel d offres entreprises en cours) - Un groupe de huit logements à Soudorgues soutenu par la commune, comportant de l autoconstruction partielle, mixant PLAi, PSLA et montage privé. (Gard) - Partenariat INGECOOP - Un projet de douze logements à Sénart (Seine et Marne) avec la S.C.I.C. «La Manufacture Innove» dans lequel Habitats Solidaires doit porter 6 logements PSLA (décision de garantie communale fin mai 2013) - Un projet de 15 à 17 logements à Saint-Nolf (communauté Urbaine de Vannes) dans lequel Habitats Solidaires pourra porter 3 logements PLAi et 5 PSLA. (Partenariat «léchohabitant») - En partenariat avec INGECOOP, un projet participatif dans le Montpellier ancien en résorption de squats et plusieurs projets dans l Hérault (Barjac, Montagnac, Pézenas..). Projets qui pourraient préfigurer la création d une structure locale type Habitats Solidaires - Un projet à Courdimanche dans le Val d Oise (2 PSLA) - Un projet à Pontgouin dans l Eure : projet progressif démarré sous forme de lotissement avec parts réservée à des projets communs (4 à 20 logements à proximité d un centre culturel d inspiration hindoue) - Un projet à Villemonble (Seine Saint Denis : 7 logements) - Un projet concernant 170 célibataires africains et trois ménages à Montreuil (Collectif des Sorins) Page 2 sur 7

3 2.1. Dimensions économique et stratégique a. Enjeux i. Enjeux externes : création, développement d une offre nouvelle, extension des capacités Auto-Construction : En ce qui concerne l auto-construction accompagnée, Habitats Solidaires vise à la création d une petite filière de construction à partir de l usage prioritaire si ce n est exclusif du brevet déposé par Jérome Laplane suite à la conception et mise en œuvre du procédé développé sur chantier d Orly. De premières démarches ont été enclenchées en vue de participer à la reprise d une société spécialisée en construction bois. Les dialogues se poursuivent sur ce projet tandis que quelques opérations en auto-construction accompagnée doivent démarrer en chantier d ici fin d année : - 7 logements pour familles de Gens du Voyage à Saint-Denis, - 3 logements pour familles de gens du voyage à Rosny sous bois, - 2 logements pour familles roms à Sucy en Brie Il est visé des coûts de construction hors VRD de l ordre de euros HT en habitat définitif ou temporaire conforme à la RT2012. Ce niveau de coût peut permettre à un certain nombre de projets d accéder à la faisabilité. Concernant la production des panneaux et éléments modulaires de construction, deux voies pourront être comparées en fonction des partenariats : - une voie industrielle de production en réservant la pose à l auto-construction ou à des entreprises type entreprises d insertion, - une voie de préfabrication sur tables de travail par main d œuvre peu qualifiée et achat de bois pré-coupés. La poursuite de l amélioration du brevet «Laplane» pourra également s accompagner d un travail de recherche en partenariat avec la société Machome qui a mis au point un procédé également breveté d isolant porteur en carton. La combinaison des savoir-faire et procédés pourrait apporter un plus à chaque partenaire. La fondation Abbé Pierre est l un des partenaires du développement du «brevet Machome». Des contacts en vue d opérations plus importantes sont entamées avec des structures et décideurs en Rhône-Alpes, en Essonne et en région toulousaine. Page 3 sur 7

4 Habitat Participatif Concernant l Habitat Participatif, Habitats Solidaires positionne ses interventions sur : - des petites opérations d habitat mixte dans lesquelles les groupes cherchent un opérateur social pour quelques logements en PLAi et en accession sociale à la propriété, - un travail de co-développement multipartenaire Elle participe ainsi à la création d un outil financier de déblocage de petites opérations (voir dossier PIA : Société de Développement de l Habitat Participatif) et au pilotage des réflexions de l association Habitat Participatif et Finances Citoyennes. - des opérations exceptionnelles liées à des situations d exclusion (Montreuil Papillons) Habitats Solidaires tient à affirmer sa différence avec les modèles ESH duquel malheureusement les agréments de la Loi MLLE ont tendus à rapprocher les opérateurs maitre d ouvrage sociaux associatifs. Dans sa démarche, Habitats Solidaires défend la revalorisation de la part «Fraternité» de notre devise «Liberté, Egalité, Fraternité». Les outils d économie solidaires doivent ouvrir des portes et réduire la distance entre les outils professionnels, souvent sclérosés par accumulation de règles et processus, et les démarches citoyennes solidaires. Cette voie n est pas réductrice des exigences envers soi ni les autres. Pour autant, elle préfère la bienveillance au soupçon, le risque créatif à la léthargie. C est la voie poursuivie par notre S.C.I.C. Le manque de flexibilité des modalités d attribution dans le modèle du logement social est très symptomatique de la volonté de notre société de privilégier l égalitaire par rapport au fraternel. Un rééquilibrage s impose qui ne semble pourtant pas à l ordre du jour dans le modèle dominant Mais le développement de l habitat participatif n a-t-il pas pour vocation de rééquilibrer le modèle dominant? ii. Enjeux internes : modernisation, structuration Pour Habitats Solidaires dont les interventions dans le cadre de copropriétés dégradées subissent un ralentissement/blocage de la part des institutions*, le double développement : 1- de programmes d auto-construction axés dans un premier temps sur les publics roms et de Gens du Voyage, 2- de programmes d habitat participatif mixtes, constitue une politique cohérente de redéploiement d activité. * Décisions en attente de mise en cohérence des interventions publiques et semi-publiques de portage foncier Page 4 sur 7

5 L accroissement conséquent du nombre de programmes d habitats participatifs, avec le démarrage effectif ou imminent des opérations décrites plus haut, conduira à la rentabilisation rapide d un poste de ce travail à ce jour déficitaire. Ce poste a en effet été consacré (ces deux dernières années) en partie à l approche du secteur par entrée en contact avec divers réseaux et groupes d habitat participatif et, en partie, à l autoformation sur ce thème. Il doit devenir clairement bénéficiaire avec l extension de programmes participatifs, notamment par développement du savoir-faire courant de montages PSLA avec des partenaires bancaires habitués. La création d au minimum un second poste sur ce créneau est probable rapidement. Habitats Solidaires accueille actuellement deux stagiaires à temps partiel dont la majeure part d activité est consacrée à l habitat participatif. Une forte demande d emploi existe sur le sujet. Concernant l auto-construction accompagnée, après avoir réalisé cet accompagnement via un salarié interne et trois acteurs indépendants lors du chantier d Orly, la société fonctionne actuellement par externalisation de la fonction, externalisation nécessaire dans le cadre des montages types PLAi et PSLA (production de factures). Le dossier en cours de montage avec la S.C.I.C. La Manufacture Innove, positionnée comme promoteur-constructeur participatif», constituera un test particulièrement intéressant, car porteur à la fois d une démarche d auto-construction accompagnée et d une démarche d habitat participatif. Les constructions d Orly étant à caractère temporaire, il est d autre part prévu de mener une/des opérations de démontage/remontage de ces maisons au bénéfice d autres opérations de logement temporaire de ménages roms, ou pour du relogement de compagnons d EMMAUS ou autres exclus du logement b. Décrire le caractère innovant du Projet (par exemple réponse nouvelle, expérimentation, implication des parties prenantes, impact positif ) Auto-construction : Concernant l auto-construction, le caractère innovant de l approche réside en particulier sur la mise au point d un procédé «en kit» ne nécessitant réellement aucun savoir-faire technique important et apportant une bonne qualité technique finie notamment sur un point aussi délicat que l étanchéité à l air. Si on peut reprocher à ce procédé le fait de ne pas apporter une réelle formation professionnelle à ceux qui en effectuent la pose, on peut inversement lui attribuer la qualité d aider à une prise de confiance rapide en elles-mêmes de personnes exclues. Celles-ci voient en effet rapidement et très concrètement le fruit de leur travail. Si elles sont les bénéficiaires directes de ce travail, elles se l approprient de manière accrue et le respectent. Le rapport coûts/délais en est extrêmement convaincant. Habitats Solidaires souhaiterait désormais participer à créer une chaine de production maitrisée pour du logement très social en s associant à la reprise d un Page 5 sur 7

6 outil de production. L usage préférentiel du brevet lié à la participation de notre société à son émergence, permettrait le développement d une petite filière pour laquelle il sera étudié de manière comparative l intérêt une filière «préfabrication par entreprise de main d œuvre» ou «préfabrication selon modèle industriel». L objectif serait de réaliser environ 50 unités par an de ce type de maisons sous un horizon de deux ans et en auto-construction accompagnée. L implication du maître d ouvrage dans toute la chaîne de construction permettra de mieux maitriser les actes d entretien et grosse réparation de cette part de patrimoine, actes dans lesquels les habitants, acteurs de la construction pourront être impliqués. Parallèlement aux aspects de l auto-construction, tout type de réflexion sur l accession lente et maitrisée à la propriété pourra être développé. De ces processus, on peut attendre un respect réel de l habitant pour son logement. Habitat Participatif mixte Kumar Tangavelou, salarié d Habitats Solidaires, est, par conviction en veille dans les réseaux d Habitat Participatif depuis plusieurs années, participant notamment aux rencontres nationales de Nantes, Strasbourg et Grenoble et à divers réseaux en Ile de France. Cette démarche favorisée par la gouvernance de la S.C.I.C. a débouché sur la participation active d Habitats Solidaires au projet UNISSON à Montreuil et, indirectement à la participation active de la S.C.I.C. à la création de l association Habitat Participatif et Finances Citoyennes. Cette double inclusion dans un projet à caractère mixte expérimental et au sein d une association d acteurs pousse naturellement Habitats Solidaires à développer sa présence sur ce secteur d activité. En effet, la demande apparait assez forte de la part d un bon nombre de groupes d inclure la mixité sociale dans leurs projets. Habitats Solidaires réfléchit à la structuration d un lien conventionnel avec des groupes d habitat participatif en vue de n assurer que le travail d émission d échéances et quittances de loyer et de sous-traiter aux mandataires des groupes les travaux de médiation et d entretien dès le projet se situe à une certaine distance de son siège. Il existe d autres pistes d évolution, par exemple : - favoriser l émergence d acteurs locaux qui reprenne le parc social diffus développé au sein d HS dans des projets participatifs hors territoire IdF, - Systématiser, dans le cadre d un accord Etat/CDC, une vente à dix ans du parc monté en PLAi, Il n est pas encore construit un lien structuré entre certains acteurs traditionnels du logement social comme les collecteurs Action Logement et les opérateurs sociaux intervenant dans l habitat participatif. Il faudra probablement que les pouvoirs publics aident à la structuration d un tel lien. Habitats Solidaires est pour sa part, demandeur de l entrée à son capital d un ou plusieurs acteurs «Action Logement». La S.C.I.C. a formalisé une première demande auprès d AMALLIA, opérateur fortement impliqué dans les réflexions sur «le logement autrement» (titre d un colloque organisé par ce groupe à Nantes ce Page 6 sur 7

7 printemps) et sur l habitat participatif. La réponse au présent appel d offres souhaite être un facteur d entrainement de cette décision. Il y a un certains nombres d innovations à mettre en œuvre et de déplacements de lignes à opérer pour donner à l habitat participatif une place accrue et reconnue dans la production de logements. La cohésion de la société a tout à gagner à ce type d avancée. Habitats Solidaires entend y apporter sa petite pierre Page 7 sur 7

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE SECURISEE A LA PROPRIETE DES COOPERATIVES

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

IGLOO Nantes. Mardi 2 décembre - Café du 104. Projet : «Faire rimer autoconstruction. pari réussi du projet IGLOO à NANTES»

IGLOO Nantes. Mardi 2 décembre - Café du 104. Projet : «Faire rimer autoconstruction. pari réussi du projet IGLOO à NANTES» Mardi 2 décembre - Café du 104 11h30 13h30 Projet : «Faire rimer autoconstruction avec insertion : le pari réussi du projet IGLOO à NANTES» Porteur : Nantes Habitat et Ville de Nantes Le porteur Un co-pilotage

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

Partenariat EFIDIS Emmaüs Défi Présentation du métier de gardien. Dossier de presse

Partenariat EFIDIS Emmaüs Défi Présentation du métier de gardien. Dossier de presse Partenariat EFIDIS Emmaüs Défi Présentation du métier de gardien Dossier de presse 1 Sommaire Contexte P. 3 Description du partenariat P. 4 Quelques chiffres P. 6 Les partenaires P. 7 Pour en savoir plus

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Cahier des charges FORMATION BM Le présent marché a pour objet la réalisation de la formation diplômante Brevet de Maîtrise Niveau III conformément

Plus en détail

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69)

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) Maitrise d ouvrage : 1 Accompagnateur coopérative d habitants: Habitat participatif et logement

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

Formations professionnelles Habitat participatif

Formations professionnelles Habitat participatif Formations professionnelles Habitat participatif Toit s de Choix 1 Habitat participatif - une innovation sociale La réussite d un projet d Habitat participatif dépend de la réorganisation du jeu d acteur

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Journées de formation des directeurs de coopératives d Hlm. 28 30 janvier 2015

Journées de formation des directeurs de coopératives d Hlm. 28 30 janvier 2015 Journées de formation des directeurs de coopératives d Hlm 28 30 janvier 2015 L habitat participatif, l âge de raison? 28 30 janvier 2015 2. DE QUOI PARLE T-ON? L habitat participatif et la loi : une reconnaissance

Plus en détail

Une coopérative d habitants dans l agglomération du Pays Aubagne et de l Etoile

Une coopérative d habitants dans l agglomération du Pays Aubagne et de l Etoile RNHP -Atelier B 10 Rendre accessible à tous l habitat participatif en milieu urbain. Quelles mises en question? U N E C O O P É R AT I V E D H A B I TA N T S E N A U T O - R E H A B I L I TAT I O N A C

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE Août 2003 80, rue Paradis 13006 Marseille 04 91 33 39 86 : 04 91 54 15 09 v.c.m@wanadoo.fr CONTEXTE DU DEBAT En premier lieu, il faut procéder à un certain nombres de rappels

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES 1. Principes généraux La marque Proxim Services, dans ses conditions d octroi et d utilisation, est garante de ses trois piliers : la qualité des services rendus au client

Plus en détail

2012 :. 6 030 jeunes accompagnés,. 3 004 jeunes ont accédé à l emploi, 1 142 jeunes ont participé à des actions de formation professionnelle,

2012 :. 6 030 jeunes accompagnés,. 3 004 jeunes ont accédé à l emploi, 1 142 jeunes ont participé à des actions de formation professionnelle, Coordonnées et contact : Cap emploi : 3 agences sur le Finistère Brest : 7 rue de Kervezennec Z.I. De Kergonan 29200 Brest Quimper : Bât. St Louis Z.A. Salle Verte Av. Per Jakez Hélias 29500 Ergué Gabéric

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Règlement de l appel à candidature. Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/ Date limite de dépôt : 11 Octobre 2013

Règlement de l appel à candidature. Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/ Date limite de dépôt : 11 Octobre 2013 Unité Développement Direction du Développement Economique et de l Innovation Sous-direction de l Innovation et des Partenariats Règlement de l appel à candidature Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA POSTE Société Anonyme au capital de 3.400.000.000 euros, dont le siège social est situé 44 Boulevard de Vaugirard 75757 PARIS cedex 15, immatriculée au RCS Paris

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES»

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES» Dossier de Presse Pension de Famille «LES PLEIADES» 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Juin 2014 - Construction de la Pension de Famille «LES PLEIADES», Aix-en-Provence (route

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Chantier restructurations

Chantier restructurations Chantier restructurations Le présent document réalisé par le groupe de travail en charge du chantier restructurations, se fixe pour objectif de décrire de manière synthétique les enjeux présents et à venir

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

Troisième appel à projets de recherche. Appel à manifestation d intérêt. pour les. Gestionnaires de parcs immobiliers

Troisième appel à projets de recherche. Appel à manifestation d intérêt. pour les. Gestionnaires de parcs immobiliers Troisième appel à projets de recherche Appel à manifestation d intérêt pour les Gestionnaires de parcs immobiliers Entretien et rénovation en continu de patrimoines immobiliers dans l optique du facteur

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités Appel à projets 2011 Habitat, développement social et territoires Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau Dates limites de retour des dossiers : 21 mars et 12 septembre 2011 Mécénat Économie et Solidarités

Plus en détail

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc).

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc). En 2013, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 13 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le Gouvernement a fait le choix d une loi d orientation et de programmation, inscrivant la totalité

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 ANNEXE A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 1 Règlement d intervention du soutien à l activité de microcrédit de l ADIE et Afile77 en Ile-de-France Règlement

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME En vue de développer la capacité et la qualité de l hébergement touristique sur le territoire hautmarnais, et d aider à la mise aux normes sécurité et accessibilité des

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Rapport au Premier Ministre sur l expérimentation locale du droit au logement opposable Note de Synthèse Octobre 2006 Le Premier Ministre a annoncé

Plus en détail

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013)

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) 1 CONCERTATION POUR LE PROJET DE RECONSTRUCTION DE LA LIGNE DE GRAND TRANSPORT D ELECTRICITE ENTRE ARRAS ET LILLE RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) RAPPEL Le débat public pour ce projet dont

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire ENTREPRISE SOCIALEMENT INNOVANTE NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS Dynamiser une

Plus en détail

ARDAN en région Lorraine, dénicheur d activités nouvelles et producteur d emplois pérennes

ARDAN en région Lorraine, dénicheur d activités nouvelles et producteur d emplois pérennes ARDAN en région Lorraine, dénicheur d activités nouvelles et producteur d emplois pérennes 1 Du côté de la Région Lorraine 2 ARDAN, qu est-ce que c est? Action Régionale pour le Développement d Activités

Plus en détail

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités CERC Ile de France 22 novembre 2011 Jérôme Gatier, Directeur Plan Bâtiment Grenelle 1 Le Plan Bâtiment Grenelle : un pilotage inédit Mission d animation

Plus en détail

CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES

CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES ACTES THÉMATIQUES 1 CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES Actes thématiques ACTES THÉMATIQUES 2 Les événements sont des plateformes, des plateformes de liens, de rencontres, d interactions, de flux, d échanges,

Plus en détail

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE Groupe de travail : Direction Développement Economique : Brigitte DORSAN Tél : 0596 39 10 63 Service insertion

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE) Page 1 Axe 2 - Renforcer la cohésion sociale et poursuivre l effort de qualification et de professionnalisation de la population active Service instructeur DIECCTE Dates agréments CLS 3 Juillet 2008 2

Plus en détail

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION INTRODUCTION Comment peut-on se loger et se nourrir quand on n a plus d argent,

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet En 2015, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 12 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit!

De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit! DOSSIER DE PRESSE De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit! Le GIE EST Habitat compétent sur toute la chaîne du logement Les membres du GIE EST Habitat : Villeurbanne

Plus en détail

Ensemble pour faire échos à vos projets d ESS en lien avec l Afrique

Ensemble pour faire échos à vos projets d ESS en lien avec l Afrique Ensemble pour faire échos à vos projets d ESS en lien avec l Afrique Dossier de candidature à l attention des porteurs de projet UN DISPOSITIF INNOVANT POUR ACCOMPAGNER L ENTREPRENEURIAT SOCIAL DES DIASPORAS

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 23/04/2009 La communauté Urbaine de Lyon a voté en décembre 2006 son 2 ième Programme Local de l Habitat 2007 / 2012 Rappel

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE Contenu des modules de formation Association I.E.F. 54 Rue de Rome 13001 Marseille tél 04 96 10 11 96 tél 04 96 10 11 98 Association I.E.F. Loi 1901 N 0133102851 DU 12

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

Structure : Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France, en partenariat avec la Direction Régionale Île-de-France de l ADEME

Structure : Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France, en partenariat avec la Direction Régionale Île-de-France de l ADEME en Île-de-France le 2 mai 2016 l'ordre des architectes Ordre des architectes d Île-de-France ADEME Île-de-France - Contribution au groupe de travail du Plan Bâtiment Durable : «Nouvelles dynamiques de

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique

VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique Contexte et historique Un territoire en situation de fragilité d approvisionnement électrique : Faible production régionale : 11% Difficultés

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion u La Maîtrise d ouvrage d insertion LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT Une réponse u pour les ménages qui n entrent pas dans les standards habituels du logement social. La Maîtrise

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions AGEFOS PME REUNION Appel à propositions SELECTION DE PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE Date: 07 FEVRIER 2012 Rédacteur: BRICE VIRGINIUS SOLENE BOISSEL Cet appel à propositions

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6 AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE Quartiers durables des villes et villages 15.08.2 Annexe 3.6 La Région qualité, une des quatre valeurs collectives qui fondent le projet et l ambition du SRADDT,

Plus en détail