FICHE PAYS MEXIQUE dernière actualisation janvier 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE PAYS MEXIQUE dernière actualisation janvier 2013"

Transcription

1 FICHE PAYS MEXIQUE dernière actualisation janvier 2013

2 Infrastructures* 19 points d accès internationaux 115 ports maritimes 76 aéroports km de voies ferrées de voies routières les tendances de l Économie Le Mexique et ses partenaires dans les accords de libre-échange, constituent le plus grand réseau de ce type dans le monde. On peut distinguer plusieurs types d accords : avec l Europe: l accord de libre-échange avec l Union européenne (2000) et l accord avec l Association européenne de libre-échange AELE (2001), avec l Amérique du Nord: le Canada et les États-Unis (1994) et avec d autres pays et régions du monde: plusieurs pays des Amériques, l Israël (2000), le Japon (2005), etc. Le Mexique a déjà signé 11 traités de libre-échange, lui donnant ainsi un accès direct à plus de 43 marchés nationaux représentant 6% du PIB mondial. De plus, le Mexique réalise la majorité du commerce international d Amérique latine avec 41% du commerce total de cette région. PRINCIPAUX INDICATEURS* Le pays bénéficie également d une fiscalité avantageuse, une main d œuvre jeune et qualifiée avec un coût salarial nettement plus faible que les exigences européennes. Le pays est le 2ème marché de consommateurs d Amérique Latine, avec plus de 110 millions de consommateurs potentiels, et représente aussi une porte d entrée fabuleuse sur l ensemble du marché nordaméricain. En 2020, le Mexique se positionera au 7ème rang de l économie mondiale. Enfin, suite au ralentissement de l économie des pays du BRICS, leur auteur Goldman Sachs met désormais en avant les MIST (Mexique, Indonésie, Corée du Sud et la Turquie). Du fait de leur stabilité économique et de leur emplacement géographique stratégique, ils sont qualifiés comme les nouvelles «pierres philosophales de l investissement» Octobre 2012 Population (millions d habitants) PIB milliards USD milliards USD Taux de Croissance du PIB 4.5% 3.6% Taux d inflation 3.137% 3.6% Exportations de la France milliards USD milliards USD Importations Françaises milliards USD milliards USD Position de la France comme Fournisseur 10 ème 10 ème Position de la France comme Client 24 ème 23 ème Investissement direct à l étranger 2ème pays d accueil 2ème pays d accueil * direction générale trésor- publications des services économiques 2

3 LES ÉCHANGES COMMERCIAUX FRANCO-MEXICAINS Selon les données du Ministère mexicain de l Economie, la part de marché de la France au Mexique est stable depuis plusieurs années, autour de 1%, dans un contexte de montée en puissance des importations en provenance d Asie. La France est le 10ème fournisseur du Mexique, et le 4ème européen. Malgré sa situation geographique en Amérique du Nord, le Mexique est un pays clé en Amérique Latine; en 2011 celui-ci fut notre deuxième partenaire de la zone. On compte aujourd hui plus de 900 entreprises à participation française dans leur capital dont 300 filiales, bureaux de représentation et succursales. La balance commerciale avec le Mexique est excédentaire, le solde commercial a atteint 0,7 Md d euros, en faveur de la France en Ce solde commercial a un large potentiel de développement compte tenu de la puissance et la taille des deux économies : à titre d exemple l Allemagne est 5 fois plus présente au Mexique que la France. Les groupes industriels puissants au Mexique sont : PEMEX (3ème producteur mondial de pétrole), CEMEX (3ème producteur mondial de ciment), Bimbo (3ème groupe mondial de boulangerie industrielle), Vitro, Telmex, Televisa Les exportations de la France vers le Mexique : milliards d USD de janvier à juin Les importations françaises du Mexique : milliards d USD. À savoir sur le Mexique 6 ème fournisseur de produits aérospatiaux pour l Union européenne (Eurosat) et le 9ème fournisseur des États-Unis (US Census Bureau). En 2011, 248 entreprises de ce secteur se sont implantées au Mexique. 6 ème exportateur d automobiles et le 9ème producteur mondial. 6 ème exportateur mondial d appareils et d instruments médicaux, chirurgicaux, odontalgiques et vétérinaires. 2 ème exportateur de téléviseurs au monde (Global Trade Atlas). 2 ème exportateur de réfrigérateurs et de téléphones portables. 3 ème producteur d argent. 1 er producteur de café organique au monde (SAGARPA- SICDE). 1 er exportateur de légumes et d avocats au monde. 5.5% de croissance par an LES EXEMPLES DE RÉUSSITES FRANCAISES AU MEXIQUE* domaine entreprise performance Alimentaire Danone Plus grande usine de yaourt dans le monde (Irapuato) N 1 de l eau en bouteille Boisson Pernod Ricard N 1 des vins et spiritueux Automobile Michelin N 3 sur le marché du pneumatique Santé Sanofi-Aventis N 1 sur le marché des vaccins, N 2 de l industrie du médicament, avec 2500 employés Energies Gaz de France N 2 du transport et de la distribution de gaz Aéronautique Safran 1er employeur aéronautique au Mexique avec près de 4200 employés Industrie Saint Gobain N 2 du verre * direction générale trésor- publications des services économiques 3

4 LES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES SECTEURS INNOVANTS EN CROISSANCE MÛRS OPPORTUNITES FAIBLES Nouvelles Technologies Potentiel Prouvé Leadership Prouvé Restructuration Industrielle Nanotechnologies Biotechnologies Biomedical Mecatronique Energies Renouvelables Santé Aerospatiale Services Transport Plastique Auto Mines Tourisme Textile Jeux Manufactures Meubles Chaussures Cuirs Concernant les opportunités d affaires, la France peut apporter de nombreuses compétences dans les secteurs suivants : Dans le domaine de la Construction, il existe une réelle recherche de matériaux garantissant la réduction des coûts de construction, augmentant l efficacité du personnel, exigeant peu d entretien et réduisant les délais de construction. Dans le domaine de l Aéronautique, il existe de grandes opportunités pour les entreprises de mécanique de précision, tôlerie, usinage, traitement de surface, plasturgie et matériaux composites. Dans le domaine de Pétrochimie, il existe beaucoup d exploration de nouvelles réserves offshore, les entreprises recherchent à améliorer la productivité de leurs installations ainsi qu à réduire leur impact environnemental. Dans le domaine des Infrastructures et du Transport, on rencontre de nombreuses opportunités en termes d aménagement urbain ainsi que des solutions afin de baisser les délais et les coûts d acheminement. Dans le domaine des Technologies de l Information et de la Communication, les besoins concernent l equipement pour la vie utile des réseaux 3G et 3.5G, adoption de la technologie LTE (Long Term Evolution), marché des services d externalisation (hébergement, stockage, BPO (Business Process Outsourcing)...), paiement électronique, service à la valeur ajoutée mobile, applications carte à puce. Enfin, en ce qui concerne le domaine de la Plasturgie, il existe de grands besoins dans le soutien technique car il existe un gros manque de personnel qualifié dans ce secteur. De plus, on note une augmentation importante de la consommation de plastique dans l informatique et l automobile. 4

5 AUTOMOBILE Tout roule au Mexique! Le Mexique est le 9 ème producteur mondial en 2011 avec plus de 2.56 millions de véhicules fabriqués dont 2.14 millions ont été exportés. Les États-Unis sont le premier client du Mexique, avec l achat de 63.4 % de la production, suivi de très loin par l Amérique latine (13.6%) et l Europe (9.1%). L industrie automobile représente environ 3% du PIB et 18% de la production manufacturière du Mexique. L industrie automobile devrait clôturer l année 2012 avec des investissements à hauteur de milliards de dollars, ce qui représente plus du double des investissements rentrés dans le pays en Le secteur automobile a une place stratégique sur le marché international et représente un des meilleurs investissements possible au Mexique. En ce qui concerne la pénétration française du marché, Renault produit localement, en utilisant l avantage de son alliance avec Nissan.Michelin est le numéro 3 du pneumatique. AÉRONAUTIQUE Un secteur qui plane Le secteur de l aéronautique compte aujourd hui au Mexique plus de 260 entreprises, plus du double qu en 2006, employant plus de personnes. Le Mexique est un important centre de manufacture et d innovation,c est le pays qui comporte le plus d investissement en manufacture aérospatiale et le 6ème en investissement R&D. Le secteur se concentre sur 5 pôles géographiques: Querétaro, Ciudad Juárez, Nogales, Monterrey et la Basse Californie. De nombreux grands groupes français tels qu Eurocopter, EADS, et SAFRAN (Snecma México & Messier Dowty México) ont déjà choisi Querétaro comme lieu d implantation. Le pays se hisse à la 15ème place à l échelle mondiale des revenus générés par le secteur, avec 3 milliards de dollars (contre 50.4 milliards de dollars pour la France, 2ème position). Le Mexique possède de forts atouts sur le secteur : une proximité géographique avec les États-Unis (1er marché au monde), l expérience et un bon niveau de compétitivité dans des secteurs complémentaires comme l électronique. En 2011, les exportations s élevaient à 4,350 millions USD, ce qui représente le montant le plus élevé jamais atteint. CONSTRUCTION Un potentiel de développement Le Gouvernement mexicain a nommé l année 2012 comme «l année de l infrastructure» avec 2 millions USD d investissement. Le secteur de la construction représente 8% du PIB, et est amené à rester l un des piliers de l économie compte tenu des besoins structurels du pays en logement. De 2012 à 2017, on estime que l industrie de la construction connaîtra une croissance annuelle moyenne de 4.26%. Plus spécifiquement, la croissance des œuvres civiles est estimée à 3.1%, celle de la construction d édifices à 4.1 et celle des travaux spécialisés à 5.9%. Opportunités d affaires : marché de l habitation et des bureaux haute gamme, technologies et matériaux de construction écologiques, infrastructures d énergie et d eau. Pour accéder à ce marché, les entreprises françaises doivent tenir compte de l offre prix qui prédomine sur la notion de qualité. Les caractéristiques recherchées pour les matériaux et produits par les acheteurs mexicains sont les suivantes : garantir une réduction des coûts de construction augmenter l efficacité du personnel exiger peu d entretien réduire les délais de construction TOURISME Des richesses bien exploitées Le pays occupe la 8ème place mondiale en termes de fréquentation, avec la visite de 190 millions de touristes dont 70% provenaient des États-Unis. Le Mexique est la première destination touristique en Amérique Latine. En 2012, le tourisme a eu une augmentation de 10%. A l heure actuelle le tourisme constitue la troisième source de devises pour le pays ; il représente 9% du produit intérieur brut (PIB). En Août de cette même année le Mexique a reçu le prix de la meilleure institution de promotion touristique récompensant la qualité de ses stratégies de promotion, de diversification de son marché, campagnes publicitaires ainsi que ses relations avec les principales agences de voyage au niveau international. Il a pour ambition d occuper la 5ème position mondiale des destinations touristiques préférées d ici l année Le pays espère capter 40 milliards de dollars grâce au tourisme d ici 2018 et créer 4 millions d emplois directs et 12 millions d emplois indirects. 5

6 ÉNERGIE Secteur sous le contrôle de l etat En ce qui concerne le secteur de l énergie, le cadre réglementaire mexicain stipule que l État détient le contrôle de la majorité de cette industrie. Cependant, une participation privée est autorisée pour la distribution de GNL* et de GPL**. Sont également autorisées : la production d électricité par des producteurs indépendants, qui doivent toutefois la revendre à la Federal Electricity Commission (CFE), la pro- duction pour ses propres besoins, la production combinée, ainsi que la production en petites quantités. Dans le secteur de l électricité, la capacité de production effective installée totale est de MW répartis entre l opérateur nationalisé, Comision Federal de Electricidad (CFE), et des producteurs indépendants qui revendent leur production à CFE. Sur ce total, essentiellement à partir de centrales the r-miques, MW (18%) sont d origine hydroélectrique, MW (71%) sont d origine thermique, MW (5%) sont produits par des centrales à charbon, MW (2%) sont produits par des centrales nucléaires et MW (4%) sont d origine éolienne. * GNL : Gaz Naturel Liquéfié ** GPL : Gaz de Pétrole Liquéfié TIC Créer un outil de compétitivité Le Mexique possède le nécessaire afin de se convertir en fournisseur clé du marché des technologies de l information dans le monde. Le pays occupe la 2ème place d investissement en Amérique Latine, avec 23 % du total des projets de la région. Le secteur des TIC est le segment le plus dynamique de l économie mexicaine, avec des taux de croissance toujours supérieurs à ceux du PIB. Evalué à près de 42,5 milliards d USD en 2011 (ce qui représente entre 3% et 4% du PIB), le marché est largement stimulé par le segment des télécommunications (Internet et communications mobiles) qui représente 70 % de celui-ci. Le Mexique compte 20,1 millions de lignes fixes à la fin 2011, (pénétration de 86,9/100 hab.) et près de 91.3 millions de lignes mobiles (pénétration de 81.3/100 hab.) L extension de la couverture de l Internet haut débit est le grand enjeu du secteur. Les opportunités de développement pour les industriels français résident dans : l équipement pour la vie utile des réseaux 3G et 3.5G, l adoption de la technologie LTE*, marché des services d externalisation (hébergement, stockage, BPO**...), paiement électronique, service à la valeur ajoutée mobile, les applications carte à puce. * LTE : Long Term Evolution ** BPO : Business Process Outsourcing PLASTURGIE Une croissance rapide à deux chiffres Le secteur représentait 3,1% du PIB en 2011 et génère chaque année plus de milliards de dollars avec environ 200 entreprises présentes sur le territoire, dont 90% d entre elles sont des PME. Le Mexique se positionne à la 12ème place mondiale par sa consommation de plastique, soit 2% de la consommation mondiale. La consommation par habitant est d environ 55kg, tandis que celle-ci avoisine les 200kg pour les pays développés ce qui représente un potentiel de croissance important. Selon l Institut mexicain du plastique industriel, la croissance moyenne de la consommation du plastique a été de 10% en Le prix est l élément déterminant dans le processus d achat de la machinerie au Mexique, d où l importance d offrir des possibilités de financement. De plus, l entreprise française souhaitant s installer va devoir fournir un large soutien technique, car le secteur connait une large pénurie de personnel qualifié. Il existe des opportunités d affaires dans le secteur de l emballage, celui-ci représentant 9.2 % du PIB manufacturier. D autre part, l augmentation de la part du plastique dans les secteurs de l automobile et de l informatique représentent de réelles opportunités. SANTÉ ET BIOTECHNOLOGIE Un leader français Le Mexique est un gros importateur d équipements et de consommables ; en 2009, la valeur du marché des équipements médicaux était de 1.9 Mds USD, avec une croissance estimée à +1.6% jusqu en % des équipements sont importés principalement des États-Unis (63.7%), l Allemagne (6.6%) et la Chine (4.2%). Les segments porteurs sont l électronique médical, les équipements orthopédiques et celui des implants ainsi que les appareils de mesure de surveillance requis pour les maladies chroniques. Le marché des médicaments est évalué à 12 Mds USD en 2011, avec une croissance de l ordre de 7.1% sur les dernières années. Le pays est l un des plus gros centres de production et de consommation au monde : 9ème marché mondial. Les importations provenant principalement des États-Unis et de l Europe s élèvent à plus de 3 Mds USD. Le numéro 1 du marché est le groupe Sanofi-Aventis, avec 7% de part de marché. En ce qui concerne les exportations, en 2011, le Mexique a importé un total de 6,278 milliards, ce qui représente une croissance de près de 12% par rapport à l année précédente. Dernier pilier du secteur de la santé, la biotechnologie. C est un secteur nouveau, en plein essor, dont le gouvernement mexicain consacre 0.4% du PIB aux activités de R&D. Le coût de développement des activités est largement supporté par les entreprises privées. 6

7 PÉTROCHIMIE SIDÉRURGIE L or noir mexicain Le pays est le troisième producteur mondial avec une production moyenne de 2, 550 millions de barils par jour (source Pemex) dont partant directement à l exportation, soit une hausse de 11% par rapport à l année Le pétrole est la principale source de revenu extérieur du Mexique et contribue pour environ 34% aux recettes de l Etat. Le secteur représente plus de 7,6 % du PIB et 88% de l énergie produite au Mexique. Suite à une réforme en 2008, le secteur pétrolier s ouvre peu à peu aux investissements étrangers, même si l état mexicain détient 100% du contrôle. De plus, celui-ci a lancé l un des plus grands plans d investissements du secteur public avec Mds de dollars engagés, dont sont destinés à la construction d une nouvelle usine. Le budget 2012 prévoit par ailleurs un accroissement du budget d investissement du groupe (près de 22,3 Mds USD) soit une hausse des 5,2 % parrapport au budget précédent.. L acier, c est du béton Le secteur de l acier représente une part non négligeable dans le PIB industriel. C est le 13ème producteur mondial d acier. La croissance annuelle du secteur a été de 7.1% en 2011; avec plus de 45 entreprises participant dans le secteur. Finalement, la main d œuvre compétitive et qualifiée que propose le Mexique peut être un facteur très déterminant pour les entreprises souhaitant délocaliser leurs sites de production. ACCORDS BILATÉRAUX Le Ministère des Affaires Étrangères Français lance de nombreux appels à projets franco-mexicains pour lesquels ils distribuent une aide financière. Le dernier en date a eu lieu en octobre En 2007 a eu lieu la création d un Groupe de Haut Niveau Franco-Mexicain (GHNFM) qui met en place de nombreuses actions dans différents domaines. L idée de ce GHNFM a été relancée pour 2013 lors de la visite du nouveau Président mexicain, Enrique Peña Nieto, en France en octobre Au sein du secteur de la Recherche, il existe de nombreux programmes bilatéraux ou partenariats entre les deux pays dans les secteurs de pointe. Concernant le secteur Environnement, il a été construit en 2009 une plateforme de recherche et de données appelée l observatoire Cousteau. Dans le secteur de la Santé, les partenariats entre les acteurs français et mexicains de ce secteur sont en pleine expansion. Il existe entre la France et le Mexique une coopération à la formation des élites (la France occupe le 3ème rang mondial en ce qui concerne l accueil des étudiants mexicains) ainsi qu un soutien au développement et à la modernisation d un système de recherche mexicain. 7

8 SECTEURS LE MEXIQUE / SECTORES CONSEILS POUR CONCRÉTISER VOTRE PROJET AU MEXIQUE 1. Allez-y pour les bonnes raisons. Avant même de penser à percer le marché mexicain, il est primordial d analyser sa compétitivité sur son propre marché. 2. Soignez sa compétitivité prix. Les mexicains sont avant tout concernés par le prix, ils regardent bien sûr la qualité, mais ils sont à la recherche du meilleur prix. L accent est continuellement mis sur cette variable. 3. Déplacez-vous, c est non négociable. Le Mexique possède une culture qui valorise les relations humaines, il est donc indispensable de rencontrer son interlocuteur en face à face. 4. Ne dépêcher pas n importe qui. Les mexicains mettent beaucoup d importance sur les titres. Afin d être respecté, il faut avoir une position importante dans l entreprise. Celle-ci devra envoyer des gens de la direction tel que le président ou le vice-président pour établir les contacts et valider le marché ; cela prouve que vous êtes sérieux dans vos démarches et que vous respectez les gens. 5. Profitez des missions commerciales. Il est essentiel de connaître les composantes du marché local avant de partir et de s informer sur les meilleurs partenaires potentiels. 6. Prévoyez un investissement à long terme. Le marché mexicain est exigent et ne permet pas d attendre des résultats immédiats. 7. Ciblez vos besoins grâce aux experts du marché. La Chambre de commerce et d Industrie Franco-Mexicaine, implantée à Mexico, vous accompagne à chaque étape de votre développement à l exportation : pour identifier vos prospects et partenaires potentiels, organiser votre prospection, vous informer sur les conditions d accès au marché et vous conseiller sur votre implantation locale. LA CHAMBRE DE COMMERCE FRANCO-MEXICAINE Avec 128 ans de présence au Mexique, la Chambre franco-mexicaine de Commerce et d Industrie est un organisme représentatif qui unit et anime la communauté entrepreneuriale franco-mexicaine. La CFMCI compte aujourd hui plus de 300 membres et son objectif est de promouvoir et de développer les échanges commerciaux et industriels entre la France et le Mexique Commercial (appui aux adhérents ) Contact et fait la promotion des activités de nos Membres Appui et aide aux membres à intégrer notre Communauté d affaires Communication et Club d Affaires Pépinière Implantation dans un espace bureau clé en main Organise les rencontres entres nos membres et d autres Chambres de Commerce Européennes Elaboration de plan de communication via l annuaire, la Newsletter, le mailing et le site Internet International Organise des missions collectives et individuelles de prospection commerciale entre la France et le Mexique Emploi Recherche de candidats qualifiés pour nos membres et pour les pépinières d entreprises Protasio Tagle 104 Col. San Miguel Chapultepec 11850, México DF Tél: 00 (52 55) Fax: 00 (52 55) Site internet: 8

CÁMARA DE COMERCIO FRANCO MEXICANA FICHE PAYS MEXIQUE. Dernière actualisation Mars 2015

CÁMARA DE COMERCIO FRANCO MEXICANA FICHE PAYS MEXIQUE. Dernière actualisation Mars 2015 FICHE PAYS MEXIQUE Dernière actualisation Mars 2015 Le Mexique est pleinement inséré dans le processus de mondialisation. De par sa position géographique, le Mexique est une plateforme naturelle entre

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

AUX PORTES DES AMERIQUES ANGLOPHONE ET LATINE

AUX PORTES DES AMERIQUES ANGLOPHONE ET LATINE AUX PORTES DES AMERIQUES ANGLOPHONE ET LATINE CCIP - Juin 2007 INFRASTRUCTURE LE MARCHE Taux croissance 2006 : 5.4% Prévision de croissance annuelle en 2007 > 900 milliards de MXP soit environ 65 milliards

Plus en détail

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu Mexique : 2013, année record pour le commerce francomexicain DG Trésor Février 2014 En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu encore relativement modeste, a atteint

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

MEXIQUE PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Mexique. Capitale : Mexico. Chef de l état : Felipe Hinjosa. Superficie : 1 964 380 km²

MEXIQUE PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Mexique. Capitale : Mexico. Chef de l état : Felipe Hinjosa. Superficie : 1 964 380 km² MEXIQUE PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Mexique Capitale : Mexico Chef de l état : Felipe Hinjosa Superficie : 1 964 380 km² Population : 109 600 000 habitants Croissance démographique : 1,01 % Langues

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance I) Les facteurs de la croissance A) Contribution des facteurs de production 1. Les facteurs de production Les sources de croissance La croissance économique ( = accroissement de la production d un pays)

Plus en détail

Les 25, 26 et 27 Novembre 2009. Le Mexique: La porte d entrée des Amériques

Les 25, 26 et 27 Novembre 2009. Le Mexique: La porte d entrée des Amériques Les 25, 26 et 27 Novembre 2009 Le Mexique: La porte d entrée des Amériques SECTEUR TOURISME I/ PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU SECTEUR II/ LES NICHES DE MARCHÉ III/ LES CONDITIONS D ACCÈS AU MARCHÉ IV/ LES ACTEURS

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Ministère de l Industrie, de l Énergie et des Petites et Moyennes Entreprises LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Mélika KARRIT Bureau de Mise à Niveau de l Industrie

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Canada-Mexique Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Alexandre Gauthier* Katie Meredith Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande

Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande Après les technologies de l information et les biotechnologies, les énergies renouvelables sont la troisième matière de recherche gratifiée

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Les coupes budgétaires au Mexique

Les coupes budgétaires au Mexique Les coupes budgétaires au Mexique Le Ministère des Finances a annoncé le 31 janvier 2015 des coupes budgétaires à hauteur de 8,6 Mds USD pour l exercice 2015, soit 2,66% de la dépense publique nette prévue

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Charles Sirois. Bagoré Bathily

Charles Sirois. Bagoré Bathily ENABLIS SENEGAL Charles Sirois Président Fondateur d Enablis Global Le monde ne peut se passer de l Afrique; les cultures, le talent, les richesses naturelles que l on retrouve en Afrique, l humanité

Plus en détail

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France Capitale : Paris Chef de l état : Nicolas Sarkozi Premier ministre : François Fillon Superficie : 551 500 km² Population : 62 616 400 habitants Croissance

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Café pays USA 10èmes Clés de l International Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Avec la participation de : Arnaud LERETOUR, Directeur

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI Global Standards, Local Values, Outstanding Performance Présenté par: Jalal JIHAZI AGENDA Présentation des Emirats Arabes Unis (E.A.U). L économie des Emirats. Présentation des secteurs d activités. Opportunités

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL...

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE Révision : 16/04/07 Impression : 16/04/07 NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE 2 JUSTIFICATION DU PROJET Le Sénégal a connu depuis la dévaluation de 1994

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Par Christophe Ventura L Amérique latine pourrait-elle devenir, ces prochaines années, une «plateforme extraterritoriale» de

Plus en détail

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13 SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13 1.1 L AERONAUTIQUE... 13 1.1.1 Le marché... 13 1.1.2 Présence de nombreux

Plus en détail

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR BRESILIEN DE L EMBALLAGE...

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR BRESILIEN DE L EMBALLAGE... SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR BRESILIEN DE L EMBALLAGE... 9 1.1 PRESENTATION DE L INDUSTRIE BRESILIENNE DE L EMBALLAGE...9 1.1.1 Évolution de la production brésilienne d emballages...9 1.1.2 Production

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011»

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» (Étude préparée par Raymond Chabot Grant Thornton) Faits: Le PIB généré par le

Plus en détail

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais Le Réseau des Experts Consultants Africains pour le Développement Economique Organise La première édition du Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais 27 30 septembre 2015 à Dakar (SENEGAL)

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE SAID BENDRIMIA DIRECTEUR D ETUDES/

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique www.ccfgb.co.uk POURQUOI LE ROYAUME-UNI? Marché de proximité de plus de 61 millions de consommateurs

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Le Mexique Opportunités d Affaires pour les PME Suisses

Le Mexique Opportunités d Affaires pour les PME Suisses Le Mexique Opportunités d Affaires pour les PME Suisses http://www.perspectivas-mexico.ch Thomas A. Zimmermann (Juin 2002); http://www.zimmermann-thomas.de Plan de la Présentation 1. Introduction 2. Organisation

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Les 25, 26 et 27 Novembre 2009. Le Mexique: La porte d entrée des Amériques SECTEUR SÉCURITÉ

Les 25, 26 et 27 Novembre 2009. Le Mexique: La porte d entrée des Amériques SECTEUR SÉCURITÉ Les 25, 26 et 27 Novembre 2009 Le Mexique: La porte d entrée des Amériques SECTEUR SÉCURITÉ I/ PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU SECTEUR II/ LES NICHES DE MARCHÉ III/ LES ACTEURS DE VOTRE ACCOMPAGNEMENT IV/ LES

Plus en détail

L ILE MAURICE UN CENTRE D EXCELLENCE POUR LES AFFAIRES. www.investmauritius.com

L ILE MAURICE UN CENTRE D EXCELLENCE POUR LES AFFAIRES. www.investmauritius.com L ILE MAURICE UN CENTRE D EXCELLENCE POUR LES AFFAIRES www.investmauritius.com AGENDA L économie Mauricienne Les opportunités d investissement Travailler et Vivre à l Ile Maurice L ILE MAURICE Population:

Plus en détail

Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede

Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede Présentée par: Heny Fitahiana Andrianjatovo Raharinoro Houcine Chraibi Virginie Doutrepont Paul Steinwede 3 OBJECTIFS 1 Présenter les CARACTÉRISTIQUES du MARCHÉ AMÉRICAIN et identifier les ATOUTS des PME

Plus en détail

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Fabien Leurent, Elisabeth Windisch Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) Ecole des Ponts, ParisTech Journée

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION SRI LANKA, Colombo Mission de prospection DU 30 MARS AU 3 AVRIL 2015 [ Contact ] CGPME Rhône-Apes 55 rue Sergent Michel Berthet 69009 LYON Tel : 04 72 53 74 74 Sandy Argoud 06 04

Plus en détail

Volume 2, numéro 7 29 mars 2005. La Chine. Deuxième partie : l ouverture au commerce international. Sommaire

Volume 2, numéro 7 29 mars 2005. La Chine. Deuxième partie : l ouverture au commerce international. Sommaire ISSN 1708-9158 Volume 2, numéro 7 29 mars 2005 La Chine Deuxième partie : l ouverture au commerce international Sommaire 1. Avec la mise en œuvre de réformes en 1978 et 1992, la Chine a donné une nouvelle

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail