Développement d un appareil permettant de prédire la maturité du raisin par spectroscopie proche infra-rouge. (PIR)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement d un appareil permettant de prédire la maturité du raisin par spectroscopie proche infra-rouge. (PIR)"

Transcription

1 Mauscrt auteur, publé das "Revue fraçase d'oeologe, 240 (2010) p. 2 - p. 8" Author-produced verso of the artcle publshed "Revue Fraçase d'oeologe", 2010, 240, 2-8. Développemet d u apparel permettat de prédre la maturté du ras par spectroscope proche fra-rouge. (PIR) Geraude V. a, Roger J.M. b, Ojeda H. c a PELENC S.A., Route de Cavallo, BP 47, Pertus Cedex, Frace b Cemagref, UMR-ITAP, 361 rue J.-F. Breto, BP 5095, Motpeller Cedex 1, Frace. c UE999 Pech Rouge, INRA, Grussa, Frace. Avec la collaborato du Pôle Techque & Evroemet du Comté Iterprofessoel du V de Champage, de la Drecto Qualté et Développemet de Moët & Chado, de l Isttut Fraças de la Vge et du V et des Domaes Bremerto et The Lae (Australe). Résumé : La qualté optmale des vedages déped étrotemet du chox de la date des vedages. Dfférets crtères de qualté du ras sot doc suvs au cours de sa maturato. La spectroscope vsble proche frarouge (Vs-NIR) permet d aalyser rapdemet la composto des produts de maère o-destructve. Cet artcle présete le développemet d u capteur basé sur l utlsato de la spectroscope Vs-NIR desté au suv de maturté, le Spectro TM. Il permet de coaître le taux de sucre, l acdté totale, la teeur e eau et la cocetrato e athocyaes du ras, qu sot drectemet mesurés sur la parcelle. Il a été ms au pot par la socété Pellec S.A. e partearat avec l équpe de l UMR-ITAP du Cemagref de Motpeller. Mots clefs : Spectroscope vsble proche frarouge, composto du ras, suv de maturté. Abstract : Optmal harvest qualty s closely depedet o the choce of harvestg date. Dfferet grape qualty crtera are therefore motored over the course of the rpeg of the frut. Vsble ear spectroscopy allows rapd aalyss of the composto of products a o-destrucve maer. Ths artcle presets the developmet of a sesor based o the use of Vs-NIR spectroscopy desged for the tracg of maturty, the Spectro TM. The Spectro TM measures the sugar level, total acdty, water cotet ad the athocyae cocetrato of the grape, whch are drectly measured the block. Ths tool has bee developed by Pellec S.A. partershp wth the UMR-ITAP team of the Cemagref Motpeller. Keywords: Vsble ear frared spectroscopy, grape composto, maturty tracg. 1. Itroducto et cotexte socal La vtculture dot fare face depus ue vgtae d aées à de ombreuses dffcultés : apparto des vs du ouveau mode sur le marché de l exportato, stagato de la cosommato de v das l Uo Européee, abado progressf par les cosommateurs des vs dts de masse o detfés vers des vs de qualté [7]. Af de fare face à ces évolutos du marché et as assurer les débouchés écessares à ses productos, le secteur vtcole a egagé ue profode mutato. Cette évoluto se tradut e parte par u chagemet d objectf des explotatos vtcoles. Le prcpal objectf est plus d assurer seulemet u volume de producto mas ue qualté de producto af d accroître sa compéttvté. Cette voloté d optmsato de la qualté, das u cadre global d amélorato de la performace, costtue ecore à l heure actuelle ue prorté pour le mode vtcole. La qualté du ras est ue qualté multcrtère. Cette multplcté des crtères mpose d aborder le ras comme u système complexe où sot trasportés, sythétsés, trasformés ou stockés les élémets essetels (eau, sucres, acdes orgaques, élémets méraux et autres métaboltes secodares). Ce système est d autat plus complexe que ses costtuats peuvet varer de faço coordoée ou dépedate et que la vge est soumse à u evroemet chageat durat la phase de maturato : température, rayoemet cdet, état hydrque du sol, etc. E effet, la composto de la bae e sucres (glucose, fructose, saccharose), e acdes (acdes malque et tartrque) et e composés phéolques (tas, athocyaes, etc.) est très dépedate des facteurs agro clmatques tels que l état hydrque de la vge, le mcroclmat des grappes et l archtecture de la végétato [2, 5, 8, 18].

2 Le vtculteur peut doc légtmemet se poser de ombreuses questos sur la maère d aborder la maturato et la maturté de ses parcelles d u pot de vue qualtatf [3] : La maturato se déroule-t-elle ormalemet? La maturté phéolque est-elle attete? La maturté techologque est attete mas pas la maturté phéolque ; faut-l vedager? La vedage est-elle hétérogèe? Quad vedager par rapport à u style de v doé? Das ce cotexte, u beso d formatos fables et rapdemet dspobles sur les dfférets crtères de maturté du ras est apparu. Aujourd hu, af d obter les cocetratos ou les quattés des dfférets crtères de maturté, pluseurs aalyses destructves fates e laboratore dovet être réalsées. E focto des formatos souhatées, ou de l état d avacemet de la maturato, ces aalyses serot plus ou mos ombreuses. Toutes ces aalyses sot réalsées à l ade de méthodes dtes "classques" dot les prcpales lmtes sot : d être des méthodes destructves, d obter les résultats après u certa déla, d être relatvemet logues à mettre e œuvre, de écesster l emplo de réactfs coûteux et souvet polluats, de e pouvor être applquées que par des opérateurs qualfés. Ce sot toutefos celles utlsées tradtoellemet par la professo. Ue alteratve à ces méthodes "classques" d aalyse est à préset dspoble pour la professo. Il s agt des méthodes mettat e œuvre la spectrométre vsble - proche frarouge. 2. La spectroscope vsble - proche frarouge (Vs-NIR) De maère géérale, la spectroscope optque, quelle que sot la gamme de logueur d ode utlsée (UV, vsble, fra rouge, etc.), a pour objectf d extrare des formatos de la matère à partr de so teracto avec la lumère. E pratque, l aalyse peut être qualtatve (detfcato d u composé à partr de sa sgature spectrale), ou quattatve (dosage d ue substace). La spectroscope Vs-NIR utlse la gamme des logueurs d ode comprse etre 450 et 2500 aomètres. Cette techque d aalyse permet de coaître, de maère rapde et o destructve, la composto chmque de ombreux produts. E laboratore, la mesure est déjà performate pour u grad ombre de produts almetares. So applcato à la mesure de la qualté des fruts coaît ces derères aées u mportat développemet [17]. Les possbltés offertes par cette techque ot codut au développemet d outls mobles permettat des mesures au champ. Ces études vsat à prédre la composto des fruts, drectemet au champ, das le but d évaluer leur qualté avat la récolte permettet de soulger les capactés de la spectroscope Vs-NIR portable à "bas coût" [19] Cocepts de base de la spectroscope Vs-NIR La gamme de logueur d ode utlsée e spectroscope Vs-NIR fat parte du domae de la spectroscope vbratoelle. Il est possble de représeter, de maère très smplfée, ue molécule comme u esemble d atomes relés etre eux par des ressorts. Ces lasos sot le résultat d u équlbre des forces de lasos. D ue part, l exste au se d ue molécule ue répulso etre les oyaux chargés postvemet et etre les uages d électros chargés égatvemet. D autre part, l exste ue attracto etre le oyau des atomes et les électros. Chaque ressort vbre à ue fréquece qu déped du groupe chmque mplqué das la laso. Cette vbrato de dpôles électrques crée u champ électromagétque local qu peut teragr avec celu des photos. L éerge d u rayo lumeux cdet e peut être absorbée que s la fréquece de la lumère est detque à la fréquece de la laso chmque. Les spectres sot acqus à l ade de spectrophotomètres. Ils sot formés d au mos 4 élémets : ue source lumeuse, u système permettat de préseter l échatllo, u système de séparato de lumère polychromatque e focto des logueurs d ode, u système de mesure photosesble.

3 L échatllo est rradé et le rayoemet trasms, rétro-dffusé ou réfléch (Vor fg. 1) est "chargé" e formato. E effet, après avor péétré das le produt, les caractérstques spectrales du rayoemet cdet sot modfées e focto des processus de dffuso et d absorpto. Ces chagemets sot focto des logueurs d ode, de la composto chmque du produt, as que des proprétés du produt à dffuser de la lumère. (a) (b) (c) Fgure 1 : Dsposto de la source (S) de l échatllo (Ech) et du Système de mesure (SM) pour obter u spectre e : a) réflexo b) rétrodffuso c) trasmsso. L absorpto est modélsée par la lo de Beer-Lambert (Vor éq. 1). Cette lo rele l testé du rayoemet trasms, I( ), à celle du rayoemet cdet, I 0 ( ), e focto de la logueur du chem optque, l exprmé e cm, et la cocetrato, c exprmée e mol.l -1, du composé préset das la soluto : I = I 0 e k(λ)l c (1) où k(λ) est le coeffcet d extcto, focto de la logueur d ode λ (l. mol -1 cm -1 ). Le spectre présete des pcs d absorpto cetrés sur des logueurs d ode propres au composé étudé. L esemble forme u spectre caractérstque du composé chmque ayat terag avec le rayoemet cdet. Das des codtos déales, e utlsat ue gamme de logueurs d ode approprée et e matrsat le chem optque, l est possble de détermer la cocetrato c à partr du spectre d absorbace, théorquemet proportoel au spectre caractérstque : A(λ) = -log 10 (I/I 0 ) = k(λ)l c (2) où I/I 0 est la trasmttace et A(λ) est l absorbace à la logueur d ode λ (sas uté). Das ce cas déal, l est pas écessare d utlser u spectrophotomètre. La mesure de l absorpto à ue logueur d ode correctemet chose permet de coaître la cocetrato. Cette mesure smple est celle de la desté optque (DO). E pratque, les spectres Vs-NIR coteet doc des formatos pertetes sur les caractérstques chmques des échatllos mesurés mas ces derères sot "cachées" das les spectres. Des méthodes de chmométre dovet alors être mses e œuvre pour extrare correctemet ces formatos. La chmométre peut être défe comme état : "la dscple qu utlse les mathématques, les statstques et la logque formelle (a) pour cocevor ou chosr des procédures expérmetales optmales ; (b) pour fourr le maxmum d formatos chmques d térêt e aalysat les doées chmques, (c) et pour obter des coassaces sur les systèmes chmques" [15]. Cette dscple est apparue à la sute du développemet des strumets de mesure chmque rapdes utlsés pour les aalyses de route. E effet, ces strumets foursset des mesures drectes représetées au se d mportates bases de doées spectrales qu écesstet d être terprétées af d extrare l formato chmque souhatée. Cette techque présete de ombreux avatages : elle est rapde : quelques mllèmes de secode permettet de recuellr le spectre d absorpto d ue grappe pour prédre sa composto. Les méthodes d aalyses bochmques classques demadet pluseurs heures, e partculer pour mesurer la teeur e athocyaes. De plus, elle e écesste pas de préparato de l échatllo. elle est o destructve : le ras est drectemet mesuré sur le cep et lassé tact après la mesure. Cette proprété est partculèremet téressate car elle permet de réalser ultéreuremet des mesures sur ue même grappe. elle est peu oéreuse : horms l vestssemet tal das l apparel et l évetuelle costtuto d ue base de doées pour l étaloage. Ue fos le spectrophotomètre correctemet étaloé, de ombreux

4 crtères permettat d évaluer la maturté peuvet être obteus à partr d ue même mesure sas coût addtoel. Néamos, les crtques pouvat être formulées à l ecotre de la spectroscope Vs-NIR sot : la écessté de passer par ue mportate phase d étaloage. E effet, l faut collecter ue grade quatté d échatllos qu dovet être aalysés avec les méthodes de référece. De plus, ces échatllos dovet être représetatfs de l esemble du ras qu sera par la sute mesuré. Cette phase d étaloage représete ue parte logue et oéreuse lors de la mse au pot de ce type de mesure. l mpossblté de mesurer les substaces mérales. E effet, le rayoemet frarouge est seulemet absorbé par les composés orgaques. le seul de sesblté de cette méthode de mesure La spectroscope Vs-NIR e vtculture La spectroscope Vs-NIR est doc u prcpe de mesure prometteur pour suvre certas crtères de maturté. Néamos, hors cadre de recherche, peu d applcatos étaet jusqu à préset recesées. E effet, les techologes assocées e permettaet pas de proposer des solutos commercales grad publc pour ue applcato e route et au champ. Mas grâce aux évolutos de ces techologes et à leur basse des coûts, dfférets produts offerts aux vtculteurs commecet à apparaître sur le marché. Au laboratore, des modèles robustes, basés sur des spectres obteus e trasmsso, permettet de prédre le taux de sucre avec de fables erreurs de valdato [9, 12]. Les modèles obteus pour les rass ors semblet gééralemet de melleure qualté que ceux obteus pour les rass blacs. Des essas ot égalemet démotré la possblté d évaluer les proprétés de texture des baes sur du Caberet Frac [14]. Ef, des essas de mesure au champ, avec des prototypes portables, ot égalemet motré leur potetel. Ces résultats témoget de l térêt de suvre drectemet au champ l évoluto de la teeur e sucre, le ph ou la teeur e athocyaes. Ces essas ot été meés sur du Caberet Sauvgo, Merlot, Pot Nor, ou Chardoay [13, 16]. Le tableau 1 présete certas de ces résultats. Référece Cépage λ (m) Mode Crtère SEP (a) Jare et al (2001) R G. V R Sucre ( Brx) 1.04 à 1.59 Herrera et al (2003) CS. Ca. Ch RT Sucre ( Brx) 1.34 à 2.96 Sucre ( Brx) 1 Dambergs et al (2003) CS. S. Me. G R ph 0.11 Atho (mg.l -1 ) 0.05 Chauchard et al (2004) Cg. Mo. UB R Acdté (g.l -1 ) 1.28 Araa et al (2005) V. Ch R Sucre ( Brx) 1.27 Cozzolo et al (2005) CS. S. Me R Atho (mg.l -1 ) 0.06 ph Tableau 1 : Exemple de mesures de crtère de maturté e spectroscope proche frarouge [6]. G. Greache, V. Vura, CS. Caberet Sauvgo, Ca. Carmeère, Ch. Chardoay, S. Syrah, Me. Merlot, Cg. Carga, Mo. Mourvèdre, UB. Ug-Blac. Dfféretes études ot démotré la fasablté de l utlsato de la spectroscope Vs-Nr au champ [11, 13, 16]. De telles applcatos poset éamos pluseurs problèmes. E effet, de ombreux facteurs ot ue fluece sur la mesure : varato de la température et de l humdté, hétérogéété de la dstrbuto des composés au se de la grappe et des baes, etc. [6, 11, 17]. 3. Le Spectro TM 3.1. Geèse du projet et ses acteurs Au se de l UMR-ITAP (Iformato et Techologes pour les Agroprocédés) du Cemagref de Motpeller, l équpe IODE (Image, Optque et Décso) étude et met au pot des systèmes de percepto et de décso pour les produts, équpemets et agro-procédés. Les systèmes de percepto, développés par cette équpe, mettet e œuvre des capteurs optques basés sur la spectrométre et la vso artfcelle. Comme ous veos de le vor, la spectrométre Vs-NIR est ue méthode d aalyse pussate et rapde pour "terroger" la matère de faço o destructve. (a) Terme déf e aexes

5 L UMR-ITAP a coordoé de 1998 à 2001 le projet europée de recherche Glove (FAIR PL ) (Vor fg 2.a). Ce projet avat pour but de démotrer la fasablté d u gat strumeté permettat de mesurer au champ, de maère o destructve, la qualté des fruts (teeur e sucre, maturté et calbre). Fort de ce succès, l IFV (Isttut Fraças de la Vge et du V) a souhaté applquer les résultats du projet Glove sur le ras. Pour meer à be ce ouveau déf, u programme de recherche Cemagref/IFV a été créé (facemet ACTA). L objectf état de développer et d expérmeter sur le terra u ouvel outl de mesure portable adapté au ras, le Tromblo (Vor fg. 2.b). Ce premer pré-prototype a perms de valder le cocept d u apparel portable, capable de mesurer drectemet sur la grappe, sas la détrure, dfférets crtères de maturté du ras (sucre, acdté totale). (a) (b) Fgure 2 : Prototypes développés au Cemagref. a) Glove b) Tromblo. La Socété PELLENC S.A., spécalste de la mécasato e vtculture, coçot et met au pot des produts pertets pour les vtculteurs af d être toujours e parfate adéquato avec les demades mouvates de ce marché. Ce résultat est prcpalemet dû à so servce de Recherche et de Développemet, qu reste à l écoute des besos de ses clets. A ce ttre, plus de 250 brevets ot été déposés de par le mode par PELLENC S.A. Forts de leur expertse, l UMR - ITAP et la socété PELLENC S.A. ot décdé de développer cojotemet u système, portatf et autoome, de mesure par spectroscope Vs-NIR permettat de suvre, de maère o destructve, l évoluto temporelle de certas crtères de maturté du ras. Ce système est baptsé Spectro TM. Ces crtères sot : les teeurs e sucre, e athocyaes et e eau as que l acdté totale Développemet du capteur Les prcpales spécfcatos du caher des charges étaet : 1. de pouvor mesurer : la teeur e sucre, l acdté totale, la teeur e athocyaes, et la teeur e eau 2. drectemet au champ sur grappe etère af de avor aucue préparato d échatllo. 3. d avor u géo-référecemet des mesures grâce à l tégrato d u GPS. 4. pour u coût abordable pour la professo (prx féreur à 5000 ). Das u premer temps, af de dmuer les coûts, u traval de sélecto de logueurs d ode a été effectué. 13 logueurs d ode comprses das la gamme m ot été reteues. Cette approche permet de s affrachr de l tégrato d u spectrophotomètre du commerce o coçu à l orge pour ue telle utlsato. As u spectrophotomètre à bas-coût, basé sur l usage de fltres et de photododes, a été spécfquemet développé. Cette approche a égalemet perms d tégrer, dès les premers stats de la cocepto, les cotrates lées à ue utlsato au champ Af de récupérer u sgal de qualté, écessare à l obteto de mesures fables, u mportat traval d optmsato du capteur a été meé. L u des défs état d augmeter la quatté de sgal récupérée (utlsato de grade surface captate et de sources lumeuses pussates) tout e mmsat le brut. Pour cela, ue atteto partculère a été portée à la cocepto électroque et la cocepto de l archtecture de la parte optque du capteur. Cette derère a été coçue das le but de lmter l etrée drecte de la lumère proveat de la réflexo spéculare, source mportate de brut e spectroscope Vs-NIR. La cocepto a égalemet été optmsée pour obter u système de mesure réellemet portable. Tous les composats : battere, spectrophotomètre, sources lumeuses et l électroque de tratemet sot coteus das

6 u même boîter. Au fal, le système pèse mos de 700 g et est pleemet adapté à ue utlsato au champ (c.- à-d. autoome, résstat aux chocs et aux éclaboussures). Les fgures 3 présetet l évoluto de ce capteur ; d u système coteu das u sac-à-dos et écesstat u ordateur pour foctoer à u système plus ergoomque teu à ue ma. a) b) c) Fgure 3 : Evoluto des prototypes du Spectro TM. a) 2006 b) 2007 c) Dfféretes campages de mesures ot été codutes pour d ue part créer ue base de doées spectrales das u but d étaloage et d autre part, tester e gradeur ature les prototypes. Ces campages se sot déroulées e collaborato avec dfférets parteares techques : e Laguedoc Roussllo (domae de l INRA et IFV), e Champage (Moët & Chado et Comté Iterprofessoel des Vs de Champage) et e Australe (domae The Lae et Bermerto). Dfférets cépages ot été testés : Syrah, Merlot, Caberet, Chardoay, Pot Nor, Meuer, etc. Les résultats de ces campages de mesures ot été présetés au symposum teratoal "Frutc Chle 2009" [10]. 4. Etaloage du Spectro TM L u des objectfs des campages de mesures état l étaloage de l apparel. Durat ces campages, des lots de grappes étaet quotdeemet collectés de la véraso à quelques jours après les vedages (surmaturté). Les rass étaet prélevés aléatoremet das les vges pus assemblés e lots de maturté homogèe. Ils étaet esute rameés au laboratore pour être mesurés avec le Spectro TM pus aalysés avec les méthodes destructves de référece. Cette base de doées spectrales a perms d étaloer les modèles de prédcto des crtères de maturté. Les prétratemets applqués sur les spectres sot ceux applqués classquemet e spectroscope Vs-Nr : moyee des spectres d u même lot, calcul de la dérvée secode et ormalsato. Les modèles sot esute calculés par ue régresso léare multple. Af d évaluer la performace de la modélsato, ue valdato crosée est réalsée et le SECV (b) et le R 2(b) sot esute calculés. Après les premères campages, les résultats obteus avec les varétés de ras blac étaet pas satsfasats (SECV = 1,63 Brx et R 2 = 0,78) mas de bos résultats étaet obteus avec les varétés rouges (SECV = 1,12 Brx et R 2 = 0,95). Lors de la costructo de la base d étaloage, l ue des prcpales dffcultés est d avor des grappes homogèes (du pot de vue de leur maturté) au se d u même lot. Ces lots sot costtués e focto de la couleur des grappes qu les composet. E effet, la couleur est u bo moye d évaluer rapdemet leur degré de maturté. Toutefos, cette approche est mos asée pour les blacs. De plus, l exste de maère trsèque ue grade hétérogéété au se d ue même grappe pour les blacs [1, 4]. Par coséquet, u so partculer a été apporté à la costtuto des lots lors des campages suvates, e partculer pour les varétés de ras blac. Les tableaux 2 et 3 présetet l évoluto des résultats d étaloage pour le sucre. (b) Terme déf e aexes

7 Varétés SECV R 2 Rouge, Aust ,32 0,95 Rouge, Aust ,1 0,94 Rouge, Fr ,92 Rouge, Fr ,71 0,92 Tableau 2 : Crtères de qualté des étaloages obteus sur cépages rouges pour la teeur e sucre (SECV e Brx, Fr. campage de mesure fraçase, Aust. campage de mesure australee) Varétés SECV R 2 Blac, Fr ,7 0,72 Blac, Aust ,6 0,81 Blac, Fr ,3 0,83 Blac, Fr, ,87 Tableau 3 : Crtères de qualté des étaloages obteus sur cépages blacs pour la teeur e sucre (SECV e Brx, Fr. campage de mesure fraçase, Aust. campage de mesure australee) Il e ressort ue ette amélorato des résultats. Cette amélorato dot égalemet être mse e relato avec les progrès fats sur le capteur. Dfférets modèles ot pu être développés. De maère géérale, les melleurs résultats sot obteus e costrusat des modèles spécfques par cépage. Mas les résultats obteus pour des modèles géérques "rouge" ou "blac" sot ecore très bos. Les fgures 4 et 5 présetet les résultats d étaloage. (a) (b) (c) (b) Fgure 4 : Tests d étaloages pour les rouges. Valeurs prédtes après valdato crosée e focto des valeurs réelles. a) teeur e sucre (INRA) b) acdté totale (INRA) c) teeur e athocyaes (Moët & Chado) d) teeur e eau (Cemagref).

8 (a) (b) Fgure 5 : Tests d étaloages pour les blacs. Valeurs prédtes après valdato crosée e focto des valeurs réelles. a) teeur e sucre (CIVC) b) acdté totale (CIVC). 5. Applcato au suv E plus de cette phase d étaloage, des séres de mesures étaet réalsées das les vges. Etre 150 et 200 grappes étaet drectemet mesurées sur ceps (c.-à-d. o prélevées) e suvat le même chem de suv de maturté que celu du vtculteur. Cette autre base de doées spectrales a perms de tester les modèles établs e cofrotat les prédctos obteues avec le Spectro TM aux aalyses dtes "classques" fates par le vtculteur. La fgure 6 présete ces comparasos pour le suv de la teeur e sucre exprmée e taux d alcool probable (TAP) ou e degré Brx et de l acdté totale. (a.1) (b.1) (a.2) (b.2)

9 (a.3) (b.3) Fgure 6 : Suv de la teeur e sucre (a) et de l acdté (b) sur du Pot Nor, du Meuer et du Chardoay (Moët & Chado ). Modèle : valeurs prédtes. VC : valeurs chmques de référeces. 6. Cocluso Le Spectro TM est u spectrophotomètre portable capable de fourr des évaluatos parcellares du taux de sucre, de l acdté totale, de la teeur e eau et de la cocetrato e athocyaes. Il peut fourr u suv temporel très f de la parcelle pour ces quatre crtères de maturté. Il peut égalemet fourr d autres formatos sur la parcelle. E effet, chaque mesure est eregstrée. Il est as possble par la sute d appréheder l hétérogéété de la parcelle e calculat la varace des mesures. E focto de cette hétérogéété et des crtères prédéfs par le vtculteur pour déclecher ses vedages, ue date optmale peut être fxée. Ces deux aspects permettet otammet d approcher la qualté maxmale de la parcelle et d orgaser le chater de récolte au meux. De plus, chaque mesure est géo-référecée, l est doc possble d établr ue cartographe détallée de la parcelle. E focto des résultats, le vtculteur peut doc adapter la gesto de so parcellare. Ef, grâce à so logcel assocé, le Spectro TM permet d avor ue traçablté complète et automatque des suvs maturté supprmat as tout rsque d erreur de sase. Le projet Spectro TM a obteu la médalle d or du Palmarès de l Iovato Stev Remercemets Les campages de mesures qu ot four les doées utlsées pour ces travaux ot été meées au travers de dfféretes collaboratos. Toute otre recoassace va doc à l esemble des persoes qu ot partcpé à l obteto de ces doées, partculèremet aux équpes de l INRA de Pech-Rouge, de l IFV, de Moët & Chado et du Comté Iterprofessoel des Vs de Champage. Nous teos égalemet à remercer l esemble de l équpe de Pellec Australa et des domaes Bremerto et The Lae pour l accuel chaleureux qu ls ous ot toujours réservé au cours des campages de mesures hémsphère sud. 8. Aexes SEP : Stadard Error of Predcto, ou erreur stadard de prédcto, sur u esemble de test défe comme : où : SEP = = 1 y la valeur mesurée, la valeur prédte par le modèle, le ombre de mesures. ( ŷ y ) 2 avec bas = 1 ( ŷ y ) 0

10 SECV : Stadard Error of Cross Valdato, ou erreur stadard de valdato crosée, déf comme : où : SECV = = 1 y la valeur mesurée, la valeur prédte par le modèle, le ombre de mesures. ( ŷ y ) 2 avec bas = 1 ( ŷ y ) = 0 R 2 : coeffcet de détermato. Il correspod au carré du coeffcet de corrélato, R : où : R 2 = Cov( ŷ σ σ ŷ, y ) Cov(,y ) la covarace des valeurs mesurées et prédtes, σ y l écart-type des valeurs mesurées, σ l écart-type des valeurs prédtes par le modèle, y 9. Bblographe [1] B. L. Bshop, D. C. Ferree, J. F. Gallader, T. E. Steer, D. M. Scurlock, ad J. C. Schmd. Sources of varato maturato soluble solds of three whte grape cultvars. Joural of the Amerca Pomologcal Socety, 59(3) : , [2] A. Carboeau, P. Casterap, ad P. Leclar. Essa de détermato, e bologe de la plate etère, de relatos essetelles etre la boclmat aturel, la physologe de la vge et la composto du ras. méthodologe et premers résultats sur les systèmes de codute. A. Amélor. Plates, 28 : , [3] A. Carboeau, A. Delore, ad B. Jallard. La vge. Physologe, terror, culture. Duod, [4] B. G. Coombe. Dstrbuto of solutes wth the developg grape berry relato to ts morphology. Amerca Joural of Eology ad Vtculture, 38 : , [5] B. G. Coombe ad M. G. McCarthy. Dyamcs of grape berry growth ad physology of rpeg. Australa Joural of Grape ad We Research, 6(2) : , [6] D. Cozzolo, R. G. Dambergs, L. Jak, W. U. Cykar, ad M. Gshe. Aalyss of grapes ad we by ear frared spectroscopy. Joural of Near Ifrared Spectroscopy, 14(5) : , [7] G. César. Rapport d formato sur l aver de la vtculture fraçase. Techcal report, Séat, [8] A. Delore, A. Carboeau, Z. Wag, ad H. Ojeda. Ve ad water, a short revew. J. It. Sc. Vge V, 37(4) : , [9] J. Feradez-Novales, M.-I. Lopez, M.-T. Sachez, J. Morales, V. Gozalez-Caballero, J. Feradez-Novales, M.-I. Lopez, M.-T. Sachez, J. Morales, ad V. Gozalez-Caballero. Shortwave-ear frared spectroscopy for determato of reducg sugar cotet durg grape rpeg, wemakg, ad agg of whte ad red wes. Food Research Iteratoal, 42(2) : , [10] V. Geraude, JM. Roger, JL Ferrads, ad JM. Gals. A revolutoary devce for predctg grape maturty based o r-spectroscopy. I Frutc Chle th Iteratoal Symposum of Iformato for the Sustaable Producto of Frut ad Vegetables, Nuts, Wes ad Olves., [11] J. Herrera, A. Guesalaga, ad E. Agos. Shortwave-ear frared spectroscopy for o-destructve determato of maturty of we grapes. Measuremet Scece ad Techology, 14(5) : , [12] C. Jare, J. C. Ortuo, S. Arazur, J. I. Araa, ad M. C. Salvadores. Sugar determato grapes usg r techology. Iteratoal Joural of Ifrared ad Mllmeter Waves, 22(10) : , [13] M. Larra, A. R. Guesalaga, ad E. Agos. A multpurpose portable strumet for determg rpeess we grapes usg r spectroscopy. IEEE Trasactos o Istrumetato ad Measuremet, 57(2) : , [14] M. Le Moge, C. Maury, D. Bertrad, ad F. Jourjo. Sesory ad strumetal charactersato of caberet frac grapesaccordg to rpeg stages ad growg locato. Food Qualty ad Preferece, 19(2) : , [15] D.L. Massart, B.G.M. Vadegste, L.M.C. Buydes, S. De Jog, P.J. Lew, ad J. Smeyers-Verbeke. Hadbook of Chemometrcs ad Qualmetrcs, volume Part A. Elsever, 1997.

11 [16] P. Meesatt. I-feld spectrophotometrc measuremet to esmate maturty stage of we grapes. I Optcs for Natural Resources, Agrculture, ad Foods II, volume 6761, [17] B. M. Ncola, K. Beulles, E. Bobely, A. Pers, W. Saeys, K. I. Thero, ad J. Lammerty. Nodestructve measuremet of frut ad vegetable qualty by meas of r spectroscopy : A revew. Postharvest Bology ad Techology, 46(2) :99 118, [18] H. Ojeda, C. Adray, E. Kraeva, A. Carboeau, ad A. Delore. Ifluece of pre ad postveraso water defct o sythess ad cocetrato of sk pheolc compouds durg berry growth of vts vfera l., cv shraz. Am. J. Eol. Vtc.,, 53(4) : , [19] K.B.Walsh, J.A. Guthre, ad J.W. Burey. Applcato of commercally avalable, low-cost, matursed r spectrometers to the assessmet of the sugar cotet of tact frut. Australa Joural of Plat Physology, 27(12) : , 2000.

Module 4 - Leçon 01 - Budget des ventes 1. Introduction - Recherche de la tendance générale

Module 4 - Leçon 01 - Budget des ventes 1. Introduction - Recherche de la tendance générale Cotrôle de gesto Budget des vetes Module 4 - Leço - Budget des vetes Itroducto - Recherche de la tedace géérale - Itroducto Le budget des vetes est le premer budget opératoel à établr. Il est cosdéré comme

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen Aexe. Estmato d u quatle o-paramétrque par la méthode de Haze La probablté cumulée emprque d ue doée au se d u échatllo est pas u cocept parfatemet déf : pluseurs estmatos sot possbles ; l e est de même

Plus en détail

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production Orgasato et gesto dustrelle Page / 6 TD Techques de prévso pour la Gesto de producto er Exercce Vetes d u rayo de jouraux das u supermarché Javer Févrer Mars Avrl Ma Ju Jullet Août Septembre Octobre Novembre

Plus en détail

Analyse de régression

Analyse de régression Itroducto à la régresso Aalyse de régresso La régresso est utlsée pour estmer ue focto f( ) décrvat ue relato etre ue varable explquée cotue,, et ue ou pluseurs varables explcatves,. = f(,, 3,, )+ε Remarque

Plus en détail

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant :

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant : STATISTIQUES Cours Termale ES O observe que, das certas cas, l semble ester u le etre deu caractères statstques quattatfs (deu varables) sur ue populato ; par eemple, etre le pods et la talle d u ouveau-é,

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20.

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20. BTS CG 996 Eercce : (0 pots) Ue agece mmoblère evsage de commercalser u programme de costructo d'appartemets Deu projets lu sot soums: Projet P : Le coût de producto de appartemets ( eter et 0 )est doé

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

Chapitre 8 Corrélation et régression linéaire simple. José LABARERE

Chapitre 8 Corrélation et régression linéaire simple. José LABARERE UE4 : Bostatstques Chaptre 8 Corrélato et régresso léare smple José LABARERE Aée uverstare 20/202 Uversté Joseph Fourer de Greoble - Tous drots réservés. Pla I. Corrélato et régresso léare II. Coeffcet

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 7 Collecte et analyse des métriques

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 7 Collecte et analyse des métriques IFT393 Qualté du logcel et métrques Chaptre 7 Collecte et aalyse des métrques Pla du cours Itroducto Qualté du logcel Théore de la mesure Mesure du produt logcel Mesure de la qualté du logcel Études emprques

Plus en détail

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez Mesure de la laso etre deux varables qualtatves Kh deux Equête : Êtes-vous «pas du tout d accord»

Plus en détail

EVALUATION SPATIO-TEMPORELLE DES ENJEUX HUMAINS DANS LE CADRE D UNE ANALYSE DE VULNERABILITE AUX RISQUES TECHNOLOGIQUES

EVALUATION SPATIO-TEMPORELLE DES ENJEUX HUMAINS DANS LE CADRE D UNE ANALYSE DE VULNERABILITE AUX RISQUES TECHNOLOGIQUES Evaluato spato-temporelle des ejeux humas das le cadre d ue aalyse de vulérablté aux rsques techologques EVALUATION SPATIO-TEMPORELLE DES ENJEUX HUMAINS DANS LE CADRE D UNE ANALYSE DE VULNERABILITE AUX

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité Gude de valdato Cotrôle qualté Gude pratque pour la valdato, le cotrôle qualté, et l estmato de l certtude d ue méthode d aalyse œologque alteratve (Résoluto Oeo 10/005) Sommare 1. OBJET... 5. PREAMBULE

Plus en détail

6GEI300 - Électronique I. Examen Partiel #1

6GEI300 - Électronique I. Examen Partiel #1 6GEI3 Électroque I Autome 27 Modalté: Aucue documetato est permse. Vous avez drot à ue calculatrce o programmable. La durée de l exame est de 3h Cet exame compte pour 2% de la ote fale. Questo 1. Questos

Plus en détail

Chapitre 4 : RÉGRESSION

Chapitre 4 : RÉGRESSION Chaptre 4 : RÉGRESSION 4. Régresso léare smple 4.. Équato de la régresso 4.. Estmato par les modres carrés 4..3 Coeffcet de détermato 4..4 Iférece sur les coeffcets 4..5 Prévso et aalyse des résdus Régresso

Plus en détail

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet.

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet. ère S Cotrôle du mard 7 javer 05 ( heures) D C N Le barème est doé sur 0 O répodra drectemet sur la cope foure avec le sujet U certa ombre de questos écesste ue recherche préalable au broullo O e rédgera

Plus en détail

Apport de la technique de décomposition de domaine en réduction modale de branche

Apport de la technique de décomposition de domaine en réduction modale de branche Apport de la techque de décomposto de domae e réducto modale de brache Perre-Olver LAFFAY, Olver QUEMENER *, Etee VIDECOQ, Ala NEVEU Laboratore de Mécaque et d Eergétque d Evry (LMEE) 40, Rue du Pelvoux

Plus en détail

La statistique et les statistiques

La statistique et les statistiques Psy004 Secto : La statstque et les statstques Pla du cours: 0.0: Beveue 0.: Les catégores du savor 0.: Survol de la psychologe 0.3: Le pla de cours 0.4: Les assstats.0: La physque: scece exacte?.: Scece

Plus en détail

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm I. DEFINITION ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séres o apparées) Dr F. Séguret Départemet d Iformato Médale, Épdémologe et Bostatstques U facteur F est ue

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS MIISTERE DE L'ESEIGEMET SUPERIEURE ET DE LA REHERHE SIETIFIQUE UIERSITE DE BEHAR Départemet es Sceces Laboratore e Pysque es spostfs à semcoucteurs (L.P.D.S ttp://www.uv-becar.z/lps/ PHYSIQUE DES SEMIODUTEURS

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce SETIT 2005 3 RD INTERNATIONAL CONFERENCE: SCIENCES OF ELECTRONIC, TECHNOLOGIES OF INFORMATION AND TELECOMMUNICATIONS MARCH 27-3, 2005 TUNISIA Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das u ste de e-commerce Nazh SELMOUNE *, Sada BOUKHEDOUMA * ad Zaa ALIMAZIGHI * * Laboratore des Systèmes Iformatques(LSI )- USTHB - ALGER selmoue@wssal.dz

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Statistique. Variables aléatoires

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Statistique. Variables aléatoires UE 4 Evaluato des méthodes d aalyse applquées au sceces de la ve et de la saté Statstque Varables aléatores Frédérc Mauy - 27 septembre et 3 octobre 2013 1 Pla du cours 1. Varable aléatore 1. Défto 2.

Plus en détail

2013 LES DÉLAIS DE PAIEMENT. STATISTIQUES DE 2000 À 2012 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2

2013 LES DÉLAIS DE PAIEMENT. STATISTIQUES DE 2000 À 2012 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2 203 LES DÉLAIS DE PAIEMENT STATISTIQUES DE 2000 À 202 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2 Javer 204 Itroducto Des séres statstques chroologques des délas de paemet et du solde du crédt teretreprses sot dspobles

Plus en détail

III ESPERANCE MATHEMATIQUE

III ESPERANCE MATHEMATIQUE /9 ésumé de ours e alul des probabltés (JJ bellager III ESPEAE MATHEMATIQUE I.Défto et alul de l espérae mathématque d ue VA La défto la plus géérale de l espérae d u VA : (do à valeurs postves ou ulles

Plus en détail

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning»)

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning») APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Mache-Learg») Fabe Moutarde Cetre de Robotque (CAOR) MINES ParsTech (Ecole des Mes de Pars) Fabe.Moutarde@mes-parstech.fr http://perso.mes-parstech.fr/fabe.moutarde Appretssage

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

LE PARAMETRAGE DU MRP SOUS INCERTITUDES DE DELAIS D APPROVISIONNEMENTS ET DEMANDE : LE CAS DE SYSTEME D ASSEMBLAGE A UN NIVEAU

LE PARAMETRAGE DU MRP SOUS INCERTITUDES DE DELAIS D APPROVISIONNEMENTS ET DEMANDE : LE CAS DE SYSTEME D ASSEMBLAGE A UN NIVEAU 8 e Coférece Iteratoale de MOdélsato et SIMulato - MOSIM 0-0 au 2 ma 200 - Hammamet - Tuse «Evaluato et optmsato des systèmes ovats de producto de bes et de servces» LE PARAMETRAE U MRP SOUS INCERTITUES

Plus en détail

THESE. présentée devant. l UNIVERSITE D EVRY VAL D ESSONNE. en vue de l obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITE D EVRY. Spécialité : Robotique.

THESE. présentée devant. l UNIVERSITE D EVRY VAL D ESSONNE. en vue de l obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITE D EVRY. Spécialité : Robotique. THESE présetée devat l UNIVERSITE D EVRY VAL D ESSONNE e vue de l obteto du DOCTORAT DE L UNIVERSITE D EVRY Spécalté : Robotque Par Omar AÏT-AIDER Localsato référecée modèle d'u robot moble d'téreur Le

Plus en détail

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données Module d acqusto de doées De 5 à 15 etrées aalogques sychrosées dfféretelles uverselles Logcel d'explotato embarqué Serveur Web Jusqu'à 400 échatllos par secode par voe Voes de calcul et de tratemet Stockage

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS 6. RADIERS 6.. GÉNÉRALITÉS U raer est ue alle plae, évetuellemet ervurée, costtuat l'esemble es foatos 'u bâtmet. Il s'éte sur toute la surface e l'ouvrage. Ce moe e foato est utlsé as eux cas : lorsque

Plus en détail

Améliorer la productivité

Améliorer la productivité Maurce Pllet Amélorer la productvté Déploemet dustrel du toléracemet ertel, 010 SBN : 978--1-54754- Sommare Remercemets... troducto De l terchageablté à Sx Sgma... 1 V CHAPTRE 1 Du toléracemet tradtoel

Plus en détail

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE ère parte : STATISTIQUE DESCRIPTIVE CHAPITRE : COLLECTE DE L INFORMATION, TABLEAUX ET GRAPHIQUES. I. Défto et vocabulare Défto : la statstque est ue méthode scetfque qu cosste à réur des doées chffrées

Plus en détail

Rappel (voir cours 1). On obtient l ampleur de chacune de ces dispersions par les sommes suivantes :

Rappel (voir cours 1). On obtient l ampleur de chacune de ces dispersions par les sommes suivantes : Master SV U7 COURS III - - Aalyse de varace (ANOVA I Patrc Coqullard I. ANOVA T RGRSSION MULTIPL I.. Rappels Ue régresso multple s accompage toujours d ue aalyse de varace ( ANalyse Of VArace = ANOVA.

Plus en détail

Performances d une méthode de localisation dans les réseaux sans fil mobiles

Performances d une méthode de localisation dans les réseaux sans fil mobiles Performaces d ue méthode de localsato das les réseaux sas fl mobles Matheu Bouet, Erwa Ermel, Guy Pujolle Résumé Avec la multplcato des objets commucats, la localsato est ue composate majeure des futurs

Plus en détail

Algorithmique pour la conversion par approximation de courbes de Bézier degré élevé : Le modèle de rationnelle

Algorithmique pour la conversion par approximation de courbes de Bézier degré élevé : Le modèle de rationnelle CIMA4 UM 3 Nov Dec 4 Algortmque pour la coverso par approxmato de courbes de ézer degré élevé : Le modèle de ratoelle Fard ASMA*, Idr ELAIDI*, Kamal MOHAMMEDI*, Guy ISCHIOMIN**, Moad Oulad CHALLALI *Laboratore

Plus en détail

[ ] IV.- Espérance mathématique de l estimateur  : Nous avons ( ) ε. alors l espérance mathématique sera : soit

[ ] IV.- Espérance mathématique de l estimateur  : Nous avons ( ) ε. alors l espérance mathématique sera : soit Itroducto à l écoométre S6-EF sc. éco. & gesto Prof. Mohamed El Meroua IV.- Espérace mathématque de l estmateur  : A ˆ A + X X X Nous avos ( ε alors l espérace mathématque sera : E ( E( A + E[ ( X X X

Plus en détail

sont distincts 2 à 2.

sont distincts 2 à 2. Lycée Thers CORRIGÉ TP PYTHON - 09 L algorthme des k-meas pour partager u uage de pots e u ombre doé de classes peu dspersées 1 - La méthode de Forgy [Qu. 1] 1) Cette double somme comporte termes pusque

Plus en détail

SETIT 2005. 3 rd International Conference: Sciences of Electronic, Technologies of Information and Telecommunications March 27-31, 2005 TUNISIA

SETIT 2005. 3 rd International Conference: Sciences of Electronic, Technologies of Information and Telecommunications March 27-31, 2005 TUNISIA SEI 2005 3 rd Iteratoal Coferece: Sceces of Electroc, echologes of Iformato ad elecommcatos arch 27-3, 2005 UNISIA se e place d' système de recoassace facal basé sr l'approche statstqe "Aalyse e composates

Plus en détail

AJUSTEMENT ANALYTIQUE RÉGRESSION - CORRÉLATION

AJUSTEMENT ANALYTIQUE RÉGRESSION - CORRÉLATION AJUSTEMENT ANALYTIQUE RÉGRESSION - CORRÉLATION. INTRODUCTION Il est fréquet de s'terroger sur la relato qu peut exster etre deux gradeurs e partculer das les problèmes de prévso et d estmato. Tros types

Plus en détail

La valeur acquise par un capital au bout d'une année est donc obtenue en multipliant ce capital par (1 + i). Par suite, le capital C1

La valeur acquise par un capital au bout d'une année est donc obtenue en multipliant ce capital par (1 + i). Par suite, le capital C1 LGL Cours de Mathématques 26 Exemples de sutes das le domae des faces 1) Itérêts composés O place 1. à térêts composés au taux de 4,5 % par a. Détermer le captal dspoble à la f de chaque aée et ce pedat

Plus en détail

Analyse Statistique des Données de Lifetest

Analyse Statistique des Données de Lifetest Aalyse Statstque des Doées de Lfetest Evas Gouo Laboratore de Statstque Applquée de l Uversté de Bretage-Sud Pla Gééraltés Les modèles paramétrques Essas accélérés : modèle d accélérato Exemple Step-Stress

Plus en détail

UNE METHODE DE DIMENSIONNEMENT DE LIGNES DE TRANSFERT VIA L ANALYSE DE PERTURBATION FINIE

UNE METHODE DE DIMENSIONNEMENT DE LIGNES DE TRANSFERT VIA L ANALYSE DE PERTURBATION FINIE 3 e Coférece Fracophoe de MOdélsato et SIMulato «Cocepto, Aalyse et Gesto des Systèmes Idustrels» MOSIM 0 du 25 au 27 avrl 200 - Troyes (Frace) UNE METHODE DE DIMENSIONNEMENT DE LIGNES DE TRANSFERT VIA

Plus en détail

Bac blanc de mathématiques

Bac blanc de mathématiques Termale st2s le mercred 09/03/2016 Durée : 2 heures Bac blac de mathématques Exercce 1 : 6 pots Le tableau c-dessous doe le ombre d aboemets au servce de téléphoe moble e Frace etre f 2001 et f 2009, exprmé

Plus en détail

CNAM-UPMC MASTER 2010-2011 Recherche Opérationnelle MODELES DE LOCALISATION ET APPLICATIONS Marie-Christine Costa

CNAM-UPMC MASTER 2010-2011 Recherche Opérationnelle MODELES DE LOCALISATION ET APPLICATIONS Marie-Christine Costa CNAM-UPMC MASTER 200-20 Recherche Opératoelle MODELES DE LOCALISATION ET APPLICATIONS Mare-Chrste Costa I INTRODUCTION Avertssemet: ce polycopé e cotet que les résultats prcpau. Les démostratos et complémets

Plus en détail

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE Prcg Avacé pour Exotques Esegat Phlppe DUCHEMIN, Cosultat Formateur. www.fkeys.com (accès au cours) Cosultat : «Product Cotrol» CNP, chox d u outl Frot to Compta SOCIETE GENERAL SGCIB - Product Cotrol

Plus en détail

Nombre de Clients [0 ; 50[ 72. x i. n i [ 50 ; 100 [ 90 [100 ; 150 [ 126 [150 ; 200 [ 54 [200 ; 250 [ 18

Nombre de Clients [0 ; 50[ 72. x i. n i [ 50 ; 100 [ 90 [100 ; 150 [ 126 [150 ; 200 [ 54 [200 ; 250 [ 18 1 U commerçat a relevé le motat des dépeses e euros de chaque clet au cours d ue semae. Motat des dépeses Clets [0 ; 50[ 72 x x - x ) - x )² -x ) ² [ 50 ; 100 [ 90 [100 ; 150 [ 126 [150 ; 200 [ 54 [200

Plus en détail

Abdelkader Kadid Maître Assistant (A) à l université Hassiba ben Boualli de chlef. Kadidkader@gmail.com

Abdelkader Kadid Maître Assistant (A) à l université Hassiba ben Boualli de chlef. Kadidkader@gmail.com Revue académque des études humaes et socales Nouvelle Approche de Mesure de l Ouverture Commercale das les Modèles de Gravte New Approach to Measure The Opeg Busess Models of Gravty Abdelkader Kadd Maître

Plus en détail

Sa Les cs Shopping L E X P E R T I S E D U P A C K A G I N G S O U P L E

Sa Les cs Shopping L E X P E R T I S E D U P A C K A G I N G S O U P L E L E X P E R T I S E D U P A C K A G I N G S O U P L E Les Sacs Shoppg L utlsato de sacs et cabas réutlsab fat désoras parte des gestes quotdes qu cotrbuet à la préservato de l evroeet. Leur logue durée

Plus en détail

Comment représenter les variables aléatoires (données)? Paramètres descriptifs. Quels sont les paramètres descriptifs de la position?

Comment représenter les variables aléatoires (données)? Paramètres descriptifs. Quels sont les paramètres descriptifs de la position? Paramètres descrptfs Cours VETE043- Aée académque 06-07 Commet représeter les varables aléatores (doées)? Représetato sythétque Tables de fréqueces Représetato graphque Dagrammes de fréqueces Paramètres

Plus en détail

Méthode du simplexe: préliminaires. 2. Programmation linéaire. Solution de base. Méthode du simplexe: préliminaires. b. Méthode du simplexe

Méthode du simplexe: préliminaires. 2. Programmation linéaire. Solution de base. Méthode du simplexe: préliminaires. b. Méthode du simplexe Méthode du smplee: prélmares Modèles de recherche opératoelle (RO). Programmato léare b. Méthode du smplee Das le cas où l y a ue fté de solutos, la méthode d élmato de Gauss-Jorda permet d detfer tros

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES SOMMAIRE. Normes sur u espace vectorel E 2.. Défto d'ue orme. Cter l'égalté tragulare reversée. 2.2. Normes usuelles

Plus en détail

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez MESURE DE LIAISON ENTRE DEUX VARIABLES QUALITATIVES KHI-DEUX Mesure de la laso etre deux varables qualtatves

Plus en détail

Techniques d optimisation pour la définition d une démarche d amélioration industrielle : une approche par analyse et agrégation des performances

Techniques d optimisation pour la définition d une démarche d amélioration industrielle : une approche par analyse et agrégation des performances Techques d optmsato pour la défto d ue démarche d amélorato dustrelle : ue approche par aalyse et agrégato des performaces Sofae Sahraou, Lama Berrah, Jacky Motma Résumé Cet artcle trate de la défto d

Plus en détail

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES UNIVERSITE ABOU BAKR BELKAID TLEMCEN FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Améliorer la productivité

Améliorer la productivité Maurce Pllet Amélorer la productvté Déploemet dustrel du toléracemet ertel, 00 SBN : 978---54754- Commet calculer ue tolérace ertelle 75 Nous avos doc u toléracemet par tervalle sur les exgeces foctoelles

Plus en détail

Value at Risk en assurance : recherche d une méthodologie à long terme

Value at Risk en assurance : recherche d une méthodologie à long terme Value at Rsk e assurace : recerce d ue métodologe à log terme Marc FEDOR Uversté Pars Daupe Jule MOREL ISFA Uversté Lyo I RESUME La Value at Rsk est deveue u stadard de la gesto de rsque das le mode facer.

Plus en détail

Incertitudes expérimentales

Incertitudes expérimentales U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 995 Icerttudes érmetales par Fraços-Xaver BALLY Lcée Le Corbuser - 93300 Aubervllers et Jea-Marc BERROIR École ormale supéreure

Plus en détail

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile Applcato de la théore des valeurs extrêmes e assurace automoble Nouredde Belagha & Mchel Gru-Réhomme Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 92 rue d Assas, 75006 Pars, Frace E-Mal: blour2002@yahoo.fr E-Mal:

Plus en détail

Variables j.. p. Xij

Variables j.. p. Xij L alyse e Composates Prcpales (CP) O possède u tableau rectaulare de mesure dot les coloes sot des varables quattatves (mesuratos, taux, statos clmatques) et dot les les représetet des dvdus statstques

Plus en détail

Chapitre III. Gaz parfaits

Chapitre III. Gaz parfaits Chatre III Gaz arfats IIIA : Déftos rorétés IIIAI : Gééraltés : U gaz arfat est u flude déal qu satsfat à l équato d état vr, ou ecore c est u gaz qu obét rgoureusemet aux tros los MARIOE, GAY LUSSAC et

Plus en détail

I. Moyenne, variance et écart-type d une série statistique

I. Moyenne, variance et écart-type d une série statistique I Moyee, varace et écart-type d ue sére statstque Sére statstque dscrète : Eemple d ue sére statstque dscrète : Preos le cas d ue classe de élèves qu réalset u devor oté sur 5 La sére statstque dscrète

Plus en détail

Exercice 1 : Analogie entre équilibres acido-basiques et équilibres de complexation (Application du Principe de Le Châtelier).

Exercice 1 : Analogie entre équilibres acido-basiques et équilibres de complexation (Application du Principe de Le Châtelier). Bla UE 1C G. EXERCICES BILAN Exercce 1 : Aaloge etre équlbres acdo-basques et équlbres de complexato (Applcato du Prcpe de Le Châteler). Objectfs de l'exercce - Coassaces/Compéteces testées das cet exercce

Plus en détail

GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRODUITS FINIS DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION

GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRODUITS FINIS DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRODUITS FINIS DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION Lama Trqu, Jea-Claude Heet To cte ths verso: Lama Trqu, Jea-Claude Heet. GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRO- DUITS FINIS

Plus en détail

Spécialité : Physique

Spécialité : Physique ENSC-( UMR 8537) THESE DE DOCTORAT DE L ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE CACHAN Présetée par Yacouba SANOGO pour obter le grade de DOCTEUR DE L ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE CACHAN Spécalté : Physque Sujet de

Plus en détail

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET Jea-Claude AUGROS Professeur à l Uversté Claude Berard LYON I et à l Isttut de Scece Facère et d Assuraces ISFA Mchel QUERUEL Docteur e Gesto Igéeur de Marché Socété de Bourse AUREL Résumé : Cet artcle

Plus en détail

CORRIGE EXERCICES FACULTATIFS TD ADP1 SEANCE 4

CORRIGE EXERCICES FACULTATIFS TD ADP1 SEANCE 4 page1/6 CORRIGE EXERCICES FACULTATIFS TD ADP1 SEANCE 4 Dosser "Défcece" 1) = 30 pour les groupes. Les classes sot d'ampltudes dfféretes doc...utlser la desté (rappel : desté = effectf/ampltude). Durée

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat P R O F E S REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ENSEIGNEMENT SUPEREIEUR ET UNIVERSITAIRE INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION INFORMATIQUE DE GOMA /I.S.I.G-GOMA DEVELOPPEMENT ISIG M A T I O N COURS DE MATHEMATIQUE

Plus en détail

Du traitement de l information visuelle à la planification de trajectoires : Application à la robotique mobile d assistance.

Du traitement de l information visuelle à la planification de trajectoires : Application à la robotique mobile d assistance. Du tratemet de l formato vsuelle à la plafcato de trajectores : Applcato à la robotque moble d assstace. Mohamed Mocef Be Khelfa, Moez Bouchoucha Docteurs e Sceces et echologe Idustrelles, Postdocs au

Plus en détail

" BIOSTATISTIQUE - 1 "

 BIOSTATISTIQUE - 1 ISTITUT SUPERIEUR DE L EDUCATIO ET DE LA FORMATIO COTIUE Départemet Bologe Géologe S0/ " BIOSTATISTIQUE - " Cours & Actvtés : Modher Abrougu Aée Uverstare - 008 Modher Abrougu Bostatstque «I» ISEFC - 008

Plus en détail

Analyse de survie. Michel Fioc. (Michel.Fioc@iap.fr, www2.iap.fr/users/fioc/enseignement/analyse_de_survie/)

Analyse de survie. Michel Fioc. (Michel.Fioc@iap.fr, www2.iap.fr/users/fioc/enseignement/analyse_de_survie/) École doctorale d astroome et d astrophysque d Île de Frace. I.A.P., févrer 2013 Post-master. Approche statstque bayésee par l exemple Aalyse de surve Mchel Foc (Mchel.Foc@ap.fr, www2.ap.fr/users/foc/esegemet/aalyse_de_surve/)

Plus en détail

Méthodologie statistique

Méthodologie statistique Méthodologe statstque 000 L'ECONOMETIE ET l'etude DES COMPOTEMENTS Présetato et mse e oeuvre de modèles de régresso qualtatfs Les modèles uvarés à résdus logstques ou ormaux LOGIT, POBIT Documet de traval

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES Il est très courat

Plus en détail

Pratique de la technique d entraînement Codeurs SEW

Pratique de la technique d entraînement Codeurs SEW Systèmes d etraîemet \ Systèmes d automatsato \ Itégrato de systèmes \ Servces ratque de la techque d etraîemet Codeurs SEW Verso 11/2009 16742036 / FR SEW-USOCOME - E mouvemet perpétuel Sommare Sommare

Plus en détail

Hydrologie et Hydrogéologie

Hydrologie et Hydrogéologie ème aée ème semestre Hydrologe et Hydrogéologe Téléchargemets autorsés pour le cours, mpresso autorsée, photocopllage terdt Resposable: V. MERRIEN-SOUKATCHOFF Aée Uverstare 0/03 Eau souterraes Avrl 03

Plus en détail

GIN FA 4 02 01 INSTRUMENTATION P Breuil

GIN FA 4 02 01 INSTRUMENTATION P Breuil GIN FA 4 0 0 INSTRUMENTATION P Breul OBJECTIFS : coatre les bases des statstques de la mesure af de pouvor d ue part compredre les spécfcatos d u composat et d autre part évaluer avec rgueur les performaces

Plus en détail

Code_Aster Titre : Parallélisme et décomposition de domaines : Méthod[...] Responsable : Olivier BOITEAU

Code_Aster Titre : Parallélisme et décomposition de domaines : Méthod[...] Responsable : Olivier BOITEAU Orgasme(s) : Date : 8/4/29 Page : 1/71 EDF/SINEICS Mauel de Référece Fasccule R6 : Solveurs Documet : R6.1.3 Décomposto de Domae et parallélsme : la méthode FEI Résumé Das le cadre des smulatos thermo-mécaques

Plus en détail

ÉTUDE DE MÉTHODES D ANALYSE SPATIALE ET ILLUSTRATION À L AIDE DE MICRODONNÉES URBAINES DE LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL

ÉTUDE DE MÉTHODES D ANALYSE SPATIALE ET ILLUSTRATION À L AIDE DE MICRODONNÉES URBAINES DE LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL les Cahers Scetfques du Trasport N 49/006 - Pages 77-0 Cathere Morecy Étude de méthodes d aalyse spatale et llustrato à l ade de mcrodoées urbaes de la Grade Régo de Motréal JEL : C8 ÉTUDE DE MÉTHODES

Plus en détail

Programmation. linéaire avecexcel. Christian Prins - Marc Sevaux. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-12659-4

Programmation. linéaire avecexcel. Christian Prins - Marc Sevaux. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-12659-4 Programmato léare avecexcel Chrsta Prs - Marc Sevaux Groupe Eyrolles, 20, ISBN : 978-2-22-2659-4 CHAPITRE 3 Emplos du temps et gesto de persoel 3. Itroducto La gesto du persoel est u élémet sesble de la

Plus en détail

ZONAGE DU BRESIL A PARTIR D UNE SERIE TEMPORELLE D IMAGES MODIS

ZONAGE DU BRESIL A PARTIR D UNE SERIE TEMPORELLE D IMAGES MODIS Evroemet et géomatque : approches comparées Frace-Brésl. Rees, 2-5 ovembre 204 ZONAGE DU BRESIL A PARTIR D UNE SERIE TEMPORELLE D IMAGES MODIS JOLIVOT A. (), BEGUE A. (), BISQUERT M. (2), TONNEAU JP. (),

Plus en détail

Cours 8 : Analyse de variance à un facteur

Cours 8 : Analyse de variance à un facteur PSY 004 Techques d aalyses e sychologe Cours 8 : alyse de varace à u facteur Table des matères Secto. "U cou de dé jamas 'abolra le hasard"... Secto. Itroducto à l aalyse de varace NOV... Secto 3. Réartto

Plus en détail

Pauvreté multidimensionnelle des enfants et des ménages Analyse appliquée à la République Centrafricaine

Pauvreté multidimensionnelle des enfants et des ménages Analyse appliquée à la République Centrafricaine PMMA Network Sesso Paper Pauvreté multdmesoelle des efats et des méages Aalyse applquée à la Républque Cetrafrcae Serge Matchdé Naretoudjou Tt Vaha Steve Apété-Matogo Eugèe Zabolo A paper preseted durg

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés Ue méthode alteratve de provsoemet stochastque e Assurace No Ve : Les Modèles Addtfs Gééralsés Lheureux Else B&W Delotte 85, av. Charles de Gaulle 954 Neully-sur-See cedex Frace Drect: 33(0).55.6.65.3

Plus en détail

Management Science Recherche opérationnelle

Management Science Recherche opérationnelle Volume 8, Dvso, 007 Edted by Édté par Day I. Cho Brock Uversty Maagemet Scece Recherche opératoelle Proceedgs of the Aual Coferece of the Admstratve Sceces Assocato of Caada, Maagemet Scece Dvso Ottawa,

Plus en détail

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an BTS BLANC Ma 0 Epreuve : Mathématques Géérales et Applquées Flère : DA / ARLE Durée: heures NB : Chaque parte dot être tratée sur des copes dfféretes I- MATHEMATIQUES GENERALES Exercce a b Sot le Sot la

Plus en détail

Universe Ratio Jean-François BOULIER Romain VERDIER Abstract

Universe Ratio Jean-François BOULIER Romain VERDIER Abstract Uverse Rato B Jea-Fraços BOULIER Head of Euro Fxed Icome ad Credts Crédt Agrcole Asset Maagemet 90 boulevard asteur 75730 ars cedex 5 Jea-fracos.bouler@ca-assetmaagemet.fr Roma VERDIER Egeer - EDF, place

Plus en détail

Nombres complexes Sessions antérieures

Nombres complexes Sessions antérieures ème aée Maths Nombres complexes Sessos atéreures Aée scolare 9 - A LAATAOUI Exercce N (SP) Das le pla complexe P rapporté à u repère orthoormé ( Ouv ; ; ) o cosdère les pots A et B d affxes respectves

Plus en détail

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm.

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm. rtalzato Paorama des soltos de vrtalsato sr dfféretes plate-formes aret ael Systems Archtect IBM aret_vael@fr.bm.com 2008 IBM Corporato Evolto de la rtalsato des frastrctres Wdows Servers Maframe & U Servers

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Conception optimale d'un système électrique par colonie de fourmis

Conception optimale d'un système électrique par colonie de fourmis Volue, Nuber, 00 Cocepto optale d'u systèe électrque par coloe de fours A. ABDERRAHMANI Résué - Le traval préseté c, s scrt das le cadre de la déarche scetfque actuelle qu cosste à l'optsato et la cocepto

Plus en détail

Comment les bookmakers (ou la FdJ) font-ils pour TOUJOURS gagner?

Comment les bookmakers (ou la FdJ) font-ils pour TOUJOURS gagner? Coet les bookakers (ou la FdJ fot-ls our TOUJOURS gager? Itroducto otatos et varables Esérace de ga du bookaker (ou de la FdJ 4 4 Les stratéges du bookaker 6 4 le bookaker hoête 6 4 le bookaker "réel"7

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

SYSTEME DE SUIVI ET D EVALUATION DU DEUXIEME PROGRAMME NATIONAL DE ROUTES RURALES (PNRR-2)

SYSTEME DE SUIVI ET D EVALUATION DU DEUXIEME PROGRAMME NATIONAL DE ROUTES RURALES (PNRR-2) SYSTEME DE SUIVI ET D EVALUATION DU DEUXIEME PROGRAMME NATIONAL DE ROUTES RURALES (PNRR-2) Résumé Rachd TABBOUCHY Chef du servce auscultato au CNER Le deuxème Programme Natoal de Routes Rurales prévot

Plus en détail