AGREGATION DE BIOCHIMIE - GENIE BIOLOGIQUE Concours interne Session 2007 PREMIERE EPREUVE. Durée : 6 heures Coefficient : 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AGREGATION DE BIOCHIMIE - GENIE BIOLOGIQUE Concours interne Session 2007 PREMIERE EPREUVE. Durée : 6 heures Coefficient : 1"

Transcription

1 AGREGATION DE BIOCHIMIE - GENIE BIOLOGIQUE Concours interne Session 2007 PREMIERE EPREUVE Durée : 6 heures Coefficient : 1 Dictionnaire bilingue anglais français autorisé. L usage de tout ouvrage de référence, de tout autre dictionnaire et de tout matériel électronique est rigoureusement interdit. Si les lipides occupent une place de plus en plus importante dans le domaine alimentaire (produits allégés, produits enrichis en acides gras polyinsaturés ) et médical (obésité, risques cardiovasculaires ), les domaines d applications couverts par la lipochimie sont très vastes : parmi ceux-ci nous pouvons mentionner les cosmétiques, les détergents, les peintures Le sujet propose différents thèmes relatifs aux lipides : analyses médicales, fabrications et contrôles de produits cosmétiques et alimentaires, agronomie, génie fermentaire. 1

2 PARTIE A : détermination de la triglycéridémie Le dosage des triglycérides est couramment pratiqué en classe de BTS Analyses Biologiques. Cette partie propose l étude de deux méthodes de dosage (documents 1 et 2). QUESTION A1 Indiquer les réactions mises en jeu dans les deux méthodes de dosage. QUESTION A2 Dans la première méthode plusieurs témoins sont effectués. Montrer la nécessité de ces témoins. Démontrer la formule de calcul C = F. DA. Expliciter DA et calculer F. QUESTION A3 Dans les deux méthodes le résultat peut être corrigé de 0,11 mmol.l -1. Justifier cette correction. PARTIE B : fabrications et contrôles de produits alimentaires et cosmétiques QUESTION B1 Le beurre doit contenir moins de 16 % d eau. Cette teneur en eau peut être contrôlée par la méthode de Dean Stark. L appareil utilisé est représenté ci-dessous : Une masse voisine de 50 g de beurre est introduite dans le ballon. Du xylène, quelques parcelles de paraffine (anti-mousse) et une ou deux billes de verre sont ajoutés. L ébullition est maintenue à allure lente et régulière. Le volume d eau dans l éprouvette est noté lorsque celui-ci est constant. Le résultat est exprimé en grammes d eau dans 100 g de beurre. Rédiger le principe de cette méthode. QUESTION B2 Le cholestérol peut être éliminé du beurre en le traitant par des cyclodextrines. La structure des cyclodextrines est présentée dans le document 3. 2

3 A partir des données de ce document, présenter, à l aide de schémas légendés, le principe de ce traitement. QUESTION B3 Une crème hydratante est constituée d une phase lipophile protégeant la peau du dessèchement, d une phase aqueuse contenant au moins une substance hydrophile de petit poids moléculaire, de stabilisants, de conservateurs et de parfum. La stabilité de l émulsion est obtenue grâce à des tensio-actifs (TA). Ceux-ci sont caractérisés par leur HLB (hydrophilic lipophilic balance) compris entre 1 et 20. Les TA dont le HLB est inférieur à 10 sont lipophiles alors que les TA dont le HLB est supérieur à 10 sont hydrophiles. Les matières grasses ont un HLB requis (rhlb), HLB du mélange de TA nécessaire pour obtenir une émulsion stable. Les HLB ainsi que les rhlb sont additifs. Lors d une séance de travaux pratiques en BTS bioanalyses et contrôles, les élèves, pour préparer une crème, doivent choisir les TA et calculer les proportions à utiliser (document 4). Rédiger un corrigé justifiant ce choix et démontrant le calcul des proportions à utiliser. PARTIE C : découverte du gène CUT1 d'arabidopsis thaliana codant pour une enzyme nécessaire pour la biosynthèse des cires cuticulaires Les plantes terrestres sécrètent des couches de cires déposées sur les surfaces en contact avec le milieu aérien extérieur et essentielles pour leur survie (limitation des pertes en eau, protection contre les radiations U.V., facteur de résistance aux pathogènes, déterminant des relations plantes insectes...). Les cires sont des lipides dérivés d'acides à très longues chaînes (VLCFA, very long chain fatty acids). En 1999, Millar, Clemens, Zachgo, Giblin, Taylor et Kunst ont publié un article présentant la découverte du gène CUT1 chez Arabidopsis thaliana (arabette rameuse) et mettant en évidence sa fonction dans la production des VLCFAs précurseurs des cires au niveau des tiges notamment. La découverte de CUT1 a été réalisée grâce à l'analyse d'une base bioinformatique des marqueurs des séquences exprimées obtenue par séquençage partiel des éléments d'une banque de cdna d'arabidopsis. Les questions de cette partie demandent l'utilisation des documents 5 à 7. Ces documents présentent des extraits de l' article de Millar, Clemens, Zachgo, Giblin, Taylor, Kunst : «CUT1, an Arabidopsis gene required for cuticular wax biosynthesis and pollen fertility, encodes a very-lon-chain fatty acid condensing enzyme.», Plant cell. (1999), vol. 11,

4 QUESTION C1 Les cires ne figurent pas au chapitre intitulé «Les lipides» dans le programme des classes terminales STL-BGB. Néanmoins, dans le cadre d'une séance de travaux dirigés, il est possible de présenter très brièvement la fonction des cires végétales aux élèves afin de leur proposer le document 5 à annoter lors d'un travail collectif. Vers quelles annotations essaiera-t-on de diriger le groupe de travail? Document 5 à rendre annoté avec la copie. QUESTION C2 Le logiciel TBLASTN est présenté dans le document 6. Construire un document destiné à être remis à des élèves et expliquant pourquoi une séquence nucléique propose 6 phases de lecture par «transcription puis traduction informatiques». QUESTION C3 Résumer en quelques lignes le type de travail réalisé par un logiciel d'alignement de séquences (qu ils alignent des séquences nucléiques ou protéiques, type BLASTN, TBLASN, BLASTX ). QUESTION C4 Utiliser les documents 6 et 7. Dans le cadre de la recherche d'un nouveau gène fortement homologue à FAE1 quels sont les intérêts et les limites d'utiliser la base informatique des marqueurs des séquences exprimées (expressed sequence tags, ESTs) obtenue par les séquençages partiels d'une banque de clones de cdna? QUESTION C5 Commenter la figure 1 du document 7. QUESTION C6 En quoi l'analyse présentée à la figure 2 du document 7 montre-t-elle l'unicité du gène CUT1 dans le génome? Donnée : les séquences reconnues par les enzymes XbaI, EcoRV, NdeI, SphI et BcII ne sont pas présentes dans CUT1. QUESTION C7 Proposer une définition pour le mot gène au niveau BTS. QUESTION C8 Dans le paragraphe intitulé «Obtention d'une plante transgénique 35S-CUT1 de phénotype dépourvue de cires», le document 7 présente la réalisation de plantes Arabidopsis transgéniques présentant le phénotype «tige dépourvue de cires». De façon surprenante, le phénotype est obtenu avec une construction dans laquelle le promoteur 35S (promoteur fort) et le transgène sont en orientation sens. Ce phénomène appelé «suppression sens de l'expression» (sense suppression of expression) est classique dans le monde végétal et est très étudié, il a une origine postranscriptionnelle complexe. On envisage de proposer le document 7 comme sujet de travail à des élèves en section BTS biotechnologie. En quoi le paragraphe intitulé «Obtention d'une plante transgénique 35S-CUT1 de phénotype dépourvue de cires» est-il à la fois pédagogiquement dangereux et pédagogiquement intéressant? QUESTION C9 Le document 7, dans le paragraphe intitulé «Obtention d'une plante transgénique 35S-CUT1 de phénotype dépourvue de cires», propose la réalisation de plantes Arabidopsis transgéniques présentant le phénotype «tige dépourvue de cires». 4

5 Le phénotype «tige dépourvue de cires» se révèle aisément en exposant les plantes à un éclairage puissant en lumière blanche : les plantes de phénotype sauvage montrent une tige «blanche» et celles de phénotype «tige dépourvue de cires» une tige verte. Justifier. PARTIE D : production d une lipase fongique au laboratoire Cette partie propose l étude des conditions de la production, au laboratoire, d une lipase fongique par Candida lipolytica en fermenteur et milieu non renouvelé. Le protocole expérimental est présenté dans le document 8 ; les résultats obtenus dans les documents 9 et 10. QUESTION D1 Indiquer les principales applications industrielles des lipases produites par les micro-organismes sachant que leur activité catalytique est mise à profit pour des réactions d hydrolyse mais aussi pour des réactions de synthèse ou de trans-estérification. QUESTION D2 Analyse du protocole : 1. Quel est l intérêt d ajouter dans le milieu de fermentation les constituants suivants : corn steep liquor et tween 80 (oléate de sorbitane polyoxyéthyléné)? 2. La détermination de la concentration en oxygène dissous est réalisée à l aide d une électrode de Clark. Expliquer le principe de la mesure. Pourquoi la valeur mesurée est-elle exprimée en pourcentage? 3. Indiquer la composition d un milieu d isolement qui permettrait d effectuer le contrôle de pureté du milieu de fermentation (absence de contaminants) et de visualiser la production d une lipase par la souche de Candida lipolytica. QUESTION D3 Exploitation des résultats : 1. Donner une valeur approchée de la vitesse spécifique maximale de croissance et du temps de génération. Comment procéder pour obtenir des valeurs plus précises? 2. Analyser les variations du ph et de la concentration en oxygène dissous. Comment les interpréter? 3. Que peut-on déduire de la cinétique de production de la lipase? 4. A l aide du document 10 déterminer la productivité volumique horaire globale et la productivité volumique horaire maximale. Quel est l intérêt de ces deux valeurs? 5

6 Document 1 Test-Combination Triglycérides enzymatique Réactifs Concentrations des solutions prêtes à l'emploi R1 Substrat/enzymes Tampon Tris-citrate ph 8,2 74 mmol.l -1 Mg 2+ 30,8 mmol.l -1 cholate de sodium 7,9 mmol.l -1 monoéther isotridécanolique de polyéthylène glycol 0,2 % ATP 0,05 mmol.l -1 PEP 0,3 mmol.l -1 NADH 0,25 mmol.l -1 lipase 3 U.L -1 PK 4 U.L -1 LDH 0,5 U.L -1 R2 Glycérokinase GK 250 U.L -1 La solution réactionnelle est obtenue en mélangeant 10 ml de solution R1 avec 0,5 ml de solution R2. Mode opératoire Longueur d'onde : 340 nm Trajet optique : 10-2 m d'épaisseur Température d'incubation : C Mesurer contre l'air. Effectuer un témoin-réactifs (TR) par série en remplaçant dans la manipulation l'échantillon par de l'eau distillée. Introduire dans des tubes à essais : Témoin-essai (TE) Essai Solution ml - Solution réactionnelle ml Echantillon 20 ml 20 ml Mélanger et incuber env. 10 min. à C. Lire les absorbances. Calcul Calculer la concentration (C) en triglycérides dans l'échantillon : Longueur d'onde 340 nm C (mmol.l -1 ) F x DA Données : e NADH à 340 nm : 630 m 2.mol -1 Trajet optique = 10-2 m Remarque : soustraire 0,11 mmol.l -1 de la concentration en triglycérides calculée ci-dessus. 6

7 Document 2 Détermination enzymatique des triglycérides Réactifs Réactif 1 étalon Concentration dans le test : Réactif 2 tampon glycérol 2,29 mmol.l -1 tampon tris ph 7,6 parachlorophénol magnésium ou 2.L -1 de triglycérides (PM = 875) 100 mmol.l -1 2,7 mmol.l -1 4 mmol.l -1 Réactif 3 amino-antipyrine 0,4 mmol.l -1 lipase 1000 U.L -1 glycérokinase 200 U.L -1 glycérol 3 phosphate oxydase 2000 U.L -1 peroxydase 200 U.L -1 ATP 0,8 mmol.l -1 Mode opératoire Solution de travail : reprendre 1 flacon de Réactif 3 par 25 ml de Réactif 2 (agitation douce). Longueur d'onde : 505 nm ( ) Zéro de l'appareil : témoin réactif Stabilité de la coloration : 30 min. Linéarité : 11,4 mmol.l -1 (70 g.l -1 ) Témoin Etalon Dosage réactif Etalon (Réactif 1) - 10 ml - Echantillon ml Solution de travail 1 ml 1 ml 1 ml Mélanger. Mesurer les absorbances après une incubation de 5 min à 37 C ou de 10 min à C. Remarque : en routine, sur les sérums de patients, il est fréquemment admis d'effectuer une correction systématique de -0,11 mmol.l -1. 7

8 Document 3 CYCLODEXTRINES Les cyclodextrines sont des polyosides cycliques constitués de 6 à 8 résidus glucose. 8

9 Document 4 La formule de la crème, émulsion L/H (lipophile dans hydrophile), fournie aux élèves est la suivante : Huile de vaseline 10 % Alcool cétylique 5 % Stéarate de butyle 5 % Huile de germe de blé 5 % Propylène glycol 2 % Glycérol 1 % Extrait de lierre 1 % Parahydroxybenzoate de méthyl sodé 0,2 % Parahydroxybenzoate de butyl sodé 0,2 % Mélange de TA 7 % Parfum 0,5 % Eau qsp 100 % HLB requis de quelques matières grasses rhlb Huile de vaseline 12 Alcool cétylique 15 Huile de germe de blé 9,5 Stéarate de butyle 11 HLB de quelques tensio-actifs HLB SPAN 80 Monooléate de sorbitanne 4,3 SPAN 40 Monopalmitate de sorbitanne 6,7 TWEEN 85 Trioléate de sorbitanne polyoxyéthyléné 11 TWEEN 40 Monopalmitate de sorbitanne polyoxyéthyléné 15,6 TWEEN 20 Monolaurate de sorbitanne polyoxyéthyléné 16,7 9

10 Document 5 Schéma métabolique des voies de biosynthèse des cires végétales de la tige chez Arabidopsis Les acides gras à très longues chaînes sont convertis en cires diverses par deux voies distinctes. L'épaisseur des flèches indique l'importance relative du flux métabolique. 10

11 Document 6 Quelques données concernant TBLASTN, les marqueurs de séquences exprimées, les ARNm et le code génétique A propos de TBLASTN TBLASTN est un logiciel de comparaison et d'alignement de séquences protéiques : une séquence protéique donnée (une suite de résidus aminoacides) va être confrontée à des séquences protéiques déduites de la transcription informatique selon les 6 phases de lecture de séquences nucléiques obtenues dans des banques de données informatiques. Les séquences nucléiques sont généralement des marqueurs de séquences exprimées (Expressed Sequence Taged : EST) TBLAST va «aligner» les séquences et donner les scores d'alignement. A propos des marqueurs de séquences exprimées : Expressed Sequence Taged : ESTs Voici, les étapes conduisant à l'obtention d'une base informatique de données d'ests : - La première étape consiste à obtenir une banque d'adnc. C'est à partir des ARNm totaux obtenus avec l'être vivant choisi dans les conditions physiologiques déterminées qu'on fabrique la banque d'adnc (obtention de copies double brin ADN des ARNm). Les ADNc sont alors clonés (inserts ADNc dans les vecteurs de clonage) de sorte que l'on obtienne une collection de clones indépendants. - La deuxième étape est le séquençage partiel et à grande échelle des clones obtenus : pour chaque clone, quelques centaines de nucléotides (en général 200 à 700) sont séquencés à chaque extrémité des inserts ADNc. L'information peut donc n'être que partielle par rapport à la taille de certains ADNc (qui peut atteindre plusieurs milliers de nucléotides), mais elle est suffisante pour caractériser de manière univoque chaque clone. On obtient donc des 5'-ESTs et des 3'-ESTs. - Les séquences (ESTs) sont alors triées (problème des doublons, des chevauchements...), annotées et entrées dans une base de données informatique. A propos des ARNm eucaryotes Schéma de la structure d'un ARNm polyadénylé UTR : région transcrite non traduite (untranslated region). 11

12 Le code génétique au niveau des ARNm 1 nucléotide en 5' 2 nucléotide 3 nucléotide U C U C A G Phe:F Phe:F Leu:L Leu:L Leu:L Ser:S Pro:P Tyr:Y Tyr:Y STOP STOP His:H His:H Gln:Q Gln:Q Cys:C Cys:C STOP Trp:W Arg:R U C A G U C A G A Ile:I Ile:I Ile:I Met:M Thr:T Asn:N Asn:N Lys:K Lys:K Ser:S Ser:S Arg:R Arg:R U C A G G Val:V Ala:A Asp:D Asp:D Glu:E Glu:E Gly:G U C A G 12

13 Document 7 Découverte du gène CUT1 d'arabidopsis thaliana codant pour une enzyme nécessaire pour la biosynthèse des cires cuticulaires Depuis de nombreuses années, on sait que les VLCFAs sont synthétisés dans un système microsomial d'élongation (système microsomial FAE, fatty acid elongation). Ce système fonctionne par addition successives de résidus en C2 à partir du malonyl-coenzyme A à des acides gras en C16 et C18 préexistants et synthétisés de novo par la voie plastidique. En 1995, un gène fondamental intervenant dans le processus de biosynthèse de VLCFAs a été isolé chez Arabidopsis thaliana : FAE1 (fatty acid elongation 1). FAE1 code une enzyme présente dans les graines et qui, à partir d'acides gras en C18, catalyse la première réaction (condensation) du système microsomial FAE nécessaire à la production des acides gras en C20 et C22 des réserves lipidiques de la graine. En 1997 on a montré que c'est FAE1 qui est déterminant pour la production des VLCFAs des réserves des graines. Les auteurs de l'article dont des extraits sont présentés ci-dessous ont pris comme point de départ le raisonnement suivant : Les cires dérivent de VLCFAs et chez la graine, la biosynthèse des VLCFAs est dépendante des enzymes du système microsomial d'élongation, en particulier le produit de FAE1. En recherchant un gène homologue à FAE1 et codant une enzyme à localisation épidermique chez la plante, on peut espérer découvrir un gène d'importance dans la biosynthèse des cires cuticulaires de la plante. Notes : stem = tige, wax = cire. Pour information CUT1 est désormais (en 2006) sous la nomenclature CER6. Identification du gène CUT1 [......] TBLASTN search for related sequences [...] in the database of expressed sequence tags (ESTs) of anonymous Arabidopsis cdna clones [...], using the deduced amino acid sequence of FAE1, revealed that >15 ESTs had open reading frames with significant sequence similarity. These ESTs did not correspond to known condensing enzymes, such as chalcone synthase or 3-ketoacyl-acyl carrier protein synthase III (KASIII), which had lower similarity scores. Thus, a family of FAE1-related genes exists in Arabidopsis. These genes are likely to encode condensing enzymes, which may be involved in the synthesis of VLCFAs. The expression patterns of several of these FAE1-related genes were examined by using RNA gel blot analyses. One gene, represented by EST T76616, was expressed in stems, leaves, and flowers, but it was not expressed in roots (data not shown). Furthermore, in situ hybridization analysis demonstrated that the transcript corresponding to this gene specifically accumulated in the epidermal cells of the Arabidopsis stem [...Figure 1...]. These are the cells in which wax biosynthesis occurs, suggesting that this gene, CUT1, might be a good candidate for a condensing enzyme involved in wax production. DNA sequencing revealed that the CUTI cdna from this T76616 clone was 1829 nucleotides long, which is a length similar to that of the FAEI transcript [......] the CUTI cdna has a 1494-bp coding region, which is preceded by 58 bp of 5' untranslated region and followed by a 277-bp 3' untranslated region, containing a 23-bp poly(a) tail. This cdna sequence analysis, together with the tact that the FAE1 protein is 506 amino acids in length, suggests that we have identified a full-length cdna. Alignment of the predicted CUT1 amino acid sequence with the FAE1 protein revealed that they share 50.0% amino acid identity and 74.7% amino acid similarity [...], confirming that the protein encoded by CUTI is a putative condensing enzyme, possibly involved in VLCFA biosynthesis. DNA gel blot analysis demonstrated that CUTI is a single copy gene [...Figure 2...], although there was a faintly hybridizing second band when the experiment was performed at low stringency (data not shown). [......] 13

14 Document 7 Découverte du gène CUT1 d'arabidopsis thaliana codant pour une enzyme nécessaire pour la biosynthèse des cires cuticulaires Figure1. Distribution of the CUT1 Transcript in a Cross-Section of an Arabidopsis stem. The section was hybridized with the digoxigeninlabeled antisense CUT1 transcript, which is shown by the formation of a dark red-brown precipitate. Figure 2. Genomic DNA Gel Blot Analysis of CUT1 Hybridizing sequences. Ten micrograms of Arabidopsis wild-type DNA [...] was digested with the indicated restriction enzyme. The blot was hybridized with the complete CUT1 coding region derived from the EST clone T The positions of molecular length markers in kilobases are indicated at left. Obtention d'une plante transgénique 35S-CUT1 de phénotype dépourvue de cires [...] In an attempt to elucidate the function of CUT1, we generated transgenic Arabidopsis plants harboring the binary vector p35s-cut1, in which the complete CUT1 cdna was subcloned in sense orientation behind the cauliflower mosaic virus 35S promoter. The expression of this transgene in Arabidopsis could result in either the constitutive expression of the CUT1 protein or the sense suppression of the expression of the endogenous CUT1 gene, which occurs efficiently when transgenes are transcribed from a strong promoter (Elmayan and Vaucheret, 1996). In our transformation experiment, we obtained 46 kanamycin-resistant Arabidopsis plants, transferred them to soil, and grew them to maturity. Instead of the typical waxy or glaucous appearance of wild-type inflorescence stems, 36 of the transgenic plants had stems with a shiny bright green appearance, indicating the absence of the epicuticular wax layer [...Figure 3...]. Scanning electron microscopy revealed that the surfaces of these stems completely lacked wax crystals...] 14

15 Document 7 Découverte du gène CUT1 d'arabidopsis thaliana codant pour une enzyme nécessaire pour la biosynthèse des cires cuticulaires Figure CUT1-plants display a waxless phenotype and are male sterile. (A) Comparison of the woax load on the stems of wild-type (left) to transgenic 35S-CUT1 (right) plants. In strong light, wilde-type plants appear white [......] In contrast, the stems of transgenic 35S-CUT1 plants [......] have a bright green appearance. (B) 35S-CUT1 plants are sterile, as evidence from siliques failing to develop. A fertile wild-plant is shown at left. Figure 4. Stems of transgenic 35S-CUT1 plants are completely devoid of wax crystals. (A) Scanning electron microscopy of the surface of stems from 35S-CUT1 Plants displaying the waxless phenotype. (B) Stems from wilde-type plants. Bars in (A) and (B) = 10 µm. 15

16 Document 8 Lipase Production in Discontinuous Operation System Using a Candida lipolytica Strain ANA IONIŢĂ, M. MOSCOVICI, AURORA DRĂGOLICI, MIHAELA EREMIA, CĂTĂLINA BUCĂ, RADU ALBULESCU, IOANA PAVEL, MIHAELA CLAUDIA VAMANU Roum. Biotechnol. Lett., Vol. 7, No. 1, 2001, pp Microorganism, culture media and cultivation conditions Candida lipolytica ICCF 214 strain selected previously by screening was used. Liquid medium containing (w/v): glucose (2.0 %), corn steep liquor (1.0 %), yeast extract (0.5 %), Tween 80 (1.0 %), mineral salts (K + and Mg 2+ ) and antifoam agent (mineral oil) have been used for the submerged cultivation. The initial ph of the media was 5. The inoculum was prepared on GYP (glucose - yeast - peptone) medium in Erlenmeyer flasks, incubated at 27 o C for 24 hours. The fermenter was inoculated with 10 % (v/v) of inoculum. The submerged cultivation was performed in a 14 L glass fermenter containing 6 L medium, at 27 o C for 24 h. The culture was variously stirred and aerated during fermentation corresponding to the growth phase of the microorganism. Enzyme assay The activity of the extracellular lipase was assayed in the cell-free liquid, after separation of biomass by centrifugation at 3500 rpm for 20 min. The lipolytic activity was determined according to a modified Willstatter method, on olive oil as substrate. One activity unit was defined as the amount of enzyme which hydrolises the vegetable oil, and thus causes the release of 1 µmole equivalent of carboxyl groups per minute, under the reaction conditions (30 o C, ph = 7.2). Other analytical methods Sugar concentration of the culture was determined using a colorimetric method. Biomass concentration was determined measuring the absorbance of the broth by visible spectrophotometry at 600 nm. 16

17 Document 9 Production d une lipase fongique Résultats expérimentaux Temps (heure) Glucose (g/l) A 600 corrigée Ln (A 600 corrigée) Activité «Lipase» (U/mL) Vitesse %O 2 d'agitation RPM Air Flow (L/min) ,2-1, ,22-1, ,24-1, ,6-0, ,1 0, ,5 3, ,4 0, ,5 3, ,6 0, , ,8 0, ,8 0, , ,8 0, ,7 0, , ,8 0, , ,8 0, ,5 ph [glucose] = f(t) activité lipase = f(t) g/l temps (h) U/mL temps (h) Ln (A600) = f(t) % O2 dissous = f(t) 1,00 0,50 0,00-0,50-1,00-1,50-2, temps (h) % O temps (h) 17

18 Document 10 Suivi de la production de lipase par Candida lipolytica en milieu non renouvelé activité lipase = f(t) U/mL temps (h) temps de préparation du fermenteur 18

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose Méthode OIV-MA-AS311-02 Méthode Type II 1. Définition Le glucose et le fructose peuvent être dosés individuellement par une méthode enzymatique, en vue seulement du calcul du rapport glucose/fructose.

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE THÈME : Des débuts de la génétique aux enjeux actuels des biotechnologies Niveau : Spécialité terminale S TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE EXTRAIT DU BO: Notions et contenus

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction CEC André-Chavanne BIO 3 OS La synthèse des protéines transcription code génétique traduction I. La «Transcription» : de l ADN à l ARNm. L'adresse suivante permet d accéder à une ANIMATION sur la TRANSCRIPTION.

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE CNCURS SUR ÉPREUVES UVERT AUX CANDIDATS TITULAIRES D UN DIPLÔME U TITRE CNFÉRANT LE GRADE DE MASTER U D'UN DIPLÔME U TITRE HMLGUÉ U ENREGISTRÉ AU RÉPERTIRE NATINAL DES CERTIFICATINS PRFESSINNELLES AU NIVEAU

Plus en détail

Exercices sur le thème II : Les savons

Exercices sur le thème II : Les savons Fiche d'exercices Elève pour la classe de Terminale SMS page 1 Exercices sur le thème : Les savons EXERCICE 1. 1. L oléine, composé le plus important de l huile d olive, est le triglycéride de l acide

Plus en détail

1 But de la manipulation

1 But de la manipulation LA DIGESTION ENZYMATIQUE La digestion consiste essentiellement en une transformation chimique que subissent les aliments ingérés sous l'action d'enzymes sécrétés par les glandes digestives. Ces phénomènes

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Département de biologie Page 1 sur 6

Département de biologie Page 1 sur 6 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est

Plus en détail

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Commentaires pour l'évaluation Contenu du cahier de laboratoire Problématique : Le glucose est un nutriment particulièrement important pour le sportif.

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1 TRAVAUX PRATIQUESDE BICHIMIE L1 PRINTEMPS 2011 Les acides aminés : chromatographie sur couche mince courbe de titrage Etude d une enzyme : la phosphatase alcaline QUELQUES RECMMANDATINS IMPRTANTES Le port

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Kit d extraction PicoPure RNA

Kit d extraction PicoPure RNA Isoler des ARN même à partir d une cellule Le kit d extraction PicoPure RNA a été développé pour obtenir une haute qualité des ARNs totaux à partir d un minimum de dix cellules. Le haut rendement obtenu

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

Décodage de l activité neuronale

Décodage de l activité neuronale Décodage de l activité neuronale Neurophysiologie et neuro-prosthétique Musallan et al, 2004 Utiliser les signaux physiologiques pour activer des prothèses distantes, plus ou moins intelligentes Neurophysiologie

Plus en détail

S3-Glycémie et diabète ETUDE DE LA SPECIFICITE DES ENZYMES DIGESTIVES Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener

S3-Glycémie et diabète ETUDE DE LA SPECIFICITE DES ENZYMES DIGESTIVES Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener On trouve des glucides (amidon, glycogène, saccharose) dans de nombreux aliments. Les glycosidases sont des enzymes digestives qui catalysent

Plus en détail

Épreuve écrite de TECHNOLOGIE ET TECHNIQUES BIOLOGIQUES ET BIOCHIMIQUES. Note la plus haute 87 10,37 3,2 4 19 76 10,3 3 4 18

Épreuve écrite de TECHNOLOGIE ET TECHNIQUES BIOLOGIQUES ET BIOCHIMIQUES. Note la plus haute 87 10,37 3,2 4 19 76 10,3 3 4 18 Banque Agro Veto. Session 2011 Rapport sur les concours A TB Épreuve écrite de TECHNOLOGIE ET TECHNIQUES BIOLOGIQUES ET BIOCHIMIQUES Concours Nb cand. Moyenne Ecart type TB ENSA- ENITA la plus basse la

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage I) Qu'est-ce qu'un savon et comment le fabrique-t-on? D'après épreuve BAC Liban 2005 Physique-Chimie dans la cuisine Chapitre 3 1/6 1- En vous

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN.

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN. 8.3.3 Réactifs 1. AD polymérase: La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d AD. Des polymérases qui sont résistantes à la chaleur sont utilisées, telles que la Taq polymérase (Thermus

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE SCIENCES BIOLOGIQUES ET COSMÉTOLOGIQUES U32

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE SCIENCES BIOLOGIQUES ET COSMÉTOLOGIQUES U32 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE SCIENCES BIOLOGIQUES ET COSMÉTOLOGIQUES U32 SESSION 2012 Durée : 3 heures 30 minutes Coefficient : 4 Matériel autorisé : aucun - L usage de la calculatrice est interdite Dès que

Plus en détail

Séquence Diagnostic de pathologies

Séquence Diagnostic de pathologies AT 6 : OBESITE ET RISQUE CARDIO VASCULAIRE Les ENZYMES catalyseurs biologiques sont : des outils de diagnostic des indicateurs de pathologies pour le médecin LE CONTEXTE Monsieur Mangegras consulte le

Plus en détail

Fiche sujet candidat 1/2

Fiche sujet candidat 1/2 Fiche sujet candidat 1/2 Mise en situation et recherche à mener Dans le cytoplasme, la synthèse de protéine constitue l expression de l information génétique contenue dans l ADN. Pour aboutir à cette synthèse

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents Savons : produits, marché et évolution des matières premières Soaps: products, markets and the development of raw materials Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001,

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques D. Gilis Bioinformatique génomique et structurale Faculté des sciences appliquées Université Libre de Bruxelles Objectif: illustrer en quoi

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

ÉPREUVE D'EXERCICES D'APPLICATION 2005 NORD

ÉPREUVE D'EXERCICES D'APPLICATION 2005 NORD sélectivité de la colonne change et R change. ÉPREUVE D'EXERCICES D'PPLICTION 2005 NORD [E1-2005N] EXERCICE N 1 (40 points) ÉNONCÉ 1 mg d'un composé X est dissous dans 100 ml d'eau. On effectue une extraction

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

Kit d extraction PicoPure DNA

Kit d extraction PicoPure DNA Directement à la PCR Le kit PicoPure DNA permet une extraction simple et rapide de l ADN génomique prêt à l utilisation en PCR. Extraire et amplifier l ADN dans le même tube, sans phase d extraction organique

Plus en détail

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Biochimie I Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1 Daniel Abegg Sarah Bayat Alexandra Belfanti Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Laboratoire

Plus en détail

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY)

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) Lise Vézina, technicienne de laboratoire Michel Lacroix, agronome-phytopathologiste Direction de l innovation scientifique et technologique Au Laboratoire

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction "chercher une aiguille dans une meule de foin"? Chercher à repérer un gène particulier

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée.

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Les thérapies ciblées du cancer Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Une thérapie ciblée est un traitement qui agit par un mécanisme spécifique sur des altérations biologiques

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

Chapitre 5 : La transcription. Professeur Joël LUNARDI

Chapitre 5 : La transcription. Professeur Joël LUNARDI Chapitre 5 : La transcription UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 5. La transcription

Plus en détail

Outils de gestion des ressources biologiques

Outils de gestion des ressources biologiques Le Cahier des Techniques de l INRA 2015 (84) N 1 Outils de gestion des ressources biologiques Frédéric Sanchez 1 *, Tou Cheu Xiong 1 Résumé. Les recherches en biologie génèrent un grand nombre d échantillons

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

1 er sujet : ancre GPI et association aux rafts (64 points)

1 er sujet : ancre GPI et association aux rafts (64 points) Université Joseph Fourier - Grenoble I Année 2007-2008 Epreuve de BIO121 1 ère session mai 2008 Durée : 2 heures Les documents, la calculette et le téléphone portable ne sont pas autorisés. Total des points

Plus en détail

La PCR en temps réel

La PCR en temps réel La PCR en temps réel Hôpital La Rabta Tunis 6 juin 2013 Dr Sabine Favre-Bonté Maître de Conférences, Université Claude Bernard Lyon 1 UMR CNRS 5557 Ecologie Microbienne Equipe Multi-résistance environnementale

Plus en détail

Photoactivatable Probes for Protein Labeling

Photoactivatable Probes for Protein Labeling Photoactivatable Probes for Protein Labeling THÈSE N O 4660 (2010) PRÉSENTÉE LE 26 MARS 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES DE BASE LABORATOIRE D'INGÉNIERIE DES PROTÉINES PROGRAMME DOCTORAL EN CHIMIE ET GÉNIE CHIMIQUE

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

Du génotype au phénotype, relation avec l environnement

Du génotype au phénotype, relation avec l environnement Du génotype au phénotype, relation avec l environnement Pré-requis (troisième et seconde) : Chaque individu présente les caractères de l'espèce avec des variations qui lui sont propres. C'est le résultat

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire 5 (semaine 7)

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire 5 (semaine 7) Travaux dirigés de Biologie Moléculaire 5 (semaine 7) Exercice 14 : Phage λ : microscopie électronique Bactériophage T5 attaquant une bactérie E. coli. En haut, à dte : bactériophage T4 injectant son

Plus en détail

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus Journées SFR condorcet Compiègne 8-9 juillet 2015 Projet Hydroseq : UMR FARE-CRRBM Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de

Plus en détail

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Introduction Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Informatique: - stocker les données - éditer les données - analyser les données (computational

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

Master 1 Biologie Santé UE Expression des génomes et transcriptomique. Sujet de : Hélène Dauchel Durée : 2h

Master 1 Biologie Santé UE Expression des génomes et transcriptomique. Sujet de : Hélène Dauchel Durée : 2h Master 1 Biologie Santé UE Expression des génomes et transcriptomique Sujet de : Hélène Dauchel Durée : 2h ****** Les trois questions sont à traitées, elles sont indépendantes : Question 1 : 4 points,

Plus en détail

TP n 1: Initiation au laboratoire

TP n 1: Initiation au laboratoire Centre Universitaire d El-Tarf Institut des Sciences Agronomiques 3 ème année Contrôle de Qualité en Agroalimentaire TP n 1: Initiation au laboratoire Introduction L analyse de la matière vivante au laboratoire

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr. Cursus: 1994: Bac D. 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA

EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr. Cursus: 1994: Bac D. 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr Cursus: 1994: Bac D 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA Mars 2004: thèse Avril 2004 Septembre 2005: Post-Doc Octobre 2005:

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree Oats Autorisation de mise en marché d avoine sans gluten et d aliments contenant de l avoine

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons :

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons : Exercice : La chaptalisation (7points) = 0,25pt donc 28 1 OH 2 C est un alcool primaire. 3 C 6 H 12 O 6 -> 2C 2 H 6 O + 2CO 2 2. 2.1 La stœchiométrie de l équation de la réaction, nous montre qu un mole

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche

Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche Introduction: - Réponse d un animal à l expérimentation (diapo 1) Facteurs environnementaux et propres à l animal - Notion d animal standardisé

Plus en détail

Portrait du Groupe Roquette

Portrait du Groupe Roquette Portrait du Groupe Roquette «Servir les femmes et les hommes en offrant le meilleur de la nature» Vision Devenir, sur des marchés identifiés, un acteur leader à l échelle mondiale en solutions et produits

Plus en détail

Annex QUESTIONNAIRE FOR THE TESTING OF THE GUIDANCE ON RISK ASSESSMENT OF LIVING MODIFIED ORGANISMS

Annex QUESTIONNAIRE FOR THE TESTING OF THE GUIDANCE ON RISK ASSESSMENT OF LIVING MODIFIED ORGANISMS Annex QUESTIONNAIRE FOR THE TESTING OF THE GUIDANCE ON RISK ASSESSMENT OF LIVING MODIFIED ORGANISMS GENERAL INFORMATION ABOUT THE TESTING Q1. These results are being submitted on behalf of a: Q2. When

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v2 Date : 23 July 2013 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax:

Plus en détail

Protéger la qualité du produit par un suivi microbiologique en temps réel

Protéger la qualité du produit par un suivi microbiologique en temps réel Kits d ATP-métrie de nouvelle Génération pour le suivi de l activité Microbiologique dans l industrie chimique : Peinture, enrobage, latex, émulsion de polymères Protéger la qualité du produit par un suivi

Plus en détail

Valorisation des produits fonctionnels d origine marine. 22 mars 2011 beatrice.housez@biofortis.fr

Valorisation des produits fonctionnels d origine marine. 22 mars 2011 beatrice.housez@biofortis.fr Valorisation des produits fonctionnels d origine marine 22 mars 2011 beatrice.housez@biofortis.fr Introduction Co-produits fonctionnels marins co-produits ayant des propriétés particulières bénéfiques

Plus en détail

Les principes du sequençage haut-débit

Les principes du sequençage haut-débit Les principes du sequençage haut-débit Mardi 23 avril 2013 Dr H. EL HOUSNI Organisation Génomique Podhala'et'al.'Trends'in'genetics'2012' Costa V et al. J BioMed BioTech 2010 32 ans Costa V et al. J BioMed

Plus en détail

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN Numéro de PNF: 08.03.009 Version: f2.0 Remplace: 8.3.009 f1.0 Catégorie: Manipulation et documentation du matériel Tissu

Plus en détail