TD 2: AFCM Analyse Factorielle des Correspondances Multiples

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD 2: AFCM Analyse Factorielle des Correspondances Multiples"

Transcription

1 TD 2: AFCM Analyse Factorielle des Correspondances Multiples 1 Questions de cours 1. Rappeler les objectifs d une AFCM. Définir la ressemblance entre deux individus, entre deux variables, entre deux modalités de deux variables différentes (exemple: +65 ans et les retraités), et entre deux modalités de la même variable (exemple: entre les plus de 60 ans et les plus de 65 ans). 2. Lors d un stage en entreprise, l objectif est de traiter les résultats d une enquête (par exemple sur les habitudes de voyage des bretons) comprenant une trentaine de questions (variables qualitatives). Dans un premier temps, l analyse commence comme toujours par des statistiques descriptives. On décide alors de réaliser des tableaux croisés entre les différentes variables qualitatives (on se demande par exemple quels sont les CSP qui partent en camping, à l hôtel...). Comment choisir les variables des tableaux croisés à réaliser? 3. Dans une enquête, je dispose à la fois de variables quantitatives (5 vars) et qualitatives (30 vars). Comment analyser simultanément ces variables de nature différente? 2 AFCM sur des données bancaires Le jeu de données contient 68 clients d un organisme de crédit ayant souscrit un crédit à la consommation. Les 11 variables qualitatives et les modalités associées à cet exemple sont les suivantes: Marché : rénovation d un bien (appartement, maison), voiture, scooter, moto, mobilier-ameublement, side-car, île. Cette variable indique le bien pour lequel les clients ont réalisé un emprunt. Apport : oui, non. Cette variable indique si les clients possèdent un apport personnel avant de réaliser l emprunt. Un apport personnel représente une garantie pour l organisme de crédit. Impayé : 0, 1 ou 2, 3 et plus. Cette variable indique le nombre d échéances impayées par le client, soit le nombre de fois où il n a pas réussi à rembourser son emprunt. Taux d endettement : 1 (faible), 2, 3, 4 (fort). Cette variable indique le niveau d endettement du client. Le taux d endettement est calculé comme le rapport entre les charges (ensemble des dépenses) et le revenu. Ce taux a été discrétisé en 4 classes. Assurance : sans assurance, AID (assurance invalidité et décès), AID + Chômage, Senior (pour les plus de 60 ans). Cette variable indique le type d assurance à laquelle le client a souscrit. Famille : union libre (concubinage), marié, veuf, célibataire, divorcé, pacsé. Enfants à charge : 0, 1, 2, 3, 4 et plus, 8. Logement : propriétaire, accédant à la propriété (personne qui n a pas encore fini de rembourser son emprunt immobilier), locataire, logé par la famille, logé par l employeur. Profession : ouvrier non qualifié, ouvrier qualifié, retraité, cadre moyen, cadre supérieur, ministre. Intitulé : M, Mme, Melle. Age : 20 (18 à 29 ans), 30 (30 à 39), 40 (40 à 49), 50 (50 à 59), 60 et plus. Le but de cette étude est de caractériser la clientèle de l organisme de crédit. Nous voulons dans un premier temps mettre en évidence différents profils de comportements bancaires, c est-à-dire effectuer une typologie des individus. Nous voulons ensuite étudier la liaison entre la signalétique et les principaux facteurs de variabilité des profils de comportements bancaires (i.e. caractériser les clients aux comportements particuliers). 1. Importer le fichier "creditmaster.csv". 1

2 2. Avant de commencer l analyse, on peut remarquer qu il y a une modalité mqt correspondant à une valeur manquante. Cette modalité correspond à l individu 68. Nous décidons donc de supprimer cet individu (qui correspond à une erreur dans le fichier). credit=credit[-68,] summary(credit) Attention la modalité manquante mqt correspond toujours à un niveau pour chacune des variables, il faut alors la supprimer: for (i in 1:ncol(credit)) credit[,i] <- factor(as.character(credit[,i])) 3. Que faut-il regarder avant de commencer une AFCM? Que faire de la modalité "side-car" de la variable Marché? 4. Réaliser l analyse permettant de répondre à la problématique. help(mca) res.mca=mca(credit[,],...) 5. Commenter les résultats concernant les valeurs propres et pourcentages d inertie (nombre de valeurs propres non nulles, nombre d axes retenus, pourcentages d inertie du premier plan factoriel...). res.mca$eig barplot(res.mca$eig[,1]) 6. Commenter: aa=as.factor(rep(1:10,each=100)) bb=cbind.data.frame(aa,aa,aa,aa,aa,aa,aa,aa,aa,aa) colnames(bb)=paste("a",1:10,sep="") res=mca(bb) res$eig[1:10,] 7. Commenter globalement l analyse, quelles sont les grandes tendances qui se dégagent? Si les graphiques ne vous plaisent pas, regarder:?plot.mca et effectuer des représentations séparées des individus et des variables. 8. Etude des variables: quelles sont les variables les plus liées à l axe 1? à l axe 2? #CTR ou rapport des corrélations ctr <- res.mca$var$contrib variable=null nbvar=5 for (i in 1:nbvar) {variable=c(variable,rep(names(credit)[i],length(levels(credit[,i]))))} tapply(ctr[,1],variable,sum)# somme par variable des CTR sur l axe 1 tapply(ctr[,1],variable,sum)*nbvar*res.mca$eig[1,1] # Rap. de Cor par rapport à l axe 1. # ou plus général: variable=rep(colnames(credit[,1:nbvar]),unlist(lapply(credit[,1:nbvar],nlevels))) CTR = aggregate(res.mca$var$contrib,by=list(factor(variable)),fun=sum) 9. (Bonus) Effectuer l analyse de variance pour retrouver les résultats. 2

3 10. Etude des modalités: quelles sont les modalités qui contribuent le plus à la création du premier axe? du deuxième? Ces modalités sont-elles situées forcément aux extrémités du graphique? Commenter la qualité de représentation de ces modalités: les résultats obtenus vous semblent-ils surprenants? res.mca$var 11. Interpréter la proximité entre la modalité "Senior" de la variable Assurance et "Rénovation" de la variablemarché. Revenir aux données brutes pour confirmer votre interprétation. table(credit[,"assurance"],credit[,"marche"]) 12. Construire le tableau des pourcentages en ligne puis des pourcentages en colonne et commenter. 13. Commenter le tableau des contributions aux Chi2. Test <- chisq.test(table(credit[,"assurance"],credit[,"marche"])), correct=false) Test$expected # Expected Counts round(test$residuals^2, 2) 14. Interpréter la proximité entre les modalités "Impayé 3 et plus" et "AID+chomage". 15. Interpréter la position des modalités de la variable Apport. 16. Variables supplémentaires: On ne dispose pas de la contribution, est-ce normal? A quoi correspond la valeur test? res.mca$quali.sup Représenter les individus sur le premier plan factoriel et colorier les individus par âge. Interpréter la position de la modalité "logé par la famille". 17. Remarque: il est intéressant de revenir aux données brutes pour analyser encore plus finement la proximité entre deux modalités qui vous intéressent particulièrement. 18. Décrire de manière automatique les axes: dimdesc(res.mca) 3

4 3 AFCM des cétacés baleines à fanons (1) Baleines à fanons baleines grises (2) baleines à bosse (3) Physeteroidea cachalots (4) baleines à bec (5) dauphins (6) Baleines à dents Delphinoidea marsouins (7) belougas (8) Platanistoidea dauphins d eau douce (9) Figure 1: Classification des cétacés d après Grasse Le fichier cetaces.txt contient les observations sur 36 cétacés de 15 variables qualitatives : 1. Cou (absent, présent) 2. Forme de la tête (cylindrique, conique, front incurvé, globulaire, plat, convexe) 3. Taille de la tête (grosse, moyenne) 4. Bec (aucun, grand, étroit et court, étroit et long) 5. Nageoire dorsale (aucune, triangulaire, falciforme, falciforme arrière) 6. Palmes (petites, larges et courtes, moyennes, longues et étroites) 7. Dents (sur machoire inférieure, sur les deux, sans dent et long fanon, sans dent et mince fanon, sans dent et large fanon) 8. Sillon de la gorge (absent, petit, grand) 9. Event (à gauche, à droite, vertical, vertical avec 2 trous) 10. Couleur (ventre plus clair que le dos, noirâtre, sans pigmentation, taché, sans) 11. Vertèbres cervicales (libres, partiellement ou totalement soudées) 12. Os lacrymaux et jugulaires (forment un pièce, sont indépendants, absents) 13. Os de la tête (symétrique, faiblement asymétriques, asymétriques, fortement asymétriques, absents) 14. Habitat (rivières, mers tempérés et chaudes, mers froides, côtes, variable) 15. Alimentation (calmars, poissons, phoques, planctons) 4

5 Figure 2: Baleine à bosse Figure 3: Marsouin La première colonne du tableau cetaces.txt contient le groupe de classification auquel l individu appartient et ne fait pas partie des variables à analyser. Nous allons essayer d analyser ce tableau selon trois niveaux : vérification de la séparation des individus selon la classification ; interprétation des axes par variable (et non pas par modalité) ; relations entre modalités. 3.1 Vérification de la classification Quel est le type de graphique à faire? En retenant les 3 premiers axes, vérifier la séparation des baleines à fanons, des platanistoidea, des physeteroidea et des delphinoidea. Remarquer qu il est difficile de bien séparer les physeteroidea et les delphinoidea. Créer une variable qualitative à 4 modalités "classif": Fanons, Physeteroidea, Delphinoidea et Platanistoidea Essayer d obtenir un graphique "propre" (utiliser les options invisibles, habillages de plot.mca...), ou reconstruire les graphiques "à la main" en rajoutant toutes les options possibles titre, libellé des axes, vous pouvez aussi remettre les pourcentages d inertie...: cetaces.acm=mca(cetaces,...) plot(cetaces.acm,...) #Ou, plot(cetaces.acm$ind$coord[,1],cetaces.acm$ind$coord[,2],type="n",xlab="axe_1",...) text(cetaces.acm$ind$coord[,1],cetaces.acm$ind$coord[,2],col=as.numeric(classif)) Comme on s intéresse aux 3 premiers axes, on peut aussi réaliser un graphique en 3 dimensions: 5

6 library(scatterplot3d) scatterplot3d(cetaces.acm$ind$coord[,1],cetaces.acm$ind$coord[,2],cetaces.acm$ind$coord[,3],color=as.numeric(classif)) Quand deux baleines se ressemblent, vous pouvez revenir aux données brutes pour confirmer votre interprétation: cetace[6:7,] 3.2 Interprétation des axes par variable Quelles sont les variables les plus importantes? Quelles sont les variables qui permettent de séparer les baleines à fanons? Quelles sont les variables qui permettent de séparer les platanistoidea? 3.3 Interprétation des axes par modalité Donner un sens aux axes 1 et 2 à l aide des modalités. 6

TD 2: AFCM Analyse factorielle des correspondances multiples

TD 2: AFCM Analyse factorielle des correspondances multiples TD 2: AFCM Analyse factorielle des correspondances multiples 1 Questions de cours 1. Rappeler les objectifs d une AFCM. Définir la ressemblance entre deux individus, entre deux variables, entre deux modalités

Plus en détail

3. ACM Analyse des Correspondances Multiples

3. ACM Analyse des Correspondances Multiples 3. ACM Analyse des Correspondances Multiples Analyse des Correspondances Multiples - ACM 1 Plan 1. Exemples, problématique 2. Le tableau de données étudié 3. Principe d une ACM 4. L ajustement des deux

Plus en détail

Les 66 clients qui ont un crédit de consommation dans un organisme de crédit 10. Obs Marche Apport Impaye Assurance Endettement Famille

Les 66 clients qui ont un crédit de consommation dans un organisme de crédit 10. Obs Marche Apport Impaye Assurance Endettement Famille Les 66 clients qui ont un crédit de consommation dans un organisme de crédit 10 Obs Marche Apport Impaye Assurance Endettement Famille 1 Renovation pas_apport Imp_0 AID End_1 Union libre 2 Renovation pas_apport

Plus en détail

Analyse de données multidimensionnelles

Analyse de données multidimensionnelles Analyse de données multidimensionnelles M1 Statistique et économétrie, 2014 Projet - V. Monbet Le projet est composé de deux parties indépendantes. Les données sont disponibles sur la page web du cours.

Plus en détail

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES Enquête complémentaire mentaire de mars 2009 LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES présentée par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mercredi 22 juillet 2009 -

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JANVIER 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

L analyse des correspondances et ses applications en recherche marketing. MONSUG mai 2015

L analyse des correspondances et ses applications en recherche marketing. MONSUG mai 2015 L analyse des correspondances et ses applications en recherche marketing MONSUG mai 2015 Contenu Mise en contexte et exemple d application L analyse des correspondances multiples (ACM) L ACM et la segmentation

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2011 149

Le surendettement des ménages 2011 149 NORD-PAS-DE-CALAIS 149 Région Nord-Pas-de-Calais en chiffres Surendettement Données 2011 22 409 dossiers déposés 697 dossiers pour 100 000 habitants a) Endettement : 30 689 euros b) Contexte socio-économique

Plus en détail

L analyse en composantes principales en pratique

L analyse en composantes principales en pratique L analyse en composantes principales en pratique Après avoir vu sa formalisation mathématique dans le module précédent, on s intéresse ici à l utilisation pratique de l ACP. 1 Objectifs L objectif de l

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING

CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING SÉLECTION DES RISQUES PRÉVISION DES DÉFAUTS SUIVI ET CONTRÔLE Pierre-Louis GONZALEZ Différents types de

Plus en détail

Analyse des Données. Questions de cours. Exercice n o 1. Examen terminal - Durée 3h

Analyse des Données. Questions de cours. Exercice n o 1. Examen terminal - Durée 3h I.U.T de Caen STID 2ème année Département STID Année Universitaire 2002-2003 Responsable de cours : Alain LUCAS Seule la calculatrice type collège est autorisée. Seul le cours est autorisé. On rappelera

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pourquoi et

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Maîtriser son endettement sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

L immobilier vu par différentes générations de Français

L immobilier vu par différentes générations de Français L immobilier vu par différentes générations de Français Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : I&E Consultants & ORPI Échantillon : 1000 personnes, constituant un

Plus en détail

p e r s o n n e l solidaire

p e r s o n n e l solidaire Le m i c r o c r é d i t p e r s o n n e l solidaire du Fonds Social Juif Unifié Dossier de demande de prêt Cachet de la structure accompagnante : FSJU Comm - Illustration : Hephez Nom et prénom de l accompagnant(e)

Plus en détail

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE DE FRANCE A Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE 1- Objet de la demande : O Allocation de solidarité O Allocation à durée déterminée O Allocation adulte ou enfant handicapé

Plus en détail

Analyse de données M1 Statistique et économétrie - 2013 V. Monbet Analyse factorielle des correspondances

Analyse de données M1 Statistique et économétrie - 2013 V. Monbet Analyse factorielle des correspondances Analyse de données M1 Statistique et économétrie - 2013 V. Monbet Analyse factorielle des correspondances A travers ce TD, nous allons apprendre à mettre en oeuvre l analyse factorielle des correspondances.

Plus en détail

Le Sphinx Millenium Modes opératoires d'analyse de données Traitements et analyses avec Le Sphinx Plus²

Le Sphinx Millenium Modes opératoires d'analyse de données Traitements et analyses avec Le Sphinx Plus² Le Sphinx Millenium Modes opératoires d'analyse de données Traitements et analyses avec Le Sphinx Plus² Le Sphinx Développement Parc Altaïs 74650 CHAVANOD Tél : 33 / 4.50.69.82.98. Fax : 33 / 4.50.69.82.78.

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE Prêts complémentaires en vue de l achat / la construction / la réalisation de travaux visant à augmenter l efficacité énergétique d un logement / l installation d un système d épuration individuelle /

Plus en détail

DEMANDE D INSCRIPTION LYCEE

DEMANDE D INSCRIPTION LYCEE CLASSE NOM : Prénom : Tél mobile : / / / Email : @ Classe demandée : Redoublement : oui non Affelnet : oui DEMANDE D INSCRIPTION LYCEE Dossier reçu le : / / par : Dossier enregistré le : / / par : Reçu

Plus en détail

PROJET EXCEL ICN1. Année 2009-2010. Sujet : Elaboration d un programme complet

PROJET EXCEL ICN1. Année 2009-2010. Sujet : Elaboration d un programme complet PROJET EXCEL ICN1 Année 2009-2010 Sujet : Elaboration d un programme complet A réaliser en groupes de 4 ou 5 étudiants imposés par les enseignants (aucun changement ne sera accepté) La liste des groupes

Plus en détail

Compte bancaire ou assurance vie? 5. Amortissement direct ou indirect?

Compte bancaire ou assurance vie? 5. Amortissement direct ou indirect? 92 LE GUIDE FINANCIER DU PROPRIÉTAIRE Compte bancaire ou assurance vie? La décision de prendre un compte bancaire dépendra du profil du client et de ses besoins. Par exemple, si l emprunteur est célibataire

Plus en détail

Marketing Data Set: Follow-Up to Purchases of a Consumer Panel

Marketing Data Set: Follow-Up to Purchases of a Consumer Panel Marketing Data Set: Follow-Up to Purchases of a Consumer Panel Typologie des consommateurs et Mesure de la loyauté/fidélité Stéphanie Ledauphin-Menard, Sébastien Lê Face aux problèmes de pouvoir d achat

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

La structure de la base de données et l utilisation de PAST. Musée Royal de l Afrique Centrale (MRAC Tervuren)

La structure de la base de données et l utilisation de PAST. Musée Royal de l Afrique Centrale (MRAC Tervuren) La structure de la base de données et l utilisation de PAST La structure de la base de données données originales SPÉCIMENS Code des spécimens: Identification des spécimens individuels. Dépend du but de

Plus en détail

TYPOLOGIE DES SEJOURS EN RIVIERA COTE D AZUR

TYPOLOGIE DES SEJOURS EN RIVIERA COTE D AZUR TYPOLOGIE DES SEJOURS EN RIVIERA COTE D AZUR Base enquête clientèle avion 2002-2007 Espace littoral hors montagne, séjours loisirs hors affaires et résidences secondaires Octobre 2008 Contact BVA Jean

Plus en détail

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction»

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Partenariat entre la Mutuelle de l Armée de l Air et la Banque Française Mutualiste BANQUE FRANCAISE MUTUALISTE Profession

Plus en détail

TD de Statistiques - Séance N 2

TD de Statistiques - Séance N 2 TD de Statistiques - Séance N 2 1 Travail sur des variables catégorisées avec Excel 1.1 Quelques commandes d'excel utiles pour la saisie de données Saisie "assistée" ou non : utilisez le menu :Fichier

Plus en détail

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes sphinx50frversion4.doc 1 Les trois stades du SPHINX sont ceux que comporte habituellement toute enquête d opinion: Elaboration du questionnaire (fiche outil

Plus en détail

www.axenergie.eu Axenergie

www.axenergie.eu Axenergie Le prêt Axenergie Améliorez votre confort et découvrez l éco bonheur AXENERGIE, en partenariat avec FRANFINANCE vous propose le prêt AXENERGIE pour financer votre installation chauffage / eau chaude sanitaire

Plus en détail

DEMANDE d ENTRAIDE. Dossier confidentiel. Nom :... Prénom :... Adresse :... ... CP :... Ville :... Téléphone :... Portable :...

DEMANDE d ENTRAIDE. Dossier confidentiel. Nom :... Prénom :... Adresse :... ... CP :... Ville :... Téléphone :... Portable :... DEMANDE d ENTRAIDE CE : A l initiative de l Agence Dossier confidentiel A l initiative du demandeur Nom :...................................... Prénom :............................... Adresse :...................................................................................

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES QUESTIONS / REPONSES Peut-on tout acheter avec un crédit personnel? Oui, dans la mesure où le montant du crédit correspond à votre besoin. Jusqu à 75000 maximum, votre prêt personnel peut répondre à tous

Plus en détail

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Connaissance du dispositif Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Affiche dans un centre d aide sociale Affiche dans une agence bancaire Panneau

Plus en détail

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement 6a, rue du Verdon 67100 STRASBOURG Téléphone : 0800 747 900 Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement Le Fonds Départemental de Compensation du Handicap s adresse

Plus en détail

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement 6a, rue du Verdon 67100 STRASBOURG Téléphone : 0800 747 900 Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement Le Fonds Départemental de Compensation du Handicap s adresse

Plus en détail

Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités. UFC-Que Choisir de Redon

Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités. UFC-Que Choisir de Redon Distribution du crédit consommation en magasin : les établissements discrédités UFC-Que Choisir de Redon 1 Introduction Rappel : notre enquête de début 2009 73 associations locales de l UFC-Que Choisir

Plus en détail

Comment réagir en cas de perte de revenus?

Comment réagir en cas de perte de revenus? NOVEMBRE 2014 N 12 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment réagir en cas de perte de revenus? Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Cours de Statistiques

Cours de Statistiques Cours de Statistiques Romain Raveaux 1 1 Laboratoire L3I Université de La Rochelle romain.raveaux01 at univ-lr.fr Octobre 24-11, 2008 1 / 35 Sommaire 1 Quelques Rappels 2 numériques Relations entre deux

Plus en détail

Analyse en composantes principales (ACP)

Analyse en composantes principales (ACP) Analyse en composantes principales (ACP) François Husson Laboratoire de mathématiques appliquées - Agrocampus Rennes husson@agrocampus-ouest.fr 1 / 31 Quel type de données? L ACP s intéresse à des tableaux

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL

ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES Association régie par la loi du 1er juillet 1901 18 avenue Léon Gaumont Valmy 133 75 977 PARIS Cedex 20 Télécopie : 01.57.53.22.12

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

Toute demande incomplète ne sera pas prise en considération.

Toute demande incomplète ne sera pas prise en considération. demande de logement N oubliez pas de joindre s justifi catifs demandés en page 5 Toute demande incomplète ne sera pas prise en considération. Cadre réservé à l organisme Date Nom Prénom Dossier n Siège

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT. Rendez-vous sur notre site : www.entrepriseshabitat.com. Emprunteur : Employeur : N de dossier : Date de réception du dossier :

DEMANDE DE PRÊT. Rendez-vous sur notre site : www.entrepriseshabitat.com. Emprunteur : Employeur : N de dossier : Date de réception du dossier : Cadre réservé à Entreprises-Habitat Emprunteur : Employeur : N de dossier : Date de réception du dossier : Dossier à retourner à : DEMANDE DE PRÊT Rendez-vous sur notre site : www.entrepriseshabitat.com

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

ASSURANCE DES EMPRUNTEURS

ASSURANCE DES EMPRUNTEURS ASSURANCE DES EMPRUNTEURS POINTS FORTS DE CSF ASSURANCE EMPRUNTEURS - Une couverture des risques spécifiques de tous les métiers du service public - Une couverture des sports à risque pratiqués à titre

Plus en détail

DEMANDE DE PRET. NOM :...Prénom :... Collectivité :...Code Collectivité :.

DEMANDE DE PRET. NOM :...Prénom :... Collectivité :...Code Collectivité :. DEMANDE DE PRET NOM :...Prénom :... Code tiers :... Collectivité :...Code Collectivité :. - Montant : de 400 à 6000 - Durée : de 12 à 48 Mois - Taux : entre 0% et 2,50% (en fonction de la catégorie de

Plus en détail

www.axenergie.eu AXENERGIE

www.axenergie.eu AXENERGIE LE PRÊT AXENERGIE Améliorez votre confort et découvrez l éco bonheur AXENERGIE, en partenariat avec FRANFINANCE vous propose le prêt AXENERGIE pour financer votre installation chauffage / eau chaude sanitaire

Plus en détail

SEMIN. Analyses factorielles avec R. Elisabeth MORAND INED

SEMIN. Analyses factorielles avec R. Elisabeth MORAND INED SEMIN Analyses factorielles avec R Elisabeth MORAND INED SEMIN R du MNHN 10 Décembre 2009 E. Morand 10 Décembre 2009 INED 1 / 42 Part I Analyse en Composantes Principales : ACP 2 / 42 Sommaire 1 Introduction

Plus en détail

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le scoring

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le scoring ESSEC Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le scoring Les méthodes d évaluation du risque de crédit pour les PME et les ménages Caractéristiques Comme les montants des crédits et des

Plus en détail

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice :

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom du demandeur : Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, le mini-prêt qui vous aide à rebondir Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom de l instructeur : Coordonnées de l

Plus en détail

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Vincent Jalby Septembre 2012 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution?

Le regroupement de crédits, la solution? JANVIER 2014 N 28 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le regroupement de crédits, la solution? Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Analyse de données. [Tapez le sous-titre du document] ANALYSE DE DONNEES 2011 2012. ANALYSE DE DONNEES Page 1 LICENCE 3 SCIENCES ECONOMIQUES

Analyse de données. [Tapez le sous-titre du document] ANALYSE DE DONNEES 2011 2012. ANALYSE DE DONNEES Page 1 LICENCE 3 SCIENCES ECONOMIQUES 2011 2012 ANALYSE DE DONNEES 2011 2012 LICENCE 3 SCIENCES ECONOMIQUES COURS DE M. THIERRY BLAYAC Analyse de données [Tapez le sous-titre du document] ANALYSE DE DONNEES Page 1 H34VEN Cours pour Licence

Plus en détail

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Université de Perpignan - IUT de Carcassonne Vivien ROSSI Année 2006/2007 IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Ce document est tiré du site : http ://www.stat.ucl.ac.be/ispersonnel/lecoutre/stats/spad/

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité.

Ce rêve est devenu réalité. Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Vulnérabilité énergétique Logement et déplacements. Méthodologie du travail avec l OPAC 38. 12 juin 2014

Vulnérabilité énergétique Logement et déplacements. Méthodologie du travail avec l OPAC 38. 12 juin 2014 Vulnérabilité énergétique Logement et déplacements Méthodologie du travail avec l OPAC 38 12 juin 2014 Rappel : Première approche Vulnérabilité énergétique : > 10 % des revenus d un foyer pour les dépenses

Plus en détail

Dossier de demande de SECOURS REMBOURSABLES En partenariat avec le Crédit Municipal de Bordeaux

Dossier de demande de SECOURS REMBOURSABLES En partenariat avec le Crédit Municipal de Bordeaux Dossier de demande de SECOURS REMBOURSABLES En partenariat avec le Crédit Municipal de Bordeaux 1) Renseignements généraux : Nom : Prénom : Code tiers : Nom collectivité : Code collectivité : Merci de

Plus en détail

PIM Séjours d enfants

PIM Séjours d enfants PIM Séjours d enfants Les prestations d action sociale sont des prestations à caractère facultatif. Il résulte de ce principe qu elles ne peuvent être accordées que dans la limite des crédits prévus à

Plus en détail

ACM DE L EXEMPLE «TASTE»

ACM DE L EXEMPLE «TASTE» ACM DE L EXEMPLE «TASTE» AVEC SPAD (VERSION 7.4) BRIGITTE LE ROUX 1 ET PHILIPPE BONNET 2 UNIVERSITE PARIS DESCARTES 1 INTRODUCTION... 2 2 POUR DÉMARRER... 2 2.1 Ouverture du projet archivé TasteMCA_fr...

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

L analyse des données statistiques

L analyse des données statistiques L analyse des données statistiques Public : Les cadres devant analyser des données quantitatives et qualitatives Objectif : Apprendre, en utilisant principalement Excel : - à traiter des données provenant

Plus en détail

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste Premier emprunteur Renseignements Personnels Demandeur Prénom et nom de famille Date de naissance (jjmm aaaa) État civil Célibataire Divorcé(e) Conjoint de fait Marié(e) Séparé(e) Veuf(ve) Nombre de personne

Plus en détail

ACTION SANITAIRE et SOCIALE. Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat

ACTION SANITAIRE et SOCIALE. Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat 1 Vous-même (le demandeur) ACTION SANITAIRE et SOCIALE Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat Document à remettre à votre CMCAS Madame Monsieur

Plus en détail

Partie 1 : Étude des caractéristiques d un ensemble d hôtels

Partie 1 : Étude des caractéristiques d un ensemble d hôtels Analyse de données M1 Statistique et économétrie - 2012 V. Monbet Classification Partie 1 : Étude des caractéristiques d un ensemble d hôtels Le fichier hotels.csv contient des caractéristiques liées au

Plus en détail

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 22 Novembre 2013 - Valérie Rousvoal Direction Etudes Commerciales Sommaire de la rencontre Présentation de la Caisse d épargne Rhône Alpes Présentation

Plus en détail

ASIA Aide au logement étudiant

ASIA Aide au logement étudiant ASIA Aide au logement étudiant Les prestations d action sociale sont des prestations à caractère facultatif. Il résulte de ce principe qu elles ne peuvent être accordées que dans la limite des crédits

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Déclarer vos revenus

NOTICE TELESERVICES : Déclarer vos revenus NOTICE TELESERVICES : Déclarer vos revenus Sommaire SOMMAIRE... 1 OBJET DE LA NOTICE... 2 A QUI S ADRESSE CETTE NOTICE?... 2 PRE-REQUIS... 2 LE GUIDE PAS A PAS POUR SAISIR VOTRE DECLARATION DES REVENUS...

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

STATISTIQUES DESCRIPTIVES

STATISTIQUES DESCRIPTIVES STATISTIQUES DESCRIPTIVES ORGANISATION DES DONNÉES Etude de population 53 784 56 28 4 13 674 8375 9974 60 Consommation annuelle du lait Dossier n 1 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu

Plus en détail

Statistique Descriptive I (M1102)

Statistique Descriptive I (M1102) Illustration du cours de Statistique Descriptive I (M1102) Année scolaire 2013/2014 Université de Perpignan Via Domitia, IUT STatistique et Informatique Décisionnelle (STID) Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Qui mange quoi? Filtrer avec des fanons

Qui mange quoi? Filtrer avec des fanons Filtrer avec des fanons Malgré leur taille gigantesque, les baleines se nourrissent de petites proies : du krill ou des petits poissons qu elles piègent à travers leurs fanons. Ces «peignes» peuvent faire

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? 09/02/2015 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe pas, il est

Plus en détail

DEMANDE DE PRET. NOM :... Prénom :... Collectivité :... Code Collectivité :.

DEMANDE DE PRET. NOM :... Prénom :... Collectivité :... Code Collectivité :. DEMANDE DE PRET NOM :... Prénom :... Code tiers :... Collectivité :... Code Collectivité :. - Montant : de 400 à 6000 - Durée : de 12 à 48 Mois - Taux : entre 0% et 2,50% (en fonction de la catégorie de

Plus en détail

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97).

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10 Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). 1. Reconstituez le projet d étude établi au préalable en mentionnant : l objectif, les informations recherchées, la taille

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste Premier emprunteur renseignements personnels Demandeur Prénom et nom de famille Date de naissance (jjmm aaaa) État civil Célibataire Divorcé(e) Conjoint de fait Marié(e) Séparé(e) Veuf(ve) Nombre de personne

Plus en détail

Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement

Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement Le Gouvernement wallon a décidé de supprimer le bonus logement. A partir du 1 er janvier 2016, cette réduction d'impôt sur le crédit hypothécaire,

Plus en détail

Document n 1 : Le budget familial Les dépenses et les revenus

Document n 1 : Le budget familial Les dépenses et les revenus Document n 1 : Le budget familial Les dépenses et les revenus Recopiez la définition du mot «budget» du dictionnaire : Voici les définitions des trois catégories de dépenses possibles : -Dépenses courantes

Plus en détail

L utilisation des statistiques lors de mon stage de. Tuteur pédagogique : M. Coquet

L utilisation des statistiques lors de mon stage de. Tuteur pédagogique : M. Coquet L utilisation des statistiques lors de mon stage de 2nde année à l ENSAI. Réalisée par Ingé Julien Maître de stage : Mme Piercourt-Jost Tuteur pédagogique : M. Coquet PLAN : I) Le stage II) Méthodes M

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr DEMANDE DE PRÊT 2015

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE 1 sur 7 Vous avez émis le souhait d obtenir une réponse d un professionnel contrôlé exerçant une activité réglementée. De la véracité et de l exactitude de vos réponses à ce questionnaire dépendra de la

Plus en détail

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale :

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale : 2012-1 MERCI DE REMETTRE VOTRE DOSSIER COMPLET A LA SECTION CONSULAIRE DE L AMBASSADE SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT (TEL. 44 02 17 34) AU PLUS TARD LE 30 SEPTEMBRE 2012 Documents à fournir quelle que soit

Plus en détail

Prospectus Crédit à la consommation

Prospectus Crédit à la consommation Prospectus Crédit à la consommation Prêt à tempérament Credit Europe Crédit fixe (Direct) Credit Europe Crédit Confort (Indirect) Avec Credit Europe Bank, c est aussi simple que ça! Prospectus Crédits

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail