Descriptions d emploi pour votre campagne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Descriptions d emploi pour votre campagne"

Transcription

1 Descriptions d emploi pour votre campagne L équipe au centre d une campagne électorale ces personnes à qui le candidat peut se fier jusqu à la victoire est probablement l un des éléments les plus importants de toute organisation de campagne. Même si chaque campagne est unique, et engendre des besoins différents pour l organisation, il y a certains postes clés qui doivent être pourvus, peu importe que la campagne soit importante ou plus humble. Certaines campagnes peuvent être assez petites pour qu une personne assume deux fonctions. Notre vidéo de formation établit six postes clés sans oublier qu il n y a pas de campagne sans candidat. Les postes qui restent peuvent être pourvus lorsque la campagne s accélère et que des personnes compétences ont été identifiées. Le candidat Description d emploi : Le candidat est la personne qui offre de devenir député. Cette personne, préférablement, doit avoir une très bonne réputation, une excellente connaissance des politiques et être une bonne communicatrice devant différents groupes. Les candidats ne devraient gérer rien d autre que leurs propres dossiers. Idéalement, aucun des candidats ne devrait passer de temps à enregistrer des données, assister à des réunions d ordre technique et encadrer du personnel de campagne ou des bénévoles. Le candidat ne devrait se concentrer que sur les rencontres avec les électeurs. Parle au nom du Parti et fait campagne auprès des électeurs et des médias. Se prépare en vue des activités prévues par son adjoint exécutif. Passe tout son temps libre à rencontrer les électeurs et à échanger avec eux. Participe à des activités de financement principalement avec des donateurs importants. Apprend rapidement les politiques et les enjeux du jour. Établit des relations et reçoit l appui de personnalités publiques clés de la communauté.

2 Prend la parole à toutes les réunions publiques et devant des militants et des groupes de défense, etc. Fait rapport directement au directeur de campagne. Le noyau central de l équipe : 1. Le directeur de campagne Après le candidat, le directeur de campagne est le membre de l équipe le plus important. Le candidat ne devrait jamais assumer les tâches du directeur de campagne. Les détails et le temps nécessaire pour diriger une équipe peuvent distraire des priorités du candidat qui devraient toujours se limiter à échanger avec les électeurs et les donateurs et tenter de trouver des partisans. Le directeur de campagne gère la campagne en se concentrant sur l image finale et la stratégie d ensemble. Un directeur de campagne devrait avoir des compétences en gestion de temps et de projets, de préférence en gestion de campagne électorale. Cette personne devrait avoir des qualités de chef avec des compétences en gestion de personnel et devrait pouvoir déléguer des pouvoirs aux bonnes personnes. Prend toutes les décisions sans appel à propos de la campagne. Préside le noyau central de l équipe de campagne. Conçoit et met en place une stratégie et un plan de campagne. Établit, affecte et encadre l équipe de campagne. S assure que la campagne suit son rythme et se fait selon les règles, résout les conflits internes, maintient le moral des troupes et gagne les élections. 2. L agent officiel L agent officiel est le grand responsable du compte de banque destiné à la campagne. L agent officiel doit suivre de façon précise les règles de la Loi électorale par rapport au financement de campagnes électorales. Il doit aussi bien connaître la Loi sur le financement des campagnes

3 électorales durant les périodes électorales. Un agent officiel devrait être bien organisé et avoir de l expérience en gestion des finances et tenue de livres. Cette personne doit être nommée et son nom doit être inscrit sur les documents du candidat choisi avant que le nom du candidat ne soit inscrit sur les bulletins de vote officiels. Garde les états de compte de tous les débits et les crédits du compte de campagne; doit confirmer avec le vérificateur de la campagne tous les procédés de suivi de financement, incluant la petite caisse. Approuve chaque dépense en signant les chèques. Remplit tous les rapports exigés par Élections Canada. Délivre tous les reçus officiels aux fins d impôts aux donateurs. L agent officiel fait rapport directement au directeur de campagne. L agent officiel est personnellement et légalement responsable du compte de campagne. L agent officiel devrait demeurer en contact avec le vérificateur et Élections Canada pour toute question lors de la durée de la campagne électorale. L agent officiel a la responsabilité d approuver tout le matériel publié par l équipe de campagne; tous les documents et les pancartes doivent avoir été approuvés par l agent officiel et comportés cette mention. L agent officiel doit s assurer que les dépenses de campagne ne dépassent pas les limites établies par Élections Canada. 3. Le vérificateur Le vérificateur doit être un comptable professionnel désigné responsable de vérifier le rapport de campagne préparé par l agent officiel afin de s assurer qu il est conforme aux principes comptables et qu il respecte les règles de la Loi sur le financement des campagnes électorales. Idéalement, le vérificateur devrait aider l agent officiel à rectifier tout manquement avant le rapport final à Élections Canada. Le vérificateur peut être celui qui s occupe de la vérification des rapports annuels des associations de circonscriptions électorales. Le vérificateur doit être nommé et son nom doit être inscrit sur les documents du candidat choisi avant que le nom du candidat ne soit inscrit sur les bulletins de vote officiels. Élections Canada verse des indemnités pour payer le vérificateur; l équipe de campagne doit assumer tous les frais qui excèdent le

4 montant versé par ÉC. Veuillez communiquer avec Élections Canada et consulter votre vérificateur pour en savoir davantage à propos de ces indemnités pour que l équipe de campagne soit au courant des frais qui pourraient survenir. La plupart des campagnes des Verts sont couvertes par ces indemnités, mais les campagnes les plus grosses peuvent excéder l indemnité versée. Si vous n avez pas de vérificateur local, veuillez contacter votre organisateur qui peut vous en trouver un. Révise les données par rapport aux débits et aux crédits du compte de campagne et devrait s assurer et faire en sorte, avec l agent officiel, que toutes les procédures et les meilleures pratiques de suivi de financement, de versement de dons, notamment la petite caisse et la délivrance de reçu aux fins d impôts sont bien comprises et suivies. Révise tous les rapports à remettre à Élections Canada et s assure que les documents respectent les exigences d ÉC. Devrait entretenir une relation de travail avec l agent officiel. 4. Le directeur des bénévoles Le directeur des bénévoles a la responsabilité de la gestion et du recrutement de bénévoles. Cette personne devrait avoir beaucoup d entregent et faire preuve de dynamisme. Le directeur des bénévoles comprend bien les exigences de tous les postes de bénévoles et connaît bien les rôles de l équipe de campagne et ses tâches. Le directeur des bénévoles sait comment contacter les gens et identifier les partisans, que ce soit par téléphone, au cours d activités publiques ou en faisant du porte-à-porte. Évalue les besoins en bénévoles selon le plan de campagne. Contacte les bénévoles qui se sont déjà engagés. Conçoit et met en place un plan de recrutement de nouveaux bénévoles. Actualise une base de données de tous les bénévoles avec leurs noms, leurs coordonnées et leurs tâches. Rencontre chaque bénévole pour évaluer leurs niveaux et leurs types de compétences, ainsi que leur disponibilité.

5 Fait signer à chaque bénévole une entente de confidentialité. Participe à la formation des bénévoles. Affecte chaque bénévole à des tâches ou des secteurs spécifiques et les supervise. Possède la liste détaillée des descriptions de tâches des bénévoles pour leur donner des tâches. S assure que les bénévoles sont heureux et qu ils connaissent leurs obligations et leurs tâches, et qu ils peuvent les accomplir. Encourage les bénévoles et reconnaît leur travail lors d activités sociales. Fait rapport directement au directeur de campagne. 5. Le directeur des communications Le directeur des communications a la responsabilité de l image de la campagne du point de vue du public et des médias. Le directeur des communications contrôle l image et le message de la campagne auprès du public, qu il s agisse de la stratégie pour les médias en passant par le matériel de la campagne. A la responsabilité de l équipe des communications de campagne. Prend la plupart des décisions à propos du matériel imprimé, des médias et du message à véhiculer. Met en place les éléments des communications du plan de la campagne. Prépare les conférences de presse. Maximise la couverture médiatique et demeure la personne ressource pour les médias. A la responsabilité de l «image» du candidat. Fait rapport directement au directeur de campagne. 6. Le directeur de la conception Web et des médias sociaux Le coordonnateur du site Web et des médias sociaux construit et actualise le site Web et les différents réseaux sociaux pour la campagne en les mettant à jour et en les alignant sur les messages de la campagne.

6 Fait la mise à jour du site Web avec les activités à venir, les nouvelles et les enjeux, etc. Gère la page Facebook, etc. Gère les réponses automatiques des demandes en ligne et des commentaires. Fait rapport directement au directeur des communications. Autres tâches : Une fois le noyau central de l équipe mis en place, d autres postes peuvent être créés et pourvus. Adjoint administratif et aux finances L adjoint administratif et aux finances travaille sous la supervision de l agent officiel pour tout document à remplir et agit à titre de deuxième personne légale autorisée à signer durant la campagne. L adjoint administratif et aux finances a aussi la responsabilité, au besoin, de dossiers et de formulaires séparés, alors que l agent officiel suit de près toutes les questions financières selon les tâches qui ont été attribuées. Cette personne s occupe en grande partie du «traitement» des questions financières. Ses tâches lui sont données par l agent officiel à qui elle fait rapport directement. L adjoint exécutif du candidat L adjoint exécutif du candidat gère toutes les activités du candidat selon la direction donnée par le directeur de campagne. L adjoint exécutif doit être déterminé, calme en dépit de la pression et très organisé. L adjoint exécutif aide le candidat à demeurer concentré sur ses dossiers et se déplace avec lui ou elle pendant la campagne. L attaché de presse L attaché de presse est le lien entre la campagne et les médias. L attaché de presse rédige les communiqués de presse, établit les horaires des conférences de presse et garde de bonnes relations avec les médias pour s assurer d être écouté; il tente d obtenir la plus grande visibilité possible auprès des médias. Cette personne suit de près les communiqués de presse du parti central et les intègre aux communiqués locaux pour s assurer que le message s aligne sur le message de la campagne nationale. L attaché de presse fait rapport directement au directeur des communications.

7 L assistant à la recherche L assistant à la recherche prépare de courts documents d opposition et des documents sur des sujets spéciaux pour aider le candidat à demeurer informé. Il ou elle peut demander l avis d environnementalistes experts sur différentes questions précises. L information recueillie alimente aussi les communiqués de presse. Cette personne fait rapport directement à l attaché de presse. L équipe de création et des publications Cette équipe intègre avec créativité des éléments de message, d enjeux et de motifs pour produire l image de la campagne. Cette équipe conçoit des ébauches pour tout le matériel de la campagne, c est-à-dire les sites Web, les pancartes, etc. Cette équipe crée un style et une image pour véhiculer l image de la campagne auprès du public. Et fait rapport directement au directeur des communications. Le directeur du financement Cette personne travaillera à solliciter des dons pour la campagne. Elle devrait avoir une bonne connaissance de la Loi électorale à propos du financement de campagne. Elle devrait créer une liste de donateurs et les contacter pour des dons. Le directeur des activités Cette personne a la responsabilité de toutes les activités tenues durant la campagne (p. ex., les rassemblements, les activités de financement et les activités communautaires). Cette personne a une solide expérience en organisation d activités et prépare les activités. Le directeur du bureau Le directeur du bureau dirige les activités du bureau de campagne. Il supervise le travail des employés au bureau pour que tout avance à un rythme adéquat et respecte les objectifs de l échéancier. Le directeur du bureau ouvre et ferme le bureau, gère l aspect du bureau, dirige les demandes et gère les fournitures et l équipement du bureau. Le directeur du bureau a la responsabilité de s assurer que le bureau de campagne fonctionne de façon aussi agréable et professionnelle que possible. Le coordonnateur des pancartes Le coordonnateur des pancartes dirigera tous les bénévoles affectés à l équipe des pancartes et veillera à l entretien de toutes les pancartes distribuées. Habituellement, le coordonnateur doit avoir un véhicule pour

8 transporter les pancartes, des outils pour les installer et les réparer au besoin, de même qu une éthique de travail solide; le coordonnateur des pancartes doit ainsi vérifier au moins une fois par jour l état des pancartes. Le coordonnateur de l accueil Le coordonnateur de l accueil fournit du soutien à ceux qui travaillent sur le terrain; par exemple, il s assure que les nouveaux venus sont accueillis et que chaque personne peut manger et boire. Il peut demander les services d autres bénévoles pour l aider. Le coordonnateur du pointage Le coordonnateur du pointage est sociable et dynamique; il encourage les gens à faire campagne en faisant du porte-à-porte. Cette personne a une bonne connaissance des politiques et du cheminement des candidats pour former des bénévoles à faire du pointage, les superviser et s assurer que les données sont enregistrées dans GRIMES aussi rapidement que possible. Le coordonnateur du pointage donne à l équipe des bénévoles un horaire de pointage en personne, organise le matériel de pointage et recrute de nouveaux bénévoles. Le coordonnateur du pointage par téléphone Le coordonnateur du pointage par téléphone est sociable et dynamique et encourage les bénévoles à faire du pointage par téléphone. Cette personne connaît bien les politiques et les candidats pour former les bénévoles à faire du pointage. Elle établit un horaire de pointage téléphonique, forme des bénévoles et comprend bien GRIMES. Le gestionnaire des données Le gestionnaire des données gère la base de données électronique de la campagne. Ses tâches comprennent la gestion d une équipe pour enregistrer des données obtenues par le pointage, le suivi des progrès de l identification des partisans et l aide au directeur du pointage pour préparer le matériel. Les tâches du gestionnaire peuvent inclure le suivi des données des membres, de personnes-ressources et des bénévoles. Le directeur du jour du vote Le directeur du jour du vote a la responsabilité de rédiger un plan d action pour le jour du vote pour tous les bénévoles. Ses tâches peuvent comprendre un effort particulier pour inciter les gens à aller voter. Le directeur du jour du vote a aussi la responsabilité de donner aux agents électoraux, aux promoteurs de rue, aux téléphonistes et aux autres

9 bénévoles l objectif d aller chercher le plus grand nombre de partisans possible. Il peut aussi devoir organiser une fête pour clore la campagne. Le coordonnateur des appels aux conducteurs Cette personne coordonne l équipe de bénévoles qui avec des pancartes feront des signes aux conducteurs pour les inciter à aller voter, une façon de faire qui réserve beaucoup de surprise et de plaisir. Le coordonnateur des appels pour inciter les gens à aller voter Cette personne, au besoin, peut travailler avec le directeur du jour du vote pour coordonner les appels pour inciter les gens à aller voter. Souvent, cela veut dire de demander à l équipe qui fait du pointage de faire les appels pour inciter les gens à aller voter. Le coordonnateur des appels a aussi comme tâche de former les bénévoles à utiliser les scénarios et les données dans GRIMES. Le directeur des relations communautaires Le directeur des relations communautaires a la responsabilité de contacter des organismes communautaires clés et de préparer des rencontres avec ces groupes pour les mettre au courant de la campagne. Le directeur des relations communautaires travaille de près avec l adjoint exécutif pour organiser des réunions avec ces organismes et le candidat. Cette personne devient le premier contact entre l équipe de campagne et l organisme ciblé. Elle a aussi la responsabilité de préparer le matériel à présenter à l organisme en question. Le directeur des relations communautaires doit être très sociable, connaître de nombreuses personnes dans la communauté et avoir la capacité d entrer en contact avec les groupes qui rassemblent de nombreux électeurs. Le spécialiste des relations communautaires Le spécialiste des relations communautaires cible des groupes d électeurs spécifiques comme les groupes minoritaires, religieux ou du milieu des affaires. Cette personne a préférablement des contacts qui lui donnent un droit d entrée dans ces groupes et peut l amener à parler de la campagne. Le coordonnateur des agents électoraux Le coordonnateur des agents électoraux gère une équipe de bénévoles pour agir à titre d agents électoraux aux bureaux de vote durant le jour de l élection. Il doit s assurer que les formulaires d inscription aux bureaux

10 de vote sont prêts pour chaque bureau qui aura un agent électoral, tel qu exigé par le greffier du scrutin d ÉC et le scrutateur du bureau de vote. Le coordonnateur des messagers Le coordonnateur des messagers gère l entrée de données dans une feuille de type «bingo» qui montre combien d électeurs ont voté. Il prépare les bénévoles à devenir des messagers entre le bureau de vote et le bureau de campagne.

GUIDE À L INTENTION DES CANDIDAT(E)S DU PARTI NUL

GUIDE À L INTENTION DES CANDIDAT(E)S DU PARTI NUL GUIDE À L INTENTION DES CANDIDAT(E)S DU PARTI NUL ÉLECTIONS DU 7 AVRIL 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Dates importantes... 1 Finances : à lire absolument!... 1 Dépenses électorales... 1 Contributions...

Plus en détail

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique Financement électoral pour les candidats et les tiers Contrôleur du financement politique 2014 Objectifs de la formation 1. Documents importants 2. Portée de la Loi sur le financement de l activité politique

Plus en détail

VOTE PAR ANTICIPATION : la raison pour laquelle les campagnes doivent faire sortir le vote lors des jours de scrutin anticipé.

VOTE PAR ANTICIPATION : la raison pour laquelle les campagnes doivent faire sortir le vote lors des jours de scrutin anticipé. VOTE PAR ANTICIPATION : la raison pour laquelle les campagnes doivent faire sortir le vote lors des jours de scrutin anticipé. Qu est-ce qu une journée de vote par anticipation? Élections Canada permet

Plus en détail

Utilisation des ressources des députés en dehors des périodes électorales. Interprétation

Utilisation des ressources des députés en dehors des périodes électorales. Interprétation Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation En vertu de l article 16.1 de la Loi électorale du Canada, le directeur général des élections établit des lignes directrices et des notes d interprétation

Plus en détail

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité 1 Organisation d un club Organigramme du club Description des fonctions des officiers et autres responsables désignés Activités des comités du club Méthode de travail des comités Rapports des comités Une

Plus en détail

Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels EC 20155

Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels EC 20155 Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels EC 20155 Juillet 2015 Manuel sur le financement politique des candidats et des agents officiels Cette page blanche a été laissée

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

PRÉSIDENT... 1 SECRÉTAIRE... 2 TRÉSORIER... 3 Directeur de la REVUE ANNUELLE... 4 Directeur du programme STAR... 5 Directeur du programme PATINAGE

PRÉSIDENT... 1 SECRÉTAIRE... 2 TRÉSORIER... 3 Directeur de la REVUE ANNUELLE... 4 Directeur du programme STAR... 5 Directeur du programme PATINAGE DESCRIPTION DES TÂCHES DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PRÉSIDENT... 1 SECRÉTAIRE... 2 TRÉSORIER... 3 Directeur de la REVUE ANNUELLE... 4 Directeur du programme STAR... 5 Directeur du programme

Plus en détail

Proposition de projet. Activité de levée de fonds au profit de la Société Parkinson du Québec

Proposition de projet. Activité de levée de fonds au profit de la Société Parkinson du Québec Proposition de projet Activité de levée de fonds au profit de la Société Parkinson du Québec IMPORTANT Votre proposition de projet doit être acceptée par la Société parkinson du Québec avant que ne débutent

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER TRIMESTRIEL D UN PARTI ENREGISTRÉ (EC 20211)

RAPPORT FINANCIER TRIMESTRIEL D UN PARTI ENREGISTRÉ (EC 20211) RAPPORT FINANCIER TRIMESTRIEL D UN PARTI ENREGISTRÉ (EC 20211) Introduction L agent principal d un parti politique enregistré doit produire un Rapport financier trimestriel d un parti enregistré (EC 20211)

Plus en détail

Alerte Fasken Martineau

Alerte Fasken Martineau Alerte Fasken Martineau Avril 2005 Fasken Martineau DuMoulin s.r.l. Les plafonds des contributions politiques et des dépenses électorales sont majorés à temps avant la prochaine élection Vancouver Calgary

Plus en détail

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B L information suivante est organisée de façon à aider les organismes de bienfaisance à indiquer les dépenses

Plus en détail

Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses

Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses Fiche d information Loi électorale du Canada : Questions fréquemment posées par les organisations de travailleurs et travailleuses Importante mise à jour relative à la publicité électorale sur Internet

Plus en détail

ÉLECTION FÉDÉRALE. Le 19 octobre 2015

ÉLECTION FÉDÉRALE. Le 19 octobre 2015 ÉLECTION FÉDÉRALE Le 19 octobre 2015 Aperçu de l élection fédérale L élection fédérale aura lieu le 19 octobre 2015. Élections Canada est l organisme non partisan chargé de conduire l élection et de s

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification :

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification : POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS Adoption : Résolution XVIII du Conseil des commissaires extraordinaire du 7 juillet 2010 Modification : Résolution 20 du Conseil des commissaires du

Plus en détail

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval Politique de gouvernance Association des diplômés de l Université Laval Adoptée en décembre 2011 et modifiée en mars 2014 - Page 1 Table des matières 1. Objectifs de la politique de gouvernance... 3 2.

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

Règles encadrant la course à la chefferie. Adoptées par le Conseil de direction le 11 septembre 2014

Règles encadrant la course à la chefferie. Adoptées par le Conseil de direction le 11 septembre 2014 Règles encadrant la course à la chefferie Adoptées par le Conseil de direction le 11 septembre 2014 Sommaire Définitions 3 Présidence d élection 4 Candidats 5 Membres ayant un droit de vote 7 Scrutin 7

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ET COMMANDITES ANNEXE 1 POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ET COMMANDITES (Approuvée par le C.A. le 12 mai 2004) 1. PRINCIPES DE BASE La Fondation assume la responsabilité d émettre des reçus officiels pour fins d impôts

Plus en détail

Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation

Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation En vertu de l article 16.1 de la Loi électorale du Canada, le directeur général des élections établit des lignes directrices et des notes d interprétation

Plus en détail

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Daniel Puche, Ph.D., CEGEP de St-Hyacinthe, 2012 Ce guide se veut une référence pratique pour les enseignants-chercheurs dans leurs démarches de

Plus en détail

PROPOSITION DE PROJET COLLECTE DE FONDS AU PROFIT DE L ITINÉRAIRE

PROPOSITION DE PROJET COLLECTE DE FONDS AU PROFIT DE L ITINÉRAIRE FORMULAIRE PROPOSITION DE PROJET COLLECTE DE FONDS AU PROFIT DE L ITINÉRAIRE IMPORTANT Votre proposition de projet doit être acceptée par L Itinéraire avant que ne débutent l organisation et la promotion

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE INTRODUCTION Les Lignes directrices sur la gouvernance d entreprise encadrent les responsabilités du Conseil d administration et de la direction afin

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Objectifs FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) L intendance générale de la Société relève de la responsabilité du conseil d administration (les «administrateurs»).

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Décembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de grève...1 2 Définition du terme «grève»...1 3 Droit aux indemnités de la Caisse nationale

Plus en détail

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du CORPORATION DES SERVICES EN ÉDUCATION DE L ONTARIO Programme de perfectionnement professionnel des membres des conseils scolaires Modules 5 Partie A : L évaluation du rendement de la direction de l éducation

Plus en détail

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Modifié et voté en CA le 21/11/2013 Article 1er : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur entrera

Plus en détail

Projet de loi n o 93. Présentation. Présenté par M. Claude Béchard Ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques

Projet de loi n o 93. Présentation. Présenté par M. Claude Béchard Ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 93 Loi modifiant la Loi électorale concernant les règles de financement des partis politiques et modifiant d autres dispositions législatives

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Association Taramana

REGLEMENT INTERIEUR Association Taramana REGLEMENT INTERIEUR Association Taramana PREAMBULE Le présent Règlement intérieur est établi par le Conseil d administration et approuvé par l Assemblée Générale en application de l article 15 des statuts

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Enquête sur l évaluation des agents de relations communautaires

Enquête sur l évaluation des agents de relations communautaires Enquête sur l évaluation des agents de relations communautaires 40 e élection 10545-009 Décembre 2008 507, Place d Armes, Montréal, Québec, H2Y 2W8 Tél. 514 982-2464 Téléc. 514 987-1960 info@legermarketing.com

Plus en détail

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET GUIDE D OPÉRATIONS UN DON AU FONDS SPORTS-QUÉBEC POURQUOI? SPORTSQUÉBEC LÉGALEMENT APTE À ÉMETTRE DES REÇUS FISCAUX À titre d association canadienne de sport amateur

Plus en détail

PROPOSITION DE PROJET COLLECTE DE FONDS AU PROFIT DE LA FONDATION DE LA CITÉ

PROPOSITION DE PROJET COLLECTE DE FONDS AU PROFIT DE LA FONDATION DE LA CITÉ PROPOSITION DE PROJET COLLECTE DE FONDS AU PROFIT DE LA FONDATION DE LA CITÉ IMPORTANT Votre proposition de projet doit être acceptée par la Fondation de La Cité avant que ne débutent l organisation et

Plus en détail

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration.

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration. TROCCA Table Régionale des Organismes Communautaires Chaudière - Appalaches Politique de gestion Voici une liste de points jugés importants pour la gestion de l organisme. La plupart se rapportent à la

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Parti libéral du Canada Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Ces procédures sont établies par le Comité sur le scrutin pour l élection d un chef en vertu du paragraphe 63 (2)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

Profil de leadership des gestionnaires

Profil de leadership des gestionnaires Profil de leadership des gestionnaires Apprentissage et développement Chambre des communes Quelques notions pour faciliter la consultation du Profil. INTRODUCTION DÉFINITIONS Profil de compétences : Liste

Plus en détail

INTERLIGUE Q.B.C. STATUTS

INTERLIGUE Q.B.C. STATUTS INTERLIGUE Q.B.C. STATUTS Adopté au Bureau des gouverneurs le 22 avril 2015 Entériné à l'assemblée générale des membres le XXX 2015 Table des matières 1. Nom... 3 2. Siège social et adresse... 3 3. Définition...

Plus en détail

Politique d approbation des mémoires internationaux

Politique d approbation des mémoires internationaux Contexte et objet Politique d approbation des mémoires internationaux Document 215033 Un «mémoire» est soit la réponse officielle de l Institut à un appel à commentaires, soit un ensemble de commentaires

Plus en détail

Nom des membres du binôme de candidats : Date du scrutin : Édition 2015. Liste des donateurs. Montant des dons en espèces 2

Nom des membres du binôme de candidats : Date du scrutin : Édition 2015. Liste des donateurs. Montant des dons en espèces 2 ANNEXE 1 (à joindre au compte de campagne dans l'enveloppe B) Liste des donateurs Page... L'article L. 52-8 du Code électoral fixe le plafond de ces dons à 4 600 1 par donateur et par élection. Les dons

Plus en détail

Politique. de vote par procuration

Politique. de vote par procuration de vote par procuration Date de création : décembre 2009 Dernière mise à jour : avril 2014 Politique Exercer son droit de vote est l un des droits les plus précieux de l actionnaire, et avec ce droit vient

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON»

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» TITRE 1 : DEFINITION DE L ASSOCIATION Article 1 : Dénomination Il est fondé entre toutes les personnes morales ou physiques qui adhèrent aux présents statuts une

Plus en détail

Ligne directrice : 2015-01 Manuel sur le financement politique des partis enregistrés et des agents principaux (EC 20231)

Ligne directrice : 2015-01 Manuel sur le financement politique des partis enregistrés et des agents principaux (EC 20231) Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation Ligne directrice : 2015-01 Manuel sur le financement politique des partis enregistrés et des agents principaux (EC 20231) Commentaires formulés

Plus en détail

État financier Rapport du vérificateur Formulaire 4 Loi de 1996 sur les élections municipales (article 78)

État financier Rapport du vérificateur Formulaire 4 Loi de 1996 sur les élections municipales (article 78) Ministère des Affaires municipales et du Logement État financier Rapport du vérificateur Formulaire 4 Loi de 1996 sur les élections municipales (article 78) Instructions : Tous les candidats doivent remplir

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

ASSOCIATION IDEAL STATUTS

ASSOCIATION IDEAL STATUTS ASSOCIATION IDEAL STATUTS Article 1.- Constitution - Dénomination Le jeudi 29 mars 2004, il a été décidé de la constitution de l'association IDEAL (Informatique Débutants Et Association de Loisirs) à but

Plus en détail

3.2 PERTE DE LA QUALITE D ADHERENT

3.2 PERTE DE LA QUALITE D ADHERENT REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 REGLEMENT INTERIEUR. En application de l article 25 des statuts il est créé un Règlement Intérieur. ART. 2 CONSTITUTION. (article 1 des statuts) Seuls les associations et

Plus en détail

L Ordre est administré par un conseil d administration formé d un président, de vingt administrateurs élus et de quatre administrateurs nommés.

L Ordre est administré par un conseil d administration formé d un président, de vingt administrateurs élus et de quatre administrateurs nommés. CODE DE CONDUITE DES CANDIDATS À UNE ÉLECTION AU POSTE DE PRÉSIDENT ET D ADMINISTRATEUR Entrée en vigueur par approbation du conseil d administration le 23 mai 2014 PRÉAMBULE La raison d être de l Ordre

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA)

Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) ASSOCIATION CANADIENNE DE SÉCURITÉ AGRICOLE (ACSA) Subventions en vertu du Programme canadien de sécurité et de santé en agriculture (PCSSA) LIGNES DIRECTRICES pour la préparation du rapport final du projet

Plus en détail

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015 Titre du poste : Responsable de l exploitation des sites Secteurs de responsabilité : 40 Exploitation des sites 44 Aménagement des sites 88 Services essentiels [déneigement]

Plus en détail

Contenu de la publicité électorale

Contenu de la publicité électorale P 04 948 (2014-08-12) Contenu de la publicité électorale À l intention des : Candidats et directeurs de campagne électorale Agents officiels et agents principaux Représentants officiels Tiers Pour les

Plus en détail

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Révisé en janvier 2011 Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

APEGE Association de Pensionnés de la Caisse de Prévoyance de l Etat de Genève (CPEG)

APEGE Association de Pensionnés de la Caisse de Prévoyance de l Etat de Genève (CPEG) APEGE Association de Pensionnés de la Caisse de Prévoyance de l Etat de Genève (CPEG) STATUTS Dénomination et forme juridique Article 1 er Il est constitué sous le nom de «Association de pensionnés de

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE DU SECTEUR DES SCIENCES DE L UQÀM. (24 octobre 2007)

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE DU SECTEUR DES SCIENCES DE L UQÀM. (24 octobre 2007) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE DU SECTEUR DES SCIENCES DE L UQÀM. (24 octobre 2007) TITRE I Définitions 1. Les termes suivants, employés dans ce présent document, signifient : a) AESSUQÀM

Plus en détail

COMPTE DE CAMPAGNE. Fédération PS LA 16 novembre 2013 Sarah TRESPEUCH-Eric GIRARDEAU PGA

COMPTE DE CAMPAGNE. Fédération PS LA 16 novembre 2013 Sarah TRESPEUCH-Eric GIRARDEAU PGA COMPTE DE CAMPAGNE Fédération PS LA 16 novembre 2013 Sarah TRESPEUCH-Eric GIRARDEAU PGA 1. LES INTERVENANTS 1. Les intervenants 1.1. La C.N.C.C.F.P. 1.2. Le mandataire financier 1.3. Le candidat 1.4. L

Plus en détail

Manuel de l'employé coordinateur de campagne (ECC) Conseils, outils et techniques

Manuel de l'employé coordinateur de campagne (ECC) Conseils, outils et techniques Manuel de l'employé coordinateur de campagne (ECC) Conseils, outils et techniques United Way of Greater Moncton and Southeastern New Brunswick L'Histoire de Centraide Centraide de la région du Grand Moncton

Plus en détail

Politique relative au personnel

Politique relative au personnel Politique relative au personnel Date de mise en œuvre : le 23 mars 1985 Dates de modification : novembre 1987, novembre 1988, novembre 1989, novembre 1990, novembre 1999 (N o E99.16S), novembre 2000 (N

Plus en détail

Assistant(e)/Secrétaire du Chef Observateur Adjoint (1 poste)

Assistant(e)/Secrétaire du Chef Observateur Adjoint (1 poste) Offre d emploi courte terme (3-4 mois) Agissant comme partenaire d exécution pour la Commission Européenne pour la Mission d Observation Electorale, OIM cherche à recruter pour un certain nombre de postes.

Plus en détail

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 27 novembre 4 décembre --------- Guide à l attention des directeurs d école, directeurs ou chefs d établissement, chefs de service, responsables de structure ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT 1. Constitution Le comité d audit (le «comité») est constitué par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice de ses fonctions en matière

Plus en détail

de l administrateur Guide bénévole informé et impliqué Pour un administrateur

de l administrateur Guide bénévole informé et impliqué Pour un administrateur Pour un administrateur bénévole informé et impliqué Guide de l administrateur Veuillez noter que l utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n a aucune intention discriminatoire.

Plus en détail

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE Le conseil d administration a constitué le Comité de gouvernance d entreprise (le «comité») pour le seconder dans son devoir de supervision de l efficacité du système de gouvernance d entreprise de la

Plus en détail

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 15 mai au 1 ier juin 2015

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 15 mai au 1 ier juin 2015 Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation Ligne directrice n o 2015-07 Élection partielle remplacée par une élection générale Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle,

Plus en détail

Section 7. Les fonds scolaires dans les écoles sont des entités obligatoirement contrôlées par le CSF et le vérificateur des états financiers du CSF.

Section 7. Les fonds scolaires dans les écoles sont des entités obligatoirement contrôlées par le CSF et le vérificateur des états financiers du CSF. SECTION 7 : AFFAIRES FINANCIÈRES Titre de la procédure: Campagnes de financement dans les écoles Politique : 1.6 Buts du système scolaire But 1. Le Conseil des écoles fransaskoises bénéficie d une gestion

Plus en détail

«Comment mieux satisfaire aux exigences légales des comptes de campagne?»

«Comment mieux satisfaire aux exigences légales des comptes de campagne?» 6 mars 2008 Candidats Mandataires financiers Experts-comptables «Comment mieux satisfaire aux exigences légales des comptes de campagne?» Rencontre animée par :! François Jégard, expert-comptable, Président

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

NOTE DE SERVICE. N 11-051-B1 du 4 novembre 2011 NOR : BCR Z 11 00051 N ELECTIONS SÉNATORIALES (SÉRIE 1) - SCRUTIN DU 25 SEPTEMBRE 2011 ANALYSE

NOTE DE SERVICE. N 11-051-B1 du 4 novembre 2011 NOR : BCR Z 11 00051 N ELECTIONS SÉNATORIALES (SÉRIE 1) - SCRUTIN DU 25 SEPTEMBRE 2011 ANALYSE NOTE DE SERVICE N 11-051-B1 du 4 novembre 2011 NOR : BCR Z 11 00051 N ELECTIONS SÉNATORIALES (SÉRIE 1) - SCRUTIN DU 25 SEPTEMBRE 2011 ANALYSE Dépenses électorales à la charge de l'état Date d application

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC.

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. GÉNÉRALITÉS 1. OBJET ET RESPONSABILITÉ DU CONSEIL En approuvant le présent

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003 PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE Chambre de l Assemblée législative le mardi 29 juillet 2003 1. À 15 heures, la greffière, les greffiers adjoints et le sergent d

Plus en détail

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Article 1 er : Effectif de l entreprise Nombre de sièges à pourvoir L effectif

Plus en détail

Régie des rentes du Québec 2006. En cas

Régie des rentes du Québec 2006. En cas Régie des rentes du Québec 2006 En cas Profitez de nos services en ligne Le relevé de participation au Régime de rentes du Québec ; SimulRetraite, un outil de simulation des revenus à la retraite ; La

Plus en détail

Les Bâtisseuses. Trousse de levées de fonds Conseils pratiques

Les Bâtisseuses. Trousse de levées de fonds Conseils pratiques Les Bâtisseuses 2015 Trousse de levées de fonds Conseils pratiques La collecte de fonds est importante pour HHQ puisqu elle relève le profil de l organisation. Elle fait connaître nos programmes et nous

Plus en détail

1. Pourquoi un guide de gestion des ressources bénévoles?

1. Pourquoi un guide de gestion des ressources bénévoles? Rédiger et mettre en place un GUIDE DE GESTION DES RESSOURCES BÉNÉVOLES 1. Pourquoi un guide de gestion des ressources bénévoles? Pour faciliter d une part, le travail de la coordination des bénévoles

Plus en détail

Code d éthique Version révisée février 2011

Code d éthique Version révisée février 2011 Code d éthique Version révisée février 2011 Table des matières Introduction...3 1. Devoirs et obligations...4 1.1. Déclarations de la personne accompagnatrice... 4 1.2. Dispositions générales de la personne

Plus en détail

APPRENTISSAGE Dossier de demande de partenariat de projet

APPRENTISSAGE Dossier de demande de partenariat de projet APPRENTISSAGE Dossier de demande de partenariat de projet Rév. février 2008 Table des matières 1. Introduction... 2 2. Notre mission, notre vision et nos objectifs... 2 3. Principes directeurs des partenariats

Plus en détail

Les Bâtisseuses. Trousse de levée de fonds. Conseils pratiques

Les Bâtisseuses. Trousse de levée de fonds. Conseils pratiques Les Bâtisseuses Trousse de levée de fonds Conseils pratiques La collecte de fonds est importante pour HPHPQ puisqu elle relève le profil de l organisation, fait connaître nos programmes et nous aide à

Plus en détail

DIRECTEUR DES VENTES ET DU MARKETING CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT. Poste : Conditions d accès à la profession : Tâches :

DIRECTEUR DES VENTES ET DU MARKETING CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT. Poste : Conditions d accès à la profession : Tâches : NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Poste : DIRECTEUR DES VENTES ET

Plus en détail

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales?

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? L EXPERT-COMPTABLE PILOTE DES MISSIONS DE CONSEIL SOCIAL : QUELS OUTILS, POUR QUELLES MISSIONS? Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? P.1 COMMENT ACCOMPAGNER LE CHEF D ENTREPRISE

Plus en détail

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7 CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS Adoptée : CAD-9192 (13 10 09) Modifiée : 1- ÉNONCÉ La présente politique a pour but d établir le cadre général

Plus en détail

Charte du Comité des Étudiants en Génie Logiciel

Charte du Comité des Étudiants en Génie Logiciel Charte du Comité des Étudiants en Génie Logiciel En date du dimanche, 2 octobre 2005 I- Définition I.1 Le comité étudiant de Génie Logiciel (CEGL) est un comité à l éducation de l Association des Étudiants

Plus en détail

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015 LISTE DES POSTES Mandat 2014-2015 CONSEIL EXÉCUTIF ÉLU AU SEIN DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE Vice-Président exécutif de l AEBCC Le Vice-Président exécutif est un membre élu de l Association étudiante du baccalauréat

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Office of the Auditor General of Canada Bureau du vérificateur général

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Bourses d excellence FRQNT CRSNG VANIER. Concours 2013 École Polytechnique de Montréal 29 août 2013

Bourses d excellence FRQNT CRSNG VANIER. Concours 2013 École Polytechnique de Montréal 29 août 2013 Bourses d excellence FRQNT VANIER CRSNG Concours 2013 École Polytechnique de Montréal 29 août 2013 Déroulement de la rencontre Présentation générale des programmes de bourses Chantal Madame Noël Chantal

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Parti Libéral du Canada. Constitution

Parti Libéral du Canada. Constitution Parti Libéral du Canada Constitution Telle qu adoptée et amendée au Congrès biennal les 30 novembre et 1 er décembre 2006, amendée de nouveau lors du Congrès biennal le 2 mai 2009, lors du Congrès extraordinaire

Plus en détail

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés IMAGINE CANADA ET BÉNÉVOLES CANADA FORUM 2011 DES PARTENARIATS CANADIENS ENTRE LES ENTREPRISES ET LA COLLECTIVITÉ Montebello 9 juin 2011 Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Plus en détail

COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA MANUEL DE GOUVERNANCE. Approuvé par le Conseil d administration. le 2 mars 2004

COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA MANUEL DE GOUVERNANCE. Approuvé par le Conseil d administration. le 2 mars 2004 COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA MANUEL DE GOUVERNANCE Approuvé par le Conseil d administration le 2 mars 2004 Date de la dernière mise à jour : le 10 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Code : 1517-04-13-01 POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Date d approbation : 17 septembre 2013 Service dispensateur : Direction

Plus en détail