TD-PT4 : Fluides en écoulement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD-PT4 : Fluides en écoulement"

Transcription

1 TD-PT4 : Fluides en écoulement Révisions de cours : Définir une particule de fluide comme un système mésoscopique de masse constante. Décrire le champ eulérien des vitesses par opposition à la description lagrangienne. Citer les ordres de grandeur des masse volumiques de l eau et d el air dans les conditions usuelles. Définir le vecteur densité de courant de masse. Définir le débit massique à travers une surface orientée et l écrire comme le flux du vecteur densité de courant de masse Ecrire et établir les équations bilans globales et locale (généralisée) traduisant la conservation de la masse. Définir un écoulement stationnaire. Définir les lignes de courant et tubes de courant de masse. Exploiter la conservation du débit massique en écoulement stationnaire. Décrire qualitativement le champ des accélérations à partir d une carte de champ des vitesses en régime stationnaire. Définir un écoulement incompressible et homogène et relier cette propriété à la conservation du volume pour un système fermé. Définir le débit volumique et l écrire comme le flux du vecteur vitesse à travers une surface orientée. Justifier la conservation du débit volumique le long d un tube de courant indéformable. Définir la force de pression surfacique et écrire l équivalent volumique des actions de pression. Statique des fluides : exprimer l évolution de la pression avec l altitude dans les cas d un fluide incompressible et de l atmosphère isotherme dans le modèle du gaz parfait. Donner l expression de la force surfacique de viscosité (la relier au profil de vitesse dans le cas d un écoulement parallèle). Exprimer la dimension du coefficient de viscosité dynamique et citer l ordre de grandeur de la viscosité de l eau. Citer la condition d adhérence à l interface fluide-solide. Décrire les différents régimes d écoulement : laminaire et turbulent. Définir la vitesse débitante. Décrire qualitativement les deux modes de transfert de suantité de mouvement : convection et diffusion. Définir le nombre de Reynolds et l interpréter comme le rapport d un temps caractéristique de diffusion sur un temps caractéristique de convection. Evaluer le nombre de Reynolds et l utiliser pour caractériser un écoulement. Dans le cas d un écoulement à faible nombre de Reynolds, établir la loi de Hagen-Poiseuille et en déduire la résistance hydraulique. Exploiter le graphe de la chute de pression en en fonction de Re pour un régime d écoulement quelconque. Exploiter un paramétrage adimensionné permettant de transposer des résultats expérimentaux ou numériques sur de systèmes similaires réalisés à des échelles différentes. Associer une gamme de nombre de Reynolds à un modèle de traînée liénaire ou un modèle quadratique pour une sphère solide en mouvement rectiligne uniforme. Décrire qualitativement la notion de couche limite pour les écoulements à grand nombre de Reynolds. Définir et orienter les forces de portance et de traînée d une aile d avion (à grand Re). Exploiter les graphes de Cx et Cz en fonction de l angle d incidence. 1 PSI, lycée de l Essouriau, 2014/2015

2 1 Ecoulement dans un tuyau On considère un tuyau indéformable dans lequel s écoule un gaz. L écoulement est stationnaire, incompressible et homogène. On considère le profil de vitesse uniforme dans une section du tube (on néglige la viscosité), le problème est traité de manière unidimensionnel : v = v(x) u x. 1. Montrer que le champ de vitesse est uniforme dans tout le tuyau. 2. Calculer la vitesse d écoulement d un gaz dans un tuyau cylindrique si 510g de ce gaz s écoulent par demi-heure à travers une section du tuyau. Le diamètre du tuyau est de 2, 0cm et la masse volumique du gaz est de 7, 5 kg.m Le tuyau subit un élargissement et la nouvelle section a un diamètre de 5, 0cm. Calculer la vitesse du gaz dans la section élargie. 2 Tube parabolique Un fluide est en écoulement stationnaire dans une portion de tube à profil parabolique : (Oz) étant axe de symétrie, le rayon de la section du tube est donné par l équation suivante : R(z) = a ( pour ) z < 0 R(z) = a + z2 pour z > 0 b Figure 1: Lignes de courant de l écoulement stationnaire dans le tube parabolique L écoulement est incompressible homogène et la composante axiale v z de la vitesse est supposée uniforme sur une section droite (z < 0 et z > 0) et ne dépend que de z. On notera v 0 la vitesse en O. 1. Représenter le champ des accélérations à partir de la carte des lignes de courant. 2. Montrer que la vitesse axiale est donnée pour z > 0 par : v z (z) = ( 3. Montrer que la vitesse radiale est donnée par : v z2 ab ) 2 2rzv 0 v r (r, z) = ( ab 1 + z2 ab Données : opérateurs en coordonnées cylindriques, agissant sur un vecteur a quelconque : div a (r, θ, z) = 1 r ) 3 (ra r ) + 1 a θ r r θ + a z z 4. On considère une particule de fluide qui, pour z < 0, a la forme représentée sur le schéma précédent. Que peut-on dire de son volume lors de l écoulement? Décrire qualitativement l évolution de cet élément de fluide. 2 PSI, lycée de l Essouriau, 2014/2015

3 3 Ecoulement d un fluide visqueux le long d un plan incliné Un fluide, de masse volumique µ, de viscosité η f, est en écoulement incompressible et stationnaire le long d un plan incliné d un angle α par rapport à l horizontale. On suppose que le champ des vitesses est de la forme : v = v(x, y) u x 1. Montrer que le champ des vitesses ne dépend que de y et s écrit sous la forme : v = v(y) u x 2. Tracer les lignes de champs du champ des vitesses sous le pavé et justifier que l accélération d une particule du fluide est nulle. 3. Faire un bilan des forces qui s appliquent sur une particule de fluide. 4. Exprimer la pression P en fonction de y, h, α, µ et g. 5. Exprimer la vitesse v(y) en fonction de y, α, µ, η et g et deux constantes d intégration. Comment s écrit la condition aux limites en y=0? En déduire la valeur d une des deux constantes d intégration. 6. Soit une particule de fluide en contact avec l air en y=h. Faire un bilan des forces qui s appliquent sur cette particule et en remarquant que η a ir << η f, en déduire une condition aux limites en y=h lorsque l on fait tendre son épaisseur vers En déduire le champ des vitesses : v(y) = µg sin αy 2η f (4h y) 8. Calculer la vitesse débitante à travers une section de largeur l. 9. Comparer le nombre de Reynolds de cet écoulement pour l eau et pour l huile. Dans quel cas le modèle d écoulement choisi ici est-il adapté? Justifier. η huile = 1Pl, µ h µ eau, h=1mm et α = Pluie et brouillard Déterminer la vitesse limite atteinte dans l air par : 1. une gouttelette sphérique de brouillard de 25µm de diamètre 2. une goutte de pluie sphérique de 2.5mm de diamètre On fera une hypothèse quant à l expression de la force de traînée utilisée, et on validera son expression à la vue du résultat obtenu. On donne : µ air = 1.3kg.m 3, η air = Pl, µ eau = 10 3 kg.m 3, η eau = 10 3 Pl et C x (sphere) = PSI, lycée de l Essouriau, 2014/2015

4 5 Résolution de problème : chute de pression dans un fluide Déterminer le débit volumique dans le tube de la photo ci-dessous dans lequel s écoule de l eau de manière stationnaire. On supposera que suivant la verticale le fluide se comporte comme s il était en régime statique. La réponse à cette question nécessite de l initiative. Le candidat est invité à consigner ses pistes de recherche, à y consacrer un temps suffisant. La qualité de la démarche choisie et son explicitation seront évaluées tout autant que le résultat final. 4 PSI, lycée de l Essouriau, 2014/2015

5 6 Propulsion d un char à voile On considère un char à voile se déplaçant en ligne droite dan sune direction orthogonale au vent. Son mat a une longueur L 1 = 4m. La voile a une longueur de corde L 2 = 2, 1m de telle sorte que sa surface soit S = L 1 L 2. La voile suit les caractéristiques d un profil de type NACA4412 (voir ci-dessous). L air a une masse volumique µ = 1, 20kg.m 3 et une viscosité η = 1, Pl. Le vent est constant et de vitesse v vent = 60km.h 1. Le pilote règle la voile de telle sorte que α 1 = 50 (voir schéma). Le char avance alors à vitesse constante v = 40km.h 1 suivant l axe (Ox). 1. Montrer que dans ces conditions la force de traînée qui s exerce sur la voile est négligeable devant la force de portance. On gardera cette approximation dans la suite. 2. L ensemble des actions mécaniques qui s opposent au mouvement (trâinée aérodynamique, frottements dans les essieux...) est modélisé par une force de la forme F resist = K v 2 u x. Calculer numériquement K. 3. Le pilote peut régler la voile en la bordant ou en la choquant. En faisant l hypothèse que la vitesse ne change pas d un facteur 10, préciser la valeur de l angle d incidence i qui optimise la force de portance. On appelle α 1 le nouvel angle entre le vent et l axe du char. 4. Avec le réglage précédent, calculer la nouvelle vitesse v puis l angle α 1. Calculer le nombre de Reynolds associé à ce nouvel écoulement d air et vérifier l hypothèse de la question précédente. 5 PSI, lycée de l Essouriau, 2014/2015

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES SESSION 2011 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y

Plus en détail

Exercices de Mécanique des Fluides

Exercices de Mécanique des Fluides Normal Exercices de Mécanique des Fluides Terminale STL PLPI Normal Relation de continuité : 1- De l eau s écoule dans une conduite de 30,0 cm de diamètre à la vitesse de 0,50 m.s -1. Calculer le débitvolume

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 5: Application - Forces Centrales SMPC Chapitre 5 : Application - Forces Centrales I Force Centrale I.)- Définition Un point matériel est soumis à une force

Plus en détail

MECANIQUE DU VOL M1 = M2. Avec M1 = Fz * Y et M2 = Fz * X

MECANIQUE DU VOL M1 = M2. Avec M1 = Fz * Y et M2 = Fz * X MECANIQUE DU VOL 1 Equilibre de l avion autour du centre de gravité (Avion de conception classique) 11 Stabilité en tangage Le contrôle longitudinal de l avion consiste à contrôler ses évolutions autour

Plus en détail

11/2004 EXERCICE III. LE LANCER DU POIDS AUX CHAMPIONNATS DU MONDE

11/2004 EXERCICE III. LE LANCER DU POIDS AUX CHAMPIONNATS DU MONDE Nouvelle Calédonie 11/2004 EXERCICE III. LE LANCER DU POIDS AUX CHAMPIONNATS DU MONDE 2003 (5,5 points) Lors des derniers championnats du monde d'athlétisme qui eurent lieu à Paris en août 2003, le vainqueur

Plus en détail

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Exercice 1 : Chute d un arbre : On assimile un arbre à une tige longue et homogène de longueur L et de masse m. On le scie

Plus en détail

ENTPE année scolaire 2005-2006 Cours de Mécanique des Sols II. Essais in situ et capacité portante des fondations superficielles

ENTPE année scolaire 2005-2006 Cours de Mécanique des Sols II. Essais in situ et capacité portante des fondations superficielles Essais in situ et capacité portance des fondations superficielles p. 1 / 13 ENTPE année scolaire 005-006 Cours de Mécanique des Sols II Essais in situ et capacité portante des fondations superficielles

Plus en détail

COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES

COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES 2010 Sommaire -1- SOMMAIRE AVANT PROPOS... 2 FONDATIONS SUPERFICIELLES... 3 1.1 Définitions... 3 1.1.1 Types de fondations superficielles... 3 1.1.2 Capacité

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Thermodynamique TD8 TSI 2015-2016. Exercice 1 : Lois d association des résistances. Deux matériaux thermostatés

Thermodynamique TD8 TSI 2015-2016. Exercice 1 : Lois d association des résistances. Deux matériaux thermostatés Thermodynamique TD8 TSI 2015-2016 Exercice 1 : Lois d association des résistances Deux matériaux thermostatés aux températures et sont initialement séparés par un milieu équivalent à du vide. On les relie

Plus en détail

Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3

Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3 DNS Sujet Diffusion thermique dans un fil électrique...1 I.Première partie...1 II.Deuxième partie...2 III.Troisième partie...3 Diffusion thermique dans un fil électrique Toute l étude est réalisée en régime

Plus en détail

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface Action du vent Cette fiche donne des indications de base pour déterminer la stabilité des parties d ouvrages en phases transitoires et des équipements de chantier sous l action du vent. Dans tous les cas,

Plus en détail

Chapitre 2 OSPH Mouvement du boulet de canon page 8

Chapitre 2 OSPH Mouvement du boulet de canon page 8 Chapitre OSPH Mouvement du boulet de canon page 8. La cinématique en deux dimensions.1.la première loi de Newton En 1687, Newton énonça sa première loi du mouvement, qu il déduit des travaux de Galilée

Plus en détail

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 INTRODUCTION Rappel Dans le cas où système matériel et champ de rayonnement sont en déséquilibre, les interactions entre molécules et photons conduisent à des

Plus en détail

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES I. Introduction La fibre optique est un guide de lumière, régi par la loi de Snell-Descartes, constituée d un cœur dans lequel se propage l onde lumineuse

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Question EM1. Réponse

Question EM1. Réponse Question EM1 Une guirlande électrique pour arbre de Noël est formée de 20 ampoules connectées en série. Elle consomme 575 W quand on la branche sur le secteur de 230 V. Que vaut le courant dans les ampoules?

Plus en détail

- Exercice : Miroirs sphériques

- Exercice : Miroirs sphériques ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON Concours d'admission session 2014 Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE PHYSIQUE Durée : 3 heures L'utilisation de calculatrices n'est pas autorisée pour

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2015 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

Bidon d huile renversé. huile A. Bidon d huile renversé. huile. Vue transversale de l embout

Bidon d huile renversé. huile A. Bidon d huile renversé. huile. Vue transversale de l embout EXERCICES SUR LA DYNAMIQUE DES FLUIDES Exercice 1 1) a) Lorsque le bidon d huile est renversé à l horizontale, la pression p B à la surface de l huile est de 1 bar. La masse volumique de l huile est ρ

Plus en détail

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!!

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!! EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2015 Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Nomenclature partielle

Plus en détail

APPLICATION AUX POUTRES

APPLICATION AUX POUTRES APPLICATION AU POUTRE 1 Cinématique 1.1 Géométrie Une poutre est un solide engendré par une aire plane qui est déplacée dans l espace de manière que durant son mouvement, le centre de gravité G de la section

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN TRANSLATION

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN TRANSLATION I ETUDE D'UN MOUVEMENT CINEMATIQUE DU SOLIDE EN TRANSLATION 1 Le référentiel a) L'origine des espaces et des temps 2 Vitesse a) Vitesse moyenne b) Vitesse instantanée c) Conversion d) Vecteur vitesse 3

Plus en détail

... La planche à clous

... La planche à clous La planche à clous Si la dénomination de planche à clous donne une image instantanée de l outil, l appellation géoplan en éclaire davantage l utilisation didactique. Le géoplan est une planche sur laquelle

Plus en détail

MÉCANIQUE DU VOL - PERFORMANCES

MÉCANIQUE DU VOL - PERFORMANCES MÉCANIQUE DU VOL - ERFORMANCES 1 La olaire (portance, traînée, ) 2 Les angles particuliers (assiette, incidence, pente) 3 Le vol en palier (puissances utile et nécessaire) 4 Le vol en montée (courbes et

Plus en détail

MIG 21 Performance. Performance en vol, endurance, distance de vol

MIG 21 Performance. Performance en vol, endurance, distance de vol MIG 21 Performance Performance en vol, endurance, distance de vol Pour obtenir la distance de vol ou l'endurance maximale ( temps max en l'air ) à un niveau de vol donné, le paramètre principale à surveiller

Plus en détail

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté UNIVERSITÉ DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE HOUARI BOUMEDIENE FACULTÉ DE PHYSIQUE - ANNÉE UNIVERSITAIRE 2008-2009. LICENCE DE PHYSIQUE - TROISIÈME ANNÉE - CINQUIÈME SEMESTRE. MODULE : PROGRAMMATION MATLAB.

Plus en détail

TD 1 DIMENSIONNEMENT D UN DRONE

TD 1 DIMENSIONNEMENT D UN DRONE JLB TD dimensionnement d un drône aractéristiques des pales de rotor TD DIMENSIONNEMENT D UN DONE TD dimensionnement d un drône aractéristiques des pales de rotor JLB ourbe : z en fonction de l angle d

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRASFORMATER MOOPHASE I. PRESETATIO n transformateur est constitué d un circuit magnétique ( composé de feuilles en acier accolées ) sur lequel sont disposés deux bobinages en cuivre : le primaire et

Plus en détail

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse.

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse. Page 1 sur 10 1. Définition. C est une méthode de séparation, non destructrice en son principe, basée sur le fait que le coefficient de partage d un soluté entre deux phases dépend de la nature du soluté,

Plus en détail

INTRODUCTION - HYPOTHESES

INTRODUCTION - HYPOTHESES COURS DE RDM PAGE 1 SUR 12 INTRODUCTION - HYPOTHESES Gravure montrant l essai d une poutre en flexion COURS DE RDM PAGE 2 SUR 12 (Extrait de «Discorsi e dimostrazioni mathematiche» de Galilée) COURS DE

Plus en détail

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes Université de Caen UFR des Sciences 1 Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transfert de Chaleur et de Masse Corrigée de TD4 - Convection en écoulements internes Solution de l exercice - IV.1:

Plus en détail

STATIQUE - EXERCICES

STATIQUE - EXERCICES STATIQUE - EXERCICES 1 Projection d'une force sur un axe On demande de calculer la projection F a de la force (1) F a = + 40 cos 50 = 25,71 kn NB : signe + puisque la force est orientée dans le sens de

Plus en détail

CONCLUSION GENERALE - 245. Transfert par infiltration de l'eau et du soluté dans les sols non saturés - Utilisation de la méthode TDR-

CONCLUSION GENERALE - 245. Transfert par infiltration de l'eau et du soluté dans les sols non saturés - Utilisation de la méthode TDR- CONCLUSION GENERALE - 245 - 246 CONCLUSION GENERALE L'étude présentée dans ce mémoire concerne principalement l'analyse et l'interprétation d'essais d'infiltration d'eau et de soluté réalisés, au laboratoire,

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION I LE MOUVEMENT CIRCULAIRE UNIFORME 1 Expérience Une barre et 2 petites masselottes sont entraînées dans un mouvement circulaire par la chute d'un objet de masse m = 400 g. Un chronomètre commandé par une

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Ce TP est à réaliser en salle d informatique, seul ou en binôme. Il ne donnera pas lieu à une évaluation directe, et il n est pas demandé de compte-rendu.

Plus en détail

ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK

ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK Professeur Tijani GHARBI tijani.gharbi@univ-fcomte.fr 1 Rappels 1.1 Notion de champs Nous revenons ici sur la notion de champ. Un champ associé à une grandeur physique représente

Plus en détail

TP 8: Vecteur vitesse v et accélération a Seconde loi de Newton - Correction

TP 8: Vecteur vitesse v et accélération a Seconde loi de Newton - Correction TP 8: Vecteur vitesse v et accélération a Seconde loi de Newton - Correction Objectifs: Définir et reconnaître des mouvements rectilignes uniformes, rectilignes uniformément variés, circulaires uniformes

Plus en détail

REPRESENTATION GRAPHIQUE

REPRESENTATION GRAPHIQUE 2013/2014 Glioula.mohamed@gmail.com 1 A- Dessin Technique : 1. BUT : Le but du dessin technique est de décrire fidèlement les formes des objets tridimensionnels à l'aide d'une ou plusieurs représentations

Plus en détail

Aérodynamique et Mécanique du Vol

Aérodynamique et Mécanique du Vol Aérodynamique et Mécanique du Vol 1 I La résultante des forces aérodynamiques Les expériences montrent que : La portance... avec l'incidence jusqu'à une certaine limite. Au delà de cette incidence

Plus en détail

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES.

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES. III- 1 OSCILLOSCOPE CATHODIQUE VISUALISATION DE SIGNAUX ELECTRIQUES A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES. I-CONSTITUTION D UN OSCILLOSCOPE Un oscilloscope comporte comme éléments essentiels :

Plus en détail

IMPULSION D'UN JET. Impulsion d'un jet I - BUT DE LA MANIPULATION

IMPULSION D'UN JET. Impulsion d'un jet I - BUT DE LA MANIPULATION Impulsion d'un jet IMPULSION D'UN JET I - BUT DE LA MANIPULATION Lorsqu'un jet fluide vient frapper une surface solide il exerce sur celle-ci une force qui est fonction de la vitesse du jet et de la forme

Plus en détail

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc»

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» un projet du Programme de Gestion et de Protection de l Environnement en Maroc (PGPE) en coopération

Plus en détail

Atelier. Mesure des Principales Caractéristiques d Antenne Microstrip Patch Rectangulaire

Atelier. Mesure des Principales Caractéristiques d Antenne Microstrip Patch Rectangulaire Atelier Mesure des Principales Caractéristiques d Antenne Microstrip Patch Rectangulaire L objectif de TP est de mesurer à l analyseur de réseaux vectoriel l impédance d entrée, le coefficient de réflexion,

Plus en détail

Licence 1 UE PHY124/125 Examen d Optique 2ème session 26 Juin 2015 (durée 1h30)

Licence 1 UE PHY124/125 Examen d Optique 2ème session 26 Juin 2015 (durée 1h30) Licence 1 UE PHY124/125 Examen d Optique 2ème session 26 Juin 2015 (durée 1h30) Aucun document n est autorisé calculatrice, règle et rapporteur conseillés. Le sujet comporte 3 pages plus 1 document réponse

Plus en détail

Chimie Analytique II. Chromatographie gazeuse

Chimie Analytique II. Chromatographie gazeuse Chimie Analytique II Chromatographie gazeuse Détermination des conditions optimales de séparation et dosage et l éthanol et du méthanol Daniel Abegg Nicolas Calo Emvuli Mazamay Pedro Surriabre Université

Plus en détail

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures U 315 J. 5008 SESSION 2003 Filière MP PHYSIQUE ENS de Paris Durée : 6 heures L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, non imprimantes et sans document d accompagnement,

Plus en détail

TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles

TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé et des courbes produites. Objectif : Tracer des lignes équipotentielles et des lignes de champ

Plus en détail

L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique

L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique!!! L'entropie n'est pas la désorganisation!!! BCM 1502 Entropie Page 1/6 De http://www.chem1.com/acad/webtut/thermo/entropy.html

Plus en détail

17 exercices de dérivation avec Q.C.M. - première. Les Dérivées

17 exercices de dérivation avec Q.C.M. - première. Les Dérivées Les Dérivées exercice 1 Trouver la (ou les) réponse(s) exacte(s) : Le plan est muni d'un repère (O,, ); C 3 f désigne la courbe représentative de la fonction f dans ce repère : f la fonction définie par

Plus en détail

Chapitre V : Champs de scalaires, champs de vecteurs

Chapitre V : Champs de scalaires, champs de vecteurs Chapitre : Champs de scalaires, champs de vecteurs de : Après une étude attentive de ce chapitre, vous serez capable décrire les principales propriétés d un champ scalaire ou vectoriel trouver les lignes

Plus en détail

Traitement d images numériques

Traitement d images numériques olivier.bernard@creatis.insa-lyon.fr Traitement d images numériques Analyse d images: 3 ème partie Département Génie Electrique 5GE - TdSi Sommaire I. Introduction II. Fondamentaux en imagerie numérique

Plus en détail

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT Chaudières Effigaz Prestigaz LES AVANTAGES LES TRÈS FAIBLES CONSOMMATIONS À CHARGE NULLE La perte de charge dans le serpentin sur le gaz

Plus en détail

Chapitre 2 : Cinématique du point matériel

Chapitre 2 : Cinématique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 2 : Cinématique SMPC1 Chapitre 2 : Cinématique du point matériel I - Définitions Générales I.1)- Cinématique La cinématique est l étude du mouvement en fonction

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01 TT-01 Motricité d un véhicule miniature télécommandé TAMIYA 1 Accélération maximale et motricité en 4X4 ou avec une traction ou une propulsion. Je vous propose aujourd hui de s intéresser aux paramètres

Plus en détail

1 Exercices d introduction

1 Exercices d introduction Université Paris 7 - Denis Diderot 213-214 TD 2 : Introduction à la cinématique à une dimension 1 Exercices d introduction Exercice 1 - Notion de taux d accroissement moyen 1. La figure 1 est une fonction

Plus en détail

LYCEE CMN/MECKHE TERMINALES S ANNEE2009/2010

LYCEE CMN/MECKHE TERMINALES S ANNEE2009/2010 La cinématique étudie le mouvement d un corps sans tenir compte des causes (forces) et des conséquences (énergie). IL n apparaitra pas dans cette étude ni de forces ni de masse encore moins de grandeurs

Plus en détail

MECANIQUE DES FLUIDES

MECANIQUE DES FLUIDES CHAPITRE 4 MECANIQUE DES FLUIDES Matière Solide Liquide Gaz Caractéristiques de ces 3 états: rigidité et cohésion Rigidité? Cohésion? capacité à conserver son volume sous l effet d une force. capacité

Plus en détail

RHÉOLOGIE DES SUSPENSIONS NON-DILUÉES DE FIBRES AVEC INTERACTIONS ENTRE PARTICULES

RHÉOLOGIE DES SUSPENSIONS NON-DILUÉES DE FIBRES AVEC INTERACTIONS ENTRE PARTICULES RHÉOLOGIE DES SUSPENSIONS NON-DILUÉES DE FIBRES AVEC INTERACTIONS ENTRE PARTICULES G. Ausias, J. Férec*, LIMATB, Université de Bretagne-Sud M.C. Heuzey, P.J. Carreau, CREPEC, Ecole Polytechnique de Montréal,

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES VUE AVANT VUE LATÉRALE 297 286 50,8 Point d arrivée d eau Épaisseur du lavabo/ plan de travail : Max 57 mm / Min 3,5 mm Distance entre l aérateur et l extrémité du Tap Max 835,5 / Min. 631,5 266 Point

Plus en détail

Exercices supplémentaires, phénomène de transfert

Exercices supplémentaires, phénomène de transfert III. CORRIGE DES EXERCICES SUPPLEMENTAIRES DE PHENOMENES DE Exercice. TRANSFERT Plaque de dimensions 50 x 50 x mm Il y a, en h (700sec, 8.4 0 4 Joules qui passe Les faces sont à température constante de

Plus en détail

Système : Ouvre porte de garage UFORAIL

Système : Ouvre porte de garage UFORAIL TERMINALE SCIENTIFIQUE Exercice Science de l ingénieur Fichier :Exercice 09-01-T.DOC GENIE MECANIQUE - Année : Ce sujet comporte 7 pages Nom : Système : Ouvre porte de garage UFORAIL Conditions de déroulement

Plus en détail

r= v t (2.4) v= Δ x =constante (2.5) r=( x, constante)=x Δ r=(δ x, 0)=Δ x v=(v x a=(a y,0)=a r = x Δ r = Δ x v = v a = a Δ x=v Δt (2.6) ) (2.

r= v t (2.4) v= Δ x =constante (2.5) r=( x, constante)=x Δ r=(δ x, 0)=Δ x v=(v x a=(a y,0)=a r = x Δ r = Δ x v = v a = a Δ x=v Δt (2.6) ) (2. CHAPITRE. CINEMATIQUE DU MOUVEMENT RECTILIGNE. 1. Mouvement rectiligne On appelle mouvement rectiligne, un mouvement pour lequel la trajectoire du mobile est une droite ou plus exactement un segment de

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES ET MASSIQUES DANS LES FLUIDES. COURS MF204 2011-2012

TRANSFERTS THERMIQUES ET MASSIQUES DANS LES FLUIDES. COURS MF204 2011-2012 TRANSFERTS THERMIQUES ET MASSIQUES DANS LES FLUIDES. COURS MF204 2011-2012 Lagrée Pierre-Yves CNRS/ Univ. Pierre & Marie Curie, IJLRA, pyl@ccr.jussieu.fr 13 novembre 2011 2 i Présentation Ce cours s inscrit

Plus en détail

Espaces euclidiens. Soient E un espace vectoriel euclidien de dimension n, le produit scalaire sera noté comme

Espaces euclidiens. Soient E un espace vectoriel euclidien de dimension n, le produit scalaire sera noté comme Espaces euclidiens 1 Bases orthonormées Soient E un espace vectoriel euclidien de dimension n, le produit scalaire sera noté comme d habitude : < x, y >, ou (x, y) ou < x y > On note < x, x >= x 2, x est

Plus en détail

Les lois de Newton. 1. Rappel : la force de pesanteur ou force poids

Les lois de Newton. 1. Rappel : la force de pesanteur ou force poids Lois de Newton 4G (1h) / 1 Les lois de Newton 1. Rappel : la force de pesanteur ou force poids La force poids G d un corps est la force qui représente l attraction que la Terre exerce sur ce corps. La

Plus en détail

VÉRINS MECANIQUES Séries VMP Modèles A à vis translatante Modèle B à vis tournante

VÉRINS MECANIQUES Séries VMP Modèles A à vis translatante Modèle B à vis tournante VÉRINS MECANIQUES Séries VMP Modèles A à vis translatante Modèle B à vis tournante Électronique de puissance Réducteurs de vitesse Moteurs électriques Les caractéristiques et descriptions du présent catalogue

Plus en détail

FONCTIONS AFFINES. Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 3 : x 10x 4. a) Calculer l'image de -2. a) Calculer l'image de -4. c) Calculer g(8).

FONCTIONS AFFINES. Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 3 : x 10x 4. a) Calculer l'image de -2. a) Calculer l'image de -4. c) Calculer g(8). FONCTIONS AFFINES Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 3 : f est la fonction affine g est la fonction affine définie par h est la fonction affine définie par f(x) = -3x + 7. g(x) = 1/2 x + 3. x 10x 4. a)

Plus en détail

Surplomb maximal. Vincent PANTALONI. 27 novembre 2010

Surplomb maximal. Vincent PANTALONI. 27 novembre 2010 Surplomb maximal Vincent PANTALONI 27 novembre 2010 1 Le problème On s intéresse ici à un problème que nous sommes beaucoup à nous être posé, en jouant à empiler des cartes, des dominos, des morceaux de

Plus en détail

Machine frigorifique : corrigé

Machine frigorifique : corrigé Machine frigorifique : corrigé 1 Prise en mains du diagramme enthalpie-log(pression) HFA 134a P (bar),0,0,0,0 15,0,0 8,00 6,00 5,00 4,00 3,00 1, - - 0, 0,05-0,02 0,03 0,04-0,004 0,006 0,01 s=1, kj/(kg.k)

Plus en détail

AUTOTEST ELECTRICITE

AUTOTEST ELECTRICITE ISUPFERE AUTOTEST ELECTRICITE Physique appliquée dans la série Schaum Arthur Beiser Sur internet, le site : http://perso.wanadoo.fr/physique.chimie/ deux parties sont intéressantes: - 1ère S: électrodynamique

Plus en détail

La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires

La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires Rail Industry Meetings : Le 7 Mars 2012 Thomas Desbarats Ingénieur application LMS Thomas.desbarats@lmsintl.com

Plus en détail

LES CRISTAUX LIQUIDES

LES CRISTAUX LIQUIDES Classes préparatoires à CPE Lyon Lyon, le 10 avril 2006 Institution des Chartreux Année scolaire 2005-2006 8 place Abbé Larue 69005 Lyon LES CRISTAUX LIQUIDES Professeur accompagnateur : Monsieur BAYET

Plus en détail

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300 MNSTÈ D L ÉDUCTON NTONL MNSTÈ D L NSGNMNT SUÉU T D L CHCH T OBJCTF DU B Test autocorrectif de physique *029776* 1-5667-TC--01-12 300 xercice 1 : Cinématique On considère le déplacement d'un mobile suivant

Plus en détail

MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES. Les trois parties sont indépendantes.

MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES. Les trois parties sont indépendantes. MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES Les trois parties sont indépendantes. I. Étude d un satellite de télédétection terrestre La télédétection par satellite est utilisée en météorologie, climatologie et

Plus en détail

Lycée Louis de Broglie

Lycée Louis de Broglie Lycée Louis de Broglie Livret de révisions de Mathématiques pour l entrée en classe de seconde Ce livret vous proposé pour vous remettre au travail avant votre entrée en seconde Il s agit d exercices divers

Plus en détail

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre Dans ce polycopié, on passe en revue les méthodes et définitions à maîtriser pour l étude des filtres du premier ordre. Toutes ont été étudiées lors des séances

Plus en détail

L équation du mouvement vertical non-hydrostatique Hypothèse anélastique. Octobre 2006

L équation du mouvement vertical non-hydrostatique Hypothèse anélastique. Octobre 2006 Stage Méso-NH Octobre 2006 Le système Méso-NH un modèle non-hydrostatique et anélastique associé à une physique permettant de simuler des phénomènes météorologiques de l échelle sous-synoptique à la microéchelle

Plus en détail

Expériences d induction par mouvement

Expériences d induction par mouvement Expériences d induction par mouvement E. Colardeau To cite this version: E. Colardeau. Expériences d induction par mouvement. J. Phys. Theor. Appl., 1886, 5 (1), pp.218-221. .

Plus en détail

LA CONSTRUCTION DE FRESNEL

LA CONSTRUCTION DE FRESNEL LA CNSTRCTIN DE FRESNEL I / Le vecteur de Fresnel associé à une grandeur sinusoïdale : a/ Questions préliminaires : j i y M (t) Le point M se déplace à vitesse angulaire constante ω sur le cercle de centre.

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC. Session 2012 MATHEMATIQUES. -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE. Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAUREAT BLANC. Session 2012 MATHEMATIQUES. -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE. Durée de l épreuve : 4 heures Cours Privé Catholique Maintenon BACCALAUREAT BLANC Session 2012 MATHEMATIQUES -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Durée de l épreuve : 4 heures Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées,

Plus en détail

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés Système EOLIENNE ESSAIS DE SYSTÈMES 1TS Electrotechnique CORRECTION Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne 1) Quelle est la conversion énergétique globale réalisée par une éolienne?

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

ASCENSEURS HYDRAULIQUES AH-1600 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES. ET-404fr Vers. 01 21/05/14

ASCENSEURS HYDRAULIQUES AH-1600 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES. ET-404fr Vers. 01 21/05/14 ASCENSEURS HYDRAULIQUES AH-1600 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES ET-404fr 21/05/14 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES ET-404fr Page 1 Sommaire 1. Description générale... page 2 1.1. Application... page 2 1.2. Normes...

Plus en détail

Chapitre1. Chaussées aéronautiques

Chapitre1. Chaussées aéronautiques - Caractéristiques de frottement : Notions physiques permettant d apprécier la qualité de contact entre la surface d une chaussée et un pneumatique. - Chaussée : Structure permettant la circulation en

Plus en détail

BREVET BLANC n 2 EPREUVE DE MATHEMATIQUES

BREVET BLANC n 2 EPREUVE DE MATHEMATIQUES Collège René Cassin Lundi 06 mai 0 REVET LNC n EPREUVE DE MTHEMTIQUES Durée de l épreuve : heures. L énoncé comporte pages, et une annexe à compléter et à rendre avec la copie de composition. Le sujet

Plus en détail

Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement

Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement L2 (Semestre 2) Durée : 2 h. 3LTC4 30 novembre 2012 Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement Document autorisés : aucun IMPORTANT : Calculatrice interdite. Exercice 1. On lance une balle de golf de masse

Plus en détail

Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4. S. Aniel-Buchheit (CEA) Email : saniel@cea.fr

Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4. S. Aniel-Buchheit (CEA) Email : saniel@cea.fr Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4 S. Aniel-Buchheit (CEA) Email : saniel@cea.fr Le couplage thermohydraulique/neutronique FLICA4/TRIPOLI4 Contexte du développement: L étude des

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques

Modélisation des actions mécaniques CPGE - Sciences de l Ingénieur - Chapitre 9 Modélisation des actions mécaniques PCSI TD Compétences visées: B2-20, B2-21 v0.1 Lycée Michelet 5 Rue Jullien - 92170 Vanves - Académie de Versailles Vol d

Plus en détail

GRADATEUR. Cet appareil se comporte donc comme un interrupteur commandé, il établit ou interrompt la liaison entre la source et la charge.

GRADATEUR. Cet appareil se comporte donc comme un interrupteur commandé, il établit ou interrompt la liaison entre la source et la charge. GADATE 1) Définition : n gradateur est un appareil de commande qui permet de contrôler la puissance absorbée par un récepteur en régime alternatif 2) Structure d un gradateur monophasé Cet appareil se

Plus en détail

Partiel PHY121 Mécanique du point

Partiel PHY121 Mécanique du point Université Joseph Fourier Grenoble Licence Partiel PHY2 Mécanique du point Vendredi 23 mars 202 Durée h30 Calculatrices et documents non-autorisés Pour chaque question, 4 réponses sont proposées dont ou

Plus en détail

CHAPITRE II: CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE HAUTE PERFORMANCE (HP... CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE HAUTE PERFORMANCE (HPLC)

CHAPITRE II: CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE HAUTE PERFORMANCE (HP... CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE HAUTE PERFORMANCE (HPLC) Page 1 sur 10 CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE HAUTE PERFORMANCE (HPLC) I) Principe de la chromatographie La chromatographie est une méthode de séparation des constituants d'un mélange même très complexe. Il existe

Plus en détail

Les objectifs de cette séance sont : 1- Sélectionner le bon échangeur parmi les 3 proposés et l implanter dans la zone définie.

Les objectifs de cette séance sont : 1- Sélectionner le bon échangeur parmi les 3 proposés et l implanter dans la zone définie. IMPLANTATION D UN ECHANGEUR A PLAQUES POUR FREECOOLING EN INDUSTRIEL BIM SUR AUTOCAD MEP Le fichier Autocad MEP vous présente une usine qui fabrique tout type de produits dont le composant principal est

Plus en détail

Engrenages. 1- Généralités

Engrenages. 1- Généralités 1.1- Principe Engrenages 1- Généralités La fonction d un engrenage est de transmettre une puissance entre deux arbres. Ces deux arbres peuvent être parallèles, concourants ou quelconques. // Concourants

Plus en détail

DYNAMIQUE DES FLUIDES

DYNAMIQUE DES FLUIDES DYNAMIQUE DES FLUIDES 1. INTRODUCTION. Nous avons décrit le mouvement d'un corps et relié les paramètres de ce mouvement aux causes qui le produisent (dynamique, énergétique). Nous devons répondre à des

Plus en détail

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique 1S Thème : Agir ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Convertir l énergie et économiser les ressources Energie

Plus en détail

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST EX-EP-LIE-janvier 25a.doc Université Montpellier II - Licence Ingénierie Électrique Électronique de Puissance Module UE 233ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST Examen du 5 janvier 25 Durée : 3

Plus en détail