Bilan de campagne 2014 flore adventice, perspectives de réduction d usage des herbicides et de limitation de l impact des traitements.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan de campagne 2014 flore adventice, perspectives de réduction d usage des herbicides et de limitation de l impact des traitements."

Transcription

1 Bilan campagne 2014 flore adventice, perspectives réduction d usage s herbicis et limitation l impact s traitements. Depuis 2013, afin mieux répondre aux objectifs du plan ECOPHYTO, la problématique gestion s adventices fait l objet d une expérimentation dans le cadre du BSV Maïs. Ce suivi permet aussi répondre aux attentes exprimées par les agriculteurs en matière maîtrise et reconnaissance s adventices (Cf. enquête lecteurs BSV 2013). Le diagnostic la flore adventice restante après désherbage (protocole VigieFlore ) dans les parcelles maïs a donc été poursuivi en Le principe est recueillir sur les parcelles suivies (750 en 2014), un mois après la rnière intervention désherbage, une notation la flore restante dans les parcelles (intification, taille et nsité) ainsi qu une évaluation la qualité du désherbage (insuffisant, correct, très bon) en fonction du pourcentage couverture du sol par les adventices. Parallèlement s données agronomiques (type sol, précént cultural, couvert, travail du sol) et techniques (calendrier d interventions, désherbage) sont recueillies. Les coopératives (Lur Berri, Vivadour, Maïsadour, Euralis), les Chambres d agriculture et le GRCETA se sont fédérés autour cette démarche menée en partenariat avec Syngenta, à l origine la métho VigieFlore. Nous remercions les agriculteurs enquêtés mais aussi l'ensemble s partenaires pour ce travail mise en commun qui nous permet d améliorer nos connaissances sur la flore observée dans les parcelles maïs d'aquitaine. L enjeu est double : faire évoluer les pratiques désherbage pour permettre une gestion durable s chloroacétamis, tout en préservant la qualité s eaux et en anticipant s problèmes éventuels d apparition résistances aux sulfonylurées. L analyse du VigieFlore régional nous permettra donner s tendances sur les liens entre la flore présente après les désherbages et : le travail du sol la réalisation ou non d'un binage la variation dose Chloroacétamis le type sol la présence ou non d un couvert hivernal Flore restante dans les 747 parcelles enquêtées en Aquitaine après désherbage Le tableau suivant présente les adventices les plus fréquemment retrouvées dans les parcelles maïs d Aquitaine. Au total, 131 adventices ont été intifiées au cours s enquêtes. Le chénopo, comme en 2013, reste très fréquent après les désherbages alors que cette adventice se détruit facilement. Il est souvent taille développée mais par contre en faible nsité dans les parcelles ce qui explique un indice nuisibilité acceptable. 1

2 Le liseron s haies (dicotylédone vivace à drageons) est présent dans 40% s parcelles. Il est assez souvent développé avec une nsité présence moyenne. La digitaire sanguine est présente dans 40% s parcelles enquêtées en nsité et avec un développement important ce qui lui confère un indice nuisibilité élevé. Pour prendre en compte cette problématique, les enquêtes montrent que les agriculteurs aquitains ont majoritairement recours à s solutions intégrant s herbicis racinaires (79% s situations) appliqués en pré-levée ou en post levée. La famille s chloroacétamis est donc particulièrement représentée dans ces stratégies. Néanmoins, l observation la flore restante indique que ces stratégies ne suffisent pas à contrôler l ensemble s adventices et notamment celles présentant un niveau nuisibilité important. C est pourquoi vant ce constat, il apparaît intéressant s'interroger sur les leviers (agronomiques ou les stratégies chimiques) qui permettraient limiter la pression ces adventices, tout en limitant l impact sur l environnement s chloroacétamis. Le travail du sol influence-t-il le type flore observée après désherbage? Le graphique 1 présente l'incince du travail du sol sur les trois graminées les plus classiquement observées dans les parcelles enquêtées en 2014 dans le grand sud. Graphique 1 : Labour et gestion s graminées En tendance, le labour permet limiter le développement s graminées, en fréquence présence et en taille. Il constitue donc le premier levier pour limiter la pression graminées dans les parcelles. Pourtant nous pouvons faire le constat que la part s TCS augmente peu à peu dans les pratiques puis 8 ans, passant 18% à 35% (Source VigieFlore Aquitaine). 2

3 Quelle relation entre binage et flore adventice? Le binage constitue une alternative importante à l'utilisation s herbicis. Cependant, il peut parfois être à l'origine nouvelles levées dans les parcelles. Les ux diapositives suivantes s'attachent à comparer le profil flore observée sur les parcelles avec ou sans binage : En tendance, on observe que le binage permet limiter la nuisibilité s graminées encore présentes après l intervention. L impact sur les dicotylédones difficiles semble être à la marge quand on globalise les résultats : le binage augmenterait 10% les parcelles concernées par leur présence sans pour autant avoir un impact sur leur nsité dans la parcelle. En revanche, le niveau satisfaction global du désherbage augmente 10% sur les parcelles qui ont fait l objet d un binage, mais le bémol est qu en Aquitaine, il n est pas possible biner toutes les parcelles en raison contraintes rédhibitoires (forte pente et risque d érosion, cailloux ) Quel impact d une baisse dose chloroacétamis sur les adventices restantes? A l échelle du réseau d enquêtes VigieFlore, on s attache à observer la robustesse s solutions utilisant une moindre quantité ces matières actives. Nous avons pour cela extrait l ensemble s parcelles traitées au S Metholachlore (Duald Gold/ Aliseo gold) et DMTA-p (Isard/Spectrum), en ne conservant que celles qui n avaient pas fait l objet d un rattrapage anti-graminées, mais avec un possible rattrapage anti-dicotylédones. Les graphiques suivant apportent s éléments discussion sur s stratégies à moins 2/3 la dose ou à plus ¾ la dose : 3

4 Le constat est clair : lorsque la réduction dose est supérieure à 2/3, l efficacité s chloroacétamis sur les graminées s effrite. Ainsi, à fréquence quasi égale parcelles concernées par les graminées, la réduction doses chloroacétamis provoque une nuisibilité plus importante s adventices (augmentation nsité et taille dans les parcelles). Sur les dicotylédones, le constat est plus contrasté car il est probable qu un complément post anti-dicotylédones ait été réalisé systématiquement lorsque les parcelles sont à moins 2/3 la dose chloroacétamis : ce rattrapage s avère possible car l économie réalisée par une moindre dose pré-levée peut-être investie dans une solution post-levée, tout en restant à enveloppe égale. Il aboutit à une pression plus faible s dicotylédones. Au final, on peut conclure qu il est moins en moins approprié chercher à gérer son désherbage avec une seule intervention. Dans cette optique, investir moins (en dose et en coût) dans la stratégie pré-levée (localisation sur le rang ou réduction dose en plein) tout en intégrant dans son schéma départ une intervention rattrapage en post, pourrait constituer une solution robuste et moins impactante sur l environnement. La solution post-levée quant à elle, pourra aussi intégrer du sarclage. Quelle flore selon le type sol? Le chénopo blanc et la morelle constituent les adventices les plus fréquemment retrouvées dans les parcelles indépendamment du type sol. En revanche, elles ne présentent pas un niveau nuisibilité très élevé. Du côté s graminées : les digitaires sont fréquemment présentes avec un niveau pression élevée quels que soient les types sol, les sétaires se développent peu sur les sols sableux, le pourpier maraîcher semble s adapter particulièrement aux sols sableux à sableuxlimoneux. Le datura se développe dans tous les types sol en présentant s niveaux nuisibilité particulièrement élevés dans les sols les plus argileux et sableux. 4

5 Quel impact du couvert hivernal sur la flore restante après désherbage? La dérogation permise dans le cadre la PAC, les obligations dans les zones vulnérables vont amener les agriculteurs à semer un couvert hivernal plus souvent. On peut s interroger sur l incince potentielle ce couvert sur la communauté d adventices : effet sur la conservation s semences d adventices (perte faculté germinative, consommation par s insectes du sol présents en plus gran quantité dans les couverts, etc ) et sur leur dynamique croissance dans les parcelles. L observation s graphiques suivants ne permet pas tirer s conclusions pertinentes. Il conviendrait vérifier que l implantation du couvert n est pas lié à un ou s types sol présentant s caractéristiques flore particulière ou s façons culturales spécifiques. En conclusion Il ressort ce suivi que les enquêtes selon le protocole VigieFlore, permettent réaliser un bilan pertinent du désherbage dans la région en soulignant les efforts gestion la flore qui reste à mener dans un contexte gestion durable s chloroacétamis pour améliorer la qualité l eau et limiter les impacts sur l environnement. On retiendra notamment l importance s leviers agronomiques (labour, binage) qui combinés à s stratégies réduction doses ou surface traitée aux chloroacétamis sont nature à répondre aux objectifs du plan Ecophyto. 5

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s

guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s qu est ce que c est? un désherbage maïs innovant une variété «DUO System» est une variété naturellement résistante à Stratos Ultra, un herbicide

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Développement de deux méthodes de lutte contre

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE Info.pl@ine N 453 20 février 203 5 pages CEREALES BLE Priorité au désherbage STRATEGIE AGRONOMIQUE Les conditions météo idéales sont une forte hygrométrie, des températures dces et un sol suffisamment

Plus en détail

Niort Le 17 janvier 2013. Variétés d oléagineux tolérantes herbicides (VTH)

Niort Le 17 janvier 2013. Variétés d oléagineux tolérantes herbicides (VTH) Variétés d oléagineux tolérantes herbicides (VTH) 1 Historique et situation Des variétés européennes de tournesol (Clearfield et ExpressSun ) cultivées en France depuis 2009 Inscriptions au catalogue Français

Plus en détail

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX Notice Allié Max X DuPont Allié Max X Allié Max X Dicotylédones dans les céréales : pression croissante D après un relevé de flore réalisé en 2008 (1), les agriculteurs observent une pression croissante

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 26 7 Août 2015 Ce qu'il faut retenir Prairie Quelques chenilles présentes. Soja ANIMATEURS FILIERE Céréales à paille DESIRE Sylvie / FDGDON 64 s.desire@pa.chambagri.fr Suppléance : ARVALIS a.carrera@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Acquérir des références sur des systèmes de cultures pour réduire l usage des produits phytosanitaires

Acquérir des références sur des systèmes de cultures pour réduire l usage des produits phytosanitaires Acquérir des références sur des systèmes de cultures pour réduire l usage des produits phytosanitaires Octobre 2013 Les agriculteurs engagés dans le plan Ecophyto ont ouvert leurs portes du 15 au 22 mai

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier 2013

Orléans Le 24 janvier 2013 1 * La genèse du projet / Eléments du contexte * Le cadre européen (Directive 209/128/CE) * La déclinaison nationale : le plan Ecophyto * Présentation du portail ECOPHYTOPIC * ECOPHYTOPIC : Présentation

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage

DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP 7044-31069 Tlse cedex 7 Tél : 05 61 10 43 13 - Fax : 05 61 10 42 52 www.haute-garonne.chambagri.fr

Plus en détail

Guide pratique pour les agriculteurs. Désherbage du maïs

Guide pratique pour les agriculteurs. Désherbage du maïs P A Y S D E L A L O I R E ( Guide pratique pour les agriculteurs Désherbage du maïs La nouvelle donne du désherbage L attente des agriculteurs est forte vis-à-vis du désherbage du maïs (notamment un certain

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto. 23 février 2015

Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto. 23 février 2015 Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto 23 février 2015 Présentation des RITA Définition et périmètre : Réseau d Innovation et de Transfert Agricole Présent dans les 5 DOM Créés en 2011

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet La gestion de l enherbement en maraîchage biologique Une réalisation du Projet Union européenne - Fonds Européen de Développement Régional Europese Unie - Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling Gestion

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable Guide de l utilisateur 2010 Si vous êtes amenés à utiliser cet outil, merci d indiquer votre source. Réseau agriculture durable - Inpact Bretagne

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

Attention aux altises et aux charançons du bourgeon terminal!

Attention aux altises et aux charançons du bourgeon terminal! 24 Insectes du colza Attention aux altises et aux charançons du bourgeon terminal! Installez vos cuvettes jaunes et utilisez les bulletins de santé du végétal (BSV), pour identifi er et quantifi er les

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Zoysia sport Zoysia sportif pour les terrains de football ou terrains de golf

Zoysia sport Zoysia sportif pour les terrains de football ou terrains de golf Zoysia sport Zoysia sportif pour les terrains de football ou terrains de golf LA PLANTE LE GAZON NOTE TECHNIQUE Ce gazon n est pas un gazon ordinaire. C est une véritable moquette végétale confortable,

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

ANNUELLES GERMINATION D ÉTÉ

ANNUELLES GERMINATION D ÉTÉ ANNUELLES GERMINATION D ÉTÉ ITAB ANNUELLES GERMINATIONS D ÉTÉ AMARANTES AMARANTHUS RETROFLEXUS AMARANTHUS HYBRIDUS Famille des Amarantacées RÉPARTITION, FRÉQUENCE ET DENSITÉ EN FRANCE Originaires d Amérique

Plus en détail

15 Mars 2012. Production de Semences Potagères

15 Mars 2012. Production de Semences Potagères 15 Mars 2012 Production de Semences Potagères PLAN 1. Présentation 2. Schéma Général (Entreprise de Semences Potagères) 3. Production de semences 1. Rôle de la production dans l entreprise 2. Zone de production

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE ENHERBEMENT DES AIRES SABLEES

GUIDE TECHNIQUE ENHERBEMENT DES AIRES SABLEES GUIDE TECHNIQUE ENHERBEMENT DES AIRES SABLEES Auteurs : Plante & Cité Jonathan Streit, Damien Provendier Partenaires : Villes de Nantes, Ville de Rennes Etude qui s inscrit dans les objectifs du plan :

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE DEROGATION TEMPORAIRE POUR LA REALISATION D EPANDAGES PAR VOIE AERIENNE SUR RIZ

DOSSIER DE DEMANDE DE DEROGATION TEMPORAIRE POUR LA REALISATION D EPANDAGES PAR VOIE AERIENNE SUR RIZ DOSSIER DE DEMANDE DE DEROGATION TEMPORAIRE POUR LA REALISATION D EPANDAGES PAR VOIE AERIENNE SUR RIZ pour le département des Bouches-du-Rhône Eléments nécessaires à l instruction de la demande conformément

Plus en détail

Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation

Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation Thomas H. Abbot Vice President Operations Planning, LUCENT TECHNOLOGIES, États-Unis. Lucent Technologies, un des leaders des

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

UTILISATEUR. Version 2011. Gérer l état organique du sol dans les exploitations agricoles SIMEOS-AMG

UTILISATEUR. Version 2011. Gérer l état organique du sol dans les exploitations agricoles SIMEOS-AMG Outil de SIMulation de l Etat Organique du Sol basé sur le modèle de calcul de bilan humique à long terme AMG de l INRA de LAON G UIDE UTILISATEUR Version 2011 Gérer l état organique du sol dans les exploitations

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Philippe Lehrmann, PhD Axéréal Axéréal: structuration en Business Units Groupe coopératif agro-industriel, leader

Plus en détail

Pendiméthaline + flufénacet Version janvier 2015. Aranda. Herbicide pour blé tendre d hiver, orge d hiver et triticale

Pendiméthaline + flufénacet Version janvier 2015. Aranda. Herbicide pour blé tendre d hiver, orge d hiver et triticale Herbicide Pendiméthaline + flufénacet Version janvier 2015 Aranda Herbicide pour blé tendre d hiver, orge d hiver et triticale Composition :... 60 g/l de flufénacet (1) + 300 g/l de pendiméthaline Formulation

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal. Centre-Ile de France CHOISIR. Blé dur. Variétés et interventions d automne 2015 Région Centre - Ile de France

ARVALIS - Institut du végétal. Centre-Ile de France CHOISIR. Blé dur. Variétés et interventions d automne 2015 Région Centre - Ile de France Centre-Ile de France 0 1 SOMMAIRE Avant-propos... 4 Choix variétal : nos préconisations... 5 Choix de la parcelle et du précédent... 5 Satisfaire les débouchés et répartir les risques... 5 Les variétés

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Le projet de recherche européen FlexWood («Flexible wood supply chain»)

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat - 186 - CHAPITRE 7 Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat 1. INTRODUCTION En végétalisation, l'utilisation d'un matériau provisoire fixé au sol est prévue pour servir de points d'ancrages

Plus en détail

Le désherbage chimique : la lanterne rouge de l environnement

Le désherbage chimique : la lanterne rouge de l environnement Le désherbage chimique : la lanterne rouge de l environnement Apparu en viticulture dans les années 1950-1960 avec la naissance du paraquat et de l aminotriazole pour les herbicides foliaires, et de celle

Plus en détail

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL G U I D E D E C U L T U R E SOJA 2014 FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL Vos contacts Arnaud VAN BOXSOM ESTREES-MONS (80) vanboxsom@cetiom.fr Laurent RUCK CHALONS-EN-CHAMPAGNE (51) ruck@cetiom.fr Julien

Plus en détail

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Co-rédacteur Partenaires financiers Parution Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon L agriculture biologique est un mode de

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

Essai d implantation de colza

Essai d implantation de colza Essai d implantation de colza Selon divers technique de semis Et en association CUMA des Deux Fonds BASE 72 (Bretagne Agriculture Sol et Environnement Sarthe) Cette fois-ci, nous avons fait un essai visant

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

LIVRET D AMENAGEMENT. VetAgro Sup, agro campus de Clermont Ferrand

LIVRET D AMENAGEMENT. VetAgro Sup, agro campus de Clermont Ferrand 22 09 2010 VetAgro Sup, agro campus de Clermont Ferrand Mathieu BOOGHS Guillaume COUEPEL Caroline COUFFIGNAL Aurore DESGROUX Morgane GRASSELLY Estelle PAULHIAC LIVRET D AMENAGEMENT Vulgarisation d une

Plus en détail

LE TRAITEMENT DE SEMENCES. Un outil pour l agriculture durable

LE TRAITEMENT DE SEMENCES. Un outil pour l agriculture durable LE TRAITEMENT DE SEMENCES Un outil pour l agriculture durable Préparé par La Commission pour le traitement des semences et l environnement de la Fédération internationale du commerce des semences (FIS)

Plus en détail

Essais de désherbage d une repousse de canne à sucre après une coupe manuelle à La Réunion.

Essais de désherbage d une repousse de canne à sucre après une coupe manuelle à La Réunion. Essais de désherbage d une repousse de canne à sucre après une coupe manuelle à La Réunion. M. Chabalier 1, D. Marion 1, J. Martin 2, E. Arhiman 1, A. Lambert 1, J.J. Esther 1, F. Chiroleu 3 1 ercane.

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE Maïs FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Le maïs est cultivé pour : - le grain, qui est intéressant notamment pour son apport énergétique dans la ration biologique des animaux mono

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ INTERCONNEXION DES RESSOURCES VERDON/SAINT-CASSIEN POUR LA SÉCURISATION DE L ALIMENTATION EN EAU DE L EST VAROIS ET DE L OUEST DES ALPES-MARITIMES LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ TOURVES BRIGNOLES

Plus en détail

Grand Paris et intercommunalité en Ile-de-France Réunion des communautés d IDF du 21 mai 2014

Grand Paris et intercommunalité en Ile-de-France Réunion des communautés d IDF du 21 mai 2014 POSITIONS MAI 2014 Grand Paris et intercommunalité en Ile-de-France Réunion des communautés d IDF du 21 mai 2014 1. Evolutions depuis la rencontre AdCF sur l Ile de France du 19 septembre 2013 Lors de

Plus en détail

TUTORIEL. Version 1 du 30/06/15, éditée par la DDT du Rhône. Comment calculer les capacités de stockages pour mon propre système de bâtiment?

TUTORIEL. Version 1 du 30/06/15, éditée par la DDT du Rhône. Comment calculer les capacités de stockages pour mon propre système de bâtiment? Pré Dexel TUTORIEL Version 1 du 30/06/15, éditée par la DDT du Rhône Comment calculer les capacités de stockages pour mon propre système de bâtiment? Le Pré-Dexel est un outil gratuit mis à disposition

Plus en détail

Outils portés avant. Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol. pour des tracteurs de 90 à 400 CV

Outils portés avant. Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol. pour des tracteurs de 90 à 400 CV w w w. g r e g o i r e - b e s s o n. c o m Outils portés avant Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol pour des tracteurs de 90 à 400 CV Outils portés avant Simplicité et efficacité

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Objectifs pédagogiques. quizz 06/04/2012. Connaître la définition et les étapes de la gestion des risques associés aux soins

Objectifs pédagogiques. quizz 06/04/2012. Connaître la définition et les étapes de la gestion des risques associés aux soins La gestion des risques associés aux soins Théorie et pratique de l analyse approfondie des causes Staff santé publique 4 avril 2012 Virginie Migeot Objectifs pédagogiques Connaître la définition et les

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Ray-grass anglais auto-regarnissant

Ray-grass anglais auto-regarnissant Robuste COMME L ACIER Ray-grass anglais auto-regarnissant Une technologie révolutionnaire : auto-regarnissage et tolérance au jeu la plus élevée, même avec une tonte courte! RPR technology inside! RPR

Plus en détail

SOJA. Avec la collaboration de l ITAB

SOJA. Avec la collaboration de l ITAB G U I D E D E C U L T U R E SOJA 2014 Avec la collaboration de l ITAB S O M M A I R E Avant de semer..................... 1 Culture intermédiaire avant soja.......... 2 Variétés...........................

Plus en détail

PRESENTATION STRATEGIQUE

PRESENTATION STRATEGIQUE Programme «Accidents du travail Maladies professionnelles» 7 PRESENTATION STRATEGIQUE DU PROGRAMME DE QUALITE ET D EFFICIENCE «ACCIDENTS DU TRAVAIL MALADIES PROFESSIONNELLES» La branche «accidents du travail

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Rapport au ministre chargé de la sécurité sociale et au Parlement sur l'évolution des

Plus en détail

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE III.1 / LES OBJECTIFS DU PLAN DE DESHERBAGE : La contamination des eaux par les pesticides s'effectue essentiellement par ruissellement. Les études menées dans le cadre

Plus en détail

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Partie 1 Fiche technique n 2 Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Zones U : Zones urbaines équipées, secteurs déjà urbanisés avec capacité de desserte Le règlement des secteurs

Plus en détail

Annexes. - Fiche de culture : Pois d'hiver. - Fiche de culture : Féverole d'hiver. - Fiche de culture : Pois de printemps

Annexes. - Fiche de culture : Pois d'hiver. - Fiche de culture : Féverole d'hiver. - Fiche de culture : Pois de printemps Annexe Annexes - Fiche de culture : Pois d'hiver - Fiche de culture : Féverole d'hiver - Fiche de culture : Pois de printemps - Fiche de culture : Féverole de printemps - Fiche de culture : Lupin hiver

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

10. Perspectives. Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle...

10. Perspectives. Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle... 10 Perspectives 10. Perspectives Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle... 2 ALT"4"CER = "Alternatives for cereals":

Plus en détail

PRECONISATIONS REGIONALES2015 NORMANDIE. ARVALIS - Institut du végétal. Maïs Variétés et Interventions

PRECONISATIONS REGIONALES2015 NORMANDIE. ARVALIS - Institut du végétal. Maïs Variétés et Interventions PRECONISATIONS REGIONALES2015 NORMANDIE Maïs Variétés et Interventions AVANT-PROPOS Le présent document fait partie de notre collection «Choisir & décider Préconisations régionales». Notre gamme «Choisir

Plus en détail

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil :

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil : Colloque conseil SFER 14 &15 octobre 2010 Évaluation des prestations de conseil : Mesurer la capacité d une organisation à satisfaire les besoins de conseil de l ensemble de ses clients Philippe BOULLET

Plus en détail

En Bref cette semaine

En Bref cette semaine N 5 30 avril 2015, page 1 En Bref cette semaine Choux Mouche du chou : Les pontes s intensifient sur le nord de la Bretagne Artichaut Pucerons verts : Baisse des populations Pucerons noirs : quelques rares

Plus en détail

visées par la circulaire du 23 avril 2009 relative aux espèces exotiques envahissantes (berce du Caucase, balsamine de l Himalaya, ).

visées par la circulaire du 23 avril 2009 relative aux espèces exotiques envahissantes (berce du Caucase, balsamine de l Himalaya, ). Quelques précisions sur les règles relatives aux zones tampons lors de l application de produits phytopharmaceutiques à usage professionnel en agriculture et en horticulture en Wallonie : Introduction

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Jean-François Inserguet, maître de conférences à l'université de Rennes II

Jean-François Inserguet, maître de conférences à l'université de Rennes II 1 >> L ECRITURE DU REGLEMENT : ZONAGE ZONE A Jean-François Inserguet, maître de conférences à l'université de Rennes II Fiche 1 LA DÉLIMITATION DES ZONES AGRICOLES La définition des zones agricoles a été

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

CERTIFICATION ENVIRONNEMENTALE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

CERTIFICATION ENVIRONNEMENTALE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L' AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CERTIFICATION ENVIRONNEMENTALE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES GUIDE DE PROCEDURE NIVEAU 1 ---------------- Version n 2 du 5 novembre 2015 1

Plus en détail

Maraîchage. Toutes cultures légumières. N 20 2 juillet 2015. Pucerons. Punaises. Thrips

Maraîchage. Toutes cultures légumières. N 20 2 juillet 2015. Pucerons. Punaises. Thrips N 20 2 juillet 2015 Maraîchage Toutes cultures légumières Pucerons Les populations de pucerons sont toujours présentes dans les cultures suivantes : aubergines, poivrons, concombres, courgettes et tomates.

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

La ferme expérimentale de l ADRAO

La ferme expérimentale de l ADRAO La ferme expérimentale de l ADRAO ADRAO/WARDA 01 B.P. 2551 Bouaké 01 Côte d Ivoire Téléphone : (225) 31 63 45 14 Télécopie : (225) 31 63 47 14 Page web: http://www.warda.cgiar.org/ Création et localisation

Plus en détail

A G R O Information Services

A G R O Information Services A G R O Information Services La puissance informatique Pour vos cultures L Expert Phyto. Présentation du Logiciel Tous droits réservés. Reproduction interdite. INTRODUCTION L Expert Phyto : Simplifie vos

Plus en détail