GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013"

Transcription

1 GESTION DES DÉCHETS 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013 Recommandation suite à la visite de certification V2010 Manque de coordination sur le thème Manque de formation sensibilisation Procédures de tri non respectées (trop de DASRI) Livraison des sacs à déchets défectueuse (pas assez de sacs noirs) Évacuation des couches non respectée Absence de marquage des sacs OM et DASRI Récupération des piles dans des conteneurs à aiguilles Locaux ouverts, non entretenus et non sécurisés Absence de traçabilité du nettoyage 1

2 LES DASRI AU CHU DE NICE 1200 tonnes à 600 /T soit kg par lit en 2010 Étude nationale publiée par l'anap, l'établissement le moins performant produisait 487 kg de DASRI par lit. Objectif : diminuer la production de DASRI d'au moins 25%, soit une production totale de 900 tonnes par année = gain potentiel de Éco campagne «Quand la démarche qualité et sécurité des soins, contribue à l amélioration de l environnement.» octobre

3 Pourquoi? Recommandation HAS / gestion des déchets Engagement Grenelle Environnement Éco campagne Objectifs? Améliorer les bonnes pratiques Sensibiliser au tri Valoriser les filières de déchets Renforcer la formation / valoriser le thème Évaluer le dispositif et les pratiques Comment? Une importante campagne de communication Eco journée : 20/10/2011 dans les selfs Eco quiz : Évaluation de connaissances Tombola tirage au sort : 17/11/2011 Eco code : (dans les pôles) à partir du 22/11/2011 pour l ensemble des personnels Quand la démarche qualité et sécurité des soins contribue à l amélioration de l environnement Éco journée 20 octobre 2011 Repas «vert» Campagne d affichage Eco jeu 3

4 Éco quiz Fin octobre 2011 Quiz distribué avec encart bulletin de salaire Lots à gagner Dépôt dans les Eco urnes situées dans les selfs Date limite 15 novembre 2011 Tirage au sort : 17 novembre 2011 Objectifs évaluation et pédagogie Qui forme? Formateurs désignés et identifiés par l institution Formés les 18 et 21 novembre Éco code Qui sera formé? 90% du personnel des pôles cliniques et médico -techniques À partir du 22 novembre 2011 (+de 3500 au 30 juin 2013) Qui organise? RSP Cadre de santé /Référent qualité /Intendants de site Quoi? Durée : Maximum 1 h Projection Eco code avec situations réelles Discussion Quand la démarche qualité et sécurité des soins contribue à l amélioration de l environnement 4

5 Éco code : infos Documents «support» : Eco code Procédure DASRI / DAOM Procédure Déchets radio contaminés Présentations : devenir du déchet ; D. médicaments, D. radio contaminés Modalités : Planning des formations Fiches d émargement +Eco-eva +Eco guide Quand la démarche qualité et sécurité des soins contribue à l amélioration de l environnement 5

6 Circuit des déchets Entreposage Intermédiaire Salle de soins Vidoir Service Transport vers le local intermédiaire de l unité Stockage intermédiaire Tri à la source Bon déchet + Bon contenant + Bon matériel = BONNES PRATIQUES QUALITE & SECURITE DE LA LOGISTIQUE DECHET Tri intermédiaire Bonne armoire Bon conteneur Transport vers local central Production des déchets Incinérateur Enlèvement Récupération par entreprise spécifique Stockage local central Tri à la source : salle de soins/service A B C D 6

7 Des gestes simples, pour une amélioration de la qualité Janvier 2013 Des gestes simples, pour une amélioration des pratiques Janvier

8 Des gestes simples, pour une amélioration de la qualité Janvier 2013 Éco campagne : Évaluation OBSERVATION du 2 octobre 2011 : Cimiez / Pasteur / St Roch Items Local intermédiaire Identification sacs jaunes Contenu sacs jaunes Remplissage sacs jaunes Identification sacs noirs Contenu sacs noirs Remplissage des sacs noirs Taux de conformité 75 % 54 % 25 % 100 % 65 % 95 % 87 % 1. Bon sac dans bon conteneur 2. Conteneur ne déborde pas 3. Hygiène des conteneurs 4. Intégrité des conteneurs 5. Local fermé 6. Entretien tracé Des emballages +++ Des couches Des papiers Des bouteilles Quand la démarche qualité et sécurité des soins contribue à l amélioration de l environnement 8

9 Critère Résultats Audits Semestre % Oui % Partiellement Armoire fermée Armoire propre Carton plié Contenu sac DASRI conforme Contenu sac OM conforme Double tri salle de soins Double tri chariot de soins Local fermé Local propre Procédure affichée Remplissage des sacs Sac DASRI identifié Sac OM identifié Traçabilité entretien armoire Traçabilité entretien local % Non Score global (comprenant les «partiellement» et pondération de certains critères) % Les Déchets d Activités de Soins Les Déchets d Activités à Risques Infectieux Tonnes 1008 Tonnes 815 Tonnes kg / lit* 590 kg / lit* 477 kg / lits* Année de lancement du projet institutionnel de gestion des déchets suite à la recommandation HAS (formation, évaluation, révision des procédure et des filières, etc.) 2013 * Étude nationale ANAP : établissement le moins performant produit 487 kg de DASRI par lit 9

10 Poursuite de la formation Eco code pour TOUS les personnels Poursuite des audits déchets dont les résultats participent à l intéressement financier qualité des pôles Réorganisation et initiation de certaines filières valorisables (piles, films radiographiques, amalgames, papier, bio déchets etc.) notamment dans le cadre de l instauration de la redevance et de la réglementation en faveur du DD Introduction de la gestion des déchets dans le projet Développement Durable (Dynamique institutionnelle) Et autres actions s intégrant dans le projet institutionnel (matériel, infrastructures, dispositif de suivi, etc.) Coordination DPPQRE-DIRCOM-EOHH-Pôles 10

Groupe de travail n 1 : TRI 09/02/2015

Groupe de travail n 1 : TRI 09/02/2015 Groupe de travail n 1 : TRI 09/02/2015 PRESENTATION Partie 1 Point de départ (décisions externes HAS-ARS) Partie 2 Engagements CHU de NICE Partie 3 Evolution quantitative et économique des déchets d activités

Plus en détail

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEU Établissement : Date d'évaluation : le 23 novembre 2009 Évaluation réalisée par : Mme ROTH Infirmière hygiéniste EIHH-GR Mme

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V 36. boulevard Saint-Marcel 75005 PARIS JANVIER 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

C9- Organiser et coordonner des interventions soignantes. C8- Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques

C9- Organiser et coordonner des interventions soignantes. C8- Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques 1 Arrêté du 31 juillet 2009 Article 42 : Le diplôme d Etat infirmier s obtient par 180 ECTS correspondant à l acquisition de 10 compétences 2 LA SIMULATION EN SANTE LA CHAMBRE DES ERREURS : GESTION DES

Plus en détail

LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE

LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE AVANT-PROPOS : PROCEDURE D ATTRIBUTION DU LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE Les questions qui suivent visent à évaluer les

Plus en détail

2 ème atelier d information sur le cadre réglementaire relatif à la gestion des DAS. Afef MAKNI-SIALA

2 ème atelier d information sur le cadre réglementaire relatif à la gestion des DAS. Afef MAKNI-SIALA Les Modalités et les Conditions de Gestion des DAS Projet de démonstration et de promotion des bonnes techniques et pratiques pour gérer les DAS et les PCB en Tunisie FEM (Don n : TF 11541) 2 ème atelier

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE SENS DE L EVALUATION INTERNE DANS L ETABLISSEMENT La démarche qualité Depuis 2005, implication de la Direction, Implication du personnel

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer La démarche qualité appliquée à l établissement «test» 1) Le contexte Dégradation des résultats

Plus en détail

AUDIT DU GREPHH: AU FIL DES ÉVALUATIONS. Journée de Prévention du Risque Infectieux Rhône-Alpes en FAM MAS IME. Jeudi 1er Octobre 2015

AUDIT DU GREPHH: AU FIL DES ÉVALUATIONS. Journée de Prévention du Risque Infectieux Rhône-Alpes en FAM MAS IME. Jeudi 1er Octobre 2015 AUDIT DU GREPHH: AU FIL DES ÉVALUATIONS Journée de Prévention du Risque Infectieux Rhône-Alpes en FAM MAS IME Jeudi 1er Octobre 2015 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PRÉSENTATION DE MA FONCTION Chef de

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DOCUMENT

IDENTIFICATION DU DOCUMENT Pages : 1 /7 IDENTIFICATION DU DOCUMENT Domaine RÉALISATION DU SERVICE Fonction ELIMINATION/DÉCHETS Caractéristique SOINS MÉDICAUX Type PROCÉDURE Date de péremption 04/09/2010 Mots clefs : DECHETS/ EMAS/

Plus en détail

COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011. Les déchets, en prendre soin

COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011. Les déchets, en prendre soin COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011 Les déchets, en prendre soin Estelle HAGMEYER Référent Développement Durable Hôpitaux Universitaires de Strasbourg DECHETS HOSPITALIERS

Plus en détail

1. Le changement de système

1. Le changement de système JOURNEE MONDIALE HYGIENE DES MAINS 2014 Auto-évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains dans les établissements de soins et médico-sociaux en région Picardie NOM DE L'ETABLISSEMENT

Plus en détail

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD Barbara Kaczmarek Responsable ICPE Déchets Développement Durable CHRU de Lille BK/IMRT/1 SOMMAIRE A- Contexte et objectifs du traitement des déchets B- Typologie

Plus en détail

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Pr DERRJI S S. Derraji 18/01/2011 1 Plan Introduction Historique Décret 2-09-139 - CHAPITRE 1 : Objectifs,

Plus en détail

LES POINTS DE VIGILANCE

LES POINTS DE VIGILANCE Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) LES POINTS DE VIGILANCE Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire / Contrôle et Sécurité

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

Dr E.Raybaud Chu Clermont ferrand. Circuit Déchets. Bilan 2013, programme 2014

Dr E.Raybaud Chu Clermont ferrand. Circuit Déchets. Bilan 2013, programme 2014 Dr E.Raybaud Chu Clermont ferrand Circuit Déchets Bilan 2013, programme 2014 Groupe circuit déchets Nom Dr Biat; Millot-Theis; Jean; Mesdames Barbier; Chaprenet ; Giral Mesdames Laurent; Malayrat ; Crozilhas

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

par des radionucléides ides Retour d expérience en milieu médical

par des radionucléides ides Retour d expérience en milieu médical Gestion des déchets d contaminés par des radionucléides ides Retour d expérience en milieu médical Sylviane PREVOT, Cadre médico-technique PCR Claude TOUZERY, Physicien médicalm Service du Pr François

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte PROPIN (programme national de prévention des infections nosocomiales) 2009-2013 Objectif Renforcer la prévention du risque infectieux soignants/soignés

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Bilan des activités Esther et perspectives dans le cadre APPS Partenariat ESTHER- CHU de BORDEAUX- OMS Colloque Geres/ESTHER/ISSA Lomé, Togo

Plus en détail

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile F. Taillardas CDS hygiéniste Présentation HAD du littoral 3 antennes: Berck sur mer, Boulogne sur mer et Fruges Prise

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne "Voie sous cutanée"

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne Voie sous cutanée Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques Formation en ligne "Voie sous cutanée" CClin Sud

Plus en détail

H A C C P. Hazard Analysis, Critical Control Point. Analyse des dangers, maîtrise des points critiques. Programme de formations.

H A C C P. Hazard Analysis, Critical Control Point. Analyse des dangers, maîtrise des points critiques. Programme de formations. H A C C P Hazard Analysis, Critical Control Point Analyse des dangers, maîtrise des points critiques Objectifs : L'HACCP est une norme de mise en œuvre destinée à évaluer les dangers, et, mettre en place

Plus en détail

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1-

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Médecine nucléaire par Sophie Delisle Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire La gestion des déchets hospitaliers respecte une réglementation très

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

Déchets d activités de soins à risques infectieux : pour une gestion optimale

Déchets d activités de soins à risques infectieux : pour une gestion optimale Déchets d activités de soins à risques infectieux : pour une gestion optimale Docteur Fabien Squinazi Médecin biologiste Ancien Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Membre du comité

Plus en détail

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED)

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 CONTEXTE... 3 FORMATION ET SENSIBILISATION

Plus en détail

DASRI. Déchets d activités de soins à risques infectieux. Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux

DASRI. Déchets d activités de soins à risques infectieux. Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux DASRI Déchets d activités de soins à risques infectieux Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux Vous produisez des déchets d activit sur votre lieu de travail ou au domici

Plus en détail

15-19 AVRIL 2008 DR. Abdelkrim JAAFAR

15-19 AVRIL 2008 DR. Abdelkrim JAAFAR La gestion des déchets Médicaux et Pharmaceutiques 15-19 AVRIL 2008 DR. Abdelkrim JAAFAR Généralités Activités de soins génèrent une quantité croissante de déchets Certains de ces déchets présentent un

Plus en détail

Les déchets hospitaliers

Les déchets hospitaliers Les déchets hospitaliers C est l ensemble des sous-produits des activités de soins. L établissement est responsable de l élimination des déchets. Les points importants sont le tri à la source et l approche

Plus en détail

INGENIERIE DE LA GESTION DES RISQUES A TRAVERS LA COMPETENCE 7 IFSI NORD FELIX GUYON

INGENIERIE DE LA GESTION DES RISQUES A TRAVERS LA COMPETENCE 7 IFSI NORD FELIX GUYON INGENIERIE DE LA GESTION DES RISQUES A TRAVERS LA COMPETENCE 7 IFSI NORD FELIX GUYON 1 Construction en transversalité sur 3 ans C 7 : Analyser la qualité et améliorer sa pratique professionnelle LED Éducation

Plus en détail

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux (181) La gestion des déchets de soins médicaux dans les laboratoires médicaux reste une question sensible

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE À PASTEUR

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE À PASTEUR Dominique PON, directeur Mardi 8 novembre 2011 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE À PASTEUR Rencontre en avril 2009 avec Olivier Toma, président du Comité pour le Développement Durable en Santé (C2DS) Le Développement

Plus en détail

Pose de Cathéter Veineux Périphérique (CVP) et manipulations des lignes veineuses

Pose de Cathéter Veineux Périphérique (CVP) et manipulations des lignes veineuses Evaluation des Pratiques Professionnelles Pose de Cathéter Veineux Périphérique (CVP) et manipulations des lignes veineuses Diffusion et communication de bonnes pratiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

La gestion du linge en EMS

La gestion du linge en EMS La gestion du linge en EMS Quelles mesures mettre en place? Journée Cclin Est / ARLIN Lorraine 6 Novembre 2014 K. Guerre Introduction (1) Rôle primordial dans le confort et la protection des résidents

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

2. Selon l article R1335-2 du Code de la santé publique, la responsabilité des DASRI produits incombe à :

2. Selon l article R1335-2 du Code de la santé publique, la responsabilité des DASRI produits incombe à : CORRECTION 1. Que sont les DASRI? - Les Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux - Les Déchets d Activités de Soins à Risques d Incendie - Les Déchets d Activités de Soins à Risques d Insomnie

Plus en détail

Dossier de presse - 13 juin 2013

Dossier de presse - 13 juin 2013 Dossier de presse - 13 juin 2013 Rappel du contexte Étude d optimisation financée par Adelphe (diagnostic technico financier du service, diagnostic communication, enquête satisfaction habitants et élus)

Plus en détail

JOURNÉE DE SENSIBILISATION AU TRI DES

JOURNÉE DE SENSIBILISATION AU TRI DES JOURNÉE DE SENSIBILISATION AU TRI DES DÉCHETS HOSPITALIERS EHUOran, 27 Février 2013 Prof. N. Midoun Problématique Le thème à traiter pour cette journée concerne les DASRI, il a été choisi parce que la

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD Quiz ARLIN Aquitaine Réseau des Ides et cadres hygiénistes d Aquitaine 18 juin 2015 Reco de 2006 en cours d actualisation par groupe de travail : SF2H,

Plus en détail

DIRECTIVE N 15/2009/CM/UEMOA PORTANT ORGANISATION DU SYSTEME DE FORMATION A L OBTENTION DU PERMIS DE CONDUIRE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

DIRECTIVE N 15/2009/CM/UEMOA PORTANT ORGANISATION DU SYSTEME DE FORMATION A L OBTENTION DU PERMIS DE CONDUIRE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 15/2009/CM/UEMOA PORTANT ORGANISATION DU SYSTEME DE FORMATION A L OBTENTION DU PERMIS DE CONDUIRE

Plus en détail

Département Santé / Ultra-propreté

Département Santé / Ultra-propreté Hygiène Qualité Département Santé / Ultra-propreté Bio-nettoyage Maîtrise des flux Veille technique et réglementaire Certifications et bonnes pratiques Département Santé / Ultra-propreté Face aux enjeux

Plus en détail

Ensemble, créons de la valeur

Ensemble, créons de la valeur Ensemble, créons de la valeur Réseau de l Association des Paralysés de France Services et produits de communication Services administratifs aux entreprises Métiers de l environnement Conditionnement et

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DU TRI DES DECHETS dans quelques établissements picards

EVALUATION DE LA QUALITE DU TRI DES DECHETS dans quelques établissements picards EVALUATION DE LA QUALITE DU TRI DES DECHETS dans quelques établissements picards Boris JOLIBOIS PH Hygiéniste 7ème Journée d Automne de l AHP Jeudi 22 septembre 2011 - Noyon Les établissements C.H. Compiègne

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Poste de travail étudié Type de Risque Description et Nature du risque Évaluation du risque G F NR Moyens de prévention /protection en place Actions retenues à mettre en oeuvre Unité de travail n 1: la

Plus en détail

Auto évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains dans les Etablissements Médico Sociaux de la Région Picardie

Auto évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains dans les Etablissements Médico Sociaux de la Région Picardie Auto évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains dans les Etablissements Médico Sociaux de la Région Picardie JUILLET 2014 1 SOMMAIRE LISTE DES ETABLISSEMENTS PARTICIPANTS p3 CONTEXTE...

Plus en détail

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Royaume du Maroc Ministère de la Santé المملكة المغربية الصحة وزارة STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques 1 PLAN 2 INTRODUCTION CADRE REGLEMENTAIRE SITUATION DE LA GESTION DES DECHETS

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Les Nouveautés. Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Information DARI du 13 décembre 2012

Les Nouveautés. Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Information DARI du 13 décembre 2012 Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Les Nouveautés Information DARI du 13 décembre 2012 Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire

Plus en détail

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA PLAN Introduction Réglementation Circuit du personnel Procédure de Formation Accueil

Plus en détail

«ENDO-SCOPIE» D UNE ACTIVITÉ A RISQUE.

«ENDO-SCOPIE» D UNE ACTIVITÉ A RISQUE. «ENDO-SCOPIE» D UNE ACTIVITÉ A RISQUE. 1 Évaluation des Pratiques Professionnelles Céline Minchaca-Perrochaud IDE Hygiéniste CHU de Martinique INTRODUCTION 2 PRÉSENTATION 2012 CHU de 1200 lits 4 unités

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

Feuille de route verre Ensemble pour collecter et recycler plus de verre

Feuille de route verre Ensemble pour collecter et recycler plus de verre Feuille de route verre Ensemble pour collecter et recycler plus de verre MAJ février 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. Mobiliser Diapos 3 à 17 Mettre en œuvre Diapos 18 à 29 Piloter Diapos 30 à 35 2 Mobiliser 3 Partager

Plus en détail

Exemple du Service de Médecine Nucléaire de l Hôpital Sud-Francilien de Corbeil-Essonnes.

Exemple du Service de Médecine Nucléaire de l Hôpital Sud-Francilien de Corbeil-Essonnes. 13. INTERETS DE L ORGANISATION DE LA GESTION DES SOLIDES RADIOACTIFS ET DE LEUR INTEGRATION DANS LES FILIERES D ELIMINATION DES HOSPITALIERS C. Herain 1 * ;L. Savanier 2* ; G. Richardot 2* ; C.Benhabib

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL

LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL UE 2.10 Semestre 1 «INFECTIOLOGIE-HYGIENE» Hervé OLEON Cadre de Santé Formateur IFSI Saint-Louis Objectifs pédagogiquesp A l issue l de ce cours, l él étudiant sera capable

Plus en détail

5 mai. Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins

5 mai. Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Dossier de presse 5 mai Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins Le 5 mai 2011 a lieu le lancement officiel de la deuxième Campagne Nationale

Plus en détail

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite CHAPITRE 12 DECHETS Coordonnateurs et Auteurs Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite Guide Technique d'hygiène Hospitalière 2004 C.CLIN Sud-Est

Plus en détail

L AUDIT DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES SUR LE TRI DES DECHETS AU CENTRE DE READAPTATION DE MULHOUSE ET LA DYNAMIQUE D AMÉLIORATION

L AUDIT DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES SUR LE TRI DES DECHETS AU CENTRE DE READAPTATION DE MULHOUSE ET LA DYNAMIQUE D AMÉLIORATION L AUDIT DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES SUR LE TRI DES DECHETS AU CENTRE DE READAPTATION DE MULHOUSE ET LA DYNAMIQUE D AMÉLIORATION Martine HELL - Jean-Claude SCHREPFER 2ème rencontre RMS Strasbourg 25-26

Plus en détail

LE CHU DE NICE, VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE CHU DE NICE, VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE LE CHU DE NICE, VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Le Développement Durable «Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs». Avec

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Population de la Ville de Markham 315 588 Maisons unifamiliales 91 684 Immeubles multi-résidentiels

Plus en détail

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN A CONCEPTION DES LOCAUX B ENTRETIEN DES LOCAUX 1. ENTRETIEN DES SOLS ET SURFACES 2. ENTRETIEN DES EQUIPEMENTS

Plus en détail

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR état des lieux Forum d'hygiène Hospitalière Septembre 213 Firmino Battistella Infirmier régional HPCI Est-vaudois Hygiène Prévention et

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

ECO.COLLECTOOR. La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010

ECO.COLLECTOOR. La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010 ECO.COLLECTOOR La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010 Pour contribuer à préserver l environnement, Eco.Collectoor a développé une solution de collecte et de recyclage des

Plus en détail

Déchets médicaux les déchets à risques potentiels les déchets sans risques.

Déchets médicaux les déchets à risques potentiels les déchets sans risques. Gestion des déchets Déchets médicaux L OMS définit les déchets médicaux comme le flux total des déchets provenant d un établissement de santé ou de recherche, comprenant: les déchets à risques potentiels

Plus en détail

Validité 2015-2016 CATALOGUE DES PROGRAMMES. Audit-conseil et formation. Que contient ce catalogue? Expertise Qualité Temps Coût

Validité 2015-2016 CATALOGUE DES PROGRAMMES. Audit-conseil et formation. Que contient ce catalogue? Expertise Qualité Temps Coût CATALOGUE DES PROGRAMMES Validité 2015-2016 Audit-conseil et formation Anys100t : Audit-conseil-formation Validité du programme années 2015-2016 Vos garanties Expertise Qualité Temps Coût Que contient

Plus en détail

Speed meeting 2015 RECYLUM Collecte et recyclage des lampes usagées

Speed meeting 2015 RECYLUM Collecte et recyclage des lampes usagées Speed meeting 2015 RECYLUM Collecte et recyclage des lampes usagées Récylum en chiffres Eco-organisme agréé en charge de la collecte et du recyclage des sources lumineuses Chiffres clés : 4800 T de lampes

Plus en détail

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme programme PÉDAGOGIQUE année scolaire 2015 / 2016 Rouletaboule Ça composte chez nous Produits dangereux SICTOM Nord Allier - RD 779 «Prends-y garde - 03230 Chézy - Tél : 04 70 46 77 19 - www.sictomnordallier.fr

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

Le risque chimique. Journée d information des assistants de prévention. 17, 26 et 30 septembre

Le risque chimique. Journée d information des assistants de prévention. 17, 26 et 30 septembre Le risque chimique Journée d information des assistants de prévention 17, 26 et 30 septembre Le risque chimique Retour d expérience 2 exemples : Les produits de nettoyage des locaux Les produits phytosanitaires

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

Formation sur la gestion des DASRI : besoins et thèmes principaux

Formation sur la gestion des DASRI : besoins et thèmes principaux REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE DIRECTION DE L HYGIENE DU MILIEU ET DE LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Formation sur la gestion des DASRI : besoins et thèmes principaux Présenté par

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 Le réseau de correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène hospitalière - la coordination et l animation sont assurées par l EOHH (infirmier et/ou

Plus en détail

BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS & SERVICES A LA PERSONNE

BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS & SERVICES A LA PERSONNE MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS & SERVICES A LA PERSONNE Certification intermédiaire du Baccalauréat Professionnel Accompagnement, Soins et Services à la Personne

Plus en détail

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM fonctionnement des déchèteries ARTICLE 1 : DÉFINITION D UNE DECHETERIE. La déchèterie est un espace clos et gardienné où les particuliers

Plus en détail

Nom / prénom : Tél. : E-mail :

Nom / prénom : Tél. : E-mail : Domaine : Risques HPCI Catégorie : Secteur : Centre de charges Surveillance sanitaire année Etablissement concerné : Si multisite, site concerné : Si multisite, prière de remplir 1 fiche par site Personne

Plus en détail

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général pour le projet de gestion de Sommaire Modèle de Questionnaire Diagnostic.......................... 2 Modèle de Projet (contenu et présentation du plan d actions)............ 6 Fiche d évaluation des actions

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise

Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise Mons, le 15 septembre 2015 Marjorie BOUGELET Conseillère environnement CCE marjorie.bougelet@uwe.be 010/47.19.43 15 septembre

Plus en détail

Catalogue des outils pédagogiques

Catalogue des outils pédagogiques Catalogue des outils pédagogiques Détri tout Joueurs : 2 à 6 Age : +7 ans Durée : 30 à 50 min Jeux de société Collectionner au moins une carte de chaque «famille de déchets» et totaliser 20 points au minimum.

Plus en détail

Système de gestion des contenants Conteneur collectif (SB)

Système de gestion des contenants Conteneur collectif (SB) Système de gestion des contenants Conteneur collectif (SB) Le conteneur collectif (SB) sert à transporter les conteneurs à lettres standardisés. Le présent document fournit des informations détaillées

Plus en détail

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie»

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie» Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux Dr Zoher KADI Coordonnateur ARLIN Picardie Définition et mise en œuvre de la politique de Prévention et Lutte contre les Infections Associées

Plus en détail

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Le projet e-health au CHU de Liège Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Présentation du CHU de Liège CHU ND des Bruyères CHU Sart Tilman CHU Ourthe-Amblève 925 lits

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 SOMMAIRE I/ La réorganisation des collectes : raisons et enjeux II/ La méthode de réflexion engagée III/ Les changements pour les usagers IV/ Les changements pour les agents

Plus en détail

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Sommaire Sham en quelques chiffres Les visites d analyse de risques Quel bilan? Perspectives Synthèse Sham en quelques

Plus en détail

Le carnet sanitaire du bloc opératoire :

Le carnet sanitaire du bloc opératoire : Le carnet sanitaire du bloc opératoire : un outil de gestion des risques N Loukili 1, L Cauchy 1, C Berneron 2, C Lestrez 3, A Lechat 3, B Lazzari 4, JP Dupuis 4, B Grandbastien 1 1 : Service de Gestion

Plus en détail