Campagne: «Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé!»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Campagne: «Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé!»"

Transcription

1 Campagne: «Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé!» Mme Danielle St Louis Directrice de la qualité, MSSS Mme Catherine Maranda Conseillère àla Direction de la qualité, MSSS

2 Plan de la présentation Introduction; La Loi sur les services de santé et les services sociaux; Où en sommes nous au Québec en terme de sécurité?; La Direction de la qualité; La sécurité des soins et services; Comment la Campagne contribue aux objectifs de sécurité du MSSS?; Mot de la fin. 2

3 Loi sur les services de santé et les services sociaux Fin des années 90 : publication de diverses études qui lèvent le voile sur le phénomène des événements indésirables et de leurs conséquences; Au Québec, un comité ministériel (Comité Francoeur) est mandaté afin d évaluer l ampleur de ce phénomène et de proposer des solutions; Les travaux permettent de conclure que la situation du Québec n est pas différente de celle des autres pays; Décembre 2002 : des modifications sont apportées àla LSSSS (projet de loi no 113); Plusieurs organismes font la promotion de la sécurité des patients : Agrément Canada, Conseil québécois d agrément, Institut canadien pour la sécurité des patients, Institut pour l utilisation sécuritaire des médicaments du Canada, Campagne québécoise : Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé, etc. 3

4 Loi sur les services de santé et les services sociaux Droit aux services de qualité et sécuritairess Assurer àla population du territoire l'accès à une large gamme de services de santé et de services sociaux.(réf. Art. 99,2 de la LSSSS); Donner des services adéquats, sécuritaires, personnalisés, continus, accessibles et respectueux des droits des personnes et de leurs besoins. (Réf. Art. 5, 100, de la LSSSS); Procéder à l évaluation ainsi qu à l amélioration continue de la qualité des soins et des services dispensés.(réf. Art. 105, 107, 107,1 de la LSSSS). 4

5 Loi sur les services de santé et les services sociaux La Loi prône la mise en place d un programme de gestion des risques comportant : La surveillance et la déclaration des incidents/accidents; La saisie et l analyse des données; L intervention face aux facteurs de risques identifiés. La divulgation de ces accidents assure aux usagers la transparence et le droit à l information. 5

6 Loi sur les services de santé et les services sociaux Le ministre de la Santé et des Services sociaux a aussi, de par cette loi, l obligation de constituer et de maintenir à jour un registre national sur les incidents et accidents survenus lors de la prestation de services de santé et de services sociaux aux fins d assurer : la surveillance et l analyse des causes des incidents et accidents; la prise de mesures visant àprévenir la récurrence de ces incidents et accidents; la prise de mesures de contrôle (s il y lieu). (LSSSS, art ) 6

7 Où en sommes nous en terme de sécurité au Québec? Un formulaire AH 223 développé avec la collaboration des partenaires du réseau en cinq versions adaptées àla réalité de chacune des principales catégories d établissements : CH CSSS CHSLD / CRDI / CRD / CRPAT / CJ Un formulaire qui comporte trois sections : Le volet «déclaration», àl intention du personnel témoin d un événement inhabituel; Le volet «analyse», àl usage exclusif des personnes mandatées par l établissement pour assurer le suivi des déclarations; Le volet «divulgation», àl usage des personnes qui font la divulgation d un accident àun usager. 7

8 Où en sommes nous en terme de sécurité au Québec? Le conseil d administration et la direction générale d un établissement doivent s assurer de mettre en place : Un comité de gestion des risques représentatif et actif dans l analyse des causes et dans l identification des mesures à prendre pour prévenir l occurrence ou éviter la répétition des incidents et accidents; Un comité de vigilance et qualité du conseil d administration reçoit régulièrement des recommandations du comité de gestion des risques et fait les suivis appropriés au conseil d administration. 8

9 Où en sommes nous en terme de sécurité au Québec? La LSSSS précise les obligations des différents paliers en terme de qualité et de sécurité des soins et services. le Conseil d'administration d un établissement: donne avis au ministre de la Santé et des Services sociaux sur la qualité et la sécurité des traitements médicaux spécialisés effectués dans un centre médical spécialisé de même que sur les normes àsuivre pour relever le niveau de qualité et de sécurité de ces traitements. Les codes déontologiques des ordres professionnels précisent, quant àeux, les obligations de leurs professionnels en terme de qualité et de sécurité des soins et services. OIIQ: L'infirmière ou l'infirmier doit tenir compte de l'ensemble des conséquences prévisibles que peuvent avoir ses recherches et travaux sur la société, la vie, la sécurité et la santé des gens. L'infirmière ou l'infirmier doit, dans le cadre de ses fonctions, prendre les moyens raisonnables pour assurer la sécurité des clients, notamment en avisant les instances appropriées. 9

10 Où en sommes nous en terme de sécurité au Québec? Le MSSS a identifié certains programmes de formation en lien avec la sécurité : programme AMPRO dans les services d obstétrique; programme FACTEURS HUMAINS offert aux équipes de bloc opératoire, urgence et soins intensifs plus particulièrement; programme sur la sécurité des patients offert àla FMSQ (le programme a été développé par le Groupe Vigilance pour la sécurité des soins). 10

11 Les responsabilités s de la Direction de la qualité Qualité / SécuritS curité Les piliers de la Direction de la qualité Reconnaissance, valorisation et innovation Respect des droits des usagers Prestation sécuritaire s des soins et des services Imputabilité et partage des responsabilités Application de la Loi 11

12 Les responsabilités s de la Direction de la qualité Agrément (POR) Formation Mesures Politique de l assurance qualité Indicateurs de qualité Déclaration des incidents et accidents / Registre Rapports de Coroner Campagne : Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé 12

13 Stratégies en lien avec la sécurits curité La sécurité doit être une priorité pour tous dans l établissement; Des processus de communication clairs et directs; Un véritable travail d équipe; L identification des risques dans chacun des services; Le développement des habiletés pour faire face à ces risques. 13

14 Pourquoi doit on on se préoccuper de la sécurité? Pour améliorer la qualité des soins et services; Pour réduire les évènements indésirables; Pour améliorer la qualité de vie au travail; Pour améliorer la rétention et le recrutement. 14

15 Bénéfices d une d organisation sécuritaires 15

16 Instaurer une culture de la mesure 16

17 Tableau de bord Intégrer au tableau de bord des indicateurs en lien avec la sécurité des soins : Bactériémies associées aux cathéters centraux (BACC); Pneumonies associées àla ventilation (PAV); Thromboembolie veineuse (TEV); Bilan comparatif des médicaments; Infections du site opératoire (ISO); Chutes et blessures reliées aux chutes; Infections nosocomiales; Hygiène des mains. 17

18 Priorités s et orientations de la santé publique Orientation ministérielle : Améliorer la qualité et assurer la prestation sécuritaire des services de santé et des services sociaux (Planification stratégique ; MSSS) Plusieurs des stratégies de la campagne peuvent être utilisées en prévention et contrôle des infections nosocomiales: Surveillance; Soutien aux acteurs; Structure; Suivi et évaluation. (Plan d action sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales ; MSSS) 18

19 Une démarche d en lien avec les orientations ministérielles La campagne poursuit des objectifs en lien avec les orientations ministérielles et contribue au développement d une culture de sécurité et de qualité au sein du réseau; Par la proposition de stratégies, la campagne se positionne comme un leader; Les outils permettent aux établissements de travailler autour d un projet commun : l amélioration de la sécurité des soins; Chaque établissement a un rôle àjouer dans l atteinte de cet objectif et la compagne favorise la participation de tous; Souligner l excellencel est une bonne façon de valoriser les actions accomplies. 19

20 Campagne: «Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire s des soins de santé Un moyen qui est mis àvotre disposition; Offre plusieurs outils pour faire de notre système de santé un système plus sécuritaire; Les établissements inscrits reçoivent du soutien pour leurs activités d amélioration de la sécurité, pour l utilisation des outils et pour les mesures associées aux stratégies. 20

21 Mot de la fin Des rassemblements comme aujourd hui contribuent àenrichir notre réflexion commune et nous permettent de faire un pas de plus vers des soins et des services plus sécuritaires. «Aucun de nous n est n aussi bon et efficace que nous le sommes tous ensemble» 21

22 22

Gestionnaire de risque et DSI - Ensemble pour la sécurité des usagers. Colloque des CII-CIR 2014 Montréal, le 8 mai 2014

Gestionnaire de risque et DSI - Ensemble pour la sécurité des usagers. Colloque des CII-CIR 2014 Montréal, le 8 mai 2014 Gestionnaire de risque et DSI - Ensemble pour la sécurité des usagers Colloque des CII-CIR 2014 Montréal, le 8 mai 2014 Présentateurs Guillaume Ducharme, M. Sc. (adm. de la santé) D.E.S.S. Conseiller-cadre

Plus en détail

Direction de la qualité. Direction générale de la planification, de la performance et de la qualité. Ministère de la Santé et des Services sociaux

Direction de la qualité. Direction générale de la planification, de la performance et de la qualité. Ministère de la Santé et des Services sociaux Cadre de référence du registre national des incidents et accidents survenus lors de la prestation sécuritaire de services de santé et de services sociaux RNIASSSS Direction de la qualité Direction générale

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES 2013-2014 RÉDIGÉ PAR : Patricia McDougall, Présidente du comité de gestion des risques Avec la collaboration de : Karine Girard, adjointe à la qualité et à

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

INFIRMIÈRE / INFIRMIER

INFIRMIÈRE / INFIRMIER Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE / INFIRMIER SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ QUART DE TRAVAIL : JOUR SOIR

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES SCECR-DIR-04-09 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires

Plus en détail

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Miser sur le renouvellement de l organisation des services infirmiers pour améliorer la qualité et la sécurité des soins Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Membres de l équipe Carl-Ardy

Plus en détail

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU PONTIAC TENUE LE LUNDI 16 JANVIER 2012, À 17H30, À LA SALLE DU CONSEIL, AU CLSC, MANSFIELD

Plus en détail

Le contrôle de la qualité des services

Le contrôle de la qualité des services Le contrôle de la qualité est essentiel à l amélioration continue des services aux usagers. En fonction des obligations du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Protecteur du citoyen a analysé,

Plus en détail

FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence

FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence Objectif Cette présentation a pour objectif de vous familiariser avec les outils, l organisation, les étapes et les ressources externes mis à votre

Plus en détail

positive CSSS de Vaudreuil-Soulanges Brigitte Duquette, inf, B.Sc. Conseillère cadre en prévention et contrôle des infections

positive CSSS de Vaudreuil-Soulanges Brigitte Duquette, inf, B.Sc. Conseillère cadre en prévention et contrôle des infections La contamination croisée positive CSSS de Vaudreuil-Soulanges Brigitte Duquette, inf, B.Sc. Conseillère cadre en prévention et contrôle des infections Lina Lauzier, inf., M. Sc. Directrice des soins infirmiers,

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Un hôpital accueillant et apprenant

Un hôpital accueillant et apprenant Un hôpital accueillant et apprenant Un modèle novateur d intégration et de soutien de la pratique clinique chez les jeunes infirmières Mots-clés : Encadrement clinique Changement de culture Performance

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES TABLEAU DE BORD SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU PROGRAMME DES AIDES TECHNIQUES ÀLA MOBILITÉ ET ÀLA POSTURE

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC Québec, le 21 février 2000 2. PRÉAMBULE La Fédération des médecins

Plus en détail

La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections

La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections Annie Laberge, CSSS Drummond et INSPQ Lise-Andrée Galarneau, CSSSTR présidente du CINQ Congrès annuel de l OIIQ,

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers Règle de soins infirmiers Objet : Évaluation de la douleur RSI- Référence à un protocole : oui non Date de mise en vigueur : Date de révision : 8--5 Professionnels visés: L ensemble des infirmières et

Plus en détail

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote Le nombre de personnes vieillissantes ayant leurs dents naturelles affligées

Plus en détail

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008 Cellulaire au volant Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR 1 19 novembre 2008 Plan de la présentation Données disponibles avant la prise de décision Disponibilité des données

Plus en détail

Cadre de référence de l amélioration continue de la qualité et de la gestion intégrée des risques

Cadre de référence de l amélioration continue de la qualité et de la gestion intégrée des risques Cadre de référence de l amélioration continue de la qualité et de la gestion intégrée des risques Adoption au conseil d administration 28 janvier 2015 Document produit par : Michèle Mayer Directrice à

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

Coordonnatrice: Mme Maritza Ferrada

Coordonnatrice: Mme Maritza Ferrada Coordonnatrice: Mme Maritza Ferrada Présentation Le code d éthique de la maison de répit la ressource est un code, au sens où les conduites sont mises en relation avec : 1/ une conception de ce qui est

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET Direction générale Avril 2010 Préparé par : Daniel Paré Directeur général Adopté par le conseil d administration du CSSSML le 15 avril 2010 i Sommaire PLAN

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX ACTIVITÉS DE TÉLÉSANTÉ RUIS UL

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX ACTIVITÉS DE TÉLÉSANTÉ RUIS UL LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX ACTIVITÉS DE TÉLÉSANTÉ RUIS UL Août 2013 VERSION - 3.1 Ce document a été révisé par les coordonnateurs cliniques en télésanté des centres références du RUIS UL suivant

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Un outil de cartographie pour la mise en place d un système de management des risques

Un outil de cartographie pour la mise en place d un système de management des risques Un outil de cartographie pour la mise en place d un système de management des risques Jean-Baptiste Vrillon-Genecque Système de management des risques? Système de management sécurité et santé au travail

Plus en détail

Dépôt légal 3 e trimestre 2009 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada ISBN : 978-2-9810552-2-4

Dépôt légal 3 e trimestre 2009 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada ISBN : 978-2-9810552-2-4 Le présent guide est un document de travail et n est fourni aux établissements de santé qu à titres indicatif et informatif. Les établissements sont en conséquence responsables d adapter les outils qui

Plus en détail

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Pr Coordonnateur Groupe de Pilotage du Programme National de Lutte contre les Infections Nosocomiales Séminaire National

Plus en détail

Formulaire de l adhérent

Formulaire de l adhérent Formulaire de l adhérent Programme de reconnaissance pour tous les évènements et activités du domaine des animaux de compagnie au Québec Formulaire de l adhérent du programme INFORMATIONS SUR LE PROMOTEUR

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC SUR LES CONDITIONS DE VIE DES ADULTES HÉBERGÉS EN CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE

MÉMOIRE DE L ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC SUR LES CONDITIONS DE VIE DES ADULTES HÉBERGÉS EN CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE MÉMOIRE DE L ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC SUR LES CONDITIONS DE VIE DES ADULTES HÉBERGÉS EN CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE 19 FÉVRIER 2014 Ordre des dentistes du Québec 800, boul. René-Lévesque

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

Rapport d'agrément. Centre de santé et de services sociaux de Saint-Jérôme. Saint-Jérôme, QC. Dates de la visite d'agrément : 26 au 31 mai 2013

Rapport d'agrément. Centre de santé et de services sociaux de Saint-Jérôme. Saint-Jérôme, QC. Dates de la visite d'agrément : 26 au 31 mai 2013 Centre de santé et de services sociaux de Saint-Jérôme Saint-Jérôme, QC Dates de la visite d'agrément : 26 au 31 mai 2013 Date de production du rapport : 21 juin 2013 Agréé par l'isqua Au sujet du rapport

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette section

Plus en détail

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales.

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales. TABLE DE CONCERTATION SUR LES PROBLÉMATIQUES DE CRISES SOCIALES DANS LES COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC TERMES DE RÉFÉRENCE INTRODUCTION La Table de concertation est le résultat d un partenariat

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

RESPONSABILITÉS PROFESSIONNELLES ET ASPECTS LÉGAUX

RESPONSABILITÉS PROFESSIONNELLES ET ASPECTS LÉGAUX RESPONSABILITÉS PROFESSIONNELLES CHAPITRE 3 RESPONSABILITÉS PROFESSIONNELLES 3.1 INTRODUCTION Le 14 juin 2002, l Assemblée nationale adoptait le projet de loi n o 90 modifiant le Code des professions

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé

Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé OMS-HPS Un outil à l usage des organisations Agence de la santé et des services sociaux de Montréal guide

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Le développement des compétences

Le développement des compétences Le développement des compétences Comment, qui Pas LE modèle mais UN modèle Je vous propose * Portrait de la région * D où je viens la performance * Pourquoi ce choix et les thèmes abordés * Arrivé du nouveau

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Quelques développements et tendances dans le domaine de la réglementation pharmaceutique. PRÉSENTÉ PAR Mathieu Gagné, LL.M., LL.D.

Quelques développements et tendances dans le domaine de la réglementation pharmaceutique. PRÉSENTÉ PAR Mathieu Gagné, LL.M., LL.D. Quelques développements et tendances dans le domaine de la réglementation pharmaceutique PRÉSENTÉ PAR Mathieu Gagné, LL.M., LL.D. Associé Le 29 avril 2010 Plan de la présentation La transparence des essais

Plus en détail

GUIDE POUR UNE GESTION INTÉGRÉE DE LA QUALITÉ

GUIDE POUR UNE GESTION INTÉGRÉE DE LA QUALITÉ GUIDE POUR UNE GESTION INTÉGRÉE DE LA QUALITÉ Mai 2007 Révisé : mars 2010 Ce document peut être obtenu sur demande en vous adressant à : Association des établissements de réadaptation en déficience physique

Plus en détail

Manuel d application DOCUMENT MAÎTRE

Manuel d application DOCUMENT MAÎTRE Manuel d application Règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité et les normes d exploitation d une résidence privée pour aînés DOCUMENT MAÎTRE Édition : La Direction des communications

Plus en détail

Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule

Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule Madeleine Tremblay Direction de la protection Direction générale de santé publique 20 novembre 2008 1 Le tableau de

Plus en détail

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Plan de la présentation Partie 1 : Répondre au besoin d une relève pour une main-d œuvre qualifiée dans les URDM

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

DES EXEMPLES DE SCÉNARIOS

DES EXEMPLES DE SCÉNARIOS Formation initiale en patrouille-gendarmerie Répartition détaillée des activités DES EXEMPLES DE SCÉNARIOS Conflit entre voisins lors d une intrusion de domicile Assistance à un agent de la paix qui abuse

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI PROFIL DE DIRECTION : POSTE : PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI CONNAISSANCES (SAVOIRS) LIÉES À L ORGANISATION LIÉES À LA DIRECTION LIÉES AU POSTE Population et territoire

Plus en détail

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité.

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité. Code d éthique Transparence Initiative Respect et humanité Initiative Reconnaissance Respect et hum Professionnalisme Transparence Professionnalisme Reconnaissance Cohére Professionnalisme Respect et humanit

Plus en détail

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E 2010-2011 9002-9323 Québec inc. (Agence de soins infirmiers Chantal Côté- division ASICC-MED) A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E N o mutuelle MUT00724 Association(s) sectorielle(s) paritaire(s) Affaires

Plus en détail

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto L innovation perturbatrice pour favoriser l intégration à l échelle du système dans les populations complexes 10 octobre 2012 16h25

Plus en détail

Plan de la présentation. Asstsas (Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales) Ampleur du problème

Plan de la présentation. Asstsas (Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales) Ampleur du problème Prévention des lombalgies dans les soins en Amérique du Nord Jocelyn Villeneuve, ergonome Asstsas www.asstsas.qc.ca Plan de la présentation Asstsas: qui sommes- nous? Ampleur du problème des TMS Culture

Plus en détail

CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS RAPPORT ANNUEL 2006-2007

CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS RAPPORT ANNUEL 2006-2007 CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS RAPPORT ANNUEL 2006-2007 Marc-André Lemire, M.D. Président Juin 2007 J'ai le plaisir de vous soumettre le rapport annuel 2006-2007 du Conseil des médecins,

Plus en détail

Ensemble vers de saines habitudes de vie!

Ensemble vers de saines habitudes de vie! Ensemble vers de saines habitudes de vie! Du plan d action gouvernemental «Investir«pour l avenir» et du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie aux balises de déploiement du soutien de Québec

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

M. Jean-Louis Proulx M. Marc Boulanger

M. Jean-Louis Proulx M. Marc Boulanger PROCÈS-VERBAL VINGT-SEPTIÈME SÉANCE RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le 4 juillet 2007, à 19h30 Salle des Augustines Hôpital 350, Boul. Taché Ouest, Montmagny Présences : M me Marie-Claude Ouellet

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL. Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre»

GUIDE D ACCUEIL. Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre» GUIDE D ACCUEIL Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre» 2015 Ce guide a été conçu afin de rendre votre épisode d hospitalisation plus agréable et vous aider à mieux connaître les soins

Plus en détail

RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY

RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU CŒUR-DE-L ÎLE Le 6 juin 2012 Avis Le présent rapport rend compte d une intervention du Protecteur du citoyen

Plus en détail

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires

Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires Document d orientation sur les instruments utilisés pour la prestation de soins dentaires D après le Règlement sur les instruments médicaux Direction des produits thérapeutiques Santé Canada Rédigé par

Plus en détail

MÉMOIRE. Présenté à la Commission de la santé et des services sociaux chargée d étudier le projet de loi n O 16

MÉMOIRE. Présenté à la Commission de la santé et des services sociaux chargée d étudier le projet de loi n O 16 MÉMOIRE Présenté à la Commission de la santé et des services sociaux chargée d étudier le projet de loi n O 16 «Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière de santé et de services sociaux

Plus en détail

3.2 Habilitation à administrer des produits immunisants

3.2 Habilitation à administrer des produits immunisants Chapitre 3 Responsabilités professionnelles et légales 3.1 Introduction Le Programme national de santé publique, adopté en vertu de la Loi sur la santé publique (chapitre S-2.2), a pour objet d encadrer

Plus en détail

Les soins et services à domicile au Canada Faire progresser l amélioration de la qualité et les soins intégrés

Les soins et services à domicile au Canada Faire progresser l amélioration de la qualité et les soins intégrés Les soins et services à domicile au Canada Faire progresser l amélioration de la qualité et les soins intégrés Un rapport d Agrément Canada et de l Association canadienne des soins et services à domicile

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier

Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier Andrée Desmarais Conseillère clinicienne en soins infirmiers 17 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers

Plus en détail

PLAN DE LA PRÉSENTATION

PLAN DE LA PRÉSENTATION Corporation d hébergement du Québec pour des immeubles en santé! Gestion des projets d immobilisations et de la gestion documentaire corporative sous SharePoint PLAN DE LA PRÉSENTATION Présentation de

Plus en détail

Technologie. Présentateurs Michel Fortin et Luc Moisan. Le mercredi 30 septembre 2009 Québec

Technologie. Présentateurs Michel Fortin et Luc Moisan. Le mercredi 30 septembre 2009 Québec État d avancement des travaux du MSSS en regard de la gouvernance des ressources informationnelles volet gestion de portefeuilles et de projets TI au sein du réseau sociosanitaire Présentateurs Michel

Plus en détail

Mai 2015. Présenté par: En collaboration avec :

Mai 2015. Présenté par: En collaboration avec : Présenté par: Mme Anne-Marie Goulet, conseillère cadre intérimaire (depuis mars 2014) Direction des soins infirmiers, de la qualité et de la santé publique Mme Linda Boucher, chargée de projet programme

Plus en détail

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir.

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir. Le droit d être informé prend sa source dans les droits fondamentaux de la Charte des droits et libertés québécoise. L article 44 confirme que tout Québécois a droit à l information, sous réserve de la

Plus en détail

LA CERTIFICATION DES RÉSIDENCES PRIVÉES POUR AÎNÉS ET LA SITUATION DANS LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

LA CERTIFICATION DES RÉSIDENCES PRIVÉES POUR AÎNÉS ET LA SITUATION DANS LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE LA CERTIFICATION DES RÉSIDENCES PRIVÉES POUR AÎNÉS ET LA SITUATION DANS LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE Forum régional Habiter, vivre et vieillir dans la région de la Capitale-Nationale : de la réflexion

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE PAPINEAU

CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE PAPINEAU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE PAPINEAU PROCÈS-VERBAL de la séance régulière du Conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux de Papineau, tenue le 29 octobre 2013 à 18h00

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES en lien avec la Politique intégrée en santé, sécurité et bien-être du travail (2012)

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES en lien avec la Politique intégrée en santé, sécurité et bien-être du travail (2012) Procédure relative à la pratique sécuritaire d activités sportives avec les jeunes, à l intention des intervenants en unités d hébergement, dans l exercice de leurs fonctions DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers Cadre de référence à l intention des directrices, directeurs et des responsables des soins infirmiers 2 e édition Adopté

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE Partir en toute assurance PARTOUT DANS LE MONDE L information contenue dans ce document l est à titre indicatif et n engage en rien la responsabilité de la Société de l assurance automobile du Québec.

Plus en détail

Règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité et les normes d exploitation d une résidence privée pour aînés

Règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité et les normes d exploitation d une résidence privée pour aînés Règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité et les normes d exploitation d une résidence privée pour aînés Séance d information Mai 2013 Plan de présentation 1. Objectifs de

Plus en détail

Portrait de la clientèle

Portrait de la clientèle Préparé pour le CPO Des 24-25 septembre 2003 Par Sylvie Bédard Conseillère Sous la direction de Diane Parent Directrice générale ASSTSAS 1. INTRODUCTION L ASSTSAS œuvre principalement auprès d établissements

Plus en détail

Luce Landry, DESS sc. infirmières, UQAR. Résumé

Luce Landry, DESS sc. infirmières, UQAR. Résumé Le groupe de codéveloppement professionnel : une stratégie d amélioration de l aptitude à gérer des situations complexes pour les infirmières qui pratiquent en prévention et contrôle des infections au

Plus en détail

L AQESSS ET SES SERVICES

L AQESSS ET SES SERVICES L AQESSS ET SES SERVICES Ce nom d usager et ce mot de passe vous donnent accès à la section réservée aux membres du site Web de l Association. Distribution Association québécoise d établissements de santé

Plus en détail

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES ASSURANCE ENTREPRISE PARCOUREZ IBC.CA LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS, ET CHUTES donnent lieu à certaines des réclamations en

Plus en détail

Aéroport de Sion. Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion

Aéroport de Sion. Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion Aéroport de Sion Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion Edition No. 1.0 09.09.2015 Table des matières 1. Introduction... 2 1.1. Définitions...

Plus en détail

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Volume 2, numéro 5 Décembre 2008 Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail