1. Les notions à acquérir au cours de ce chapitre. 1.2 Les compétences à acquérir au cours de ce chapitre. 2. Rappel : Les nombres d oxydation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Les notions à acquérir au cours de ce chapitre. 1.2 Les compétences à acquérir au cours de ce chapitre. 2. Rappel : Les nombres d oxydation"

Transcription

1 2OS 1. Les notions à acquérir au cours de ce chapitre 1.1 Vocabulaire à maîtriser après ce chapitre oxydoréduction oxydation réduction combustion thermolyse oxydant oxydé réducteur réduit couple ox/red nombre d oxydation équation bilan potentiel standard réaction naturelle réaction spontanée demi-équation 1.2 Les compétences à acquérir au cours de ce chapitre A la fin de ce chapitre vous devrez être capable de Reconnaître une réaction d oxydoréduction soit à partir de son équation soit à partir de la description d un phénomène ox/red. Déterminer quelle espèce chimique est oxydée et/ou réduite, d écrire les demiéquations d oxydation et de la réduction correspondante et les équilibrer. Ecrire l équation bilan équilibrée d une réaction d oxydoréduction. Identifier les couples ox/red (ou redox) impliqués dans le processus d oxydoréduction, à partir soit d une équation, soit de la description d un phénomène ox/red, soit du schéma/dessin d une pile. Déterminer dans un couple ox/red qui est le réducteur, qui est l oxydant. Trouver et utiliser les potentiels standard des couples ox/red impliqués dans le processus d oxydoréduction, et déterminer qui est l oxydant et le réducteur. 2. Rappel : Les nombres d oxydation Le nombre d oxydation (N.O.) d un atome indique la charge ou la fraction de charge portée par un atome lorsqu il se lie avec d autres atomes. Il exprime donc le nombre d électrons déplacés lors de la formation de la liaison. Règles concernant les nombres d'oxydation 1. Le N.O. des éléments dans les molécules des corps purs simples est toujours Dans les molécules que nous étudierons : a) le N.O. de l'oxygène est généralement de -2. b) le N.O. de l'hydrogène est généralement de La somme des N.O. de tous les atomes d'une molécule = 0, car une molécule est neutre. 4. La somme des N.O. de tous les atomes d un ion = la charge de l ion.

2 Exemples A) Rechercher le N.O. de tous les atomes dans la molécule Mg(MnO 4 ) 2. Mg : +2 O : - 2 (voir tableau périodique) (voir tableau périodique et règle ci-dessus) Mn : +7 On le calcule, car il y a plusieurs possibilités : B) Rechercher le N.O. de tous les atomes dans l ion C 2 O O : - 2 (voir tableau périodique et règle ci-dessus) N.O. Mg + 2x N.O. Mn+ 8x N.O. O = 0 C : +3** On le calcule, car il y a plusieurs possibilités : 2x N.O. C + 4x N.O. O = -2 ** cette valeur n est pas répertoriée dans le tableau périodique. C) Rechercher le N.O. de tous les atomes dans l ion Cr 2 O O : - 2 (voir tableau périodique et règle ci-dessus) Cr : +6 On le calcule, car il y a plusieurs possibilités : 3. Introduction 2x N.O. Cr + 7x N.O. O = -2 Les réactions d oxydoréduction jouent un rôle fondamental tant chez les êtres vivants que dans les processus de fabrication industriels. Par exemple, ce type de réaction se rencontre lors des phénomènes suivants : - la formation de rouille à partir du fer, à l air humide - le ternissement du cuivre, à l air - la combustion du bois, de l essence, du gaz naturel... - la transformation en vinaigre de l alcool présent dans le vin - la production de courant électrique par les piles et les batteries - la respiration - les méthodes de désinfection etc. Au cours de chacun de ces phénomènes qui, apparemment, n ont rien en commun, une demi-réaction dite d oxydation accompagne une demi-réaction dite de réduction. Il nous faut donc d abord définir ce que l on entend par oxydation et réduction. 4.1 La définition actuelle l oxydation et de la réduction A l heure actuelle, le terme oxydation n est plus uniquement réservé à des réactions de fixation d oxygène et le terme réduction à des réactions d enlèvement d oxygène. Nous allons effectuer quelques réactions simples permettant de mettre en évidence la nouvelle définition de l oxydoréduction. Les phénomènes d oxydoréduction 2

3 4.1.1 Rappel Une solution aqueuse ionique contient toujours des cations et des anions dispersés et entourés d un nombre variable de molécules d eau (ions libres et hydratés). Certains cations hydratés confèrent à la solution les contenant, une coloration caractéristique. Voici, par exemple, les colorations de solutions aqueuses contenant des cations Fe 2+ et Cu 2+ : Vert pâle Bleu Fe 2+ Cu 2+ D autre part, on peut utiliser des réactions de précipitations pour tester la présence des cations Fe 2+ et Cu 2+ dans une solution aqueuse : Fe NaOH Fe(OH) 2 (s) + 2 Na + Précipité verdâtre Cu NaOH Cu(OH) 2 (s) + 2 Na + Précipité bleu Réaction des ions cuivre(ii) avec le métal fer A) Plongeons un clou en fer dans la solution bleue contenant des ions Cu 2+. Clou en fer Observations et interprétation : En moins d une minute, la partie immergée du clou en fer se recouvre d un dépôt noirâtre, puis rougeâtre. Ce dépôt rougeâtre peu adhérent est du cuivre métallique. Les ions Cu 2+ de la solution se sont donc transformés en cuivre métallique. Cu 2+ devient Cu (métallique) La neutralité électrique de la solution ne peut être maintenue que si d autres cations remplacent les ions Cu 2+ disparus. B) Dans la solution de cuivre (II), ajoutons maintenant de la limaille de fer en agitant la solution : Les phénomènes d oxydoréduction 3

4 On remarque que la coloration bleue de la solution initiale s atténue et devient vert pâle. Si on ajoute à cette solution quelques gouttes d hydroxyde de sodium, on observe l apparition d un précipité verdâtre d hydroxyde de fer(ii) Fe(OH) 2. Cette réaction démontre que des cations Fe 2+ sont apparus dans la solution. Du fer métallique s est donc transformé en ions Fe 2+ : Fe (métallique) devient Fe 2+ Limaille de fer Définition de l oxydation Le Fe (métallique) devient Fe 2+ : Ce phénomène ne peut se concevoir que par la perte de 2 e - par chaque atome de Fe. Fe Fe e - On dit maintenant que le fer s est oxydé en Fe 2+. Une oxydation est une (demi-)réaction au cours de laquelle un réactif perd des électrons Définition de la réduction Le Cu 2+ devient Cu (métallique) : Ce phénomène ne peut se concevoir que par la capture de 2 e - par chaque ion Cu 2+ : Cu e - Cu On dit maintenant que les ions Cu 2+ se sont réduits en Cu. Une réduction est une (demi-)réaction au cours de laquelle un réactif capture des électrons Convention pour l écriture des réactions de réduction et d oxydation Rappel : L écriture de la charge et du nombre d oxydation d un ion, ne diffère que par l inversion de la position du signe et du nombre écrits en exposant à droite du symbole chimique. Vous constaterez que dans les équations d oxydation et de réduction des paragraphes précédents, les charges des ions n apparaissent pas, bien que lors de la (demi-)réaction d oxydation, on a effectivement formation de cations Fe 2+ et lors de la (demi-)réduction, on a effectivement disparition de cations Cu 2+. Les phénomènes d oxydoréduction 4

5 Le formalisme/la convention d écriture des équations des (demi-)réactions d oxydation et de réduction, (ainsi que de celle de l équation bilan (voir plus loin)) veut que les espèces chimiques impliquées, dans ces (demi-)réactions, soient représentées en utilisant, non pas leur charges, mais leur nombre d oxydation. Ainsi le cation cuivre (II) n est pas symbolisé, dans l équation, sous la forme Cu 2+, mais il est symbolisé par Cu +2 et le cation fer (II) n est pas symbolisé par Fe 2+, mais par Fe +2. Les espèces non ioniques sont aussi représentées avec leur nombre d oxydation. Ainsi le cuivre métallique est symbolisé par Cu et le fer métallique par Fe. 4. L oxydant et le réducteur dans une réaction d oxydoréduction 5.1 Définitions Les (demi-)réactions d oxydation et de réduction présentées précédemment ne sont qu une écriture commode pour mettre en évidence la perte ou le gain d électrons. L expérience montre que les électrons n existent pas en solution aqueuse. Ainsi un atome de fer ne perd ses deux électrons que si un ion cuivre Cu 2+ est là pour les capturer. La réaction observée est un transfert d électrons entre le métal fer et les ions cuivre. La réaction englobant à la fois la (demi-)réaction d oxydation et celle de réduction est appelée une réaction d oxydoréduction et son équation est obtenue en superposant les deux (demi-)équations de manière que le nombre d électrons perdus par le métal fer soit égal au nombre d électrons gagnés par les ions cuivre. Fe Fe e - Cu e - Cu Dans cette réaction, l ion Cu 2+ a capturé les électrons du fer. On dit que a) l ion Cu 2+ a oxydé le fer. b) l ion Cu 2+ est un oxydant. c) l ion Cu 2+ a été réduit lors de la réaction. le fer métallique a perdu des électrons au bénéfice du cuivre. On dit que a) le fer métallique a réduit le Cu 2+. b) le fer métallique est un réducteur. c) le fer métallique a été oxydé lors de la réaction. Une espèce chimique (atome, ion, molécule) qui peut capturer des électrons est un oxydant et cette espèce chimique est réduite lors de la réaction d oxydoréduction. Une espèce chimique (atome, ion, molécule) qui peut perdre des électrons est un réducteur et cette espèce chimique est oxydée lors de la réaction d oxydoréduction. Les phénomènes d oxydoréduction 5

6 Une réaction d oxydoréduction est donc une réaction de transfert d électrons entre un réducteur qui s oxyde et un oxydant qui se réduit. 5.2 Exemple: La réaction des ions argent avec le cuivre métallique Plongeons une lame de cuivre dans une solution de nitrate d argent (AgNO 3 ). Observations: Rapidement, la partie immergée de la lame de cuivre se recouvre d un dépôt noir, puis argenté : c est de l argent métallique. Ecrivons l équation de la réaction d oxydoréduction : (Demi-)équation d oxydation : (Demi-)équation de réduction : Bilan: Le bilan s appelle aussi l équation de l oxydoréduction simplifiée ou encore l équation de l oxydoréduction ionique. Equation de l oxydoréduction (complète) 5. Le concept de couple Ox/Red Au cours des deux expériences décrites dans le paragraphe précédent, nous avons observé que dans certaines conditions : - Cu 2+ est un oxydant : il capture 2 e - au fer au cours de la réaction. - Cu est un réducteur : il perd 2 e - au profit des ions argent au cours de la réaction. La réaction est donc possible dans les deux sens. Pour traduire ces deux possibilités, nous écrirons : Cu e - Cu Cu 2+ et Cu forment un ensemble d un oxydant et d un réducteur conjugués. L ensemble oxydant et réducteur conjugués s appelle couple Ox/Red. Les phénomènes d oxydoréduction 6

7 On note Cu +2 /Cu. Par convention, on écrit à gauche du trait oblique l oxydant et à droite le réducteur. Exemples : Ecrivez la notation des deux autres couples Ox/Red rencontrés lors des deux expériences précédentes. A) Fer : B) Argent : D une manière générale, en représentant par Ox l oxydant et par Red le réducteur conjugué, on peut écrire : Ox + n e - Red où n e - est le nombre d électrons mis en jeu au cours de la réaction. Et puisque la réaction de gauche à droite est une réduction et la réaction de droite à gauche une oxydation, on peut regrouper les 4 concepts : oxydant, réducteur, oxydation et réduction, dans l écriture : Ox + n e - réduction Red oxydation 6. Evolution des N.O. lors d une réaction et équilibrage d une équation 7.1 Généralisation de la notion d oxydoréduction Reprenons la réaction d une solution de ions Cu 2+ avec le fer à l état métallique et écrivons l équation de cette réaction en y faisant apparaître les N.O : Capture de 2 e - réduction N.O Cu 2+ + Fe Fe 2+ + Cu Perte de 2 e - oxydation Les phénomènes d oxydoréduction 7

8 Nous constatons qu au cours de cette réaction : le fer s est oxydé son N.O. passe de 0 à +2 ; augmentation de son N.O. le cuivre s est réduit son N.O. passe de +2 à 0 ; diminution de son N.O. Ce résultat est général : Une augmentation du N.O correspond à une oxydation. Une diminution du N.O. correspond à une réduction. Remarque L équation d oxydoréduction précédente est une équation ionique, l anion n y figure pas. Par exemple, si la solution de ions Cu 2+ est du sulfate de cuivre(ii), l équation d oxydoréduction (complète) s écrit : CuSO 4 + Fe FeSO 4 + Cu 7.2 L équilibrage des équations d oxydoréduction Cas simples Pour les réactions ci-dessous : a) Ecrire les n.o. des éléments participant à la réaction d oxydoréduction. b) Ecrire la réaction d oxydation. c) Ecrire la réaction de réduction. d) Ecrire les couples Ox/Red. e) Ecrire l équation bilan équilibrée de l oxydation et de la réduction. f) Equilibrer l équation de départ. Exemple 1 : La combustion du magnésium N.O : Mg + O 2 MgO Couples Ox/Red Oxydation : Réduction : Bilan : Les phénomènes d oxydoréduction 8

9 Exemple 2 : L action de l acide chlorhydrique sur le fer N.O. Fe + HCl FeCl 3 + H 2 Couples Ox/Red Oxydation : Réduction : Bilan : Exemple 3 : Réaction entre un iodure et des ions fer. N.O. FeCl 3 + KI FeCl 2 + KCl + I 2 Couples Ox/Red Oxydation : Réduction : Bilan : Méthode pour équilibrer les équations Ox/Red complexes Voila la procédure pour équilibrer des équations de réactions d oxydoréduction. A) Identifier les éléments qui ont leur n.o. qui change lors de la réaction. K 2 CrO 4 + Mg + HCl MgCl 2 + CrCl 3 + KCl + H 2 O Cr = +6 Mg = 0 Mg = +2 Cr = +3 B) Ecrire les (demi-)équations d oxydation et de réduction (équations d échange d électrons) en ne tenant compte que des éléments dont le nombre d oxydation change et indiquer les couples ox/red. Couples ox/red Oxydation : Mg 0 Mg e - Mg +2 / Mg 0 (ou Mg 0 2 e - Mg +2 ) Réduction : Cr e - Cr +3 Cr +6 / Cr +3 C) Equilibrer les 2 (demi-)équations (il faut avoir autant d électrons perdus que d électrons gagnés.). Couples ox/red Oxydation : Mg 0 Mg e - X3 Mg +2 / Mg 0 (ou Mg 0 2 e - Mg +2 ) Réduction : Cr e - Cr +3 X2 Cr +6 / Cr +3 Les phénomènes d oxydoréduction 9

10 D) Ecrire l équation bilan équilibrée Couples ox/red Oxydation : Mg 0 Mg e - X3 Mg +2 / Mg 0 (ou Mg 0 2 e - Mg +2 ) Réduction : Cr e - Cr +3 X2 Cr +6 / Cr +3 Bilan: 3 Mg Cr +6 3 Mg Cr +3 E) Transférer les coefficients stoechiométriques* de l équation bilan pour le magnésium et le chrome dans l équation principal. 2 K 2 CrO Mg + HCl 3 MgCl CrCl 3 + KCl + H 2 O *Parfois, il faut prendre un multiple de ces coefficients. F) Equilibrer le reste des éléments de l équation comme décrit dans le chapitre sur les réactions chimiques. 2 K 2 CrO Mg + 16 HCl 3 MgCl CrCl KCl + 8 H 2 O Exemple 1: L attaque du cuivre par l acide nitrique selon la réaction : N.O. Cu + HNO 3 Cu(NO 3 ) 2 + NO + H 2 O Couples Ox/Red Oxydation : Réduction : Bilan : Equation d oxydoréduction : Exemple 2 : L'oxydation de fer par le chromate : N.O. K 2 CrO 4 + FeCl 2 + HCl CrCl 3 + FeCl 3 + KCl + H 2 O Couples Ox/Red Oxydation : Réduction : Bilan : Les phénomènes d oxydoréduction 10

11 Equation d oxydoréduction : 7. Les potentiels standards des couples ox/red 8.1 La classification des couples Ox/Red Nous avons vu précédemment que la réaction qui se déroule spontanément entre les couples Fe 2+ /Fe et Cu 2+ /Cu est la suivante : Cu 2+ + Fe Cu + Fe 2+ Un clou en fer se recouvre spontanément d un dépôt rouge de cuivre métallique. Si maintenant on trempe une lame de cuivre dans une solution de sulfate de fer : Observation : Il ne se passe rien! Les ions Fe 2+ n oxyde pas le cuivre la réaction inverse est impossible. Nous pouvons ainsi constater que : Le métal fer réduit les ions Cu 2+, alors que le métal cuivre ne peut pas réduire les ions Fe 2+ : le fer est donc un métal plus réducteur que le cuivre. Les ions Cu 2+ oxydent le métal fer, alors que les ions Fe 2+ ne sont pas capables d oxyder le métal cuivre : les ions Cu +2 sont plus oxydants que les ions Fe 2+. Les pouvoirs réducteurs des métaux et les pouvoirs oxydants des cations métalliques correspondants varient en sens inverse. On peut donc classer les métaux (réducteurs) par ordre de leur pouvoir réducteur les cations correspondants (oxydants) étant alors classés par ordre de leur pouvoir oxydant : Ox Fe +2 Red Fe Pouvoir réducteur Pouvoir oxydant Cu +2 Cu La réaction naturelle se produit entre le réducteur le plus fort, Fe, et l oxydant le plus fort, Cu 2+. Lors de l expérience entre les couples Cu 2+ /Cu et Ag + /Ag, la réaction spontanée était la suivante (la lame de cuivre se recouvre d un dépôt d argent) : 2 Ag + + Cu 2 Ag + Cu 2+ Les phénomènes d oxydoréduction 11

12 Nous en déduisons que le cuivre est un métal plus réducteur que l argent, donc le couple Ag + /Ag doit se placer plus bas que le couple Cu 2+ /Cu dans l échelle du pouvoir réducteur (pouvoir oxydant du cation Ag + plus grand). Des expériences analogues peuvent être tentées avec les couples Mg +2 /Mg, Al +3 /Al, Zn +2 /Zn, Pb +2 /Pb, etc. Le pouvoir réducteur d'un couple Ox/red se mesure par son potentiel standard de réduction E (Volt). Ox Mg +2 Al +3 Red Mg Al Pouvoir réducteur E (V) -2,37-1,70 Zn +2 Zn -0,76 Fe +2 Fe -0,41 Pb +2 Pb -0,13 2 H + /H 2 0,00 Cu +2 Cu Ag +1 Ag Pouvoir oxydant +0,34 +0,80 Note : Par convention, le potentiel de réduction standard de l'hydrogène est égal à 0,00 (V). 8.2 Utilisation des potentiels standards des couples Ox/Red La classification des couples Ox/Red permet de prévoir la réaction qui se produit naturellement entre deux couples donnés. Entre deux couples Ox/Red, une seule réaction peut se produire : Celle du réducteur le plus fort qui est contenu dans le couple qui a le E le plus petit, avec l oxydant le plus fort qui est contenu dans le couple qui a le E leplus grand. Cette réaction est dite naturelle. Ainsi, un métal réduit les cations des métaux moins réducteurs que lui, c est-à-dire placés au-dessous dans la classification. Le zinc peut donc réduire les cations Fe 2+, Pb 2+, Cu 2+, Ag + mais ne réduit pas les cations Al 3+ et Mg 2+. Les phénomènes d oxydoréduction 12

13 Exemple En utilisant la classification des couples Ox/Red, prévoir ce qui se passe lorsqu on introduit une lame de plomb : 1. Dans une solution de sulfate de cuivre(ii) : 2. Dans une solution de nitrate de fer(ii) : Les phénomènes d oxydoréduction 13

Réactions d oxydo-réduction

Réactions d oxydo-réduction Réactions d oxydo-réduction Définition Les réactions d oxydo-réduction sont des réactions pendant lesquelles les entourages électroniques des atomes (donc les structures des ions et molécules) changent

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Oxydant, Réducteur, oxydation et réduction Expérience : plaque en fer Fe solution de sulfate de cuivre (, SO 4 2 ) Observations et conclusions : dépôt de cuivre sur la plaque

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

L analyse de quelques cations : Pb 2+, Fe 3+, Cu 2+, Cr 3+, Co 2+ et Ni 2+

L analyse de quelques cations : Pb 2+, Fe 3+, Cu 2+, Cr 3+, Co 2+ et Ni 2+ But: L analyse de quelques cations : Pb 2+, Fe 3+, Cu 2+, Cr 3+, Co 2+ et Ni 2+ Etudier les principales réactions analytiques de ces cations, apprendre à les séparer par la méthode des sulfures et à les

Plus en détail

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS 2.1 - La formation de liaisons ioniques et covalentes 2.2 - Les noms et les formules des composés ioniques et moléculaires 2.3 - Une comparaison des propriétés

Plus en détail

Classification électrochimique des métaux

Classification électrochimique des métaux Classification électrochimique des métaux Information Les métaux et leurs cations forment des couples oxydo-réducteurs susceptibles de donner des réactions chimiques par échange d'électrons entre les formes

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale Collège de Genève EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème ANNÉE Nom :...

Plus en détail

LES MOLÉCULES. Module 3 : la formule moléculaire. Date :

LES MOLÉCULES. Module 3 : la formule moléculaire. Date : Module 3 : la formule moléculaire Date : Rappel: La molécule est la plus petite partie possible de toute matière, et qui garde toutes les propriétés de cette matière donc sans en changer la composition

Plus en détail

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Massy Solution conductrices 16 p 60 : Vrai ou faux? Répondre aux affirmations suivantes par vrai ou faux et corriger les affirmations fausses.. 1. Toutes les solutions

Plus en détail

Etat initial : (Zn 2+, SO 4 2- ) Etat final : (2Na +, SO 4 2- ) Vous trouverez les formules des solutions en bas de la fiche protocole

Etat initial : (Zn 2+, SO 4 2- ) Etat final : (2Na +, SO 4 2- ) Vous trouverez les formules des solutions en bas de la fiche protocole 3 ème Act 9 Identification d ions en solution NOM :. Date : 1. Schémas et observations Pour chaque test vous présentez vos résultats en suivant cet exemple : Etat initial : (Na +, HO - ) Observations :

Plus en détail

Chapitre 7 : Acides, bases et sels

Chapitre 7 : Acides, bases et sels Chapitre 7 : Acides, bases et sels Objectifs L élève doit être capable! d énoncer les formules de quelques acides minéraux traités dans le cours,! d énoncer certains usages de ces acides,! d établir les

Plus en détail

Activité par les élèves Le poker des formules

Activité par les élèves Le poker des formules SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Activité par les élèves Le poker des formules Sujets écrire le nom et la formule chimique de composés ioniques Durée préparation : 20 min activité :

Plus en détail

Travaux dirigés Chimie en solution 2013/2014

Travaux dirigés Chimie en solution 2013/2014 Département de Chimie Filières SMC2 & SMP2 Module : Chimie Générale 2 Travaux dirigés Chimie en solution 2013/2014 Les réactions acidobasiques Exercice 1 On considère les composés suivants : Acide perchlorique

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Chapitre Programme 00 11 Exemples d activités Comment décrire le système et son évolution? À l aide d expériences simples à analyser, et sur la base des hypothèses formulées par les élèves, caractérisation

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

CHAPITRE 5 Dosages par précipitation

CHAPITRE 5 Dosages par précipitation CHAPITRE 5 Dosages par précipitation I- Introduction Une réaction formant un précipité peut être utilisée comme réaction de dosage, à condition qu elle soit : totale, le précipité doit être pratiquement

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2 Chimie : Séance n 2 I. Réaction entre l acide acétique et l ion borate : On mélange 25,0 ml d une solution d acide acétique de concentration 2,50.10 2.L 1 et 75,0 ml d une solution de borate de sodium

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

CHIMIE. À propos du chrome

CHIMIE. À propos du chrome CHIMIE Les calculatrices sont autorisées. À propos du chrome Du grec khrôma ou du latin chroma (couleur). Il a été découvert par Louis Vauquelin en 1797. Il est présent dans la croûte terrestre ( 003,

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP. Séquence 2 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP. Séquence 2 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP Séquence 2 Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 9115 ETAMPES Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note : /10 Durée : 0 min Barème :

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

comburante corrosive explosive inflammable irritante ou nocive toxique

comburante corrosive explosive inflammable irritante ou nocive toxique TP 1 : périodicité des propriétés chimiques : Objectifs : Présentation du laboratoire et importance de l application des règles de sécurité. Evolution des propriétés chimique dans une même période. Analogie

Plus en détail

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons.

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. OXYDO-REDUCTION I) Définitions 1) Oxydant et Réducteur Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. 2) Couple rédox On parle de

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

Chapitre 10 : Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie

Chapitre 10 : Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie Chapitre 10 : Les piles, dispositifs mettant en jeu des transformations spontanées permettant de récupérer de l énergie Pré requis : Réactions d oxydoréduction pour des couples ions métalliques / métal

Plus en détail

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Chapitre 3 : Liaisons chimiques GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Contenu 1. Liaisons ioniques 2. Liaisons covalentes 3. Liaisons métalliques 4. Liaisons moléculaires 5. Structure de Lewis 6. Électronégativité

Plus en détail

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD Livret réponses TEST 1 AVRIL 13 th, 2010 pays: BELGIUM Team: _B Noms et signatures 1 Tache 1 humidité relative de l air 1.1: Le point de rosée ( condesation) est à (indiquer

Plus en détail

III Présentation de l Univers

III Présentation de l Univers III Présentation de l Univers 3- L'élément chimique Exercices d'applications A- Entourer la (les) bonne(s) réponse(s) 1. Les éléments situés dans la 1 ère colonne de la classification : a) constituent

Plus en détail

Equilibres acido-basiques

Equilibres acido-basiques Equilibres acido-basiques I. Définitions A. Couple acide base D après la définition de Brönsted et Lowry (192), Un acide est toute espèce susceptible de libérer un proton. Une base est toute espèce susceptible

Plus en détail

Le tableau périodique

Le tableau périodique Le tableau périodique Le développement du tableau périodique à l époque de Mendeleïev, on n avait même pas encore découvert l électron Mendeleïev était convaincu que les propriétés des éléments avaient

Plus en détail

nitrate d argent Frédéric ELIE, avril 2006

nitrate d argent Frédéric ELIE, avril 2006 ACCUEIL nitrate d argent Frédéric ELIE, avril 2006 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est

Plus en détail

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions.

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Items Connaissances Acquis Formule des ions sodium, cuivre(ii), fer(ii), fer(iii) et chlorure Domaines d acidité et de basicité en solution aqueuse. Lien

Plus en détail

COURBES INTENSITÉ-POTENTIEL

COURBES INTENSITÉ-POTENTIEL COURBES NTENSTÉ-POTENTEL -Courbes intensité-potentiel 1) Notion de cinétique des réactions rédox en solution a) introduction Les diagrammes E-pH étudiés précédemment permettent une étude thermodynamique

Plus en détail

Lycée La Martinière Monplaisir REV01 Correction Solutions aqueuses 1 / 16 REV01 CORRECTION SOLUTIONS AQUEUSES

Lycée La Martinière Monplaisir REV01 Correction Solutions aqueuses 1 / 16 REV01 CORRECTION SOLUTIONS AQUEUSES REV01 Correction Solutions aqueuses 1 / 16 REV01 CORRECTION SOLUTIONS AQUEUSES Correction Exercice n 1: Piles à combustible à méthanol direct (ENSTIM 2008) 1. couple CO 2(g) / CH 3 OH CO 2(g) + 6 H + +

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2 NOM : Date : TP 1 : IDENTIFICATION DES IONS La législation impose que la composition des eaux en bouteilles soit affichée sur leur étiquette. Plusieurs ions sont généralement mentionnés, dans des quantités

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Manitoba Éducation, citoyenneté et jeunesse

Manitoba Éducation, citoyenneté et jeunesse Manitoba Éducation, citoyenneté et jeunesse CHIMIE, 12 e année Document de mise en œuvre REGROUPEMENT 1 : LES RÉACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE ÉBAUCHE NON-RÉVISÉE Janvier 2008 1 BLOC A : La solubilité et

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.4. Équilibres de complexation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION

REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION CHIMIE 2 e OS - 2008/2009 : Cours et exercices -19- CHAPITRE 5 : REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION Chacun d entre nous a déjà observé l apparition de rouille sur un objet en fer, ou de «vert-degris»

Plus en détail

Document de préparation Examen chapitre 1 et 2

Document de préparation Examen chapitre 1 et 2 Document de préparation Examen chapitre 1 et 2 Qui suis-je? Chapitre 1 et 2 1. Représentation imagée d une vérité inaccessible par les sens. Modèle scientifique 2. Plus petite partie possible de la matière

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

ECE : Les piles électrochimiques

ECE : Les piles électrochimiques 1S Thème : AGIR ECE : Les piles électrochimiques DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Convertir l énergie et économiser les ressources Pratiquer une démarche expérimentale

Plus en détail

Semestre 2 Chapitre 3 : Equilibres de complexation

Semestre 2 Chapitre 3 : Equilibres de complexation Semestre 2 Chapitre 3 : Equilibres de complexation Les complexes sont des édifices polyatomiques associant autour d'un élément central des ions ou molécules appelés ligands. Ils se rencontrent dans d'importantes

Plus en détail

NETTOYAGE DE LA SURFACE DU SILICIUM POUR LA FABRICATION D'UN TRANSISTOR MOS

NETTOYAGE DE LA SURFACE DU SILICIUM POUR LA FABRICATION D'UN TRANSISTOR MOS NETTOYAGE DE LA SURFACE DU SILICIUM POUR LA FABRICATION D'UN TRANSISTOR MOS 1. - INTRODUCTION La surface du silicium est fortement réactive (elle présente une grande affinité chimique), il est difficile

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE chapitre i prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE La chimie organique a pour objet l'étude des composés du carbone. Restreinte à l'origine aux composés du carbone que l'on pouvait extraire

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

T18 2014. Les acides et les bases NS

T18 2014. Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Constante de dissociation ionique de l eau (K e ) Rappel : l eau peut donner un proton (et devenir OH ) ou accepter un proton (et devenir H 3 O + ):

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Les molécules et les solutions Les molécules et les ions

Les molécules et les solutions Les molécules et les ions Chapitre 2 Les molécules et les solutions Les molécules et les ions PAGES 40 À 48 En théorie 1. Que suis-je? Pour répondre à certaines des questions qui suivent, vous aurez besoin du tableau périodique

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE TP ANA3 INSA DE ROUEN Laboratoire de chimie analytique ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE Les huiles lubrifiantes sont cruciales pour

Plus en détail

Questionnaire relatif à la conférence de Madame Duygu Kahraman et Monsieur Sylvain Charbonnel

Questionnaire relatif à la conférence de Madame Duygu Kahraman et Monsieur Sylvain Charbonnel Questionnaire relatif à la conférence de Madame Duygu Kahraman et Monsieur Sylvain Charbonnel Les matériaux d aujourd hui et de demain dans l automobile Cuivre Bois Fonte Osier Le Fardier de Joseph Cugnot

Plus en détail

Savoir son cours. Liaisons chimiques exercices COMP.1 QCM : Vrai ou faux? Polarité d un solvant :

Savoir son cours. Liaisons chimiques exercices COMP.1 QCM : Vrai ou faux? Polarité d un solvant : COMP.1 Liaisons chimiques exercices Savoir son cours QCM : Vrai ou faux? Plus l électronégativité un atome est élevée, plus celui-ci attire à lui les électrons. Une liaison entre eux atomes A et B est

Plus en détail

CH12: PROPRIETES DE L'AIR

CH12: PROPRIETES DE L'AIR CH12: PROPRIETES DE L'AIR Exercices: 7,8,10,13,15,16,17 et 19 p23-25 ED et FM p 21-22 Les exercices du livre «sais-tu l essentiel?»de chaque cours sont à faire automatiquement au brouillon pendant toute

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU DESIGN ET DES ARTS APPLIQUES SESSION 2013 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées On considère une eau en équilibre avec le CO 2 (g) dont

Plus en détail

Exemple de situation d évaluation Niveau BEP

Exemple de situation d évaluation Niveau BEP Exemple de situation d évaluation Niveau BEP Proposé par Fabien MAESTRACCI Lycée Mendès-France VIC-EN-BIGORRE ANALYSE DE 3 EAUX MINERALES Certaines eaux minérales sont déconseillées pour les nourrissons

Plus en détail

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ;

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ; CONCOURS EXTERNES IT 2012 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 01 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 208 Corps : Techniciens de la recherche BAP : B Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICE 4 MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS Au même titre que la matière organique, la prise en compte du statut acido-basique du sol est un préalable

Plus en détail

Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand. Courbes intensité-potentiel Applications à l électrolyse

Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand. Courbes intensité-potentiel Applications à l électrolyse Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Courbes intensité-potentiel Applications à l électrolyse janvier 2004 Table des matières 1 Présentation des courbes

Plus en détail

Exercices de Chimie des solutions. Philippe Ribière

Exercices de Chimie des solutions. Philippe Ribière Exercices de Chimie des solutions. Philippe Ribière Année scolaire 2010/2011 http://philippe.ribiere.pagesperso-orange.fr/ 2 Table des matières 1 Système fermé et réaction chimique 5 1.1 Questions de cours......................................

Plus en détail

Les molécules. 1 Représentez la structure électronique d un atome d hydrogène H. 3 Combien lui manque-t-il d électrons pour saturer sa couche externe?

Les molécules. 1 Représentez la structure électronique d un atome d hydrogène H. 3 Combien lui manque-t-il d électrons pour saturer sa couche externe? Les molécules I Introduction : Dans de nombreux composés chimiques, les atomes forment des édifices possédant un nombre d atomes déterminé. Une molécule est une particule électriquement neutre formé d

Plus en détail

Chapitre n 6 : CINETIQUE CHIMIQUE

Chapitre n 6 : CINETIQUE CHIMIQUE Chimie - 6 ème année - Ecole Européenne Chapitre n 6 : CINETIQUE CHIMIQUE I) Rappels d oxydoréduction : 1) Réaction d oxydoréduction : Nous allons voir que certaines réactions d'oxydoréduction sont complètes

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

Niveau 2 de THEME : L UNIVERS L UNIVERS. Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010

Niveau 2 de THEME : L UNIVERS L UNIVERS. Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 Document du professeur 1/5 Niveau 2 de THEME : L UNIVERS Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 L UNIVERS NOTIONS ET CONTENUS COMPÉTENCES ATTENDUES LES

Plus en détail

curopaisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 037 318 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

curopaisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 037 318 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN à curopaisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 037 318 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 81400445.3 @ Date de dépôt: 20.03.81 int.

Plus en détail

2. Comment recharger un accumulateur? Capacités Connaissances Exemples d activités. Savoir que : un accumulateur se recharge à l aide d un courant

2. Comment recharger un accumulateur? Capacités Connaissances Exemples d activités. Savoir que : un accumulateur se recharge à l aide d un courant 5 Programme du chapitre 1. Quelle est la différence entre une pile et un accumulateur? Pourquoi éteindre ses phares quand le moteur est arrêté? Capacités Connaissances Exemples d activités Réaliser une

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

Lire : Comprendre un énoncé, une consigne. Proposer une méthode, une expérience (protocole)

Lire : Comprendre un énoncé, une consigne. Proposer une méthode, une expérience (protocole) Niveau : 3 ème Compétences du socle commun Palier 3 : - Compétence 1 - maitrise de la langue française Lire : Comprendre un énoncé, une consigne - Compétence 3 - Les principaux éléments de mathématiques

Plus en détail

Reconnaître les acides et les bases

Reconnaître les acides et les bases Mots clés 6.1 binaire Reconnaître les s et les bases oxy base Tu as étudié les composés chimiques et diverses réactions chimiques entre ces composés (chapitres 4 et 5). Tu étudieras maintenant deux types

Plus en détail

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Chimie des Aerosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) nouvelles particules dans l atmosphère. Les particules formées sont ultra-fines et par conséquent difficiles à détecter, mais

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES TOXICOLOGIE ANALYTIQUE II

TRAVAUX PRATIQUES TOXICOLOGIE ANALYTIQUE II UNIVERSITE MOHAMMED V FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE RABAT Laboratoire de Pharmacologie et de Toxicologie Pr. Y. CHERRAH TRAVAUX PRATIQUES TOXICOLOGIE ANALYTIQUE II Pr. A. BOUKLOUZE Pr. Ass. Ait Elacadi.

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

LA CHIMIE QUANTITATIVE

LA CHIMIE QUANTITATIVE Collège Voltaire, 2014-2015 EXERCICES LA CHIMIE QUANTITATIVE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/ex-ch2os-quantitative.pdf Table des matières Série 5 La chimie quantitative octobre

Plus en détail

PHÉNOMÈNES DE CORROSION

PHÉNOMÈNES DE CORROSION PHÉNOMÈNS D CORROSON -Phénomènes de corrosion 1) mportance du phénomène Dans ce chapitre, on applique les résultats de la thermodynamique et de la cinétique à l altération des métaux au contact d un milieu

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel

Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel 1 Principe Importance de la mesure de la teneur en chlore actif La mesure de la teneur en chlore actif est très importante pour un fabricant, un préparateur

Plus en détail

Terminale BEP Construction et topographie

Terminale BEP Construction et topographie Terminale BEP Construction et topographie Epreuve : MATHÉMATIQUES - SCIENCES PHYSIQUES Mathématiques Exercice I, II, III Note :... / 10 Durée : 2 heures Sciences Physiques Exercice IV, V, VI et VII Note

Plus en détail