Le cancer du sein chez les jeunes femmes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le cancer du sein chez les jeunes femmes"

Transcription

1 Le cancer du sein chez les jeunes femmes Chercheur principal du programme : D r Steven Narod, Women s College Hospital, Toronto Titre du programme : Vers de meilleurs résultats pour les jeunes femmes atteintes de cancer du sein : une collaboration pancanadienne Au Canada, environ 5,4 % des cas de cancer du sein surviennent avant l'âge de 40 ans. Le pronostic relativement pessimiste des jeunes femmes chez lesquelles le cancer du sein se déclare très tôt porte à croire que les femmes qui reçoivent leur diagnostic avant l'âge de 40 ans pourraient bénéficier d'être traitées différemment des femmes plus âgées en ce qui concerne les soins de soutien et la prise en charge autonome, l'influence d'un ensemble de gènes connus causant le cancer du sein, le lien entre un mode de vie qui n'est pas sain et le risque accru de cancer du sein, la prise de décisions quant à la préservation de la fertilité, les répercussions de la chirurgie conservatrice du sein, les conséquences des retards de traitement et la prestation de soins optimaux grâce à des conférences multidisciplinaires sur le cancer. Nous proposons d'étudier jeunes patientes atteintes de cancer du sein pour déterminer les traitements optimaux et améliorer leurs chances de survie. Pour traiter ces questions d'une importance cruciale pour les jeunes femmes atteintes de cancer du sein, nous établirons un réseau national de chercheurs dans le domaine du cancer du sein et nous mènerons une étude canadienne auprès de femmes atteintes de cancer du sein qui ont été diagnostiquées avant l'âge de 40 ans. Les femmes recrutées seront suivies pendant une période de quatre ans, ce qui permettra à notre équipe de recueillir des renseignements sur leur traitement ainsi que des détails sur leur mode de vie et leur fertilité. Les chercheurs de l'ensemble du Canada auront accès aux données et aux sujets, ce qui leur permettra de résoudre de nombreuses questions. Un système national sera créé sur le Web pour aider les femmes à surmonter le stress lié à un diagnostic de cancer du sein. Nous transmettrons aux provinces de l'ensemble du Canada les politiques relatives aux analyses génétiques pour le cancer du sein et nous fournirons un cadre de référence pour les jeunes femmes atteintes de cancer du sein qui souhaitent préserver leur fertilité. Les nouvelles connaissances que nous engendrerons aideront à orienter les politiques relatives au traitement optimal du cancer du sein chez les jeunes femmes en vue d'améliorer leur pronostic et leur qualité de vie.

2 Chercheuse principale du sous-projet :D r Christine Friedenreich, Alberta Health Services, Calgary Répercussions des facteurs modifiables liés au mode de vie sur la survie des jeunes femmes atteintes de cancer du sein Bien que le cancer du sein chez les jeunes femmes soit souvent associé à des taux élevés de morbidité et de mortalité, notre compréhension des méthodes pour améliorer leur survie reste limitée. Nous souhaitons donc nous pencher sur la question suivante : «un mode de vie qui n'est pas sain, caractérisé par une faible pratique d'activités physiques, un comportement sédentaire, un apport élevé en calories et un apport faible en phytoestrogènes et en micronutriments peut-il entraîner une augmentation de l'inflammation et des risques de récidive, de nouvelles tumeurs primaires et de mortalité dans les cas de cancer du sein chez les jeunes femmes?» Ce projet fait partie d'une étude de recherche pancanadienne qui sera menée auprès de femmes diagnostiquées de moins de 40 ans. Nous utiliserons des mesures biologiques et des données recueillies au moyen de questionnaires pour quantifier de quelle façon : 1) un déséquilibre des degrés d'énergie au quotidien (mesuré selon la taille, l'obésité abdominale et le comportement sédentaire); 2) la consommation de composantes alimentaires comme l'acide folique, les isoflavones et les lignanes; 3) les taux de vitamine D, l'utilisation de médicaments antiinflammatoires et l'inflammation ont une incidence sur la survie au cancer du sein chez les jeunes patientes. Les facteurs liés au mode de vie seront mesurés avant le traitement ou la chirurgie et de nouveau après un an et trois ans pour vérifier si des changements sont survenus après le diagnostic de cancer du sein. Les facteurs biologiques seront mesurés à partir du sang prélevé avant la chirurgie pour examiner s'ils sont liés ou non à la survie après le diagnostic de cancer du sein. Un modèle statistique avancé sera utilisé pour établir les liens entre les facteurs liés au mode de vie pris en compte dans ce projet et la façon dont ils interagissent pour influer sur la survie au cancer du sein. La réalisation des enquêtes associées à ce projet donnera de nouvelles données et de nouvelles indications utiles pour des interventions cliniques qui pourraient être axées sur la modification de ces comportements chez les jeunes femmes en vue d'améliorer leurs résultats après le diagnostic. Le cancer du sein chez les jeunes femmes 2

3 Chercheurs principaux du sous-projet : D r Nancy Baxter, hôpital St. Michael's, Toronto Marko Simunovic, Université McMaster, Hamilton Scott Tyldesley, British Columbia Cancer Agency, Vancouver May Lynn Quan, Alberta Health Services, Calgary Des connaissances pour agir : amélioration des traitements localisés pour les jeunes femmes atteintes de cancer du sein à l'échelle du Canada Les jeunes femmes atteintes de cancer du sein subissent plus souvent des récidives que les femmes plus âgées atteintes de la maladie. Pour améliorer les résultats de ces patientes, nous devons améliorer notre compréhension des facteurs modifiables qui contribuent à aggraver le pronostic (comme les retards de traitement et le type de chirurgie). Ce sous-projet examinera trois aspects des soins périopératoires prodigués aux jeunes femmes atteintes de cancer du sein. Nous évaluerons d'abord à quelle fréquence les jeunes femmes atteintes de cancer du sein sont confrontées à des retards de traitement ainsi que les conséquences éventuelles des retards sur l'évolution de leur cancer. À cette fin, nous utiliserons les données de la cohorte canadienne de jeunes femmes atteintes du cancer du sein. Nous examinerons la durée à compter de la première fois qu'une femme observe un problème relatif à la chirurgie et nous déterminerons combien de femmes doivent attendre plus de 12 semaines. Nous évaluerons les facteurs menant aux retards et les conséquences des retards sur l'évolution du cancer. La deuxième étude portera sur l'innocuité du traitement conservateur du sein chez les jeunes femmes atteintes de cancer du sein. Si le traitement conservateur du sein est sûr pour les femmes plus âgées, il s'avère plus risqué chez les jeunes femmes atteintes de cancer du sein. Nous examinerons les dossiers de jeunes femmes atteintes de cancer du sein de cinq provinces. Nous identifierons la chirurgie qu'elles ont reçu (traitement conservateur du sein ou mastectomie) et si le type de chirurgie a eu des répercussions sur la survie au cancer. Cette étude, la plus grande menée à ce jour, répondra de façon définitive à cette question. La dernière étude mettra en œuvre des discussions préopératoires entre les spécialistes (chirurgiens, oncologues, radiologues) afin d'élaborer les plans de traitement les plus appropriés pour les jeunes femmes atteintes de cancer du sein. Cette étude permettra d'améliorer les soins et de mettre en place une norme nationale pour les initiatives liées à la qualité de la chirurgie contre le cancer du sein. À long terme, cette étude vise à améliorer les résultats et à réduire les récidives de cancer du sein chez les jeunes femmes dans l'ensemble du Canada. Nous dévoilerons nos résultats à la communauté scientifique et au grand public en publiant au moins cinq articles dans des revues révisées par ses pairs et en présentant des conférences. Le cancer du sein chez les jeunes femmes 3

4 Chercheuse principale du sous-projet : Kelly Metcalfe, Université de Toronto, Toronto Analyses génétiques approfondies chez les femmes atteintes d'un cancer du sein à un âge précoce Au Canada, environ 5,4 % des cas de cancer du sein chez la femme surviennent avant l'âge de 40 ans. Les facteurs de risque connus de cancer du sein à un âge précoce sont peu nombreux et ne concernent qu'une très faible proportion des cas. Toutefois, de nouveaux gènes indicateurs d'une prédisposition au cancer du sein ont été repérés et leur contribution au cancer du sein à un âge précoce doit être approfondie. Grâce au dépistage des mutations génétiques, une patiente pourrait recevoir des conseils sur ses risques d'être un jour atteinte d'autres types de cancer (y compris le cancer du sein controlatéral) et choisir de prendre des mesures de réduction des risques de cancer. En outre, les membres de la famille qui ne sont pas atteints de cancer du sein pourraient subir des analyses pour établir leur risque de cancer et être renseignés sur les possibilités de le réduire. La collaboration pancanadienne que nous proposons, dans le cadre de laquelle femmes atteintes de cancer du sein à un âge précoce seront recrutées, vise uniquement à évaluer la contribution de 25 gènes connus causant le cancer du sein dans cette population de jeunes femmes. Nous serons alors en mesure d'évaluer les lignes directrices actuelles sur les analyses génétiques pour déterminer si des gènes autres que le BRCA1 et le BRCA2 devraient être ciblés dans les analyses génétiques cliniques pour les jeunes femmes atteintes d'un cancer du sein à un âge précoce. Les résultats de cette étude et les changements qui en découleront dans la prestation de services génétiques relatifs au cancer pourraient, en bout de ligne, avoir une incidence énorme sur la mortalité liée au cancer chez les femmes atteintes d'un cancer du sein à un âge précoce et les membres de leur famille. Le cancer du sein chez les jeunes femmes 4

5 Chercheuse principale du sous-projet : Ellen Warner, hôpital Sunnybrook, Toronto SPOKE ET GYPSY : études pour favoriser les consultations précoces de préservation de la fertilité et prédire les effets du traitement de fertilité chez les jeunes femmes atteintes de cancer du sein Les jeunes femmes qui viennent de recevoir un diagnostic de cancer du sein et qui n'ont pas encore terminé de fonder leur famille sont très inquiètes de savoir si elles pourront avoir des enfants après une chimiothérapie dommageable pour les ovaires ou un traitement de cinq ans par tamoxifène (quand la grossesse doit être évitée). Avant leur traitement, un grand nombre de ces femmes choisissent de faire congeler des ovules fécondés ou non qui pourront être utilisés pour une grossesse ultérieure (préservation de la fertilité/pf). Toutefois, il arrive souvent que les femmes ne soient pas avisées de la possibilité de préserver leur fertilité à temps pour éviter les retards de traitement ou qu'elles n'en soient tout simplement pas avisées. Par ailleurs, nous ne savons pas encore comment prédire qui sera encore fertile après le traitement et qui devrait être exemptée du stress et des dépenses liés à la PF. Nous proposons donc deux études. Dans la première, nous créerons un webinaire et des ressources d'information sur les patientes à l'intention des chirurgiens du cancer du sein pour les inciter à offrir la PF à toutes leurs jeunes patientes peu après le diagnostic de cancer du sein. Nous mènerons ensuite un sondage auprès des patientes et des chirurgiens pour déterminer si nous avons atteint notre objectif. Dans la deuxième étude, nous mesurerons la fertilité de jeunes patientes atteintes de cancer du sein au moyen d'un test sanguin appelé dosage de l'hormone antimullérienne et d'une échographie des ovaires avant leur traitement et annuellement par la suite. L'objectif sera d'acquérir la capacité de prédire l'incidence qu'aura le traitement sur la fertilité future de la femme selon des mesures de la fertilité avant le traitement, comme l'âge et d'autres facteurs. Ces deux études aideront à veiller à ce que le nombre croissant de femmes qui survivent au cancer du sein aient encore la possibilité d'avoir les enfants qu'elles désiraient avant leur diagnostic. Le cancer du sein chez les jeunes femmes 5

Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir.

Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir. Dépistage Pour l'instant, les connaissances actuelles ne permettent pas d'empêcher un cancer du sein de survenir. Par contre, nous pouvons tenter de le dépister plus tôt afin d'avoir plus de chances de

Plus en détail

Chirurgie Prophylactique: Qui, quand, comment?

Chirurgie Prophylactique: Qui, quand, comment? Centre des Maladies du sein Mise à jour 2014 Chirurgie Prophylactique: Qui, quand, comment? Christine Desbiens md Chirurgienne oncologue professeure agrégée de clinique septembre 2014 Mastectomie prophylactique

Plus en détail

«Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change?

«Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change? «Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change? Anne LESUR Parcours sein Mutée, pas mutée??? Situations possibles Au préalable, consultation oncogénétique Histoire familiale Cancer du

Plus en détail

Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire

Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire Préambule Les programmes de médecine dentaire offerts dans les hôpitaux

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents?

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 1 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Prenez des décisions adaptées à votre situation, en toute connaissance de cause. Découvrez

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Janiver 2014 Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Questions sur le projet 1. En

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Ordre du jour Comité d'expert pour l'assurance de la qualité des services d'imagerie diagnostique Contexte; la tâche Examen par les pairs

Plus en détail

Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2. Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2. Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2 Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Chimioprévention Buts: réduire la mortalité par cancer Le problème doit être un

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

L'ACTIVITE CHIRURGICALE DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN 1997

L'ACTIVITE CHIRURGICALE DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN 1997 Retour au sommaire des BEH de 2000 L'ACTIVITE CHIRURGICALE DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN 1997 H-Q. Cong, J-M. Nadal, F. Bourdillon, G. Leblanc, Ministère chargé de la santé, direction des hôpitaux, "pathologies

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

Qu est-ce qu un test génétique?

Qu est-ce qu un test génétique? 8 Vous pouvez rechercher les laboratoires de diagnostic dans votre pays par nom de maladie ou de gène à l'adresse suivante: Qu est-ce qu un test génétique? http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/clinicallabs.php?lng=fr

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Séminaire Dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Dr Olivier Scemama Adjoint au chef du service

Plus en détail

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada POLITIQUE DE L AMC Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada Les pénuries de plus en plus graves de médicaments d ordonnance des dernières années et les ruptures de stocks

Plus en détail

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE Les premières versions de la loi Bioéthique ne plaçaient pas l'échographie obstétricale et fœtale parmi les examens de diagnostic prénatal. De ce fait, la réalisation de ces examens n'était pas soumise

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

pic pic pic Chirurgies pour le traitement du cancer du sein au Canada, 2007-2008 à 2009-2010

pic pic pic Chirurgies pour le traitement du cancer du sein au Canada, 2007-2008 à 2009-2010 pic pic pic Chirurgies pour le traitement du cancer du sein au Canada, 2007-2008 à 2009-2010 Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat

Plus en détail

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre!

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! La Clinique du sein du CHPLT Pour vous et pour votre famille Centre Hospitalier Peltzer - La Tourelle de Verviers Le cancer du sein : nous pouvons le vaincre!

Plus en détail

Atelier 1 Consentement éclairé lors du dépistage génétique

Atelier 1 Consentement éclairé lors du dépistage génétique Atelier 1 Consentement éclairé lors du dépistage génétique Consentement éclairé lors du dépistage génétique Jocelyne Chiquette, médecin sénologue Josée Rhéaume, infirmière-conseillère en oncogénétique

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

L'histoire de la MH et le cancer

L'histoire de la MH et le cancer Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD. Quel est le lien entre la maladie de Huntington et le

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie ASSURANCE COLLECTIVE Desjardins & Cie Voici Contact 360 MC, une approche globale en gestion des invalidités qui forme un tout à valeur ajoutée pour un régime d assurance collective. Dans la vie, la santé

Plus en détail

Sein-gynécologie Décembre 2013

Sein-gynécologie Décembre 2013 Sein-gynécologie Décembre 2013 Copyright 2012 GIP Réseau Espace Santé-Cancer Rhône-Alpes. Tous droits réservés. Reproduction interdite. CANCER DU SEIN CHIRURGIE PROPHYLACTIQUE Version de travail : 05/12/2013

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Combler l'écart des données probantes

Combler l'écart des données probantes Combler l'écart des données probantes Modèle de simulation fondé sur les besoins en personnel médical dans la population de l'ontario Présentation à la Conférence sur les ressources humaines de la santé

Plus en détail

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses lent chondrosarcomes. Une des formes de cancer osseux, composé

Plus en détail

Cancer Du Sein Cancer Du Sein

Cancer Du Sein Cancer Du Sein Cancer Du Sein Canal normcanal normal Le cancer est une maladie de la cellule. Il arrive parfois qu une cellule se multiplie de manière incontrôlée pour former une masse appelée «tumeur». Si une tumeur

Plus en détail

CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE

CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE Dr Julie Bénard, Hôpital Jean Verdier, Bondy (93) Réseau ONCORIF Ateliers soins de support Amiens, 1/10/2015 PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ (PF) FÉMININE Amélioration

Plus en détail

LE COMPTE À REBOURS A COMMENCÉ. Si vous avez suivi votre formation à l extérieur de l Ontario, consultez la section Déménager en Ontario.

LE COMPTE À REBOURS A COMMENCÉ. Si vous avez suivi votre formation à l extérieur de l Ontario, consultez la section Déménager en Ontario. LE COMPTE À REBOURS a COMMENCÉ LE COMPTE À REBOURS A COMMENCÉ Après de nombreuses années de formation, le moment est enfin venu de planifier votre avenir. Mais avant de commencer à exercer, vous aurez

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin PARLONS CANCER Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin QUELQUES DONNÉES Selon l Association canadienne du cancer colorectal, le cancer colorectal constitue la deuxième cause de décès par

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie colorectale doit déjà parrainer

Plus en détail

Hamilton Health Sciences (HHS)

Hamilton Health Sciences (HHS) Étude de cas Sovera - gestion des informations sur la santé Hamilton Health Sciences (HHS) La solution «Sovera - gestion des informations sur la santé» de CGI offre un accès en ligne partout et en tout

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Je donne pour qu on trouve

Je donne pour qu on trouve Je donne pour qu on trouve En donnant, vous avez le pouvoir de faire progresser la recherche et les soins aux patients. Aidez-nous à atteindre l objectif de la première campagne de financement sur le myélome

Plus en détail

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL Dossier réalisé par l Observatoire Régional de la Santé du Mai 22 avec la collaboration du Registre Général des Cancers en région La santé observée en O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers),

Plus en détail

Test pré-symptomatique pour cancer

Test pré-symptomatique pour cancer 16 Test pré-symptomatique pour cancer Cette brochure a été développée par le Genetic Interest Group. Traduction française : Orphanet Août 2009. Ce travail a été produit par EuroGentest, un Réseau d Excellence

Plus en détail

Le cancer du sein. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. (Carcinome mammaire) Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Le cancer du sein. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. (Carcinome mammaire) Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer du sein (Carcinome mammaire) Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer du sein Le cancer du sein est une tumeur maligne qui

Plus en détail

da Vinci Pontage gastrique

da Vinci Pontage gastrique da Vinci Pontage gastrique Une nouvelle approche de la chirurgie bariatrique Êtes-vous intéressé par la dernière option de traitement de l'obésité? Votre docteur peut vous proposer une nouvelle procédure

Plus en détail

Gestion éthique des banques de recherche

Gestion éthique des banques de recherche Gestion éthique des banques de recherche Jean-Marie Therrien, Ph.D. Président du Comité d éthique de la recherche, CHU Sainte-Justine 30 octobre 2012 Plan Justification éthique et scientifique Principes

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Rapport de recommandations

Rapport de recommandations Comment s assurer que les personnes souffrant d ostéo-arthrite et d arthrite rhumatoïde reçoivent des soins optimaux de par l Europe: recommandations EUMUSC.NET En partenariat avec EULAR et 22 centres

Plus en détail

Plan stratégique 2014-2017 Page 1

Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Plan stratégique 2014-2017 Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Avant-propos Au nom de tous les membres du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), j ai le plaisir de présenter

Plus en détail

Paramètres. Programme de subvention de recherche AUC-CUOG-Astellas 2015

Paramètres. Programme de subvention de recherche AUC-CUOG-Astellas 2015 Paramètres Programme de subvention de recherche AUC-CUOG-Astellas 2015 Renseignements généraux Par le biais d'une entente de financement datée du 1 er décembre 2011, Astellas Pharma Canada, Inc. («Astellas»)

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

Ligne directrice pour une collaboration éthique en matière de recherche entre des communautés internationales et diverses sur le plan culturel

Ligne directrice pour une collaboration éthique en matière de recherche entre des communautés internationales et diverses sur le plan culturel Ligne directrice de l'icm Ligne directrice pour une collaboration éthique en matière de recherche entre des communautés internationales et diverses sur le plan culturel Préambule Cette ligne directrice

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Cancers du sein génétiques Chirurgie prophylactique

Cancers du sein génétiques Chirurgie prophylactique DES de Gynécologie- Obstétrique - Lundi 19 janvier 2013 Cancers du sein génétiques Chirurgie prophylactique Anne-Sophie Bats, Chérazade Bensaïd, Nathalie Douay-Hauser, Julien Seror, Claude Nos, Fabrice

Plus en détail

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Unité Inserm UMR 1087-CNRS UMR 6291 Hervé Le Marec Evolution de la médecine et de la recherche biomédicale développement de traitements

Plus en détail

cancers du sein et de l ovairel

cancers du sein et de l ovairel Prédispositions héréditaires h aux cancers du sein et de l ovairel 1ère Journée Médicale Calédonienne E.Camus JUIN 2012 17q21 2cM BRCA1 King, 1990 BCLC, 1993 Skolnick, 1994 13q12 BRCA2 Stratton, 1994 Stratton,

Plus en détail

ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : Cliquez pour modifier le style du titre

ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : Cliquez pour modifier le style du titre Cliquez pour modifier le style du titre ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? JULIETTE BOUCHET ET ONCOMIP 1 Cliquez INTRODUCTION pour

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Voici le Navigateur Santé MD

Voici le Navigateur Santé MD Voici le Navigateur Santé MD ASSURANCE MALADIES GRAVES Parce que votre rétablissement sera votre priorité. Votre assurance maladies graves de Manuvie vise à vous procurer une stabilité financière si vous

Plus en détail

Couverture par RSA...6. Traitement des demandes de règlement comment fonctionne tripleaccès?...7

Couverture par RSA...6. Traitement des demandes de règlement comment fonctionne tripleaccès?...7 Guide du produit Table des matières L avantage de tripleaccès...3 Correspondance entre l information sur la santé, les soins et la couverture...3 Information...3 Soins...3 Couverture...3 Information par

Plus en détail

Incidence 75 à 90 /100 00 femmes. Après 35 ans une femme sur 6 ou 7 fera un cancer du sein En France 40 000 Nouveaux cas / an 12 000 décès / an

Incidence 75 à 90 /100 00 femmes. Après 35 ans une femme sur 6 ou 7 fera un cancer du sein En France 40 000 Nouveaux cas / an 12 000 décès / an Dépistage du cancer du sein J Lansac Département de gynécologie Obstétrique Reproduction Médecine foetale CHU de Tours Pourquoi le dépistage du cancer du sein? C est un cancer fréquent Incidence 75 à 90

Plus en détail

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 Formation continue pour pharmaciens Bourguillon, le 09 juin 2015 Prof. David Stucki Spécialiste FMH en gynécologie/obstétrique Spéc. en gynécologie opératoire Spéc.

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE Hôpitaux Universitaires de Genève CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE C. Stan, C. Delozier-Blanchet, M.-A. Bründler, J.-L. Blouin Incidence des cancers chez la femme à Genève 120 100 114 80 Sein 60 Côlon/Rectum

Plus en détail

SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE

SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE PAGES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 CONSULTATION EN LIGNE ET EN PERSONNE : PRINCIPALES CONSTATATIONS

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca MALADIE DE HODGKIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du

Plus en détail

Analyse de survie : comment gérer les données censurées?

Analyse de survie : comment gérer les données censurées? Mémento biostatistique Analyse de survie : comment gérer les données censurées? Méthode de Kaplan-Meier C. Alberti 1, J.-F. Timsit 2, S. Chevret 3 1 Centre d Epidémiologie Clinique, Hôpital Robert Debré,

Plus en détail

Nous sommes là pour vous.

Nous sommes là pour vous. UN PROGRAMME DE BIEN-ÊTRE SUR LE LIEU DE TRAVAIL QUI AGIT SUR LE DIABÈTE Par Janice Bartos, B.S.N, R.N., consultante clinicienne Que peut faire un employeur pour lutter contre le diabète? L'espoir est

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE SANTÉ PUBLIQUE Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Volet 2

RECOMMANDATIONS DE SANTÉ PUBLIQUE Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Volet 2 RECOMMANDATIONS DE SANTÉ PUBLIQUE Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Volet 2 Date de validation par le collège : Mars 2014 Cette recommandation

Plus en détail

Protocole Dépistage précoce des Cancers chez le personnel hospitalier exposé aux rayonnements ionisants. Service de Médecine du Travail CHU Oran

Protocole Dépistage précoce des Cancers chez le personnel hospitalier exposé aux rayonnements ionisants. Service de Médecine du Travail CHU Oran Protocole Dépistage précoce des Cancers chez le personnel hospitalier exposé aux rayonnements ionisants YOUCEF K. Pr. TEBBOUNE C.B. Service de Médecine du Travail CHU Oran INTRODUCTION Le cancer est une

Plus en détail

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil c/o Pro Familia Suisse Marktgasse 36 Tél. 031 381 90 30 info@profamilia.ch 3011 Berne

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA m-santé

OBSERVATOIRE DE LA m-santé OBSERVATOIRE DE LA m-santé La m-santé, de nouvelles perspectives pour le bien-être et la santé Qu il s agisse de surveiller son poids ou son alimentation, d arrêter de fumer, de mesurer son activité physique

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA SURVEILLANCE DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES DE DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN TROISIÈME ÉDITION

LIGNES DIRECTRICES POUR LA SURVEILLANCE DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES DE DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN TROISIÈME ÉDITION Rapport du Groupe de travail sur les indicateurs d évaluation LIGNES DIRECTRICES POUR LA SURVEILLANCE DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES DE DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN TROISIÈME ÉDITION Agence de la santé

Plus en détail

Formulaire d information et de consentement

Formulaire d information et de consentement Formulaire d information et de consentement Titre du projet de recherche (tel qu on le retrouve sur le protocole ou sur vos documents de maîtrise/doctorat). Chercheuse principale : Co- chercheur(s): Collaborateur(s)

Plus en détail

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE Plan des consultations avec les parties prenantes extérieures pendant la phase 2 de l examen et de la

Plus en détail

ROYAL BELGIAN SOCIETY FOR PLASTIC SURGERY. Se reconstruire. Informez-vous sur la reconstruction mammaire. Avec le soutien de

ROYAL BELGIAN SOCIETY FOR PLASTIC SURGERY. Se reconstruire. Informez-vous sur la reconstruction mammaire. Avec le soutien de ROYAL BELGIAN SOCIETY FOR PLASTIC SURGERY Se reconstruire Informez-vous sur la reconstruction mammaire Avec le soutien de 1 Le BRA Day en quelques mots Le Bra Day, Breast Reconstruction Awareness Day,

Plus en détail

Le Syndrome de Lynch. Brochure d info pour les patients et leur famille

Le Syndrome de Lynch. Brochure d info pour les patients et leur famille Le Syndrome de Lynch Brochure d info pour les patients et leur famille Table des matières Introduction... 3 Le cancer colorectal... 4 Le cancer colorectal héréditaire: syndrome de Lynch... 5 Risque de

Plus en détail

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Dossier de presse - 10 août 2009 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie lance à compter du 10 août 2009

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

FAQ Le programme de gestion des absences Assistance RETOUR

FAQ Le programme de gestion des absences Assistance RETOUR FAQ Le programme de gestion des absences Assistance RETOUR Assistance RETOUR s'inscrit dans la gamme complète de solutions en matière de gestion de la santé Retour EN FORCE de la Sun Life. Fondé sur le

Plus en détail

Prédisposition génétique aux cancers

Prédisposition génétique aux cancers Prédisposition génétique aux cancers Plan de cours I-Introduction I-1 Fréquence des mutations I-2 Objectifs médicaux de l oncogénétique I-3 Rappels sur la prolifération cellulaire tumorale; la théorie

Plus en détail

CANCER ET ASSURANCES

CANCER ET ASSURANCES CANCER ET ASSURANCES Après un cancer, contrairement à ce qui se passe pour d'autres maladies, le " risque aggravé " n'est pas permanent, il n'augmente pas avec le temps et avec l'âge mais il est généralement

Plus en détail