BILAN TOURNÉE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN TOURNÉE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2014"

Transcription

1 BILAN TOURNÉE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2014 Marie-Josée Riel et Christine Giguère Direction de santé publique de l Estrie Automne 2014 CONTEXTE Préoccupations de la Direction générale de la Santé publique (DGSP) du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) 1. Mieux connaître l état de situation sur l insécurité alimentaire au Québec 2. Mieux connaître les actions du réseau de la santé et des services sociaux au regard de la sécurité alimentaire, conformément au Cadre de référence en matière de sécurité alimentaire 3. Partager et arrimer les pratiques des acteurs de la santé et des services sociaux 4. Améliorer les interventions au niveau national et mieux soutenir le niveau régional 5. Stimuler la concertation entre les partenaires intersectoriels 6. Contribuer au développement de communautés en santé 7. Contribuer à la réduction des inégalités sociales de santé 1

2 CONTEXTE Perspective de développement des communautés et de réduction des inégalités sociales de santé CONTEXTE Le portrait : actions visées par le Cadre de référence en matière de sécurité alimentaire actions régionales et locales en sécurité alimentaire demandant l implication des acteurs du réseau de la santé et des services sociaux exclues : actions de promotion d une saine alimentation (ex. : PAG Investir pour l avenir) actions exclusivement financées par Québec en Forme 2

3 CONTEXTE Le portrait est destiné aux acteurs du réseau de la santé et des services sociaux Suivi prévu du MSSS à l hiver 2015 À partir des constats du portrait, un souhait est émis par le MSSS de dégager des orientations 12 ORGANISMES VISITÉS ÉTÉ

4 RÉPONDANTS Directeurs ou directrices des organismes Animateurs ou animatrices des organismes Table locale en sécurité alimentaire ACTIVITÉS Banque alimentaire Colis de nourriture (paniers, paniers de Noël) Sur rendez-vous pour la plupart Mixte (frais + non périssable) ou seulement non périssable Souvent, périssable est acheté (épicerie ou fournisseur) Bons alimentaires (parfois partage coûts avec commerce) Fréquence variable, selon les besoins ou les standards de l organisme Heures d ouverture variables Paniers de Noël : critères variables et gestion coordonnée avec d autres organismes 4

5 ACTIVITÉS Repas/soupe populaire Payant (prix coûtant ou moins) Clientèle : milieu scolaire, familles, personnes seules, personnes âgées Sur rendez-vous Sur place ou livré (chaud ou surgelé) Heures d ouverture variables ACTIVITÉS Cuisine collective Payant (coût modique ou prix coûtant réparti entre participants) Pour certains, différents points de service Plusieurs groupes : enfants, parents-enfants, parents (purées, autres), personnes atteintes de maladie mentale, personnes seules, mères au foyer, parents en congé de maternité-paternité, personnes âgées, personnes atteintes de déficience intellectuelle ou d une maladie chronique (ex. : diabète), etc. Projet cuisine itinérante Ateliers de jardin 5

6 ACTIVITÉS Ateliers éducatifs Jardins Camps de jour Jeunes Boîtes à lunch, etc. Accompagnement en général Social Recherche d emploi Services budgétaires Aide juridique Alphabétisation Réinsertion à l emploi, plateau de travail ACTIVITÉS Transformation Vente à coût modique Autres Récupération de viande (à venir) Livre de recettes Balconnière de légumes, fraises, fines herbes Épicerie solidaire (projet) Mesures visant à contrer le gaspillage alimentaire 6

7 PROVENANCE DES DENRÉES Approvisionnement régional Fondations privées Cueillettes diverses (ex. : Guignolée) Commerces divers (boulangeries, dépanneurs, épiceries, pharmacies, pâtisseries) Producteurs locaux Fermeture d usine d alimentation Usine d alimentation dont les conserves sont sans étiquettes Surplus de particuliers (jardin) Surplus de buffet Surplus de marathon POPULATIONS PLUS TOUCHÉES Personnes seules ou isolées Hommes, mais aussi femmes Familles avec > 3 enfants, petits salariés ou sur l aide sociale Familles monoparentales Aînés Analphabètes Personnes atteintes d une maladie mentale (jeunes hommes) ou troubles cognitifs (aînés) Toxicomanes 7

8 POPULATIONS PLUS TOUCHÉES Personnes ne pouvant occuper un emploi Personnes sans domicile fixe Immigrants Jeunes sortant des CJ Personnes vivant de l aide sociale Personnes ayant un plus faible niveau de scolarité Proches aidants Personnes en situation temporaire de précarité (ex. : divorce, perte d emploi) BESOINS COMBLÉS Pour plusieurs oui, car un service d accompagnement à la prise en charge individuelle est offert Les services de popote roulante répondent aux besoins 8

9 BESOINS NON COMBLÉS Liés à la clientèle Peur de stigmatisation Soutien non réalisé auprès des : anglophones, car le soutien provient de leur communauté centres de la petite enfance (CPE) jeunes (CJE) Liés aux ressources Financement insuffisant Augmentation des demandes d aide Diminution de la quantité reçue de denrées Nombre insuffisant de ressources humaines Denrées périssables, de qualité Heures d ouverture à prolonger BESOINS NON COMBLÉS Liés à l accès Transport Nombre insuffisant d organismes pour personnes démunies sur le territoire Nombre insuffisant d organismes en sécurité alimentaire sur le territoire Liés au transfert de compétences à la clientèle Habiletés de base en cuisine Habiletés en cuisine pour certains groupes d aliments (ex. : légumineuses, légumes) Outils sur la saine alimentation adaptés 9

10 BESOINS NON COMBLÉS Liés aux types de soutien à favoriser dans la communauté Petites portions Épicerie communautaire Déjeuner pour les enfants Soupe populaire Halte-garderie Organisme dédié au dépannage alimentaire Groupes d achat Transformation BESOINS NON COMBLÉS - AUTRES Liens et soutien des intervenants du réseau de la santé (en général et jours fériés) Frais d interprète Accompagnement dans la recherche de financement Récupération des denrées (enjeu de structuration) Promotion du service des cuisines collectives Communication et partage des bons coups 10

11 CONCERTATION Table sécurité alimentaire Autres tables locales (variable) RCCE Org. comm. : personnes démunies, familles Milieux : petite enfance, éducation, municipalité CSSS : TS, OC, nutritionnistes, PALV, PRISMA, SIPPE, PARENT AISE, ÉLÉ Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale (CJE, CLE) Ministère de la Sécurité publique (stage détention) Fondations privées Donateurs privés Milieu clérical Québec en Forme et Avenir d enfants Certains commerces ENJEUX Soutenir les actions actuelles plutôt que d en créer de nouvelles, mais Pour plusieurs, souhait de développer davantage Sensibiliser le milieu municipal (déserts alimentaires) Savoir composer avec une gestion complexe des ressources financières : récurrence, bonification et multiplicité des sources de financement Promouvoir les services de cuisine collective, démystifier à qui ils sont destinés 11

12 NOUS JOINDRE Christine Giguère Répondante régionale en sécurité alimentaire Agente de planification, de programmation et de recherche Service de prévention et de promotion de la santé Direction de santé publique de l Estrie Agence de la santé et des services sociaux de l'estrie 300, rue King Est, bureau 300 Sherbrooke (Québec) J1G 1B1 Téléphone : , poste Courriel : Site Web : santeestrie.qc.ca/dsp Facebook.com/DSPEstrie Youtube.com/DSPEstrie 12

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017 POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS Plan d action 2015-2017 Constats Plusieurs aînés rencontrés connaissent peu ou pas les différents services offerts par le réseau public ou communautaire sur le territoire

Plus en détail

Services du CSSS de Jonquière - CLSC

Services du CSSS de Jonquière - CLSC Services du CSSS de Jonquière - CLSC PROGRAMMES Enfance Familles Jeunes 0-5 ans (incluant les services de santé mentale pour les jeunes) Futurs parents en attente d une naissance. - Grossesse dans un contexte

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Humanlaya 8 impasse des prunellas 31410 Longages 22 34 16 26 -! contact@humanlaya.fr DESPAS : 06 82 36 23 16

Humanlaya 8 impasse des prunellas 31410 Longages 22 34 16 26 -! contact@humanlaya.fr DESPAS : 06 82 36 23 16 Humanlaya 8 impasse des prunellas 31410 Longages! 06 22 34 16 26 -! contact@humanlaya.fr! Nathalie DESPAS : 06 82 36 23 16 Raison d être d Humanlaya Association de loi 1901, reconnue d utilité générale,

Plus en détail

Service des loisirs et de la culture

Service des loisirs et de la culture Service des loisirs et de la culture P L A N D A C T I O N M A D A A D O P T É 2 0 0 9-2 0 1 0-2 0 1 1-2 0 1 2 Les priorités Les projets Les activités et les moyens Les partenaires Coûts 2009 Coûts 2010

Plus en détail

Sondage Bilan-Faim 2016

Sondage Bilan-Faim 2016 Sondage Bilan-Faim 2016 DIRECTIVES RELATIVES AU SONDAGE Comme par les années passées, le Bilan-Faim 2016 demande des renseignements auprès des banques alimentaires et à d autres programmes semblables,

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 1 Table des matières 1. Introduction...3 2. Le mandat du Musée...3 3. Le bilan 2014-2015...4

Plus en détail

Un enfant bénéficiant des services d un centre de réadaptation a été placé en liste d attente pour l obtention d un service similaire par suite d un déménagement dans une autre région. Les parents de cet

Plus en détail

Vieillir et vivre ensemble. Chez soi, dans sa communauté, au Québec

Vieillir et vivre ensemble. Chez soi, dans sa communauté, au Québec Vieillir et vivre ensemble Chez soi, dans sa communauté, au Québec Vieillir et vivre ensemble une vision d avenir La société québécoise vit des changements démographiques importants. Le rythme accéléré

Plus en détail

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À L INTENTION DES FAMILLES VIVANT EN CONTEXTE DE VULNÉRABILITÉ (SIPPE) par Luce Bordeleau

Plus en détail

SEPTEMBRE À MAI Mieux lire, écrire et calculer. 8 OCTOBRE Atelier de scrabooking CENTRE DE PERFECTIONNEMENT PHYSIQUE GILLES BELLEHUMEUR

SEPTEMBRE À MAI Mieux lire, écrire et calculer. 8 OCTOBRE Atelier de scrabooking CENTRE DE PERFECTIONNEMENT PHYSIQUE GILLES BELLEHUMEUR 25-26 AOÛT & 14 NOVEMBRE Premiers soins - Réanimation Formation donnée par Stéphane Massé à l Hôtel de ville de 18h30 à 22h et de 8h à 16h le 14 novembre. Cours reconnus par le CPE. Coût à partir de 50$.

Plus en détail

Siège social : Au pied des marches 15,rue Robert 42000 Saint-Etienne

Siège social : Au pied des marches 15,rue Robert 42000 Saint-Etienne Siège social : Au pied des marches 15,rue Robert 42000 Saint-Etienne Contact (Porteuse de projet) : Cécile Venard 06 26 10 34 16 cafedesmatrus@gmail.com Blog : http://cafedesmatrus.blogspot.fr Facebook

Plus en détail

NOS SERVICES. www.csssdeportneuf.qc.ca

NOS SERVICES. www.csssdeportneuf.qc.ca NOS SERVICES www.csssdeportneuf.qc.ca Table des matières 01. Le CSSS de Portneuf, c est... 3 02. Points de services et coordonnées... 4 03. Nous sommes sur la carte!... 5 04. Numéros d urgence... 6 05.

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar

Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar Table des matières Présentation de l'association... 3 A propos du partenaire... 3 Missions... 4 Projet : enfance/ jeunes... 4 Informations sur le projet... 4

Plus en détail

Recommandations conjointes présentées dans le cadre de la consultation entourant le projet de loi 76

Recommandations conjointes présentées dans le cadre de la consultation entourant le projet de loi 76 Recommandations conjointes présentées dans le cadre de la consultation entourant le projet de loi 76 Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine

Plus en détail

La priorité : répondre aux besoins

La priorité : répondre aux besoins La priorité : répondre aux besoins Avis présenté par la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec sur le plan d action de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale, avec ou

Plus en détail

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015 2013-2015 Mandat : Avec la concertation des acteurs du territoire et des actions novatrices, répondre aux

Plus en détail

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés Avril 2013 Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature Financements privés Le récapitulatif des appels à projets que nous vous proposons est le résultat de la veille quotidienne réalisée

Plus en détail

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017.

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017. Appel à Projets 2016 Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale La Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC) s engage à soutenir le développement des initiatives locales d'éducation

Plus en détail

Divulgation des conflits d intérêts potentiels. Je n ai aucun conflit d intérêt potentiel en lien avec cette présentation

Divulgation des conflits d intérêts potentiels. Je n ai aucun conflit d intérêt potentiel en lien avec cette présentation Les initiatives du Comité de l évolution de la pratique en soins pharmaceutiques (CEPSP) sur les enjeux des antinéoplasiques en lien avec leur usage sécuritaire. Annick Dufour, B.Pharm. M. Sc. Adjointe

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE VOTRE ORGANISME LOCAL 1.1. Sigle de votre organisme :

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

Section 1 Soins personnels et de santé

Section 1 Soins personnels et de santé Section Soins personnels et de santé Soins personnels et soutien à domicile Les soins personnels et ceux reliés à ta santé ont souvent été abordés au cours du processus de réadaptation, car ils demandent

Plus en détail

LE MOUVEMENT COMMUNAUTAIRE AUTONOME N'EST PAS NÉ D'HIER. (Bref rappel historique)

LE MOUVEMENT COMMUNAUTAIRE AUTONOME N'EST PAS NÉ D'HIER. (Bref rappel historique) LE MOUVEMENT COMMUNAUTAIRE AUTONOME N'EST PAS NÉ D'HIER (Bref rappel historique) La société québécoise n'a cessé de générer des solidarités qui ont essaimé en divers mouvements religieux, syndical, coopératif,

Plus en détail

DEMANDE D'ACCES AU TRANSPORT DES PERSONNES A MOBILITE REDUITE (TPMR)

DEMANDE D'ACCES AU TRANSPORT DES PERSONNES A MOBILITE REDUITE (TPMR) CADRE RESERVE AU CG : N Dossier Familial : N de foyer : N Aide : Gestionnaire : DEMANDE D'ACCES AU TRANSPORT DES PERSONNES A MOBILITE REDUITE (TPMR) DISPOSITIF RESERVE AUX YVELINOIS VIVANT A DOMICILE NE

Plus en détail

La coopérative de solidarité du réseau de la petite enfance

La coopérative de solidarité du réseau de la petite enfance La coopérative de solidarité du réseau de la petite enfance william.coop est une coopérative de solidarité regroupant 640 centres de la petite enfance (CPE) et regroupements de CPE, partout au Québec.

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

BAROMÈTRE AIDANTS Vague 1

BAROMÈTRE AIDANTS Vague 1 BAROMÈTRE AIDANTS Vague 1 LEVEE D EMBARGO : MARDI 06 OCTOBRE A 10H CONTACTS BVA Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles - BVA Opinion +33 1 71 16 90 88 anne-laure.gallay@bva.fr Domitille

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

Animateur/Coordinateur de réseaux

Animateur/Coordinateur de réseaux CAHIER DES CHARGES Animateur/Coordinateur de réseaux Dossier suivi par : Annabelle Antal Adresses de retour de la proposition avant le vendredi 8 mars 2013 à 16 heures - Envoi par courrier : Centre INRA

Plus en détail

Registre des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique

Registre des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique Version 2015 Formulaire de déclaration des renseignements Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS, art. 346.0.1 et 346.0.21) Registre des ressources d hébergement en toxicomanie ou

Plus en détail

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 1. Présentation Le Collectif des associations partenaires de l école publique (CAPE) regroupe une vingtaine d organisations, qui militent pour une

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr La PRÉVENTION Un enjeu majeur pour la Santé des assurés agricoles et leur famille Le programme de prévention

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne d Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne d Abord du Québec Consultation générale de la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale «Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité» Livre blanc du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail

Programme de formation MMQ

Programme de formation MMQ Programme de formation MMQ Gestion des risques Édition 2014 Environnement Sports et loisirs Sécurité incendie La MMQ, la marque de la gestion des risques La Mutuelle des municipalités du Québec est reconnue

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Plan d action - Politique familiale, 2013 Ville de Lévis. Plan d action - Politique familiale

Plan d action - Politique familiale, 2013 Ville de Lévis. Plan d action - Politique familiale Plan d action - Politique familiale, 2013 Ville de Lévis Plan d action - Politique familiale TABLE DES MATIÈRES Comité de travail...ii Message de la mairesse... III Introduction... 1 Domaines d intervention...

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Éléments d information à l intention des professeurs de Troisième À la rentrée 2011, le

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-BRIEUC ---------- CENTRE GERIATRIQUE DES CAPUCINS 17 Rue des Capucins 22027 SAINT-BRIEUC cedex1 Tel : 02 96 01 77 69_02 96 01 71 23 FAX :02 96 01 73 14 accueil-jour-geriatrique@ch-stbrieuc.fr

Plus en détail

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales.

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le Conseil Général du Cher a souhaité associer l ensemble des acteurs aux différentes étapes,

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2014-2016

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2014-2016 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2014-2016 Mesures envisagées Responsables Échéancier Indices de mesure 1. ACCESSIBILITÉ DES LIEUX PUBLICS 1.1 Lors de la rénovation des édifices municipaux,

Plus en détail

Résidence Maucoudinat

Résidence Maucoudinat Résidence Maucoudinat Plaquette de présentation. Modalités d accueil Décembre 2009 Association Asais 6 rue ausone 33000 Bordeaux www.asais-icare.org / asais.icare@free.fr Tél. 09 54 22 26 68 Fax 05.24.84.32.83

Plus en détail

Politique d investissement du Fonds de développement et de promotion touristique de la Matawinie

Politique d investissement du Fonds de développement et de promotion touristique de la Matawinie Politique d investissement du Fonds de développement et de promotion touristique de la Matawinie Préambule La politique d investissement de la MRC de Matawinie repose sur la base de la viabilité. Celle-ci

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Favoriser la professionnalisation des intervenants à domicile auprès de personnes en HANDEO 38 EN QUELQUES MOTS Les missions principales du Pôle Ressources Local : o Centre

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

Programme Printemps du Graine Midi-Pyrénées 2011. Le Printemps du

Programme Printemps du Graine Midi-Pyrénées 2011. Le Printemps du Le Printemps du Sur l alimentation, le jardin Le Printemps du Graine est notre temps fort du réseau programmé depuis 2009 en réponse aux besoins formulés par les adhérents! L'occasion pour les adhérents

Plus en détail

Politique d habitation : Plan d action 2015

Politique d habitation : Plan d action 2015 Habiter ma ville Politique d habitation : Plan d action 2015 (recommandé par la Commission permanente sur l habitation, le 4 février 2015 et à adopterpar le conseil municipal, le 17 mars 2015) Politique

Plus en détail

Plan d activité d AvenirSocial Travail social Suisse Juin 2014 - juin 2017

Plan d activité d AvenirSocial Travail social Suisse Juin 2014 - juin 2017 1. Introduction Plan d activité d AvenirSocial Travail social Suisse Juin 2014 - juin 2017 Conformément aux statuts (art. 21), l Assemblée des délégué-e-s (AD) d AvenirSocial est chargée d adopter le plan

Plus en détail

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie N de la mesure : 6.3.2 Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, lles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie Action 6.3 : Former et éduquer les citoyens de demain Pilote : Finalité

Plus en détail

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. LE GROUPE CHÈQUE DÉJEUNER N 3 MONDIAL SUR LE MARCHÉ DES SOLUTIONS SOCIALES, CULTURELLES, CADEAUX, ET DES DISPOSITIFS DE STIMULATION

Plus en détail

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Ce rapport présente les principaux résultats des questionnaires administrés aux participants 1 ayant suivi les

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION

FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION DÉMARCHE ET DOCUMENTS À FOURNIR Afin de devenir membre du ROCGÎM, un organisme communautaire autonome doit remplir une demande d'adhésion dûment complétée et adresser cette

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

LES JOURNÉES DE la persévérance scolaire

LES JOURNÉES DE la persévérance scolaire LES JOURNÉES DE la persévérance scolaire GUIDE DE SUGGESTIONS D ACTIVITÉS PAGE 1 Les Journées de la persévérance scolaire...3 La situation au Centre-du-Québec...4 Encourager les jeunes à persévérer...5

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques

RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques 1 RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques La section lecture de l IFLA a le plaisir de présenter quelques suggestions pratiques

Plus en détail

Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie

Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur le Projet immobilier de

Plus en détail

Mise en place du réseau 12 novembre 2009.

Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Rappel du contexte. La période actuelle est marquée par un certain nombre d interrogations, voire d inquiétudes, sur la mise en place des politiques enfance/jeunesse

Plus en détail

Édition produite par L Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean

Édition produite par L Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean 20122012-2013 Rédaction Linda Gagnon, inf. M.Sc. Mise en page Monique Vallée, agente administrative Édition produite par L Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean Ce document

Plus en détail

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait LA RELÈVE ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait SOMMAIRE de l Étude réalisée par ROLANDE PINARD, SOCIOLOGUE Mars 2008 RÉDACTRICE Rolande Pinard Ph. D. en sociologie PARTENAIRES IMPLIQUÉS

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

KEEZAM LE STATUT DES ANIMATEURS ET DIRECTEURS EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS. LE CONTRAT D ENGAGEMENT ÉDUCATIF (CEE).

KEEZAM LE STATUT DES ANIMATEURS ET DIRECTEURS EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS. LE CONTRAT D ENGAGEMENT ÉDUCATIF (CEE). KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 5 LE STATUT DES ANIMATEURS ET DIRECTEURS EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS. LE CONTRAT D ENGAGEMENT

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER

ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER PAROLES DE LAURÉATS «L obtention de ce prix apporte une valorisation, avec le plaisir

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION. Management pour dirigeants d entreprise

CYCLE DE FORMATION. Management pour dirigeants d entreprise CYCLE DE FORMATION Management pour dirigeants d entreprise Gouvernorat de Monastir Ce cycle de formation managériale s adresse aux dirigeants d entreprise. Il a été conçu en fonction des attentes et des

Plus en détail

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C PRENDRE EN CHARGE LES PUBLICS FRAGILISES A PARIS UNE REPONSE RESEAU Patricia CORDEAU, Directrice UNA PARIS, Union des Associations d aide, de soins et de services aux domiciles de Paris Déroulé de la présentation

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

Centre Social de Saint Eloi

Centre Social de Saint Eloi Centre Social de Saint Eloi Plaquette d activités 2015-2016 Centre Social de St Eloi Rue Louis Dausse 12000 Rodez 05.65.42.10.29 1 SOMMAIRE EDITO... 3 ACCUEIL... 4 ACCES AUX DROITS... 5 ORDINATEUR LIBRE-SERVICE...

Plus en détail

Évaluation de l implantation des services sociaux de première ligne dans quatre communautés des Premières Nations du Québec

Évaluation de l implantation des services sociaux de première ligne dans quatre communautés des Premières Nations du Québec Évaluation de l implantation des services sociaux de première ligne dans quatre communautés des Premières Nations du Québec COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010 Programme local de prévention des CCSPL 22 avril 2010 SOMMAIRE 1- Historique de la prévention des sur l agglo 2- Le Grenelle : des moyens pour la prevention 3- Les enjeux 4- Le plan d action 2010 5- Les

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

CRÉATION D ENVIRONNEMENTS FAVORABLES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS DE PLEIN AIR CHEZ LES ADOLESCENTS

CRÉATION D ENVIRONNEMENTS FAVORABLES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS DE PLEIN AIR CHEZ LES ADOLESCENTS Ados plein air CRÉATION D ENVIRONNEMENTS FAVORABLES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS DE PLEIN AIR CHEZ LES ADOLESCENTS Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Conseil québécois du loisir et leurs partenaires

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION Intitulé du Parcours métiers SE FORMER AUX METIERS DE L'AIDE A DOMICILE n de l offre de formation 2015 4969 0948 Nom de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

PROGRAMME PSYCHOÉDUCATIF RAAP

PROGRAMME PSYCHOÉDUCATIF RAAP PROGRAMME PSYCHOÉDUCATIF RAAP Guide de l intervenant Responsabilité Alimentation Action Plaisir INTRODUCTION La Clinique Notre-Dame des Victoires est une ressource externe du Centre hospitalier Robert-Giffard

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

Institut de la statistique du Québec Direction des statistiques sociodémographiques et Direction de la méthodologie et de la qualité 27 février 2012

Institut de la statistique du Québec Direction des statistiques sociodémographiques et Direction de la méthodologie et de la qualité 27 février 2012 Le Recensement de 2011 et l Enquête nationale auprès des ménages de Statistique Canada État actuel des connaissances à l intention des utilisateurs du Québec Institut de la statistique du Québec Direction

Plus en détail

«Pour un accès de tous les jeunes à l art et à la culture» Consultation nationale sur l éducation artistique et culturelle

«Pour un accès de tous les jeunes à l art et à la culture» Consultation nationale sur l éducation artistique et culturelle «Pour un accès de tous les jeunes à l art et à la culture» Consultation nationale sur l éducation artistique et culturelle Intervention de M. Gérard DESQUAND, Vice-Président de l Institut National des

Plus en détail

Ressources importantes

Ressources importantes Ressources importantes Dans cette section, vous trouverez des liens à jour vers des ressources sur l obligation d adaptation et la création d un milieu de travail inclusif. Prière d informer le Programme

Plus en détail

Baromètre 2016 MACOM IN - INERGIE de la fonction communication interne au Maroc

Baromètre 2016 MACOM IN - INERGIE de la fonction communication interne au Maroc Baromètre 2016 MACOM IN - INERGIE de la fonction communication interne au Maroc Mars 2016 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Baromètre 2016

Plus en détail

GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE :

GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE : GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE : 1 Quitter la vie sans déchoir 2 Médecine générale et personnes âgées 3 Particularités sémiologiques du sujet âgé 4 Le traitement des douleurs chez les vieillards

Plus en détail

La Fête de la Bio 2013

La Fête de la Bio 2013 Le Groupement des Agriculteurs Biologiques de la Manche vous présente La Fête de la Bio 2013 16 ème édition GAB 50 Maison de l Agriculture Avenue de Paris 50 009 SAINT LO Cedex Contact : Jérôme VIRLOUVET

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC 1. OBJECTIF DU PROGRAMME Le programme d aide financière Kelly Shires de la Fondation du cancer du sein du Québec constitue

Plus en détail

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP Perspectives et protocole d accueil des enfants en situation de handicap dans les établissements de la petite enfance Document à enrichir par vos observations et

Plus en détail

GASPILLAGE alimentaire

GASPILLAGE alimentaire GASPILLAGE alimentaire COMMENT RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE? GUIDE PRATIQUE au collège Pôle attractivité environnement SOMMAIRE Réduire le gaspillage alimentaire au collège,

Plus en détail

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 l CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 Le Programme Opérationnel (PO) FSE Martinique Etat 2014-2020 adopté par la Commission européenne

Plus en détail

Compte-rendu atelier Eco-assainissement

Compte-rendu atelier Eco-assainissement Compte-rendu atelier Eco-assainissement 14 au 16 Septembre 2010 à N Djamena : Atelier d accompagnement des acteurs humanitaires et d échange d expérience «Opérationnalisation des projets d Assainissement

Plus en détail

Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures)

Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Reconnaissance OPQ : # RA00612-13 SOFÉDUC : 2 unités d éducation continue Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Plus en détail

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS (2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS Dans les 10 premières années de son activité, M&D a concentré toutes ses forces sur les infrastructures villageoises. A la fin des années 90, la question des activités

Plus en détail

Tout débute en 2000 alors que

Tout débute en 2000 alors que EXPÉRIENCE PHOTOGRA Ça CLIQUE chez Pour reconnaître le patrimoine, il faut d abord le voir. C est là tout le défi que relève l Expérience photographique du patrimoine en invitant les jeunes du secondaire

Plus en détail

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur.

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur. Présentation WE WARN 2016 CONTENU DU DOSSIER Le WE WARN en bref Contexte de l événement Contenu de l événement Programme L après WE WARN Organisateur Connectons-nous 2 3 6 8 9 10 11 LE WE WARN EN BREF

Plus en détail