Patrick PLUTON Délégué Régional Antilles FEDESAP Contact:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Patrick PLUTON Délégué Régional Antilles FEDESAP Contact: 0696 86 72 74"

Transcription

1 «Les Services à la Personne en Guadeloupe et en Martinique, un enjeu majeur de développement économique» Patrick PLUTON Délégué Régional Antilles FEDESAP Contact:

2 La FEDESAP: la fédération des services de proximité La FEDESAP est la Fédération des services de proximité, le nom qui était donné aux SAP avant le plan Borloo. Présente et représentée dans tous les départements de France, notre fédération est la première organisation patronale nationale de PME de SAP. Ses délégués régionaux sont présents et actifs dans toutes les régions de France Métropolitaine et des DOM TOM. 200 structures adhérentes sur l ensemble du territoire 7 structures adhérentes sur les Antilles (2 en Guadeloupe et 5 en Martinique) Ses partenariats étroits, notamment avec les pouvoirs publics et l ANSP visant à atteindre, de concert, deux objectifs majeurs pour notre pays : la création d emplois, non dé localisables et vitaux pour faire front aux enjeux de notre société (vieillissement et dépendance de notre population, premier taux de fécondité de l Union Européenne, familles éclatées et monoparentales, hausse du nombre de femmes actives ), la croissance économique, avec pour corollaire la lutte contre l économie souterraine. 2

3 Présentation de la FEDESAP LES VALEURS DE LA FEDESAP Ouverture, dynamisme. Promotion de la création d entreprises, d emplois et de services de Qualité, Charte de Déontologie fondant ses valeurs, son éthique dans la relation triangulaire entre ses membres, leur relation à leurs clients et les actions fédérales. LES ACTIONS DE LA FEDESAP Représentation nationale des entreprises auprès des pouvoirs publics (ministères, parlement, ) et autres organismes notamment sociaux (CES, Syndicats ), Politique de Branche Professionnelle en matière de RH (Dossier GPEC, Dossier Polyvalence, le Pass Professionnel,) de recrutement et de professionnalisation, Négociation d une convention collective de Branche adaptée au secteur des SAP, 3

4 Le vieillissement des populations Guadeloupéenne et Martiniquaise constitue un véritable défi de Société Vieillissement démographique Aggravation de la perte d autonomie Les départements de la Guadeloupe et de la Martinique sont particulièrement touchés L espérance de vie est quasi similaire à celle de Métropole Les plus de 60 ans sont plus actifs qu en Métropole, l âge de la retraite étant plus tardif La population des 60 ans et plus est surtout féminine 4

5 Le vieillissement de la population Guadeloupéenne et Martiniquaise constitue un véritable défi de Société (en chiffres) Comparaison DOM / Métropole Population totale (p) Evol. Martinique ,60% Guadeloupe ,90% Guyane ,80% Réunion ,00% France métrop ,70% Source : INSEE, recensement de la population (p) estimations de l'insee 60 ans et plus (p) Evol. Part dans la pop. Martinique ,40% 17,80% Guadeloupe ,00% 15,50% Guyane ,80% 5,60% Réunion ,50% 11,20% France métrop ,90% 21,30% Source : INSEE, recensement de la population (p) estimations de l'insee 75 ans et plus (p) Evol. Part dans la pop. Martinique ,80% 6,00% Guadeloupe ,50% 5,10% Guyane ,50% 1,40% Réunion ,60% 3,10% France métrop ,50% 8,40% Source : INSEE, recensement de la population (p) estimations de l'insee 5

6 Le vieillissement de la population Guadeloupéenne et Martiniquaise constitue un véritable défi de Société (en synthèse) Les perspectives démographiques confirment le vieillissement de la population. À partir de 2010 le rythme doublera En 2020, il y aura personnes contre aujourd hui (Martinique) En 2030, 1 personne sur 3 aura plus de 60 ans 6

7 Le vieillissement de la population Guadeloupéenne et Martiniquaise constitue un véritable défi de Société (en synthèse) Projections de la population Guadeloupéenne: 7

8 Le vieillissement de la population Guadeloupéenne et Martiniquaise constitue un véritable défi de Société (en synthèse) Projections de la population Martiniquaise: Population totale Evolution 4,64% 0,74% 1,42% 0,90% 60 ans et plus Evolution 12,42% 14,08% 32,66% 34,81% Part des 60 ans et plus 16,60% 17,83% 20,19% 26,41% 34% 8 75 ans et plus Evolution 12,82% 26,11% 25,22% 37,26% Part des 75 ans et plus 5,53% 5,96% 7,46% 9,21% 12,53% Source : INSEE (Estimation de la population au 1 er janvier)

9 Les problématiques du vieillissement de la population Guadeloupéenne et Martiniquaise Revenus modestes des personnes âgées (1 personne de + de 75 ans sur 2 perçoit le minimum vieillesse) Conditions de vie à domicile Les solidarités familiales restent fortes Satisfaction des services à domiciles (SSIAD, aide à domicile ) Satisfaction du dispositif du Conseil Général (APA) 9

10 Les structures de Services à la Personne, un axe de développement complémentaire 70 structures créées en Guadeloupe (fin 2008) 75% d associations, 25% d entreprises 84 structures créées en Martinique (mi 2009) 45% d associations, 55% d entreprises Les SAP, un secteur qui recrute et créateur d activités Une activité prestataire en croissance permanente (+ 20% entre 2007 et 2008) Un secteur largement féminisé (91% de femmes) 3 activités sur 22 du plan Borloo représentent 95% des activités SAP (Guadeloupe) Des attentes, des besoins, des opportunités à saisir! 10

11 11 Les opportunités de création d activité Besoin de développement des structures sur l ensemble du territoire en fonction de l étude de marché Renforcement de la proximité des services pour palier à la dispersion de l habitat et à l isolement des personnes fragilisées Possibilité de créer sa structure grâce à l accompagnement de la CCI, de la DDTEFP, la Boutique de Gestion, le Conseil Régional ou de réseaux et structures existants Nécessité de structurer le secteur au sein d une Fédération comme la FEDESAP et de coordonner les activités Accompagnement du développement par la démarche qualité Nécessité de professionnaliser le secteur (ex: DUMTSAP et autres nouvelles formations )

12 Modes de développement des structures de SAP 1.L emploi direct (gré à gré): particulier employeur 2.Les entreprises ou associations mandataires 3.Les entreprises ou associations prestataires 12

13 Les conditions de travail dans les SAP 13 Constat général: Absence de branche professionnelle et de convention collective spécifique aux SAP Projet de signature entre les organisations syndicales, la FESP et la FEDESAP au 4 ème trimestre 2009 Le Code du Travail sert de référence Conséquences: Secteur émergent en construction Difficultés de valoriser les métiers et les hommes Carence en matière de professionnalisation Absence d identification de filières Démarche de GPEC inexistante

14 Les conditions de travail dans les SAP (suite) Pour les salariés: Manque de représentativité face à des métiers considérés comme «dévalorisant» Manque de perspective et d évolution de carrière Connotation de «servilité» au lieu d une vision de «services» Pour les pouvoirs publics: Très forte implication partagée pour structurer le secteur des SAP, en développant les emplois, en professionnalisant les acteurs et en favorisant la création d activités 14

15 15 L offre de services

16 Les principaux métiers: Accompagnateur Assistant d accueil Aide à domicile Auxiliaire de vie Homme toutes mains Assistant administratif Assistant à la qualité de vie Livraison et portage de repas Assistant informatique Gérant d entreprise SAP Responsable de secteur Chargé de développement Assistant comptable 16

17 Les types de contrat Contrats à durée indéterminée Contrats à durée déterminée Contrats aidés Titre de Travail Simplifié Nécessité d adapter le mode de recrutement en fonction de la demande «client» Besoin d une main d œuvre «poly compétente» et polyvalente Adaptabilité et flexibilité des intervenants face aux différents publics 17

18 Les pré-requis (les fondamentaux) Le savoir être: des aptitudes comportementales irréprochables Le savoir faire: compétences professionnelles confirmées Le respect de la personne: adhésion à la Charte de Respect de Personne âgée (charte de déontologie) Engagement du service à l autre: un véritable sacerdoce! 18

19 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie DEFINITION L Assistant à la Qualité de Vie travaille auprès de personnes du troisième et du quatrième âge, handicapées ou isolées, ou bien encore auprès d actifs pour leur proposer et réaliser des prestations de services qui contribuent à leur bien être et pour les premières catégories à leur maintien au domicile. LES ACTIVITES Aide à la mobilité de personnes âgées et de personnes handicapées et accompagnement personnalisé (promenades, gare, médecins, coiffeur,...) Il assure la prise en charge de la personne à partir de son lieu de vie, son transport jusqu au lieu de destination et son retour, quelque soit le moyen de transport choisi. L accompagnement peut-être individuel ou collectif, véhiculé et/ou au bras. Aide à domicile. L aide à domicile réalise et aide à l accompagnement des activités domestiques et administratives essentiellement auprès de personnes ne pouvant plus faire en totale autonomie et/ou rencontrant des difficultés passagères. 19

20 20 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie Il assiste et soulage les personnes qui ne peuvent faire seules les actes ordinaires de la vie courante. Livraison de courses, repas, médicaments à domicile. La livraison de courses alimentaires, médicaments,... et le portage de repas s effectue par un intervenant à domicile dans le cadre de l aide au maintien de la personne en perte totale ou partielle d autonomie ou rencontrant des difficultés passagères pour se déplacer pour effectuer ses achats ou garantir par elle-même sa bonne alimentation. L intervenant intervient lorsque les personnes ne peuvent faire seules leurs achats et leurs courses et/ou contribuer à assurer la préparation de leur alimentation. Travaux de bricolage, jardinage, d entretien et de manutention. Il réalise diverses activités liées à l entretien et l amélioration du cadre de vie essentiellement auprès de personnes dont la capacité physique les empêche d effectuer ses tâches. Il assure ainsi des petits travaux de bricolage et jardinage. Aide administrative. L assistant administratif a pour mission de réaliser et d aider à l accomplissement des activités administratives essentiellement auprès de personnes ne pouvant plus les faire en totale autonomie et/ou rencontrant des difficultés passagères. Garde non médicalisée à domicile. Garde d enfants de plus de trois ans. Suivi administratif des prestations réalisées

21 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie RESPONSABILITES CONFIEES Réaliser, en correspondance avec les engagements et processus Qualité de l entreprise, les différentes missions qui composent la fonction. Etre une force de proposition pour mettre sur la voie de l amélioration permanente les procédures qui sous tendent la réalisation des différentes missions confiées. QUALIFICATIONS/EXPERIENCES SOUHAITEES 21 CAP/BEP/Baccalauréat afin de disposer d une culture générale suffisante pour gérer les situations quotidiennes de soutien et d aide aux personnes avec lesquelles l emploi met en relation. Attestation de Formation aux Premiers Secours. Certificat d'aptitude de Formation d'aide à Domicile ou Diplôme d'etat d'auxiliaire de Vie Sociale Ou expérience d au moins 2 ans dans une entreprise ou association de services à la personne

22 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie CAPACITES & COMPETENCES MAJEURES REQUISES 22 Savoirs : Connaissance de la personne âgée et de la personne handicapée physique : Caractéristiques physiologiques générales. Pathologies physiques et mentales générales. Les limites physiques et mentales. Connaissance de la personne handicapée mentale : Pathologie des personnes accompagnées. Détention du permis de conduire pour véhicules légers. Connaissance de l entretien courant du véhicule. Connaissance du fonctionnement des appareillages d aide à la mobilité. Connaissance des bases de la manipulation (gestes et postures) de la personne âgée et de la personne handicapée. Connaissance de la géographie du secteur du lieu de travail. Connaissance de base sur l hygiène et l équilibre alimentaire. Connaissance sur les services, le fonctionnement et l utilisation de la Téléassistance. Connaissance des mécanismes de l aide sociale, ses institutions et ses acteurs.

23 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie Savoir-faire : 23 Généralités : Déceler les besoins des personnes accompagnées. Développer une aide concrète et adaptée (aide à la marche, ouverture des portes, mise de la ceinture de sécurité, disposition dans le véhicule de la personne...) après avoir évalué les besoins des accompagnés. Evaluer la nécessité de faire venir un professionnel. Etre efficace et pratique dans le traitement des affaires quotidiennes. Faire preuve d une grande disponibilité pour l exécution du travail (accepter de travailler les jours fériés ou à des horaires irréguliers). Mémoriser les habitudes d achats des personnes. Mettre en place la meilleure stratégie pour effectuer un petit bricolage, petit jardinage. Porter des charges parfois lourdes. Réaliser des travaux simples (ex : planter un clou, tondre une pelouse, nettoyer les vitres, réparer un lit ) Saisir des objets situés en hauteur.

24 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie Communication : Adapter en fonction de la personne : l intensité de la voix, le débit, le ton, et le vocabulaire utilisé. Avoir une compréhension verbale et un vocabulaire bien développés. Communiquer avec le franchisé notamment pour la remontée de l information. Communiquer de façon non verbale avec les personnes accompagnées (toucher, regard, présence ). Considérer la demande de la personne et vérifier si elle correspond à la meilleure stratégie de réalisation de la tâche. S appuyer sur la mémoire des personnes accompagnées lors des discussions. Savoir engager la conversation et l animer. 24

25 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie 25 Sécurité : Assurer le bien-être et la sécurité de la personne aidée. Contrôler dans le réfrigérateur la présence de nourriture avariée ou leurs dates de péremption Déplacer les personnes qui utilisent des appareillages d aide à la mobilité. Etre attentif à la sécurité du logement de la personne à accompagner avant de quitter celui-ci, la tenue vestimentaire de la personne dans un but sécuritaire et esthétique. Prévenir les risques d accidents. Réaliser les premiers secours en l attente d un médecin. Comportement : Désamorcer rapidement les conflits. Faire preuve de tact en laissant à la personne une part d autonomie décisionnelle dans le choix de ses menus tout en étant directif face à d éventuelles aberrations de commandes. Respecter les rythmes différents des personnes. Rester ferme face aux caprices des personnes (en particulier les personnes handicapées mentales). Supporter le vieillissement, la dégradation, la mort des personnes que l on accompagne.

26 Conduite du véhicule Adapter l itinéraire de promenade à la personne accompagnée et aux conditions annexes de l accompagnement. Avoir une conduite automobile souple et maintenir un contact exclusif (ex : ne pas prendre de rendez-vous avec un autre client pendant la réalisation de la prestation) avec la personne et organiser le circuit «accompagnement» en considérant en priorité la variable temps. Rester maître de son véhicule, notamment lors de la gestion de situations conflictuelles avec des personnes handicapées. Information : Conseiller la personne sur ses choix de menus hebdomadaires. 26 Déontologie Maintenir l autonomie décisionnelle de la personne dans une certaine limite. Réaliser un accompagnement complet. (ex : quitter la personne seulement au moment où elle est assise à sa place de train ; prendre le temps de dire «au revoir» par un geste amical. Vérifier les échanges d argent avec le commerçant et être rigoureux dans les rendus de monnaie. Respecter la confidentialité des informations individuelles. Respecter les règles d hygiène lors de la manipulation de nourriture.

27 Le métier d Assistant à la Qualité de Vie CARACTERISTIQUES PERSONNELLES Adopter une attitude conformiste aux principes de vie de la clientèle. Adopter une attitude serviable et commerciale. Etre autonome dans la réalisation de son travail, dans la prise d initiative. Etre bienveillant. Etre énergique. Etre honnête et rigoureux, notamment en raison des moyens de paiement qui peuvent être confiés lors de chaque intervention. Etre organisé pour gérer au mieux le temps impartit. Etre ponctuel. Etre sociable et patient ; aimer le contact avec autrui, en particulier les personnes âgées ; ne pas avoir d appréhension du handicap. Etre tolérant. Faire preuve de stabilité dans son humeur. Savoir être agréable. 27

28 Les structures de Services à la Personne, un axe complémentaire (les difficultés) 28 Les structures associatives: Manque de moyen (humains, financiers et logistiques) Réponse spécifique de type mono produit Professionnalisation des acteurs Nécessité d accompagner une démarche qualité (ex: programme QUALISAP de la FEDESAP, programme Thétys de l ANSP, Certification NF Services par AFAQ/AFNOR) Les structures privées: Manque de soutien financier à la création d entreprise Inadéquation entre les prix pratiqués par rapport au coût réel du service Pérennisation des structures Professionnalisation des acteurs

29 Les structures de Services à la Personne, un axe complémentaire (les solutions) 29 Harmonisation de l offre de services sur l ensemble du territoire Meilleure communication sur les périmètres de chacune (qui fait quoi?) La professionnalisation intégrée dans la démarche qualité Les attentes: Meilleure intégration des structures SAP (associations et privées) dans le cadre des Politiques Publiques Autres types de solutions d hébergement (foyer logement, famille d accueil ) Structuration du secteur d activité en branche professionnelle Meilleure prise en compte de la problématique martiniquaise à l échelon national (2 ème département le plus vieux de France)

30 Les services à la personne en Guadeloupe, un levier de développement économique, durable et solidaire? Questions/Réponses Merci de votre attention Contact Patrick PLUTON : Délégué Régional FEDESAP Antilles Sources: Schéma gérontologique du Conseil Général de la Guadeloupe édition Schéma gérontologique du Conseil Général de la Martinique édition 2009 Chiffres INSEE Étude de la DDTEFP Guadeloupe juin

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé. Philippe Rodriguez 20 octobre 2011

Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé. Philippe Rodriguez 20 octobre 2011 Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé Philippe Rodriguez 20 octobre 2011 Déroulé de la présentation Contexte Les enjeux Le plan «Borloo» les activités concernées

Plus en détail

La projection des tendances démographiques conduit

La projection des tendances démographiques conduit Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 25 - Décembre 2012 En Martinique, la population âgée dépendante va doubler d ici 2030 Les Martiniquais de plus de 60 ans seront deux fois plus nombreux

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

- Jeudi 1 er mars 2012 - Halle aux Toiles, Alençon

- Jeudi 1 er mars 2012 - Halle aux Toiles, Alençon Journée PRISME Les Métiers des Services A la Personne - Jeudi 1 er mars 2012 - Halle aux Toiles, Alençon Interventions de : Catherine CHÂTEAU Attachée d administration (UT 61 de la DIRECCTE) Tél. : 02

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SERVICES À LA PERSONNE ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 RELATIF AU CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Les métiers d'assistance à la personne Les professionnels de l'aide à domicile

Les métiers d'assistance à la personne Les professionnels de l'aide à domicile 1 Les métiers d'assistance à la personne Les professionnels de l'aide à domicile Ont un rôle essentiel dans le tissu social, en plus des services ménagers, leur travail revêt une dimension humaine d échanges

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne Enquête régionale auprès des entreprises agréées 2010 Services à la personne Midi-Pyrénées En France : > 390 000 emplois créés depuis 2005 > Près de 2 millions de salariés dans les services à la personne

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

SOMMAIRE. Chers locataires, chers résidants, Nos engagements 4

SOMMAIRE. Chers locataires, chers résidants, Nos engagements 4 SOMMAIRE Nos engagements 4 Les Services Mode d Emploi 5 Les Services Santé et Bien Etre 6 Les Services Gain de Temps 8 Les Services Plus 10 Comment nous contacter? 12 Chers locataires, chers résidants,

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

Bilan des compétences PAMT Préposée d aide à domicile 1

Bilan des compétences PAMT Préposée d aide à domicile 1 Bilan des compétences PAMT Préposée d aide à domicile 1 BILAN DES COMPÉTENCES Programme d apprentissage en milieu de travail (PAMT) PRÉPOSÉE D AIDE DOMICILE NOM DE LA PRÉPOSÉE D AIDE DOMICILE : NOM DE

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Service aux personnes à domicile (NF 311)

Service aux personnes à domicile (NF 311) Ville de CAGNES-SUR-MER Alpes-Maritimes CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Bâtiment «Agora» - 37, avenue de la Gare, BP 43 06801 CAGNES-sur-MER Cedex Téléphone : 04 92 02 47 55 Télécopie : 04 92 02 47 57

Plus en détail

Contenu du métier. Contenu du métier

Contenu du métier. Contenu du métier FICHE METIER et PASSERELLES ASSISTANT(E) D'ACCUEIL PETITE ENFANCE Domaines : Domaine Services à la personne - Sous domaine : Education et animation Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 06/D/23

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

A. Secteur services aux particuliers et à la personne

A. Secteur services aux particuliers et à la personne A. Secteur services aux particuliers et à la personne 1 Les services aux particuliers et à la personne I. Diagnostic sectoriel des Services aux Particuliers et A la Personne 1. Le contexte des entreprises

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION - Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION PRÉAMBULE Le secteur des services à la personne a connu une croissance très rapide

Plus en détail

Titre Cesu La Banque Postale

Titre Cesu La Banque Postale Titre Cesu La Banque Postale Les deux déclinaisons du Cesu Titre de Travail Simplifié (TTS) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile, s adresse aux entreprises, ainsi qu aux particuliers

Plus en détail

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social.

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social. JE SUIS... Santé - Social - Soins esthétiques AIDE À DOMICILE Réalisation : Luc Millet Production exécutive : CRIPT Sylvestre Audiovisuel Production : Educagri éditions, DRAF SRFD Pays de la Loire, ONISEP

Plus en détail

Salon des services à la personne

Salon des services à la personne Salon des services à la personne Le Salon des services à la personne 3 ème édition Conférence La professionnalisation, un enjeu de taille dans le secteur des Services à la personne Organisée par MERCI+

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013

Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013 Observatoire Régional de la Santé de Guadeloupe Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013 Eléments de contexte Face à l évolution

Plus en détail

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité Des services qui vous facilitent la vie Les services à la personne réunissent l ensemble des activités contribuant à simplifier votre

Plus en détail

Venez visiter et vous renseigner

Venez visiter et vous renseigner THEOPOLIS 41 - Association loi 1901 à but non lucratif Organisme Agréé Services à la Personne (SAP) Résidence IRIS 9 rue du gris d Aunis - 41100 NAVEIL Tél/Fax : 02.54.23.98.97 N Siret : 804 420 321 000

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Cahier d aide à l orientation dans le secteur de l aide à domicile

Cahier d aide à l orientation dans le secteur de l aide à domicile Métiers et formations Cahier d aide à l orientation dans le secteur de l aide à domicile L aide à domicile et l accueil à domicile, un secteur spécifique des services à la personne (SAP) L aide à domicile

Plus en détail

Le point sur Le travail dans le secteur de l aide à domicile

Le point sur Le travail dans le secteur de l aide à domicile Le point sur Le travail dans le secteur de l aide à domicile Les activités de service réalisées au domicile d un(e) bénéficiaire se développent. Elles visent à : - Favoriser le maintien à domicile des

Plus en détail

Préambule. Sommaire LES MODES D INTERVENTIONS CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule. Sommaire LES MODES D INTERVENTIONS CHARTE DEONTOLOGIQUE LIVRET D ACCUEIL Préambule Ce livret est destiné à vous faire mieux connaitre le secteur de l aide à domicile et le rôle des différents intervenants que vous pourrez rencontrer. Pour accomplir les actes

Plus en détail

Les services à la personne en Ile-de-France : des emplois précaires et peu rémunérés

Les services à la personne en Ile-de-France : des emplois précaires et peu rémunérés ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 355 - Avril 11 Emploi Les services à la personne en Ile-de-France : des emplois précaires et peu rémunérés En 06, parmi les 225 000 salariés des services à la personne,

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Les services à la personne

Les services à la personne Les services à la personne Présentation des statistiques disponibles en comptabilité nationale Jeanne Pagès Le 30 juin 2011 Plan Définition et contexte 1- Données de cadrage 2- L information disponible

Plus en détail

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile Les Métiers de l Aide et des Soins à Domicile Le secteur du domicile vit de multiples changements et doit faire face à une évolution importante. Les besoins de la population française augmentent en terme

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

GUIDE. Remplir votre Passeport. Orientation/Formation

GUIDE. Remplir votre Passeport. Orientation/Formation GUIDE Remplir votre Passeport Orientation/Formation Qu est-ce que le Passeport orientation / formation? Le passeport orientation / formation est établi ou complété à votre initiative, il est votre propriété.

Plus en détail

Dossier de présentation. Fédération du Service aux Particuliers

Dossier de présentation. Fédération du Service aux Particuliers Dossier de présentation Fédération du Service aux Particuliers 48 boulevard de la Tour Maubourg -75007 Paris T +33(0)1 53854080 -F +33 (0)1 44 18 39 94 accueilfesp@fesp.fr www.fesp.fr 1 Maxime AIACH, président

Plus en détail

RESIDENCE SERVICES IRIS

RESIDENCE SERVICES IRIS RESIDENCE SERVICES IRIS A 5 minutes de Vendôme Et 40 minutes de PARIS Nous vous proposons une alternative supplémentaire entre le maintien à domicile diffus et la vie en établissement. r Un cadre de vie

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Livret d accueil. aide à domicile portage de repas téléassistance

Livret d accueil. aide à domicile portage de repas téléassistance Livret d accueil aide à domicile portage de repas téléassistance Centre Communal d Action Sociale 66 rue de la Mare aux Carats 78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX Délibération n 30 en date du 5 octobre 2010 Le

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE DANS LES HAUTES-PYRENEES ETAT DES LIEUX CONSTATS ENJEUX ET PERSPECTIVES

LES SERVICES A LA PERSONNE DANS LES HAUTES-PYRENEES ETAT DES LIEUX CONSTATS ENJEUX ET PERSPECTIVES LES SERVICES A LA PERSONNE DANS LES HAUTES-PYRENEES ETAT DES LIEUX CONSTATS ENJEUX ET PERSPECTIVES INTRODUCTION 3 1 - LE NOUVEAU CADRE LEGISLATIF FAVORISANT LE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR 4 1-1 La loi du

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive 6, rue de Flacé - 71018 Mâcon Cedex Tél. 03 85 21 19 19 - Fax 03 85 21 19 10 centredegestion@cdg71.fr SOMMAIRE Propos introductif...p.

Plus en détail

Les services à la personne Economie, emploi et professionnalisation : quelles perspectives?

Les services à la personne Economie, emploi et professionnalisation : quelles perspectives? Les services à la personne Economie, emploi et professionnalisation : quelles perspectives? Centre d information et de documentation jeunesse (CIDJ) 24 mai 2012 Sommaire Contexte : éléments qui peuvent

Plus en détail

Femmes en PACA, INSEE (Edition 2012) http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/sommaire.asp?codesage=fhparit12&nivgeo=0

Femmes en PACA, INSEE (Edition 2012) http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/sommaire.asp?codesage=fhparit12&nivgeo=0 Dimension «Egalité Femmes-Hommes» à partir du Contrat de Plan Etat Région : l Amélioration des services à la population et filières des services à la personne Préambule : le diagnostic : mise à jour :

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE Plateforme RH Maison de l Emploi Paris

SERVICES A LA PERSONNE Plateforme RH Maison de l Emploi Paris SERVICES A LA PERSONNE Plateforme RH Maison de l Emploi Paris SES ADHERENTS La Fédération du service aux particuliers représente tous les acteurs privés de la profession des services à la personne. Elle

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ORGANISMES EXERCANT DES ACTIVITES DE SERVICES A LA PERSONNE

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ORGANISMES EXERCANT DES ACTIVITES DE SERVICES A LA PERSONNE REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES DE SERVICE DES ORGANISMES EXERCANT DES ACTIVITES DE SERVICES A LA PERSONNE Référence : RE/QUALISAP/09 Version 3 Date : 11/10/2012 LE DEMANDEUR Bureau Veritas Certification

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP SOLIDARITÉ SÉNIORS et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ÉDITO En 2030, 1 Martiniquais sur 4 sera âgé de plus de 60

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail

Assemblée Générale Udccas 24 mai 2013 Les services de soutien à domicile du C.C.A.S. de Chalonnes sur Loire

Assemblée Générale Udccas 24 mai 2013 Les services de soutien à domicile du C.C.A.S. de Chalonnes sur Loire Assemblée Générale Udccas 24 mai 2013 Les services de soutien à domicile du C.C.A.S. de Chalonnes sur Loire -Foyer Soleil -Transport Solidaire -Visiteurs à domicile La Population: 6 683 habitants (Insee

Plus en détail

Unéo, partenaire de votre vie.

Unéo, partenaire de votre vie. vie de couple, enfant, reconversion, retraite Édition 2014 Unéo, partenaire de votre vie. NCIER N SOUTIEN FINA BÉNÉFICIEZ D U ONNALISÉ GNEMENT PERS PA M O C C A N U &D S PROCHES POUR VOUS & VO 0 969 390

Plus en détail

Les dernières projections démographiques de l Insee ont confirmé l acuité du vieillissement de la population en

Les dernières projections démographiques de l Insee ont confirmé l acuité du vieillissement de la population en Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 23 - Janvier 2013 En Guadeloupe, le doublement du nombre de personnes âgées dépendantes d ici 2030 crée de nouveaux besoins Les dernières projections

Plus en détail

Dossier de présentation. Créez votre activité. Proximité Nouvelle

Dossier de présentation. Créez votre activité. Proximité Nouvelle Dossier de présentation Créez votre activité Proximité Nouvelle Service à la personne Les services à la personne (dits SAP) au sens du plan Borloo regroupent les services effectués exclusivement au domicile

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Une palette de 18 métiers.... 7 Près de 60 diplômes ou titres... 8 Des parcours

Plus en détail

Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D)

Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D) Service d aide et d accompagnement à domicile (S.A.A.D) Centre Communal d Action Sociale de Pontivy 6, Rue de Rivoli 56300 PONTIVY Tél : 02.97.25.50.22 Courriel : ccas@ville-pontivy.fr Page 1 Dans ce livret

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

LES. services. et LE travail TEMPORAIRE. Les dossiers de l Obser vatoire du Travail Temporaire Févr ier 2006

LES. services. et LE travail TEMPORAIRE. Les dossiers de l Obser vatoire du Travail Temporaire Févr ier 2006 Les dossiers de l Obser vatoire du Travail Temporaire Févr ier 2006 LES services À LA personne et LE travail TEMPORAIRE Créé dans le cadre de l accord du 8 juillet 2004 relatif aux priorités et moyens

Plus en détail

D 3. Seniors COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 3. Seniors COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 3 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Comme la majorité des communes françaises, la ville de Vélizy-Villacoublay est touchée par un vieillissement de sa population

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier Assistant de direction Secteur Sciences humaines et sociales Domaine 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant,

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE A PARIS. Maison de l Emploi de Paris. Septembre 2007

LES SERVICES A LA PERSONNE A PARIS. Maison de l Emploi de Paris. Septembre 2007 LES SERVICES A LA PERSONNE A PARIS Maison de l Emploi de Paris Septembre 2007 Etude réalisée par Nathalie ROUX, responsable de la cellule de veille de la Maison de l Emploi de Paris 2 LES SERVICES A LA

Plus en détail

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Société Eurocaribéenne de Conseils et d Organisation BP 382 97288 Lamentin Cédex (Martinique) Sommaire

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Les activités de services à la personne relevant de la seule déclaration

Les activités de services à la personne relevant de la seule déclaration Les activités de services à la personne relevant de la seule déclaration La déclaration de ces activités de services à la personne, qui se fait en ligne est indispensable pour ouvrir droit aux avantages

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents Fiches métiers de la Vente Directe développeurs de talents les métiers de la Vente Directe pour construire votre avenir La Fédération de la Vente Directe (FVD) créée en 1966 œuvre depuis de nombreuses

Plus en détail

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012 Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance Club RH 2 février 2012 Cadre juridique du télétravail Carine NIORT, Avocat associé, Département Droit Social Cabinet FIDAL PLAN Introduction I La

Plus en détail

2016 formation. qualifiante

2016 formation. qualifiante 2016 formation qualifiante Surveillant(e)s de nuit qualifié(e)s Maître(sse)s de maison CREAI ChAmpAgnE-ARdEnnE : Cité Administrative Tirlet - Bât. 3-51036 ChAlons en ChAmpAgne Cedex tél. : 03 26 68 35

Plus en détail

Chiffres-clés de l ESS

Chiffres-clés de l ESS N 2 - Mai 2011 Des services à la personne au secteur industriel, les structures de l'economie Sociale et Solidaire sont présentes dans tous les secteurs d'activité et jouent un rôle primordial dans l'économie

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

Guide de bonne conduite

Guide de bonne conduite CLIC MÉTROPOLE NORD-OUEST l aide à domicile : Guide de bonne conduite LA MADELEINE LAMBERSART LOMPRET MARQUETTE-LEZ-LILLE PÉRENCHIES QUESNOY-SUR-DEÛLE SAINT-ANDRÉ VERLINGHEM WAMBRECHIES Décembre 2008 Cram

Plus en détail

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer Inspection générale des affaires sociales RM2014-090R Inspection générale de l administration N 14-122/14-077/01 L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer SYNTHESE Établie par Michel

Plus en détail

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue.

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue. Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue TABLE DES MATIÈRES LA SOCIETE QUÉBÉCOISE VIEILLIT. EST-CE UNE CHANCE

Plus en détail

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Directeur de production activité 1 APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Le directeur de production assume les responsabilités de la préparation, de la gestion budgétaire et du bon déroulement

Plus en détail

L ESSEnTiEL. Services à la personne : constats et enjeux SEPTEMBRE 2013. www.strategie.gouv.fr. Un secteur fragmenté et plurivoque

L ESSEnTiEL. Services à la personne : constats et enjeux SEPTEMBRE 2013. www.strategie.gouv.fr. Un secteur fragmenté et plurivoque Note réalisée par : Hélène Garner et Frédéric Lainé, département Travail Emploi Services à la personne : constats et enjeux SEPTEMBRE 2013 Les Services à la personne (SAP) se sont fortement développés

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque Le services à la personne à domicile Le Plan Borloo Engager les entreprises dans le développement des services

Plus en détail

Les intervenants à domicile

Les intervenants à domicile Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Les intervenants à domicile Guy DECLOQUEMENT Direction des affaires financières, de la prévention et de la santé 14 rue Jeanne

Plus en détail

Identifier et valoriser les compétences dans les métiers de l aide à domicile

Identifier et valoriser les compétences dans les métiers de l aide à domicile Identifier et valoriser les compétences dans les métiers de l aide à domicile www.competencesplus.eu Répondre aux besoins des personnes en perte d autonomie : un enjeu de société européen Les services

Plus en détail

Créer son entreprise dans les services à la personne : démarches d méthodologies

Créer son entreprise dans les services à la personne : démarches d méthodologies Créer son entreprise dans les services à la personne : démarches d et méthodologies 2007 1 Une activité réglementée 2007 2 21 activités de services à la personne; Agrément simple(facultatif) ou qualité

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain Ambulancier

ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain Ambulancier www. ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain rraine.fr Ambulancier Définition L ambulancier est un auxiliaire sanitaire pleinement intégré dans la chaîne des soins. En urgence ou sur rendez-vous

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD»

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» FICHE N 14 LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» Afin de répondre au mieux à la question : les réseaux relèvent-ils de la convention collective BAD? Plusieurs points doivent successivement être analysés : L activité

Plus en détail