REVUE DES ENTREPRISES. Décembre 2013 N 437

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REVUE DES ENTREPRISES. Décembre 2013 N 437"

Transcription

1 REVUE DES ENTREPRISES Décembre 2013 N 437

2 SOMMAIRE Editorial 3 Nouvelles du Groupement Vie de l Association 7 Carnet de route 9 Normalisation 13 2 Evénements 15 Missions 16 Conférences scientifiques et techniques 17 Expositions 22 Nouvelles de notre industrie 26 De nos adhérents 26 Le monde du gaz et du GNL 33 MONDE MOYEN ORIENT AMERIQUES EUROPE OCEANIE ASIE Formation 60 Nominations 62

3 Editorial Bonnes résolutions La fin de l année et le début de la nouvelle sont traditionnellement des périodes propices aux bonnes résolutions s achève; c est le bon moment pour se retourner sur l a nnée accomplie. Notre association continue à attirer de nouvelles entreprises, plutôt des petites et moyennes mais aussi quelques grandes qui ne nous avaient pas encore rejoints. C est le signe d une bonne santé de notre secteur qui, pour quelques années au moins encore, devrait rester très dynamique. La concurrence reste rude et la crise, au moins en Europe, obligent notre industrie à consolider ses positions ou pour certaines à se redéployer. Le "local content" qu il faudrait sûrement rebaptiser plus justement «national content» en ce qu il est différent selon les contrées, est devenu une réalité incontournable. La capacité à travailler ensemble des grands groupes et des fournisseurs qui interviennent plus loin dans la chaine, est donc essentielle. Notre association doit contribuer à sa façon à clarifier les enjeux mais aussi les contraintes de chacun pour une meilleure efficacité. La mise en place d un groupe de travail au GEP AFTP, le CLAR Local Content, dédié à ce thème, a été possible avec l engagement de certains dans une approche collective et constructive. Ce groupe volontairement limité en nombre de participants a vocation à s agrandir progressivement, ceux qui n ont pu encore l intégrer doivent faire preuve de patience. Le GEP AFTP a aussi pris part aux premières réflexions des pouvoirs publics sur la mise en place d un Comité Stratégique de Filière Pétrole et Gaz. Dès la parution du rapport «Gallois», l idée de filière du Pétrole et du Gaz, non pas à développer ou à créer car elle existe bel et bien même si certains s obstinent parfois à l ignorer, nous est apparu d évidence. Louis Gallois que nous avons d ailleurs convié à ouvrir nos Journées Annuelles en octobre dernier, nous a collectivement invités à encore plus nous mobiliser. Comme d autres organisations professionnelles sollicitées,

4 le GEP AFTP va participer aussi activement qu il lui sera demandé et possible aux travaux d un tel Comité de filière. A ce jour, les thèmes structurants qui nous paraissent devoir plus particulièrement être l objet de nos contributions sont l innovation et le développement international. Ce sont bien deux marqueurs de notre industrie; ceux qui font qu elle est reconnue partout dans le monde, et même sur des sujets, tels que les hydrocarbures de roche mère, qui font l'objet pour l instant au niveau national d un véritable aveuglement. Le GEP AFTP confirme sa détermination à éclairer toutes les partie prenantes sur les réalités et enjeux techniques et économiques et environnementaux liés à leur exploration et, qui sait, leur production si le jeu en vaut finalement la chandelle. Un film a été réalisé à ce sujet. Il a été présenté dans une version préliminaire à nos dernières Journées Annuelles. La version définitive, désormais arrêtée, fera l objet d une opération de communication début Le succès du programme CITEPH ne se dément pas. Il a bien sûr connu quelques avatars liés principalement à l originalité de son concept, pas toujours bien compris, mais aujourd hui c est devenu une machine bien rodée qui est un outil formidable pour permettre à des PME de technologie, pas nécessairement dans le domaine parapétrolier/gazier de faire des propositions, de comprendre les besoins spécifiques des sociétés qui soutiennent le programme de puis le début. C est un dispositif que beaucoup nous envient. L action internationale est essentielle. "L équipe de France de l export ", qui avait été mis en place sous les hospices d un Secrétaire d état au commerce extérieur d un précédent gouvernement, a malheureusement de temps à autre des hoquets comme nous le déplorons notamment en Australie à l occasion de l AOG à Perth. Nous restons concentrés sur les principales expositions/conférences phares, et à organiser des missions techniques sur certaines destinations où notre légitimité et nos savoir faire sont des facteurs clé de succès tout en nouant les alliances ou coopérations locales avec les organisations qui nous paraissent au cas pas cas apporter le plus de valeur ajoutée pour nos adhérents. Pas d exclusivité, ni exclusion mais bien pragmatisme. Cela vaut pour Ubifrance comme pour d autres organisations que nous sommes amenés à fréquenter. Il est enfin sûrement nécessaire de rappeler que la Normalisation est aussi un sujet, où le GEP-AFTP est impliqué directement ou indirectement,

5 que certains de nos membres sous estiment sans doute encore l intérêt de s y intéresser. Mais il n est pas trop tard. Je ne peux aussi que rappeler que notre association est aussi ouverte aux personnes physiques. Leur nombre au sein du GEP-AFTP ne suit pas la progression des sociétés et pourtant les activités qui leur sont spécifiquement proposées sont de grande qualité. Dans certains cas, un coup de pouce des hiérarchies pour motiver en particulier les jeunes professionnels ne serait pas superflu. C est l époque des bonnes résolutions alors pensez-y. Il me reste à vous souhaiter d excellentes fêtes de fin d année. Toute l équipe du GEP AFTP espère vous retrouver en 2014 encore plus nombreux et surtout satisfaits et fiers d être membre du GEP AFTP. 5 Gérard Momplot Directeur Général GEP AFTP

6 Newsletter : CLIQUER 6

7 Nouvelles du groupement Vie de l Association AOG 2014 "L équipe de France de l export se bat dans ses propres vestiaires." Le GEP AFTP s est associé avec la FACCI (French Australian Chamber of Commerce and Industry) de Perth pour l organisation d un pavillon d entreprises françaises sur une des expositions phare annuelles d Australie pour le Pétrole et le Gaz. 7 Nous rappelons qu il est encore possible de choisir parmi les options proposées (voir dernière revue de Novembre des Entreprises) INFORMATIONS :CLIQUER Mais l organisation du Pavillon français pour Australian Oil and Gas vire à la mêlée! Pour cette destination, Ubifrance nous est apparu avoir une attitude peu constructive et plutôt intransigeante. C est dommage car le résultat démontre à l évidence que les organisations professionnelles qu elles soient locales ou sectorielle ne sont pas toujours traitées avec l intérêt et la légitimité que leur confèrent leurs actions et le soutien de leur membres. A l heure où l action collective en particulier des pouvoirs publics se tourne vers les filières, en particulier la nôtre, il serait bon de faire comprendre une bonne foi pour toute qu UBI France dont l action est repensée dans le cadre de BPI France doit, c est une question de bon sens, être plus à l écoute et finalement au service des organisations professionnelles. Il ne s agit pas de jeter le bébé avec l eau du bain, sur certaines destinations la coopération GEP AFTP UBI France a été utile et bien menée. Cela n a pas été le cas partout car nous y apparaissons en rivaux. Sans doute que la capacité des équipes d UBIFRance à accompagner et à travailler de

8 conserve avec les associations professionnelles devrait être un critère déterminant et moteur de leur action. Heureusement, il y a des motifs d espérance puisque nous sommes en train de préparer en parfaite concertation l ONS 2014 (Stavanger) avec les équipes d UBI France à OSLO et de la Chambre de Commerce Franco Norvégienne. Nous joignons pour votre information copie d un mail que nous a adressé Monsieur Gutton, Président des Chambres de Commerce et d Industrie d Australie. 8 Pour télécharger cette lettre: CLIQUER

9 Carnet de route 18th INTERNATIONAL GAS SUMMIT novembre Paris Un panel international de grande qualité, et une salle comble, pour connaître l avenir des sociétés opératrices et en conséquence déduire des stratégies pour le monde parapétrolier au sens large. Où aller, quels types de projets, quelles seront les nouvelles utilisations, que seront les nouveaux moyens de produire, transporter et distribuer? 9 Tant que nous n accepterons pas notre Gaz de Schiste national, il nous faudra importer et construire des terminaux de réception de LNG, des réseaux d importation par gazoducs, des réseaux de distribution sur le territoire. Mais nous pouvons toujours aller proposer nos techniques et métiers ailleurs pour aller leur développer des champs, des unités, des gazoducs, des terminaux d expédition, et de la pétrochimie. Nos entreprises savent comment! Et nous allons devoir utiliser le gaz différemment. Le LNG va se transporter directement sous cette forme vers les utilisateurs isolés ou gros consommateurs? Et il nous faut très vite imaginer et construire tous les équipements nécessaires. Et ce n est pas aussi simple que la presse généraliste le publie. A l étranger, des unités de production et de traitement, des installations «flottantes», des gazoducs de milliers de kilomètres, des stockages énormes, enterrés ou aériens, dans des zones de plus en plus «exotiques». ET NOS ENTREPRISES SAVENT COMMENT! Toujours sans gaz de schiste, il nous faut sortir de nos frontières, et les sociétés du GEP-AFTP sont des expertes. Le GEP-AFTP peut leur apporter encore plus d informations sur les destinations, les clients, et voir ensemble des schémas stratégiques ALORS PARLONS-EN. Nous avons déploré l absence de notre Ministre du développement Productif à cette conférence, pourtant annoncé de longue date, mais qui avait été convié à une autre réunion.

10 FAITES DE L INTERNATIONAL CCIP - 29 novembre Le GEP-AFTP avait été convié à la cérémonie de clôture de Faites de l International 2013 ainsi qu à la 5 e édition du Palmarès MOCI des PME Leaders à l international. Une belle opportunité pour connaître les autres secteurs exportateurs, et d autres entités qui s occupent comme nous de support à l export. Le MOCI est un document incontournable pour qui souhaite apprendre à exporter. 10 FETE NATIONALE AUX EMIRATS ARABES UNIS - 2 décembre Et célébration du 42 ème anniversaire de la création des Emirats par le SHEIK ZAYED AL NAYAN. Toutes nos sociétés connaissent cette destination qui a offert des opportunités extraordinaires pour vendre des équipements et des services, pour prouver la qualité de nos équipements et de nos technologies. Total y est implanté depuis 1939 et a beaucoup contribué à l implantation de nos sociétés. De puis 25 ans, un essor plus spécifique a été réussi lors du développement des nouvelles installations gazières, qu il s agisse de LNG, de gaz acide et d implantation de nouvelles technologies, en particulier dans le domaine instrumentation-contrôle. Il y a encore tellement à faire pour les projets à venir, souhaitons longue vie et succès aux Emirats Arabes Unis. Forum EMCC-Union pour la Méditerranée - 5 décembre Un panel d orateurs de très haute qualité, sous l organisation de Jean- Claude Guigou, la présence de Jean Claude Volot, Vice-Président du MEDEF, Fatalah Sijilmassi, Secrétaire Général de l UPM, André Azoulay, conseiller spécial du Roi du Maroc, Elisabeth Guigou, Présidente de la Commission des Affaires étrangères à l Assemblée nationale, plusieurs Ministres des pays du Maghreb et de nombreux officiels et chefs d entreprises français dont Gérard Mestrallet, et du Maghreb. Un lieu d échange pour parler entre autres sujets de l énergie, de l industrie, des métiers et de coopération au développement.

11 Conférence multi métiers à Paris, pour entretenir le mouvement initié il y a plusieurs années de coopération entre les rives de la Méditerranée. Les «politiques» des pays concernés étaient présents et ont renouvelé leurs espoirs dans cette structure qui veut dépasser les actions dispersées de tant d associations et d organismes étatiques. Les actions et la philosophie du GEP-AFTP, les résultats de nos entreprises ont été appréciées et nous devons donner suite. TRES URGENT Appel à nos adhérents et amis présents dans les pays du tour de la Méditerranée pour en savoir plus sur leurs actions, succès, souhaits et difficultés. 11 Contact / Jean Jacques ROYANT Tél : Liban - Lebanon International Oil and Gas summit 4 et 5 décembre Les 4 et 5 décembre, le GEP-AFTP assistait à la deuxième conférence internationale «LIOG», Lebanon International Oil and Gas summit. Plus de 200 personnes participaient à l évènement. Le ministre G. Bassil a rappelé que 12 compagnies internationales avaient été pré-qualifiées pour être «opératrices». Il s agit d Anadarko, Chevron, Eni, Exxon, Inpex, Maersk, Petrobras, Petronas, Repsol, Shell, Statoil et Total. Ces dernières préparent actuellement leurs propositions d exploration sur les blocks off-shore. La règle libanaise impose que les travaux soient réalisés

12 par un consortium, de 3 entreprises au moins. Le ministre a également confirmé les efforts en cours, au sein de l équipe gouvernementale pour préparer les deux décrets établissant primo, le contrat de production et secundo, le carroyage des blocs offshore ouverts à l exploration. Le GEP-AFTP présidait la table ronde «Servicing the industy» à laquelle participaient 4 orateurs de Halliburton, Ernst and Young Oil and Gas, Petroserv (compagnie de traitement et d interprétation sismique) et un juriste du cabinet libanais «Kobeissi & Frangie». Futures étapes et évènements locaux : 12 - Le 10 janvier 2013 les consortia doivent remettre leurs propositions, - La Petroleum Administration du Liban évaluera les offres dans les 90 jours suivants le dépôt. Puis seront publiées les attributions. RAFFINAGE APPROVISIONNEMENTS ET DISTRIBUTION EN AFRIQUE - 9 décembre Conférence organisée par l Association pour de Développement de l Energie en Afrique Trop ou pas assez de raffineries, en bon état ou à moderniser, des réseaux de distribution à optimiser, un grand marché pour le GPL, et les unités de production, de traitement, de stockages, des équipements de transport, de mise en bouteilles. Et un œil sur les projets d exploration et de production, pour pouvoir y participer dans la foulée. FETE NATIONALE DU ROYAUME DE BARHEIN - 12 décembre A l invitation de Monsieur l Ambassadeur. Un pays à l origine du pétrole au Moyen Orient, qui avait été un peu oublié ces derniers temps pour raison de production en déclin. Et soudain les affaires du notre monde parapétrolier repartent : une unité de stockage de LNG, un gazoduc avec l Arabie Saoudite, une nouvelle raffinerie. Une destination à reconsidérer pour un prochain voyage au soleil.

13 Nouvelles du groupement Normalisation Participer à la normalisation De nombreux industriels ont compris que la normalisation peut constituer une arme économique. Les normes servent à tous, mais ceux qui prennent l initiative de participer à leur élaboration bénéficient d un plus à intégrer dans leur savoir-faire et leur politique d entreprise. Dans la compétition à haut niveau technologique, plus les entreprises intègrent la normalisation en amont dès la phase de conception d un produit innovant, plus l avantage compétitif sera important. 13 Pour que la norme constitue un véritable outil de pénétration des marchés il faut que les fournisseurs qui auront à la mettre en application adoptent une attitude offensive dans les travaux d élaboration de cette norme ; en matière de normalisation aucune décision d apparence technique n est neutre : il faut analyser les répercussions industrielles et économiques avant d y adhérer. La participation aux travaux de normalisation permet au fabricant de faciliter l insertion des innovations sur le marché, d anticiper et de faire évoluer ses produits, d introduire des solutions adaptées à la compétence de son entreprise, de se donner de nouvelles armes dans la concurrence économique. Les normes constituent un enjeu commercial important ; en réduisant les entraves aux échanges, elles donnent un avantage indéniable au premier qui pourra présenter un produit conforme, tout en maintenant une barrière contre des concurrents qui ne seraient pas encore prêts. La participation aux travaux de normalisation permet à l utilisateur de faire prendre en compte ses besoins de manière précise, de vérifier que les contraintes d utilisation des produits seront acceptables, de s assurer de la prise en compte de la sécurité de tous les intervenants, de contrôler l absence de risque de dépendance des solutions. La normalisation constitue aussi un des moyens modernes de l intervention des états pour garantir la cohérence des mécanismes du marché et la régularité de l action des différents acteurs du système. De plus participer aux travaux de normalisation permet à tous les experts de rencontrer les professionnels du métier, les utilisateurs et les divers acteurs, de connaître les évolutions des textes et se les approprier, de

14 comprendre le lien entre les normes et la réglementation et d être en mesure d appréhender la conformité des équipements aux réglementations les concernant (cf. Revue des Entreprises 433 de juin 2013 «la normalisation c est quoi?». Pour tous les acteurs, participer activement à la normalisation, c est s assurer de connaître à l avance les évolutions des normes, c est agir sur la normalisation pour ne pas la subir. Nota : Le 19 février 2014 le GEP-AFTP organise une conférence sur les bénéfices de la normalisation dans l amont pétrolier ; inscription et renseignements sur le site internet du GEP-AFTP à/c mi-janvier Contact et Informations : Daniel RIOCHE

15 Evénements Le CITEPH vous convie à la réunion de lancement du 8ème appel à projets Jeudi 23 janvier 2014 de 14h00 à 19h30 Auditorium de la Maison de la Mécanique rue Louis Blanc, Courbevoie 15 Cette réunion est l occasion annuelle pour les Sponsors du Programme (majors de l industrie pétrolière, gazière et des services à cette industrie) de préciser leurs besoins de R&D. A l issue de ces présentations, des contacts pourront être organisés avec les représentants des différents sponsors. Nous vous rappelons que vos propositions de projets de R&D et d innovation pourront obtenir un financement de 50% de la part des sponsors si elles sont retenues au terme de la procédure d instruction. A titre indicatif, les thèmes de recherche sont : Nouveaux domaines d exploration Offshore très profond Procédés de récupération Matériaux nouveaux Gaz GNL Communications à distance Gestion de l eau Stockage de l énergie Analyse de risques Sûreté, sécurité Le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire rapidement auprès de : Nous vous invitons à faire connaître ce programme et cette réunion d information à vos collaborateurs susceptibles d être intéressés. Les détails du programme sont consultables sur notre nouveau site citeph.fr Nous vous espérons nombreux à cette réunion qui se prolongera par un cocktail de rencontres et d échanges. N hésitez pas à nous contacter pour de plus amples renseignements, Philippe PERREAU Tél: Mobile:

16 Missions A venir Mission, séminaire technique à Khanty Mansiisk, Sibérie occidentale. Après un très récent échange de lettre avec Madame la Gouverneur de la région de Khanty-Mansiysk, nous savons que nous (GEP-AFTP et une délégation de membres) serons reçus une journée au cours de la semaine 50 sur place pour un séminaire technique. Elle nous a confirmé qu elle sera entourée de décideurs des sociétés exploitantes. Le sujet abordé sera «les tight oils» ; renseignements pris, il s agit de réservoirs à très faible porosité et / ou perméabilité. Si votre êtes intéressés, nous vous proposons d une part de prendre date et d autre part de nous le faire savoir.pour ce qui est des modalités pratiques, elles seront précisées très prochainement. Si nécessaire, vous pouvez contacter : 16 Georges Mosditchian:

17 Evénements Conférences scientifiques et techniques Des tubes innovants en SuperDuplex pour les ombilicaux 14 janvier Organisateur : SPE en liaison avec le GEP-AFTP Cette conférence sera présentée par Gilles Thevenet - Vallourec et Jean-Philippe Roques Total et se tiendra chez technip 6-8 Allée de l'arche, Paris la Défense Les personnes non inscrites ne pourront pas assister à la conférence. Information: CLIQUER "The Influence of Management s Leadership on Improving the Safety Culture: the Role of the Construction Contractor s Project Manager 12 février 2014 Organisateur : SPE en liaison avec le GEP-AFTP Lieu : A confirmer Cette conférence sera présentée par Michèle Planeix - SAIPEM SA Information: CLIQUER

18 ARAMCO OVERSEAS - Arabie Saoudite Mardi 14 janvier 2014 à 15h00 Maison de la Mécanique - Auditorium - 39/41, rue Louis Blanc - Courbevoie Le premier producteur de pétrole du Monde est l Arabie Saoudite. Le premier client pour le parapétrolier est l Arabie Saoudite. Des projets toujours renouvelés et toujours plus techniques. De la production pure, le pays est passé à un stade avancé de raffinage - vous vous souvenez du Club organisé avec TOTAL RAFFINAGE pour leur raffinerie de JUBAIL au stade de la pétrochimie et des produits dérivés de cette chaîne. 18 Les temps changent et le pays devient réellement industriel. Notre secteur parapétrolier local se développe et nos amis saoudiens sont friands de voir des nouveaux venus. Fournisseurs d équipements de plus en plus évolués, sociétés de services de tous nos métiers, contracteurs de haute qualité et sociétés prêtes à s implanter localement pour sortir du schéma acheteurvendeur. Des nouveaux projets donc, une ouverture à des nouveaux fournisseurs d équipements et de services, un désir de pérenniser les relations industrielles et de susciter des implantations locales. Et de plus, les fonds sont disponibles pour supporter des projets d implantation structurés ARAMCO OVERSEAS (Bureau des Pays-Bas) nous fait l honneur de participer à un CLUB ENTREPRISES GEP-AFTP le 14 janvier 2014 pour nous exposer leurs projets, leurs procédures achats-contrats, les souhaits de coopération industrielle. La SAGIA, Saudi Arabian General Investment Authority, nous détaillera les modalités d entrée et d implantation, les formes d investissements industriels, et comment bénéficier de son support tout au long de la procédure d implantation. Nous inviterons pour ce Club nos amis de l industrie nucléaire, de la chimie et la Chambre de Commerce Franco-Arabe avec lesquels nous partageons des adhérents. Nous souhaitons avoir le plaisir de vous rencontrer lors de ce premier Inscription auprès de Véronique Pirès :

19 Evènements Conférences de nos partenaires Biomasse pour l Energie et la Chimie 6 février h-18h Salon Hoche Paris 19 Intervenants : Panorama énergétique mondial 2013 : analyses et impacts Olivier Appert, Président, IFP Energies nouvelles Potentiel de la ressource biomasse pour l énergie et la chimie François Houllier, Président-directeur général, Inra Défis et perspectives technologiques pour le développement des biocarburants et des biogaz Pierre Porot, Responsable de programme Biomasse, IFPEN Enjeux technologiques pour une chimie biosourcée Marc Roquette, Administrateur, Roquette Frères Information: CLIQUER

20 EURASIA GAS The control of Energy in the Kurdistan region of Iraq Le MOU signé entre le GEP-AFTP et KAZENERGY ainsi que nos relations avec Academy et Finance nous permettent de vous proposer une participation à deux événements importants qui, se dérouleront à Abou Dhabi. Les thèmes des présentations recouvrent les problématiques régionales du gaz en Asie centrale (25 et 26 février 2014) et l activité du Kurdistan irakien (3 et 4 mars 2014). Il vous sera possible d y rencontrer de nombreux dirigeants, orateurs ou participants. Nous avons obtenu comme conditions financières particulières un rabais de 20% pour les sociétés membres du GEP-AFTP. Pour cela il vous faut mentionner votre appartenance au GEP-AFTP. 20 Dans le cas où vous déciderez de participer, nous vous transmettrons des éléments d aide logistique (hôtel/déplacements). Lien de la conférence EURASIA GAS et inscription :CLIQUER Renseignements auprès de : Georges Mosditchian, Lien de la conférence The control of Energy in the Kurdistan region of Iraq et inscription :CLIQUER Renseignements auprès de : Jean Jacques Royant, CONVENTION FRANCE MAGHREB - 15 MARS 2014 PARIS GEP-AFTP est partenaire depuis 10 ans de la convention Investir dans quels réseaux d affaires? Changement de formule pour la Convention France Maghreb! Pour sa 12 ème édition, la Convention France Maghreb s installe au cœur de Paris, à Porte Maillot, pour la journée du samedi 15 mars, afin d offrir à tous les professionnels l occasion de la vivre durant toute une journée, en dehors des contraintes du bureau et des déplacements. Nos exposants et congressistes du Maghreb pourront ainsi terminer leurs activités et rejoindre Paris le vendredi, le temps d un week end studieux et dépaysant tout à la fois.

21 Autre innovation : l évènement sera organisé à «guichets fermés» uniquement avec des exposants et des congressistes partageant la journée avec des intervenants de haut niveau. Les visiteurs seront admis de 15h à 19h, uniquement sur rendez-vous. Dans le foisonnement des initiatives, la Convention France Maghreb proposera une sélection des meilleurs réseaux d affaires avec des opportunités à saisir en Découvrez l ensemble des informations sur la Convention France Maghreb, le bilan des précédentes éditions, le profil des participants, et bien d autres informations pratiques sur Ce forum économique unique en son genre facilite les mises en relations d affaires, la promotion des investissements, les recherches d emploi pour les cadres et jeunes diplômés, et la construction de projets qu ils soient étatiques, privés, ou associatifs. 21 Exposition, conférences, rendez-vous d affaires : la Convention France Maghreb est un événement 100% professionnel qui apporte des solutions pour toutes les personnes souhaitant entreprendre, travailler ou s informer sur l espace France Maghreb. L espace France Maghreb connait de véritables mutations, pour les comprendre, et bénéficier des conseils et des contacts ciblés prenez part à la Convention France Maghreb.

22 Evènements Expositions OCEANIE Australie 22 La Chambre Franco-Australienne du Commerce et de l Industrie, «FACCI» et le Groupement des Entreprises Parapétrolières et paragazières, GEP AFTP - GEP APAC s associent autour d un pavillon France pour l AOG: Australasian Oil & Gas Exhibition & Conférence qui aura lieu a Perth du 19 au 21 février En vous apportant un ensemble de services sur mesure, vous aurez l opportunité de rencontrer les acteurs majeurs locaux, d exposer votre expertise et de participer aux événements de networking liés au salon. INFORMATIONS :CLIQUER

23 EUROPE ESPAGNE MCE Deepwater Development April 2014 Appel aux mémoires Information: CLIQUER 23 NORVEGE ONS Stavanger Août 2014 Dans l histoire des hydrocarbures l activité de la mer du Nord constitue maintenant un chapitre majeur. La Norvège est le 5eme producteur de gaz et se lance dans l essaimage vers les nouveaux théâtres d exploration. Les années paires voient la ville de Stavanger s animer avec les participants de l ONS. Le GEP-AFTP organise le collectif France du 24 au 28 Aout Georges Mosditchian Tél:

24 AMERIQUE ETATS-UNIS OTC Houston, 5/8 mai L OTC 2013 a battu ses records d affluence en 30 ans avec plus de visiteurs professionnels, soit une augmentation de fréquentation de 16% par rapport à Le GEP-AFTP sera présent à l OTC 2014 avec un collectif France de 381m2 dans le Reliant Center Le pavillon français est complet mais le mercredi 7 mai au matin le GEP AFTP organisera, comme chaque année, un petit déjeuner dont le thème reste à définir. Renseignements : Philippe Perreau 24 AFRIQUE LIBYE Le GEP AFTP sera le coordinateur exclusif de la présence des sociétés françaises sur cette manifestation. Nous étions 12 en 2012 pour la «réouverture», 18 en 2013.signe que nos sociétés ont de toute façon confiance dans le devenir pétrolier de ce pays. Vous pouvez dès à présent signaler votre intérêt à JJ ROYANT Tél : ASIE Corée du Sud GASTECH 2014 Séoul, 24/27 mars 2014

25 Après Londres où l édition 2012 de Gastech avait accueilli plus de 350 sociétés exposantes sur plus de m², une centaine de conférenciers et quelques milliers de délégués et visiteurs étaient présents, Gastech 2014 s installe en Corée à Séoul du 24 au 27 mars Le GEP-AFTP y organise le pavillon français qui a réservé près de 500 m² et à ce jour : FMC TECHNOLOGIES, SAIPEM, GTT, BUREAU VERITAS, VELAN et SCHNEIDER ELECTRIC, FIVES CRYOMEC, SKF. Le pavillon complet. Pour consulter le site des organisateurs : CLIQUER GEP-AFTP vous propose un Delegate Package Avec l accord des organisateurs, nous vous proposons de vous inscrire comme «Delegate» en passant par le GEP-AFTP et obtenir ainsi une réduction de 300 sur le prix total de Cette réduction est réservée exclusivement pour les personnes travaillant en France. Ce «Delegate Package» comprend : - La participation aux conférences pendant les quatre jours - L accès à toutes les réceptions. - Et d autres avantages indiqués sur le site des organisateurs. Cette promotion est valable jusqu au 31 décembre Pour de plus amples renseignements n hésitez pas à contacter : Philippe Perreau : CEI Russie 21 WPC (Congrès Mondial du Pétrole) Moscou, 15/19 juin 2014 Le WPC se déplacera en Russie et l exposition et les conférences auront lieu au nouveau centre des expositions CROCUS EXHIBITION CENTRE (environ 1h du centre). Le GEP-AFTP propose à ses membres de participer à l exposition du WPC 2014, qui se tiendra à Moscou du 15 au 19 juin Le monde russe a toujours vécu parmi les champions dans le monde des hydrocarbures et il reste le compétiteur de l Arabie Saoudite pour son niveau de production de pétrole Renseignements: Georges Mosditchian: Tél :

26 Nouvelles de notre industrie De nos adhérents ATLANTIC TECHNOLOGIES Atlantic Technologies renouvelle son site internet equipped with rechargeable batteries while performing several round trips between France and Corsica Island said Dr. Hervé Claustre of the CNRS LOV. Indeed,although all gliders on the market traditionally use alkaline or primary Lithium batteries, ACSA is the first glider s manufacturer to introduce rechargeable Li-Ion batteries as an effective, reliable and affordable solution for the market. 26 atlantictechnologies.fr AVEVA The SeaExplorer underwater glider breaks World Record Communiqué ACSA ACSA is pleased to announce that the SeaExplorer glider, developed by ACSA in partnership with ACRI, CNRS and IFREMER, successfully completed a twomonth record mission in collaboration with the Laboratoire d Océanographie de Villefranche (LOV) of National Center for Scientific Research (CNRS) and Pierre and Marie Curie University (UPMC). The mission objective was to evaluate the endurance of our first glider The SeaExplorer glider has also acquired a wealth of high resolution data along its transects whose results will be presented by LOV at the Ocean Science Meeting in Honolulu Hawaï in February 2014 said Dr Claustre. The LOV team is now planning in the coming weeks the next deployment of this new sensing platform with additional biogeochemical sensors (e.g. Chlorophyll fluorescence, backscattering). Launched on September 5th 2013, LOV scientists recovered their glider on Tuesday the 5th of November at 11:30 at Bay of Angels on the French Riviera. Completing a two-month mission, the SeaExplorer glider became the first glider to break a double world record for multi-sensors Unmanned Underwater Vehicle (UUV) with rechargeable batteries.

27 A World Premiere.Reaching the mythic milestone of 60 days and a total of kilometers on a single battery charge, the SeaExplorer glider has successfully set a duration and distance record. Launched south of Nice, SeaExplorer averaged 0,5 knots and provided over profiles of the water column from near surface to 500 meters depth with 100% communications even in high seastates. Supervised by satellite telemetry from onshore office using ACSA s IRIS software, the performance was manually stopped whereas internal parameters indicated 18% of its battery energy remaining. The success of this world s longest mission performed by a rechargeable powered UUV highlights the reliability of the SeaExplorer glider. Besides the platform s endurance record, the scientific payload was equipped with SeaBird pumped CTD (Conductivity/Temperature/Depth) and Dissolved Oxygen sensors recording continuously at 4 seconds intersample time (metric resolution) for a total of 90 Mo. First comparisons of the SeaExplorer dataset with simultaneous profiles from a ship-borne CTD-rosette show very good data quality, even across strong temperature gradients. On the other hand, this green technology also opens a new era for all scientists concerned about the environmental effectiveness of their activity. SeaExplorer becomes for scientists in charge of monitoring the climate change with glider, the lowest environmental impact thanks to replacement of batteries every 10 years! From the French Operating Gliders Center (CNRS DT/INSU), Laurent Beguery, expert consultant for ACSA, said: I am delighted with SeaExplorer performing 8 weeks and setting this record. The performance of the endurance test is clearly a success. This means that this first rechargeable glider is now mature enough to represent a reliable alternative to alkaline and primary Lithium powered gliders. I personally do appreciate that this type of glider avoids operations of batteries replacement every 2 to 4 months and reduces, to 20 hours only, immobilization time for refueling at the workshop. In other words, for scientists, it makes lots of savings in materials replacement, technician man-hours as well as for ballasting time and hopefully increases the Mean Time Between Failures (MTBF). Finally, since operating cost optimization concerns all fields including oceanographic research institutes, requiring less technicians to maintain a fleet definitively goes in the right direction. To understand the unique capability of rechargeable as a major step forward in the challenge to increase cost-effectiveness of gliders operations, Patrice PLA, Sales & Marketing Director comments: «Out of 10 months of at-sea operations per year, rechargeable batteries not only grant higher availability rate but also reduce operating costs between to Euros per glider over 5 years compared to alkaline and primary Lithium batteries traditionally used by scientists.» 27

28 In conclusion, with this endurance record, scientists can, from now on and for a certainty, have access to an affordable and sea-proven rechargeable glider with high performances to accomplish cost-effective missions up to 2 months. CGG CGG annonce une nouvelle étape stratégique CGG a annoncé une nouvelle étape stratégique A l occasion de son Capital Market Day le 17 décembre à Paris, CGG a présenté auprès de la communauté financière, sa nouvelle étape de transformation stratégique qui sera mise en place d ici à fin Les activités de CGG sont fortement corrélées aux tendances de long terme en Exploration-Production des compagnies pétrolières. Pour faire face aux nouveaux challenges géologiques et géophysiques, nos clients ont besoin de solutions en Géoscience de plus en plus innovatrices. Nous constatons une demande croissante pour une meilleure compréhension des structures géologiques complexes de la phase d exploration jusqu à la phase d optimisation des réservoirs existants et tout au long du cycle de développement et de production. La réponse à cette demande passe par l augmentation du contenu technologique, une meilleure résolution, une meilleure illumination et plus généralement une meilleure image. Dans ce contexte, le Groupe CGG avec ses actifs, son expertise, son personnel et son expérience est bien ancré sur ses trois piliers technologiques que sont les divisions Equipement, Acquisition et GGR (Géologie, Géophysique et Réservoir). CGG bénéficie d un portefeuille unique d activités dans les Géosciences, des compétences inégalées de ses équipes en imagerie, de sa flotte moderne de navires récemment construits ou rénovés, de la position de leader de Sercel dans le marché des équipements sismiques et de sa forte présence commerciale dans les bassins multi-clients clés. CGG est donc très bien positionné pour tirer parti de son offre intégrée et répondre aux besoins de ses clients avec des produits et services innovants et des solutions globales telles que celles proposées récemment avec BroadSeis, StagSeis ou bien avec le système Sercel d acquisition terrestre 508XT. Les priorités de CGG, dans la continuité du rachat des activités Géosciences de Fugro, restent centrées sur le développement de solutions de haut de gamme basées sur la différenciation technologique et ses compétences globales en Géosciences, sur le rééquilibrage de son portefeuille vers des activités moins capitalistiques et sur 28

29 une amélioration continue de l efficacité opérationnelle, de la profitabilité et de la génération de cash. Le développement de positions fortes dans des zones géographiques clés, renforcées par des partenariats de long terme constitue également un objectif majeur pour CGG. A l horizon 2016, notre feuille de route en Acquisition Marine, vise à poursuivre le repositionnement et le redimensionnement de notre flotte sur nos navires de haut-de-gamme, y compris les 4 navires modernes C-Class récemment acquis, et sur les segments de marché à forte valeur ajoutée technologique. Cet ajustement de notre flotte opérée conduira à une réduction significative des coûts fixes et des investissements et par là même permettra de réduire la volatilité de la profitabilité marine et d accroitre la génération de cash au cours du cycle. Une taille critique sera maintenue pour préserver notre position de leader mondial, opérer dans les principaux bassins régionaux et proposer nos solutions technologiques à tous nos clients. Différents scénarios sont actuellement à l étude pour délivrer ce repositionnement et ce redimensionnement dans les meilleurs délais. Le scénario le plus générateur de cash sera retenu. En Acquisition terrestre, CGG poursuit sa feuille de route stratégique focalisée sur des marchés de niche et technologiques ainsi que sur des partenariats de long terme dans des régions clés. Au Moyen-Orient, CGG est également en discussion pour y renforcer sa présence stratégique et bénéficier ainsi de la demande croissante dans la région pour des équipes à grand nombre de capteurs. Les nouvelles conditions de marché en Acquisition et les perspectives de réduction de la flotte devraient se traduire par une dépréciation partielle des actifs corporels et incorporels associés. Le montant de cette charge exceptionnelle dépendra du scénario final retenu et sera enregistrée dans nos comptes Ces initiatives de rééquilibrage de nos activités se traduiront par une réduction significative du chiffre d affaires en Acquisition qui sera toutefois compensée par la croissance organique de GGR et par la croissance renouvelée en Equipement. Fin 2016, le nouveau profil du Groupe CGG sera ainsi rééquilibré de manière significative. La réduction du poids relatif de la Division Acquisition, désormais recentrée sur la partie la plus profitable de son marché, et la croissance relative du poids des Divisions Equipement et GGR plus profitables, moins capitalistiques et plus génératrices de cash, devraient permettre au Groupe de réduire ses coûts fixes, de limiter ses investissements, d accroître sa profitabilité et de générer un cash-flow pérenne. Ce rééquilibrage de nos activités devrait se traduire par une redistribution des contributions respectives des divisions dans le chiffre d affaires du Groupe à l horizon 2016, d environ 35% pour l Acquisition, 35% pour GGR et 30% pour l Equipement, et devrait avec nos plan d actions associés, sur une base pro-forma 2013, améliorer notre marge d EBIT Gro d EBIT Groupe de 400 points de base et, sur la base 29

30 d investissements réduits, générer un cash-flow libre encore plus élevé. A plus court terme et notamment au cours du quatrième trimestre, nous opérons dans des conditions de marché sismique plus difficiles, les clients retardant leurs décisions d attribution de grands projets en Acquisition pour lesquels nous nous mobilisons pour un démarrage début En raison de ces délais, et malgré un taux de production de notre flotte attendu à un niveau élevé au-delà de 90% ce trimestre, notre taux de disponibilité sera bas autour de 80%. Ceci aura un impact négatif sur les résultats de notre quatrième trimestre 2013 et se traduira par des ventes multiclients plus faibles et par des coûts de stand-by commercial des navires associés à ces projets. En terrestre, l activité est au ralenti en Amérique du Nord, en raison principalement d une campagne d hiver plus faible que prévue. En multi-clients, nos ventes devraient être en progression d une année sur l autre mais toutefois endessous de nos objectifs en raison des retards d investissements de la part de nos clients. Les autres activités du Groupe dans les divisions Equipements et GGR sont en ligne ou supérieures à nos attentes. Notre EBIT 2013 est désormais attendu aux alentours de $400m-$420m. Pour 2014, alors que l incertitude demeure pour l année prochaine, nous avons récemment été attributaires de trois contrats multi-clients majeurs au large du Brésil en complément des contrats signés au Mexique et en Angola. Notre flotte de navires est bien couverte sur le premier trimestre et deuxième trimestre 2014, respectivement à 90% et 60%. CGG a également gagné un contrat majeur en Data Management avec le Norwegian Petroleum Directorate (NPD). Deux centres de traitement dédiés ont été renouvelés en France et en Oman et nous avons renforcé récemment notre présence en Thaïlande avec l attribution d un centre de traitement dédié. En Equipement, nous avons également remporté un contrat important en marine et nous devrions être en mesure d enregistrer d ici la fin de l année les premières commandes pour des systèmes d acquisition terrestre 508XT. METSO Metso introduces a complete advanced optimizing solution for sludge dewatering at wastewater treatment plants The advanced solution both measurements and control system to optimize sludge dewatering at wastewater treatment plants. Metso SDO (Sludge Dewatering Optimizer) enables wastewater plant operators to operate dewatering equipment with accurate and efficient continuous optimization. Through optimization with Metso SDO, they can improve sludge dewatering performance by up to 50%, reduce chemicals consumption significantly and reach the best possible efficiency. 30

31 A higher solids content of concentrated sludge results in higher thermal energy in the subsequent incineration process, or alternatively reduces transportation costs when shipping to a landfill, resulting in improved energy efficiency and environmental sustainability. Automating the dewatering process also reduces laboratory sampling, produces 24/7 real-time data and decreases the continuous need to monitor the process. Metso SDO is especially suitable for municipal and industrial wastewater treatment processes, for example in the pulp, paper and chemical industries, to optimize sludge dewatering. SCHNEIDER ELECTRIC INVENSYS La Commission européenne a donné son accord pour le rachat de Invensys par Schneider Electric jugeant que celui-ci ne créera pas de distorsion de concurrence. Schneider Electric est "principalement concentré sur les automatismes et systèmes de contrôle pour les industries manufacturières, tandis qu'invensys est surtout présent dans le domaine des automatismes et systèmes de contrôle pour les industries de transformation", explique la Commission dans un communiqué. Le spécialiste français du matériel électrique achète donc l'entreprise anglaise, spécialiste des automatismes et des systèmes de contrôle industriels, pour 3,9 milliards d euros. TECHNIP Technip et BP étendent leur alliance dans le domaine de l acide téréphtalique purifié Technip et BP étendent leur alliance réussie dans le domaine de l acide téréphtalique purifié Technip annonce l extension de son accord noué de longue date avec BP, dans le domaine de l acide téréphtalique purifié (PTA)(1). Technip devient désormais le fournisseur exclusif de services de FEED (ingénierie d avant-projet détaillé) pour des unités de procédés, lorsque BP commercialise des licences à des tiers. Cette annonce fait suite à la décision prise par BP l an passé de rendre disponible à des tiers (non affiliés à BP) sa technologie propriétaire PTA. Cette annonce s appuie sur l accord signé en 2000, à travers lequel Technip et BP ont conclu une alliance exclusive portant sur des services de FEED destinés aux projets de PTA de BP. Ce dernier est l un des plus importants producteurs de PTA au monde et sa technologie dédiée permet des coûts d investissement et de fonctionnement significativement réduits, par rapport à des unités conventionnelles de PTA, tout en consommant moins d énergie, moins d eau, et en produisant également moins de déchets solides que ses concurrents. Au fil des ans, cette alliance s est ensuite développée et s est adaptée de façon à répondre à un cycle d investissement toujours plus exigeant. Elle vise aujourd hui à proposer de hauts niveaux de productivité, via les normes les plus élevées en matière de HSSE, 31

32 d opérabilité et d innovation, ainsi qu un cycle plus court de réalisation de projets. Depuis que l alliance a vu le jour, près de 5 millions de tonnes de PTA par an ont été réalisés par Technip. L unité numéro 3 de PTA récemment conçue pour BP Zhuhai Chemical Company Ltd.(2) marque un tournant en matière de performance environnementale. Comparée à d autres technologies conventionnelles, la nouvelle unité enregistrera une baisse de 75 % des eaux usées ainsi qu une réduction de 65 % des émissions de gaz à effet de serre et de 95 % des déchets solides. En illustration, BP et JBF Petrochemicals (filiale de JBF Industries Ltd.) ont annoncé précédemment un accord de commercialisation concernant la dernière génération de la technologie PTA de BP. Technip a ainsi par la suite remporté un contrat important auprès de JBF, pour une unité de PTA de 1,25 million de tonnes par an, actuellement en construction à Mangalore (Inde). Le contrat comprend l ingénierie de base, l ingénierie d avant-projet détaillé, l ingénierie détaillée et la fourniture des équipements pour l unité de procédés ainsi que les utilités et le stockage associés. Le contrat couvre également la fourniture du matériel ainsi que les services de management de la construction pour l unité de procédés. Le centre opérationnel de Technip à Rome (Italie) sera chargé de cette alliance étendue. 32

33 Nouvelles de notre industrie Le monde du gaz et du GNL GAZODUCS FRANCE Contrat pour un consortium avec VINCI pour la construction d un gazoduc de 60 M Euros de 63 KM entre Villeneuve-La- Lionne (Marne) et Dierrey-St-Julie (Aube), et d installations associées. Ce contrat comprend l étude, la construction et l assistance à la mise en service d un gazoduc. Il a été attribué par GRTgaz, filiale de GDF Suez qui gère l essentiel du réseau français de gazoducs, à Spiecapag - filiale Entrepose Contracting (Vinci construction) - en consortium avec une entreprise néerlandaise, A-Hak. Ce projet s inscrit dans le développement des infrastructures de transport de gaz dans le Nord de la France, en liaison avec la construction du nouveau terminal méthanier de Dunkerque. Les travaux devraient débuter au 1er trimestre 2014, pour durer environ 8 mois. EUROPE/AZERBAÏDJAN Signature de l accord Shah Deniz II Le consortium qui développe le vaste gisement gazier de Shah Deniz, au large des côtes de l Azerbaïdjan en Mer Caspienne, a signé le 17 décembre la décision finale d investissement pour la deuxième phase du projet, ouvrant la voie à de futures livraisons de gaz vers l Europe occidentale. L accord représente au total 28 G$ d investissements (l addition des coûts de Shah Deniz II et de l extension du South Caucasus Pipeline). Partenaires Socar, BP, Statoil, TOTAL, LUKOIL. Cette décision donne le coup d envoi des projets d expansion du gazoduc du Caucase du Sud (South Caucasus Pipeline ou SCP) à travers l Azerbaïdjan et la Géorgie, de la construction du transanatolien (TANAP) et du transadriatique (TAP) à travers la Grèce, l Albanie et l Italie. Le consortium envisage d extraire 16 milliards de mètres cubes de gaz par an du gisement, les premières livraisons gazières étant attendues vers 2018 pour la Turquie et à partir de 2019 pour l Europe. (Source : BIP) Le GEP AFTP a déjà transmis des informations pour les préqualifications de parties des gazoducs aux adhérents qui s étaient manifestés. A suivre. Contact JJ ROYANT 33

34 STOCKAGE ET TERMINAUX FRANCE Extension de Fos Faster en 2015 et de Fos Tonkin pour 2020 FASTER : La décision finale d investissement, sera prise d ici 18 mois. Shell et Vopak se sont associées pour développer ce projet d une capacité de 8 Milliards M3/an, soit 15 % de la consommation annuelle de la France. Si le marché le nécessitait, la capacité pourrait même être doublée. Le montant de l investissement est estimé à 700 M Euros. TONKIN : Le port de Fos accueille un autre terminal, Fos Tonkin, exploité par Elengy et un projet d extension sur son site de Fos Cavaou où la société prévoit de doubler ses capacités de regazéification. L investissement se chiffrera à 500 MEuros pour une mise en service en Au total, le port pourrait donc être équipé de trois terminaux méthaniers d une capacité de 18 M T - quatre fois ses capacités actuelles -, ce qui en ferait le nouveau hub gazier de l Europe. (Source BIP) INDE FSRU GDF SUEZ - Shell à Kakinada capacité de 3,5 MT/an GDF Suez a confirmé la signature d un protocole d accord entre GDF Suez et Shell en vue de la mise en place d une unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU) au large du port de Kakinada, dans l État indien d Andhra Pradesh, sur la côte Est de l Inde. Une société chargée de la construction et de la gestion des installations sera créée entre les deux énergéticiens ainsi qu avec l indien GAIL et le gouvernement d Andhra Pradesh. Le terminal de réception de GNL sera doté d une capacité de 3,5 MT/an. Le début des activités commerciales est prévu dans le courant de (Source BIP) CHINE Stockage GPL : nouveau contrat pour geostock en chine Avec la société chinoise Ningbo Platinum GPL Co. Ltd (filiale à 100 % d Oriental Energy Co. Nanjing Ltd), en vue de développer leurs installations de stockage souterrain de GPL situées à Ningbo (province côtière chinoise du Zhejiang), à km au Sud de Beijing. Ningbo Platinum GPL Co., avait fait l acquisition des installations de stockage souterrain de GPL de BP à Ningbo ( m3 de propane et m3 de butane) construites dans les années 1990 avec l assistance de Geostock. Ce contrat qui représente un total d environ heures de travail concerne la phase de conception générale du projet. Il comprend l évaluation du site à travers une campagne d investigation et la préparation des études de conception générale. Le projet Ningbo concerne la construction de cavités minées et de leurs équipements associés pour une capacité totale du stockage de 2 MM3. Un terminal d importation au Liban Installation prévue avec un terminal flottant FSRU en BOT. Le soumissionnaire vainqueur devrait être désigné en fin d année

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

CITEPH 2015 - Présentation des Besoins de SAIPEM

CITEPH 2015 - Présentation des Besoins de SAIPEM CITEPH 2015 - Présentation des Besoins de SAIPEM CITEPH CITEPH 20/01/15 14/03/11 Présentation des des besoins besoins des des Sponsors Sponsors CITEPH 20/01/15 Présentation des besoins des Sponsors 2 CITEPH

Plus en détail

Rencontres d affaires franco italiennes à l occasion du salon SOLAR EXPO de Milan (Milan, 08 09/05/2013) Un évènement de «The Innovation Cloud»

Rencontres d affaires franco italiennes à l occasion du salon SOLAR EXPO de Milan (Milan, 08 09/05/2013) Un évènement de «The Innovation Cloud» Rencontres d affaires franco italiennes à l occasion du salon SOLAR EXPO de Milan (Milan, 08 09/05/2013) Un évènement de «The Innovation Cloud» Votre contact UBIFRANCE : Davide Goruppi Infrastructures

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations IFP School S'ouvrir de nouveaux horizons École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations www.ifp-school.com Transition énergétique demande énergétique mondiale : mieux utiliser

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS L HISTOIRE D ENGIE ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS C est dans la continuité de ces traditions industrielles nationales

Plus en détail

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients PROFIL DU GROUPE UNE MAJOR PÉTROLIÈRE AVEC UN MODÈLE INTÉGRÉ Production de pétrole et de gaz Gaz Pétrochimie Pétrole Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner

Plus en détail

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23%

Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Neuilly-sur-Seine, le 4 mai 2011 Forte croissance de l activité de Bureau Veritas au premier trimestre 2011 Chiffre d affaires de 775 millions d euros, en hausse de 23% Croissance

Plus en détail

Résultats du troisième trimestre 2007. 15 novembre 2007

Résultats du troisième trimestre 2007. 15 novembre 2007 15 novembre 2007 Faits marquants du troisième trimestre 2007 En millions, sauf bénéfice par action (non audité) T3 07 T3 06 Variation Chiffre d affaires 2 166,0 1 780,8 + 21,6 % Résultat opérationnel courant

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Résultats de l exercice 2011

Résultats de l exercice 2011 Résultats de l exercice 2011 15 mars 2012 Heurtey Petrochem Groupe international d ingénierie pétrolière et gazière présent sur 2 segments de marché: Les fours de procédés pour le raffinage, la pétrochimie

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE 16 janvier 2015 Dossier de presse I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE Les missions respectives actuelles des deux agences, quoique par nature différentes, tendent vers un même objectif : celui de l internationalisation

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015 BOURBON F2iC Nantes, 17 juin 2015 DISCLAIMER Ce document peut contenir des informations autres qu historiques qui constituent des données financières estimées à caractère prévisionnel concernant la situation

Plus en détail

Plateforme Technologique Innovante. Innovation Center for equipment& materials

Plateforme Technologique Innovante. Innovation Center for equipment& materials Plateforme Technologique Innovante Innovation Center for equipment& materials Le Besoin Centre indépendant d évaluation des nouveaux produits, procédés et services liés à la fabrication des Micro-Nanotechnologies

Plus en détail

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage Annexe 1 Le parc de stockage français est constitué de nombreux stockages saisonniers. Les stockages souterrains de gaz naturel sont

Plus en détail

Vos partenaires sur les marchés étrangers

Vos partenaires sur les marchés étrangers Secrétaire d Etat chargé du Commerce extérieur Direction générale du Trésor et de la Politique économique ACFCI UBIFRANCE Missions Economiques UCCIFE partenaires OSEO COFACE CNCCEF partenaires ENTREPRISES

Plus en détail

Assemblée Générale du 28 avril 2015. Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ

Assemblée Générale du 28 avril 2015. Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ Assemblée Générale du 28 avril 2015 Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ Pour mémoire, les questions écrites, pour être recevables, doivent être adressées au Président-Directeur

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

RESULTATS DU 1 er SEMESTRE 2014 : Activité et profitabilité record DIETSWELL est maintenant entièrement tourné vers les Services

RESULTATS DU 1 er SEMESTRE 2014 : Activité et profitabilité record DIETSWELL est maintenant entièrement tourné vers les Services COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 24 Septembre 2014 RESULTATS DU 1 er SEMESTRE 2014 : Activité et profitabilité record DIETSWELL est maintenant entièrement tourné vers les Services Chiffre d affaires en croissance

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir?

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir? 7 èmes Rencontres parlementaires sur l Énergie Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir? Organisées et présidées par Claude GATIGNOL Député de la Manche, président du Groupe d

Plus en détail

Un Très Bon Deuxième Trimestre Une forte performance opérationnelle et financière Des ventes multi-clients élevées

Un Très Bon Deuxième Trimestre Une forte performance opérationnelle et financière Des ventes multi-clients élevées CGG Annonce ses Résultats du 2 ème Trimestre Un Très Bon Deuxième Trimestre Une forte performance opérationnelle et financière Des ventes multi-clients élevées PARIS, France le 1 er août CGG (ISIN: 0000120164

Plus en détail

Résultats du 3 ème trimestre 2006. Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22%

Résultats du 3 ème trimestre 2006. Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22% COMPAGNIE GENERALE DE GEOPHYSIQUE Résultats du 3 ème trimestre 2006 Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22% Paris, le 15 novembre 2006 La Compagnie

Plus en détail

Dominique FINON Directeur de recherche CNRS CNR, CIRED

Dominique FINON Directeur de recherche CNRS CNR, CIRED La Russie, les gaziers européens et la Commission i européenne: les limites de la politique gazière extérieure et du pouvoir de marché de vendeur russe Dominique FINON Directeur de recherche h CNRS, CIRED

Plus en détail

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Les nouvelles technologies énergétiques devant faire l objet de démonstrateurs de recherche de façon prioritaire ont été identifiées,

Plus en détail

saipem sa Le savoir faire parapétrolier français au service des Energies Marines Thierry de l Aulnoit - Saipem

saipem sa Le savoir faire parapétrolier français au service des Energies Marines Thierry de l Aulnoit - Saipem saipem sa Le savoir faire parapétrolier français au service des Energies Marines Thierry de l Aulnoit - Saipem Journées Annuelles des Hydrocarbures Paris Octobre 2012 Agenda Introduction Les challenges

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES

AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 6 juin 2008 AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES Une offre d actions réservée aux salariés et anciens salariés du groupe Technip est mise en œuvre dans le cadre

Plus en détail

Fédérer les acteurs automobile de Rhône-Alpes et développer leur compétitivité par :

Fédérer les acteurs automobile de Rhône-Alpes et développer leur compétitivité par : Objectifs Fédérer les acteurs automobile de Rhône-Alpes et développer leur compétitivité par : Une palette d actions et d outils adaptés et visibles Des projets fédérateurs Une reconnaissance nationale

Plus en détail

staff worldwide years 36b. revenues countries

staff worldwide years 36b. revenues countries 150 336 000 staff worldwide years 36b. 72 72 revenues countries In the lab Special expertise In the field Pilot demonstration Deployment Access to market and customers Decentralized market Risk adverse

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

FRENCH COURSES FOR ADULTS OPEN TO ALL

FRENCH COURSES FOR ADULTS OPEN TO ALL 21 SEPTEMBER 2015 TO 23 JUNE 2016 Campus de la Grande Boissière Route de Chêne 62 1208 Geneva Ecole Internationale de Genève International School of Geneva WELCOME campus offers different levels of French

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD AM102f-X 1 Discours d ouverture du Président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement à l occasion de l Assemblée annuelle à Tbilissi

Plus en détail

http://us4.campaign-archive1.com/?u=6cbce3b4818fd79f7a109e5c9&id=f2f44eed7...

http://us4.campaign-archive1.com/?u=6cbce3b4818fd79f7a109e5c9&id=f2f44eed7... Seite 1 von 5 Subscribe Share Past Issues Translate Email not displaying correctly? View this email in your browser The GEKKO continues to grow in the PAUT portable market and comes now with new functionalities

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Le gaz naturel influence le marché de l électricité uniquement à travers

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a RENÉ CHARBONNEAU C o n s u l t a t i o n e t f o r m a t i o n C o n s u l t i n g a n d T r a i n i n g 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences THÈSE N O 4536 (2009) PRÉSENTÉE le 4 décembre 2009 À LA FACULTé SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE DES

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Quelle place pour les énergies marines dans le mix énergétique? Mercredi 15 Décembre 2010

Quelle place pour les énergies marines dans le mix énergétique? Mercredi 15 Décembre 2010 Quelle place pour les énergies marines dans le mix énergétique? Mercredi 15 Décembre 2010 Quel état des lieux des EMR peut-on dresser? Que peuvent apporter les EMR à l offre d énergie existante? Comment

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

Morocco Road Show Casablanca Feb 23. Meziane GHAOUI. North Africa Regional Manager

Morocco Road Show Casablanca Feb 23. Meziane GHAOUI. North Africa Regional Manager Morocco Road Show Casablanca Feb 23 Meziane GHAOUI North Africa Regional Manager HPS Roadshow au Maroc Le Groupe Honeywell ACS & HPS en Afrique du Nord Notre approche en Afrique du Nord Automation aujourd

Plus en détail

«Le Monde Arabe : levier de croissance pour les PME»

«Le Monde Arabe : levier de croissance pour les PME» Conférence PME et Monde Arabe Co-organisée par : «Le Monde Arabe : levier de croissance pour les PME» 20 Mai 2014 Université Paris-Dauphine 18h30 Salle Raymond Aron Rencontres face à face de 14h30 à 17h30

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains:

Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains: IFRI - OCP Policy Center Joint Seminar series Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains: Quelles consequences sur la gestion de la rente pétrolière et gazière Marie-Claire

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

BULLETIN DE NOUVELLES ÉCOLE DES DEUX-RIVES Janvier Février 2012

BULLETIN DE NOUVELLES ÉCOLE DES DEUX-RIVES Janvier Février 2012 BULLETIN DE NOUVELLES ÉCOLE DES DEUX-RIVES Janvier Février 2012 Mot de la direction Chères familles des Deux-Rives Le congé de printemps est très proche et nous sommes satisfaits des résultats de vos enfants.

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs

Plus en détail

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes Équipe expansion Mondiale de BDC Mission L équipe de l expansion mondiale apporte son soutien aux PME canadiennes qui étendent

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

Déclaration des revenus en nature par le biais de l ITIE

Déclaration des revenus en nature par le biais de l ITIE Déclaration des revenus en nature par le biais de l ITIE Document d information destiné au Groupe de travail sur la stratégie de l ITIE Cette note porte sur les revenus pétroliers en nature, mais elle

Plus en détail

2ème SÉMINAIRE: LA SÉCURITÉ DANS LES ÉOLIENNES

2ème SÉMINAIRE: LA SÉCURITÉ DANS LES ÉOLIENNES en collaboration avec: La sécurité: responsabilité sociale et avantages économiques pour les entreprises Paris, 12 JUIN 2014 La sécurité: responsabilité sociale et avantages économiques pour les entreprises

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK THE AFRICAN CONTINENT: SOME LANDMARKS AFRICAN NETWORKS: STATE OF PLAY STRATEGY: DESTINATION 2040 Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION POUR UN NOUVEAU COURS. Management of Transportation Systems

DOSSIER DE PRÉSENTATION POUR UN NOUVEAU COURS. Management of Transportation Systems DOSSIER DE PRÉSENTATION POUR UN NOUVEAU COURS PROGRAMME : MBA TITRE DU COURS : Management of Transportation Systems SIGLE : XXX PROFESSEUR RESPONSABLE DU PROJET DE COURS : Georges Zaccour SERVICE D'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015 Schneider Electric Lyon 30 mars 2015 1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations actuelles de la Direction

Plus en détail

UNE PRÉSENTATION DE CAIRN AU SÉNÉGAL CAIRN ENERGY PLC SÉNÉGAL CRÉATION DE VALEUR À PARTIR DE LA DÉCOUVERTE ET DU DÉVELOPPEMENT

UNE PRÉSENTATION DE CAIRN AU SÉNÉGAL CAIRN ENERGY PLC SÉNÉGAL CRÉATION DE VALEUR À PARTIR DE LA DÉCOUVERTE ET DU DÉVELOPPEMENT CAIRN ENERGY PLC SÉNÉGAL UNE PRÉSENTATION DE CAIRN AU SÉNÉGAL CRÉATION DE VALEUR À PARTIR DE LA DÉCOUVERTE ET DU DÉVELOPPEMENT Au Sénégal, Cairn opère à travers Capricorn Senegal Limited qui est une filiale

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

RENAULT 2016 DRIVE THE CHANGE

RENAULT 2016 DRIVE THE CHANGE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 10 février 2011 RENAULT 2016 DRIVE THE CHANGE Renault 2016 Drive the Change repose sur l ambition de Renault : rendre la mobilité durable accessible à tous. Une ambition incarnée

Plus en détail

Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013-2014. Thierry Rouaud GEP-AFTP

Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013-2014. Thierry Rouaud GEP-AFTP Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013- Thierry Rouaud GEP-AFTP L industrie parapétrolière et paragazière française Quel poids économique?

Plus en détail

UBIFRANCE. et les Missions économiques. Charlotte LOUYS Déléguée Régionale Ile de France Est Anne-Céline Mothes Chargée d opérations Eco-activités

UBIFRANCE. et les Missions économiques. Charlotte LOUYS Déléguée Régionale Ile de France Est Anne-Céline Mothes Chargée d opérations Eco-activités UBIFRANCE et les Missions économiques VOS PARTENAIRES A L EXPORT 16/06/2011 Club éco-activités de Sénart Charlotte LOUYS Déléguée Régionale Ile de France Est Anne-Céline Mothes Chargée d opérations Eco-activités

Plus en détail

L'industrie parapétrolière

L'industrie parapétrolière FR0300909 L'industrie parapétrolière Extrait de l'industrie pétrolière en 200 1. DIREM. juillet 2002 2001 une année record our l'industrie parapétrolière française L'industrie parapétrolière: un secteur

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Clinical Trials Regulation

Clinical Trials Regulation Clinical Trials Regulation National Implementation Cécile Delval Director of Evaluation Division French Medicines Agency (ANSM) France Ministry of Health ANSM Competent Authority Ethics Committee (EC)

Plus en détail

Présentation de Schneider Electric aux actionnaires

Présentation de Schneider Electric aux actionnaires Présentation de Schneider Electric aux actionnaires Strasbourg 2 juin 2014 1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

La Newsletter. Editorial. Philippe Armen Mnatzakanian. Conférence dîner. Octobre 2009. Le Mardi 20 octobre 2009 A 20h00 au Yan s Club

La Newsletter. Editorial. Philippe Armen Mnatzakanian. Conférence dîner. Octobre 2009. Le Mardi 20 octobre 2009 A 20h00 au Yan s Club La Newsletter NUMÉRO 112 Editorial Octobre 2009 Promouvoir les projets portés par le G2IA et aller à la rencontre des personnes de qualité qui évoluent dans d autres régions dynamiques du monde, telles

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous accompagne au Canada, SALON AMERICANA - Montréal 17-18 -19 mars 2015 Présentation du salon : Le salon AMERICANA

Plus en détail

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW TANGER TOURISM EXPO 21-24 OCTOBER 2015 TANGIER MOROCCO LEADING TRAVEL TRADE SHOW EDITO Il apparaissait important pour nous, professionnels du tourisme, à ce stade de notre carrière professionnelle de pouvoir

Plus en détail

SAIPEM EN FRANCE. People, Skills, Equipment. Saipem sa Bâtiment Energies 1/7 avenue San Fernando - 78884 Saint-Quentin-Yvelines cedex - France

SAIPEM EN FRANCE. People, Skills, Equipment. Saipem sa Bâtiment Energies 1/7 avenue San Fernando - 78884 Saint-Quentin-Yvelines cedex - France 06.2012 SAIPEM EN FRANCE People, Skills, Equipment. Saipem sa Bâtiment Energies 1/7 avenue San Fernando - 78884 Saint-Quentin-Yvelines cedex - France Tel. +33(0)1 61 37 88 88 saipem.com A Subsidiary of

Plus en détail

HANNOVER MESSE 2011 PRINCIPAUX SALONS SUR LESQUELS DES PAVILLONS UBIFRANCE SONT PREVUS :

HANNOVER MESSE 2011 PRINCIPAUX SALONS SUR LESQUELS DES PAVILLONS UBIFRANCE SONT PREVUS : PRINCIPAUX SALONS SUR LESQUELS DES PAVILLONS UBIFRANCE SONT PREVUS : Recherche et Technologie Hall 2 Salon mondial de la R&D et du transfert de technologie Entreprises innovantes et leurs partenaires de

Plus en détail

Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel. Jacques GRAPPE, GEOSTOCK

Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel. Jacques GRAPPE, GEOSTOCK Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel Jacques GRAPPE, GEOSTOCK Ingénierie du stockage souterrain de gaz naturel: aujourd hui et demain 1. Généralités 2. Les principales composantes d un stockage

Plus en détail

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Paris, 18 février 2015 Avertissement Le présent document contient des informations prévisionnelles concernant l activité, la situation financière et les résultats

Plus en détail

Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie,

Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie, 1er octobre 2013 PA / 10 ENTRETIEN Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie, déclare au PA Saad Cheikh Saad Bouh, directeur général de la

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance «Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance Présentation détaillée du plan «Action 2016» le mardi 13 décembre 2011 Perspectives financières : o Pertes opérationnelles

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC Rabat, le 4 avril 2013 Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

DEXIP gère les données techniques du gazoduc mexicain en cours de construction.

DEXIP gère les données techniques du gazoduc mexicain en cours de construction. 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 Web : www.carrenoir.com COMMUNIQUÉ DE PRESSE JUIN 2015 Nantes, le 26 juin 2015 DEXIP gère

Plus en détail

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques 9 Plateformes technologiques européennes sur l Energie (ETP) Industrie + Recherche Association

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail