09/03/ :15:00 La CGE prône le triplement des étudiants étrangers en France sur 10 ans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "09/03/2010 17:15:00 La CGE prône le triplement des étudiants étrangers en France sur 10 ans"

Transcription

1 09 MARS 10 Quotidien Paris Surface approx. (cm²) : /15 PLACE DE LA BOURSE PARIS CEDEX Page 1/1 09/03/ :15:00 La CGE prône le triplement des étudiants étrangers en France sur 10 ans PARIS, 9 mars 2010 (AFP) - Tripier en 10 ans le nombre d'étudiants étrangers dans les établissements supérieurs français, mais en laissant la liberté à ces établissements de fixer les frais de scolarité pour ces étudiants : c'est la proposition faite mardi par la Conférence des grandes écoles (CGE). II s'agit d'un "projet pour l'enseignement supérieur français", car il concernerait les grandes écoles et les universités, a expliqué lors d'une conférence de presse le président de la CGE Pierre Tapie. La CGE prône de faire passer le nombre d'étudiants étrangers de aujourd'hui (pour 2,2 millions d'étudiants au total) à en 2020, ce qui représenterait alors 30 % du total des étudiants en cas de stagnation de la démographie étudiante française d'ici cette date. La CGE juge cela possible, au regard de la croissance étudiante mondiale. Selon ses calculs, le nombre d'étudiants doit passer de IOU millions en 2000 à 200 millions en 2015, plus de la moitié de cette hausse étant prévue en Inde et en Chine, "des géants qui savent qu'ils n'auront pas les capacités d'accueil au plan local pour ces jeunes", a dit M. Tapie. Selon le projet, 80 % des nouveaux étudiants étrangers paieraient par an euros de frais de scolarité (ce qui rapporterait à terme chaque année 4,8 milliards d'euros) et 20 % auraient la scolarité gratuite et des bourses. Mais cela "nécessite deux mesures principales" que défend la CGE : la liberté pour les établissements de fixer les frais de scolarité des étudiants non européens (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui), et l'assouplissement de la loi Toubon qui limite les cours pouvant être dispensés en langue étrangère. Interrogé "plusieurs fois" par la CGE sur l'autonomie des droits de scolarité pour les étudiants étrangers, le ministère de l'enseignement supérieur a été "dans l'incapacité de donner une réponse", selon M. Tapie. Quant à la loi Toubon, "elle est inadaptée à notre métier", a-t-il dit, car "former largement en anglais n'est pas complètement autorisé", alors que les établissements français devront "augmenter la proportion du nombre de cours donnés en anglais" s'ils veulent accueillir beaucoup plus d'étrangers. Le projet de la CGE concerne aussi bien les étudiants étrangers venant en France que les établissements supérieurs français s'implantant à l'étranger. L'Inde vient d'autoriser l'implantation chez elle d'établissements supérieurs étrangers sous leur propre marque, ce qu'avait fait la Chine il y a une dizaine d'années, a rappelé M. Tapie. def/pmg/ag ECOLES /GED/ATA/4 Eléments de recherche : CGE ou CONFERENCE DES GRANDES ECOLES : association des établissements supérieurs français, toutes citations

2 09 mars 2010 Internet La Conférence des grandes écoles estime que le grand emprunt pourrait faire éclater les PRES «La philosophie d'excellence est le maître-mot du grand emprunt. Du coup, les PRES qui se sont emparés de cette question voient apparaître en leur sein des logiques internes pour répondre à cet appel à l'excellence, logiques qui risquent de les faire éclater», estime Alain Storck, président de la commission «recherche et transfert» de la CGE, à l'occasion d'une conférence de presse de cette dernière mardi 9 mars «Dans un certain nombre de cas, les PRES ne sont pas la solution adaptée pour répondre aux appels d'offres, ni en termes de structures (les FCS semblent plus adaptées que les EPCS), ni de missions, ni même de configuration.» Alain Storck se dit donc peu inquiet pour les grandes écoles, «qui se sentent bien dans la logique d'excellence du grand emprunt», mais il l'est davantage pour l'avenir des PRES, «qui pourraient disparaître». De son côté, le président de la CGE, Pierre Tapie, a de nouveau exprimé quelques réserves sur l'esprit général du grand emprunt (AEF n ). «En 2010, nous pensons que le mot d'ordre devrait être 'quick is beautiful' plutôt que 'big is beautiful», analyse-t-il. «Or, les appels d'offres tels qu'ils sont présentés actuellement poussent au 'toujours plus gros'. Je rappelle pourtant que Caltech n'a pas plus de étudiants et Princeton, 6 500» Second point de désaccord avec le gouvernement : une vision trop orientée vers la technologie, selon la CGE. «La culture générale des appels d'offre est trop 'technology push'», estime ainsi Pierre Tapie. «La chaîne déductive et séquentielle qui part des sciences fondamentales et qui va vers la création d'entreprise, c'est un schéma mental qui date des années 70-80! Trente ans plus tard, le monde a changé. Le technologique est-il encore le seul paradigme de l'innovation? Non, et encore moins dans une économie de services.» Reprenant des propositions qu'elle avait déjà faites au mois d'octobre 2009 (AEF n ), la CGE s'est de nouveau prononcée sur les orientations à donner au grand emprunt. Sur le plan des structures juridiques nécessaires pour gérer ces nouvelles ressources financières, la CGE se prononce en faveur de «structures de droit privé, présentant toutes les conditions d'autonomie de gouvernance pour le seul bien de l'institution universitaire.» Elle ajoute : «Des fondations (reconnues d'utilité publique classiques), des fondations de coopération scientifique, des fonds de dotation au sein d'association, etc. peuvent servir de support juridique à ces capitaux propres.» La CGE préconise que ces structures soient «directement liées aux établissements opérateurs», pour que ces fonds «soient gérés de manière efficace». «Ils ne doivent pas se transformer en pseudo agences de financements compétitifs au motif administratif de regroupements d'établissements, ce qui amènerait à ce que ces structures intermédiaires dévorent une large partie des crédits destinés aux projets. LES PROPOSITIONS DE LA CGE POUR LE GRAND EMPRUNT Elle rappelle aussi sa volonté de voir que «les trois quarts du grand emprunt soient réservés à l'investissement immatériel», et envisage une «clé de répartition» de cette ressource qui devrait «s'appuyer sur les flux d'étudiants de niveau master d'une part, et sur le nombre de chercheurs publiants d'autre part», que ces chercheurs soient «dans des établissements supérieurs (de tous types, universités, écoles publiques autant que consulaires ou associatives) ou dans les EPST».

3 La CGE propose aussi une répartition détaillée des ressources : ainsi, «si l'on retient un grand emprunt de 100 milliards d'euros, dont 75 % irait à l'enseignement supérieur et à la recherche», l'investissement se monterait à 75 milliards. Sur ce total, 25 milliards seraient affectés «au prorata du flux de diplômés de niveau master annuellement ( ), soit euros/étudiant formé annuellement à ce niveau» ; 25 autres milliards seraient affectés «au prorata du nombre d'enseignants-chercheurs et de chercheurs, au nombre de en France» ; 8 milliards seraient consacrés à l'augmentation de 150 % du plan campus, et donc à l'immobilier. «La moitié de cette somme sera affectée au prorata du nombre d'étudiants, la moitié au prorata du flux de diplômés de niveau master», précise la CGE. La proposition de la Conférence prévoit également 2 milliards d'euros à répartir «selon les flux annuels de doctorants, sous réserve d'un taux de placement satisfaisant de ceux-ci». 4 milliards devraient être «affectés à une politique d'excellence dans les sciences humaines et sociales», 4 milliards «à une politique d'excellence dans les domaines scientifiques et techniques, en incluant la recherche partenariale et technologique», et 4 autres milliards «à investir sur appels d'offre pour la promotion d'écosystèmes entrepreneuriaux et innovants». Enfin, la CGE consacrerait 3 milliards d'euros au soutien à des établissements ou regroupements particulièrement performants en matière d' «internationalisation de leurs étudiants comme de leur corps professoral

4 09 mars 2010 Internet La Conférence des grandes écoles propose de tripler le nombre d'étudiants étrangers accueillis en France en dix ans La CGE propose d'accueillir « étudiants étrangers supplémentaires dans les écoles et universités françaises» en dix ans, lors d'une conférence de presse mardi 9 mars Cela serait possible «en demandant euros/an, en moyenne, aux étudiants étrangers non-européens, et ce pour étudiants». Par ailleurs, « étudiants disposeraient de bourses de gratuité des études. Le total amènerait à des ressources par étudiant semblables à celles aujourd'hui assurées par les impôts des Français.» Pour que ce projet soit réalisable, la CGE identifie deux mesures nécessaires : «D'abord, il faut que les établissements universitaires aient la liberté de fixer des montants de scolarité pour les étudiants non-européens, point sur lequel il existe une incertitude juridique», explique Pierre Tapie, président de la CGE. «Ensuite, il faudrait abolir la loi Toubon pour l'enseignement supérieur : nous devons développer la francophilie avant de développer la francophonie!», dit-il. Les conséquences attendues de cette politique d'internationalisation de l'enseignement supérieur français sont multiples, selon la CGE : d'abord, «en triplant le nombre d'étudiants étrangers accueillis dans ses établissements, en France comme à l'étranger, [la France] triple son influence dans le monde quant à son poids sur le marché international de la formation». «Ces jeunes deviendront des ambassadeurs de la France», souligne Pierre Tapie. Ensuite, cela aurait des conséquences sur un plan pédagogique : «Avec étudiants étrangers supplémentaires, la proportion d'étrangers [dans l'enseignement supérieur français] atteindrait 27,5 %», un taux présenté comme pertinent pour que «la dynamique du groupe change» dans un amphithéâtre. La CGE note enfin qu'une telle politique fournirait des diplômés aux entreprises françaises, «qui demandent des jeunes venus de tous les pays du monde», ainsi que des candidats aux programmes doctoraux, «un facteur de compétitivité très avancé», ajoute Pierre Tapie. 70 MILLIONS D'ÉTUDIANTS SUPPLÉMENTAIRES EN ASIE D'ICI 2015 «En termes de pouvoir transformant de l'enseignement supérieur français, la part de la recherche du grand emprunt représente 22 milliards d'euros capitalisés, soit, si l'on considère les intérêts qu'il en résulte, l'équivalent de 900 millions par an. La proposition de stratégie internationale [de la CGE] représente, pour la France, des ressources supplémentaires pérennes de 5 milliards d'euros par an, soit 5 fois la ressource rendue disponible par le grand emprunt», souligne la conférence. Cette proposition d'internationalisation part de plusieurs constats : premièrement, «sur étudiants mobiles internationalement, la France accueille, en , étudiants étrangers», indique la CGE. De plus, «entre 2000 et 2015, le nombre d'étudiants dans le monde va passer de 100 à 200 millions ( ), dont 70 seront en Asie. ( ) L'Inde et la Chine devraient construire chaque semaine deux universités de étudiants pour absorber leurs besoins», calcule l'association. «La France, avec sa réputation d'intelligence et de culture, peut fournir à ces pays une alternative de formation», estime son président. Contact : CGE, Brigitte Porée, Communication, ,

5 9 mars 2010 Internet Grandes Ecoles: objectif 30% d'étudiants étrangers Pierre Tapie, le président de la conférence des grandes écoles, a proposé mardi d'accueillir 30% d'étudiants étrangers dans les établissements supérieurs français. Soit le même chiffre que l'objectif d'étudiants boursiers fixé par le gouvernement. Une coïncidence? Le chiffre est le même, l'objectif, bien différent. Pierre Tapie, président de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) et directeur de l'essec, vise 30% d'étrangers dans les établissements supérieurs français, ce qui ferait passer leur nombre de à En proposant, le 9 mars, de «tripler le nombre d'étudiants étrangers formés dans les établissements français en 10 ans», il semble ainsi adresser un petit clin d'oeil ironique à Valérie Pécresse, la ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche, qui avait fixé en novembre 2009 un objectif de 30% d'étudiants boursiers dans les Grandes Ecoles. Une idée qui avait effrayé un certain nombre de directeurs craignant de se voir imposer des quotas susceptibles de porter atteinte à l'excellence de leurs établissements. La CGE avait d'ailleurs vigoureusement protesté contre ce projet gouvernemental, provoquant un débat vigoureux. «Nous souscrivons à l'objectif de 30% d'étudiants boursiers dans les grandes écoles» a toutefois rappelé Jean-Pierre Helfer, directeur d'audencia Nantes et responsable de la commission diversité au sein de la CGE. Le projet d'atteindre les 30% d'étudiants boursiers reste cependant seulement «à l'étude» pour la CGE qui met l'accent sur la nécessité de «mieux informer les lycéens» sur les possibilités d'accès aux grandes écoles. Une manne de 5 milliards d'euros En attendant, la CGE met le paquet sur l'international. Pierre Tapie veut augmenter le pourcentage d'étudiants étrangers dans l'enseignement supérieur en France pour «améliorer la compétitivité des écoles françaises». Pour assurer le financement de ce projet, il préconise que les coûts de scolarité, qui reviennent en moyenne à euros par étudiant, soient acquittés par 80% de ces étudiants étrangers, les autres pouvant bénéficier de bourses. «Cela rapporterait 5 milliards d'euros de plus à l'enseignement supérieur», a estimé Pierre Tapie. Cet objectif nécessite aussi d'augmenter le nombre de cours en anglais. L'enseignement dans cette langue est déjà très répandu dans la plupart des Grandes Ecoles, mais beaucoup moins à l'université. A l'em Lyon (l'une des 4 ou 5 premières écoles de commerce françaises), 60% des

6 cours sont en anglais et 40% du corps professoral est étranger. «Il faudrait revenir sur les conséquences de la loi Toubon» a estimé Pierre Tapie. Ce texte de 1994 impose la primauté de la langue française et limite l'enseignement en anglais dans les universités. «Il faut être francophile avant d'être francophone» a ainsi souligné le directeur de l'essec estimant que pour attirer les étrangers la pratique du français ne devait pas être un obstacle. Marina Torre -

7 10 MARS 10 Quotidien Paris OJD : RUE D'ORADOUR SUR GLANE PARIS Surface approx. (cm²) : 63 N de page : 7 Page 1/1 EN BREF LES GRANDES ÉCOLES VEULENT TRIPLER LE NOMBRE D'ETUDIANTS ÉTRANGERS EN FRANCE D'ICI A 2020 La Conférence des grandes écoles (COE) veut tripier en dix ans le nombre d'étudiants étrangers en France. La CCB propose ainsi de faire passer le nombre d'étudiants étrangers de aujourd'hui (sur 2,2 millions d'étudiants) à en Ce projet permettrait, selon Pierre Tapie, le président de la CGE, d'élargir la sphère d'influence de l'enseignement supérieur français dans le monde. PORTAGE SALARIAL : DERNIÈRE SÉANCE DE NEGOCIATION LE 3 MAI PROCHAIN Réunis mardi, le Prisme (professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi) et les syndicats n'ont pu trouver d'accord sur le futur cadre juridique du portage salarial. Les divergences portent sur la nature du futur CDD de portage. Le «CDD à objet défini» pourrait être retenu lors de la dernière séance de négociation le 3 mai. ECOLES /GAD/ATM/1 Eléments de recherche : CGE ou CONFERENCE DES GRANDES ECOLES : association des établissements supérieurs français, toutes citations

8 10 MARS 10 Quotidien Paris OJD : RUE DU QUATRE SEPTEMBRE PARIS CEDEX Surface approx. (cm²) : 258 N de page : 7 Page 1/1 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR La Conférence des grandes écoles propose que les établissements d'enseignement supérieur français triplent leur nombre d'étudiants extracommunautaires. Avec, à la clef, une augmentation de leurs droits d'inscription. Les grandes écoles veulent attirer trois fois plus d'étudiants étrangers Comment peser davantage sur le «marché international de l'enseignement supérieur»? La Conférence des grandes écoles (CGE) a répondu hier à cette question en avançant une proposition choc pour l'ensemble de l'enseignement superieur français : accueillir, d'ici à dix ans, trois fois plus d'étudiants étrangers non européens dans les grandes écoles comme dans les universités, à la fois dans l'hexagone et dans leurs antennes à l'étranger. Ce qui reviendrait à accueillir étudiants étrangers contre aujourd'hui, soit accroître leur proportion à près de 30 %. «Une alternative intéressante» Cette idée est née du constat suivant : le nombre d'étudiants dans le monde, va passer de IOU millions en 2000 a 200 millions d'ici à 2015, dont 70 seront issus d'asie (55 millions de Chine et d'inde). «Devant la difficulté à repondre entierement à cette explosion de la demande, les pays émergents ont décide d'ouvrir largement leurs portes pour permettre a leurs étudiants d'aller se former a l'étran- La croissance du nombre d'étudiants par continents En millions i ,1 Afrique Amériques Asie Les Echos / Source Conference des grandes ecoles 37 Europe ger Pourquoi ne pas profiter en France de cette opportunité, a un coût moindre?», explique Pierre Tapie, président de la CGE et directeur géneral du groupe Essec. «Nous poumons représenter une alternative intéressante pour des familles qui sont prêtes a payer 45 DOO dollars de scolarité annuels dans des établissements anglosaxons», assure-t-il. A condition, précise-t-il, que les écoles accueillant ces étudiants ne baissent pas la qualité de leur enseignement et opèrent une sélection exigeante... Pour financer cette politique, la CGE estime que 80 % de ces étudiants extracommunautaires seraient en mesure de payer leurs frais de scolante réels, soit environ euros. «Cela représenterait 4,8 milliards d'euros, soit une croissance de 40 % du budget de l'enseignement supérieur français. Tout cela, a un prix somme toute tres compétitif et qui permettrait de proposer à autres étudiants étrangers des bourses pour une scolarité gratuite en France», détaille Pierre Tapie. Demeure un problème juridique, ultrasensible, pour lequel le ministere de l'enseignement supéneur et de la Recherche ne semble pas vouloir évoluer : ll faudrait permettre aux établissements universitaires de fixer librement les frais de scolante pour les étudiants non européens. La CGE propose aussi que la loi Toubon sur l'emploi de la langue française soit «abolie ou amendée» dans l'enseignement superieur afin de developper les cours en anglais. L'impact d'une telle mesure, argumente la CGE, serait considérable pour la compétitivite française. Elle contribuerait, selon elle, au développement des entrepnses françaises dans le monde, qui recherchent ces profils d'étudiants étrangers diplômes d'établissements français. «Et les 5 milliards d'euros supplémentaires par an issus de ces étudiants représenteraient finalement cinq fois la ressource rendue disponible par le grand emprunt», a calculé la CGE pour donner du poids à sa proposition. ISABELLE FICEK ECOLES /GDF/MMC/1 Eléments de recherche : CGE ou CONFERENCE DES GRANDES ECOLES : association des établissements supérieurs français, toutes citations

9 10 mars 2010 Internet La CGE veut tripler le nombre d étudiants étrangers dans les établissements scolaires, d ici 2020 Pierre Tapie, président de la CGE (à gauche), avec Paul Jacquet, Président de la Conférence des directeurs des Ecoles françaises d ingénieurs et Valérie Pécresse, ministre de l enseignement supérieur, lors de la signature de la charte de l égalité des chances en janvier dernier, au ministère. La Conférence des Grandes Ecoles se fixe l objectif de 30% d étudiants étrangers dans l enseignement supérieur d ici 20 ans

10 10 mars 2010 Internet La CGE vise 30% d'étudiants étrangers dans l'enseignement supérieur français La CGE (Conférence des grandes écoles) propose de tripler le nombre d étudiants étrangers dans les établissements d enseignement supérieur français d ici 10 ans. Deux conditions sont posées par la CGE : l amendement de la loi Toubon relative à l'emploi de la langue française et le droit aux établissements publics de fixer librement les frais de scolarité pour les étudiants non européens. « étudiants étrangers de plus en 10 ans, soit 30% des effectifs», la CGE entend positionner la France sur le marché international de l enseignement supérieur. Les projections de l Unesco prévoient un doublement de la population étudiante entre 2000 et 2015 (de 100 à 200 millions), avec une explosion des marchés indiens et chinois (55 millions d étudiants). «L Inde et la Chine n ont pas les structures d accueil suffisantes pour répondre à cette hausse de la demande de formation», explique Pierre Tapie, Président de la CGE, lors d une conférence de presse, le 9 mars Instaurer une double tarification Le développement annuel de 4% des effectifs sera financé par les étudiants eux-mêmes avec des frais de scolarité correspondant aux coûts réels de formation ( euros en moyenne). Des droits d inscription élevés, justifiés par «la solvabilité de la bourgeoisie moyenne des grandes puissances émergentes. Avec un ou deux enfants, ces familles sont prêtes à payer des fortunes pour les former. Ils se dirigent aujourd hui vers les grandes universités anglo-saxonnes, dont les frais de scolarités atteignent $ par an», détaille Pierre Tapie. A terme, cette stratégie internationale représentera 5Mds de ressources supplémentaires par an pour l'enseignement supérieur. Un étudiant étranger sur cinq bénéficiera d'une bourse d'étude, financée par ces nouveaux revenus. La CGE demande le droit pour les établissements publics d appliquer une politique de double tarification pour leurs diplômes visés. «Le sujet a été abordé à plusieurs reprises avec le gouvernement, mais nous n'avons jusqu à présent obtenu aucune réponse» relève Pierre Tapie. Amender la loi Toubon En complément de cette évolution, la CGE demande l abrogation ou l amendement de la loi Toubon dans l enseignement supérieur. Les établissements privés et publics ont aujourd'hui l'obligation de dispenser la totalité des cours en français. Des dérogations sont notamment prévues pour les établissements proposant un enseignement à caractère international ou accueillant un minimum de 25% d'élèves étrangers. Les écoles de management se risquent déjà à dispenser jusqu'à 80% de leurs cours en anglais. Pour éviter le barrage de la langue, la CGE propose de renforcer l'offre d'enseignement en anglais, en parallèle de cours intensifs de français pour les étrangers.

11 Un effort individuel Cette proposition de stratégie à l international pose toutefois de nombreuses questions en terme d investissements dans de nouveaux logements étudiants, de locaux et de recrutement de professeurs capables d enseigner en anglais. La CGE parle pour l instant d une volonté partagée mais d une mise en œuvre individuelle pour chaque établissement. «L ESSEC a mis 15 ans pour atteindre une part de 30% d étrangers dans ses effectifs. C est un effort sur le long terme», conclut Pierre Tapie. La CGE s'exprimait pour la première fois de manière officielle, depuis la polémique du mois de janvier sur la question de l'ouverture sociale. Julia Zimmerlich

12 10 mars 2010 Internet Les grandes écoles veulent tripler le nombre d étudiants étrangers en France d ici à La Confédération des grandes écoles (CGE) veut tripler en dix ans le nombre d étudiants étrangers en France. La CGE propose ainsi de faire passer le nombre d étudiants étrangers de aujourd hui (sur 2,2 millions d étudiants) à en Ce projet permettrait, selon Pierre Tapie, le président de la CGE, d élargir la sphère d influence de l enseignement supérieur français dans le monde. (Texte intégral) LA TRIBUNE du 10/03/2010

13 10 mars 2010 Internet Grandes écoles : cap sur l'étranger La Conférence des grandes écoles souhaite que l'ensemble de l'enseignement supérieur français - grandes écoles et universités - attire, dans les dix ans qui viennent, trois fois plus d'étudiants étrangers d'origine extra-communautaire. Leur nombre passerait ainsi de à Ils représenteraient alors, si la démographie étudiante française n'évolue pas d'ici là, 30% des inscrits. La CGE préconise également que les établissements puissent fixer librement les frais de scolarité pour ces étudiants. Selon ses calculs, 80% d'entre eux pourraient acquitter l'intégralité des frais réels liés à leur formation, soit euros annuels. Ils rapporteraient 4,8 milliards d'euros par an, ce qui constituerait une augmentation de 40% du budget de l'enseignement supérieur français. Pour Pierre Tapie, le président de la Conférence, l'enseignement supérieur français pourrait «représenter une alternative intéressante pour des familles qui sont prêtes à payer dollars de scolarité annuels dans des établissements anglo-saxons.» Outre la liberté de fixer librement les frais de scolarité des étudiants étrangers, la Conférence réclame également l'assouplissement de la loi Toubon, qui limite la possibilité de dispenser des cours en langue étrangère. Or, grandes écoles et universités devront «augmenter la proportion du nombre de cours donnés en anglais» si elles veulent attirer davantage d'étrangers. Le nombre d'étudiants dans le monde va passer de 100 millions en 2000 à 200 millions d'ici à 2015, dont 70 millions seront issus d'asie (55 millions de Chine et d'inde). Sources : AFP, les Échos, l'expansion.com

14 10 mars 2010 Internet Les grandes écoles veulent attirer trois fois plus d'étudiants étrangers La Conférence des grandes écoles propose que les établissements d'enseignement supérieur français triplent leur nombre d'étudiants extracommunautaires. Avec, à la clef, une augmentation de leurs droits d'inscription. Comment peser davantage sur le «marché international de l'enseignement supérieur»? La Conférence des grandes écoles (CGE) a répondu hier à cette question en avançant une proposition choc pour l'ensemble de l'enseignement supérieur français : accueillir, d'ici à dix ans, trois fois plus d'étudiants étrangers non européens dans les grandes écoles comme dans les universités, à la fois dans l'hexagone et dans leurs antennes à l'étranger. Ce qui reviendrait à accueillir étudiants étrangers contre aujourd'hui, soit accroître leur proportion à près de 30 %. «Une alternative intéressante» Cette idée est née du constat suivant : le nombre d'étudiants dans le monde, va passer de 100 millions en 2000 à 200 millions d'ici à 2015, dont 70 seront issus d'asie (55 millions de Chine et d'inde). «Devant la difficulté à répondre entièrement à cette explosion de la demande, les pays émergents ont décidé d'ouvrir largement leurs portes pour permettre à leurs étudiants d'aller se former à l'étranger. Pourquoi ne pas profiter en France de cette opportunité, à un coût moindre?», explique Pierre Tapie, président de la CGE et directeur général du groupe Essec. «Nous pourrions représenter une alternative intéressante pour des familles qui sont prêtes à payer dollars de scolarité annuels dans des établissements anglo-saxons», assure-t-il. A condition, précise-t-il, que les écoles accueillant ces étudiants ne baissent pas la qualité de leur enseignement et opèrent une sélection exigeante Pour financer cette politique, la CGE estime que 80 % de ces étudiants extracommunautaires seraient en mesure de payer leurs frais de scolarité réels, soit environ euros. «Cela

15 représenterait 4,8 milliards d'euros, soit une croissance de 40 % du budget de l'enseignement supérieur français. Tout cela, à un prix somme toute très compétitif et qui permettrait de proposer à autres étudiants étrangers des bourses pour une scolarité gratuite en France», détaille Pierre Tapie. Demeure un problème juridique, ultrasensible, pour lequel le ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche ne semble pas vouloir évoluer : il faudrait permettre aux établissements universitaires de fixer librement les frais de scolarité pour les étudiants non européens. La CGE propose aussi que la loi Toubon sur l'emploi de la langue française soit «abolie ou amendée» dans l'enseignement supérieur afin de développer les cours en anglais. L'impact d'une telle mesure, argumente la CGE, serait considérable pour la compétitivité française. Elle contribuerait, selon elle, au développement des entreprises françaises dans le monde, qui recherchent ces profils d'étudiants étrangers diplômés d'établissements français. «Et les 5 milliards d'euros supplémentaires par an issus de ces étudiants représenteraient finalement cinq fois la ressource rendue disponible par le grand emprunt», a calculé la CGE pour donner du poids à sa proposition. ISABELLE FICEK, Les Echos

16 11 mars 2010 Internet La CGE veut tripler le nombre d étudiants étrangers en France La Conférence des Grandes Ecoles (CGE) propose de «tripler le nombre d'étudiants étrangers formés dans les établissements français en 10 ans». Il passerait de aujourd hui (sur un total de 2,2 millions d étudiants) à en Cependant, le président de la CGE, Pierre Tapie, estime que «deux mesures principales» sont essentielles à la réalisation d un tel projet. Les établissements doivent avoir la liberté de fixer les frais de scolarité des étudiants non européens. Pour le moment, le ministère de l'enseignement supérieur aurait été «dans l'incapacité de donner une réponse» à ce sujet. Second point : il faut assouplir la loi Toubon qui limite les cours pouvant être dispensés en langue étrangère car «former largement en anglais n'est pas complètement autorisé», rappelle Pierre Tapie. >> En savoir plus :- La CGE signe la déclaration de Berlin- La CGE veut ¾ du grand emprunt pour le supérieur- Pierre Tapie à la tête de la CGE

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS!

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS! Campagne de Développement 2010-2012 Ensemble, développons RMS! RMS : une stratégie de développement dans laquelle s inscrit la Fondation Les valeurs de RMS Innovation et esprit d entreprise Excellence

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

Les lycéens et l orientation post-bac

Les lycéens et l orientation post-bac Les lycéens et l orientation post-bac Avril 2014 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 504 lycéens en terminale,

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION. Etudiants à petit budget, bons plans pour intégrer une grande école

DROIT ECONOMIE GESTION. Etudiants à petit budget, bons plans pour intégrer une grande école DROIT ECONOMIE GESTION Etudiants à petit budget, bons plans pour intégrer une grande école Différentes préparations et formations gratuites et/ou rémunérées SCUIO JM Septembre 2012 2 PENSEZ AUX FORMATIONS

Plus en détail

Décision n 2013/05-02 relative à l habilitation d ESIEE Paris à délivrer un titre d ingénieur diplômé

Décision n 2013/05-02 relative à l habilitation d ESIEE Paris à délivrer un titre d ingénieur diplômé Décision n 2013/05-02 relative à l habilitation d ESIEE Paris à délivrer un titre d ingénieur diplômé Objet : Dossier de type A : renouvellement de l habilitation - Vu la demande présentée par ESIEE Paris

Plus en détail

PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais

PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais F Décisions et Résolutions adoptées par le Comité de promotion à sa 17 e réunion 1. Le Comité de promotion, présidé par M. Mick Wheeler (Papouasie-Nouvelle-Guinée),

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015 DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction de la coopération culturelle, universitaire et de la recherche Sous-direction de l enseignement supérieur PROGRAMME

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l enseignement supérieur

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences professionnelles de l Université de la Polynésie Française

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences professionnelles de l Université de la Polynésie Française Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences professionnelles de l Université de la Polynésie Française 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences professionnelles

Plus en détail

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL Montréal, le 20 juin 1996. Le président de la Commission d'évaluation

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2015/03-03 relatif à l habilitation de l Institut supérieur du bâtiment et des travaux publics (ISBA-TP) à délivrer des titres d ingénieur spécialisé Objet Dossiers A : Renouvellement de l'habilitation

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 Le programme de bourses Eiffel comporte deux volets : - un volet master qui permet de financer une formation diplômante de niveau master de 12 à 36 mois ; - un volet doctorat

Plus en détail

DECLARATION DE STRATEGIE EUROPEENNE

DECLARATION DE STRATEGIE EUROPEENNE DECLARATION DE STRATEGIE EUROPEENNE OBJECTIFS DU PROGRAMME 1 Augmenter les niveaux de qualification pour former les diplômés et les chercheurs dont l Europe a besoin. 2 Améliorer la qualité et la pertinence

Plus en détail

Objectif 2014. Introduction

Objectif 2014. Introduction Objectif 2014 Introduction Le nouveau gouvernement luxembourgeois, issu des élections du 7 juin 2009, se voit confronté à de nombreux défis, en partie aggravés par la crise économique actuelle. L Association

Plus en détail

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar Message du Recteur Créée à l'issue d'un accord signé entre les Gouvernements de la République française et de la République d'arménie, l'université française en Arménie (UFAR) est devenue l'un des phares

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs,

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Je suis ravi d' être ici ce soir pour le lancement officiel du programme Horizon 2020 en France. Avec près de 80 milliards d'euros

Plus en détail

Charte des Thèses. Préambule

Charte des Thèses. Préambule Charte des Thèses Préambule Le cycle du doctorat est organisé au sein des centres d'études doctorales accrédités dans les établissements de l'université Moulay Ismaïl conformément à la loi 01-00 et aux

Plus en détail

Congrès CGE - Paris 2010 7 et 8 Octobre 2010

Congrès CGE - Paris 2010 7 et 8 Octobre 2010 Congrès CGE - Paris 2010 7 et 8 Octobre 2010 Atelier 6 : Alain STORCK, Directeur de l INSA de Lyon Quels étudiants étrangers dans nos programmes de doctorat et quelle attractivité pour les chercheurs étrangers?

Plus en détail

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Le programme de bourses d excellence Eiffel est l un des volets de la nouvelle politique d'accueil des étudiants étrangers adoptée

Plus en détail

Les CPGE EC économiques préparent en deux ans les étudiants aux concours des grandes écoles de management.

Les CPGE EC économiques préparent en deux ans les étudiants aux concours des grandes écoles de management. ECE Economique et commerciale, voie économique Les classes préparatoires économiques et commerciales préparent en deux ans les étudiants aux concours des grandes écoles de gestion et de management, afin

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

Propositions de l ANDès en faveur de l emploi des docteurs pour le projet de loi de finances 2015

Propositions de l ANDès en faveur de l emploi des docteurs pour le projet de loi de finances 2015 Propositions de l ANDès en faveur de l emploi des docteurs pour le projet de loi de finances 2015 Novembre 2014 Alors que le taux de docteurs parmi les chercheurs en entreprise est en baisse constante

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M1 Parcours : MARKETING 60 ES Volume horaire étudiant : 262 h 154 h

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Management de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Gestion des ressources humaines Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE: ENAT

APPEL A CANDIDATURE: ENAT APPEL A CANDIDATURE: ENAT Congrès international sur le tourisme pour tous. Organisé par la fondation ONCE. Soutenu par la Commission Européenne. 21 23 Novembre, 2007 MARINA D OR Région de Valencia, Espagne

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 /// 06 30 01 98 24 maurel.baptiste@cr-languedocroussillon.fr Avec la Région,

Plus en détail

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 MISE A JOUR LE 27 JUIN 2012 CHARTE DES BOURSES DE LA FONDATION PALLADIO Le programme de bourses de la Fondation Palladio, sous l égide de la Fondation de France, vise

Plus en détail

MEMO POUR LA SELECTION ET LA PREPARATION DES ETUDIANTS EN ECHANGE A SCIENCES PO EN 2006-2007

MEMO POUR LA SELECTION ET LA PREPARATION DES ETUDIANTS EN ECHANGE A SCIENCES PO EN 2006-2007 MEMO POUR LA SELECTION ET LA PREPARATION DES ETUDIANTS EN ECHANGE A SCIENCES PO EN 2006-2007 Le niveau académique Nous pouvons accueillir vos étudiants à deux niveau d'études : Soit au niveau de notre

Plus en détail

d excellence Eiffel Le programme Recruter et former l élite mondiale de demain Campus France Campus France votre interlocuteur unique vous accompagne

d excellence Eiffel Le programme Recruter et former l élite mondiale de demain Campus France Campus France votre interlocuteur unique vous accompagne CAMPUS FANCE h votre interlocuteur unique Le programme d excellence Eiffel http://www.campusfrance.org/fr/formulaire/listes-de-diffusion Une inscription à la liste de diffusion est proposée sur le site

Plus en détail

LABEL Pro RH Critères de Labellisation

LABEL Pro RH Critères de Labellisation 2011 LABEL Pro RH Critères de Labellisation VERSION V2.0c DATE : 10 Octobre 2011 LdV Project ToI n 2009-1-FR1-LEO05-07382 Page 1/6 Projet LABEL PRO RH CRITERES A VALIDER AVANT LANCEMENT DU PROCESSUS DE

Plus en détail

LE POLE UNIVERSITAIRE PRIVE ANGLOPHONE D'EXCELLENCE. Mediterranean School of Business Mediterranean Institute of Technology

LE POLE UNIVERSITAIRE PRIVE ANGLOPHONE D'EXCELLENCE. Mediterranean School of Business Mediterranean Institute of Technology DOSSIER DE PRESSE LE POLE UNIVERSITAIRE PRIVE ANGLOPHONE D'EXCELLENCE Mediterranean School of Business Mediterranean Institute of Technology Former des entrepreneurs créateurs d'emplois et non de futurs

Plus en détail

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011*

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* La 19me enquête «Insertion des jeunes Diplômés» de la Conférence des Grandes Écoles s intéresse aux conditions d insertion professionnelle

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN

RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN ACCORD AVEC L'APPLICATION DE LA CONVENTION COLLECTIVE Document adopté par le Comité

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

Licence Bi-disciplinaire anglais-allemand

Licence Bi-disciplinaire anglais-allemand Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Bi-disciplinaire anglais-allemand Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Profil des Femmes Administratrices au 30 juin 2012

Profil des Femmes Administratrices au 30 juin 2012 Profil des Femmes Administratrices au 30 juin 2012 Pour les sociétés relevant du périmètre de la loi Copé Zimmermann, 20% des mandats d'administrateurs devront être détenus par des femmes en 2014 et 40%

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * PROGRAMME DOCTORAL INTERUNIVERSITAIRE EN BIOLOGIE DES ORGANISMES "INTERUNIVERSITY DOCTORAL PROGRAM IN ORGANISMAL BIOLOGY" "Programme Doctoral Interuniversitaire en Biologie des Organismes"... 1 1. But...

Plus en détail

Admission de stagiaires internationaux

Admission de stagiaires internationaux Admission de stagiaires internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des restaurateurs Nom Prénom Spécialité demandée Dates souhaitées du stage Université d origine

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire?

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire? DOCUMENT 1 : Le système de français : Le système de par répartition Ce système de est fondé sur l existence d une solidarité intergénérationnelle. A chaque période, les pensions de reçues par les retraités

Plus en détail

Arrêtons: Chapitre I: De l'organisation des études menant au grade de bachelor et au grade de master

Arrêtons: Chapitre I: De l'organisation des études menant au grade de bachelor et au grade de master Règlement grand-ducal du 22 mai 2006 relatif à l'obtention du grade de bachelor et du grade de master de l'université du Luxembourg. - base juridique: L du 12 août 2003 (Mém. A - 149 du 06 octobre 2003,

Plus en détail

Présentation de l'auf

Présentation de l'auf Présentation de l'auf Agence universitaire de la Francophonie : opérateur de la Francophonie Créée le 13 septembre 1961 (50 ans en 2011) AUPELF puis AUPELF-UREF et enfin AUF en 1998 Présente sur les 5

Plus en détail

Etude de cas. Politique de communication interne. Master RH formation continue. Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm 75018 Paris 06.65.25.65.

Etude de cas. Politique de communication interne. Master RH formation continue. Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm 75018 Paris 06.65.25.65. Master RH formation continue Politique de communication interne Etude de cas Sophie BRIGNANO 31, rue Montcalm 75018 Paris 06.65.25.65.22 sophiebrignano-masterrh@yahoo.fr 1 Société T Vous venez d intégrer

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Les chiffres de l'immigration

Les chiffres de l'immigration Les chiffres de l'immigration Dessin de Plantu 1985 Présentation @eelv Melun-Val de Seine 200 à 230 millions de migrants dans le monde = Un peu + de 3% de la population mondiale. 40% de ces migrations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

AVIS DU CIUF. 21 octobre 2008

AVIS DU CIUF. 21 octobre 2008 AVIS DU CIUF 21 octobre 2008 Sur l avant-projet de loi modifiant la loi du 15 décembre 1980 sur l accès au territoire, le séjour, l établissement et l éloignement des étrangers AVIS DU CIUF sur l avant-projet

Plus en détail

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France?

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Le développement du bois énergie va se traduire par une situation de concurrence entre les différents acteurs économiques

Plus en détail

Sujet du Prix APRAM 2016

Sujet du Prix APRAM 2016 Sujet du Prix APRAM 2016 «Atteintes aux fonctions de la marque et évaluation des dommages et intérêts» Les candidats sont invités à déterminer : l influence de la fonction de la marque spécifiquement atteinte

Plus en détail

Licence Droit, Economie, Gestion mention Economie parcours Langues vivantes

Licence Droit, Economie, Gestion mention Economie parcours Langues vivantes Licence Droit, Economie, Gestion mention Economie parcours Langues vivantes BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Economie Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation : Pôle Tertiaire

Plus en détail

Licence professionnelle Chargé de clientèle professionnelle

Licence professionnelle Chargé de clientèle professionnelle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Chargé de clientèle professionnelle Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Licence professionnelle Management des relations commerciales BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Commerce Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de formation

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

Rencontre d information générale

Rencontre d information générale Rencontre d information générale Programme d échanges d étudiants Maison internationale- 2009-2010 Qu est-ce qu un programme d échanges d étudiants? 1- Consulter la rubrique Programme d échanges d étudiants

Plus en détail

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général Depuis quand existe l'oit? Qu'est-ce que l'oit en chiffres? Qu'est ce que le Travail décent? Quels sont les principes et droits fondamentaux

Plus en détail

Troisième partie. Principales mesures correctrices immédiates et engagements de Sciences Po

Troisième partie. Principales mesures correctrices immédiates et engagements de Sciences Po Troisième partie Principales mesures correctrices immédiates et engagements de Sciences Po 1 2 Principales mesures correctrices immédiates et engagements de Sciences Po Gouvernance - Sciences Po entend

Plus en détail

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES Entre : LE MINISTERE DE LA PARITE ET DE L'EGALITE PROFESSIONNELLE représenté par Nicole Ameline, Ministre de la Parité et de l'egalité professionnelle

Plus en détail

Projet d'achat du siège fédéral

Projet d'achat du siège fédéral Projet d'achat du siège fédéral PRÉSENTATION Notre institution fêtera dans quelques années (1921) ses 100 ans. Elle a connu des hauts et des bas. Aujourd'hui, malgré les crises passées, en particulier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de l'immobilier de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Devenir ingénieur par la filière Fontanet

Devenir ingénieur par la filière Fontanet Devenir ingénieur par la filière Fontanet 02 Arts et Métiers ParisTech, une Grande École d Ingénieurs Créée en 1780, l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers a formé plus de 85 000 ingénieurs qui

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

ROUEN BUSINEES SCHOOL

ROUEN BUSINEES SCHOOL Janvier 2011 Pour vos appels d offre Formations supérieures en SCM 1 ere ÉDITION ROUEN BUSINEES SCHOOL SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l Ecole/Institut/Université

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

FRAIS DE SCOLARITÉ valables pour l'année universitaire 2015-2016 I. ÉTUDIANTS AVEC FRAIS DE SCOLARITÉ - QUI PASSENT UN EXAMEN ÉCRIT D'ADMISSION

FRAIS DE SCOLARITÉ valables pour l'année universitaire 2015-2016 I. ÉTUDIANTS AVEC FRAIS DE SCOLARITÉ - QUI PASSENT UN EXAMEN ÉCRIT D'ADMISSION FRAIS DE SCOLARITÉ valables pour l'année universitaire 2015-2016 I. ÉTUDIANTS AVEC FRAIS DE SCOLARITÉ - QUI PASSENT UN EXAMEN ÉCRIT D'ADMISSION 1. FRAIS DE SCOLARITÉ: Année d'étude Médecine (3 crédits)

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET DES TIC

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET DES TIC MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET DES TIC RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention

Plus en détail

Guide pour l étudiant de Paris X

Guide pour l étudiant de Paris X UNIVERSITÉ PARIS X - NANTERRE Guide pour l étudiant de Paris X Séjour d études en Asie Université Paris X Nanterre, 200 avenue de la République 92001 Nanterre cedex, France VOTRE SÉJOUR D ÉTUDES Vous souhaitez

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

A propos de l environnement. 3 mai 2006. Page 1 sur 6

A propos de l environnement. 3 mai 2006. Page 1 sur 6 Note à l attention de Monsieur G. Olivier, Président de SAGEM COMMUNICATION Président du groupe de travail et de réflexion sur l avenir des Ecoles des Mines (OSEM 2) Note présentée par Claude Orphelin,

Plus en détail

Montréal, jeudi le 2 octobre 2014 Société d'habitation du Québec. Personnes présentes :

Montréal, jeudi le 2 octobre 2014 Société d'habitation du Québec. Personnes présentes : Association des propriétaires du Québec (APQ) 10720 Boul. St-Laurent Montréal (Québec), H3L 2P7 Tél. : (514) 382-9670 Sans frais : 1-888-382-9670 Courriel : info@apq.org www.apq.org Montréal, jeudi le

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique

La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique IP/97/507 Bruxelles, 10 juin 1997 La Commission publie un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique Un Livre vert sur les retraites complémentaires dans le marché unique a été

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER MISSION UNIVERSITAIRE DE TUNISIE À MONRÉAL 1255, rue University, bureau 601 Montréal, (Québec) H3B 3V9 CANADA Tél : (1) 514-284-9249 Fax : (1) 514-284-9403 E-mail : courriel@mutan.org www.mutan.org GUIDE

Plus en détail

UN TARIF À 10,00 $ : UNE PROPOSITION JUDICIEUSE POUR SORTIR DE LA CRISE

UN TARIF À 10,00 $ : UNE PROPOSITION JUDICIEUSE POUR SORTIR DE LA CRISE UN TARIF À 10,00 $ : UNE PROPOSITION JUDICIEUSE POUR SORTIR DE LA CRISE Tarif fixe et universel de 10,00$ pour les réseaux des services de garde éducatif au Québec, mais un impact proportionnel sur le

Plus en détail

PROJET BILINGUE : DE l'ecole AU LYCEE

PROJET BILINGUE : DE l'ecole AU LYCEE ASSOMPTION BELLEVUE 39 Quai Jean-Jacques ROUSSEAU 69350 LA MULATIERE www.assomption-bellevue.org accueil@assomption-bellevue.org PROJET BILINGUE : DE l'ecole AU LYCEE Historique L'enseignement de l'anglais

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

1-9 August 2003, Berlin

1-9 August 2003, Berlin World Library and Information Congress: 69th IFLA General Conference and Council 1-9 August 2003, Berlin Code Number: 014-F Meeting: 91. Education and Training Simultaneous Interpretation: Yes Rapport

Plus en détail