09/03/ :15:00 La CGE prône le triplement des étudiants étrangers en France sur 10 ans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "09/03/2010 17:15:00 La CGE prône le triplement des étudiants étrangers en France sur 10 ans"

Transcription

1 09 MARS 10 Quotidien Paris Surface approx. (cm²) : /15 PLACE DE LA BOURSE PARIS CEDEX Page 1/1 09/03/ :15:00 La CGE prône le triplement des étudiants étrangers en France sur 10 ans PARIS, 9 mars 2010 (AFP) - Tripier en 10 ans le nombre d'étudiants étrangers dans les établissements supérieurs français, mais en laissant la liberté à ces établissements de fixer les frais de scolarité pour ces étudiants : c'est la proposition faite mardi par la Conférence des grandes écoles (CGE). II s'agit d'un "projet pour l'enseignement supérieur français", car il concernerait les grandes écoles et les universités, a expliqué lors d'une conférence de presse le président de la CGE Pierre Tapie. La CGE prône de faire passer le nombre d'étudiants étrangers de aujourd'hui (pour 2,2 millions d'étudiants au total) à en 2020, ce qui représenterait alors 30 % du total des étudiants en cas de stagnation de la démographie étudiante française d'ici cette date. La CGE juge cela possible, au regard de la croissance étudiante mondiale. Selon ses calculs, le nombre d'étudiants doit passer de IOU millions en 2000 à 200 millions en 2015, plus de la moitié de cette hausse étant prévue en Inde et en Chine, "des géants qui savent qu'ils n'auront pas les capacités d'accueil au plan local pour ces jeunes", a dit M. Tapie. Selon le projet, 80 % des nouveaux étudiants étrangers paieraient par an euros de frais de scolarité (ce qui rapporterait à terme chaque année 4,8 milliards d'euros) et 20 % auraient la scolarité gratuite et des bourses. Mais cela "nécessite deux mesures principales" que défend la CGE : la liberté pour les établissements de fixer les frais de scolarité des étudiants non européens (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui), et l'assouplissement de la loi Toubon qui limite les cours pouvant être dispensés en langue étrangère. Interrogé "plusieurs fois" par la CGE sur l'autonomie des droits de scolarité pour les étudiants étrangers, le ministère de l'enseignement supérieur a été "dans l'incapacité de donner une réponse", selon M. Tapie. Quant à la loi Toubon, "elle est inadaptée à notre métier", a-t-il dit, car "former largement en anglais n'est pas complètement autorisé", alors que les établissements français devront "augmenter la proportion du nombre de cours donnés en anglais" s'ils veulent accueillir beaucoup plus d'étrangers. Le projet de la CGE concerne aussi bien les étudiants étrangers venant en France que les établissements supérieurs français s'implantant à l'étranger. L'Inde vient d'autoriser l'implantation chez elle d'établissements supérieurs étrangers sous leur propre marque, ce qu'avait fait la Chine il y a une dizaine d'années, a rappelé M. Tapie. def/pmg/ag ECOLES /GED/ATA/4 Eléments de recherche : CGE ou CONFERENCE DES GRANDES ECOLES : association des établissements supérieurs français, toutes citations

2 09 mars 2010 Internet La Conférence des grandes écoles estime que le grand emprunt pourrait faire éclater les PRES «La philosophie d'excellence est le maître-mot du grand emprunt. Du coup, les PRES qui se sont emparés de cette question voient apparaître en leur sein des logiques internes pour répondre à cet appel à l'excellence, logiques qui risquent de les faire éclater», estime Alain Storck, président de la commission «recherche et transfert» de la CGE, à l'occasion d'une conférence de presse de cette dernière mardi 9 mars «Dans un certain nombre de cas, les PRES ne sont pas la solution adaptée pour répondre aux appels d'offres, ni en termes de structures (les FCS semblent plus adaptées que les EPCS), ni de missions, ni même de configuration.» Alain Storck se dit donc peu inquiet pour les grandes écoles, «qui se sentent bien dans la logique d'excellence du grand emprunt», mais il l'est davantage pour l'avenir des PRES, «qui pourraient disparaître». De son côté, le président de la CGE, Pierre Tapie, a de nouveau exprimé quelques réserves sur l'esprit général du grand emprunt (AEF n ). «En 2010, nous pensons que le mot d'ordre devrait être 'quick is beautiful' plutôt que 'big is beautiful», analyse-t-il. «Or, les appels d'offres tels qu'ils sont présentés actuellement poussent au 'toujours plus gros'. Je rappelle pourtant que Caltech n'a pas plus de étudiants et Princeton, 6 500» Second point de désaccord avec le gouvernement : une vision trop orientée vers la technologie, selon la CGE. «La culture générale des appels d'offre est trop 'technology push'», estime ainsi Pierre Tapie. «La chaîne déductive et séquentielle qui part des sciences fondamentales et qui va vers la création d'entreprise, c'est un schéma mental qui date des années 70-80! Trente ans plus tard, le monde a changé. Le technologique est-il encore le seul paradigme de l'innovation? Non, et encore moins dans une économie de services.» Reprenant des propositions qu'elle avait déjà faites au mois d'octobre 2009 (AEF n ), la CGE s'est de nouveau prononcée sur les orientations à donner au grand emprunt. Sur le plan des structures juridiques nécessaires pour gérer ces nouvelles ressources financières, la CGE se prononce en faveur de «structures de droit privé, présentant toutes les conditions d'autonomie de gouvernance pour le seul bien de l'institution universitaire.» Elle ajoute : «Des fondations (reconnues d'utilité publique classiques), des fondations de coopération scientifique, des fonds de dotation au sein d'association, etc. peuvent servir de support juridique à ces capitaux propres.» La CGE préconise que ces structures soient «directement liées aux établissements opérateurs», pour que ces fonds «soient gérés de manière efficace». «Ils ne doivent pas se transformer en pseudo agences de financements compétitifs au motif administratif de regroupements d'établissements, ce qui amènerait à ce que ces structures intermédiaires dévorent une large partie des crédits destinés aux projets. LES PROPOSITIONS DE LA CGE POUR LE GRAND EMPRUNT Elle rappelle aussi sa volonté de voir que «les trois quarts du grand emprunt soient réservés à l'investissement immatériel», et envisage une «clé de répartition» de cette ressource qui devrait «s'appuyer sur les flux d'étudiants de niveau master d'une part, et sur le nombre de chercheurs publiants d'autre part», que ces chercheurs soient «dans des établissements supérieurs (de tous types, universités, écoles publiques autant que consulaires ou associatives) ou dans les EPST».

3 La CGE propose aussi une répartition détaillée des ressources : ainsi, «si l'on retient un grand emprunt de 100 milliards d'euros, dont 75 % irait à l'enseignement supérieur et à la recherche», l'investissement se monterait à 75 milliards. Sur ce total, 25 milliards seraient affectés «au prorata du flux de diplômés de niveau master annuellement ( ), soit euros/étudiant formé annuellement à ce niveau» ; 25 autres milliards seraient affectés «au prorata du nombre d'enseignants-chercheurs et de chercheurs, au nombre de en France» ; 8 milliards seraient consacrés à l'augmentation de 150 % du plan campus, et donc à l'immobilier. «La moitié de cette somme sera affectée au prorata du nombre d'étudiants, la moitié au prorata du flux de diplômés de niveau master», précise la CGE. La proposition de la Conférence prévoit également 2 milliards d'euros à répartir «selon les flux annuels de doctorants, sous réserve d'un taux de placement satisfaisant de ceux-ci». 4 milliards devraient être «affectés à une politique d'excellence dans les sciences humaines et sociales», 4 milliards «à une politique d'excellence dans les domaines scientifiques et techniques, en incluant la recherche partenariale et technologique», et 4 autres milliards «à investir sur appels d'offre pour la promotion d'écosystèmes entrepreneuriaux et innovants». Enfin, la CGE consacrerait 3 milliards d'euros au soutien à des établissements ou regroupements particulièrement performants en matière d' «internationalisation de leurs étudiants comme de leur corps professoral

4 09 mars 2010 Internet La Conférence des grandes écoles propose de tripler le nombre d'étudiants étrangers accueillis en France en dix ans La CGE propose d'accueillir « étudiants étrangers supplémentaires dans les écoles et universités françaises» en dix ans, lors d'une conférence de presse mardi 9 mars Cela serait possible «en demandant euros/an, en moyenne, aux étudiants étrangers non-européens, et ce pour étudiants». Par ailleurs, « étudiants disposeraient de bourses de gratuité des études. Le total amènerait à des ressources par étudiant semblables à celles aujourd'hui assurées par les impôts des Français.» Pour que ce projet soit réalisable, la CGE identifie deux mesures nécessaires : «D'abord, il faut que les établissements universitaires aient la liberté de fixer des montants de scolarité pour les étudiants non-européens, point sur lequel il existe une incertitude juridique», explique Pierre Tapie, président de la CGE. «Ensuite, il faudrait abolir la loi Toubon pour l'enseignement supérieur : nous devons développer la francophilie avant de développer la francophonie!», dit-il. Les conséquences attendues de cette politique d'internationalisation de l'enseignement supérieur français sont multiples, selon la CGE : d'abord, «en triplant le nombre d'étudiants étrangers accueillis dans ses établissements, en France comme à l'étranger, [la France] triple son influence dans le monde quant à son poids sur le marché international de la formation». «Ces jeunes deviendront des ambassadeurs de la France», souligne Pierre Tapie. Ensuite, cela aurait des conséquences sur un plan pédagogique : «Avec étudiants étrangers supplémentaires, la proportion d'étrangers [dans l'enseignement supérieur français] atteindrait 27,5 %», un taux présenté comme pertinent pour que «la dynamique du groupe change» dans un amphithéâtre. La CGE note enfin qu'une telle politique fournirait des diplômés aux entreprises françaises, «qui demandent des jeunes venus de tous les pays du monde», ainsi que des candidats aux programmes doctoraux, «un facteur de compétitivité très avancé», ajoute Pierre Tapie. 70 MILLIONS D'ÉTUDIANTS SUPPLÉMENTAIRES EN ASIE D'ICI 2015 «En termes de pouvoir transformant de l'enseignement supérieur français, la part de la recherche du grand emprunt représente 22 milliards d'euros capitalisés, soit, si l'on considère les intérêts qu'il en résulte, l'équivalent de 900 millions par an. La proposition de stratégie internationale [de la CGE] représente, pour la France, des ressources supplémentaires pérennes de 5 milliards d'euros par an, soit 5 fois la ressource rendue disponible par le grand emprunt», souligne la conférence. Cette proposition d'internationalisation part de plusieurs constats : premièrement, «sur étudiants mobiles internationalement, la France accueille, en , étudiants étrangers», indique la CGE. De plus, «entre 2000 et 2015, le nombre d'étudiants dans le monde va passer de 100 à 200 millions ( ), dont 70 seront en Asie. ( ) L'Inde et la Chine devraient construire chaque semaine deux universités de étudiants pour absorber leurs besoins», calcule l'association. «La France, avec sa réputation d'intelligence et de culture, peut fournir à ces pays une alternative de formation», estime son président. Contact : CGE, Brigitte Porée, Communication, ,

5 9 mars 2010 Internet Grandes Ecoles: objectif 30% d'étudiants étrangers Pierre Tapie, le président de la conférence des grandes écoles, a proposé mardi d'accueillir 30% d'étudiants étrangers dans les établissements supérieurs français. Soit le même chiffre que l'objectif d'étudiants boursiers fixé par le gouvernement. Une coïncidence? Le chiffre est le même, l'objectif, bien différent. Pierre Tapie, président de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) et directeur de l'essec, vise 30% d'étrangers dans les établissements supérieurs français, ce qui ferait passer leur nombre de à En proposant, le 9 mars, de «tripler le nombre d'étudiants étrangers formés dans les établissements français en 10 ans», il semble ainsi adresser un petit clin d'oeil ironique à Valérie Pécresse, la ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche, qui avait fixé en novembre 2009 un objectif de 30% d'étudiants boursiers dans les Grandes Ecoles. Une idée qui avait effrayé un certain nombre de directeurs craignant de se voir imposer des quotas susceptibles de porter atteinte à l'excellence de leurs établissements. La CGE avait d'ailleurs vigoureusement protesté contre ce projet gouvernemental, provoquant un débat vigoureux. «Nous souscrivons à l'objectif de 30% d'étudiants boursiers dans les grandes écoles» a toutefois rappelé Jean-Pierre Helfer, directeur d'audencia Nantes et responsable de la commission diversité au sein de la CGE. Le projet d'atteindre les 30% d'étudiants boursiers reste cependant seulement «à l'étude» pour la CGE qui met l'accent sur la nécessité de «mieux informer les lycéens» sur les possibilités d'accès aux grandes écoles. Une manne de 5 milliards d'euros En attendant, la CGE met le paquet sur l'international. Pierre Tapie veut augmenter le pourcentage d'étudiants étrangers dans l'enseignement supérieur en France pour «améliorer la compétitivité des écoles françaises». Pour assurer le financement de ce projet, il préconise que les coûts de scolarité, qui reviennent en moyenne à euros par étudiant, soient acquittés par 80% de ces étudiants étrangers, les autres pouvant bénéficier de bourses. «Cela rapporterait 5 milliards d'euros de plus à l'enseignement supérieur», a estimé Pierre Tapie. Cet objectif nécessite aussi d'augmenter le nombre de cours en anglais. L'enseignement dans cette langue est déjà très répandu dans la plupart des Grandes Ecoles, mais beaucoup moins à l'université. A l'em Lyon (l'une des 4 ou 5 premières écoles de commerce françaises), 60% des

6 cours sont en anglais et 40% du corps professoral est étranger. «Il faudrait revenir sur les conséquences de la loi Toubon» a estimé Pierre Tapie. Ce texte de 1994 impose la primauté de la langue française et limite l'enseignement en anglais dans les universités. «Il faut être francophile avant d'être francophone» a ainsi souligné le directeur de l'essec estimant que pour attirer les étrangers la pratique du français ne devait pas être un obstacle. Marina Torre -

7 10 MARS 10 Quotidien Paris OJD : RUE D'ORADOUR SUR GLANE PARIS Surface approx. (cm²) : 63 N de page : 7 Page 1/1 EN BREF LES GRANDES ÉCOLES VEULENT TRIPLER LE NOMBRE D'ETUDIANTS ÉTRANGERS EN FRANCE D'ICI A 2020 La Conférence des grandes écoles (COE) veut tripier en dix ans le nombre d'étudiants étrangers en France. La CCB propose ainsi de faire passer le nombre d'étudiants étrangers de aujourd'hui (sur 2,2 millions d'étudiants) à en Ce projet permettrait, selon Pierre Tapie, le président de la CGE, d'élargir la sphère d'influence de l'enseignement supérieur français dans le monde. PORTAGE SALARIAL : DERNIÈRE SÉANCE DE NEGOCIATION LE 3 MAI PROCHAIN Réunis mardi, le Prisme (professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi) et les syndicats n'ont pu trouver d'accord sur le futur cadre juridique du portage salarial. Les divergences portent sur la nature du futur CDD de portage. Le «CDD à objet défini» pourrait être retenu lors de la dernière séance de négociation le 3 mai. ECOLES /GAD/ATM/1 Eléments de recherche : CGE ou CONFERENCE DES GRANDES ECOLES : association des établissements supérieurs français, toutes citations

8 10 MARS 10 Quotidien Paris OJD : RUE DU QUATRE SEPTEMBRE PARIS CEDEX Surface approx. (cm²) : 258 N de page : 7 Page 1/1 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR La Conférence des grandes écoles propose que les établissements d'enseignement supérieur français triplent leur nombre d'étudiants extracommunautaires. Avec, à la clef, une augmentation de leurs droits d'inscription. Les grandes écoles veulent attirer trois fois plus d'étudiants étrangers Comment peser davantage sur le «marché international de l'enseignement supérieur»? La Conférence des grandes écoles (CGE) a répondu hier à cette question en avançant une proposition choc pour l'ensemble de l'enseignement superieur français : accueillir, d'ici à dix ans, trois fois plus d'étudiants étrangers non européens dans les grandes écoles comme dans les universités, à la fois dans l'hexagone et dans leurs antennes à l'étranger. Ce qui reviendrait à accueillir étudiants étrangers contre aujourd'hui, soit accroître leur proportion à près de 30 %. «Une alternative intéressante» Cette idée est née du constat suivant : le nombre d'étudiants dans le monde, va passer de IOU millions en 2000 a 200 millions d'ici à 2015, dont 70 seront issus d'asie (55 millions de Chine et d'inde). «Devant la difficulté à repondre entierement à cette explosion de la demande, les pays émergents ont décide d'ouvrir largement leurs portes pour permettre a leurs étudiants d'aller se former a l'étran- La croissance du nombre d'étudiants par continents En millions i ,1 Afrique Amériques Asie Les Echos / Source Conference des grandes ecoles 37 Europe ger Pourquoi ne pas profiter en France de cette opportunité, a un coût moindre?», explique Pierre Tapie, président de la CGE et directeur géneral du groupe Essec. «Nous poumons représenter une alternative intéressante pour des familles qui sont prêtes a payer 45 DOO dollars de scolarité annuels dans des établissements anglosaxons», assure-t-il. A condition, précise-t-il, que les écoles accueillant ces étudiants ne baissent pas la qualité de leur enseignement et opèrent une sélection exigeante... Pour financer cette politique, la CGE estime que 80 % de ces étudiants extracommunautaires seraient en mesure de payer leurs frais de scolante réels, soit environ euros. «Cela représenterait 4,8 milliards d'euros, soit une croissance de 40 % du budget de l'enseignement supérieur français. Tout cela, a un prix somme toute tres compétitif et qui permettrait de proposer à autres étudiants étrangers des bourses pour une scolarité gratuite en France», détaille Pierre Tapie. Demeure un problème juridique, ultrasensible, pour lequel le ministere de l'enseignement supéneur et de la Recherche ne semble pas vouloir évoluer : ll faudrait permettre aux établissements universitaires de fixer librement les frais de scolante pour les étudiants non européens. La CGE propose aussi que la loi Toubon sur l'emploi de la langue française soit «abolie ou amendée» dans l'enseignement superieur afin de developper les cours en anglais. L'impact d'une telle mesure, argumente la CGE, serait considérable pour la compétitivite française. Elle contribuerait, selon elle, au développement des entrepnses françaises dans le monde, qui recherchent ces profils d'étudiants étrangers diplômes d'établissements français. «Et les 5 milliards d'euros supplémentaires par an issus de ces étudiants représenteraient finalement cinq fois la ressource rendue disponible par le grand emprunt», a calculé la CGE pour donner du poids à sa proposition. ISABELLE FICEK ECOLES /GDF/MMC/1 Eléments de recherche : CGE ou CONFERENCE DES GRANDES ECOLES : association des établissements supérieurs français, toutes citations

9 10 mars 2010 Internet La CGE veut tripler le nombre d étudiants étrangers dans les établissements scolaires, d ici 2020 Pierre Tapie, président de la CGE (à gauche), avec Paul Jacquet, Président de la Conférence des directeurs des Ecoles françaises d ingénieurs et Valérie Pécresse, ministre de l enseignement supérieur, lors de la signature de la charte de l égalité des chances en janvier dernier, au ministère. La Conférence des Grandes Ecoles se fixe l objectif de 30% d étudiants étrangers dans l enseignement supérieur d ici 20 ans

10 10 mars 2010 Internet La CGE vise 30% d'étudiants étrangers dans l'enseignement supérieur français La CGE (Conférence des grandes écoles) propose de tripler le nombre d étudiants étrangers dans les établissements d enseignement supérieur français d ici 10 ans. Deux conditions sont posées par la CGE : l amendement de la loi Toubon relative à l'emploi de la langue française et le droit aux établissements publics de fixer librement les frais de scolarité pour les étudiants non européens. « étudiants étrangers de plus en 10 ans, soit 30% des effectifs», la CGE entend positionner la France sur le marché international de l enseignement supérieur. Les projections de l Unesco prévoient un doublement de la population étudiante entre 2000 et 2015 (de 100 à 200 millions), avec une explosion des marchés indiens et chinois (55 millions d étudiants). «L Inde et la Chine n ont pas les structures d accueil suffisantes pour répondre à cette hausse de la demande de formation», explique Pierre Tapie, Président de la CGE, lors d une conférence de presse, le 9 mars Instaurer une double tarification Le développement annuel de 4% des effectifs sera financé par les étudiants eux-mêmes avec des frais de scolarité correspondant aux coûts réels de formation ( euros en moyenne). Des droits d inscription élevés, justifiés par «la solvabilité de la bourgeoisie moyenne des grandes puissances émergentes. Avec un ou deux enfants, ces familles sont prêtes à payer des fortunes pour les former. Ils se dirigent aujourd hui vers les grandes universités anglo-saxonnes, dont les frais de scolarités atteignent $ par an», détaille Pierre Tapie. A terme, cette stratégie internationale représentera 5Mds de ressources supplémentaires par an pour l'enseignement supérieur. Un étudiant étranger sur cinq bénéficiera d'une bourse d'étude, financée par ces nouveaux revenus. La CGE demande le droit pour les établissements publics d appliquer une politique de double tarification pour leurs diplômes visés. «Le sujet a été abordé à plusieurs reprises avec le gouvernement, mais nous n'avons jusqu à présent obtenu aucune réponse» relève Pierre Tapie. Amender la loi Toubon En complément de cette évolution, la CGE demande l abrogation ou l amendement de la loi Toubon dans l enseignement supérieur. Les établissements privés et publics ont aujourd'hui l'obligation de dispenser la totalité des cours en français. Des dérogations sont notamment prévues pour les établissements proposant un enseignement à caractère international ou accueillant un minimum de 25% d'élèves étrangers. Les écoles de management se risquent déjà à dispenser jusqu'à 80% de leurs cours en anglais. Pour éviter le barrage de la langue, la CGE propose de renforcer l'offre d'enseignement en anglais, en parallèle de cours intensifs de français pour les étrangers.

11 Un effort individuel Cette proposition de stratégie à l international pose toutefois de nombreuses questions en terme d investissements dans de nouveaux logements étudiants, de locaux et de recrutement de professeurs capables d enseigner en anglais. La CGE parle pour l instant d une volonté partagée mais d une mise en œuvre individuelle pour chaque établissement. «L ESSEC a mis 15 ans pour atteindre une part de 30% d étrangers dans ses effectifs. C est un effort sur le long terme», conclut Pierre Tapie. La CGE s'exprimait pour la première fois de manière officielle, depuis la polémique du mois de janvier sur la question de l'ouverture sociale. Julia Zimmerlich

12 10 mars 2010 Internet Les grandes écoles veulent tripler le nombre d étudiants étrangers en France d ici à La Confédération des grandes écoles (CGE) veut tripler en dix ans le nombre d étudiants étrangers en France. La CGE propose ainsi de faire passer le nombre d étudiants étrangers de aujourd hui (sur 2,2 millions d étudiants) à en Ce projet permettrait, selon Pierre Tapie, le président de la CGE, d élargir la sphère d influence de l enseignement supérieur français dans le monde. (Texte intégral) LA TRIBUNE du 10/03/2010

13 10 mars 2010 Internet Grandes écoles : cap sur l'étranger La Conférence des grandes écoles souhaite que l'ensemble de l'enseignement supérieur français - grandes écoles et universités - attire, dans les dix ans qui viennent, trois fois plus d'étudiants étrangers d'origine extra-communautaire. Leur nombre passerait ainsi de à Ils représenteraient alors, si la démographie étudiante française n'évolue pas d'ici là, 30% des inscrits. La CGE préconise également que les établissements puissent fixer librement les frais de scolarité pour ces étudiants. Selon ses calculs, 80% d'entre eux pourraient acquitter l'intégralité des frais réels liés à leur formation, soit euros annuels. Ils rapporteraient 4,8 milliards d'euros par an, ce qui constituerait une augmentation de 40% du budget de l'enseignement supérieur français. Pour Pierre Tapie, le président de la Conférence, l'enseignement supérieur français pourrait «représenter une alternative intéressante pour des familles qui sont prêtes à payer dollars de scolarité annuels dans des établissements anglo-saxons.» Outre la liberté de fixer librement les frais de scolarité des étudiants étrangers, la Conférence réclame également l'assouplissement de la loi Toubon, qui limite la possibilité de dispenser des cours en langue étrangère. Or, grandes écoles et universités devront «augmenter la proportion du nombre de cours donnés en anglais» si elles veulent attirer davantage d'étrangers. Le nombre d'étudiants dans le monde va passer de 100 millions en 2000 à 200 millions d'ici à 2015, dont 70 millions seront issus d'asie (55 millions de Chine et d'inde). Sources : AFP, les Échos, l'expansion.com

14 10 mars 2010 Internet Les grandes écoles veulent attirer trois fois plus d'étudiants étrangers La Conférence des grandes écoles propose que les établissements d'enseignement supérieur français triplent leur nombre d'étudiants extracommunautaires. Avec, à la clef, une augmentation de leurs droits d'inscription. Comment peser davantage sur le «marché international de l'enseignement supérieur»? La Conférence des grandes écoles (CGE) a répondu hier à cette question en avançant une proposition choc pour l'ensemble de l'enseignement supérieur français : accueillir, d'ici à dix ans, trois fois plus d'étudiants étrangers non européens dans les grandes écoles comme dans les universités, à la fois dans l'hexagone et dans leurs antennes à l'étranger. Ce qui reviendrait à accueillir étudiants étrangers contre aujourd'hui, soit accroître leur proportion à près de 30 %. «Une alternative intéressante» Cette idée est née du constat suivant : le nombre d'étudiants dans le monde, va passer de 100 millions en 2000 à 200 millions d'ici à 2015, dont 70 seront issus d'asie (55 millions de Chine et d'inde). «Devant la difficulté à répondre entièrement à cette explosion de la demande, les pays émergents ont décidé d'ouvrir largement leurs portes pour permettre à leurs étudiants d'aller se former à l'étranger. Pourquoi ne pas profiter en France de cette opportunité, à un coût moindre?», explique Pierre Tapie, président de la CGE et directeur général du groupe Essec. «Nous pourrions représenter une alternative intéressante pour des familles qui sont prêtes à payer dollars de scolarité annuels dans des établissements anglo-saxons», assure-t-il. A condition, précise-t-il, que les écoles accueillant ces étudiants ne baissent pas la qualité de leur enseignement et opèrent une sélection exigeante Pour financer cette politique, la CGE estime que 80 % de ces étudiants extracommunautaires seraient en mesure de payer leurs frais de scolarité réels, soit environ euros. «Cela

15 représenterait 4,8 milliards d'euros, soit une croissance de 40 % du budget de l'enseignement supérieur français. Tout cela, à un prix somme toute très compétitif et qui permettrait de proposer à autres étudiants étrangers des bourses pour une scolarité gratuite en France», détaille Pierre Tapie. Demeure un problème juridique, ultrasensible, pour lequel le ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche ne semble pas vouloir évoluer : il faudrait permettre aux établissements universitaires de fixer librement les frais de scolarité pour les étudiants non européens. La CGE propose aussi que la loi Toubon sur l'emploi de la langue française soit «abolie ou amendée» dans l'enseignement supérieur afin de développer les cours en anglais. L'impact d'une telle mesure, argumente la CGE, serait considérable pour la compétitivité française. Elle contribuerait, selon elle, au développement des entreprises françaises dans le monde, qui recherchent ces profils d'étudiants étrangers diplômés d'établissements français. «Et les 5 milliards d'euros supplémentaires par an issus de ces étudiants représenteraient finalement cinq fois la ressource rendue disponible par le grand emprunt», a calculé la CGE pour donner du poids à sa proposition. ISABELLE FICEK, Les Echos

16 11 mars 2010 Internet La CGE veut tripler le nombre d étudiants étrangers en France La Conférence des Grandes Ecoles (CGE) propose de «tripler le nombre d'étudiants étrangers formés dans les établissements français en 10 ans». Il passerait de aujourd hui (sur un total de 2,2 millions d étudiants) à en Cependant, le président de la CGE, Pierre Tapie, estime que «deux mesures principales» sont essentielles à la réalisation d un tel projet. Les établissements doivent avoir la liberté de fixer les frais de scolarité des étudiants non européens. Pour le moment, le ministère de l'enseignement supérieur aurait été «dans l'incapacité de donner une réponse» à ce sujet. Second point : il faut assouplir la loi Toubon qui limite les cours pouvant être dispensés en langue étrangère car «former largement en anglais n'est pas complètement autorisé», rappelle Pierre Tapie. >> En savoir plus :- La CGE signe la déclaration de Berlin- La CGE veut ¾ du grand emprunt pour le supérieur- Pierre Tapie à la tête de la CGE

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

INFORMACIÓN DE UNIVERSIDAD DE DESTINO. Página web: www.inseec-france.com

INFORMACIÓN DE UNIVERSIDAD DE DESTINO. Página web: www.inseec-france.com INFORMACIÓN DE UNIVERSIDAD DE DESTINO Nombre de la universidad: Inseec Código: F PARIS244 Coordinador académico: Christa Brierre Email: pbrierre@inseec-france.com Teléfono: + 33 142 09 65 63 Fax: + 33

Plus en détail

Décision n 2013/05-02 relative à l habilitation d ESIEE Paris à délivrer un titre d ingénieur diplômé

Décision n 2013/05-02 relative à l habilitation d ESIEE Paris à délivrer un titre d ingénieur diplômé Décision n 2013/05-02 relative à l habilitation d ESIEE Paris à délivrer un titre d ingénieur diplômé Objet : Dossier de type A : renouvellement de l habilitation - Vu la demande présentée par ESIEE Paris

Plus en détail

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec le calendrier national

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER MISSION UNIVERSITAIRE DE TUNISIE À MONRÉAL 1255, rue University, bureau 601 Montréal, (Québec) H3B 3V9 CANADA Tél : (1) 514-284-9249 Fax : (1) 514-284-9403 E-mail : courriel@mutan.org www.mutan.org GUIDE

Plus en détail

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques 9 mai 01 Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques Le Conseil de faculté de la faculté des sciences économiques, vu les articles 6, al., lettre c et 70, al., de la

Plus en détail

Congrès CGE - Paris 2010 7 et 8 Octobre 2010

Congrès CGE - Paris 2010 7 et 8 Octobre 2010 Congrès CGE - Paris 2010 7 et 8 Octobre 2010 Atelier 6 : Alain STORCK, Directeur de l INSA de Lyon Quels étudiants étrangers dans nos programmes de doctorat et quelle attractivité pour les chercheurs étrangers?

Plus en détail

VALIDER UNE PÉRIODE D'ÉTUDES À L'ÉTRANGER

VALIDER UNE PÉRIODE D'ÉTUDES À L'ÉTRANGER VALIDER UNE PÉRIODE D'ÉTUDES À L'ÉTRANGER De nombreux étudiants souhaiteraient faire une partie de leurs études à l'étranger. Deux possibilités s'offrent à vous, et dans les deux cas il faut s'y prendre

Plus en détail

Charte des Thèses. Préambule

Charte des Thèses. Préambule Charte des Thèses Préambule Le cycle du doctorat est organisé au sein des centres d'études doctorales accrédités dans les établissements de l'université Moulay Ismaïl conformément à la loi 01-00 et aux

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Master Economie de la santé et développement international

Master Economie de la santé et développement international Master Economie de la santé et développement international BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation

Plus en détail

LE CONTRAT DOCTORAL : QUESTIONS/REPONSES. Recrutement des doctorants contractuels régis par le décret du 23 avril 2009

LE CONTRAT DOCTORAL : QUESTIONS/REPONSES. Recrutement des doctorants contractuels régis par le décret du 23 avril 2009 LE CONTRAT DOCTORAL : QUESTIONS/REPONSES Recrutement des doctorants contractuels régis par le décret du 23 avril 2009 Etablissements employeurs Quels sont les établissements qui peuvent recruter un doctorant

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Gestion des ressources humaines Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de

Plus en détail

1 Les FCPI. 2 Les FIP. 3 Girardin industriel «One-shot» 4 Les SOFICA

1 Les FCPI. 2 Les FIP. 3 Girardin industriel «One-shot» 4 Les SOFICA Quatre placements défiscalisants 1 Les FCPI 2 Les FIP 3 Girardin industriel «One-shot» 4 Les SOFICA juin 2008 Ce document vous est remis à la suite de votre demande expresse. Il a pour unique objet de

Plus en détail

LE POLE UNIVERSITAIRE PRIVE ANGLOPHONE D'EXCELLENCE. Mediterranean School of Business Mediterranean Institute of Technology

LE POLE UNIVERSITAIRE PRIVE ANGLOPHONE D'EXCELLENCE. Mediterranean School of Business Mediterranean Institute of Technology DOSSIER DE PRESSE LE POLE UNIVERSITAIRE PRIVE ANGLOPHONE D'EXCELLENCE Mediterranean School of Business Mediterranean Institute of Technology Former des entrepreneurs créateurs d'emplois et non de futurs

Plus en détail

Présentation de l échantillon

Présentation de l échantillon Cette année, rien ne va plus pour la filière AES! Après une baisse de 5,4% d inscrits pour l année 2013-2014 par rapport à l année passée, la licence pluridisciplinaire par excellence souffle ses 40 bougies

Plus en détail

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises COMMUNIQUE DE PRESSE PAU, le 19 mai 2015 L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises Depuis sa création en 1969, le

Plus en détail

Présentation de l'auf

Présentation de l'auf Présentation de l'auf Agence universitaire de la Francophonie : opérateur de la Francophonie Créée le 13 septembre 1961 (50 ans en 2011) AUPELF puis AUPELF-UREF et enfin AUF en 1998 Présente sur les 5

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION, L INSCRIPTION ET LA RÉUSSITE SCOLAIRE DES ÉTUDIANTS (R 11) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION,

Plus en détail

FRAIS DE SCOLARITÉ valables pour l'année universitaire 2015-2016 I. ÉTUDIANTS AVEC FRAIS DE SCOLARITÉ - QUI PASSENT UN EXAMEN ÉCRIT D'ADMISSION

FRAIS DE SCOLARITÉ valables pour l'année universitaire 2015-2016 I. ÉTUDIANTS AVEC FRAIS DE SCOLARITÉ - QUI PASSENT UN EXAMEN ÉCRIT D'ADMISSION FRAIS DE SCOLARITÉ valables pour l'année universitaire 2015-2016 I. ÉTUDIANTS AVEC FRAIS DE SCOLARITÉ - QUI PASSENT UN EXAMEN ÉCRIT D'ADMISSION 1. FRAIS DE SCOLARITÉ: Année d'étude Médecine (3 crédits)

Plus en détail

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes Introduction Collaboration CESPM N.-B. N.-É. Î.-P.-É. Description du projet Dans le cadre de son programme de sondages auprès des diplômés, la Commission

Plus en détail

Ecole spéciale de mécanique et d'électricité. Académie de Créteil. Données Certifiées CTI. Campagne 2013

Ecole spéciale de mécanique et d'électricité. Académie de Créteil. Données Certifiées CTI. Campagne 2013 Commission des Titres d'ingénieur Ecole spéciale de mécanique et d'électricité Académie de Créteil Données Certifiées CTI Campagne 2013 page 1/13 Commission des Titres d'ingénieur DONNEES PUBLIEES A LA

Plus en détail

PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais

PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais F Décisions et Résolutions adoptées par le Comité de promotion à sa 17 e réunion 1. Le Comité de promotion, présidé par M. Mick Wheeler (Papouasie-Nouvelle-Guinée),

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission.

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission. Le système bancaire Shvetsarii caractérisé par des règles strictes. Toutes les banques et institutions financières impliquées dans les activités bancaires, doivent s'inscrire auprès de la Commission bancaire

Plus en détail

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B.

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. Lois 30746 p.1 Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. 06-07-2006 modifications : D. 25-05-07 (M.B. 01-06-07) D. 09-05-08

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Management des organisations Organisation : Ecole

Plus en détail

Opportunités pour les Autochtones sur le marché du travail

Opportunités pour les Autochtones sur le marché du travail Soumission au Comité permanent des ressources humaines du développement des compétences du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) Opportunités pour les Autochtones sur

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Chimie. Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Chimie. Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Chimie Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages www.qualityinternships.eu Préambule Etant donné que:! la passage des jeunes des études au marché de l'emploi devient de plus en plus compliqué

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT?

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT? Introduction : Le 17 décembre 2002, la Commission européenne a adopté un «rapport d'évaluation des stratégies nationales en matière de pensions adéquates et viables» (1). Ce rapport indique que «Le rythme

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie?

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? Page 1 sur 9 Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? 2894 avis exprimés Question 1 : D'après ce que vous savez, les mesures contenues dans le "paquet fiscal"

Plus en détail

EURECOM. Académie de Nice. Données Certifiées CTI. Campagne 2013

EURECOM. Académie de Nice. Données Certifiées CTI. Campagne 2013 Commission des Titres d'ingénieur EURECOM Académie de Nice Données Certifiées CTI Campagne 2013 page 1/14 Commission des Titres d'ingénieur DONNEES PUBLIEES A LA DEMANDE DE LA COMMISSION DES TITRES D'INGENIEUR

Plus en détail

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau.

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. Toutes les informations générales sur les modalités de recrutement au sein du Programme n+i peuvent

Plus en détail

Échange d idées au sujet du Programme de bourses internationales du MAECD

Échange d idées au sujet du Programme de bourses internationales du MAECD Échange d idées au sujet du Programme de bourses internationales du MAECD JEUDI 20 NOVEMBRE 2014 14 h 45 16 h 00 Salon Provinces I Le Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) est l administrateur

Plus en détail

DEVENIR TRADER VIA LE PROGRAMME DU CIT USA. Californian institute of trading WWW.CIT.LA

DEVENIR TRADER VIA LE PROGRAMME DU CIT USA. Californian institute of trading WWW.CIT.LA DEVENIR TRADER VIA LE PROGRAMME DU CIT USA Californian institute of trading WWW.CIT.LA DEVENEZ UN TRADER D EXCEPTION Q U E S T - C E Q U E L E C I T? Le CIT, c'est l'opportunité de suivre une formation

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Par PRESENTATION Créée en 1991, INTERCampus est la fédération des associations étudiantes, corporations et bureaux des étudiants de la Région. Elle est régie par

Plus en détail

PROGRAMME MISTRAL BOURSES DE MASTER POUR ETUDIANTS ETRANGERS ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012

PROGRAMME MISTRAL BOURSES DE MASTER POUR ETUDIANTS ETRANGERS ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 PROGRAMME MISTRAL BOURSES DE MASTER POUR ETUDIANTS ETRANGERS ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 1) Présentation du programme Ce programme de bourses est destiné aux étudiants étrangers qui souhaitent poursuivre

Plus en détail

Statistiques et traitement des données

Statistiques et traitement des données Statistiques et traitement des données Mention : Mathématiques Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement Supérieur Durée des études : 2 ans Crédits ECTS : 120 Formation accessible en

Plus en détail

Propositions BPI - Trésorerie des TPE Juillet 2012

Propositions BPI - Trésorerie des TPE Juillet 2012 www.sdi-pme.fr SYNDICAT DES INDÉPENDANTS Organisation interprofessionnelle patronale regroupant 25.000 artisans, commerçants, TPE et professionnels libéraux SYNDICAT DES INDÉPENDANTS RÉPONDRE AUX BESOINS

Plus en détail

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE SUR LES SERVICES NUMÉRIQUES

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE SUR LES SERVICES NUMÉRIQUES PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE SUR LES SERVICES NUMÉRIQUES UNR - RÉGION DES PAYS DE LA LOIRE ÉQUIPEMENT ET USAGES CHEZ LES ÉTUDIANTS MARS 2009 Présentation de l'enquête Les universités d'angers,

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

ACCORD-CADRE FRANCO-QUÉBÉCOIS. entre

ACCORD-CADRE FRANCO-QUÉBÉCOIS. entre ACCORD-CADRE FRANCO-QUÉBÉCOIS entre la Conférence des Présidents d'université (CPU), la Conférence des Directeurs d'écoles et de Formations d'ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des recteurs et des principaux

Plus en détail

MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI

MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI Mention : Géographie, science de l'espace et du territoire Spécialité : Géographie skin.:program_main_bloc_presentation_label Le choix d'interaction

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

Master Energie spécialité Energie électrique

Master Energie spécialité Energie électrique 03/12/2013 http://www.univ-fcomte.fr Master Energie spécialité Energie UFR Sciences, techniques, et gestion de l'industrie http://stgi.univ-fcomte.fr/ Dénomination officielle : Master Sciences, technologies,

Plus en détail

Sentence arbitrale sur la formation professionnelle dans les Caisses d'epargne et de Prévoyance du 28.04.97

Sentence arbitrale sur la formation professionnelle dans les Caisses d'epargne et de Prévoyance du 28.04.97 Sentence arbitrale sur la formation professionnelle dans les Caisses d'epargne et de Prévoyance du 28.04.97 Les dispositions du statut du personnel des Caisses d'epargne et de Prévoyance relatives à la

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Pierre Weiss : Quelle est la place de l'anglais dans les hautes écoles genevoises?

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Pierre Weiss : Quelle est la place de l'anglais dans les hautes écoles genevoises? Secrétariat du Grand Conseil QUE 33-A Date de dépôt : 12 décembre 2012 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Pierre Weiss : Quelle est la place de l'anglais dans les hautes écoles

Plus en détail

Article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) : Le droit à l éducation

Article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) : Le droit à l éducation Article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) : Le droit à l éducation Observation générale adoptée par le Comité des droits économiques, sociaux et culturels

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES

CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES Préambule Le Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France (IESF), reconnu d utilité publique depuis le 22 décembre 1860, a vocation

Plus en détail

Master Gestion des Ressources Humaines

Master Gestion des Ressources Humaines Master Gestion des Ressources Humaines BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de formation : ClermontFerrand Niveau d'entrée

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 8827 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 27 septembre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit de fonctionnement au titre de subvention cantonale

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014

D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Docu 40234 p.1 Décret adaptant le financement des établissements d'enseignement supérieur à la nouvelle organisation des études D. 11-04-2014 M.B. 10-06-2014 Le Parlement de la Communauté française a adopté

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

Mounir Boudraa Olivier Champel Romain Montizon Thierry Vu. Cahier des charges Annuaire des étudiants

Mounir Boudraa Olivier Champel Romain Montizon Thierry Vu. Cahier des charges Annuaire des étudiants Mounir Boudraa Olivier Champel Romain Montizon Thierry Vu Cahier des charges Annuaire des étudiants Master Informatique Promotion 2009 2010 Sommaire 1. Présentation générale... 3 A. Contexte... 3 B. Projet...

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

SYNDICAT DES INDÉPENDANTS PRÉSIDENTIELLE 2012. SDI 266 Av de la Californie 6ème Etage 06200 NICE Tél : 04.92.29.85.90 Fax : 04.92.29.04.

SYNDICAT DES INDÉPENDANTS PRÉSIDENTIELLE 2012. SDI 266 Av de la Californie 6ème Etage 06200 NICE Tél : 04.92.29.85.90 Fax : 04.92.29.04. www.sdi-pme.fr SYNDICAT DES INDÉPENDANTS Organisation interprofessionnelle patronale regroupant 25.000 artisans, commerçants, TPE et professionnels libéraux PANORAMA DES TPE PRÉSIDENTIELLE 2012 Enquête

Plus en détail

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES EN LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES RBC pourra mieux tirer parti des activités d'une entreprise solide et stable avec une clientèle institutionnelle

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La création de nouvelles opportunités par l analyse des données Dans le monde numérique actuel, l analyse des données est au cœur des réseaux

Plus en détail

Quelle place géopolitique?

Quelle place géopolitique? Quelle place géopolitique? La recherche est par définition internationale et les savoirs se transmettent immédiatement dans la communauté scientifique. Pour peser dans la compétition qui s'instaure et

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Droit de l'entreprise

Plus en détail

Arrêté du fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat NOR:

Arrêté du fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat NOR: Arrêté du fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat NOR: La ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et

Plus en détail

MASTER MARKETING EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS

MASTER MARKETING EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS MASTER MARKETING EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Economie - Commerce Mention : Stratégie et Marketing Spécialité

Plus en détail

Master Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA)

Master Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Master Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Comptabilité-Finance Organisation : Ecole Universitaire de Management Niveau d'entrée : BAC+ Durée des études

Plus en détail

Questionnaire. Présentation

Questionnaire. Présentation Document de travail : version 7 Questionnaire La dernière réunion du bureau de la Confrasie (avril 215) a été l'occasion de définir certains axes du plan d'action 215-217 de la Conférence régionale Compte

Plus en détail

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 Paris, le 24 janvier 2011 - NOTE OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 L enquête réalisée sur l insertion des diplômés 2009 de Sciences Po a permis de recueillir des

Plus en détail

Les bourses de thèse

Les bourses de thèse Les bourses de thèse Certains d entre vous se souviennent des galères rencontrées, lorsqu en DEA, on recherche une bourse de thèse. Alors, nous avons décidé de vous faire un petit récapitulatif des bourses,

Plus en détail

ACHETER-LOUER.FR lance une augmentation de capital de 1,3 ME (24/11/09 23:17 CET)

ACHETER-LOUER.FR lance une augmentation de capital de 1,3 ME (24/11/09 23:17 CET) ACHETER-LOUER.FR lance une augmentation de capital de 1,3 ME (24/11/09 23:17 CET) 25 novembre 2009 ACHETER LOUER.FR lance une augmentation de capital de 1,3 million d'euros avec maintien du droit préférentiel

Plus en détail

Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre

Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre * You have the answer * Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

Curriculum Vitae. Situation actuelle

Curriculum Vitae. Situation actuelle Curriculum Vitae Pr. Mounir Georges Abou Assali Situation actuelle Conseiller du Ministre de l'education et de l'enseignement Supérieur Conseil Suprême de l'education- Qatar Professeur retraité depuis

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

MASTER. Marchés Financiers. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance. Organisation : Ecole Universitaire de Management

MASTER. Marchés Financiers. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance. Organisation : Ecole Universitaire de Management MASTER Marchés Financiers Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Comptabilité-Finance Organisation : Ecole Universitaire de Management Niveau d'entrée : BAC+3 Durée des études : 2 ans DESCRIPTION

Plus en détail

Extracto de la entrevista del Señor Louis Schweitzer a propósito del proceso de

Extracto de la entrevista del Señor Louis Schweitzer a propósito del proceso de Anexo 2 Extracto de la entrevista del Señor Louis Schweitzer a propósito del proceso de alianza con Nissan. Fuente: http://www.medefparis.fr/itw_schweitzer.html Louis SCHWEITZER Président de Renault Renault

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS DE SCOLARITÉ, AUX DROITS POUR SERVICES AUX ÉTUDIANTS ET AUX FRAIS ADMINISTRATIFS (R

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS DE SCOLARITÉ, AUX DROITS POUR SERVICES AUX ÉTUDIANTS ET AUX FRAIS ADMINISTRATIFS (R RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS DE SCOLARITÉ, AUX DROITS POUR SERVICES AUX ÉTUDIANTS ET AUX FRAIS ADMINISTRATIFS (R 15) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS

Plus en détail

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE :

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE : Novembre 2009 Orient Asie N 14 Editorial Chers lecteurs, Pour ce numéro 14 d Orient Asie, nous commencerons à nous pencher sur les licences sélectives qu elle préparent ou non à un double diplôme. Ces

Plus en détail