Bureaux d étude Décembre 2003

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bureaux d étude Décembre 2003"

Transcription

1 Bureaux d étude Décembre 2003

2 CEFORA Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent toujours être mentionnés. Toute autre reproduction, adaptation, traduction et communication publique est interdite sans l accord écrit du CEFORA, avenue Eugène Plasky 144, 1030 Bruxelles.

3 i Table des matières 1. Description du secteur p Le secteur des bureaux d étude p Définition p Caractéristiques du secteur au sein de la CPNAE p. 2 a) Le statut des travailleurs p. 2 b) La taille des entreprises au sein de la CP 218 p. 3 c) Présence par région p Echantillon d entreprises atteint par l enquête p Description de l échantillon p Echantillon et représentativité P. 5 a) Selon les codes NACE et les activités menées par les p. 5 entreprises b) Selon la taille des entreprises p. 6 c) Selon la région p Professions d employé p Description des organigrammes en fonction de la taille p. 9 des entreprises 3.2. Définition des professions d employé des départements p. 11 opérationnels 3.3. Définition des professions d employé des départements p. 14 de soutien 4. Estimation du nombre d employés par profession p Extrapolation des données issues de l enquête p Emplois vacants p Analyse des emplois vacants p Professions clés p Les professions clés du secteur p Bureau d étude p Suivi de chantier p Commercial p. 26 INTRODUCTION ANNEXES p. 27 Annexe A : Sources documentaires p. 28 Annexe B : Organigrammes types des entreprises du secteur p. 29 des bureaux d étude en fonction de la taille d entreprise Annexe C : Organigramme des professions clés du secteur p. 34 Annexe D : Echantillonnage pour le secteur des bureaux d étude p. 35 Annexe E : Liste des entreprises qui ont participé à l étude p. 37

4 Introduction La structure de professions est une étude lancée par le service d étude du Cefora qui vise à répertorier les professions présentes dans chaque secteur d activité ressortant de la commission paritaire Par secteur, cet exercice se fait via la constitution d organigrammes types qui reprennent les professions d employé les plus courantes réparties par département. Cet exercice sera répété pour tous les secteurs de la CPNAE dans le but qu au terme de l étude, le Cefora soit en possession de la structure de professions de son secteur, c est-à-dire de l ensemble des secteurs qui constituent la CPNAE. Le présent document traite du secteur des bureaux d étude. Cet exercice a pour but : de faire l inventaire et la description des professions d employé que l on peut retrouver dans le secteur étudié, de pouvoir estimer quantitativement, au niveau national, le nombre d employés occupés dans chaque profession, de connaître le nombre d emplois vacants par profession chez les enquêtés et d estimer le degré de difficulté à remplir ces emplois vacants, de déterminer les professions clés du secteur à l usage du monde de l enseignement. INTRODUCTION Cette étude se déroule en plusieurs étapes et selon une méthodologie bien précise : récolte et analyse des sources documentaires sur le secteur et ses professions. rédaction d une fiche descriptive provisoire du secteur et de ses professions. première validation des organigrammes et des définitions des professions, en interne, auprès des conseillers en formation responsables de ce secteur et en externe via des entretiens menés auprès d entreprises de taille différente appartenant au secteur. deuxième validation au moyen d une enquête écrite envoyée à un échantillon représentatif d entreprises du secteur. Deux critères ont été pris en considération pour établir l échantillon d entreprises, à savoir la taille d entreprise et la région. analyse des résultats de l enquête et rédaction de la structure de professions du secteur. Pour plus d informations sur la méthodologie suivie pour l établissement des structures de professions des employés de la CPNAE, le lecteur est invité à lire un autre document du service d étude «Méthodologie des structures de professions d employé en CPNAE». ii Cette étude a été réalisée par Cindy Lambrechts, collaboratrice du service étude et organisation. 1 Ou Commission Paritaire Nationale Auxiliaire des Employés (CPNAE ou CP 218).

5 Description du secteur 1

6 1.1. Les bureaux d étude Définition Le secteur des bureaux d étude comprend les bureaux d architectes, les bureaux de géomètres, les bureaux d études techniques et d activités d ingénierie mais aussi des entreprises qui réalisent des essais et des analyses techniques pour des tiers. Selon la nomenclature d activités NACE-BEL, en provenance de l Institut National de Statistique, le secteur des bureaux d étude reçoit les codes NACE suivants : Bureaux d architecte Bureaux de géomètre Etudes techniques et activités d ingénierie Autres essais et analyses techniques Caractéristiques du secteur au sein de la CPNAE a) Le statut des travailleurs 2 DESCRIPTION DU SECTEUR Tableau 1 Répartition des travailleurs par statut et par taille d entreprise 2 Taille des entreprises Total n % TOTAL travailleurs ,00 Ouvriers ,38 Employés ,62 Dont employés CPNAE Au sein du secteur privé, le secteur des bureaux d étude compte travailleurs dont ont un statut d ouvrier et un statut d employé. Selon cette source, on remarque que presque la totalité des travailleurs de ce secteur ont un statut d employé. Pour la CPNAE, il est intéressant de calculer le taux de couverture du secteur par rapport à l ensemble du secteur privé. Par taux de couverture, on entend le rapport entre le nombre d entreprises (ou d employés) répertoriées dans la CPNAE et celui comptabilisé par l ONSS, pour des secteurs délimités de manière identique. Selon ce calcul, on arrive à un taux de couverture des entreprises de 54,12% tandis que celui 2 Selon les données de l ONSS sur les effectifs des employeurs et des travailleurs du secteur privé assujettis à la sécurité sociale au 30 juin 2001, statistique centralisée.

7 des employés est de 54,16% 3. De ce taux de couverture peut être déduit qu un peu plus de la moitié de la totalité des employés de ce secteur font partie de la CP 218. Le reste du document ne traitera que des employés répertoriés au sein de la CP 218. b) La taille des entreprises Tableau 2 Répartition des entreprises et des employés selon la taille des entreprises 4 Entreprises Employés Nombre Taille d entreprise d employés exprimée en nombre de travailleurs n % n % Moyenne - 1 à , ,86 2,90-10 à , ,42 20,70-50 à , ,32 70, et plus 15 1, ,40 152,67 Total ,48 Comme pour la plupart des secteurs de la CP 218, le secteur des bureaux d étude est constitué essentiellement de P.M.E. De cette répartition, on peut déduire que 97,14% des entreprises du secteur comportent moins de 50 travailleurs. DESCRIPTION DU SECTEUR c) Présence par région Tableau 3 Répartition des entreprises et des employés par région 5 Région Bruxelles Wallonie Flandre Total Population entreprises Population employés Moyenne d'employés par entreprise 13,8 5,6 8,1 8,5 61% des entreprises sont implantées en région flamande pour 22,6% en région wallonne et 16,4% en région bruxelloise. 3 3 L ONSS comptabilise pour le secteur des bureaux d étude entreprises et employés tandis que la CPNAE comprend entreprises et employés. 4 Source : fichier des cotisations de l ONSS du quatrième trimestre de l année 2000 mis à la disposition du Fonds Social. 5 Source : fichier des cotisations de l ONSS du quatrième trimestre de l année 2000 mis à la disposition du Fonds Social.

8 Echantillon d entreprises atteint par l enquête 2

9 2.1. Description de l échantillon Echantillon et représentativité Pour mener à bien cette étude, nous avons envoyé dans un premier temps 307 enquêtes adressées à des entreprises du secteur, tous sous-secteurs, tailles et régions confondus. A l issue de ce premier envoi et après une action de rappel téléphonique suivie d un envoi limité d enquêtes (adressées aux personnes qui avaient accepté par téléphone de participer à l exercice), le taux de réponse escompté n était pas atteint. Nous avons donc refait un deuxième envoi d enquêtes auprès d un nouvel échantillon d entreprises du secteur, tous sous-secteurs, tailles et régions confondus. Après ces 2 envois, nous avions atteint le taux de réponse espéré pour les entreprises et dépassé celui pour les employés Pour obtenir un échantillon représentatif, l on souhaitait obtenir des données sur 62 entreprises et employés. Or, l enquête rassemble les données de 62 entreprises et employés. Par conséquent, l enquête a été clôturée et les analyses ont pu être faites. En annexe, se trouve un tableau récapitulatif de l échantillonnage qui reprend : le nombre d envois effectués, le nombre d entreprises à atteindre par région et par taille d entreprise pour obtenir un échantillon représentatif et le taux de réponse obtenu en fonction de paramètres comme la taille et la région. 5 ECHANTILLON D ENTREPRISES ATTEINT PAR L ENQUETE Tableau 4 a) Selon les codes NACE et les activités menées par les entreprises La répartition des entreprises qui ont participé à notre enquête selon les codes NACE est la suivante : Nombre d entreprises et d employés par sous-secteur Code NACE Entreprises Employés n % n % Bureaux d architecte 2 3, ,06 Bureaux de géomètre 0 0,00 0 0,00 Etudes techniques et activités d ingénierie 57 91, ,39 Autres essais et analyses techniques 3 4, ,55 Total Comme vous le remarquez, l enquête n a pu toucher aucune entreprise du type «bureaux de géomètre». Ce sous-secteur étant faiblement représenté au sein du secteur des bureaux d étude (10 entreprises sur les 1.468), la probabilité de retrouver une entreprise dans l échantillon était relativement faible. De plus, il fallait encore que ces entreprises décident de répondre à notre enquête. Le fait qu aucune

10 entreprise de ce type ne soit dans l échantillon, ne biaise pas les résultats de notre étude, vu que ce sous-secteur est faiblement représenté au sein du secteur. Parallèlement, le questionnaire interroge les entreprises sur le type d activités qu elles exercent. Selon ces données, sur les 62 entreprises qui ont participé à notre enquête : 7 sont des bureaux d architecte. 2 sont des bureaux de géomètre. 46 sont des bureaux d études techniques et autres activités d ingénierie. 7 sont des bureaux qui réalisent d autres essais et analyses techniques. 18 ont des activités annexes (entreprise générale de construction, centre de recherche automobile, conseil en informatique, service de cartographie, bureau conseil en acoustique, coordination sécurité sur chantiers mobiles et temporaires, conseils en environnement, installations d équipements électriques et électroniques, etc.). Les différences observées entre la ventilation des activités selon l ONSS et selon l enquête sont liées au fait que l ONSS ne répertorie que l activité principale des entreprises et non toutes les activités exercées tandis que le questionnaire permettait aux entreprises de cocher plus d une activité. b) Selon la taille des entreprises ECHANTILLON D ENTREPRISES ATTEINT PAR L ENQUETE Tableau 5 Nombre d entreprises et d employés par taille d entreprise 6 Taille entreprise Total Entreprises atteintes Réalisé entreprises en % 2,09% 12,99% 14,81% 20,00% 4,22% Employés atteints Réalisé employés en % 3,32% 13,93% 15,11% 29,48% 14,02% A l issue de l enquête, les données rassemblées couvrent 4,22% des entreprises du secteur et 14,02% des employés. L on peut dire que l échantillon est représentatif puisqu il représente un peu plus d un septième de la population totale des employés du secteur.

11 c) Selon la région Tableau 6 Nombre d entreprises et d employés dans l échantillon par région Région Bruxelles Wallonie Flandre Total Nombre d entreprises Réalisé entreprises en % 5,81% 6,63% 2,91% 4,22% Nombre d employés Réalisé employés en % 8,36% 21,26% 14,74% 14,02% ECHANTILLON D ENTREPRISES ATTEINT PAR L ENQUETE 7

12 Professions d employé 3

13 3.1. Description des organigrammes en fonction de la taille des entreprises Dans un premier temps, l enquête soumet aux entreprises un organigramme type de taille correspondante. Un organigramme type est un organigramme qui correspond à une configuration type d une entreprise du secteur, dans lequel la majorité des entreprises doivent s y reconnaître. Il présente les professions les plus courantes répertoriées par département avec leurs liens hiérarchiques. Les entreprises doivent d abord donner une évaluation de l organigramme type tel qu il leur est soumis, sur une échelle allant de 1 à 5 (pas du tout d accord à tout à fait d accord). L évaluation globale de l organigramme est de 3,79 (moyenne des 62 évaluations données par les entreprises interrogées). A côté de cette première évaluation, les entreprises doivent le valider et le compléter si nécessaire. Grâce aux organigrammes ainsi complétés par les entreprises, le tableau présenté cidessous a pu être constitué pour les professions spécifiques 6 du secteur classées par département opérationnel. Par département opérationnel, l on entend les départements dont relèvent les activités centrales de l entreprise. Les professions qui s y retrouvent assurent le travail de base en rapport direct avec la production de biens ou de services. Elles sont spécifiques au secteur d activité. Ces départements génèrent le chiffre d affaire et le bénéfice de l entreprise. Ces professions font l objet de ce document. PROFESSIONS D EMPLOYE Tableau 7 Cette distinction fait appel à la notion de professions transversales et de département de soutien. Les professions transversales sont des professions qui peuvent se retrouver dans plusieurs secteurs d activité avec un contenu de tâches plus ou moins identique. Elles sont le plus souvent comprises dans les départements de soutien. Ces professions ne seront pas abordées dans ce document car elles font l objet d un ouvrage distinct intitulé «professions transversales d employé» disponible auprès du Cefora. Présence des professions spécifiques, par département opérationnel, en fonction de la taille des entreprises TAILLE ENTREPRISE ACTIVITÉS ET PROFESSIONS 1 À 9 10 À À ET + 9 BUREAU D ÉTUDE Responsable de département x x x Ingénieur projet x x x x Ingénieur d étude x x x x Ingénieur expert x x x 6 Voir point 3.2. Définition des professions d employé des départements opérationnels.

14 Tableau 7 Présence des professions spécifiques, par département opérationnel, en fonction de la taille des entreprises (suite) TAILLE ENTREPRISE ACTIVITÉS ET PROFESSIONS 1 À 9 10 À À ET + BUREAUX D ÉTUDE (SUITE) Architecte (d extérieur, d intérieur) x x x x Géomètre x x x x Chef dessinateur x x x Dessinateur d exécution x x x x Dessinateur-projeteur x x x x SUIVI DE CHANTIER Coordinateur de sécurité x x Surveillant de chantier x x x x COMMERCIAL Directeur commercial x x Ingénieur d affaires x x x PROFESSIONS D EMPLOYE Remarques : Pour les organigrammes types, qui reprennent toutes les professions d employé de ce secteur (par département opérationnel et de soutien), le lecteur se référera à l annexe. Ces organigrammes types sont le résultat synthétique de toutes les informations transmises par les entreprises. Sur les organigrammes types sont présentées toutes les professions que l on peut retrouver dans le secteur pour une entreprise qui serait un bureau d architectes, de géomètres, d études techniques et d activités d ingénierie et d essais et d autres analyses techniques. Si certaines de ces activités tombent, les professions en rapport disparaissent aussi. 10

15 3.2. Définition des professions d employé des départements opérationnels A. BUREAU D ÉTUDE Ce département se charge d effectuer les études techniques préliminaires d un projet avant sa réalisation. Certaines entreprises travaillent avec une structure composée d ingénieurs projet, d ingénieurs d étude et d ingénieurs experts et de surveillants de chantier. D autres ont une structure où c est l ingénieur projet qui réalise le projet de A à Z, de la gestion de projet à l étude pratique et au suivi du chantier (avec ou sans l aide d ingénieurs experts pour des tâches particulières). Dans ce dernier cas, il faut prendre en considération la définition de l ingénieur projet, l ingénieur d étude et le surveillant de chantier pour avoir la définition complète du métier d ingénieur projet. Responsable de département : supervise les différentes activités en cours dans son département. Il/elle supervise la réalisation des projets et le travail de ses collaborateurs. Il/elle veille au rendement et à la qualité de ces projets. Autres appellations : responsable mécanique, responsable piping, responsable process, responsable stabilité, responsable infrastructure, responsable télécommunication. Ingénieur projet : prend en charge la réalisation d un projet ou d une partie d un projet pour le compte d un client, de l avant-projet, au projet, à son contrôle et parfois du suivi du chantier. Il/elle rencontre le client pour discuter avec lui de ses besoins. Il/elle réalise l avant-projet, en apportant une solution technique aux besoins du client, en détaillant les tâches à réaliser et les compétences nécessaires et en chiffrant la réalisation des travaux. Il/elle défend cet avant-projet auprès du client. Une fois le projet accepté, il/elle participe à la réalisation du projet et coordonne l équipe multidisciplinaire constituée à cette fin. Il/elle veille à ce que la réalisation des travaux reste dans les critères de délais, de qualité et de coûts fixés avec le client. Dans certains cas, il/elle assure aussi le suivi sur le chantier. Sur les grands projets, il peut y avoir un responsable du projet en général et plusieurs responsables de sous-parties du projet. Les chefs de projet peuvent être distingués selon leur ancienneté, on parlera alors de chefs de projet junior/senior. Autres appellations : project engeneer, project manager, ingénieur projet, directeur de projet, ingénieur chef de projet, architecte de projet. Ingénieur d étude : réalise tous les calculs nécessaires à la réalisation d une construction ou d une réalisation qui nécessite un travail d étude préalable. Il/elle détermine les exigences relatives à la réalisation du projet, détermine les méthodes de construction, réalise des devis de construction, évalue et recommande des matériaux, etc. Il/elle vérifie les plans de construction, établit les calendriers d exécution et veille à ce que ceux-ci soient respectés. Il/elle peut effectuer des études de stabilité, des études de faisabilité, des études d incidences environnementales, etc. Il/elle peut superviser le travail de techniciens ou d autres ingénieurs et examinent les travaux de conception, de calcul et de devis effectués par leurs soins. Il/elle peut être spécialisé(e) dans une matière en particulier (béton, acier, bois, pierre, etc.) Autres appellations : ingénieur civil, ingénieur industriel, ingénieur chimiste, ingénieur agronome, ingénieur d étude télécom, ingénieur d étude HVAC, ingénieur d étude électricien. PROFESSIONS D EMPLOYE 11

16 Ingénieur expert : ingénieur spécialisé dans un domaine particulier qui nécessite des connaissances et une expertise particulières (conception et construction d un réacteur nucléaire ou d un système de refroidissement nucléaire, etc.). La profession de dessinateur se décline en deux fonctions différentes (dessinateur d exécution, dessinateur-projeteur) en fonction de l ancienneté, du savoir-faire et de l expertise du dessinateur. Dans certaines entreprises, on retrouve cette distinction entre ces deux fonctions. Dans d autres, on ne retrouve que des dessinateurs-projeteurs. Chef dessinateur : supervise le travail de l équipe de dessin en fonction des plans et tâches à effectuer pour le compte d un projet. Il/elle travaille en collaboration avec les ingénieurs chargés du projet. Autre appellation : chef du bureau de dessin. Dessinateur d exécution : réalise les plans, modèles et dessins d ingénierie précis et détaillés en construction, en génie, en fabrication ou à d autres fins, sous supervision, pour le compte d'ingénieurs, d architectes, de dessinateurs-projeteurs, etc. Ces plans contiennent toutes les informations techniques nécessaires à la réalisation du projet. Il/elle travaille soit sur planche, soit à l aide d un logiciel de dessin assisté par ordinateur DAO (Autocad, Microstation, etc.). Il/elle peut travailler en deux ou en trois dimensions. Il/elle est le plus souvent spécialisé dans la réalisation de certains types de dessins (construction, ventilation et air conditionné (HVAC), plomberie, électricité, sanitaire, mécanique, piping, génie civil, etc.) qui demande des connaissances techniques différentes. Autres appellations : dessinateur DAO, dessinateur technique, dessinateur HVAC, dessinateur mécanique, dessinateur en construction, dessinateur en génie civil, dessinateur électricité, dessinateur d architecture. PROFESSIONS D EMPLOYE 12 Dessinateur-projecteur : réalise les plans, modèles et dessins d ingénierie précis et détaillés en construction, en génie, en fabrication ou à d autres fins, de manière autonome, pour le compte d'ingénieurs, d architectes, etc. Ce qui le distingue du dessinateur d exécution, c est qu il/elle participe à la recherche de solutions techniques en collaboration avec les ingénieurs. Ces plans contiennent toutes les informations techniques nécessaires à la réalisation du projet. Il/elle travaille soit sur planche, soit à l aide d un logiciel de dessin assisté par ordinateur DAO (Autocad, Microstation, etc.). Il/elle peut travailler en deux ou en trois dimensions. Il/elle est le plus souvent spécialisé dans la réalisation de certains types de dessins (construction, ventilation et air conditionné (HVAC), plomberie, électricité, sanitaire, mécanique, piping, génie civil, etc.) qui demande des connaissances techniques différentes. Autres appellations : dessinateur DAO, dessinateur technique, dessinateur HVAC, dessinateur mécanique, dessinateur en construction, dessinateur en génie civil, dessinateur électricité, dessinateur d architecture. Architecte (d extérieur et d intérieur) : assure la conception et la réalisation ou la rénovation de bâtiments ou de l aménagement intérieur de bâtiments. Il/elle conçoit et dessine son projet, supervise la réalisation de toutes les phases, négocie avec les clients et peut conduire le chantier. Il/elle peut parfois assurer le rôle de chef de projet en même temps. Travaille le plus souvent sous statut indépendant. Autres appellations : architecte-paysagiste, architecte d intérieur, architecte/chef de projet, architecte-ingénieur. Géomètre : mesure des terrains et effectue toutes les mesures nécessaires au projet, à l aide d instruments de mesure spécifiques, pour en faire un plan. Il/elle fixe

17 l emplacement exact de la construction sur le sol. Par la suite, il/elle reproduit fidèlement sur le terrain les données du plan. Il/elle peut travailler comme indépendant. Autres appellations : topographe, géomètre-topographe. B. SUIVI DE CHANTIER Ce département se charge du suivi du projet réalisé par le bureau d étude dans sa phase de réalisation sur chantier. Il vérifie que les plans dessinés par le bureau d étude et les prescriptions techniques sont suivis sur le chantier. Coordinateur de sécurité : prend en charge la coordination des tâches de sécurité sur le chantier et lors du montage du projet. Il/elle établit le plan de sécurité du chantier. Il/elle vérifie que les consignes de sécurité sont respectées sur le chantier pendant toute la durée des travaux. Autres appellations : safety supervisor, ingénieur sécurité, chef de la sécurité, responsable service sécurité, responsable sécurité. Surveillant de chantier : prend en charge la vérification que les travaux réalisés sur le chantier de construction respectent les plans et consignes établis par le bureau d étude. Autres appellations : chef de chantier, coordinateur de chantier. PROFESSIONS D EMPLOYE C. COMMERCIAL 13 Ce département se charge de ramener des nouveaux projets à l entreprise. Il analyse la demande, réalise les offres commerciales et assure le suivi de celles-ci. Directeur commercial : dirige et coordonne les activités de vente de l entreprise. Il/elle veille à la réalisation de chiffres de vente optimaux à long terme. Il/elle se charge d entretenir les contacts avec la clientèle potentielle. Dans les petites entreprises, c est le directeur général qui assumera cette tâche. Autres appellations : responsable des ventes, directeur marketing et commercial. Ingénieur d affaires : se charge de la vente des services du bureau d étude auprès de clients potentiels ou réguliers. Il/elle définit avec le client la nature des services dont il a besoin en fonction de son projet et de son budget puis passe le relais à l ingénieur projet. Il/elle réagit aux appels d offres de nouveaux clients et fait en sorte de décrocher le contrat. Il/elle peut avoir une formation de base d ingénieur. Dans les petites entreprises, c est le directeur général ou le chef de département qui assumera ces tâches. Autres appellations : business project leader

18 3.3. Définition des professions d employé des départements de soutien Par département de soutien, l on entend les départements qui ne participent pas directement aux activités centrales de l entreprise. Les professions qui s y retrouvent ont leur propre spécialisation mais n assurent pas le travail de base en rapport direct avec la production de biens ou de services. Elles ont pour but de rendre des services à l organisation et soutiennent les départements opérationnels. Exemple de départements de soutien : administration, comptabilité, ressources humaines, etc. Pour une définition des professions comprises dans les départements de soutien, le lecteur se référera à un document annexe qui décrit toutes ces professions. 7 Dans le présent document, n est présenté que le contenu des tâches de l employé polyvalent (c est à dire, le contenu standard des tâches liées à cette profession auxquelles se rajoutent les tâches spécifiques liées au secteur d activité). Employé polyvalent : assurera toutes les tâches administratives journalières de l entreprise. Il/elle répond au téléphone, fait les factures, soutient les activités de vente, tient à jour les dossiers et les bases de données, etc. Autre appellation : all round employee. PROFESSIONS D EMPLOYE 14 7 Cefora service d étude Professions transversales d employé, février 2002.

19 Estimation du nombre d employés par profession 4

20 4.1. Extrapolation des données issues de l enquête Dans un deuxième temps, l enquête demande aux entreprises de transmettre des données quantitatives sur le nombre d employés occupés dans leur établissement par profession. Grâce à ces informations, on a pu déterminer le nombre de personnes en service par profession au sein de l échantillon d entreprises. Comme l échantillon est représentatif, les données peuvent être extrapolées au niveau de la population totale des employés de ce secteur 8. Le tableau qui suit présente ces données. Dans ce tableau, se retrouvent les données suivantes : le nombre d entreprises et d employés par taille d entreprise dans la population totale des entreprises du secteur (rubrique secteur), le nombre d entreprises et d employés dans l échantillon par taille d entreprise (rubrique échantillon), le pourcentage de la population totale couvert par l échantillon et le facteur de pondération à appliquer (rubrique échantillon), le nombre extrapolé d employés par profession et par groupe de professions présenté selon la taille d entreprise. Les professions ont été classées en professions transversales et spécifiques. Ces chiffres sont obtenus grâce à la multiplication des données issues de l échantillon par le facteur de pondération (rubrique extrapolation). Pour l extrapolation, nous avons regroupé les données des deux plus grandes tailles d entreprise, en une seule catégorie à savoir 50 travailleurs et plus, pour deux raisons. Premièrement, nous ne remarquons pas de différences à ce point significatives au niveau des professions spécifiques entre les entreprises de 50 à 99 travailleurs et celles qui ont 100 travailleurs ou plus. Deuxièmement, comme la CPNAE est surtout constituée de P.M.E (moins de 50 travailleurs), il y a toujours très peu d entreprises dans les catégories de taille supérieure. Pour avoir un nombre relativement important d entreprises pour l extrapolation, il a fallu regrouper ces deux catégories de taille. Remarque : La profession d ingénieur projet est sur-représentée dans l extrapolation car dans certaines entreprises, l ingénieur projet est en même temps l ingénieur d étude et le surveillant de chantier. ESTIMATION DU NOMBRE D EMPLOYES PAR PROFESSION 16 8 Ces données sont calculées pour la population totale des employés en CPNAE pour toute la Belgique mais peuvent être également calculées par région.

21 Tableau 8 Extrapolation du nombre d employés par profession en Belgique, en fonction de la taille des entreprises. 9 Taille des entreprises Bureaux d'étude Total n % Secteur Entreprises Employés Echantillon Entreprises Employés % de la population totale employés 3,32% 13,93% 22,95% 14,02% Facteur de pondération 30,14 7,18 4,36 7,13 Nombre de personnes par profession (extrapolation) - Directeur général ,9 - Directeur adjoint ,2 Total personnel de direction ,1 - Secrétaire de direction ,9 - Secrétaire de service ,1 - Réceptionniste-téléphoniste ,5 - Employé polyvalent ,1 - Employé administratif ,7 Total personnel administratif ,3 - Directeur administratif et financier ,1 - Directeur financier ,1 - Chef comptable ,1 - Comptable ,3 - Employé à la comptabilité ,5 - Contrôleur de gestion ,1 Total personnel comptable et financier ,3 - Directeur des ressources humaines ,1 - Responsable de la formation ,0 - Responsable de la sélection et du recrutement ,4 - Responsable des salaires et de l'administration du personnel ,1 - Collaborateur ressources humaines ,7 Total personnel ressources humaines ,3 - Directeur informatique ,2 - Informaticien polyvalent ,8 - Analyste-programmeur ,1 - Administrateur réseaux ,1 - Technicien pc ,0 Total personnel informatique ,3 - Directeur marketing ,1 - Collaborateur marketing ,1 Total personnel marketing ,2 - Responsable communication ,0 Total personnel communication ,0 - Magasinier ,2 - Responsable qualité ,4 - Juriste d'entreprise ,0 - Facility manager ,1 Total personnel autres de soutien ,7 TOTAL PROFESSIONS TRANSVERSALES ,3 ESTIMATION DU NOMBRE D EMPLOYES PAR PROFESSION 17 9 Les chiffres de ce tableau ont été arrondis pour éviter les décimales. Ceci explique pourquoi certains sous-totaux ne correspondent pas exactement aux sommes calculées.

22 Tableau 8 Extrapolation du nombre d employés par profession en Belgique, en fonction de la taille des entreprises (suite) Bureaux d'étude Taille des entreprises Total n % - Responsable de département ,0 - Ingénieur projet ,7 - Ingénieur d'étude ,3 - Ingénieur expert ,2 - Architecte ,4 - Géomètre ,0 - Chef dessinateur ,9 - Dessinateur d'exécution ,3 - Dessinateur-projeteur ,9 - Technicien ,3 - Géologue ,5 - Laborantin ,6 Total personnel d'étude ,1 - Coordinateur de sécurité ,5 - Surveillant de chantier ,6 Total personnel de chantier ,1 - Directeur commercial ,4 - Ingénieur d'affaires ,9 - Délégué commercial ,6 - Account manager ,4 - Sales coordinator/coll. Adm.& comm ,3 Total personnel commercial ,6 - Acheteur commercial ,2 - Project manager (informatique) ,3 - Analyste-programmeur ,1 - Responsable production ,1 - Collaborateur production ,1 - Responsable certification ,1 - Collaborateur certification ,1 - Contrôleur ,6 - Consultant ,6 - Assistant consultant ,3 - Opérateur circulation ,5 Total autre personnel spécifique ,8 TOTAL PROFESSIONS SPECIFIQUES ,7 TOTAL ESTIMATION DU NOMBRE D EMPLOYES PAR PROFESSION 18

23 Du tableau précédent, l on peut déduire le top 5 des professions les plus représentées dans le secteur des bureaux d étude, c est à dire des professions d employé qui sont les plus importantes en terme de nombre à la suite de l extrapolation. En tête du classement, se trouvent : l ingénieur projet (21,7%) le dessinateur d exécution (16,3%) le dessinateur projeteur (11,9%) l ingénieur d étude (9,3%) l employé polyvalent (5,1%) Si l on fait le même exercice mais uniquement avec les professions transversales, on obtient le top 5 suivant : l employé polyvalent (5,1%) la secrétaire de service (2,1%) le directeur général (1,9%) la secrétaire de direction (1,9%) le comptable (1,3 %) ESTIMATION DU NOMBRE D EMPLOYES PAR PROFESSION 19

24 Emplois vacants 5

25 5.1. Analyse des emplois vacants Le questionnaire demandait également aux entreprises d indiquer, par profession, le nombre d emplois vacants durant les six derniers mois et d estimer le degré de difficulté à pourvoir ces postes vacants. Ces données permettent d avoir un aperçu des emplois vacants dans ce secteur et des professions qui sont les plus demandées par les entreprises. Le degré moyen de difficulté estimé par les entreprises qui ont dû pourvoir ces emplois vacants, donne une indication des professions qui pourraient être critiques dans ce secteur. Il est difficile de faire un pronostic complet des professions critiques de ce secteur, sur un échantillon de 62 entreprises, mais ces données donnent déjà quelques indications. Le classement des professions les plus demandées dans le secteur s est fait à l aide de trois critères : le nombre d entreprises concernées par le poste vacant d une profession en particulier, le nombre de postes vacants pour cette profession et le degré moyen de difficulté estimé par les entreprises qui ont dû pourvoir ce poste. Pour chacun de ces critères est attribuée une cotation entre 7 et 12 lorsque la valeur pour ce critère est supérieure à la moyenne et entre 1 et 6 lorsque cette valeur est inférieure à la moyenne. Les intervalles entre 1 et 6 sont équivalents et calculés en faisant la différence entre la valeur minimale obtenue pour ce critère et la moyenne divisée par 6. Un raisonnement similaire est effectué pour les cotations entre 7 et 12, mais la différence se fait avec la valeur maximale pour ce critère. Le classement final est obtenu via la moyenne des trois cotations, mis par ordre décroissant. EMPLOIS VACANTS 21 Le trio de tête du classement sont les professions suivantes : l ingénieur projet, le dessinateur d exécution et l ingénieur d étude. La profession de consultant n a pas été reprise car elle n a été signalée qu au sein d une seule entreprise et que nous ne pouvons tirer de conclusions générales d un phénomène isolé. Ces trois professions sont vraiment spécifiques au secteur. Ces professions ont eu la plus forte demande et cette demande a existé dans plusieurs entreprises. Les professions qui semblent critiques sont toutes celles qui ont une valeur de 7 ou plus au classement (c est-à-dire supérieur à la moyenne) 10. Selon ce raisonnement, il y a donc 5 professions qui ont été jugées critiques par les entreprises : l ingénieur projet, le dessinateur d exécution, l ingénieur d étude, le dessinateur-projeteur et l ingénieur expert. Les fonctions de consultant et de sales coordinator n ont pas été reprises car ces postes vacants n ont été signalés qu au sein d une seule entreprise. 10 Au-dessus de la ligne vide en gris foncé dans le tableau de la page suivante.

26 Tableau 9 Nombre d emplois vacants par profession et degré moyen de difficulté à remplir ces emplois vacants Emplois vacants par profession Nombre d'entreprises concernées Nombre d'emploi vacants Degré de diff. moyen Cote moyenne # Tot % Cote 1 n (1) Cote 2 n Cote 3 classement - Ingénieur projet ,19% ,73 7 3, ,67 - Dessinateur d'exécution ,74% ,09 9 3,22 6 8,33 - Consultant ,61% 1 3 3, , ,33 - Ingénieur d'étude ,74% ,91 8 3,14 6 8,00 - Dessinateur-projeteur ,13% ,70 7 3,24 6 7,67 - Ingénieur expert ,23% 3 3 1,50 6 4, ,00 - Sales coordinator ,61% 1 2 2,00 8 4, ,00 - Technicien ,23% 3 3 1,50 6 3, ,33 - Opérateur circulation ,61% 1 3 3, ,00 6 6,33 - Analyste-programmeur ,84% 6 4 1,33 4 3,25 7 5,67 - Laborantin ,61% 1 2 2,00 8 3,00 6 5,00 - Secrétaire de direction ,61% 1 1 1,00 1 4, ,67 - Employé à la comptabilité ,84% 6 3 1,00 1 3,33 7 4,67 - Responsable sélection et recrutement ,61% 1 1 1,00 1 4, ,67 - Informaticien polyvalent ,61% 1 1 1,00 1 4, ,67 - Administrateur réseaux ,61% 1 1 1,00 1 4, ,67 - Chef dessinateur ,61% 1 1 1,00 1 4, ,67 - Coordinateur de sécurité ,61% 1 1 1,00 1 4, ,67 - Surveillant de chantier ,84% 6 3 1,00 1 3,33 7 4,67 - Représentant ,61% 1 1 1,00 1 4, ,67 - Employé polyvalent ,06% 7 5 1,00 1 2,60 5 4,33 - Secrétaire de service ,06% 7 5 1,00 1 2,40 4 4,00 - Account manager ,23% 3 2 1,00 1 3,50 8 4,00 - Réceptionniste-téléphoniste ,45% 7 4 1,00 1 1,75 2 3,33 - Comptable ,61% 1 1 1,00 1 3,00 6 2,67 - Responsable de département ,61% 1 1 1,00 1 3,00 6 2,67 - Géologue ,61% 1 1 1,00 1 3,00 6 2,67 - Architecte ,61% 1 1 1,00 1 1,00 1 1,00 Total ,24% 140 1,54 3,28 (1) Obtenu en divisant le nombre de postes vacants par le nombre d entreprises concernées. 22 EMPLOIS VACANTS

27 Professions clés 6

28 6.1. Les professions clés du secteur Le Cefora souhaite aussi via son exercice de la structure de professions déterminer les professions clés de chaque secteur étudié. Ces informations pourront être utilisées par l enseignement ou éventuellement par d autres acteurs de formation, pour adapter les filières de formation à la réalité des entreprises. Le monde de la formation est à la recherche d informations sur le marché du travail, sur les secteurs et leurs professions spécifiques pour adapter les filières de formation et faciliter ainsi l accès des jeunes fraîchement diplômés au marché du travail. Les informations que détiennent les secteurs sont donc capitales de ce point de vue. Les professions clés d un secteur sont celles qui sont en relation avec les activités centrales de l entreprise. Ces activités centrales génèrent les ventes, le chiffre d affaire et le bénéfice de l entreprise et exigent des compétences spécifiques. Ces professions clés assurent le travail de base en rapport direct avec la production de biens et/ou de services. Si nous faisons le tri de toutes les professions transmises par les entreprises via l enquête, pour isoler les professions clés du secteur nous arrivons à l image suivante : BUREAU D ÉTUDE SUIVI DE CHANTIER COMMERCIAL Bureau d étude Ingénieur projet Ingénieur d étude Architecte Géomètre Dessinateur-projeteur Dessinateur d exécution Surveillant de chantier Ingénieur d affaires Ingénieur projet : prend en charge la réalisation d un projet ou d une partie d un projet pour le compte d un client, de l avant-projet, au projet, à son contrôle et parfois du suivi du chantier. Il/elle rencontre le client pour discuter avec lui de ses besoins. Il/elle réalise l avant-projet, en apportant une solution technique aux besoins du client, en détaillant les tâches à réaliser et les compétences nécessaires et en chiffrant la réalisation des travaux. Il/elle défend cet avant-projet auprès du client. Une fois le projet accepté, il/elle participe à la réalisation du projet et coordonne l équipe multidisciplinaire constituée à cette fin. Il/elle veille à ce que la réalisation des travaux reste dans les critères de délais, de qualité et de coûts fixés avec le client. Dans certains cas, il/elle assure aussi le suivi sur le chantier. Sur les grands projets, il peut y avoir un responsable du projet en général et plusieurs responsables de sous-parties du projet. Les chefs de projet peuvent être distingués selon leur ancienneté, on parlera alors de chefs de projet junior/senior. Autres appellations : project engeneer, project manager, ingénieur projet, directeur de projet, ingénieur chef de projet, architecte de projet. PROFESSIONS CLES 24 Ingénieur d étude : réalise tous les calculs nécessaires à la réalisation d une construction ou d une réalisation qui nécessite un travail d étude préalable. Il/elle

29 détermine les exigences relatives à la réalisation du projet, détermine les méthodes de construction, réalise des devis de construction, évalue et recommande des matériaux, etc. Il/elle vérifie les plans de construction, établit les calendriers d exécution et veille à ce que ceux-ci soient respectés. Il/elle peut effectuer des études de stabilité, des études de faisabilité, des études d incidences environnementales, etc. Il/elle peut superviser le travail de techniciens ou d autres ingénieurs et examinent les travaux de conception, de calcul et de devis effectués par leurs soins. Il/elle peut être spécialisé(e) dans une matière en particulier (béton, acier, bois, pierre, etc.) Autres appellations : ingénieur civil, ingénieur industriel, ingénieur chimiste, ingénieur agronome, ingénieur d étude télécom, ingénieur d étude HVAC, ingénieur d étude électricien. Architecte (d extérieur et d intérieur) : assure la conception et la réalisation ou la rénovation de bâtiments ou de l aménagement intérieur de bâtiments. Il/elle conçoit et dessine son projet, supervise la réalisation de toutes les phases, négocie avec les clients et peut conduire le chantier. Il/elle peut parfois assurer le rôle de chef de projet en même temps. Travaille le plus souvent sous statut indépendant. Autres appellations : architecte-paysagiste, architecte d intérieur, architecte/chef de projet, architecte-ingénieur. Géomètre : mesure des terrains et effectue toutes les mesures nécessaires au projet, à l aide d instruments de mesure spécifiques, pour en faire un plan. Il/elle fixe l emplacement exact de la construction sur le sol. Par la suite, il/elle reproduit fidèlement sur le terrain les données du plan. Il/elle peut travailler comme indépendant. Autres appellations : topographe, géomètre-topographe. PROFESSIONS CLES 25 Dessinateur-projecteur : réalise les plans, modèles et dessins d ingénierie précis et détaillés en construction, en génie, en fabrication ou à d autres fins, de manière autonome, pour le compte d'ingénieurs, d architectes, etc. Ce qui le distingue du dessinateur d exécution, c est qu il/elle participe à la recherche de solutions techniques en collaboration avec les ingénieurs. Ces plans contiennent toutes les informations techniques nécessaires à la réalisation du projet. Il/elle travaille soit sur planche, soit à l aide d un logiciel de dessin assisté par ordinateur DAO (Autocad, Microstation, etc.). Il/elle peut travailler en deux ou en trois dimensions. Il/elle est le plus souvent spécialisé dans la réalisation de certains types de dessins (construction, ventilation et air conditionné (HVAC), plomberie, électricité, sanitaire, mécanique, piping, génie civil, etc.) qui demande des connaissances techniques différentes. Autres appellations : dessinateur DAO, dessinateur technique, dessinateur HVAC, dessinateur mécanique, dessinateur en construction, dessinateur en génie civil, dessinateur électricité, dessinateur d architecture. Dessinateur d exécution : réalise les plans, modèles et dessins d ingénierie précis et détaillés en construction, en génie, en fabrication ou à d autres fins, sous supervision, pour le compte d'ingénieurs, d architectes, de dessinateurs-projeteurs, etc. Ces plans contiennent toutes les informations techniques nécessaires à la réalisation du projet. Il/elle travaille soit sur planche, soit à l aide d un logiciel de dessin assisté par ordinateur DAO (Autocad, Microstation, etc.). Il/elle peut travailler en deux ou en trois dimensions. Il/elle est le plus souvent spécialisé dans la réalisation de certains types de dessins (construction, ventilation et air conditionné (HVAC), plomberie, électricité, sanitaire, mécanique, piping, génie civil, etc.) qui demande des connaissances techniques différentes.

30 Autres appellations : dessinateur DAO, dessinateur technique, dessinateur HVAC, dessinateur mécanique, dessinateur en construction, dessinateur en génie civil, dessinateur électricité, dessinateur d architecture Suivi de chantier Surveillant de chantier : prend en charge la vérification que les travaux réalisés sur le chantier de construction respectent les plans et consignes établis par le bureau d étude. Autres appellations : chef de chantier, coordinateur de chantier Commercial Ingénieur d affaires : se charge de la vente des services du bureau d étude auprès de clients potentiels ou réguliers. Il/elle définit avec le client la nature des services dont il a besoin en fonction de son projet et de son budget puis passe le relais à l ingénieur projet. Il/elle réagit aux appels d offres de nouveaux clients et fait en sorte de décrocher le contrat. Il/elle peut avoir une formation de base d ingénieur. Dans les petites entreprises, c est le directeur général ou le chef de département qui assumera ces tâches. Autres appellations : business project leader PROFESSIONS CLES 26

31 Annexes

32 Annexe A Sources documentaires Dictionnaire septembre des métiers et des professions, le monde du travail de A à Z, (p. 76, 77, 216) Développement des ressources humaines du Canada emploi-avenir : Beroepenwoordenboek, Vormingscentrum PMS-centra gemeenschaponderwijs. ANPE, répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME). Tome O, fiches (21121), Tome M fiche (53122, 52133, 5212, 61221, 61222) Répertoire des métiers de l ONISEP : Répertoire des métiers du CNRS France : Organigrammes et littérature d entreprise Le portail sur l emploi des cadres : Cadresonline, article sur les métiers, Ingénieur structure, spécialiste anti-casse, Ingénieur dans le génie civil, chômage oublié Ingénieur électricien dans le BTP, un caïd sur le chantier Le BTP, savoir vendre, financer et suivre un projet Offres d emploi du secteur ANNEXES 28

33 Annexe B Organigrammes types des entreprises du secteur des bureaux d étude en fonction de la taille d entreprise Schéma 1 : Organigramme type d une entreprise comportant de 1 à 9 travailleurs DIRECTION - Directeur général ADMINISTRATION - Employé polyvalent BUREAU D'ETUDE CHANTIER COMMERCIAL - Ingénieur de projet - Surveillant de chantier - Dessinateur d'exécution - Dessinateur-projeteur - Architecte (d'extérieur et d'intérieur) - Géomètre - Ingénieur d'étude 29 ANNEXES

34 Schéma 2 : Organigramme type d une entreprise comportant de 10 à 49 travailleurs DIRECTION - Directeur général RESSOURCES HUMAINES ADMINISTRATION - Collaborateur ressources humaines - Secretaire de direction - Réceptionniste-téléphoniste - Secrétaire de service INFORMATIQUE - Informaticien polyvalent FINANCE ET COMPTABILITE - Comptable DIVERS - Responsable qualité BUREAU D'ETUDE CHANTIER COMMERCIAL - Responsable de département - Surveillant de chantier - Ingénieur de projet - Chef dessinateur - Dessinateur d'exécution - Ingénieur d'affaires - Dessinateur-projeteur - Ingénieur expert - Ingénieur d'étude - Architecte (d'extérieur et d'intérieur) - Géomètre 30 ANNEXES

35 Schéma 3 : Organigramme type d une entreprise comportant de 50 à 99 travailleurs DIRECTION - Directeur général - Directeur adjoint RESSOURCES HUMAINES ADMINISTRATION - Directeur des ressources humaines - Secretaire de direction - Collaborateur ressources humaines - Secrétaire de service - Réceptionniste-téléphoniste INFORMATIQUE - Directeur informatique DIVERS - Administrateur réseaux Service qualité - Responsable qualité FINANCE ET COMPTABILITE - Chef comptable - Comptable - Employé à la comptabilité BUREAU D'ETUDE CHANTIER COMMERCIAL - Responsable de département - Surveillant de chantier - Directeur commercial - Ingénieur de projet - Coordinateur de sécurité - Chef dessinateur - Dessinateur d'exécution - Ingénieur d'affaires - Dessinateur-projeteur - Ingénieur expert - Ingénieur d'étude - Architecte (d'extérieur et d'intérieur) - Géomètre 31 ANNEXES

36 Schéma 4 : Organigramme type d une entreprise comportant 100 travailleurs ou plus DIRECTION - Directeur général - Directeur adjoint RESSOURCES HUMAINES ADMINISTRATION - Directeur des ressources humaines - Secretaire de direction - Responsable de la sélection et du recrutement - Secrétaire de service - Responsable de la formation - Employé administratif - Responsable des salaires et de l'administration du - Réceptionniste-téléphoniste personnel - Collaborateur ressources humaines INFORMATIQUE - Directeur informatique - Analyste-programmeur - Administrateur réseaux FINANCE ET COMPTABILITE - Directeur financier - Chef comptable - Comptable - Employé à la comptabilité - Contrôleur de gestion MARKETING - Responsable marketing - Collaborateur marketing DIVERS Service qualité - Responsable qualité 32 ANNEXES

CEFORA 2002. Tous droits réservés.

CEFORA 2002. Tous droits réservés. Bureaux d intérim Bureaux d intérim 2 SEGMENT EMPLOYE CEFORA 2002. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur

Plus en détail

Construction Juin 2004

Construction Juin 2004 Construction Juin 2004 CEFORA 2004. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent toujours

Plus en détail

Immobilier Février 2003

Immobilier Février 2003 Immobilier Février 2003 CEFORA 2003. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent toujours

Plus en détail

Bureaux de sélection et de recrutement

Bureaux de sélection et de recrutement Bureaux de sélection et de recrutement CEFORA 2002. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur

Plus en détail

Nettoyage industriel Février 2008

Nettoyage industriel Février 2008 Nettoyage industriel Février 2008 CEFORA 2008. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur

Plus en détail

Commerce de détail de véhicules neufs, d occasion, de pièces détachées, d accessoires et de carburants

Commerce de détail de véhicules neufs, d occasion, de pièces détachées, d accessoires et de carburants Commerce de détail de véhicules neufs, d occasion, de pièces détachées, d accessoires et de carburants 2 SEGMENT EMPLOYE Structure de profession : commerce automobile de detail CEFORA 2002. Tous droits

Plus en détail

touristique et entreprises de divertissements et de loisirs

touristique et entreprises de divertissements et de loisirs Tourisme : agences de voyages, touropérateurs, services d information touristique et entreprises de divertissements et de loisirs CEFORA 2002. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit

Plus en détail

CEFORA 2002. Tous droits réservés.

CEFORA 2002. Tous droits réservés. Bureaux de location CEFORA 2002. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent toujours

Plus en détail

Publicité Octobre 2003

Publicité Octobre 2003 Publicité Octobre 2003 CEFORA 2003. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent toujours

Plus en détail

Commerce de gros de véhicules neufs, de pièces détachées et d accessoires automobiles

Commerce de gros de véhicules neufs, de pièces détachées et d accessoires automobiles Commerce de gros de véhicules neufs, de pièces détachées et d accessoires automobiles Enquête Upedi-Cefora 2 INTRODUCTION CEFORA 2002. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu

Plus en détail

Informatique Mai 2006

Informatique Mai 2006 Informatique Mai 2006 CEFORA 2006. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent toujours

Plus en détail

Imprimeries Juillet 2004

Imprimeries Juillet 2004 Imprimeries Juillet 2004 CEFORA 2004. Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent

Plus en détail

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr AGENCEUR D INTÉRIEUR un métier valorisant! Une équipe aux multiples savoir-faire www.deviensagenceur.fr L architecte, l architecte d intérieur, le décorateur, le designer et l agenceur d intérieur contribuent

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

Technologues et techniciens en dessin (CNP 2253)

Technologues et techniciens en dessin (CNP 2253) Technologues et techniciens en dessin (CNP 2253) Description de la profession Les technologues et les techniciens en dessin sont regroupés sous le code 2253 de la Classification nationale des professions

Plus en détail

F1106 - Ingénierie et études du BTP

F1106 - Ingénierie et études du BTP Appellations Acousticien / Acousticienne BTP Chargé / Chargée d'affaires BTP Chargé / Chargée d'affaires BTP en génie climatique et énergétique Chargé / Chargée d'affaires de la construction Chargé / Chargée

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

F1106 - Ingénierie et études du BTP

F1106 - Ingénierie et études du BTP Appellations (Construction / Génie Civil - Bâtiment - Gros œuvre) F1106 - Ingénierie et études du BTP Chargé / Chargée d'affaires BTP Conseiller / Conseillère technique habitat écologique Ingénieur / Ingénieure

Plus en détail

POSTE CADRE SUPERIEUR

POSTE CADRE SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTE CADRE SUPERIEUR N 11-2014 SKTM-CS/I Shariket Kahrab wa Taket Moutadjadida SKTM Le présent appel à candidatures vise à sélectionner

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Sommaire public. Édition 2014

Sommaire public. Édition 2014 Sommaire public Édition 2014 Enquête TECHNOCompétences de rémunération globale sur les emplois en technologies de l information et des communications (TIC) L ENQUÊTE EN BREF L enquête TECHNOCompétences

Plus en détail

Master Management - Administration des Entreprises (MAE)

Master Management - Administration des Entreprises (MAE) Promotion 2/22 Site : Clermont-Ferrand Master Management - Administration des Entreprises (MAE) Objectif de ce master : C'est le diplôme de référence, commun à tous les IAE. C'est une formation généraliste

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DEMANDE DE VALIDATION SUR LE FOND Nom Prénom Matricule RÉSERVÉ AU SERVICE N de la demande Date de réception Date de recevabilité Décision de recevabilité jointe Date

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

Fil conducteur du protocole de réalisation

Fil conducteur du protocole de réalisation OUTIL D OBSERVATION REGIONAL DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES (O O R I A) Fil conducteur du protocole de réalisation Les travaux du Groupe Domaine du Plan Régional de Développement des Formations consacré aux

Plus en détail

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles DESCRIPTION DE POSTE I IDENTIFICATION DE L'EMPLOI Titre : Statut : Supérieur immédiat : Direction : technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles

Plus en détail

Diplôme. Technicien en génie civil

Diplôme. Technicien en génie civil Profil professionnel du Diplôme Technicien en génie civil Finalisé et publié 2006 Validé le DT-GC-PP090210-01 PROFIL PROFESSIONNEL DU TECHNICIEN EN GÉNIE CIVIL Définition d un profil professionnel «Le

Plus en détail

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi 008/009 IUP Management et gestion des entreprises Licence Management des organisations PME-PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand Les objectifs de cette licence sont de former des étudiants capables

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 L enquête a été réalisée entre décembre 2009 et mars 2010. Elle concerne les diplômés de 2007 de 12 licences professionnelles

Plus en détail

ASSISTANT DE DIRECTION

ASSISTANT DE DIRECTION ASSISTANT DE DIRECTION Assistant de direction Compétences de base Assistant de direction À quoi sert ce folder? Comme base pour rédiger une offre d emploi ; Comme outil pour le screening des candidats

Plus en détail

MANAGEMENT ET INGÉNIERIE MÉTHODES ET INDUSTRIALISATION

MANAGEMENT ET INGÉNIERIE MÉTHODES ET INDUSTRIALISATION H1401 - p 1/ 5 MANAGEMENT ET INGÉNIERIE Conçoit, optimise et organise l ensemble des solutions techniques (faisabilité, capacité, fiabilité, rentabilité) et des méthodes de production/fabrication de biens

Plus en détail

Assistance technique CAO DAO Emploi et main d œuvre On / Off Shore

Assistance technique CAO DAO Emploi et main d œuvre On / Off Shore Assistance technique CAO DAO Emploi et main d œuvre On / Off Shore Contribuer au succès de nos partenaires grâce à une main d œuvre qualifiée et sensibilisée aux exigences Q.H.S.E Tél : 00242 06 673 53

Plus en détail

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires 2011 ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires Note de Synthèse Présentation de l étude Réalisé par 1 SOMMAIRE Partie 1 : PRESENTATION DE L ENQUETE p. 3 Partie 2 : ENQUETE DES SALAIRE TIC : RESTITUTION DES

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Liège, le 16 Février 2012 APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

Métiers d études BTP

Métiers d études BTP Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études BTP Direction technique Ingénieur avant-vente ou affaires Dessinateur,

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1.

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1. Recrutement d un juriste(h/f) (marchés publics) (au grade de chef de bureau administratif) pour les besoins de fonctionnement du Service Technique du Patrimoine Immobilier de la Province de Namur. Engagement

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

Collecte de données. Laurent Dorey

Collecte de données. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 16 Décembre 2014 Programme : Recensement & Echantillonnage Étapes pour sélectionner un échantillon La population observée La base de sondage Les unités d enquête La taille de l échantillon

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

@utotruck. Gestion des garages

@utotruck. Gestion des garages @utotruck Gestion des garages ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT/2000/XP» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPEL Les Commissaires aux Comptes, désignés auprès de personnes ou entités faisant

Plus en détail

Ingénieurs et concepteurs en logiciel (CNP 2173)

Ingénieurs et concepteurs en logiciel (CNP 2173) Ingénieurs et concepteurs en logiciel (CNP 2173) Description de la profession Les ingénieurs et les concepteurs en logiciel sont regroupés sous le code 2173 de la Classification nationale des professions

Plus en détail

Rapport d enquête: Les stratégies de diversification des cabinets comptables

Rapport d enquête: Les stratégies de diversification des cabinets comptables UNIVERSITÉ DE GAND FACULTÉ D ÉCONOMIE ET D AFFAIRES ACADÉMIQUE 2010 2011 Rapport d enquête: Les stratégies de diversification des cabinets comptables Frederik Verplancke sous la supervision de Prof. dr.

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la logistique

Licence professionnelle Management de la logistique Licence professionnelle Management de la logistique Enquête menée auprès des diplômés 2009, 0 mois après l obtention du diplôme En 2009, 51 étudiants ont obtenu une licence professionnelle «Management

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3054 Convention collective nationale IDCC : 925. DISTRIBUTION ET COMMERCE

Plus en détail

Crans-Montana Tourisme & Congrès (CMTC) souhaite engager pour une date à convenir. Un Responsable du Centre de Congrès www.congres.

Crans-Montana Tourisme & Congrès (CMTC) souhaite engager pour une date à convenir. Un Responsable du Centre de Congrès www.congres. Crans-Montana Tourisme & Congrès (CMTC) souhaite engager pour une date à convenir Un Responsable du Centre de Congrès www.congres.ch Chargé de planifier, d organiser et de superviser le parfait déroulement

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

L étude. SIO/SIP BAIP MESR /Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010

L étude. SIO/SIP BAIP MESR /Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010 RÉPERTOIRE DES MÉTIERS OCCUPÉS PAR LES DIPLÔMÉS 2010 SITUATION EN DÉCEMBRE 2012 OFFRE DE FORMATION I.A.E MASTERS 2010 1 L étude La Direction Générale pour l Enseignement Supérieur et l Insertion Professionnelle

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N..

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. TABLE DES MATIERES PREMIERE PARTIE CLAUSES ADMINISTRATIVES... 4 1.

Plus en détail

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix-données

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix-données Licence professionnelle Intégration des systèmes voix-données Enquête menée auprès des diplômés 2009, 30 mois après l obtention du diplôme En 2009, 26 étudiants ont obtenu une licence professionnelle «Intégration

Plus en détail

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Année universitaire 2005-2006 Cette note présente les résultats de l enquête menée auprès des diplômés de 2006 de licence professionnelle

Plus en détail

TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICs

TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICs TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICs Les cours du technicien en construction et travaux public sont susceptibles de se donner du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00 et le samedi matin (en cours

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 P a g e 1 INTRODUCTION Dans le cadre de l enquête sur l insertion des jeunes diplômés diligentée par la Conférence des Grandes Ecoles et réalisée

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

Enquête 1 er emploi 2012

Enquête 1 er emploi 2012 Enquête 1 er emploi 2012 Filières initiale et externe Enquête réalisée en Avril-Mai 2013 auprès de la promotion 2012 Filières Initiale et Externe (appelées FI dans la suite de l enquête) Nombre de diplômés

Plus en détail

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT PAR BRUXELLES FORMATION D UN PLAN / PROGRAMME DE CIP Quels sont les documents nécessaires à l introduction d un dossier d agrément de plan / programme de CIP auprès

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits et services financiers

Licence professionnelle Commercialisation des produits et services financiers Licence professionnelle Commercialisation des produits et services financiers Enquête menée auprès des diplômés 2009, 30 mois après l obtention du diplôme En 2009, 08 étudiants ont obtenu une licence professionnelle

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des Etudes et du Conseil Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE ACCORD DE CLASSIFICATIONS Entre les parties : La Chambre Syndicale de la Répartition Pharmaceutique - C.S.R.P., Syndicat professionnel inscrit au Registre

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Normes d audit internes (Exercices + corrigés)

Normes d audit internes (Exercices + corrigés) A Exercices Normes d audit internes (Exercices + corrigés) 1 Le comité d audit est le plus susceptible de participer à l approbation A Des promotions et augmentations de salaire des auditeurs B Des observations

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

Master Management - Administration des Entreprises (MAE)

Master Management - Administration des Entreprises (MAE) Promotion 22/23 Site : ClermontFerrand Master Management Administration des Entreprises (MAE) Objectif de ce master : C'est le diplôme de référence, commun à tous les IAE. C'est une formation généraliste

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

Master Management PME - PMI

Master Management PME - PMI IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME - PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 2007/2008 au er juillet 2009 (0 mois après

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 Les précisions d éléments de contenu A. Repérer des éléments sur des plans : d installations électriques; d architecture; de climatisation; de plomberie. Les dessins

Plus en détail

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241)

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Description de la profession Les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique sont regroupés sous le code

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Promotion / Site : Clermont-Ferrand Objectif de cette licence professionnelle : Licence professionnelle Assistant juridique La licence professionnelle assistant juridique offre aux étudiants qui ont acquis

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Division des bâtiments Office de l efficacité énergétique (OEE) Ressources naturelles Canada (RNCan) http://oee.nrcan.gc.ca/commerciaux/appuifinancier/existant/ameliorations/index.cfm?attr=20

Plus en détail

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Septembre 2005 Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Cette étude permet de quantifier ce qui avait été mis en évidence par l étude qualitative

Plus en détail

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009 - Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini Djamal SAID, le 11 Mars 2009 AGENDA Les métiers de l informatique Présentation de Capgemini Les métiers de Capgemini DSI ou SSII : Les

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

FICHE RESSOURCE N 3 GUIDE D ENTRETIEN

FICHE RESSOURCE N 3 GUIDE D ENTRETIEN Cette fiche vous propose une base de guide d entretien illustrée par des exemples pour comprendre le travail de salariés afin d effectuer l étape 2a : repérer des situations-problème. Avant d utiliser

Plus en détail