TABLE DES MATIÈRES. Partie 1 LA NORME TRANSPORT EN CONSTANTE ÉVOLUTION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES. Partie 1 LA NORME TRANSPORT EN CONSTANTE ÉVOLUTION"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRÉFACE... 7 RÉSUMÉ DU COLLOQUE Partie 1 LA NORME TRANSPORT EN CONSTANTE ÉVOLUTION Chapitre 1 L ÉVOLUTION DE LA NORME DANS LES TRANSPORTS ROUTIER ET FERROVIAIRE Section 1 Transport routier de marchandises : la pluralité des sources (À propos d une codification) Marc PICHARD Professeur à l Université Lille Nord de France U.D.S.L. Droits et perspectives du droit (E.A. 4487) L.E.R.A.D.P. I. La pluralité des sources, malgré la codification A. La pluralité maintenue en raison de l ambition de la codification B. La pluralité maintenue en dépit de l ambition de la codification La pluralité des sources, obstacle à la codification? A. La pluralité des sources, obstacle à la codification à droit constant? B. La pluralité des sources, obstacle à toute codification?... 31

2 310 LE DROIT DES TRANSPORTS DANS TOUS SES ÉTATS Section 2 Évolution de la norme dans les contrats de transports de voyageurs par route Isabelle BON-GARCIN Professeur des Universités, Lyon 2, Directrice du Master Droit des transports, Présidente de la Commission des affaires juridiques de l I.R.U. I. La situation des voyageurs par route avant le règlement du 16 février Dans le cadre d un transport intérieur La situation des passagers à l international La situation des passagers routiers après le règlement du 16 février Présentation du règlement La portée du règlement En conclusion Chapitre 2 L ÉVOLUTION DE LA NORME DANS LES TRANSPORTS MARITIME ET AÉRIEN Section 1 L évolution de la norme dans le transport aérien Loïc GRARD Professeur de droit public, Chaire Jean Monnet, Université Montesquieu-Bordeaux IV, Directeur du Centre de recherches et de documentation européennes et internationales (C.R.D.E.I. E.A. 4193) I. La triangulation du droit aérien A. Triangulation du droit du commerce aérien en Europe GLISSEMENT DE LA NORME INTERNATIONALE VERS LA NORME EUROPÉENNE GLISSEMENT DE LA NORME NATIONALE VERS LA NORME EUROPÉENNE B. Triangulation du droit au-delà du commerce COMMUNAUTARISATION DE CERTAINES FONCTIONS RÉGALIENNES COMMUNAUTARISATION DE LA RÉALISATION DES OBLIGATIONS CONTRACTUELLES COMMUNAUTARISATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL Le devenir ou le rebond des normes traditionnelles A. Le droit international LE DROIT MULTILATÉRAL LE DROIT BILATÉRAL B. Le droit national DE VRAIES RÉFORMES : LES AÉROPORTS DE FAUSSES RÉFORMES : LE CODE DES TRANSPORTS a. Présentation dépoussiérée des règles b. Dépoussiérage inachevé sur le fond... 61

3 Table des matières 311 Conclusion Section 2 Les règles de Rotterdam Philippe DELEBECQUE Professeur à l Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), Délégué de la France (U.N.C.I.T.R.A.L. Working Group) I. Clarifications Innovations I Critiques Partie 2 L ÉVOLUTION DES CONTRATS ET DES RESPONSABILITÉS Chapitre 1 LES CONTRATS Section 1 L influence des contraintes économiques, sociales, environnementales et du souci de développement durable : régulation des transports et développement durable Maurice BERNADET Professeur honoraire à l Université Lumière-Lyon 2, membre du laboratoire d économie des transports I. Des actions en faveur du transport modal A. Des objectifs ambitieux B. Des réalités décevantes C. Des causes multiples DES MOYENS MIS EN ŒUVRE INSUFFISANTS ET INADAPTÉS UN FONDEMENT ERRONÉ : LA CROYANCE EN LA CONCURRENCE ENTRE MODES DE TRANSPORT UN OUBLI : LE TRANSPORT REFLET, DE L ORGANISATION LOGISTIQUE ET DE L ORGANISATION DES SYSTÈMES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION Des dispositions diverses pour réduire les nuisances environnementales des transports A. La définition des normes Euro B. L affichage des émissions de CO

4 312 LE DROIT DES TRANSPORTS DANS TOUS SES ÉTATS C. L éco-taxe poids lourd D. Les Z.A.P.A Conclusion Section 2 La globalisation de la demande et l offre de transport, aspects juridiques Cécile LEGROS Professeur, Université de Rouen, C.R.I.J.E. E.A.3231 Bénédicte DUPONT-LEGRAND Docteur en droit, Université Nord de France, U.D.S.L. (Lille 2), Centre René Demogue C.R.D. & P, ATER Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis Institut du Développement et de la Prospective, membre associé 1 Aspects juridiques de la globalisation de la demande de transport Cécile LEGROS Professeur à l Université de Rouen, C.R.I.J.E. E.A.331 I. Modification de la demande et adaptation de l offre de transport A. La globalisation de la demande ou l exigence d un service «clefs en main» B. La globalisation de la demande ou l exigence de transport de «bout en bout» L objectif commun à atteindre : l arrivée des marchandises chez le destinataire A. Le traitement jurisprudentiel de la participation à la même opération économique B. Le traitement légal de la participation à la même opération économique Conséquences juridiques de la globalisation de la demande sur l offre de transport Bénédicte DUPONT-LEGRAND Docteur en droit à l Université Nord de France, U.D.S.L. (Lille 2), Centre René Demogue C.R.D. & P, ATER Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, Institut du Développement et de la Prospective, membre associé I. La réponse juridique aux demandes de services «clefs en main» A. Le pouvoir attractif de la prestation principale B. Le concept attractif de «contrat unique» LE «CONTRAT DE LOGISTIQUE» UNE FIGURE CONTRACTUELLE UNIQUE EXISTANTE : LE CONTRAT DE COMMISSION DE TRANSPORT La réponse juridique aux demandes de transport de porte à porte A. Les «contrats uniques» nés de la pratique

5 Table des matières 313 B. Le contrat unique proposé par les règles de Rotterdam UNE GLOBALISATION DU RÉGIME DU CONTRAT DE TRANSPORT MULTIMODAL UNE GLOBALISATION DU RÉGIME DU CONTRAT COMPLEXE Conclusion Chapitre 2 MARCHANDISES ET VOYAGEURS : CHACUN SES PROBLÈMES DE RESPONSABILITÉ Section 1 Quelques observations sur la limitation de la responsabilité dans les contrats de transports Marc HUYBRECHTS Professeur émérite aux Universités de Louvain et d Anvers, membre de la Commission pour la révision du droit maritime belge (C.O.M.A.R.), avocat aux barreaux de Bruxelles et d Anvers I. Origine historique de la limitation de la responsabilité du transporteur «La limitation dans les conventions internationales» I La limitation dans le transport maritime IV. La révision des limites V. Les limites de la limitation de la responsabilité dans les conventions relatives au transport par mer Les règles de Visby Les règles de Hambourg Les règles de Rotterdam VI. Comment appliquer la limitation de responsabilité sur un «colis ou unité» transporté? V La privation de la limitation de responsabilite Conclusion Section 2 Marchandises : la détermination du responsable au cœur du débat Sous-section 1 LA RESPONSABILITÉ DU TRANSPORTEUR DE MARCHANDISES : DE L OBLIGATION DE RÉSULTAT À LA RECHERCHE DE LA CAUSE RÉELLE Christie LANDSWEERDT Doctorante à l Université Nord de France U.S.D.L. (Lille 2), Centre René DEMOGUE C.R.D. & P.

6 314 LE DROIT DES TRANSPORTS DANS TOUS SES ÉTATS I. L inexécution de l obligation de résultat, source de responsabilité du transporteur A. L obligation du transporteur, une obligation aux multiples facettes B. L obligation du transporteur, une obligation de résultat L exonération du transporteur de marchandises passant par la recherche de la cause réelle A. L existence d une cause d exonération LES CAUSES GÉNÉRALES D EXONÉRATION a. La force majeure b. Le vice propre de la marchandise c. Le fait du cocontractant LES CAUSES PARTICULIÈRES D EXONÉRATION a. Les causes privilégiées d exonération b. Les cas exceptés B. La recherche de l origine du dommage LA PRÉSOMPTION D ORIGINE DU DOMMAGE, FAVEUR RECONNUE AU TRANSPORTEUR TERRESTRE INTERNATIONAL LA RECHERCHE DE LA CAUSE RÉELLE DU DOMMAGE Sous-section 2 LA RESPONSABILITÉ DU TRANSPORTEUR OPTIONNEL EN DROIT BELGE Wouter VERHEYEN Doctorant à l Université catholique de Louvain (Belgique) I. Notion de contrat de transport optionnel Contrat de transport optionnel : opportunités et problématique Contrat de transport optionnel comme contrat de transport de base L optionalité : pertinence pratique La loi applicable au contrat de transport optionnel Incertitudes juridiques jusqu au moment de l exécution du contrat A. Le juge compétent en matière de transport Compétence des juges belges : droit international privé Compétence des tribunaux belges : convention attributive de juridiction, résidence habituelle ou lieu de délivrance B. Détermination de la loi nationale applicable Droit applicable aux contrats de transport : droit international privé Rome I : Application du droit belge : choix de loi, résidence habituelle ou lieu de livraison C. Conventions internationales Applicabilité des conventions dans le cadre juridique belge : H.V./C.M.N.I./C.O.T.I.F.-C.I.M./C.M.R. et Montréal C.M. : critère réel : applicabilité au transport optionnel

7 Table des matières 315 Interprétation belge de la C.M.R. et de la C.O.T.I.F.-C.I.M. : critère contractuel, pas d application au contrat de transport optionnel C.M.N.I. : critère contractuel : pas d applicabilité au contrat de transport optionnel H.V. : critère formel et contractuel : pas d application au transport optionnel Conclusion : la convention de Montréal est la seule convention applicable aux contrats de transport optionnel D. Lois mode-spécifiques Transport par mer : article 91 de la loi maritime : mêmes critères formels et contractuels que pour H.V Transport par eaux intérieures : exigence d un lien contractuel avec un bateau d intérieur Transport par route et par voie ferrée : critère réel : applicabilité du régime de responsabilité de la C.M.R. et de la C.O.T.I.F. au transport national E. Loi de transport général Droit commun de transport, critère réel : applicabilité de l art. 1-9, loi du 25 août F. Conclusion : applicabilité du droit national aux contrats de transport optionnel I La responsabilité du transporteur en droit belge A. Principes de responsabilité PRÉSOMPTIONS DE RESPONSABILITÉ Responsabilité en cas de perte, d avarie ou de retard à la livraison Période de responsabilité CAUSES D EXONÉRATION Exonération de responsabilité : différences sur le plan des causes d exonération et de la charge de preuve Pas de causes spécifiques mais des causes générales Pas de renversement de charge de la preuve pour les «causes privilégiées» Modération de la différence : modification conventionnelle du régime légal B. Dommages-intérêts DOMMAGE RÉPARABLE Droit commun : damnum emergens et lucrum cessans Indemnisation intégrale du dommage causé aux marchandises : divergence considérable en principe, mais plus limitée en pratique Indemnisation intégrale des frais de transport (raisonnables) Distinction entre loi nationale et C.M.R. dépendant largement de l interprétation nationale de la C.M.R Droit commun et coûts d atténuation : plus favorable que la C.M.R Droit commun : pas de restrictions (uniquement la prévisibilité) à l indemnisation des avaries consécutives LIMITATION DE LA RÉPARATION Réparation illimitée C. La prescription Prescriptions strictes d ordre public

8 316 LE DROIT DES TRANSPORTS DANS TOUS SES ÉTATS IV. Conclusion (Quasiment) pas de législation mode-spécifique Contrats de transport optionnel international : liberté contractuelle quasiment illimitée Application de la loi de 1891 : déviations de la C.M.R La loi nationale : opportunité ou faiblesse? Section 3 Voyageurs : réparer à tout prix Sous-section 1 UN SIÈCLE DE TRIBULATIONS JURISPRUDENTIELLES INCESSANTES EN MATIÈRE D OBLIGATION DE SÉCURITÉ Éric DESFOUGÈRES Maître de conférences à l Université de Haute-Alsace, membre du C.E.R.D.A.C.C. (E.A. 3992) I. L élargissement du concept d obligation de sécurité à travers le dépassement des vecteurs traditionnels de transport de personnes A. L incorporation survenue à propos de toutes les formes usuelles de déplacement B. La propagation impromptue à propos des formes non usuelles de déplacement Le cantonnement du concept d obligation de sécurité au temps traditionnel du transport de personnes A. L exclusion bienvenue à propos des accidents hors déplacement proprement dit B. L extension entrevue à propos des hypothèses de retards dans le déplacement Sous-section 2 LE TRANSPORTEUR DE VOYAGEURS PEUT-IL ENCORE ÉCHAPPER À SA RESPONSABILITÉ CONTRACTUELLE? Laurence PERU-PIROTTE Maître de conférences en droit privé, Université Lille Nord de France, U.D.L.3 (Lille 3), Centre René Demogue C.R.D.P. & D., U.D.S.L. (Lille 2) I. Les causes exonératoires lorsque la responsabilité est recherchée au titre de l obligation de sécurité du transporteur A. La faute de la victime B. Les autres causes d exonération Les causes exonératoires lorsque la responsabilité est recherchée en cas de retard, d annulation ou de dommage aux bagages A. Les causes d exonération en cas de retard ou d annulation du voyage B. La responsabilité est recherchée au titre du dommage aux bagages LE CAS DES BAGAGES ENREGISTRÉS LE CAS DES BAGAGES À MAIN (OU DE CABINE)

9 Table des matières 317 Partie 3 DE QUELQUES ASPECTS DE LA RÉGLEMENTATION SOCIALE Chapitre 1 CONDITIONS DE TRAVAIL ET LOI SUR LE SERVICE MINIMUM Section 1 L avènement d un nouveau droit sectoriel : le droit applicable aux personnels des chemins de fer Stéphane CARRÉ Maître de conférences, I.U.T. Saint-Nazaire, Université de Nantes, U.M.R. CNRS 3128 «Droit et changement social» I. À l époque du monopole SNCF, un droit sectoriel résiduel A. L existence d une réglementation de sécurité LA SÉCURITÉ FERROVIAIRE SUR LE DOMAINE PUBLIC FERROVIAIRE LA SÉCURITÉ FERROVIAIRE SUR LE DOMAINE PRIVÉ B. Le régime du travail SNCF C. Le régime du travail des autres entreprises de transport ferroviaire LES ACTIVITÉS FERROVIAIRES SOUS-TRAITÉES LES RÉSEAUX FERRÉS D INTÉRÊT LOCAL L intrusion du droit communautaire A. La remise en cause des monopoles nationaux B. Le droit communautaire, incubateur d un droit social spécifique LE DROIT SOCIAL COMMUNAUTAIRE ET LE SECTEUR DES TRANSPORTS : UN TRAITEMENT SPÉCIFIQUE LA TIMIDE APPARITION D UN DROIT PROFESSIONNEL COMMUNAUTAIRE SPÉCIFIQUEMENT FERROVIAIRE a. L accord sur les conditions d utilisation des travailleurs mobiles effectuant des services transfrontaliers b. La sécurité ferroviaire, vecteur d un droit professionnel I L apparition d un droit social ferroviaire en France A. La mise en œuvre à pas mesurés d une réglementation sectorielle en matière de conditions de travail B. Règles professionnelles et sécurité ferroviaire Conclusion

10 318 LE DROIT DES TRANSPORTS DANS TOUS SES ÉTATS Section 2 La loi sur le service minimum et la prévention des conflits dans les entreprises de transport. Bilan et perspectives Laurent DRAI Maître de conférences en droit privé, Université Lille Nord de France, U.D.L.3 (LILLE 3), membre du Centre René Demogue C.R.D.P. & D., U.D.S.L. Lille 2 I. La prévention des conflits L organisation du service en cas de grève ou d autres perturbations prévisibles du trafic : le service garanti I Modalités d exercice du droit de grève A. Le déclenchement de la grève LE PRÉAVIS LA DÉCLARATION D INTENTION DE FAIRE GRÈVE B. La poursuite de la grève C. Les insuffisances de la loi de LA GRÈVE ÉMOTIONNELLE : L EXERCICE DU DROIT DE RETRAIT LES FAILLES DANS LA LOI DE 2007 : LES GRÈVES DE TRÈS COURTE DURÉE Conclusion Chapitre 2 LE RISQUE PÉNAL EN DROIT DU TRANSPORT Section 1 L application du droit pénal du travail dans l entreprise de transport Corinne ROBACZEWSKI Maître de conférences en droit privé à l Université d Artois Centre Éthique et procédures, Faculté de droit de Douai Risque pénal pour l entreprise de transport Mal nécessaire du transport Prévisibilité du droit pénal I. La sécurité au travail dans l entreprise de transport Prévisibilité A. Les infractions à la sécurité au travail : champ classique du droit pénal de l entreprise Obligations de sécurité L OBLIGATION GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ Défaut de sanction pénale Hypothèse de l accident

11 Table des matières LES OBLIGATIONS PARTICULIÈRES DE SÉCURITÉ Infractions formelles Mise en demeure B. Les infractions à la sécurité routière : champ spécifique du droit pénal du transport Responsabilité pénale ou pécuniaire LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DU CHEF D ENTREPRISE POUR LES INFRACTIONS À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Sécurité routière Transport de matières dangereuses Durée du travail LA RESPONSABILITÉ PÉCUNIAIRE DU CHEF D ENTREPRISE POUR LES INFRACTIONS À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Paiement de l amende Déduction de l amende La précarité du travail dans l entreprise du transport Efficacité et ineffectivité du droit pénal A. La précarité combattue par la requalification : champ efficace des infractions en matière de travail illégal Dualité d infractions LES INFRACTIONS RELATIVES AU TRAVAIL DISSIMULÉ Dissimulation d activité Dissimulation d emploi salarié Recours au travail dissimulé LES INFRACTIONS RELATIVES À LA FOURNITURE IRRÉGULIÈRE DE MAIN-D ŒUVRE Prêt illicite de main-d œuvre Marchandage B. La précarité promue dans l exécution du contrat de travail : champ ineffectif des infractions en matière de cabotage Définition LICÉITÉ DE L OPÉRATION Évolution de la législation Sanctions INEFFECTIVITÉ DE LA PROTECTION Importance du contrôle Difficulté de contrôler ANNEXE : PROGRAMME DU COLLOQUE

Table des matières. Première partie ... 23

Table des matières. Première partie ... 23 Sommaire... 5 Préface... 7 Introduction générale.... 11 Première partie Théorie générale du crédit documentaire et du connaissement et leurs cadres juridiques respectifs... 23 Chapitre 1 Théorie générale

Plus en détail

Ch. 3. Le contrat de transport international!

Ch. 3. Le contrat de transport international! Ch. 3. Le contrat de transport international! Ch. 3. Transport de marchandises Introduction Enjeux de la réglementation Faciliter le commerce international Sûreté : terrorisme, piraterie Ch. 3. Transport

Plus en détail

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES www.creassur.org ENTREPRISES ET RESPONSABILITES Parlons-en Chambre de Commerce et d industrie Novembre 2007 ENTREPRISES ET RESPONSABILITES La police d assurance et ses couvertures Monsieur RITTER GROUPAMA

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant

L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant soit à la garantie RC du transporteur Introduction Le

Plus en détail

Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman

Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman Critères d indépendance de ces travailleurs Luc Tilman 1 Définition des statuts de salariéet d indépendant Statut de salarié : Niveau social : Lien de subordination L autorité Niveau fiscal Statut d indépendant

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique Notions générales INTRODUCTION L assurance fait partie de notre quotidien. Technique de protection contre les aléas de la vie (incendie, vol, dégât des eaux...) elle répond à un besoin viscéral de sécurité.

Plus en détail

Table des matières. anthemis 265

Table des matières. anthemis 265 Table des matières Chapitre 1. Introduction 5 1.1 Un droit lié à un secteur spécifique 5 1.2 Droit européen : droit applicable et compétence territoriale 7 1.2.1 Règlement dit «Rome I» 7 1.2.2 Règlement

Plus en détail

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août...

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août... Table des matières Introduction................................................ 5 Chapitre 1 L emploi des langues en matière sociale........................ 7 Section 1 Principes........................................

Plus en détail

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Table des matières 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Benoît Kohl Professeur à l Université de Liège Professeur invité à l Université de Paris 2 Avocat au

Plus en détail

Table des matières. Section 1. Les évolutions de la législation sur l assurance de responsabilité civile automobile 7

Table des matières. Section 1. Les évolutions de la législation sur l assurance de responsabilité civile automobile 7 Table des matières Les vingt-cinq ans de la loi du 21 novembre 1989 : état des lieux et perspectives d avenir 7 Jean Van Rossum Section 1. Les évolutions de la législation sur l assurance de responsabilité

Plus en détail

Les règles d or pour rédiger un contrat de transport. Frédéric LETACQ

Les règles d or pour rédiger un contrat de transport. Frédéric LETACQ Les règles d or pour rédiger un contrat de transport Frédéric LETACQ Rédiger son contrat de transport Contrat de transport : contrat consensuel et non solennel Accord sur le prix et la nature de la prestation

Plus en détail

Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats de partenariat internationaux? Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations.

Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats de partenariat internationaux? Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations. Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations. Exposé du 10 mars 2014 Chambre de Commerce Luxembourg Me Véronique De Meester Avocat à la cour Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats

Plus en détail

Les Règles de Rotterdam en Chine

Les Règles de Rotterdam en Chine Les Règles de Rotterdam en Chine Wei HOU Cour Maritime de Wuhan, Chine Premier colloque du droit maritime Chine/France 11 décembre 2014 L adoption par UN: 11 décembre 2008 La cérémonie de signature: 23

Plus en détail

Atelier de la Profession

Atelier de la Profession Sécuriser le recours à la prestation de services et à la sous-traitance en Europe : Obligations & droits pour les entreprises et les salariés Atelier de la Profession LES INTERVENANTS Laurence BOURGEON

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

Charte Achats et Responsabilité d Entreprise. www.thalesgroup.com

Charte Achats et Responsabilité d Entreprise. www.thalesgroup.com www.thalesgroup.com Charte Achats et Responsabilité d Entreprise Introduction Thales, leader mondial des systèmes d information critiques sur les marchés de l Aéronautique et de l Espace, de la Défense

Plus en détail

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Estelle BROSSET Maître de conférences HDR en en droit public

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur...

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur... 1 Les droits de l acheteur confronté à un défaut de la chose vendue................ 7 Julie DEWEZ assistante à l U.C.L., collaboratrice notariale CHAPITRE 1 L obligation légale de délivrance d un bien

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN TABLE DES MATIÈRES Sommaire... V Liste des principales abréviations... VII Introduction... 1 PREMIERE PARTIE UN FONDEMENT COMMUN TITRE 1 LA RECHERCHE D UN FONDEMENT COMMUN CHAPITRE 1 LE CHOIX PRÉCOCE D

Plus en détail

Table des matières. Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7

Table des matières. Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7 Table des matières Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7 Sophie Damas Introduction 7 Chapitre 1. Le «défaut» au regard des principales

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités I MAJ.05-2015 SOMMAIRE A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION A10 A10 CRITÈRES DE DISTINCTION ENTRE LA SITUATION

Plus en détail

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES Table des matières Pages Index des principales abréviations Cadre législatif et réglementaire utilisé... 13 Avant-propos... 15 PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL

LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL Université PANTHEON-ASSAS (PARIS II) Droit Economie Sciences Sociales LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL Thèse pour le doctorat en droit (Arrêté du 30 mars 1992 sur les études doctorales

Plus en détail

1 Gestion des risques

1 Gestion des risques Gestion des risques 1 Gestion des risques Accidents, actes de malveillance, infractions à la législation du travail, risques sanitaires ou environnementaux La liste des risques auxquels les entreprises

Plus en détail

- 23 - TABLEAU COMPARATIF

- 23 - TABLEAU COMPARATIF - 23 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88 4 de la Constitution, Vu le traité instituant la Communauté européenne et notamment ses articles 5 et 16, Le Sénat, Vu l article 88 4 de la Constitution,

Plus en détail

NDUKUMA AD JAYIKOD JO CYBERDROIT TELECOMS, INTERNET, CONTRATS DE E-COMMERCE. Une contribution au Droit congolais. Préface de Evariste BOSHAB

NDUKUMA AD JAYIKOD JO CYBERDROIT TELECOMS, INTERNET, CONTRATS DE E-COMMERCE. Une contribution au Droit congolais. Préface de Evariste BOSHAB NDUKUMA AD JAYIKOD JO CYBERDROIT TELECOMS, INTERNET, CONTRATS DE E-COMMERCE Une contribution au Droit congolais Préface de Evariste BOSHAB PRESSES UNIVERSITAIRES DU CONGO P.U.C. Kinshasa, 2009 359 Table

Plus en détail

Internet et protection des données personnelles

Internet et protection des données personnelles Marie-Pierre FENOLL-TROUSSEAU j j I Docteur en droit Professeur au groupe ESCP-EAP Directeur scientifique du Mastère Spécialisé en management de l'édit Gérard HAAS Docteur en droit Avocat au Barreau de

Plus en détail

LE PRET DE MAIN D OEUVRE

LE PRET DE MAIN D OEUVRE LE PRET DE MAIN D OEUVRE CCI CHERBOURG-COTENTIN Marie-Laure LAURENT Avocat au Département Droit social Tel : 02.33.88.36.36 Mail : marie-laure.laurent@fidal.fr Mardi 25 juin 2013 1 Relation triangulaire

Plus en détail

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat 1 Année universitaire 2014-2015 «DROIT CIVIL : Les obligations» Droit des contrats Licence e 2 Semestre 4 Eva MOUIAL BASSILANA, Professeur Introduction générale au droit des contrats I. L HISTORIQUE DU

Plus en détail

La convergence des droits des transports fluviaux sur l axe rhénan

La convergence des droits des transports fluviaux sur l axe rhénan La convergence des droits des transports fluviaux sur l axe rhénan colloque «La Commission centrale pour la navigation du Rhin 200 ans d histoire» Sandie CALME, docteur en droit, LL.M. (Francfort sur le

Plus en détail

Table des matières. Les activités à l étranger et le maintien de la protection sociale 9. Introduction 9

Table des matières. Les activités à l étranger et le maintien de la protection sociale 9. Introduction 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Les activités à l étranger et le maintien de la protection sociale 9 Pierre Van Haverbeke Introduction 9 Titre I Les règles d assujettissement au régime de sécurité

Plus en détail

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance.

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. RAPPEL Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. Un décret du 21 novembre 2011 modifie le contenu de l'attestation que

Plus en détail

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15 Sommaire... 5 L entreprise dans la Société du XXI e siècle... 7 Introduction aux travaux du Colloque de Rennes du 27 mai 2011 organisé par FORDE Claude CHAMPAUD Président du Conseil scientifique du Fonds

Plus en détail

La responsabilité des directeurs d unité

La responsabilité des directeurs d unité 9 mai 2012 - Journée des administrateurs et responsables des laboratoires de l INSIS La responsabilité des directeurs d unité Direction des affaires juridiques CNRS/DAJ/MF l 9 mai 2012 Journée INSIS P.

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

La légalisation du portage salarial

La légalisation du portage salarial Université d été des experts-comptables Journée «Social» Toulouse, 16 septembre 2008 La légalisation du portage salarial Lise CASAUX-LABRUNEE Professeur à l Université Toulouse I I - Le mécanisme du portage

Plus en détail

Michel BERNARD Services. 7 bis rue du 19 Mars 62580 THELUS Tel : 03 21 24 75 52 et 06 02 37 34 92 Site internet : rmb-transports.

Michel BERNARD Services. 7 bis rue du 19 Mars 62580 THELUS Tel : 03 21 24 75 52 et 06 02 37 34 92 Site internet : rmb-transports. Michel BERNARD Services sous l'enseigne commerciale RMB TRANSPORTS effectue des prestations de transport à titre onéreux au moyen de véhicule de transport avec chauffeur de -de 9 places, exclusivement

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail

Les contrats types de transport et de location

Les contrats types de transport et de location Chapitre 19 Chapitre 19 Les contrats types de transport et de location Tout en lisant ce chapitre cherchez les réponses aux questions suivantes : 1) Existe-t-il un contrat type pour chaque catégorie de

Plus en détail

A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS. Entrée sur le territoire français

A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS. Entrée sur le territoire français I MAJ.06-2015 SOMMAIRE A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS Entrée sur le territoire français Textes législatifs Pays dont les ressortissants

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

DATES : 28 et 29 juin 2012 (1 ère session) 19 et 20 juillet 2012 (2 nde session).

DATES : 28 et 29 juin 2012 (1 ère session) 19 et 20 juillet 2012 (2 nde session). CERCLE D ETUDES ET DE RECHERCHES EN DROIT DES ACTIVITES ECONOMIQUES ET FINANCIERES Recherche Fondamentale et appliquée Formation et Information Juridiques Réglementation et contentieux des transports Expertises

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com.

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com. DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com Introduction 1. Notion et domaine du droit du travail A) Droit et travail

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

Table des matières. La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats...

Table des matières. La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats... Table des matières La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats... 5 Marcel Fontaine Professeur émérite de l Université catholique

Plus en détail

des matières Partie I Les jeux et paris en ligne

des matières Partie I Les jeux et paris en ligne Table des matières Sommaire... 5 Avant-propos... 9 Fabienne Péraldi Leneuf Professeur à l Université Paris Sud Introduction. Le contrat de jeu ou petite histoire d un contrat mal aimé... 13 Louis de Carbonnières

Plus en détail

Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011

Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011 Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011 Françoise Pelletier, avocat associé Karine Bézille, avocat counsel Mardi 5 juin 2012

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Table de matières Sommaire...5 Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Daniel Dumont et Pierre-Paul Van Gehuchten La législation sur le bien-être au travail : une réforme à

Plus en détail

SUPÉRIEUR - MODIFICATION

SUPÉRIEUR - MODIFICATION BREVET DE TECHNICIEN Le B.O. 1 8 0 9 1 - Le cadre de la vie juridique 1.1 Notion de droit et divisions du droit Distinguer le droit objectif des droits subjectifs. 1.2 Les sources du droit objectif Caractériser

Plus en détail

Droit des transports DA 1PZ. Isabelle Bon-Garcin. Maurice Bernadet. Yves Reinhard

Droit des transports DA 1PZ. Isabelle Bon-Garcin. Maurice Bernadet. Yves Reinhard Droit des transports 2010 Isabelle Bon-Garcin Maître de conférences à l'université de Lyon (Lyon 2 Lumière) Directrice du Master Droit privé, spécialité droit des transports, Membre du Laboratoire d'économie

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente 1. Champ d application Lyon Terminal gère les terminaux T1 et T2 du Port de Lyon Edouard Herriot. Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après les «Conditions Générales») précisent le fonctionnement

Plus en détail

Loi fédérale sur le transport des marchandises assuré par les entreprises de chemin de fer et de navigation

Loi fédérale sur le transport des marchandises assuré par les entreprises de chemin de fer et de navigation Projet Loi fédérale sur le transport des marchandises assuré par les entreprises de chemin de fer et de navigation (Loi sur le transport des marchandises, LTM) du XX. xxx 2006 L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés

MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés en travail social La prise en charge des publics vulnérables par les professionnels des établissements ou services sociaux et médico-sociaux est une mission qui

Plus en détail

(correspond au module 10 Conseiller de service à la clientèle dans la branche automobile) Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral

(correspond au module 10 Conseiller de service à la clientèle dans la branche automobile) Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral Module 6 Droit et assurances (correspond au module 10 Conseiller de service à la clientèle dans la branche automobile) UPSA/AGVS - LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7807.F / 11/2005 Conseiller(ère) de vente automobile

Plus en détail

Formules d assurance Ne prenez aucun risque

Formules d assurance Ne prenez aucun risque Formules d assurance Ne prenez aucun risque Avec TNT Express, n ayez aucune crainte Vous préférez confier vos envois importants ou de valeur à un partenaire fiable? Vous entendez obtenir de réponses claires

Plus en détail

Dématérialisation et protection des données

Dématérialisation et protection des données Colloque de l AJAR 4 décembre 2012 Dématérialisation et protection des données Philippe POIGET, Directeur des affaires juridiques, fiscales et de la concurrence Fédération Française des Sociétés d Assurances

Plus en détail

La Carpa, outil d auto-régulation de la profession d avocat et de lutte contre le blanchiment d argent

La Carpa, outil d auto-régulation de la profession d avocat et de lutte contre le blanchiment d argent La Carpa, outil d auto-régulation de la profession d avocat et de lutte contre le blanchiment d argent Tout avocat peut être confronté, dans le cadre de son exercice professionnel, à la question du blanchiment

Plus en détail

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures 20 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Eléments généraux sur

Plus en détail

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale?

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? L Europe des salariés. Compétitivité et mobilité des travailleurs Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? Marion DEL SOL (IODE UMR CNRS 6262/Université

Plus en détail

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS)

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Fiche actualisée le 27/02/2015 Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Définition Une convention collective est un accord conclu entre un employeur ou un groupement d employeurs,

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3 Table des matières Avant-propos... 1 Partie introductive... 3 Le partage des compétences législatives... 3 Les pouvoirs de juridiction fédérale... 6 Les pouvoirs de juridiction provinciale... 7 Les compagnies

Plus en détail

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES LES EPREUVES Ces concours comprennent des épreuves d admissibilité et d admission. Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Nature de l épreuve Admissibilité

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

Table des matières. Quelques réflexions relatives à la gestion des risques 11

Table des matières. Quelques réflexions relatives à la gestion des risques 11 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Philippe Marchandise Quelques réflexions relatives à la gestion des risques 11 Louis Eeckhoudt et Christophe Verdure Section 1. La notion de «risque» 11 Section

Plus en détail

LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT. 12 et 13 mai 2014

LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT. 12 et 13 mai 2014 LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT LE CONTEXTE Un projet éducatif territorial (PEDT) des enfants Commune ou communauté de communes Opérateur Opérateur municipal associatif mode

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM I. Définitions et champ d application On désigne par «DEVBOOKING» la Société DEVBOOKING SAS. DEVBOOKING SAS au capital de 10.000 euros, dont le

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

Dans les contrats liant le travailleur (in)dépendant :

Dans les contrats liant le travailleur (in)dépendant : Le patenté: un travailleur indépendant De nombreux travailleurs dits indépendants car patentés sont de véritables salariés Dans les métiers du sport, cette confusion semble exister Dans les contrats liant

Plus en détail

Fiche pratique Les délais de prescription

Fiche pratique Les délais de prescription Fiche pratique Les délais de prescription La prescription désigne la durée au-delà de laquelle une action en justice, civile ou pénale, n est plus recevable. La prescription est un mode légal d acquisition

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

Droit de la propriété industrielle

Droit de la propriété industrielle Droit de la propriété industrielle Auteur(s) : Jean-Pierre Clavier Présentation(s) : Jean-Pierre Clavier est professeur de droit privé à l Université de Nantes. Il dirige l Institut de Recherche en Droit

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

Edith Bon et Sylvain Martin

Edith Bon et Sylvain Martin Edith Bon et Sylvain Martin Avocats au barreau de Paris Le droit français applicable aux substances à l'état nanoparticulaire : risques et responsabilités juridiques 1 Introduction : Risque et danger Le

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

Le contrat de sous-traitance industrielle PROMECA

Le contrat de sous-traitance industrielle PROMECA 1 Le contrat de sous-traitance industrielle Plan 1 La définition juridique du contrat de sous-traitance industrielle sous-traitance et contrat d entreprise sous-traitance et contrat de vente sous-traitance

Plus en détail

Droit du commerce électronique

Droit du commerce électronique Droit du commerce électronique Auteur(s) : Céline Castets-Renard Présentation(s) : Maître de conférences de droit privé, HDR, Université de Toulouse I CapitoleCo-directrice du Master 2 Droit et informatique

Plus en détail

Club_Pierre. «La réforme des sûretés personnelles et l'immobilier : Cautionnement, Garantie autonome, Lettre d intention»

Club_Pierre. «La réforme des sûretés personnelles et l'immobilier : Cautionnement, Garantie autonome, Lettre d intention» Le_Club Club_Pierre «La réforme des sûretés personnelles et l'immobilier : Cautionnement, Garantie autonome, Lettre d intention» Vendredi 3 mars 2006 Introduction Annick Colybes, Journaliste, Les Echos

Plus en détail

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1 Responsabilité civile Art 1382 du Code Civil : «Tout fait quelconque de l homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer». La responsabilité civile entraîne

Plus en détail

nombreux cours axés sur les interactions entre les deux domaines thématiques, l offre de formation de 2 e année comportant les parcours suivants :

nombreux cours axés sur les interactions entre les deux domaines thématiques, l offre de formation de 2 e année comportant les parcours suivants : MASTER MENTION DROIT PUBLIC 4 semestres - 120 ECTS Description de la formation La 1 ère année de Master opère les mutualisations nécessaires à l acquisition du socle des connaissances fondamentales requis

Plus en détail

OHADA: LE TRANSPORT DE MARCHANDISES PAR ROUTE. Prof. AMISI HERADY

OHADA: LE TRANSPORT DE MARCHANDISES PAR ROUTE. Prof. AMISI HERADY OHADA: LE TRANSPORT DE MARCHANDISES PAR ROUTE Prof. AMISI HERADY CONTENU DE L EXPOSE I. Formation du contrat de transport II. Exécution du contrat III.Régime du contentieux. CADRE LEGAL Acte Uniforme relatif

Plus en détail

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité Table des matières Remerciements... 7 Préface... 9 Abréviations utilisées... 13 INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15 PARTIE 1 La publicité CHAPITRE 1 Définition

Plus en détail

SYNTHESE FINALE. «L évolution des relations contractuelles dans le transport routier» Une nécessité!

SYNTHESE FINALE. «L évolution des relations contractuelles dans le transport routier» Une nécessité! SYNTHESE FINALE «L évolution des relations contractuelles dans le transport routier» Une nécessité! Une synthèse est un exercice périlleux car il est difficile de citer tous les orateurs en particulier

Plus en détail

Fourniture et installation complète d un EDS standard 2 dans l aérogare de l Aéroport Metz- Nancy Lorraine

Fourniture et installation complète d un EDS standard 2 dans l aérogare de l Aéroport Metz- Nancy Lorraine CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES PERSONNE PUBLIQUE CONTRACTANTE : ETABLISSEMENT PUBLIC Aéroport Metz-Nancy Lorraine (EPMLN) Objet du Marché : Fourniture et installation complète d un EDS

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

Note explicative de l ETF sur l'application du salaire minimum national au secteur du transport routier: une mesure exigée par la législation de l'ue

Note explicative de l ETF sur l'application du salaire minimum national au secteur du transport routier: une mesure exigée par la législation de l'ue Galerie Agora, Rue du Marché aux Herbes 105, Bte 11 B-1000 Brussels Telephone +32 2 285 46 60 Fax +32 2 280 08 17 Email: etf@etf-europe.org www.etf-europe.org European Transport Workers Federation Fédération

Plus en détail

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES 1 st OCTOBER 2015 EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES Paul CRAHAY Avocat au Barreau de Liège Maître de conférences Hec-Ulg page 2 Section

Plus en détail

Sommaire. La modernisation indispensable du code maritime chinois. I. Le contexte d élaboration du CMC. I. Le contexte d élaboration du CMC

Sommaire. La modernisation indispensable du code maritime chinois. I. Le contexte d élaboration du CMC. I. Le contexte d élaboration du CMC Premier colloque de droit maritime Chine/France Sommaire II. La nécessitéde la réforme du CMC La modernisation indispensable du code maritime chinois HE Jing Volume: La loi plus abondante 278 articles

Plus en détail

Perspectives et stratégies sur le transport aérien

Perspectives et stratégies sur le transport aérien Perspectives et stratégies sur le transport aérien Présenté par Ravoniharoson Voahangy, Directeur des affaires juridiques et économiques de l Aviation civile de Madagascar Commission de l Océan Indien

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE LA LOI

LES OBJECTIFS DE LA LOI Jean-Pierre STOULS Avocat AIPPI - 17 juin 2009 LES OBJECTIFS DE LA LOI Constat d une indemnisation de la victime souvent trop faible : système antérieur fondé sur le principe de la responsabilité civile

Plus en détail

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Introduction 13 Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Titre 1 : Les sociétés à risque illimité Chapitre 1 : Les sociétés sans personnalité morale 21 Section 1 : La société en participation...

Plus en détail

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Sanjay NAVY Avocat IUT DE LENS - SRC (semestre 4) INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Ce cours est composé de deux parties : 1- Les relations juridiques des entreprises avec leurs salariés Cours

Plus en détail

Table des matières. Section 1 : La définition jurisprudentielle 7...

Table des matières. Section 1 : La définition jurisprudentielle 7... Table des matières Les références renvoient aux numéros des paragraphes ( ) INTRODUCTION 1... PARTIE LIMINAIRE 5... 2236 Chapitre 1 : La notion de location meublée 6... Section 1 : La définition jurisprudentielle

Plus en détail