Spectacle Théâtre Perpective Antique aérienne d'arles. ServicePatrimoine Arles.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Spectacle Théâtre Perpective Antique aérienne d'arles. ServicePatrimoine Arles."

Transcription

1

2 Spectacle Théâtre Perpective Antique aérienne d'arles. ServicePatrimoine Arles. 2

3 La Région Provence-Alpes-Côte d Azur offre à ses habitants comme à ses visiteurs une diversité de patrimoines ainsi que de manifestations culturelles probablement sans équivalent en Europe. Il n est donc pas étonnant que de nombreuses activités de restauration, de préservation et de valorisation s y soient créées, développées et implantées. Celles-ci contribuent à faire de notre région un territoire particulièrement propice pour cette économie culturelle dynamique, à fort potentiel innovant et impactant considérablement l économie locale. C est dans ce cadre, et afin d offrir à cette multiplicité d acteurs un espace de reconnaissance et un outil opérationnel de développement économique, que le Pôle Industries Culturelles & Patrimoines a été créé au cours de l année Le Pôle fédère toutes les structures, privées ou publiques, entreprises, centres de recherche, de formation, associations et acteurs institutionnels, intervenant dans les champs relevant des patrimoines ou des cultures. Il leur propose divers types d actions afin de les aider à élaborer des projets innovants, à initier des partenariats, à développer une stratégie marketing, ou encore à exporter leurs produits et savoir-faire, afin de contribuer à leur développement. Son rôle en la matière a d ailleurs été reconnu, puisque la Région l a labellisé Pôle Régional d Innovation et de Développement Economique Solidaire (PRIDES) dès 2007, et qu il a été lauréat, en mai 2010, du premier appel à projet " Grappe d Entreprises " décerné par l Etat. Ces reconnaissances légitiment l action du Pôle et confirment le rôle du patrimoine en tant que dynamique économique porteuse d innovations au cœur des stratégies de différenciation et de valorisation de la plupart de nos territoires. C est dans cet esprit que le Pôle, à l instigation de la ville d Arles et de son service patrimoine, a missionné l Agence pour le Développement et la Valorisation du Patrimoine, pour réaliser une Etude sur les Retombées Economiques et Sociales du Patrimoine (ERESPA). Arles est une cité chargée d histoire qui possède un patrimoine culturel et historique remarquable. La ville, consciente des enjeux qu elle recèle et des opportunités de développement économique et de différenciation territoriale qu elle offre, mène depuis 3 de nombreuses années une politique volontariste de valorisation, de sauvegarde et d entretien de son patrimoine urbain et de ses monuments. Il était donc particulièrement intéressant de pouvoir mesurer finement les impacts économiques et sociaux des patrimoines en prenant pour champ d étude une cité emblématique comme celle d Arles, labellisée Villes et Pays d Art et d Histoire et qui fêtera en 2011 les 30 ans de son inscription au Patrimoine mondial de l Unesco. Cette étude a été réalisée de juin 2009 à juin 2010, et s est attachée à fournir à la collectivité un outil d accompagnement et d appui à la mise en place d un système d aide à la décision et à la mise en place de stratégies de gestion de son patrimoine. Ce travail à l échelon local initie une méthodologie reproductible par toutes les villes de la Région Provence- Alpes-Côte d Azur désireuses de mesurer l impact économique de leurs politiques culturelles et de leurs investissements en la matière. Le projet ERESPA est donc décomposé en deux phases : un volet local, étude sur la ville d Arles, et un volet régional d essaimage. Plusieurs territoires régionaux se sont engagés dans cette démarche : les villes de Briançon, de Vaison-la-Romaine ainsi que la communauté d agglomération du pays de Grasse vont ainsi pouvoir appliquer la méthodologie avec le support de l Agence pour le Développement et la Valorisation du Patrimoine. Nous espérons vivement que cette méthodologie puisse permettre aux acteurs locaux de quantifier finement l apport des patrimoines et des manifestations culturelles dans le dynamisme économique de leurs territoires. A une époque où les marges budgétaires sont de plus en plus contraintes, des outils permettant de démontrer que chaque euro investi en la matière est générateur de retombées économiques et sociales considérables sont indispensables à la gestion active et efficace des ressources patrimoniales et culturelles. Gilles MARTINET Président du Pôle Industries Culturelles & Patrimoines

4 Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l UNESCO depuis 1981, le patrimoine arlésien exige de notre part, avec le soutien de l Etat, de la Région et du Département, un engagement sans faille. La participation de la ville à l élaboration d un label européen, "Qualicities" s appuyant sur un référentiel pour la valorisation et l intégration d un patrimoine vivant, partagé, levier de développement économique pour la cité, lui permet de mesurer l impact de son engagement politique et les moyens techniques qu elle met en œuvre. Les efforts financiers exceptionnels mis en œuvre depuis une dizaine d années montrent de réels effets sur notre territoire. Consciente de cette richesse patrimoniale et culturelle, la ville d Arles s engage de plus en plus sur la voie du développement économique et social en liaison avec ce secteur. Les expériences réussies aussi modestes soient elles, nous montrent le chemin à poursuivre afin de renforcer et démultiplier les retombées pour tous nos concitoyens. Les études nationales, régionales ou départementales faites par Xavier Greffe et l Agence pour le Développement et la Valorisation du Patrimoine ont toutes démontré l incidence importante des investissements sur le patrimoine. Il était important de vérifier ces résultats à l échelle d une commune comme Arles. Le bilan de l étude mise en œuvre avec le Pôle Industries Culturelles & Patrimoines, grâce au soutien de la Région PACA, conforte ce que l on percevait sans en avoir la certitude. Encore plus que dans d autres territoires de la région, le patrimoine, pour la ville d Arles, représente une ressource économique très importante avec 2500 à 3000 emplois liés à ce secteur et près de 60 millions d euros de retombées économiques chaque année. Les investissements publics doivent être poursuivis et renforcés non seulement parce que nous avons la responsabilité de transmettre dignement cet héritage à nos enfants, mais également parce qu ils génèrent dix fois plus de retombées économiques. Hervé SCHIAVETTI Maire d Arles Vice Président du Conseil Général des Bouches du Rhône Christian MOURISARD, Adjoint au Maire, au tourisme et au patrimoine Alliance des Villes Européennes de la Culture 4

5 Le Pôle Industries Culturelles & Patrimoines développe avec l Agence pour le Développement et la Valorisation du Patrimoine une démarche d observation des différentes formes d impacts du patrimoine en Région Provence-Alpes- Côte d Azur. Cette étude entreprise durant l été 2009 a pour objet de procéder à l évaluation des retombées économiques et sociales du patrimoine sur l économie locale "commune et pays d Arles", et de préfigurer un dispositif local d observation continue. Afin d obtenir une vision plus globale, cette étude a été étendue à l ensemble des champs du patrimoine : protégé et non protégé, matériel et immatériel, culturel et naturel. Il s agit d un état des lieux préfigurant la mise en œuvre progressive d un système d observation. A ce titre, il n a pas été possible dans cette première étape de mobiliser des données permettant une analyse cohérente des données affectables au patrimoine naturel. I. Trois objectifs sont poursuivis à travers cette étude Éclairer les institutions et acteurs culturels sur les coûts et rapports induits par leurs actions et en améliorer la conduite et la programmation, Valoriser économiquement et socialement un dispositif culturel territorial à travers une démarche globale dynamique et partagée : fréquentations, publics, emplois mobilisés, dépenses publiques, rapports et coûts directs, indirects, induits, Mobiliser les acteurs concernés (institutions, gestionnaires, entreprises, chercheurs, universitaires, consultants, militants associatifs, etc ) autour d une démarche de partage, de connaissance et d action. II. Cette étude s appuie sur une méthode d analyse d impact économique et social mise en place depuis 2005 par l Agence pour le Développement et la Valorisation du Patrimoine Connaissance et diagnostic du territoire : collecte de l ensemble des études, enquêtes et publications réalisées sur la problématique de la ville d Arles afin de mutualiser, harmoniser et croiser toutes les données disponibles (INSEE, CDT, CRT, ORT, CNFPT, ADVP ), et produire un véritable état des lieux économique et social local, Conduite d une vingtaine d entretiens menés auprès de personnes ressources du territoire (institutionnels, politiques, acteurs économiques et culturels...), afin d une part de veiller à leur participation active et d autre part à obtenir des informations qualitatives, Envoi de questionnaires aux gestionnaires de sites et monuments : " Enquête visiteurs sur les monuments arlésiens " : création d un site spécifique " ", véritable base de données intégrant les gestionnaires et sites pour le stockage, la capitalisation, le traitement des données, une enquête touristique, menée durant la saison estivale 2009, qui visait à identifier les visiteurs de sites culturels et patrimoniaux arlésiens pour une meilleure adaptation de l offre touristique culturelle. Au total, questionnaires ont été recueillis sur les sites (office du tourisme, hébergements, musées et monuments) durant la période. III. Un enjeu spécifique : la mise en œuvre d un observatoire pérenne du Patrimoine La création du site internet est un outil essentiel local arlésien conditionnant la mise en œuvre d une démarche d observation pérenne en Provence-Alpes-Côte d Azur. En effet celui-ci constitue un outil déterminant d observations permettant aux acteurs concernés la production en continue de données relatives aux différentes formes d impacts du patrimoine sur l économie locale. Ainsi, cette étude élabore un premier état des lieux exhaustif pouvant être mobilisé et, à ce titre, préfigure la mise en œuvre du système d observation local et régional initié par le projet ERESPA. A terme, il sera possible, grâce à ce site et à cette base de données, de croiser des données et informations issues de plusieurs sites en région, de se livrer à des comparatifs, d en apprécier les tendances d évolutions autant au niveau des publics que des différentes formes économiques et sociales. 5

6 Comme évoquée, l étude ERESPA prend en compte des retombées directes, indirectes et induites du patrimoine. Elle a pour objectif le traitement des données sociales et économiques recueillies auprès des gestionnaires de structures culturelles et patrimoniales, mais également des structures en charge du patrimoine naturel. Cette seconde partie présente une synthèse des informations (sous forme de graphiques, pourcentages et chiffres), mobilisées sur le site internet créé spécifiquement par l Agence (www.erespa-impact-patrimoine), et renseigné par les gestionnaires (la fréquentation, la billetterie, les visites guidées, les autres recettes, les subventions publiques et privées). Ces données sont relatives aux années 2007 et I. Les retombées directes du patrimoine Cette partie liée aux retombées directes synthétise les données sociales et économiques recueillies auprès des gestionnaires de sites protégés et de Musées de France, ouverts plus de 40 jours par an, disposant d une billetterie et/ou inclus dans un système de visite guidée payante. Pour l étude arlésienne, et en tenant compte des spécificités du territoire, nous avons inclus les structures culturelles organisant des événements au sein de sites patrimoniaux (théâtre antique, amphithéâtre, église Sainte-Anne, église des Frères Prêcheurs ) et les centres d interprétation de la nature. I.1. Les retombées sociales directes du patrimoine Les retombées s o c i a l e s directes du patrimoine ont été estimées à 367,5 salariés (hors bénévoles) et sont réparties ainsi: - Employés au sein des sites, Monuments Historiques et Musées de France Les emplois au sein des administrations en charge du patrimoine 21 - Guides du patrimoine 9,5 6% 2% Employés au sein des sites, MH et MDF Les emplois au sein des administrations en charge du patrimoine Guides du patrimoine 92% I.2. Les retombées économiques directes du patrimoine Les retombées économiques directes du patrimoine et de la culture s élèvent en 2008 pour l ensemble des sites répondants à environ 5,56 millions d euros ; la billetterie représente 78 % des ressources directes totales à Arles. Les recettes totales 2008 des gestionnaires ayant répondu sont réparties comme suit : Total Recettes Billetterie Boutique ou Librairie Organisation d'évènements Visites guidées Autres Recettes Audioguides Montant en Euros 6

7 II. Les retombées économiques indirectes et induites du patrimoine Par retombées sociales indirectes, nous entendons les effets du patrimoine en termes d emplois dans des secteurs fournissant des biens et des services au secteur Patrimoine. Entrent dans cette catégorie les emplois liés à la conservation, à la restauration du patrimoine bâti, à l exploitation touristique du patrimoine, et aux autres emplois culturels liés à la valorisation du patrimoine (formation et recherche). II.1. Les emplois indirects liés au patrimoine et à la culture Le nombre d emplois indirects du patrimoine s élève à 2 133, répartis de la façon suivante : Répartition des emplois indirects 7% 6% 2% Tourisme patrimonial Autres (formation, recherche) 85% Restauration du patrimoine bâti Restauration et conservation II.2. Les retombées sociales induites du patrimoine Il convient d ajouter à ces chiffres les 1500 emplois induits. On désigne par cette appellation les emplois créés grâce à l activité générée par l utilisation des rémunérations liées aux emplois directs et indirects du patrimoine. On utilise la notion de multiplicateur afin de mesurer l activité induite, et donc d estimer les emplois induits générés dans un environnement par la présence d un emploi initial. Nous retiendrons un multiplicateur de 1,6 signifiant ainsi qu un emploi créé dans le patrimoine susciterait la création de 0,6 emploi dans l économie. Selon nos estimations : Les emplois directs sont évalués à 367,5 Les emplois indirects sont estimés à En adoptant le multiplicateur de 1,6, on peut estimer le nombre des emplois induits par les emplois directs et indirects du patrimoine à 1500 (367, ) x 0,6 = En prenant les précautions déjà évoquées en matière d interprétation des résultats, on peut estimer le nombre d emplois liés au patrimoine à Arles à environ (367, = 4 000,5). II.3. L impact économique du tourisme patrimonial II.3.1. Les retombées économiques de la restauration du bâti o Les retombées économiques des entreprises de travaux de restauration Pour évaluer le chiffre d affaire (CA) des entreprises de restauration, nous avons estimé celui des entreprises intégrées au GMH (Groupement Entreprises Monuments Historiques). Chaque entreprise a indiqué la part du CA lié aux chantiers de restauration. Ainsi, le total du CA consacré à la restauration du patrimoine au sein des entreprises spécialisées (GMH) est d environ 2,025 millions d euros. o Les retombées économiques des entreprises artisanales du bâtiment Le montant du CA des entreprises artisanales du bâtiment à Arles est estimé à 106,79 millions d euros. Selon la Capeb, 80 % des entreprises artisanales du bâtiment travaillent sur des chantiers de restauration du patrimoine. Parmi elles, 17% travaillent sur le patrimoine protégé. La part du CA qui est réservée à ces chantiers s élève à 38 %. Après calcul, nous estimons le CA des entreprises artisanales du bâtiment lié exclusivement aux chantiers de restauration du patrimoine à environ 5,519 millions d euros. (106,798 x 0,8 x 0,38 x 0,17 = 5,519). Le total des retombées économiques de la restauration du bâti est donc estimé à 7,544 millions d euros (2, ,519 = 7,544). 7

8 II.3.2. Les consommations touristiques et dépenses journalières des touristes culturels et patrimoniaux Nous évaluons les consommations touristiques patrimoniales à Arles à 87,78 millions d euros. Elles se décomposent comme suit : Ventilation des dépenses touristiques par poste Hébergement Restauration 25% 30% Loisirs 20 % Transport sur le lieu de vacances 15 % Biens durables 9 % 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% Les retombées économiques touristiques dans le département sont évaluées, par an, à 1,9 milliard d euros. La part des nuitées hôtelières sur le territoire d Arles atteint 11% du total départemental. On peut considérer que les retombées économiques sont directement proportionnelles. Enfin, après exploitation des données fournies par l enquête ADVP, on estime que 42% des touristes disposent d une motivation patrimoniale. Nous évaluons les consommations touristiques patrimoniales à Arles à 87,78 millions d euros. (1900 x 0,11 x 0,42=87,78). II.3.3. Les retombées du patrimoine en terme de taxe de séjour La taxe de séjour est une recette de fonctionnement affectée aux dépenses destinées à favoriser la fréquentation touristique. La taxe de séjour choisie par la ville d Arles est la taxe de séjour forfaitaire. Nous avons appliqué le ratio de 42% au montant des taxes de séjour obtenu ( x 0,42 = ). Le montant de la taxe de séjour forfaitaire attribuable exclusivement au tourisme patrimonial à Arles est de euros Pour conclure, les retombées économiques indirectes sont évaluées à environ 95,499 millions d euros, et se décomposent comme suit : Total des retombées économiques indirectes Tourisme patrimonial Restauration du Patrimoine 7,544 87,78 95,45 Taxe de séjour 0, En millions d'euros Ainsi les retombées économiques totales liées au patrimoine et à la culture à Arles représentent 101 millions d euros dont : de retombées directes de retombées indirectes. II.4. Les retombées du patrimoine en termes de financements publics La restauration des Monuments Historiques est rendue possible grâce aux financements cumulés de l État et des collectivités territoriales (région, département, commune). Ces subventions portent en majorité sur des structures publiques, mais comprennent également des monuments gérés par des privés. Les données fournies sont des crédits de paiement et non des autorisations d engagement dont le règlement est plus aléatoire. 8

9 En 2008, ont été attribués à la restauration et la valorisation du patrimoine (bâti et matériel) pour la Ville d Arles et se décomposent comme suit : Répartition du Financement du Patrimoine Commune CG13 Région État (Drac) Europe Mécénat Autofinanc ement Fonctionnement Investissement Fonctionnement Investissement emplois directs, indirects et induits liés au patrimoine et à la culture ont été recensés sur le territoire arlésien. Cela correspond à 33 % des emplois du département liés au patrimoine. Les emplois liés au patrimoine et à la culture représentent plus de 20,4 % de la population active arlésienne. Si l on rapporte le nombre d emplois directs aux emplois totaux générés par le patrimoine, 1 emploi direct dans le patrimoine génère 8 emplois indirects et induits. 1 investi dans le patrimoine génère 21,9 de retombées économiques liées au patrimoine sur le territoire arlésien et se décompose comme suit : 1,2 de retombées directes et 20,7 de retombées indirectes. L impact économique du patrimoine arlésien représente 30,1 % des retombées économiques liées au patrimoine sur les Bouches-du-Rhône : les retombées directes 73 % et les retombées indirectes 29,3 %. Dans le détail, la part liée au tourisme patrimonial représente 29,2 % des impacts du département et la part liée à la restauration du bâti 26,5 %. Ceci démontre clairement l importance du tourisme au niveau départemental et surtout l importance des travaux de restauration effectués à Arles et des savoir-faire mobilisés sur le territoire. En conclusion, on note que les recettes issues de l exploitation des sites culturels et patrimoniaux couvrent la part investie dans le patrimoine par les différents financeurs publics (communes, département, région, Etat). De plus, il faut souligner qu en termes de retombées économiques indirectes, l investissement réalisé est multiplié par 11,2. Tableau récapitulatif des retombées sociales liées au patrimoine Type de retombées sociales Emplois à Arles Emplois directs 367 Emplois indirects Emplois induits Tableau récapitulatif des retombées économiques du patrimoine Type de retombées économiques Retombées économiques directes Retombées économiques indirectes Retombées économiques à Arles Total Total Total des financements publics (Etat, Région, CG 13 et Ville)

10 Les résultats de cette étude révèlent et précisent l importance du patrimoine et de la culture dans l économie arlésienne. Ils représentent en effet, au travers des retombées économiques directes et indirectes (101 millions d euros), 0,2% du PIB départemental (53,678 milliards d euros). Parallèlement, si l on rapporte un total général évalué à 101 millions d euros au montant des dépenses publiques on constate un rapport très significatif : l impact économique du patrimoine est ainsi plus de 22 fois supérieur à ce qu il mobilise comme dépense publique d investissement et de fonctionnement (État, région, département, commune). De plus, avec 4000 emplois directs, indirects et induits, le patrimoine joue, en complément de sa fonction culturelle essentielle, un rôle social déterminant. Ils correspondent à plus de 12,1 % de la population active d Arles ( actifs en 2007, recensement INSEE). Ces emplois se répartissant dans des secteurs d activité très divers, sont pour la plupart d entre eux hautement qualifiés et porteurs de valeurs associées (historiques, pédagogiques, citoyennes...) contribuant fortement au renforcement des identités culturelles. En se livrant à divers comparatifs avec d autres villes (Nîmes, Marseille, Avignon), on constate des niveaux d impacts en données brutes et relatives plus conséquents, une dynamique et un cercle vertueux accru en terme de retombées économiques et sociales du Patrimoine arlésien. Les 4000 emplois et les plus de 101 millions d euros générés sur Arles, dont 88 millions par le seul tourisme patrimonial, sont en effet particulièrement importants pour une ville de habitants. Les résultats de cette étude permettent aussi de constater à quel point le patrimoine irrigue fortement diverses activités non spécifiques. S il était besoin de le rappeler, elle souligne aussi à quel point, loin d être une charge, le patrimoine est un moteur économique déterminant, important et dynamique. Il est également essentiel de garder en mémoire qu au-delà des nombreuses retombées économiques et sociales que le patrimoine et la culture génèrent sur le territoire arlésien, la valorisation de ces derniers contribue également fortement à accroître le sentiment d appartenance et de réappropriation de l histoire et de l identité des habitants de la ville d Arles. Cependant, cette étude a révélé que malgré l engagement fort mené en terme de développement culturel, des améliorations pourraient être envisagées notamment sur le plan touristique. Le patrimoine et la culture sont un vecteur de développement touristique fort, mais ils nécessitent de maintenir intacte "l authenticité" du site, sa mise en valeur, l amélioration de l accueil et l accompagnement des visiteurs. En outre, ils doivent être également intégrés dans une réflexion touristique plus globale qui tendrait à travailler davantage sur la mise en tourisme du patrimoine et de la culture ainsi que sur l inter saisonnalité, encore peu développée pour Arles. La connaissance, par les acteurs touristiques, des sites culturels et patrimoniaux représente un enjeu déterminant et doit être renforcée par le développement de synergies partenariales. Le travail entrepris, notamment au travers des choix méthodologiques, de la création du site dédié et de la base de données, de la recherche documentaire, du travail d harmonisation, de l identification de partenaires potentiels, souligne la nécessité de se doter d outils de connaissances fiables susceptibles d anticiper les changements et les évolutions. Comme déjà évoqué, ceci préfigure la mise en œuvre d un système d observatoire territorial du tourisme, de la culture et du patrimoine. Par la coopération des différents partenaires qui y seront associés, il permettra la mobilisation rapide de données et leurs croisements, l établissement de cartographies et l évaluation en continu de ces dernières. Cette démarche d observation pourrait faire l objet d un appui externe permettant de faciliter sa mise en œuvre et son opérationnalité. Enfin, véritable observatoire du patrimoine et de la culture au sens large, ce dispositif intégrera dans un processus méthodologique homogène, cohérent, l ensemble des travaux, études, et données existantes, fournira l ensemble des données économiques et sociales propres à ce champ, et contribuera plus largement à la valorisation effective des différentes formes d impacts non monétaires (cohésion sociale, accès à la citoyenneté, qualité de vie, développement culturel et pédagogique), que tout système d observation doit reconnaitre et prendre en compte. 10

11 Spectacle Théâtre Antique Arles. ServicePatrimoine Arles. Spectacle Théâtre Antique Arles. ServicePatrimoine Arles.

12

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE Orientation 1 : Positionner la Gironde sur le marché du tourisme par la promotion et la commercialisation Axe 1.1 : La création d une destination

Plus en détail

L'histoire du tourisme à Arles et L'étonnante redécouverte du 2 ème buste de César Jeudi 4 octobre 2012 Théâtre Municipal

L'histoire du tourisme à Arles et L'étonnante redécouverte du 2 ème buste de César Jeudi 4 octobre 2012 Théâtre Municipal L'histoire du tourisme à Arles et L'étonnante redécouverte du 2 ème buste de César Jeudi 4 octobre 2012 Théâtre Municipal 16h45 : accueil des participants Hervé SCHIAVETTI, Maire d'arles, Vice-président

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Établir un budget est une étape indispensable pour aborder sereinement un projet et rechercher des soutiens financiers auprès de partenaires privés et publics.

Plus en détail

L observation touristique locale. Saint André de Cubzac 15 février 2007

L observation touristique locale. Saint André de Cubzac 15 février 2007 L observation touristique locale Saint André de Cubzac 15 février 2007 Historique Le tableau de bord actuel Essais de tableau de bord Les autres sources de données en Aquitaine L observation touristique

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-Propos... 5. Introduction... 7. I. Rappel de la commande et objectifs... 7

SOMMAIRE. Avant-Propos... 5. Introduction... 7. I. Rappel de la commande et objectifs... 7 Septembre 2010 1 SOMMAIRE Avant-Propos... 5 Introduction... 7 I. Rappel de la commande et objectifs... 7 II. Mise en place de diverses enquêtes et recherches documentaires... 8 PARTIE I : Diagnostic territorial...

Plus en détail

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA)

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) Région Provence Alpes Côte d Azur Région Rhône-Alpes Axe 3 «Développer la résilience des territoires et des populations

Plus en détail

PREFECTURE DE HAUTE MARNE. CONTRAT DE REDYNAMISATION DU SITE DE DEFENSE DE LANGRES Synthèse

PREFECTURE DE HAUTE MARNE. CONTRAT DE REDYNAMISATION DU SITE DE DEFENSE DE LANGRES Synthèse PREFECTURE DE HAUTE MARNE CONTRAT DE REDYNAMISATION DU SITE DE DEFENSE DE LANGRES Synthèse Langres connaîtra, avant 2014, la fermeture de la dernière formation militaire stationnée sur son territoire,

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Plan de l intervention

Plan de l intervention Plan de l intervention I : Carte d identité du Pays Cathare II : Contexte de la marque : un programme à trois dimensions : Le Pays Cathare III : La marque Pays Cathare/Sud de France IV : Plus value de

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

«Démarche collective de management environnemental des hébergements touristiques dans le PNR de Camargue»

«Démarche collective de management environnemental des hébergements touristiques dans le PNR de Camargue» «Démarche collective de management environnemental des hébergements touristiques dans le PNR de Camargue» Mission d expertises de management environnemental CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Syndicat

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Octobre 2007 Conception - Réalisation : Médiris 04 37 28 93 35 Préambule Il est préalablement exposé : Le Tourisme Social et Associatif est un tourisme à finalité non lucrative

Plus en détail

L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011.

L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011. L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011. Ce label a été créé pour signaler au public les lieux dont la vocation est de conserver

Plus en détail

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Digne les Bains, le 8 décembre 2009 Service études ingénierie et développement, ADT 04 1 La démarche Au préalable

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

Diagnostic association DLA 28

Diagnostic association DLA 28 Diagnostic association DLA 28 Syndicat d Initiative duxxxx Objet de la démarche : Le diagnostic a pour objectif de permettre à l association de produire des données significatives pour l aider à élaborer

Plus en détail

Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique

Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique Feuille de route vers une Stratégie européenne pour la culture à l ère numérique Objet Contenu Calendrier 1. Stratégie culturelle et Europe 2020 Élaborer une stratégie européenne pour la culture à l ère

Plus en détail

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable Une campagne du Une campagne répondant aux enjeux régionaux La Région Provence-Alpes-Côte d Azur : première région

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Club Nature et Découverte

Club Nature et Découverte Club Nature et Découverte Club Nature et Découverte C ATOUT FRANCE Née de la fusion de l ex GIE Maison de la France et de l ex GIP ODIT France, l agence de développement touristique ATOUT FRANCE est l'opérateur

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA)

Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA) COMMUNIQUE DE PRESSE Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA) Philippe PERUSAT et les Membres de la Commission Tourisme, ont le plaisir de convier les professionnels

Plus en détail

APPEL A PROJETS JEUNES 2015

APPEL A PROJETS JEUNES 2015 APPEL A PROJETS JEUNES 2015 La Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Conseil Général, la Mutualité Sociale Agricole et la Caisse d Allocations Familiales du Gard souhaitent promouvoir des

Plus en détail

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP).

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). 2014-25 Séance du 17 septembre 2014 AVIS Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION DOSSIER DE CANDIDATURE DE L APPEL A PROJET CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION Nom de la structure candidate : Pour les associations, si vous le connaissez, numéro d identifiant

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

STRUCTURES RESSOURCES. pour les acteurs de la COHÉSION SOCIALE en région PACA

STRUCTURES RESSOURCES. pour les acteurs de la COHÉSION SOCIALE en région PACA STRUCTURES RESSOURCES pour les acteurs de la COHÉSION SOCIALE en région PACA SOUTENIR LES ACTEURS DE TERRAIN La direction régionale de la jeunesse, des sports et de la et cohésion sociale Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

L essentiel de la finance

L essentiel de la finance Pierre Cabane L essentiel de la finance à l usage des managers Préface de Gilles Weil Vice-président de L Oréal Éditions d Organisation, 2004 ISBN: 2-7081-3019-6 Introduction L objectif de cet ouvrage

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

Les dispositifs régionaux d appui aux entreprises touristiques

Les dispositifs régionaux d appui aux entreprises touristiques Les dispositifs régionaux d appui aux entreprises touristiques 1 1 Les entreprises touristiques en Aquitaine Le tissu des entreprises touristiques est composé en majorité de TPE dont l activité est marquée

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers 2009-2010

Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers 2009-2010 Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d Emeraude Commissions de travail mai-juin 2013 Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers

Plus en détail

ÉTUDE SUR LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES DU PATRIMOINE ET DE LA CULTURE DANS LES HAUTES-ALPES

ÉTUDE SUR LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES DU PATRIMOINE ET DE LA CULTURE DANS LES HAUTES-ALPES ÉTUDE SUR LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES DU PATRIMOINE ET DE LA CULTURE DANS LES HAUTES-ALPES Château de Montmaur Thierry Gontard Juillet 2009 1 2 SOMMAIRE Introduction P.5 AVANT-PROPOS P.6 I. Rappel

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE DE VOTRE OFFICE DE TOURISME? L Office de Tourisme est un outil de valorisation de notre destination, de votre activité. Au-delà

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 1- Définition Le contrat local d accompagnement à la scolarité (CLAS) regroupe l ensemble des actions visant à offrir, aux côtés

Plus en détail

La Recherche & Développement en Basse-Normandie

La Recherche & Développement en Basse-Normandie @ La Recherche & Développement en Une activité scientifique dynamique Octobre 2009 N 6 La recherche a pour but de faire progresser l intérêt général et toute la société. Dans une économie de la connaissance,

Plus en détail

gestion des ressources

gestion des ressources gestion des ressources Ressources humaines 35 Formation 37 Action sociale 39 Ressources financières et matérielles 40 ADMINISTRATION DES DOUANES ET IMPÔTS INDIRECTS - RAPPORT D ACTIVITE 2006 33 La gestion

Plus en détail

Bilan 2014 et perspectives 2015

Bilan 2014 et perspectives 2015 Communiqué de presse - 9 janvier 2015 Bilan 2014 et perspectives 2015 Une année 2014 florissante et une année 2015 ambitieuse, marquée par la célébration du 60 e anniversaire de de France de France, leader

Plus en détail

Panorama COMMUNAUTE DE COMMUNES DU LIMOUXIN. de l économie sociale et solidaire

Panorama COMMUNAUTE DE COMMUNES DU LIMOUXIN. de l économie sociale et solidaire Chambre Régionale de l'économie Sociale et Solidaire Languedoc-Roussillon Panorama de l économie sociale et solidaire COMMUNAUTE DE COMMUNES DU LIMOUXIN INTRODUCTION L Economie Sociale et Solidaire (ESS)

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

SDSIT 2011-2015 - Gouvernance de la fonction S.I. Cadrage du soutien de la DSI à l informatique scientifique

SDSIT 2011-2015 - Gouvernance de la fonction S.I. Cadrage du soutien de la DSI à l informatique scientifique Institut de recherche pour le développement SIEGE 44, BOULEVARD DE DUNKERQUE F-13572 MARSEILLE CEDEX 02 TEL. : 33 (0)4 91 99 92 53 FAX : 33 (0)4 91 99 92 27 WEB DSI : WWW.IRD.FR/DSI DIRECTION DU SYSTEME

Plus en détail

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains 1 Réalisation d une étude de positionnement marketing en 2010 5 enjeux pour une destination touristique «Pays Dignois» Un enjeu de positionnement touristique

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Le tableau de bord, outil de pilotage de l association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône-Alpes) Difficile d imaginer la conduite d un bateau sans boussole

Plus en détail

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR...

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 1 SOMMAIRE LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 11 L offre d accueil en hébergement marchand... 13 L offre d accueil en hébergement

Plus en détail

Séminaire. - 13 et 14 octobre 2011 - ANGERS-

Séminaire. - 13 et 14 octobre 2011 - ANGERS- Séminaire «Handicap, accessibilité et centres anciens» - 13 et 14 octobre 2011 - ANGERS- Tourisme et handicap Historique de la démarche d Angers Loire Tourisme 2004-2010 La démarche Tourisme et Handicap

Plus en détail

K1602 - Gestion de patrimoine culturel

K1602 - Gestion de patrimoine culturel Appellations Attaché / Attachée de conservation du patrimoine Chargé / Chargée d'études et d'inventaire patrimoine Conservateur / Conservatrice de musée Conservateur / Conservatrice des antiquités et objets

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 25/26 Syndicat du Pays de Maurienne François VICTOR Détente Consultants Décembre 26 1 Sommaire Objectifs du tableau de bord Les flux et les recettes

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Genèse et projet politique -2-

Genèse et projet politique -2- 29 SEPTEMBRE 2015 Genèse et projet politique -2- ECONOMIE TOURISTIQUE DU TERRITOIRE COMPLEMENTARITE TOURISTIQUE DES STATIONS Une progression de l activité touristique - du nord au sud - des lacs vers l

Plus en détail

Réunion du Conseil national des services publics du 9 juillet 2015 Présentation des propositions issues de la concertation

Réunion du Conseil national des services publics du 9 juillet 2015 Présentation des propositions issues de la concertation PR EM I ER M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Réunion du Conseil national des services publics du 9 juillet 2015 Présentation des propositions issues

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

La diversification agricole en Camargue

La diversification agricole en Camargue La diversification agricole en Camargue Agritourisme, circuits-courts et démarche qualité Capucine SER, chargée de mission tourisme durable au Parc naturel régional de Camargue Contexte, définition et

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Communiqué de Presse, Conférence de presse annuelle de l aéroport Marseille Provence (mp) LC/DMC 10/01/14

Communiqué de Presse, Conférence de presse annuelle de l aéroport Marseille Provence (mp) LC/DMC 10/01/14 Communiqué de Presse, Conférence de presse annuelle de l aéroport Marseille Provence (mp) LC/DMC 10/01/14 Après avoir gagné 1 million de passagers en 2012 (4 ème plus forte progression des aéroports européens,

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015

Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015 Février 2015 Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015 Etaient présents : voir feuille de présence Monsieur Oustry démarre la réunion et introduit l ordre du jour : - validation

Plus en détail

Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française. Résultats globaux 8 juillet 2015

Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française. Résultats globaux 8 juillet 2015 Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française Résultats globaux 8 juillet 2015 BIPE 2015 Impact économique et social de la chasse en France Rappel des objectifs de

Plus en détail

Les Rencontres du tourisme et des loisirs sportifs de nature

Les Rencontres du tourisme et des loisirs sportifs de nature Dossier de présentation Les Rencontres du tourisme et des loisirs sportifs de nature Sommaire Pourquoi des Rencontres du Tourisme et des Loisirs Sportifs de Nature (RTLSN)? Des Rencontres nationales aux

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

La visite d entreprise : outil de communication

La visite d entreprise : outil de communication La visite d entreprise : outil de communication au service de l économie et du territoire www.tistra.com www.visites-entreprises-rhone-alpes.fr Le réseau «TISTRA» Tourisme Industriel Scientifique et Technique

Plus en détail

Jeune entreprise ou porteur de projet, vous recherchez l emplacement idéal

Jeune entreprise ou porteur de projet, vous recherchez l emplacement idéal w w w. a l t i p o l i s. f r > Le Briançonnais Territoire accueillant au cœur des Alpes du sud Jeune entreprise ou porteur de projet, vous recherchez l emplacement idéal pour implanter votre activité.

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques (AGEST)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques (AGEST) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques (AGEST) Manager les territoires et leurs composantes touristiques Cette formation est positionnée

Plus en détail

Pas à pas. partenariat. Sommaire. vers le. Le mécénat... Fiche 1 Le sponsoring... Fiche 2 Les outils... Fiche 3 Les démarches...

Pas à pas. partenariat. Sommaire. vers le. Le mécénat... Fiche 1 Le sponsoring... Fiche 2 Les outils... Fiche 3 Les démarches... Pas à pas vers le partenariat Sommaire Le mécénat... Fiche 1 Le sponsoring... Fiche 2 Les outils... Fiche 3 Les démarches... Fiche 4 Aide méthodologique Check list... Fiche 5 Les étapes... Fiche 6 La fiche

Plus en détail

PRESERVER GRANDIR ENTREPRENDRE PARTAGER ETUDIER BOUGER TULLE 2014-2020. Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER

PRESERVER GRANDIR ENTREPRENDRE PARTAGER ETUDIER BOUGER TULLE 2014-2020. Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER GRANDIR PRESERVER PARTAGER ENTREPRENDRE BOUGER ETUDIER 2014-2020 Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER GRANDIR PRESERVER PARTAGER BOUGER ENTREPRENDRE ETUDIER 2014-2020 Projet de ville Soutien

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017 PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017 Édito de la directrice Le Plan d orientation stratégique 2014/2017 de l AEFE est le fruit d une large concertation menée auprès de l ensemble des acteurs et partenaires

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue Décembre 2011 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la Recherche Inspection générale de l'éducation nationale Présentation des guides d audit et du processus d audit d

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

CONVENTION "Projet inter parcs autour de la mise en œuvre de la Charte Européenne du Tourisme Durable dans les Espaces naturels Protégés (CETDEP)»"

CONVENTION Projet inter parcs autour de la mise en œuvre de la Charte Européenne du Tourisme Durable dans les Espaces naturels Protégés (CETDEP)» CONVENTION "Projet inter parcs autour de la mise en œuvre de la Charte Européenne du Tourisme Durable dans les Espaces naturels Protégés (CETDEP)»" Le Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional

Plus en détail

Les indicateurs. Formation CNFPT. Bordeaux. 9 et 10 avril. Jean-Luc Boulin, MOPA

Les indicateurs. Formation CNFPT. Bordeaux. 9 et 10 avril. Jean-Luc Boulin, MOPA Les indicateurs Formation CNFPT. Bordeaux. 9 et 10 avril Jean-Luc Boulin, MOPA Pour qui, pour quoi? Tout le monde veut des chiffres, un observatoire local du tourisme Pour qui? Pour quel usage? Pour prouver

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE ETAPE 2.3 : PLAN D ACTIONS ET PLANNING Novembre 2014 Jean-Philippe

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL Les Parcs naturels régionaux, institués il y a maintenant 40 ans, ont pour objectif de protéger le patrimoine naturel et culturel remarquable d'espaces ruraux de qualité

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

TOURISME & AFFAIRES. www.terresens.com

TOURISME & AFFAIRES. www.terresens.com TOURISME & AFFAIRES www.terresens.com 2 LYON La situation PONT DU GARD MARSEILLE Autoroute A9, Sortie 23 à Remoulins, direction Uzès, puis suivre le flèchage rive droite ou rive gauche Situation : Nîmes

Plus en détail

Guide du Partenariat 2015

Guide du Partenariat 2015 Guide du Partenariat 2015 Qui sommes-nous? L équipe Annie DEFRESNE Ludovic CARDONA GIL Sarah DUFOUR L Office de Tourisme Dieppe-Maritime est gérée directement, depuis janvier 2013, par la Communauté d

Plus en détail

Compte rendu : 1ère session Commission Sport et économie Date et heure : 19 Mai 2015 de 14h à 16h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1)

Compte rendu : 1ère session Commission Sport et économie Date et heure : 19 Mai 2015 de 14h à 16h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1) Compte rendu : 1ère session Commission Sport et économie Date et heure : 19 Mai 2015 de 14h à 16h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1) Introduction La vision des rapports entre le sport et l économie

Plus en détail