Svetlana Popova chercheuse principale. Brenda Stade Shannon Lange Dennis Bekmuradov Jürgen Rehm. Service de la recherche sociale et épidémiologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Svetlana Popova chercheuse principale. Brenda Stade Shannon Lange Dennis Bekmuradov Jürgen Rehm. Service de la recherche sociale et épidémiologique"

Transcription

1 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) analyse documentaire systématique Svetlana Popova chercheuse principale 4579 / Brenda Stade Shannon Lange Dennis Bekmuradov Jürgen Rehm Service de la recherche sociale et épidémiologique

2 2 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) : Analyse documentaire systématique ISBN: (version imprimée) ISBN: (pdf) ISBN: (html) ISBN: (pub. électronique) Imprimé au Canada 2012 Centre de toxicomanie et de santé mentale. Tous droits réservés. Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite ou transmise sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, par voie électronique ou mécanique, y compris par photocopie ou enregistrement, ni au moyen d un système de stockage et de recherche de l information, sans l autorisation écrite de l éditeur sauf dans le cas d une brève citation (ne devant pas excéder 200 mots) destinée à une revue spécialisée ou à un ouvrage professionnel. Site Web : / Ce rapport, dont la production a été financée par l Agence de la santé publique du Canada (ASPC), reflète les points de vue des auteurs, mais pas nécessairement ceux de l ASPC.

3 3 Remerciements Les travaux faisant l objet du présent rapport ont été financés par une subvention (6D /001/SS) de l Agence de la santé publique du Canada. Les organismes suivants (énumérés en ordre alphabétique), suivis du nom de leurs représentants respectifs, ont contribué à cette étude : Agence de la santé publique du Canada Alan Diener, Mary Johnston, Holly MacKay et Heather Caughey Alberta Institute of Health Economics Phil Jacobs Canada Northwest Fetal Alcohol Spectrum Disorder Partnership (CNFASDP) Research Network Jan Lutke Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits Tanya Churchill Justice Canada, Division de la recherche et de la statistique Charlotte Fraser National Center on Birth Defects and Developmental Disabilities, Centers for Disease Control and Prevention Louise Floyd National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism Kenneth Warren Organisation mondiale de la Santé, Services de santé mentale et de toxicomanie Vladimir Poznyak Service correctionnel du Canada, Centre de recherche en toxicomanie Patricia Macpherson Université du Manitoba Don Fuchs Les auteurs remercient ces organismes de leurs généreux soutien et contribution; toutefois, ils endossent l entière responsabilité de toute erreur ou omission pouvant s être glissée dans le présent rapport.

4 4 Table des matières Remerciements 3 Liste des tableaux 5 Liste des figures 5 Résumé 6 Introduction 7 Objectif 7 Méthode 8 Analyse documentaire systématique 8 Extraction des données 10 Résultats 10 Fidélité interévaluateurs 10 Dérivation des coûts à des fins de comparaison 11 Études canadiennes (tous les coûts sont exprimés en dollars canadiens) 11 Études américaines (tous les coûts sont exprimés en dollars américains) 22 Autres estimations (sommaires) des coûts du SAF ou de l ETCAF 35 Estimations empiriques des coûts de l ETCAF au Canada 38 Examen de la question et conclusion 39 Références 42

5 5 Liste des tableaux Tableau 1. Traduction des mots clés utilisés dans la présente analyse documentaire systématique 9 Tableau 2. Coût annuel et coût à vie par personne atteinte de l ETCAF dans les études canadiennes (en dollars canadiens) 12 Tableau 3. Coût annuel moyen du SAF ou des EAF par cas 14 Tableau 4. Coût annuel moyen de l ETCAF par cas 16 Tableau 5. Coûts annuels rajustés par personne aux prises avec l ETCAF, par groupe d âge 18 Tableau 6. Coût annuel à court terme de l ETCAF en Alberta 20 Tableau 7. Coût annuel et coût à vie (en dollars américains) par personne, associés au SAF dans les études américaines 23 Tableau 8. Estimation des coûts à vie d anomalies congénitales particulières associées au SAF 25 Tableau 9. Estimation du coût des services directs attribuables au SAF en 1980, en fonction du plan systématique proposé dans le Tableau 8 26 Tableau 10. Estimation du coût annuel associé à un retard de croissance intra-utérin lié au SAF 27 Tableau 11. Estimation des coûts annuels du traitement de certains troubles organiques et neurosensoriels 28 Tableau 12. Autres méthodes d estimation des coûts pour les patients atteints du SAF exigeant des soins permanents en établissement en raison d un retard mental (RM) 29 Tableau 13. Sommaire du coût annuel de certains problèmes liés au SAF 30 Tableau 14. Sommaire du coût annuel associé à certains problèmes liés au SAF 31 Tableau 15. Estimation du coût du SAF, Tableau 16. Services de santé et autres services liés au SAF, Tableau 17. Estimations sommaires des coûts du SAF ou de l ETCAF 36 Tableau 18. Coût annuel moyen (pourcentage du total) du SAF ou du SAFp par cas, sur une période de 12 mois (n = 44) 37 Liste des figures Figure 1. Ordinogramme décrivant la sélection des études portant sur les coûts du SAF ou de l ETCAF aux fins de l analyse systématique 11 Figure 2. Estimation de la prévalence et du fardeau médical du SAF et de l ETCAF en Ontario, au Canada 38

6 6 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) Résumé Objectif La présente étude avait pour but d effectuer une analyse documentaire systématique relative à l évaluation des répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) dans différents pays, et de classer par catégories les divers éléments de la documentation disponible. Méthode Cette analyse documentaire systématique des études menées sur les répercussions économiques du SAF et de l ETCAF a été effectuée au moyen de nombreuses bases de données bibliographiques électroniques. Examen de la question Il existe un besoin urgent d élaborer une méthodologie fiable pouvant servir au calcul de l incidence économique de l ETCAF pour la société, lequel tiendrait compte des services auxquels devront vraisemblablement avoir recours les personnes touchées par l ETCAF tout au long de leur vie ainsi que des stades de développement ou de vie de ces personnes, et pouvant servir également au calcul des coûts directs et indirects pour les systèmes de services publics, les personnes et les familles, y compris la perte de productivité des parents ou des parents-substituts, ainsi que la perte de potentiel des personnes touchées. Nota : Le présent document constitue une version révisée (en novembre 2011) du rapport rédigé et soumis à l Agence de la santé publique du Canada (ASPC) en août Résultats La documentation portant sur le fardeau économique du SAF et de l ETCAF est rare. Un nombre limité d études ont été menées au Canada et aux États-Unis, et on ne dispose que de très peu de données provenant du reste du monde. Les estimations existantes des répercussions économiques du SAF et de l ETCAF démontrent une incidence économique importante à l échelle individuelle, familiale et sociétale. Toutefois, ces estimations varient considérablement en raison des différentes méthodes utilisées dans les différentes études. Le présent rapport traite des forces, limites et lacunes qui ont été cernées dans les méthodes existantes du calcul des coûts économiques de l ETCAF, ainsi que des principaux inducteurs de coût de l ETCAF.

7 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 7 Introduction L ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) est un grave problème social, économique et de santé publique qui touche des personnes de différentes régions du Canada et d ailleurs dans le monde. L ETCAF est l appellation générique non diagnostique du spectre des déficiences susceptibles d affecter les personnes dont la mère a consommé de l alcool pendant la grossesse. De plus, les déficiences associées à l ETCAF comprennent un vaste continuum de problèmes dont la gravité varie. Les diagnostics liés à l ETCAF sont les suivants : le syndrome d alcoolisation fœtal (SAF) le syndrome d alcoolisation fœtal partiel (SAFp) le trouble neurologique du développement lié à l alcool (TNDLA) et les anomalies congénitales liées à l alcool (ACLA). Les personnes touchées par l ETCAF éprouvent le plus souvent une foule de problèmes de santé, tels que des anomalies congénitales, un déficit de croissance, un retard cognitif et des troubles du langage et de la parole. Elles sont également plus susceptibles de présenter des anomalies cardiaques, des malformations urogénitales, des anomalies squelettiques ainsi que des problèmes de la vue et de l ouïe. Étant donné le vaste éventail des déficiences possibles, les personnes touchées par l ETCAF pourraient avoir des besoins particuliers exigeant une assistance tout au long de leur vie. Sans le soutien primordial requis, elles sont à risque élevé de développer des incapacités secondaires liées à leurs problèmes de santé mentale, de connaître des démêlés avec la justice, le décrochage scolaire, le chômage, l itinérance ou d autres problèmes d alcoolisme ou de toxicomanie. À son tour, cet état de choses entraîne des coûts exorbitants pour la société. Il est essentiel d estimer les coûts de l ETCAF, en particulier les coûts pour toute la durée de vie des personnes touchées, afin de pouvoir décrire la portée de son incidence sur la société et pour évaluer les avantages des programmes de prévention. Par conséquent, une estimation des coûts de l ETCAF est utile du point de vue des politiques publiques (Bloss, 1994; Harwood et Napolitano, 1985). Les 21 et 22 mars 2007, une première Table ronde nationale a eu lieu à Ottawa sur l élaboration d'un modèle économique canadien pour les répercussions de l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale et ce modèle a été proposé comme modèle de base pouvant être défini et enrichi pour créer un portrait global de l incidence économique de l ETCAF au Canada (ASPC, 2008). Objectif La présente étude avait pour but d effectuer une analyse documentaire systématique relative à l évaluation des répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et des inducteurs de coût associés au SAF ou à l ETCAF dans différents pays, et de classer par catégories les divers éléments de la documentation disponible.

8 8 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) Méthode Analyse documentaire systématique Une analyse documentaire systématique des études menées sur l incidence économique du SAF ou de l ETCAF a été effectuée aux moyens de nombreuses bases de données bibliographiques électroniques dont les suivantes : Ovid MEDLINE, PubMed, EMBASE, Web of Science (y compris le Science Citation Index, le Social Sciences Citation Index, le Arts and Humanities Citation Index), PsycINFO, ERIC, CINAHL et OVID (regroupe plusieurs bases de données), Social Work Abstracts, EBSCOhost, la Cochrane Database of Systematic Reviews, la base de données de la collection de la bibliothèque du Centre canadien contre l alcoolisme et les toxicomanies, la base de données de la bibliothèque du Centre de toxicomanie et de santé mentale, Criminal Justice Abstracts et Google Scholar. De plus, les bases de données économiques suivantes ont également servi aux recherches : la Alcohol and Alcohol Problems Science Database ETOH (http://etoh.niaaa.nih.gov/archive.htm), la NHS EED (base de données d évaluations économiques; et le Cost-Effectiveness Analysis Registry (base de données économiques; cearegistry/). D autres sites Web ont fait l objet d une recherche de documentation pertinente, notamment ceux de la Alberta Alcohol and Drug Abuse Commission (AADAC); des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC); de la Société canadienne de pédiatrie (SCP); de l Association canadienne de santé publique (ACSP); du Centre d excellence pour le développement des jeunes enfants (CEDJE); des Centres d excellence pour la santé des femmes (CESF); de Santé Canada; du Journal of Fetal Alcohol Research; du National Center on Birth Defects and Developmental Disabilities; de l Agence de la santé publique du Canada (ASPC); du SAMHSA Fetal Alcohol Spectrum Disorder (FASD) Center for Excellence; de la Societé des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC); de Condition féminine Canada (CFC); de la Women s Addiction Foundation; du Bureau de la condition des personnes handicapées de Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC); d Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC); de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI), Santé Canada; du Centre d Excellence pour Enfants et Adolescents avec besoins spéciaux et des Centers for Disease Control and Prevention, aux É.-U. Nous avons également examiné manuellement le contenu des principales revues épidémiologiques et les citations de tous les articles pertinents. Nous avons aussi consulté des experts compétents dans le domaine pour obtenir des données plus complètes. Cette recherche ne s est pas limitée à certaines régions géographiques ni aux publications de langue anglaise. C est l ensemble de la documentation disponible, publiée ou non, de la période allant de janvier 1960 jusqu à novembre 2011 inclusivement, qui a fait l objet d une recherche. Plusieurs combinaisons des mots clés ont été utilisées, selon le moteur de recherche. Une traduction des mots clés utilisés est présentée au Tableau 1 suivant. Les combinaisons suivantes de catégories de recherche ont été utilisées : 1 ET 3; 1 ET 2 ET 3; et 1 ET 3 ET 4.

9 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 9 Tableau 1. Traduction des mots clés utilisés dans la présente analyse documentaire systématique Mots clés 1. Maladie ou affection Ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF), syndrome d alcoolisation fœtale (SAF), syndrome de l alcoolisation fœtale partiel (SAFp), effets de l alcoolisation fœtale (EAF), trouble neurologique du développement lié à l alcool (TNDLA), anomalies congénitales liées à l alcool (ACLA) De plus : exposition prénatale à l alcool, grossesse, alcool, consommation, abus, toxicomanie 2. Résultats Handicap, déficience, invalidité, incapacité, années de vie corrigées de l incapacité (AVCI), années de vie ajustées en fonction de l incapacité (AVAI), années de vie ajustées en fonction de la qualité (AVAQ), années de vie pondérées en fonction de la qualité, années de vie ajustées par la qualité (AVAQ), morbidité, mortalité précoce, années potentielles de vie perdues (APVP), pertes de productivité 3. Coût Coût social, coût économique, coûts directs et indirects, coûts intangibles 4. Systèmes/catégories de coûts Soins de santé (hospitalisations, jours d hospitalisation, soins ambulatoires, visites aux services des urgences, visites chez un médecin de famille, médicaments d ordonnance), santé mentale, services de traitement de la toxicomanie, bien-être de l enfance, protection de l enfance, garde des jeunes enfants, éducation (besoins particuliers, besoins spéciaux, évaluation, suspensions, temps et rémunération du personnel), services sociaux (services de soutien à domicile, soins en établissement, soins de relève, services de répit), criminalité, aide au logement, emploi (formation des collègues et des gestionnaires, formation des employés touchés par l ETCAF, salaires perdus, formation professionnelle répétée en raison de pertes d emploi répétées)

10 10 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) Extraction des données Deux chercheurs (DB et SP) ont, chacun de leur côté, extrait de l information des études mentionnées. Les évaluateurs ont été formés pour assurer une fidélité interévaluateurs suffisante (> 0,80). La fidélité interévaluateurs, également appelée fidélité interjuges, fidélité interobservateurs, fidélité interexaminateurs, accord interjuges, coefficient d objectivité ou concordance interjuges, est une mesure statistique du degré d accord entre évaluateurs. Elle permet d accorder un score au degré d homogénéité, ou de consensus, existant entre les évaluations effectuées par différents évaluateurs. Pour calculer la fidélité interévaluateurs, on a fait usage des statistiques Kappa de Fleiss qui utilisent un test de concordance. Toutes les analyses liées à la fidélité interévaluateurs ont été effectuées au moyen du logiciel statistique Minitab (2007). Une troisième chercheuse (SL) a vérifié l exactitude des entrées du tableau par rapport à l article d origine. Au moyen d un tableur normalisé (Excel de Microsoft Office), chaque étude a été codée pour ce qui touche les variables suivantes : référence(s), année(s) de l étude, pays où l étude a été menée, coûts directs et indirects, et autres inducteurs de coût. Résultats Le contenu de 233 résumés d étude ou manuscrits complets repérés au cours de la recherche de documentation a fait l objet d un examen dans le but de déterminer si ceux-ci répondaient aux critères d inclusion. Quatre-vingt-quinze études potentiellement pertinentes ont été retenues et passées au crible. Sur ces 95 études, 72 ont été aussi exclues en raison de l absence de données sur les inducteurs de coût associés au SAF ou à l ETCAF. Par conséquent, seules 13 études de coûts bien documentées, comportant une méthode d analyse exhaustive, ont été sélectionnées : 3 études menées au Canada et 10 menées aux États-Unis. La Figure 1 présente un ordinogramme décrivant la sélection des études de coûts du SAF ou de l ETCAF qui ont été retenues aux fins de notre analyse. Aucune étude approfondie des coûts de l ETCAF provenant de pays autres que le Canada et les États-Unis n a été trouvée. Fidélité interévaluateurs Le taux de fidélité interévaluateurs était très élevé (FIÉ; Kappa = 0,81, p < 0,0001) dans le cas des deux examinateurs, et ce, pour toutes les variables codées. Les écarts ont été rapprochés par un quatrième chercheur (JR), travaillant indépendamment du premier processus. Seules des estimations bien documentées comportant une méthode exhaustive ont été incluses dans l analyse et sont présentées dans les Tableaux 2 et 7.

11 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 11 Figure 1. Ordinogramme décrivant la sélection des études portant sur les coûts du SAF ou de l ETCAF aux fins de l analyse systématique Recherche assistée par ordinateur et recherche manuelle Mots clés (voir le Tableau 1) 233 résumés repérés Passés au crible en vue de trouver les études potentiellement pertinentes Exclues N = 138 (aucune information pertinente) N = 95 études passées au crible en vue d y repérer les inducteurs de coût associés au SAF ou à l ETCAF Incluses N = 23; Exclues N = 72 Dérivation des coûts à des fins de comparaison Toutes les études ont utilisé la devise nationale pour l estimation des coûts et ont utilisé la valeur de la devise ayant cours durant l année d établissement des coûts. Pour faciliter la comparaison, les coûts estimés dans les études canadiennes ont été convertis en fonction de la valeur de la devise en mai 2010, en utilisant la feuille de calcul de l inflation de la Banque du Canada renseignements-complementaires/feuille-decalcul-de-linflation/. Les coûts estimés des études américaines ont été convertis en fonction de la valeur de la devise en juin 2010, en utilisant les taux d inflation de la devise calculés à partir des indices des prix à la consommation (U.S. Department of Labor, 2009; ftp://ftp.bls.gov/pub/ special.requests/cpi/cpiai.txt). Incluses N = 13 comportant une méthode exhaustive; Exclues N = 10 N = 13 3 études canadiennes : Stade et al. (2006, 2009); Thanh et Jonsson (2009) 10 études américaines : Abel et Sokol (1987, 1991a, 1991b); Harwood (2000, 2003); Harwood et Napolitano (1985); Harwood et al., (1984, 1998); Rice et al. (1990, 1991); Rice (1993); Weeks (1989). Études canadiennes (tous les coûts sont exprimés en dollars canadiens) Trois études canadiennes ont estimé les coûts associés à l ETCAF (soit Stade et al., 2006, 2009; Thanh et Jonsson, 2009). Thanh et Jonsson (2009) ont estimé les coûts pour l Alberta en se basant sur la méthodologie de Stade et al. (2006). Le Tableau 2 présente les estimations de coûts pour le Canada, qui sont ventilés en quatre catégories : les coûts directs en soins de santé, les autres coûts directs, les coûts indirects (pertes de productivité) et d autres coûts (menues dépenses). Suit une description succincte des méthodes de chacune de ces études.

12 12 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) Tableau 2. Coût annuel et coût à vie par personne atteinte de l ETCAF dans les études canadiennes (en dollars canadiens) Année de l étude; province (s il y a Référence lieu) COÛTS DIRECTS coûts AUTRES Coûts Soins de santé Éducation Services sociaux Coûts directs totaux INDIRECTS (Pertes de productivité) CoûtS (Menues dépenses) Coûts annuels pour toutes les annuels rajustés* pour toutes les P/I pour Âge Coûts; pourcentage des coûts totaux personnes atteintes de l ETCAF (IC à 95 %) Coûts annuels par personne (IC à 95 %) personnes atteintes de l ETCAF (IC à 95 %) Stade et al., (P) $; 30,3 % $; 32,6 % $; 21,9 % $; 84,8 % $; 8,1 % 936 $; 7,1 % 344,2 M$ (311,7 M$ 376,8 M$) $ ( $ $) 390,2 M$ (353,4 M$ 427,2 M$) Stade et al., (P) $; 35 % $; 28 % $; 18,8 % $; 82 % $; 6,6 % $; 13 % 5,3 G$ (4,12 G$ 6,4 G$) $ ( $ $) 5,5 G$ (4,3 G$ 6,7 G$) Thanh et Jonsson, 2009 (Stade et al., 2006 données sur les coûts utilisées) (2008 CAN); Alberta 3 et 9 (I) 0 71,6 Inclus; 32,6 % Inclus; 32,6 % Inclus; 21,9 % 84,8 % Inclus; 8,1 % Inclus; 7,1 % 130 M$ 400 M$ (coûts à long terme); 48 M$ M$ (coûts à court terme) 1,1 M$ (coûts à vie par personne) 148,4 M$ 428,4 M$ (coûts à long terme); 48,5 M$ 144,5 M$ (coûts à court terme) * Rajusté en fonction du taux d inflation (mai 2010) G : milliard; IC : intervalle de confiance; I : incidence; M : million; P : prévalence Coûts annuels rajustés* pour toutes les personnes (IC à 95 %) $ ( $ $) $ ( $ $) 1,12 M$ (coûts à vie par personne)

13 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 13 STADE Et al. (2006) Dans cette étude des coûts associés à l ETCAF, à l échelle individuelle, on a estimé le coût annuel rajusté total par enfant à $ (IC à 95 % : $ $), en À l échelle de la population, à un taux de prévalence prudent de 3 cas pour naissances vivantes (Roberts et Nanson, 2000), les coûts annuels de l ETCAF au Canada, pour les jeunes âgés de 1 à 21 ans, étaient de 344,2 millions de dollars (IC à 95 % : $ $). Dans cette étude, les coûts étaient estimés en couvrant les perspectives de la société, du ministère de la Santé et du patient ou de sa famille. Cette étude a été menée dans des contextes tant ruraux qu urbains, partout au Canada, et a utilisé un plan de recherche transversale prospective. Les participants ont été identifiés par FASWorld Canada, un organisme national de soutien aux parents représentant plus de 11 groupes de soutien et offrant des services à plus de 700 enfants ainsi qu à leurs parents. L échantillon de l étude comprenait 148 parents (biologiques, adoptifs ou de familles d accueil) qui habitaient avec un enfant âgé de 1 à 21 ans ayant reçu un diagnostic de SAF ou d EAF (considéré comme étant l ETCAF), ou des personnes responsables de la garde et du bien-être de l enfant (parents-substituts). Le Health Services Utilization Inventory (HSUI) a été modifié pour recueillir des données et mesurer la quantité des différents types de services de santé utilisés par les parents ou les parents-substituts d enfants aux prises avec l ETCAF. L inventaire HSUI comprenait des questions au répondant portant sur les coûts directs, y compris les frais médicaux (cas d hospitalisation, services de santé professionnels, médicaments), les frais de services éducatifs (enseignement à domicile, enseignement particulier), les frais de services sociaux (soins de relève, placement en famille d accueil) et les coûts pour les parents ou les parents-substituts (frais de stationnement et de transport et coûts de comportements externalisés, ce qui comprend des comportements agressifs, comme ceux pouvant porter préjudice à des personnes, endommager des biens ou encore comme le vol). Cet outil incluait également des questions visant à évaluer les coûts indirects, comme les journées de travail perdues pour prendre soin de l enfant aux prises avec l ETCAF. Ainsi, les composantes clés liées au coût incluaient les coûts directs (frais médicaux, coûts liés à l éducation et aux services sociaux), les coûts indirects (pertes de productivité) et les autres coûts, comme les menues dépenses ou les coûts privés (Tableau 3). Le total des dépenses moyennes par enfant a été calculé en additionnant les coûts pour chaque enfant, dans chaque composante de coût, et en divisant le résultat par la taille de l échantillon. Les coûts ont été extrapolés à un an (p. ex. 2003). Une analyse de régression multiple séquentielle a été utilisée pour cerner les principaux déterminants de coûts et pour calculer les coûts annuels rajustés associés à l ETCAF. Les coûts unitaires associés aux coûts de traitement et de soins déterminés par les parents ou les parents-substituts dans l inventaire HSUI ont été recueillis de diverses sources, y compris les hôpitaux pédiatriques, le ministère de l Éducation, le ministère des Services sociaux et communautaires de l Ontario, le barème d honoraires des médecins de l Ontario et le Formulaire des médicaments de l Ontario. Les pertes de productivité ont été mesurées au moyen d une approche axée sur le capital humain. Les coûts indirects, comme les jours de travail perdus, pour prendre soin de l enfant aux prises avec l ETCAF, ont été estimés à l aide de données provenant de l inventaire HSUI, en multipliant le nombre de jours de travail perdus par le salaire moyen quotidien des parents ou des parents-substituts. Les coûts engagés en raison des comportements externalisés de l enfant ont été inclus dans l estimation totale des coûts. Tous les coûts engagés par les parents et les parentssubstituts ont été affectés à l enfant en tant qu unité d analyse. Une approche fondée sur l incidence, qui a commencé à la naissance, a été utilisée.

14 14 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) Tableau 3. Coût annuel moyen du SAF ou des EAF par cas Société Ministère de la Santé ou des services sociaux Patient Composante Coût ($) % du total Coût ($) % du total Coût ($) % du total Coûts directs : frais médicaux Hospitalisation Visites aux urgences/à une clinique TOTAL ,80 $ 160 $ 53 $ 213 $ (Nouveau-nés) ,80 $ (Nouveau-nés) 160 $ 53 $ 213 $ Consultation de professionnels de la santé Médecin de famille Chirurgien orthopédique Urologue Allergologue Pédiatre Psychiatre Ergothérapeute Physiothérapeute Orthophoniste Psychologue Dispositifs médicaux Frais d exécution d ordonnance Médicaments d ordonnance Médicaments en vente libre Tests diagnostiques 167,72 $ 76,80 $ 55,95 $ 5,71 $ 97,93 $ 858,65 $ 115,88 $ 115,80 $ 7,00 $ 925,00 $ 550,00 $ 41,94 $ 449,79 $ 249,60 $ 45,72 $ 167,72 $ 76,80 $ 55,95 $ 5,71 $ 97,93 $ 858,65 $ 115,88 $ 115,80 $ 7,00 $ 925,00 $ 470,00 $ 25,16 $ 245,80 $ 45,72 $ 42,50 $ 4,20 $ 166,80 $ 249,60 $ TOTAL 3 975,88 $ 30,3 % 3 425,51 $ 32,4 % 463,10 $ 18,9 % Coûts directs : éducation Enseignement à domicile Éducation de l enfance en difficulté Programme en établissement 27,30 $ 1 560,00 $ 2 688,00 $ 27,30 $ 1 560,00 $ 2 688,00 $ TOTAL 4 275,30 $ 32,6 % 4 275,30 $ 40,5 % Coûts directs : services sociaux Soins de relève Placement en famille d accueil Aide juridique 144,00 $ 2 122,03 $ 600,00 $ 144,00 $ 2 122,03 $ 600,00 $ TOTAL 2 866,03 $ 21,9 % 2 866,03 $ 27,1 % Menues dépenses Transport par visite Stationnement Comportements externalisés 40,86 $ 55,25 $ 840,00 $ 40,86 $ 55,25 $ 840,00 $ TOTAL 936,11 $ 7,1 % 936,11 $ 38,1 % COÛTS DIRECTS TOTAUX ,32 $ 91,9 % Coûts indirects : Pertes de 1 055,25 $ 8,1 % productivité COÛTS TOTAUX ,57 $ ,84 $ 2 454,46 $ = Sans objet Source : Stade et al. (2006)

15 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 15 La gravité de l incapacité et l âge de l enfant étaient tous deux d importantes variables explicatives directes des coûts. L étude a révélé que les coûts liés aux enfants âgés de 6 à 15 ans se caractérisaient par un degré supérieur de recours à des soins de santé et, par conséquent, c est ce qui explique leurs coûts plus élevés comparativement aux autres groupes d âge, alors que les coûts liés aux enfants plus âgés reflétaient leurs besoins en matière d éducation et les conséquences de leurs comportements externalisés. Les coûts annuels moyens semblent atteindre un sommet au début de l adolescence. Les coûts étaient plus élevés au centre et dans l ouest du Canada, comparativement à l est du Canada. Pour évaluer le coût annuel du SAF ou des EAF au Canada, une estimation très prudente de leur prévalence au Canada a été utilisée (3 cas pour personnes; Roberts et Nanson, 2000). Le nombre de personnes âgées de 1 à 21 ans au Canada, en 2003, était d environ 8 millions (Statistique Canada, 2003). Une estimation prudente du SAF ou des EAF dans le groupe d âge de 1 à 21 ans au Canada en 2003 correspond donc à personnes. Le coût annuel rajusté du SAF ou des EAF au Canada pour le groupe d âge de 1 à 21 ans, à l échelle individuelle, est de $ (IC à 95 % : $ $). Ainsi, une estimation très modérée du coût du SAF ou des EAF par année au Canada s élève à $ (IC à 95 % : $ $) ou 344,2 millions de dollars (IC à 95 % : 311,7 millions de dollars 376,8 millions de dollars). L éducation comptait pour 32,6 % des coûts totaux, suivie des soins de santé à 30,3 %, des services sociaux à 21,9 %, des pertes de productivité à 8,1 % et des menues dépenses à 7,1 %. Hutson (2006) a estimé que si le coût annuel de 344,2 millions de dollars était extrapolé jusqu à l âge de 65 ans pour chaque personne atteinte, il en résulterait un coût annuel approximatif de 3 à 4 milliards de dollars, au Canada. STADE Et al. (2009) Dans cette étude, les auteurs ont cherché à surmonter les limitations de l estimation des coûts antérieure effectuée par Stade et al. (2006), en incluant les coûts liés aux nourrissons depuis leur naissance jusqu à l âge d un an, les coûts liés aux adultes âgés de plus de 21 ans et les coûts liés aux enfants résidant dans des établissements. Cette étude a été menée dans des collectivités urbaines et rurales du Canada, au moyen d un plan transversal. On avait obtenu les noms des participants auprès d organismes de soutien aux parents situés dans diverses régions du Canada, venant en aide à plus de personnes touchées par l ETCAF. Des enfants, des jeunes et des adultes aux prises avec l ETCAF (ayant reçu un diagnostic de SAF, de SAFp ou de TNDLA) et leurs parentssubstituts comptaient parmi les 250 participants. Dix d entre eux étaient des adultes aux prises avec l ETCAF et 240 étaient des parents ou des parents-substituts d un enfant ayant reçu un diagnostic d ETCAF. Tous les participants ont rempli le questionnaire de l inventaire HSUI modifié, semblable à celui utilisé dans l étude de Stade et al. (2006). Ce questionnaire comprenait des questions concernant les frais médicaux que les répondants ont dû ou doivent acquitter (cas d hospitalisation, coût d interventions chirurgicales, honoraires de professionnels de la santé, médicaments), ainsi que les coûts de services éducatifs (enseignement à domicile, éducation de l enfance en difficulté, programme de thérapie ou de stimulation des nourrissons), les coûts des services sociaux (soins de relève, placement en famille d accueil), les coûts d institutionnalisation, prestations gouvernementales, coûts d adoption et coûts aux parents ou aux parents-substituts (coûts de stationnement ou de transport et coûts des comportements externalisés). Il comprenait également des questions visant à évaluer les coûts indirects, tels que les jours de travail perdus en raison de soins à prodiguer à l enfant aux prises avec l ETCAF.

16 16 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) Tableau 4. Coût annuel moyen de l ETCAF par cas Composante Coût pour la société Coût pour le ministère de la Santé/des Services sociaux Coût pour le patient Coûts directs : Frais médicaux Hospitalisation 1 445,45 $ 1 445,45 $ Visites aux urgences/à une clinique 660,82 $ 2 106,27 $ Consultation de professionnels de la santé Médecin de famille Chirurgien orthopédique Urologue Allergologue Pédiatre Psychiatre Ergothérapeute Physiothérapeute Orthophoniste Psychologue 301,15 $ 67,68 $ 46,10 $ 6,08 $ 241,65 $ 892,00 $ 444,12 $ 91,00 $ 58,54 $ 737,39 $ 2 885,73 $ 660,82 $ 2 106,27 $ 301,15 $ 67,68 $ 46,10 $ 6,08 $ 241,65 $ 892,02 $ 352,00 $ 91,00 $ 28,31 $ 122,00 $ 2 147,99 $ 92,12 $ 00,00 $ 30,23 $ 615,39 $ 737,74 $ Dispositifs médicaux 416,02 $ 282,00 $ 134,02 $ Frais d exécution d ordonnance 56,00 $ 47,50 $ 8,50 $ Médicaments d ordonnance 800,00 $ 592,00 $ 208,00 $ Médicaments en vente libre 218,08 $ 218,08 $ Tests diagnostiques Total 148,00 $ 1 638,10 $ 6 630,10 $ 148,00 $ 1 069,50 $ 5 323,76 $ 568,60 $ 1 306,34 $ Coûts directs : éducation Enseignement à domicile 198,50 $ 198,50 $ Éducation de l enfance en difficulté 3 237,60 $ 3 237,60 $ Programme en établissement 1 600,00 $ 1 000,00 $ 600,00 $ Études postsecondaires Tuteur 64,00 $ 64,00 $ Formation professionnelle Total 160,00 $ 5 260,10 $ 160,00 $ 4 596,10 $ 664,00 $ Coûts directs : services sociaux Soins de relève 151,84 $ 151,84 $ Placement en famille d accueil 2 000,40 $ 2 000,40 $ Institutionnalisation 1 654,95 $ 1 654,95 $ POSPH 143,34 $ 143,34 $ Aide juridique Total 125,00 $ 4 075,53 $ 125,00 $ 4 075,53 $ Menues dépenses Frais de transport par visite 152,16 $ 152,16 $ Frais de stationnement 162,00 $ 162,00 $ Comportements externalisés Total 2 500,12 $ 2 814,28 $ 2 500,12 $ 2 814,28 $ COÛTS DIRECTS TOTAUX ,01 $ ,39 $ 4 784,62 $ Coûts indirects 1 430,65 $ Pertes de productivité COÛTS TOTAUX ,66 $ = Sans objet Source : Stade et al. (2009)

17 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 17 Les prix unitaires des services et les soins indiqués par les parents ou par les parentssubstituts ont fait l objet d une collecte distincte et le total des frais des différents services utilisés a pu ainsi être calculé. Les renseignements portant sur les coûts unitaires associés aux coûts des traitements et des soins mentionnés par les parents ou les parents-substituts, dans leurs réponses au questionnaire de l inventaire HSUI, ont été recueillis de diverses sources, dont des hôpitaux pédiatriques de partout au Canada, le ministère de l Éducation, les ministères des Services sociaux et communautaires, les ministères de la Santé et des Soins de longue durée, les barèmes d honoraires des médecins et les formulaires des médicaments provinciaux. Les pertes de productivité ont été calculées en estimant les pertes de salaires des parents ou des parents-substituts au moyen de la méthode du capital humain. Les coûts indirects, tels que les jours de travail perdus pour prendre soin de l enfant aux prises avec l ETCAF, ont été estimés au moyen de l information obtenue grâce à l inventaire HSUI, en multipliant le nombre de jours de travail perdus par le salaire quotidien des parents ou des parents-substituts. Dans la mesure du possible, les coûts liés aux comportements externalisés (préjudices aux personnes ou dommages aux biens, vol) ont été inclus dans l estimation totale des coûts. Les coûts ont été analysés du point de vue de la société, des ministères provinciaux de la Santé et du patient. Une approche basée sur l incidence de l ETCAF dès la naissance a été utilisée. Les principales composantes des coûts comprenaient les coûts directs (frais médicaux, éducation et services sociaux), les coûts indirects (pertes de productivité) et autres coûts (menues dépenses, ce qui comprenait les frais de transport, de stationnement et les frais liés aux comportements externalisés). Les coûts annuels moyens de l ETCAF par cas, ventilés par composantes de coûts, et signalés par Stade et al. (2009), sont présentés dans le Tableau 4, à la page 16. Le coût moyen total par personne ayant reçu un diagnostic d ETCAF a été calculé en additionnant les coûts de chaque participant, pour chaque composante des coûts, et en divisant le résultat par la taille de l échantillon. Les coûts ont été extrapolés à un an (c est-à-dire 2007). Une analyse de régression multiple séquentielle a été utilisée pour trouver les déterminants importants des coûts et pour calculer les coûts annuels rajustés liés à l ETCAF. Les coûts totaux non rajustés ont été calculés au niveau individuel en additionnant les coûts pour chaque enfant, dans chaque composante de coût. L étude de Stade et al. (2009) a également révélé que les coûts pour les enfants âgés de 0 à 3 ans étaient plus élevés que pour tous les autres groupes d âge. Les coûts annuels rajustés par personne, ventilés par groupe d âge, font l objet du Tableau 5. Comme on peut le constater dans le Tableau 5, les coûts commencent à atteindre un plateau entre 18 à 25 ans, et les coûts pour les groupes d âge de 36 à 45 ans et de 46 à 53 ans étaient les plus faibles. Les données cliniques laissent entendre qu il existe non seulement un manque de services pour les groupes de personnes plus âgées, mais aussi une incapacité pour les jeunes adultes et les adultes aux prises avec l ETCAF d avoir accès aux services, en raison des difficultés qu ils éprouvent au niveau de leur fonctionnement exécutif et cognitif, ainsi que de leur refus des services. Stade et ses collègues (2009) ont également calculé le coût annuel de l ETCAF au Canada pour les personnes âgées de 0 à 53 ans touchées par l ETCAF, et ce, à partir d une prévalence de 10 cas pour naissances vivantes. Le nombre de personnes âgées de 0 à 53 ans au Canada en 2007 se chiffrait à environ 24,29 millions (Statistique Canada, 2008). Ainsi, on estime que dans cette cohorte d âge, au Canada, en 2007, l ETCAF touchait approximativement personnes. Le coût annuel rajusté de ce dernier au Canada pour le groupe d âge de 0 à 21 ans, au niveau individuel, est de $ (IC à 95 % : $ $).

18 18 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) Tableau 5. Coûts annuels rajustés par personne aux prises avec l ETCAF, par groupe d âge Groupe d âge (ans) N Moyenne IC à 95 % De 0 à 2 ans $ $ $ De 3 à 6 ans $ $ $ De 7 à 12 ans $ $ $ De 13 à 17 ans $ $ $ De 18 à 21 ans $ $ $ De 22 à 25 ans $ $ $ De 26 à 35 ans $ $ $ De 36 à 45 ans $ $ $ De 46 à 53 ans $ $ $ Source : Stade et al. (2009) Le coût annuel pour le Canada, concernant les personnes de 0 à 53 ans aux prises avec l ETCAF est de 5,3 milliards de dollars (IC à 95 % : 4,12 milliards de dollars 6,4 milliards de dollars). Cette étude était limitée aux personnes touchées par l ETCAF entre la naissance et 53 ans. Elle n estimait pas les coûts associés à l ETCAF relatifs à l application de la loi ni n incluait les personnes qui étaient incarcérées au moment de la collecte des données. Par conséquent, ces exclusions pourraient avoir entraîné une sousestimation du coût total. THANH ET JONSSON (2009) Cette étude estimait deux catégories de coûts liés à l ETCAF en Alberta : les coûts annuels à long terme et les coûts annuels à court terme. Par coût économique à long terme annuel de l ETCAF, on entend le montant annuel projeté devant être dépensé pour la cohorte d enfants atteints de l ETCAF dès leur naissance. Il s agit d un coût du point de vue de la société, égal au coût à vie des soins prodigués à chaque enfant né avec l ETCAF, multiplié par le nombre d enfants nés avec l ETCAF chaque année. Le coût à vie des soins prodigués à chacun de ces enfants a été estimé en multipliant l âge moyen au décès (71,6 ans en 2005; CBC, 2008) des personnes touchées par l ETCAF, par le coût annuel par personne touchée ( $ en 2006 ou $ en 2008, données obtenues de Stade et al., 2006). Le nombre d enfants nés avec l ETCAF par année a été estimé en multipliant les taux d incidence de l ETCAF de 3 et de 9 cas pour naissances vivantes (Alberta Alcohol and Drug Abuse Commission, 2004; Santé Canada, 2007; Stade et al., 2006) par le nombre de naissances vivantes de 2002 à 2005 ( pour 2002; pour 2003; pour 2004 et pour 2005; Reproductive Health Working Group, 2006). Le coût économique à long terme annuel de l ETCAF a été calculé au moyen de l équation suivante :

19 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 19 LC = (L C)(R B) où... LC est le coût économique annuel à long terme de l ETCAF; L est l âge moyen des personnes atteintes de l ETCAF à leur décès; C est le coût annuel par personne aux prises avec l ETCAF; R est le taux d incidence de l ETCAF; B est le nombre de naissances vivantes par année; (L C) = le coût à vie des soins prodigués à un enfant né avec l ETCAF; (R B) = nombre d enfants nés avec l ETCAF par année. La deuxième catégorie de coûts était basée sur le coût économique à court terme de l ETCAF, qui réfère au montant dépensé pour les personnes qui vivent actuellement avec l ETCAF. Il s agissait également d un coût du point de vue sociétal, estimé par un calculateur du coût de l ETCAF élaboré par le FAS Center de l Université du Dakota du Nord. Les coûts et les taux de prévalence ou d incidence liés à ces troubles utilisés dans le calculateur tiennent compte de données américaines datant de et les montants sont exprimés en dollars américains; ils étaient basés sur des études menées au Dakota du Nord sur une période de 18 ans (Burd et Wentz, 1997; Lupton et al., 2004) et incluaient les composantes de coût suivantes : éducation de l enfance en difficulté, services juridiques pour les jeunes, coûts de soins de santé, services correctionnels et systèmes de prestation de services pour adultes (traitement en établissement et famille d accueil). Une analyse de sensibilité a été effectuée pour les limites inférieure et supérieure des taux d incidence du SAF et de l ETCAF. Les coûts ont été rajustés en fonction du dollar canadien ($ CAN) de 2008, en utilisant un taux d escompte de 5 % et un taux de change de 1,03 (US/CAN), qui était le taux moyen pendant les 10 premiers mois de 2008 (une calculatrice de conversion de devises est accessible sur le site À partir de la population totale, du nombre de naissances par année et des taux de prévalence de l ETCAF, le calculateur a d abord estimé la cohorte annuelle de personnes touchées par l ETCAF ainsi que le nombre de cas d ETCAF au sein de cette population, y compris ceux qui avaient 18 ans et moins et ceux qui avaient 19 ans et plus (car les services utilisés par les enfants et les adultes peuvent différer et donner des coûts différents). Deuxièmement, le calculateur a estimé différentes conséquences possibles de l ETCAF, y compris le nombre de décès et de cas de déficience mentale, de cardiopathie congénitale, d épilepsie, de trouble d hyperactivité avec déficit de l attention (THADA), de troubles du langage et de la parole, de surdité de perception, de paralysie cérébrale, d autisme, ou d autres troubles envahissants du développement. Le calculateur a également calculé le nombre de placements en famille d accueil et le nombre d années passées en famille d accueil, le nombre d années d éducation de l enfance en difficulté requises et le nombre d années passées dans un système judiciaire pour les jeunes. L étude a permis d estimer que le coût à vie des soins prodigués à chaque enfant né avec l ETCAF équivaudrait à $ 71,6 1,1 million de dollars, en présumant que le coût annuel par enfant atteint de l ETCAF est de $ et que l âge moyen au moment du décès est de 71,6 ans. Le coût annuel total de l ETCAF a été estimé en fonction des calculs effectués en ligne et en utilisant les données suivantes : naissances vivantes par année (Reproductive Health Working Group, 2006), une population totale de en Alberta, et des taux d incidence de l ETCAF de 3 et 9 cas pour naissances vivantes, y compris des taux d incidence du SAF de 1 et 3 cas pour naissances vivantes et des taux d incidence des EAF de 2 et 6 cas pour naissances vivantes (Alberta Alcohol and Drug Abuse Commission, 2004; Stade et al., 2006). En tant que tel, le coût annuel total estimé de l ETCAF en Alberta variait de 48 millions de dollars à 143 millions de dollars et les coûts quotidiens estimés se chiffraient entre $ et $

20 20 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) (Tableau 6). Les coûts annuels d éducation de l enfance en difficulté et les coûts judiciaires pour les enfants atteints de l ETCAF, âgés de 5 à 18 ans, représentaient 19 % de ces coûts. Cette étude a également permis d estimer que le coût économique à long terme des troubles associés à l ETCAF est passé de 130 millions de dollars à 400 millions de dollars entre 2002 et 2005, en Alberta. La ventilation de ces coûts était identique à celle des coûts de l étude menée par Stade et al. (2006). Il est probable que cette étude ait sous-évalué les coûts associés à l ETCAF, car les personnes résidant en établissement, tel un établissement pour enfants handicapés, celles déjà prises en charge par l appareil judiciaire et les sans-abri n ont pas été inclus dans les calculs. De plus, cette étude s est basée sur des estimations du taux d incidence national de l ETCAF et du coût annuel par enfant touché par l ETCAF. L estimation effectuée à l échelle nationale du coût annuel par enfant atteint de l ETCAF (Stade et al., 2006) porte sur les personnes âgées de 1 à 21 ans, et il est possible et fort probable que ce coût varie selon le groupe d âge. Tableau 6. Coût annuel à court terme de l ETCAF en Alberta* Nombre de naissances vivantes par année Population totale Limite inférieure Limite supérieure Taux de prévalence du SAF pour naissances vivantes 1 3 Taux de prévalence des EAF pour naissances vivantes 2 6 Taux de prévalence de l ETCAF pour naissances vivantes 3 9 Cohorte annuelle SAF EAF ETCAF Nombre de cas dans la population totale SAF EAF ETCAF Nombre d enfants atteints, de la naissance à 18 ans SAF EAF ETCAF Nombre d adultes atteints, de 19 ans et plus SAF EAF ETCAF Mortalité dans la cohorte annuelle SAF EAF ETCAF Nombre d années potentielles de vie perdues Mortalité de la mère (dans les 24 mois suivant l accouchement) Cas de retard mental dans la population totale SAF EAF ETCAF Cas de cardiopathie congénitale dans la population totale SAF EAF ETCAF

21 Répercussions économiques du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) et de l ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale (ETCAF) 21 Cas d épilepsie dans la population totale SAF EAF ETCAF Cas de trouble d hyperactivité avec déficit de l attention dans la population totale SAF EAF ETCAF Cas de trouble du langage et de la parole dans la population totale SAF EAF ETCAF Cas de surdité de perception dans la population totale SAF EAF ETCAF Cas de paralysie cérébrale dans la population totale SAF EAF ETCAF Cas d autisme ou d un autre trouble envahissant du développement dans la population totale SAF EAF ETCAF Données liées au système de services et utilisation projetée de ces services Placements d enfants en famille d accueil : de la naissance à 18 ans SAF EAF ETCAF Nombre d années de placement en famille d accueil Nombre de cas de maladie mentale dans la population totale SAF EAF ETCAF Nombre d années de services requis au sein du système de santé mentale (cohorte annuelle) Données supplémentaires liées aux services requis (pour la cohorte annuelle) Nombre d années d éducation de l enfance en difficulté (ETCAF) Années de vie corrigées du facteur invalidité Années de services requis pour déficiences développementales Années de services requis au sein de l appareil judiciaire pour les jeunes Calcul des coûts de l ETCAF (exprimés en $ CAN de 2008) Coûts annuels de l éducation de l enfance en difficulté et de la justice pour les jeunes (enfants âgés de 5 à 18 ans) Coûts annuels totaux Coûts quotidiens Coûts échelonnés sur cinq ans * En utilisant la formule du site Web Source : Thanh et Jonsson (2009) Limite inférieure , Limite supérieure

Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques

Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques Avant 1969 Le Bureau fédéral de la statistique 1 (appelé aujourd hui Statistique Canada) recueillait des données sur les avortements en provenance

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine 2 avril 2014 M. Brent Diverty Vice-président, Programmes 2 Au nom de l Institut canadien d information sur la santé (ICIS), je vous remercie

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

L alcool et la grossesse. www.withchildwithoutalcohol.com 1

L alcool et la grossesse. www.withchildwithoutalcohol.com 1 L alcool et la grossesse www.withchildwithoutalcohol.com 1 Si vous êtes enceinte, soyez sans alcool. Il n y a AUCUN niveau d alcool connu qui soit sans risque pendant la grossesse. Introduction Presque

Plus en détail

L ETCAF (L ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale)

L ETCAF (L ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale) L ETCAF (L ensemble des troubles causés par l alcoolisation fœtale) 1. Présentation des animatrices Statistiques du groupe Déroulement Identification de l ETCAF Diagnostic Effets et interventions possibles

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Rapport sur la méthodologie

Rapport sur la méthodologie Sondage des votants et des non-votants 2002 Rapport sur la méthodologie Établi pour : Élections Canada Date : Juin 2002 Centre de recherche Décima, 2002 Table des matières Introduction...1 Méthodologie

Plus en détail

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Politiques de prévention alcool et grossesse en France et ailleurs

Politiques de prévention alcool et grossesse en France et ailleurs Prévention de l'alcool pendant la grossesse Politiques de prévention alcool et grossesse en France et ailleurs Dr Carmen Kreft-Jaïs Direction des affaires scientifiques, Inpes SAF/ETCAF Le terme «ensemble

Plus en détail

Normes de la LAPHO pour les services à la clientèle. Énoncé de politique

Normes de la LAPHO pour les services à la clientèle. Énoncé de politique Normes de la LAPHO pour les services à la clientèle Énoncé de politique Objectif : L objectif de cette politique est de mettre en place les directives pour la prestation de services aux personnes handicapées

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CES/GE.41/2015/9 Conseil économique et social Distr. générale 16 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention Ce document est disponible en format substitut sur demande. ISBN 978-1-4606-0928-6 (Imprimé) This document is also

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Résumé de recherche Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Robert Ladouceur, Ph.D. 1 Francine Ferland, Ph.D. Christiane Poulin, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C.

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

DOCUMENT DE RECHERCHE

DOCUMENT DE RECHERCHE DOCUMENT DE RECHERCHE ÉTUDE SUR L EXONÉRATION DES PRIMES D ASSURANCE-VIE COLLECTIVE FONDÉE SUR L EXPÉRIENCE CANADIENNE DE CESSATION D INVALIDITÉ DE LONGUE DURÉE ENTRE 1988 ET 1994 COMMISSION DES PRÉVISIONS

Plus en détail

Évaluation de suivi des soins en oncologie au moyen de réseaux de soutien régional

Évaluation de suivi des soins en oncologie au moyen de réseaux de soutien régional Évaluation de suivi des soins en oncologie au moyen de réseaux de soutien régional Décembre 2003 Timothy Whelan Eva Grunfeld Jonathan Sussman Julia Abelson Andrew Willan Scott Sellick Cathy Charles Margaret

Plus en détail

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique 28 juin 2001 Préparé par : La Division des méthodes des enquêtes auprès des entreprises et La Division

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Amélioration des soins de santé pour les Canadiens février 1999 L engagement : l assurance-santé «Nous avons déjà promis de consacrer davantage

Plus en détail

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN Publié en novembre 2014 Afin de bien former des interventions, évaluer les progrès, et selon le cas, raffiner leurs stratégies, les décideurs ont

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011. Rapport de vérification interne

Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011. Rapport de vérification interne Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011 Rapport de vérification interne Octobre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION... 3 1.1 CONTEXTE... 3 1.2 ÉVALUATION

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA BOURSE DE RECHERCHE DE L HÉRITAGE DE LA RECHERCHE ORTHOPÉDIQUE AU CANADA (HROC) Les candidatures doivent être soumises par voie électronique, en format PDF,

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Table des matières. Formation à l ISPC

Table des matières. Formation à l ISPC Table des matières Ateliers... 2 Planification et prise de décisions axées sur la santé de la population... 2 Autoapprentissage à l ISPC... 3 Introduction à la santé de la population... 3 Explorer la santé

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Frais de déplacement et dépenses connexes

Frais de déplacement et dépenses connexes Chapitre 4 Section 4.12 Ministère des Services gouvernementaux Frais de déplacement et dépenses connexes Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.12 du Rapport annuel 2004 Contexte

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans le cadre des activités d amélioration

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Utilisation de données administratives et de données d enquêtes pour l analyse des politiques sociales en matière de santé

Utilisation de données administratives et de données d enquêtes pour l analyse des politiques sociales en matière de santé Jacques Légaré Pierre-Carl Michaud Yann Décarie Michaël Boissonneault Aurélie Côté-Sergent Université de Montréal UQAM et RAND INRS Université de Montréal UQAM Utilisation de données administratives et

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON Washington, le 5 février 2014 Objet : Mise en application de la loi de modernisation de sécurité sanitaire des aliments (FSMA - Food Safety Modernization Act) Détermination des aliments considérés à haut

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Un guide pour les Premières Nations en Ontario : Savoir utiliser les services de santé non assurés et les services des programmes de santé de l

Un guide pour les Premières Nations en Ontario : Savoir utiliser les services de santé non assurés et les services des programmes de santé de l Un guide pour les Premières Nations en Ontario : Savoir utiliser les services de santé non assurés et les services des programmes de santé de l Ontario Introduction Les «Chefs de l Ontario» ont pris conscience

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec May 12, 2009 Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

HONDA CANADA INC. ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO POLITIQUE SUR LES NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES

HONDA CANADA INC. ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO POLITIQUE SUR LES NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES HONDA CANADA INC. ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO POLITIQUE SUR LES NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES En Ontario, la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Un centre sur les neurosciences

Un centre sur les neurosciences Sommaire Un centre sur les neurosciences Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 6 août 2014 Centre des sciences de la santé Sunnybrook L incidence des maladies du système

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Points de vue 2002 Contenu

Points de vue 2002 Contenu Points de vue 2002 Contenu Environ 1 200 gestionnaires et dirigeants syndicaux des secteurs et ont participé à l enquête Points de vue 2002. Cette enquête particulière est menée par le CSPC tous les deux

Plus en détail

PORTFOLIO THÉMATIQUE TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME ET AUTRES HANDICAPS

PORTFOLIO THÉMATIQUE TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME ET AUTRES HANDICAPS PORTFOLIO THÉMATIQUE TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME ET AUTRES HANDICAPS Surveillance de l état de santé de la population Septembre 2015 Manon Noiseux, M.Sc. Épidémiologie et médecine préventive Surveillance

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

Bulletin de pratique professionnelle n o 3

Bulletin de pratique professionnelle n o 3 Bulletin de pratique professionnelle n o 3 INDICATIONS SUR LES DIVERS TYPES DE RAPPORT D ÉVALUATION 1. Les Normes d exercice 110 et 120 s appliquent à tout rapport d évaluation par lequel est transmise

Plus en détail

Politique d accessibilité du RREO

Politique d accessibilité du RREO Politique d accessibilité du RREO Date d entrée en vigueur : Le 1 er janvier 2014 Révision : 16 décembre 2014 Date de la prochaine révision : Le 1 er janvier 2017 Responsables : Vice-présidente principale,

Plus en détail

Améliorer la santé mentale en entreprise

Améliorer la santé mentale en entreprise Améliorer la santé mentale en entreprise Considérer les facteurs individuels et organisationnels dans une approche globale et intégrée de prévention Dans ce document Que nous apprend la plus importante

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C Lien à la version électronique de le formulaire l Apprentissage à la Pratique : https://www.formrouter.net/forms@cfpc/mainpro_linking_learning_practice_fr.html Relier l apprentissage à la pratique Comment

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À

Plus en détail

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet I de l Examen National des Spécialités

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION NOTES GÉNÉRALES : 1. Objet de l Enquête : L Enquête sur les dépenses et le personnel des services de

Plus en détail

Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique

Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique Rapport d analyse au niveau des entreprises, Juin 2015 RESUME Droits de propriété intellectuelle et résultats

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire Citation: Thompson JM, MacLean MB. Données probantes concernant les pratiques exemplaires en matière

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 214-14-F Le 19 janvier 215 Alexandre Gauthier Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Services de télétriage

Services de télétriage Chapitre 4 Section 4.13 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de télétriage Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.13 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Celle-ci se fonde sur l ancienne publication de la VESKA/H+ «Statistique

Plus en détail

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale Aide-mémoire La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale AIDE-MÉMOIRE La Charte de la langue française dans les ministères et les

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Association canadienne de protection médicale Service de gestion des risques La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Dr Robert Sabbah, FRCSC président de l

Plus en détail

Groupe de travail antifraude de l assurance-automobile de l Ontario

Groupe de travail antifraude de l assurance-automobile de l Ontario Groupe de travail antifraude de l assurance-automobile de l Ontario Examen préliminaire du rapport de KPMG daté du 13 juin 2012 24 juillet 2012 Auteur : M. Liam M. McFarlane Ernst & Young s.r.l. Services

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Éléments de données du SNISA pour 2014-2015

Éléments de données du SNISA pour 2014-2015 Éléments données du SNISA pour 04-05 Le présent tableau contient une liste comparative s éléments données obligatoires et facultatifs du SNISA pour toutes les options soumission données ainsi qu une brève

Plus en détail

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale?

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale? Santé mentale Termes clés Maladie mentale : affection médicale qui perturbe les pensées d une personne, ses sensations, son humeur, sa capacité à établir des relations avec les autres et sa vie quotidienne.

Plus en détail

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Classement dans les 15 domaines SHS Domaine Mise en ligne Catégories Anthropologie - Ethnologie 10/02/10

Plus en détail

Ressources financières et autres

Ressources financières et autres Ressources financières et autres à la disposition des personnes arthritiques Plusieurs d entre nous avons besoin, à un moment ou à un autre de notre vie, d un soutien ou d une aide financière. Il existe

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail