RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2010 Conseil et ingénierie en développement durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2010 Conseil et ingénierie en développement durable"

Transcription

1 Avançons plus inventifs RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2010 Conseil et ingénierie en développement durable Assemblée générale du 21 juin 2011 PARIS / NANTES / TOULOUSE / MONTPELLIER / MARSEILLE / CHAMBÉRY / DIJON / NANCY 1

2 EDITO En ce second semestre 2011, la crise globale à laquelle nous sommes confrontés semble avoir relégué l'environnement au second plan, alors même que nous savons bien que sans sécurité environnementale, il n y aura pas de sécurité économique et sociale. Pour sortir de cette impasse, de plus en plus de voix s élèvent pour appeler à un changement de paradigme dans nos modes de production, de consommation et de pensée. Un défi qui devra être relevé collectivement, car il n y aura de solution durable autre que globale, portée par tous, à tous les niveaux. Inddigo continue, à son échelle et depuis 25 ans, à apporter sa pierre à la construction de ces nouveaux modèles, au travers d innovations non seulement techniques, mais également et de plus en plus, organisationnelles et compor- tementales. Intégration stratégique de la biodiversité dans les organisations, bâtiments à énergie positive, tarification incitative pour réduire la production de déchets, transformation des usages dans les éco-quartiers : voici quelques exemples des pistes explorées cette année. Pour prolonger notre implication dans l émergence de ces nouveaux modèles, nous avons également créé en 2010 Générescence, filiale qui nous permet de soutenir le développement de projets innovants, comme Cité Lib, le nouveau service d auto-partage Rhône-alpin. Autant de projets et d orientations qui n auraient pu être réalisés sans la mobilisation de nos équipes et la confiance de nos clients et partenaires, dont témoigne ce rapport développement Durable Christophe BÉRARD Président 2

3 Carte d'identité d'inddigo 25 ans d existence 223 salariés au 31/12/2010 Chiffre d affaires de 14,2 M en 2010 Une implantation nationale à travers 8 agences : Paris, Nantes, Toulouse, Montpellier, Marseille, Chambéry, Dijon, Nancy. Deux métiers dans le développement durable : - Conseil - Ingénierie 6 domaines de compétence Gouvernance & Gestion Responsables, Aménagement & Territoires, Transports & Déplacements, Déchets & Écologie industrielle, Énergies & Climat, Bâtiment Durable. Participations Eclore, Catram Consultants, ICOM Communication, Solira développement, Genérescence. La parole à nos parties prenantes Pour la deuxième année consécutive, Inddigo a proposé à plusieurs de ses parties prenantes, internes comme externes, d exprimer leur point de vue sur notre organisation. 9 salariés et partenaires ont accepté de prendre la parole dans cette publication. Nous les en remercions chaleureusement. Céline ARNAUD Responsable d'inddigo Marseille Martial DEMANGE Gérant d Avenir Immobilier Nicolas DUCHAMS Secrétaire du CHSCT, Inddigo Sophie LABROUSSE Chef de projet Inddigo et Vice-présidente du groupe de travail Orée sur l'éco- Conception Romain LAJARGE Maître de Conférences, Université de Grenoble-Alpes, Directeur Adjoint de l UMR PACTE, en charge du département Territoires, Responsable du Master IDT Ingénierie du Développement Territorial Martin LESAGE Fondateur de Citélib Olivier PASQUIER Délégué du Pacte d actionnaires, Inddigo Jean-Baptiste ROBIN Chef de projet et actionnaire, Inddigo Patrick SUCCHE Directeur du Département ALTERMODAL - Transports & Déplacements, Inddigo P4 STRATÉGIE & ORGANISATION P6 ACTIVITÉS P16 TRANSVERSALITÉS 16 Influencer 17 Innover 18 Coopérer 19 Partager & veiller P20 PERFORMANCE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE P22 RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE 22 Gouvernance 23 Achats responsables 24 Ressources Humaines 25 Relations & conditions de travail 26 Environnement 28 Clients 29 Engagement sociétal P30 INDICATEURS 3

4 STRATÉGIE & ORGANISATION Inddigo poursuit la mise en œuvre de son plan d action stratégique, décliné en 4 axes : co-construire notre modèle social, coopérer, innover et influencer. L ISO , nouvelle norme internationale de responsabilité sociétale, est intégrée en 2011 au pilotage stratégique de l entreprise. STRATÉGIE & ORGANISATION Plan d action stratégique CO-CONSTRUIRE NOTRE MODÈLE SOCIAL Construire notre modèle social avec des collaborateurs impliqués dans une entreprise où il fait bon vivre. COOPÉRER Proposer des solutions globales sur la base d une pluridisciplinarité et de partenariats étendus. INNOVER Susciter la créativité et innover dans toutes les dimensions de notre activité. INFLUENCER Faire émerger et véhiculer de nouvelles dynamiques techniques, économiques et sociétales. par le plus grand nombre, et donc le plus lisible. Inddigo a donc fait le choix de réorganiser la présentation de ses objectifs dans ce cadre commun. Déploiement territorial Inddigo est l une des rares entreprises nationales de conseil et d ingénierie en développement durable à avoir fait le choix d une implantation proche de ses clients, permettant de leur garantir une compréhension fine de leurs territoires, une disponibilité et une réactivité fortes, et de diminuer les distances des déplacements professionnels des salariés. En septembre 2010, Inddigo a renforcé sa présence en Méditerranée en ouvrant sa 8ème agence, à Marseille. L activité Transports & Déplacements a également été ouverte à Nancy. Fin 2010, le déploiement régional des compétences d Inddigo était réalisé à En 2010, Inddigo a déployé son nouveau plan d action stratégique, qui accompagne le pilotage de son développement jusqu en Une synthèse éditée sous la forme d un livret pédagogique a été remise à chaque salarié, présentée et commentée lors de rencontres organisées sur l ensemble des sites. Fin 2010, 15 des 16 chantiers stratégiques étaient engagés. Inddigo s est dotée d un nouveau tableau de bord stratégique, qui établit des objectifs sur les 3 années du projet stratégique et les évalue à l aune de 30 indicateurs. ISO dans la stratégie d'inddigo Inddigo fait partie des premières entreprises à avoir testé la norme française SD sur le management des entreprises et le Développement Durable. Lancée fin 2010, l ISO sera très certainement le référentiel commun de Responsabilité Sociétale partagée Paris Nantes Nancy Dijon CHAMBÉRY (siège social) Toulouse Marseille Montpellier

5 Parole à Céline ARNAUD Responsable du site Inddigo à Marseille L ouverture d'inddigo Marseille est un signe fort en direction des collectivités et des entreprises de Méditerranée. L équipe de Marseille intervient aujourd hui sur deux domaines de compétences : les Déchets et le Bâtiment Durable. Celle de Montpellier intervient quant à elle sur les Transports et les Déplacements et l Aménagement des Territoires. Nos compétences sont ainsi presque au complet! Nous avons fait le choix du 11 rue Montgrand car nous partageons des domaines de compétences et des valeurs avec les autres sociétés déjà implantées : le Cabinet d architecte urbaniste AGIR en Ville, le cabinet de sociologie urbaine COLLINE et Catherine DIETERLEN, également Urbaniste. Cet esprit de pépinière est très stimulant et fructueux. À ce jour, Inddigo et AGIR en Ville réalisent déjà leur première mission commune et accompagnent la commune de Thors ( le Vaucluse ) dans son projet de création de deux quartiers durables. L ouverture de la nouvelle agence de Marseille est une aventure à laquelle j ai le plaisir de prendre part, qui me permet à la fois d évoluer professionnellement autour d un véritable challenge, tout en me permettant de me rapprocher de mes racines. 5

6 ACTIVITÉS ACTIVITÉS Inddigo accompagne les entreprises et les collectivités sur l ensemble de leurs enjeux de développement durable, depuis la stratégie jusqu aux projets opérationnels, à travers une double expertise de Conseil et d Ingénierie, ponctuelle ou intégrée sur l ensemble du projet. Les domaines de compétences d Inddigo Inddigo intervient directement sur 6 domaines de compétences et développe avec ses partenaires stratégiques des offres communes. GOUVERNANCE & GESTION RESPONSABLES Accompagner les organisations publiques et privées dans leurs choix stratégiques de développement durable et réunir les conditions d un déploiement efficace. AMÉNAGEMENT & TERRITOIRES Définir et organiser la politique de développement durable des collectivités locales et territoriales, aménageurs et porteurs de projets. p. 8 p. 9 Les activités marquantes en 2010 Les nouvelles offres, réussites commerciales et innovations marquantes de l année 2010 sont présentées par domaine de compétences dans les pages suivantes, et sont accompagnées d un focus sur une mission significative. La mise en commun, autour d un même projet, des compétences d Inddigo et de ses partenaires stratégiques constitue l une des pistes les plus prometteuses. Le projet d éco-quartier " La Filature ", qui réunit l ensemble des savoirs faire internes ainsi que l agence d architecture durable Eclore est la manifestation la plus aboutie de cette transversalité. 6

7 TRANSPORTS & DÉPLACEMENTS Concevoir les mobilités de demain. ÉNERGIES & CLIMAT Définir, mettre en oeuvre et évaluer les politiques et actions d efficacité énergétique des collectivités locales, entreprises, gestionnaires de patrimoine, bailleurs de logement ou de locaux tertiaires. p. 10 p. 11 DÉCHETS & ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE Définir, réaliser, auditer ou améliorer la réduction et la gestion des déchets des collectivités locales, groupements d industriels, entreprises, éco-organismes ou opérateurs. BÂTIMENT DURABLE Accompagner maîtres d ouvrage, maîtres d oeuvre et architectes à concevoir des bâtiments économes, confortables et sains. p. 12 p. 13 Crédit photo : p. 14 " LA FILATURE ", L'ÉCO-QUARTIER DE REMIREMONT Depuis 2010, Inddigo réunit l'ensemble de ses compétences pour créer, en collaboration avec Avenir Immobilier et Eclore, l'éco-quartier de Remiremont. 7

8 Gouvernance & Gestion Responsables En 2010, Inddigo a structuré son offre de conseil stratégique auprès des organisations autour de trois volets : la responsabilité sociale et environnementale, l animation et la concertation, ainsi que les montages juridiques et financiers. Citéfinances intègre Inddigo Filiale d Inddigo depuis sa création en 2006, Citéfinances a fusionné avec Inddigo en juillet 2010 pour devenir le pôle d expertise juridique et financière de l entreprise. Les équipes de Citéfinances poursuivent ainsi leur activité de montage juridique et financier au sein du département Gouvernance et Gestion Responsables. Les ADD pour les organisations de midi-pyrénées Inddigo, ICOM et Merlane se sont associées pour créer les Ateliers du Développement Durable. Entreprises, administrations, établissements et associations du bassin Toulousain ont été invités à trois reprises à participer à des ateliers interactifs autour de l adaptation à un monde allégé en carbone, la communication responsable et les ressources humaines. Management de la biodiversité et concertation : des offres innovantes 2010 a été déclarée année de la biodiversité par l UNESCO. Cet évènement a stimulé l intérêt des institutions et des organisations pour cet enjeu environnemental majeur. Positionnée de façon précoce sur cette problématique, Inddigo a développé une approche originale, qui associe expertise naturaliste et expertise en management d organisation. Inddigo a réalisé pour le compte du Ministère du Développement Durable une étude qualitative qui apporte un éclairage sur les freins et les leviers à l adoption, par les entreprises françaises, d une politique en faveur de la biodiversité. Inddigo et ICOM ont également largement contribué à l élaboration et à l édition de EBE Vie, le premier outil d autodiagnostic Biodiversité destiné aux entreprises, piloté par le bureau d'étude Dervenn. Les ressources d Inddigo en matière de concertation se sont également renforcées, à travers l arrivée de nouvelles compétences, qui ont permis de formaliser les pratiques de concertation et de structurer une montée en compétences des collaborateurs. En 2010, Inddigo a également développé une méthode de concertation dédiée exclusivement à la prévention des déchets. Le syndicat Bil Ta Garbi et Limoges Métropole y ont déjà eu recours. ZOOM : POLLUTEC Inddigo a réalisé le premier Bilan Carbone de Pollutec, rendez-vous mondial des équipements, technologies et services de l Environnement organisé par Reed Expositions France. Pour ce faire, l ensemble des activités de l événement a été analysé, et en particulier les émissions dues au parc Eurexpo ( chauffage, immobilisations ), les émissions dues à l activité du salon ( stand, déchets, repas ), ainsi que celles dues aux déplacements. Afin de réunir les données nécessaires à l élaboration du plan d actions visant à réduire l empreinte carbone de l activité, l ADEME et le Parc des Expositions Eurexpo à Lyon ont été associés à la démarche. CONSEILLER LES ORGANISATIONS OU STRUCTURER LES TERRITOIRES : UN RECENTRAGE SUR DES CŒURS DE MÉTIER Les périmètres des deux départements stratégiques d Inddigo, «Stratégies Territoriales» et «Entreprises et Stratégies» ont été repensés pour répondre avec plus de pertinence aux évolutions des besoins des clients et accélérer les synergies. Depuis septembre 2010, le département «Gouvernance et Gestion Responsables» s adresse à toute organisation, publique ou privée, souhaitant 8

9 Aménagement & Territoires Inddigo confirme sa pertinence à répondre aux nouveaux besoins des territoires en matière d urbanisme durable, de prospective et de biodiversité. Trois domaines d actions et de collaborations privilégiés Afin de répondre aux nouveaux besoins des territoires, Inddigo a repositionné ses actions sur 3 segments privilégiés : - la prospective territoriale, qui intègre les accompagnements des politiques publiques, la stratégie et les volets sociaux et sociétaux des changements attendus, - l urbanisme durable, qui développe une assistance envers les maîtres d ouvrages et les concepteurs, - la biodiversité et l environnement, qui assure l évaluation des impacts et formule des recommandations sur les projets. Par ailleurs, les échanges et contacts sur les questions de stratégies et d aménagements se sont accélérés et se sont concrétisés par des participations dans de nombreuses équipes projets, vers des universités, des organismes et des pôles de recherche. Consolidation de la démarche prospective Afin d accompagner l entrée du temps long dans la stratégie urbaine, Inddigo a mené des interventions visant à faciliter la prise en compte du changement progressif de comportements des habitants et usagers. L année a été marquée par la conduite de plusieurs missions de prospective, soit en accompagnement stratégique de développement de territoires ( villes intermédiaires en Haute Vienne, territoire du parc de Sophia Antipolis, campus universitaire de Montpellier, département de la Saône et Loire, État de Genève Agglomération Franco-Valdo-Genevoise, Syndicat Mixte du Beaujolais ), soit sur des conceptions développer sa responsabilité sociale et environnementale, être accompagnée en matière d animation, de concertation ou de montages juridiques et financiers. Le département «Aménagement et territoires» accompagne quant à lui les clients d Inddigo dans l élaboration et la mise en œuvre de leur stratégie territoriale, y compris sur le volet biodiversité, ou encore sur les opérations d urbanisme durable. urbaines évolutives et adaptables ( Commune de Pellouailles les Vignes-49, ZAC des Ormeaux à Bouaye-44, Écoquartier Fluvial de l Isle St Denis-93 ). La Ville durable Inddigo a renforcé son expertise en amélioration du management environnemental de la qualité urbaine, avec une orientation forte vers la qualité du cadre de vie et des usages collectifs de l espace urbain. Cette compétence a été sollicitée par l agglomération de Perpignan pour l extension urbaine de la commune de Peyrestortes, la commune de Bruz en Île-et-Vilaine pour la requalification de son centre ville, la ville de Vichy pour son éco-quartier des Rives du Lac d Allier, Nantes Métropole pour le quartier Malakoff-Pré Gauchet La biodiversité devient un sujet majeur L attention croissante portée par les territoires sur la biodiversité s est concrétisée par de nombreuses missions d accompagnement à la mise en place des trames vertes et bleues, et l évaluation des services rendus par la biodiversité, ou encore les Schémas Régionaux de Cohérence Écologique. Une nouvelle donne qu Inddigo a accompagnée pour le conseil régional d Auvergne ( schéma de cohérence ), pour l EPA-ORSA ( analyse environnementale ) ou encore la commune de Chamonix ( aménagement sur le secteur des Tissières ) Zoom : Trémonteix, éco-quartier participatif Logidôme et la Ville de Clermont Ferrant ont choisi Inddigo pour les accompagner dans la mise en œuvre de l écoquartier de Trémonteix, un programme particulièrement ambitieux en terme de démocratie implicative, qui utilise la prospective pour imaginer avec les futurs habitants, la vie et l identité de leur quartier. 9

10 ALTERMODAL - Transports & Déplacements Fortement sollicitée pour son expertise, notamment sur les modes doux, Inddigo étend son champ d intervention en matière de transports et de déplacements. Une activité en forte croissance Avec une croissance de près de 15 entre 2009 et 2010, l'activitié Transports & Déplacements d'inddigo poursuit son développement et se structure. Cette structuration a pris corps essentiellement à Nancy, où le Département est représenté depuis le mois de septembre, et à Paris où l équipe s est encore étoffée pour pouvoir répondre aux nombreuses sollicitations de donneurs d ordre franciliens, du Nord et de l Est de la France. Une expertise modes doux recherchée Esquissée en 2009, la volonté des maîtres d ouvrages publics de s appuyer sur de véritables experts «modes doux» pour mettre en œuvre leurs projets se confirme nettement en Forte de son antériorité sur cette thématique et d un enrichissement régulier de ses approches méthodologiques, Inddigo a su répondre à cette attente en intervenant en particulier sur les circulations douces urbaines (vélo et marche à pied) et les études de faisabilité et de mise en œuvre de véloroutes, de voies vertes et de services vélos. De nouvelles références Dans la continuité de 2009, l'année 2010 a marqué une nouvelle étape de développement dans les domaines stratégiques suivants : - études de planification multimodale des déplacements ( plans locaux de déplacements, plans de déplacements urbains ), - études de création ou d optimisation de réseaux de transports en communs urbains et interurbains, - assistance aux collectivités locales dans le renouvellement de marchés publics, de délégations de services publics et de nouveaux services à la mobilité ( covoiturage ). ZOOM : Le développement du covoiturage En milieu rural, où la longueur et la dispersion des déplacements rendent difficile la mise en œuvre d un réseau performant de transports collectifs, le covoiturage mérite d être encouragé et développé. C est fort de cette conviction qu Inddigo a accompagné les conseils généraux de la Drôme et de l Ardèche dans une démarche novatrice d élaboration d un schéma interdépartemental de covoiturage. Les préconisations ont concerné à la fois les infrastructures ( labellisation de 160 parkings représentant 2300 places dont 400 créées spécifiquement autour des péages autoroutiers ), les outils de communication ( site Internet en particulier ), l animation de proximité ciblée sur les principales zones d activité du territoire, etc. Le coût global de l opération est estimé à 40 /an/covoitureur avec un objectif de covoitureurs à terme. 10

11 TRIVALOR - Déchets & Écologie industrielle Les choix stratégiques opérés par Inddigo sont confirmés, notamment sur la redevance incitative. Inddigo développe pour ses clients des réseaux d échanges de savoirs. De belles réussites commerciales en 2010 Malgré une concurrence accrue, notamment sur les métiers de l ingénierie, plusieurs dossiers importants ont été gagnés en 2010, permettant de maintenir à un bon niveau le taux de transformation. Ces nouvelles missions sont globalement bien réparties en terme géographique et concernent l ensemble des domaines de compétences : plans et programmes de prévention, optimisation de la collecte et intégration de systèmes incitatifs, audits d installations de traitement, maîtrise d œuvre et ingénierie industrielle. Représentant 86 du chiffres d affaires, les clients publics sont toujours largement prédominants. Redevance incitative : un positionnement réussi Après une percée significative sur cette thématique en 2009, Inddigo s est vu confier en 2010 le projet de redevance incitative d une trentaine de collectivités, et a été retenue par l ADEME pour mener une étude nationale sur la redevance incitative en France. Cet excellent résultat confirme le choix opéré par Inddigo dès 2008 de développer une expertise adaptée pour répondre aux enjeux liés à cette forte évolution dans la gestion des déchets. Afin de consolider sa position sur ce sujet d avenir, Inddigo a lancé en septembre 2010 R.I, newsletter trimestrielle 100 Redevance Incitative dédiée à ses clients. Une première Partager le changement avec ses clients En 2010, cinquante clients d Inddigo ont participé à trois Matinées techniques ( redevance incitative, compostage de gros producteurs de déchets organiques ), des rencontres qui permettent aux clients de pouvoir échanger - au sein de groupes restreints - autour de leurs problématiques et d actions innovantes. ZOOM : Mission redevance incitative pour l Ademe L Ademe a retenu Inddigo pour réaliser une mission inédite d évaluation et de suivi de 4 collectivités représentatives des différentes configurations d habitat, en vue d identifier les leviers réels d amélioration et de mettre en place un système efficace. D une durée de 4 ans, cette mission pilotée à Chambéry fait intervenir pour le suivi de chacune des collectivités les agences Inddigo les plus proches. 11

12 Énergies & Climat En 2010, Inddigo a renforcé ses compétences sur l ensemble des sujets énergie-climat. Sa position d'acteur de l efficacité énergétique est renforcée sur l ensemble du territoire national. Acteurs de l optimisation énergétique patrimoniale En 2010, Inddigo a audité plus de 2 millions de m 2 de bâtiments appartenant à l Etat, aux départements et aux communes. Préalables aux politiques et aux actions visant à réduire et à gérer les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre, ces audits ont révélé un potentiel d économie d énergie annuel compris entre 200 et 300 Terawattheure ( Twh ). L ensemble des bâtiments de la Savoie, d Isère, de l Yonne, plusieurs ministères, 80 collèges et lycées ont ainsi été audités par Inddigo. Ingénieristes EnR Inddigo a déployé la démarche d efficacité énergétique en assurant l ingénierie de 30 installations Énergies renouvelables, de 0,5 à 16 MégaWatt unitaire, réparties sur tout le territoire national : chaufferies bois sur réseaux de chaleur existants ( Aix en Provence, Cernay ) ou à créer ( Syded du Lot, Riom, Loudéac, Allevard... ), centrales photovoltaïques ( dont une d 1 MWc sur hangars de séchage de miscanthus, dans l Eure et Loir ), chauffage solaire d eau chaude sanitaire de piscines ( Aix en Provence, St Jean de Maurienne... ). Les compétences mises en oeuvre sont désormais opérationnelles sur toutes les agences Inddigo. Aux côtés des territoires Inddigo a accompagné 20 collectivités qui ont fait le choix de maîtriser leurs ressources énergétiques et de générer des richesses locales, au travers de : - Plans Climat-Énergie ( Pays de Romans, San Val Maubué, Bouches du Rhône... ), - Opérations Programmées d Amélioration Thermique des Bâtiments ( Ville de Paris, Arlysère... ), - Mise en place de filières bois énergie locales ( ENEE 44, Vercors, Pyrénées Atlantiques... ), - Création de structures de développement/portage de projets énergies renouvelables ( Mulhouse Agglomération ). ZOOM : Le Contrat de Performance Energétique de la Ville de Bourges Suite à une mission d analyse préliminaire et d audit de l ensemble de ses bâtiments communaux, Inddigo assiste la Ville de Bourges sur le lancement et la contractualisation d un Contrat de Performance Énergétique ( CPE ) portant sur l ensemble des groupes scolaires et 3 gymnases. L objectif est de réduire - d ici les consommations énergétiques au minimum de 40 et les émissions de gaz à effet de serre de 50, tout en garantissant l accessibilité des locaux pour les personnes handicapées et en améliorant la qualité de l air pour les élèves. De forts enjeux pour une mission complète, menée en partenariat avec 2iConseil et DS Avocats. 12

13 Bâtiment Durable Inddigo enregistre une forte croissance de ses missions de maîtrise d œuvre. Ses interventions pour le secteur hospitalier se multiplient. De nouveaux partenariats avec les architectes Inddigo collabore chaque année avec de nombreuses agences d architectes, sur une centaine de concours d architecture dans toute la France. Cette expérience a contribué à renouveler les pratiques de collaboration entre architectes et bureaux d études environnementales, en intégrant l environnement au projet, dès le début du concours. Les nombreux domaines de compétences d Inddigo - la gestion des transports, des déchets, de l énergie et du confort d été, des usages et de l entretien maintenance, la prise en compte de la biodiversité suscitent un intérêt croissant de la part des architectes en recherche d approches complémentaires et globales. Le secteur hospitalier : une expertise recherchée Les problématiques de qualité de l air et de confort des usagers sont à la fois particulières et très exigeantes. Les missions environnementales autour de l activité hospitalière sont ainsi réputées complexes, et nécessitent une véritable expertise. Engagée en 2005 avec la mission d AMO HQE pour la construction du futur Centre Hospitalier d Orléans, l expérience acquise par Inddigo s est fortement développée en 2010, qu il s agisse de missions d Assistance à Maîtrise d Ouvrage ou de Maîtrise d œuvre. Le nouvel Hôpital de Chambéry, le Centre Hospitalier de Givors, le nouveau Centre Hospitalier de Rumilly ont ainsi fait appel à Inddigo. Les missions de maîtrise d œuvre en augmentation En 2010, Inddigo a réalisé 50 de ses missions en maîtrise d œuvre contre 1/3 en concours ont ainsi été gagnés, sur l ensemble du territoire national ( Voir répartition thématique ci-contre ). En 2010, une nouvelle méthode de travail a été expérimentée sur plusieurs projets, dont les éco-quartiers de Remiremont, de Messein et de Cran Gevrier, ainsi que le nouveau magasin Biocoop d Epônes. Cette démarche, plébiscitée par les maitres d ouvrage comme les architectes, permet d optimiser la mise en commun des expertises croisées internes et externes, dans un cadre budgétaire maîtrisé. ZOOM : LOGEMENTS SOCIAUX BASSE CONSOMMATION EN BOIS Inddigo est partenaire du groupe industriel Evergroup, fabricant de modules industrialisés en ossature bois, et de l agence d architecture TETRAC, pour développer des logements en ossature bois environnementaux. Cette industrialisation de modules permet de réduire les travaux sur site, d avoir une meilleure qualification des ouvriers et de meilleures conditions de travail, d obtenir de meilleurs résultats sur la conception de logements à haute performance environnementale, et de maîtriser les coûts. Cette innovation a été choisie par le bailleur social Aquitanis ( 50 logements ) et par Loire Atlantique ( 300 logements ). Répartition thématique Maîtrise d'oeuvre Technique Culturel Logements Santé Enseignement Tertiaire 13

14 L'éco-quartier "La Filature" Comment redynamiser un territoire de habitants en transformant une ancienne friche industrielle en un éco-quartier attractif, où l on peut non seulement vivre, mais aussi travailler? Tel est le défi relevé par l Éco-quartier La Filature, à Remiremont. Conçu par Avenir Immobilier, en partenariat avec Inddigo et le cabinet d architecture Eclore, le programme immobilier sera livré au printemps GRAND CHIFFRES 4700 m 2 de terrain 5 hectares 34 appartements passifs de bâtiments passifs tertiaires et services m2 de surface commerciale et de loisirs Une clientèle potentielle personnes de Quasi autonomie énergétique ( géothermie et photothermie ) Plus de 200 salariés Remiremont Ouverture Printemps 2013 Une équipe Inddigo de 20 personnes et Eclore ont travaillé sur les principes d aménagement, la conception de ses bâtiments, son rapport à la biodiversité, son indépendance énergétique, son accessibilité, la prévention et le mode de traitement de ses déchets. Aménagement et urbanisme : un temps à chaque usage L éco-quartier "La Filature" est situé en entrée de ville, un espace bien souvent réduit à la seule fonction commerciale. La Filature est un espace mixte : tertiaire, commercial ( une douzaine de commerces de proximité ainsi qu une grande enseigne de bricolage et de jardinerie de m 2 ), de loisirs ( cinéma... ), de services ( restaurants, cafés ) et de logements. L aménagement du quartier a été conçu pour respecter les temps de vie de chacun. L entrée du quartier, la plus proche du centre-ville, est ainsi résidentielle et progressivement réservée aux commerces de proximité, pour se clore sur la jardinerie. 14

15 Biomimétisme : prendre en compte les relations entre espèces Une nouvelle méthodologie développée par Inddigo a été utilisée et permet de concevoir des aménagements urbains en prenant en compte les interactions entre différentes "espèces" qui le peupleront ( plantes, animaux, habitants, visiteurs, commerces, entreprises ). Biodiversité : développer la convivialité entre les habitants du lieu Des continuités écologiques seront assurées au travers de plantes grimpantes reliées au sol, et d une noue humide traversant tout le quartier. Cette dernière permettra également de filtrer les eaux de ruissellement, fera office de bassin d orage pour les pluies décennales et améliorera la qualité de vie des habitants et usagers. De nombreux espaces végétalisés seront plantés selon le principe de la prairie, qui favorise la diversité des espèces et permet d en multliplier par 10 le nombre comparé à un simple engazonnement. Les toitures qui ne sont pas équipées en photothermie, hormis la grande surface de bricolage, seront végétalisées, ainsi que 40 des parkings. La morphologie des bâtiments a également été pensée pour faciliter l installation durable d oiseaux ( hirondelles, mésanges, rougegorges... ) ou de petits mammifères. Remiremont Conception bioclimatique Une conception bioclimatique poussée, une forte isolation des enveloppes et le choix de matériaux à faible énergie grise ont permis d atteindre un niveau très élevé de performance environnementale des bâtiments. L hôtel, les bureaux et les logements sont tous des bâtiments passifs. Les bâtiments commerciaux, y compris la grande surface de bricolage sont quant à eux des bâtiments à basse consommation ( BBC ). Vers une indépendance énergétique Fondé sur une approche géothermique et photothermique, l éco-quartier de Remiremont sera très performant d un point de vue énergétique : l ensemble du quartier sera en partie chauffé et rafraîchi par un réseau de chaleur alimenté par des pompes à chaleur géothermiques basse température, une solution qui permet d éviter l émission de 30 tonnes de CO 2 /an par rapport à une solution classique. L exposition des bâtiments et les surfaces vitrées ont également fait l objet d études pour optimiser les apports solaires, limiter les déperditions thermiques hivernales, éviter la surchauffe en été tout en apportant la lumière naturelle dans les espaces intérieurs. Des capteurs photothermiques sur les bâtiments dédiés aux logements et sur l hôtel permettront de couvrir plus de 40 des besoins d eau chaude sanitaire. Transports et déplacements : relier le quartier à la ville et anticiper le développement des modes doux Afin d assurer une desserte convenable et créer un espace ouvert, accessible en de multiples endroits, la voirie a été aménagée. Classé en «zone 30», l éco-quartier donne la priorité aux piétons et est directement connecté à la voie verte des Vosges. Une analyse de l accessibilité du réseau viaire, des transports collectifs et des modes doux ( piétons et vélos ) s est accompagnée de préconisations qui pourront améliorer l accessibilité du site dans les années à venir. Recyclable en espaces verts, l aménagement des parkings n est pas figé et pourra être reconverti pour répondre aux besoins futurs. Déchets 99 des déchets de déconstruction ont été recyclés. La friche industrielle était couverte à 85 par des bâtiments. Leur destruction a permis de recycler les matériaux inertes pour en faire des sous-couches. Certaines pierres de taille serviront également de bancs ou de décoration dans les espaces verts. Le tri des déchets est optimisé : bacs de regroupement ordures ménagères et tri sélectif au niveau des logements, espaces collectifs de stockage pour les déchets banals des professionnels ( palettes, cartons, papiers, films plastiques ). 15

16 INFLUENCER INFLUENCER En 2010, Inddigo s est structurée afin de renforcer sa capacité à faire émerger et progresser de nouvelles dynamiques techniques, économiques et sociales. Le Pôle Communication renforce son expertise Afin de développer sa visibilité et sa lisibilité, Inddigo a renforcé les moyens alloués à la communication, avec la création d'un poste de responsable de la communication. Le Pôle Communication, en charge de la communication interne et externe d Inddigo mais également du pilotage et de la réalisation de prestations de communication pour ses clients, a ainsi engagé de nouvelles actions, comme la nouvelle identité Inddigo déclinée sur ses principaux supports. 16 Avançons plus inventifs, la nouvelle identité d Inddigo Lancée en novembre 2010, la nouvelle identité d Inddigo réaffirme, au travers de l ombre naturelle et du slogan " Avançons Plus Inventifs ", la conviction de l entreprise : le devenir de l homme est intimement lié à celui de la nature. Face à la crise environnementale, la question n est plus de savoir s il faut agir ou non, mais de trouver les meilleures réponses possibles. Premier espace collaboratif dédié à la ville durable Convaincue que la démarche éco-quartiers, prometteuse mais complexe, nécessite d être partagée et débattue au sein d un espace ouvert à tous, Inddigo a lancé en mars 2010 la version test de en collaboration avec ses partenaires ICOM Communication et Évolution. Présenté en avant première à une cinquantaine d acteurs et inauguré au Forum des quartiers durables de Grenoble, le site internet a été amélioré et mis en ligne officiellement le 28 mars s appuie sur les fonctionnalités du web 2.0 pour donner la parole à l ensemble des parties prenantes d un éco-quartier ( collectivités, associations d usagers ou de consommateurs, architectes, urbanistes, constructeurs, opérateurs de service, médiateurs culturels, chercheurs ). c est : Toute l actualité et l agenda des quartiers durables. Le blog «opinions» qui donne la parole à des contributeurs impliqués dans l urbanisme durable, dont les articles peuvent être commentés et diffusés, y compris sur les réseaux sociaux. Des études de cas qui passent les éco-quartiers au crible des 10 enjeux clés de la rédaction. La grille d analyse peut être utilisée par les internautes pour proposer leur propre étude de cas. Les Clés : des outils de sensibilisation pour faire ses premiers pas ( jeux interactifs, dictionnaire, vidéothèque ), une sélection de documents à l usage des professionnels de l aménagement ( guides méthodologiques, référentiels, outils d aide à la décision, suivi et conduite de projet )

17 INNOVER INNOVER L innovation est l un des 4 axes stratégiques d Inddigo. Conçue pour proposer des solutions à la hauteur des enjeux actuels, accentuer la pertinence d Inddigo et l intérêt des collaborateurs, elle est pilotée au travers de 6 programmes de Recherche & Développement. Avec 10 du temps total travaillé consacré à la R&D, Inddigo remplit ses objectifs annuels en matière d innovation. Malgré une baisse du nombre de jours lui étant consacrés par rapport à 2009, la structuration de la R&D se renforce avec le passage à plein temps du poste de Responsable de la R&D. Les 6 programmes de R&D d'inddigo Répartition de la R&D en 2010 ( en de temps) Écomobilité des transports terrestres Bio-Énergies et solaire Habitat intelligent et durable Prévention des déchets et optimisation des traitements Stratégie du Développement Durable Territoire durable Finalisé en fin d année, le premier guide des bonnes pratiques en R&D marque une nouvelle étape dans le pilotage des projets. L année 2010 a été portée par le développement de nouveaux partenariats avec des laboratoires de recherche ou des institutions, comme l'institut de Géographie Alpine avec lequel Inddigo a signé une convention. La valorisation de ces partenariats, en particulier au travers de thèses, est au programme de l année INDDIGO LABORATOIRE : PROGRAMME PHYT OFFICE Afin de faire avancer l état des connaissances et de la recherche sur la capacité de certaines plantes à épurer l air intérieur en absorbant des polluants chimiques, Inddigo a lancé en 2010 Phyt Office : il s'agit de la première expérimentation française de mesure de la qualité de l air intérieur en situation réelle, avec prise en compte du bien-être des usagers. Basé à Toulouse, ce programme impliquant 36 salariés s appuie sur l expertise de l association Plant Airpur ( dont Inddigo est adhérente ) et du programme français de Recherche Phyt'air, développé par le laboratoire de recherche du CSTB à Nantes et de la Faculté de pharmacie de Lille. Parole à Romain LAJARGE de L institut de Géographie Alpine L Institut de Géographie Alpine ( Université de Grenoble-Alpes / UJF ) et le département TERRITOIRES du laboratoire PACTE sont inscrits dans la perspective du déploiement des sciences territoriales ( à la rencontre entre géographie, urbanisme et aménagement, sciences politiques, économiques, environnementales ). La référence croissante à un «besoin de territoires» exprimé par la société et les multiples défis des multi-territorialités justifie pour nous de larges partenariats ( pédagogiques comme scientifiques ). Nos 4 axes stratégiques ( pour 2011/2015 ) sont la métropolisation en tant que processus de territorialisation, la construction sociale des problèmes environnementaux, la place de l innovation dans la fabrication territoriale et le renouveau démocratique engagé avec ces nouvelles territorialités. Les proximités thématiques et géographiques avec Inddigo, la congruence de nos réseaux, notre présence sur le même type de territoires, le partage du souci de coller aux problèmes de société, l intérêt intellectuel à des échanges réguliers justifiaient ( largement ) ce partenariat, qui se concrétise par la signature d une convention cadre, des interventions de professionnels dans nos formations, des réponses communes à des appels d offre, l accueil de stagiaires et bientôt nous l espérons, des doctorants en CIFRE, des recrutements de diplômés, des ateliers animés en commun, des séminaires de recherche avec échanges croisés, des publications dans des revues, des résultats co-produits 17

18 COOPÉRER COOPÉRER Filiales, participations, développement d offres communes En 2010, l écosystème Inddigo s est étoffé de nouveaux partenariats. 18 Le fonds d investissement Inddigo Détenue à 100 par Inddigo, la société Générescence a été créée en mars 2010 afin de soutenir le démarrage de projets innovants de développement durable, en investissant dans leur capital. Générescence a déjà pris des participations dans trois sociétés : Citélib ( anciennement Alpes Autopartage, à hauteur de euros ), Énercoop Rhône Alpes ( à hauteur de euros ), la SCIC Bois-Énergie 44 ( à hauteur de euros ). L expert en communication responsable Créée en 1985, ICOM est une agence de conseil en communication pionnière en matière de communication responsable. Partenaire d ICOM depuis plusieurs années, Inddigo a souhaité aider l agence à conforter son positionnement en développement durable en entrant en juin 2010 dans son capital, à hauteur de 10 ( soit euros ). Développer les énergies renouvelables grâce à l épargne citoyenne La NEF, Hespul, Inddigo et Philippe Vachette ont créé en 2008 Solira Développement, pour développer des projets photovoltaïques en collectant, par le biais de Solira Investissement, l épargne citoyenne. En mars 2010, l un des premiers projets porté par Solira développement est inauguré. Il s agit de l usine Picbois à Bregnier Cordon, équipé d un toit photovoltaïque de 1700 m² permettant de produire l équivalent de la consommation de 58 ménages. En 2010, Solira Investissement est devenue Énergie Partagée, impulsée par une quinzaine d acteurs associatifs des énergies renouvelables du secteur bancaire et d entreprises. Énergie Partagée Investissement finance tout type d énergie renouvelable dans les territoires et offre aux citoyens la possibilité d investir directement dans des projets, grâce à leur épargne. L agence d architecture durable Portée par des projets d éco-quartiers, dont Remiremont, Eclore a vu son chiffre d affaires ( 850 k en 2010 ) et son effectif doubler. L ouverture d une agence à Paris en décembre 2010, contribuera à renforcer son déploiement et à créer de nouvelles synergies avec Inddigo. Le cabinet d étude en économie et en organisation des transports stabilise son activité. Les équipes d Inddigo et de Catram Consultants se sont réunies et ont participé à un séminaire de créativité destiné à développer les synergies entre les deux structures. Parole à Martin LESAGE Citélib Au travers de Générescence, Inddigo a été la première entreprise à s être engagée à nos côtés, jouant ainsi un vrai rôle de facilitateur dans la constitution de la SCIC. Les autres financeurs, notamment publics, ont été rassurés de voir qu une entreprise, de surcroit réputée pour son expertise en mobilité durable, croyait suffisamment en notre projet d auto partage rhônalpin pour y investir financièrement. Au niveau de l équipe porteuse du projet, ce soutien a également été un sacré encouragement à persévérer En deux ans, Alpes Autopartage, devenu depuis Citélib, est à l équilibre financier, a trouvé sa place et sa légitimité, et est armé pour faire face à la concurrence de grands groupes privés, qui ne saurait tarder.

19 PARTAGER ET VEILLER ET VEILLER PARTAGER Afin de répondre aux enjeux stratégiques et techniques associés à la gestion de l information et de déployer la transversalité entre agences et domaines de compétences, Inddigo a opéré une refonte complète de son système d information et développé les fonctions de veille et partage. Participation aux réseaux d échanges et de savoirs Inddigo enrichit sa démarche interne d intelligence technique, économique, environnementale et juridique en participant et en contribuant activement à de nombreux réseaux professionnels : Amorce, Orée, Ademe Internationale, CIBE, Comité 21, IGA Grenoble, Polytech Savoie, Tenerrdis Nouvelles énergies... EPI, le nouvel espace de partage et d innovation d Inddigo Comme toute entreprise de conseil et d'ingénierie, la valeur d Inddigo réside dans son capital immatériel : le savoir. Cette spécificité accroit donc d autant les besoins de sécurisation des informations numériques, de plus en plus nombreuses et volumineuses. En 2010, Inddigo a engagé une refonte globale de son système d information. Pour ce faire, elle a fait appel à la société Euriware pour déployer une solution de Gestion Electronique de Documents adaptée à son organisation ( gestion en mode projet, répartition géographique sur l ensemble du territoire... ). Ce nouvel Espace de Partage et d Innovation a également été pensé pour permettre à tous d avoir accès à l ensemble des savoirs et des pratiques et de développer de nouvelles méthodes de travail plus collaboratives, grâce à des outils 2.0 : un blog d actualités interne, des communautés métiers ( avec forum et Wiki ). De nouveaux usages ont vu le jour, tels que la capitalisation d une veille à l aide de flux RSS sur un blog au sein de la communauté Management de la Mobilité. Le déploiement d EPI s est effectué progressivement dès début Partage des savoirs : Un pilotage renforcé Le Partage des savoirs d Inddigo est une démarche portée par des référents métiers, qui animent des segments d activités confiés à des personnesressources. 24 segments couvrent l ensemble des savoir-faire de l entreprise et sont complétés par des groupes de travail transversaux. En 2010, le pilotage de ce processus a été renforcé par le recrutement d une responsable de la gestion des connaissances, qui accompagne référents-métiers et personnes-ressources dans leurs missions d animation, de veille, de capitalisation et de partage de l information. Un travail de structuration et de définition des objectifs des groupes de travail a également été engagé fin Parole à Sophie LABROUSSE co-présidente du groupe de travail éco-conception, Orée L intégration des contraintes environnementales dans la conception des produits et services devient incontournable pour les entreprises, pour s assurer de leur pérennité. Afin de contribuer à installer une culture de l éco-conception auprès des entreprises, et plus particulièrement des PME, Orée a créé en 2006 le groupe de travail Éco-conception. Ce dernier rassemble 4 à 5 fois par an une vingtaine d entreprises et collectivités et produit des outils au service des entreprises leur permettant d intégrer l éco-conception dans leur processus de management. L effort partagé de ce groupe de travail a déjà porté ses fruits, avec une plate forme sur l éco-conception, ecoconception.oree.org, des guides et des conférences ( la dernière en juin 2011 sur l éco design ). 19

20 PERFORMANCE ÉCONOMIQUE ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE FINANCIÈRE Avec une croissance de son chiffre d'affaires de 9,3 par rapport à 2009, Inddigo poursuit son développement. Son indépendance et son autonomie financières sont garanties par une forte solidité des fonds propres et des ratios financiers. Évolution Performance économique Chiffre d'affaires HT ( CA ) Production nette HT 1 Résultat courant avant impôts ( RCAI ) marge opérationnelle en ( RCAI/CA ) Masse salariale Effectifs salariés ETPA 2 Production nette par salarié Masse salariale par salarié Résultat Courant par salarié Performance financière Capitaux propres Total Bilan Résultat net Capacité d'autofinancement ( CAF ) Trésorerie fin d'exercice BFR en jours de CA Les chiffres de 2010 Chiffre d affaires 14,2 M Valeur ajoutée 10,3 M Résultat net comptable 501 k PERSPECTIVES 2011 Atteindre un niveau de chiffre d'affaires de 15 M et optimiser le besoin en fonds de roulement dans un contexte de croissance de l'activité Production nette : chiffre d'affaires - achats de sous-traitance 2 ETPA : équivalent temps plein - moyenne annuelle ( heures travaillées )

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy

Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy Contact : Bernard Tauvel au 5 rue Fabert 54000 Nancy Tél : 06 76 39 39 50 et 03 83 27 67 73 Email : bernard.tauvel@laposte.net

Plus en détail

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013 Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie 29 novembre 2013 Pour le Grand LYON, une ville Intelligente c est. Une ville dans laquelle les nouvelles technologies

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Fonds Innovation Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Présentation Face aux enjeux du changement climatique, à la sensibilité croissante des habitants à leur cadre de vie et grâce

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite»

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite» AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Boucle énergétique «BREST Rive Droite» Intervenants Sylvie MINGANT Responsable division Energie de Brest métropole océane 1er Vice-président

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur. Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau

Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur. Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Séminaire de Lancement des Fonds Européens 26 janvier 2015 Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau Annick

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

«Le point de vue d un opérateur eco citoyen»

«Le point de vue d un opérateur eco citoyen» Opérations photovoltaïques sur bâtiments publics «Le point de vue d un opérateur eco citoyen» Philippe VACHETTE, 6 mai 2010, LYON Energie Renouvelable Citoyenne Nos motivations Développer la production

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes Solaire investissement local Pourquoi? Face aux menaces sur la planète : bouleversements climatiques, tensions autour des ressources, fin programmée des énergies fossiles, accroissement des risques nucléaires...

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar L Envol La destination shopping et détente de Montélimar Dossier de presse 15 octobre 2013 www.groupe-sodec.com Contact presse : Jeanne BAZARD jeanne.bazard@groupe-sodec.com 01 58 05 15 59-06 82 43 45

Plus en détail

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre)

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre 103 participants au matin Introduction de la journée de lancement Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Le Plan Climat Territorial s intègre

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012 9876 Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine juillet 2012 Sommaire 1. La méthodologie 2. Les dates clefs 3. Les chiffres clefs 4. Les principaux acteurs 5. Organisation

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Immobilier public L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Transformation et optimisation de l immobilier public Un poste à gérer comme une opportunité et une ressource Un

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

Appel à financement participatif

Appel à financement participatif Appel à financement participatif pour installer des fours solaires de quartier à Saint-Martin-d'Hères (Isère) Communiqué de presse mars 2014 Appel au financement participatif pour finaliser le projet de

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible DOSSIER DE PRESSE saintronic SOMMAIRE Saintronic, la mobilité verte 1 2 3 4 5 LES NOUVELLES BORNES SAINTRONIC, INTELLIGENTES ET CONNECTÉES ELECTROMOBILISONS-NOUS! SAINTRONIC, 40 ANS DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Jeune entreprise ou porteur de projet, vous recherchez l emplacement idéal

Jeune entreprise ou porteur de projet, vous recherchez l emplacement idéal w w w. a l t i p o l i s. f r > Le Briançonnais Territoire accueillant au cœur des Alpes du sud Jeune entreprise ou porteur de projet, vous recherchez l emplacement idéal pour implanter votre activité.

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise

Responsabilité sociétale de l entreprise r s e Responsabilité sociétale de l entreprise 26000 i s o26000 t o p 614 Le 18 mars 2013, aquitanis voyait la maturité de sa démarche de responsabilité sociétale, engagée depuis 2008, évaluée par l AFNOR

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail