LE CLIENT AU CENTRE DE LA DÉMARCHE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CLIENT AU CENTRE DE LA DÉMARCHE"

Transcription

1 LE CLIENT AU CENTRE DE LA DÉMARCHE

2 édito Le CRT au service du développement touristique de la région Le plan marketing du CRTA arrivant à son terme, le Comité Régional de Tourisme d Aquitaine a souhaité engager une démarche approfondie et participative, afin de préciser la stratégie marketing régionale pour les années à venir. En effet, si les fondamentaux du tourisme aquitain restent d actualité et si les tendances détectées en 2011 se sont renforcées, le contexte a changé : l explosion du numérique et des techniques liées au digital, les nouveaux enjeux d accessibilité, la mise en place par le gouvernement d outils innovants pour accélérer le développement international des destinations touristiques imposent de faire évoluer nos modes d actions. Nous sommes convaincus de la nécessité de révolutionner nos pratiques et du besoin de réfléchir, dès à présent, à nos différents niveaux d intervention. C est dans cette perspective que nous avons travaillé de juin 2014 à mai 2015, en associant à notre réflexion l ensemble des ressources internes du CRTA et les partenaires aquitains, publics comme privés, réunis au sein d un comité de pilotage élargi, qui nous a accompagnés dans les différentes étapes de la démarche. Je souhaite remercier, ici, tous ceux qui ont pris part aux travaux préparatoires, qu ils soient professionnels privés du tourisme, responsables de structures de promotion, représentants de fédérations professionnelles ou de chambres consulaires, élus ou collaborateurs du CRT. J adresse mes remerciements particuliers à Agnès Mora, chargée d études au service Observation-Etudes du CRTA, qui a animé ces travaux, et à Brigitte Bloch, directrice du CRTA, qui en a assuré la coordination. Notre démarche de réflexion a aussi bénéficié de l apport de Marie Bergereau et de Claude Bannwarth, tous deux consultants indépendants. A l issue d un an de préparation, le Comité Régional de Tourisme d Aquitaine est aujourd hui en mesure de présenter sa prochaine stratégie marketing. De nouvelles modalités d actions, en phase avec les évolutions des comportements des clients et des technologies disponibles, y sont définies et une stratégie partenariale renforcée y est proposée, ouverte aux évolutions attendues des espaces territoriaux. Dans la période de transition, qui suppose de construire ensemble l avenir de la promotion touristique de nos territoires, ce travail constitue une première étape à la réflexion qui devra associer, prochainement, les territoires et acteurs touristiques de la future grande Région. Le CRTA sera ainsi prêt à s adapter aux nouveaux champs d actions, tout en poursuivant son objectif majeur : mettre le client au centre de sa stratégie pour contribuer au développement économique régional. Régine Marchand Présidente du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine

3 Sommaire 1/ le contexte :... 5 un tourisme mondialisé, des consom-acteurs. LES FLUX TOURISTIQUES :... 6 Des tendances qui se confirment et des enjeux qui s amplifient. LA CONSOMMATION TOURISTIQUE :... 8 Des changements annoncés qui se renforcent. LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE : Un renversement des paradigmes pour la promotion touristique. 2/ le tourisme aquitain : une attractivité pérennisée, un marketing plus structuré. LE DIAGNOSTIC TOURISTIQUE RÉGIONAL : De bonnes performances, mais des enjeux plus pressants. LE BILAN DU PLAN MARKETING DU CRTA : Des résultats positifs, mais des actions à faire évoluer. 3/ la stratégie future : une nouvelle étape pour atteindre principalement les primo-visiteurs. VERS UNE STRATÉGIE PARTENARIALE RENFORCÉE. TROIS AXES DE TRAVAIL COMPLÉMENTAIRES, FONDÉS SUR UN PARTENARIAT ACTIF : Soutenir les marques de destination à vocation internationale. Accompagner les territoires volontaires selon leur intensité et leur maturité touristiques. Développer des stratégies de filières / le contexte : un tourisme mondialisé, des consom-acteurs.

4 Une destination leader! LES FLUX TOURISTIQUES : des tendances qui se confirment et des enjeux qui s amplifient. Des flux touristiques dynamiques avec un accroissement de la concurrence entre destinations. Le nombre de touristes dans le monde continue de progresser. Les clientèles européennes constituent toujours le socle de l activité du secteur touristique en France. On assiste à une dégradation de la «production» de nuitées françaises dans de nombreuses régions et particulièrement des nuitées marchandes. Le taux départ des clientèles françaises est tendanciellement en baisse en France depuis Aux Français, qui renoncent à leurs vacances pour motif économique, s ajoutent ceux qui choisissent de voyager moins longtemps pour alterner tourisme et loisirs. 1/ le contexte Le tourisme reste un secteur dynamique malgré la/les crise/s, mais la concurrence entre destinations se renforce sous les effets conjugués de l émergence de nouvelles clientèles et d une offre touristique internationale sans cesse élargie. Dans ce contexte mouvant, la France se maintient au premier rang mondial en termes d arrivées, mais sa part de marché diminue. Si les clientèles européennes accueillies progressent faiblement au regard des taux de croissance affichés par les marchés émergents, elles constituent toujours le socle de la fréquentation internationale de la France. 722 millions de touristes supplémentaires sont attendus d ici 2030 avec un rythme de croissance de 3,3 % par an 1. La concurrence entre destinations s intensifie. Entre 2010 et 2030, on s attend à ce que le nombre d arrivées dans les destinations émergentes augmente deux fois plus vite que dans les pays à «économie avancée». L Europe, qui recevait 63 % des arrivées internationales en 1980, n en accueillera plus que 41 % en La France reste une destination leader, mais menacée. Depuis plus de 30 ans, la France est toujours la première destination touristique au monde (84,7 millions de visiteurs étrangers accueillis en 2014) 2, mais sa part de marché, dans les arrivées mondiales, a baissé de 2,5 % depuis Les clientèles européennes en France affichent des progressions modérées, mais représentent des volumes toujours conséquents. Plus de 65 % des nuitées touristiques étrangères accueillies en France en 2013 proviennent de 7 marchés européens 4. A elles seules, les clientèles allemandes et britanniques représentent 72 % des arrivées supplémentaires de touristes en France en 2013 et 40 % des 26,4 millions de nouvelles nuitées réalisées sur le territoire la même année 5. Les clientèles des marchés émergents pèsent peu en volume, mais se développent rapidement. A titre d exemple, les Chinois représentent 2 % des touristes accueillis en France en 2013 (1,4 % des recettes), mais le taux de progression de cette clientèle est à deux chiffres depuis plusieurs années «Tourism towards 2030», OMT DGcis SDT Sofres Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Italie, Pays Bas, Suisse, Espagne. 5 et 6- DGcis Pages 6 et 7

5 De nouveaux comportements vacanciers Les évolutions de la consommation touristique, observées dès 2011, sont renforcées. 1/ le contexte LA CONSOMMATION TOURISTIQUE : des changements annoncés, qui se renforcent. Seniors, tribus, familles recomposées : des cibles en phase avec l offre aquitaine. D ici à 2050, les 65 ans et plus devraient quasiment tripler dans le monde 7. Les tour-opérateurs japonais proposent d ailleurs déjà, dans leurs catalogues, des produits 4 ème âge 8! Aujourd'hui, 56 % des enfants naissent hors mariage tandis que 46 % des mariages finissent en divorce 9. L évolution de la famille est une réalité sociologique. De nouveaux enjeux apparaissent. Apparition de nouvelles clientèles, modifications des comportements vacanciers : les changements annoncés lors du dernier plan marketing du CRTA se confirment. Parallèlement, le développement du non marchand et du tourisme collaboratif devient un nouvel enjeu pour le secteur. Pages 8 et 9 Les modifications des attentes et comportements vacanciers consolidées. Pour les vacances, l héliotropisme conditionne toujours les flux Nord / Sud et la mer reste la destination de vacances par excellence des Européens (plus de 60 % de ceux qui partent en vacances souhaitent s y rendre : chiffre stable depuis 10 ans 10 ). Grâce à la modernisation des transports, l aménagement des autoroutes, mais aussi au développement des compagnies low cost, la proximité n est plus exclusivement liée à la distance kilométrique. Les déplacements touristiques, qui en découlent, se développent. Le fractionnement des vacances se poursuit : on part plus souvent, moins longtemps. Rupture avec le quotidien, ressourcement, besoin de vivre une expérience guident les nouveaux comportements vacanciers. Les touristes recherchent des satisfactions matérielles (rapport qualité / prix), fonctionnelles (accès facilités) et de plus en plus émotionnelles. On ne veut plus consommer ses vacances, on veut les vivre. La progression du non marchand et celle du tourisme collaboratif constituent de nouveaux défis pour les professionnels du tourisme. La volonté de réduire les dépenses en période difficile, le besoin d aller à la rencontre de l autre, de recréer du lien social, favorisent la montée de la consommation collaborative, notamment dans le tourisme. L érosion de la part de l hébergement marchand dans l ensemble des nuitées des touristes en France, y compris des étrangers, s accélère. Un Européen sur 10 va choisir l échange de logements pendant ses vacances ONU. 8- Démarchage CRTA - Bordeaux-Lascaux au Japon, juin INED Baromètre IPSOS Europe Assistance, juin Ibidem.

6 Des visiteurs ultra connectés La révolution digitale s accentue. Les règles du digital se généralisent et s imposent dans le réel. 1/ le contexte LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE : un renversement des paradigmes pour la promotion touristique. Alors que le numérique poursuit sa révolution, entamée il y a plus de 15 ans, les nouveaux comportements, qui en découlent, s installent et s amplifient. Leur prise en compte devient incontournable dans la maîtrise de la relation client. Dans un contexte où la concurrence est mondiale, les tickets d entrée pour exister auprès des clients sont de plus en plus élevés. Ainsi, l ère digitale amène à revisiter totalement le modèle d intervention des organismes de tourisme. Le tourisme est le 1 er poste du e-commerce en France 12. Le numérique est partout et particulièrement dans le tourisme : 60% des Européens partis en vacances préparent leur séjour en ligne en 2013, contre 28% en L explosion de l internet mobile montre à quel point le secteur poursuit, encore aujourd hui, sa troisième ou quatrième révolution. L accès à l internet en mobilité double chaque année 14. Les ventes de voyages sur mobile représentaient 10% du chiffre d affaires des voyagistes en 2013 et devraient atteindre 18% en Le web social devient un gigantesque lieu de partage de contenu, d'expériences, de moments de vie. L opinion des internautes s'y forge, des influenceurs y émergent et l'image de marque y devient e-réputation. Aujourd hui, 34% des internautes reconnaissent prendre en compte les recommandations d autres internautes pour choisir leur destination de vacances % des Européens organisent leur voyage eux-mêmes en achetant des prestations séparées 17. Ils s informent, comparent, confectionnent leur «package», achètent leur voyage et partagent leurs expériences en ligne avant, pendant et après leur séjour. Cette pratique a favorisé les «achats malins» et accéléré le décloisonnement des couples produits/marchés traditionnels 18. Un même client pourra consommer du luxe et du bon marché au cours d un même séjour. Le sur-mesure devient la règle. Le digital a permis d accélérer la prise de décision. Les réservations de dernière minute se développent, notamment pour les courts séjours. Les annulations sont simplifiées. Accès à tout en quelques clics, choix et créativité illimités, relations collaboratives et égalitaires : de nouveaux liens sociaux, issus du développement du digital, se forgent autour du plaisir de se retrouver et d'agir. Au-delà des valeurs, la composante affective devient déterminante dans le fonctionnement des individus traduisant un rapport plus émotionnel au monde Guy Raffour Interactif, Baromètre IPSOS Europe Assistance, juin «European Online Travel Overview», PhoCusWright, Ibidem. 16- Scyscanner, février Baromètre IPSOS Europe Assistance, juin «Nouvelles perceptions de la valeur des offres touristiques», DGcis, «Homo éroticus : des communions émotionnelles», Michel MAFFESOLI, Pages 10 et 11

7 1/ le contexte Les destinations doivent faire face à une compétition mondialisée qui nécessite des investissements massifs. Le modèle d intervention traditionnel des organismes touristiques devient obsolète. 2/ le tourisme aquitain : une attractivité pérennisée, un marketing plus structuré. Depuis le développement du numérique et le succès croissant des réseaux sociaux, les principaux acteurs touristiques opèrent avec des budgets de plus en plus colossaux, y compris sur le web où ils font augmenter les enchères. Les batailles de la promotion et de la distribution sont désormais internationales et très coûteuses, rendant difficile la visibilité en ligne des opérateurs de petite et moyenne dimension. Avec l évolution du numérique, la destination est de plus en plus créée par le client. Plus il en parle, plus elle gagne en valeur ajoutée et devient progressivement une marque pertinente. De fait, la marque prend souvent le pas sur le territoire administratif. La communication n est plus descriptive, mais se concentre davantage sur le positionnement de la destination, son ADN. Investir le territoire émotionnel devient alors indispensable pour générer une nouvelle relation client. Le marketing des destinations doit s appuyer sur une approche plus affinitaire tout en sachant répondre aux besoins d'efficacité et d'instantanéité liés au nouvel habitus numérique. Aucune des structures para-publiques d accueil ou de promotion touristique ne dispose, seule, des moyens nécessaires à cette véritable révolution qui suppose, entre autres : La maîtrise des données en temps réel. La production de contenus multimédia à très forte valeur ajoutée. La maîtrise de la gestion de la relation client en amont du séjour (conquérir), pendant le séjour (accueillir) et après le séjour (fidéliser). Pages 12 et 13

8 Le tourisme, un acteur essentiel de l'économie régionale LE DIAGNOSTIC TOURISTIQUE RÉGIONAL : de bonnes performances, mais des enjeux plus pressants. En Aquitaine, la constance des fondamentaux de l offre et de la demande. Une clientèle majoritairement familiale et des flux concentrés dans le temps et l espace. Depuis plus de 10 ans, la concentration des flux sur le littoral ne se dément pas (46% des nuitées estivales sur 10% du territoire) 20 et va de pair avec une constance de la demande pour des vacances à la mer (75% des nuitées effectuées de mai à septembre et 3 séjours sur 5 en famille en saison). Le camping reste la première forme d hébergement marchand (39% des lits marchands aquitains, 14,8 millions de nuitées par an) 21, alors que l usage du non marchand progresse aussi en Aquitaine. Le tourisme aquitain depuis 2011 : de bons résultats dans un contexte difficile. Le tourisme aquitain affiche une bonne résistance sur les marchés internationaux. 5 ème rang des destinations françaises pour l accueil des touristes étrangers, l Aquitaine représentait 4,8% des nuitées étrangères réalisées en France en Elle en représente 6,4% en / le tourisme aquitain Depuis le précédent plan marketing, il n y a pas eu de grand bouleversement dans la réalité touristique de l Aquitaine. Les performances du secteur sont plutôt bonnes, dans un contexte de crise économique et de contraintes budgétaires. Néanmoins, après 2016, la région touristique sera différente de celle que nous connaissons aujourd hui. Outre la nouvelle configuration territoriale, des défis apparaissent, notamment dans le domaine du numérique. Les étrangers sont au cœur de l économie touristique eu égard à leur poids dans l hébergement marchand 22 : ils représentent 15% des nuitées en région, mais 30% des clientèles de l hôtellerie de plein air, 20% de celles de l hôtellerie de tourisme et 39% des clients de l œnotourisme 23. Les notoriétés de nos destinations sont encore très faibles, mais quelques pôles touristiques majeurs bénéficient d une attractivité de niveau international 24. Le Pays Basque, Bordeaux, Biarritz, le Bassin d Arcachon et les Landes sont les destinations aquitaines qui font le plus rêver les touristes français. Les étrangers élisent Bordeaux, les plages d Aquitaine, Biarritz, le Pays Basque, le Périgord et les Pyrénées. La baisse de la fréquentation française en Aquitaine est proportionnellement inférieure à celle constatée sur l ensemble du territoire national. Le tourisme est un acteur essentiel dans l économie régionale, levier de croissance et d emplois. Il représente 8,3% du PIB régional 25 et plus de emplois (soit emplois de plus que la filière bois et de plus que l aérospatiale) Toutes les données de ce paragraphe sont issues de l étude «La fréquentation touristique de l Aquitaine», CRTA, Toutes les données de ce paragraphe sont issues du document «Les chiffres clés du tourisme en Aquitaine 2015», CRTA. 22- «La fréquentation touristique de l Aquitaine», CRTA, «Les chiffres clés de l œnotourisme en Aquitaine», CRTA, «Notoriété et image touristique de la région Aquitaine en France et en Europe», CRTA, INSEE, Le 4 pages Aquitaine, n 218, juin INSEE. Analyses Aquitaine n 4, décembre Pages 14 et 15

9 2/ le tourisme aquitain Une région pilote dans le domaine du numérique, notamment dans le secteur touristique. De nouvelles opportunités pour les prochaines années. Paris-Bordeaux en 2h en 2017 Œnotourisme, cyclotourisme, fluvial, surf,... Depuis 10 ans, de nombreuses structures régionales (AEC, MOPA, CDT, OT, chambres consulaires, filières, CRT ) sont engagées dans le e-tourisme et, dans son ensemble, l offre touristique aquitaine a réussi le passage au numérique. En 2011, le Conseil Régional a confié à la MOPA 27 l animation d un groupe de travail sur la «professionnalisation en e-tourisme» permettant aux actions de professionnalisation, à destination des prestataires touristiques, de se multiplier. Cette stratégie a porté ses fruits : 76% des chambres d hôtels aquitaines sont sur TripAdvisor 28 (315 millions de visiteurs uniques par mois en 2015) et 66% des campings présents sur Facebook 29 (28 millions d utilisateurs actifs en France en 2015). Les professionnels ont bien compris où se situaient les challenges en matière de visibilité. A l heure du bilan, il semblerait pourtant que «les initiatives locales soient nombreuses (développement de sites, d applications mobiles, présence sur les réseaux sociaux), mais que la stratégie digitale globale à l échelle de la région ne soit pas toujours au rendez-vous» 30. Devant l évolution fulgurante du digital, l enjeu n est plus d avoir un site internet, mais bien d être relayé par les sites ou réseaux sociaux à forte visibilité afin de multiplier sa présence en ligne pour obtenir une bonne couverture numérique. Si l Aquitaine touristique a bien su répondre, jusqu ici, aux enjeux du numérique, elle doit repenser à nouveau sa stratégie pour être en phase avec les tendances de ce secteur sans cesse en évolution. Une accessibilité renforcée pour le territoire régional. En 2017, la ligne à grande vitesse (LGV) assurera la liaison Paris-Bordeaux en 2 h environ contre 3 h aujourd hui. Destination de vacances pour de nombreux Franciliens 31, l Aquitaine va avoir de plus en plus sa carte à jouer pour l accueil de clientèles en courts séjours. L arrivée de la LGV devrait favoriser la venue des Franciliens sur le territoire, mais aussi celle des clientèles internationales en escale à Paris. Si le transport aérien poursuit son rythme de croissance actuel, de nouvelles lignes vont faire bouger les frontières de la proximité et conduire à définir de nouvelles zones de prospection. De nouveaux équipements majeurs pour conforter l attractivité touristique de la région. De grands projets structurants devraient faire augmenter l attractivité régionale à l horizon des prochains mois ou années, en agissant comme des produits d appel pour de nouveaux clients, ou en permettant de renforcer une stratégie de fidélisation. Il s agit de Lascaux IV, la Cité du vin, Center parcs, la Cité de l océan rénovée 27- Mission des offices de tourisme et pays touristiques d Aquitaine. 28- «Diagnostic Aquitaine Numérique», AEC, Ibidem. 30- Assises du Tourisme Aquitaine, - atelier «Agir sur les pratiques», 17 février ,5% des nuitées nationales en Aquitaine sont franciliennes. Source : «La fréquentation touristique de l Aquitaine», CRTA, LE BILAN DU PLAN MARKETING DU CRTA : des résultats positifs, mais des actions à faire évoluer. Le bilan du plan marketing a fait l objet d une ample concertation impliquant fortement l ensemble des ressources internes du CRTA 32. Il a été validé au cours d un séminaire par le Comité de pilotage élargi regroupant les principaux partenaires du CRTA ayant accepté de s associer à la réflexion 33. De ces différentes étapes, il ressort que le chemin parcouru jusqu ici a été cohérent et efficace, dans un univers de plus en plus contraint. Cependant, il est également apparu que, compte-tenu du contexte et des enjeux des prochaines années, la promotion touristique régionale doit nécessairement évoluer. Pages 16 et 17

10 L analyse du territoire est toujours valide. Le dernier plan marketing du CRTA a fourni un canevas utile pour replacer le plan d actions de la promotion touristique régionale dans un contexte plus global. Il a participé à la diffusion de la culture marketing pour le tourisme en Aquitaine, permis d établir des priorités et d expliquer la cohérence des choix réalisés en fonction du marché et de la réalité touristique régionale. En 2015, les caractéristiques fondamentales du territoire et de l activité touristique qui s y déploie, restent en grande partie inchangées : La région se caractérise et se distingue de la concurrence par ses grands espaces et son environnement préservé. Une des ressources majeures de son attractivité réside dans son littoral. A celui-ci s ajoutent des pôles d attractivité incontournables (le Pays Basque, les Pyrénées, le Périgord, ), amenés à se densifier dans les prochaines années, et des thématiques fortes (œnotourisme, cyclotourisme, fluvial, surf, ) qui constituent l ADN de l identité touristique régionale. Un environnement préservé Un plan d actions efficace dans un univers contraint. Le CRTA dispose d un budget limité 34 qui impose de faire des choix. En 2015, le CRTA est au 17 ème rang des régions françaises, sur les 20 renseignées, pour le montant de son budget de promotion 35, et au 5 ème rang au classement national des régions françaises en terme de fréquentation. Dans ce contexte, le CRTA doit se concentrer sur son cœur de métier, dans sa dimension stratégique (aide à la décision) et opérationnelle (promotion et communication), en tenant compte des attentes de ses «clients», dont son financeur principal, le Conseil Régional. L analyse de son bilan est indissociable de la prise en compte de ses moyens. Depuis 2012, ce budget est structuré autour des axes du plan marketing afin de rendre plus lisibles les objectifs poursuivis pour chaque action engagée. A partir de 2013, compte tenu de la persistance de la crise économique et des résultats de l enquête de notoriété qui faisait état d une faible reconnaissance de l Aquitaine sur les marchés européens, le CRTA a souhaité infléchir sa stratégie en recentrant ses actions sur ses marchés traditionnels. Le choix a été fait de concentrer les moyens pour maintenir une présence forte en Europe 36 et aux Etats-Unis. L exploration des marchés émergents s est poursuivie, avec des moyens toutefois plus réduits. Dans l ensemble, le consensus existe sur le fait que les actions engagées par le CRTA ont été cohérentes avec les axes stratégiques retenus pour les périodes et efficientes, compte tenu des moyens engagés pays : Grande-Bretagne, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Belgique et Suisse. Redéfinir la présence digitale pour relever les défis du numérique. Dès la mise en œuvre du dernier plan marketing, le CRTA a pris le tournant des «révolutions» du numérique : refonte graphique du site grand public disponible en 5 langues, réalisation d un site mobile concis et séducteur, portail des applis et sites mobiles des opérateurs de la région, diffusion de e-newsletters en 5 versions linguistiques différentes, intégration de la sphère du web dans ses campagnes de communication Dans l ensemble, les chiffres en témoignent, les outils mis en place ont permis d accroître l audience du site du CRTA sur la toile : près de visiteurs uniques en 2014 (+58% en 3 ans) pour le site grand public, plus de 4 millions de pages vues, une fréquentation en ligne à 34% étrangère. Le CRTA a également veillé à ne pas adopter de nouvelles stratégies avant d en avoir défini les contraintes humaines et budgétaires, mais aussi avant d en avoir mesuré la pertinence eu égard au rôle régional de la structure dans son écosystème touristique, à la cible internationale de ses actions et à l absence d une marque touristique régionale indéniable. Ce mode opératoire a notamment amené à une prudence volontaire sur les réseaux sociaux. 2/ le tourisme aquitain entretiens réalisés en face à face en interne du 28 août au 16 octobre 2014 et une journée de séminaire avec l ensemble du personnel personnes : Comité de Pilotage restreint (CRTA) + principaux partenaires du CRTA (professionnels, élus, CDT, OT, ) en FNCRT Aujourd hui, la rapidité d évolution du numérique oblige cependant le CRTA à questionner l avenir. Le travail des derniers mois a mis en évidence la nécessité de préciser les contours d une stratégie digitale plus ambitieuse au regard des nouvelles pratiques sur Internet. Pages 18 et 19

11 Les fondamentaux stratégiques du CRTA ne sont pas remis en question. 2/ le tourisme aquitain L obligation d optimiser les processus de travail internes et partenariaux pour relever les challenges. Par rapport à ses pairs, l action du CRTA est doublement pénalisée par : La faiblesse des moyens d action. L absence d une marque de destination. Pour les contrebalancer, le CRT doit viser un marketing de l excellence. Optimiser les processus de travail internes et partenariaux permettra d être encore plus performant dans les prochaines années. Le diagnostic prospectif réalisé dans le cadre du travail préparatoire à la prochaine stratégie marketing et les ateliers de travail menés au cours de la démarche, ont mis en évidence l existence d un consensus sur les fondamentaux stratégiques du CRTA. Dans un environnement de plus en plus contraint, 3 principes sont toujours en vigueur pour guider les actions du CRTA : 1. Afin de soutenir le cœur de l économie touristique régionale et parce que son expertise à l international est reconnue, le CRTA privilégie les actions à l International. 2. Le CRTA est aux côtés du Conseil Régional sur les filières différenciantes : œnotourisme, cyclo-itinérance, surf 3. Le CRTA affirme sa volonté de soutenir les enthousiasmes et le partenariat dans une logique de complémentarité. La priorité du CRTA est bien de concentrer les moyens sur les stratégies de conquête de clientèles s appuyant sur les thématiques et portes d entrées majeures du territoire. Il devra, de ce fait, plutôt laisser aux autres partenaires régionaux et aux filières l initiative de la fidélisation, mais accompagner les initiatives structurées tout en veillant à l irrigation des territoires. Une clientèle familiale... Des cibles bien identifiées : Dans un contexte de grande volatilité des clientèles, les Européens restent le cœur du marché international du tourisme régional du point de vue du volume des clientèles. Le soutien à la première clientèle de l économie touristique régionale, la clientèle familiale, est primordial. L autre cible pour le tourisme en Aquitaine est la clientèle de proximité «à moins de trois heures» de la destination. Ces clients viennent découvrir la région à l occasion de courts ou longs séjours 37. Le client doit rester au centre de la stratégie du CRTA mais le rôle de notre organisme parapublic est aussi de répondre aux besoins de ses partenaires (acteurs leaders du tourisme régional, intermédiaires marchands, leaders d opinion, organismes institutionnels). En privilégiant son «rôle d assembleur», le CRTA doit veiller à : 1. Faire de notre région une destination désirable pour les clients. 2. Apporter son expertise marketing aux professionnels.... européenne et de proximité 37 - Les membres du Comité de Pilotage élargi ont fait remarquer que les plateformes aériennes diffusent sur un territoire très large. Ainsi, 12% des arrivants par Bordeaux Mérignac sont des clients finaux pour Biarritz et le golf et 8% pour la zone de Royan / La Rochelle (dixit : aéroport de Bordeaux Mérignac). Pages 20 et 21

12 QUELQUES CHIFFRES SUR LES CLIENTS ÉTRANGERS EN AQUITAINE. 3/ la stratégie future : une nouvelle étape pour atteindre les primo-visiteurs. 64% des séjours des touristes étrangers sont réalisés en hébergements marchands. Les 5 premiers marchés étrangers sont européens et génèrent ¾ des séjours internationaux. Les Britanniques constituent la 1 ère clientèle étrangère avec plus de nuitées. Les Espagnols sont la 1 ère clientèle hors saison en Aquitaine. Les Belges sont les 1 ers clients de l œnotourisme. Près d un touriste étranger sur cinq est néerlandais. Plus de 14,6 millions de nuitées de touristes étrangers dans la région. 24,1% 10,4% 18,1% 14,5% Les Allemands sont des clients qui pratiquent une activité sur le littoral. De plus en plus d Américains sont des clients fréquents de la France et de la région et y reviennent. Les Chinois effectuent des séjours multidestinations pour visiter l Europe ; ils représentent 1,3% des nuitées étrangères enregistrées dans l hôtellerie régionale. 14,6% % nuitées étrangères Source : CRTA, Pages 22 et 23

13 Des valeurs partagées VERS UNE STRATÉGIE PARTENARIALE RENFORCÉE. Chargé de promouvoir l offre touristique régionale et de créer une dynamique de valorisation des ressources touristiques en France et à l étranger, le Comité Régional de Tourisme d Aquitaine est aujourd hui le levier «marketing» du tourisme de la Région Aquitaine. Dans un contexte concurrentiel accru où les enjeux se font plus pressants et les contraintes budgétaires plus fortes, le CRTA est amené à faire des choix, en veillant à la complémentarité avec les autres partenaires touristiques régionaux. A l heure où notre territoire s organise, avec des destinations structurées autour de marques à vocation internationale pour certaines (contrats de destination lancés par l Etat), nationale ou régionale pour d autres, et à la veille de la fusion avec le Limousin et le Poitou-Charentes, le CRTA s oriente délibérément vers une stratégie partenariale renforcée. Celle-ci s attachera à prendre en compte l ensemble des composantes de la destination régionale, tout en plaçant le client au centre de la stratégie de conquête. Pages 24 et 25 Une stratégie construite en méthode agile. Commencé au printemps 2014, le travail préparatoire à la nouvelle stratégie marketing du CRTA a dû s adapter à un contexte mouvant, alors que le projet de loi NOTRe, portant sur une nouvelle organisation territoriale de la République et la répartition des compétences, notamment en matière de tourisme, était en cours de discussion à l Assemblée, puis au Sénat. C est en développant une méthode agile, susceptible d intégrer les évolutions «en cours de route», que le CRTA a pu adapter sa réflexion aux principales évolutions institutionnelles et de gouvernance. Les contrats de destination et pôles d excellence, mis en place au niveau national : une nouvelle dynamique de promotion qui structure notre territoire. Le choix du gouvernement français de structurer la promotion de la destination France autour d un «éventail de marques» sur les marchés internationaux, à travers la signature de contrats de destination, et son soutien à des pôles d excellence, est un tournant pour la stratégie des territoires. Accélératrice de la coopération territoriale, cette démarche a permis de faire émerger des destinations qui «font sens» dans une logique de marketing client et sont susceptibles de mailler le territoire sur les marchés internationaux. A ce jour, quatre projets - pour tout ou partie - aquitains, regroupant de nombreux acteurs, publics et privés, ont été retenus par le Ministère : Destination Bordeaux Biarritz Destination Golf Vallée de la Dordogne Les Pyrénées Un projet «Destination côte atlantique», de Saint-Nazaire à Hendaye, n a pas été retenu, mais les cosignataires du dossier ont décidé de poursuivre la dynamique mise en œuvre à ce jour. La couverture territoriale des contrats de destination aquitains, et les positions des partenaires associés, incitent à envisager une stratégie partenariale renforcée. Le CRTA - signataire de ces contrats - est directement associé à ces destinations structurées autour de «marques», qui participent à la lisibilité touristique de la région à l international. En complément de cette orientation, parce que le CRTA souhaite soutenir l ensemble des composantes de la destination régionale et «accompagner les initiatives structurées tout en veillant à l irrigation des territoires», il a également cherché à mettre en place des outils au service de la promotion des filières régionales et des destinations à vocation plutôt nationale. Un nouveau cadre régional : compter sur une entité territoriale diverse. Au premier janvier 2016, la région devra compter sur un territoire élargi englobant l Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes. En tenant compte de l incertitude sur la répartition des compétences liée à la discussion sur la loi NOTRe, la réflexion du CRTA a été volontairement construite autour de «chantiers à entreprendre», qui pourront s adapter au futur contexte régional. 3/ la stratégie future

14 3/ la stratégie future Sur la base de ses savoir-faire, le CRTA s adapte à un contexte évolutif. Avançons ensemble En s appuyant sur ses fondamentaux, la stratégie future proposée par le CRTA est construite autour de 3 axes de travail bien identifiés : Deux chantiers seront primordiaux pour la mise en œuvre de cette nouvelle étape : - Relever le défi du numérique, Promouvoir les destinations régionales à dimension internationale. Irriguer le territoire en accompagnant les autres destinations volontaires selon leur intensité et maturité touristiques. Développer les stratégies des filières. Afin de : Maximiser la complémentarité des marques de destination et des thématiques régionales. Renforcer les dynamiques engendrées par le règlement d intervention tourisme du Conseil régional. Favoriser la mobilisation et l organisation des partenaires et des filières. Optimiser les moyens publics et privés sur les territoires. - Organiser un centre de ressources élargi au service d un marketing modernisé. TROIS AXES DE TRAVAIL COMPLÉMENTAIRES fondés sur un partenariat actif. Dans un contexte concurrentiel accru où les enjeux se font plus pressants et les contraintes budgétaires plus fortes, le CRTA est amené à faire des choix, en veillant à la complémentarité avec les autres partenaires touristiques régionaux. Construite autour de 3 axes de travail complémentaires, la stratégie future proposée par le Comité Régional de Tourisme guidera les plans d actions pour 2016, dans l attente d une concertation plus large avec l ensemble des territoires de la future grande Région. Nos collègues de Poitou-Charentes et du Limousin ont été invités à la présentation de la phase finale de cette réflexion. Pages 26 et 27

15 Axe 1 : Soutenir les marques de destination à vocation internationale. Contrats de destination Destination Bordeaux Biarritz destination golf Engagement CRTA : Amplification de la dynamique partenariale avec l OT de Bordeaux, l ADT de la Gironde et les territoires environnants signataires. 3 axes : œnotourisme, fluvial, patrimoine. Marchés lointains : Etats-Unis, Canada, Australie et Japon (fidélisation) + Chine et Brésil (conquête). Europe : tête de ligne (autour des vols directs) + Espagne, Grande-Bretagne, Belgique, Suisse, Italie. Engagement CRTA : Leader pour les accueils presse. 1 axe : golf. Marché lointain : Etats-Unis. CONTENUS Europe : en priorité Grande-Bretagne, Irlande et aussi Scandinavie, Belgique, Suisse. 3/ la stratégie future La région bénéficie de destinations qui seront soutenues par l action de promotion gouvernementale à compter de Le CRTA est associé à ces destinations structurées autour de «marques de territoire», qui participent à la lisibilité touristique de la région à l international. Une clientèle internationale Les Pyrénées Engagement CRTA : Soutien global à la démarche. 4 axes : marketing, ingénierie, accueil, observation. 3 thématiques : itinérance, neige, bien-être. Marchés lointains : Japon, Etats-Unis. Europe : Espagne, Grande-Bretagne, Belgique, Allemagne, Pays-Bas. Contrats de destination nationaux Des destinations structurées autour d'une marque de destination lisible à l'international. Vallée de la Dordogne Engagement CRTA : Co-leadership CRTA, CDT24, OT de Brive-la-Gaillarde sur le web marketing et le web axes : marketing, ingénierie, accueil, observatoire. Marchés lointains : Etats-Unis, Canada, Asie, BRIC. Europe : Pays-Bas, Grande-Bretagne, Belgique, Allemagne, Espagne, Suisse, Italie. Rôles du CRTA Elaboration conjointe d'un plan d'actions à l'international. Participation du CRTA au plan d'actions selon la répartition des rôles (actions de communication, pilotage stratégie marketing, accueil de presse, web ). Contribution à l'enrichissement des sites des destinations (production et diffusion de contenus adaptés par marchés) et valorisation de la présence des destinations sur le web 2.0. Veille marketing (partage de notre expertise à l'international) et veille digitale (identification des réseaux qui comptent à l'international). Côte Atlantique Les partenaires signataires du projet de contrat de destination «Côte Atlantique» ont fait savoir leur intérêt à poursuivre la démarche envisagée de promotion commune, même après le rejet de leur dossier au niveau national. Le CRTA sera donc aux côtés de ces partenaires pour assurer le développement de la marque «Côte Atlantique» porteuse de sens à l international. Engagement CRTA : Leader pour la partie marketing. 4 axes : marketing, ingénierie, accueil, observatoire. 5 thématiques : le balnéaire, la nature, l art de vivre, le patrimoine, l itinérance. Marchés lointains : aucun. Europe : l Allemagne (très prioritaire), les Pays-Bas et la Belgique. Une priorité pour le CRTA la conquête de primo-visiteurs européens Pages 28 et 29 Cette stratégie de conquête à l'international pour nos destinations sera complétée par des actions ciblées qui viendront, au besoin, renforcer l action des contrats de destination sur nos principaux segments de clientèles : tourisme balnéaire, familles, clientèles européennes de proximité, soutien aux «têtes de ligne».

16 Axe 2 : Accompagner les territoires volontaires selon leur intensité et maturité touristiques. Axe 3 : Développer des stratégies de filières. L'œnotourisme 3/ la stratégie future Parce que la région est plurielle et que le CRTA souhaite rester aux côtés des destinations décidées à travailler en réseau, il développera avec ces acteurs, motivés par des stratégies partagées et le cofinancement de projets, les actions permettant de diriger les clientèles vers l offre spécifique de leurs territoires. En collaboration avec le Conseil Régional et la MOPA pour la mise en cohérence des différents modes d intervention régionaux, deux types de contrats seront mis en place, sur la base d un cahier des charges préalablement établi : Des destinations à vocation plutôt nationale. Contrats de promotion Le rôle du CRTA sera de : Accompagnement d'une stratégie de promotion. Définir le cahier des charges des deux types de contrats. Des destinations à vocation régionale voire nationale. Sélectionner les dossiers et soutenir les stratégies conformes au cahier des charges. Apporter aux professionnels une expertise sur leur cœur de métier. Suivre le bon déroulement des contrats mis en œuvre. Valoriser certains produits vers les destinations à vocation internationale. Encourager la réflexion autour d outils ou d actions mutualisés (CRM, ). Pages 30 et 31 Contrats de structuration marketing Soutien à la définition d'un positionnement marketing (diagnostic, couples produits/marchés, stratégie, fidélisation). L élaboration du cahier des charges de ces contrats régionaux fera l objet d un travail partenarial associant nécessairement le niveau départemental. Construits dans l optique du client, ces contrats privilégieront la marque sur le territoire. A l initiative du cahier des charges, le CRTA ne sera pas initiateur de ces contrats ; il viendra en appui d une démarche collective initiée par des partenaires de la région. Parce qu elles constituent l ADN de notre territoire, le CRTA s attachera à développer les thématiques porteuses qui participent à l identité touristique de la région. Il soutiendra la stratégie des filières, que ce soit pour conquérir de nouveaux marchés, ou pour fidéliser des clientèles déjà existantes. En parallèle, le CRTA participera aussi à la promotion des démarches qualité en Aquitaine pour valoriser, à l international, l excellence des offres touristiques régionales. Deux types de filières vont être soutenus : Les filières «différenciantes» Comme l œnotourisme et le tourisme à vélo, elles irriguent de façon transversale l ensemble du territoire régional et représentent un élément de notre attractivité susceptible de nous distinguer de la concurrence. Ces filières feront l objet d une stratégie pluriannuelle de promotion en propre. Les filières partenariales Par exemple, le tourisme urbain, le naturisme,, ces filières émanent de partenaires rassemblés souhaitant mettre en place un plan d actions partagé, élaboré avec le niveau régional. Ces filières seront soutenues à hauteur de 50% pour le cofinancement d une stratégie co-construite à l international. Sur les filières, le rôle du CRTA sera de : Participer à l élaboration et à la mise en place de plans d actions spécifiques. Produire et diffuser des contenus adaptés par marché pour les sites d acquisition d audience préalablement identifiés, notamment celui du CRTA. Développer une stratégie de marketing affinitaire. Assurer une veille marketing à l international et une veille digitale (identification des réseaux qui comptent à l international et prise de parole sur ces réseaux). A l initiative du cahier des charges, le CRTA ne sera pas initiateur de ces contrats ; il viendra en appui d une démarche collective initiée par des partenaires de la région.

17 3/ la stratégie future Deux chantiers à privilégier pour préparer l avenir. Un centre de ressources renforcé Organiser un centre de ressources élargi au service d un marketing modernisé. Relever le défi du numérique. Le renforcement de l attractivité des destinations touristiques passe aujourd hui par la mise en place d une stratégie digitale ambitieuse pour apporter de la valeur ajoutée au référencement déjà atteint par ailleurs par nos partenaires et aux interventions exhaustives des OT et CDT sur la toile. Au-delà des actions de promotion, le CRTA est fortement attendu par ses partenaires au titre de son expertise sur les marchés étrangers. Il a aussi un rôle d assembleur qui permet de mobiliser des ressources à la bonne échelle. Dans la nouvelle stratégie mise en place, la notion de centre de ressources devient essentielle pour guider les partenaires qui seront mobilisés dans les «contrats de promotion régionaux». Au-delà de l observation macroéconomique stricto sensu, le CRT doit donc jouer pleinement son rôle en matière de veille marketing concurrentielle et participer à la création d intelligence économique en réseau. Du rêve à la réalité! Pour ce faire le CRTA veillera à : Alimenter les outils et campagnes de communication par des contenus expérientiels. Favoriser la prise de parole sur les réseaux sociaux et la valorisation de nos destinations sur le web. Pour ce faire le CRTA veillera à : Accentuer la veille marketing à l international (évolution des marchés, des opérateurs, de la distribution) et mettre en place une veille digitale (identification des réseaux qui comptent, suivi des évolutions, anticipation des tendances). Développer le marketing affinitaire adapté à ses cibles à partir de l outil SIRTAQUI (Système régional d informations touristiques d Aquitaine.) Créer de l intelligence économique en réseau à partir de l outil SIRTAQUI (travail sur les fichiers clients, big data, ). Pages 32 et 33

18 Dans un contexte concurrentiel mondialisé, alors que la révolution numérique renverse les paradigmes de la promotion touristique et que le gouvernement se propose de structurer la stratégie de conquête de la destination France, sur les marchés internationaux, autour d un «éventail de marques», la stratégie de marque proposée par le CRTA s oriente délibérément vers une démarche partenariale renforcée construite autour de 3 axes de travail bien identifiés : Soutenir les marques de destination à vocation internationale. Accompagner les territoires volontaires, selon leur intensité et leur maturité touristiques. Développer des stratégies de filières. Ces trois axes complémentaires, fondés sur un partenariat actif, ont été conçus comme autant de «chantiers à entreprendre» qui pourront s adapter au futur contexte régional. En plaçant le client au cœur de la stratégie, ce plan marketing tient compte de la réalité touristique des territoires régionaux, en valorisant les destinations et filières qui font sens à l international, tout en encourageant chacun des échelons territoriaux à travailler en partenariat, dans une logique contractuelle, pour mener des actions marketing cohérentes vis-à-vis de leurs cibles de clientèles. Dans l attente d une concertation plus large avec l ensemble des territoires de la future région, dans le respect de l ensemble des parties prenantes, ce travail orientera notre plan d actions pour 2016 et constitue, à ce jour, notre apport à la réflexion, au profit d un développement touristique durable de l ensemble des territoires de la future région. Pages 34 et 35

19 Comité Régional de Tourisme d'aquitaine CS Place Jean Jaurès Bordeaux Cedex Tél : Fax : Crédits photos : Alban GILBERT : p.2, 10, 14, 15, 17, 20, 21, 24, 26, 28,, 31, 34 - Alain BEGUERIE : p.6, 8, 14, 23 - Laurent Reiz : p.6, 8, 13, 20, 28, 30 - Smav.lot.47 : p.17, 27 - Jean-Marc CORDES : P.18 - Norbert Gabares : P.18 - Brigitte BLOCH : p.19, 27 - MISSANDRE : p.27 - APPA : p.28 - Y.D. GREIFENSTEIN : p.31 - Jean-Jacques BROCHARD : p.33 Plus d'infos sur :

GUIDE DU PARTENAIRE DU CRTA

GUIDE DU PARTENAIRE DU CRTA GUIDE DU PARTENAIRE DU CRTA NOS MISSIONS L observation touristique en Aquitaine. La promotion touristique de la région, principalement à l étranger. La participation à l élaboration de la stratégie de

Plus en détail

Contrat de destination Bourgogne

Contrat de destination Bourgogne Bourgogne Tourisme 5, avenue Garibaldi - BP 20623 - F-21006 Dijon cedex Tél : + 33(0)3 80 280 280 - Fax : + 33 (0)3 80 280 300 www.bourgogne-tourisme.com Contrat de destination Bourgogne Le 15 octobre

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt)

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt) Plan marketing 2010-2014 Doubs tourisme (Cdt) Pourquoi un plan marketing? Le schéma départemental de développement touristique Ce schéma (SDDT) définit cinq grands axes pour le développement touristique

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE Samedi 30 mai 2015 Photo : Jaymantir UNE DESTINATION, C EST QUOI? Juin 2015 Brigitte Bloch Le touriste, un oiseau migrateur Le touriste n a pas de frontière. Sa vision

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Programme MOPA 2007 LES PROGRAMMES LOCAUX DE FORMATION. > 8 territoires aquitains en démarche de professionnalisation

Programme MOPA 2007 LES PROGRAMMES LOCAUX DE FORMATION. > 8 territoires aquitains en démarche de professionnalisation R E G I O N AQUITAINE > Dispositif Régional de Professionnalisation : Programme MOPA 2007 En 2007, dans le cadre du dispositif régional de professionnalisation soutenu par la Région Aquitaine, la DRTEFP

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» BILAN 2007-2013 Convention d Organisation et de développement Touristique des Territoires (pays Loi Voynet), autour de deux

Plus en détail

Shé Schéma Régional de développement du

Shé Schéma Régional de développement du Shé Schéma Régional de développement du Tourisme Limousin Des valeurs, des objectifs et des principes autour de priorités fortes - Faire de l activité touristique un facteur d attractivité du territoire,

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

La stratégie du CDT face aux nouveaux enjeux du tourisme

La stratégie du CDT face aux nouveaux enjeux du tourisme 1. Projet d entreprise 2. Stratégie de veille économique 3. Stratégie de développement 4. Stratégie Marketing 1. Le projet d entreprise : une «agence de développement» Au bénéfice de la destination Hérault,

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

FENETRE SUR L INTERNATIONAL

FENETRE SUR L INTERNATIONAL FENETRE SUR L INTERNATIONAL Introduction & Stratégie d Isère Tourisme 27 mars 2014 FENETRE SUR L INTERNATIONAL 1 Introduction Points de repère 27 mars 2014 LA CLIENTÈLE ÉTRANGÈRE EN ISÈRE 2013 1,8 MILLION

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Club Nature et Découverte

Club Nature et Découverte Club Nature et Découverte Club Nature et Découverte C ATOUT FRANCE Née de la fusion de l ex GIE Maison de la France et de l ex GIP ODIT France, l agence de développement touristique ATOUT FRANCE est l'opérateur

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

AUGMENTER VOTRE RENTABILITE OPTIMISER VOS INVESTISSEMENTS SUR INTERNET

AUGMENTER VOTRE RENTABILITE OPTIMISER VOS INVESTISSEMENTS SUR INTERNET stratégies digitales AUGMENTER VOTRE RENTABILITE OPTIMISER VOS INVESTISSEMENTS SUR INTERNET Pierre Bizollon - p.bizollon@linkingbrand.com - www.linkingbrand.com - 0 676 216 116 06/03/09 1 LE FONDATEUR:

Plus en détail

Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes

Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes Annexe 1 2 Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes Renforcer la dynamique partenariale et opérationnelle engagée autour de la stratégie touristique 2013-2015 Qu il s agisse de la promotion, de

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

La révolution des offices de tourisme. Jean-Luc BOULIN - MOPA

La révolution des offices de tourisme. Jean-Luc BOULIN - MOPA La révolution des offices de tourisme Jean-Luc BOULIN - MOPA Séminaire Cap Atlantique 8 février 2013 Mission des Offices de Tourisme et Pays Touristiques d Aquitaine Renforcer sa communication 5 MISSIONS

Plus en détail

Plan Stratégique 2015-2019

Plan Stratégique 2015-2019 Plan Stratégique 2015-2019 En 2015, le Schéma local de développement touristique évolue en Plan stratégique touristique pour la période 2015-2017. Ce document vient répondre aux enjeux de la Marque Qualité

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Nécessité d une campagne publicitaire nationale afin de développer nos taux d occupation : pourquoi cet appel à la mobilisation de chacun? Les Gîtes de France

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie marketing du CRTA LE CLIENT AU CENTRE DE LA DÉMARCHE

Bref rappel de la stratégie marketing du CRTA LE CLIENT AU CENTRE DE LA DÉMARCHE Plan d actions 2016 Bref rappel de la stratégie marketing du CRTA LE CLIENT AU CENTRE DE LA DÉMARCHE Trois axes stratégiques complémentaires, fondés sur un partenariat actif 3 axes de travail bien identifiés

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 L activité touristique du Pays Dolois, quel constat? Quel cap pour le tourisme dolois? Les champs de progrès pour le tourisme dolois 26 mai

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 Une règle de base au bon déroulé de l atelier : Toutes les idées

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001

Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001 0 Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001 Carine LUX Manager du Pôle Développement des Marchés CDT des Landes 1 0 Le Comité Départemental du Tourisme des Landes Une équipe de 23 personnes

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Réunion des partenaires 7 novembre 2014

Réunion des partenaires 7 novembre 2014 «Tous sur le web» Réunion des partenaires 7 novembre 2014 1 Tous sur le web: Historique Point de départ de la réflexion : RDV PRO d Isère Tourisme juillet 2013 Tous sur le web Avec 3 constats : LE E-COMMERCE

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Conseil régional de Bourgogne 17 boulevard de la Trémouille CS 23 502-21035 DIJON APPEL A CANDIDATURES PREAMBULE Le tourisme

Plus en détail

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains 1 Réalisation d une étude de positionnement marketing en 2010 5 enjeux pour une destination touristique «Pays Dignois» Un enjeu de positionnement touristique

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire. CAHIER DES CHARGES - ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION Territoire concerné : Grand Villeneuvois Fumélois Lémance Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Plus en détail

L écosystème Internet de la Bretagne

L écosystème Internet de la Bretagne L écosystème Internet de la Bretagne Notre consommateur : une démarche complexe Notre ambition commune et partagée Etre présent ensemble sur tous ces points de contacts pour mieux Capter nos consommateurs,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Genèse et projet politique -2-

Genèse et projet politique -2- 29 SEPTEMBRE 2015 Genèse et projet politique -2- ECONOMIE TOURISTIQUE DU TERRITOIRE COMPLEMENTARITE TOURISTIQUE DES STATIONS Une progression de l activité touristique - du nord au sud - des lacs vers l

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe Axe 2 : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur Région Direction des Affaires Economiques Dates agréments CLS 6 août 2009 4 mars 2010 05 novembre

Plus en détail

Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine

Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine «Les interconnectés 2014» Coordonnées : Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine 5 rue du

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Comment rendre le pilotage du dispositif de Formation Professionnelle Continue plus efficace, efficient, cohérent et performant pour répondre aux 3 enjeux que

Plus en détail

Le baromètre fête cette année ses 10 ans :

Le baromètre fête cette année ses 10 ans : Ce baromètre créé en 2004 et produit par l Assemblée des Communautés de France (AdCF) et Ocalia, présente chaque année l évolution et les usages du numérique dans les communautés, qu elles soient de communes,

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Cahier des charges. Eligibilité au Club "Bien-être"

Cahier des charges. Eligibilité au Club Bien-être Cahier des charges Spa indépendant Site thématique : Votre contact : Intitulé : Armelle Floc h a-floch@tourismebretagne.com 02 99 28 44 59 Eligibilité au Club "Bien-être" Valable au : 01/01/2015 2 / 9

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Le marketing du tourisme

Le marketing du tourisme Christine Petr Le marketing du tourisme 2 e édition Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072242-6 Sommaire Avant-propos 7 Chapitre

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 2 : «Comment vendre les Vosges demain?» Senones, le 16 novembre 2012

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 2 : «Comment vendre les Vosges demain?» Senones, le 16 novembre 2012 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES ATELIER n 2 : «Comment vendre les Vosges demain?» Senones, le 16 novembre 2012 Une règle de base au bon déroulé de l atelier : Toutes les idées

Plus en détail

Les différents systèmes de réservation en ligne. Tour d horizon

Les différents systèmes de réservation en ligne. Tour d horizon Les différents systèmes de réservation en ligne Tour d horizon La r-é-volution des destinations Client Univers de la promotion Conquérir les clients Séduction Information Relation Achat Univers de l organisation

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

51% des professionnels sont satisfaits de leur fréquentation de mai

51% des professionnels sont satisfaits de leur fréquentation de mai UN DEBUT DE SAISON SATISFAISANT SUR LE LITTORAL ET DANS LES Une fréquentation française soutenue Cette année, le mois de mai offrait 4 possibilités de week-ends prolongés contre 3 en 2014. 41% des professionnels

Plus en détail

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine /

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Echanges introductifs La fréquentation en Aquitaine en 2009 : 94,8 millions de nuitées, -1%

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

L approche de l OPT Wallonie- Bruxelles en France

L approche de l OPT Wallonie- Bruxelles en France L approche de l OPT Wallonie- Bruxelles en France Martine VAN ROMPHEY Directrice i du bureau de l OPT en France L ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DE WALLONIE & DE BRUXELLES LE

Plus en détail

Le tourisme et Internet

Le tourisme et Internet Les Offices de Tourisme et Syndicats d Initiative (OTSI) et les TIC en Midi-Pyrénées (Base = 292 OTSI en Midi-Pyrénées) Le panorama des sites Internet des OTSI Sites officiels Sites de mairies (pages tourisme)

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail