Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg)"

Transcription

1 Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg) Acquis d apprentissage Interpersonnels : 1. Meilleure connaissance et empathie culturelle lors des échanges sociaux (par ex. en négociant un projet de traduction avec un membre de la culture source) ; 2. Curiosité et réactivité dans toutes les formes de contact interculturel (par ex. dans les rapports avec des collègues ou clients de la culture source) ; 3. Sensibilité à la dimension affective et aux conflits potentiels de la communication (par ex. la communication parlée, non verbale, etc.). Théoriques : 1. Concepts-clés de la théorie de la communication interculturelle (par ex. culture, identité, représentations, etc.) 2. Outils conceptuels pour une meilleure analyse d un point de vue interculturel (par ex. cadres pour comparaisons culturelles, échelles de sensibilité culturelle, etc.) Niveau (I, II, III) Soumis au choix de l enseignant. Préparation nécessaire Outils multimédias pour projeter sur écran un exemple de la théorie de l iceberg, l iceberg des orientations culturelles de Brake, cité par Katan : 71). Une image est également fournie à la fin de ce document. Si les contraintes l exigent, la séance peut se dérouler sans préparation préalable des étudiants. Une discussion en classe sur l iceberg des orientations culturelles de Brake (Katan, 1999 : 171) sera un solide point de départ pour introduire les exercices. Si le temps et les ressources disponibles le permettent, les étudiants devront lire et préparer un document chez eux pour une discussion avec la classe. Lecture : KATAN (David), Translating Cultures, Manchester : St. Jerome Publishing, p , chapitre 2, «Defining, Modeling and Teaching Culture» ; 2. p , chapitre 9, «Cultural Orientations», and Chapter 10, «Contexting» ; 3. p , chapitre 11, «Affective Communication». Une fiche étudiant est distribuée pour la séance en classe.

2 Groupes Individuel, en binômes, par petits groupes. Durée (durée totale conseillée) minutes Références à l usage de l enseignant (bibliographie, anticipation des difficultés) Selon la théorie étudiée ici, la culture est comparable à un iceberg, car elle comporte une partie visible et une partie cachée (Edward T. Hall , 1976). Les manifestations visibles de la culture ne sont que la partie émergée de l iceberg. En revanche, c est la partie cachée, immergée de l iceberg qui est la fondation solide de ces manifestations visibles. Brake et al., une équipe de consultants américains en management (1995 : 34-39), propose la division suivante de l iceberg : Lois, coutumes, rituels, gestuelle, habillement, alimentation, types de salutation et d adieu Autant d éléments qui font partie de la culture, mais qui ne représentent que la partie émergée de l iceberg. Les éléments prédominants de la culture sont ceux qui se situent sous la surface des interactions quotidiennes. On les appellera des «orientations normatives». Les orientations normatives sont le fait de préférer certains résultats à d autres (Katan 1999 : 29). Source principale : David Katan. (1999). Translating Cultures, Manchester: St. Jerome Publishing L ouvrage de Katan est une base théorique intéressante, à la fois pour l étudiant et l enseignant, et peut être utilisé comme texte parallèle pour ce cours. Il existe une représentation graphique de l iceberg des orientations culturelles par Brake et al., page 171, qui peut être photocopiée ou projetée sur un écran pour la discussion avec la classe. (Schéma également disponible à la fin de ce document). Pour aller plus loin (théorie de l iceberg) : HALL (Edward T.), Au-delà de la culture, NY : Anchor Books Editions, 1976 ; HALL (Edward T.), Le Langage silencieux, NY : Anchor Books Editions, 1973 ; HALL (Edward T.), La Dimension cachée, NY : Anchor Books Editions, 1969 ;

3 Si les étudiants souhaitent obtenir davantage d explications sur la culture nationale et la culture personnelle, la citation suivante pourrait s avérer utile (original disponible sur «Niveau national Aujourd hui, la population mondiale est répartie entre plus de 200 nations. La plupart des sciences sociales se consacrent à comparer ces différentes nations. Certaines nations sont plus homogènes que d autres sur le plan culturel ; de grands pays comme le Brésil, la Chine, l Inde et l Indonésie englobent plusieurs régions qui diffèrent sur le plan culturel. D autres régions, similaires culturellement, ont des politiques différentes et appartiennent à diverses nations : c est tout particulièrement le cas en Afrique. En tenant compte de ces limites, la comparaison des différentes cultures reste néanmoins une tâche pertinente et formatrice. Les recherches menées par Geert et par d autres ont montré que les cultures nationales diffèrent, en particulier lorsqu on observe les valeurs, souvent inconscientes, partagées par une majorité de la population. Les valeurs, dans ce cas, sont définies comme les «préférences générales pour un état de fait par rapport aux autres». Cette définition est tout à fait différente de celle, employée communément, de «convictions morales auxquelles on est attaché», comme dans le concept de «valeurs d entreprise». Les dimensions de la culture nationale, selon Hofstede, sont enracinées dans nos valeurs inconscientes. Parce que les valeurs sont acquises pendant l enfance, les cultures nationales sont remarquablement stables sur la longue durée ; l évolution des valeurs nationales est l œuvre de plusieurs générations. Ce sont les pratiques que nous voyons changer dans le monde qui nous entoure, en réponse à l évolution du contexte (symboles, héros et rituels), et les valeurs sous-jacentes restent inchangées. C est pour cette raison que l on observe une telle continuité historique dans les divergences entre les pays.» Activités Ces activités ont pour but : - d attirer l attention des étudiants sur la «dimension cachée» de la culture ; - de les sensibiliser aux messages implicites, à l usage de la communication non verbale, à l expression des réactions, à l espace personnel, à la notion du temps ;

4 - de souligner les points de conflit potentiels dans les contacts interculturels, et d encourager les étudiants à anticiper et à résoudre de tels conflits le cas échéant ; - de promouvoir une meilleure compréhension et une plus grande tolérance.

5 Fiche étudiant La théorie de l iceberg Selon cette théorie, la culture est comparable à un iceberg, car elle comporte une partie visible et une partie cachée (Edward T. Hall , 1976). Les manifestations visibles de la culture ne sont que la partie émergée de l iceberg. En revanche, c est la partie cachée, immergée de l iceberg qui est la fondation solide de ces manifestations visibles. Brake et al., une équipe de consultants américains en management (1995 : 34-39), propose la division suivante de l iceberg : Lois, coutumes, rituels, gestuelle, habillement, alimentation, types de salutation et d adieu Autant d éléments qui font partie de la culture, mais qui ne représentent que la partie émergée de l iceberg. Les éléments les plus puissants de la culture sont ceux qui se situent sous la surface des interactions quotidiennes. On les appellera des «orientations normatives». Les orientations normatives sont le fait de préférer certains résultats à d autres (Katan 1999 : 29). Vous trouverez ci-dessous une représentation du modèle de l iceberg selon Brake.

6

7 Discussion avec la classe A. Quels éléments de la culture vous viennent à l esprit? B. Observez les concepts du modèle de l iceberg par Brake. Quelles sont les manifestations explicites et implicites de la culture? Pouvez-vous rapprocher ces concepts de votre culture nationale? Quelle image de votre culture, même très générale, pouvez-vous construire? Pensez à votre culture personnelle et comparez-la à votre culture nationale. Ces deux cultures peuvent-elles parfois entrer en conflit? Comment résoudriez-vous ces points de conflit? À nouveau, observez la liste des concepts et demandez-vous quels sont leurs liens avec la culture de la langue étrangère à partir de/vers laquelle vous traduisez (donnez des exemples tirés de votre expérience personnelle ou de lectures). Selon vous, quels concepts immergés sont susceptibles d apparaître dans le processus de négociation avec un client potentiel? Travail individuel Étape n 1 Vous négociez le prix d une traduction avec un représentant de la culture source. Pensez à vos attentes, votre attitude et éventuellement vos idées reçues au moment de conclure cette affaire. Est-il possible que ces éléments affectent la négociation et son issue? Si oui : dans quelle mesure? Notez vos réflexions. Étape n 2 Vous négociez le prix d une traduction avec un représentant de la culture cible. Pensez à vos attentes, votre attitude et éventuellement vos idées reçues au moment de conclure cette affaire. Est-il possible que ces éléments affectent la négociation et son issue? Si oui : dans quelle mesure? Notez vos réflexions. Travail par deux / en groupes

8 Étape n 3 Par deux avec un autre étudiant (ou en petits groupes), échangez vos idées sur les étapes 1 et 2. Partagez-vous des attitudes et des attentes? Avez-vous identifié des points de conflit potentiels dans votre négociation? Il peut s agir des méthodes de travail, des modes de communication, du vocabulaire et du sens des mots employés, du langage corporel, du contact visuel, des silences, etc. Comment pourriez-vous surmonter ces points de conflit?

9 Introduction et développement : minutes La projection à l écran du modèle culturel de la théorie de l iceberg est le point de départ de la discussion en classe. Le cours commence par un court brainstorming sur les différents éléments de la culture. Les étudiants doivent réfléchir aux manifestations implicites et explicites de la culture et commenter les concepts se trouvant sous la surface de l eau dans le modèle de la théorie de l iceberg (le contexte théorique sera acquis par des lectures en préparation du cours). L enseignant sera chargé de faire un bilan. Les étudiants doivent ensuite mettre en relation ces concepts avec leur culture nationale, et déterminer quelle image, même très générale, ils peuvent en donner. En utilisant les mêmes concepts, les étudiants réfléchissent à leur culture personnelle et la comparent à leur culture nationale. On leur demandera si ces deux cultures entrent parfois en conflit, et quelles mesures ils prennent pour résoudre ces points de conflits. Les étudiants devront ensuite observer les concepts une seconde fois, et déterminer dans quelle mesure ils appartiennent à la culture de leur langue source/cible (en donnant des exemples tirés de leur propre expérience ou de la littérature). On attirera l attention des étudiants sur le processus de négociation avec un client potentiel pour un projet de traduction. Ils devront se concentrer sur les concepts immergés et dire lesquels de ces concepts pourraient, selon eux, entrer en jeu dans le processus de négociation. Conclusion : minutes Les étudiants doivent réaliser les travaux suivants individuellement ou en binôme/groupe : Exercice 1 Vous négociez un devis de traduction avec un représentant de la culture source. Quelles sont vos attentes, vos attitudes, éventuellement vos idées reçues avant d entamer ces négociations? Peuvent-elles affecter le processus et son issue? Si oui, dans quelle mesure? Verbalisez vos pensées. Exercice 2 Vous négociez un devis de traduction avec un représentant de la culture cible. Quelles sont vos attentes, vos attitudes, éventuellement vos idées reçues avant d entamer ces négociations? Peuvent-elles affecter le processus et son issue? Si oui, dans quelle mesure? Verbalisez vos pensées. Exercice 3

10 En binôme avec un autre étudiant (ou en petit groupe), partagez vos réflexions sur les exercices 1 et 2. Partagez-vous certaines attitudes et attentes? Avez-vous identifié des points de conflit potentiels dans votre activité de négociation? Par ex. des méthodes de travail, les modes de communication, le vocabulaire et sa signification, le langage corporel, le contact visuel, les silences, etc. Quelle peut être votre gestion de ces points de conflit? Mise en commun. Les étudiants partagent leurs conclusions lors d une discussion avec la classe.

11

Programme de la séance : Introduction des termes interculturels élémentaires

Programme de la séance : Introduction des termes interculturels élémentaires Programme de la séance : Introduction des termes interculturels élémentaires Acquis d apprentissages (liste + description) - acquis d apprentissages multiples Théorie 1, 2 Niveau (I, II, III) 1 Préparation

Plus en détail

Questionnaires. Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes :

Questionnaires. Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes : Annexe No.2 Questionnaires Premier objectif Les questions pour les dirigeants d entreprises ou d une équipe sont les suivantes : 1. Dans votre entreprise ou dans votre service, pensez-vous que la gestion

Plus en détail

EDU 1030. présentation du cours

EDU 1030. présentation du cours Design pédagogique en formation d adultes présentation du cours PRÉSENTATION DU COURS Introduction Le cours est une introduction au design pédagogique en formation d adultes. C est par la mise en pratique

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Activité langagière en situation de RÉCEPTION (1) la mise en œuvre et à l'adaptation de

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Activité 1. Temps 1 Lectures. Objectifs. Modalités de fonctionnement. Modalités d encadrement

Activité 1. Temps 1 Lectures. Objectifs. Modalités de fonctionnement. Modalités d encadrement Temps 1 Lectures Activité 1 Objectifs Lors de cette première activité, nous vous demandons de prendre connaissance des textes que nous avons sélectionnés et qui constituent le cadre de référence de ce

Plus en détail

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Chers étudiants, De nombreux étudiants nous ont demandé, les années passées, si nous pouvions vous communiquer un article-type, ce qui est difficile,

Plus en détail

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Présentation en soutien au webinaire réalisé dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Analyse et programmation 1

Analyse et programmation 1 Analyse et programmation 1 Bienvenue Présentations Moi Qui suis-je? Quels sont mes domaines de compétence? Pourquoi suis-je ici? Comment me contacter : bureau C01a Par courrier électronique : francois.birling@heig-vd.ch

Plus en détail

1. Abécédaire 2. Approche langagière 3. Boîte synthèse 4. Centre de littératie 5. Cercle de lecture 6. Chaise d auteur 7. Classement de mots 8.

1. Abécédaire 2. Approche langagière 3. Boîte synthèse 4. Centre de littératie 5. Cercle de lecture 6. Chaise d auteur 7. Classement de mots 8. 1. Abécédaire 2. 3. Boîte synthèse 4. Centre de littératie 5. 6. Chaise d auteur 7. 8. 9. 10. 11. Diagramme de Venn 12. 13. 14. Écriture Dessin 15. Exposition 16. 17. 18. 19. Grille d introduction 20.

Plus en détail

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Qui nous sommes Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Aperçu général À l aide de données démographiques,

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Comparaison de services de téléphonie cellulaire

Comparaison de services de téléphonie cellulaire Comparaison de services de téléphonie cellulaire Résultat d apprentissage Description Mathématiques 10C, Relations et Fonctions, n o 1 Interpréter et expliquer les relations parmi des données, des graphiques

Plus en détail

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE Table des matières Introduction! L écriture à travers le curriculum! Motiver les élèves à écrire! Le processus d écriture! L enseignement de l écriture! Comment utiliser cet ouvrage! Déterminer les objectifs

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011 DIAGNOSTIC EXPORT Mode d emploi 17 février 2011 I.Introduction 1. 1. Les avantages de l export 2. 2. Les défis de l export 3. 3. Qu est ce qu un «Diagnostic Export»? II. Analyse de l entreprise 1. 1. Une

Plus en détail

ANALYSER LA PUBLICITÉ

ANALYSER LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans ANALYSER LA PUBLICITÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ L élève apprend à reconnaître une publicité et à

Plus en détail

DROITS ET RESPONSABILITES. On a tous des droits en ligne. Respect!

DROITS ET RESPONSABILITES. On a tous des droits en ligne. Respect! Fiche atelier DROITS ET RESPONSABILITES On a tous des droits en ligne. Respect! Objectif Que peut-on faire, que doit-on faire, que devrait-on faire en ligne? En quoi suis-je protégé, responsable? Que dit

Plus en détail

Négociation et réflexion dans la formation d enseignant

Négociation et réflexion dans la formation d enseignant PESTALOZZI TRAINING RESOURCES L utilisation des médias sociaux pour la participation démocratique (SOCMED) Négociation et réflexion dans la formation d enseignant par Auteur : Andrea Fischer - Hongrie

Plus en détail

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Nicole de Korte et Armand Gagné Direction des politiques et des normes en matière d enseignement Objectifs de la séance d aujourd

Plus en détail

LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION

LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION Page 1 sur 16 FICHE 1 LES TECHNIQUES D ANIMATION DE GROUPE FICHE 2 LES DIFFERENTES OPERATIONS MENTALES FICHE 3 LES VERBES D ACTION FICHE 4 LES METHODES DE RESOLUTIONS DE

Plus en détail

Théorie de la traduction ESIT

Théorie de la traduction ESIT Théorie de la traduction ESIT Daniel Gile daniel.gile@yahoo.com www.cirinandgile.com Gile Theortrad 1 Objectifs du cours (1) ESIT : formation à la traduction professionnelle. Différences par rapport à

Plus en détail

Managers, comment construire et exercer efficacement votre leadership?

Managers, comment construire et exercer efficacement votre leadership? SEMINAIRE DE FORMATION Pour Qui? Ce séminaire est destiné aux PCA PDG, DG, DGA,... et Directeurs Opérationnels. Managers, comment construire et exercer efficacement votre leadership? 1 DANS SON ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Comment remplir la demande en ligne

Comment remplir la demande en ligne Comment remplir la demande en ligne Vous allez remplir une demande en ligne de bourses de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada. Veuillez lire ce guide avant de remplir la demande. À noter

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Connaître vos flux de trésorerie. Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage

PLAN DE LEÇON TITRE : Connaître vos flux de trésorerie. Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : connaître leurs besoins et leurs désirs, les comprendre et les distinguer; établir un budget.

Plus en détail

Enseigner dans une salle de classe intelligente

Enseigner dans une salle de classe intelligente Enseigner dans une salle de classe intelligente Stéphane Justeau IPSE 27 juin 2013 Objectifs A la fin de cette séance, vous devriez être en mesure : -D identifier les limites d une salle de classe agencée

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique INFORMATION ET COMMUNICATION THEMES A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS Introduction : interaction individu/groupe

Plus en détail

Petit guide d utilisation des Connaissance d une œuvre Bréal/00h00.com au format numérique (.pdf).

Petit guide d utilisation des Connaissance d une œuvre Bréal/00h00.com au format numérique (.pdf). Petit guide d utilisation des Connaissance d une œuvre Bréal/00h00.com au format numérique (.pdf). 00h00.com vous propose ici la version numérique d un texte critique autour de L Île des esclaves de Marivaux,

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

À la fin de la leçon, les élèves pourront : établir un budget personnel.

À la fin de la leçon, les élèves pourront : établir un budget personnel. 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : établir un budget personnel. Attentes et contenus d apprentissage Sciences humaines et sociales,

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Bienvenue à l historien virtuel 2.0

Bienvenue à l historien virtuel 2.0 Bienvenue à l historien virtuel 2.0 Par où commencer.2 Comment s inscrire...4 Comment créer des classes..7 Comment éditer une leçon.. 10 Comment partager une leçon...21 Comment se débrancher.. 22 Comment

Plus en détail

ECHANTILLONNAGES Fiche de repérage

ECHANTILLONNAGES Fiche de repérage M Objectifs pédagogiques généraux : Fiche de repérage Type : Activité d approche de la notion de fluctuation d échantillonnage et d intervalle de confiance à travers quelques simulations. Niveau : Lycée

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation N.B. La présente grille peut être utilisée avant, pendant et après la rédaction du mémoire : - avant pour se donner une représentation

Plus en détail

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr Atelier n 4n Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr rent Docteur Agnès Riché Référente en antibiothérapie, CH Angoulême Docteur Remy Gauzit Anesthesiste Réanimateur, Hôtel Dieu, AP-HP

Plus en détail

Agile Tour Québec 2015 Guide des soumissions

Agile Tour Québec 2015 Guide des soumissions Agile Tour Québec 2015 Guide des soumissions Dates importantes 5 juin 2015 à 23h59 Date limite pour soumettre une présentation. 19 juin 2015 Date limite pour l envoi des questions et/ou accusé de réception

Plus en détail

Le langage JAVASCRIPT

Le langage JAVASCRIPT Le langage JAVASCRIPT I Introduction Vous vous dites encore un langage alors qu il y en a déjà un nombre non négligeable. En effet un de plus, mais à chaque langage son utilisation et sa particularité.

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Comment remplir la demande en ligne

Comment remplir la demande en ligne Comment remplir la demande en ligne Vous allez remplir une demande en ligne de bourses de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada. Veuillez lire ce guide avant de remplir la demande. À noter

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi

Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi Le processus consiste à aider les conseillers à fournir des ateliers par étapes successives (ou mise à niveau). Ceci peut s effectuer de différentes manières,

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

MODULE 3 - Gestion Introduction Résultats visés... Fonctions de gestion. Compétences de gestion. Prendre des décisions...

MODULE 3 - Gestion Introduction Résultats visés... Fonctions de gestion. Compétences de gestion. Prendre des décisions... - Introduction 41 Résultats visés... 41 Fonctions de gestion. 42 Compétences de gestion. 43 Prendre des décisions... 44 Rédaction d un CV ou d une biographie. 45 40 Introduction : Le présent module permettra

Plus en détail

Cartes heuristiques et schémas conceptuels

Cartes heuristiques et schémas conceptuels Cartes heuristiques et schémas conceptuels En animation et en travail de groupe, la prise de note, l organisation des informations et leur utilisation efficace sont d une grande aide pour favoriser la

Plus en détail

La prise en main d une équipe de HANDBALL

La prise en main d une équipe de HANDBALL La prise en main d une équipe de HANDBALL Quelles sont les différentes tâches de l entraineur de club? * L aspect administratif et ses outils * L aspect technique et sa pédagogie. Comment réussir une bonne

Plus en détail

Accompagner un changement orienté

Accompagner un changement orienté Accompagner un changement orienté Quelles compétences développer? Mai 2011 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone : 819-376-5011 poste 3644 Louise.lafortune@uqtr.ca Contenu Introduction

Plus en détail

Tutoriel ActivInspire

Tutoriel ActivInspire Le logiciel ActivInspire est un logiciel pour Tableau Blanc Interactif (TBI) de la marque Promethean. Le logiciel peut être installé dans la salle de classe et sur le poste personnel de l enseignant lorsque

Plus en détail

Analyse de deux séquences d apprentissage 1

Analyse de deux séquences d apprentissage 1 hs.c om Ce fichier, corrigé du fichier D22, aborde le vaste domaine du traitement de l information, de la gestion de données et des représentations couramment utilisées. Nous vous proposons deux séquences

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première?

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? 6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? Durée de la leçon Matériel et préparation Autres notes pour les éducateurs 1 période (75 minutes) Feuilles de travail sur l histoire

Plus en détail

Options, Futures et autres Produits Dérivés

Options, Futures et autres Produits Dérivés 1 FACULTE DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET DE GESTION DE NABEUL Options, Futures et autres Produits Dérivés Enseignante Dr. Meryem BELLOUMA Maître de Conférences Coordonnées : Faculté des Sciences Economiques

Plus en détail

AT & PNL au service de la NEGOCIATION

AT & PNL au service de la NEGOCIATION COMMUNICATION ANALYSE AT & PNL au service de la NEGOCIATION Par COMPORTEMENT NEGOCIATION Plan: L analyse transactionnelle (AT) Définition Les états du moi L AT pour contrôler les difficultés nous empêchant

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie «Quoi qu elle donne à voir et quelle que soit sa manière, une photo est toujours invisible : ce n est pas elle qu on voit» Roland Barthes «Photographier me permet de me souvenir, de fouiller dans ma mémoire,

Plus en détail

AESS en Sciences Physique

AESS en Sciences Physique AESS en Sciences Physique Préparation d une leçon: principes généraux Bernard Knaepen Déterminer les objectifs: fixer la matière en fonction du programme: Pour l enseignement organisé par la Communauté

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

Modules de formation

Modules de formation Modules de formation Nos modules de formation sont conçus de façon à être interactifs et ludiques (nombreuses mises en situations, jeux de rôles, exemples tirés du vécu des étudiants et de l expérience

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

Rédiger un rapport technique

Rédiger un rapport technique Rédiger un rapport technique Prof. N. Fatemi Plan Introduction Présentation écrite Programmation du travail Rédaction Conseils génériques Références 2 Introduction Objectifs du cours Savoir étudier un

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 LA GESTION DE PROJETS Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 2 Objectifs de la formation Permettre à chacun d entre vous: d acquérir des connaissances sur le sujet de recevoir

Plus en détail

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY I- Le processus de risk management selon ISO 27001(2005), NSIT : 8000 (2002) et Frosdick (1997) : Ce processus inclut

Plus en détail

Comparer l intérêt simple et l intérêt composé

Comparer l intérêt simple et l intérêt composé Comparer l intérêt simple et l intérêt composé Niveau 11 Dans la présente leçon, les élèves compareront divers instruments d épargne et de placement en calculant l intérêt simple et l intérêt composé.

Plus en détail

PLAN DE COURS. Nom : Ashley Tomlinson Date : 25 mars 2010. Titre : Affiches d immigration DESCRIPTION

PLAN DE COURS. Nom : Ashley Tomlinson Date : 25 mars 2010. Titre : Affiches d immigration DESCRIPTION PLAN DE COURS Nom : Ashley Tomlinson Date : 25 mars 2010 Titre : Affiches d immigration Matière : Études sociales Année : 8e Sujet : Influences géographiques Objectifs d apprentissage 8.2.3 Illustrer et

Plus en détail

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt 1. Précision du sujet Ce module fait parti d une série des modules pour la mobilisation de la population locale et particulièrement

Plus en détail

Quelques principes pour faire de belles présentations

Quelques principes pour faire de belles présentations Quelques principes pour faire de belles présentations Léa Bello d après les cours de Laurent Pouilloux et Julia Pfeffer Automne 2012 L.Bello (ENS Lyon) Présentation Automne 2012 1 / 19 Plan de l exposé

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes Niveau 9 Dans la présente leçon, les élèves seront amenés à mieux comprendre les rôles des institutions financières au moyen de l analyse de publicités bancaires. Après avoir effectué une recherche sur

Plus en détail

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement?

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Cours Master 1-1er semestre 2012-2013 Institut des Hautes Études de l'amérique Latine Paris III Sorbonne-Nouvelle Suivi individualisé en Anthropologie Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Le compte-rendu

Plus en détail

Introduction à la communication interculturelle

Introduction à la communication interculturelle PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Introduction à la communication interculturelle (Cours ICL 2A 01 c) Paris, Institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Recrutement de collaborateur. Entretien. Grille d évaluation. Recherche d emploi STRUCTURE. 3. Expérience professionnelle o Résultats, succès

Recrutement de collaborateur. Entretien. Grille d évaluation. Recherche d emploi STRUCTURE. 3. Expérience professionnelle o Résultats, succès Techniques de recherche d emploi Formation et Conseil Jean-Marc Guscetti - Formateur en entreprise 1195 Bursinel Switzerland -+4179 310 8900 info@jmg-formation.ch - Extrait du support de cours 2011 Informations

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

Enfants Agiles. La méthode Agile appliquée à l éducation

Enfants Agiles. La méthode Agile appliquée à l éducation Enfants Agiles La méthode Agile appliquée à l éducation Isableue Blog Les Petits Loups - 2012 Qu est-ce que la méthode Agile? Il s agit d un ensemble de pratiques développées et perfectionnées depuis une

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Rôle des membres du comité de rédaction dans le processus de révision d un article : 1. Rôle de la Rédactrice en chef 2. Rôle des Rédacteurs adjoints 3. Rôle

Plus en détail

Descriptif des fonctionnalités de notre site professionnel. www.appeldulivre.fr. Page 1 sur 13

Descriptif des fonctionnalités de notre site professionnel. www.appeldulivre.fr. Page 1 sur 13 Descriptif des fonctionnalités de notre site professionnel www.appeldulivre.fr Page 1 sur 13 Bonjour, Bienvenue sur notre site sur lequel vous pouvez : rechercher des ouvrages demander des prix commander

Plus en détail

L exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest : où, où, où?

L exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest : où, où, où? L exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest : où, où, où? Aperçu de la leçon L économie des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) est étroitement liée à l exploitation minière. Au fil des ans,

Plus en détail

Qu est-ce qui influence nos dépenses?

Qu est-ce qui influence nos dépenses? Qu est-ce qui influence nos dépenses? NIVEAU 6 Dans la présente leçon, les élèves analyseront les facteurs qui ont une influence sur les produits qu ils aiment acheter. Cette leçon encourage les élèves

Plus en détail

différence groupe-conseil en statistique

différence groupe-conseil en statistique Vais-je atteindre mon objectif cette année? Par Martin Carignan, associé chez Différence www.difference-gcs.com Contexte Les gestionnaires sont souvent évalués sur des résultats mesurés par des indicateurs

Plus en détail