Traitement ciblés et cancer du sein: quelques exemples de synergie entre recherche à promotion académique et industrielle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement ciblés et cancer du sein: quelques exemples de synergie entre recherche à promotion académique et industrielle"

Transcription

1 Traitement ciblés et cancer du sein: quelques exemples de synergie entre recherche à promotion académique et industrielle Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux 1 ER Conseil d Orientation Scientifique et Industriel ACCELENCE 9 Septembre 2011

2 Recherche clinique IB et cancer du sein depuis fin 2007 Recherche académique Groupe Unicancer (ex FNCLCC), EORTC, IBCSG, BIG Publications (leader): Nat Med, Lancet Oncol, Oncogene Publications (co-author): NEJM, JCO, Ann Oncol Recherche à promotion industrielle Sanofi-Aventis : BSI 201 (IB 2eme centre européen recruteur) Roche: 1 étude ouverte (TDM1) et 2 études en cours d activation Pfizer: 2 études en cours d activation Novartis, AZ, autres: discussions en cours Synergie «recherche académique et industrielle»

3 Synergie recherche académique et industrielle Etude SAFIR (groupe Unicancer; PI: F. André) Etude ZMA (groupe Unicancer) Etude double blocage HER2 (groupe Unicancer et SAKK)

4 LMC: Une maladie Cancer du sein: Des maladies très différentes La biologie moléculaire aide à comprendre cette héterogénéité et à mieux traiter

5 Identifier le «bon sous-groupe» Herceptin in metastatic breast cancer No Stratification versus Stratification Failure $1bn+ drug Active Placebo Marker in 25% of population (unscreened) Active Placebo Marker in 100% of population (pre-screened)

6 Etude SAFIR 01 (groupe Unicancer ) Chairman: F. Andre Centres investigateurs: 19 CLCC (dont IB) Utilisation de la génomique à haut débit comme outil de décision pour guider les patientes porteuses d un cancer du sein métastatique vers des essais de thérapie ciblée sur les anomalies moléculaires identifiées sur leur tumeur

7 Objectif principal Utiliser les analyses moléculaires à haut débit (CGH Array, séquençage) pour diriger les patients vers des essais de thérapie ciblée Inclure 30% des patients (= 120) dans des études précoces de thérapeutiques ciblées sur les anomalies moléculaires détectées sur leur tumeur Critère de jugement primaire: nombre de patients inclus dans un essai clinique spécifique SAFIR 01 Mise en place

8 Critères d inclusion Femmes (ou hommes) présentant un cancer du sein prouvé histologiquement Rechute métastatique ou stade IV au diagnostic Métastases biopsiables Age < 70 ans PS 0/1 Pas de restriction concernant le nombre de lignes d hormonothérapie, ni de chimiothérapie SAFIR 01 Mise en place

9 Schéma de l étude Biopsies Centre investigateur Extraction de l ADN + Contrôle qualité Hybridation par CGH Array Recherche de mutation PI3KCA / AKT Plateformes de génomique Institut Gustave Roussy - Villejuif Institut Curie - Paris Centre Léon Bérard - Lyon Institut Paoli Calmettes - Marseille Identification de la cible par bioinformatique Plateforme de bioinformatique Institut Gustave Roussy Villejuif Réunion de concertation pluridisciplinaire moléculaire Inclusion dans un essai de phase I ou II Web conférence bimensuelle Equipe investigatrice Représentant plateforme Membres de la commission SAFIR SAFIR 01 Mise en place

10 Intégration de SAFIR dans un programme de médecine personnalisée Séquençage à haut débit 2012 Développement d un algorithme de sensibilité aux thérapies ciblées (cellule virtuelle) 2009 Etude de faisabilité 135 patientes CGH Array Hot spot Mutation SAFIR patientes ayant un cancer du sein métastatique CGH Array Mutations PI3KCA / AKT SAFIR 02 Evaluation du screening moléculaire par analyses à haut débit sur la survie sans progression 2011 Analyses fonctionnelles: Kinome Array RPPA / shrna Arrays SAFIR 01 Mise en place

11 SAFIR: target identified -> inclusion in a phase 1-2 Phase II FGFR1 inh Phase I PanFGFR 400 patients M1 CGH / GE array (+ HotSpot Mutations PI3K/AKT/PTEN) NOTCH inh NOTCH4 gain mtor inh TN PTEN- VEGF inh PI3K inh ER+ Rare events PI3Kmut Phase I Trial ongoing In preparation

12 Hybridation (plateforme) Contrôle de la qualité et de la quantité d ADN à la réception de l échantillon Hybridation selon la technologie Affymétrix ou Agilent selon la plateforme Fiche complétée par la plateforme Copie transmise à la FNCLCC qui enverra par mail les informations aux centres concernés SAFIR 01 Mise en place

13 Analyse bioinformatique Institut Gustave Roussy : Philippe DESSEN / Frédéric COMMO Identification des gènes altérés et type d anomalies: Perte Perte d hétérozygotie Délétion

14 Recherche de mutation (plateforme) AKT1, exon 3 ; séquence de référence NM_ ; 14 exons dont exon 1 non codant PI3KCA, exon 10 ; séquence de référence NM_ ; 21 exons dont exon 1 non codant PI3KCA, exon 21 ; séquence de référence NM_ ; 21 exons dont exon 1 non codant SAFIR 01 Mise en place

15 Décision thérapeutique Réunion clinico-biologique bimensuelle par webconférence: Commission SAFIR: 9 médecins issus des CLCC labellisés INCa phases précoces, 1 anatomopathologiste, 1 bioinformaticien Equipe investigatrice Représentants plateformes concernées Avant cette réunion, toutes les informations concernant les patients seront envoyées par mail Orientation du patient: Possible Vers essai phase I ou II annexé à SAFIR Orientation des patients vers essais non annexé à SAFIR ou phase III ciblés non autorisés Impossible : motif à détailler sur fiche d orientation SAFIR 01 Mise en place SAFIR 01 Mise en place

16 Synergie recherche académique et industrielle Etude SAFIR (groupe Unicancer) Etude ZMA (groupe Unicancer; PIs H. Bonnefoi et A. Goncalves) Etude double blocage HER2 (groupe Unicancer et SAKK)

17 types moleculaires types moleculaires principaux Perou et al Nature 2000 Sorlie et al PNAS 2001

18 Rationnel 1 : nouveau sous-type RE- et RA+ New subtype New target New treatment? Ongoing phase II (MSKCC) Bicalutamide in AR+, ER- MBC Farmer et al. Oncogene 2005 Doane et al. Oncogene 2006

19 Rationnel 2: Abiraterone (Zytiga) Abiraterone (Zytiga) inhibe CYP-17 hydroxylase -> bloque la synthese de DHEA, Androstedione, Testosterone et Estradiol Cancers de la prostate Augmente la survie globale dans les cancers «hormono-r» (de Bono et al NEJM 2011) Cancers du sein Groupe RE pos Groupe RE neg et RA pos (Molecular apocrine)

20 Critères d inclusion principaux Cancers «molecular apocrine» RE- et RA+ Localement avancés ou M1 Maladie mesurable ou evaluable

21 Objectif et considérations statistiques Bénéfice clinique RC + RP + stabilisation 6 mois Statistiques 2-stage Fleming s design Baseline clinical benefit rate 15% Target clinical benefit rate 35% Power 80% Alpha 5% Interim analysis N=31 (including 10% NA)

22 VINCO

23 Synergie recherche académique et industrielle Etude SAFIR (groupe Unicancer) Etude ZMA (groupe Unicancer) Etude double blocage HER2 (groupe Unicancer; PI H. Bonnefoi et SAKK; PI H. Jens)

24 TBCRC 003: Phase II Trial of Trastuzumab and Lapatinib in Patients with HER2+ Metastatic Breast Cancer (Lin et al #527 ) Lapatinib (L) + Trastuzumab (T) 1st cohort: no prior T or L for MBC and >1yr from last adj T (if received) 2 nd cohort: up to 2 lines of CT for MBC including T or recurrence within 1 yr from adj T Primary endpoint: RR Correlative analysis (#528)

25 Findings Cohort 1: N=40 Confirmed RR=44% CBR 47% Toxicity: G3 diarrhea 7% Cohort 2: N=47 Confirmed RR=23% CBR 35%

26 Probability Discussion: is there a group of HER2 positive patients who don t need chemotherapy? 2 nd line MBC 1st line MBC Neoadjuvant Progression-free survival - Cohort % of patients 33% of patients Md PFS = 7.4 m Months TOTAL PD CENSORED MEDIAN

27 Probability Discussion: is there a group of HER2 positive patients who don t need chemotherapy? 2 nd line MBC 1st line MBC Neoadjuvant Progression-free survival - Cohort % of patients 33% of patients Research question : H + L + Chemo delayed vs Md PFS = 7.4 m Months H + L + Chemo upfront TOTAL PD CENSORED MEDIAN

28 HER2-positive metastatic or locally advanced breast cancer first line Therapy Trastuzumab + Pertuzumab* T-DM1 Physicians discretion Progression Progression Trastuzumab + Pertuzumab + Chemotherapy (paclitaxel, vinorelbine) * T-DM1 Physicians discretion Regimens and schedules Paclitaxel: 80 /90 mg/m2 d1,8,15; q 4w // weekly tbd Vinorelbine 25 mg/m2 d1,8,15; q 4w // weekly tbd Trastuzumab: 6 mg/kg/q3w Loading dose 8mg/kg Pertuzumab: 420 mg/q3w loading dose 840 mg *Patients with hormone receptor positive disease will/may receive endocrine treatment when treated without chemotherapy

29 Conclusion Académique - Industrie: gagnant gagnant Attente de propositions d études à promotion Industrielle dans le cadre de l étude SAFIR (unité essais précoces IB)

30 Merci!

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse HER2 et cancer bronchique Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan 1. Qu est ce que HER2? 2. Incidence des anomalies de HER2 3. Profil

Plus en détail

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation!

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Pr. Mario Campone Institut de Cancérologie de l ouest Faculté de Médecine d Angers Centre de Recherche en Cancérologie Nantes-Angers-UMR/INSERM

Plus en détail

Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib»

Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib» Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib» D après la communication orale de Denis Moro-Sibilot, abstract 1200, WCLC 2015 Clément Korenbaum, interne,centre

Plus en détail

Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi

Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi Juin 2012 Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pour les traitements

Plus en détail

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate métastatique 24 novembre 2012 Actualités, innovations

Plus en détail

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale -

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Institut Claudius Regaud Les essais en cours Essais en adjuvant ICR, étude PHACS Essais ennéoadjuvant étude HORGEN (HT) Essais en métastatique tumeurs

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein Overall management Global 0 Groupe de travail constitué de : Lydie Aimard, Mario Campone, Bruno Coudert, Véronique

Plus en détail

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Christelle LEVY 2000-2010 Taxane seul 4 à 6 mois trastuzumab + taxane amélioration de la survie sans progression Taxane + Trastuzumab 1 an 13,7

Plus en détail

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Dept. des Tumeurs du Sein Chef du service Hôpital de Jour Institut d Oncologie Ion Chiricuţă Cluj-Napoca,

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats Oncologie (2016) 18:76-80 DOI 10.1007/s10269-016-2584-2 REVUE DE PRESSE DE L AERIO / AERIO PRESS REVIEW Brèves de l AERIO AERIO News in Brief Androgen receptor splice variant 7 et efficacité des taxanes

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Jean-Yves Pierga Département d Oncologie médicale Quelles

Plus en détail

Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy

Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy Conflits d intérêts, S Delaloge, Nov 2015 Consulting / expert Conferences/ formations Research grants

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Le cancer du sein demeure un problème de santé

Le cancer du sein demeure un problème de santé MISE AU POINT Les traitements du futur dans la prise en charge du cancer du sein : vers un traitement individualisé The future treatment in breast cancer patient: the personalized medicine M. Campone*

Plus en détail

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Contexte Tumeurs larges ou localement avancées Pas de bénéfice en survie par rapport au traitement adjuvant,

Plus en détail

Enjeu clinique ou Pourquoi mesurer la reponse precoce pendant le ttt neoadjuvant? Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux

Enjeu clinique ou Pourquoi mesurer la reponse precoce pendant le ttt neoadjuvant? Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Enjeu clinique ou Pourquoi mesurer la reponse precoce pendant le ttt neoadjuvant? Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Chimiotherapie neoadjuvante (+/- antiher2) Fondamentaux Quand

Plus en détail

Actualités de l année en. oncologie

Actualités de l année en. oncologie Actualités de l année en Le cru 2015 oncologie Angers,, Jeudi 5 mars 2015, Journées FMC Médecins généralistes Actualités et nouveautés Biologie Prévention Diagnostic précoce Traitements Cancérogenèse Sport

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Plateforme de génétique moléculaire des cancers de l Arc Alpin CHU de Grenoble Les incontournables

Plus en détail

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Cancers du sein avec amplification ERBB2 10-15% breast cancer Amplification Expression Her2: discovered

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC-0102/1203 GRT02

SYNOPSIS PROTOCOLE UC-0102/1203 GRT02 SYNOPSIS PROTOCOLE UC-0102/1203 GRT02 A) IDENTIFICATION DE L ESSAI CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0102/1203 GRT02 VERSION ET DATE : version 1.1 du 12 septembre 2012 TITRE DE L ESSAI

Plus en détail

Méthodologie des essais cliniques de phase II dans le cancer du sein métastatique chez le sujet âgé : Revue de la littérature

Méthodologie des essais cliniques de phase II dans le cancer du sein métastatique chez le sujet âgé : Revue de la littérature Méthodologie des essais cliniques de phase II dans le cancer du sein métastatique chez le sujet âgé : Revue de la littérature Cabarrou B (1) Mourey L (1) Dalenc F (1) Balardy L (2) Roché H (1) Boher JM

Plus en détail

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Programme SHIVA Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Institut Curie Jeudi 29 novembre 2012 Introduction Chirurgie 20 ème

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie

La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie Les Incontournables 2013 en Cancérologie 8 octobre 2013 - Chambéry La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie Présent & Futur Benoît BUSSER bbusser@chu-grenoble.fr Présent L INCa et les PF de

Plus en détail

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie Lu pour vous Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie doi:10.1684/veg.2016.0059 Sakina Sekkate Département

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Rapport. Conduite des essais cliniques de médicaments en onco/hématologie ciblés, guidés par la génomique

Rapport. Conduite des essais cliniques de médicaments en onco/hématologie ciblés, guidés par la génomique Rapport Conduite des essais cliniques de médicaments en onco/hématologie ciblés, guidés par la génomique Décembre 2014 INTRODUCTION Ce rapport propose un état des lieux sur les essais cliniques d un nouveau

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

Atlas des cancers de l ovaire

Atlas des cancers de l ovaire Atlas des cancers de l ovaire Dr LHEUREUX Stéphanie, oncologue, Centre François Baclesse Etat actuel des cancers de l ovaire Vaughan S, Nat Rev Clin Oncol 2011 Atlas: caractérisation actuelle Extension:

Plus en détail

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Aucun Conflit d intérêts Référentiels Critères oncologiques de choix des traitements p significatif traitement / protocole établi

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France

Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France Hormonothérapie Efficacité connue depuis 1941 (C.Huggins) Récepteur

Plus en détail

Statut génétique constitutionnel et traitements médicaux des cancers du sein Actualités et perspectives. S Delaloge, Gustave Roussy, Villejuif

Statut génétique constitutionnel et traitements médicaux des cancers du sein Actualités et perspectives. S Delaloge, Gustave Roussy, Villejuif Statut génétique constitutionnel et traitements médicaux des cancers du sein Actualités et perspectives S Delaloge, Gustave Roussy, Villejuif «Confits» d intérêt Consulting / expert Conferences/ formations

Plus en détail

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche 64 ème réunion du GERM Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche Tumeurs du sein triple négatif (TN) 12-17% des cancers du sein Contexte familial porteuses des mutations

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Introduction Diagnostic précoce / Dépistage Nombre relatif stable de cancers de la prostate (CaP) localement avancés Meilleure stadification

Plus en détail

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique 2 Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique Patient de 60 ans, ATCD: HTA, IDM en 2007, hypercholestérolémie Juin 2008: Toux, dyspnée (sous 02) et anorexie progressive Bilan

Plus en détail

Essai PENELOPE- Pertuzumab in Platinum-resitant low HER3mRNA epithelial ovarian cancer

Essai PENELOPE- Pertuzumab in Platinum-resitant low HER3mRNA epithelial ovarian cancer Essai PENELOPE- Pertuzumab in Platinum-resitant low HER3mRNA epithelial ovarian cancer AGO-OVAR 2.20/ ENGOT ov 14 Essai international en partenariat réseau européen ENGOT et Roche PENELOPE. AGO-OVAR 2.20

Plus en détail

LYRIC. Directeur : Jean-Yves Blay Co-directeurs : Alain Puisieux / Charles Dumontet Coordinateur : Marina Rousseau-Tsangaris

LYRIC. Directeur : Jean-Yves Blay Co-directeurs : Alain Puisieux / Charles Dumontet Coordinateur : Marina Rousseau-Tsangaris LYRIC Directeur : Jean-Yves Blay Co-directeurs : Alain Puisieux / Charles Dumontet Coordinateur : Marina Rousseau-Tsangaris CONTEXTE DE L AO DES SIRIC (SITES DE RECHERCHE INTÉGRÉS SUR LE CANCER) AO publié

Plus en détail

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires Tumeurs primitives Traitement standard des GBM: - Résection aussi complète que possible - Bénéfice de la RCT postopératoire - Patients les plus âgés?? (50% > 65 ans) - Quid du TMZ?? ASTRO 2010: - Nombreuses

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un cancer moléculaire apocrine du sein: expérience de l'hôpital St Louis. Solenne Leman-Detours Jacqueline Lehmann-Che

Qu'est-ce qu'un cancer moléculaire apocrine du sein: expérience de l'hôpital St Louis. Solenne Leman-Detours Jacqueline Lehmann-Che Qu'est-ce qu'un cancer moléculaire apocrine du sein: expérience de l'hôpital St Louis Solenne Leman-Detours Jacqueline Lehmann-Che Classification moléculaire des tumeurs mammaires Regrouper les tumeurs

Plus en détail

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Dr Frédéric Eberlé, responsable médical Roche Diagnostics France Marseille, 27 mars 2015 Terminologie Biomarqueurs, Tests de diagnostic, Tests-compagnons

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 28 septembre 2014

Communiqué de presse. Bâle, le 28 septembre 2014 Communiqué de presse Bâle, le 28 septembre 2014 Un protocole à base de Perjeta, médicament de Roche, a prolongé de 15,7 mois la vie de patients atteints d un type de cancer du sein métastatique agressif,

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris RÉARRANGEMENTS ERG ET RÉSULTATS CLINIQUES CHEZ DES PATIENTS TRAITES PAR ACÉTATE D ABIRATÉRONE: RÉSULTATS DE L ÉTUDE COU-AA- 302 DANS LE CANCER DE LA PROSTATE MÉTASTATIQUE RESISTANT A LA CASTRATION NON

Plus en détail

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Institut de Cancérologie de Lorraine Service de Biopathologie CNRS UMR7039 CRAN Université de Lorraine Pr Jean-Louis Merlin Définition Un biomarqueur est une

Plus en détail

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Conflits d'intérêts Symposiums, advisory boards : Lilly, Roche, Boehringer- Ingelheim, Astra-Zeneca, GSK, Pfizer Crédits

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

FLASH RAS. J-L. Merlin (A), A. Lièvre (B), P. Laurent-Puig (C), M. Ducreux (D), P. Artru (E), J. Fuchs (F), C. Gicquel (F), J-C.

FLASH RAS. J-L. Merlin (A), A. Lièvre (B), P. Laurent-Puig (C), M. Ducreux (D), P. Artru (E), J. Fuchs (F), C. Gicquel (F), J-C. FLASH RAS Etude observationnelle rétrospective faisant un état des lieux des tests KRAS et NRAS en 2014 chez les patients atteints d un cancer colorectal métastatique (CCRm) J-L. Merlin (A), A. Lièvre

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Bâle, le 26 mars 2007 Herceptin reçoit des autorités européennes un avis favorable préconisant son utilisation en association avec un inhibiteur de l aromatase dans le traitement du

Plus en détail

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 Réunion GFPC Paris, décembre 2013 Pr D Damotte Pathologie Hôpitaux universitaires paris centre BRAF: voie MEK / ERK AMM mélanome en 2011 La recherche BRAF

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

Medecine Personnalisée et recherche clinique en cancérologie mammaire. Fabrice ANDRE Gustave Roussy

Medecine Personnalisée et recherche clinique en cancérologie mammaire. Fabrice ANDRE Gustave Roussy Medecine Personnalisée et recherche clinique en cancérologie mammaire Fabrice ANDRE Gustave Roussy Cancer du sein : 3 populations 1 patientes guéries sans chimio: désescalade thérapeutique MINDACT, TAILORx,

Plus en détail

Chimiothérapie stades avancés

Chimiothérapie stades avancés Définition Chimiothérapie adjuvante Cancer du poumon non à petites cellules On entend par chimiothérapie adjuvante, un traitement réalisé chez un malade dont la tumeur a été enlevée en totalité par une

Plus en détail

Cancers du sein metastatiques HER2+ MONICA ARNEDOS

Cancers du sein metastatiques HER2+ MONICA ARNEDOS Cancers du sein metastatiques HER2+ MONICA ARNEDOS monica.arnedos@gustaveroussy.fr Famille récepteurs EGF Baselga and Swain, Nat Rev Cancer 2009; 9:463 Dimérisation récepteur Baselga and Swain, Nat Rev

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant Essais en Oncologie Digestive Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant ADCI : FFCD 1103 Estomac résécable M0, à cellules indépendantes (ADCI) Phase II / III Intérêt de la chimio péri-op pour les cancers gastriques

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

Nouveaux anticancéreux

Nouveaux anticancéreux NOUVEAUX ANTICANCÉREUX 17ème Congrès Suisse des soins en oncologie BERNE 01/04/2015 Nouveaux anticancéreux Markus Joerger MD PhD ClinPharm Department of Medical Oncology Cantonal Hospital St.Gallen Switzerland

Plus en détail

CHIMIOTHÉRAPIE ORALE MÉTRONOMIQUE PERSPECTIVES

CHIMIOTHÉRAPIE ORALE MÉTRONOMIQUE PERSPECTIVES CHIMIOTHÉRAPIE ORALE MÉTRONOMIQUE PERSPECTIVES EC ANTOINE ISHH, PARIS MONACO VENDREDI 5 FÉVRIER 2016 Metronomic chemotherapy is an reasonable treatment option, for patients not requiring rapid tumor response.

Plus en détail

TESTS COMPAGNONS ET THÉRAPIES CIBLÉES. LE CONCEPT DE MÉDECINE «PERSONNALISÉE»

TESTS COMPAGNONS ET THÉRAPIES CIBLÉES. LE CONCEPT DE MÉDECINE «PERSONNALISÉE» TESTS COMPAGNONS ET THÉRAPIES CIBLÉES. LE CONCEPT DE MÉDECINE «PERSONNALISÉE» Pr Loïc Guillevin Président de la Commission de la transparence Agence de Biomédecine Paris, 28 mai 2015 DEFINITIONS 2 Médecine

Plus en détail

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Prof. Th. Velu, Oncologue Médical, CHIREC Thérapies Ciblées : A. Basées sur des Anticorps 25 la Révolution a commencé

Plus en détail

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX.

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. En-tête Résumé du protocole d étude Titre de la demande : Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. No

Plus en détail

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place?

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Thomas Bachelot Centre Léon Bérard, Lyon Génomique, criblage à haut débit Définition dans le cadre de cette présentation => Génomique:

Plus en détail

emtansine sera offerte aux personnes du groupe de l étude EMILIA traitées par l association lapatinib plus Xeloda.

emtansine sera offerte aux personnes du groupe de l étude EMILIA traitées par l association lapatinib plus Xeloda. Communiqué de presse Bâle, le 27 août 2012 De nouvelles données issues de l étude de phase III EMILIA montrent que le trastuzumab emtansine (T-DM1), médicament de Roche, a permis d améliorer significativement

Plus en détail

GUSTAVE ROUSSY À L ASCO

GUSTAVE ROUSSY À L ASCO GUSTAVE ROUSSY À L ASCO COMMUNIQUÉ DE PRESSE 30 MAI 03 JUIN CANCER www.gustaveroussy.fr/asco 30 MAI 03 JUIN 14 GUSTAVE ROUSSY À L ASCO COMMUNIQUÉ DE PRESSE ASCO 30 MAI - 03 JUIN 50 e congrès American Society

Plus en détail

CANCER DU SEIN METASTATIQUE LES NOUVEAUX STANDARDS ALGER 19-02- 2012 PHILIPPE DALIVOUST MARSEILLE

CANCER DU SEIN METASTATIQUE LES NOUVEAUX STANDARDS ALGER 19-02- 2012 PHILIPPE DALIVOUST MARSEILLE CANCER DU SEIN METASTATIQUE LES NOUVEAUX STANDARDS ALGER 19-02- 2012 PHILIPPE DALIVOUST MARSEILLE BUTS DES TRAITEMENTS DES CANCERS DU SEIN METASTATIQUES PROLONGER LA SURVIE SANS PROGRESSION ET LA SURVIE

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes?

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes? Cancer bronchique non à petites cellules Première ligne, et après? Combien de lignes? Christos Chouaid ( Créteil) Liens d intérets Au cours de ces 5 dernières années, j ai perçu des honoraires ou des financements

Plus en détail

Pas de chimiothérapie

Pas de chimiothérapie Pas de chimiothérapie pour quels cancers infiltrants? Descalade: cancers de risque faible, interméd. (élevé?) Moins de «facteurs pronostiques» et plus de biologie Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et

Plus en détail

LE CANCER DU PANCRÉAS LOCALEMENT AVANCÉ

LE CANCER DU PANCRÉAS LOCALEMENT AVANCÉ LE CANCER DU PANCRÉAS LOCALEMENT AVANCÉ Michel Ducreux Insitut Gustave Roussy Villejuif,FRANCE 1/28 Le cancer du pancréas. Histoire naturelle: Survie à 3 ans < 5% Maladie métastasée d emblée: 40% Formes

Plus en détail

HERCEPTIN - trastuzumab CANCERS DU SEIN RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS ANNEXE

HERCEPTIN - trastuzumab CANCERS DU SEIN RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS ANNEXE HERCEPTIN - trastuzumab RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS CANCERS DU SEIN Date de publication : juin 2011 ANNEXE Situations hors-amm pour lesquelles l insuffisance des données ne permet pas l évaluation

Plus en détail

Etudes cliniques dans les atteintes méningées métastatiques. E Le Rhun 19.04.12

Etudes cliniques dans les atteintes méningées métastatiques. E Le Rhun 19.04.12 Etudes cliniques dans les atteintes méningées métastatiques E Le Rhun 19.04.12 6 études randomisées Chamberlain, 2010 Intrathecal Trastuzumab HER2 is overexpress in 30% of primary BC 29% of patients with

Plus en détail

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent Protocoles dans le cancer du sein CancerEst Joseph Gligorov Stéphane Provent Organisation de la recherche en oncologie mammaire à CancerEst Les acteurs Services Médicaux d Oncologie Médicale Tenon, St

Plus en détail

Base Clinico-Biologique Sarcomes. 7 ème Colloque PEP 11 Juin 2015 - Paris JM Coindre

Base Clinico-Biologique Sarcomes. 7 ème Colloque PEP 11 Juin 2015 - Paris JM Coindre Base Clinico-Biologique Sarcomes 7 ème Colloque PEP 11 Juin 2015 - Paris JM Coindre Sarcomes Tumeurs malignes des tissus conjonctifs (tissus mous, viscères, os) Environ 4 à 5 000 nouveaux cas par an en

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Cancers du sein HER2 neg, RH pos. référentiels en phase métastatique

Cancers du sein HER2 neg, RH pos. référentiels en phase métastatique Cancers du sein HER2 neg, RH pos référentiels en phase métastatique Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, INSERM U938 IUC-UPMC, Sorbonne Universités, Paris-France 6 èmes RecommandaKons pour la PraKque Clinique

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012 H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Registre des tumeurs d Alger 2007 Incidences Brutes Incidences standardisées Poumon

Plus en détail

Les cancers du sein de type BRCA1. Incidence, particularités, traitement

Les cancers du sein de type BRCA1. Incidence, particularités, traitement Les cancers du sein de type BRCA1 Incidence, particularités, traitement 1 LES LESIONS DE L ADN et L INSTABILITE GENETIQUE SONT DES CARACTERISTIQUES DU CANCER 2 Voies de reparation de l ADN et protéines

Plus en détail

Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen

Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen Introduction Evolution des traitements du cancer gastrique avancé à l heure

Plus en détail

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Biomarqueurs et cancers o Identification d altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses => nouveaux biomarqueurs moléculaires diagnostic

Plus en détail

Référentiel de bon usage - cancers du sein

Référentiel de bon usage - cancers du sein Commission OMéDIT de Basse-Normandie "cancérologie" Référentiel de bon usage - cancers du sein juil.-12 Protocoles de chimiothérapie en adjuvant Intitulé du protocole schéma thérapeutique Stade Schéma

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

Cancer ovarien: nouveaux concepts. Nouvelle classification moléculaire

Cancer ovarien: nouveaux concepts. Nouvelle classification moléculaire Cancer ovarien: nouveaux concepts Nouvelle classification moléculaire J.Bauer Octobre 2011 Caractéristiques biologiques du CEO Hétérogénéité importante des sous types histologiques et de leur comportement

Plus en détail

Traitements des CBNPC étendus avec addiction oncogénique

Traitements des CBNPC étendus avec addiction oncogénique Séminaire du DES de pneumologie Ile de France Cancers bronchiques non à petites cellules étendus, 11 avril 2014 Traitements des CBNPC étendus avec addiction oncogénique Jacques Cadranel THERANOSCAN GRC-UPMC

Plus en détail

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO Communiqué de presse Villejuif, jeudi 30 mai 2013 49 ème congrès de l American Society of Clinical Oncology (ASCO, Chicago, USA, 31 mai 4 juin 2013) LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES

Plus en détail

OCTOBRE 2015 Protégeons les femmes que nous aimons CANCER DU SEIN. Repères État des lieux Perspectives

OCTOBRE 2015 Protégeons les femmes que nous aimons CANCER DU SEIN. Repères État des lieux Perspectives OCTOBRE 2015 Protégeons les femmes que nous aimons CANCER DU SEIN Repères État des lieux Perspectives OCTOBRE 2015 Protégeons les femmes que nous aimons Sommaire Chiffres clés et informations générales

Plus en détail

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Cancer du Rectum RADIOCHIMIOTHERAPIE JOURNEES DES 28/11/14 Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Plan Généralités (épidémiologie, diagnostic, bilan d extension) PEC néoadjuvante PEC adjuvante PEC métastatique

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 novembre 2013 a fait l objet d une audition le 4 décembre 2013 AFINITOR 5 mg, comprimé

Plus en détail