pour quoi faire? LE PREMIER HEBDO DE L'ÉCO - Puma sort ses griffes La maison idéale souvent loin des villes!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "pour quoi faire? LE PREMIER HEBDO DE L'ÉCO - WWW.ECONOMIEMATIN.COM Puma sort ses griffes La maison idéale souvent loin des villes!"

Transcription

1 DU 14 AU 20 FÉVRIER N 23 LE PREMIER HEBDO DE L'ÉCO - > ACTU ÉCO p. 4 Puma sort ses griffes Le fabricant allemand d articles de sports annonce des bénéfices record pour la sixième année consécutive. Un redressement spectaculaire pour une marque qui était au bord du dépôt de bilan en > VOTRE ÉCONOMIE p. 6 La maison idéale souvent loin des villes! Les Français toujours plus friands de maisons selon l Union nationale des constructeurs de maisons individuelles. Interview de Christian Louis-Victor, le président de l UNCMI. > VOTRE ÉCONOMIE p. 6 Bébé Business Le marché des crèches en entreprise se développe grâce aux aides de l État. Pas forcément moins cher, mais tellement plus pratique! La 3G Siemens > AGENDA p.12 Le gouvernement veut relancer la consommation Le ministre de l Économie et des Finances a annoncé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d achat des Français, notamment une prolongation du système d exonération fiscale pour les donations exceptionnelles. > La Bourse du 7 au 11 février 2005 Dow Jones + 1,41 % CAC ,48 % DJ Euro Stoxx ,75 % Nikkei ,70 % Semaine 6 pour quoi faire? Enfin, le téléphone mobile de 3 e génération est arrivé, avec près de quatre années de retard! Depuis fin 2004, Orange et SFR ont ouvert leurs réseaux UMTS. Les deux opérateurs comptent abonnés à eux d eux, en espèrent plusieurs centaines de milliers fin Mais c est à Cannes, cette semaine, où tout le gotha de la téléphonie mobile mondiale tient congrès, que l on va découvrir les applications concrètes de la 3G. Événement pages 2 et 3, revue de détail p 20, 21, 22.

2 ÉVÉNEMENT Le fil de l histoire du sans fil 6 juin 1944 Les GI débarquent en Normandie avec des talkies-walkies, signés Motorola. Une révolution : désormais il est possible de se parler sans être relié par un fil! Les chercheurs travaillent sur la «radiotéléphonie». 1956, apparition en France des premiers téléphones de voiture pour ministres et grands patrons. C est la première génération, 1G (analogique). 1986, naissance du «Radiocom 2000», le téléphone portable sur l épaule, signé France Télécom/Matra (3 000 euros). 1988, sous l impulsion franco-allemande, une réflexion est menée pour aboutir à un standard de téléphonie numérique européen. Une équipe de chercheurs se met en place, le Groupe spécial mobile (GSM), dans le cadre de la Conférence européenne des postes et télécoms (CEPT), puis du European telecommunications institute en collaboration avec le Centre national d études des télécommunications (Cnet, devenu France Télécom Recherche & Développement). Le GSM donne naissance à un système de téléphonie global et uniforme qui sera traduit en anglais par GSM, Global System for Mobile Communications et exploité dix ans plus tard comme standard européen. Un succès mondial. Ce système numérique supplante la technologie analogique avec téléphone miniaturisé. C est la deuxième génération, 2G. 8 HEURES Gérard ouvre d un coup de pouce son tout nouveau Sony Ericsson V800. Le «bijou», comme dit son épouse avec une pointe de jalousie résignée : Gérard a toujours été un early bird, un pioneer, il veut le dernier cri, surtout côté téléphonie. Il se connecte en sifflotant sur le site de webcams urbaines où il a repéré juste ce qu il lui faut le matin : l avenue qu il doit remonter pour filer au bureau. La 3G lui offre une navigation haut débit. L image est nette. OK, ça roule, je fonce. 1991, naissance du Bi Bop, le téléphone portable de la grosseur d une calculette... pas du tout mobile. Il interdit les appels en mouvement et oblige à se signaler à la «borne» après chaque déplacement, pour recevoir un appel. Disparaît en ,5G ou GPRS General Packet Radio Service 2G ou GSM Global System Mobiles 1G Mobiles analogiques 1992, France Télécom et SFR lancent les premières offres commerciales GSM en France. Elles restent surtout axées vers les professionnels. La journée «3G» de Gérard Lebranché 1995, arrivée de Bouygues Télécom et décollage du marché grand public. L opérateur invente le forfait et la communication des prix «TTC». Le téléphone mobile devient un produit de masse. En 2004 en France, 44 millions en ont un dans leur poche! Soit un Français sur sept 2,75G ou Edge Enhanced Data rate for GSM Evolution 3G ou UMTS Universal Mobile Telecomunication System Les autres réseaux sans fil Wifi/Wimax/Bluetooth 1998, la communication mobile est possible par satellite. Adieu grands et lourds portables! 11 HEURES La visiophonie, Gérard l attendait depuis 2001, depuis son retour du Japon où il avait découvert le i-mode de NTT DoCoMo. Il rêvait à l image animée en très haut débit pour sa profession agent immobilier. Son commercial, Alain, est en train de visiter l appartement d un client. «Remontre-moi la cuisine» Alain tend son Sharp Bluetooth à bonne hauteur et lui fait décrire un lent arc de cercle. La caméra transmet. À quelque 300 kbits/s, Gérard reçoit l image sur son V800, même pas saccadée. «Impec, pas de travaux». > suite Au début des années 2000, les opérateurs européens acquièrent à prix d or des licences UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) grâce auxquelles ils vont pouvoir offrir des services multimédias et associer l image à la voix. Malheureusement, l éclatement de la bulle Internet repousse à 2004 les premières offres de téléphonie de troisième génération en France. La fameuse 3G. 2001, DoCoMo, le premier opérateur Japonais, lance la première offre commerciale de 3G fondée sur une technologie non compatible avec la norme adoptée en Europe et aux États- Unis. Neuf millions d abonnés aujourd hui! Z1010 Sony Ericsson 2003, lancement du réseau 3G de British Telecom sur l Île de Man, de Monaco Télécom à Monaco, puis au cours de l année et en 2004 en Allemagne, en Angleterre, en Italie, etc. Novembre/décembre 2004, lancement en France des offres de SFR et Orange. MR/JBG 2 économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005

3 Mobiles à tout faire cherchent clients motivés Dites 3G pour 3 e génération de mobiles, et vous voilà branché. C est le dernier type de réseau pour téléphones portables, apparu en France fin 2004 (après quatre ans de retard, lire page 21). Il est capable d assurer à grande vitesse le transfert d un fort volume de données où l image et le son seront rois. Appellation siglée : UMTS (Universal Mobile Telecommunication System). Pour l heure malgré tout, il faut se trouver dans une zone couverte par le nouveau réseau et dialoguer avec un autre téléphone 3G pour, par exemple, goûter à la visiophonie : votre interlocuteur vous voit en gros plan et vous le voyez, lui. Aucun intérêt? Peut-être, mais c est oublier que votre mobile devient webcam à tout faire : choisir une petite robe et la présenter avant achat, voir vos enfants courir dans un parc, montrer un événement en direct, faire visiter un appartement en virtuel Faut-il changer de portable tout de suite? Si l on est jeune, branché et fortuné, sûrement. Sinon, rien ne presse. Le cycle de renouvellement des mobiles est de l ordre de 18 mois : vers Noël 2005, il sera temps INTERVIEW Joël de Rosnay Vous dites que la 3G est déjà dépassée? Je pense en effet que le G3 UMTS actuel connaîtra un succès limité. L après G3 est déjà là. Aujourd hui, les abonnements à la téléphonie haut débit sont trop chers, les téléphones trop lourds et les débits s effondrent en mobilité. Ça va s améliorer! Sans doute, mais d ores et déjà trois événements prennent le relais qui vont connaître un succès déterminant : la voix sur IP [ndlr téléphoner gratuitement en utilisant le protocole Internet], son application, le modèle de téléphonie qu un opérateur comme le Suédois Skype propose 66 millions de personnes ont déjà téléchargé son logiciel, enfin le mesh network, ou réseau Pervasif, qu incarne en France la start-up Ozone [ndlr, une offre très bon marché de connexion à Internet avec zone de téléphonie limitée, grâce à des liaisons wifi et des antennes sur immeubles]. d abandonner son «vieux» GSM (la norme actuelle la plus répandue, voir infographie), si l on veut goûter aux avantages du haut débit. Quels sont-ils? En atteignant des débits dignes d une connexion fixe en situation de mobilité, les professionnels vont enfin pouvoir travailler partout, tout le temps, comme s ils étaient chez eux ou au bureau : transfert de données, accès au réseau de l entreprise, surf sur Internet et bien sûr, mail Aussi bien sur les PDA 3G que sur les ordinateurs portables équipés d une carte modem 3G. Les messages multimédias (MMS), qui «cartonnent», se contentent du réseau actuel. En revanche, les jeux multijoueurs, bientôt à la mode, impliquent des transferts de données permanents. Les nouvelles fonctions «turbo» autorisent le téléchargement de fichiers MP3 et vidéos. Le mobile, désormais, sera téléphone, baladeur et caméscope numérique. Reste une question : cette 3G-là n est-elle pas déjà condamnée? C est l opinion d un visionnaire patenté, Joël de Rosnay, écrivain, entrepreneur (lire son interview). OM Son Homme symbiotique, regards sur le 3 e millénaire (Le Seuil, 1995) avait montré les qualités de visionnaire de Joël de Rosnay, président de Biotics International, conseiller de la Cité des sciences et de l industrie où se tient, jusqu au 5 juin, l exposition Téléphonie mobile, tout capter «L après-3g est déjà là» Votre vision du futur? L apparition d hybrides, entre PDA et téléphones, équipés d une oreillette Bluetooth, avec fonctions déportées. Celles qui nous offriront de voir, écouter, écrire. Mais le plus étonnant existe déjà. C est la première fois que je l évoque dans la presse. Les «camphones», ces téléphones équipés de caméra en 2004, plus de 600 millions en 2008 vont devenir souris, scanner et télécommande. Leurs puces intégrées seront capables de scanner un «spotcode», un code-barres circulaire apposable sur n importe quel support. Phone Valley, par exemple, a expérimenté un spotcode sur une affiche publicitaire. Le camphone lit le code-barres, envoie automatiquement un SMS ou bien ouvre tout de suite le site de l annonceur si vous souhaitez en savoir plus. Le futur, c est un outil cliquable sur l environnement Propos recueillis par Olivier Magnan DOSSIER SPÉCIAL 3G PAGES 20, 21 ET 22 édito manager Bernadette Andrietti, 43 ans, directrice générale Intel France, responsable des relations avec les fournisseurs d équipements (OEM), les opérateurs en télécommunications, les revendeurs, distributeurs et intégrateurs. A rejoint Intel en La convergence des réseaux C est un fait : nous sommes de plus en plus mobiles. Notre bureau et nos données personnelles nous suivent partout Téléphone, assistant personnel communicant ou ordinateur portable wifi nous relient en permanence à nos proches ou à notre entreprise. La convergence des réseaux (LAN, wifi, wimax, Ultra Wideband, 3G,) liée aux échanges voix-données-images est une réalité rendue possible par une interopérabilité des standards industriels qu accompagne un développement de l infrastructure de communication. Cette convergence s obtient par l offre d équipements légers, sans fil, dont la consommation électrique s adapte au besoin de l utilisateur Elle s obtient aussi grâce à une collaboration étroite des opérateurs de télécoms pour le déploiement des technologies wifi sur le territoire français. Elle passe enfin par le développement de technologies d avenir comme le Wimax, pour étendre les zones de couvertures à haut débit. Pour que les opérateurs télécoms mettent en place les réseaux des futurs services de la mobilité, l infrastructure concernée doit subir une refonte. Or la standardisation des modules d infrastructure (routeurs/serveurs) et la modularité des platesformes procurent à ces opérateurs une flexibilité capable d écourter les délais de commercialisation de nouveaux services comme réduire globalement leurs coûts. Une chose est sûre : la convergence des réseaux de communication, leur disponibilité continue, ouvrent des horizons tant dans le domaine professionnel que domestique. Bernadette Andrietti 3 5 CONTINENTS AGENDA FINANCE POLITIQUE ACTU

4 ACTU ÉCO VU / LU par Datops Vinci s allège en Chine Le leader mondial du BTP, le groupe français Vinci, a cédé pour 41 millions d euros sa participation de 3,4 % dans BCIA, l opérateur de l aéroport de Pékin. Selon la direction, cette opération «s inscrit dans le cadre de la gestion du portefeuille de concessions aéroportuaires de Vinci qui n a pas vocation à demeurer actionnaire minoritaire d une plate-forme dans laquelle il n a pas de rôle d opérateur». Rien ne va plus entre Club- Internet et France Télécom! Club Internet aurait porté plainte contre France Télécom. La Commission européenne a infligé une amende de 10,35 millions d euros à Wanadoo en 2003, jugeant que l opérateur historique avait vendu à perte, jusqu en octobre 2002, son offre ADSL via sa filiale Internet. Club-Internet réclamerait à présent 50 millions d euros de dommages et intérêts à France Télécom, estimant que cette amende n intègre pas l indemnisation des concurrents de Wanadoo. l homme de la semaine L appétit d Olivier Bertrand, restaurateur de génie Quelques enseignes du Groupe B! Sir Winston Latina Café Impala Lounge Brasserie Lipp Saint James, etc. Olivier Bertrand PDG du Groupe Bertrand Vous avez ouvert une pizzeria à 21 ans. Vous en achetez une seconde, une troisième. Une guerre du Golfe plus tard (1990), vous voilà endetté, acculé. Alors, tout plaquer ou rebâtir? Si vous êtes Olivier Bertrand, vous envoyez balader les pizzas et vous tentez le grand jeu : ouvrir à Paris un restaurant qui fait du chiffre quand les autres dorment, 9 heures-5 heures. En 1994, l étonnamment jeune patron de ce qui va devenir un groupe de salariés hors franchises 15 ans plus tard crée le Chesterfield Café, 124 rue La Boétie, Paris. Décor voyage, musique live, style et cuisine made in USA. Le concept du manger «ethnique» est né. Olivier Bertrand, 36 ans aujourd hui, a ramené des États- Unis, entre autres «recettes», les happy hours, ces moments où les cafés traditionnels sont déserts quand le Chesterfield attire des clients grâce à ses consos low cost. Bertrand n arrêtera plus. Il achète de vastes espaces de restauration en berne dans le 8 e arrondissement («Quartier du midi, du soir, de la nuit»), leur donne une culture, un décor cuisines française, africaine, sud-américaine, asiatique, anglaise, etc. compte le moindre centime, redresse, réinvente : 12 enseignes concentrent aujourd hui un tour du monde des cuisines ethniques dans un seul arrondissement. Il pourrait souffler. Trop jeune. Trop inventif. Olivier Bertrand («nous», dit souvent l homme qui compte sur ses équipes) achète la chaîne Eris de restauration rapide, une dizaine de franchises Quick Burger («une façon d apprendre à devenir franchiseur»), crée les sandwicheries Bert s (le diététique en prime), rachète Toastissimo un peu rassis, la brasserie Lipp en déclin, le salon de thé Angelina vieillissant. Il remodèle, repense, rentabilise, franchise. Jusqu à s associer à Panzani pour inventer Viagio, le resto de pâtes à cuisson rapide, avant de devenir boulanger pour alimenter ses restaurants! Chiffre d affaires 2004 : 130 millions d euros. Al dente. On devrait tourner un film sur ce scénario réussite. Olivier Magnan Fort absentéisme scolaire L école buissonnière progresse. Selon une note de l Éducation nationale, la proportion moyenne d élèves absentéistes serait de 5 % du total des collégiens et lycéens, le taux le plus élevé jamais enregistré, et atteindrait 10 % en lycée professionnel. La proportion d absentéistes est très différente selon les classes, les filières et les périodes de l année. Depuis 2004, les parents d enfants absentéistes sont passibles d une amende de 750 euros. Moneo ne fait pas recette Six ans après son lancement, le portemonnaie électronique des banques ne convainc pas. Avec 1,2 million d utilisateurs et près de commerçants partenaires, l activité de Moneo affiche un léger repli par rapport à 2004 (1,3 million d utilisateurs pour commerçants affiliés). Pusieurs associations de défense des consommateurs dénoncent les frais bancaires associés à Moneo. 4 économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005 l entreprise de la semaine Puma le prédateur Résultat record pour la sixième année consécutive! Puma réalise un bénéfice net de 257,3 millions d euros en 2004, soit une hausse de 43 %. Le chiffre d affaires atteint 1,53 milliard d euros. Mais l année 2005 s annonce moins prometteuse. Le numéro deux allemand des articles de sport table sur une croissance des ventes et des profits de l ordre de 5 à 10 %. Il doit faire face au ralentissement de la consommation en Europe où interviennent 65 % de ses ventes. Une prudence qui n entame pas la détermination de «l éternel second» face à son «ennemi», Adidas-Salomon. À l origine, les frères Dassler créent une entreprise mais se séparent en Adi fonde alors Adidas et Rudi lance Puma. Pendant quarante ans, la marque aux trois bandes conserve une bonne longueur d avance. En 1993, Puma est même au bord du dépôt de bilan. Une nouvelle équipe dirigeante sort alors ses griffes, restructure et délocalise vers l Asie du Sud- Est, met au point une nouvelle stratégie. Objectif : séduire audelà des stades, conquérir la rue avec des modèles de chaussures et de vêtements très tendance. Puma embauche alors une armée de designers comme Jil Sander ou Philippe Starck. La tactique est efficace : la mar. Les ventes Puma en 2004 Chaussures : 1,011 milliards d euros (+ 17,7 %). Vêtements : 416 millions d euros (+23,5 %). Accessoires (sacs, ballons, etc.) : 103 millions d euros (+32,4 %). Source : Puma que devient la coqueluche des stars comme Madonna et Brad Pitt qui s affichent en Puma dans les magazines de mode. Les ventes explosent. Même à 150 euros la paire, les baskets au félin noir s arrachent. Surtout chez les ans, le cœur de cible du groupe bavarois. Corinne Rieber

5 Faire du neuf, c est choisir l'internet jusqu'à 8 Méga et la téléphonie illimitée pour 33,90 HT/mois* * Tarif HT au 14/12/04 de l'offre ADSL jusqu'à 8 Méga avec téléphonie neuf telecom en présélection : 14,90 HT/mois, valable 12 mois ; au-delà 19,90 HT/mois. En cas de non-éligibilité ou d'incompatibilité technique au 8 Méga, activation au débit maximum disponible, avec un minimum de 512 K, au même tarif. En cas de non-inscription ou de résiliation de la présélection, ajoutez 5 HT/mois. Conditions et prix des communications téléphoniques disponibles sur Offres réservées aux Clients Professionnels titulaires d'une ligne téléphonique auprès de l'opérateur historique et valables sur les zones dégroupées par neuf telecom sous réserve d'éligibilité et de compatibilité technique. Frais de fermeture d'accès de 45 HT en cas de résiliation du Service ADSL. Tarif HT au 14/12/04 de l'option téléphonie illimitée : 19 HT/mois : modem n9uf Box obligatoire (location 2 HT/mois ou disponible à la vente pour 39,90 HT). Appels locaux et nationaux illimités en France métropolitaine (hors mobiles, numéros courts, numéros spéciaux, numéros d'urgence et numéros Internet) depuis le poste fixe branché sur le modem n9uf Box. La non-inscription ou la résiliation de la présélection peut entraîner l'indisponibilité du service de téléphonie illimitée. Offres soumises à conditions. Services vendus séparément. neuf telecom, quai du Point du Jour, Boulogne Billancourt Cedex SA au capital de ,80 - RCS Nanterre SIRET Code APE 642 C N TVA FR

6 ACTU ÉCO 5 CONTINENTS AGENDA FINANCE POLITIQUE ACTU 6 éco in Profits records pour Renault Louis Schweitzer peut partir l esprit tranquille. Le patron de Renault, qui doit confier les clés de son groupe en avril à son dauphin Carlos Ghosn, le PDG de Nissan, a présenté le 8 février des résultats historiques. En 2004, le constructeur automobile a enregistré 3,55 milliards d euros de profits, soit 43 % de plus qu en 2003! Un record tiré par la filiale japonaise Nissan qui contribue aux bénéfices pour 62 %. Le chiffre d affaires s affiche à 40 milliards d euros pour 2004, soit 8,4 % de plus qu en Les ventes de voitures du groupe ont progressé de 4,2 % dans le monde. La marque au losange doit son succès à sa ligne Mégane, mais aussi au lancement réussi de la Modus et de la Logan en Europe de l Est. En 2005, les comptes devraient se voir pénalisés par l envolée du coût des matières premières, l acier notamment. MR éco out Deutsche Bank : profits et licenciements Petit scandale en Allemagne. La Deutsche Bank a annoncé simultanément un bénéfice net de 2,55 milliards d euros en 2004 et la suppression ou délocalisation de 10 % de ses effectifs en 2005! Près du tiers des emplois concernés toucheront les établissements allemands, alors que le pays vient de franchir le cap des 5 millions de chômeurs. Depuis cette annonce, tous les partis politiques reprochent à la première banque d Allemagne son manque de responsabilité sociale. La justification du patron, Josef Ackermann, n arrange rien : cette restructuration doit permettre à la Deutsche Bank d augmenter sa rentabilité, comme elle l a promis à ses actionnaires... La polémique enfle, mais la banque bénéficie du soutien du patronat allemand et de la banque centrale. Certes, le plan social est lourd. Mais si M. Ackermann l estime nécessaire pour devenir «l une des premières banques mondiales»... Laure Japiot économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005 recrutement L emploi des cadres en 2005 : prévisions contrastées Informaticiens ou commerciaux, les cadres n ont pas trop de souci à se faire cette année. Les perspectives d embauches sont au beau fixe pour leurs métiers, selon l Agence pour l emploi des cadres (Apec). Leur recrutement pourrait progresser de 15 à 38 %. Il n en va pas de même dans l industrie ou la recherche et développement. Sur ce secteur, les embauches devraient régresser dans une fourchette de 15 à 25 %... Bref, après une année 2004 meilleure que prévue (+ 4 % d embauches par rapport à 2003), 2005 s annonce contrastée. «Nous pensons que les embauches progresseront d à peu près 5 % en 2005, mais que le marché reste fragile, car segmenté, explique ainsi Jacky Chatelain, directeur général de l Apec, en fonction des profils, mais aussi des secteurs.». Selon lui, si la Les Français rêvent-ils toujours de faire construire leur maison? Oui, et ils passent à l acte! En 2004, le nombre d autorisations de chantiers et de mises en chantier ont simultanément progressé de 12 %. Les ventes en 2004 se sont, elles, stabilisées, avec une progression de 3 %, en repli par rapport à la hausse record entre 2002 et 2003 de 11 %. Cette croissance plus modérée s explique en partie par la hausse du prix des terrains, et surtout l absence de terrains disponibles aux abords des grandes villes. Les clients n hésitent pas à chercher des emplacements à plus de 30 kilomètres des agglomérations. Si les maires offrent plus de terrains à la vente en 2005, l année sera un très grand cru! Qui achète aujourd hui une maison et à quel prix? Plus de 60 % des gens qui font construire leur maison deviennent propriétaires pour la première fois. Mais ceux qui revendent de l ancien pour faire construire sont de plus en plus nombreux. Une solution stratégique : le marché immobilier en général a enregistré une hausse des prix de plus de construction, le commerce et les services tirent vers le haut le marché global du recrutement cadre, l industrie le tire vers le bas. Et tous les profils ne sont pas logés à la même enseigne. «Le candidat idéal des recruteurs a 35 ans» mesure Chatelain De fait, les jeunes diplômés n ont jamais aussi peu intéressé les entreprises. «La part des offres d emploi les concernant a été divisée par cinq en cinq ans, passant de 10 à 2 %». Les prévisions d embauches les concernant restent aussi faibles qu en 2003, entre 3 millions de cadres en poste en France en 2004, soit 1,1 % de plus qu en Source : Apec et ( en 2003). Même scénario pour les cadres confirmés. Pour séduire les recruteurs, il faut être jeune et expérimenté. Anne Prêtet INTERVIEW Christian Louis-Victor président de l Union nationale des constructeurs de maisons individuelles (UNCMI) La maison individuelle a toujours la cote auprès des Français 75 % des ménages accédant à la maison individuelle ont un revenu net mensuel entre et euros. Source : Caron Marketing. 15 % ces dernières années, alors que celui de la maison individuelle est restée dans une fourchette de 4 à 5 %. En moyenne, un pavillon neuf est proposé à euros pour 107 mètres carrés. Où trouve-t-on des maisons neuves aujourd hui? L évolution la plus favorable est aujourd hui constatée sur le grand ouest, avec + 7 %, et le Sud-Ouest Midi Pyrénées + 10 %, le bassin parisien à l exception de l Île-de-France + 7 %, le Nord + 3 %, le littoral méditerranéen et la Corse, 16 % en raison de la cherté et de la rareté du foncier, l Alsace est stable, la Lorraine et la Franche Comté légèrement négatif. Propos recueillis par Muriel Roy

7 3G Wimax VoIP WiFi push Bluetooth Push to talk Streaming Remplacez donc votre brouette par un vrai mobile * * Ça tombe bien, les tests des meilleurs sont déjà dans le nouveau Phonetest... PHONE TEST la référence pratique de la téléphonie mobile EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX

8 VOTRE ÉCONOMIE ACTU POLITIQUE consommation Les entreprises commencent à pouponner Imaginez un ensemble ordonné de bâtiments gris et soudain, au détour d un bureau, un univers coloré et babillant... Le parc d affaires Silic de Rungis a inauguré sa crèche inter-entreprise le 8 février : 55 places pour les enfants des salariés des 350 entreprises locataires. Le marché des crèches d entreprise démarre tout juste. Pourtant, le besoin existe depuis longtemps : seuls 9 % des enfants de moins de trois ans trouvent une place en crèche. Une possibilité de garde sur le lieu de travail limite les congés parentaux, l absentéisme et les retards. Elle véhicule en outre une image d entreprise citoyenne. Mais l investissement financier était jugé trop élevé par les entreprises jusqu à la Conférence de la famille en avril Depuis, le gouvernement subventionne 40 à 80 % du budget de création et de fonctionnement des crèches via la Caisse nationale d allocations familiales (Cnaf) et octroie des déductions d impôt aux entreprises. Reste la gestion du dossier, difficile pour des comités d entreprise (CE) souvent débordés. D où l offre de nombreux prestataires de crèches en entreprise «clé en main» : études de faisabilité, autorisations administratives, construction des locaux et recrutement du personnel. Pour la gestion quotidienne, certains proposent la création d une association avec le CE et les collectivités locales. L autre possibilité est de privatiser entièrement la structure. C est le modèle privilégié par Les Petits Chaperons Rouges qui gère la crèche de Rungis en tant qu opérateur privé. Le coût pour les salariés est équivalent à celui d une crèche municipale si l entreprise applique les barèmes de la Cnaf indispensable pour bénéficier des aides. Le modèle devrait ainsi se développer rapidement. Et... terriblement abaisser la moyenne d âge dans les bureaux! Laure Japiot FINANCE combien ça coûte? Tout-petits gardés à tous les prix éco quick AGENDA 5 CONTINENTS La France compte 2,4 millions d enfants de moins de trois ans. Plus de la moitié ont leurs deux parents actifs, en quête de mode de garde. Le moins cher sont le ou les grands-parents souvent mis à contribution. Mais les solutions payantes ne manquent pas et donnent droit à des aides financières. Suivies par la Protection maternelle et infantile (PMI), les assistantes maternelles agréées (plus connues sous le nom de «nounous») gardent à leur domicile jusqu à trois enfants. Leur salaire se limite en théorie à un plafond défini par la Caisse d allocations familiales (38,05 euros brut par jour), mais la forte demande les incite souvent à fixer les modalités à leur convenance. Pour les places de crèches en revanche, qu elles soient collectives, familiales ou parentales, les règles sont strictes. Le coût varie en fonction des revenus et du nombre d enfants, mais dépend surtout du taux de subvention accordé par la municipalité. De leur côté, les haltes-garderies proposent aux parents leurs services à temps partiel ou de façon occasionnelle. Des modes de garde plus informels sont parfois plus adaptés aux besoins des familles : baby-sitter ou jeune fille au pair, mais aussi nounou à domicile (environ euros par mois) ou garde partagée avec une autre famille. Pour tous les enfants nés depuis le 1 er janvier 2004, la Caf a remplacé toutes ses allocations par une unique Prestation d accueil du jeune enfant (Paje), plus généreuse. Enfin, quelle que soit la solution choisie, n oubliez pas qu il vous faudra souvent fournir les couches et les repas : un budget supplémentaire pour le bienêtre de votre chérubin... Laure Japiot > Coût des différents modes de garde (hors aides) Haltegarderie 55,9 par jour Crèche collective 64 par jour Crèche parentale 45,7 par jour / Économie Matin Crèche familiale 54,6 par jour Centre de loisirs 23,5 par jour Source : Observatoire des équipements sociaux - CNAF > Prêt immobilier 3,60% TAUX FIXE Taux effectif moyen 2,65% > Prêt à la consommation > Prix de l essence ART PRESSE CRÉDIT AUTO 6,93% CRÉDIT PERSONNEL 6,42% SANS PLOMB 95 1,15 DIESEL 1,01 TAUX VARIABLE Taux effectif moyen Taux effectif moyen L OTA 10 ans (le taux de référence pour les taux des crédits immobiliers) est toujours très bas à 3,49 %. Les taux des prêts immobiliers sont stables, concrétisez vos projets dès maintenant! Toute l info sur 8 économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005

9 politique éco André Santini député-maire UDF d Issy-les-Moulineaux Docteur en droit. Universitaire. Maire depuis Secrétaire d État aux Rapatriés puis ministre délégué chargé des Communications ( ). Député des Hauts-de-Seine depuis «Se retrouver aux côtés de Singapour ou Toronto, c est pour Issy-les-Moulineaux partager avec les meilleurs» Votre ville est nominée dans le Top 7 Intelligent Communities of 2005 qui regroupe les villes du monde les plus performantes en matière de technologies de l information et de la communication, les TIC. À part la notoriété, ça apporte quoi? On est la première ville française à être remarquée dans le domaine des TIC. Pour notre petite ville, ce n est déjà pas mal! Cela renforce l attractivité et l image avant-gardiste d Issy-les-Moulineaux. Rappelons que la Ville compte plus d emplois que d habitants , avec un développement lié à son dynamisme. Se retrouver aux côtés de Singapour ou Toronto, c est partager notre expérience avec les meilleurs pour proposer de nouveaux services à nos habitants. Pourquoi une telle volonté de propulser votre ville parmi les plus «câblées»? Par souci électoraliste? Si préparer l avenir est un souci électoraliste, il nous faut rendre notre tablier! Mon rôle est d anticiper les évolutions pour y préparer les concitoyens. Résultat, Issy-les-Moulineaux compte 70 % d internautes, soit le double de la moyenne nationale. Si notre pays était aussi dynamique que notre ville, on vivrait sûrement mieux en France! Combien ont coûté ces efforts technologiques? En 2005, la Ville consacre 5,2 millions d euros aux TIC, soit 5 % de son budget total. Il tient compte de l équipement informatique de nos services, des écoles, du site Internet et des nombreux services comme les cybercrèches, les visioconférences, le paiement du stationnement par téléphone mobile ou encore le conseil municipal interactif. Interview réalisée par Aude Leroy Un marché français des PC en pleine forme En 2004, le marché des particuliers a tiré la demande sur le segment des ordinateurs personnels (+ 20 %), tandis que le marché professionnel enregistrait une croissance de 16 %. Selon le cabinet Gartner, il s agit là d un retour aux plus hauts niveaux de 2001 et d un dépassement de la croissance moyenne enregistrée sur la zone Europe Moyen-Orient Afrique, de l ordre de 14 %. Acer et Dell sont les deux grands gagnants de Les Français et les médias La radio reste le média auquel les Français font le plus confiance, selon un sondage TNS-Sofres. Selon ce 18 e baromètre, 56 % des sondés pensent que «les choses se sont vraiment ou à peu près passées comme la radio les raconte», 48 % pour la presse écrite, et 45 % la télévision (en baisse de deux points). En outre, 41% des Français font autant confiance à la presse gratuite qu à la presse payante. ACTU POLITIQUE FINANCE Lagardère se désengage de T-Online Le 4 février dernier, le groupe français a cédé 80 % de sa participation dans le fournisseur d accès T-Online, au moment de la clôture de l offre de Deutsche Telekom, lancée le 26 novembre dernier sur les minoritaires de sa filiale. Lagardère a ainsi procédé à la cession de 55,9 millions de titres pour n en conserver que 13,7 millions. Le prix de la vente n a pas été indiqué. AGENDA «Vous souhaitez recevoir Économie Matin directement à votre domicile, ou personnellement à votre bureau? Abonnez vous pour seulement 35 * par an (40 N ). Conformément à la loi informatique et liberté du , vous pourrez accéder aux informations vous concernant ou les modifier en écrivant à «LE POOL PRESSE». Société :... Nom :... Prénom :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Tel :... Merci de compléter le bulletin ci-dessous Je joins mon règlement : Par chèque (bancaire ou postal) à l ordre de «LE POOL PRESSE» Je réglerai à la réception de la facture Signature : Bulletin à envoyer à : LE POOL PRESSE - Service Abonnements - 60 rue de Ponthieu Paris Tél. : *Correspondant aux seuls frais de port. Tarifs France Métropolitaine valables jusqu au Carrefour refuse de commenter son retrait du Mexique Le numéro deux mondial de la distribution a refusé de s exprimer sur une éventuelle mise en vente de ses 29 hypermarchés implantés dans le pays, évalués à 600 millions de dollars. Selon la rumeur, l américain Wal-Mart et le mexicain Soriana seraient les candidats les plus sérieux à leur reprise. Carrefour s est implanté au Mexique en 1994 où il emploie personnes. 9 5 CONTINENTS

10 FINANCE ma semaine en bourse Monsieur Louis vous salue bien! par Éric Revel Retrouvez Éric Revel tous les soirs sur LCI pour le Journal et l Invité de l économie CAC 40 En France, on aime donner des leçons, c est bien connu. GW Bush a beau annoncer une réduction par deux du déficit budgétaire, personne n y croit au pays des Lumières. Le déficit américain va atteindre un nouveau niveau record : ouais, je vous assure milliards de dollars en 2005! Du jamais vu. C est gigantesque en volume! Mais en pourcentage du produit intérieur brut? Eh, bien les États-Unis seraient dans le pacte de stabilité... Leur déficit «record» ne représente que 3,1 % de la richesse nationale.. Là où la France donneuse de leçons affiche un déficit de 3,6 % de son PIB. CAC 40 07/02/05 + 0,60 % 08/02/05-0,03% Louis Schweitzer va quitter Renault avec la sensation évidente d avoir accompli sa mission. Il y a 13 ans, l ex-directeur de cabinet de Laurent Fabius a pris en main une Régie moribonde. Aujourd hui, Renault a engrangé près de 3,6 milliards d euros. Chapeau, Monsieur Louis! Un mot d Eurodisney en chute libre de 13 %... à 0,15 centime d euro. Courage, la descente aux enfers ne peut que bientôt s arrêter. Envolée au paradis pour Business Objects qui prend 13 %... Retour au profit, et le cap du milliard d euros de chiffre d affaires franchi. Que demander de plus? CAC 40 Euronext a déclaré sa flamme au LSE, le très chic London Stock Exchange. Mais voilà, le prétendant (Bourse de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne) ne dit rien sur le prix! Une sorte d OPA sans offre qui consiste juste à vanter les synergies dégagées en cas de rapprochement. Original, le titre Euronext gagne 5,36 % à 25,55 euros. Les actionnaires ne sont pas affolés par le prix proposé pour reprendre LSE... puisqu ils ne le connaissent pas! CQFD! Envolée aussi de l action Hewlett-Packard qui a gagné plus de 7 %... Le licenciement de Carly Fiorina a été très applaudi! 10/02/05 C est la fête des banques. Après BNP/Paribas, voici la + 0,02 % Société générale qui annonce un profit record de 3 milliards d euros, soit CAC 40 09/02/05-0,28% CAC % de plus par rapport à l année précédente! L action a gagné 3,6 % en clôture. Autre bonne nouvelle, le versement du dividende va faire bien des heureux à 3,3 euros, il progresse, lui, de 32 %... Décidément, les banques, ces dernières années, ont soigné leurs actionnaires... Déjà, l an passé derrière Total, il y avait BNP/Paribas, Société Générale ou Crédit Agricole en tête des groupes qui choient le plus leurs détenteurs d action. Si France Télécom a perdu 2,26 %, c est justement parce que le dividende proposé n est pas à la hauteur des attentes! 11/02/05 + 1,17 % Il n y a pas que les banques qui gagnent bien leur vie. Danone a enregistré une année 2004 record. Le titre gagne encore plus de 2 %. Actimel et Bio, les deux produits phares du groupe, ont engendré un chiffre d affaires supplémentaire de 500 millions d euros! Actimel, la vache à lait? Franck Riboud réfléchit très sérieusement à lancer la petit bouteille magique à l assaut des États-Unis. DU 07/02 AU 11/02 CAC ,48 % 4 016,75 PTS SUR 1 AN + 9,10 % DEPUIS LE 1 ER JAN + 5,12 % $ CONTRE + 0,12 % 1,2885 AU 11/02/05 ÉCO BAROMÈTRE ÉCONOMIE MATIN / DATOPS Les entreprises dont on parle DU 13 JANVIER AU 8 FEVRIER 2005 EADS ALCATEL PEUGEOT ALSTOM FRANCE TÉLÉCOM SUEZ AIR FRANCE MARIONNAUD PARFUMERIES SANOFI-AVENTIS LVMH 10,63 9,71 9,62 8,28 7,74 7,28 7,15 6,44 13,77 Progression 19, % NOUVEAU - 5 NOUVEAU - 1 NOUVEAU Évolution du cours de Bourse - 7 % + 4 % + 13 % + 2 % + 13 % + 6 % + 24 % - 1 % + 2 % EADS conserve un mois de plus sa première place dans notre baromètre de visibilité des entreprises françaises dans la presse étrangère : l inauguration de l Airbus A380 a été largement médiatisée, tout comme l avance du groupe européen sur son concurrent Boeing en La presse mondiale s est aussi intéressée à la finalisation de l accord entre Alcatel et l Italien Finmeccanica fin janvier : la perspective d un futur géant de systèmes satellitaires propulse la société française en deuxième position du baromètre. Enfin Peugeot décroche la troisième place avec l annonce de son millionième véhicule vendu avec un filtre à particule (FAP).. Comment parle-t-on des sociétés et des patrons des grandes entreprises mondiales dans la presse? Pour répondre à cette question, plus de sites Internet de médias écrits à travers le monde sont scrutés depuis septembre 2004 par la société de veille et d analyse stratégique Datops pour Économie Matin. Cette semaine, le palmarès des entreprises françaises dans la presse étrangère. Sorties du palmarès : Dexia, Axa, Thales. Le palmarès du 23 novembre 2004 au 12 janvier 2005 : 1- EADS, 2- Air France, 3- Alcatel, 4- Dexia, 5- France Télécom, 6- Peugeot, 7- Axa, 8- Sanofi-Aventis, 9- Thales, 10- Alstom 10 économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005

11 sicav Fidelity European Aggressive Fund, le bien nommé En ce début d année, l heure est au pari entre les tenants d une gestion agressive axée sur le retour des valeurs de croissance, et ceux, plus prudents, qui maintiennent une gestion plus défensive tournée vers les valeurs de rendement. Autre pari, celui qui fait débat entre les partisans d un rebond des grandes valeurs et les défenseurs des petites et moyennes valeurs. Il existe cependant un bon compromis, certes très audacieux : le fonds Fidelity European Aggressive Fund qui adopte tous ces styles de gestion, selon les opportunités de marchés. Son gérant star, David Baverez, adopte une gestion opportuniste, voire agressive, qui confère au fonds un plus haut degré de risque, mais aussi de performance, que la plupart des fonds paneuropéens (en raison de sa concentration et de son profil dynamique). La sélection de valeurs est déterminée par la notion de changement. Selon le gérant, le changement est source de nombreuses opportunités, quitte à être contrariant par rapport au marché lorsque celui-ci détecte les balbutiements d une tendance. Ces opportunités ont pour cause possible des changements internes (changement de direction ou de stratégie, ou encore une innovation) ou externes qui vont modifier son environnement concurrentiel (changements législatifs ou réglementaires, innovations technologiques, etc.). Enfin, des changements naissent des techniques de valorisation utilisées par les analystes ou de la perception d une entreprise par le marché (consulter page 10 le Baromètre Datops/Économie Matin). Le gérant est libre de sélectionner les valeurs parmi toutes les tailles de capitalisations et tous les secteurs. La sélection des valeurs repose principalement sur les recommandations des analystes de Fidelity, en évaluant en particulier la qualité du management, l avantage concurrentiel de l entreprise, sa capacité à générer des bénéfices bien plus importants que ne l anticipent d autres analystes, enfin les anomalies de niveaux de valorisation. Dans ce cas, le gérant recherche l élément clé susceptible d amener le avec cours de l action à sa valeur réelle. Fort de cette méthode rigoureuse et de sa force de conviction, David Baverez a réalisé pour ce fonds une excellente performance de 19 % en 2004 contre 9,36 % pour le marché européen (MSCI Europe) et 30 % en 2003 contre 12,14 % pour son indice. Depuis le début de l année, le fonds a déjà atteint 8,8 %. Florence Chatelet analyste Sicavonline Toutes les sicav sur ACTU POLITIQUE produits financiers... en clair! Le retour des OPA avec FINANCE Après avoir sombré sous la barre des 15 euros en décembre, l action Marionnaud caracole à plus de 21 euros depuis lundi dernier. Il est vrai qu entretemps l enseigne de distribution a fait l objet d une offre de la part du groupe chinois Watson. Un dénouement heureux, donc, pour les investisseurs individuels et les gérants de portefeuille qui se sont portés acquéreurs sur le titre au bon moment, lorsqu il était au plus mal en décembre. Il existe en effet des fonds qui sont à l affût des sociétés susceptibles de faire l objet d une OPA, d une restructuration en capital, ou qui plus généralement sont dans ce qu il est convenu d appeler une «situation spéciale». Parmi ces fonds, mentionnons Opa Monde, Richelieu Spécial, Ofima Cible, Échiquier Quatuor, Odyssées Des fonds qui, au cours de la dernière année, ont réalisé des performances de 15 à 25 %. Ils semblent avoir encore de beaux jours devant eux. Les opérations en capital se multiplient. Après avoir pratiqué l endettement débridé dans les années 1990, les entreprises sont revenues à une plus grande orthodoxie financière, ont étoffé leurs marges et reconstitué leur trésorerie. Résultat, plusieurs grands groupes sont aujourd hui en position d acquérir, et l on assiste depuis quelques semaines à un véritable flot d annonces : Holcim en Suisse, Procter & Gamble qui fusionne avec Gillette ou encore AT&T qui se fait racheter par son ancienne filiale SBC (lire dans ce numéro, page 14). Il n est pas déraisonnable de penser que ces opérations vont se poursuivre, voire s intensifier, et que les gérants qui se sont fait une spécialité dans ce domaine sauront en profiter. Frédéric Lorenzini rédacteur en chef de Morning Star frederic. AGENDA produits financiers... en clair! La publicité financière redresse la tête Le «Baromètre de l Investissement Question ComFi/ TNS Média en Communication Financière» et «Top 5» des annonceurs de l année 2004 : alors qu en 2003 le marché de la publicité financière avait reculé de 4,3 %, 2004 s achève sur une progression de 12,3 %. L an dernier, plus de 233 millions d euros ont été investis par les émetteurs en publicité financière. Pour 94,7 % du montant global, la presse demeure le média numéro 1 pour ce type d annonces, la radio ne représentant que 4,6 %. Avec 0,7 % des investissements, Internet fait figure de parent pauvre du secteur, notamment au regard de la fréquentation des sites boursiers par le grand public. France Télécom n 1 : Comme le top 5 des annonceurs en communication financière le fait apparaître, le redressement des investissements en publicité financière est dû, en grande partie, aux batailles boursières et aux mises sur le marché. L OPA de Sanofi-Synthelabo sur Aventis a représenté 14,2 % des investissements de l année écoulée. France Télécom, avec 4,3 % du volume investi, fait figure de poids lourd de la communication financière. La société compte de nombreux actionnaires individuels et a bien compris l impact commercial de ses annonces financières. C est aussi le septième annonceur français en publicité commerciale, avec plus de 181 millions d euros investis en Pascal Birenz-Weigue Question ComFi avec Top 5 des annonceurs (Investissement global, en milliers d euros, 2004) Sanofi/Synthélabo France Télécom Aventis Pages Jaunes SG Asset Management CONTINENTS Communication financière : BDP Communication Contact : Dominique Besses - Tél.:

12 AGENDA À RETENIR (semaine du 7 au 13 février ) LUNDI 7 FÉVRIER McDonald s France. La filiale française du numéro un mondial de la restauration rapide affiche la meilleure performance des filiales européennes, avec une progression de 5,5 % de son chiffre d affaires en Puma. Performance record en 2004 pour le fabricant d articles de sports (lire p.4). Les chéquiers dépassés. En 2003, les paiements par carte bancaire ont été plus nombreux que ceux versés par chèques. En 2004, ils sont dépassés par les paiements par virement et prélèvements, selon la Fédération bancaire française. MARDI 8 FÉVRIER Politique économique. Hervé Gaymard, ministre de l Économie, annonce une série de mesures. Renault. Annonce de bénéfices record, en progression de 43 % par rapport à 2003 (lire Éco In p. 4). MERCREDI 9 FÉVRIER Hewlett-Packard. Le numéro deux mondial de la micro-informatique licencie Carly Fiorina, sa présidente. Gemplus. Après trois ans de pertes, le numéro un mondial de la carte à puce affiche ses premiers bénéfices : 4,7 millions d euros de résultat net en 2004, contre 161,1 millions d euros de pertes en London Stock Exchange. Appelée à fusionner, la Bourse de Londres doit choisir entre la Deutsche Börse à Francfort, et Euronext (né de la fusion de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne). Opération séduction, Euronext a annoncé qu une fusion avec le LSE entraînerait 203 millions d euros de synergies, là où les Allemands n en promettent que 100 millions. JEUDI 10 FÉVRIER France Télécom. Le groupe de télécommunications a présenté des résultats assainis. Le chiffre d affaires a progressé de 2,2 % en 2004 comparé à 2003, à 47,2 milliards d euros. La dette nette est passée fin 2004 à 43,9 milliards d euros contre 44,2 milliards fin Insee. Hausse de 0,7 % de la production industrielle française (+1,7 % sur un an) en décembre par rapport à novembre, et + 0,9 % pour la production manufacturière (+ 2,1 % sur un an), selon l Institut national de la statistique et des études économiques. États-Unis. Record du déficit commercial pour la troisième année consécutive, à 617,7 milliards de dollars en En cause, la flambée des prix du pétrole et une forte demande intérieure de produits étrangers. Fusion. Monster, numéro un mondial du recrutement sur Internet, achète le Français job. 12 économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005 Effet XXL pour les BigMac français McDonald s France a la frite. Alors que sa maison mère américaine est poursuivie en justice par de jeunes obèses, la filiale française affiche une progression de ses ventes de 5,5 % pour 2004, à 2,3 milliards d euros. McDonald s France attribue ses bons résultats notamment aux innovations. Les menus à base de salade ont attiré une clientèle supplémentaire, et les nouveaux menus enfants, enrichis en calcium, fibres et protéines ont enregistré une progression de 12 à 15 %. Pour 2005, l entreprise table sur «un rythme de croissance au moins identique à celui de 2004, conforté par la prévision de 35 ouvertures de restaurants». Pour ne pas connaître les déboires de sa maison mère vis à vis des obèses McDonald s France va désormais sensibiliser ses jeunes clients à l exercice physique et poursuivre la reconversion de ses aires de jeux en «Ronald Gym Club», sorte de mini-gymnases MR er restaurant McDonald s en France restaurants en France, dont 200 en propre. Les promesses de Gaymard pour les particuliers Le ministre de l Économie, Hervé Gaymard, veut soutenir le pouvoir d achat des ménages. Pour y parvenir, il a annoncé plusieurs mesures, dont certaines applicables dès Quelques exemples. La rémunération des comptes bancaires courants sera autorisée en mars (comme l exige la justice européenne). Le dispositif d exonération fiscale pour les donations exceptionnelles instauré par Nicolas Sarkozy est maintenu jusqu à la fin de l année (et augmenté : ce ne sont plus mais euros qui pourront être transmis en franchise d impôt). Une réforme de la loi Galland, qui doit aboutir à une diminution des prix durable dans les supers et les hypermarchés, sera dévoilée dans quelques semaines. Enfin, entre autres, des aides au logement locatif devraient voir le jour, ainsi qu un nouvel indice de révision des loyers (qui ne serait plus indexé comme aujourd hui sur l indice de la construction). Et pour 2006, Hervé Gaymard promet la poursuite de la baisse de l impôt sur le revenu. Hewlett-Packard change de patron Le numéro deux mondial de l informatique, Hewlett-Packard (HP) lâche Carly. Classée dans les dix premières «femmes les plus puissantes du monde» par le magazine Forbes en août 2004, Carleton Fiorina a «démissionné» le 9 février. À la tête de HP depuis six ans, elle était la seule femme PDG d une des trente entreprises du Dow Jones. Souvent critiquée pour ses méthodes de management, la quinquagénaire avait été mise en cause pour ses et pour les entreprises Parallèlement, le ministre de l Économie prévoit une accélération des remboursements de TVA, et la déduction des créances fiscales pour les entreprises. Il a également précisé le calendrier des prochaines privatisations : la société des autoroutes Sanef sera mise en bourse d ici au début avril, GDF à l été, Areva à la rentrée et EDF d ici à la fin de l année. AP choix stratégiques, notamment lors du rachat de Compaq en Puis, dans le sillage d IBM, les administrateurs envisageaient de séparer l activité PC de la division impression et imagerie, ce à quoi s opposait Carly Fiorina. Suite à ce dernier désaccord, le conseil d administration aurait envisagé de limiter son champ d action, selon le Wall Street Journal. La femme d affaires a donc lâché les rênes et pourrait se reconvertir dans la politique LJ

13 À SUIVRE (semaine du 14 au 20 février) L Union européenne solidaire Saint Valentin au bureau Voilà de quoi regarder vos collègues d un autre œil Selon une étude réalisée dans 13 pays européens 1, 46 % des hommes et 49 % des femmes ont déjà eu une aventure amoureuse au bureau! C est au Nord qu on «se réchauffe» le plus. Plus de la moitié des Suédois, des Norvégiens et des Britanniques consultés disent avoir déjà eu une relation amoureuse avec un collègue de travail. Pour les autres Européens interrogés, la proportion entre ceux qui déclarent avoir déjà eu une relation amoureuse au travail et ceux qui refusent cette idée est équivalente. MR 1. Baromètre Monster Europe, mené dans 13 pays européens, à partir du traitement d une série de questions posées chaque mois sur le site Internet. Le conseil des ministres des Finances de l Union européenne, plus connu sous le nom d Ecofin, se tient cette semaine le 17 février. Au programme, l examen de la proposition franco-allemande sur les aides aux pays en voie de développement. Paris et Berlin proposent d entreprendre notamment une opération de financement des pays les plus défavorisés : en utilisant des taxes sur des produits restant à déterminer (soit le kérosène, soit les billets d avions, soit des prélèvements sur les flux de capitaux à destination des pays pratiquant le secret bancaire). Un programme qui permettrait de financer notamment une campagne de lutte contre le sida en Afrique. Hervé Gaymard, le ministre français de l Économie et des Finances, croit «à la vertu de l exemple» et pense que l Europe est capable, sur ce terrain, d entraîner ses partenaires. AP 42 % des Français 46 % des Françaises interrogés ont déclaré avoir déjà eu une relation amoureuse au bureau. Source : baromètre Monster Europe. Quand on reparle de «l affaire» L affaire Executive Life revient sur le devant de la scène. Plus de dix ans après les faits Et deux ans après le volet pénal, voici l ouverture, le 15 février, par la justice de Californie, du procès civil! Les accusés sont toujours les mêmes. Le Crédit Lyonnais, l État français via le CDR, la structure publique responsable des anciens actifs de la banque, et Artémis, holding de l homme d affaires français François Pinault. Pour éviter le procès pénal, en 2003, l État français a déjà versé 371 millions d euros (les trois quarts représentent une avance pour le procès civil, et sont restituables à hauteur de 50 %), François Pinault 144,6 millions d euros, le Crédit Lyonnais 78,19 millions d euros, et la Maaf 7,8 millions d euros. Rappel des faits Le Crédit Lyonnais, propriété aujourd hui du Crédit Agricole, est accusé d avoir racheté, au début des années 1990, la compagnie d assurance californienne Executive Life, par l intermédiaire de l assureur français Maaf, alors que la loi locale interdisait à une banque de détenir un assureur. Qu il y ait, ou non, accord amiable de dernière minute, la facture pour le contribuable français risque encore de s alourdir. AP > Les émissions de gaz à effet de serre (En millions de tonnes équivalent CO 2, en France.) Acier Electricité Raffinerie Ciments Chimie (lc20) Chauffage urbain Agro-alimentaire Papier Installation de combustion diverses Verre Chaux Tuiles et briques Compresseurs Cokeries Céramique Les émissions actuelles Le quota annuel entre 2005 et 2008 Source : Ministère de l'environnement / Économie Matin LUNDI 14 FÉVRIER Tradition. Saint- Valentin. Selon une étude publiée par le site Monster.fr, 46 % des hommes et 49 % des femmes auraient déjà eu une aventure amoureuse au bureau! MARDI 15 FÉVRIER Roissy-Charles-de-Gaulle. Publication des conclusions de l enquête administrative sur l effondrement d une partie du terminal 2E de l aéroport, le 23 mai Impôts. Dernière limite pour payer le premier tiers provisionnel. Insolite. Rendez-vous à 12 heures devant la Gare de Lyon pour découvrir l horloge, après une rénovation de plus de six mois. Un chantier de euros, pris en charge par la SNCF. Executive life. Ouverture du procès civil en Californie. La facture pourrait s alourdir pour l État français. MERCREDI 16 FÉVRIER Insee. Résultats provisoires du 4 e trimestre 2004 de l emploi salarié. Protocole de Kyoto. Entrée en vigueur de l accord international qui prévoit que les pays industrialisés signataires réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre à des niveaux inférieurs de 5 % à ceux de 1990, d ici à trois ou sept ans. JEUDI 17 FÉVRIER Par ici la monnaie. Dernier jour pour échanger vos dernières pièces en francs contre des euros auprès des guichets de la Banque de France et ses succursales (liste sur www. banque-france.fr ). Au-delà, vos pièces n auront plus aucune valeur. Attention, les bureaux ferment à 15 heures 30. Si vous possédez des billets, vous bénéficiez d un délai supplémentaire. Entre le 30 novembre 2005 pour celui de 50 F Quentin de La Tour, et le 17 février 2012 pour les cinq derniers, 500 F Pierre et Marie Curie, 200 F Gustave Eiffel, 100 F aul Cézanne, 50 F Saint-Exupéry et 20 F Debussy. Le Monde. Assemblée générale de la rédaction du quotidien. La recapitalisation du groupe est à l ordre du jour. UE. Conseil Ecofin de l Union européenne, réunion des 25 ministres de l Économie et des Finances. MERCREDI 16 AU VENDREDI 18 FÉVRIER Salon symphonie visuelle et graphique. Salon des professionnels de la sérigraphie, tampongraphie, impression numérique et textile, enseigne, signalétique et gravure. Rendez-vous à Paris expo, porte de Versailles. Pages coordonnées par Muriel Roy 13 POLITIQUE FINANCE AGENDA 5 CONTINENTS ENTREPRENDRE

14 5 CONTINENTS Starbucks : plan de conquête mondial Lancée en 1971 à Seattle, la chaîne américaine Starbucks, forte de près de cafés, voit grand. Elle planifie, à long terme, l ouverture de établissements aux États-Unis et dans le reste du monde. En attendant, elle diversifie son offre. Après les avoir testés dans sa ville d origine, elle va proposer des petits-déjeuners et des sandwichs. Depuis 2004, la chaîne s installe progressivement en France : une dizaine d établissements au cœur de Paris (Beaubourg, Opéra, Odéon, Montparnasse, etc.) et un à Vélizy. Au fait, tous sont non-fumeurs... GK 21,1 millions le montant en dollars (16,2 millions d euros) des indemnités, hors stock options, de Carly Fiorina, la patronne du groupe informatique HP depuis juillet 1999, contrainte à la démission la semaine dernière. consommation Fusions et atomisations dans le monde du houblon Deux brasseries animées par des descendants des familles fondatrices, le canadien Molson (créé en 1786), le plus vieux brasseur d Amérique du Nord, et l américain Coors (monté en 1873) viennent de fusionner. Les deux luxe 50 magasins au Japon, 16 en France. 20 millions de Japonaises possèdent un sac Vuitton Monogram. 3 milliards d euros de chiffre d affaires réalisés sur 55 pays. En créant son entreprise en 1854, le malletier Louis Vuitton pouvait-il imaginer qu un siècle et demi plus tard son nom se calligraphierait avec élégance sur plus de 338 magasins répartis dans 55 pays! En 1883, son premier client marques affaiblies sur leurs marchés respectifs s unissent pour résister à la concurrence des grands groupes, et s attaquer aux marchés émergents comme la Chine. Le nouveau groupe Molson Coors, présidé par Eric H. Molson, japonais lui commande quelques malles. En 2005, il y a déjà un moment que son nom est une marque culte du Soleil levant... Ce joyau de la galaxie LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) réalise un tiers de ses ventes mondiales au Japon et s apprête à ouvrir son cinquantième magasin sur l île d Okinawa. L engouement des Nippons pour l enseigne en est presque devenu irrationnel. Impossible de prendre le chikatetsu (métro) sans croiser le Monogram. Hommes comme femmes, dans la rue, arborent les derniers modèles de la griffe! Louis Vuitton n avait pourtant pas choisi la voie impériale. Quand les produits occidentaux entraient au Japon sous l égide du système des devient le cinquième producteur mondial de bière avec 60 millions d hectolitres par an, 18 brasseries et employés. Sa production dépasse celle de Scottish & Newscastle, 50 millions d hectolitres à l année, 50 brasseries, employés, propriétaire de Kronenbourg, premier brasseur français (39 % de parts de marché). Concentration des grands producteurs d un côté, explosion du nombre de petites brasseries artisanales aux États-Unis depuis trente ans de l autre. En 1975, on dénombrait moins de 40 brasseries. Fin décembre 2004, elles étaient 1 426, plus que dans aucun autre pays du monde, selon la Brewers Association. Très diversifiées : entre autres, licences, le maroquinier, lui, a eu le culot d implanter directement une filiale 100 % LV! En 1978, il ouvre un magasin pour vendre ses produits sans pour autant délocaliser la moindre usine. «Notre réussite découle de cette décision. Louis Vuitton a imposé une gageure : le contrôle complet», décrypte aujourd hui le président, Yves Carcelle. Effectivement, la marque contrôle 55 brasseries régionales (66,2 % du marché artisanal), 400 microbrasseries (10,4 %), 971 brewpubs bars à bière (9,2 %), des restaurants qui proposent la bière maison à consommer sur place, etc. Plus la production familiale. Une floraison signée Jimmy Carter (président de 1977 à 1981). Il favorisa en 1978 le vote d une loi autorisant la fabrication de bière... à la maison. Chaque État impose des limites à cette production personnelle. En Californie, ces brasseurs familiaux sans licence sont priés de ne pas dépasser 200 gallons (757 litres) par an et par famille. De quoi voir venir... Gilles Klein (à San Francisco) Louis Vuitton : le Japon est son marché numéro 1 tous ses magasins, sa politique commerciale et surtout sa politique de prix. Ni solde ni remise chez le maroquinier, quel que soit le pays d achat. Inutile de courir les magasins d usines ou les enseignes multimarques, les produits ne se vendent que dans les établissements à l enseigne du L et du V, sur les cinq continents! Stéphanie Delmas 14 économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005

15 Les portables à l assaut des horodateurs Comme ceux d Issy-les-Moulineaux (lire page 9), les habitants de Berlin et de Brême n auront bientôt plus besoin de petite monnaie pour payer leur stationnement. Une fois inscrits sur Internet, ils pourront régler leur facture de parking par un simple coup de fil. Un projet pilote qui pourrait très vite se généraliser à l ensemble du pays en cas de succès. Profits record pour les entreprises américaines, mais La vague de fusions-acquisitions aux États-Unis illustre la santé des entreprises américaines qui, grâce à une croissance soutenue et à une consommation qui ne faiblit pas, ont pu réduire leurs coûts et leur endettement et engranger des bénéfices l an dernier. L année 2005 s annonce moins favorable : le cycle entre dans une nouvelle phase et la croissance de l économie ralentit, tout comme les gains de productivité. Vuitton met Google au pas Coup dur pour le plus célèbre des moteurs de recherche. Google a été condamné par le Tribunal de grande instance de Paris à verser euros de dommages et intérêts à la société Louis Vuitton pour contrefaçon de marques, concurrence déloyale et publicité trompeuse. Le tribunal a notamment reproché à Google d avoir facilité l accès à des sites offrant de faux produits Vuitton.. VU / LU par Datops Les spams représenteront bientôt 95 % des mails reçus Selon SpamHaus, organisme de lutte contre les spams, le volume de mails indésirables pourrait exploser à cause d un virus qui permettrait aux spammeurs de mieux cacher l origine des mails non désirés. Les spams pourraient ainsi représenter 95 % du trafic total de mails d ici à la mi-2006, ce qui rendrait ingérable l acheminement des messages. POLITIQUE FINANCE AGENDA 50 % des voitures les plus vendues en Europe sont made in Spain Selon l ACEA, (Association des constructeurs européens d automobiles), cinq des dix voitures les plus vendues en Europe en 2004 sortiraient de l une des 17 usines installées en Espagne. Plus de 3 millions de véhicules y ont été produits en 2004, dont 82,4 % exportés vers le reste de l Union européenne. La Golf de Volkswagen a été la plus vendue en 2004 sur le Vieux Continent. Rappel de voitures chez Ford et DaimlerChrysler Selon les autorités américaines, Ford serait dans l obligation de rappeler Focus en raison d un problème de sécurité du loquet de leurs portières arrière. DaimlerChrysler a pour sa part rappelé Dodge Durango car le réservoir d essence ne pouvait se fermer parfaitement après le ravitaillement, et entraînait des pertes en carburant. Washington contre la vente de jeux violents aux mineurs Les élus de Washington souhaitent que de lourdes amendes soient infligées aux responsables de magasins qui vendent ou louent aux mineurs des jeux vidéos violents. Ils risquent de perdre leur licence et de se voir condamnés à des amendes jusqu à euros. Toujours plus de contrefaçons en Europe Le nombre de produits contrefaits qui entrent illégalement sur le territoire européen ne cesse d augmenter. Les douanes auraient ainsi saisi plus de marchandises illégales au cours des neuf premiers mois de l année 2004 que pendant toute l année La Chine produirait à elle seule près des deux tiers de ces contrefaçons, qui coûteraient près de emplois à l Union européenne. Les écrans plats et écrans plasma occupent 86 % du marché des téléviseurs au Japon Selon la Japan Electronics and Information Technology Association (JEITA), le marché des écrans plasma et des téléviseurs LCD de plus de 10 pouces devrait, d ici à 2009, représenter 86 % du marché japonais des téléviseurs, soit 9,5 millions d exemplaires. En 2004, 2,4 millions d écrans à cristaux liquides et écrans plasma ont été vendus au Japon, dont 19 % du territoire (soit 1,6 million de foyers) sont actuellement couverts par la télévision numérique terrestre. L ensemble du territoire nippon le sera en CONTINENTS ENTREPRENDRE

16 ENTREPRENDRE innovation On observe les consommateurs au lieu de les écouter! L innovation n existe que par le capital qu elle a suscité. Certes, mais elle a généré cette levée de capital grâce à la force de conviction du propriétaire intellectuel de l idée. Sa création doit devenir une innovation (c est-àdire l introduction d une nouveauté) pour rencontrer rapidement ses consommateurs. Sa conviction influence les premiers partenaires qui vont apporter leurs ressources, appelées «apport en industrie». Au début, démuni d études de marché qui pourraient lui coûter le prix d un essai réel, le propriétaire doit se montrer péremptoire devant les entrepreneurs, avides de business models comparables. Eh bien la publicité est tout aussi déclarative et péremptoire vis-à-vis des consommateurs : l innovation dans l alimentation se réduit souvent au packaging. Pour preuve, en matière de surgelés, le top 10 des plats cuisinés n a pas changé en vingt ans! L Observatoire de l information sur l alimentation 1 rapporte selon une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l étude et l observation des conditions de vie) que les perceptions erronées sont légion. Plus de 45 % des personnes interrogées pensent par exemple que «manger une orange le soir empêche de dormir», tandis que près de 30 % croient qu il «ne faut pas boire pendant les repas parce que c est mauvais pour la santé». C est pourquoi la marque de surgelés Findus ne veut plus sonder quantitativement les consommateurs pour connaître leurs besoins. Tout simplement parce qu ils interprètent les questions et se mentent à eux-mêmes! L analyse qualitative, elle, place une caméra durant quelques jours chez des volontaires pour analyser la réalité de leur comportement alimentaire. Le prix de la publicité TV est depuis longtemps calculé sur un panel de zappeurs réellement observés. On comprend mieux pourquoi les pouvoirs publics souhaitent imposer aux industriels une diminution des portions, moins de gras, moins de sel, moins de sucre pour diminuer la progression de l obésité infantile. Il faudra sûrement plus de dix ans pour que les familles dans la précarité ou monoparentales changent réellement de comportement alimentaire. Bertrand Dussauge 1. dietobservatory.info entreprises info avec L immobilier et les services aux entreprises : les deux forces de l économie parisienne L entreprenariat se porte bien à Paris. Forte de plus de entreprises en activité, la capitale a vu naître en 2004 près de nouvelles structures, soit une hausse de plus de 9,71 % par rapport à Mais quelles sont les activités qui séduisent le plus les entrepreneurs parisiens et les secteurs les plus porteurs pour se lancer dans l aventure? C est à ces questions qu a tenté de répondre le greffe du Tribunal de Commerce de Paris en examinant tout d abord les entreprises créées en 2000 dans la capitale. Premier enseignement : sur les entreprises immatriculées en 2000, plus de 67 % sont toujours en activité aujourd hui, ce qui témoigne du dynamisme et de la richesse du tissu économique parisien. Les principaux secteurs sur lesquels elles exercent leurs activité sont au nombre de 10. On trouve tout d abord les services aux entreprises (23 %), puis l immobilier (21 %), le commerce (19 %), la construction (9 %), l hôtel-restauration (7,5 %), l industrie manufacturière (6 %), les services collectifs, sociaux et personnels (5 %), les activités financières (5 %), les transports (4 %) et d autres secteurs (4 %). Ainsi, 63 % des jeunes entreprises parisiennes se concentrent sur les trois principaux pôles d activité qui constituent les créneaux de développement les plus porteurs : l immobilier et la location de biens immobiliers, les services aux entreprises et le commerce de gros et de détail. Sans surprise, ces trois pôles sont également ceux qui regroupent le plus grand nombre (70 %) des entreprises parisiennes en activité, ainsi que les entreprises parisiennes aux performances les plus significatives, à éco quick - 4,39 % chiffres d affaires s élevant jusqu à 500 millions d euros et plus. Une activité est à suivre plus particulièrement : les services aux entreprises, qui sont en hausse de 3 % au premier semestre Érick Hostachy DE DÉFAILLANCES N 2004 EN BAISSE PAR RAPPORT À 2003 RECEVEZ ÉCONOMIE MATIN dans votre entreprise gratuitement à partir de 100 exemplaires 16 économiematin N 23 - Du 14 février au 20 février 2005

17 I II III IV V VI VII VIII IX Nouveau! Les mots écos d Hervé Fauvin Économie Matin invente les mots croisés de l actu éco. Trouvez les mots dans ce numéro! Le constat de Jean-Paul Fitoussi le président de l Observatoire français des conjonctures économiques, OFCE est grave. Les performances économiques de la zone euro sont parmi les plus médiocres du monde, inférieures à celles des États-Unis et du Royaume-Uni, mais surtout à peine mieux que le Japon convalescent. Oui, les pays de la zone sont atteints par la même langueur que le Japon, frappé par une longue et douloureuse déflation. Pourquoi? La raison avancée tiendrait à la rigueur de la politique de la Banque centrale européenne (BCE) focalisée sur la crainte d une reprise de l inflation. En un mot, le maintien rebondir Pourquoi la croissance européenne est piégée de taux d intérêt élevés entrave un rebond de la croissance des pays de la zone euro et pénalise le crédit indispensable à une reprise plus forte de l activité. Pire, l euro fort face au dollar pèse de plus en plus sur les exportations. En conséquence, les entreprises stagnent et repoussent leurs investissements et recrutements. Voilà pourquoi au cours des dernières années les pays de la zone ont réalisé une croissance annuelle moyenne de 1,8 % contre une croissance potentielle estimée à près de 2,50 %. Alain Richemond Auteur de La résilience économique, Éditions d Organisation POLITIQUE FINANCE X XI XII HORIZONTALEMENT I. Attendait les réseaux. II. Siège à New York. III. Média. Dépouillés. Fleuve. Liaison spécialisée. IV. Usé. Remuée. V. Note. Colonel au ciné. Fin de verbe. VI. En France. Imparfait du subjonctif. VII. Organisation clandestine. Conseiller d éducation. Échange de données. VIII. La 3 e pour quoi faire? IX. De Grenoble, par exemple. Poids lourd. X. De fait. Chère à Aretha Franklin. XI. Attrapés. T grec. Démonstratif. XII. Pronom. Maux de tête. VERTICALEMENT 1. Sa puce a désormais «deux cerveaux»! Protections. 2. Désolante. Prise. 3. Valeur forte de l Éco baromètre Économiematin/Datops. Couteaux. 4. Huiler. Agence spatiale. 5. Battue. Son apparition dans l entreprise est récente. 6. Maître nageur sauveteur. Démission. 7. Carte. Sans fil. 8. Épingle inca. Doublée. Passe à Saint-Omer. 9. Invraisemblables. Rio Grande brésilien. 10. Quotient. Partie de golf. 11. Rivière. Notre-Dame. Associé de carte chez Gemplus. Nécessaires. Dehaes Dupuis, marketing Ces «35 h» qui ne valent que par ce qu on en fait... Au fait, comment les services professionnels (avocats, expertscomptables, consultants ) organisent-ils leur temps de travail? Ces activités intellectuelles vivent au rythme des heures dites «facturables» et «non facturables». Dès lors, comment le professionnel gère-t-il son temps entre la production et le développement? Cette dichotomie propre à la prestation intellectuelle impose une dictature du court terme. La pérennité même du cabinet en est affectée. Comme le rappelait justement David Maister, ancien professeur à la Harvard Business School et gourou américain des services professionnels, «ce que vous faites de vos heures facturables détermine vos revenus actuels, mais ce que vous faites de vos heures non facturables détermine votre futur». On le voit bien, il faut planifier, suivre et mesurer son temps en fonction de son rôle et de ses responsabilités. Dans le débat des 35 heures, la question prend du sens : une moyenne de 50 heures de travail hebdomadaire minimum par associé sur 48 semaines environ par an aboutissent à heures au total. Dont 900 heures non facturables. Multipliez ce chiffre par le nombre d associés (sans parler du reste des équipes) : souci! Pour comprendre comment organiser son temps, il faut maîtriser l adéquation entre le temps des compétences (recrutement, formation, évolution), le temps de l analyse marché (l économie, la législation, les concurrents, les nouvelles technologies, l innovation, la recherche) et le temps des offres (ce que vend l entreprise, sa valeur ajoutée et ses facteurs de différenciation) Olivier Chaduteau 17 AGENDA 5 CONTINENTS ENTREPRENDRE Réponses : HORIZONTALEMENT I. Informatique. II. Nations-Unies III. Tv. Nus. Pô. Ls. IV. Erodé. Bougée. V. La. Redl. Ir. VI. Nce. Eussent VII. Eta. Cpe. Edi. VIII. Génération. IX. Isérois. Pl. X. De facto. Soul. XI. Eus. Tau. Ce. XII. Se. Céphalées. VERTICALEMENT 1. Intel. Egides. 2. Navrante. Eue. 3. Canifs. 4. Oindre. Esa. 5. Rouée. Crêche. 6. Mns. Départ. 7. As. Bluetooth. 8. Tupo. Ii. Aa. 9. Inouïs. Ossul. 10. Qi. Green. 11. Uélé. N-d. Puce. 12. Essentielles.

18 MÉDIAS MÉDIAS ENTREPRENDRE 5 CONTINENTS AGENDA FINANCE 18 Good Morning Business : Fabrice Lundy, semaine 6 h - 10 h, revue de presse éco de Nicolas Doze à 6 h 47 et 7 h 47. Business Expression : Marc Dumas semaine 10 h -12 h et 14 h -16 h Le Grand Journal de l éco : Guillaume Dubois, semaine 17 h-23 h. Le journal économique : Axel de Tarlé, semaine 6 h 55, 7 h 50. L interview économique : Luc Évrard semaine 12 h 54. À la une de l économie : Jean Leymarie, semaine 6 h 47, 8 h 47 et 11 h 47 et Dominique Esway, semaine 18 h 49, 20 h 19 et 23 h 19. Économie Matin : Henry Lauret semaine 5 h 57, 7 h 57 et 9 h 57. Rue des Entrepreneurs : Didier Adès, Dominique Dambert. Samedi 9 h - 10 h. Aurélie Blonde et Gérard Bonos, semaine 18 h 50. Le Cercle des Économistes : semaine 19 h 55. Le Journal économique : Jean-Yves Hollinger, semaine 7 h 17. Matin Bourse : 7 h 30. Décodage immédiat : Florence Duprat, 12 h. Tout info bourse : 17 h. i>économie : Jean-Jérôme Bertolus, lundi-jeudi 8 h 50, 9 h 50 et vendredi 7 h 40. Le Journal de l Économie : Éric Revel et Benaouda Abdeddaïm, semaine 19 h 40, 20 h 40 et 22 h 40. La Chronique de l éco : Pascale Winkel ou Marc de Chevigny, semaine 6 h 40, 7 h 18, 7 h 48, 8 h 40, 9 h 08, 10 h 08 et 11 h 18. Le Club de l éco : Jean-Marc Sylvestre, jeudi 10 h 10, 14 h 10, 0 h 10 et vendredi 1 h 10. L Invité de l éco : Éric Revel ou Benaouda Abdeddaïm, semaine 19 h 50, 20 h 50, 22 h 50. La Bourse en actions : François Xavier Pietri directeur de la rédaction de La Tribune samedi à 11 h 10, 18 h 10,et 21 h 10 et rediffusée le dimanche à 20 h10. économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005 pub and co Carlogo vous en met plein le nez Carlogo avait déjà innové en «louant» des espaces pub/com sur belles voitures. Le voilà qui parfume ses supports à quatre roues! Un dispositif astucieux diffuse des odeurs autour de l auto devenue une «scenty car». Signal visuel, signal olfactif. Olivier Maschino, directeur général de Carlogo, a eu du flair. D où vient l idée? Des États-Unis où de plus en plus de marques s intéressent au marketing olfactif, à la diffusion d odeurs dans les magasins par exemple, pour attirer les clients. Nous nous sommes alors dit qu il y avait un concept à développer en extérieur dans notre domaine, les véhicules olfactifs. Ça fonctionne comment? Le système breveté que nous avons développé en partenariat avec Olfact Air restitue parfaitement les odeurs en extérieur et le choix de fragrances est illimité! Ce nouveau concept allie communication visuelle et signature olfactive. Il va doper l impact de produits alimentaires ou cosmétiques. D autant plus que l odorat est le sens qui génère la meilleure mémorisation. presse Un pastiche d Entrevue à 1 million d euros La bataille juridique qui oppose Hachette, l éditeur d Entrevue au groupe Jalons, spécialiste des pastiches de titres de presse, va connaître une nouvelle étape avec la décision du Tribunal de grande instance de Paris du 11 mars prochain. C est la sortie en mai 2003 d une parodie d Entrevue, dénommée Fientrevue, qui a déclenché l ire d Hachette. Le géant de l édition lui réclame plus d un million d euros de dommages et intérêts pour contrefaçon, concurrence déloyale et parasitisme. Jalons regimbe qui met en avant Donc, on va vivre dans un monde saturé d odeurs C est sans aucun doute une grande tendance. De plus en plus d opérations de marketing sollicitent simultanément la vue et l odorat. À raison, puisque la diffusion de senteurs apporte un réel bénéfice à la marque, tant en termes d impact publicitaire que d image : quoi de plus sympathique que de sentir une odeur de caramel ou de pomme au croisement d une rue? Propos recueillis par Sandrine Gautier avec son droit à la parodie et réclame de son côté euros pour préjudice moral et euros pour le dommage matériel. Hachette avait en effet demandé (en vain) la saisie et le pilonnage de Fientrevue et lancé le même jour son propre pastiche, Entrecul. Fientrevue s est vendu à exemplaires, selon son éditeur, Basile de Koch, frère de l animateur Karl Zéro. Guillaume Fischer Pour s abonner à la lettre confidentielle, fil de pub Kadeos élargit son club de partenaires Kadeos (Groupe PPR), leader français et européen du chèque-cadeau (CA 2004, 344 millions d euros) vient de signer neuf nouveaux contrats de partenariats. Il s agit de Nocibé, Norauto, Vision Plus, Jean-Louis David, Blue Green, Open Golf, Devred, Aéro Pilot et Bureau Center. Les horlogers remontés contre SFR La nouvelle campagne publicitaire de SFR, signée Le temps ne compte plus, conçue par Publicis Conseil met en émoi la profession horlogère qui pourrait porter plainte contre l opérateur. La campagne montre une horloge comtoise aux ordures, des montres au fond d une poubelle ou dans un aspirateur. Elle est jugée «dégradante» par la Chambre française de l horlogerie. SFR, pour sa défense, déclare avoir utilisé «la portée symbolique de l objet». La publicité et le marketing recrutent moins L étude annuelle de l Association pour l emploi des cadres (Apec) pointe une baisse des recrutements en 2004 de 22,2 % dans la communication et la publicité, et de 19,4 % dans le marketing. Pour 2005, les entreprises interrogées prévoient au mieux une hausse de 7 % des recrutements dans la communication et la publicité, et de 17 % dans le marketing. Sauf si la conjoncture se dégrade. Un blog dédié aux affaires publiques Le pôle public affairs de l agence Euro RSCG C&O a lancé un blog (journal public en ligne), dédié aux affaires publiques (www. affairespubliques.fr). Sujets récents? La réforme de la Constitution pour le traité sur l Union européenne, la défense des consommateurs, l égalité salariale entre hommes et femmes. En un mois, plus de visites...

19 BIEN VIVRE MIEUX VIVRE bonne assiette B-A BA pour femme enceinte C est bien beau de crier haro sur le tabac et l alcool chez les femmes enceintes (bravo, d ailleurs, à celles qui respectent la règle, car s abstenir de tout alcool est une exigence absolue pour la santé de son bébé!). Mais à force de crier au loup pour les gros risques, on oublie d alerter la masse des futures mamans qui se croient hors de danger parce qu elles ne fument pas et ne boivent que des sodas. Or elles courent des risques tous les jours en mangeant chez elles ou au restaurant! En général, le gynécologue pense à les avertir de supprimer huîtres et aliments crus (surtout si elles font partie des femmes qui n ont pas contracté la toxoplasmose). Mais après leur avoir interdit les tartares, les restaurants japonais et les plateaux de fruits de mer, le médecin oublie de leur parler d hygiène alimentaire et d équilibre des apports. A priori, ça va de soi. Erreur! Certaines femmes enceintes, par peur de grossir à l excès, suppriment des aliments comme les matières grasses ou le pain sans avoir conscience des carences qu elles imposent à leur enfant. Quant à l intoxication alimentaire, le médecin oublie aussi de leur dire que c est une vraie cause d avortement. Il faudrait leur parler des produits peu cuits ou fragiles : poissons fumés, foie gras, fromages au lait cru, pâtés artisanaux, abats, et surtout les mayonnaises maison De manière générale supprimer tout aliment qui comporte des œufs crus. Bannir également les restes, même cuits, qui ont une fâcheuse tendance à se contaminer au frigo. Veiller à la qualité des fruits et légumes frais dont les vitamines sont très volatiles, faire attention à bien les laver avant de les cuire. Dans le doute, préférer les conserves, stériles et sûres, et les surgelés à condition que la chaîne du froid n ait pas été rompue entre le supermarché et le congélateur. Vérifier l intégrité des emballages sous vide. Ne pas plaisanter avec les dates de péremption des yaourts qui font les petites collations indispensables tout au long de la grossesse. Oublier pour un temps les allégés, sauf pour les sodas ou dans le cadre d un suivi nutritionnel exigé. Choisir une huile de colza qui apporte les acides gras essentiels pour le bon développement neuronal du futur bébé. Enfin, prendre l habitude, avec le futur papa, de se laver les mains et de tenir la maison propre. Une façon de se préparer, en toute sécurité, à devenir des parents prêts à enseigner à leur enfant les règles élémentaires d hygiène et d équilibre alimentaire. Nathalie Hutter-Lardeau directrice Altantic Santé déjeuner d affaires On se serait passé de la déco simili-korova imaginée deux ans trop tard. Mais la bonne surprise de cette nouvelle cantine «branchouille» se déniche dans l assiette. D abord, la carte fait envie. Ensuite, on y prend du plaisir... Filet de lotte en tempura, veauthon en tartare, volaille fermière et velouté de potiron en foie gras, il nous reste même de la place (tu penses!) pour goûter la Kermesse (nougat, barbe à papa, guimauve et beignet) et la forêt d émeraude (crème de menthe intense sur de fines feuilles de chocolat amer). Le Music Hall Le chef, qui a fait ses classes au Plaza et chez Gagnaire, joue des contrastes. Un peu d imagination pas vraiment donnée le soir mais à partir de 21 euros le midi. Et selon nous, la vraie originalité du lieu, ce ne sont pas les jeux de lumières votre voisin de table (et vous aussi, par la même occasion) passe par toutes les couleurs de l arcen-ciel en soirée, mais bien de pouvoir dîner... jusqu à 6 heures du matin même en semaine! Un mot gentil pour le service gominé, affûté et qui veut bien faire... Alex Germane Le Music-Hall, 63 avenue Franklin Roosevelt Paris. Tél. : Ouvert du mardi au samedi de 11 heures à 6 heures. Cuisine : inventive... À la carte : + 50 euros Qualité : 8/10 Service : 8/10 Ambiance : 8/10 MÉDIAS ENTREPRENDRE 5 CONTINENTS AGENDA automobile La Smart ForFour ne va pas fort fort... Les gens de marketing ont vraiment du talent : la Smart originelle à deux places s appelle la Smart ForTwo. La quatre places est devenue logiquement la Smart ForFour et nul doute que si la marque décide de faire un jour un minibus, elle le nommera Smart ForTwelve! En attendant, notre quatre places est en pleine campagne de promotion car les ventes sont un peu en panne. La voiture devait être vendue à exemplaires. On en est à Et ce sont surtout les loueurs de voitures qui ont acheté. Pourtant, le dessin de la carrosserie a de quoi séduire. Sur la route, la tenue est sans défaut, la suspension correcte et comme la voiture est hyper légère (moins d une tonne), les accélérations deviennent assez surprenantes. Une légèreté due à l emploi généreux de matière plastique, y compris pour la carrosserie. C est moins plaisant. Tout comme le pare-soleil microscopique ou la commande des vitres électriques collée entre les deux sièges, là où se trouve le frein à main : il vous reste quelques millimètres pour tenter de la passer, cette main. En fait, la ForFour rate son positionnement aux côtés de la Smart deux places. On avait pris l habitude de cette deux places, devenue un succès au fil du temps avec ses immatriculations par an sur le marché français. Nous nous étions habitués à son caractère original. On attendait donc de l original avec la déclinaison de la gamme. Or, on nous a proposé un modèle techniquement irréprochable, mais plutôt banal. Le prix de notre Smart ForFour DCI 95 CV en finition Passion est affichée à euros. GJ 19 BIEN VIVRE

20 SPÉCIAL 3G Le mobile présente la facture Marché énorme, certes, mais ticket d entrée à la hauteur des enjeux : les opérateurs de téléphonie mobile ont consenti des investissements considérables pour créer leurs réseaux. L Afom (Association française des opérateurs mobiles) les évaluent à 58,6 milliards d euros entre 1992 et Montée en puissance oblige, il a fallu les moderniser : 5 milliards d euros pour la téléphonie 2G SFR. Bouygues Télécom, qui a ouvert son réseau classique en 1996, n a engrangé ses premiers bénéfices qu en Puis les opérateurs ont dû acheter, à prix d or, des licences de téléphonie 3G (lire Pourquoi la 3G est en retard). France Télécom a investi près de 20 milliards d euros pour la France, la Grande-Bretagne, l Allemagne. SFR et Orange évoquent près de 3 milliards d euros chacun sur 10 ans pour déployer leur réseau 3G en France. Ce que ne fera pas Bouygues avant plusieurs années. mais les opérateurs rentabilisent la 3G Pour gagner de l argent, les opérateurs comptent surtout sur les services vendus au-delà de la téléphonie classique. L explosion du Short Message Service (SMS) devient un «big bang», relayé par le SMS+ (lancé en 2002), un SMS surtaxé très apprécié par les chaînes de télévision (0,35 euro en moyenne en plus du prix du SMS). Via SFR en 2004, les clients ont envoyé 4,2 milliards de SMS Texto, (+27 % par rapport à 2003). Rentable aussi, le Multimedia Messaging Service (MMS), six fois plus de caractères qu un SMS avec photo ou video. Le MMS est en moyenne trois fois plus cher que le SMS : 0,45 euro contre 0,15 euro. Les clients de SFR en ont envoyé 37 millions en 2004, soit six fois plus qu en Sur ces services, les marges des opérateurs sont fortes. On se souvient qu en novembre 2003 l Union Fédérale des Consommateurs (UFC- Que Choisir) indiquait, que selon ses calculs, sur 1 milliard d euros de chiffre d affaires SMS en 2003, les opérateurs (qui le contestaient) auraient réalisé 800 millions d euros de marge! Gilles Klein Le trafic SMS mensuel moyen par client est passé de 19,4 (décembre 2003) à 23,4 (décembre 2004). Le revenu mensuel moyen par client était de 35,8 euros au 30 septembre Source : Autorité de régulation des télécommunications Haut débit, confort à budgéter Pourquoi la 3G est en retard Êtes-vous dans une région couverte par le nouveau réseau (en gros, 40 % du territoire)? Il vous faut acheter un nouveau mobile compatible 3G, à partir de 199 euros hors promotion. Les forfaits s étagent de 55 à 195 euros par mois pour 3 à 20 heures par mois chez Orange. De 52 à 148 euros par mois pour 3 à 15 heures par mois chez SFR. Attention, la vidéo est quelquefois facturée, en plus du forfait, à la minute. Si vous voulez voir et être vu par votre correspondant (visiophonie), il faut que vous soyez tous les deux abonnés 3G Qui utilise quoi? Pas de surprise, les plus jeunes sont les plus équipés : 83 % des moins de 25 ans, 82 % des ans, 62 % des ans, 30 % seulement pour les plus de 65 ans (étude TNS-Sofres novembre 2004). Si vous changez de mobile, vous êtes attiré d abord par l écran couleur, (74 %), puis par la compatibilité avec les messages multimédias, MMS (56 %), et enfin par le format de l appareil, à clapet ou coulissant (50 %). GK Trois ans de vacances, presque quatre. Orange se devait de lancer son réseau 3G français en juin 2002 et SFR en mars de la même année. Des dates butoirs que les deux opérateurs français ne pensaient pas un seul instant dépasser... de trois ans. Que s est-il passé? L explosion de la bulle Internet (souvenez-vous du «bide» du Wap, cet impossible Internet sur téléphone portable). Les sources de financement, avec le crack boursier, se sont de facto brutalement taries. Impossible pour les opérateurs d emprunter les dizaines de milliards nécessaires au développement de leurs réseaux. Les fabricants de mobiles et les équipementiers réseau ont aussi leur part de responsabilité dans ce retard : ils ont surestimé leur capacité à produire à temps et en quantité des émetteurs, sans parler des téléphones. Les premiers appareils testés, sur l île de Man (située au large de l Irlande), lieu d implantation du premier réseau UMTS européen ne géraient pas ce que l on appelle le hand-over, le passage d une cellule (relais) à l autre en déplacement! Enfin, et ce n est pas rien, les services et les besoins associés n étaient pas au rendez-vous jusqu à aujourd hui la preuve? Le succès annoncé par les opérateurs des services de télévision sur les mobiles 3G, et de la visioconférence. Les consommateurs sont sans doute mûrs, avec.. quatre ans de retard. Jean-Baptiste Giraud 20 économiematin N 23 - Du 14 au 20 février 2005

YOOPALA DOSSIER DE PRESSE

YOOPALA DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Yoopala, n 1 de la garde d enfants à domicile I. La garde d enfants : un marché en pleine croissance 5 Le boom du secteur des services à la personne Des aides gouvernementales pour soutenir

Plus en détail

1 / Comment ça marche

1 / Comment ça marche 1 / Comment ça marche? Les technologies évoluent en permanence et ouvrent la voie à de nouveaux usages de communication. En parallèle, les offres des opérateurs se diversifient. Je peux aujourd hui, à

Plus en détail

bienvenue Bertrand Deronchaine Directeur Relations Actionnaires Aix-les-Bains, 17 juin 2013

bienvenue Bertrand Deronchaine Directeur Relations Actionnaires Aix-les-Bains, 17 juin 2013 bienvenue Bertrand Deronchaine Directeur Relations Actionnaires Aix-les-Bains, 17 juin 2013 capitalisations boursières en Europe 160 140 120 100 80 60 40 20 0 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 France

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Prospection Négociation- Suivi de clientèle

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Prospection Négociation- Suivi de clientèle BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Prospection Négociation- Suivi de clientèle ÉPREUVE E2: ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE UNITÉ U22 : PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ COMMERCIALE Le corrigé comporte 10 pages numérotées

Plus en détail

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE Pôle entreprises, emploi, économie Département Développement Economique, Compétitivité et International (DECI) / Février 2015 REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE www.idf.direccte.gouv.fr

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

Etude FNEGE. La connaissance des Français de l économie et de l entreprise

Etude FNEGE. La connaissance des Français de l économie et de l entreprise Etude FNEGE Adélaïde Zulfikarpasic Directrice du Département Opinion adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr La connaissance des Français de l économie et de l entreprise Frédéric Pennel Chargé d études frederic.pennel@lh2.fr

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE 8 janvier 2015 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE Année 2013 Résultats définitifs 2 Sommaire 1 Le marché final des communications électroniques...

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT 2 / 3 LE MOT DU PRÉSIDENT SOMMAIRE 03 LE MOT DU PRÉSIDENT 04 LES 3 FORMES

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002 PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS PARIS 11 septembre 2002 FAITS MARQUANTS PRÉSENTATION DES MÉTIERS PRÉSENTATION DES COMPTES PERSPECTIVES ET OBJECTIFS FAITS MARQUANTS DEPUIS DÉBUT 2002 Forte progression

Plus en détail

1 % logement : un service qui ne se dément pas

1 % logement : un service qui ne se dément pas 1 % logement : un service qui ne se dément pas Depuis la signature de la convention quinquennale du 3 août 1998, qui verra sa fin en 2003, le 1 % a bien changé. Claude COURTY [courty@cfecgc.fr] 48 Chargé

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 SEPTEMBRE 2002 2002/1561 - PRÉSENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2001 DE LA CAISSE DE CRÉDIT MUNICIPAL DE LYON (DIRECTION DES FINANCES) Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 20 août

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie SOMMAIRE Quelles sont les différentes modes de traitement des salaires? p.4 Pourquoi faire appel à un gestionnaire de paie? p.6 A quoi sert un gestionnaire

Plus en détail

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement RESULTATS ANNUELS 2014 Paris, le 12 mars 2015 16 millions d abonnés (fixes et mobiles) Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement Chiffre d affaires dépassant pour la première fois

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE Édition : décembre 13 MÉMO Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur 1. Optimiser l utilisation des livrets défiscalisés 2. Épargner sans plafond 3. Placer une somme importante sur quelques mois

Plus en détail

PRESENTATION DE L OPT 17 mai 2013

PRESENTATION DE L OPT 17 mai 2013 Le 17 mai 2013, à 8h, au Château Royal Nouméa, Benjamin Bonnet, chef par intérim de l agence grands-comptes a ouvert la matinée avec pour ordre du jour : la présentation du bilan d activités 2012 et les

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs D exia CLF Banque Conditions et Tarifs Mise à jour au 1 er octobre 2010 Sommaire Le compte bancaire... p. 3 Les règlements et encaissements... p. 3 Les opérations sur effets de commerce et Loi Dailly...

Plus en détail

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent les directeurs financiers L Association Nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), le cabinet de recrutement Michael Page et Option Finance viennent

Plus en détail

TRÈS HAUT DÉBIT. en Seineet-Marne EN 10 QUESTIONS

TRÈS HAUT DÉBIT. en Seineet-Marne EN 10 QUESTIONS TRÈS HAUT DÉBIT en Seineet-Marne EN 10 QUESTIONS éditorial Pour que chacun puisse bénéficier des progrès des nouvelles technologies, le Conseil général de Seine-et-Marne, le Conseil régional d Île-de-France

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 L épargnant français est-il cigale ou fourmi? Le Français est plutôt fourmi. Les ménages français épargnent environ

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

PATRIMOINE BIEN-ETRE. www.sigmagestion.com

PATRIMOINE BIEN-ETRE. www.sigmagestion.com PATRIMOINE BIEN-ETRE www.sigmagestion.com Présentation du FIP PATRIMOINE BIEN-ETRE Réduisez votre ISF de 50 % 1 ou votre IR de 18% 1, en contrepartie d une durée de blocage pouvant aller jusqu au 31 décembre

Plus en détail

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 La garantie d un groupe solide Antin Epargne Pension Compagnie d assurance vie créée en 2001,

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Med-It, Participation du Groupe Algérie Télécom Communiqué de Presse

Med-It, Participation du Groupe Algérie Télécom Communiqué de Presse Med- IT Med-It, Participation du Groupe Algérie Télécom Communiqué de Presse Communiqué de presse Le Groupe Algérie Télécom, maison mère et filiales (Mobilis et ATS) sont présents en force au salon Med-It,

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix

Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix N 2 Janvier 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Evolution des dépenses contraintes et de

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

Q Amway est-elle une entreprise nouvelle? R Elle a été crée en 1959, et exerce en France depuis 1977.

Q Amway est-elle une entreprise nouvelle? R Elle a été crée en 1959, et exerce en France depuis 1977. Voici une série de questions/réponses les plus courantes. Si vous ne trouvez pas la question qui vous préoccupe, consultez-nous. Q AMWAY est-elle une entreprise française ou étrangère? R AMWAY-France est

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France 31 mai 2012 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Année 2011 Résultats provisoires ISSN : 2258-3106 2 Remarques générales 1. Publication L ARCEP publie un bilan de l

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable 01 SOMMAIRE 100% UTILE p 4 Le 1 er compte sans banque 0% TOXIQUE p 6 Ce que Compte-Nickel vous épargne MAÎTRISEZ À 100% p 8 Les tarifs des

Plus en détail

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003 Communiqué de Presse Paris, le 25 septembre 2003 SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier L immobilier constitue un actif privilégié, décorrelé des marchés financiers traditionnels,

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2014

Perspective des marchés financiers en 2014 Perspective des marchés financiers en 2014 21/01/2014 13 ième édition 1 Outil d aide à la décision : The Screener OUTIL D AIDE À LA DÉCISION : THESCREENER Des analyses sur les valeurs boursières Disponible

Plus en détail

Formulaire d inscription dépôt commun

Formulaire d inscription dépôt commun Formulaire d inscription dépôt commun Données générales titulaire du dépôt 1 (veuillez compléter tous les champs) Tél. professionnel Activité professionnelle Tél. privé Employeur Données générales titulaire

Plus en détail

Vodafone Mobile Connect

Vodafone Mobile Connect Vodafone Mobile Connect Manuel d installation rapide Important Installez le logiciel avant d utiliser la carte de données intégrée. Assurez-vous que la carte de données intégrée est activée. Si nécessaire,

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Marseille 7 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 La grande distribution alimentaire bouge au niveau mondial et en France. Pour les acteurs français, la famille Mulliez et Naouri taillent des croupières à Arnault

Plus en détail

Dossier de Presse Freeplanning

Dossier de Presse Freeplanning Dossier de Presse Freeplanning Un «bureau virtuel» accessible de n importe où, n importe quand et qui permet à l utilisateur d avoir une messagerie unifiée, des outils de communication et d information,

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 28 juin 21 28 JUIN 21 1 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés

Plus en détail

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique!

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! 0 Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! L objectif régional est simple et ambitieux : se rapprocher au plus vite de 100 % de Bourguignons connectés, quel que soit

Plus en détail

Les crèches d entreprises ou des modes d aides à la garde des jeunes enfants vers une déspécialisation des rôles parentaux

Les crèches d entreprises ou des modes d aides à la garde des jeunes enfants vers une déspécialisation des rôles parentaux Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes Les crèches d entreprises ou des modes d aides à la garde des jeunes enfants vers une déspécialisation des rôles

Plus en détail

Dans quelques temps, votre enfant va être accueilli par

Dans quelques temps, votre enfant va être accueilli par Dans quelques temps, votre enfant va être accueilli par un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e). Ce guide, vous est proposé pour vous accompagner dans les différentes étapes suivantes : La recherche d

Plus en détail

Protection du budget. Prévoyance

Protection du budget. Prévoyance L offre CACI Forte de son expertise acquise sur son cœur de métier historique, l assurance, Caci a développé une gamme complète de produits d assurance à tination de ses partenaires et de leurs clients

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES RÉSILIATIONS INTERNET

L OBSERVATOIRE DES RÉSILIATIONS INTERNET 8ème édition Pourquoi les internautes ont-ils résilié leur abonnement internet en 2014? L OBSERVATOIRE DES RÉSILIATIONS INTERNET www.ariase.com L observatoire 2 Pourquoi les internautes ont-ils résilié

Plus en détail

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 FONDS PROTÉGÉ EN CAPITAL À HAUTEUR DE 70% À L ÉCHÉANCE SG FRANCE PME Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 n Ce placement n est pas

Plus en détail

TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015

TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015 TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015 OPÉRATIONS DANS LE CADRE DE L ESPACE «SEPA» Le SEPA est un espace unique de paiement en euros entre pays membres (Etats membres de l union Européenne ainsi

Plus en détail

L Internet 5 - Accès, matériel, réseau, navigateur, FAI

L Internet 5 - Accès, matériel, réseau, navigateur, FAI cterrier.com 1/5 10/11/2006 L Internet 5 - Accès, matériel, réseau, navigateur, FAI Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

I. Présentation du secteur

I. Présentation du secteur Introduction Internet représente l avenir de la publicité. Pourquoi? Parce que ce média n est qu une immense plateforme de publicité. Rien n est laissé au hasard. - Yahoo met un film sur sa page d accueil.

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Synthèse........................................................................................................7

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2015 www.regardbtp.com RBTP 0001 - V4-01/2015 - Document non contractuel. ÉDITO PARTICULIERS Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale

Plus en détail

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI COMMERCE ET Gestion Niveau supérieur ÉPREUVE 2 22065024 Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes Instructions destinées

Plus en détail

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 1 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Dr. Cédric LÉVY-BENCHETON Expert Télécom, Egis Rail cedric.levy-bencheton@egis.fr Résumé

Plus en détail

LES OUTILS DE LA MOBILITE

LES OUTILS DE LA MOBILITE L évolution du marché des assistants personnels, ainsi que la baisse des prix, permettent désormais à un plus grand nombre d entreprises de s équiper avec des outils technologiques performants. Avec l

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

Les caractéristiques du secteur bancaire français

Les caractéristiques du secteur bancaire français Les caractéristiques du secteur bancaire français Fiche 1 Objectifs Découvrir le poids du secteur bancaire en France et ses intervenants Prérequis Aucun Mots-clefs Produit intérieur brut (PIB), organismes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAYER SON STATIONNEMENT AVEC SON MOBILE UN NOUVEAU SERVICE NUMÉRIQUE A SAINT JEAN DE LUZ CONTACTS PRESSE:

DOSSIER DE PRESSE PAYER SON STATIONNEMENT AVEC SON MOBILE UN NOUVEAU SERVICE NUMÉRIQUE A SAINT JEAN DE LUZ CONTACTS PRESSE: DOSSIER DE PRESSE PAYER SON STATIONNEMENT AVEC SON MOBILE UN NOUVEAU SERVICE NUMÉRIQUE A SAINT JEAN DE LUZ Point Presse du 17 août 2015 CONTACTS PRESSE: Chrystel Marty 05 59 51 61 30 chrystel.marty@saintjeandeluz.fr

Plus en détail

Sous-thème 1. Qui produit des richesses? Entreprises et production

Sous-thème 1. Qui produit des richesses? Entreprises et production Sous-thème 1. Qui produit des richesses? Entreprises et production 1 Que produit-on? DOCUMENT 1 QUATRE FAÇONS DE S ALIMENTER Sensibilisation PHOTO 1. La cantine du lycée PHOTO 2. Les restaurants du cœur

Plus en détail

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 Fortis AG - Vos assurances chez votre courtier Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 1 Cette fiche d information financière décrit les modalités du produit qui sont d application

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012)

FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012) FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012) 1 CATÉGORIE : ETUDE D AUDIENCE BALmétrie : LA MESURE D AUDIENCE DU MEDIA COURRIER 1. Introduction Création, en 2011, d un GIE qui réunit les principales parties

Plus en détail

Le Centre International d Opportunités d Affaires

Le Centre International d Opportunités d Affaires Le Centre International d Opportunités d Affaires Groupement de commerce collaboratif entre petites et moyennes entreprises du monde entier Tous les entrepreneurs du monde réel sont désormais conscients

Plus en détail

FAITES LE CHOIX DE LA FIBRE SFR POUR VOS IMMEUBLES

FAITES LE CHOIX DE LA FIBRE SFR POUR VOS IMMEUBLES La fibre Pour faciliter votre classement, SFR vous suggère d utiliser cette pochette pour y archiver les documents relatifs à l équipement fibre de vos immeubles. Référence immeuble : Convention fibre

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

Internet mobile. Avril 2009

Internet mobile. Avril 2009 Internet mobile & Avril 2009 GroupM : l offre de conseil et d achat média du groupe WPP 2 GroupM à travers le monde N 2 N 1 $22.9 bn $33.2 bn 29% 32.5% N 1 N 1 $6.3 bn 22.9% N 2 $1.1bn 22% $65.3bn 32%

Plus en détail

PAU-PYRENEES, UNE AGGLOMERATION 100% HAUT ET TRES-HAUT DEBIT

PAU-PYRENEES, UNE AGGLOMERATION 100% HAUT ET TRES-HAUT DEBIT DOSSIER DE PRESSE PREMIERE EN FRANCE : AXIONE RACCORDE LE 5 000 EME USAGER A L INTERNET TRES HAUT DEBIT Le Très Haut Débit est désormais une réalité en France. Axione, filiale d ETDE (Bouygues Construction),

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

Vous attendez un enfant et vous vous posez des questions

Vous attendez un enfant et vous vous posez des questions Vous attendez un enfant et vous vous posez des questions Dans le cadre de l Offre de service petite enfance, la CAF 52 vous propose un guide regroupant des informations utiles à tous les futurs parents.

Plus en détail

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne EUROVALYS Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne Diversifiez votre patrimoine en investissant indirectement

Plus en détail

SG PREMIUM RENDEMENT 6

SG PREMIUM RENDEMENT 6 MAI 2015 WWW.SGBOURSE.FR SG PREMIUM RENDEMENT 6 PÉRIODE DE COMMERCIALISATION DU 30/04/2015 AU 30/06/2015 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT LIVRET ZESTO

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT LIVRET ZESTO LANCEMENT LIVRET ZESTO FÉVRIER 2012 1 Quelques mots sur RCI Banque Créée il y a près de 90 ans par le constructeur automobile Renault, RCI Banque est une filiale détenue à 100 % par le Groupe Renault.

Plus en détail

Orange Business Services pour BRIT AIR. s ouvrir de nouveaux horizons avec l offre mobiles Orange

Orange Business Services pour BRIT AIR. s ouvrir de nouveaux horizons avec l offre mobiles Orange Orange Business Services pour BRIT AIR s ouvrir de nouveaux horizons avec l offre mobiles Orange Sommaire Choisir et commander un mobile page 3 La grille des mobiles page 4 Blackberry page 5 Webphone page

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail