Informations générales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informations générales"

Transcription

1 Le Projet Santé Dar Naïm : Une expérience de protection sociale en santé à Nouakchott, R. I. Mauritanie Bâ Abdoulaye Samba

2 Informations générales Zone d intervention La Commune de Dar Naïm est nouvelle : les habitants viennent d'horizons divers et commencent à s organiser La population est estimée à habitants, avec des revenus moyens et faibles

3 Naissance du Projet Santé Dar Naïm Priorité : Création du L offre de soins PSDN Système de recouvrement des coûts accessible au plus grand nombre Processus centre de santé 3 postes de santé

4 Création de la mutuelle Priorité : L accès aux Création du soins PSDN Malgré des tarifs très bas, De nombreuses familles n avaient pas toujours accès aux soins Processus Mutuelle de santé Face à cette situation, le projet a soutenu la mise en place d une mutuelle de santé

5 Création du fonds d équité Impossibilité pour les ménages les plus pauvres d honorer leur contribution Création du PSDN Création de la mutuelle Priorité : L équité dans l accès aux soins Processus Mise en place d un fonds d équité

6 Identification des indigents Organisation d un atelier avec : Préfet Conseil municipal Responsables des formations sanitaires Imams Comités de santé Responsables mutuelle de santé Des critères d identification des indigents sont choisis Les modalités de prise en charge définies Des comités locaux et une commission départementale désignés

7 Critères d identification des indigents Malade mental errant Personne du troisième âge démunie sans encadrement familial ne pouvant assurer son alimentation au quotidien Orphelin ou enfant abandonné sans appui et sans ressources Personne handicapée sans appui et sans ressources Ménage sans ressources, vivant dans un habitat précaire et sans appui extérieur Enfant en rupture avec la famille et vivant dans la rue

8 Procédures d identification Répartition de l aire de santé en 7 zones; Un comité (un imam, un membre de COSA et un mutualiste) chargé de l identification est choisi par zone. Une commission départementale (un imam, un responsable du PSDN, le chef du centre de santé, un président de Cosa responsable du PSDN, le chef du centre de santé, un président de Cosa et le président de la mutuelle) valide les choix des comités de zone. L implication de plusieurs acteurs communautaires dans l identification engendre des difficultés Malgré les efforts fournis, l approche tourne court.

9 Procédures d identification Il a fallu repenser le système L identification des indigents est confiée à une enseignante appuyée par une commission composée des responsables des formations sanitaires Les démarches d identification active ont révélé très vite que les critères d inclusion établis n étaient pas très pertinents. Certains critères d identification n ont pas encore trouvé de candidats jusqu à présent

10 Procédures d identification Progressivement, la méthode d identification a évolué : Au départ : vision normative avec un check list précis Aujourd hui : d autres critères ont été rajoutés La précarité de l habitat et des équipements de la maison ; La propreté, la santé et la nutrition des enfants ; La scolarisation des enfants (Est-ce que les enfants sont à l école? A quel âge sont-ils retirés de l école pour travailler?) Une estimation des revenus (Que font-ils? Quels sont les revenus des membres du ménage? Quels appuis externes?). C est ce faisceau d informations qui fonde l opinion.

11 Procédures d identification Les familles «les plus pauvres» sont répertoriées selon un système de cercles concentriques Personnel de santé Mutualistes Leaders communautaires Autres partenaires Des visites à domicile sont organisées par la responsable du fonds, elle présente à la commission de gestion du fonds les informations collectées et donne son avis.

12 Intervention du fonds Initialement prévu pour favoriser l accès aux soins, il s agissait de : La prise en charge de l adhésion et la cotisation à la mutuelle La prise en charge des frais de soins de santé qui ne sont pas couverts par la mutuelle, Le transport pour les soins de santé. Mais les soins de santé ne sont ni besoin unique ni prioritaire pour les exclus Très vite, il a fallu traiter les problèmes suivants : L habitat, la nourriture, l éducation des enfants, Les activités génératrices de revenus (études de projets et suivi) La réinsertion sociale (état civil, scolarisation des enfants, formation professionnelle etc.) Pour couvrir ces besoins un réseau de partenaires locaux s est progressivement mis en place

13 Population couverte par le Fonds 676 personnes (130 familles) intégrées dans le programme de prise en charge des indigents 10 familles (51bénéficiaires) ont été déclassées et sorties du fonds. La liste des personnes jugées vulnérables par le projet est dynamique, elle varie en fonction de la situation du groupe cible

14 Enseignements tirés de l expérience Le processus d identification doit être individualisé et permettre un jugement subjectif pour contrecarrer les limites de la standardisation des critères qui ne permet pas toujours une appréciation des circonstances spécifiques du ménage. Déterminer l éligibilité d un ménage et l assistance dont il a besoin requiert des compétences et des attitudes que les professionnels de la santé et les volontaires n ont pas. Le fonds d'équité a favorisé l accès aux soins des plus démunis mais aussi leur réinsertion dans la société Le fonds d équité est en évolution constante liée à une meilleure connaissance du terrain

15 Merci

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal www.coopami.org FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 THIES 12 mai 2012

Plus en détail

La mise en réseau des mutuelles de santé en Mauritanie est-elle une stratégie pertinente pour améliorer l accès aux soins hospitaliers?

La mise en réseau des mutuelles de santé en Mauritanie est-elle une stratégie pertinente pour améliorer l accès aux soins hospitaliers? La mise en réseau des mutuelles de santé en Mauritanie est-elle une stratégie pertinente pour améliorer l accès aux soins hospitaliers? Bâ Abdoulaye Samba Projet santé Dar Naïm Caritas Mauritanie Colloque

Plus en détail

1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS

1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS 1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS Séminaire technique sur l extension de la couverture de la sécurité sociale en Afrique centrale : Défis, Solutions, et Perspectives. PRESENTATION DE LA CAISSE NATIONALE DE

Plus en détail

Le Code de la Mutualité. Jean-Philippe HUCHET, Secrétaire Général de la Mutualité Française, Octobre 2010

Le Code de la Mutualité. Jean-Philippe HUCHET, Secrétaire Général de la Mutualité Française, Octobre 2010 Le Code de la Mutualité Jean-Philippe HUCHET, Secrétaire Général de la Mutualité Française, Octobre 2010 Un cadre légal propre aux mutualistes : le code de la Mutualité Une refonte importante du code de

Plus en détail

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX Nom du projet: PROJET FILETS SOCIAUX Secteur: Rural Autorité de Tutelle: Cabinet du Premier Ministre PRINCIPES DE BASE DE LA PROTECTION SOCIALE : Définitions et concepts

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE Paris,le 13 avril 2010 DE LA COHÉSION SOCIALE

DIRECTION GÉNÉRALE Paris,le 13 avril 2010 DE LA COHÉSION SOCIALE Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille,

Plus en détail

ATELIER 3 Analyse des différents systèmes de protection sociale en santé en Afrique

ATELIER 3 Analyse des différents systèmes de protection sociale en santé en Afrique FORMATION SUR LE DEVELOPPEMENT DE L ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE www.coopami.org ATELIER 3 Analyse des différents systèmes de protection sociale en santé en Afrique NIAMEY 12 et 13 juillet 2012 Cellule

Plus en détail

Présentation Burkina Faso

Présentation Burkina Faso SEMINAIRE SUR LE RENFORCEMENT DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT HUMAIN DANS LES DSRPs EN AFRIQUE Présentation Burkina Faso Addis-Abeba, 15 novembre 2002 Présentatrice : Madame Bernadette BONKOUNGOU Directrice

Plus en détail

LES SYSTEMES DE PROTECTION SOCIALE A BASE COMMUNAUTAIRE. Christian Jacquier Coordinateur Programme BIT/STEP Turin, décembre 2007

LES SYSTEMES DE PROTECTION SOCIALE A BASE COMMUNAUTAIRE. Christian Jacquier Coordinateur Programme BIT/STEP Turin, décembre 2007 LES SYSTEMES DE PROTECTION SOCIALE A BASE COMMUNAUTAIRE Christian Jacquier Coordinateur Programme BIT/STEP Turin, décembre 2007 systèmes de PSBC 1. Un phénomène mondial 2. Origine et causes du phénomène

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE. COLLOQUE SUR LA COUVERTURE DU RISQUE MALADIE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Paris 26 30 avril 2004

REPUBLIQUE DE GUINEE. COLLOQUE SUR LA COUVERTURE DU RISQUE MALADIE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Paris 26 30 avril 2004 REPUBLIQUE DE GUINEE MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE WBI - IMA COLLOQUE SUR LA COUVERTURE DU RISQUE MALADIE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Paris 26 30 avril 2004 EQUIPE GUINEE Dr Boubacar SALL Dr Sah Dimio SANDOUNO

Plus en détail

Stratégies pour la mise en place des tarifs dans les Fosas - Rwanda

Stratégies pour la mise en place des tarifs dans les Fosas - Rwanda H* D* P* asbl HEALTH, DEVELOPMENT & PERFORMANCE Stratégies pour la mise en place des tarifs dans les Fosas - Rwanda Habineza Christian HDP 14/02/2011 Plan Historique : PBF au Rwanda Organisation des fosas

Plus en détail

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda!"#$%&'()*"#+," &-).!!/&01&23425,)&6778 Données générales du pays Contexte historique des mutuelles

Plus en détail

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Dr Simone BOUSSUGES médecin conseiller technique Christiane BRUN assistante

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal MODULE 1. THIES 7 mai 2012

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal MODULE 1. THIES 7 mai 2012 Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal www.coopami.org FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 THIES 7 mai 2012

Plus en détail

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Note d analyse Les Français et la protection sociale Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 1 er au 6 février 2012. Echantillon

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

ATELIER Les mutuelles de santé comme acteur et partenaire de la couverture santé universelle

ATELIER Les mutuelles de santé comme acteur et partenaire de la couverture santé universelle FORMATION SUR LE DEVELOPPEMENT DE L ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE www.coopami.org ATELIER Les mutuelles de santé comme acteur et partenaire de la couverture santé universelle Projet d Appui Institutionnel

Plus en détail

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale L e d o s s i e r La solidarité Centre communal d action sociale au quotidien Chômage, contrats précaires, ruptures familiales comment faire pour vivre quand on n a pas assez d argent? Quand on ne sait

Plus en détail

[LA PLUS-VALUE DES MUTUELLES DANS LE CADRE DE LA CMU] Abidjan, le 02 Février 2015. MUGEFCI - TOURE Laciné. MUTREPCI - SERY Jean-Pierre

[LA PLUS-VALUE DES MUTUELLES DANS LE CADRE DE LA CMU] Abidjan, le 02 Février 2015. MUGEFCI - TOURE Laciné. MUTREPCI - SERY Jean-Pierre Abidjan, le 02 Février 2015 MUGEFCI - TOURE Laciné MUTREPCI - SERY Jean-Pierre PASS - HUCHET Jean-Philippe [LA PLUS-VALUE DES MUTUELLES DANS LE CADRE DE LA CMU] 1 Des mutuelles pour participer à la réussite

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

La mutuelle de santé, une alternative crédible de couverture du secteur informel?

La mutuelle de santé, une alternative crédible de couverture du secteur informel? Rencontre d échanges d expériences entre acteurs sociopolitiques sur les défis et la portée de la protection sociale dans un contexte de grande pauvreté : cas des pays en développement Bamako, 17 & 18/11/2011

Plus en détail

MODULE 1 : INTRODUCTION A LA GESTION D UNE MUTUELLE DE SANTE

MODULE 1 : INTRODUCTION A LA GESTION D UNE MUTUELLE DE SANTE MODULE 1 : INTRODUCTION A LA GESTION D UNE MUTUELLE DE SANTE 1. L IMPORTANCE DE SYSTEME DE GESTION D UNE MUTUELLE DE SANTE Une mutuelle de santé est une organisation et de solidarité ; elle constitue un

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 760 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche Conception d un produit d assurance maladie Bruno Galland Juin 2009 Thème 2-2 La conception

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives République du Sénégal Un Peuple- Un But- Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives Symposium sur la Protection

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

1. Qu est-ce que la pauvreté signifie pour vous et quelles en sont les causes?

1. Qu est-ce que la pauvreté signifie pour vous et quelles en sont les causes? SÉANCE DE DIALOGUE Richibucto- le 2 février 2009 Royal Canadian Legion 20 Legion St. 6:30-9:30p.m. Résumé des notes de la séance 1. Qu est-ce que la pauvreté signifie pour vous et quelles en sont les causes?

Plus en détail

ATELIER D ÉCHANGE D EXPERTISE

ATELIER D ÉCHANGE D EXPERTISE ATELIER D ÉCHANGE D EXPERTISE PRÉSENTATION DE L'ASSURANCE MALADIE EN MAURITANIE ET DU RÔLE DE LA CNAM DANS SA GESTION Salem OULD MOHAMED EL MOCTAR ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE (AMO) EN MAURITANIE Contexte

Plus en détail

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION TERMES DE REFERENCE DES EVALUATIONS DU PROJET D APPUI INSTITUTIONNEL AU CGAT DANS LE PROCESSUS DE STRUCTURATION DES MOUVEMENTS MUTUALISTES EN RESEAU DANS LES PROVINCES DE KINSHASA, DE L EQUATEUR ET DU

Plus en détail

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique A l attention des organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ayant recruté des volontaires avant le

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Séminaire Atelier sur la Protection Sociale et la Gestion du Risque Social

Séminaire Atelier sur la Protection Sociale et la Gestion du Risque Social Séminaire Atelier sur la Protection Sociale et la Gestion du Risque Social Présentation du Rwanda PROCESSUS Structure culturelle Institutionalisation des CDCs - décentralisation Vision 2020 PRSP Politiques

Plus en détail

ATELIER. www.coopami.org. FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1. THIES 7 mai 2012. Cellule Expertise&COOPAMI

ATELIER. www.coopami.org. FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1. THIES 7 mai 2012. Cellule Expertise&COOPAMI www.coopami.org FINANCEMENT et ESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 ATELIE Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal THIES 7 mai

Plus en détail

CONSTRUIRE UN SOCLE SOCIAL DE PROTECTION SOCIALE AVEC LE PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI. Panel 3 :

CONSTRUIRE UN SOCLE SOCIAL DE PROTECTION SOCIALE AVEC LE PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI. Panel 3 : REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix-Travail-Patrie --------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace-Work-Fatherland --------- CONSTRUIRE UN SOCLE SOCIAL DE PROTECTION SOCIALE AVEC LE PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI Panel 3 :

Plus en détail

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Principales caractéristiques du système de santé en Belgique Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Sécurité sociale Introduction: De quoi vais je parler? Exposé: Seulement sur la sécurité sociale au sens strict!

Plus en détail

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LES ENDEMIES Le point sur la couverture du risque maladie au Niger I PLACE ACTUELLE DE L ASSURANCE MALADIE 1. Recensement des dispositions

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------

République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------ République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------ PRÉPARATION DE LA STRATÉGIE DE PROTECTION SOCIALE AU SÉNÉGAL

Plus en détail

Inégalités sociales de santé et accès aux soins. Inégalités sociales de santé et protection sociale 2006-07 Psychomot 1 UPMC/VHF

Inégalités sociales de santé et accès aux soins. Inégalités sociales de santé et protection sociale 2006-07 Psychomot 1 UPMC/VHF Inégalités sociales de santé et accès aux soins INEGALITES SOCIALES DE SANTE Définition : Inégalités/ sociales /de santé Inégalités face à la mort Comparaisons européennes Les maladies inégalitaires Inégalités

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR. Approuvé par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 TITRE 2 - FORMATION ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE

RÉGLEMENT INTÉRIEUR. Approuvé par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 TITRE 2 - FORMATION ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE RÉGLEMENT INTÉRIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 TITRE 1 - PRÉAMBULE ARTICLE 1 OBJET DU RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur, établi en vertu de l article 1 des statuts,

Plus en détail

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité.

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Sous titre: Projet d appui aux mutuelles de santé et incidence

Plus en détail

La mise en réseau de mutuelles de santé en Afrique de l Ouest

La mise en réseau de mutuelles de santé en Afrique de l Ouest La mise en réseau de mutuelles de santé en Afrique de l Ouest L union fait-elle la force? Les enseignements d un colloque international organisé à Nouakchott, Mauritanie 19 et 20 décembre 2004 Edité par

Plus en détail

COMMENT MET-ON EN PLACE UNE MUTUELLE SOCIALE

COMMENT MET-ON EN PLACE UNE MUTUELLE SOCIALE MINISTÈRE DE LA FAMILLE, DE LA FEMME ET DES AFFAIRES SOCIALES RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION -DISCIPLINE -TRAVAIL DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE ET DE LA MUTUALITE COMMENT MET-ON EN PLACE UNE MUTUELLE

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

Les guides pratiques de la MNT

Les guides pratiques de la MNT Les guides pratiques de la MNT Tout ce qu il faut savoir sur... Les aides à l acquisition d une complémentaire santé Les aides à l acquisition d une complémentaire santé : mode d emploi à l usage des agents

Plus en détail

Règlement de l action solidaire et sociale

Règlement de l action solidaire et sociale Règlement de l action solidaire et sociale Applicable au 1 er janvier 2014 Titre premier : Dispositions générales Article 1 : Objet Le présent règlement définit le contenu des engagements existants entre

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 1 Travail réalisé par : 1. Dr Innocent GAKWAYA : RAMA 2. Dr Charles RUDAKUBANA

Plus en détail

LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL

LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Cellule d Appui à la Couverture maladie Universelle LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL Par:

Plus en détail

Réunion plénière du CNLE

Réunion plénière du CNLE Réunion plénière du CNLE Recherche-actions pour réduire le non-recours aux prestations sociales Paris, le 27 juin 2013 1 Contexte, objectifs et méthodologie de la recherche-actions 2 Principaux enseignements

Plus en détail

RAPPORT MALI SUR LA COUVERTURE SOCIALE DE LA MALADIE

RAPPORT MALI SUR LA COUVERTURE SOCIALE DE LA MALADIE RAPPORT MALI SUR LA COUVERTURE SOCIALE DE LA MALADIE Introduction Le Mali est un vaste pays continental (1.245.000 km2) au cœur de l Afrique de l Ouest. Il compte environ 10.938.653 habitants (en 2003)

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU DE BORD DE SUIVI DES MUTUELLES DE SANTE AU CAMEROUN

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU DE BORD DE SUIVI DES MUTUELLES DE SANTE AU CAMEROUN PROGRAMME GERMANO CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE ET MUTUELLES DE SANTE (MAMS) B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN / TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 / 221 91 18 / FAX ( 00237 ) 2221 91 18

Plus en détail

Ministère de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des Organisations professionnelles

Ministère de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des Organisations professionnelles REPUBLIQUE DU SENEGAL Un peuple Un but Une foi ----------- Ministère de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des Organisations professionnelles SOMMAIRE I- PRESENTATION DES IPM 1. LE

Plus en détail

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique PASSAGE Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique EuropeAid/120804/C/G/Multi Compte rendu de l assemblée générale de la mutuelle de santé communautaire de Meskine (MuSaCoM) Maroua, Cameroun 27 mai

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Protocole territorial relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Communauté de Communes du Bassin de vie de l ILE

Plus en détail

PBF et Mutuelles de Santé

PBF et Mutuelles de Santé PBF et Mutuelles de Santé Par Dr NIMPAGARITSE Manassé MD,MPH HNTPO Introduction De nombreux pays Africains sont en train d adopter le FBP pour redynamiser leurs secteurs de santé Au Burundi, cette stratégie

Plus en détail

Enquête sur la santé des résidents des foyers Adoma de Saint-Quentin-en-Yvelines

Enquête sur la santé des résidents des foyers Adoma de Saint-Quentin-en-Yvelines Direction de l action sociale, de l habitat et de la santé publique 12 ème congrès national des ORS Territoires et Santé des populations 9 et 10 novembre 2010 Enquête sur la santé des résidents des foyers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT O.P.A.H. multisites de la CCPRO, présentation de la démarche Dans le cadre de son Programme Local de l Habitat, la CCPRO a lancé,

Plus en détail

Swiss Centre for International Health Les mutuelles de santé dans les districts de Karongi et de Rutsiro au Rwanda

Swiss Centre for International Health Les mutuelles de santé dans les districts de Karongi et de Rutsiro au Rwanda Swiss Centre for International Health Les mutuelles de santé dans les districts de Karongi et de Rutsiro au Rwanda Capitalisation des expériences du Programme de Renforcement de la Santé Publique de la

Plus en détail

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière Sommaire p1 p2 p3 S'informer sur l'adoption Le Conseil général et vous L'adoption en France p3 L'adoption dans l'aube en 2000 p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière p5 Qui peut demander à adopter

Plus en détail

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Secrétariat d Etat à la lutte contre la précarité et l exclusion MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DU LOGEMENT, DU TOURISME ET DE

Plus en détail

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec QUÉBEC, LE 3 SEPTEMBRE 2009 Le réseau FADOQ présente aujourd hui son mémoire dans le cadre de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014 Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion Contact : Préfecture du Haut-Rhin Sébastien BOUCHÉ Chef

Plus en détail

plan Psychiatrie et santé mentale

plan Psychiatrie et santé mentale N 1 La Lettre du plan Psychiatrie et santé mentale Rappel des principaux points du plan Les bases du plan et les moyens d agir sont en place Les investissements Le tutorat La circulaire budgétaire commune

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

L ACTION SOCIALE ET MÉDICO-SOCIALE. Les bénéficiaires, les responsables, les moyens, les objectifs: Christian Loison - Sociamed

L ACTION SOCIALE ET MÉDICO-SOCIALE. Les bénéficiaires, les responsables, les moyens, les objectifs: Christian Loison - Sociamed L ACTION SOCIALE ET MÉDICO-SOCIALE 1 Les bénéficiaires, les responsables, les moyens, les objectifs: QUI SONT LES BÉNÉFICIAIRES DE L ACTION SOCIALE? Définition de l Action Sociale «Elle tend à promouvoir,

Plus en détail

Promotion de Mutuelles de Santé dans les départements du Sud Borgou des Collines au Bénin

Promotion de Mutuelles de Santé dans les départements du Sud Borgou des Collines au Bénin Promotion de Mutuelles de Santé dans les départements du Sud Borgou des Collines au Bénin Programme initié et réalisé par le Centre International de Développement et de Recherche Financement : DDC Suisse

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

Introduction. Introduction. Pulinx Erlend - INAMI - formation soins de santé 25/09/08 section CPAS 1 ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE

Introduction. Introduction. Pulinx Erlend - INAMI - formation soins de santé 25/09/08 section CPAS 1 ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE Introduction L assurance obligatoire soins de santé et indemnités est une branche de la sécurité sociale à côté des branches relatives aux: - accidents de travail et

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

ORIGINE DE L ORIENTATION ... NATURE DE LA DEMANDE. Logement autonome Résidence sociale Résidence sociale Habitat jeune (ex FJT) Préciser :... ... ...

ORIGINE DE L ORIENTATION ... NATURE DE LA DEMANDE. Logement autonome Résidence sociale Résidence sociale Habitat jeune (ex FJT) Préciser :... ... ... 1/6 PREFET DE LA VIENNE FICHE UNIQUE EVALUATION SOCIALE SIAO RP ASLL CASE A COCHER : Cliquer 2 fois sur la case à cocher dans valeur par défaut cocher case activée DATE DE LA DEMANDE :... PERSONNES ET

Plus en détail

Quelques éléments d Histoire : de 1945 à nos jours

Quelques éléments d Histoire : de 1945 à nos jours PROJET ASSOCIATIF Quelques éléments d Histoire : de 1945 à nos jours Dans la France des années 1945 1950, le secteur social et sanitaire est marqué par l importance des "œuvres" dont la source est la charité,

Plus en détail

HANDICAP ET RECRUTEMENT. «Comment diversifier et adapter ses méthodes?»

HANDICAP ET RECRUTEMENT. «Comment diversifier et adapter ses méthodes?» COMPTE RENDU DES HANDI RENCONTRES EN ESSONNE HANDICAP ET RECRUTEMENT «Comment diversifier et adapter ses méthodes?» Le, 18 personnes ont répondu présentes à l invitation lancée par Opcalia Ile de France,

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

Politique de Développement des Mutuelles de Santé au Rwanda

Politique de Développement des Mutuelles de Santé au Rwanda REPUBLIQUE DU RWANDA MINISTERE DE LA SANTE B.P. 84 KIGALI Politique de Développement des Mutuelles de Santé au Rwanda TABLE DES MATIERES PREFACE...3 1. INTRODUCTION...4 2. ETAT DES LIEUX DES MUTUELLES

Plus en détail

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015 1 Conformément aux articles 5 des statuts et 11 du règlement intérieur, ce présent règlement précise les conditions de mise en œuvre de l action solidaire de la Mutuelle. Chapitre I CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE» PRESENTATION DE LA CONSULTATION ET DES QUESTIONNAIRES La Société Française de Santé Publique lance une large

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Repères Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Une Caisse Unique......pour un Département Unique Créée en 2009, la Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère est un organisme multi branches

Plus en détail

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO REPUBLIQUE DU RWANDA Districts de Karongi et Rutsiro Province de l Ouest/Rwanda PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO Présentation synthétique du document de Programme de renforcement de la

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Encourager le cofinancement entre travailleurs et employeurs pour. qualité: Le cas de la Mutuelle sociale Transvie

Encourager le cofinancement entre travailleurs et employeurs pour. qualité: Le cas de la Mutuelle sociale Transvie Encourager le cofinancement entre travailleurs et employeurs pour permettre un accès à des soins de qualité: Le cas de la Mutuelle sociale Transvie Abdou Diagne, DG mutuelle sociale TransVie 5 ème Conférence

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants Le gouvernement investit pour la réussite de tous les étudiants avec 318 millions supplémentaires entre 2013 et 2014. Revalorisation des bourses des 30 000 étudiants aux revenus les plus faibles Jeunes

Plus en détail

Bien préparer financièrement ses études supérieures

Bien préparer financièrement ses études supérieures Bien préparer financièrement ses études supérieures Mise à jour 23 septembre 2014 Vous êtes élève en classe de terminale en lycée d enseignement général, technologique ou professionnel, et vous envisagez

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE (AMU)

ATELIER TECHNIQUE ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE (AMU) ATELIER TECHNIQUE ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE (AMU) Groupe 2 : modalités financement l AMU 1. Sources financement: L Assurance Maladie Universelle sera financée par : - Les ressources l Etat (Fonds propres,

Plus en détail

la Stratégie nationale d extension de la couverture maladie du Mali Comment le Rwanda a informé Health Economics and Policy Association (AfHEA)

la Stratégie nationale d extension de la couverture maladie du Mali Comment le Rwanda a informé Health Economics and Policy Association (AfHEA) 2 nd Conference of the African Health Economics and Policy Association (AfHEA) 2 eme Conférence de l Association Africaine d Economie et de Politique de la Santé (AfHEA) Comment le Rwanda a informé la

Plus en détail

MODIFICATIONS STATUTAIRES

MODIFICATIONS STATUTAIRES MODIFICATIONS STATUTAIRES Il est proposé au vote des délégués des modifications des statuts, du règlement intérieur et du règlement mutualiste Vita Santé et Multi Santé afin d intégrer les dispositions

Plus en détail

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949 Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles Service juridique date 23.02.2005 votre réf. Annexe 47 à la C.O. 949 contact Marthe Didier attaché téléphone 02-237 20 97 02-237 21 12 Annule et remplace l'annexe 47 du

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé Faciliter l adhésion à une complémentaire santé la CPAM de l Oise aide financièrement les assurés qui en ont besoin 4 octobre 2011 Contacts presse : Françoise De Rocker 03 44 10 11 12 francoise.de-rocker@cpam-oise.cnamts.fr

Plus en détail

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA.

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. CMU ACS ASS AME BILAN DE SANTÉ Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. > Côté santé, elle bénéfi cie de la Couverture Maladie Universelle. Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès

Plus en détail

Devenir Assistant maternel

Devenir Assistant maternel Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Direction Enfance Famille et Insertion Service Protection Maternelle et Infantile Devenir Assistant maternel En choisissant d être assistant maternel, vous

Plus en détail