La Chèvre d Or. Le rendez-vous

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Chèvre d Or. Le rendez-vous"

Transcription

1 La leçon d histoire C était un beau matin de printemps à l école Jules Ferry d Andernosles-Bains, petite ville du Bassin d Arcachon. Dans la classe des CM1, comme tous les vendredis, la leçon d histoire commençait. Le maître parla de la Guerre de Cent Ans et de l incroyable légende de la Chèvre d Or : suite à leur défaite contre les Français à Castillon la Bataille, les Anglais avaient fui en emportant avec eux une chèvre en or massif! Poursuivis par leurs ennemis, ils avaient été obligés, pour ne pas se charger, d ensevelir ce fabuleux trésor près d une plage avant de s embarquer à la hâte et de regagner l Angleterre au plus vite. La légende disait que cette plage était située à Andernos, près du pont du Cirès, petit cours d eau faisant frontière avec la ville voisine, Arès. Cette histoire extraordinaire excita énormément la curiosité de quatre élèves assis côte à côte au fond de la classe. Les quatre amis commençaient à rêver à la précieuse biquette... Il y avait : Zoé, une grande fille mince, brune aux yeux bleus, plutôt réservée et intelligente. C est une sportive courageuse malgré sa santé un peu fragile ; elle est forte en maths. Nicky (Nicolas), lui aussi brun avec des yeux marrons, de taille moyenne, curieux et enthousiaste. Il est honnête mais un peu vantard. Ses passions sont l anglais et les jeux vidéo. Et puis aussi Marc qui est petit et grassouillet avec de beaux cheveux roux et bouclés. Il porte de grosses lunettes rondes. C est un râleur, plus bricoleur qu intello, il adore l histoire et la nourriture sous toutes ses formes Enfin Marianne : une grande blonde, les cheveux au carré. Marianne est active, pas gênée, mais avec un cœur «gros comme ça». Elle aime les animaux et le français.

2 La Chèvre d Or Le rendez-vous A la sortie de ce passionnant cours d histoire, Marianne, Nicky, Zoé et Marc, ravis d avoir appris l épisode de la Chèvre d Or et déjà enthousiastes à l idée de la découvrir, se donnèrent rendez-vous à 9 h 30 le lendemain près de la célèbre Fontaine St Eloi connue pour la qualité de son eau. Cette fontaine se trouve dans le parc de l église du même nom juste à côté de l école. Ce samedi matin, nos quatre aventuriers armés de pelles et de pioches se retrouvèrent au lieu choisi prêts à découvrir le trésor des Anglais sur la plage voisine à l embouchure du Cirès Il était convenu qu ils pique-niqueraient ensemble en chemin après avoir donné des nouvelles à leurs parents grâce au «portable» de Marianne. Marc avait même attaché une petite «carriole» contenant tout un bric à brac à son porte bagages ; il pourrait ainsi y installer la Chèvre d Or en cas de succès!

3 La Fontaine St Eloi L étrange rencontre A peine étaient-ils descendus de vélo que les compagnons de la joyeuse troupe découvrirent près du filet d eau du puits artésien* un homme à l allure inquiétante. Il était vêtu pauvrement d un long manteau gris et puisait de l eau dans une gourde métallique qui un jour avait dû être rouge L individu à la peau mate était plutôt grand et portait une barbe grisâtre qui lui couvrait le visage. Sa tête était surmontée d un bonnet de marin d un bleu sombre délavé par le temps. Il se retourna vers les enfants et les fixa de ses yeux vifs et sévères mais sans trace de méchanceté. Marianne sans hésiter lui adressa la parole : «Bonjour monsieur! commença-t-elle. - Bonjour les enfants, répondit l homme d une voix rocailleuse, que faites-vous avec cet attirail? - Nous allons déterrer la Chèvre d Or! reprit fièrement Nicky sans la moindre méfiance sous le regard de reproche des trois autres.» Les yeux de l étrange personnage brillèrent d un éclat bizarre, il sourit et enchaîna : «On ne trouve la Chèvre légendaire qu en découvrant le secret que livrent les neuf fontaines, affirma-t-il d un ton ferme et fort, je l ai entendu dire par mon grand-père il y a bien longtemps» Puis le bonhomme se dirigea sans rien rajouter vers la sortie du parc Perplexes, Zoé, Marc, Marianne et Nicky se regardèrent et s assirent par terre sans dire un mot.

4 Marc se grattait la tête, la bouche de Zoé était aussi ronde que ses yeux bleus... * Puits Artésien : Puits duquel l eau jaillit sous l effet de la pression de la nappe souterraine. Recherches documentaires Nicky sortit le premier du silence : «Qu a-t-il voulu dire? - Peut-être s est-il moqué de nous, continua Zoé. - Je ne crois pas, reprit Marc, je sais qu il existe plusieurs fontaines publiques dans la ville ; d ailleurs on en connaît certaines que l on voit en se baladant - Mais est-ce qu on les connaît toutes? coupa Marianne d une voix pressante et presque angoissée. - Comment le savoir? interrogea Zoé. - Je sais! s exclama Nicky, il faut se rendre à la mairie, là-bas on aura tous les renseignements! - Bonne idée, reprit Marc, c est à côté. Vous n avez qu à y aller, je vais vous attendre ici. -Pas question! s énerva Marianne, toujours aussi flemmard celui-là! Allez, remue toi, on y va.» Après avoir attaché leur vélo et caché leurs outils dans la cour de l école, les quatre copains prirent à pied le chemin de la mairie distante d environ deux cents mètres. Zoé toussait un peu à cause du pollen. Nicky demanda poliment les renseignements à une secrétaire travaillant à l accueil. Deux coups de téléphone plus tard, un fax arrivait sur le bureau de la jeune femme. Elle lui tendit en souriant un document indiquant grâce au nom des rues l emplacement des fontaines andernosiennes. Il y en avait neuf Les enfants remercièrent l employée et quittèrent l Hôtel de Ville.

5 «Il nous faudrait un plan de la commune pour situer les rues, proposa Zoé, je pense qu ils en ont à l Office du Tourisme. - Oh non! C est loin protesta Marc.» Marianne le fusilla du regard. A la sortie de l O.T.S.I.* chaque membre de la petite bande possédait les documents nécessaires à leur expédition ; l hôtesse avait eu la gentillesse de leur faire des photocopies. *O.T.S.I. : Office du Tourisme Syndicat d Initiative. Les huit étapes Zoé, bien que réservée prit l initiative et proposa de reprendre les vélos pour aller voir les neuf fontaines et enfin essayer de découvrir leur secret. «Dans quel ordre le ferons-nous? questionna Marc.» Avec un stylo que Nicky avait dans sa poche, ils tracèrent un itinéraire sur la carte et décidèrent de suivre le trajet se terminant Place du 14 juillet.

6 Itinéraire des neuf Fontaines St Eloi - Julien Goubet Les quatre enfants se dirigèrent vers la Fontaine Julien Goubet en empruntant le Boulevard de la Plage bordé de jardins qui commençaient à fleurir. Sur la route, ils rencontrèrent un vieil homme handicapé qui se déplaçait en fauteuil roulant. Il lui manquait une jambe On le voyait souvent dans le quartier et il effrayait un peu nos amis avec son air triste et fatigué. En le dépassant, ils ne le regardèrent pas et arrivèrent ainsi à l entrée de la rue Julien Goubet. Où se trouvait la fontaine? Marianne proposa de demander le renseignement à la première personne qu ils verraient. «Demandons au vieil homme. - Ça va pas non? dit Nicky, c est un handicapé et on ne lui a jamais parlé! - Je ne suis pas d accord, reprit Marianne, c est un être humain comme nous ; moi je vais le voir!» Les trois autres restèrent à l écart.

7 «Bonjour monsieur, savez-vous où se trouve une fontaine par ici?» Le vieil homme sourit gentiment, au grand étonnement des enfants. Puis il répondit : «Mais bien sûr que je la connais, les jeunes! J y prenais de l eau tous les jours quand j étais petit ; je vais même vous apprendre quelque chose : il y avait à l époque à Andernos un marchand de limonade, Monsieur Dignaud, et c est avec l eau de cette fontaine qu il fabriquait sa boisson. Tenez...il est là, le puits, derrière le poteau électrique, dans le mur de la maison. - Merci beaucoup, monsieur, dit Zoé qui s était avancée. - C est moi qui vous remercie, c est rare que quelqu un me parle, surtout des enfants! Et en plus j ai pu rendre service et ça, ça me rend heureux» Les copains s éloignèrent vers la fontaine. «Dites donc, il est plutôt sympa non? dit Nicky. - Il y a longtemps qu on aurait pu lui adresser la parole, reprit Zoé. - Surtout qu il en connaît des choses! ajouta Marc.» La fontaine était simple et très jolie dans son mur de pierre, mais elle ne présentait aucun indice particulier, ni gravure, ni inscription Zoé décida de la prendre en photo avec son appareil numérique, comme elle l avait fait à St Eloi. Un peu déçus, ils quittèrent les lieux pour la prochaine étape Un vieux chien jaune les suivait La Fontaine Julien Goubet

8 Julien Goubet-Les Dunes En arrivant dans la rue piétonne, déjà très animée car on était samedi, Marc avait pris quelques dizaines de mètres de retard. Il expliqua qu il devait ralentir sous le poids de la carriole. Marianne lui rétorqua que tous étaient conscients qu il était surtout paresseux Marc s énerva un peu et prétexta une «envie pressante» pour quitter le groupe et se rendre aux toilettes publiques. «Bien sûr, il est toujours en train de s empiffrer de bonbons et de coca, lança Nicky ; il y en a plein son bazar à roulettes!» On décida puisque chacun possédait un plan, de se retrouver à la fontaine de la rue des Dunes. Les amis n étaient finalement pas mécontents de pouvoir accélérer un peu En traversant le Jardin David, un petit bruit sec siffla tout à coup. Nicky se rendit compte que sa roue avant venait de crever «Zut! Ça fait un moment que je devais changer le pneu ; ça tombe vraiment mal aujourd hui! - Surtout que c est Marc qui a les outils et c est le seul à savoir bricoler, gémit Marianne. - Tant pis, dit Zoé, on va continuer à pieds en attendant que notre copain le goinfre nous rattrape, ajouta-t-elle avec un petit sourire malicieux. - La prochaine fois, déclara Nicky, je ferais attention à l état de ma bécane, je retarde tout le monde. - Ce n est vraiment pas grave, le rassura Zoé ; tu ne t es pas fait mal, le temps est magnifique...la vie est belle!» Le vieux chien jaune les attendait impatient au coin de la rue...

9 SOS Bébé La fontaine de la rue des Dunes était en vue quand un bruit de ferraille fit se retourner la petite troupe. «Qu est-ce que vous faites à pieds? interrogea Marc tout essoufflé. - Nicky a crevé, expliqua Marianne qui fixait furieusement une tache marron sur le tee-shirt blanc de son interlocuteur. - Ce ne serait pas une tache de chocolat?» Marc rougit jusqu à la racine des cheveux et bredouilla : «Oh!...mais, je...je l avais déjà...ce...ce matin...c est au petit déjeuner que - Menteur! accusa Nicky, tu es allé t acheter une glace sans nous en parler, c est minable, et en plus on avait besoin de toi! Tu parles d une «envie pressante»! - Ce n est pas très sympa, renchérit Zoé. - T es pas un copain, conclut Marianne, t es nul!» Le jugement était sévère mais Marc ne pouvait nier l évidence. Il commença à sentir des larmes lui monter aux yeux. C est alors que des cris stridents parvinrent aux oreilles des amis fâchés On aurait dit des cris de bébé! Le chien jaune se tenait à l arrêt devant une voiture bleue garée à côté de la fontaine ; les enfants cessèrent leur dispute et accoururent à toutes jambes. C était bien un bébé. Plus rouge encore que le pauvre Marc, il était seul dans la petite Citroën fermée et hurlait certainement à cause de la chaleur et de la soif car il était presque midi et le soleil du mois de Mai commençait à chauffer. «Que faire? Interrogea Marc.»

10 Nicky proposa de former deux groupes : Marianne et Zoé partiraient avertir les pompiers à la caserne toute proche (inutile de gaspiller le forfait) tandis que Marc et lui-même resteraient sur place en essayant de repérer le propriétaire du véhicule. A peine dix minutes plus tard, une dame affolée âgée d une trentaine d années, descendait d une dépanneuse conduite par un garagiste. Elle était en larmes «Je ne suis pas de la région (effectivement, la plaque d immatriculation portait le numéro des Landes, le 40), je suis toute seule, je ne savais pas comment faire, je ne voulais pas le laisser dans la voiture...sanglota-t-elle. - Calmez-vous, madame, la rassura le garagiste, personne ne vous en veut, tout va s arranger maintenant. La dame voulant prendre de l eau à la fontaine afin de rafraîchir son bébé, avait malencontreusement fermé ses clés dans son coffre et ne pouvait plus ouvrir les portières. Le cœur brisé, elle avait dû prendre la décision de courir chercher de l aide au garage le plus proche, laissant à regret son enfant dans la voiture Les pompiers débouchèrent à leur tour dans la rue et s occupèrent du nourrisson libéré par le mécanicien. Il n avait rien de grave, juste un petit coup de chaleur, mais cela aurait pu être plus sérieux! En effet, les pompiers expliquèrent que les enfants en bas âge se déshydratent très rapidement. Nos amis avaient eu le bon réflexe, si la maman n avait pas trouvé de garage, les secours, grâce à eux seraient arrivés à temps. «Tout est bien qui finit bien! s exclama fièrement Nicky.» La fontaine, pas plus que les précédentes ne leur apporta d indication

11 La dispute était oubliée mais l estomac de Marc lui rappela malgré la glace avalée plus tôt qu il était l heure de manger. La Fontaine rue des Dunes L heure du pique-nique Tous décidèrent de casser la croûte près de la fontaine qui possédait deux bancs très pratiques pour l occasion. Marianne appela, comme convenu, ses parents sur son «portable» et leur assura que tout allait bien. Enfin, Zoé, Marianne et Nicky s éloignèrent vers le «S P A R» du quartier, laissant Marc réparer la roue crevée. Marc regrettait un peu de ne pas participer aux achats, ses avis auraient été précieux Le trio pénétra dans le magasin vers 13 h. En ressortant un quart d heure plus tard ils portaient deux poches contenant des paquets de chips, du saucisson coupé en tranches, quatre pommes, deux baguettes de pain, un filet de «Babybel» et deux bouteilles d eau minérale. Marc aurait sans doute préconisé une plaque de chocolat, des gâteaux et du soda, mais tous pensèrent qu une petite diète ne lui ferait pas de mal

12 Une petite dame, une mamie, voulut entrer, mais la superette venait de fermer! «Oh, non! se désola-t-elle, je n ai pas de pain pour midi!» Les amis se regardèrent et Nicky proposa : «Madame, nous pouvons vous donner une baguette, nous nous débrouillerons avec une seule. - Vous êtes gentils tous les trois, mais je n ai pas de monnaie pour vous l acheter. - Ça ne fait rien, nous vous l offrons, reprit Marianne, on se reverra bien un de ces jours, Andernos n est pas si grand - Je ne sais comment vous remercier, les enfants s excusa la dame en acceptant la baguette que lui tendait Nicky. - Il faut savoir partager, affirma-t-il en souriant» Quand ils rejoignirent Marc, le vélo était réparé. Ils racontèrent leur aventure et expliquèrent comment ils avaient donné leur pain à la vieille dame. Marc ne pensa même pas à râler. Même le chien jaune semblait approuver. Ils ne découvrirent rien de nouveau près de la fontaine. La place de l étoile Après ce rapide déjeuner, la prochaine étape conduisait aux fontaines proches de la place de l étoile, dans le quartier du Mauret. La première, rue du Casino, n apporta pas de renseignements, pas plus que les deux suivantes : rue du Phare et rue du Golf.L énigme restait entière

13 Les enfants pédalaient, toujours déterminés à découvrir le secret malgré tout. A l entrée de la place, alors qu ils passaient devant la confiserie, un homme les interpella : «Eh, vous quatre, attendez un peu!» L individu était grand et costaud et se mit à courir après eux. C était un papi en pleine forme! Les cyclistes décidèrent d accélérer et de ne surtout pas s arrêter! Le vieil homme, bien qu il soit essoufflé, ne lâchait pas prise et galopait en s époumonant : «Arrêtez, je vous dis!» Marianne proposa de stopper. «Surtout pas! coupèrent les trois autres, il vaut mieux déguerpir. - On n a rien fait de mal, reprit Marianne, on ne risque rien.» En se retournant, Marc s aperçut que leur poursuivant tenait quatre grosses sucettes dans ses mains. «Stooop!! hurla-t-il en freinant violemment. Tous, stupéfaits l imitèrent bientôt. L homme, épuisé, les avait déjà rejoints : «Vous m avez fait courir, commença-t-il en reprenant sa respiration, ce n est plus de mon âge - Mais pourquoi nous poursuivez-vous? interrogea Nicky - Ma femme vous a reconnus ; grâce à vous nous avons eu du pain à midi. Je suis le confiseur et je vous offre des sucettes pour votre gentillesse.» Marc salivait et ne regrettait pas le geste généreux de ses compagnons. Un aboiement joyeux fit penser aux aventuriers que le chien jaune était satisfait également ; il mâchouillait un morceau de sucette que Marianne avait partagé avec lui Il restait trois fontaines à rejoindre et pour l instant nos amis restaient bredouilles. Rien ne leur parlait de la Chèvre d Or, ils s étaient faits berner!

14 (De gauche à droite) Fontaines Casino, Golf et Phare L incident du Falgouët La boucle était presque bouclée, autant la terminer. Peut-être la chance allait-elle leur sourire? La fontaine suivante était située rue du Falgouët, à l angle de la rue Sophie Wallerstein, une bienfaitrice locale. Des bandes de rubalise (d après Marc) entouraient le puits ; en effet, des travaux de rénovation étaient en cours. Une palette de parpaings et des pavés étaient posés près d un tas de sable blanc. On ne pouvait pas s approcher «Je vais vous montrer si je ne peux pas approcher, moi! s écria Nicky.» Il enjamba les rubans d interdiction malgré la mise en garde de Zoé. Et il se dirigea vers la fontaine. Il était si fier et si pressé qu il glissa sur le sable et tomba à la renverse, sa tête prête à heurter la dangereuse arête d une brique Zoé eut le réflexe de se jeter de toute sa taille en avant et protégea la nuque de son ami avec son bras tendu. Le choc blessa Zoé, mais Nicky était indemne. Zoé, habituellement discrète hurla :

15 «Tu es fou, tu aurais pu te fracasser le crâne! Tout ça à cause de ta bêtise! Et maintenant, c est moi qui suis blessée!» Marianne et Marc reprochèrent son attitude à Nicky mais admirèrent le courage de Zoé. Celle-ci ne se plaignait pas ; son bras saignait un peu, elle en voulait à Nicky Nicky ne disait rien, il reprit son vélo tout penaud, suivi par le chien jaune... Fontaine du Falgouët La pharmacie Pour rejoindre la piste cyclable menant à la Place Camille Goubet, il fallait passer par la Pharmacie Meynieu. Quand les enfants traversèrent le parking, le pharmacien, vêtu d une longue blouse blanche se tenait sur le pas de sa porte. C était un homme d une cinquantaine d année à l allure sportive, il avait les cheveux frisés et les yeux clairs ; il impressionnait un peu les enfants qui lui firent un signe de la tête, ils n avaient pas le cœur à discuter après leur mésaventure «Bonjour les enfants, lança monsieur Meynieu, en balade? -Bonjour monsieur, répondit Marc d une voix presque inaudible -Dis donc, qu as-tu au bras? repris le pharmacien en s adressant à Zoé. -Rien, seulement une égratignure, dit discrètement Zoé.»

16 Pour rien au monde elle n aurait demandé des soins ou de l aide. Elle préférait souffrir que vaincre sa timidité naturelle. «- Il n y a pas de petites égratignures expliqua l homme en blanc, on doit toujours désinfecter une plaie, même insignifiante! Savez-vous ce qu est une septicémie? -Une septi quoi? osa Marc. -C est une infection du sang qui peut avoir les plus graves conséquences!» Les quatre camarades frémirent et Zoé accepta de se faire soigner. «Voilà, ce ne sera rien mais à l avenir soyez prudents, conseilla le pharmacien avec un large sourire. Je vous offre cette petite boite contenant des produits de premiers secours, elle pourra toujours vous servir, pensez à l emporter en promenade.» Il était temps de partir vers la Fontaine de la Source. «Yellow Dog», comme l avait surnommé Nicky, le fort en anglais, suivait, la langue pendante. Fontaine de la source La place du XIV Juillet Comme ils s y attendaient, ils ne firent aucune découverte autour de la fontaine et résignés, ils repartirent presque aussitôt vers l ultime étape, la Place du 14 juillet. Pour rejoindre ce lieu bien connu des enfants car les cérémonies militaires s y déroulent et de tous les Andernosiens car le marché s y tient tous les vendredis, le plus court chemin était la rue Carnot.

17 Elle était en sens interdit Marianne n hésita pas et décida de l emprunter malgré les protestations de Zoé et des deux garçons. -Il faut oser dans la vie! se moqua Marianne. -C est interdit et dangereux! s exclama Nicky. -On ne devrait pas passer par là, conseilla prudemment Zoé, reprenons la piste. -Allez! On fonce, trancha Marianne, on n est pas des mollassons!» Et elle s élança. Tous, un peu fatigués par cette journée, suivirent sans vraiment réfléchir. Tout à coup, un 4X4 surgit, il sortait de l impasse des Phalènes et son conducteur ne s attendait pas à se trouver nez à nez avec des gamins à vélos!.. Marianne, qui roulait devant les autres eut juste le temps d éviter l aile gauche du véhicule et manqua de tomber sur le bas-côté. Elle avait failli se faire écraser et elle avait surtout mis en danger la vie des autres. C était une dame qui conduisait le gros engin ; elle ne se priva pas de sermonner vertement les imprudents avant de reprendre la route. Le destin aurait pu, comme dans la fable, châtier Marianne de sa témérité Zoé, Nicky et Marc lui firent une grosse bise car elle avait besoin de réconfort. Marc décida même de déboucher une bouteille de coca qu il avait «planqué» sous sa pelle. Et c est finalement main dans la main que nos copains rejoignirent, en tenant leur VTT à côté d eux, la Place du 14 juillet. Seul «Yellow Dog» ignorait toujours le Code de la Route ; il trottinait gaiement au milieu de la rue

18 Fontaine de la Place du XIV Juillet Le code secret Bien entendu, la fontaine de la place ne recelait aucun indice utile à leur quête. Nos quatre «mousquetaires» s assirent sous les grands platanes et commencèrent à penser sérieusement qu ils ne découvriraient jamais la Chèvre d Or Marc se lamenta : «Tout ce travail pour rien! -Il y a peut-être un rapport avec le nom des rues, une sorte de code, proposa Zoé. - Je n y crois vraiment pas, déclara Marianne. - Si, si, c est possible! s écria Nicky, une sorte de message caché! Les quatre détectives amateurs reprenaient espoir. Tout n était peut être pas perdu. Nicky reprit : «Je sais! Regardez le document de la mairie indiquant les noms des rues où se trouvent les fontaines! - Eh bien, quoi? s étonna Marc. - Oui, explique nous, demanda Zoé. Si l on prend les initiales des noms de rues continua Nicky, cela donne pour saint Eloi «E», pour Goubet «G», puis «D»(Dunes), «W»( Wallerstein), «C»(Casino), «P»(Phare), «B»(Bellevue),

19 «A»(Algues), «G»(Golf), «F»(Falgouët), «S»(Source), «14» (XIV Juillet) Quand il eut tout inscrit sur la feuille les autres le regardèrent éberlués. «Et alors? interrogea Marianne. - C est vrai, admit Nicky, on n est pas plus avancé. - Attendez, coupa Zoé avec un petit sourire, si l on repense au cours d histoire : le 14 c est peut être le XIV ème siècle, la guerre de cent ans.» Après un instant de doute Marc explosa : «Elle a raison! D ailleurs le G de Goubet c est guerre et le B de l allée Bellevue c est bataille! - Le C de l avenue du Casino, c est Castillon, cria Nicky. Ainsi de suite, ils arrivèrent à la traduction suivante : E signifiait : Ensevelie G : Guerre C : Castillon P : Perdu B : Bataille A : Anglais XIV Juillet : 14 ème siècle Il restait D, S, F, W et un 2 ème G! Et rien ne se rapportait au trésor, à la chèvre!.. «Euréka! Hurla Nicky, en anglais chèvre c est goat! Le G c est Goat, Chèvre! - T es fort toi, reconnu Marc, admiratif, surtout en anglais.» Nicky sentit ses joues rosir sous le compliment. Marianne intervint : «Il reste F, S, D et W.» Nicky insista : «Toujours en anglais, Ouest, c est West! Le trésor se trouve à l ouest!» Marc le bricoleur avait toujours une boussole dans son matériel.

20 Il orienta l instrument et bondit de joie. «La boussole nous montre que l Ouest est pile dans la direction du Cirès, où nous comptions nous rendre ce matin! Youpi!..» Tous se sautèrent dans les bras et c est avec une assurance retrouvée qu ils pédalèrent dans la direction du Trésor Les neufs fontaines avaient livré leur secret et confirmaient donc la présence et le lieu du butin Le SDF En 5 minutes, Zoé, Marianne, Marc et Nicky étaient revenus à leur point de départ près de l école. Ils continuèrent vers l Ouest en direction du Cirès. En passant devant la RPA *, ils reconnurent, assis sur la terrasse en lames de bois, l homme étrange qu ils avaient rencontré le matin, près de la fontaine St Eloi. Près de lui, un petit campement était installé. Il semblait vivre là.

21 «C est un SDF, souffla Nicky, les lettres qui nous manquaient : F, S, D!» Les amis du CM1 descendirent de bicyclette et s approchèrent. Marianne déclara sans détour : «Mais, c est vous qu on a vu ce matin! - Oui, c est moi, et je dois vous avouer quelque chose, répondit l homme, asseyez-vous.» Assis sur les planches de pins les copains attentifs s apprêtaient à écouter le récit. «Les enfants, j ai inventé cette histoire de fontaines. Je ne suis pas de la région, alors je ne connais pas la légende. Par contre, les fontaines, je les connais très bien, c est là que je me désaltère, l eau y est gratuite. Alors l idée m est venue de vous proposer cette balade que je fais souvent. Je me suis dit qu en chemin vous vivriez sans doute quelques aventures et qu en tout cas vous passeriez un bon moment entre vous. - Quoi? s étrangla Marc, alors on a fait tout ça pour rien? - Si tu n as rien appris, tu l as fait pour rien, reprit le SDF. - Mais le code? s étonna Nicky, on a bien déchiffré un code!» Marianne expliqua tout à l homme. «C est votre imagination, votre intelligence et votre goût du rêve qui vous ont guidés, affirma - t-il en riant, vous avez créé vous-même une superbe histoire et qui sait?... Peut-être n est-ce pas le hasard, peutêtre que la Chèvre d Or est enterrée près du pont Dépêchez-vous d aller creuser! ordonna - t-il gentiment en caressant son chien jaune * RPA :Résidence pour Personnes Agées

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Les aventures du Petit Prudent

Les aventures du Petit Prudent Les aventures du Petit Prudent Action Sécurité Routière le cadeau d'anniversaire Demain, c'est un grand jour. C'est l'anniversaire de la maman de Petit Prudent. Suivons-le dans ses aventures à vélo et

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis JOIE Synopsis Antoine et Marianne Le Cloître, est un couple de personnes âgées d environ soixante ans. Un matin, ils reçoivent un coup de téléphone. Marianne répond et s agite en apprenant que l interlocuteur

Plus en détail

4 minutes chrono (pour faire sa déclaration d amour)

4 minutes chrono (pour faire sa déclaration d amour) 4 minutes chrono (pour faire sa déclaration d amour) Un scénario de Lucas Fillon, 23 ans, Epinay-sur-Seine-France Note : Ce court-métrage est divisé en quatre parties, chacune d une durée d une minute.

Plus en détail

Le journal de Miette Chapitre 1

Le journal de Miette Chapitre 1 Le journal de Miette Chapitre 1 Voilà, au départ ma vie était vraiment simple : je dormais sur les coussins du canapé, dans le panier de la salle de bain ou sur le lit de Louise. Ensuite je vais jusqu

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Prévention routière La Tour du Pin Mars/Avril 2014 En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Avant de commencer, avez-vous regardé le film «Bus à l arrêt» et répondu aux questions? Que

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran

Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran 1 Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran de l ordinateur. «Grâce à la Clinique pour animaux en détresse, touvez l animal de compagnie idéal!» Tu as oublié le «r» à «trouvez», fit-elle remarquer

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Unité 1 exercice 19 Comment tu t'appelles? Je m appelle Tu as quel âge? J'ai eu ans le mois dernier. Quelle est ton adresse? J habite Tu es dans

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Ma banque Ninon Jonville

Ma banque Ninon Jonville Ma banque Ninon Jonville Scène 1 La dame de l accueil L accueil de la banque. arrive dans la banque et commence à tourner en rond comme si elle cherchait quelque chose. Dame de l accueil (étonnée) Vous

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Oh, élix, tu es toujours en retard! Le film a sûrement commencé. J ai tourné une

Plus en détail

Marie-P te propose une mission!

Marie-P te propose une mission! Marie-P te propose une mission! D éveloppe tes qualités d observation pour devenir détective, comme Marie-P! Six lettres mystérieuses se sont glissées dans certaines illustrations du roman marquées par

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

Un skieur à l école. Compréhension de lecture Andrée Otte

Un skieur à l école. Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Un skieur à l école D après «Je me perfectionne en lecture» de Christian Lamblin, Ed. Retz Le maître vient de faire l appel. Tout le monde est présent sauf César. -Personne

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Mathieu Lindon. Champion du monde. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Mathieu Lindon. Champion du monde. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Mathieu Lindon Champion du monde Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Une défaite au premier tour du tournoi de la ville lui assurant malgré lui du temps libre, Kylh marche dans une rue

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà.

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà. I C était son habitude de compter trop large ses trajets. Il finissait toujours par être en avance à ses rendez-vous. Telle était la marque d Henri Trappénil. Celui-ci n avait pas failli à la coutume.

Plus en détail

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

L histoire dont vous êtes le héros

L histoire dont vous êtes le héros L histoire dont vous êtes le héros Ce jeu peut être fait en intérieur ou en extérieur par des enfants sachant impérativement lire. Principe du jeu : A la manière des livres «L histoire dont vous êtes le

Plus en détail

Valeur: Conduite juste Leçon 1.21 POLITESSE

Valeur: Conduite juste Leçon 1.21 POLITESSE Valeur: Conduite juste Leçon 1.21 POLITESSE But : Encourager à réfléchir aux effets positifs des bonnes manières. Mots clés : Bonnes manières, politesse, s il vous plait, merci, excusez-moi, pardon, bonjour,

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Groupe 5 : Jérémy, Camille P, Julien, Rizlaine, Jordan D UNE NOUVELLE AVENTURE DE JOHN CHATTERTON DETECTIVE

Groupe 5 : Jérémy, Camille P, Julien, Rizlaine, Jordan D UNE NOUVELLE AVENTURE DE JOHN CHATTERTON DETECTIVE Groupe 5 : Jérémy, Camille P, Julien, Rizlaine, Jordan D UNE NOUVELLE AVENTURE DE JOHN CHATTERTON DETECTIVE Le genre du livre Un photo-roman Où se passe l histoire? Au début : à la ville - l enquête se

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

La Compagnie Coline création de spectacles de marionnettes à fils présente. Licence n 2-1043817

La Compagnie Coline création de spectacles de marionnettes à fils présente. Licence n 2-1043817 La Compagnie Coline création de spectacles de marionnettes à fils présente Licence n 2-1043817 - Qui a peur du grand méchant loup - 1 - Vous êtes grands maintenant - Il était une fois trois petits cochons.

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά ΕΛΛΗΝΟΓΑΛΛΙΚΗ ΣΧΟΛΗ «ΆΓΙΟΣ ΙΩΣΗΦ» Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά 25 Απριλίου 2015 Gram. / 10 C. E.. / 05 P. E. / 05 Total :. / 20 159 ΧΡΟΝΙΑ ΠΟΡΕΙΑ ΣΤΗ ΓΝΩΣΗ ΣΕΒΑΣΜΟΣ ΣΤΙΣ

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins.

Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins. 231 Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins. - Bonjour, monsieur, prenez place. Ça va? - Oh! Ça ira mieux tout à l heure. Ça va faire mal? - Mais non! Qu allez-vous chercher?

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Depuis qu il sait lire, Adam le savant dévore tous les dictionnaires : il adore tout savoir sur tout!

Depuis qu il sait lire, Adam le savant dévore tous les dictionnaires : il adore tout savoir sur tout! Depuis qu il sait lire, Adam le savant dévore tous les dictionnaires : il adore tout savoir sur tout! Bien installé dans la machine à lire qu il s est fabriqué, Adam le savant se plonge cet après-midi-là

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS. Le petit ogre veut voir le monde

MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS. Le petit ogre veut voir le monde MARIE-AGNÈS GAUDRAT DAVID PARKINS Le petit ogre veut voir le monde texte 1 Il était une fois un petit ogre qui rêvait de voir le monde. Mais le petit ogre n avait jamais quitté sa maison car ses parents

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

L escargot qui voulait déménager

L escargot qui voulait déménager L escargot qui voulait déménager Petit escargot gris, ce matin, est très excité. Après avoir pris son petit déjeuner qui se compose habituellement de quelques feuilles bien tendres, petit escargot gris

Plus en détail

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit [Choisir la date] LA PETITE FILLE ET LES ALLUMETTES HANS CHRISTIAN ANDERSEN CONTES D ANDERSEN, 1876, P.157-161 TEXTE INTEGRAL Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit n était pas loin ; c était

Plus en détail

En sécurité sur le chemin de l école!

En sécurité sur le chemin de l école! opération cartable En sécurité sur le chemin de l école! 5 histoires à découvrir plus des jeux très amusants! à l école à pied Une, deux Une, deux Un pas, puis un autre et nous voilà à l école. Facile

Plus en détail

Note /9 INTERDICTION DANGER OBLIGATION INDICATION

Note /9 INTERDICTION DANGER OBLIGATION INDICATION La signalisation /20 /9 les feux tricolores > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche

Plus en détail