IZICARTE (1) : POUR UNE RENTRÉE SEREINE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IZICARTE (1) : POUR UNE RENTRÉE SEREINE"

Transcription

1 ZOOM Le journal de l actualité Art et Essai du Cinéma le Lido et du Multiplex Grand Écran N 66 Septembre/Octobre 2014 Voir page 15 ART & ESSAI Page 12 Page 17 Page 19 PRIDE Un film de Matthew Warchus Avec Bill Nighy, Imelda Staunton, Dominic West STILL THE WATER Un film de Naomi Kawase Avec Nijirô Murakami, Jun Yoshinaga, Miyuki Matsuda JOURNAL GRATUIT TIRÉ À EXEMPLAIRES MOMMY Un film de Xavier Dolan Avec Anne Dorval, Suzanne Clément, Antoine-Olivier Pilon

2 (1) Nouvelle génération de carte permettant de payer soit au comptant comme une carte de paiement classique, soit à crédit par l utilisation du crédit renouvelable associé. Le choix du mode de règlement à crédit est un service disponible en France uniquement, hors vente à distance (Internet, courrier, téléphone). Il vous est proposé lors du règlement de votre achat ou lors d un retrait au distributeur de billets. À défaut de choix, l opération sera effectuée comptant. Pour plus d informations, consultez votre conseiller Caisse d Epargne. (2) L Extension Garantie Constructeur est un contrat de BPCE Assurances, entreprise régie par le Code des assurances. Cette garantie couvre les appareils électrodomestiques (exemple : électroménager, audiovisuel, informatique), les produits nomades (exemple : photo, vidéo, console de jeux portative, baladeur) d une valeur unitaire égale ou supérieure à 75 TTC, réglés en totalité avec Izicarte et bénéficiant à l origine d une garantie fabricant ou distributeur d au moins un an. Se reporter à la notice d information pour connaître la liste exhaustive des biens assurés et les conditions contractuelles. (3) Le crédit associé à la carte bancaire Izicarte, utilisable dans la limite de votre montant disponible, est un crédit renouvelable de Natixis Financement d un an reconductible. Natixis Financement - SA au capital de Siège social : 5, rue Masseran Paris RCS Paris - Intermédiaire d assurance immatriculé à l Orias sous le n Caisse d Epargne et de Prévoyance d Auvergne et du Limousin, Banque coopérative régie par les articles L et suivants du Code monétaire et financier, Société Anonyme à Directoire et Conseil d Orientation et de Surveillance Capital social de euros Siège social : 63, rue Montlosier Clermont-Ferrand RCS Clermont-Ferrand Intermédiaire en assurance immatriculé à l ORIAS sous le n Titulaire de la carte professionnelle «Transactions sur immeubles et fonds de commerce sans perception de fonds, effets ou valeurs» n 463 délivrée par la Préfecture du Puy-de-Dôme. Crédits photo : Thinkstock. PRO DIRECT MARKETING - RC 88B1179 IZICARTE (1) : POUR UNE RENTRÉE SEREINE Extension de garantie constructeur gratuite (2) Réglez vos achats comptant ou à crédit (3) Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

3 Document non contractuel, sous réserve d erreur typographique. Infos Lido PRIX DES PLACES 4,00 avec la carte Cin Étud* *voir modalité d inscription et périodes concernées en caisse et pour les moins de 14 ans à toutes les séances (2) 6,30 séances de 15 h et 18 h et étudiants tous les jours 7,30 tarif normal pour les autres séances 3,00 pour le «cinéma des enfants» ABONNEMENTS Carte «Cinéphile» 6 places valables 60 jours pour 34,00 (1) Carte «Cinévore» 10 places valables 90 jours pour 44,00 (1) (1) y compris frais de gestion de la carte Infos Grand Écran Centre et Ester PRIX DES PLACES 4,00 avec la carte Cin Étud (voir modalité d inscription et périodes concernées en caisse) et pour les moins de 14 ans à toutes les séances * 5,50 le dimanche matin de septembre à juin (sauf Ester) 7,20 Tarif réduit - pour les étudiants* à toutes les séances ans en après-midi sauf dimanche et jours fériés - familles nombreuses * - 18 ans* (2) sur présentation des justificatifs 10,00 Tarif normal 3,00 pour le «cinéma des enfants» ABONNEMENTS Abonnement Grand Écran 6 places pour 41,00 (3) valables 60 jours Abonnement UGC illimité 1 20,08 /mois (2) Abonnement UGC illimité 2 35,50 / mois (2) (2) hors frais de dossier (3) y compris 2 de frais de gestion Informations données à titre indicatif sous réserve d éventuelles modifications. Édito Lorsque les premiers jours de septembre se présentent sur notre éphéméride, c est à chaque fois la même chose : la douce euphorie estivale, née de l influence du soleil (avec parcimonie cette année) et d un temps de repos pour la grande majorité d entre nous, cède la place à une période moins réjouissante. Force est de constater que le cocktail, reprise du travail, retour des tracas quotidiens, dépenses et augmentations en tous genres, pression fiscale, le tout dans un contexte général peu engageant, n est pas forcément de nature à nous faire sauter au plafond. Vous en conviendrez, la meilleure solution n est sûrement pas de se laisser aller à la morosité ambiante. Il faut tenter d évacuer cette tristesse quotidienne, de réagir en essayant, par exemple, de se changer les idées. Pour cela, une des meilleures recettes consiste à s asseoir deux heures durant dans une salle de cinéma. C est en cela que notre métier est merveilleux. Vous permettre l évasion, à travers un écran blanc qui soudain se met à vivre. C est ce qui rend le cinéma en salle unique et qui en fait un divertissement pas comme les autres : le temps d une séance, il vous sort de chez vous, vous met au milieu d une foule d inconnus avec lesquels vous allez partager des émotions de toutes natures. Bien sûr, certaines problématiques abordées vous renvoient parfois vers vos préoccupations quotidiennes, mais cela a toujours pour vertu de vous en offrir d autres visions, d autres angles d approches et, parfois, de vous exposer des idées, des solutions. Ce 7ème art plus que centenaire, auquel on a régulièrement promis la fin, est aujourd hui bien vivant, il sait nous proposer des spectacles extrêmement variés allant du film d auteur à la production à grand spectacle. Cela permet à chacun d entre nous de trouver, dans le type de cinéma qui nous sied et à travers le regard que nous posons sur cette fameuse toile tendue, une sorte d ouverture vers de nouveaux horizons qui nous permettent de mettre entre parenthèses les moments plus délicats et qui, de surcroît, enrichissent ce que nous sommes ou ce que nous aspirons à être. En cet automne, la programmation s annonce dense et variée. Bon nombre de films présentés dans différentes sélections à Cannes en mai dernier arrivent sur nos écrans, accompagnés de beaucoup d autres nouveautés. Comme vous pourrez le constater dans les pages qui suivent, il va y avoir plein de bonnes raisons pour aller s enfermer dans ces salles obscures qui sont autant de fenêtres ouvertes sur notre monde, sur autrui. Alors laissez- vous vous porter au fil des images et profitez de tout ce que le cinéma peut faire pour vous apporter ces petits ou grands moments de bonheur qui vous feront oublier quelques instants la réalité du quotidien. ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014 Journal gratuit tiré à exemplaires. Parution toutes les 7 à 8 semaines entre septembre et juin. Entièrement réalisé pour les cinémas Multiplex Grand Écran et Lido par Bruno PENIN. Pour nous contacter : par courrier à l adresse : 9-11, place Denis-Dussoubs Limoges par téléphone au : par Bonne lecture, et à bientôt dans nos salles obscures. Bruno PENIN Conception graphique et insertion publicitaire : ID Studio Limoges - - Cette revue est imprimée par : Imprimerie Moderne PROGRAMMES ET HORAIRES SUR : page 3

4 Réalisé par Nadav Lapid L Institutrice Avec Sarit Larry, Avi Shnaidman, Lior Raz Israël, France Durée : 2h00 min SYNOPSIS : Une institutrice décèle chez un enfant de 5 ans un don prodigieux pour la poésie. Subjuguée par ce petit garçon, elle décide de prendre soin de son talent, envers et contre tous. ENTRETIEN AVEC NADAV LAPID Dans l histoire du cinéma, les films parlant de poésie sont rares. Pourquoi avez-vous choisi ce thème? L Institutrice parle, entre autres, de la place des choses qui n ont aucune utilité dans un monde où tout est question de gain, de perte ou de profit. La poésie ne fonctionne pas selon une logique économique. À l opposé d un roman, épais et lourd, elle n est pas le fruit de mois de labeur, elle est capricieuse, s écrit instantanément, se lit immédiatement et reste parfois indéchiffrable. Il est souvent difficile d expliquer ce qu est un poème, à quoi il sert et pourquoi il est si important qu il existe. Souvent la poésie se trouve dans cette zone grise entre la vérité la plus profonde et l imposture. Le mystère des poèmes de l enfant et leur provenance s opposent à la tentative de l institutrice de trouver un ordre, une logique, de comprendre d où viennent ses mots. La poésie, dont l écriture est rapide et instantanée on tourne la tête et les mots sont là correspond donc à la conscience partielle d un enfant, à sa vision naïve de son propre acte de poésie. L enfant se perçoit-il comme un poète? Est-ce qu il comprend que les mots qu il clame sont des poèmes? Dans quelle mesure votre film est-il autobiographique? Entre l âge de quatre ans et demi et sept ans, j ai dû écrire une centaine de poèmes ou plus précisément, je les ai récités à ma nounou. Le premier, «Hagar», était un poème d amour, un amour impossible, pour la sœur aînée d un copain de maternelle. Le poème «Une séparation», cité à la fin du film, est l un de mes derniers poèmes. À sept ans, j ai arrêté d écrire et je ne voulais plus entendre parler de poésie. Ce n est qu à la fi n de mon service militaire que j ai de nouveau écrit, mais jamais plus de poésie. Mes parents ont mis mes poèmes au placard et ils y sont restés pendant vingt-cinq ans, jusqu à ce que j envisage d en faire la matière d un film. L Institutrice a donc une dimension autobiographique évidente. Et de la même manière que je suis l enfant, je suis également l institutrice. Cette angoisse et ce sentiment d urgence qu éprouve l institutrice devant la marginalisation d un certain art, d une certaine sensibilité, sont ceux que j éprouve moi-même parfois. Sortie nationale 10 septembre 2014 page 4 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014

5 France Durée : 1h40 min Réalisé par Anne Fontaine Gemma Bovery Avec Fabrice Luchini, Gemma Arterton, Jason Flemyng Sortie nationale 10 septembre 2014 ENTRETIEN AVEC FABRICE LUCHINI C est la deuxième fois que vous travaillez avec Anne Fontaine. Et elle me met chaque fois en face de créatures ahurissantes : Louise Bourgoin dans La Fille de Monaco, et l extraordinaire Gemma Arterton dans ce film. Anne est une cinéaste très originale, elle n est jamais dans le pathos sociétal. Pour moi, à cause de l abandon dont elle a fait preuve sur le plateau, de sa non volonté de maîtriser, Gemma Bovery est son meilleur film. Votre première réaction en découvrant le scénario de Gemma Bovery? J ai aimé sa singularité. Il ne s agissait pas d illustrer le Madame Bovary, de Flaubert. Mais de multiplier les allerset-retours entre le roman et la fiction contemporaine. Faire passer Flaubert en contrebande, comme Molière dans Alceste à bicyclette. C est la même démarche : on va chercher des textes et on les ressuscite dans une autre vie. Anne Fontaine et d une certaine façon Posy Simmonds dans sa BD - a eu le génie de ne pas aborder Flaubert de front. Elle prend le complet contrepied de l adaptation de Chabrol. SYNOPSIS : Martin est un ex-bobo parisien, reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d imagination, et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu un couple d Anglais, aux noms étrangement familiers, vient s installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore leurs comportements semblent inspirés par les héros de Flaubert. Pour le créateur qui sommeille en Martin, l occasion est trop belle de pétrir - outre sa farine quotidienne - le destin de personnages en chair et en os. Mais la jolie Gemma Bovery, elle, n a pas lu les classiques, et entend bien vivre sa propre vie... On est presque dans une enquête policière Exactement. Le spectateur est convié à suivre une affaire policière sur la beauté, la puissance et l esprit flaubertien. D un point de vue scénaristique, ce qui est formidable est que le personnage que j interprète regarde se réaliser le roman devant ses yeux alors que, précisément, nous ne sommes pas dans le roman. On est pris dans une telle sensualité qu on ne cherche pas la référence à Flaubert. On est dans Flaubert. Martin, votre personnage, devient lui-même un personnage littéraire. Et, le devenant, il révèle à eux-mêmes les êtres qui sont autour de lui. En ce sens, j ai presque le sentiment que le film nous a tous dépassés, Anne Fontaine comprise. La première scène, lorsque Gemma entre dans la boulangerie et s extasie sur la variété des pains en vitrine, est proprement incroyable. Elle est littéralement en extase devant les pains de Martin, elle jouit, quoi! Et c est ce qui rend la scène sublime. Dès qu elle pénètre dans la boutique, on est ailleurs. «Qu est-ce que le beau?, s interroge Stendhal, c est une promesse de bonheur.». Cette femme qui entre dans la boulangerie, c est une promesse de bonheur. Martin en tombe instantanément amoureux. Il la croise dans la campagne normande alors qu elle est en train de cueillir des fleurs, ils ont une conversation incroyablement banale, elle lui dit au revoir de la main, on voit bien que Martin n a pas d intérêt à ses yeux. Et, là, grâce à l habileté d Anne Fontaine et de Pascal Bonitzer, les scénaristes, on entend Martin dire : «Avec ce geste insignifiant, c en a été fini de dix ans de tranquillité sexuelle.». Verdict confirmé lorsqu il lui explique comment pétrir le pain Une séquence brûlante; d une immense sensualité. Amateur de littérature et littéralement fou de Flaubert, Martin a raté sa carrière dans l édition. Il est un peu au bout du rouleau Oui, il a fini par reprendre la boulangerie de son père parce qu il n avait plus de travail. Mais il a cette magnifique aptitude à tout percevoir de manière littéraire. Paradoxalement, c est en pétrissant le pain qu il retrouve le goût de la poésie : «Il est, dit-il, la croûte de la vie.». Oui, il y a une correspondance très heureuse entre la fabrication du pain et la sensualité. Gemma Arterton irradie littéralement dans le rôle de Gemma. Cette fille est sublime, c est une actrice exceptionnelle. Elle a cette perfection et ce génie que possèdent les comédiens anglo-saxons. Durant deux mois, elle et moi avons peu parlé, pourtant elle a très bien compris qui j étais. Lorsque nous entendions «Moteur», nous étions comme deux inconscients qui se comprenaient, s aimaient et se respectaient. PROGRAMMES ET HORAIRES SUR : page 5

6 GB, Norvège Durée : 2h13 min Un film réalisé par Liv Ullmann Avec Jessica Chastain, Colin Farrell, Samantha Morton SYNOPSIS : 1890, Irlande. Tandis que tout le monde célèbre la nuit des feux de la Saint Jean, Mademoiselle Julie et John, le valet de son père, se charment, se jaugent et se manipulent sous les yeux de Kathleen, la cuisinière du baron, jeune fiancée de John. Ce dernier convoite depuis de nombreuses années la comtesse voyant en elle un moyen de monter dans l échelle sociale. Sortie nationale 10 septembre 2014 À l origine, il y avait la pièce de théâtre MADEMOISELLE JULIE est à l origine une pièce de théâtre du suédois August Strindberg, écrite en 1888 et interprétée pour la première fois à Copenhague en Huis clos nocturne et tragique entre Julie, la jeune aristocrate, Jean et Kristin, le valet et la cuisinière de son père, la pièce requiert un jeu d acteurs particulièrement complexe. Jugée trop sulfureuse par les autorités suédoises de l époque, c est seulement en 1906 que «Mademoiselle Julie» est finalement jouée au Lunds Studentteater, après avoir été mise en scène au Danemark, en Allemagne, puis en France. Depuis, il s agit de l une des pièces de Strindberg les plus jouées dans le monde. La préface rédigée par Strindberg expose sa conception de l art dramatique et éclaire certains points de la pièce. En effet, «Mademoiselle Julie» respecte la règle des trois unités (de temps, de lieu, et d action) et se déroule sans entracte ni rupture. Cette «tragédie naturaliste», pour reprendre les mots de Strindberg, s appuie sur la puissance du mépris et de l orgueil comme ressorts du drame. Ainsi, l affrontement entre les personnages n est pas seulement une lutte des classes, mais également une lutte entre une femme et un homme, pour le pouvoir et la domination morale. Rythmé par les espoirs qu ont les personnages d échapper à leur destin social, ce combat sans merci conduit immanquablement à une fin tragique. Strindberg conçoit l auteur dramatique comme un passeur d idées sous une forme aisément accessible, afi n de pouvoir les communiquer aux classes populaires et aux classes moyennes. Selon lui, le théâtre s appuie sur le pouvoir hypnotique de l illusion pour instruire la jeunesse, les gens peu cultivés, mais aussi les femmes. Le dramaturge est un «prédicateur laïc», colportant des idées contemporaines sous une forme populaire. La pièce déploie alors un processus de compréhension capable d initier un changement profond chez le spectateur. Dans «Mademoiselle Julie», tout est affaire de sentiments, de façon à rendre le processus d identification plus effi cace pour le spectateur. Ainsi, la finesse des dialogues vise à rendre les personnages plus réels, sans qu aucun des artifi ces usuels au théâtre ne soit mobilisé (effets de symétrie, temps morts, etc.). Les effets de surprise se fondent sur les réactions des personnages, dotant l intrigue d une forte dimension naturaliste. Interdite et censurée dans toute l Europe à la fin du XIXème siècle, «Mademoiselle Julie» a longtemps été considérée comme une pièce moralement et socialement subversive, incarnant tous les dangers d un monde gagné par le modernisme. Au fi l des années, de nombreux critiques ont cherché à révéler et à analyser la pièce, sans jamais parvenir à en épuiser le mystère. Tous s accordent cependant à reconnaître sa dimension universelle, bien au-delà d une simple allégorie de la société suédoise du XIXème siècle. JESSICA CHASTAIN a grandi dans une famille de la classe moyenne dans une banlieue du Nord de la Californie. Elle découvre la danse à l âge de 9 ans et intègre une troupe à 13 ans. Après avoir pris le nom de jeune fille de sa mère, elle participe à des productions shakespeariennes dans toute la région de San Francisco. Un des acteurs de «Roméo & Juliet» l encourage alors à passer une audition pour intégrer la section Théâtre de l Ecole Julliard. Grâce à la bourse robin Williams, un des anciens élèves de l école, elle devient membre du «Crew 32». Lors de sa dernière année à Julliard, elle se voit offrir un contrat d exclusivité par le scénariste et producteur de télévision John Wells, et joue dans trois de ses séries. Parallèlement, elle continue à se produire au théâtre, notamment dans «La Cerisaie», «rodney s Wife», «Salomé», et «Othello». Elle partage son temps entre New york et Los Angeles, se produisant au théâtre, au cinéma, et à la télévision est une année prolifi que pour elle au cinéma. On la découvre aux côtés de Brad Pitt dans The Tree of Life - L arbre de Vie de Terrence Malick et elle remporte de nombreux prix. Elle est notamment nommée à l Oscar de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle pour La couleur des sentiments de Tate Taylor. En 2012, elle remporte le Golden Globe de la Meilleure Actrice pour son rôle dans Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow, pour lequel elle a également été nommée aux Oscars. En 2013, elle a joué aux côtés de Al Pacino dans le film qu il a mis en scène d après Oscar Wilde, Salomé. Cette année, elle était présente au Festival de Cannes pour son rôle dans The Disappearance of Eleanor Rigby de Ned Benson et on pourra prochainement la découvrir à l affiche de Interstellar de Christopher Nolan, A most Violent Year de J.C Chandor et Crimson Peak de Guillermo del Toro. Elle incarnera également bientôt Marilyn Monroe dans Blonde le biopic que prépare Andrew Dominik, adapté du roman de Joyce Carol Oates. page 6 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014

7 France Durée : 1h27 min Sortie nationale 10 septembre 2014 Near Death Experience Synopsis : Paul, un employé sur une plateforme téléphonique, est en plein burn-out. Un vendredi 13, la chronique du journal télévisé sur ce jour particulier lui apparaît comme un signal pour passer à l acte. Décidé à concrétiser son geste, Il s enfuit dans la montagne où il va vivre une expérience unique. DIALOGUES CHOISIS - MICHEL HOUELLEBECQ «J ai toujours pensé que se foutre en l air nécessitait certes du courage mais aussi de la chance. On ne compte plus les suicides ratés pour cause de déveine. Certains de ces désespérés y voient, par lâcheté, un signe divin. Ce ne sera pas mon cas. Une des rares qualités que les gens me reconnaissent c est la conscience professionnelle. J ai toujours été jusqu au bout des travaux que j ai entrepris. Que ce soit dans le cadre de mon travail ou dans le privé. Enfant, par exemple, j ai toujours fi ni mon assiette.» «A côté de chez mes parents, il y avait un arbre qui avait cette forme, et à côté d une pierre, il y avait une botte en caoutchouc enfoncée dans la terre. Ça m effrayait parce que j imaginais mille choses à son propos. Comment voulez-vous affronter la vie quand vous avez déjà peur d une botte en caoutchouc?» «Obsolète. Voilà. J ai 56 ans et je suis obsolète. 56 ans. L âge de mon grand-père quand j avais 7 ans. Avant on était un vieux, un pépé. En attendant tranquillement la retraite. On vous demandait pas d atteindre des objectifs. De les dépasser. On vous demandait pas d être toujours séduisant. D être habillé en jeune. D être un homme viril, Un film r éalisé par Gustave Kervern, Benoît Delépine Avec Michel Houellebecq, Benoît Delépine, Marius Bertram de baiser encore. De faire du sport. De manger équilibré. D aimer sa femme comme au premier jour, d être le meilleur copain de ses enfants On vous demandait pas d être créatifs. D avoir de l humour. Et des passions! T as eu de la chance pépé. T as eu le droit de n être qu un pépé. Moi, tu vois, en étant comme t étais, je suis devenu un pauvre gars. Obsolète.» «La nature n a fi nalement aucun intérêt ( ) Au début de mon séjour ici, j ai quand même ressenti quelques bienfaits. Pureté relative de l air, silence apaisant. Mais bien vite j ai ressenti les carences de cet environnement. L homme moderne a tout simplement besoin de confort. Il ne s est pas évertué au fi l des siècles à inventer des tas de choses pour ne pas en avoir l usage. Le lit pour ne pas dormir à même le sol, l eau courante pour ne plus aller au puits, le chauffage central pour ne plus avoir froid, le supermarché pour ne plus cultiver soi-même, la voiture pour ne plus marcher. Quitte à rester sur terre, autant que ce soit dans de bonnes conditions. Je dois le dire : j ai toujours été très rigoureux et même quasiment autocratique, sur le choix de mes canapés. Etre bien assis est pour moi essentiel. Je ne supporte plus l âpreté de la nature. Mon corps réclame du cuir molletonné.» Une réalisation ID Studio Limoges 2014/2015 *Hors supplément 3D Laure Dupont informations films & horaires : ID Studio

8 Le diable au corps Un film de Claude Autant-Lara Scénario : Jean Aurenche et Pierre Bost d après l œuvre de Raymond Radiguet Prix de la Critique Internationale Festival de Bruxelles 1947 Avec : Gérard Philipe (Prix d interprétation au Festival de Bruxelles), Micheline Presle, Jean Debucourt, Denise Grey, Palau Le film sera présenté par Caroline Patte du CNC SYNOPSIS : Pendant la 1ère Guerre mondiale, les amours subversives d un adolescent et d une jeune femme mariée à un soldat. Le contexte : La 2ème guerre mondiale vient juste de se terminer et oser attaquer de front une France revancharde et la sacro-sainte institution du mariage en montrant l infidélité d une femme de soldat relève de la provocation. Et pourtant, où est l indécence? Dans cet amour qui bafoue la morale et les préjugés? Ou plutôt dans ce conformisme petit-bourgeois dont Autant-Lara met à nu l hypocrisie et la bêtise? Le sommet est atteint au final avec cette réplique du bedeau regardant s éloigner le cortège funèbre : «Maintenant, ce sont les femmes qui vont mourir. Chacun son tour!» Avant même sa sortie en salle, par peur de la censure, la production tenta de charcuter le film (remontage, scènes écourtées ou coupées) et il fallut la pression de la CGT (Syndicat des techniciens du film) qui menaça de déclencher une grève générale pour que ce sabotage soit abandonné. A sa sortie, le film fut violemment attaqué par les associations d anciens combattants et les ligues de moralité. Des journalistes firent même une pétition pour qu il soit retiré de l affiche, ce qui fut le cas dans de nombreuses villes. A la projection au Festival de Bruxelles, l ambassadeur de France quitta la salle. La polémique fut vive et dura longtemps. Malgré ces attaques, le film fut un succès public. France/Grande-Bretagne Durée 1h50 min MÉMOIRE À VIF Mardi 16 septembre à 20h30 au 5,50 la soirée 1914/1918 : Guerre et Révolutions Claude Autant-Lara (1901/2000) C est avec «Le diable au corps» qu Autant-Lara s impose vraiment dans le cinéma français et qu apparaissent clairement les thématiques et lignes de force qui vont marquer ses films. S attaquant avec virulence à la bourgeoisie et à sa morale, et à tout ce qui entrave la liberté de l individu, Claude Autant-Lara sera «un cinéaste dérangeant et fier de l être». Il se définissait lui-même comme «le poivre sur la plaie, l huile sur le feu, le feu aux poudres.» On a beaucoup glosé sur ses dérives politiques des années 80 où il défraya la chronique par ses prises de position en faveur de l extrême droite, on connaît beaucoup moins son engagement de 1944 à 1945 où il participa activement, au sein de la CGT spectacle, au mouvement de défense du cinéma français contre l invasion des films américains et où il joignit sa signature aux appels en faveur de la Paix. Il sera, pendant 7 ans, à la tête des syndicats des techniciens du film CGT. En pleine guerre d Algérie, fidèle à la mémoire de sa mère, Louise Lara, vedette du Théâtre français, qui refusa de s associer aux manifestations chauvines organisées pendant la 1ère guerre, Autant-Lara réalise un film sur l objection de conscience, «Tu ne tueras point». Tourné en Yougoslavie et présenté sous pavillon yougoslave au Festival de Venise en 1961, où Suzanne Flon obtient le Prix d interprétation féminine, le film sera bloqué par la censure qui n autorisera son exploitation en France qu en 1963, soit un an après les Accords d Evian. FILMOGRAPHIE NON EXHAUSTIVE : L auberge rouge : Le blé en herbe : Le rouge et le noir : La traversée de Paris Quelques avis critiques : En cas de malheur : La jument verte : Le journal d une femme en blanc «Le sujet passe par l anecdote, mais ne s y maintient pas longtemps et déborde le romanesque pour laisser le champ libre, souvent, aux cinglantes dénonciations d un pamphlet qui ne dit pas son nom : elles font lever l ire des âmes bigotes, bourgeoises, flicardes. Car, évidemment, ce ne sont pas l adultère, ni les rapports sexuels d in adolescent avec une femme mariée depuis peu de temps qui choquent la mentalité des censeurs, mais le fait essentiel que l époux est soldat, qu il se bat au front pour la patrie. A travers ce personnage et ce qu il représente dans la mythologie éthique de la société chrétienne occidentale, Autant-Lara bafoue le devoir militaire et dit, à la limite, que les morts au champ d honneur, les estropiés des lazarets, les médaillés, les héros des tranchées boueuses et des offensives glorieuses sont tous cocufiés d une manière ou de l autre. C est, en définitive, de l armée qu on se moque et la guerre que l on conchie ; ça ne se pardonne pas dans une collectivité dont le catéchisme se fonde sur un principe falsificateur odieux («si vis pacem para bellum») et dont l économie (des banques ou des patrons aux ouvriers) apprécie hautement la simulation qu apportent les marchands de canons» Freddy Buache «Claude Autant-Lara» (1982) «Autant-Lara a toujours pris parti contre la guerre, avec fougue, avec rage parfois. Elle est, pour lui, un jeu ignoble, elle détruit la vie, fait apparaître ce qu il y a de plus mauvais dans l homme. François er Marthe (admirablement interprétés, incarnés à jamais par Gérard Philipe et Michèle Presle) sont des victimes au même titre que Jacques Lacombe, soldat jeté au combat et mari trompé. Le nationalisme restauré d après 1945 ne pouvait y trouver son compte. Même l amour, ici, a on goût de mort. Ne braquons pas le feu des passions sur des conduites jugées immorales qui ne furent pas données en exemple. Le Diable au corps est l un des grands films du cinéma français.» Jacques Siclier - Dossier de presse page 8 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014

9 France Durée : 1h46 min Film réalisé par Benoît Jacquot 3CŒURS Avec Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni Sortie nationale 17 septembre 2014 SYNOPSIS : Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu au matin, parlant de tout sauf d eux-mêmes, dans un accord rare. Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent rien l un de l autre. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu elle est la soeur de Sylvie ENTRETIEN BENOIT JACQUOT Après un certain nombre de films en costumes, il était important pour moi de réaliser un film contemporain, un film qui se passe ici et maintenant. Et, après avoir centré copieusement tous mes derniers longs-métrages sur des personnages féminins, j avais besoin de m occuper d un personnage masculin - ne serait-ce que pour vérifier si j étais capable de le faire. Mon cinéma est plutôt lié à des figures féminines. Je souhaitais ais m éprouver sur ce terrain. Je souhaitais tourner une histoire qui se déroule en province ; une ville moyenne que l on devine un peu méridionale. La province française est un terrain propice pour développer un argument mélodramatique : je voulais précisément m intéresser à un homme aux prises avec un amour caché. J avais depuis longtemps le désir d étudier l incidence particulière que pourraient avoir deux soeurs sur une intrigue. Marc aime l une puis l autre, de çon différente mais forte, seul le spectateur le sait et c est ce qui crée une tension mélodramatique. fa- Un homme rate son train dans une ville de province, rencontre une femme sans que l un et l autre, par jeu, ne se disent qui ils sont. Ils se donnent vous et, comme dans tout mélo qui se respecte, ne se trouvent pas. L histoire peut démarrer rendez- du 24 au 30 septembre Programmes et horaires : sur le tarif plein POUR TOUS À TOUTES LES SÉANCES* *réduction à valoir sur le tarif plein en vigueur le 23 septembre 2014, hors séances spéciales, hors suppléments 3D. Non cumulables avec une autre offre promotionnelle. Une réalisation ID Studio - RCS Limoges

10 GB Durée : 1h38 min Kurdistan - France - Allemagne Durée : 1h35 min Réalisé par Jason Reitman U.S Durée : 1h51 min SYNOPSIS : Lors du dernier week-end de l été, Frank, un détenu évadé, condamné pour meurtre, oblige Adèle et son fils Henry à le cacher chez eux. Très vite, la relation entre le ravisseur et la jeune femme prend une tournure inattendue. Pendant ces quatre jours, ils vont révéler de lourds secrets et réapprendre à aimer... CRITIQUES : Bien plus qu une réussite, sa relecture relève du coup de maître. Sans jamais tomber dans le piège du tire-larme, le réalisateur instille l émotion avec un rare sens de la parcimonie. Sa mise en scène, précise et élégante, s attarde sur les silences et les gestes. Mehdi Omaïs Metro À mi-chemin entre le thriller et la romance, ce joli film baigné dans une lumière de fin d été pleine de mélancolie, parvient à mêler suspense haletant et lent apprivoisement réciproque, fait de gestes inattendus, d attentions, de regards. Arnaud Schwartz La Croix Last Days of Summer a le suspense et l incertitude anxieuse d un thriller, la sensualité et les émotions simples et bouleversantes d un mélodrame (...). Quelques flash-back sans légèreté n enlèvent pas à ces quatre jours de fin d été leur pouvoir de trouble émouvant. page 10 HORAIRES jeudi 11 sept vendredi 12 sept samedi 13 sept dimanche 14 sept lundi 15 sept mardi 16 sept jeudi 18 sept vendredi 19 sept samedi 20 sept dimanche 21 sept lundi 22 sept mardi 23 sept 15h 22h15 17h45 20h30 17h45 15h 15h 22h15 17h45 20h30 17h45 15h Marie-Noëlle Tranchant Le Figorascope «Valse pour Monica» édifie une histoire bien vivante, universelle sur le combat des femmes. La BO, dirigée par Peter Nordahl, mais surtout l énergie et la forte présence d Edda Magnason dans la peau d une Monica incandescente, passionnée, et parfois perdue, y sont pour beaucoup. Alexis Campion Le journal du Dimanche SYNOPSIS : Au carrefour de l Iran, l Irak et la Turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l indépendance kurde doit désormais lutter contre Aziz Aga, caïd local. Il fait la rencontre de Govend, l institutrice du village, jeune femme aussi belle qu insoumise HINER SALEEM : Mon grand-père disait en souriant: Notre passé est triste, notre présent est tragique, mais heureusement on n a pas d avenir. Et pourtant... Quand je suis retourné au Kurdistan, après plusieurs années d exil, j ai parcouru plus de deux cents kilomètres dans ces territoires montagneux, sans croiser âme qui vive. Tout avait été rasé par les guerres irakiennes. Puis j ai vu quelques chèvres par la fenêtre de la voiture et mes yeux se sont remplis de larmes de joie. C était la vie qui reprenait dans ce pays dévasté. C était en Un safe heaven venait de se créer pour les Kurdes après la défaite de Saddam Hussein au Koweit. Depuis, les Kurdes se sont organisés, et pour la première fois dans l Histoire, ils ont connu des élections libres. Ils ont eu leur Parlement, leur propre gouvernement, ils ont crée une armée et une police nationale. Mais il restait à reconstruire le pays, l infrastructure, les villages, les routes, l électricité, les écoles, etc. à chaque voyage je remarquais d immenses changements. Par ailleurs, né dans un pays musulman, je suis particulièrement sensible à la question du statut de la femme dans notre société. Dans le Kurdistan d aujourd hui, les femmes espèrent trouver une nouvelle identité, un nouveau rôle social et politique. CRITIQUES : La griffe tragi-comique du cinéaste a le don de gratter là où ça fait mal : sous la stylisation perce la détresse d une jeunesse asphyxiée par la famille et la société. Et puis, il y a... l actrice iranienne Golshifteh Farahani, bannie par les mollahs, vibrante dans ce rôle d insoumise. Mathilde Blottière - Télérama Hiner Saleem s empare des codes du film de genre sans sombrer dans un pur exercice de pastiche. Il livre un film fort qui, derrière ses moments jouissifs de pur spectacle, gros plans et règlements de comptes, livre une réflexion féroce sur ces incorrigibles humains, aveuglément soumis à leurs contradiction Arnaud Schwartz La Croix HORAIRES jeudi 25 sept 15h vendredi 26 sept 22h15 samedi 27 sept 18h dimanche 28 sept 20h30 lundi 29 sept 18h mardi 30 sept 15h jeudi 2 oct 15h vendredi 3 oct 22h15 samedi 4 oct 18h dimanche 5 oct 20h30 lundi 6 oct 18h mardi 7 oct 15h

11 Tarif 5 La séance Mexique - France 2013 LES DRÔLES Durée : 1h35 min DE POISSONS-CHATS RÉALISÉ PAR CLAUDIA SAINTE-LUCE AVEC : XIMENA AYALA, LISA OWEN, SONIA FRANCO SYNOPSIS : Claudia a 22 ans et vit seule dans une grande ville du Mexique. Une nuit, elle atterrit aux urgences pour une crise d appendicite. Elle se lie d amitié avec Martha, qui occupe le lit voisin. Martha a 46 ans, 4 enfants, et une inépuisable joie de vivre. A sa sortie de l hôpital, Martha invite Claudia à habiter chez elle. D abord désorientée par l organisation chaotique de la maisonnée, Claudia trouve progressivement sa place dans la tribu. Et tandis que la santé de Martha s affaiblit, le lien de Claudia avec chaque membre de la famille se renforce jour après jour. CLAUDIA SAINTE-LUCE : De mon passé, je préfère ne garder en mémoire que les détails qui me réjouissent et pas ceux qui m attristent. J ai souhaité raconter l histoire de Martha. Je l ai connue à Guadalajara, quand j avais 22 ans et depuis, cette rencontre est devenue mon «histoire de chevet», celle à laquelle je pense, de temps à autre, pour me remonter le moral lorsque j en ai besoin. LES DRÔLES DE POISSONS-CHATS se situe entre drame et comédie. Comédie parce que les personnages se rient de leurs infortunes. Drame parce qu ils n ont pas vraiment le choix. Nous sommes seuls dans la vie. Mais la rencontre entre deux personnes qui partagent les mêmes sentiments peut rendre cette vie plus légère. CRITIQUE : En regardant sa propre histoire, la réalisatrice explore, avec délicatesse, un mystère. Que s est-il passé, que s est-il joué entre elle et Martha? Claudia, qui vit dans une grande solitude, est, d abord, spectatrice de cette tribu où chacun a son grain de folie. Et puis, progressivement, elle entre dans la danse... Pour Martha, ce temps d adaptation n existe pas. Auprès d elle, Claudia a tout de suite sa place. Comme si elles se reconnaissaient... Une jeune fille qui n a pas eu de mère en trouve une, et une femme qui aime ses enfants trouve une fille de plus. La réalisatrice réussit à suggérer la grâce de ce croisement miraculeux. Au moment où la vie se dénoue car chacun sait Martha condamnée un lien se noue. C est dit avec une pudeur magnifique, à l image du titre, qui désigne un petit aquarium cocasse et accessoire, chargé d une affection secrète. L attachement est une drôle d histoire. Qui finit, ici, par devenir carrément déchirante. Frédéric Strauss - Télérama HORAIRES jeudi 9 oct 15h vendredi 10 oct 22h15 samedi 11 oct 18h dimanche 12 oct 20h30 lundi 13 oct 18h mardi 14 oct 15h jeudi 16 oct 15h vendredi 17 oct 22h15 samedi 18 oct 18h dimanche 19 oct 20h30 lundi 20 oct 18h mardi 21 oct 15h Grèce, France, Belgique 2013 Durée : 2h08 min Xenia Réalisé par Panos H. Koutras Avec Kostas Nikouli, Nikos Gelia, Yannis Stankoglou SYNOPSIS : A la mort de leur mère, Dany et son frère Odysseas, 16 et 18 ans, prennent la route d Athènes à Thessalonique pour retrouver leur père, un Grec qu ils n ont jamais connu. Albanais par leur mère, ils sont étrangers dans leur propre pays et veulent que ce père les reconnaisse pour obtenir la nationalité grecque. Dany et Ody se sont aussi promis de participer à un populaire concours de chant qui pourrait rendre leur vie meilleure. Ce voyage mettra à l épreuve la force de leurs liens, leur part d enfance et leur amour des chansons italiennes. KOUTRAS, UN CINÉASTE À PERDRE HELLÈNE : Le réalisateur de «l Attaque de la moussaka géante» a ripoliné le cinéma grec. Selon une formule fréquente, Panos H. Koutras serait un «Almodóvar grec». L image a quelque chose de vrai, mais elle est aussi insuffisante. D abord, ce serait un Almodóvar sans movida : surgi sur la mappemonde du cinéma en 2000 avec le très fou et très folle Attaque de la moussaka géante, Koutras forge depuis une œuvre énergique mais solitaire, qui ne bénéficie pas d une émulation culturelle particulière, la Grèce de ces dernières années ayant plutôt vu fuir ou disparaître ses forces artistiques les plus vives. Le cinéaste décrit Xenia comme un adieu à sa propre jeunesse : «A l orée de la cinquantaine, je me suis dit que c était le moment ou jamais de faire mon teenage movie!» On y trouvera ce qui est récurrent dans ses films : la quête d identité et le goût de la fraternité. «L amour fraternel, j y crois beaucoup. C est un amour très important pour moi.» Par Olivier Séguret Libération 3 sept 2013 CRITIQUES : Xenia est une épopée homérique sous forme de film gay dans la Grèce xénophobe d aujourd hui. Par ce programme pop si clair, comme une formule, le film se libère immédiatement de tout ce qu il pouvait arborer de fétichisme ou de bêtise Sur l air séduisant d une nouvelle odyssée grecque, Xenia accomplit fièrement son programme : trouver par le délire parodique le noyau de sentiments purs, d émotions libres, qui est le dernier moteur de notre vie en milieu merdique et la vérité de la culture populaire humaine depuis Homère. Moteur épique d une jeunesse possible au sein de la fiction universelle. Luc Chessel Les Inrockuptibles Irrigué par une nostalgie joyeuse, le périple gagne en émotion avec, en toile de fond, la crise, l émergence d une extrême droite xénophobe et violente. Forte de ses deux jeunes acteurs albanais, impeccables, cette odyssée contemporaine prend alors la forme d un voyage jubilatoire, à la fois juste et fantaisiste (...). Alexis Campion Le Journal du Dimanche HORAIRES jeudi 23 oct 15h vendredi 24 oct 22h15 samedi 25 oct 17h35 dimanche 26 oct 20h30 lundi 27 oct 17h35 mardi 28 oct 15h jeudi 30 oct 15h vendredi 31 oct 22h15 samedi 1er nov 17h35 dimanche 2 nov 20h30 lundi 3 nov 17h35 mardi 4 nov 15h PROGRAMMES ET HORAIRES SUR : page 11

12 US, GB, Allemagne Durée : 2h10 min Sortie nationale 17 septembre 2014 Un film réalisé par Matthew Warchus Avec Bill Nighy, Imelda Staunton, Dominic West SYNOPSIS : Été Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d activistes gays et lesbiens décide de récolter de l argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fi n fond du Pays de Galles, ils embarquent à bord d un minibus pour aller remettre l argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s unissent pour défendre la même cause. «C est déjà formidable que ce fi lm ait pu se faire. Vous imaginez : une comédie dramatique grand public sur les droits des homosexuels et les syndicats? C est surréaliste! Et pourtant, le fi lm est la preuve même qu un scénario brillant, mis en scène par un réalisateur passionné, balaie les doutes les plus rationnels. Certes, le fi lm est drôle et plein de fantaisie, mais c est aussi une œuvre importante. La BBC, le BFI et Ingenious ont décelé ce potentiel dès le départ, et nous avons énormément apprécié leur soutien.» Cameron McCracken - Directeur Général de Pathé Production «Les spectateurs vont vivre une magnifique histoire humaine et se sentir bien mieux en sortant de la salle qu en y entrant, car il s agit d un récit sur le courage d hommes et de femmes qui n étaient pas censés se rencontrer et qu on n a pas souvent l occasion de voir au cinéma.» Bill Nighy acteur principal «Aujourd hui, cela peut sembler diffi cile à comprendre qu on se soit battu pour avoir le droit de travailler sous la terre dans des conditions épouvantables, mais en 1984, les mineurs pensaient que c était la seule chose à laquelle ils pouvaient se raccrocher, qu il s agisse de leur génération ou des générations futures. Dans les piquets de grève, on voyait souvent des panneaux qui disaient Je me bats pour que mon fi ls ait le droit de travailler. On sait aujourd hui que la grève des mineurs n était pas motivée que par des considérations économiques. C était une bataille décisive d une guerre idéologique bien plus large : le bien commun face aux intérêts individuels, la collectivité face à l individu, le socialisme en opposition au capitalisme. Quelques années après la grève, Margaret Thatcher a déclaré que la collectivité n existait pas, et qu il n y a que des individus et des familles. Les protagonistes de PRIDE pensent profondément l inverse, et croient que l union fait la force. Le fait que cela paraisse aujourd hui un vrai renouveau idéologique montre à quel point on s était éloigné de ces idées-là. Est-ce que Thatcher est parvenue à changer nos mentalités? Elle a en tout cas su réformer notre vocabulaire. Je me souviens très bien du jour où je suis devenu un client pour la compagnie de chemins de fer, alors que j étais jusque-là un passager. Je me rappelle que je m étais dit, à l époque, que c était un changement de vocabulaire amusant qui n était qu un effet de mode. Mais lorsque British Telecom a été privatisé, et que les HLM ont été à vendre, l économie s est massivement tournée vers le capitalisme. Sommes-nous, à l heure actuelle, devenus une foule animée par des intérêts individuels, seulement prêts à nous battre pour remporter une fortune à la loterie? La publicité ne cesse de nous dire : ça pourrait être vous! Pas vous et vos semblables, mais uniquement vous.» Matthew Warchus - Réalisateur «La plupart des gens ne croient pas à l authenticité de cette histoire lorsqu ils en entendent parler pour la première fois, et j étais dans le même état d esprit. Mais il y avait une petite voix en moi qui me disait que si c était vrai, ce serait une histoire extraordinaire. J ai vraiment pensé que c était un mythe, mais ma curiosité était piquée. J ai fait des recherches, et j ai trouvé un petit article qui en parlait. Plusieurs années après, je suis tombé sur un livre, qui comportait un chapitre sur Mark Ashton, confirmant que c était vrai. J ai alors compris qu il fallait que j écrive cette histoire. Et puis, j ai découvert que le mouvement LGSM (Lesbians and Gays Support the Miners, Mouvement des lesbiennes et des homosexuels en faveur des mineurs, NdT) avait réalisé sa propre vidéo, que j ai fini par retrouver. C est comme cela que tout a commencé, mais la gestation du projet a été très longue.» Steven Beresford - Scénariste page 12 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014

13 Les nouvelles orientations de l Assurance Vie MMA, des 25 en 10 ans qui donnent d expertise d euros gérés clients Des réserves à celles imposées par la réglementation ID Studio RCS Limoges BONUS RENDEMENT MMA* *renseignez-vous auprès de nos conseillers Entreprise et Patrimoine 49 avenue des Casseaux Limoges NJC ASSURANCES tel

14 UN HOMME TRÈS RECHERCHÉ Un film réalisé par Anton Corbijn Avec Philip Seymour Hoffman, Rachel McAdams, Grigoriy Dobrygin Sortie nationale 17 septembre 2014 US, GB, Allemagne Durée : 2h10 min SYNOPSIS : Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d avoir abrité une importante cellule terroriste à l origine des attaques contre le World Trade Center. Lorsqu un immigré d origine russo-tchétchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alerte. Une course contre la montre s engage alors pour identifier cet homme très recherché : s agit-il d une victime ou d un extrémiste aux intentions destructrices? CET HOMME ÉTAIT UN GÉANT «Je ne sais pas très bien par quoi commencer dès lors qu il s agit d évoquer le parcours de Philip, tant il a su s imposer grâce à son envergure et à sa finesse de jeu. Mais cela en dit long, d emblée, sur ses choix. S agissant des rôles de composition, il était le meilleur, et même si l on s en tient à ses seconds rôles, il se distinguait de ses contemporains. Sa force consistait à s approprier totalement ses personnages et à faire preuve d humilité. Dans le même temps, il haïssait ce qu il aimait tant. C était bien là sa malédiction : il souffrait dans sa chair quand il jouait. C est ma compagne Nimi qui, en lisant le scénario d UN HOMME TRÈS RECHER- CHÉ, m a immédiatement suggéré de contacter Philip Seymour Hoffman : avec le recul, je me rends compte qu il était le seul comédien envisageable. Il était évident que lui seul allait pouvoir incarner ce personnage imaginé par John Le Carré. Je m étais toujours représenté cet acteur comme un homme au physique imposant, d une grande intelligence et d un certain charisme. Quand j ai visionné les premiers montages du film avec Phil, je n arrivais pas à croire que l homme à mes côtés dans la salle de projection était le même que je voyais à l écran. Il s était totalement approprié le personnage. Et quels que soient ses problèmes personnels, sa prestation n en a jamais pâti. J ai fait sa connaissance à l occasion d une séance de photos pour Vogue, à New York, en Alors qu on raccommodait son pantalon dans une chambre d hôtel mitoyenne, on a profité, lui et moi, de ce petit répit pour parler du film et de son rôle. Certes, il était en caleçon, mais il ne s est jamais laissé déconcentrer par l absurdité de la situation. Il prenait son travail très au sérieux. Au départ, il régnait un certain malaise entre nous sur le plateau d UN HOMME TRÈS RECHERCHÉ, ce que j attribue à mon inexpérience de metteur en scène et au fait que je n ai pas su verbaliser mes consignes aux comédiens, ce dont ils ont l habitude. Mais peu à peu, Phil et moi avons trouvé une manière de dialoguer, pour que le tournage se déroule en douceur, si bien qu au bout d un moment, il n avait plus besoin de consignes : il est devenu Günther Bachmann. Il m a même adressé un , qu il a signé «Günther», en rentrant chez lui après la fi n du tournage. Son personnage, dans le film, est secondé par une équipe de jeunes enquêteurs, campés par Nina Hoss et Daniel Brühl, et il se comportait en mentor avec eux, sur le plateau et en dehors du tournage. Il se montrait protecteur à leur égard et disponible, prêt à dispenser ses conseils et ses encouragements. En revanche, il ne voulait pas prendre de temps pour les acteurs avec lesquels il ne tournait pas. Le soir, on dialoguait par s pour évoquer les scènes du lendemain, et pour mettre au point un style de jeu. Il avait un regard fascinant sur son rôle et sur le fi lm dans son ensemble, et c était extraordinaire d en parler avec lui. On se com- prenait à demi-mot sur de nombreux sujets, y compris sur la musique. Je lui ai enregistré une cassette de chansons que je souhaitais utiliser dans le fi lm, et qu il adorait, comme «Hoist That Rag» de Tom Waits qu il avait écouté récemment. Phil et moi avons dîné ensemble avec nos compagnes à la fi n de l été, et il s est révélé un merveilleux convive, drôle et spirituel. C était un géant, dans tous les sens du terme, et sa disparition n est pas seulement une perte immense pour le monde en général, et les amoureux de l art, mais aussi pour l humanité. Il était humain à 200%, avec tous les déchirements et les défauts que cela suppose, et j aime à penser que c est de là que venait son immense talent artistique. Il est peu probable que je sois à même de lui rendre hommage avec cet article, mais j espère m être montré à sa hauteur avec le fi lm que nous avons réalisé, dans lequel il est exceptionnel. Je sais qu il en était extrêmement fi er, et on avait envisagé de retravailler ensemble quand on s est vus il y a deux semaines. Ce jour-là, il m a dit : «J espère qu on se retrouvera sur un nouveau fi lm. On est plus aguerris désormais et j ai l impression qu on serait capables de se battre ensemble, qu on serait invincibles, et c est un sentiment exaltant.» Hélas, cela n arrivera jamais, ce qui rend la fi n du fi lm plus diffi cile à voir encore.» Anton Corbijn (The Guardian - 3 février 2014) UN HOMME TRES RECHERHE est un des derniers fi lms tournés par Philip Seymour Hoffman puisque nous le verrons plus que dans les deux épisodes de HUNGER GAMES à venir en cette fi n d année et en page 14 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014

15 Russie Durée : 2h21 min Un film réalisé par Andreï Zviaguintsev Sortie nationale 24 septembre 2014 LÉVIATHAN Avec Alexeï Serebriakov, Elena Liadova, Vladimir Vdovitchenkov SYNOPSIS : Kolia habite une petite ville au bord de la mer de Barents, au nord de la Russie. Il tient un garage qui jouxte la maison où il vit avec sa jeune femme Lilia et son fils Roma qu il a eu d un précédent mariage. Vadim Cheleviat, le maire de la ville, souhaite s approprier le terrain de Kolia, sa maison et son garage. Il a des projets. Il tente d abord de l acheter, mais Kolia ne peut pas supporter l idée de perdre tout ce qu il possède, non seulement le terrain mais aussi la beauté qui l entoure depuis sa naissance. Alors Vadim Cheleviat devient plus agressif... ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR D où vous est venue l idée de Léviathan? En 2008, j ai entendu quelqu un raconter une histoire, qui s était déroulée en 2004, d un Américain nommé Marvin Heemeyer. Marvin Heemeyer, un homme simple de 52 ans, soudeur de profession, vivant seul, possédait un atelier. Juste à côté se trouvait une usine qui avait fait faillite et un grand groupe américain avait décidé de la reprendre et d en relancer l activité. Pour ce faire, ils avaient racheté des terres qui jouxtaient l atelier de Heemeyer. Je ne vais pas m étendre sur le sujet, mais la lutte qu il a engagée contre ce groupe, mais aussi contre la mairie, la police et les pouvoirs publics de l État du Colorado, ne l a mené à rien. Le désarroi l a, en revanche, conduit un jour à prendre un bulldozer, à le transformer en blindé et à descendre en ville pour méthodiquement détruire plusieurs bâtiments administratifs. Cette histoire m a profondément frappé et j y ai vu l image d une incroyable rébellion. Je l ai à mon tour racontée à Oleg Neguine, mon coscénariste habituel, alors même qu Elena n était pas encore tourné, en lui disant que ça ferait une idée de fi lm formidable. Puis il y eut une deuxième étape, qui m a convaincu de continuer à creuser cette idée, quand j ai lu la nouvelle «Michael Kohlhaas», de Heinrich von Kleist, qui dans sa première partie semble venir en miroir de l histoire de Heemeyer. Tout commence par le fait que Kohlhaas, marchand de chevaux, se rend au marché pour vendre des bêtes et, en chemin, alors même qu auparavant la voie était libre, il tombe sur une barrière de péage. Or la personne qui m avait raconté l histoire de Heemeyer m avait dit qu une palissade avait été dressée tout autour de son terrain et qu il devait lui aussi franchir désormais une barrière pour sortir. Je me suis dit que c était incroyablement similaire. Pour Kohlhaas, dont l action se passe du temps de la Réforme, même Martin Luther s en est mêlé, lui enjoignant de déposer les armes. Car il a commis des choses vraiment horribles pour faire rétablir la justice! Il a poursuivi un noble pour que celui-ci lui rende le cheval qu il lui avait pris en guise de péage et auquel il avait infl igé les pires traitements, ne voulant en contrepartie ni argent ni un autre cheval, mais disant : «c est celui-ci que je veux que tu me rendes, en vertu du droit que m a accordé la nature». Une foule immense l a rallié et est devenue une véritable armée qui a brûlé la ville de Leipzig Oleg et moi-même avons immédiatement décidé de transposer cette histoire en Russie. Qui a eu l idée d appeler ce film Léviathan? Initialement, le film s appelait Le Paternel. C est en relisant le Livre de Job que le titre Léviathan m est venu à l esprit. Puis j en ai parlé avec une amie philosophe qui m a demandé si c était lié à Hobbes, que je n avais pas lu auparavant. Elle m a raconté de quoi retournait le livre et j ai compris que ce film ne pouvait s appeler qu ainsi. Je me suis plongé dans la lecture et dans l idée maîtresse que sous-tend Hobbes : l homme, ayant compris qu il va être bientôt plongé dans la guerre «de tous contre tous», invente l État pour que cette guerre n arrive pas. L État intervient ainsi pour lui garantir une protection sociale, pour le défendre, le protéger. C est la création même du système des relations sociales qui peut empêcher la nature humaine de plonger les hommes dans la guerre «de tous contre tous». En échange de ces garanties, l homme abdique sa liberté au profit de l État. Au fi nal, ce titre n est pas juste une étiquette que j ai collée sur le fi lm, c est une partie intégrante du projet dans son ensemble. Il place le film à un autre niveau, lui confère une autre dimension. C est la première fois qu un film russe montre la collusion du pouvoir et de l Église autour d une histoire de corruption. Lorsque vous écriviez ce scénario avec Oleg Neguine, aviezvous pleinement conscience d écrire un brûlot qui, peut-être, allait être interdit? J aimerais qu ils essaient d interdire ce fi lm, juste pour voir. Pour ce qui est de l écriture, oui, absolument. Quand on a imaginé cette fi n, c est plus qu un frisson qui nous a parcourus, c est comme si un éclair nous avait atteints à la colonne vertébrale, tellement nous étions sûrs de l absolue vraisemblance, de la brûlante vérité de la situation. On s est immédiatement représenté le plan fi nal qui devait venir répondre au premier plan de la maison au début du fi lm : en replaçant la caméra à l exact endroit où elle était au début pour le plan large et en refaisant ce même plan large, avec l église à la place de la maison, nous étions sûrs de boucler la boucle. Et on s est dit que le spectateur serait aussi atteint que nous. On savait tout cela en l écrivant, bien sûr, et le doute m a envahi, car je respecte profondément ce qu est l Église, mais pas celle-ci, pas celle qu on montre, pas celle qui est faite de briques et de pierres, mais l essence même de l Église. Mais il est impossible d aborder cette essence même sans toucher à tout le reste. Pour nous, en revanche, il était capital de souligner que l évêque ne sait pas le prix payé pour que soit construit ce pompeux édifice, «la vitrine de la ville» (on avait même cette réplique qu on n a pas gardée : «La ville n a pas de vitrine. L église sera cette vitrine.»). D où ce dialogue avec le maire qui s apprête à lui raconter ses diffi cultés et auquel l évêque répond qu il ne veut rien savoir, qu il n est pas à confesse. C est là qu est son propre péché, sa faute, car il DOIT savoir ce qui se passe. PROGRAMMES ET HORAIRES SUR : page 15

16 Norvège Durée : 1h56 min RÉALISÉ PAR HANS PETTER MOLAND REFROIDIS AVEC : TOBIAS SANTELMANN, STELLAN SKARSGÅRD, BRUNO GANZ Sortie nationale 24 septembre 2014 SYNOPSIS : La Norvège, l hiver. Nils conduit d imposants chasse-neige qui dégagent les sentiers enneigés et inhospitaliers norvégiens. Tout juste gratifi é du titre de citoyen de l année, il apprend le décès de son fi ls des suites d une overdose. Refusant de croire à cette version offi - cielle il se lance à la recherche des meurtriers présumés. L enchaînement inattendu des événements va lui forger une réputation de justicier anonyme dans le milieu de la pègre qui va comprendre durement que la vengeance est un plat qui se mange glacé!!! CRITIQUE : Le titre international du nouveau fi lm d Hans Petter Moland est laconique (In Order of Disappearance), l original avec ses sacrés idiots (Kraftidioten) est plus ironique. L histoire de vengeance racontée par Moland se situe quelque part entre les deux : un long jeu de massacre dans le froid norvégien teinté d humour noir et de mauvais esprit. Le fi lm est une bonne surprise, avec un humour plus mordant qu Un chic type et une tension plus généreuse que pour son survival (certes impressionnant mais un peu aride) Zero Kelvin. Moland retrouve son acteur fétiche, Stellan Skarsgård, qui fait des merveilles en incarnant un citoyen modèle et bonhomme à deux doigts de se transformer en Inspecteur Harry lorsque son fi ls est assassiné. Moland fl irte consciemment et de manière assez réjouissante avec la parodie du genre, alignant les gangsters aux surnoms ridicules inspirés de Top Gun avec parmi eux un méchant (mais néanmoins végane) au surjeu légèrement crispant. Moland réunit pour l occasion un casting de gueules parmi lesquelles ll Bruno Ganz en petit parrain des Balkans. Et c est parti pour le tir au pigeon. En toile de fond de ce Whac-A-Mole humain, Moland dresse le portrait d une société civilisée qui n en a que le nom. Le modèle norvégien érigé en drapeau face à la barbarie et la médiocrité des pays du sud sera bientôt noyé dans un bain de sang. Pendant ce temps, un gamin suggère à son idiot de père que celui qui se venge est au moins aussi idiot que celui qui torture. On aura vu discours plus profond, mais Refroidis s avère être une farce très effi cace et peut-être le meilleur fi lm de son réalisateur. Nicolas Bardot Film de Culte Découvrez le monde et la mosaïque de ses peuples VOYAGE EN PAYS D OC TERROIRS ET HISTOIRE CATHARE RÉSUMÉ DU FILM : Ce film parle d un sud qui, au 12ème siècle, n était pas la France. Il raconte la terrible répression qui frappa les cathares. L action a un axe : Béziers, en partent des routes menant à la rencontre de femmes et d hommes, de cette langue ancestrale, qui court depuis les rivages de la Méditerranée, vers les hautes vallées de l Ariège. Ce film dévoile Toute une fresque de personnages divers et beaux riches d un capital immatériel, un cheminement violent, rugueux le tout nimbé de la prodigieuse beauté des lumières du sud. par Guy Cousteix BIO DU CONFÉRENCIER : Guy COUSTEIX est né à Béziers dans le sud de la France. Son professeur de géographie parle d Amazonie, de Tazieff et des volcans c est décidé il sera explorateur, aventurier En 1978, un premier film sur le ski extrême dans les montagnes Rocheuses du Canada Quelques mois plus tard, on le retrouve en Himalaya sur un des plus difficiles 8000 de la planète : le Dhaulagiri. Il dépose et reprend ses sacs de voyage des centaines de fois pour une immense balade autour de la planète. Des tempêtes du Mont Mac Kinley en Alaska aux rizières du Laos, des déserts du Ladakh aux immensités du Tibet, Plus de mille courses en haute montagne, quatorze expéditions sur les plus hauts sommets du monde et une trentaine de films ou documentaires. page 16 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014 Dimanche 12 octobre Centre Ville séances à 15h 17h30 Lundi 13 octobre Centre Ville séances à 14h30 20h Mardi 14 octobre Ester séances à 15h 20h

17 Japon, France, Espagne Durée : 1h59 min Still the Water Un film réalisé par Naomi Kawase Avec Nijirô Murakami, Jun Yoshinaga, Miyuki Matsuda SYNOPSIS : Sur l île d Amami, les habitants vivent en harmonie avec la nature, ils pensent qu un dieu habite chaque arbre, chaque pierre et chaque plante. Un soir d été, Kaito découvre le corps d un homme flottant dans la mer, sa jeune amie Kyoko va l aider à percer ce mystère. Ensemble, ils apprennent à devenir adultes et découvrent les cycles de la vie, de la mort et de l amour... NOTE D INTENTION La mort de ma mère adoptive L an dernier, ma chère mère adoptive, celle qui m a élevée à la place de mes parents biologiques, est décédée. La mort apporte à ceux qui restent de connaître la solitude et l inquiétude. Mais cette solitude nous apprend la tendresse. Elle nous permet de mieux comprendre les blessures des autres et nous réchauffe le coeur. Plus la solitude est profonde, plus la tendresse est grande. Mais les règles de l univers transcendent nos solitudes. C est ainsi que, même si ma mère adoptive est morte, le soleil se lève et la lune se montre pleine. C est cette grandeur, la grandeur de la nature que je souhaite exprimer dans ce film. À propos de l île d Amami*, le décor du film Il y a quelques années, j ai appris que mes ancêtres étaient originaires de l île d Amami. C est lors d un voyage avec ma mère biologique et ma mère adoptive que ma grand-mère m a fait cette révélation. Le sang qui coule dans mes veines trouve ses origines dans cette île. Durant notre séjour, en voyant ces trois femmes se lavant mutuellement le dos, j ai été saisie par un sentiment qui m était jusqu alors inconnu. C est là que se font mes connections. La transmission de mère en fi lle, sans cesse renouvelée, traverse le temps. Au moment de ce voyage, je portais moi-même une nouvelle vie dans mon ventre. Cette vie, qui n avait pas encore vu le jour, serait porteuse de mon héritage. Quelques années ont passé. En 2008, j ai visité pour la première fois l île d Amami. Sur la côte sud, j ai vu le village de mes ancêtres. Mon cœur a fait des bonds en m imaginant ce qu ils avaient pu vivre dans ce lieu. J ai atterri sur leurs terres et j ai suivi leurs traces vers ce village que l on atteint en dix minutes depuis l aéroport. Le lendemain de mon arrivée, j y suis allée seule avant le lever du soleil. Comme moi, ont-ils entendu ce bruit sourd de la vague qui va et qui vient? Dans la lumière bleue du matin, je pouvais encore voir la lune dans le ciel. Bientôt le soleil se lèverait et un jour comme les autres commencerait. En venant là, j étais sans doute guidée par quelque chose car, quatre ans plus tard, en 2012, je me suis mise à préparer un film que se tournerait sur cette île. Les habitants vénèrent la nature d Amami comme un dieu. Ils disent qu au-delà de la mer se trouve un pays nommé Neriyakanaya, source d abondance. C est là que se rend l âme après la mort. Ceux qui sont partis vers ce pays passent sans doute d agréables moments, se berçant des chants de l île. L image que l on se fait d Amami se résume souvent au bleu de la mer qui entoure l île. Mais c est le vert qui sied à cette île, avec ses nombreuses montagnes et forêts. Les habitants pensent qu un dieu habite chaque arbre, chaque pierre et chaque plante. Ils pensent être protégés par les éléments de la nature avec lesquels ils vivent en harmonie, si bien qu ils peuvent laisser leur cœur grand ouvert. Lorsqu ils assistent à la mort d un proche, au lieu de se lamenter, ils considèrent cette séparation comme temporaire dans l écoulement du temps. Il s agit d une âme qui s en va, elle continuera de vivre heureuse et souriante au pays de Neriyakanaya. C est ainsi qu à Amami la frontière entre la vie et la mort reste fl oue. La vie et la mort sont liées par les dieux de la nature : la mer, la montage, les plantes, les pierres et l eau Ces dieux silencieux peuvent aisément être tués au nom du «développement» mais les générations à venir auront à en assumer les conséquences douloureuses. J ai le sentiment que le thème sous-jacent de ce fi lm est le «meurtre des dieux». C est autour de cette colonne vertébrale que j ai développé ce récit. Je souhaiterais que les spectateurs se rendent compte que nous, les hommes, ne sommes pas au centre de toutes choses ; nous ne sommes qu une partie du cycle de la nature. J ai voulu construire une histoire qui induise que cet immense cycle dans lequel nous sommes contenus est d essence divine. Notre âme est complexe, vague et imprévisible. J espère, par ce fi lm, voir grandir la sagesse de l homme au contact du dieu que nous appelons «nature». Que ce fi lm puisse enrichir son âme. * île japonaise au climat subtropical située entre Kyushu et Okinawa. NAOMI KAWASE PROGRAMMES ET HORAIRES SUR : page 17

18 22 SEPTEMBRE À 20H PETIT FIL(S) de Romuald Beugnon Fiction en postproduction 25 min / Couleur Avec Lucas Bergandi, Roger Decugis et Julie Douine. AVEC L AIDE À LA PRODUCTION DE LA RÉGION LIMOUSIN, DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES, DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA CHARENTE ET DE LA PROCIREP-ANGOA. TOURNÉ AU SEIN DU CIRQUE MEDRANO ET À L ECOLE NATIONALE DU CIRQUE DE CHÂTELLERAULT. Synopsis : Un grand cirque traditionnel quelque part en France. Angelo, 20 ans, est funambule. Tous les soirs, il exécute un numéro spectaculaire et élégant. Et, tous les soirs, son grand-père, Maurice, le rejoint sur le fil. Ce dernier travaille grimé en clown et pas ses facéties et cabrioles vole la vedette à son petit-fils. Angelo ne se l avoue pas encore mais cette situation lui pèse et le cabotinage de Maurice l exaspère de plus en plus SOIRÉE FENÊTRE Tarif 4 SUR COURTS N 72 Cinéma Le Lido - 3, avenue du Général de Gaulle - Limoges Fenêtre sur Courts est chaque fois l occasion de faire découvrir au plus large public des courts ou des moyens-métrages films de fiction, documentaires ou d animation - qui ont un lien avec le Limousin et ont bénéficié du soutien de notre région au titre de l aide à la production, au développement ou à l écriture. Ce numéro 72 de FSC, décline différentes formes cinématographiques courtes (du documentaire au film d animation) sur le thème du cirque, articulé autour du court-métrage de Romuald Beugnon, Petit Fil(s), qui a bénéficié de l aide à la production de la Région Limousin. LA VIE SANS TRUC de Anne-Laure Daffi s, Léo Marchand Animation / France / min / Couleur Interprétation : Carlo Boso et Valérie Mairesse. Synopsis : Popolo, le plus grand magicien du monde! Tu parles! Il vient de paumer les jambes d Amabilé, sa sublime assistante, dans le numéro de la femme coupée en deux! Pour la consoler, il lui a promis de lui payer des vacances à la mer. C est bien beau! Mais maintenant qu il est sans boulot, va falloir qu il aille faire le guignol au Paul Elploie, comme tout le monde! BIRDS GET VERTIGO TOO de Sarah Cunningham Documentaire / France / 2009 / 19 min 02 Couleur / 35 mm Synopsis : Barnz et Shaena vivent ensemble dans un cirque ambulant au Pays de Galles. Barnz fait contrepoids pour Shaena qui voltige dans les airs. Chacun s appuie sur l autre, sur scène et dans la vie. Le spectacle est au point, mais parfois, même les oiseaux ont le vertige... TENNIS ELBOW de Vital Philippot Fiction / France / 2013 / 16 min 43 / Couleur Interprétation : Martin de Myttenaere, Philippe Rebbot, Marc Faria Chaulet, Catherine Vinatier. Synopsis : Comme chaque année, c est l heure du grand match entre Philippe et Yannick, le père et le fils. Comme chaque année, le fils est un peu plus fort. Comme chaque année, le père est un peu plus vieux. Il n est jamais facile pour un champion d abandonner son titre. Tous les LUNDIS ère Séance du soir Programmes et horaires : Vivez le cinéma en version originale page 6En fonction de lʼactualité de la programmation le multiplex Grand Écran Centre proposera tous les lundis soir une sélection de films en V.O. page 18 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014

19 Sortie nationale 8 octobre 2014 Canada Durée : 2h14 min Film réalisé par Xavier Dolan MOMMY Avec Anne Dorval, Suzanne Clément, Antoine-Olivier Pilon SYNOPSIS : UNE VEUVE MONO-PARENTALE HÉRITE DE LA GARDE DE SON FILS, UN ADOLESCENT TDAH IMPULSIF ET VIOLENT. AU COEUR DE LEURS EMPORTEMENTS ET DIFFICUL- TÉS, ILS TENTENT DE JOINDRE LES DEUX BOUTS, NOTAMMENT GRÂCE À L AIDE INATTENDUE DE L ÉNIGMATIQUE VOISINE D EN FACE, KYLA. TOUS LES TROIS, ILS RETROUVENT UNE FORME D ÉQUILIBRE ET, BIENTÔT, D ESPOIR. NOTE D INTENTION DE XAVIER DOLAN : Depuis mon premier film, j ai beaucoup parlé d amour. J ai parlé d adolescence, de séquestration et de transsexualisme. De Jackson Pollock, des années 90, d ostracisme et d homophobie. J ai aussi parlé de pensionnats et du mot spécial, du train des vaches, de cristallisation de l amour telle que conçue par Stendhal et du syndrome de Stockholm. J ai parlé jouâl et j ai parlé mal, j ai sacré comme un charretier, parlé l Anglais parfois, et parlé à travers mon chapeau plus souvent qu à mon tour, je suppose. Bref, quand on parle de quelque chose, il y a forcément ce risque pratiquement inéluctable de dire n importe quoi. C est bien pourquoi j ai toujours choisi des sujets près de moi, plus ou moins ; des sujets qu on maîtrise de manière relative parce qu on connaît sa propre différence et sa banlieue, parce qu on sait toute l étendue de la peur de l autre, les mensonges où l on se conditionne à vivre caché, ou l amour stérile que l on prodigue avec sottise à des voleurs de temps. Ce sont des choses que j ai connues d assez près pour m atteler à les raconter. Mais s il est un sujet que je connaisse sous toutes ses coutures, qui m inspire inconditionnellement, et que j aime par-dessus tout, c est bien ma mère. Quand je dis ma mère, je pense que je veux dire LA mère en général, sa figure, son rôle. Car c est à elle que je reviens toujours. C est elle que je veux voir gagner la bataille, elle à qui je veux écrire des problèmes pour qu elle ait toute la gloire de les régler, elle à travers qui je me pose des questions, elle qui criera quand nous nous taisons, qui aura raison quand nous avons tort, c est elle, quoi qu on fasse, qui aura le dernier mot, dans ma vie. À l époque de J ai tué ma mère, j avais voulu, je pense, punir ma mère. Seulement cinq ans ont passé depuis, mais je crois bien qu aujourd hui, à travers Mommy, j essaie maintenant de la venger. Allez comprendre. XAVIER DOLAN : (né le 20 mars 1989 à Montréal) est comédien, scénariste et réalisateur. Il s est fait remarqué lors de la projection de J ai tué ma mère, son premier long-métrage coup-de-poing, à la 41e Quinzaine des Réalisateurs, au cours de la 62e édition du Festival de Cannes (2009). Il remporte trois prix : le prix Art et Essai remis par la Confédération internationale des cinémas d art et essai (CICAE), le prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) pour le scénario et le prix Regards jeunes pour les longs métrages. Le film sera également choisi pour représenter le Canada pour la course au Meilleur film étranger lors de la 82e cérémonie des Oscars ainsi que pour les Césars la même année. À l automne 2009, il écrit le scénario de son deuxième long-métrage, Les amours imaginaires, retenu à nouveau dans la sélection Un Certain Regard du Festival de Cannes Le film y reçoit un accueil hautement favorable du public et très enthousiaste de la critique mais il ne remporte cette fois aucune récompense. Il en sera de même en 2012 avec Laurence Anyways. En 2014, c est par la grande porte qu il revient sur la Croisette puisque Mommy y a cette fois été présenté en Sélection Officielle et a été récompensé par le Prix du Jury après, une nouvelle fois, un bel accueil du public et de la critique. Pour passer une annonce dans le magazine ZOOM ou dans le dépliant des programmes de la semaine, merci de contacter l agence de communication et publicité ID Studio Communication et publicité - 48 avenue Baudin - Limoges

20 eronimo France Durée : 1h44 min un film réalisé par Tony Gatlif Avec : Céline Sallette, Rachid Youcef, David Murgia Synopsis : Sud de la France. Dans la chaleur du mois d août, Geronimo, une jeune éducatrice veille à apaiser les tensions entre les jeunes du quartier Saint-Pierre. Tout bascule quand Nil Terzi, une adolescente d origine turque s échappe de son mariage forcé pur retrouver son amoureux, Lucky Molina, un jeune gitan. Leur fuite met le feu aux poudres aux deux clans. Lorsque l affrontement éclate en joutes et «battles» musicales, Geronimo va tout tenter pour arrêter la folie qui embrase le quartier. Sortie nationale 15 octobre 2014 Extraits d entretien, propos recueillis par Mélissa Bounoua. Geronimo, c est un apache. Geronimo, c est une éducatrice de rue qui sauve des jeunes dans ton nouveau film. Est-ce que tu ne t es pas inspiré de ceux que tu as rencontrés à ton arrivée en France en 1962? Il pensait que je me foutais de lui, il a foncé sur moi, il voulait me tuer. J ai compris qu on pouvait vraiment agir avec la parole. Quand en 2012, je sors de chez moi et que je vois plein de gens agglutinés au bout de la rue, cela me revient. Un type me dit : «il a un couteau». Un mec, la cinquantaine, avait plaqué un autre contre le toit d une voiture, mis un couteau sous la gorge, il était près à le planter. J ai eu le déclic qui allait donner Geronimo, je me suis approché et je lui ai parlé sans m arrêter : «Lâche ton couteau, qu est-ce que tu fais?» Il ne m écoutait pas et puis j ai crié : «Hey oh, oh, tu vas le regretter!» Il m a jeté un coup d œil et il a baissé son couteau. Le mot «regretter» à tapé son cerveau, il a vite fait le calcul. Comment as-tu traduit ces histoires en images? J ai appelé mon éducateur pour qu il me raconte cette autre histoire que j avais en tête : «Tu te rappelles de cette fi lle que tu as sauvée?» Elle venait de se faire quitter, elle était désespérée et il l a emmenée voir la mer. En allant à Deauville, ils roulaient sur l autoroute et elle a ouvert la porte alors qu ils étaient lancés à 100 km/h. Il l a rattrapée sans lâcher le volant, il la retenue de justesse. Cette expérience m a marquée, il fallait qu elle figure dans le fi lm. Geronimo est le prénom d un homme, pourquoi lui avoir donné les traits d une femme? Pour construire le personnage de Geronimo, je me suis en effet rappelé d un de mes éducateurs de rue, il a aujourd hui 85 ans, c est devenu un ami. J ai voulu montrer ces personnes incroyables. J en ai vu arrêter des jeunes qui étaient dans une transe violente. Ils les sauvaient en leur parlant. Quand j étais en maison de correction ; l un deux a eu à gérer un jeune de 13 ans qui se tapait la tête contre le sol, en pleine crise de nerfs. Je devais avoir 15 ou 16 ans, j assistais à la scène, un cercle s est formé autour d eux. L éducateur l occupait par la parole : «tu m entends, tu m entends, arrête de te faire mal». Le jeune n entendait rien. J ai alors dit : «Mettez-lui un cousin sous la tête!». Il a entendu la seule chose qu il ne fallait pas. J ai compris qu il fallait que ce soit une éducatrice pour en faire un film moderne. Ce sont deux femmes libres, libérées, fortes, qui sont au cœur de l histoire : une qui dit non aux traditions en sachant ce qu elle risque, et l éducatrice qui va aider l autre pour qu elle ne soit pas massacrée et qu elle gagne. Cette éducatrice c est une belle âme, sans être une âme charitable, sa vie c est pour les autres, elle n a pas de vie personnelle, elle ressemble à une maison délaissée. Qu est-ce que tu voulais dire en l appelant Geronimo, d après le, nom de cet Apache mort au 19ème siècle? Cet Apache a vu sa famille ravagée par les Mexicains. Les Mexicains criaient le nom du saint «Geronimo» pour se protéger quand il est arrivé pour venger sa famille. Il a choisi de se l approprier ensuite. Geronimo, c est le symbole de quelqu un dont on a volé l âme, la terre, le peuple, qui a été trahi. C est un guerrier rebelle. Ca parle de tous ceux qui se sont fait trahir et bazarder. C était aussi donner au personnage le nom d un saint, comme on donnerait le nom de Pierre. Appeler une femme d après cet Indien, c était déjà une forme de rébellion. «Les gitans disent que l on voit quelqu un à travers son âme, que l âme se penche au bord des yeux et sort du regard, comme par une fenêtre.» page 20 ZOOM n 66 - septembre/octobre 2014

NEAR DEATH EXPERIENCE

NEAR DEATH EXPERIENCE NO MONEY PRODUCTIONS & AD VITAM PRÉSENTENT NEAR DEATH EXPERIENCE UN FILM DE BENOIT DELEPINE ET GUSTAVE KERVERN avec MICHEL HOUELLEBECQ 2013 / France / Durée : 1h25 SORTIE LE 10 SEPTEMBRE 2014 DISTRIBUTION

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1 CharentonN 83-Novembre magazine 2002 Pleins feux 2 sur le Théâtre des 2 Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 2 DOSSIER Théâtre des 2 Rives Lever

Plus en détail

Revue de Presse AVIGNON 2014

Revue de Presse AVIGNON 2014 Revue de Presse AVIGNON 2014 1 2 3 4 5 6 7 8 PRESSE PARIS «Célimène et le Cardinal» : sur la corde raide Jacques Rampal est un auteur de théâtre confirmé. Il le fallait pour s attaquer simultanément

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Festival du numéro de clown Seconde édition Du mercredi 13 au samedi 16 avril 2016 Sous chapiteau, au Parc Paul Mistral à Grenoble

Festival du numéro de clown Seconde édition Du mercredi 13 au samedi 16 avril 2016 Sous chapiteau, au Parc Paul Mistral à Grenoble Suite au succès de la première édition (38 numéros différents proposés, plus de 900 spectateurs sur 4 soirées, et un bonheur chaque fois renouvelé pour les clowns se produisant, ainsi que pour tous nos

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Diffusé le 21 septembre à 20h35 sur France 2 à l occasion de la Journée mondiale Alzheimer

Diffusé le 21 septembre à 20h35 sur France 2 à l occasion de la Journée mondiale Alzheimer Diffusé le 21 septembre à 20h35 sur France 2 à l occasion de la Journée mondiale Alzheimer «J AI PEUR D OUBLIER» Pitch : Fabienne (Clémentine Celarié), une belle femme de 45 ans, mère de famille et chef

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

THE FOOD GUIDE TO LOVE

THE FOOD GUIDE TO LOVE Avant-première nationale FRANCK Comédie dramatique 1h35 Une comédie sur un jeune musicien aspirant, Jon, qui se joint à un groupe de pop excentrique mené par le mystérieux et énigmatique Frank. Le scénario

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 3 4 Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel.

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel. MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE Ma vie en partage Entretiens avec Mélanie Loisel AU NOM DE TOUS LES MIENS Par l auteur de l aube Avant-propos Vivre, c est savoir pourquoi l on vit. Pourquoi a-t-il voulu

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

«L Atelier Gildas BOURDET»

«L Atelier Gildas BOURDET» < «L Atelier Gildas BOURDET» Art Dramatique - Mise en Scène MORET SUR LOING GILDAS BOURDET Metteur en scène Direction Artistique et Pédagogique «J ai passé le plus clair de ma vie dans des salles de répétition,

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

de et avec Emilie Trasente,

de et avec Emilie Trasente, de et avec Emilie Trasente, Aide à la mise en scène : Laure Meurisse Création sonore et musicale : Massimo Trasente Spectacle de clown et marionnette A partir de 4 ans / Durée 40 minutes Production Contact

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps de crise)

Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps de crise) ALPHA INTERNATIONAL B.P 25531 ~ 34071 Montpellier Cedex 3 téléphone/fax : 04-67-78-29-43 e-mail : Assoalpha@aol.com Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse le dossier de presse 1 er site de vente privée immobilière sur internet Nouveau site Nouvelles offres... s étend sur l Hexagone! Contact presse : Jean-Marc FERNANDEZ Tel : 04 72 40 09 09 E-Mail : jean-marc@privateimmo.com

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Compte-rendu de lecture

Compte-rendu de lecture Compte-rendu de lecture Romain Di Vora Classe de NRC 1 Rappel : Expression (3 points) Utilisez le correcteur orthographique!! Note : 13/20 Aspects bibliographiques (1 point) Titre : Le magasin des suicides

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE)

L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE) L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE) Le Huffington Post Québec Par Samuel Larochelle Publication: 03/10/2013 11:29 EDT Mis à jour: 03/10/2013 11:29 EDT Hyperactif

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION Avenir Retraite Vous accompagner dans vos décisions Accompagnement Visibilité Engagements Garanties Prévoyance 3 //// VOTRE RETRAITE Accompagnement Visibilité

Plus en détail

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Champ Compétence Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Séance 0 : Entretien individuel avec l élève Séance 1 : Se repérer dans l établissement Objectifs : - Mettre en confiance l'élève. - Mise

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

14 avril 1912 14 avril 2012

14 avril 1912 14 avril 2012 14 avril 1912 14 avril 2012 24/02/12 10:18 Découvrez l histoire du plus célèbre naufrage du xx e siècle, Le Titanic, à travers le témoignage étonnant de l un des survivants, Michel Navratil C était un

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 1 - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 2 - Shakespeare globe Theatre - London Eye - Natural History Museum - Temps libre

Plus en détail

Le Petit Prince et le renard

Le Petit Prince et le renard LISEZ CE TEXTE ET FAITES LES ACTIVITÉS SUIVANTES. Le Petit Prince et le renard [ ] C est alors qu apparut le renard. - Bonjour, dit le renard. - Bonjour, répondit poliment le Petit Prince, qui se retourna

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Dossier de presse HOTEL PARADISO. par Familie Flöz (Allemagne)

Dossier de presse HOTEL PARADISO. par Familie Flöz (Allemagne) Dossier de presse HOTEL PARADISO par Familie Flöz (Allemagne) Les artistes seront présents sur le territoire du 25 juin au 14 juillet 2014 2 HOTEL PARADISO Comédie masquée, à partir de 7 ans Durée : 1h30

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 1) Qu est-ce qui a inspiré l écriture de 16 ans et des poussières? Tout a commencé quand

Plus en détail

1. Présentation du porteur du projet. 2. Présentation du projet, pourquoi l entreprendre? 3. Moyens techniques, humains etc.

1. Présentation du porteur du projet. 2. Présentation du projet, pourquoi l entreprendre? 3. Moyens techniques, humains etc. Table des matières 1. Présentation du porteur du projet 2. Présentation du projet, pourquoi l entreprendre? 3. Moyens techniques, humains etc. 4. Budget 5. Perspectives P R E S E N T A T I O N Je m'appelle

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

RAPPORT DE LA MARCHE DE PENITENCE DES JEUNES DE L ASSOCIATION HUMANITAIRE CATHOLIQUE DES JCM TOGO.

RAPPORT DE LA MARCHE DE PENITENCE DES JEUNES DE L ASSOCIATION HUMANITAIRE CATHOLIQUE DES JCM TOGO. RAPPORT DE LA MARCHE DE PENITENCE DES JEUNES DE L ASSOCIATION HUMANITAIRE CATHOLIQUE DES JCM TOGO. Objectif du pèlerinage Nous avons décidé de faire un pèlerinage de pénitence au mois d Aout 2010 depuis

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail