P.11. Budget Sommaire. Dossier : Théâtre du Parc. Trophées de l Envol

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P.11. Budget 2012. Sommaire. Dossier : Théâtre du Parc. Trophées de l Envol"

Transcription

1

2 Sommaire Intercommunalité 17Forum de Open l'arbitrage GDF Suez Trophées de l Envol Théâtre du Parc Dossier : P.11 Budget 2012 Directeur de la publication Jean-Claude Schalk Rédaction / Conception Service Communication Crédits photo: Service Communication AB - Istockphoto Impression Imprimerie CHIRAT Dépôt légal Janvier 2012 ISSN Pour nous contacter Service Communication Avenue du parc - BP Andrézieux-Bouthéon Tél Infos Mairie Intercommunalité p. 4 Du jardin bio aux cantines scolaires p. 7 Point Information Familles p. 8 Collecte des déchets p. 9 Ça s'est passé Voeux du Maire p. 16 Voeux du personnel p. 19 Noël des écoles p. 20 Conte de Noël p. 21 Noël des commerçants p. 22 Sport Le centre d hébergement ne désemplit pas! p. 25 Tennis Club d Andrézieux-Bouthéon p. 26 Open GDF Suez p. 27 Entente Forezienne de Volley-Ball p. 28 Hand élite p. 29 Sorties Château de Bouthéon p. 30 Salon Avicole p. 32 Théâtre du Parc p. 33 CASA p. 34 L'agenda du mois p. 35

3 édito Dans l Edito du Magazine 360 de novembre 2011, la Présidente de la Communauté de Communes du Pays de Saint-Galmier (CCPSG), Madame Monique GIRARDON, fustige Monsieur Yves PARTRAT, Maire de La Fouillouse et moi-même, pour avoir émis un avis favorable à la fusion de la CCPSG avec Saint-étienne Métropole (SEM). Madame GIRARDON met ainsi en doute notre intégrité, en laissant sous-entendre que notre engagement ne serait pas guidé par le seul intérêt général. De tels propos desservent sa fonction de Présidente. L exercice de certaines responsabilités requiert des aptitudes à la réflexion et à la négociation qui semblent faire défaut à l exécutif de la CCPSG. Se contenter d agiter un chiffon rouge et de multiplier les déclarations fracassantes vont à l encontre de la défense des intérêts de tout un territoire. Il est vrai qu il s agit du dernier épisode en date du feuilleton CCPSG, après que nous n ayons pu démocratiquement nous exprimer dans le Magazine 360 pour faire entendre notre point de vue, alors que les habitants de nos deux communes représentent près d un tiers de la population de la CCPSG et près de deux tiers de ses recettes. Pire encore, lors d une réunion proposée par Maurice VINCENT, Président de SEM, au siège de la Communauté de Communes, l accès à la salle de réunion nous a été refusé!!! En matière d absurdité, nous atteignons là des sommets et toutes ces décisions effarantes sèment le trouble dans la population. Cette croisade anti-changements qui annonce l apocalypse en cas de regroupement avec SEM est, bien évidemment, fondée sur des contrevérités criantes. Comment croire que les habitants des 43 communes, fortes de 500 à habitants, vivent moins bien que chez nous? Comment croire que les impôts locaux vont exploser, alors que les taxes ménages sont fixées par le Conseil Municipal de chaque commune et que les Communautés de communes n ont aucun pouvoir sur les communes. Il est important de rappeler la situation actuelle. En date du 14 décembre 2011, la Commission Départementale de Coopération Intercommunale a approuvé le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale qui intègre la totalité de la CCPSG à Saint-étienne Métropole. Madame la Préfète, avec l accord du Président de chacune de ces deux structures, a accordé un délai de six mois avant de signer son arrêté préfectoral, ce délai devant être mis à profit pour définir des axes de collaboration. Gageons que nous finirons par retrouver la sérénité indispensable à une prise de décision aussi importante pour l avenir de Loire Sud. Nous avons tous à y gagner. Jean-Claude Schalk, Maire 3 L Envol N décembre 2011

4 Infos mairie Intercommunalité Il est aujourd hui temps de dresser le bilan de l action de la CCPSG sur notre commune. Le point avec le Maire Jean-Claude Schalk. Raccordement de Nautiform au réseau de chaleur urbain «Alors qu ils discourent sur les bienfaits du développement durable, les élus de la CCPSG n ont cessé de rechercher tous les artifices possibles pour éviter ce raccordement. Doit on y déceler le but non avoué de contrecarrer la Ville d Andrézieux-Bouthéon qui est à l initiative de la création du réseau de chaleur au bois? La Municipalité d Andrézieux-Bouthéon a, quant à elle, pris la décision de raccorder le gymnase du Lycée, situé dans le même bâtiment». Aire d accueil des gens du voyage «Le Schéma Départemental d Accueil des Gens du Voyage prévoit deux aires d accueil sur le Pays de Saint-Galmier. Seule, la commune d Andrézieux- Bouthéon, a accepté l implantation d une aire sur son territoire ; les élus de la CCPSG refusant, de surcroît, d accueillir les gens du voyage installés aux Volons, sur l aire créée, au motif que ces personnes-là devraient être prises en charge par la Commune. J ajoute que les deux aires de grand passage sont aussi situées sur Andrézieux- Bouthéon». Parking gare de Bouthéon «Lors de la construction du Pôle des Solidarités, nous étions convenus avec Monsieur André CHARBONNIER, Premier Vice-président de la CCPSG, que la Commune d Andrézieux-Bouthéon exécuterait l aménagement des abords de la Gare (compétence CCPSG) concomitamment, pour des raisons pratiques évidentes. Le montant des travaux portant sur l aménagement de 63 places de parking, soit , devait ensuite nous être remboursé. Aujourd hui tous les prétextes sont bons pour ne pas verser cette somme alors que dans le même temps, la CCPSG a réalisé et financé de travaux de parking sur la gare de Veauche!!!» 4

5 Infos mairie Pôle petite enfance de Veauche «Il y a dix mois environ, a été évoquée la création d un jardin d enfants à Veauche. Il était initialement prévu de réhabiliter, pour un coût de , une maison proche de la crèche. Au regard du montant de la réhabilitation, j ai proposé de construire un nouveau bâtiment plus adapté aux besoins. Le budget prévisionnel s établissait alors à Aujourd hui, je ne sais par quel «miracle», le chiffre annoncé s élève à 3,5 millions d euros avec la création d une nouvelle crèche, en remplacement de l existante qui a moins de 25 ans. Quel gaspillage d argent public!!!» > Le bâtiment d Andrézieux-bouthéon est mis à disposition gratuitement de la CCPSG pour l exercice de la compétence Petite Enfance. Pôle petite enfance Saint-Galmier «La CCPSG a acquis, pour euros, le bâtiment Petite Enfance de Saint-Galmier alors qu Andrézieux- Bouthéon met gratuitement à disposition ses bâtiments Petite Enfance et qu aucun investissement n est prévu sur la commune. Dans ce domaine, comme dans tant d autres, peut-on parler d équité entre les communes?» Ordures ménagères «Depuis deux ans, nous demandons que soit étudié le traitement de la collecte en porte à porte sur le quartier de La Chapelle avec des points de regroupement enterrés : il est en effet impossible de stocker plusieurs poubelles dans les locaux dédiés de Loire Habitat. Un an après la mise en œuvre de ce service sur les autres communes, les habitants du quartier de la Chapelle attendent toujours. Quelle est l équité entre les habitants de la CCPSG.?» Siège de la CCPSG «Alors que la réforme des collectivités était annoncée, nous nous étions opposés à la construction d un nouveau siége pour la CCPSG. Nous n avons bien sûr pas été écoutés. Quelle va donc être demain l affectation de ce bâtiment qui représente un investissement de 5 millions d euros?» Photo CCPSG 5

6 Infos mairie Pour conclure, les deux tableaux ci-dessous illustrent, de façon édifiante, notre participation financière à la CCPSG qui est à mettre en parallèle avec un retour quasiment nul pour notre ville. Syndicat Intercommunal des Parcs d Andrézieux-Bouthéon (S.I.P.A.B.) Avant 2004, date d instauration de la Taxe Professionnelle Unique (TPU), la Commune prélevait auprès des entreprises d Andrézieux-Bouthéon, une taxe professionnelle de 11,34 %. A l issue de la période de lissage, le taux unique s appliquant sur le territoire de la Communauté de Communes du Pays de Saint-Galmier s élevait à 12,50 % pour atteindre 12,68 % à la date de la suppression de la TP. Or la CCPSG, par laquelle transitait la recette de TPU provenant du SIPAB, n a reversé à ce Syndicat que sur les collectés. En effet, si la CCPSG a appliqué aux entreprises redevables le taux de 12,68 %, elle n a attribué au SIPAB que la recette collectée sur la base du taux de TP préexistant avant le passage en TPU, soit 11,34 %. année * Total cumulé bases Cotisation entreprises reversement au SIPAB écart au profit de la CCPSG Dotation de Solidarité Communautaire (DSC) La DSC comprend une dotation de base répartie en fonction de la population, du potentiel fiscal et du montant de la dotation de compensation allouée aux communes membres. Elle comprend également une dotation répartie en fonction de la progression de la Taxe Professionnelles (TP). Elle est évaluée en fonction de la progression des bases de la TP * Simulation : montants 2010 reportés en 2011 dans l attente de la validation et de la communication des éléments nécessaires aux calculs définitifs. entre 2003 et l année N. Elle prend également en compte l augmentation des compensations de TP perçues au titre de la suppression progressive de la part salaires et la fraction recettes. Elle est équivalente à 20% de la progression ainsi enregistrée sur le territoire de chaque commune. Le solde, soit 80%, alimente le budget de la CCPSG. Année Total cumulé DSC générée au titre de la progression des bases de TP sur la commune d Andrézieux-Bouthéon (100%) DSC conservée par la CCPSG au titre de la progression des bases de TP (80%) DSC reversée à Andrézieux-Bouthéon au titre de la progression des bases de TP (20%) (A) Le mot du Maire «Le montant cumulé des sommes prélevées depuis 2004 à la Ville d Andrézieux-Bouthéon par la Communauté de Communes du Pays de Saint-Galmier pour assurer le financement des actions relevant de ses compétences et des équipements communautaires atteint plus de 6 millions d Euros ( de DSC de recettes fiscales issues du SIPAB). Au regard de cette colonne «débit», on pouvait légitimement espérer des opérations d investissement sur Andrézieux-Bouthéon. Force est de constater que ce n est pas tout à fait le cas ; à l exception de l aire d accueil des gens du voyage et de l aménagement du Parc des Mûrons. Pour cette dernière opération, initiée par la Commune d Andrézieux-Bouthéon, on notera que (fait tout à fait exceptionnel en matière d aménagement de zones économiques), le bilan fait apparaître un 6 solde positif de près de au bénéfice de la CCPSG. Bien sûr que l intercommunalité a un coût mais c est de la solidarité des territoires que dépend l avenir d un pays. C est déjà forts de cette conviction et plein de détermination qu en 1998, avec Marc Monteux, alors Adjoint en charge des finances, nous avons soutenu l idée d une compétence communautaire pour le Parc des Mûrons, provoquant même une scission au sein de l équipe municipale. Nos certitudes sur le bien-fondé d une solidarité territoriale ne datent pas d hier et il nous importe toujours de participer à cet effort indispensable à la cohésion locale. Aujourd hui, même si les contributions d Andrézieux-Bouthéon ont été à sens unique, nous continuons pourtant à croire qu il n y a pas de salut pour les communes hors le choix d une intercommunalité de projets réunissant tous les élus de bonne volonté»..

7 Du jardin bio aux cantines scolaires En 2010, la Municipalité a recruté Jean- Charles Giacomel, maraîcher, afin de mettre en place un jardin bio sur une parcelle de m². La Ville a ensuite effectué une demande et a obtenu l attribution du label bio pour ce terrain. Semis, plantations, repiquage, arrosage, désherbage, suivi des plantes ou ramassage des légumes, autant de travaux réalisés par Jean Charles, épaulé par les jardiniers du Château, David Michalon et Gabriel Tissot, en forte période. Ce jardin bio alimente la cuisine centrale en légumes, ainsi, les enfants qui déjeunent au restaurant scolaire ou les personnes qui bénéficient du portage des repas à domicile, dégustent les légumes de ce jardin. Ils ont la garantie de consommer des produits bio et locaux, qui bénéficient de qualités nutritionnelles saines. La production du jardin est montée en puissance au cours de l année 2011, permettant de totaliser près de kg de légumes parmi les 21 variétés présentes. L objectif pour l année 2012, est d installer un tunnel afin d étaler la période de RECOLTE POTAGER BIO 2011 culture et de production des légumes et d ajouter quelques variétés. La Municipalité souhaite également agrandir la surface de production en passant des parcelles en reconversion. Une parcelle de m² est actuellement en cours de reconversion : 2 ans sont nécessaires pour passer d une culture traditionnelle à une culture bio. Visites au pays des légumes Le jardin municipal bio est également l occasion pour les élèves de primaire de prendre part à des visites ludiques. Estelle Richard, animatrice au Château de Bouthéon, Jean-Charles Giacomel et Jean-Philippe Soricotti, responsable de la Cuisine Centrale, se relaient au cours de séances qui présentent la vie du légume, du semis à l assiette. Du potager à la cuisine du Château, les enfants découvrent les légumes, leurs couleurs, leurs odeurs et leurs goûts. Proposées dans le cadre de la Semaine nationale du Goût, ces animations remportent un vif succès, autant que les courges ou les poireaux auprès LéGUMES AUBERGINES 46 kg 149 kg BETTES 25 kg 200 kg CAROTTES 45 kg 572 kg CHOUX BRUXELLE / 300 kg CHOUX CABUS 187 kg 520 kg CHOUX FLEURS 187 kg 43 kg CHOUX ROUGE 5 têtes 35 têtes COURGETTES 730 kg 350 kg ENDIVES 590 têtes = 118 kg 1200 têtes = 240 kg EPINARDS / à ramasser FENOUILS / 480 têtes HARICOTS / 78 kg MACHES / 2560 têtes PERSIL quelques bouquets toute l année POIREAUX 15 kg 582 kg POIVRONS / 85 kg POMMES DE TERRE / 250 kg POTIRONS - POTIMARRONS 249 kg 725 kg RADIS 21 bottes 20 bottes SALADES 1187 têtes 2300 têtes TOMATES 249 kg 400 kg TOTAL 4494 kg fenouils kg salades mâches salades bottes de radis bottes de radis Le saviez-vous? Au 1 er janvier 2012, la population légale de la Commune d Andrézieux-Bouthéon est de habitants. 7 des enfants qui après leur dégustation s exclament, l air surpris : «Hum! C est bon!». Et oui, c est bon! Les plus grands peuvent découvrir le jardin bio au cours de visites organisées durant de grands événements tels que Couleur Nature ou Rendez-vous aux Jardins. état CIVIL NOVEMBRE 2011 NAISSANCES 03 Manon BROUILLOUX 07 Lysandra Gaëlle Paloma BRABANT 08 Zyad Otthman MOHAMED 15 Kenza MEHENNI 17 Nolan PIOT 21 Lise Juliette TAVIER 26 Husne OZTURK 26 Muhmmed-Ali çapan 28 Elvira Rahima COLAJ Décès 05 André Claude RIVOLLIER 06 Laurent Marius Pierre PHILIBERT 08 Claude Marius NOURRISSON 11 Francia MEYRIEUX veuve MONTAGNY 12 Denise Joséphine STRAGIER veuve CHAUVET 18 Pierre WENGRYN 23 Marie Antoinette DUMONT veuve LAFONT Infos mairie

8 Infos mairie Le Point Information Famille vous informe sur Les crédits à la consommation mieux encadrés Un ménage français sur trois a un crédit à la consommation qui les entraîne souvent vers le surendettement. Depuis septembre 2010, le gouvernement a donc pris des mesures pour protéger les consommateurs. Les dispositions de la loi Lagarde mettent fin aux publicités trompeuses et accompagnent plus favorablement les personnes qui connaissent des difficultés d endettement et les aident à rebondir. Depuis le 1 er mai 2011 des mesures concernant les cartes de fidélité et du crédit renouvelable sont entrées en vigueur. Les cartes de fidélité des magasins auxquelles sont associées des crédits renouvelables doivent obligatoirement prévoir prioritairement une fonction paiement au comptant. Ainsi, le consommateur «passif» qui ne demande pas expressément d utiliser la fonction «crédit» ne pourra plus y être entraîné. Pour toute demande de financement en magasin ou sur Internet pour un montant de plus de 1 000, les consommateurs se verront proposer le choix entre crédit classique et crédit renouvelable. Cette mesure met fin à une situation où le crédit renouvelable est bien souvent le seul crédit disponible sur les lieux de vente alors même qu il n est pas toujours adapté aux besoins des consommateurs. La loi Lagarde prévoit des durées de remboursement plus courtes pour que le consommateur paie moins d intérêts et chaque échéance de crédit comportera un remboursement minimum du capital emprunté. Les crédits renouvelables de moins de se rembourseront obligatoirement en moins de 3 ans ; ceux de plus de en moins de 5 ans. Les prêteurs ont obligation de vérifier la solvabilité de l emprunteur avant de lui proposer un crédit à la consommation et de consulter le fichier FICP qui recense les incidents de remboursement sur les crédits aux particuliers. Pour les crédits de plus de les emprunteurs devront indiquer au minimum leur identité, leur domicile et leurs revenus. Enfin, avant la réforme, les crédits à la consommation de plus de n étaient pas couverts par les règles de protection des consommateurs du code de la consommation. Depuis le 1 er mai 2011, ce seuil est relevé à Les protections ont été renforcées avec, par exemple un doublement du délai de rétractation de 7 à 14 jours et de nouvelles obligations d information des consommateurs, en particulier avant la conclusion du contrat. Par ailleurs, le prix des cadeaux pouvant être offerts lors de la souscription d un crédit à la consommation est désormais plafonné à 80. Cette mesure a pour objectif d éviter que le consommateur soit poussé à s endetter pour de mauvaises raisons. Bon à savoir : différence entre un crédit classique ou amortissable et le crédit renouvelable Le crédit classique (ou amortissable) : comme pour un crédit immobilier, les mensualités sont constantes et le remboursement étalé sur le temps. Les crédits à la consommation amortissables regroupent le prêt personnel (accordé sans justification aucune) et les financements affectés, c est-à-dire ceux attachés à l acquisition d un bien (tels que le crédit auto, le crédit moto et le crédit travaux). Le crédit renouvelable (ou «crédit permanent» ou «réserve d argent» ou «crédit revolving» avant la loi Lagarde). Vous pouvez disposer d une somme d argent disponible et renouvelable à tout moment. Ce sont vos remboursements qui permettront de constituer une réserve. A noter que le prêt peut être utilisé partiellement ou en une seule fois, les intérêts s appliquent que sur le montant utilisé. Pout tout renseignement contacter : Délégation à la Vie Sociale Conseillère en Economie Sociale et Familiale Avenue de St Etienne Point d Accueil Tél : Point Information Familles Casa - 15 rue Emile Raymond Tél :

9 Collecte des déchets Infos mairie Les calendriers de collecte des déchets ménagers pour 2012 ont été distribués. Des exemplaires supplémentaires sont disponibles en Mairie et téléchargeables sur le site de la Ville. Pour rappel, la collecte des ordures ménagères a lieu : - Bourg Andrézieux / La Chapelle : lundi et jeudi matin, - Bouthéon / Autres quartiers : jeudi matin, - Collecte sélective : 1 mercredi sur 2 selon votre secteur de collecte. Les plans des secteurs de collecte sont téléchargeables sur le site de la Ville 9

10 Infos mairie Trophées de la Communication Lors de la 10 ème édition des Trophées de la Communication, la Ville d Andrézieux-Bouthéon s est classée à la 2 ème place dans la catégorie Meilleur site internet des mairies de à habitants. Il y a dix ans, les Trophées de la Communication sont nés d un constat simple. Aucun autre concours national s adressant aux métiers de la communication ne semblait balayer tous les aspects de ces derniers et remplir les conditions d équité, de déontologie et de totale indépendance. En 10 ans, les Trophées de la Communication sont devenus un des prix de référence pour les acteurs de ce secteur. L organisation du concours national «Les Trophées de la Communication» est structurée autour d un comité de sélection, composé d acteurs des métiers de la communication. Ils sont une centaine, répartis sur tout le territoire français. Le jury, composé de professionnels des métiers de la communication, de décideurs, d élus détermine chaque année les meilleures réalisations dans chaque catégorie. Le comité d'organisation ouvre cette manifestation à l'ensemble des entreprises (grandes, moyennes et petites), aux professionnels (artisans, professions libérales, commerçants...) mais également aux collectivités locales, départementales, territoriales, régionales, nationales, aux organismes publics, au monde associatif et même aux amateurs... soit un total de 32 catégories. Tous les lauréats ont reçu leur diplôme lors d une cérémonie officielle organisée cette année dans les salons du Radisson Hôtel à Lyon. Bienvenue aux nouveaux commerçants Toutes les entreprises nouvellement installées sur la commune peuvent nous contacter pour se faire connaître à travers l Envol : ou Mondial Cash Leader sur la région stéphanoise depuis 13 ans, Mondial Cash s est installé sur la commune, marquant ainsi l arrivée d un second magasin d achat vente aux particuliers sur Andrézieux- Bouthéon. Tous les produits acceptés sont testés par les techniciens et garantis par Mondial Cash. Ainsi téléphones portables, consoles, jeux, écrans plats, ordinateurs et autre matériel s offrent une seconde vie. Pour s adapter aux besoins spécifiques, une large gamme de services est proposée au niveau des modalités d achat, de livraison, de dépannage, etc. Mondial Cash Du lundi au samedi de 10h à 19h 9 rue Georges Guynemer (Au rond-point Leclerc essence, sortie Quick et 1 ère à gauche) Renault, Agence Losange Andrézieux Salariés de la concession Renault de Saint-Étienne pendant près de 10 ans, Jacques Pitaval et Jean- Christophe Crespo se sont associés pour reprendre l agence d Andrézieux- Bouthéon. Vente de véhicules neufs et occasions, travaux mécaniques et de carrosserie, réparations toutes marques ; audelà de leur expertise, Jacques et Jean-Christophe proposent une relation privilégiée et adaptée à vos besoins et vos budgets. Véhicules de prêt, dépannage, amplitude horaire, de nombreuses facilités sont mises en place au sein de cette agence qui met son savoir-faire et son savoir être au service de vos véhicules. Agence Losange Andrézieux Du lundi au vendredi de 7h à 12h et ede 13h30 à 19h avenue de Montbrison

11 Dossier Dossier Le budget primitif 2012 Contexte tendu, ambitions intactes Cette année encore, malgré les difficultés liées à la crise économique, la Municipalité a choisi de présenter un budget pragmatique, solidaire et résolument tourné vers l avenir. En effet, dans un contexte national et international fait d incertitudes, dans un contexte local instable quant au financement des collectivités territoriales, nous avons plus que jamais besoin de perspectives d avenir et de réponses claires. Les priorités pour 2012 La section de fonctionnement La section d investissement 11

12 Dossier Les priorités pour 2012 Le budget est centré sur trois priorités transversales qui concernent l'ensemble des services opérationnels : l attractivité, pour favoriser le bassin de vie, la solidarité, pour garantir la cohésion sociale et la préservation de l'avenir pour les générations futures. Des équipements structurants pour l attractivité > La conception du Complexe sports-loisirs de la Gouyonnière, en particulier sa capacité, sa taille, son utilisation et l intérêt qu il procurera aux habitants et aux sportifs, en fera un équipement majeur et structurant qui donnera à Andrézieux-Bouthéon une image renforcée de ville sportive et dynamique. > La poursuite des aménagements du quartier des Terrasses et l avancée des études pour le nouveau groupe scolaire. > La requalification de l entrée de la Chapelle pour renforcer le tissu urbain et dynamiser un quartier important de la ville. Poursuite d une politique active de solidarité > Actions en faveur de nos aînés (subventions au CCAS pour le portage des repas et le repas des anciens, Sport seniors ) > Soutien au monde associatif (Espace Socio-Culturel le Nelumbo) et actions en faveur de la solidarité et de la démocratie participative (Carrefour des habitants, Commissions d habitants) > Création d un poste d assistante sociale > Soutien aux associations du Pôle des Solidarités > Développement du lien intergénérationnel (CASA) > Participation au Forum de l Emploi et au PLIE. Préparer l avenir à travers deux prismes : jeunesse et environnement En dehors des missions obligatoires en matière d entretien des écoles, la Commune met en oeuvre un certain nombre d actions permettant d offrir aux élèves et à leurs familles des conditions de vie scolaire les plus favorables possible : dotation en tableaux blancs interactifs, soutien aux classes découverte, restauration scolaire et accueil périscolaire, mise en place de pédibus L action municipale se traduit également par la structuration de la politique de la Ville (Contrat Enfance Jeunesse avec la CAF, renforcement du dispositif du Chèque Activités Jeunes, Sports Vacances, soutien aux parents, chantiers éducatifs, Mission Locale ). Enfin, préparer l avenir, c est aussi préserver l environnement et lutter contre le réchauffement climatique. Une véritable politique de développement durable sera poursuivie pour réduire les consommations énergétiques de la Ville d une part, et favoriser les initiatives citoyennes et associatives d autre part. L Agenda 21 a été lancé en 2011 et son animation sera poursuivie activement pour l ancrer dans les habitudes quotidiennes des habitants. 12

13 Dossier La section de fonctionnement A/ Les dépenses ACHATS ET FOURNITURES énergie, carburants, nourriture pour cuisine centrale, fournitures de petits équipements, fournitures de voirie, produits d entretien, fournitures scolaires et de loisirs, fournitures de bureau SERVICES EXTéRIEURS entretien par les entreprises des bâtiments, des espaces verts, des véhicules, du matériel, contrats de maintenance des équipements, assurances, documentations IMPôTS TAXES ET VERSEMENTS ASSIMILéS taxes foncières, droits d auteurs CHARGES DE PERSONNEL AUTRES CHARGES DE GESTION COURANTE dont subvention au CCAS, subventions aux associations, indemnités des élus, participation au SDIS CHARGES FINANCIERES intérêts des emprunts DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS DéPENSES IMPRéVUES ET EXCEPTIONNELLES PART DEGAGéE POUR L AUTOFINANCEMENT TOTAL dépenses DE FONCTIONNEMENT B/ Les recettes Contribuables? Usagers? D où proviennent les ressources de la commune? Un usager est très souvent un contribuable... Mais un contribuable n'est pas toujours un usager... Les contribuables, ce sont tous les andréziens-bouthéonnais, qui contribuent, par l'impôt foncier ou la taxe d'habitation, aux recettes de fonctionnement de la Commune. Les usagers sont ceux qui utilisent et payent un service proposé par la Commune (exemples : le restaurant scolaire, le Conservatoire, l accueil Sports Vacances ). Il faut savoir que le prix d'un service n'est jamais réellement payé en totalité par l'usager, car le coût serait trop élevé. La Commune en assume une large part, et à travers le budget général, c'est l'ensemble des contribuables, qui en solidarité, paye cette autre part. Il est donc essentiel d'apprécier les tarifs appliqués aux services au regard de cet élément. Votés lors de la même séance du Conseil Municipal, les tarifs communaux 2012 démontrent cette volonté de favoriser l accès à tous aux équipements et services municipaux. Un geste supplémentaire est fait en direction des familles puisque les tarifs des repas de restauration scolaire n augmentent pas. ATTéNUATIONS DE CHARGES DE PERSONNEL remboursements de salaires et charges PRODUITS DES SERVICES recettes perçues des usagers TRAVAUX EN REGIE effectués par les services communaux créant de la richesse IMPôTS ET TAXES dont fiscalité professionnelle reversée par l intercommunalité DOTATIONS, SUBVENTIONS ET PARTICIPATIONS de l Etat en grande partie, de la Région, du Département AUTRES PRODUITS DE GESTION COURANTE dont loyers perçus par nos locataires PRODUITS EXCEPTIONNELS TOTAL RECETTES DE FONCTIONNEMENT

14 Dossier La section d investissement A/ recettes emprunts : % virement de la section de fonctionnement : % amortissement des immobilisations : % cessions : % Taxe d urbanisme : % FctvA : % b/ Dépenses par commission URBANISME Acquisition de terrains Les Terrasses d Andrézieux VIE SOCIALE Centre social Acquisition de bâtiments Opérations immobilières Actions sociales La CASA QUALITé DE VIE - SéCURITé Espace les Cèdres Illuminations Signalisation VIE ASSOCIATIVE Salles Polyvalentes Bâtiments et matériels associatifs Salles de receptions Andréna Salles d animation de Bouthéon

15 Dossier CULTURE - PATRIMOINE Bibliothèque de Bouthéon Ecole de musique Château de Bouthéon Propriété Martouret - Hôtel de Ville Théâtre du Parc Bibliothèque d Andrézieux Conservatoire médiathèque les Terrasses AFFAIRES SCOLAIRES Travaux bâtiments scolaires Acquisition matériel et mobilier scolaire Groupe scolaire les Terrasses TRAVAUX - VOIRIE SPORTS - LOISIRS Parc des sports Gymnases Autres installations sportives Complexe sports-loisirs la Gouyonnière Golf Light Travaux bâtiments divers Matériel des services techniques Travaux de voirie Travaux bâtiment CTM Autres installations Espace Camus ESPACES VERTS - ENVIRONNEMENT Travaux d éclairage Tavaux espaces verts Matériel service environnement Complexe animations des bords de Loire AFFAIRES ADMINISTRATIVES Services administratifs matériel et mobilier TOTAL COMMISSIONS : Autres dépenses : - remboursement du capital de la dette : travaux en régie : amortissement des subventions : Total :

16 Voeux du maire Les voeux du Maire Retour sur le discours du Maire Jean-Claude Schalk qui a présenté les perspectives de la commune. «à Andrézieux-Bouthéon, 2011 a été marquée par l adoption de l Agenda 21, acte majeur pour notre ville. C est le fruit de dix huit mois d un travail de partenariat entre les services municipaux et les Elus, y compris ceux des groupes minoritaires, sous la responsabilité des Adjoints référents, Brigitte Marty et Eric Vocanson, le tout, en lien étroit avec la population. Il ne s agit pas de donner des leçons de morale ou de dresser un inventaire des interdits mais, au contraire, d établir la liste des actions conduites et à conduire au quotidien, pour afficher clairement une ambition politique, soucieuse de préserver l existant et l avenir. à cet égard, la création de quatre conseils de quartier manifeste notre volonté de parfaire les dispositifs d échanges avec la population. Dans une société devenue plus égoïste, nombreux sont les habitants du territoire qui se retrouvent fragilisés par un contexte économique de crise. Pour répondre à ces situations de détresse et donner aux bénévoles, oeuvrant dans les associations caritatives, un lieu symbolisant notre engagement en faveur des plus démunis, nous avons construit et inauguré un équipement d exception, le Pôle des Solidarités «Les 4 épis», qui regroupe dans un bâtiment neuf de m², le Secours Populaire, le Secours Catholique, les Restos du Cœur et l Epicerie Solidaire. Andrézieux-Bouthéon est sans doute la seule ville de France de moins de habitants à pouvoir s enorgueillir d une telle structure. La mise en place de chèques activités jeunes a permis à 340 jeunes, âgés de 6 à 18 ans, d obtenir une aide pour la pratique d activités sportives et culturelles. Ces trois actions sont révélatrices d une politique de la ville exemplaire, qui démontre l intérêt que revêt, pour les élus d Andrézieux-Bouthéon, le service à la population. C est aussi le résultat d un travail constant des services et d une équipe municipale soudée et dévouée à la cause publique. Je veux ici, tous les en remercier publiquement. En 2012, plusieurs élections présidentielles importantes vont se dérouler : aux états-unis, en Russie et en France, bien sûr. Malheureusement, il ne suffit pas de changer les hommes pour résoudre les difficultés de nos sociétés, tant le pouvoir de la finance a pris le pas sur le pouvoir politique et continue à imposer sa quête effrénée du profit. à l heure où le chômage croît et où certains de nos compatriotes survivent avec l aide sociale, voire se retrouvent à la rue, dans un total dénuement, cela est scandaleusement indécent. Alors que les budgets des collectivités sont aujourd hui contraints, l Administration de l état, aiguillée par les ayatollahs de l écologie, multiplie les normes et textes de toute nature qui entravent la réalisation de projets structurants, créateurs d emplois et de richesses. Cette profusion de règles, dans certains cas totalement aberrantes, est génératrice de frais importants, souvent sans commune mesure avec le but à atteindre. Une fois de plus, on peut mettre en parallèle l application extrémiste de directives environnementales, édictées depuis plus de 30 ans, et le laxisme qui a prévalu pendant cette période. La recherche d un équilibre harmonieux semble difficile à atteindre et on ne peut que s interroger sur les conséquences de telles décisions pour l avenir de notre société. 16 à Andrézieux-Bouthéon, on se réjouit que les grands projets du précédent mandat prennent enfin forme : - Grâce à une météo clémente, les travaux des Terrasses d Andrézieux peuvent se dérouler dans de bonnes conditions. Quant à la maison de retraite, sa construction devrait débuter mi-février. La commercialisation des premières parcelles du quartier des Terrasses interviendra au cours du premier trimestre 2012 et les constructions devraient démarrer dès l automne. - Après six années de procédures et cinq procès, le Complexe d Animation des Bords de Loire pourra enfin accueillir sa première manifestation fin janvier. Nous sommes fiers d avoir tenu bon pour cet équipement, particulièrement adapté aux diverses manifestations se déroulant sur le territoire communal. Nous offrons aussi un édifice supplémentaire aux associations locales et un atout de poids à la Région pour l organisation de salons, forums et autres manifestations d envergure. Les autres grands équipements, inscrits à notre programme, avancent également : - C est le cas du complexe sportif de la Gouyonnière, dont le permis d aménager a été déposé le 13 décembre 2011 et dont la construction devrait débuter à l automne 2012, si les procédures administratives et vraisemblablement contentieuses sont terminées. Ce complexe important permettra de regrouper sur un site unique les divers terrains de sport du club de l A.S.F., ainsi que ses locaux administratifs. Le financement du projet est assuré à 50 % par la revente des terrains communaux actuellement utilisés par l association. - Le Conservatoire/Médiathèque qui sera l un des équipements structurants du nouveau quartier des Terrasses est actuellement en phase d étude et le choix du projet aura lieu avant l été. Le début du chantier est programmé sur le 1 er semestre Le groupe scolaire des Terrasses accueillera principalement les enfants dont les

17 Les élèves du Conservatoire François Mazoyer ont introduit la cérémonie, avec un répertoire riche en mélodies classiques et contemporaines. parents résideront dans les 400 logements du nouveau quartier. Loin des réalisations traditionnelles, ce groupe scolaire sera, dans sa conception, un authentique centre de travaux pratiques de tous types de construction, en général et écologiques, en particulier. Au-delà de l accueil quotidien des élèves du quartier, il sera un laboratoire de découverte pour les classes d établissements scolaires ligériens. En cette période de conjoncture morose, nos investissements sont un soutien fort à l économie locale, dès lors que les banques acceptent d être les partenaires véritables des créateurs d emplois indirects que nous sommes. Les nouveaux équipements ajoutés au patrimoine existant sont des outils performants que nous mettons au service d une politique de la ville ambitieuse, synonyme du mieux vivre ensemble, pour partager des moments intenses de sport, de culture et de loisirs. Notre challenge, qui vise à un lien social de qualité, ne pourrait aboutir sans l implication des dirigeants et bénévoles d associations dynamiques, que je remercie pour leur travail de longue haleine. La réussite de notre politique témoigne de l adhésion et du soutien d une équipe municipale compétente, dévouée et solidaire, et de personnels municipaux qui, dans leurs différentes composantes, oeuvrent quotidiennement au respect du service public. Je tiens ici à les remercier publiquement. Andrézieux-Bouthéon est une ville attractive, dynamique et chaleureuse. Un futur prospère et engageant s ouvre à nous au sein d une agglomération stéphanoise que nous allons soutenir avec, en ligne de mire, une métropole lyonnaise ambitieuse, seule capable d exister dans le concert des plus grandes métropoles européennes. Pour terminer, c est à vous et à vos proches que je souhaite bien sincèrement une année 2012 pleine de réussite tant personnelle que professionnelle». Cérémonie des Trophées de l Envol Lors de la cérémonie des voeux du Maire, mardi 3 janvier 2012, 6 trophées de l Envol ont été remis pour récompenser les entreprises, associations et personnalités qui de par leurs activités et initiatives locales agissent pour le dynamisme de la ville. L école maternelle Paul Eluard a reçu cette distinction au vu de la sensibilisation aux enjeux du développement durable réalisée auprès des élèves dans le cadre du projet «Jardinons à l école». Celui-ci a conduit à la mise en place d actions concrètes portées par des élèves et à l enseignement par la réflexion autour du rôle de citoyen. 17 Trophée du Développement Économique Société Pasquier L entreprise Pasquier a été mise à l honneur pour l amélioration des performances environnementales dans la gestion de la société, la prise en compte des enjeux sociaux à travers une politique de management responsable et son expansion économique. Trophée de la participation solidaire ARALIS L association ARA- LIS a été récompensée pour l ensemble de son action et notamment le travail d insertion et de valorisation des publics ainsi que sa participation à la vie communale. Trophée de l apprentissage éco-citoyen École maternelle Paul Eluard

18 Voeux du maire Trophée du dynamisme sportif Gym Phénix Ce trophée a été décerné au club Gym Phénix pour les performances de l ensemble des catégories et le développement de la pratique féminine. Trophée de la création et du savoir-faire Yachting Club Ce prix a récompensé le Modélisme Yachting Club pour l originalité de son projet associatif, la mixité des générations et surtout pour la dextérité des adhérents. Citoyen d Honneur Pierre Dallière Ce prix a récompensé une figure emblématique de la vie andréziennebouthéonnaise : Pierre Dallière pour l ensemble de sa carrière et de son action sur la commune. Le lauréat a remercié pour ce prix la Municipalité et M. le Maire pour son action. Il a salué les salariés de l entreprise Bariol et Dallière qui ont œuvré à ses côtés, en précisant qu au terme de sa carrière, ses choix économiques ont été guidés par le souci de maintenir les emplois de l entreprise. Une belle démonstration d humanité de la part d un homme qui n a pas oublié ses origines. Photo souvenir pour l ensemble des lauréats de cette 9 ème édition des Trophées de l Envol. 18

19 Les voeux du personnel Voeux du maire Les agents municipaux étaient conviés par l équipe municipale jeudi 5 janvier. A cette occasion, ils ont pu découvrir le film rétrospectif de l année 2011 et le discours du Maire. Les nouveaux arrivants, les médaillés du travail et les départs à la retraite ont précédé un temps convivial. Les nouveaux agents ont été présentés à l ensemble du personnel : - Thierry Combes (CTM - service voirie) - Véronique Mourlevat (Directrice Politique de la Ville) - Jean-Michel Rabilloud (Policier municipal) Nouveaux Contractuels : - Catherine Sicre (Périscolaire) - Martine Vuillot (CASA - animation) Nouvelles remplaçantes à l entretien des bâtiments : - Laurie Bouchut - Elodie Coquille - Armanda Da Silva Aroujo - Tounès Ghilas - Dondu Goktas - Fabienne Massard - Marie-Christine Ribeiro - Alexandra Rivollier - Alice Rolland Les années de travail ont été saluées : Médaille de vermeil : 30 ans de service - Georges Charpenay - Philippe Pinatel - Josiane Sabatier - Geneviève Poulard Médaille d argent : 20 ans de service - Philippe Berthet - Géraldine Crozet - Laurence Roland - Gérard Cottin 19 Départs à la retraite Martine Cadet,Yolande Marcon et Michèle Crépet.

20 ça s'est passé Noël des écoles Avant sa tournée du 25 décembre, le Père Noël a rendu visite aux élèves des écoles primaires, les gratifiant avant l heure, de quelques présents. Le Père Noël a débuté son parcours par l école Maternelle Paul Eluard. Bravant le froid, il a poursuivi son périple jusqu à l école maternelle Arthur Rimbaud. L école maternelle Victor Hugo a ensuite reçu sa visite, et ses cadeaux! Puis les enfants de l école maternelle Louis Pasteur ont pu, au vu de leur sagesse respectée, recevoir à leur tour de belles surprises. Avant de repartir pour préparer les cadeaux de tous les enfants, il s est rendu auprès des élèves de l école maternelle Jeanne d Arc. 20

21 ça s'est passé L arbre aux esprits Le 11 ème conte de Noël de Val Grangent Les 18 représentations se sont jouées à guichets fermés au Palais des Sports d Andrézieux-Bouthéon, devant plus de spectateurs. Comme chaque année, les 250 bénévoles de Val Grangent nous ont offert un spectacle époustouflant, alliant prouesses techniques et un esthétisme fantastique, pour un sons et lumières inédit. Le public a voyagé, pendant plus d une heure, aux pays de «l arbre aux esprits», dans l atelier magique du Père Noël à travers douze tableaux féeriques. Au programme, des effets spéciaux, des musiques rythmées, des costumes incroyables. Un tonnerre d applaudissements à la fin du spectacle a remercié les nombreux participants pour ce fabuleux voyage au pays du Père Noël. 21

22 ça s'est passé Illuminations du 8 décembre Les lumières ont brillé de mille éclats dans les yeux des petits et grands venus nombreux pour assister à la retraite aux flambeaux et aux illuminations, sur la place du Forez. Des stands de marrons chauds, de grillades, de vins chauds et de pâtisseries ont permis à chacun de se restaurer tandis que le tirage au sort de la tombola d automne organisée par les commerçants faisait des heureux. Un succès à reconduire! Marché de noël à Bouthéon Le marché de Noël organisé par l association Bougeons à Bouthéon a réuni petits et grands autour des exposants et animations installés durant le week-end. De belles parties de rigolades ont raisonné aux abords du château gonflable et les gourmands ont pu s adonner à des dégustations de saison. 22

23 ça s'est passé CASA Ambiance conviviale pour la rencontre festive du 14 décembre à CASA. Un temps fort pour les habitants qui contribuent activement à la vie de CASA. Pôle des Solidarité Les associations du Pôle des Solidarités ont organisé un goûter de Noël pour les bénéficiaires. Solidarité et convivialité ont rythmé l après-midi. Club Amitiés et Loisirs : Le Club Amitiés et Loisirs de Bouthéon a fêté ses vingt ans, en présence de Mme Massard, M. Berne, Mme Soleil, Mme Genevrier anciens présidents du Club et Mme Moritel nouvelle présidente. Marcel Sicre : Lors de son périple, le Père Noël est allé saluer les résidents de la maison de retraite Marcel Sicre. Club de l Amitié : Le Club de l Amitié s est réuni pour un concours de coinche. Au terme des affrontements, les lauréats ont fièrement posé autour de la Présidente. 23 Casa Chocolats : Une dizaine de personnes se sont retrouvées à CASA pour fabriquer plus de 700 chocolats pour le réveillon solidaire organisé par Le Nelumbo.

24 ça s'est passé Commémoration Le 5 décembre dernier, la cérémonie d hommage aux morts pour la France pendant la Guerre d Algérie, s est déroulée dans le parc Martouret. Sainte Barbe Le Médecin-Capitaine Poulteau, le Sergent-Chef Moulin et le Lieutenant Chalayer ont été décorés pour leurs années de service. UNRPA Le 29 novembre, l UNRPA a fêté les anniversaires en 5 et en 0 de l année adhérents étaient à l honneur lors de cet après-midi animé par Marie José et Jean. Conservatoire : La section danse classique du Conservatoire François Mazoyer qui a participé, à l Escale de Veauche, au spectacle professionnel Casse Noisette de la compagnie Grégory Milan. Une expérience unique et riche en émotion qui restera gravée dans la mémoire des petits rats. Réveillon solidaire Comme chaque année l espace socioculturel Le Nelumbo a organisé une soirée festive haute en couleurs en préambule de la Saint-Sylvestre. 24

25 Le centre d hébergement ne désemplit pas! Ouvert en octobre 1999, le centre d hébergement, situé près du Palais des Sports, connaît une activité en constante progression qui tient à la conjonction de nombreux facteurs. Le Centre d hébergement connaît un véritable succès auprès du monde sportif. Les clubs et surtout les instances départementales, régionales et nationales de très nombreuses fédérations sont devenus des clients fidèles. Cadres, éducateurs et dirigeants suivent régulièrement des formations. Ils côtoient ainsi des sportifs de haut niveau : les équipes de France de handball, basket-ball, courses hors stades, kendo entre autres, viennent fréquemment à Andrézieux- Bouthéon. Les raisons de ce succès récurrent sont multiples : - proximité des équipements sportifs (Palais des Sports, gymnases, salle de gymnastique spécialisée, stades de football, rugby, piste d athlétisme) - salles de cours équipées (vidéo, wifi) - qualité de l hébergement (60 couchages répartis sur deux niveaux) - qualité de la restauration : la Cuisine Centrale s adapte aux demandes (repas sportifs et régimes particuliers des stagiaires) - qualité de l accueil : la disponibilité, la gentillesse, le sérieux du personnel sont unanimement appréciés. Accueil du public handicapé Le centre d hébergement possède tous les agréments délivrés par le Ministère de l Education Nationale, de la Cohésion Sociale et du Sport. Il est adapté à l accueil du public à mobilité réduite. Celuici fréquente assidûment cet équipement : 10 semaines de stage en évolution du chiffre d affaires du Centre d hébergement et du Palais des Sports de 2000 à 2010 Elargissement à l accueil d un public non sportif Des administrations telles que la gendarmerie et les sapeurs-pompiers, entre autres, sont de fidèles utilisateurs du centre, notamment les jours de semaine hors vacances scolaires, ce qui complète parfaitement l occupation des lieux en parallèle des sportifs. Extension de la capacité d accueil La convention signée avec la Cité scolaire François Mauriac Forez permet d utiliser 100 couchages supplémentaires à l internat tout proche. Elle permet de mieux répondre aux nombreuses demandes de stages pendant les vacances scolaires. 25 L équipe du centre d hébergement Le complexe que forment le Palais des Sports et le Centre d hébergement génère plus de de recettes annuelles à la collectivité. Ce résultat exceptionnel tient sans aucun doute à l engagement exemplaire de toute l équipe réunie autour de Pascal Chermette, responsable des équipements sportifs de la Ville, et particulièrement attaché à la satisfaction du client. Martine Cadet, chargée de l accueil au Palais des Sports et de tout l aspect administratif et comptable du complexe, l assiste depuis la création du centre d hébergement, soit 12 ans. Elle a cédé son poste début janvier 2012, retraite bien méritée oblige, à Marina Lazzouni, déjà bien imprégnée du rôle à jouer. Sport Enfin, Françoise Machin et Fatima Sifi sont les chevilles ouvrières de l accueil et du service. Souriantes, disponibles, professionnelles, elles sont les premières responsables de la bonne image du Centre d Hébergement. Le fonctionnement de cet équipement s apparente à celui des services hôteliers privés avec une grande souplesse dans les prestations proposées : location à la ½ journée, à la journée et stage de plusieurs jours, en formule demi-pension ou pension complète. Le centre d hébergement est ouvert toute l année, 7 jours sur 7. Renseignements : Centre d hébergement - 23, rue des Bullieux - Tel

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros Année 2016 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT Nom de l association : Montant demandé : Euros 1 ère demande Renouvellement Cadre réservé à la mairie Dossier reçu le : Dossier complet

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 CCAS DE BESANCON 9 rue Picasso BP 2039 25050 Besançon Cedex Tél. : 03 81 41 21 21 Fax : 03 81 52 92 56 Référent Administration Générale Tél : 03 81 41 21 21 - poste

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

Cadres réservés à l'administration DOSSIER A RETOURNER

Cadres réservés à l'administration DOSSIER A RETOURNER Cadres réservés à l'administration Date d'envoi du dossier : Date de remise du dossier : DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 Développement culturel Projet éducatif Sport environnement Jeunesse Caritatif et

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Séance du mardi 13 décembre 2011 à 9h00, présidée par Monsieur Christian BATY, Vice-Président DATE DE CONVOCATION 8 DECEMBRE 2011 NOMBRE

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

Votre association a-t-elle déjà adressé une demande de subvention à la Mairie de Figeac?

Votre association a-t-elle déjà adressé une demande de subvention à la Mairie de Figeac? Nom de l association : Adresse : Votre association a-t-elle déjà adressé une demande de subvention à la Mairie de Figeac? Oui Non Votre association a-t-elle déjà reçu une subvention de la Mairie de Figeac?

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Communauté de Communes de la Région d Audruicq DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Une subvention n est jamais attribuée spontanément : il appartient donc à l association d en faire la demande sur présentation

Plus en détail

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté DEMANDE DE SUBVENTION Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté Dossier de demande de subvention www.midipyrenees.fr n CRITERES D OBTENTION DE LA SUBVENTION Objectifs : n Permettre la réalisation

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

Association Dossier de demande de subvention 2016

Association Dossier de demande de subvention 2016 Association Dossier de demande de subvention 2016 A adresser au plus tard le 31 DECEMBRE 2015 à : Monsieur le Président du Conseil Départemental Hôtel du Département 1 rue du Pont Moreau CS 11096 57036

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE PROJET A LA VILLE DE SAINT JEAN DE VEDAS

DEMANDE DE SUBVENTION DE PROJET A LA VILLE DE SAINT JEAN DE VEDAS DEMANDE DE SUBVENTION DE PROJET A LA VILLE DE SAINT JEAN DE VEDAS NOM DE L ASSOCIATION : INTITULE DU PROJET POUR LESQUEL LE DOSSIER EST DEPOSE : DATE D ENREGISTREMENT A LA MAISON DES ASSOCIATIONS (partie

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 A retourner avant le 31 janvier 2016 A adresser à Madame Le Maire personnellement Hôtel de Ville Service des Finances 7 place du Marché-au-Bois 44350 GUERANDE Nom

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE Principes fondateurs L es communes de BAUGE, MONTPOLLIN, PONTIGNE, SAINT MARTIN D ARCE, LE VIEIL- BAUGE, sont situées au centre du canton de Baugé. Partageant un passé historique

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

OBJET : DECISIONS MODIFICATIVES ET TRANSFERTS DE CREDITS N 2

OBJET : DECISIONS MODIFICATIVES ET TRANSFERTS DE CREDITS N 2 CONSEIL MUNICIPAL 22 DECEMBRE 2006 OBJET : DECISIONS MODIFICATIVES ET TRANSFERTS DE CREDITS N 2 Monsieur AUMON, Premier Maire-Adjoint chargé des Finances et des Affaires Générales, expose : Conformément

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 %

CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 % CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 % devant être publiée au Bulletin Officiel du ministère chargé du Logement La loi n 2006-872 du 13 juillet 2006 portant engagement

Plus en détail

budget primitif 2015 économie scolaire petite enfance jeunesse sports social

budget primitif 2015 économie scolaire petite enfance jeunesse sports social économie budget primitif 2015 scolaire petite enfance jeunesse sports Le budget primitif 2015 : entre rigueur et maintien du niveau de service social Avec un montant total de 38 millions d euros, le budget

Plus en détail

Association. Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair

Association. Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair NOM DE L ASSOCIATION : Veuillez cocher la case correspondant

Plus en détail

COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 29.10.2015

COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 29.10.2015 COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 29.10.2015 L'an deux mille quinze à vingt heures trente minutes, le vingt neuf octobre Le conseil Municipal, légalement convoqué, s'est réuni à la Mairie en séance publique

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE Les centres communaux d action sociale 2 (CCAS) Ils ont vocation à fournir des prestations d action sociale en nature

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 1, place François MITTERRAND 90100 DELLE Tel : 03.84.36.66.66 Fax : 03.84.36.66.67 Date de remise : avant le 2 mars 2015 CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION : Dossier reçu le : N de dossier : DEMANDE DE SUBVENTION

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Année 2016 Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Pour les subventions de fonctionnement : date limite de dépôt : 31 Octobre 2015 Pour les subventions exceptionnelles :

Plus en détail

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Conseil régional de Bourgogne 17 boulevard de la Trémouille CS 23 502-21035 DIJON APPEL A CANDIDATURES PREAMBULE Le tourisme

Plus en détail

Séance du Vendredi 10 avril 2015

Séance du Vendredi 10 avril 2015 Synthèse des affaires soumises à délibération du Conseil Municipal en application de l'article L 2121-12 du code général des collectivités territoriales Séance du Vendredi 10 avril 2015 20h00 Question

Plus en détail

RELEVE D'IDENTITE BANCAIRE A FOURNIR POUR LE VERSEMENT EVENTUEL D'UNE SUBVENTION

RELEVE D'IDENTITE BANCAIRE A FOURNIR POUR LE VERSEMENT EVENTUEL D'UNE SUBVENTION DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Service Vie associative, Animations de ville, Jumelages et Anciens combattants Maison des Associations 34 Place Joseph Gardet 04.73.77.00.40 - asso-manif@cournon-auvergne.fr

Plus en détail

ASSOCIATIONS ANNÉE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

ASSOCIATIONS ANNÉE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATIONS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2015 PREMIERE DEMANDE RENOUVELLEMENT D UNE DEMANDE (ne transmettre qu en cas de modification) PIECES A JOINDRE OBLIGATOIREMENT AU DOSSIER PREMIERE DEMANDE

Plus en détail

Pour une première demande :

Pour une première demande : Cocher la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement Fonctionnement ¹ Projet ² NOM DE L ASSOCIATION :. Documents à fournir : Pour une première demande : Les statuts régulièrement

Plus en détail

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I Sommaire 1. Vue d ensemble des budgets 2. Contexte des finances locales en 2014 3. Section de fonctionnement 4. Section d investissement 5. Synthèse et conclusion I 2 I 1. Vue d ensemble des budgets I

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION

DEMANDE DE SUBVENTION DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 1 ère Demande Renouvellement Demande au Service des Sports Demande aux Affaires Culturelles Subventions à titre exceptionnel I IDENTIFICATION DE L ASSOCIATION 2 1] ASSOCIATION

Plus en détail

Identification de l association

Identification de l association 1 DEMANDE DE SUBVENTION EXCEPTIONNELLE POUR ASSOCIATIONS ANNEE2014/2015 ou ANNEE 2015 Identification de l association Colorier votre catégorie : Cf liste élaborée par la municipalité (site internet) Catégorie

Plus en détail

Demande de subvention Vie Associative

Demande de subvention Vie Associative Demande de subvention Vie Associative ANNÉE : 20 SECTEUR DE LA DEMANDE Agriculture Art & Culture Economie Enseignement Environnement Relations Internationales SEEUR DE LA DEMANDE Logement Patrimoine Social

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers : en exercice 11 L'an deux mil onze présents 08 le : 11 Juin à 18 h 30 votants 08 le Conseil Municipal

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Iflerhpntel biaflc,tr ASSOCIATIONS Dossier de demande de subvention de fonctionnement 2015 Vous trouverez dans ce dossier les pièces qui constituent votre demande de subvention: > Des informations pratiques

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2013 1

BUDGET PRIMITIF 2013 1 BUDGET PRIMITIF 2013 1 Un budget de fonctionnement contraint et prudent. Un budget d investissement volontaire et engagé Une fiscalité inchangée 2 4 orientations fortes: Développer et améliorer les services

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 - Approbation du schéma de mutualisation de Laval Agglomération - Extension des compétences de Laval Agglomération en matière de lecture publique - Règlement intérieur

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

VILLE DE CHAUFFAILLES Associations. Dossier de demande de subvention

VILLE DE CHAUFFAILLES Associations. Dossier de demande de subvention VILLE DE CHAUFFAILLES Associations Dossier de demande de subvention Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande Informations pratiques Qu est-ce que le

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers présents : 17 Date de convocation : 6 février 2015 Extrait du procès-verbal

Plus en détail

ASSOCIATION DEMANDE DE SUBVENTION de «FONCTIONNEMENT» 2016

ASSOCIATION DEMANDE DE SUBVENTION de «FONCTIONNEMENT» 2016 ASSOCIATION DEMANDE DE SUBVENTION de «FONCTIONNEMENT» 2016 Nom de l Association :... Sigle : Veuillez cocher la case correspondant à votre situation : Première demande : Renouvellement : Dossier à remplir

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012. Sommaire

RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012. Sommaire RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012 Sommaire Rappel des transferts de charges effectués en 2012 (p.2) Rappel du rôle de la commission d évaluation des charges et méthode

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

demande de subvention

demande de subvention compétence Cadre réservé à l administration document à retourner au Service Subventions Toulon Provence Méditerranée 107, boulevard Henri Fabre CS 30536 83041 Toulon cedex 9 demande de subvention Politique

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2010 195 528 301

BUDGET PRIMITIF 2010 195 528 301 BUDGET PRIMITIF 2010 195 528 301 FONCTIONNEMENT INVESTISSEMENT TOTAL DEPENSES REELLES 102 562 842 73 569 563 176 132 405 DEPENSES D'ORDRE 18 949 674 446 222 19 395 896 TOTAL 121 512 516 74 015 785 195

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL 08 avril 2013 COMPTE-RENDU SOMMAIRE. Affiché en exécution de l article L2121-25 du code des Collectivités Territoriales

CONSEIL MUNICIPAL 08 avril 2013 COMPTE-RENDU SOMMAIRE. Affiché en exécution de l article L2121-25 du code des Collectivités Territoriales CONSEIL MUNICIPAL 08 avril 2013 COMPTE-RENDU SOMMAIRE Affiché en exécution de l article L2121-25 du code des Collectivités Territoriales Le Conseil Municipal s est réuni en session ordinaire.. FINANCES

Plus en détail

Nom de l association :... Adresse du siège social :. Code postal :.. Commune : Téléphone :.

Nom de l association :... Adresse du siège social :. Code postal :.. Commune : Téléphone :. Nom de l association :... Adresse du siège social :. Code postal : Commune : Téléphone :. Veuillez cocher la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement d une demande Le dossier

Plus en détail

Dossier de demande de subvention Année 2016

Dossier de demande de subvention Année 2016 Cadre réservé à l administration N du dossier : Date d arrivée : Service instructeur : Dossier à retourner : avant le 3 novembre 2015 Au service Financier Nom de l association : -----------------------------------------------

Plus en détail

Dossier de Demande de subvention

Dossier de Demande de subvention Association Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Nom de l Association : service traitant la demande : SERVICE CULTUREL Année : 2016 Dossier de Demande de subvention Vous trouverez

Plus en détail

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux Pièces à fournir obligatoirement par l association demandeuse Tout document/renseignement

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune Présentation du 10 juin 2014 François Saint Martin Anne-Laure Caumette Rappel des objectifs de l étude confiée à KPMG Disposer

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

V I L L E D E L A R I V I E R E - D E - C O R P S EXTRAIT DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

V I L L E D E L A R I V I E R E - D E - C O R P S EXTRAIT DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL V I L L E D E L A R I V I E R E - D E - C O R P S EXTRAIT DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL La séance ouverte à 19h00 est présidée par Madame Véronique SAUBLET SAINT MARS Conseil Municipal Séance du 15

Plus en détail

COMPTE RENDU SUCCINCT RELATIF A LA SEANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 24 FEVRIER 2004

COMPTE RENDU SUCCINCT RELATIF A LA SEANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 24 FEVRIER 2004 COMPTE RENDU SUCCINCT RELATIF A LA SEANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 24 FEVRIER 2004 Serv : D.G.S./AP/PN Préalablement à la tenue de la séance, les associations des parents d élèves FCPE

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail