Grande Virée. Guide d'activités pour découvrir l'univers de la musique folklorique et le patrimoine franco-ontarien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grande Virée. Guide d'activités pour découvrir l'univers de la musique folklorique et le patrimoine franco-ontarien"

Transcription

1 La Grande Virée dedeuxsaisons S k Guide d'activités pour découvrir l'univers de la musique folklorique et le patrimoine franco-ontarien

2 VOUS RETROUVEREZ DANS CE CAHIER : Des activités correspondant aux contenus d apprentissage de divers niveaux et divers cours (Musique, Sciences sociales, Français, Histoire) : a) Les faits historiques qui ont marqué la chanson française en Ontario.. 3 b) Le «Méli-Mélo» du lexique de la musique traditionnelle.. 15 c) L impact de la «tradition orale» sur la chanson franco-ontarienne.. 19 d) Les variantes musicales dans les chansons traditionnelles en Ontario français 22 e) L univers de la chanson à répondre (ou «à répéter» si on vient du Sud-Ouest!) f) La turlutte : un mode d expression typique de notre culture! g) Les composantes et les origines de la musique «de chez-nous!» 30 h) Le festin de campagne (les recettes qui accompagnent nos chansons). 42 i) Le «bonhomme gigueux» et son héritage musical! j) Les légendes dans notre imaginaire musical.. 51 k) Les personnages dans nos chansons! 56 l) Les festivals et les formations qui célèbrent notre folklore!.. 59 m) Le parcours de Deux Saisons. 63 n) Les solutions/réponses aux activités. 72 Près de 30 exercices musicaux techniques correspondant à des contenus d apprentissage précis du curriculum de Musique 74 Les textes des chansons et leur mise en contexte.. 81 Dictées «à trous!». 90 Des organismes pour découvrir notre patrimoine et notre culture.. 98 Recherche et rédaction : Photos et illustrations : Jean-Marc Lalonde (Deux Saisons) et Félix Saint-Denis (FESFO) Félix Saint-Denis Les photos des personnages ont été prises lors du projet d animation historique de la FESFO aux 4es Jeux de la Francophonie au mois de juillet 2001 à Ottawa. Merci aux 72 leaders et bénévoles de tous les coins de l Ontario qui ont transmis la folie de notre histoire à plus de personnes! Deux Saisons/FESFO 2002 (reproductible à volonté en milieu scolaire) Le Ministère de l Éducation de l Ontario a fourni une aide financière pour la réalisation de ce projet. Cet apport financier ne doit pas autant être perçu comme une approbation ministérielle pour l utilisation du matériel produit. Cette publication n engage que l opinion de ses auteurs, laquelle ne représente pas nécessairement celle du Ministère.

3 Le coffre aux trésors de «LA GRANDE ViRÉE!» Vous avez entre les mains un coffre aux trésors bondé de bijoux précieux! Il s agit de chansons traditionnelles et de bouts d anecdotes qui se sont transmises de génération en génération dans les familles canadiennes-françaises vivant ici depuis quatre siècles! En l année du Seigneur 2002, les braves troubadours de la formation Deux Saisons entreprirent une expédition d une envergure rarement vue auparavant dans l histoire de l Ontario français. Leur but fut de répandre une joie de vivre aux quatre coins du royaume par l entremise de leur musique. Armés de leurs instruments et de quelques chansons que tous croyaient perdues dans le brouillard du passé, ils s aventurèrent sur l immense terrain sauvage de l Ontario, tout comme les coureurs de bois de la grande épopée canadienne. Avec l aide de leurs hardis compagnons de route du CFOF, du ROPFO, de la SFOHG et de la FESFO, ils réussirent à convaincre les citoyens du royaume de l importance du patrimoine et de la richesse de l histoire de notre peuple. Ce voyage historique s appela La Grande Virée de Deux Saisons. Ce que vous avez aujourd hui entre les mains, c est un coffre aux trésors qui vous permet à votre tour de faire rayonner le courage, la frénésie et la fameuse «joie de vivre» de ceux et celles qui ont bâti nos villes et nos villages! C est la FESFO qui a proposé à Deux Saisons l idée de produire un album musical et un cahier d activités à vocation pédagogique et culturelle : des centaines d enseignantes et d enseignants lui ont exprimé ce grand besoin avec le nouveau curriculum, les leaders de nos écoles sont toujours à la recherche de musique de chez-nous pour célébrer les fêtes traditionnelles, et des milliers de jeunes se surprennent à sauter et à danser en découvrant l héritage musical «endiablé» de nos aïeux à chaque spectacle du groupe Deux Saisons! Tout l monde en place, ça va souigner! 1

4 L ALBUM «LA GRANDE VIRÉE DE DEUX SAISONS» L album La Grande Virée de Deux Saisons a été envoyé au soin de l enseignant-e de Musique et de Sciences sociales dans toutes les écoles élémentaires et secondaires à l été C est le Ministère de l Éducation de l Ontario qui a permis aux écoles d obtenir gratuitement cet outil, en collaboration avec les 12 conseils scolaires de langue française. Si vous désirez vous procurer un exemplaire supplémentaire de l album, veuillez communiquer avec la FESFO à ou au (613) L album comprend les pièces musicales suivantes, jugées comme les plus pertinentes ou composées spécialement pour découvrir la variété de notre patrimoine musical traditionnel et ses influences : 1) L Enjôleur (Source : la famille Larin de Cornwall) 2) Des Mitaines pas d pouce en hiver (Source : Penetanguishene et Sudbury) 3) Reels : Tarbolton et la Bégayeuse (Origine irlandaise + inédite - instrumentale) 4) La Tête frisée (Source : Acadie) 5) Les Raftsmen version Bytown (Traditionnelle adaptée) 6) La Baseball (Source : la famille Doyon de Cornwall a cappella) 7) La Grange (Inédite en 3 mouvements : gigue mineure, majeure + reel - instrumentale) 8) C est aujourd hui le jour de l an (Source : Windsor) 9) Le Prince Eugène (Source : France 16e siècle via l Acadie) VERSIONS INSTRUMENTALES : À la grande demande générale, vous retrouverez en «rappel» des versions instrumentales de chacune des pièces à texte afin de vous offrir toutes sortes de possibilités d animation! Ce cahier pédagogique présente plus de 70 activités éducatives et une multitude de ressources. Vous pouvez le reproduire à volonté pour utilisation en milieu scolaire. Les musiciens Nicolas Doyon, dit L Enjôleur : mandoline, guitare, violon, voix Jocelyn Godin, dit L Acadien : violon, pieds, voix Mathieu Grainger, dit Le Géant : guitare, voix Jean-Marc Lalonde, dit Le Bouffon : accordéons, dulcimer, pieds, cuillères, percussions, voix Martin Newman, dit Le Roc : contrebasse, voix Invité spécial : Guy Vaillancourt, dit Le Bœuf : voix 2

5 «Viens raconter une histoire du bon vieux temps!» (ViENS NOUS VOiR Marcel Aymar (CANO) LES FAITS HISTORIQUES QUI ONT MARQUÉ LA CHANSON FRANÇAISE EN ONTARIO (Source principale : NOUS! 101 faits historiques de l Ontario français, Yves Saint-Denis FESFO) Voici un petit «voyage dans le temps» pour comprendre les grands événements qui font qu en Ontario on chante encore aujourd hui de très belles chansons dans une langue qui a traversé l océan voilà très longtemps... Pour en connaître plus sur l évolution de la chanson et de la musique-même, tu peux consulter la section «Les composantes de la musique de cheznous!». «de trente matelots sur le bord de l île» On pourrait croire que c est l équipage de Jacques Cartier qui a fredonné les premiers airs de chanson française lorsque le capitaine de Saint-Malo a «découvert» le Canada en 1534 Mais des morutiers (pêcheurs de morue) venant de France fréquentaient déjà les bancs de poisson de Terre-Neuve depuis au moins l an 1506! Cela fait donc 500 ans qu on chante dans la «langue de Molière» au Canada. On peut affirmer que les premières chansons françaises au pays étaient des chansons de matelots et de pêcheurs qui s ennuyaient de leur belle «Isabeau» qui était de l autre bord de l Atlantique Ces 3 thèmes font toujours partie de nos chansons! 3

6 «Chevaliers, de la table-ronde!»* Mais les premières chansons qui sont restées au pays, de génération en génération, ont été chantées à la première colonie à l île Sainte-Croix (1604) et ensuite à Port-Royal (1605) en Acadie (Nouvelle-Écosse aujourd hui). Pour braver les hivers où on attrapait le scorbut aussi souvent qu un rhume, l explorateur Samuel de Champlain, l interprète Mathieu da Costa (le premier Noir au pays) et le poète et dramaturge Marc Lescarbot ont créé un club social et culturel : l Ordre du bon temps! La coutume voulait qu à tour de rôle chacun reçoive les membres de la colonie et les amis micmacs pour ce qui ressemble étrangement à une «veillée canadienne-française» On préparait un repas original (On manquait souvent de vivres et on n avait surtout pas de variété!), on versait le vin à flot (Ça, il en manquait moins souvent!), on se racontait des histoires et des légendes (avec beaucoup de gestes pour que les Micmacs puissent suivre), et on entonnait les chansons les plus joyeuses pour se redonner du courage! (et peut-être en jouant avec des cuillères d étain? S cusez-la!) Ces chansons du vieux folklore de France, inspirées du *Moyen-Âge, se sont perpétuées grâce entre autres à Louis Hébert qui était présent à ces soirées acadiennes et qui fondera la première famille canadienne à Québec avec son épouse Marie Rollet. «C est l aviron qui nous mène (aux pays d ) en haut!» La première fois qu on a entendu l écho de nos chansons françaises sur les rivières de l Ontario, c est en 1610 lorsque le jeune Étienne Brûlé est allé vivre chez les Wendats (les Hurons) dans la région de Penetanguishene. Dans ce temps-là, l Ontario et tout ce qui était à l Ouest du Sault-Saint-Louis (Montréal) s appelait les PAYS D EN HAUT. C est Samuel de Champlain qui a envoyé Étienne en Huronie. Sa mission était d apprendre leur langue, leurs coutumes et la géographie de leur pays pour devenir un bon «truchement!» (interprète). Plusieurs autres jeunes vivront la même aventure qu Étienne, comme Nicolas de Vigneau chez les Néppissingues et Thomas Godefroy chez la Petite Nation dans l Est ontarien. Ces jeunes ont créé les premiers échanges culturels En parcourant la «route des rivières» en canot d écorce avec leurs amis autochtones, tous ont sans doute fredonné des chansons algonquines, huronnes et françaises! «Sancta Maria»* Plusieurs missionnaires sont venus chanter la messe en Ontario en rêvant de convertir les autochtones Joseph Le Caron célèbre la première messe en Huronie en Puis les Jésuites fondent la mission Sainte-Marie-aux-Hurons en 1639 (Midland aujourd hui). Jean de Brébeuf passe 19 ans de sa vie à chanter l évangile *en latin aux Wendats avec qui il se lie d amitié. Le père Brébeuf composera même des cantiques de Noël en wendat. Des maladies apportées involontairement par les Français font mourir la moitié du peuple wendat. Les Iroquois finiront de les anéantir et vont même torturer à mort les missionnaires! 4

7 «Je vais mourir, hélas!»* Ici, au Pays d en haut, plus d un siècle et demi sera surtout consacré à l exploration, à la traite des fourrures et aux expéditions militaires. Pierre-Esprit Radisson fait la traite au Lac Supérieur et à la Mer du Nord (Baie d Hudson). Louis Jolliet trace la carte des Grands-Lacs. De La Salle, en cherchant la Chine, fait bâtir les forts Niagara et Frontenac (Kingston) où la Fille du Roy Madeleine de Roybon fait le commerce des fourrures. Pierre Lemoyne d Iberville, le plus grand capitaine militaire de la Nouvelle-France, remontera l Outaouais, le Témiscamingue et l Abitibi pendant 85 jours pour chasser les Anglais de la Mer du Nord! On chante des chansons de voyageur en pagayant. On chante des berceuses le soir autour du feu. On entame les chants latins du Te Deum et du Vellixa Regis quand on «prend possession du territoire au nom du roi». On chante des complaintes pour raconter ses exploits tragiques. * Vers 1709, La Complainte de Cadieux illustre bien cette époque! «Vive Louis, et vive ses lois!»* En 1701, c est la Grande Paix qui est signée à Montréal entre les Français, leurs alliés autochtones et les Iroquois, grâce à l influence du chef wendat Kondiaronk. Dans la foulée de ce grand événement, des familles partent de Montréal pour fonder Détroit (dont la rive sud deviendra Windsor plus tard). Cette colonie française sera tellement isolée géographiquement (et culturellement plus tard) qu on y conservera des chansons traditionnelles qui seront même oubliées en France! Marcel Bénéteau, un descendant d une très vieille famille de cette région, nous en fera redécouvrir plusieurs avec sa collection d albums Vieilles chansons du Détroit. *(extrait de Le retour du fils soldat, vol.1 de cette collection) «La laine des moutons»* Un peu partout en Nouvelle-France on connaît une ère de paix et on continue à «bâtir pays» En Acadie, on cultive les grands champs de blé salé. On voit des seigneuries recouvrir les rives du fleuve Saint-Laurent comme des tapis géants. La nouvelle colonie française de la Louisiane s agrandit, et on retrouve une vie de village autour des forts français établis sur les Grands Lacs. On cherche toujours la route vers la Mer de l Ouest et les jeunes frères de La Vérendrye, qui habitent le poste de traite de fourrures Kaministiquia (Thunder Bay), établieront des forts français jusqu aux Rocheuses! On endort toujours les enfants avec les bonnes vieilles *berceuses apportées de France par les arrière-grands-parents Mais la Guerre de Sept Ans se prépare entre la France et l Angleterre, et les batailles se passeront ici! 5

8 «Réveille! C est les goddams qui viennent»* En 1755, les «manteaux rouges» de l armée britannique se rendent en Acadie et séparent les hommes et les femmes en les déportant dans des pays très éloignés. La plupart des enfants ne retrouveront jamais toute leur famille! Les Anglais veulent détruire l Acadie : ils brûlent les villages et les récoltes des Acadiens. Ce peuple qui aime tant la musique perd tous ses instruments. Aux Pays d en haut (en Ontario), les forts Frontenac et Niagara se font attaquer farouchement par un nombre inégal de navires anglais. Les soldats français perdent ces batailles et brûlent leur fort Rouillé (Toronto) avant de s en retourner vers Montréal. Les Anglais surprennent les Français aux plaines d Abraham à Québec C est la Conquête. Ce sera la fin de la NouvelleFrance. Mais, malgré tout, un millier de colons français décident de demeurer au Détroit! (* Réveille - Zachary Richard) «Laissez passer les raftsmen!» Puis, vers 1785, les Anglais «Loyalistes» viendront s installer sur les anciennes terres des Acadiens et dans ce qu on appellera le HautCanada (l Ontario). Au début du 19e siècle, l Angleterre a besoin de bois et tout l Outaouais devient un immense chantier C est le royaume des bûcherons et des draveurs, des contes et des légendes, et des fameuses batailles entre les Canadiens (français) et les rivaux Irlandais! On défrichera tout l Est ontarien en chantant des chansons très libres, comme les chansons à répondre et les chansons grivoises. On découvre des reels irlandais qui s ajouteront à nos coups d archet Ça résonne autant dans les forêts que sur l Outaouais où est établi le plus gros moulin de scie au monde! «A ouigne a-han!» En 1839, l élite britannique devient intolérante envers les Canadiens (français) et recommande de les assimiler, parce qu à ses yeux, c est «un peuple sans histoire»! Avec l Union du Haut et du BasCanada, les plus jeunes des familles (du Québec) remontent l Outaouais et viennent fonder de TRÈS GRANDES familles de cultivateurs : c est la «Revanche des berceaux!» On s aime et on sème en chantant aux champs. Grâce à l influence des pionniers de Bytown (Ottawa) comme l évêque Bruno Guigues et Sœur Élisabeth Bruyère, les Canadiens retrouvent une forme de pouvoir au Canada-Ouest (Ontario) en se donnant des écoles, des hôpitaux et des paroisses. C est le début des veillées canadiennes-françaises et les chorales de paroisse font la fierté de chaque village! «Ici dans le Nord»* Avec la construction du chemin de fer vers la fin du 19e siècle, un grand nombre de familles canadiennes-françaises déménageront au Nord pour travailler à la sueur de leur front dans les mines de nickel à Sudbury, celles d argent à Cobalt et celles d or de la région de Timmins. La «job» sera dure et dangereuse elle-aussi dans les chantiers de bois. On y chantera de nouvelles chansons de travail, tant et aussi longtemps que le foreman unilingue anglais est assez éloigné puisqu il répète aux employés que la langue de travail, c est l anglais! *Yves Doyon illustre bien ces défis avec Ici dans le Nord. 6

9 «Vive la Canadienne!»* Depuis 1885, le gouvernement de l Ontario essaie d assimiler les enfants canadiens-français par des moyens scolaires. En 1912, il imposera le Règlement 17 qui interdit qu on enseigne et même qu on parle en français dans nos écoles. Tout l Ontario français, avec l aide du Québec et même du Pape, réagiront à cette injustice majeure pour la survie de la culture franco-ontarienne. De jeunes enseignantes, comme Jeanne Lajoie de Pembroke, deviendront des symboles de résistance en enseignant quand même en français, à ses grands risques. Même si le règlement n est plus appliqué en 1927, toute une génération de culture franco-ontarienne est affectée à jamais! *Chant de victoire devant l École Guigues en 1916 en l honneur des mères de famille qui ont sorti leurs épingles à chapeau. «Sur le bord de mon cœur, y avait une chanson»* Avec l arrivée du gramophone, de la radio, puis de la télévision, tout l univers musical éclate aussi fort que les deux guerres mondiales! Dans les années 1930, c est La Bolduc qui devient la première à écrire, à composer et à enregistrer de la musique canadiennefrançaise. Les gens quittent les campagnes pour vivre en ville, et à la radio on entend de nouvelles formes de musique qui viennent des États-Unis : du blues, du jazz, et puis le fameux rock & roll. Les jeunes découvrent autre chose que La Bonne chanson canadiennefrançaise On commence à parler d américanisation et d assimilation culturelle. Pendant qu en Amérique le géant Elvis Presley révolutionne la musique du point de vue commercial, à Paris, c est le géant québecois Félix Leclerc qui révolutionne la chanson française avec un style qui s étendra sur toute la planète : celui du chansonnier. Félix permet à de jeunes artistes de percer au cours des années 1960 : Claude Léveillée, Gilles Vigneault, Monique Leyrac, Jean-Pierre Ferland et les Européens Georges Brassens et Jacques Brel lui devront leur succès. Il existe maintenant une industrie de la chanson de langue française On est passé des cabarets aux boîtes à chansons, et même aux boîtes à gogo! C est *«Le Petit bonheur!» (Félix Leclerc) «Ici c est comme un grand ONU»* Savais-tu que, jusqu au milieu du siècle dernier, le gouvernement du Canada avait des politiques d immigration qui décourageaient les gens à venir s établir au pays? Par exemple, on expliquait aux personnes noires des pays chauds qu il leur serait très difficile de s adapter aux rigoureux hivers canadiens Pourtant, comme le démontre Mathieu da Costa, il y a toujours eu des Noirs au pays depuis les tout débuts de la Nouvelle-France! Des politiques d accueil plus favorables ont enrichi notre culture musicale et tout notre pays. Dans les grandes villes ontariennes, comme à Toronto et à Ottawa, des jeunes Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens d origines variées (Liban, Haïti, Vietnam, Somalie, Iran, Europe, Canada français, etc.) expérimentent ensemble la fusion musicale et créent une musique «mondiale». Aujourd hui, la musique franco-ontarienne se sert amplement de toutes sortes d influences, de styles et d instruments provenant de différentes cultures! Mais tous ces jeunes qui arrivent au pays veulent «s intégrer» et non «s assimiler» Ça, c est tout un défi, et les Franco-Ontariens d origine canadienne-française ont beaucoup à apprendre de ces jeunes : on peut se brancher sur les plus grands courants de la planète, on peut s intégrer à fond à une autre culture, mais on doit toujours puiser dans la force de nos racines avec une grande fierté! Le groupe franco-ontarien KIF-KIF illustre bien ce défi dans *Salut Man! 7

10 «Et nous voici Franco-Ontariens!»* Vers la fin des années 1960 et début 1970, toute la jeunesse mondiale manifeste pour révolutionner le monde qu elle habite! Pendant ce temps à l Université Laurentienne à Sudbury, les profs européens imposent des cours de diction aux étudiants Les étudiants réagissent fortement et veulent faire éclater leur nouvelle identité : Robert Paquette chante «Je suis un Franco-Ontarien!» et André Paiement écrit la pièce Moé, j viens du Nord! À cette époque très «flower power», les jeunes créent la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario (CANO), le Théâtre du Nouvel- Ontario et la maison d édition Prise de parole. Une vingtaine de jeunes artistes dont Rachel Paiement et l Acadien Marcel Aymar vivront en commune sur la ferme CANO à Earlton pour favoriser la création. Par la musique et les arts, c est toute l identité «francoontarienne» qui se dessine par les jeunes : un nouveau drapeau, des festivals de Théâtre-Action, Direction Jeunesse et la FESFO, etc. Pendant tout ce temps, on manifeste aussi pour obtenir nos écoles secondaires franco-ontariennes, entre autres à Sturgeon Falls, à Cornwall, à Windsor et à Penetanguishene! On affirme notre fierté en puisant dans nos racines avec un style chansonnier ou folklorique. C est l époque de CANO, de Garolou (Cornwall), de François Lemieux (Rive-Nord), de 33 Barrette, et de l incontournable Robert Paquette (Sudbury). *Ici dans le Nord Yves Doyon Procurez-vous la revue 30 ans de chansons en Ontario français pour découvrir la folie de cette époque jusqu à aujourd hui! (www.apcm.ca ou APCM) «Oui, viens nous voir!»* En 1973, on crée la Nuit sur l étang à Sudbury. Au début, la Nuit est un carrefour de création artistique et un «happenning». On y présente de la poésie, comme celle de Jean Marc Dalpé, des pièces ou des interventions théâtrales, et bien sûr de la musique. Puis, le public a découvert plusieurs artistes à la Nuit, tels Donald Poliquin (Hearst), François Lamoureux (Sudbury) et Isabelle Noël de Brouhaha (Penetanguishene). Le concours La Brunante a donné naissance à plusieurs formations de jeunes telles En Bref, les ChaiZes muzicales, Vision affaiblie, Contraste et Matante Florence. Aujourd hui, cette grande Nuit de concert se déroule à chaque mois d octobre et des jeunes de partout s y rendent pour célébrer leur fierté! (www.lanuit.on.ca) *CANO «Quand on s revoit, c est l Festival!»* Le Festival franco-ontarien vient au monde à Ottawa en Ce festival de concerts et d animation autour de la semaine de la Saint- Jean (24 juin) deviendra rapidement une des plus grandes célébrations francophones en Amérique! Plusieurs carrières y ont été lancées comme celles de la formation Deux Saisons, de Véronic Dicaire, de Richard Bastien et de Manon Séguin. Chaque année, des milliers de jeunes et d enfants profitent d une programmation spéciale. Le concours Ontario Pop nous a fait découvrir plusieurs voix et talents tels France Gauthier, Brian St-Pierre, Jean-Guy Labelle, Annie Berthiaume et Jean Chéry, connu comme le rapper Le Shah Loskar! Le Festival franco-ontarien nous permet également de renouer avec d autres grands artistes qui sont issus de l Ontario français tels Luce Dufault (Orléans), Nicole Paiement (Sturgeon Falls) et Breen Leboeuf (North Bay). (www.ffo.ca) * FIERS! Brasse Camarade/FESFO 8

11 «C est un enjeu pour notre avenir!»* À chaque mois de mai, un millier de jeunes du secondaire «venus de tous les coins de l Ontario» se rencontrent aux Jeux franco-ontariens pour découvrir et célébrer leurs talents et leur fierté franco-ontarienne C est absolument émouvant d entendre jeunes chanter, les larmes aux yeux, la chanson thème des Jeux, «Fidèles au rendez-vous», composée par l artiste Lise Paiement. Ce plus grand rassemblement de la jeunesse franco-ontarienne est organisé par la FESFO et offre des formations et compétitions dans six volets : Sport, Arts visuels, Impro, Quiz franco-ontarien, Amuseur public et, bien entendu, Chanson et Musique. En plus de spectacles de groupes tels Swing et Konflit Dramatik, des centaines de jeunes montent sur scène grâce aux ateliers d artistes comme Éric Dubeau et Shawn Sasyniuk. (www.fesfo.ca) * Fidèles au rendez-vous Lise Paiement «Notre place, ça vient du fond du cœur!»* Au cours des années 1990, les Franco-Ontariennes et les Franco-Ontariens gagnent de plus en plus de terrain politiquement, culturellement et musicalement! En chantant Notre place de l artiste Paul Demers, les jeunes ont manifesté pour obtenir nos collèges. En chantant Notre place, on a enfin obtenu le pouvoir de gérer notre éducation. En chantant Notre place, on a sauvé l hôpital Montfort et démontré notre fierté au reste du pays. En chantant Notre place, on s est préparé à accueillir la planète avec les 4es Jeux de la Francophonie de Le drapeau franco-ontarien célèbre maintenant Notre place en flottant au mat du gouvernement ontarien à Queen s Park. À chaque Saint-Jean-Baptiste, on a raison de chanter Notre place un peu partout en Ontario Surtout en faisant résonner ses paroles bien fort sur les édifices de Toronto pendant la Franco-Fête! *Notre place Paul Demers «dans un plein feu et à pleine voix!»* Pour augmenter le feu qui alimente leur passion, et pour se donner une voix commune, les artistes d ici ont créé l Association des professionnel-le-s de la chanson et de la musique francoontariennes (APCM). L APCM a créé un réseau de distribution des produits de nos artistes qui a permis aux artistes de tous les coins de l Ontario de profiter d une plateforme qui était inexistante puisque la plateforme commerciale est à Montréal et qu elle est très sélective pour les artistes «de la relève». L APCM a développé un site Internet qui nous permet de découvrir le parcours et des extraits des chansons de nos artistes. De plus, en 2001, l APCM a organisé le premier Gala de la chanson et de la musique franco-ontariennes, diffusé en direct à la télé et à la radio. Des milliers de gens ont maintenant l occasion de se laisser surprendre par la puissance et la variété du talent de chez-nous! * Trapèze Lise Paiement APCM 9

12 «La télé bien pensée»* Pendant longtemps, les Franco-Ontariennes et les Franco-Ontariens ne voyaient pas directement le reflet de leur culture et même leurs artistes au petit écran. Même si, fondamentalement, on pouvait souvent s associer à la culture des émissions produites à Montréal, le message que comprenaient les jeunes était que «les francophones existent seulement au Québec.» La création de *TFO en 1987 a apporté toute une autre dimension au développement de l identité et de la musique franco-ontariennes en y consacrant une foule de films, d émissions et de séries. Tout-à-coup, on s assoit dans son salon et on peut visiter des «villages et visages» de chez-nous! Radio-Canada a emboîté le pas avec brio en créant des émissions telles Expresso, Ontario Pop et des couvertures de concerts. Tu peux découvrir ces émissions au et au et tu peux même faire des demandes spéciales de vidéoclips franco-ontariens au VOLT. «La musique franco-ontarienne CBON!» Depuis sa création au début du 20e siècle, la radio a joué un rôle très puissant pour promouvoir les artistes, la chanson et la musique. Les radios communautaires (Hearst, Kapuskasing, Penetanguishene, Cornwall et Ottawa) ont particulièrement moussé la vente de nombreux albums et rempli les salles de spectacle en Ontario français. Les quatre stations de Radio- Canada (Windsor, Toronto, Sudbury et Ottawa) ont également un grand pouvoir de diffusion. (www.radiorfa.com et «Tiens-toé ben!»* (SWING) Nos artistes et la musique franco-ontarienne sont bien branchés sur la toile grâce à quelques sites bien dynamiques : (Bios, catalogue, extraits sonores, liens avec artistes) (WOW!, Nos artistes, FIERS!, Savais-tu que?) (Artistes de toute la francophonie canadienne) (Tous les Arts au Canada français) «La Grande Virée!» Comme le faisaient les troubadours dans le passé, nos artistes font de grandes tournées de l Ontario. Les Compagnies de Théâtre comme La Vieille 17, le Trillium et le Théâtre du Nouvel-Ontario l ont fait amplement avant que Vox et La Catapulte prennent le flambeau. Dans l univers musical, après les Robert Paquette et Donald Poliquin, Brasse- Camarade et En Bref ont sillonné toutes les routes et chanté dans des centaines de centres culturels et de gymnases d école En 2002, en voulant faire découvrir les quatre siècles de chanson, d histoire et de fierté qui font ce qu est l Ontario aujourd hui, la formation Deux Saisons reprend «la route des rivières» avec leurs hardis compagnons du CFOF, de la SFOHG, du ROPFO et de la FESFO Des milliers de jeunes goûtent à la «folie collective d un peuple en party» depuis 1610! 10

13 ACTIVITÉ A-1 : Le quiz hystérique!?!...?!... À partir des 8 pages du texte «Viens raconter une histoire du bon vieux temps!», réponds aux questions suivantes Bon voyage dans l temps! 1) Pourquoi la déportation a-t-elle affecté la musique du peuple acadien?. 2) Qui sont les premiers à chanter en français en territoire canadien?. 3) Quel peuple a influencé la musique des raftsmen canadien-français?. 4) Quel groupe de Sudbury a créé une identité «franco-ontarienne» par les arts?. 5) Qui sont probablement les 3 premiers jeunes qui ont chanté en français en Ontario?... 6) Dans les seigneuries et aux Grands Lacs, quelle berceuse était chantée par les mères pour endormir leurs enfants? ET Qu est-ce qui va bouleverser leur vie?.. 7) Comment s appelait le premier club social et culturel du pays ET où était-il?.. 8) Dans quels 2 milieux de travail disait-on aux Canadiens français du Nord qu il fallait chanter et parler en anglais?.. 11

14 9) Peux-tu nommer 5 événements ou festivals actuels où l on valorise la chanson et la musique franco-ontariennes? ) Comment nommait-on les endroits suivants : Midland? Kingston? Thunder Bay? Windsor? Ottawa? Toronto? Baie d Hudson? L Ontario? (3 noms) : o. o. o. 11) Avec quelle ressource peux-tu découvrir nos artistes et commander leurs albums? Comment?.. 12) En quelle autre langue certains Français chantaient-ils à l époque de la Nouvelle- France (1608 à 1763)? ET Pour quelles 2 occasions?... 13) Au 20 e siècle, peux-tu nommer les 2 grands pionniers de la chanson française au Canada?.. 14) Quelle est l importance de la télévision et de la radio pour la chanson francoontarienne?. 12

15 ACTIVITÉ A-2 : CHASSE SUR LA TOILE Fais une recherche à l aide de l Internet, à une discothèque ou à la bibliothèque (alouette!) sur les éléments ou composantes de la musique traditionnelle canadienne-française. Parmi tout le répertoire canadien-français et acadien, trouve un exemple de : Une gigue : partition Un reel : partition Une chanson grivoise : texte et mélodie Une chanson à répondre Une rengaine Une chanson de travail Une chanson du Moyen-Âge, transportée au Canada Une chanson d origine uniquement canadienne Une chanson traditionnelle considérée «politiquement correcte» de nos jours Bonne chance! ACTIVITÉ A-3 : NOTRE IDENTITÉ FRANCO-ONTARIENNE EN CHANSON À partir de sites Internet tels ou identifie des chansons traditionnelles ou modernes qui traitent de l identité franco-ontarienne, soit parce qu elles : Décrivent les DÉFIS et les ENJEUX des francophones de l Ontario ; Nomment ou décrivent des ENDROITS ou des PERSONNAGES ontariens en créant un SENTIMENT D APPARTENANCE ; Sont devenues des CHANSONS THÈMES ou SYMBOLIQUES d événements ; ACTIVITÉ A-4 : EXERCICE D ÉCOUTE QUI RÉSUME TOUT En guise de conclusion à cette section, l enseignant-e ou la personne qui anime peut présenter les 13 chansons (et leur mise en contexte) de l album FIERS! L histoire d un peuple qui s est donné le droit de risquer (Compilation FESFO). Cet album a été envoyé à la bibliothèque de toutes les écoles franco-ontariennes en décembre 2001 grâce à l appui du Ministère de l éducation de l Ontario. C est un outil en or pour de nombreux contenus d apprentissage. Pour se procurer un exemplaire supplémentaire de FIERS!, composez le APCM ou le Un guide d activités complémentaires est téléchargeable au 13

16 ACTIVITÉS COMPLÉMENTAIRES : «NOTRE HISTOIRE» ET «NOUS!» Grâce à l appui du Ministère de l Éducation de l Ontario et du Conseil des écoles catholiques de langue française du Centre-Est, la FESFO a développé 2 guides d animation d activités pédagogiques qui correspondent directement aux attentes du curriculum de Sciences sociales et d Histoire. Notre histoire! (2 e à 6 e année) Ce cahier à colorier présente 140 pages de dessins, de jeux et de chansons pour permettre aux enfants de découvrir l histoire et l identité franco-ontariennes. On y retrouve les sections suivantes : «L Ontario et ses symboles», «Les premières Nations!», «Les explorateurs et les colons français», «Bâtir pays, ce n est pas toujours facile», «La ruée vers le Nord!», «Nos écoles françaises», «Notre culture francoontarienne», «Voyager en Ontario, c est excitant!» et «Notre place dans le monde!» Ce cahier est gratuit et entièrement téléchargeable sur le site NOUS! (6 e année et plus) Ce document en format magazine présente les 101 faits les plus marquants de l Ontario français. Cet outil entièrement coloré et rempli d illustrations et de caricatures croquantes fait un habile survol de personnages qui ont laissé leur marque aux quatre coins de la province. Grâce à son contenu et à son pouvoir de vulgarisation, NOUS! connait une grande popularité dans le milieu scolaire. C est ce qui explique sa vente de exemplaires! Un cahier d activités pédagogiques a été créé pour accentuer les liens avec le curriculum. Ce cahier est gratuit et entièrement téléchargeable sur le site Le magazine est en vente au prix de 5$ à la FESFO (613) ou 14

17 Le «méli-mélo» du lexique de la musique traditionnelle PETIT LEXIQUE DE LA MUSIQUE TRADITIONNELLE CANADIENNE-FRANÇAISE A cappella : Terme italien voulant dire : chanté, sans accompagnement instrumental. À la bonne franquette Tout bonnement, sans artifice, improvisé. A ouigne a-han! : Boîte à bois : Interjection retrouvée dans plusieurs chansons traditionnelles, entre autres dans Le Rapide blanc, qui veut plus ou moins dire youpi! Boîte où l on garde le bois de chauffage, souvent située près du poêle à bois. Chanson à répondre : Aussi connue comme «chanson à répéter». Chant «antiphonal» où le chanteur principal est répondu par un refrain de quelques mots ou bien une répétition exacte entamée par les participants présents. Chanson grivoise : Cuillères : Gai luron : Chanson licencieuse, d une gaieté libre. Souvent on y retrouve des expressions au sens double pour faire allusion aux plaisirs «défendus», ou pour se moquer de l autorité de la religion ou de la classe instruite. Ex.: voir La Baseball. Ustensiles de cuisine, en paire, soit en métal ou en bois, tenus dans une main, dos-à-dos entre le pouce, l index et le majeur, et tapés sur la cuisse à l aide de l autre main. Accompagnent la musique traditionnelle comme instrument de percussion. Terme souvent attribué aux musiciens de l idiome traditionnel. Un joyeux fêtard. Un Roger Bontemps. Germain Lemieux : Le plus grand folkloriste de l Ontario français. Il a enregistré versions de chansons folkloriques et près de 650 versions de contes et légendes! Auteur de la série Les vieux m ont conté (33 tomes). Fondateur du Centre franco-ontarien de folklore à Sudbury. Gigue : Maluron-maluré : Musique traditionnelle vive et ternaire en 6/8, d origine anglaise, jouée sur violon, accordéon, mandoline, flageolet ou tout autre instrument mélodique. Danse populaire exécutée sur le même rythme, caractérisée par des frappements vifs, et souvent alternés, des talons et des pointes. Terme employé surtout pour sa valeur rythmique. Mots farfelus qui ne veulent rien dire mais qui sont amusants à chanter et qui ajoutent des syllabes là où elles sont rythmiquement utiles dans une chanson traditionnelle. Ex. : «L arbre est dans se feuilles, maluron-maluré, l arbre est dans ses feuilles, maluron-dondé». 15

18 Marius Barbeau : Podorythmie : Reel : Rengaine : Le plus grand folkloriste du Canada français. Il a, entre autres, étudié l art populaire du Canada français et l art autochtone d un bout à l autre du pays. Il a écrit le Romancero du Canada. Il a fait d immenses contributions au contenu des plus grands musées de la nation. Néologisme inventé par le conteur-musicien-folkloriste Alain Lamontagne. Podo (du latin), signifie pied, suivi de rythmie: rythme du pied. Tapage de pied. Percussion exécutée par une personne, assise sur une chaise, qui tape les semelles de ses chaussures sur le plancher pour accompagner une musique ou une chanson. On exécute, dans la plupart des cas, un rythme dans une métrique de 4/4 à base d une noire, suivie de deux croches, une noire et deux croches par mesure. Une musique vive en 4/4, d origine écossaise, jouée sur un ou plusieurs instruments mélodiques. Une danse exécutée sur cette même musique, caractérisée par des frappements vifs et alternés des talons et des pointes. Le danseur s exerce souvent au point de tituber de fatigue ou d étourdissement. C est un mot anglais qui veut dire tituber ou branler. Chanson qui ajoute ou énumère des éléments à mesure qu elle est chantée. Ex. dans Alouette: Je te plumerai les ailes Et les ailes (bis) Et le bec (bis) Et les yeux (bis) Et la tête (bis) Alouette, oh! Rigodon ou rigaudon : Air et danse vive à deux temps, d origine provençale, en vogue aux 17e et 18e siècles. Définition canadienne: musique et danse qui souignent. Souigner ou swingner Terme qui désigne l acte de danser lors d une veillée. Aussi, acte de jouer de la musique de nature folklorique avec enthousiasme et entrain. Turlutte : Veillée : Canadianisme qui désigne une série de syllabes chantées sur une mélodie quelconque, parfois pour remplacer des mots oubliés, parfois dans le but de reprendre l air d une gigue ou d un reel, ou parfois pour embellir une chanson en fournissant une sorte de colorature rythmique. Cet art fut popularisé par la chanteuse gaspésienne, La Bolduc. Tradition canadienne-française. Soirée de fête qui comprend les éléments suivants : les voisins, la parenté, la musique et la chanson traditionnelles, la danse, la boisson, le goûter à minuit, les farces, les contes et les histoires. La veillée commence d habitude après le souper et finit dans les petites heures du matin. 16

19 ACTIVITÉ B-1: Le forgeron au génie troublé! «À l aide! Aimé Laforge, le célèbre forgeron de la région du Niagara, s est assommé en fabriquant un fer à cheval pour la jument de sa nièce, Ella Lecavalier Et voilà notre forgeron qui déparle! La sage-femme du canton, Madame Bonenfant, n a pas réussi à le guérir. Elle s est donc empressée d aller chercher le curé Lemoyne et la sœur Lachapelle, parce que c est certainement le diable en personne qui a jeté un sort sur tout le village! Grâce au «Petit lexique», peux-tu aider le pauvre forgeron à retrouver son génie? On compte sur toi!» Clémence Lajoie Notre forgeron a toujours été un joyeux fêtard, un vrai! Le soir venu, il courait de en, arrivant toujours pour chanter à pleins poumons ses fameuses qui font dresser les cheveux du curé Lemoyne! Lorsqu arrive son tour, notre forgeron grimpe sur la, réchauffe sa voix pour chanter, et entame sa meilleure. Lorsqu il oublie les paroles de ses chansons, il se sert de la et ses «dondaine-laridaines» sont toujours suivis d un gros «!» qui démontre son excitation Puis, pour faire la foule qui a envie de danser une, il crée un rythme en faisant de la. Notre forgeron prête une paire de de bois à sa nièce Ella, et sors son violon pour jouer un et un! Puis, quand tout l monde est à bout de souffle, il chante la L arbre est dans ses feuilles et tout le monde répète le refrain qui se termine par -. a cappella à la bonne franquette A ouigne a-han boite à bois chanson à répondre chansons grivoises cuillères gai luron gigue maluron-maluré podorythmie reel rengaine rigodon souigner turlutte veillée (2) 17

20 ACTIVITÉ B-2 : Changez de bord, vous vous êtes trompés! Relie les bonnes définitions aux termes musicaux qui suivent 1) Rigodon (ou rigaudon) A) Une musique vive en 4/4, d origine écossaise, jouée sur un ou plusieurs instruments mélodiques. Une danse exécutée sur cette même musique, caractérisée par des frappements vifs et alternés des talons et des pointes. Le danseur s exerce souvent au point de tituber de fatigue ou d étourdissement. C est un mot anglais qui veut dire tituber ou branler. 2) Turlutte B) Interjection retrouvée dans plusieurs chansons traditionnelles, entre autres dans Le Rapide blanc, qui veut plus ou moins dire youpi! 3) Rengaine C) Musique traditionnelle vive et ternaire en 6/8, d origine anglaise, jouée sur violon, accordéon, mandoline, flageolet ou tout autre instrument mélodique. Danse populaire exécutée sur le même rythme, caractérisée par des frappements vifs, et souvent alternés, des talons et des pointes. 4) Maluron-maluré D) Air et danse vive à deux temps, d origine provençale, en vogue aux 17e et 18e siècles. Définition canadienne: musique et danse qui souignent. 5) Reel E) Canadianisme qui désigne une série de syllabes chantées sur une mélodie quelconque, parfois pour remplacer des mots oubliés, parfois dans le but de reprendre l air d une gigue ou d un reel, ou parfois pour embellir une chanson en fournissant une sorte de colorature rythmique. Cet art fut popularisé par la chanteuse gaspésienne, La Bolduc. 6) Gigue F) Chanson qui ajoute ou énumère des éléments à mesure qu elle est chantée. Ex. dans Alouette: Je te plumerai les ailes Et les ailes (bis) Et le bec (bis) 7) A ouigne a-han! G) Terme employé surtout pour sa valeur rythmique. Mots farfelus qui ne veulent rien dire mais qui sont amusants à chanter et qui ajoutent des syllabes là où elles sont rythmiquement utiles dans une chanson traditionnelle. RÉPONSES : 1 = 2 = 3 = 4 = 5 = 6 = 7 = 18

21 «De bouche à oreille, de génération en génération!» (BÂTiR PAYS Robert Paquette) L IMPACT DE LA «TRADITION ORALE» SUR LA CHANSON FRANCO-ONTARIENNE Étant donné que tous ceux et celles qui voyageaient dans le Pays d en haut ne se promenaient pas en canot d écorce avec leur petit livre de «Pot-pourri scout» de la chanson, les paroles se sont transformées lorsqu elles ont été retransmises de «bouche à oreille». Certains chercheurs franco-ontariens tels Jean-Pierre Pichette, Marcel Bénéteau et le célèbre Germain Lemieux ont démontré que, des générations plus tard, il existait parfois de dizaines de variantes d une même chanson, et seulement au niveau du texte! Parfois, l histoire n est plus du tout la même Ces variantes sont causées par l ouie qui joue des tours, par du vocabulaire non-familier, souvent par la mémoire qui fait défaut, parfois par adaptation volontaire du texte (ex. les personnages et les actions dans Les Raftsmen version Bytown), et même par censure de certains éléments. Par exemple, dans la chanson grivoise Wo! Farlantine, «Range-toi catin, j vais t passer d l agrément» (qu on entend dans la famille Charest de Cornwall), devient «Range-toi catin, j te passe le règlement» dans la région de Windsor (endisquée par Marcel Bénéteau) Petite différence! Est-elle causée par l ouie? Par du vocabulaire non familier? Par un souci de censure? Par mémoire? À toi d interpréter l histoire de ces variantes selon toutes sortes de facteurs historiques ou culturels ACTIVITÉ C-1 : LE CONTE FABULEUX Choisissez trois volontaires de la classe. Envoyez-en deux en attente dans le corridor et lisez le texte Au bal des bois (page suivante) au premier volontaire devant toute la classe. Par la suite, on fait entrer le 2 e volontaire, et le premier lui raconte du mieux possible le conte. Puis, le 2 e volontaire répète du mieux possible au 3 e ce qui lui a été raconté. Enfin, le 3 e raconte sa version du texte le plus exactement possible. Pendant tout l exercice, le reste du groupe essaye de noter à quoi sont causées chaque variante (les 5 causes sont écrites au tableau). Relisez le texte à la fin de l exercice pour en faire la comparaison. Imaginez que chaque personne qui a repris l histoire est une génération. Pas surprenant que nous avons plusieurs versions de la même chanson ou du même conte! Pour clôturer le tout, payez-vous la traite et faites l écoute de la chanson du texte qui se trouve sur les albums Au bal des bois et Deux Saisons de la formation. 19

22 Au bal des bois Paroles et Musique : Jean-Marc Lalonde. Albums Deux Saisons et Au bal des bois (Disponibles au APCM) Elles dansaient dans la brume À la lueur de la pleine lune Comme des fées elles se laissaient aller Sans souci elles se lançaient Dans la poésie qui se créait La folle nuit qui venait juste de débuter Voilà le maître du violon Faisait danser les filles en rond Et d un clin d oeil nous invita à la partie Et la puissance des tam-tams Nous a rempli les yeux de larmes Nous entraîna dans la dernière danse de nos vies Et la musique mélancolique Parfois aux rythmes diaboliques Les possédait, les élevait jusqu aux étoiles Et moi, figé comme je l étais Ensorcelé je regardais pour mieux comprendre Le mystère de cette cabale Au bal des bois nous étions invités C était tout un air de foire Une fête qui dure jusqu à l aurore Un grand festin qui ne vient qu une fois par année Mais moi qui se méfiais de tout Je regardais mes amis saouls Et je commençais un petit peu à m inquiéter Car les histoires du bal des bois Parlent de fêtards qui ne reviennent pas Qui disparaissent et qui ne sont jamais revus On dit qu un méchant violoneux À la recherche d âmes malheureuses Avec ses filles ensorcelait tout ceux venus De mon flacon de l eau bénite Deux trois gorgées j les ai bues vite Pour m échapper de cette maléfique magie Et le charme du démon ainsi que son infernal violon Ont cessé de me grafigner l esprit Un par un se sont fait séduits Mes confrères, mes amis Par ces filles, ces créatures aux pieds nues Et la danse les ramena Dans les grandes profondeurs des bois Depuis ce temps je ne les ai jamais revus Au bal des bois nous n aurions jamais dû aller 20

23 ACTIVITÉ C-2 : LE JEU DU TÉLÉPHONE AVANT SON INVENTION! Quelqu un compose une phrase, assez complexe, et la chuchote à son voisin. Celui-ci transmet le message au prochain en ligne. Après une dizaine de transmissions orales, le dernier à entendre la phrase la dit à haute voix. On compare la nouvelle variante à la phrase originale. Cette activité démontre comment il peut se développer plusieurs versions d une même chanson. Un modèle réduit de «la tradition orale». Voici quelques exemples si vous voulez utiliser des phrases en contexte de la musique «de cheznous» : «Dondaine-laridaine-matapatalimatou-matantalou-malimatou-matapatalimatoumatantalou-laridé» «C est dans Loiselleville que nous sommes tous hivernés. Nous sommes une bonne gang et fort bien cassés» (Les gens de Sainte-Claire, album Vieilles chansons du Détroit Marcel Bénéteau) «Mes souliers sont rouges, ma mignonne, ma mignonne, mes souliers sont rouges, ma mignonne mes amours» (Les souliers sont rouges (trad.) album Ziguedon Donald Poliquin (Hearst) «Wing-tra-la, widing-tra-la-la, widing-tra-la-la, éla-idé» (Trad. Garolou (Cornwall) «La vie est courte, perds-pas ton temps, swing la baquaise, t as pas cent ans!» (Ça va brasser, album La chanson sacrée SWING (Vanier/Fournier) «Ça fait du bien d être revenu à Ottawa, de vivre dans la capitale, de s promener su l bord du canal» (Ottawa, albums Au bal des bois et Deux Saisons Deux saisons (Ontario) «On est partis de Saint-Malo, à bord de très très gros bateaux, vivre à Paris c était fini, moi je préfère la colonie» (Josée-Louise, album compilation FIERS! les Hardis moussaillons) «J fais d la raquette-ta, raquatti-qua-tow-tow, raquatti-raquatti, raqua-tow-tow!» (Moi, j viens du Nord albums Moi, j viens du Nord et FIERS! Robert Paquette (Sudbury) ACTIVITÉ C-3 : À LA RECHERCHE DE L ÉVOLUTION Choisis une chanson traditionnelle assez connue dans ta communauté ou ta famille (Ex. Les Raftsmen). Fais une recherche à l aide de l Internet ou à la bibliothèque dans le but de trouver plusieurs versions différentes du texte de la même chanson. À partir des cinq causes des variantes, essaye d identifier pourquoi il existe telle ou telle version. D autres chansons à rechercher : La Poule à Colin La Destinée, la rose au bois Le Petit mari Chevaliers de la table ronde C est à boire, mesdames 21

24 «Plus ça change moins c est pareil!» (Titre d album Deux Saisons) LES VARIANTES MUSICALES DANS LES CHANSONS TRADITIONNELLES EN ONTARIO FRANÇAIS Bien entendu, ce ne sont pas seulement les textes qui peuvent avoir été changés dans les chansons traditionnelles. Parfois, c est la mélodie ou le rythme. Dans ce cas, il y a toutes sortes de raisons qui peuvent avoir causé différentes variantes ou versions musicales pour une même chanson: trop difficile à chanter pour son registre de voix, manque ou ajout d un instrument, volonté de changer le sentiment exprimé (Ex. Joie au lieu de tristesse), oubli de l air original, recomposition volontaire, transposition au milieu d une autre chanson, etc. Par exemple, une courte recherche nous a permis d identifier six variantes musicales différentes pour la célèbre chanson À la claire fontaine : Version rock : Album Tour de trapèze - Lise Paiement (Sturgeon Falls/Ottawa) Version traditionnelle (rythme doux) : Album compilation Pleine Lune - Ralph Grant (Toronto) Version traditionnelle (rythme pour enfants) : Album Rigodons Chantons Andrea Haddad Version complainte et modifiée : «À la claire FONtaine ( ) Fendez le bois, chauffez le four» Version «acadienne-country» : Album Le bon fricot - Marcella Richard (Île-du-Prince-Edouard) Version À la claire fontaine Zign Zign : Recueillie par Germain Lemieux à Sudbury en 1950 ACTIVITÉ D-1 : LA CHASSE AUX VERSIONS! Dans un laboratoire informatique, on divise le groupe en deux. Au signal, chaque équipe a 20 minutes pour aller trouver, écouter et identifier les plus de versions possible d une chanson (traditionnelle ou non). Titres traditionnels suggérés : C est la vie d un garçon, Au clair de la lune, La fille aux oranges, Le Petit mari, Mon canot, (Les) Mes souliers sont rouges et La Vendée. 22

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

MUSIQUE-PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année. Techniques. Atelier pour 4 e année. Atelier pour 1 re année

MUSIQUE-PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année. Techniques. Atelier pour 4 e année. Atelier pour 1 re année MUSIQUE-PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année Techniques Atelier pour 1 re année Cocos - maracas D1.2 composer des formules rythmiques simples en utilisant des notations personnelles (p. ex. point pour

Plus en détail

Célébrons la joie de vivre en francais au Canada! Du 8 au 24 mars 2013. Activités pédagogiques et concours pour la petite enfance

Célébrons la joie de vivre en francais au Canada! Du 8 au 24 mars 2013. Activités pédagogiques et concours pour la petite enfance Célébrons la joie de vivre en francais au Canada! Du 8 au 24 mars 2013 Activités pédagogiques et concours pour la petite enfance Chasse cocasse INTRODUCTION Cette activité invite les enfants à participer

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

La Nouvelle-France vers

La Nouvelle-France vers La Nouvelle-France vers Cahier de l élève Nom de l élève 1645 1745 L habitation de Québec en 1608 Source : Léonce Cuvelier / BANQ Les fortifications de Montréal vers 1745 Source : Création Bernard Duchesnes

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

La Nouvelle-France vers 1645 et 1745

La Nouvelle-France vers 1645 et 1745 Niveau et discipline La Nouvelle-France vers 1645 et 1745 Guide de l enseignant Deuxième année du deuxième cycle du primaire (4 e année) Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté. Intention éducative

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Appel d offre. Accueil de l'édition 2015 12 e édition. Festival Quand ça nous chante!

Appel d offre. Accueil de l'édition 2015 12 e édition. Festival Quand ça nous chante! Appel d offre Accueil de l'édition 2015 12 e édition Festival Quand ça nous chante! 1 Page Appel d offre pour la sélection du Comité organisateur du 12 e Festival de la chanson et de la musique franco-ontarienne

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre.

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre. Chapitre 30: 1. Le trappeur Charron arrive avec des mauvaises nouvelles. 2. Frontenac a issue une loi que tous les trappeurs reçoivent un permis afin de faire la chasse et échanger les fourrures. Simon

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Lotissements agricoles de la rivière Rouge

Lotissements agricoles de la rivière Rouge Lotissements agricoles de la rivière Rouge Aperçu de la leçon Les élèves étudient le rôle que la rivière Rouge a joué dans le type d établissement et le système de propriété foncière adoptés par les Métis

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Prière à notre maman du ciel

Prière à notre maman du ciel Prénom et nom: Prière à notre maman du ciel _ Je te salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi. Tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus ton enfant est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu,

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Le Canada vraiment. Les relations franco-canadiennes. Bénédicte Vercaemer

Le Canada vraiment. Les relations franco-canadiennes. Bénédicte Vercaemer Le Canada vraiment Bénédicte Vercaemer Bénédicte Vercaemer a quitté la France pour venir vivre, travailler et élever sa famille au Canada. Elle est aujourd hui biologiste de la vie marine pour le gouvernement

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Fascicule 2. L Ontario français son essor, son devenir. Chapitre 1 : Des luttes pour nos droits

Fascicule 2. L Ontario français son essor, son devenir. Chapitre 1 : Des luttes pour nos droits Chapitre 1 : Des luttes pour nos droits Fascicule 2 L Ontario français son essor, son devenir Au fil du temps... 6 Les défis en Ontario français... 8 Les langues officielles au Canada... 9 La Loi sur les

Plus en détail

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie Cahier des parents 2 Je te raconte la Bible, Itinéraire : Troisième escale (Parents/enfants à la

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

«Tradition, c est un groupe sans prétention qui sait avoir du plaisir sur scène et par conséquent, transmet ce plaisir à son auditoire.

«Tradition, c est un groupe sans prétention qui sait avoir du plaisir sur scène et par conséquent, transmet ce plaisir à son auditoire. «Tradition, c est un groupe sans prétention qui sait avoir du plaisir sur scène et par conséquent, transmet ce plaisir à son auditoire. Que ce soit au son du violon, du banjo et bien des harmonies riches,

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT VIDEO CONFERENCES Michel Lebreton lebreton.mic@gmail.com Photo Alain Dhieux - Calais DU FOLK AUX MUSIQUES TRAD 50 ANS DE REVIVALISME Cette rencontre en deux volets retrace

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

Jour de la Terre. Acrobaties et jongleries. Clin d œil sur

Jour de la Terre. Acrobaties et jongleries. Clin d œil sur Clin d œil sur Volume 1 - numéro 4 - mai, juin 2012 Jour de la Terre Les élèves de Passeport ont eu la chance d inviter un-e ami-e à passer la journée à l école. Une chasse au trésor était organisée afin

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Papa, maman, Voici un petit survol de ce que j ai vécu cette année au centre de la petite

Plus en détail

C O U R S E S E T R E L A I S. Génial! 6 e. Fascicule 5. année. Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques

C O U R S E S E T R E L A I S. Génial! 6 e. Fascicule 5. année. Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques C O L L E C T I O N C O U R S E S E T R E L A I S Génial! Fascicule 5 6 e Français année Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques Table des matières Ta mission... 4 Séquence 1 Le potager d Ysandre...

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Le temps de l arbre généalogique

Le temps de l arbre généalogique Une ardoise et son boulier : outil de l élève en 1910 Un ordinateur portable : outil de l élève en 2010 Des événements importants ont eu lieu au 20 e siècle : les premiers transports de voyageurs en avion,

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com 1 AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Célébration pour le temps de Noël. Avent. Le Messie attendu. EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Objectif : Ensemble, enfants et adultes, se rappellent la longue histoire de la tendresse de Dieu pour les

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Un vent froid souffle en ce début d été Une bougie allumée Comme chaque année Fleurs et photos à côté

Un vent froid souffle en ce début d été Une bougie allumée Comme chaque année Fleurs et photos à côté Chanson Patricia Kaas Un vent froid souffle en ce début d été Une bougie allumée Comme chaque année Fleurs et photos à côté Refrain Un gâteau d anniversaire Bien au contraire Une larme de feu au rythme

Plus en détail

Le livre dont vous êtes les héros

Le livre dont vous êtes les héros Journal d un petit trésor qui grandit Mamie et MOI Papi, Le livre dont vous êtes les héros Toujours, je veillerai sur toi Journal d un petit trésor qui grandit Le livre dont vous êtes les héros Gilles

Plus en détail

Dossier de spectacles et ateliers pour noël par la compagnie ABOUDBRAS

Dossier de spectacles et ateliers pour noël par la compagnie ABOUDBRAS 1 Dossier de spectacles et ateliers pour noël par la compagnie ABOUDBRAS La compagnie ABOUDBRAS vous invite à entrer dans la magie de noël avec un programme de spectacles et ateliers particulièrement adaptés

Plus en détail

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour :

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour : Prénom : Je raconte des histoires séquentielles Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix des activités

Plus en détail

French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images 5 ci-dessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de chaque série

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

de la GRATUITÉ Chantons les louanges du Seigneur (Benedictus ) Je te salue Marie Mon âme est ravie Et mon cœur chante sa joie (Magnificat)

de la GRATUITÉ Chantons les louanges du Seigneur (Benedictus ) Je te salue Marie Mon âme est ravie Et mon cœur chante sa joie (Magnificat) PAIN de la LOUANGE, de la GRATUITÉ Chantons les louanges du Seigneur (Benedictus ) Je te salue Marie Mon âme est ravie Et mon cœur chante sa joie (Magnificat) 3 e soirée de prière durant l AVENT 1 1 er

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail

La société canadienne entre 1745 et 1820

La société canadienne entre 1745 et 1820 La société canadienne entre 1745 et 1820 Dossier documentaire Les évènements COMMISSION SCOLAIRE DES DECOUVREURS Images et textes tirés de Recitus Contenu LA CONQUÊTE... 2 LES GOUVERNEURS... 3 LA RÉVOLUTION

Plus en détail

LIGNE DE TEMPS. Indices A B C D E F G H I J. Répulsion. Attraction. Expérience

LIGNE DE TEMPS. Indices A B C D E F G H I J. Répulsion. Attraction. Expérience EuGENEus Bienvenue au jeu Plier bagage! Associe chaque facteur répulsif (raison pour quitter un endroit) et chaque facteur attractif (raison pour choisir un endroit) à la période qui lui convient. Tu pourras

Plus en détail

Mes grands-parents à La Havane en 1957

Mes grands-parents à La Havane en 1957 11 juin 2015 Mes grands-parents à La Havane en 1957 Mon histoire à Cuba commence avant ma naissance. Mon grand-père d origine québécoise et ingénieur à l époque pour la Ville de Montréal, a fait un séjour

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

UN SÉJOUR INSPIRÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES LA DESTINATION CANADIENNE N O 1 POUR LES ÉTUDIANTS

UN SÉJOUR INSPIRÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES LA DESTINATION CANADIENNE N O 1 POUR LES ÉTUDIANTS LA DESTINATION CANADIENNE N O 1 POUR LES ÉTUDIANTS Chaque année, plus de groupes d étudiants visitent Ottawa que n importe quelle autre ville canadienne. Ce n est guère étonnant. Aux enseignants, la capitale

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Participez au Concours national de compositions et de dessins. Le Défi Mathieu Da Costa. www.mathieudacosta.gc.ca. Ensemble dans la diversité

Participez au Concours national de compositions et de dessins. Le Défi Mathieu Da Costa. www.mathieudacosta.gc.ca. Ensemble dans la diversité 2010 Le Défi Mathieu Da Costa Ensemble dans la diversité Participez au Concours national de compositions et de dessins C&I-1047-09-09 Ensemble dans la diversité Le Canada est l un des pays possédant la

Plus en détail

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36)

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36) (3 36) PAROLES {Refrain :} On n est pas à une bêtise près Faisons-la et voyons après Tu verras qu un saut dans une flaque Ça vaut bien toutes les paires de claques On n est pas à une bêtise près Faisons-la

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015. Table jeunesse Outaouais

Rapport annuel 2014-2015. Table jeunesse Outaouais Rapport annuel 2014-2015 Table jeunesse Outaouais Mot de la présidence Ce fut toute qu une année pour la Table jeunesse Outaouais. Toute qu une année pour les Tables jeunesse locales. Toute qu une année

Plus en détail

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président.

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président. 1985 2010 25 ans de ta vie pour NOUS Merci Président. Avant-propos. Lorsqu en 1994, je quittais mon club de foot, club familial où il faisait bon vivre, l ES.Brainoise pour ne pas le nommer, je m étais

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Les légendes françaises : La princesse Énimie

Les légendes françaises : La princesse Énimie Les légendes françaises : La princesse Énimie Littérature Le concept Cinq légendes traditionnelles à se faire conter Merlin, la fée Mélusine, Tristan et Iseult, le chevalier Bayard, la princesse Énimie

Plus en détail

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard Mise en œuvre AUTOUR D UN AUTEUR CYCLE 2 et 3 Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard GÉNÉRAUX Découvrir l œuvre d un auteur ou d un auteur illustrateur. Découvrir le plaisir de fouiller,

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

ÉVALUATION SOMMATIVE : CANDIDATURE AU PROJET D EXPÉRIENCES CANADA 150&Moi

ÉVALUATION SOMMATIVE : CANDIDATURE AU PROJET D EXPÉRIENCES CANADA 150&Moi LANGUE D ENSEIGNEMENT : ANNÉE : PROGRAMME D ÉTUDES :_ ÉVALUATION SOMMATIVE : CANDIDATURE AU PROJET D EXPÉRIENCES CANADA 150&Moi Répondre à la question du programme : «Quelle est la plus grande difficulté

Plus en détail

Dimanche de la Fête des pères

Dimanche de la Fête des pères Diocèse de Rimouski Dimanche de la Fête des pères 17 juin 2007 ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Les Services diocésains de la Formation

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

ça Mord? Spectacle musical Jeune public Cie Murmure du Son 15 Bis rue Dumont D Urville 14000 Caen www.murmure-du-son.com

ça Mord? Spectacle musical Jeune public Cie Murmure du Son 15 Bis rue Dumont D Urville 14000 Caen www.murmure-du-son.com ça Mord? Spectacle musical Jeune public Cie Murmure du Son 15 Bis rue Dumont D Urville 14000 Caen www.murmure-du-son.com Le spectacle «Pas si simple de capter de tout jeunes spectateurs.le duo l a fait

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande Plus de méditations «Ce que je vous commande, c est de vous aimer les uns les autres» Saint Jean emploie à plusieurs reprises cette expression, on la retrouve par exemple dans Jean 13, 34-35 : «Je vous

Plus en détail

La princesse Qui n aimait pas les princes

La princesse Qui n aimait pas les princes La princesse Qui n aimait pas les princes D Alice Brière-Haquet Edition Actes Sud Junior/benjamin. Lecture en mouvement par la cie Méli-Mélo Petite Forme tout terrain et tout public à partir de 5 ans Avec

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant 1 Les étiquettes On fait souvent des murs avec des mots, alors qu on devrait faire des ponts. Chacun, c est pas bête, fait des étiquettes, qu il colle à la tête de ses voisins. Ainsi, c est la pratique,

Plus en détail

28. Projet de lecture

28. Projet de lecture 28. Projet de lecture Extrait d une nouvelle : Jeunes en transit Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Jeunes en transit DESCRIPTION DU PROJET Afin de te familiariser avec des jeunes vivant une situation

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

Le pardon en famille

Le pardon en famille Commission diocésaine de l Eveil à la foi Diocèse d Annecy- Val d Arly Janvier 2016 Le pardon en famille Le pape François a ouvert le 08 décembre 2015 «l Année Sainte de la Miséricorde». Ce «Jubilé de

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail