LE LIVRE BLANC DES GECCO 2 GESTES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE LIVRE BLANC DES GECCO 2 GESTES"

Transcription

1 LE DES GECCO 2 GESTES A l initiative du service développement durable S.A.N. Ouest Provence dans le cadre de son Plan Climat Energie Territorial 1

2 EN PREAMBULE 4 Mais tout d'abord, un peu d'histoire 4 Pourquoi un plan climat énergie territorial (PCET) 4 Comment est né le plan climat-énergie territorial? 4 Un plan climat-énergie territorial, qu est-ce que c est? 4 Les Gecco 2 Gestes 5 Le contenu des réunions plus en détails 6 I - REUNION D INFORMATION DU 13 FEVRIER A - Bref historique du développement durable 7 B le Coach Carbone REUNION DU 13 MARS A - Présentation du GECCO2 Kit 9 B - Espace Info Energie (E.I.E) L OBJECTIF DE L EIE 10 2 REDUIRE NOS CONSOMMATIONS D ENERGIE : LA DEMARCHE NEGAWATTS LES ECO-GESTES A LA MAISON L ENERGIE SOLAIRE 15 LE SOLAIRE THERMIQUE 16 CESI 16 SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 17 LES AIDES FINANCIÈRES 17 LE CRÉDIT D IMPÔT DD 17 L ÉCO PTZ 18 LA TVA À 7% 18 LES AIDES DE L ANAH (agence nationale de l'amélioration de l'habitat) 18 LES AIDES LOCALES 18 C - Energies Renouvelables et système de chauffage PRESENTATION DES DIFFERENTES AIDES AUXQUELLES ELLES DONNENT DROIT LES DIFFERENTS SYSTEMES DE CHAUFFAGES EXISTANTS 22 D - Présentation du portail de la médiathèque intercommunale REUNION DU 12 JUIN A - Les gestes de l Eco-conduite Introduction à l éco-conduite LES GESTES LIES A L UTILISATION OU A L ENTRETIEN DE SON VEHICULE 25 Vérifier le réglage de son moteur 25 Limiter les masses transportées 26 Contrôler régulièrement la pression de ses pneus 26 Comment sait on qu un pneu est usé? 26 Limiter l usage de la climatisation 27 Pour un bon usage de la climatisation dans le véhicule Les attitudes de conduite 27 Changer de vitesse le plus rapidement possible pour rouler à bas régime 27 Régime moteur recommandé pour changer de vitesse : 27 SURVEILLEZ VOTRE COMPTE TOURS!!! Toujours rouler avec le rapport plus élevé 27 Anticiper l évolution du trafic 28 Adopter une conduite souple et stable 28 Couper le moteur pour les arrêts de courte durée 29 2

3 4 - Retour d expériences 29 B - Développer les déplacements à vélo sur le territoire Pourquoi et comment privilégier le déplacement à vélo? Comment s y prendre sur le territoire du S.A.N.? 31 C Le vélo à assistance électrique (V.A.E), une nouvelle alternative a la voiture? 32 1 Qu est ce qu un V.A.E Les avantages du V.A.E Les ventes de V.A.E Quelles solutions pour son avenir? 33 4 REUNION DU 25 SEPTEMBRE A Les AMAP (Association pour le Maintien de L Agriculture Paysanne) Une AMAP, c est quoi? 34 2 Le contrat 36 3 Les ambitions des AMAP 37 B L eau facile est devenue l eau fragile 37 1 Le cycle de l eau 37 L eau potable en quelques chiffres : 39 Comment faire des Economies? 39 2 L assainissement 40 La station d épuration 41 Composition de l eau 42 Dégustation bar à eau durant l apéritif REUNION DU 22 JANVIER A COLLECTE, VALORISATION ET COÛT DES DECHETS Les enjeux des déchets ménagers 44 Quelques chiffres tout d abord 44 6 déchèteries, 3 reliées à une ressourceries Des filières de traitement qui favorisent la valorisation Composition de la poubelle 47 B CONSIGNES DE TRI Présentation : Les ambassadeurs du tri Un petit rappel par rapport au tri sélectif. 48 C - LE PANIER MALIN Présentation succincte de l exposition à l entrée de la médiathèque Cas pratique du panier malin 50 D DECHETTERIES et RECYCLERIES Présentation : Déclic Informations/chiffres clés GESTION DES HAUTS QUAIS 53 E LE COMPOSTAGE Introduction : Réduction des Déchets Qu est ce que le compost? & les avantages du compost Quoi mettre dans son compost Procédé de compostage Les différentes méthodes : appartement ou maison 60 3

4 EN PREAMBULE Ouest Provence a choisi en 2009 de s engager dans la démarche Plan Climat Energie Territorial (PCET) baptisé GECCO2 : Gestion de l Energie, du Climat et du CO2. Dans ce cadre, ce PCET va proposer une série d actions, qui seront élaborées à partir d un diagnostic qui est en cours d élaboration. Parmi ces actions, il est indispensable d ores et déjà de pouvoir sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur la nécessité d opérer des modifications de comportement de consommation. D où l opération : les «GECCO2 GESTES» en référence à l animal le Gecko, type de lézard en voie de disparition dans une partie du monde. Ce livre blanc se propose de retracer les moments forts de cette opération à travers les 5 réunions qui jalonneront l'année Mais tout d'abord, un peu d'histoire Pourquoi un plan climat énergie territorial (PCET) «C est d âme qu il faut changer, non de climat.» Comment est né le plan climat-énergie territorial? Depuis le sommet de la terre à RIO, en 1992, on s est rendu compte qu il fallait mettre en place des mesures concrètes pour limiter l émission de gaz à effet de serre et maîtriser l énergie. De ce fait, il est nécessaire d accroître l énergie renouvelable à savoir l éolien, le photovoltaïque et la géothermie pour réduire le recours à la consommation de pétrole et éviter la production de CO₂. Il n est pas question d arrêter de produire, de consommer ou de se déplacer. Mais il ne faut plus vivre comme si l énergie fossile était inépuisable. Un plan climat-énergie territorial, qu est-ce que c est? L objectif du plan climat-énergie est de réduire de manière concrète et chiffrée les émanations de gaz à effet de serre, la consommation d énergie et la vulnérabilité du territoire face aux changements climatiques. Au SAN OUEST Provence, nous avons effectué un premier diagnostic et créé 6 groupes de travail œuvrant sur la mise en place d actions concrètes. Notre territoire est particulièrement vulnérable du fait de sa situation sur le littoral et du fait de la présence d un pôle industriel qui engendre une pollution constante. 4

5 Les Gecco 2 Gestes «L énergie qui ne pollue pas est celle que l on ne consomme pas!» Initiative basée sur le volontariat de familles, célibataires, retraités, bref, toutes personnes, de tous les âges, installés sur le territoire pour au moins une année. Elle permet de faire le bilan des consommations et de détecter les «fuites d euros» et les pollutions inutiles. Sur cette base, cette initiative permettra aux participants d échanger, de se rencontrer, d agir efficacement pour l environnement au travers d actions mesurables, de profiter de conseils de spécialistes afin de diminuer les factures. Elle permettra aussi aux participants de faire le point sur les consommations d énergie et d eau, sur leurs habitudes de déplacements, afin d établir leur» empreinte écologique». Tous ces renseignements demeureront confidentiels, en revanche, les éco-gestes, les bonnes pratiques, les trucs futés pour faire des économies se partageront. S inscrire : L inscription est gratuite, bien entendu, et peut se faire par téléphone ou par mail, elle entraînera quatre réunions tout au long de l année Une équipe de la médiathèque intercommunale nous accompagnera lors de ces séances pour proposer une série d'ouvrages sur les différentes thématiques traitées et proposer un coin lecture pour nous plus jeunes amis. Différents thèmes seront abordés : Les 6 repères Gecco2 gestes 5

6 Le contenu des réunions plus en détails I - REUNION D INFORMATION DU 13 FEVRIER 2012 La rencontre des hommes vaut des trésors Cette citation tunisienne résume à peu près le contexte de cette première réunion informelle. Elle va permettre à certains d entre nous d obtenir et recueillir informations et explications plus détaillées de cette opération à vocation de gestes économiquement corrects! Cette première rencontre, entre acteurs et consommateurs, se déroule dans une ambiance conviviale et chacun pourra apporter une «pierre» à l édifice de cette action mis en place par le service Développement Durable de Ouest Provence. Nous avons planté le «décor» à 18 heures 30 dans une salle de concert intimiste «l Usine» à Istres. Un peu, parce que c est un exemple bien réussie de «Développement Durable» dans la réutilisation d un espace industriel et pour que chacun se sente à son aise, sans formalisme. Figure 1 Photo de l usine 6

7 Mme Liliane FLEURY, vice présidente de Ouest Provence Référente pour notre PCET a lancé officiellement cette opération. Cette réunion d information a été axée autour de deux volets : - Bref historique du développement durable et le pourquoi comment d un plan climat énergie territoriale - Le coach carbone - Un apéritif bio a clôturé ce moment convivial. A - Bref historique du développement durable «Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant : le changement.» - Dalaï Lama Face au constat d urgence internationale (grandes catastrophes écologiques, la surpopulation, la raréfaction de l eau ou a diminution des sources d énergies fossiles ), les instances internationales sont intervenues pour dévier la trajectoire du changement climatique (Le rapport Brundtland en 1987 (Gro Harlem), conférence de RIO en Juin 1992 «Sommet de la terre», pour le Développement Durable et l Environnement, les Agendas 21, 1993/1994). «Le Développement Durable vise à satisfaire les besoins de développement et la santé des générations présentes, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs» 7

8 B le Coach Carbone L'Ademe a crée un logiciel pour permettre à chacun de calculer son empreinte écologique, son bilan carbone à travers quelques questions qui concernent ses pratiques quotidiennes en matière de déplacement, d'habitat, d'alimentation ou d'équipements. Sandra DelCorso, notre chargée de Mission Energie Climat a présenté cet outil qui permet de définir son poste le plus émetteur en carbone de son foyer. Les 4 réunions qui suivront en mars, juin, septembre 2012 et janvier 2013 permettront aux familles volontaires qui voudront bien s'inscrire de réduire leurs consommations énergétiques à travers les bons gestes partagés. A l'issue de ces présentations, il est proposé aux familles qui le souhaitent de récupérer une fiche d'inscription ainsi que la charte d'engagement. Documents ici L'apéritif bio a permis de clôturer ce moment convivial. 8

9 2 - REUNION DU 13 MARS 2012 Première réunion de l'opération Gecco2 Gestes. A - Présentation du GECCO2 Kit Ce sac est délivré aux familles Nos 50 familles ont répondu présentes et se sont engager à participer à ce cycle de réunions Contenu Savon d'alep Brosse à légumes Savon au fiel Vinaigre blanc Stop douches Prise télécommandée Sac en filets en coton bio Sac de tri Clé usb contenant de la documentation GeccoKit de bienvenue 9

10 B - Espace Info Energie (E.I.E) La présentation est effectuée par Monsieur Kerem AYBAR, EIE D'Arles 1- L objectif de l EIE Sensibiliser, informer et conseiller les particuliers sur la maîtrise de l énergie et les Energies renouvelables (EnR) de façon neutre et gratuite. Participer à des manifestations évènementielles et organiser des visites d installations, des conférences. Réaliser des projets avec les collectivités locales : sensibilisation aux économies d énergie et aux EnR, lutte contre la précarité énergétique. L'EIE d'arles est porté par l'association CLCV union locale d'arles et soutenu par différents organismes comme l ADEME (Agence de Défense de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie), la Région PACA et le conseil Général des Bouches du Rhône. Des permanences se tiennent régulièrement pour informer, sensibiliser les consommateurs aux économies d'énergie. Site : 2 Réduire nos consommations d énergie : la démarche negawatts Mieux consommer au lieu de produire plus. L énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l on ne consomme pas 1. SOBRIETE ENERGETIQUE Supprimer les gaspillages Responsabilisation de tous les acteurs, du décideur au citoyen. CONCRETEMENT : - S interroger sur nos besoins réels : taille du frigo, du téléviseur. -Eteindre les veilles. - Prendre une douche plutôt qu un bain. - Ne pas surchauffer sa maison. 3- ENERGIES RENOUVELABLES Développer massivement les énergies renouvelables, pour couvrir efficacement nos besoins - et nos besoins seulement 10

11 Réduire les pertes lorsque l on consomme ou transforme de l énergie pour un même service/confort. CONCRETEMENT : - Lampe basse consommation. - Appareils électriques de classe A Chaudière à condensation. - Robinet avec réducteur de débit. - Maison bien isolée. - Que ce soit pour l éclairage, les appareils électriques ou même le logement, l étiquette énergie vous permet de comparer les performances et/ou la consommation d énergie. COMMENT CHOISIR LE BON APPAREIL? Le haut de l étiquette est commun à tous les appareils Le bas de l étiquette est personnalisé 11

12 3 - Les éco-gestes à la maison Opération Gecco2 Gestes Être éco-responsable, c est s engager sur des gestes simples, souvent plein de bon sens afin de préserver les ressources naturelles de la planète. Tout le monde peut réduire sa consommation d énergie à la maison sans avoir à sacrifier son confort. Il suffit de le vouloir. Répartition des consommations électriques (hors chauffage) EXEMPLES DE QUELQUES GESTES POUR FAIRE DES ÉCONOMIES CÔTÉ FROID - Ne pas placer le réfrigérateur près d une source chaude. - Dégivrer régulièrement et vérifier l étanchéité des joints : 4cm de givre provoque 50% de conso en plus. - Laisser refroidir les aliments cuisinés avant de les mettre au réfrigérateur et/ou au congélateur et les couvrir. - Régler et surveiller la température : C pour le réfrigérateur, C pour le congélateur - Éviter d ouvrir et fermer votre frigo à longueur de journée. - Nettoyer la grille derrière au moins une fois par an. Laisser 10 cm entre la grille et le mur. - Faire décongeler ses plats au frigo. CÔTÉ CUISSON - Mettre un couvercle sur les casseroles pendant la cuisson : - maintenir 1,5 L d eau en ébullition demande 4 fois moins d énergie avec un couvercle. - Utiliser des casseroles adaptées à la taille de la plaque chauffante ou du gaz. - Arrêter les plaques électriques avant la fin de la cuisson. - N utiliser le micro-onde que pour des usages courts (réchauffage des plats) 12

13 CÔTÉ VENTILATION - Aérer 5 min une pièce est suffisant. Pensez à éteindre le chauffage pendant ce temps. - Ne pas boucher les orifices de ventilation. - En été, ouvrez vos fenêtres la nuit ou tôt le matin pour rafraichir votre logement et fermer fenêtres et volets pendant la journée. CÔTÉ CHAUDIÈRE - Entretien régulier = 5% d économie. - Régler la température de l eau de votre chaudière : - 45/50 C pour le circuit chauffage ; - 55/60 C pour le circuit eau chaude - Pour les chaudières individuelles commandées par un thermostat : - asservissement du circulateur au thermostat. CÔTÉ CHAUFFAGE - Adopter la bonne température intérieure : 19 dans le salon et 16 dans les chambres. - Baisser la température de 1 C représente 7% d économie d énergie. - Baisser le thermostat pendant une absence prolongée. - Ne pas cacher les radiateurs afin de ne pas gêner le rayonnement de la chaleur. - Fermer les volets dès qu il fait nuit. - Ne pas chauffer les pièces inoccupées et fermer la porte. LES VEILLES ÇA SE PAYE La consommation des veilles en France représente 17 TW.h soit la production de 3 tranches nucléaires. Pour un foyer, les veilles représentent 10% à 15% de la consommation électrique (la consommation d une télé sur 1 année en marche (3h/j) est de 44 kw.h soit 5 et en veille (21h/j) : 77kW.h soit 9 ). Pour réduire sa consommation, brancher tous ces appareils sur une multiprise à interrupteur et débrancher les chargeurs car ils consomment même si aucun appareil n est branché et couper les veilles. L ÉCLAIRAGE - Lampes basses consommation : elles consomment 4 à 5 fois moins et durent 6 à 10 fois plus longtemps que les ampoules classiques. - Pensez à éteindre la lumière lorsque vous sortez d une pièce. - Luminaire nettoyé = 40 % de flux lumineux de gagné. - Profiter au maximum de la lumière du jour. - Adaptez la puissance à l usage, une LBC de 20 13

14 LES ÉCONOMIES D EAU Economiser l eau, c est aussi économiser l énergie nécessaire à son chauffage. Consomm ation moyenne par habitant en France : 150 à 160 L/jour. LA VAISSELLE ET LA LESSIVE - Préférer le lave-vaisselle (bien rempli), il n utilise que 10L contre 42L pour une vaisselle à la main. - Bien remplir votre machine et utiliser la touche éco (25% d économie). - Laver de préférence à basse température et essorer à grande vitesse. - Bannissez le sèche-linge, il consomme deux fois plus que le lave linge. - Nettoyer le filtre- Adaptez la puissance à l usage, une LBC de 20 W convient pour lire ou travailler, une de 5W suffit pour regarder la télé.. LA SALLE DE BAIN - Ne laissez pas couler l eau lorsque vous vous brossez les dents, lavez les mains ou rasez. - S équiper d un verre à dents permet d économiser jusqu à 30 m3/an. - Préférer la douche rapide de 5 min (50L) au bain (200L). LES TOILETTES - Représente 20% de la consommation d eau. - Une chasse d eau représente 10L d eau potable. - Utiliser une chasse d eau à double commande permet d économiser de 30 à 40 m3 / an pour une famille de 4 personnes. - Plaquettes Wc, éco-sac ATTENTION AUX FUITES - Une chasse d eau qui coule, c est 500L d eau de perdues par jour. - Un robinet qui goutte, c est 50L d eau de perdues par jour. 14

15 LES APPAREILS HYDRO ÉCONOMES Les mitigeurs : 15 % d économie par rapport au mélange 2 robinets Le mitigeur thermostatique : permet de régler directement la température souhaitée quelque soit la pression. 30% d économie d eau. _ Les réducteurs de débit : réduisent le débit de 3 à 8 L/min au lieu de 12 L/min = 30 % d économie _ La douchette à turbulence : permet d économiser jusqu à 50 % d eau sur la douche. Le débit est de 10 L/min au lieu de 20 L/min sur les douchettes classiques. _ Le stop douche : permet d interrompre la douche sans modifier les réglages de température. Economie d eau de 10 à 40%. 4 - L ENERGIE SOLAIRE Deux technologies utilisent l énergie solaire : Le solaire thermique : pour la production d eau chaude et le chauffage. - Le photovoltaïque : pour la production d électricité 15

16 LE SOLAIRE THERMIQUE On distingue deux grandes catégories : les Chauffe Eau Solaires Individuels (CESI) et les Systèmes Solaires Combinés (SSC). - Capteurs : Orientation : plein Sud +/ Inclinaison : 45 +/ Durée de vie : 25 ans CESI Pour une famille de 4 personnes : - Surface de capteurs : 3 à 5 m² - Volume ballon d eau chaude : 250 à 300 L - Coût : 4000 à Taux de couverture : 50% à 80% soit autant d économie sur votre facture SSC 16

17 Pour une famille de 4 personnes : - Surface de capteurs :10 à 20 m² (1/10ème de la surface habitable) - Volume ballon d eau chaude : 500 L min - Coût : et Taux de couverture : 50% soit autant d économie sur votre facture SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE - Orientation optimale : Plein sud - Inclinaison optimale : 35 - Durée de vie : ans environ - 1 m² de PV - Puissance :150 Wc - Production : 150 à 200 kw.h / an - Coût : 800 à 1000 / m² Contrat de 20 ans avec EDF AOA. - Tarif de rachat particulier (P<9 kwc) - En intégration au bâti : 38,80 c / kw.h - En intégration simplifiée : 22,49 c / kw.h - Le revenu photovoltaïque doit être déclaré aux impôts mais est exonéré depuis janvier 2009 pour les installations de moins de 3 kwc. LES AIDES FINANCIÈRES Le crédit d impôt DD L éco PTZ TVA à 7% Les aides de l ANAH Les aides locales LE CRÉDIT D IMPÔT DD Il permet de déduire de l impôt sur le revenu une partie des dépenses (matériel) pour des travaux d amélioration énergétique de votre résidence principale. Le plafond (sur une période de 5ans) est de pour une personne seule, pour un couple et par personne à charge. 17

18 L ÉCO PTZ Il concerne les travaux d amélioration énergétique de la résidence principale selon 2 options : «Bouquet de travaux» : choisir au moins 2 travaux dans une liste définie en comportant 6 et «Performance énergétique globale» pour les maisons construites entre 1948 et Les travaux doivent permettre d atteindre un seuil de performance énergétique compris entre 80 et 150 kw.h/m²/an. Le plafond de à sur 10 ans LA TVA À 7% Elle est applicable aux travaux d amélioration énergétique réalisés par une entreprise sur une résidence principale de plus de 2 ans. LES AIDES DE L ANAH (agence nationale de l'amélioration de l'habitat) L'aide est assujettie aux conditions de ressources, une Eco-subvention est accordée pour les travaux de rénovation thermique de la résidence principale de plus de 15 ans. Le montant accordé varie de 20 à 35% du montant des travaux et dans une fourchette de à LES AIDES LOCALES Pour exemple, la ville d Arles attribue 350 pour l installation d un CESI. La mairie de Saint Martin de Crau : 500 pour l installation d un SSC. Un logement BBC est exonéré de 50 à 100% de part communale de la taxe foncière sur 5 ans ou plus. Se renseigner auprès de votre mairie et sur les sites : Le logement BBC ou THPE EnR a une bonification du COS (coefficient d occupation des sols). Se renseigner auprès de votre mairie ou sur le site : DEBAT Question : est-ce un organisme de certification neutre ou le fabricant lui-même qui donne sur les étiquettes les informations d énergies? EIE : ce sont les fabricants. Il faut savoir qu ils sont extrêmement contrôlés. Il y a un organisme d Etat qui contrôle régulièrement les appareils, regarde les informations données sur les étiquettes ainsi que la consommation réelle des appareils. Si l appareil ne correspond pas à ce qu il y a d écrit sur l étiquette, 2 choses : Ou le fabricant est sommé de refaire son é que e Ou l organisme se donne le droit d interdire la vente ces appareils. 18

19 DEBAT Question : on est tous convaincus par le bénéfice de l énergie solaire, c est une énergie pas chère, mais quand est-il des panneaux solaires quand ils arrivent en fin de vie?quelle capacité on a de les retraiter? Réponse : pour les panneaux photovoltaïques et thermiques il y a la filière PV CYCLE. La souscription y est obligatoire pour tous les fabricants de panneaux photovoltaïques qui vendent en Europe. Cet organisme PV CYCLE s engage un peu comme la «prime à la casse» ou comme l électro ménager où l on paye une taxe d éco-participation, pour obliger les distributeurs ou les fabricants à recycler leurs appareils. PV Cycle s'engage à reprendre un minimum de 65% des panneaux installés en Europe depuis 1990 C est exactement la même chose pour les panneaux solaires, le thermique et le photovoltaïque. Il faut savoir qu un panneau solaire est recyclable à 95 %. Il y a des usines de retraitement pour ces panneaux. Pour information : PV Cycle est une association européenne. Elle a 205 points de collecte sur tout le territoire Européen et prévoit d ici 2015 de recycler 90% des panneaux photovoltaïques Question : je ne suis pas d accord avec certaines de vos présentations. Vous avez montré un ballon d eau chaude de 500 litres pour un foyer de 4 personnes, vous ne pensez pas que c est un peu trop? Surdimensionné? Pensez-vous que ce ballon qui doit coûter très cher, durera plus longtemps qu un chauffe- eau électrique pendant 10 ans? Pensez-vous qu il n est pas plus rentable de garder un chauffe-eau électrique de 200 litres pour 4 personnes qu un ballon réchauffeur qui vaut 3 à 4 fois plus cher? Vous imaginez, chauffer 500 litres, même si le solaire arrive parfois à chauffer cette capacité d eau, il faut qu elle soit 24h/24h chauffée à une température de 60, 500 l d eau? La chaudière que vous avez mis en by-pass avec le solaire, va se mettre en route régulièrement ou éventuellement une résistance électrique va réchauffer 500 l d eau 24h/24h à 60? Je pense que l on n est pas dans l économie d énergie et financièrement ce ballon restera exorbitant. Vous avez un réseau qui arrive du panneau solaire à une température beaucoup plus élevée (160 ), un produit qu il faut chaque année purger, nettoyer Réponse : c est un circuit fermé! Il y a 25 ans les panneaux solaires thermiques demandaient plus d entretien. Depuis 10 ans, ce sont des circuits fermés, comme une pompe à chaleur, on ne les change pas! Quand il y a une forte pression à cause de la température il y a un délestage qui va se créer (vapeur d eau), mais en aucun cas on n a pas besoin de purger quoi que ce soit. Tout à l heure mon collègue a parlé du ballon de 500 litres, mais ce n est pas que pour l eau chaude sanitaire, c est aussi pour le chauffage. Maintenant il faut savoir qu un ballon électrique (cumulus) ne va pas chauffer l eau 24h/24h. Il va tourner en heures creuses pendant la nuit et après il va garder la 19

20 DEBAT température de l eau toute la journée. Le ballon thermodynamique ou le chauffe-eau solaire individuel va chauffer pendant la journée et jusqu au lendemain vous aurez l eau chaude. Ce sont des ballons hermétiques fait en acier (inox 316L, utilisé pour tout ce qui est médical) qui ne s oxydent pas. En France ce type d accessoire peut paraître assez récent, dans certains pays cela fait 45 ans que ça existe! J ai de la famille en Alsace, en Lorraine, et en Belgique qui sont dans ce système de chauffage avec des ballons de 7m³ parce que c est une loi allemande. La bas il n y pas de ballon en dessous d 1 m³, cela n existe pas! Par rapport au manque d ensoleillement il faut une plus grande inertie, un plus grand volume, et avec des ballons de 7 m³, ils arrivent à avoir un rendement entre 60 à 70% juste avec le chauffe-eau solaire individuel (CESI). Rien qu avec l énergie solaire ils arrivent à chauffer 60 à 70 % de leur besoin. Chez nous c est un peu plus, on a plus de soleil, mais en aucun cas le ballon solaire sera plus cher. Nous bénéficions d un crédit d impôt, nous en parlerons tout à l heure. Le C.E.S.I a un coût, entre et 8000 euros, mais l Etat nous aide, c est une première chose, deuxièmement on a une réduction de TVA qui nous aide aussi, et c est prouvé qu en 4 à 5 ans le ballon d eau chaude solaire est rentabilisé. C - Energies Renouvelables et système de chauffage La présentation est assurée par Monsieur Mickaël HOURDOT Blog : Mickaël HOURDOT rebondit sur les crédits d impôt valable encore aujourd hui mais varieront selon les politiques menées. 1 - PRESENTATION DES DIFFERENTES AIDES AUXQUELLES ELLES DONNENT DROIT La loi de finance renouvelée en septembre Il faut savoir que trous les trimestres du prix de rachat du photovoltaïque baisse mais il faut penser autrement. Il y a six ans c était un argument de vente mais cela est toujours le cas car les personnes qui ont signé à un taux resteront à ce taux durant 20 ans voire même indexée car il y aura une indexation majorée chaque année. Par exemple, les photovoltaïques vendus en 2006, ils étaient à 52cts et sont aujourd hui à 65cts grâce à cette indexation. Les photovoltaïques signés aujourd hui et jusqu au 30 mars et qui vont payer 38cts vont avoir ce taux durant 20 ans. Il faut rappeler qu un système de photovoltaïque en 2006 était en 25 et Aujourd hui c est entre 11 et e. l un dans l autre, la seule chose qui change c est le crédit d impôt (11 pour le 20

21 photovoltaïque contre 50% à l époque). C est l seule grande différence. Pour le photovoltaïques, on ne fait pas que le revendre on peut aussi le consommer également. Il y a des batteries qui existentelles sont au point. Cela fait quelques années que cela marche. On peut la consommer nous même il y a des onduleurs faits pour cela. Pour les énergies renouvelables, l aide nous aide de différentes manières : - comme tous les travaux de rénovation, la tva est à 5,5%, 7% depuis quelque temps mais toujours réduite par rapport à celle de 19,6% ou à 21%. - Les crédits d impôts : sur deux types de travaux s il y a qu une seule action d amélioration de l habitat (isolation) ou on en fait deux. Uniquement pour les habitations principales. Par exemple, Comme l indique le tableau ci-après, la production d énergie éolienne ou hydraulique seule permet un crédit d impôt pour 2012 de 32%. Si elle on installe une éolienne t que l on effectue également des travaux d isolation le taux de crédit d impôt est alors de 40 % pour la résidence principale uniquement. Il en est ainsi pour tous les travaux de rénovations figurant parmi les équipements ou actions éligibles figurant dans le tableau suivant. Les informations indiquées au niveau crédits d impôts sont susceptibles d être modifiées par les politiques publiques. Consulter le site pour plus d info : 21

22 Depuis le 1 er janvier 2012, et à la différence des années précédentes, il n ya plus de crédits d impôt pour les isolations par les fenêtres. Cela ne sert à rien de mettre du double vitrage si les murs sont mal isolés. Il vaut mieux avoir un bon système d isolation qu un bon système de chauffage. Il est important de faire un bon système d amélioration de la maison : changer son système de chauffage de la maison par exemple (chaudière à condensation, pompe à chaleur). 2 - LES DIFFERENTS SYSTEMES DE CHAUFFAGES EXISTANTS Pour ce qui nous concerne aujourd hui, les énergies renouvelables, c est essentiellement les pompes à chaleur. La pompe à chaleur est un appareil qui reconnait la climatisation qui récupère les calories de l air extérieur pour créer un système de chauffage. Même lorsqu il fait froid, l air a toujours des calories. Dans ces pompes à chaleurs, le chemin est très bien fait. Il y a des fluides frigorifiques (-160 à l état liquide). Lorsqu il atteint le -140, il se transforme en gaz. C est la particularité de ce fluide, ce qui fait que même s il fait très froid à l extérieur, il fait toujours plus chaud que ce fluide et donc il augmentera en température ce qu il fait qu il se transformera toujours en gaz. Ce dernier va dans un compresseur qui va compresser l air qui en se compressant va faire chauffer. Cet air fait chaud va aller dans le circuit intérieur de la deuxième partie de la pompe à chaleur pour créer le chauffage. La pompe utilise évidemment de l énergie mais il faut savoir qu une pompe à chaleur par rapport à une chaudière à gaz à un coefficient de performance (COP) de 4,5 sur 6. Une pompe à chaleur va consommer watts et produire watts ou ou Un radiateur va consommer watts et va en produire 800. le reste est perdu. Les différents types de pompes à chaleurs Pompe à chaleur air/air (aérothermie) Pompe à chaleur air/eau (aérothermie) Pompe à chaleur sol/* (géothermie) Pompe à chaleur eau/* (hydrothermie) : Nécessite d'avoir un point d'eau ou une nappe à proximité (dans ce cas forage nécessaire). D - Présentation du portail de la médiathèque intercommunale La médiathèque intercommunale qui nous accompagne durant ces rencontres, proposera, lors de chaque séance, des ouvrages selon les thèmes traités. Ces documents peuvent être consultés sur leur portail intranet accessible sur le net à l adresse suivante : et peuvent être empruntés pour les adhérents. Inscription et renseignements sur le site 22

23 3 - REUNION DU 12 JUIN 2012 Cette deuxième réunion tenue à Fos sur mer a pour thème : Bouger autrement La maison de la mer accueille les participants des GECCO 2 GESTES dans la jolie salle de convivialité. On reçoit 3 intervenants aujourd hui autour de 3 déclinaisons du thème «bouger autrement» : - Les gestes de l Eco conduite présenté par Le Département Assurances et Gestion Automobile de Ouest Provence et la participation de CONDUITE Formation. - Développer les déplacements à vélo sur le territoire du S.A.N. (Monsieur Pascal BAZILE) - V.A.E. (Vélo à Assistance Electrique) : Une alternative à la voiture? présentée par Déclic Eco 23

24 A - Les gestes de l Eco-conduite Présentation : Le Département Assurances et Gestion Automobile de Ouest Provence Et la participation de Corine Silviano, de CONDUITE Formation. Colette Silvanio de Conduite formation assure des formations aux agents de Ouest Provence à l éco conduite à travers un simulateur de conduite pour prendre conscience qu il faut adapter ou modifier son comportement car on a des automatismes. La présentation sera faite à travers 4 axes : - Introduction sur l éco conduite - gestes liés à l utilisation et à l entretien du véhicule et des attitudes, - des gestes qu il faut adopter - enfin un retour d expérience vis à vis de l utilisation du simulateur. Colette nous présentera ce que le simulateur nous aide à faire. Un volontaire sera demandé pour faire un test. 1 - Introduction à l éco-conduite Présenté par Véronique GAUTIER, 80% des déplacements se font en voiture et responsable de la moitié des émissions de GES. Les ¾ de ces émissions correspondent à des trajets de moins de 100 kms. On a donc tous un rôle à jouer par notre comportement notre de style de vie et de notre conduite. C est un mode de conduite et des réflexes qui permettent de réduire la consommation de carburant, l émission de gaz à effet de serre et les coûts de réparation et de maintenance du véhicule. 24

25 En adoptant ce mode de conduite, on réduit aussi : L éco-conduite, c est : 1) Avoir un véhicule en bon état de fonctionnement 2) Eviter d accélérer inutilement 3) Contrôler sa vitesse, en l adaptant aux capacités du véhicule 4) Anticiper la route et le trafic Que pratique un cycliste averti sur son vélo? Il optimise son effort et limite au maximum la fatigue. 2 - LES GESTES LIES A L UTILISATION OU A L ENTRETIEN DE SON VEHICULE Présenté par Serge BEVIA, Référent technique des véhicules d Ouest Provence Vérifier le réglage de son moteur Un véhicule mal entretenu, au moteur mal réglé peut entraîner une surconsommation de carburant et qui pollue énormément et coûte cher. Par exemple, un filtre à air est une partie importante pour la bonne marche du véhicule. Encrassé ou colmaté, il empêche le véhicule de respirer. La consommation de CO 2 et de carburant sera supérieure 25

26 de 5 à 20 % ce qui est énorme au vu du prix de carburant. Plus le véhicule est mal réglé, plus le véhicule pollue. Le réglage du moteur : on a tous aujourd hui un moteur que l on appelle à injection directe et donc des véhicules qui sont pilotés électroniquement. Cette injection est pilotée automatiquement par un ordinateur. Si l ordinateur est mal réglé, le véhicule pollue énormément consommera davantage et dégagera des co 2 et tout cela peut se régler. Certaines pièces sont primordiales à changer: les bougies, les injecteurs. Limiter les masses transportées Une charge additionnelle de 100 kg sur un véhicule de classe moyenne de kg entraîne une augmentation de la consommation d environ 6,7%. La masse supplémentaire fait donc travailler davantage le moteur et augmente sa consommation en carburant. Le coffre de toit doit être enlevé si cela ne sert pas ainsi que ce qui est lourd et ne sert pas. Contrôler régulièrement la pression de ses pneus C est ce qui lie le véhicule à la route. Des pneus sous-gonflés, c est 3% de consommation tous les 0,5 bars en plus, sans compter les risques d accident. DONC Veiller à avoir des pneumatiques bien gonflés!!!! Les pressions sont indiquées sur les portes du véhicule ou sur le carnet de véhicule accidents en Europe pour cause de pneus sous gonflés!! Comment sait on qu un pneu est usé? Un pneu a un dessin. Au milieu de ce dessin, il y a un trait central. Il y a une bosse qui correspond à 1,8 mm du pneumatique. C est ce que l on appelle le témoin d usure. Passer le doigt sur ce témoin d usures. Si le témoin est à fleur du dessin du pneumatique, le pneu est à changer. A ce niveau, on est verbalisable et cela coûte très cher. Conseil : Rajouter 0,2 bar au pneumatique par rapport aux préconisations constructeurs. Cela ne changera rien à notre confort mais permet de réduire la consommation. 26

27 Limiter l usage de la climatisation La surconsommation de carburant des véhicules due à la climatisation peut atteindre 10% sur la route et 25% en ville. Pour un bon usage de la climatisation dans le véhicule Elle est à bannir en ville. En revanche, vous pouvez l enclencher sur les voies rapides et les autoroutes. Veiller à l entretenir régulièrement. ATTENTION à la température extérieure NE PAS BAISSER DE PLUS DE 5 C votre thermostat intérieur. 3 - Les attitudes de conduite Changer de vitesse le plus rapidement possible pour rouler à bas régime Régime moteur recommandé pour changer de vitesse : Moteur essence : tours/min maxi Moteur diesel : tours/min maxi SURVEILLEZ VOTRE COMPTE TOURS!!! Toujours rouler avec le rapport plus élevé 27

28 On peut passer la 5 ème dès 40km/ h Anticiper l évolution du trafic Limiter au maximum l usage de la pédale de frein au bénéfice du frein moteur. Eviter les accélérations inutiles, surtout en ville. Conserver une vitesse la plus constante possible et éviter l arrêt du véhicule. Utiliser au maximum la technique du «pied levé» en phase de décélération. Adopter une conduite souple et stable 90 % de la puissance du moteur sert à l accélération, donc pour faire des économies : Maintenir au maximum une vitesse stable. Les outils tels que le régulateur de vitesse peuvent vous y aider. Regarder loin devant vous pour anticiper le trafic. En adoptant une conduite non agressive, vous économisez mais vous gagnez aussi sur les plans de la sécurité, du confort des passagers et du stress. 28

29 IL FAUT ANTICIPER Utiliser le frein moteur pour décélérer Couper le moteur pour les arrêts de courte durée Avec les véhicules d aujourd hui, l arrêt/redémarrage du véhicule consomme moins que de laisser tourner son moteur au delà d une minute. Démarrer le moteur sans appuyer sur l accélérateur (les véhicules conçus après 1990 n en ont plus besoin). 4 - Retour d expériences Stage éco-conduite. En appliquant les gestes liés à l éco conduite, on peut gagner, pour km effectués par an, 200 litres pour une personne passant de 8 à 6 l/100 soit environ 312 euros d économie et une diminution de gaz à effet de serre de 500 kg de CO2. Ouest Provence a participé pour la 2 ème année consécutive au Rallye Monte Carlo des véhicules propres. Un équipage est arrivé en tête du classement «Performance driver CO 2». Ouest Provence a mis en place d une formation écoconduite aux agents de Ouest Provence. DEBAT Question : comment savoir qu un véhicule est mal réglé? Réponse : déjà par rapport à la conduite du véhicule, il y a énormément d électronique dans les véhicules pour vous indiquer si le véhicule est mal réglé ou pas. Vous avez une multitude de voyants qui vont vous mettre en alerte, c est vrai que parfois ils font peur! Je prends l exemple de Renault, il y a un petit Z qui va apparaître, pour une défaillance électronique. Cela veut dire injection + plus tout ce qui est moteur. Là, c est un ordinateur avec une carte mémoire, il va tout gérer. Maintenant on ne peut plus dire je change d injecteur, cela ne sert à rien, il faut changer la platine électronique voir les injecteurs. Quand le véhicule est mal réglé, quand on s arrête le moteur cale, il y a des dégagements de fumée à l extérieur, une mauvaise odeur, donc il y a plein de principes qui empêchent les pollutions. Depuis le 1 er janvier 2011 tous les véhicules qui sortent ont un filtre à particules (pour diminuer le CO²). Quand on conduit son véhicule tout le temps on sait quand son véhicule va mal, comme nous en fait! 29

30 DEBAT Question : c est mieux d acheter un véhicule diésel qu à essence? Réponse : cela dépend du nombre de kms que l on fait. Tout est aléatoire. Après si on veut être «Ecoresponsable» il faut acheter un véhicule au gaz ou électrique. Le problème du véhicule électrique reste l autonomie, Un diésel dépassé km est rentable même si l entretien coûte plus cher. Question : les émissions de CO ². Réponse : non, pas maintenant. Je l ai dit tout à l heure, à partir du 1 er janvier 2011, tous les véhicules sortant ont un filtre à particules. Ce filtre à particule est un gros four. Avant les particules sortaient par le port d échappement, maintenant elles sont brûlées (à peu près 60 % ) à l intérieur de ce filtre en céramique qui monte à Question : doit-on changer le filtre à particules? Réponse : ce filtre a une particularité. Si des personnes ne roulant pas sur autoroutes, on va dire minimum 50 km par jour, le filtre ne sert strictement à rien. Une Twingo avec un filtre à particules ne sert pas à grand-chose. Il faut que le pot catalytique monte en température, et une personne qui ne fera que la ville ne montera jamais en température. Il brûlera quand même des particules, mais pas assez. Question : si on alterne, ville/autoroute? Réponse : oui, voilà ce filtre peut s encrasser et si on doit le changer, cela coûte très cher (à peu près 5% du prix du véhicule). C est énorme, c est de la céramique avec des métaux précieux à l intérieur. B - Développer les déplacements à vélo sur le territoire La présentation est effectuée par Monsieur Pascal BAZILE qui nous apporte quelques précisions sur son identité et projet «Istres à Vélo». Monsieur Pascal BAZILE, professeur de lycée arrivé dans la région en 2003, habitant d Istres et allant au travail en vélo depuis 2005, émetteur d un document «Istres à vélo» en 2008 et créateur du blog «En vélo à Istres (et autour)» en février Il souhaite créer une association vélo sur le territoire du SAN Son blog : 30

31 1 - Pourquoi et comment privilégier le déplacement à vélo? Pas de problèmes de stationnement Bénéfique pour la santé Pas cher Silencieux Le vélo électrique pousse à 15km le trajet domicile-travail. Une augmentation importante de ce mode de transport dans toutes les villes d Europe qui ont fait des efforts d infrastructure. 2 - Comment s y prendre sur le territoire du S.A.N.? Facile et pas cher : les appuis vélos (stationnement) Un peu plus difficile : aménager un réseau de véloroutes entre les villes du SAN et l intégrer au réseau national ; Quelques véloroutes nationales passent à proximité: EV8 (eurovélo 8 qui passe au Lubéron) V60 ViaRhona V64 (Manosque- Aix-Marseille) V65 Littoral méditerranéen Encore un peu plus difficile : Sécuriser / faciliter les déplacements vélo dans les villes Désigner par ville et pour le SAN un(e) responsable vélo (qui fait vraiment du vélo!) dans chaque ville et au SAN qui met son nez très tôt dans tous les projets d urbanisme. 31

32 C Le vélo à assistance électrique (V.A.E), une nouvelle alternative a la voiture? Présenté par l association Déclic-Eco (site : declic-eco.fr) 1 Qu est ce qu un V.A.E C est un vélo à assistance électrique (obligation de pédaler pour mettre en marche l assistance) d une vitesse pouvant aller jusqu à 25 km/h maximum et une puissance de 250W. L avantage est qu il n est pas nécessaire de souscrire une assurance et le port du casque n est pas obligatoire mais vivement conseillé. En France, une voiture parcourt en moyenne 30km/heure. Le trajet moyen pour se rendre au travail est de 11 km (source INSEE). 80% des trajets font moins de 5 km. Comparatif énergétique et économique Comparatif énergétique Comparatif économique VEHICULE 1 litre de carburant correspond à 10kwh soit pour un véhicule consommant 5l/100 une consommation de 500wh/km. Le rendement d un moteur thermique est de 40% (0% à l arrêt) Le coût d utilisation d une voiture de 4 cv parcourant 5000 km/an est de 0,43 euros/km, soit 2150 euros/an (décote du véhicule, assurances, entretien, carburant) (source: impots.gouv.fr) V.A.E 1 V.A.E. c est 10wh/km soit un rapport de 50. Le rendement d un moteur électrique est de l ordre de 80%. (Consommation à l arrêt négligeable) L usage d un V.A.E. vous coûtera 6 euros/an pour km également (recharge batterie) et un entretien de l ordre de 200 euros/an (pas d assurance), son prix d achat moyen étant de à euros. 32

33 2 - Les avantages du V.A.E. Energétique et donc écologique, économique et bien sûr d un point de vue de la santé, il permet d avoir une activité physique douce mais régulière, voire quotidienne. 3 - Les ventes de V.A.E Le nombre de V.A.E. a été multiplié par 5 en 5 ans (soit unités vendues en France en 2011) mais la France reste loin de l Allemagne ( V.A.E./an), des Pays Bas ( V.A.E./an) et de la Chine ( de V.A.E./an). 4 - Quelles solutions pour son avenir? De nombreuses villes en France (Lyon, Tours, Rouen, Nantes, Paris ) proposent une prime pour l achat d un V.A.E avec un plafond e 400. En Allemagne et en Belgique, une prime de 14 centimes d euros par km est versée par l employeur au salarié venant en vélo. Il est dans tous les cas impératif de développer des infrastructures routières adaptées. 33

34 A saisonner nos assiettes Alléger notre cons eau 4 REUNION DU 25 SEPTEMBRE 2012 Les thèmes abordés lors de cette réunion sont A saisonner nos assiettes avec la présentation des AMAP (circuit court/local) et Alléger notre cons eau avec la présentation du circuit de l eau (Lyonnaise de l Eau). A Les AMAP (Association pour le Maintien de L Agriculture Paysanne) Présentation faite par Mme Danielle BARBAROUX Présidente de l AMAP de Miramas 1 - Une AMAP, c est quoi? L Association pour le Maintien de L Agriculture Paysanne est un partenariat avec un producteur! 34

35 L objectif pour le consommateur est de préserver l existence et la continuité des fermes de proximité dans une logique d agriculture durable, socialement équitable et écologiquement saine et de maintenir des fermes sur notre territoire. Quel bénéfice? Une culture sans OGM, pesticides et engrais chimiques. Quelle motivation? Manger une alimentation saine, de qualité en connaissant l origine et la façon dont elle a été produite. Pouvoir choisir son alimentation. Etablir des liens avec un producteur et des consommateurs de proximité dans la convivialité et le partage et surtout se remettre à cuisiner! Intérêts Economiques : Souvent «esclaves» des grandes surfaces, en ne faisant qu 1 ou 2 produits, contraints de respecter de vendre des produits qui «empoisonnent leurs terres» avec toutes sortes de pesticides, ce système de partenariat pérennise économiquement leur ferme. Certitude : Avec l adhésion à une AMAP, le producteur a la garantie de vendre une grande partie de leur production, prix de vente garanti (prix de vente choisi entre les consommateurs et le producteur). Garanti car paiement d avance sur une période déterminée. On paye la production à venir (sur 26 semaines en général). Gain de temps : Partiellement dégagés de contraintes commerciales, l AMAP dispose de personnel (trésorière, secrétaire ) ; Des référents (consommateurs) sont là pour aider un producteur à distribuer sa production. 35

36 Economie : Minimum de gaspillage, marchandises cueillies uniquement par panier et livrée individuellement à chaque consommateur. Aucun produit d emballage. Sécurité financière : Avance de trésorerie effectuée en début de saison par les consommateurs. Motivation sociale : Valorisation du métier d agriculteur à travers les liens d amitié tissés avec le consommateur, et qui permet d être reconnu dans leur travail et leur savoir faire. 2 Le contrat Le contrat est un engagement qui permet aux producteurs d assurer par avance la commercialisation de ses produits et aux consommateurs d obtenir des produits de la ferme. Il est établi entre le groupe de consommateurs et l agriculteur. Sa durée est liée au cycle de production et de l exploitation. Il comprend la distribution périodique de produits par l agriculteur aux consommateurs en un lieu, un jour et un créneau d horaire régulier. Il doit préciser : - la liste des produits programmés (fournie périodiquement) - engagement du consommateur à régler par avance les produits selon les modalités précisées avant (on peut régler en plusieurs fois). 36

37 3 Les ambitions des AMAP Toutes les AMAP sont en général gérées par Alliance Provence. Leurs ambitions sont : Pouvoir favoriser un dialogue social autour de la sécurité alimentaire et du goût Respecter la biodiversité Mieux gérer le foncier et maintenir les terres fertiles C est agir pour l emploi par l installation de nouveaux jeunes dans l agriculture Instaurer des animations sur la ferme en favorisant le volet pédagogique sur la nature et l environnement Contribuer à réduire la consommation énergétique en utilisant des légumes produits près de chez soi Ré-impliquer le consommateur dans ses choix de consommation B L eau facile est devenue l eau fragile Présentation faite par Madame Laure Hélène COURPRON, Lyonnaise des Eaux 1 Le cycle de l eau 37

38 Le schéma représente le territoire. Il indique que l eau du robinet, et on a une chance extraordinaire sur ce territoire, provient de la nappe de la Crau. A Port-Saint-Louis, on va chercher l eau un peu loin du bord de mer, presque à 25 kms, (remontées d eau salée). DEBAT (Intervention public) La station est sur la commune d Arles, on se fournit en dehors du territoire d Ouest Provence. Plaine de la Crau L ensemble des communes sauf GRANS et CORNILLON alimentés par le canal de Provence, est alimenté par la nappe de la Crau. La nappe de la Crau : Son origine : c est la Durance alimentée essentiellement par les canaux d irrigation qui sont eux-mêmes alimentés par la Durance qui percole à travers le sol qui sert de filtre. On a un mille feuilles intéressant au niveau géologique et qui permet de retrouver des nappes dans un cailloutis. L eau est naturellement filtrée. L eau est pompée dans une profondeur qui varie entre 10 à 20 mètres de profondeur et cette eau est potable. Pour l emmener jusqu au robinet, elle ne subit aucun traitement en dehors d une chloration qui est indispensable comme on verra plus tard. Pour alimenter les habitants du territoire, il faut 500 kms de canalisation. Pour que l eau reste portable du moment où on la pompe jusqu au robinet, il peut y avoir 24 heures. Pour qu elle reste potable, on la chlore. Consommation du territoire 9 milliards de litres d eau potable par an ou 9 millions de tonnes Une baignoire, c est 200l. 38

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser

Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser Éclairage L'éclairage représente en moyenne 15% d'une facture d'électricité. Pour en diminuer sa charge profitez au maximum

Plus en détail

02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz

02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz 02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz Ce guide, conçu par l Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation

Plus en détail

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011 Sensibilisation comportementale Réunion d information Le 30 avril 2011 Espace Info Energie Informer et conseiller Les semaines paires à Pontivy, - 1 rue Henri Dunant de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi

Plus en détail

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE A MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE 7 Boulevard Alsace Lorraine 09000 FOIX Tél : 05 34 09 24 82 Mail : contact@maisonhabitat09.fr A Des Gestes Simples pour de Grandes Economies d Energie Des gestes rusés

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser.

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser. économies d énergie Tous les jours, nous consommons de l énergie, pour l éclairage, le chauffage, pour la toilette, pour les déplacements, pour cuire les aliments ou les maintenir au frais, pour travailler

Plus en détail

Bienvenue dans votre logement BBC

Bienvenue dans votre logement BBC Bienvenue dans votre logement Ce guide est là pour vous aider à bien utiliser votre appartement. Conservez le précieusement, afin de pouvoir le consulter en cas de doute. SOMMAIRE les points clés L isolation

Plus en détail

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables Les économies réalisables Les bons gestes pièce par pièce éco GUIDE du locataire sommaire Les économies réalisables sur le chauffage 3 sur l eau 4 sur l électricité 5 sur les déchets 6 sur la pollution

Plus en détail

Gestes et achats malins

Gestes et achats malins Gestes et achats malins Sommaire Introduction Gestes de sobriété Petits achats pour grandes économies Introduction Facture d énergie = kwh x Facile d agir Impossible d agir Introduction Argus des prix

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

Petits gestes. Département du Lot. Grandes économies. Trucs et astuces pour faire baisser la facture. Guide écos-gestes p 1

Petits gestes. Département du Lot. Grandes économies. Trucs et astuces pour faire baisser la facture. Guide écos-gestes p 1 Département du Lot Petits gestes Grandes économies Trucs et astuces pour faire baisser la facture Guide écos-gestes p 1 Comment réduire sa facture d eau, d électricité? Est-il vraiment possible d économiser

Plus en détail

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE L éco-conduite : notre collectivité s engage Rouler dans «le bon sens» aujourd hui, c est utiliser sa voiture de manière écologique, économique et sûre. Ce guide vous permettra

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Plus de confort moins de dépenses

Plus de confort moins de dépenses Carnet de bord Plus de confort moins de dépenses Sans investissement, nous avons réduit de 20% nos consommations... Astuces et bonnes pratiques... soit une économie de 350 euros par An. Réalisation: E

Plus en détail

BBC*, suivez le guide!

BBC*, suivez le guide! BBC*, suivez le guide! Les bons réflexes à avoir dans un logement performant *Bâtiment Basse Consommation Le BBC, c est quoi? Votre logement se situe dans un Bâtiment Basse Consommation qui consomme peu

Plus en détail

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages.

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages. Les principes : TRUCS ET ASTUCES A LA MAISON Réaliser des économies ce n est surtout pas se priver de confort. C est : De la sobriété : n utiliser que ce qui est utile. De l efficacité : utiliser des équipements

Plus en détail

3 x = 1x. l énergie. Préférez les douches plutôt que des bains. GRANd défi. Un bain, c est 150 à 200 litres d eau, une douche,

3 x = 1x. l énergie. Préférez les douches plutôt que des bains. GRANd défi. Un bain, c est 150 à 200 litres d eau, une douche, Préférez les douches plutôt que s bains Un bain, c est 150 à 200 litres d eau, une douche, 3 x = 1x c est seulement 30 à 40 litres, soit 5 fois plus économique qu un bain! 3 E/mois* * Selon le CSTB, le

Plus en détail

réduire mon empreinte sur la planète?

réduire mon empreinte sur la planète? COMMENT être un éco-conducteur, faire de réelles économies, réduire mon empreinte sur la planète? Bien sûr la meilleure solution consiste à privilégier au maximum les alternatives à la voiture : Bus :

Plus en détail

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 2 CHOISIR SON ÉCLAIRAGE Pensez aux lampes basse consommation! Elles consomment 5 fois moins que les ampoules ordinaires, elles

Plus en détail

Je vérifie tous les ans que les montants des fenêtres et des portes extérieures ne laissent pas passer les courants d air

Je vérifie tous les ans que les montants des fenêtres et des portes extérieures ne laissent pas passer les courants d air Je vérifie tous les ans que les montants des fenêtres et des portes extérieures ne laissent pas passer les courants d air En hiver, j aère les pièces 5 minutes par jour, les fenêtres grandes ouvertes J'ai

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES. pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement

GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES. pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement J ai besoin d énergie dans mon logement pour m éclairer, me chauffer, faire fonctionner

Plus en détail

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement Renaud MICHEL ADEME Bretagne Adopter un mode de conduite écologique, c est aussi moins consommer, moins polluer et conduire plus sûrement.

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE www.arpe-mip.com BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE NIVEAU POUR UN ÉQUIVALENT T EMEN D ÉCLAIR 4 ampoules classiques de 100 W = 560 * 1 lampe halogène de 300 W = 400 * 4 lampes basse consommation de 20 W = 128

Plus en détail

Les bons gestes pour faire des économies. Réduire ses factures d énergies et d eau

Les bons gestes pour faire des économies. Réduire ses factures d énergies et d eau Les bons gestes pour faire des économies Réduire ses factures d énergies et d eau Chauffage Faites attention à ne pas trop chauffer vos pièces : ne dépassez pas une température de 19 C dans les pièces

Plus en détail

100 Eco-Gestes LE QUIZZ

100 Eco-Gestes LE QUIZZ ce quizz vont vous Les 100 questions de économies d énerpermettre d évaluer les jà et celles qu il est gie que vous faites dé. A chaque question encore possible de faire geste détaillé dans du quizz correspond

Plus en détail

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel Chauffage la température Dormez couvert! 16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. Le saviez-vous? Un degré de moins vous fait économiser

Plus en détail

La conduite verte en 10 points

La conduite verte en 10 points La campagne Make Cars Green vise à réduire l impact des nuisances automobiles sur l environnement et à sensibiliser les conducteurs à une conduite verte. La conduite verte en 10 points Achetez vert Planifiez

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

Eco campus Pasteur-lille

Eco campus Pasteur-lille Eco campus Pasteur-lille Mobilisons ensemble nos énergies pour un environnement amélioré et durable Choisissons les éco-gestes : 4 au travail 4 à la maison INSTITUT PASTEUR DE LILLE Fondation reconnue

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer L eau froide Quelques infos pour commencer L eau potable, vitale et précieuse, est une ressource qui se raréfie. Un français consomme environ 137L d eau potable par jour, dont 1% seulement pour la boisson.

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens)

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens) PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014 L essentiel pour bien agir (Citoyens) BOITE A OUTILS CITOYENS En signant la charte d engagement du Plan Climat Energie Territoriale d

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie Terre et Baie Habitat Guide de l usager Nov. 2013 GUIDE DES USAGERS Tout savoir sur votre logement Plaine de Balzac à Saint-Brieuc Economies d énergie Des gestes simples pour profiter au mieux de votre

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie?

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? L ELECTRICITE Le lave-linge Un lavage à 30 C consomme 3 fois moins d énergie qu un lavage à 90 C Les basses températures suffisent la plupart du

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006!

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006! Économies d énergie et énergies renouvelables Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Le crédit d impôt? Il est fait pour moi! Illustrations : Claire Laffargue Les nouvelles dispositions

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE.

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

Économiser l eau et l énergie chez soi

Économiser l eau et l énergie chez soi Économiser l eau et l énergie chez soi Le point sur nos consommations DES CHIFFRES QUI PARLENT Un ménage français consacre, en moyenne et par an, 6,2 % de ses ressources pour se chauffer, se déplacer,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 70 par an.

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 70 par an. Chauffage la température Dormez couvert! 16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 70 par an. Le chauffage représente entre 40 % et 80 % de votre

Plus en détail

Confort dans l habitation L isolation Le chauffage et l eau chaude sanitaire La ventilation

Confort dans l habitation L isolation Le chauffage et l eau chaude sanitaire La ventilation Sommaire Introduction Confort dans L isolation thermique Pourquoi bien isoler son habitation?? s?? financières Confort Thermique Protection environnement «Plus de confort et d'espace» Les parois non isolées,

Plus en détail

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION DJS France Centre Paris Pleyel - 153 bd Anatole France - 93521 Saint-Denis Cedex 01 Tél : 01 83 64 66 59 / 06 77 55 85 38 - Fax : 01 83 64

Plus en détail

QUESTIONS - REPONSES pour TOUT savoir sur la véranda photovoltaïque. www.valsolar.fr

QUESTIONS - REPONSES pour TOUT savoir sur la véranda photovoltaïque. www.valsolar.fr QUESTIONS - REPONSES pour TOUT savoir sur la véranda photovoltaïque www.valsolar.fr QUESTIONS REPONSES SUPPORTS Le solaire thermique (panneaux ou tubes noirs) : les rayons du soleil chauffent un fluide

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

le Petit Guide des d eau

le Petit Guide des d eau le Petit Guide des ECONOMIES d eau 1 J économise de 30 à 50% d eau potable/an facilement!!! 2 Pourquoi économiser l eau? En Bretagne, l eau utilisée pour la production d eau potable provient à 80% des

Plus en détail

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur.

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. La solution pour l eau chaude sanitaire Ballon Thermodynamique Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. jusqu à -70% sur la consommation de votre chauffe-eau (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

La pompe à chaleur : comment ça marche?

La pompe à chaleur : comment ça marche? La pompe à chaleur : comment ça marche? Le principe d une pompe à chaleur est relativement simple : une pompe à chaleur, composée d un évaporateur, d un générateur à compresseur et d un condensateur, remplace

Plus en détail

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE T.Flow Le système qui ré-invente l eau chaude. SYSTEME Ventiler Produire l ECS 2 FONCTIONS Bienvenue dans un monde tempéré. Système de Températion Domestique T.Flow Bienvenue

Plus en détail

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT Le guide malin des économies d énergies, chez moi! Toutes les astuces, idées, conseils pour baisser vos charges et rendre la planète plus belle! Agir pour protéger

Plus en détail

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins 1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com Guide des gestes éco-malins édito Ce petit guide Eco-malins préconise quelques gestes simples afin

Plus en détail

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 2013 Les organisateurs du défi : l ASDER Espace Info Énergie de Savoie 20 salariés Basée à la Maison des Énergies à Chambéry, bâtiment de Haute Qualité

Plus en détail

Eco-gestes: énergie, eau, déchets, transports

Eco-gestes: énergie, eau, déchets, transports Eco-gestes: énergie, eau, déchets, transports Comment réduire ses consommations et son impact? Romuald CAUMONT Chargé de mission énergie ADIL Espace Info Energie 0238624707 eie45@wanadoo.fr Mairie de Malesherbes

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers Economiser l énergie au quotidien Le Guichet de l énergie de Verviers le guichet de l énergie Economies d énergie Conseils gratuits Isolation Chauffage et régulation Eau chaude sanitaire Energies renouvelables

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

www.planecoenergie.org

www.planecoenergie.org Ce livret a été initialement conçu dans le cadre du Plan Eco-Energie, programme de Maîtrise de la Demande d Electricité et de Développement des Energies Renouvelables sur l Est de la région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières

Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières Chantepie Mardi 2 Juin 2015 Jérôme GAUTIER Conseiller Espace Info Energie à l ALEC du Pays de Rennes Le réseau des L Espaces Info Energie Espace INFO

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète!

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète! Tes 12 défis Dis STOP au réchauffement de la planète! Tes 12 défis mode d emploi Et si les 500 000 lecteurs d Images Doc s y mettent? Ce livret te propose 12 gestes simples à réaliser dans ta vie quotidienne

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAI R E BOIS POMPE S À CHALE U R Kaliko CON DE NSATION F IOU L/GAZ CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >>

Plus en détail

Les économies d eau, l affaire de tous

Les économies d eau, l affaire de tous Les économies d eau, l affaire de tous La robinetterie Les toilettes L électroménager Liens vers sites spécialisé Sources La robinetterie les réducteurs de pression individuel robinets mitigeurs robinets

Plus en détail

Workshop Energie (13 mai 2009)

Workshop Energie (13 mai 2009) Workshop Energie (13 mai 2009) Atelier B Réduire ses consommations, quelques actions concrètes Olivier CAPPELLIN & David LE FORT Conseillers en énergie Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Eco gestes au bureau

Eco gestes au bureau Eco gestes au bureau Un français passe environ 40 % de son temps quotidien au travail, trajets domicile travail compris Au travail réduire son impact sur l environnement, c est faire des gestes simples

Plus en détail

DEVENEZ ÉCO-LOCATAIRE!

DEVENEZ ÉCO-LOCATAIRE! DEVENEZ ÉCO-LOCATAIRE! Éditorial A vec ce numéro de Cité-Mag, vous trouverez cette petite brochure, fruit de la réflexion du service Environnement de la Ville, de l association IDEMU (structure porteuse

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

ECO-GESTES GUIDE. Marre de. gaspiller. Les bons réflexes, les gestes simples, les solutions pratiques pour consommer et dépenser moins. votre énergie?

ECO-GESTES GUIDE. Marre de. gaspiller. Les bons réflexes, les gestes simples, les solutions pratiques pour consommer et dépenser moins. votre énergie? Marre de gaspiller votre énergie? GUIDE ECO-GESTES Les bons réflexes, les gestes simples, les solutions pratiques pour consommer et dépenser moins Dans votre ville, des permanences et des conseils gratuits

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Habitat existant. Guide. des solutions durables CIAT N 08.53 B

Chauffage par pompe à chaleur. Habitat existant. Guide. des solutions durables CIAT N 08.53 B Chauffage par pompe à chaleur Habitat existant u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.53 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Avantage n 1 : Libérez-vous

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers E X P E R T D U D. P. E L O C A T I F Diagnostic de Performance Energétique Pour la location Appartement N 1 T2 DOCUMENT LOCATAIRE Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers Rapport N 5215022008 réalisée

Plus en détail

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole.

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole. Bravo! Tu as ouvert les volets au lieu d allumer les lumières. Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de Bravo! Tu as appuyé sur le bouton OFF de la

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser

Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser PLAN Séquence 1 : comprendre les mots et concepts Séquence 2 : appréhender les enjeux Séquence 3 : maîtriser sa consommation SEQUENCE 1 : où on définit les

Plus en détail

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / /

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / / Grille d évaluation remplie par :......................... date & heure : / / / Coordonnées du bénéficiaire : Nom :........................................ Prénom :................................... Adresse

Plus en détail

Le chauffage. Défi FAEP

Le chauffage. Défi FAEP Le chauffage Défi FAEP Les aspects abordés L impact du chauffage sur les consommations Les bonnes questions à se poser Lutter contre les parois froides Exemple avec une famille moyenne La part du chauffage

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail