Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013"

Transcription

1 Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

2 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres clés Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française Conférence de presse FFSA / 26 juin

3 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres clés Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française Conférence de presse FFSA / 26 juin

4 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Le marché de l assurance française en milliards d'euros de cotisations, soit une baisse de 4,7 % Affaires directes (Mds ) 2012 Variation / 2011 Cotisations 180,7-4,7 % Assurances de personnes 131,3-7,2 % Assurances de biens et de responsabilité 49,4 + 3,0 % Sinistres*, prestations et rachats 166,3 + 3,1 % * y compris les dotations aux provisions pour les contrats d'assurances de biens et de responsabilité Conférence de presse FFSA / 26 juin

5 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer La collecte nette de l assurance et de l épargne réglementée : une année hors norme 49,2 1ère année de collecte nette négative de l assurance vie -6,5 Sources : FFSA, Banque de France, Caisse des Dépôts Conférence de presse FFSA / 26 juin

6 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les deux missions de l assurance Protéger les ménages et les entreprises Financer l économie sur le long-terme Conférence de presse FFSA / 26 juin

7 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Une protection au quotidien contre tous les risques Auto 7,7 millions Catastrophes naturelles, construction, RC générale 0,9 million 14 millions de sinistres en assurances dommages MRH 4,2 millions Dommages aux biens professionnels et agricoles 1,2 million Conférence de presse FFSA / 26 juin

8 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Un financeur majeur de la protection sociale Les organismes d assurances ont versé 103 Md soit 17,7% des 582 Md de prestations sociales Régimes publics 479 Md (82,3%) 582 Md de prestations versées en 2012 tous régimes 103 Md (17,7%) Organismes d'assurances 17,7% des prestations Retraite 39 Md 103 Md versés par les organismes d assurances Décès 29 Md Maladie 35 Md Conférence de presse FFSA / 26 juin

9 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Financer l économie : plus de 1000 Md investis dans les entreprises 1060 milliards d euros investis par les assureurs dans les entreprises 57 % des actifs des assureurs Conférence de presse FFSA / 26 juin

10 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Une part croissante des placements dans les entreprises 54% 56% 57% 50% 2% 2% immobilier 2% d'entreprise 2% 30% 27% 37% 38% obligations d'entreprise 18% 25% 17% 17% actions Conférence de presse FFSA / 26 juin

11 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les sociétés d assurances : des financeurs domestiques majeurs des entreprises Obligations de sociétés françaises Les sociétés d assurances représentent 31 % des obligations de sociétés françaises détenues par les résidents, soit 283 Md. 469 Md de financements d entreprises françaises soit 44% des investissements dans les entreprises Actions de sociétés françaises Les sociétés d assurances représentent un quart des actions de sociétés cotées détenues par les résidents, soit 186 Md. 42% 31% Résidents Assurance 25% Conférence de presse FFSA / 26 juin

12 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les assureurs financent massivement les PME et les ETI bilan Md de financements des PME et ETI par les assureurs Conférence de presse FFSA / 26 juin

13 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer PME et ETI : 4,2 Md d investissements nouveaux en ,2 Md d investissements nouveaux en ,7 Md Financement privé des PME 1,9 Md pour les PME non cotées (private equity)* 0,8 Md pour les PME cotées (fonds small / middle caps) 1,5 Md Soutien à OSEO * Estimé à fin 2012, hors investissements d infrastructure et filiales opérationnelles Conférence de presse FFSA / 26 juin

14 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer 40 % de la dette de l'etat détenue par les résidents est financée par les assureurs Détention de la dette de l Etat * Détention de la dette de l Etat par les résidents 62,5% par les non résidents 37,5% par les résidents 40 % détenus par les assureurs Md 520 Md *Dette négociable, fin décembre % détenus par les autres investisseurs domestiques Conférence de presse FFSA / 26 juin

15 Retour sur 2012 L assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Conclusion : l assurance, principal investisseur de l économie française en er détenteur de dette publique française 1 er détenteur d obligations de sociétés françaises 2 ème détenteur d actions de sociétés françaises Conférence de presse FFSA / 26 juin

16 Premières tendances 2013 des marchés L assurance continue de résister aux chocs 1 L assurance vie retrouve des couleurs sans pouvoir rivaliser avec les avantages consentis à l épargne défiscalisée, qui poursuit la course en tête Sur les 5 premiers mois 2013 : Livrets A + LDD : 21,1 Md Assurance vie : 8,1 Md Sources : FFSA-GEMA, Banque de France et Caisse des dépôts Conférence de presse FFSA / 26 juin

17 Premières tendances 2013 des marchés L assurance continue de résister aux chocs 2 Les premières tendances pour 2013 montrent un regain d activité Affaires directes (Md ) mois 2013/ 2012 Cotisations 180,7 +6,7% Assurances de personnes 131,3 +8,8% Assurances de biens et de responsabilité 49,4 + 2,5 % Sinistres*, prestations et rachats 166,3 n.d. * y compris les dotations aux provisions pour les contrats d'assurances de biens et de responsabilité Conférence de presse FFSA / 26 juin

18 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres clés Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française Conférence de presse FFSA / 26 juin

19 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs Les résultats des sociétés d'assurances Les données des années 2011 et antérieures sont définitives. Les données de l année 2012 sont issues des états comptables des sociétés d assurances (96 % du marché). Les données de l année 2013 sont des estimations. Conférence de presse FFSA / 26 juin

20 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs Les résultats des sociétés d'assurances Toutes les données sont issues des enquêtes FFSA-GEMA (sauf indications contraires) Conférence de presse FFSA / 26 juin

21 1 L état du marché Cotisations (affaires directes, en milliards d'euros) Assurances de personnnes Assurances de biens et de responsabilité 183,2 199,6 207,2 189,5 180,7 49,4 131, ,4% + 9,0 % + 3,8 % - 8,5 % - 4,7 % Une année 2012 proche de 2008 Conférence de presse FFSA / 26 juin

22 1 L état du marché Sinistres, prestations et rachats (affaires directes, en milliards d'euros) Assurances de biens et de responsabilité * Assurances maladie et accidents Assurance vie 161,3 166,3 135,2 132,9 138,1 35,0 11,9 119, ,2 % - 1,7 % + 3,9 % + 16,8 % + 3,1 % * y compris les dotations aux provisions Des prestations en faible progression Conférence de presse FFSA / 26 juin

23 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs Les résultats des sociétés d'assurances Conférence de presse FFSA / 26 juin

24 2 Les assurances de personnes Affaires directes (Md ) 2012 Variation / mois 2013 / 2012 Cotisations 131,3-7,2 % + 8,8 % dont vie et capitalisation 112,9-9,0 % + 9,5 % dont maladie et accidents 18,4 + 5,5 % + 5,2 % Prestations et rachats 131,3 + 2,8 % - 13,9 % dont vie et capitalisation 119,4 + 2,6 % - 15,7 % dont maladie et accidents 11,9 + 5,0 % + 5,9 % Collecte nette (vie et capitalisation) - 6,5 n.s. n.s. Encours (vie et capitalisation) * 1 397,0 + 3,5 % + 5,3 % * provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices Des cotisations en recul sous l'effet de moindres versements en assurance vie Conférence de presse FFSA / 26 juin

25 2 Les assurances de personnes Cotisations vie (affaires directes, en milliards d'euros) Unité de compte Euros 122,4 137,9 143,8 124,1 112, ,7% +12,7 % +4,3% - 13,7% - 9,0% Des cotisations vie en forte baisse pour la seconde année consécutive Conférence de presse FFSA / 26 juin

26 2 Les assurances de personnes Prestations et rachats vie (affaires directes, en milliards d'euros) 116,4 119,4 94,0 87,5 92,8 8,2% 7,0% 6,9% 8,6% 8,5% ,0 % - 6,8 % + 5,9 % + 25,5 % + 2,6 % Taux de sorties des contrats (prestations+ rachats /encours) Des rachats qui sont restés à un niveau élevé Conférence de presse FFSA / 26 juin

27 2 Les assurances de personnes Collecte nette vie (affaires directes, en milliards d'euros) 50,4 51,1 28,4 7,7-6, Pour la première fois, une collecte nette négative Conférence de presse FFSA / 26 juin

28 2 Les assurances de personnes Cotisations retraite (Md ) Provisions retraite 151,4 Md en ,2 12,1 35 % 9,6 9,1 11,3 42 % Article 83 29,1% IFC 7,9% Article 82 et autres contrats d'entreprises 3,5% 65 % 58 % Perp et assimilés 17,4 % Entreprises Particuliers 2012 Article 39 23,6 % Madelin agricoles 2,7% Madelin retraite 15,7% Un niveau de collecte proche de celui de 2008 Conférence de presse FFSA / 26 juin

29 2 Les assurances de personnes Performance des supports UC et rendement des supports euros 22,3% 15,2% Cac 40 4,0% 14,8% 5,2% 3,7% 3,4% 3,0% -7,0% 11,3% 2,9% UC Euros -3,3% -22,3% -17,0% -42,7% Sources : ACP, FFSA, Euronext Les rendements de l'assurance vie restent robustes Conférence de presse FFSA / 26 juin

30 2 Les assurances de personnes Rémunération des actifs (brut de fiscalité) en 2012 L assurance vie très bien placée en termes de rendement Conférence de presse FFSA / 26 juin

31 2 Les assurances de personnes Flux des placements financiers des ménages Source : Banque de France Un fort attrait pour les placements liquides comme en 2011 et 2008 Conférence de presse FFSA / 26 juin

32 2 Les assurances de personnes L assurance vie à fin mai 2013 Cotisations 53,1 Md (+9,5%) 12,8 10,5 9,9 11,0 8,9 Collecte nette 8,1 Md (ns) Janv Févr Mars Avril Mai Prestations 45,0 Md (- 15,7%) 3,4 2,0 0,8 1,7 0,2 Janv Févr Mars Avril Mai 9,4 8,5 9,1 9,3 8,7 Janv Févr Mars Avril Mai Une collecte nette positive début 2013 Conférence de presse FFSA / 26 juin

33 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs Les résultats des sociétés d'assurances Conférence de presse FFSA / 26 juin

34 3 Les assurances de biens et de responsabilité Affaires directes (Md ) 2012 Variation / mois 2013/ 2012 Cotisations 49,4 + 3,0 % + 2,5 % Professionnels 19,6 + 1,3 % + 2,5 % Particuliers 29,8 + 4,2 % + 2,5 % Une croissance tirée par le secteur des particuliers Conférence de presse FFSA / 26 juin

35 3 Les assurances de biens et de responsabilité Affaires directes (Md ) 2012 Variation / mois 2013/ 2012 Automobile 19,5 + 2,8 % + 2,0 % Multirisques habitation 8,9 + 6,2 % + 4,5 % Dommages aux biens des professionnels (hors agricoles) 6,2 + 2,0 % + 1,5 % Responsabilité civile générale 3,6 + 2,7 % + 3,0 % Construction 2,3-2,8 % + 1,0 % Autres branches 8,9 + 2,6 % /// Ensemble 49,4 + 3,0 % + 2,5 % Un secteur toujours dominé par l assurance automobile Conférence de presse FFSA / 26 juin

36 3 Les assurances de biens et de responsabilité Sinistralité TOUTES BRANCHES (affaires directes, en milliards d'euros) 31,4 35,0 34,4 33,3 35,0 3,8 Autres 1,9 2,3 Construction RC générale 4,3 Professionnels & agricoles 6,8 MRH 15,9 Automobile ,3 % + 11,5 % - 1,7 % - 3,2 % + 5,1 % Une sinistralité en détérioration Conférence de presse FFSA / 26 juin

37 3 Les assurances de biens et de responsabilité Evolution du ratio combiné (en %)* TOUTES BRANCHES (sinistres + dotation provisions + frais) / cotisations Légère dégradation du ratio combiné * net de réassurance Conférence de presse FFSA / 26 juin

38 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs Les résultats des sociétés d'assurances Conférence de presse FFSA / 26 juin

39 4 Les placements des assureurs En valeur de marché (Md ) 2012 Variation / 2011 Ensemble des actifs dont plus values latentes 1 860,1 143,5 + 11,6% n.s. dont actions et OPCVM à revenus variables 394,2 + 5,8 % dont obligations et OPCVM à revenus fixes 1 344,3 + 14,5 % dont immobilier 76,6 + 12,5 % Des plus values latentes en forte progression cette année Conférence de presse FFSA / 26 juin

40 4 Les placements des assureurs Répartition de l actif des assureurs par types de placement (*) Obligations d Etats de l OCDE 31 % Actifs d entreprises 57 % Immobilier 2 % Actions 17 % Obligations 38 % Monétaires 7 % Autres 5 % * après mise en transparence des OPCVM (1 860 Md d actifs estimés au ) 57 % des actifs dédiés aux entreprises Conférence de presse FFSA / 26 juin

41 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs Les résultats des sociétés d'assurances Conférence de presse FFSA / 26 juin

42 5 Les résultats des sociétés vie, mixtes et dommages (en milliards d'euros) 9,4 7,2 6,1 5,9 5,8 4,3 1, Sociétés dommages Sociétés vie et mixtes Une légère baisse du résultat Conférence de presse FFSA / 26 juin

43 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres clés Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française Conférence de presse FFSA / 26 juin

44 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 3 défis pour le redressement des économies européennes 1. Conduire une politique économique faisant des investissements de long terme le socle de la croissance 2. Mener les réformes structurelles, en particulier pour refonder le pacte social 3. Soutenir la prise de risque et l innovation pour susciter une politique d offre et gagner en compétitivité Conférence de presse FFSA / 26 juin

45 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 1 Financeur de l'économie : la priorité à l épargne de long-terme 2 3 Acteur de la protection sociale : moderniser la couverture des Français Levier de croissance : continuer de donner des outils de gestion du risque pour les ménages et les entreprises, au meilleur prix Conférence de presse FFSA / 26 juin

46 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 1 Financeur de l'économie : la priorité à l épargne de long-terme L attachement des Français à une assurance vie simple et fiscalement stable sondage IPSOS de janvier 2013 L eurocroissance : une solution d avenir Les écueils à éviter pour l assurance vie Solvabilité 2 : un processus lourd d incertitudes Conférence de presse FFSA / 26 juin

47 2013 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 1 En période de crise et d incertitude, les Français souhaitent continuer à épargner et recherchent la sécurité. 53% des Français ont l intention d épargner une partie de leurs revenus. Ils privilégient le Livret A et l assurance vie. 2 Les Français sont attachés à la stabilité fiscale, tout particulièrement celle de l assurance vie. 89% des Français souhaitent que le gouvernement n alourdisse pas la fiscalité des revenus. Il sont 92% pour l assurance vie. Ils approuvent à une très large majorité (71%) la proposition faite par François Hollande, lors de la campagne présidentielle, de ne pas modifier la fiscalité de l assurance vie. 3 Un alourdissement de la fiscalité de l assurance vie aurait un effet négatif net sur le comportement des épargnants. 62% des détenteurs de contrats déclarent que la hausse du taux d imposition de l assurance vie aurait un effet négatif sur leur volonté d épargner. 4 Les Français sont attachés à la simplicité de l assurance vie et récusent toute complexification, sous peine de réduire leur effort d épargne sur ce support. 69% des détenteurs envisageraient d épargner moins sur leurs contrats d assurance vie, voire de retirer de l argent de ce support d épargne, si l utilisation de l assurance vie devenait plus complexe. Conférence de presse FFSA / 26 juin

48 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 1 Financeur de l'économie : la priorité à l épargne de long-terme L eurocroissance : une solution d avenir Une solution simple Un support favorable aux assurés, à l épargne de long-terme et à l économie productive Conférence de presse FFSA / 26 juin

49 2013 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française Le contrat «multisupport» actuel Le contrat «eurocroissance» 3 moteurs de valorisation à panacher librement Conférence de presse FFSA / 26 juin

50 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 1 Financeur de l'économie : la priorité à l épargne de long-terme Les écueils à éviter pour l assurance vie Conférence de presse FFSA / 26 juin

51 2013 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française Conférence de presse FFSA / 26 juin

52 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 1 Financeur de l'économie : la priorité à l épargne de long-terme Solvabilité 2 : un processus lourd d incertitudes Conférence de presse FFSA / 26 juin

53 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 2 Protection sociale : moderniser la couverture des Français La complémentaire santé Le «bien vieillir» et la dépendance La réforme des retraites L emploi dans la branche Conférence de presse FFSA / 26 juin

54 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 2 Protection sociale : moderniser la couverture des Français Le «bien vieillir» et la dépendance : le lancement du label GAD ASSURANCE DÉPENDANCE et le rôle de l assurance Conférence de presse FFSA / 26 juin

55 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 2 Protection sociale : moderniser la couverture des Français La complémentaire santé Le «bien vieillir» et la dépendance La réforme des retraites L emploi dans la branche Conférence de presse FFSA / 26 juin

56 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 2 Protection sociale : moderniser la couverture des Français L emploi dans la branche : signature des premiers contrats de génération de branche par l assurance embauches en 2012 dont 60% de moins de 30 ans Conférence de presse FFSA / 26 juin

57 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 3 Levier de croissance : continuer de donner des outils de gestion du risque pour les ménages et les entreprises, au meilleur prix Assurance et croissance Financer l économie dans le longterme Protéger les ménages et les entreprises Financement de l investissement sur le longterme : grandes entreprises, PME / ETI, infrastructures, logement, etc Organiser la mutualisation des risques, accompagner la prise de risque des entreprises, compléter les protections publiques Croissance durable, politique de l offre, innovation, investissements, emplois, maîtrise des finances publiques Conférence de presse FFSA / 26 juin

58 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 3 Levier de croissance : continuer de donner des outils de gestion du risque pour les ménages et les entreprises, au meilleur prix Protection du consommateur : trouver un équilibre optimal La résiliation à tout moment Les projets européens : IMD et PRIPs Accompagner les entreprises dans la prise de risque : signature de la convention sur l assurance crédit Mieux protéger les Français contre les catastrophes naturelles : le lancement de l Observatoire national des risques naturels et la réforme du régime des catastrophes naturelles Conférence de presse FFSA / 26 juin

59 Les enjeux à court et moyen terme pour l assurance française 3 Levier de croissance : continuer de donner des outils de gestion du risque pour les ménages et les entreprises, au meilleur prix Développer la culture du risque et la prévention : Assureurs Prévention Un engagement permanent de la profession au service des Français en route, santé, accidents de la vie courante, etc. La campagne télé Assurons nous de transmettre les bons gestes «Prix spécial du jury» du Festival International du film de Sécurité Routière 2013 Conférence de presse FFSA / 26 juin

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

Chiffres clés du marché français

Chiffres clés du marché français Chiffres clés du marché français Version présentée lors de la conférence de presse du 27 janvier 2011 Conférence de presse du 27 janvier 2011 1 L environnement économique et financier Une croissance modérée

Plus en détail

point sur l assurance française

point sur l assurance française le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / jeudi 29 janvier le point sur l assurance française ce qu il faut pour 2 Loi ALUR Publication Omnibus 2 L année

Plus en détail

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014 le bilan de conférence de presse de la FFSA de l assurance 30 janvier l environnement du Bernard Spitz Président de la FFSA l environnement du A/ Introduction Une activité législative et réglementaire

Plus en détail

Les assurances de personnes en 2013

Les assurances de personnes en 2013 Club Est-France 18 octobre 2013 1 Situation fin août 2013 Une collecte nette vie de 9,7 Mds (cotisations en hausse de 8 %, prestations en baisse de 13 %) Un encours de 1 436 Mds (+ 4 % sur un an) Des prestations

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

L ACTIVITÉ FINANCIÈRE DE L ASSURANCE

L ACTIVITÉ FINANCIÈRE DE L ASSURANCE L assurance française en 43 L ACTIVITÉ FINANCIÈRE DE L ASSURANCE GRÂCE AUX PLACEMENTS qu elle effectue en contrepartie de ses engagements envers les assurés, l assurance joue un rôle primordial dans le

Plus en détail

Les chiffres du marché français de la banque et de l assurance 2013

Les chiffres du marché français de la banque et de l assurance 2013 Les chiffres du marché français de la banque et de l assurance Assurances 1. Le secteur des organismes d assurance en... 62 1.1. Les différentes formes juridiques de l assurance en France... 62 1.2. L

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES L assurance serait-elle entrée dans une nouvelle ère en 2012 avec une décollecte de 3,4 milliards. S il ne s agit pas de véritable rupture, il s agit

Plus en détail

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

Bilan 2014. perspectives

Bilan 2014. perspectives Mars 2015 Dossier de presse Bilan 2014 et perspectives 2015 Sommaire Bilan 2014 p. 3 Ce qu il faut retenir 1. Résultats financiers p. 4 2. L année 2014 en 10 faits marquants p. 7 3. Financement de l économie

Plus en détail

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014 Dossier de presse Le Conservateur Jeudi 23 janvier 2014 PERFORMANCES 2013 TAUX NETS SERVIS 2013 : FONDS (1) Contrats commercialisés : Taux 2013 Variation CONSERVATEUR PERP +4,10 % stable CONSERVATEUR HELIOS

Plus en détail

PLACEMENTS FINANCIERS DES MENAGES à Août 2012: DES EXCEDENTS EN FORT RETRAIT MALGRE LA MONTEE DES PRODUITS BANCAIRES ET DEFISCALISES

PLACEMENTS FINANCIERS DES MENAGES à Août 2012: DES EXCEDENTS EN FORT RETRAIT MALGRE LA MONTEE DES PRODUITS BANCAIRES ET DEFISCALISES 1 Numéro 190, novembre 2012 Une collecte nette globale historiquement basse depuis 2000, du fait d une baisse drastique de la collecte nette en assurancevie, et malgré des excédents sur les produits bancaires

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances L année 2002 est de nouveau marquée par une forte baisse des marchés financiers. Celle-ci entraîne une diminution des plus-values latentes et des produits

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances Les marchés boursiers ont repris au cours de l année 2003. Par conséquent, les plus-values latentes sur actifs des sociétés d assurances augmentent. Les

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS ÉPARGNE patrimoniale chiffres clés 2012 LE GROUPE AG2R LA MONDIALE* Un groupe d assurance de protection sociale, paritaire et mutualiste Un assureur complet de la personne : Prévoyance, Santé, Épargne,

Plus en détail

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Les Matinales SILVER ECO La Synthèse Assurance et Silver économie 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Une matinale animée par Hélène Delmotte (Care Insight) et Benoît Goblot (agence Matinal)

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

Toutes les facettes de l assurance vie

Toutes les facettes de l assurance vie Toutes les facettes de l assurance vie Les avantages de l assurance vie Que vous ayez ouvert votre contrat d assurance vie en vue d épargner pour un projet futur, de vous constituer un complément de revenu

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

La revue de l année 2012. Fédération Française des Sociétés d Assurances

La revue de l année 2012. Fédération Française des Sociétés d Assurances La revue de l année 2012 Fédération Française des Sociétés d Assurances Profil La Fédération française des sociétés d assurances regroupe 240 entreprises représentant 90 % du marché français de l assurance

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

Didier Davydoff 19 avril 2012

Didier Davydoff 19 avril 2012 Didier Davydoff 19 avril 2012 60 50 49 51 55 40 33 30 20 20 2009 2010 2011 10 8 0 Collecte nette de l'assurance vie Collecte nette de l'épargne bancaire 2 3 4 5 6 7 Où va la fuite de cotisations d assurance

Plus en détail

Sujets d actualité Assurance

Sujets d actualité Assurance Directive Solvabilité II Loi de sécurisation de l'emploi (ANI) Sujets Santé Rapport «Berger Lefevre» et Eurocroissance Règles d investissement des entreprises d assurance Loi de séparation des activités

Plus en détail

régime de retraite supplémentaire 1,24%

régime de retraite supplémentaire 1,24% rapport de gestion 2011 CCPMA Prévoyance régime de retraite supplémentaire 1,24% CCPMA Prévoyance, auprès de vous à chaque instant Le 1,24% en chiffres 271 502 5 175 cotisants entreprises adhérentes 108

Plus en détail

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Congrès Institut des Actuaires 2013 Jean-Pierre DIAZ, BNP Paribas Cardif Emmanuelle LAFERRERE, BNP Paribas Cardif Gildas ROBERT, Optimind Winter

Plus en détail

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008 Assurances de personnes Enquête Mai 2008 Les Perp en 2007 Cette étude peut être consultée et téléchargée à partir de l espace adhérents e-ffsa. Pour tout renseignement : effsa@ffsa.fr Ce document est la

Plus en détail

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014 Oddo & Cie Premavenir Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «PERP» 3 2 Présentation du contrat Premavenir de AG2R La Mondiale 8 3 Frais 13 Annexe Solidité du groupe

Plus en détail

Les principaux produits d épargne retraite.

Les principaux produits d épargne retraite. 1 Les principaux produits d épargne retraite. 2 Contrats individuels Nom Type de contrat Public Fonctionnement Sortie Fiscalité Versement Nb de bénéficiaires / encours Loi Madelin PREFON CRH (CGOS), à

Plus en détail

La gestion financière de l assurance, au service du développement économique

La gestion financière de l assurance, au service du développement économique La gestion financière, au service du développement économique L assurance, compte tenu de l importance de ses engagements envers les assurés, en particulier en assurance vie, joue un rôle primordial dans

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2010 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES le Financement des entreprises, un soutien indispensable à l économie parlons de la banque... LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES UN SOUTIEN INDISPENSABLE À L ÉCONOMIE Mars 2014 Retrouvez les chiffres actualisés

Plus en détail

n 20 octobre 2013 Grandes tendances de l épargne des ménages français au bilan des banques et des assurances : juin 2012 juin 2013

n 20 octobre 2013 Grandes tendances de l épargne des ménages français au bilan des banques et des assurances : juin 2012 juin 2013 n 20 octobre 2013 Grandes tendances de l épargne des ménages français au bilan des banques et des assurances : juin 2012 juin 2013 n 24 décembre 2013 1 Sommaire 1. L ÉPARGNE FINANCIÈRE DES MÉNAGES RESTE

Plus en détail

Les placements des organismes d assurance à fin 2012

Les placements des organismes d assurance à fin 2012 Les placements des organismes d assurance à fin 212 Gaël HAUTON Secrétariat général de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution Direction des Études Omar BIROUK et Alain Nicolas BOULOUX Direction

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique

La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique Colloque «Protection sociale d entreprise» 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise Patrick

Plus en détail

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle BIG Expert Simulateur Epargne professionnelle Epargne salariale et épargne retraite Ł Un contexte favorable un système de retraite en difficulté une fiscalité des revenus dissuasive une perte de vitesse

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2013 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d

Plus en détail

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour Sommaire ASSURANCE... 1 Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour... 1 Module 2 : L épargne / Durée : 1,5 jour... 2 Module 3 : La retraite / Durée : 1,5 jours... 5 Module 4 : Les contrats

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Paris, le 6 mai 2013 Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Résultats du T1-13 solides dans un environnement économique difficile Résultat net part du groupe de 754 millions d euros, en progression

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 36 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 37 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE Predica a poursuivi en 2004 une politique d investissement conjuguant prudence

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Atelier de dissémination des données du marché de l assurance au titre de l exercice 2014 et échanges sur les problèmes du secteur DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Présenté par: Urbain

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2012 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Paris, le 6 novembre 2013 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Solidité des résultats au T3-13 et sur 9M-13. Résultat net part du groupe 1, hors réévaluation de la dette propre, en

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre 2013 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE CHIFFRES CLÉS L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ EN L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE PERSONNES EN L ASSURANCE ET L ÉPARGNE LONGUE DES MÉNAGES EN L ASSURANCE ET LA PROTECTION SOCIALE DES

Plus en détail

La situation des principaux organismes d assurance en 2012

La situation des principaux organismes d assurance en 2012 La situation des principaux organismes d assurance en 2012 n 19 juillet 2013 1 Sommaire 1. ASSURANCE NON-VIE 4 1.1 Des résultats relativement stables en 2012 malgré une hausse de la sinistralité 4 1.1.1

Plus en détail

Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE

Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE Sommaire I. DES RÉSULTATS EN PHASE p. 3 AVEC LES AMBITIONS II. QUATRE ENJEUX MAJEURS p. 5 DE DÉVELOPPEMENT 1- Une nouvelle donne

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2012 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2012 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 5 mars 2013 RESULTATS ET ACTIVITE 2012 DE LA BANQUE POSTALE Appuyée sur des résultats solides, La Banque Postale poursuit avec confiance le développement de ses activités

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

L ASSURANCE FRANÇAISE

L ASSURANCE FRANÇAISE L ASSURANCE FRANÇAISE en 1996 Fédération Française des Sociétés d Assurances L ASSURANCE FRANÇAISE en 1996 AVANT-PROPOS... 2 LES GRANDES TENDANCES... 4 Les données clés LE MARCHÉ... 8 Les assurances de

Plus en détail

PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE. Propositions opérationnelles 2015. Mai 2015

PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE. Propositions opérationnelles 2015. Mai 2015 PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE Propositions opérationnelles 2015 Mai 2015 1 SOMMAIRE Contexte Réassurance Captives Run off 2 CONTEXTE La place de Paris décline depuis une vingtaine d années au profit d autres

Plus en détail

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013 Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances Janvier 2013 Fiche technique Sondage effectué pour : La Fédéra;on Française des Sociétés

Plus en détail

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial?

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Invité expert : Alexis de Rozières, co-fondateur de 163x, plateforme dédiée au Perp pour les CGPI filiale de Debory Eres ASSURANCE RETRAITE A

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE Les chiffres clés L activité des assurances de biens et de responsabilité en L activité des assurances de personnes en L assurance et l épargne longue des ménages en L assurance

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques AFA et concernent les sociétés d assurances

Plus en détail

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 2. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 2. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance. Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance Partie 2 Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.org Partie 2 : Le suivi de l activité d une compagnie d assurance

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

Comment accéder autrement aux opportunités du marché immobilier en toute simplicité?

Comment accéder autrement aux opportunités du marché immobilier en toute simplicité? Comment accéder autrement aux opportunités du marché immobilier en toute simplicité? AXA Selectiv Immo AVERTISSEMENT L OPCI détient directement et/ou indirectement des immeubles dont la vente exige des

Plus en détail

PRODUITS INTERMÉDIAIRES

PRODUITS INTERMÉDIAIRES DOSSIER PAR LOUIS BASSENNE LE NOUVEAU SOUFFLE DE L ASSURANCE-VIE Après avoir marqué le pas, l assurance-vie a retrouvé des couleurs avec une collecte à nouveau en hausse et la création des deux nouveaux

Plus en détail

Livret A : la sécurité a un prix

Livret A : la sécurité a un prix 5. Pouvoir d achat - Logement - Épargne Livret A : la sécurité a un prix La sécurité, une préoccupation majeure pour l épargnant français La crise des subprime, révélée à l été 2007, a fait surgir le spectre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 DYNAMISME CONFIRME MALGRE LA FAIBLESSE CHRONIQUE DE L EPARGNE LONGUE EN ACTIONS 1 En France, les encours globaux sous gestion (mandats et OPC)

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Marseille 7 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

Allianz en France, nous connaître de A à Z

Allianz en France, nous connaître de A à Z Allianz en France, nous connaître de A à Z 100 % Allianz, 100 % Clients, 100 % Simple. La nouvelle donne qui prévaut dans l assurance est celle d un consommateur en recherche de proximité et de confiance,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Le 26 octobre 2012 Communiqué de presse INSEAD OEE Data Services annonce le lancement du premier indice patrimonial : IODS Patrimonial, qui mesure la performance de l épargne financière des ménages français.

Plus en détail

Constats et recommandations afin de dynamiser l épargne financière des ménages pour financer l investissement et la compétitivité

Constats et recommandations afin de dynamiser l épargne financière des ménages pour financer l investissement et la compétitivité Constats et recommandations afin de dynamiser l épargne financière des ménages pour financer l investissement et la compétitivité 1- Depuis 2004, le financement de l économie française impose un appel

Plus en détail

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers Notre offre Depuis de nombreuses années, nos formateurs développent des solutions parfaitement adaptées à nos clients

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

UniversitéClients CA 23 février 2012. Quels placements privilégier en 2012?

UniversitéClients CA 23 février 2012. Quels placements privilégier en 2012? UniversitéClients CA 23 février 2012 Quels placements privilégier en 2012? 2012, quels placements privilégier? Quel contexte économique et financier? Les principales nouveautés fiscales sur les revenus

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007

COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007 COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007 Nouvelles normes IFRS7 Méthode de valorisation dans le contexte de crise financière Mars 2008 La nouvelle norme, Instruments financiers

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés?

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? La réforme des retraites, au delà de la problématique du financement, consacre un titre entier à l'épargne retraite

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES I FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES LA FFSA EN BREF Profil La Fédération française des sociétés d assurances regroupe 234 entreprises représentant 90 % du marché français de l assurance et

Plus en détail

LA FINANCE AU SERVICE DE L ÉCONOMIE

LA FINANCE AU SERVICE DE L ÉCONOMIE DOSSIER DE PRESSE LA FINANCE AU SERVICE DE L ÉCONOMIE Paris, le 1 er décembre 2014 LA FINANCE AU SERVICE DE L'ÉCONOMIE Sommaire 5 Introduction 7 Mobiliser davantage l'épargne des ménages au service du

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES

LES ASSURANCES DE PERSONNES LES ASSURANCES DE PERSONNES 2 LES ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCE VIE, ÉPARGNE RETRAITE, SANTÉ, DÉPENDANCE : SUR TOUS CES SUJETS DE SOCIÉTÉ, LES ASSUREURS ONT PARTICIPÉ ACTIVEMENT AUX DÉBATS, EN FAISANT

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Communiqué de presse TORONTO, le 17 février 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 30

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises.

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises. entreprises Epargne Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise L offre globale Groupama Assurances et Services pour le développement des entreprises. epargne Comment maintenir le niveau des retraites?

Plus en détail