COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE"

Transcription

1 COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 juin 2008 Délibération n 2008 /135 PLATE-FORME DE FORMATION AUX METIERS EN ENVIRONNEMENT CONTROLE - RAPPORT DU DELEGATAIRE POUR L'EXERCICE 2007 MM, La Communauté urbaine de Cherbourg a confié au groupe APAVE, dans le cadre d'une délégation de service public, l'exploitation de la plate-forme de formation aux métiers en environnement contrôlé située sur le site universitaire de Cherbourg-Octeville. La convention d'affermage est entrée en vigueur le 1er janvier 2003 pour une durée de 5 ans. Elle s est donc achevée au 31 décembre 2007 et a fait l objet d un renouvellement de 5 ans à l issue d une nouvelle procédure. Bilan des obligations de service public Conformément à l'article 43 du cahier des charges, l'apave a fourni avant le 1er juin de l'année en cours un rapport technique et financier relatif à l'exercice précédent. Ce rapport (joint en annexe) relate les missions de service public. Le cahier des charges faisait ainsi ressortir les obligations suivantes : - poursuivre la mission de développement économique du projet plate-forme de formation aux métiers en environnement contrôlé comme l'un des outils opérationnels et stratégiques du pôle maîtrise d'ambiance, - proposer des formations, développer de l'ingénierie pédagogique innovante adaptée aux secteurs d'activité concernés par la maîtrise d'ambiance, - développer des liens et des collaborations avec les partenaires scientifiques et les acteurs du pôle maîtrise d'ambiance, - proposer une gamme de services de bon rapport qualité prix assurant l'accès aux dispositifs de formation initiaux gérés par l'education Nationale ou l'université de Caen Basse-Normandie et leur réserver des jours d'utilisation des process. Dans le cadre de ces obligations, l'apave a : - développé de nouveaux stages sur des thèmes spécifiques au Pôle en direction des entreprises et qui ont été intégrés dans un cahier spécifique au catalogue APAVE Nord-Ouest et dans le catalogue national 2007 édité à exemplaires, - intégré les nouvelles technologies éducatives accessibles par Internet pour élaborer des modules de formation de pré-requis dispensés en amont des stages sur la plate-forme, - participé activement à des salons et colloques professionnels (Contaminexpo, journée technique qualité de l air dans les milieux hospitaliers ), - accueilli sur les équipements de la plate-forme, les formations issues des organismes de l'education Nationale et de l'université selon les tarifications antérieures révisées en fonction de l'indice SYNTEC et pour une durée totale de 102 jours en 2007 (94 jours en 2006, 87 jours en 2005).

2 Bilan Financier Pour le 5ème exercice de la période couverte par la convention d'affermage, le montant des recettes générées en 2007 par l'utilisation de la plate-forme est de euros ( euros en 2006 et euros en 2005). Ces recettes se répartissent en : euros de facturation externe pour mise à disposition des équipements dans le cadre de prestations vendues à des organismes de formation extérieurs à l APAVE, euros d'équivalent facturation interne correspondant à l'utilisation des équipements pour les formations commercialisées par l'apave comme organisme de formation. En ce qui concerne les dépenses, le montant global des dépenses de fonctionnement en 2007 s est élevé à euros ( euros en 2006, euros en 2005). Il est à noter que la comptabilité analytique fait ressortir les coûts au prorata temporis de l'ensemble des personnels APAVE qui s'est impliqué en 2007 sur l'équipement. Si l'on raisonne en terme de flux financiers, le résultat 2007 est déficitaire de euros, si l'on tient compte de la valorisation de l'utilisation par le groupe APAVE pour ses propres besoins de formation ( euros), celui-ci est excédentaire de euros. Les soldes cumulés depuis 2003 se traduisent par un bénéfice de euros. Ainsi, au bout de 5 ans, l exploitation a atteint son équilibre. Il est toutefois à noter que l outil est de plus en plus exploité par l APAVE pour ses propres besoins. Bilan de l'utilisation des équipements Le taux d'utilisation des procédés, calculé sur la base de 200 jours d'utilisation potentiel par an, a été le suivant : Les procédés poudres et liquides, qui constituent le cœur du dispositif de la plate-forme de formation, ont donc un taux d occupation supérieur à 60 % et sont en augmentation. Ils conservent néanmoins une marge de progression importante. Les autres «chantiers» correspondent à des besoins ponctuels. Le Conseil est invité à prendre connaissance du rapport. Le conseil adopte. Pièce jointe : rapport d activité du délégataire 2007 Le Président Bernard CAZENEUVE

3 Conseil de communauté Séance du 30 juin MENTIONS PRESCRITES par la CIRCULAIRE de M. le PREFET de la MANCHE en date du 3 juin 1885 Nombre de conseillers en exercice Nombre de conseillers présents à la séance Date de l'avis de la convocation, de son affichage et de la mention qui en a été faite au registre juin 2008 Date de l'affichage du procès-verbal... 7 juillet 2008 CERTIFIE EXACT Le Président, Bernard CAZENEUVE EXTRAIT du REGISTRE des DELIBERATIONS du CONSEIL de COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG. L'an deux mil huit, le trente juin le Conseil de Communauté Urbaine de Cherbourg s'est réuni en l'hôtel de la Communauté Urbaine, salle du Conseil, en séance plénière, sur convocation faite avec l'accomplissement des formalités déterminées par la loi. ETAIENT PRESENTS : M. CAZENEUVE, Président - M. ROUXEL - Mme LECRES - MM. CAUVIN (départ 17h01) - LEBOURGEOIS - LEPELLETIER - Mme LEJUEZ - MM. LAGARDE - CHENINA - CIVILISE - ARRIVE - BERNARD - LE MIEUX - LEMARCHAND - MAGHE Vice-Présidents, MM. CATHERINE - DOUILLOT (départ 18h14) - DUPONT - EUGENE - Mmes GESNOUIN - GODEFROY - GODIN - GOSSELIN (départ 17h12) - M. HARANT - Mme JOZEAU-MARIGNE (arrivée 17h07) - MM. LELOY - LERECULEY (départ 17h51) - Mme LERENARD - M. LEVALLOIS - Mme LOISEL (départ 17h38) - MM. LOUISET (départ 18h24) - MAGALHAES (départ 17h22) - MONTECOT - NOLLEAU - Mmes PELERBE - PICOT (départ 17h43) - MM. ROUSSEL - ROUXEL JP - Mme VAYER (départ 17h51) - M. VIGNET conseillers communautaires. ABSENTS EXCUSES : M. CAUVIN (mandataire : M. CHENINA dès son départ) - Mme DUPONT-MORRAL (mandataire : M. LEBOURGEOIS) - M. BIGOT (mandataire : M. MAGHE) - Mme BOUKERROU (mandataire : M. LAGARDE) - M. CORBIN - M. DOUILLOT (mandataire : M. LEMARCHAND dès son départ) - Mme GOSSELIN (mandataire : Mme JOZEAU-MARIGNE dès son départ) - M. GOUREMAN (mandataire : M. ROUXEL) - Mme HELIE (mandataire : M. CAZENEUVE) - Mme HERY (mandataire : M. LEVALLOIS) - Mme JOZEAU-MARIGNE (mandataire : Mme GOSSELIN jusqu'à son arrivée) - M. LERECULEY (mandataire : Mme GODIN dès son départ) - Mme LETOURNEUR (mandataire : M. HARANT) - Mme LOISEL (mandataire : M. DUPONT dès son départ) - M. LOUISET (mandataire : M. ARRIVE dès son départ) - M. MAGALHAES (mandataire : Mme LEJUEZ dès sont départ) - Mme PICOT (mandataire : M. BERNARD dès son départ) - M. PINEL (mandataire : M. LEPELLETIER) - M. POUTAS (mandataire : M. VIGNET) - Mme VAYER (mandataire : Mme LERENARD dès son départ). La séance est publique, Mme PELERBE est secrétaire de séance

4 EXPLOITATION DE LA PLATE-FORME DE FORMATION DU PÔLE MAÎTRISE D AMBIANCE DE CHERBOURG- OCTEVILLE RAPPORT D ACTIVITE 2007 Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

5 SOMMAIRE 1 - LE CONTEXTE page OBLIGATIONS DE SERVICE PUBLIC page 4 CONSEQUENCES ECONOMIQUES 3 - ACCUEIL DES PUBLICS DES DISPOSITIFS DE pages 5-6 FORMATION GERES PAR L EDUCATION NATIONALE ET L UNIVERSITE DE CAEN BASSE NORMANDIE 4 - ACCUEIL DES PUBLICS DES DISPOSITIFS page 6 DE FORMATION CONTINUE 5 - MARKETING, COMMUNICATION ET ACTIONS pages 6-7 COMMERCIALES 6- OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ET SCIENTIFIQUES pages SUIVI DE LA QUALITE pages RESULTATS 2007 pages BILAN FINANCIER 2007 page Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

6 1- LE CONTEXTE (rappel rapport d activité 2007) La plupart des acteurs économiques estiment que la protection des personnes et de l environnement passe par une maîtrise de plus en plus grande des méthodes et du milieu dans lequel les activités de production et de services se déroulent et, ou, s organisent. Elle concerne donc l ensemble des collaborateurs, des exécutants aux dirigeants. Même si les démarches appropriées sont toutes basées sur des techniques de confinement et de protection contre les vecteurs contaminants, on comprendra que les différents secteurs économiques ont des besoins différenciés et que l on ne peut pas confondre les risques de contamination dans un établissement de soins et dans une entreprise de plasturgie. La satisfaction de ces besoins, identifiés depuis longtemps, est cependant filtrée par l économique. Dans ces conditions, les contraintes réglementaires, qu elles soient environnementales ou sécuritaires, sont des catalyseurs importants qui marquent le rythme de progression de l attente des acteurs économiques. L Education Nationale et l Université de Caen Basse Normandie ont lancé, dès la construction de la plate-forme pédagogique, des formations initiales dans ce domaine, en général des modules complémentaires spécialisés en maîtrise d ambiance. Ces formations ont connu un développement régulier puis une diminution avec le retrait du lycée de Tocqueville a cependant vu une croissance de l activité du LP Doucet sur le Pôle. Montant des locations par L Education Nationale et l Université de Caen Basse Normandie en euros courants : La demande des entreprises s est d abord portée sur les formations à caractère sécuritaire, contraintes (imposées par une réglementation, une tierce ou une seconde partie (CEFRI, EDF, CNAMTS, autorités de tutelle etc.)) Les formations liées à la maîtrise de la qualité des produits et des services et au respect de l environnement se développent à un rythme beaucoup plus lent. En pratique quand le retour sur l investissement qu elles représentent, est avéré. Dans ces conditions on comprendra que la conjoncture économique et le positionnement géographique de Cherbourg jouent également un rôle important. Le retard pris dans la mise en œuvre et maintenant la quasi certitude de l abandon de la labellisation «maîtrise d ambiance» par la technopole pour valoriser les actions menées dans le cadre du pôle de formation constituent un handicap au développement des activités «hors nucléaire». APAVE s était fortement impliqué dans l élaboration des référentiels de labellisation des entreprises et des organismes formateurs de leurs personnels. Elle avait présenté le résultat de ses travaux au Comité Technique de la Technopôle qui avait mis en évidence la qualité du travail réalisé. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

7 2- OBLIGATIONS DE SERVICE PUBLIC - CONSEQUENCES ECONOMIQUES (rappel rapport d activité 2007) Le cahier des charges de l affermage comporte des obligations qui justifient la dispense de paiement de fermage par le CETE APAVE Nord Ouest à la Communauté Urbaine de Cherbourg : - Objectifs pédagogiques et scientifiques : développer de l ingénierie pédagogique adaptée et des collaborations, en particulier avec les organismes de formation présents sur le site d enseignement supérieur de Cherbourg Octeville. - Optimisation de l équipement : développer les ressources financières pour assurer l autofinancement du projet. - Objectifs d accueil des différents publics : assurer un accès maximal, à une gamme de services de bon rapport qualité/prix au plus large public, en particulier celui des dispositifs de formation initiaux gérés par l Education Nationale et l Université de Caen Basse Normandie. - Objectifs marketing : développer des collaborations avec des partenaires, assurer la promotion de la plate-forme, l inscrire dans un réseau de compétences national et international. - Animation économique : participer à la mise en valeur du potentiel économique et technologique du Cotentin et aux activités de la Technopole. Une analyse rapide (confirmée par l audit du cabinet réalisé à la demande de la CCI en novembre 2002) montre que la gestion du pôle en tant qu organisme de formation autonome, disposant donc au minimum à temps plein d un spécialiste de la maîtrise d ambiance et d un commercial de bon niveau, n est pas économiquement viable dans un avenir prévisible, en respectant les obligations de service public (Education Nationale et Université représentent 36,5% des temps d utilisation des procédés et 12% des recettes de location). La stratégie du CETE APAVE Nord Ouest a donc consisté à séparer les obligations qui constituent une charge directe supplémentaire (exploitation de la plate-forme pédagogique, promotion de la plate-forme. etc.) de celles qui peuvent s intégrer à la vocation naturelle du CETE APAVE Nord Ouest de services aux entreprises. (ingénierie pédagogique, développement de partenariats, participation à la mise en valeur du potentiel économique et technologique etc.) L équilibre financier est donc recherché entre les charges directes d exploitation de la plate-forme et les ressources de location (y compris par le CETE APAVE Nord Ouest) des installations et équipements de la plate-forme. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

8 3- ACCUEIL DES PUBLICS DES DISPOSITIFS DE FORMATION GERES PAR L EDUCATION NATIONALE ET L UNIVERSITE DE CAEN BASSE NORMANDIE : Le CETE APAVE Nord Ouest a continué d assurer un accès prioritaire aux installations du Pôle à ces structures dans des conditions au moins équivalentes à celles qu elles connaissaient auparavant : 1- De manière à favoriser la mise en oeuvre d une pédagogie adaptée et l usage des NTE, les salles de cours ont été dotées d équipements pédagogiques neufs (rétroprojecteurs et vidéo projecteurs) 2- Pour favoriser l autonomie des différentes entités dans l utilisation des installations du Pôle, Le CETE APAVE Nord Ouest a proposé de former les professeurs à la pédagogie spécifique du comportement en ambiance maîtrisée, dans des conditions financières très avantageuses. Simultanément, une démarche avait été entamée avec l Education Nationale pour la délivrance d un label formation à la maîtrise d ambiance. Cependant, ce projet s appliquant à la formation et à la délivrance du label dans les filières de formation initiale Bac Pro EEEC, FCIL TEE, Bac Pro ICP, Bac Pro MSMA des Lycées E Doucet, Sauxmarais, A. de Tocqueville, BTS CIRA, BTS Maintenance, DNTS, est maintenant très compromis, compte tenu du quasi abandon de la mise en œuvre de la labellisation «maîtrise d ambiance». 4- Le tarif de location dégressif préférentiel a été maintenu : Pour favoriser l'utilisation des installations du Pôle de Formation par les entités de l'éducation Nationale, et pour prendre en compte la spécificité de leurs moyens et objectifs, il est appliqué un tarif particulier dégressif en fonction du nombre de jours et de procédés utilisés. Le tarif est remis à jour trimestriellement à partir de l indice SYNTEC. Tarif calculé à partir de l'indice SYNTEC du mois de janvier 2007 (215,6). Nombre de jour x procédé Coût total H.T Ce tarif comprend l'utilisation des installations, de l'outillage et de tous les moyens pédagogiques, ainsi que la mise à disposition d'une salle équipée (tableau, rétroprojecteur, etc...), pour la partie théorique de la formation. Chaque jour de procédé supplémentaire est facturé au prix de 254,24 H.T. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

9 4- ACCUEIL DES PUBLICS DES DISPOSITIFS DE FORMATION CONTINUE PRODUIT PRIX de LOCATION en H.T. par JOURNÉE Procédés Poudre, Liquide, Ventilation et Q.S.P. 890 Chantier-Ecole P.R. - CEFRI 970 Contextes (hôpital, cuisine, ) 470 Salles de cours 90 Salle de réunion 130 Utilités Électriques / Mécaniques 63 /jour/stagiaire 5- MARKETING, COMMUNICATION ET ACTIONS COMMERCIALES Une enquête réalisée début 2003 par la technopole a mis en évidence que moins de 30% des entreprises de la Région Basse Normandie connaissaient l existence du Pôle. Une enquête de même nature réalisée par le cabinet sur le Grand Ouest a mis en évidence que moins de 10% des entreprises de cette zone géographique connaissent l existence du Pôle. Le CETE APAVE Nord Ouest a donc réalisé et continuera de réaliser de nombreuses actions d information et de promotion. L effet ne pourra cependant pas être immédiat. Les principales actions s appuient sur le réseau du Groupe APAVE. Ce sont entre autres : - La création d une visite virtuelle du Pôle, sur le site internet d APAVE Groupe : Un référencement de ce site sur le portail Kelformation a été réalisé. - La réalisation d un cahier spécifique à la formation en ambiance maîtrisée, intégré au catalogue formation du CETE APAVE Nord Ouest et depuis 2007 dans le nouveau catalogue national exemplaires imprimés et diffusés par mailing ou par les commerciaux. - La participation active à des salons et colloques professionnels : salon Contaminexpo, Journée Technique sur le thème de la Qualité de l'air dans les milieux hospitaliers etc dans lesquels la promotion du Pôle est assurée. - Comme les années précédentes, le Briefing sur place de l ensemble des commerciaux «formation» et «conseil» du CETE APAVE Nord Ouest. - L organisation sur place de sessions d information pour les acteurs Formation des différentes APAVE. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

10 Parallèlement, des contacts personnalisés, assimilables à des actions commerciales de «vente du Pôle», ont été conduits dans le but d attirer des organismes et des entreprises à utiliser ou continuer d utiliser les installations et équipements. Cet effort a été poursuivi et un commercial de haut niveau a été affecté à temps partiel à cette mission, pour prospecter des grands donneurs d ordres. De nouveaux concepts autour du «développement durable» et «environnement / sécurité» sont en cours d étude pour développer une relance de communication. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

11 6- OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ET SCIENTIFIQUES Après une phase d observation du marché de la maîtrise d ambiance et de ses contraintes le CETE APAVE Nord Ouest a lancé un programme de développement sur plusieurs années de sa gamme de prestations en formation professionnelle liées au comportement en environnement contrôlé. Ce programme comportait plusieurs étapes : 1- La première étape avait pour objectif d intégrer les possibilités offertes en phases pratiques par la plate-forme pédagogique constituée par le Pôle, aux modules de formation APAVE existants, en particulier ceux des filières «production exploitation». 2- La deuxième étape avait pour objectif le développement de nouveaux stages sur des thèmes spécifiques au Pôle : Les stages suivants sont disponibles: - Comportement Hygiène Sécurité en environnement contrôlé - Maintenance corrective en environnement contrôlé - Appliquer les bonnes pratiques de nettoyage en ZAC - Maîtriser les techniques de nettoyage dans les ZAC - Maîtrise d ambiance : initiation à la ventilation - Maîtrise d ambiance : maintenance des systèmes de ventilation - Principe de la validation et du contrôle des salles blanches 3- La troisième étape a pour objectif de mettre en place des cursus spécifiques aux métiers les plus exposés en particulier dans les établissements de soins et en agroalimentaire. Une filière spécifique aux personnels des établissements de soins était à l étude en Nord Ouest. Sa mise en oeuvre a été retardée pour pouvoir l inscrire dans la stratégie nationale des APAVE avec une prévision de lancement en Toutes les conceptions de stages des APAVE, en cours ou en projet, intègrent les nouvelles technologies éducatives (NTE), et pour certaines, des phases de e- learning. Les moyens de la plate-forme pédagogique du Pôle sont exceptionnels. Ils constituent un outil d excellence, d une grande souplesse, qui permet de placer les stagiaires dans des conditions d intervention très proche de leur milieu professionnel. Le positionnement géographique décentré de Cherbourg est cependant un handicap et les entreprises extérieures à la Normandie hésitent à faire déplacer leurs collaborateurs sur de grandes distances, fusses pour suivre une formation de qualité. Le réseau des APAVE permettra à terme de ne déplacer les stagiaires que pour les phases pratiques et d évaluation. Les modules théoriques seront organisés dans les locaux des APAVE locales. Ils seront complétés par des séquences d auto formation ou de e-learning. Cette démarche ne sera cependant efficace que si la labellisation «maîtrise d ambiance» compense les difficultés liées au déplacement des stagiaires. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

12 L APAVE s est fortement impliqué dans l élaboration des référentiels de labellisation des entreprises et des organismes formateurs de leurs personnels. Elle a présenté le résultat de ses travaux au Comité Technique de la Technopôle. 7- SUIVI DE LA QUALITE Le Pôle demande à chaque stagiaire, quelle que soit leur origine et quel que soit l organisme intervenant, de remplir une fiche d évaluation ciblée essentiellement sur les équipements et moyens mis à disposition. Une synthèse est réalisée mensuellement pour mettre en évidence les points de progrès et d amélioration des installations et équipements mis à disposition. Les pourcentages indiquent les taux d insatisfaction par rubrique. En dehors «des outils pédagogiques utilisés» qui ne relèvent que de la responsabilité de l organisme loueur (Les installations destinées au «nucléaire» ont toutes été auditées par les organismes certificateurs et n ont pas fait l objet de remarques particulières), on relève de manière persistante des observations sur les éléments de confort (absence de climatisation dans les salles de cours, défaut d éclairage de certaines salles de cours, etc) qui restent à améliorer. La remise en état du compresseur d eau glacée qui assure la fonction refroidissement de la climatisation s impose de plus en plus. Compte tenu des pourcentages obtenus et du nombre de questionnaires remplis ont peut considérer ces résultats comme tout à fait satisfaisants Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

13 SYNTHESE DES FICHES D'EVALUATION 1 er TRIMESTRE Améliorations à apporter PERIODES REMARQUES Janvier Février Mars Risque radiologique Formation pratique insuffisante Formation pratique trop longue 0,77% 4,03% 1,13% Risque de contamination Accueil 1,55% Pauses 0,77% Equipements salles de cours 0,77% 0,80% 2,27% Chantier-école Q.S.P. 2,32% 1,61% Chantier-école CEFRI 1,55% 1,61% Procédés (Poudre, Liquide, 4,65% 1,61% et Ventilation) Contexte hospitalier 0,77% Contexte cuisine collective 0,77% Appareils de mesure portables 3,87% 2,41% 9,90% Outillages / Consommables 8,60% 12,50% Vestiaires 4,65% 2,41% 1,13% Magasin 3,10% 4,03% 3,40% Local électrotechnique Salle de conduite 2,32% Vêtements : tailles ou quantité Accès au Pôle Partie de la formation dans leur propre entreprise Absence ou amélioration supports de cours Questionnaires rendus / Nombre de stagiaires 2,27% 129 / / / 264 Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

14 SYNTHESE DES FICHES D EVALUATION 2 nd TRIMESTRE Améliorations à apporter PERIODES REMARQUES Avril Mai Juin Risque radiologique Formation pratique insuffisante 1,19% 1,51% Formation pratique trop longue Risque de contamination Accueil Pauses Equipements salles de cours 3,57% 1,51% Chantier-école Q.S.P. 1,19% Chantier-école CEFRI Procédés (Poudre, Liquide, et Ventilation) Contexte hospitalier Contexte cuisine collective Appareils de mesure portables Outillages / Consommables Vestiaires Magasin 3,57% 1,51% 3,57% 1,51% 3,03% 1,51% 2,38% 3,03% Local électrotechnique Salle de conduite Vêtements : tailles ou quantité Accès au Pôle Partie de la formation dans leur propre entreprise Absence ou amélioration supports de cours Questionnaires rendus / Nombre de stagiaires 3,57% 1,51% 84 / / / 134 Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

15 SYNTHESE DES FICHES D'EVALUATION 3 ième TRIMESTRE Améliorations à apporter PERIODES REMARQUES juillet août septembre Risque radiologique Formation pratique insuffisante 2,67% 3,41% Formation pratique trop longue Risque de contamination Accueil 1,14% Pauses 1,14% Equipements salles de cours 2,67% 6,82% Chantier-école Q.S.P. Chantier-école CEFRI Procédés (Poudre, Liquide, et Ventilation) Contexte hospitalier Contexte cuisine collective Appareils de mesure portables Outillages / Consommables Vestiaires Magasin 1,33% 2,27% 4,55% Local électrotechnique Salle de conduite 2,67% Vêtements : tailles ou quantité 1,14% Accès au Pôle Partie de la formation dans leur propre entreprise Absence ou amélioration supports de cours Questionnaires rendus / Nombre de stagiaires 3,41% 26 / / 88 Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

16 SYNTHESE DES FICHES D'EVALUATION 4 ième TRIMESTRE Améliorations à apporter PERIODES REMARQUES octobre novembre décembre Risque radiologique Formation pratique insuffisante 1,56% 5,88% 1,35% Formation pratique trop longue 3,13% 1,47% 1,35% Risque de contamination Accueil 3,13% 1,47% 1,35% Pauses 1,56% Equipements salles de cours 6,25% 2,94% 6,76% Chantier-école Q.S.P. 1,56% 6,76% Chantier-école CEFRI Procédés (Poudre, Liquide, et Ventilation) Contexte hospitalier Contexte cuisine collective Appareils de mesure portables 3,13% 1,47% 1,35% Outillages / Consommables 3,13% 13,23% 16,22% Vestiaires 2,94% 2,70% Magasin 6,25% 1,47% 2,70% Local électrotechnique Salle de conduite Vêtements : tailles ou quantité Accès au Pôle Partie de la formation dans leur propre entreprise Absence ou amélioration supports de cours Questionnaires rendus / Nombre de stagiaires 3,13% 1,47 1,35% 64 / / / 133 Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

17 8- RESULTATS Recettes cumulées (HT) en K Janvier 4,94 9,22 6,95 Février 14,14 24,85 17,81 Mars 36,97 49,88 30,99 Avril 54,95 52,78 39,18 Mai 60,19 62,03 43,00 Juin 81,75 73,36 54,16 Juillet 87,96 82,07 60,25 Août 91,98 82,07 60,25 Septembre 112,79 100,61 74,17 Octobre 123,73 111,88 85,94 Novembre 141,07 117,04 90,75 Décembre 154,44 127,04 96, , ,07 127, ,79 123,73 111,88 117, ,61 96, ,75 73,36 87,96 82,07 91,98 82,07 74,17 85,94 90, ,88 36,97 54,95 52,78 39,18 62,03 60,19 43,00 54,16 60,25 60, ,22 6,95 4,94 24,85 17,81 14,14 30,99 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

18 8. 2 Recettes par clients loueurs en euros TRIHOM 90,00 INEO 400,00 S.G.N. Eq 90,00 630,00 430,00 AREVA TA 1 330,00 IUT VIRE 977,03 986, ,61 EURIWARE 3 150,00 E.A.M.E.A , ,00 PUISSANCE AIR 7 800,00 FRAMATOME 4 730, ,00 I.U.T. CHBG 5 154, , ,44 E.I.C , , ,56 L.P. DOUCET , , ,70 ASSYSTEM , , ,00 AFPA/COGEMA , , ,00 TECHMAN , , ,00 TOTAL , Nombre de jours d'utilisation par outil et catégorie de loueurs pour 2007 Procédé Procédé Procédé Contexte Contexte QSP CEFRI Poudre Liquide Ventilation Cuisine Hospitalier EN et Université ORG FP et Entreprises TOTAL Taux d occupation des procédés : Compte tenu des compatibilités entre procédés, on obtient 121 jours pour les chantiers «ventilation + liquide» et 133 jours pour les chantiers «poudres + CEFRI», soit 60% dans le 1 er cas et 66% dans le second cas. De même, on obtient 24 jours QSP et 2 jours «hôpital», soit 12% et 1%. La salle de commande n est pas considérée comme un procédé autonome. Elle est presque exclusivement utilisée par l Education nationale et l université de Caen Basse Normandie dans le cadre de la formation à la conduite des procédés en formation initiale. La marge de progression reste donc importante. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

19 8.4 Recettes par outil Procédés QSP Salles de cours CEFRI Cuisine Hôpital Electrotechnique 315 Formateur TOTAL Recettes au 30 avril Janvier 9,22 6,95 3,42 Février 24,85 17,81 12,33 Mars 49,88 30,99 22,09 Avril 52,78 39,18 27,40 Mai 62,03 43,00 Juin 73,36 54,16 Juillet 82,07 60,25 Août 82,07 60,25 Septembre 100,61 74,17 Octobre 111,88 85,94 Novembre 117,04 90,75 Décembre 127,04 96,61 Recettes cumulées : Facturation HT en K ,04 127,04 111, , ,07 82,07 85,94 90,75 96,61 73,36 74, ,88 52,78 62,03 54,16 60,25 60, ,18 43, ,85 17,81 30,99 22,09 27,40 0 Janvier 9,22 6,95 3,42 Février 12,33 Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

20 9- BILAN FINANCIER 2007 Le calcul est réalisé sur les mêmes bases qu en Les frais de déplacements et de séjour sont calculés au réel et non plus au prorata des temps passés (ouverture d un code d affectation frais spécifique) Dans ces conditions, les structures opérationnelles du CETE APAVE Nord Ouest sont considérées comme des loueurs au même titre que les autres organismes de formation et les entreprises extérieures. La valorisation est donc faite sur la base du tarif La diminution importante de la facturation de mise à disposition des installations du Pôle est essentiellement due à une forte désaffection de TECHMAN qui se trouve en difficulté sur son marché en basse Normandie. Cette perte est compensée en partie par une plus large utilisation par APAVE des installations du Pôle. Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

21 DEPENSES DE FONCTIONNEMENT DU POLE FORMATION DE CHERBOURG Situation à fin Décembre 2007 Référentiel en Euros Rub Plan compte Libellé 2007 Salaires Bruts chargés versés Frais de Déplacement b Personnel extérieur / intérimaires administratifs 0 03b Personnel extérieur / intérimaires opérationnels Somme 03b:intérimaires 0 06b Formation professionnelle (charges directes avec n mission) 300 Somme 06b:Autres Impôts a Achats stockés fournitures diverses de bureau 08a Achats stockés matières consommables a Achat petits outillages & divers a Achats mat.fournit.bureautique & informatique non stockés (consommables) a Achats stockés papier 290 Somme 08a: Consommables b Achats non stockés / EAU b Achats non stockés / EDF b Achats non stockés / GDF b Travaux d'entretien sur biens immobiliers / contrats périodiques b Travaux d'entretien sur biens immobiliers communs APAVE/CETE contrats périodiques 08b Travaux d'entretien & de réparation sur biens immobiliers ponctuels b Travaux d'entretien & de réparation sur biens immobiliers communs APAVE/CETE ponctuels 08b Assurances Multirisques Bâtiments b Assurances Multirisques matériels b Divers contrôle sécurité, gadiennage Somme 08b: Bâtiments c Frais d'affranchissement 08c Frais de téléphone c Frais de téléphone mobile cellulaire Somme 08c: Téléphones et Affranchissement d Locations mobilières matériel informatique bureautique Somme 08d: Loc et entretien matériel informatique e Locations mobilières mob. et mat. de bureau e Locations mobilières mob. et mat. de bureau (photocopieurs) e Locations mobilières matériel technique 08e Travaux d'entretien & de réparation sur matériel technique e Travaux d'ent.& de réparat. sur matériel spécifique 9e Travaux d'ent.& de réparat. sur mob.et matériel de bureau e Travaux d'ent.& de réparat. sur mob.et matériel de bureau (dt photocopieurs) Somme 08e: Loc et entretien mat technique et bureau g Sous traitance générale autre que incorporée direct. aux prestations 08g Autres Sous traitance générale autre que incorporée direct. aux prestations (déchets) 60 08g Documentation générale 08g Frais de colloque séminaires conférences 08g Relevé courrier g Publicités / annonces et insertions 08g Missions & réceptions Somme 08g: Frais divers de gestion Somme 08h: Autres frais de déplacement 0 Somme 08k: Assurances R.C et batiment 0 Somme 08l: Honoraires et frais de recrutement 0 6b Taxe foncière & d'habitation Somme 06b: Taxes diverses a Dot amort Immob Corpo Matériel Technique Somme 09a : Dotations aux amortissements TOTAL FRAIS DE FONCTIONNEMENT FACTURATION MISE A DISPOSITIONDU PÔLE RESULTAT VALORISATION DE L'UTILISATION PAR APAVE DES INSTALLATIONS DU PÔLE Rapport activité 2007 exploitation Pôle formation Cherbourg par CETE APAVE nord ouest 27/05/

COMPTE RENDU ANALYTIQUE du Conseil de communauté du 10 avril 2008

COMPTE RENDU ANALYTIQUE du Conseil de communauté du 10 avril 2008 COMPTE RENDU ANALYTIQUE du Conseil de communauté du 10 avril 2008 ---------- MENTIONS PRESCRITES par la CIRCULAIRE de M. le PREFET de la MANCHE en date du 3 juin 1885 Nombre de conseillers en exercice...

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 16 octobre 2008 Délibération n 2008/145 FOURNITURE DE DEUX VEHICULES DE COLLECTE A ORDURES MENAGERES AUTORISATION DE TRANSFERT DE MARCHE

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 septembre 2010 Délibération n 2010/185 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC (DSP DSP) RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D'ACTIVITE COMMUNAUTAIRES

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 19 décembre 2013 Délibération n 2013/267 REDEVANCES DE L'EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT TARIFS 2014 MM., Les budgets annexes de l'eau et de l'assainissement

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 16 octobre 2008 Délibération n 2008 /191 COTENTIN TOURISME - SUBVENTION 2008 - CONVENTION MM., Créée en 1998, l association Cotentin Tourisme,

Plus en détail

Validation du Document Unique

Validation du Document Unique COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 juin 2008 Délibération n 2008 /067 Validation du Document Unique MM., Le décret n 2001-1016 du 5 novembre impose la créa tion d'un document

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 28 novembre 2013 Délibération n 2013/213 ASSOCIATION ENERGIE HYDRO -DATA 2020 - ADHESION DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG MM., Le Conseil

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 19 décembre 2013 Délibération n 2013/280 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D'ACTIVITE 2006-2012 2012 - AVENANT

Plus en détail

PLATE-FORME DE FORMATION AUX METIERS EN ENVIRONNEMENT CONTROLE

PLATE-FORME DE FORMATION AUX METIERS EN ENVIRONNEMENT CONTROLE DIRECTION DE L ECONOMIE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR RAPPORTEUR : M. LE PRESIDENT DÉLIBÉRATION D_2015_166 SÉANCE DU 12 OCTOBRE 2015 PLATE-FORME DE FORMATION AUX METIERS EN ENVIRONNEMENT CONTROLE RAPPORT

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 mars 2012 Délibération n 2012/009 ABATTOIR PUBLIC COMMUNAUTAIRE CONVENTIONS DE PRESTATION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX Avenants n 1

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 3 octobre 2013 Exposé n 2013/149 SA HLM Les Cités Cherbourgeoises Acquisition en VEFA de 24 logements collectifs rues du Val de Saire, Tourville

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 septembre 2010 Délibération n 2010/188 PARTICIPATION AU FINANCEMENT D'UNE ETUDE MENEE PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE CHERBOURG

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 20 février 2014 Délibération n 2014/012 CONCESSION D'AMENAGEMENT ZAC DU TOT SUD MARGANNES A EQUEURDREVILLE-HAINNEVILLE CONVENTION D'AVANCE

Plus en détail

CONTRAT D'AGGLOMERATION - ORU Entre terre et mer - ZAC des Bassins. Approbation du Compte-rendu annuel à la Collectivité (C.R.A.C.

CONTRAT D'AGGLOMERATION - ORU Entre terre et mer - ZAC des Bassins. Approbation du Compte-rendu annuel à la Collectivité (C.R.A.C. COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 03 octobre 2013 Délibération n 2013/151 CONTRAT D'AGGLOMERATION - ORU Entre terre et mer - ZAC des Bassins Approbation du Compte-rendu annuel

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 16 octobre 2008 Délibération n 2008 /193 Renouvellement des marchés d'assurances de la Communauté Urbaine de Cherbourg MM., Les marchés d'assurances

Plus en détail

Perspectives d évolution des systèmes d enregistrement des demandes de logement locatif social dans le département de la Manche

Perspectives d évolution des systèmes d enregistrement des demandes de logement locatif social dans le département de la Manche COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 4 octobre 2012 Délibération n 2012/174 Perspectives d évolution des systèmes d enregistrement des demandes de logement locatif social dans

Plus en détail

CONTRAT D'AGGLOMÉRATION - CONSTRUCTION D UNE HALLE DES SPORTS SUR LE SITE UNIVERSITAIRE DE CHERBOURG-OCTEVILLE AVENANTS AUX MARCHÉS

CONTRAT D'AGGLOMÉRATION - CONSTRUCTION D UNE HALLE DES SPORTS SUR LE SITE UNIVERSITAIRE DE CHERBOURG-OCTEVILLE AVENANTS AUX MARCHÉS COMMUNAUTÉ URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTÉ Séance du 26 Juin 2009 Délibération n 2009/104 CONTRAT D'AGGLOMÉRATION - CONSTRUCTION D UNE HALLE DES SPORTS SUR LE SITE UNIVERSITAIRE DE CHERBOURG-OCTEVILLE

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 25 Juin 2010 Délibération n 2010/133 Convention pour le raccordement des eaux usées de la communauté de communes de Douve et Divette sur

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 26 mars 2010 Délibération n 2010/037 RENOVATION D'ATELIERS CENTRE D'ACTIVITE LOUIS LUMIERE- BATIMENT A 4/6 RUE LOUIS LUMIERE A CHERBOURG-OCTEVILLE

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 juin 2008 Délibération n 2008 /061 RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG ET PRESQU'ILE HABITAT CONCERNANT

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 13 septembre 2012 Délibération n 2012/151 Mandat 2012/2014 - Délégations de signature MM., La délégation de signature est une mesure d organisation

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 19 Décembre 2008 Délibération n 2008/253 CONTRAT D'AGGLOMERATION - REALISATION D UNE BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE MAISON DE L ETUDIANT- LOCAUX

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 25 novembre 2011 Délibération n 2011/236 DELEGATION DES AIDES A LA PIERRE - CREDITS COMPLEMENTAIRES ANAH 2011 - AVENANT N 2 A LA CONVENTION

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 20 février 2014 Délibération n 2014/005 Querqueville - RD 45/rues Glinel et Fouquet - création d'un giratoire Convention de prestations CUC-Ville

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 25 juin 2010 Délibération n 2010/148 RENOVATION D'ATELIERS D CENTRE D'ACTIVITES D LOUIS LUMIERE - BATIMENT A 4/6 RUE LOUIS LUMIERE A CHERBOURG

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 juin 2014 Délibération n 2014/139 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D'ACTIVITE COMMUNAUTAIRES (2013 2013-2016

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 juin 2014 Délibération n 2014/175 REGROUPEMENT DU CENTRE LOCAL DE DOCUMENTATION PÉDAGOGIQUE ET DU CENTRE D'INFORMATION ET D'ORIENTATION

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 13 octobre 2014 Délibération n 2014/214 RENOVATION DE LA PISCINE DE COLLIGNON - ATTRIBUTION DE FONDS DE CONCOURS A LA COMMUNE DE TOURLAVILLE

Plus en détail

SA HLM DU COTENTIN CONSTRUCTION DE 6 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX RUE DU GENERAL LECLERC A QUERQUEVILLE

SA HLM DU COTENTIN CONSTRUCTION DE 6 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX RUE DU GENERAL LECLERC A QUERQUEVILLE DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RAPPORTEUR : M. LINCHENEAU DÉLIBÉRATION D_2015_040 SÉANCE DU 30 MARS 2015 SA HLM DU COTENTIN CONSTRUCTION DE 6 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX RUE DU GENERAL LECLERC

Plus en détail

PROJET D EXTENSION ET DE RENOVATION DU GROUPE SCOLAIRE SUZANNE BRES

PROJET D EXTENSION ET DE RENOVATION DU GROUPE SCOLAIRE SUZANNE BRES DIRECTION DE L ECONOMIE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR RAPPORTEUR : M. LEPOITTEVIN DÉLIBÉRATION D_2015_079 SÉANCE DU 18 MAI 2015 PROJET D EXTENSION ET DE RENOVATION DU GROUPE SCOLAIRE SUZANNE BRES ATTRIBUTION

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 septembre 2011 Délibération n 2011/181 CREATION D'UN ESPACE D'INCUBATION AU SEIN DU BATIMENT DU CENTRE D'INNOVATION TECHNOLOGIQUE - CONVENTION

Plus en détail

PROGRAMME D'ACTION FONCIERE - RACHAT DE TERRAINS A L'EPF-NORMANDIE

PROGRAMME D'ACTION FONCIERE - RACHAT DE TERRAINS A L'EPF-NORMANDIE DIRECTION : Urbanisme RAPPORTEUR : Mme GOSSELIN-FLEURY DÉLIBÉRATION D-2015-026 SÉANCE DU 30 MARS 2015 PROGRAMME D'ACTION FONCIERE - RACHAT DE TERRAINS A L'EPF-NORMANDIE La CUC et l'établissement public

Plus en détail

SA HLM DU COTENTIN TRAVAUX DE REHABILITATION DE 107 LOGEMENTS LOCATIFS SITUES SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG

SA HLM DU COTENTIN TRAVAUX DE REHABILITATION DE 107 LOGEMENTS LOCATIFS SITUES SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RAPPORTEUR : M. LINCHENEAU DÉLIBÉRATION D_2015_043 SÉANCE DU 30 MARS 2015 SA HLM DU COTENTIN TRAVAUX DE REHABILITATION DE 107 LOGEMENTS LOCATIFS SITUES SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Consolidation des auvents du Boulevard Schuman - Fonds de concours à Presqu'Île Habitat

Consolidation des auvents du Boulevard Schuman - Fonds de concours à Presqu'Île Habitat COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTÉ Séance du 30 juin 2014 Délibération 2014/160 Consolidation des auvents du Boulevard Schuman - Fonds de concours à Presqu'Île Habitat MM., Les auvents

Plus en détail

Durée distribution d énergie électrique

Durée distribution d énergie électrique DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DE L ENERGIE RAPPORTEUR : M. BAUDIN DÉLIBÉRATION D_2015_193 SÉANCE DU 23 NOVEMBRE 2015 AVENANT AUX CONTRATS DE CONCESSION POUR LE SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION D ENERGIE

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 13 octobre 2014 Délibération n 2014/204 CONTRAT DE PROJET ETAT-REGION - EXTENSION DU HALL TECHNOLOGIQUE SUR LE SITE UNIVERSITAIRE DE CHERBOURG-OCTEVILLE

Plus en détail

Mise en place d un fichier unique départemental de la demande HLM

Mise en place d un fichier unique départemental de la demande HLM COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 juin 2014 Délibération n 2014/178 Mise en place d un fichier unique départemental de la demande HLM MM., Les dispositifs d enregistrement

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 29 juin 2012 Délibération n 212/115 CONSTRUCTION DU HALL TECHNOLOGIQUE SUR LE SITE UNIVERSITAIRE AVANT PROJET DEFINITIF (APD) ET AVENANT

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 17 décembre 2010 Délibération n 2010/269 OFFICE DE TOURISME - BUDGET 2010 et 2011 MM., Le conseil a autorisé en 2009 la création d un nouvel

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 26 juin 2009 Délibération n 2009/111 Abattoir communautaire Convention de prestation et de mise à disposition de l atelier de découpe et

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 mars 2012 Délibération n 2012/015 CONTRAT D'AGGLOMERATION AGENDA 21 ACTION 3 "FORMER LES ARTISANS A LA CONSTRUCTION RENOVATION ENVIRONNEMENTALE"

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 12 avril 2013 Délibération n 2013/006 FIXATION DES TAUX DE CONTRIBUTIONS DIRECTES LOCALES POUR 2013 MM., Selon l article 1639A du code général

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 28 novembre 2013 Délibération n 2013/231 ADHESION A L AGENCE FRANCE LOCALE La capacité des collectivités territoriales à accéder au crédit

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 25 juin 2010 Délibération n 2010/123 Fibre optique Hébergement de locaux techniques "NRO" - Fixation des tarifs - Conventions d occupation

Plus en détail

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES La formation est dite «interne» lorsqu elle est conçue et réalisée par une entreprise pour son personnel, avec ses propres ressources en personnel et en logistique, son matériel, ses moyens pédagogiques.

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE DIRECTION DE L ECONOMIE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR RAPPORTEUR : M. HOULLEGATTE DÉLIBÉRATION D_2015_137 SÉANCE DU 26 JUIN 2015 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

INSERTION DE LA CUC DANS LE RESEAU TITANIC CITIES

INSERTION DE LA CUC DANS LE RESEAU TITANIC CITIES COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 26 mars 2010 Délibération n 2010/009 INSERTION DE LA CUC DANS LE RESEAU TITANIC CITIES MM., Les commémorations du centenaire du naufrage

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation Consultation pour une mission d expertise comptable Dossier de consultation Cahier des clauses techniques particulières - CCTP octobre 2010 LD/SO/ND Lozère Développement Consultation Experts Comptable

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Au niveau du département, ce programme est découpé en trois phases de cinq ans chacune, dont la première est actuellement programmée.

Au niveau du département, ce programme est découpé en trois phases de cinq ans chacune, dont la première est actuellement programmée. COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 22 décembre 2014 Délibération n 2014/304 DEVELOPPEMENT DU NUMERIQUE : RESEAU TRES HAUT DEBIT FIBRE OPTIQUE MM., Le Schéma Directeur d Aménagement

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 27 juin 2013 Délibération n 2013/121 Attribution par l'agence de l'eau Seine-Normandie d'aides aux particuliers pour la mise en conformité

Plus en détail

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com GUIDE DE CREATION & REPRISE D ENTREPRISE BGE FINISTERE Brest Quimper Immeuble Kermeur Hôtel des entreprises 280 rue E. Hemingway 4 rue Kerogan 29200 Brest 29000 Quimper Mon identité Tél : 02 98 46 24 14

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE Les contributions volontaires en nature constituent des apports gratuits (en travail, biens, services) spécifiques au secteur associatif. Leur poids économique dans

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en gestion de la production industrielle de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

OBJET : Attribution des crédits de fonctionnement des lycées et orientations pour la gestion 2015

OBJET : Attribution des crédits de fonctionnement des lycées et orientations pour la gestion 2015 ASSEMBLEE PLENIERE DU CONSEIL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE Politique : Formation tout au long de la vie Composante : N du rapport : 3-1 Date : vendredi 17 octobre 2014 Sous-Politique : Fonctionnement OBJET

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 13 octobre 2014 Délibération n 2014/233 CONSTRUCTION D'UNE GENDARMERIE A LA GLACERIE GARANTIE D'EMPRUNT ACCORDEE A PRESQU'ILE HABITAT POUR

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

EURONAVAL - PARTICIPATION DE LA COMMUNAUTE URBAINE A L'EDITION 2008

EURONAVAL - PARTICIPATION DE LA COMMUNAUTE URBAINE A L'EDITION 2008 COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 30 juin 2008 Délibération n 2008 /062 EURONAVAL - PARTICIPATION DE LA COMMUNAUTE URBAINE A L'EDITION 2008 MM., La 21ème édition du salon

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 19 décembre 2013 Délibération n 2013/258 DELEGATION DES AIDES A LA PIERRE - ANAH - PROGRAMME "HABITER MIEUX" - SIGNATURE DU PROTOCOLE THEMATIQUE

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

Solutions didactiques. Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT

Solutions didactiques. Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT Solutions didactiques Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT Présentation Objectifs Le développement grandissant des réseaux de distribution électrique nécessite la formation

Plus en détail

Dépenses garanties en Assurance prospection

Dépenses garanties en Assurance prospection NOTICE EXPLICATIVE Dépenses garanties en Assurance prospection Les dépenses garanties en Assurance prospection sont des frais spécifiques et doivent correspondre à des dépenses nouvelles (par opposition

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

***** Conformément à l arrêté du 17 mars 2008, les crédits régionaux annuels ont été plafonnés par le conseil de la formation.

***** Conformément à l arrêté du 17 mars 2008, les crédits régionaux annuels ont été plafonnés par le conseil de la formation. PROGRAMMATION REGIONALE Préambule 2015 DU CONSEIL DE LA FORMATION PICARDIE ADOPTEE LE 1 ER DECEMBRE 2014 ***** Le décret n 2007-1267 du 24 août 2007 modifie les missions des Chambres Régionales de Métiers

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion du temps de travail et des rémunérations de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague

Plus en détail

J envisage d investir

J envisage d investir AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage d investir Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande d aide? Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie de l'efficacité énergétique des bâtiments de l Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines -

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

- 02 - ANALYSE ECONOMIQUE DU TABLEAU DE RESULTAT

- 02 - ANALYSE ECONOMIQUE DU TABLEAU DE RESULTAT - 02 - ANALYSE ECONOMIQUE DU TABLEAU DE RESULTAT Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Passage des S.I.G. selon le P.C.G. (analyse juridique) aux S.I.G. selon la Centrale de Bilans de la Banque

Plus en détail

INTRODUCTION. Les dépenses et produits retenus doivent exclusivement être comptabilisés sur l exercice concerné.

INTRODUCTION. Les dépenses et produits retenus doivent exclusivement être comptabilisés sur l exercice concerné. ETABLISSEMENT DES BUDGETS PREVISIONNELS ET BILANS FINANCIERS DEVECO AIDE AU CONTROLE DE SERVICE FAIT INTRODUCTION Cette note est destinée à fixer les règles pour l'établissement des budgets prévisionnels

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

Dossier de Création d Entreprises

Dossier de Création d Entreprises Université de Sfax Centre Universitaire d Insertion et d Essaimage de Sfax Projet Culture Entrepreneuriale et Création d Entreprise à l Université de Sfax CE & CE Dossier de Création d Entreprises A l

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATIONS PROVISIONNELLES ET SPECIFIQUES

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

POLITIQUE DE CAPITALISATION ET D AMORTISSEMENT DE LA MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MATANE

POLITIQUE DE CAPITALISATION ET D AMORTISSEMENT DE LA MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MATANE POLITIQUE DE CAPITALISATION ET D AMORTISSEMENT DE LA MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MATANE 1. OBJECTIF La politique de capitalisation et d amortissement sert à l identification et à la comptabilisation

Plus en détail

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant Contrat d adhésion CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant ARTICLE 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage Master en Sciences de l éducation Règlement du stage adopté par le Conseil de Département des Sciences de l éducation, dans sa séance du 26.03.2015 1. Contexte Le module «Développement professionnel» du

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable grands comptes de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des titres d Ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2015/03-03 relatif à l habilitation de l Institut supérieur du bâtiment et des travaux publics (ISBA-TP) à délivrer des titres d ingénieur spécialisé Objet Dossiers A : Renouvellement de l'habilitation

Plus en détail

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 1 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE ENTRETIEN DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Modifié le 18 mars 2014

REGLEMENT DU SERVICE ENTRETIEN DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Modifié le 18 mars 2014 REGLEMENT DU SERVICE ENTRETIEN DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Modifié le 18 mars 2014 Communauté de Communes de la Région de Guise 6 rue André Godin 02120 Guise tél : 03.23.61.12.17 /

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire de projets en ressources humaines de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC

Plus en détail