Comment prendre en compte le développement durable dans les marchés publics relatifs à la restauration collective. Conférence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment prendre en compte le développement durable dans les marchés publics relatifs à la restauration collective. Conférence"

Transcription

1 Comment prendre en compte le développement durable dans les marchés publics relatifs à la restauration collective Conférence 3 juillet 2012 Clermont-Ferrand Animation : Pierre Ravenel (Factea Durable) Factea Durable, membre du Groupe Factea 16, rue de Solferino Boulogne-Billancourt Tél. : +33 (0)

2 Agenda de la matinée Introduction : la restauration collective et le développement durable Introduction du développement durable dans les marchés publics : quels leviers d action? Mobilisation des circuits-courts dans les marchés publics : quelles solutions? Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

3 Faisons un tour de table et présentons-nous! Merci de couvrir les quelques thèmes suivants : Votre nom Votre structure Votre fonction / vos missions Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

4 Introduction: La restauration collective et le développement durable Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

5 Synergie entre différentes composantes d une démarche de développement durable appliquée à la restauration collective (1/4) Lutte contre le gaspillage alimentaire Valorisation du travail de l équipe de restauration Satisfaction accrue des convives Marges de manœuvre budgétaires pour introduire des produits bio, de qualité Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

6 Synergie entre différentes composantes d une démarche de développement durable appliquée à la restauration collective (2/4) Mise en service d un salad bar Diminution du gaspillage Réduction du travail des agents (pas de dressage des assiettes) Convives satisfaits car produits plus qualitatifs Plus de temps pour travailler des produits bruts et bio Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

7 Synergie entre différentes composantes d une démarche de développement durable appliquée à la restauration collective (3/4) Mise en place du tri sélectif des déchets Amélioration progressive du tri diminution du coût des déchets Implication et sensibilisation des convives dans le tri Amélioration des relations convivesagents Réduction de la pénibilité du travail en plonge Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

8 Synergie entre différentes composantes d une démarche de développement durable appliquée à la restauration collective (4/4) Engagement renforcé des producteurs locaux grâce à une planification à 3 ou 4 ans Introduction de produits bio / locaux dans les menus au gré à gré Sensibilisation des convives Passation de marchés publics allotis intégrant des exigences de DD Montée en puissance des achats en bio local et nécessité de formaliser les achats Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

9 Les démarches de développement durable appliquées à la restauration collective se caractérisent par de multiples facteurs de richesse... et de complexité. Diversité et multitude des enjeux développement durable (bio, équilibre alimentaire, gestion des déchets, ressource en eau, consommation d énergie...) Variété des actions pouvant être menées (sensibilisation au goût, découverte, promotion de l équilibre alimentaire, introduction du bio, circuits courts...) Diversité des parties prenantes (convives, parents d élèves, professionnels de la restauration, personnel soignant, fournisseurs...) Nécessité d une approche globale Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

10 Atelier de discussion autour de la notion de restauration collective durable : 1) Quels sont vos projets de restauration collective durable? 2) Comment ces démarches se déclinentelles dans vos marchés publics? Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

11 Introduction du développement durable dans les marchés publics : quels leviers d action? Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

12 Les principales étapes de la réalisation d un marché public durable de restauration collective : Etape 1 Définition des besoins et élaboration de la stratégie d achats Etape 2 Passation du marché Etape 3 Suivi du contrat et contrôle de la prise en compte du développement durable Quelles sont les pratiques actuelles de la cuisine Quelles possibilités (technique, pratique ) en matière d évolution des denrées cuisinées Quelle disponibilité de l offre (notamment locale) : type de produits, calendriers, saisonnalité, regroupements de producteurs, installations de transformation Quelles formes d achat : groupement, allotissement ( ) Rédaction d un dossier de consultation intégrer de manière lisible et cohérente les aspects développement durable Formalisation d un cadre de réponse spécifique au critère de choix développement durable Vérification de la conformité des offres au cahier des charges et analyse équitable des aspects DD Créer des outils de suivi et de contrôle du contrat Organiser des rencontres régulières avec le / les fournisseurs (notamment en période de rodage Prise en compte des contraintes réciproques des fournisseurs et de la cuisine dans une logique de progrès collectif Application le cas échéant de pénalités si les engagements contractuels ne sont pas tenus Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

13 1 2 3 Etape 1 Définition des besoins et élaboration de la stratégie d achats Article 5 du Code des marchés publics «I. - La nature et l'étendue des besoins à satisfaire sont déterminées avec précision avant tout appel à la concurrence ou toute négociation non précédée d'un appel à la concurrence en prenant en compte des objectifs de développement durable. Le ou les marchés ou accordscadres conclus par le pouvoir adjudicateur ont pour objet exclusif de répondre à ces besoins.» Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

14 La prise en compte du développement durable dès l étape de détermination des besoins nécessite de s interroger sur le fonctionnement actuel de la restauration collective et les axes de progrès possibles Etat des lieux Quels types de produits utilisés 1 ère, 4 ème, 5 ème gamme, labels, bio ( )? Quels volumes de produits consommés? Quels équipements en place en production et distribution (éplucheuse, essoreuse, bar à soupe ) Quelles pratiques en matière de saisonnalité des produits et de produits locaux Quelle disponibilité de l offre (notamment locale) Quelles aspirations de l équipe de cuisine, quelles attentes des convives? AXES DE PROGRES Augmentation des produits frais, bio, équitables Meilleure connaissance des consommations et planification annuelle des menus Mise en service d un nouvel équipement, formation des équipes, rencontres avec des producteurs Sensibilisation des convives, repas à thèmes, animations découverte Recours accru aux productions locales et de saison... Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

15 La notion de qualité d un produit est subjective et recouvre plusieurs dimensions Qualité nutritionnelle L aliment doit apporter «du bon», il doit être équilibré, il doit maintenir et améliorer notre santé Qualité sanitaire L aliment doit être sûr, sans risques pour notre santé sécurité alimentaire Qualité environnementale Le mode de production de l aliment doit respecter l environnement, le bien-être animal Qualité Qualité sociale Le mode de production de l aliment doit respecter l être humain (producteur, ouvrier agricole ) Qualité d usage L aliment doit être «abordable», disponible, il doit permettre un développement économique et durable du territoire Qualité symbolique L aliment doit nous faire «rêver» recherche du naturel, du traditionnel Qualité organoleptique L aliment doit faire plaisir, doit satisfaire nos sens Attention, un produit local n est pas systématiquement de qualité! Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

16 Saisonnalité : une nécessaire adaptation en fonction de la disponibilité des produits Respecter la saisonnalité des produits implique qu on ne dispose pas de tous les fruits et légumes tout au long de l année. En conséquence, la diversité des produits disponibles varie en fonction des saisons. En hiver, la diversité de produits de saison sera plus réduite qu en été. Levier : introduire des produits anciens ou habituellement peu proposés Contraintes : s adapter à ces nouveaux produits (transformation/ cuisson/ information des convives) au travers de formations des équipes de cuisine et de sensibilisation des convives. Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

17 Echanger régulièrement avec les producteurs de son territoire pour connaître les productions actuelles et à venir La connaissance du marché Analyser l offre locale en produits bio / locaux Identifier les produits disponibles à proximité et leurs filières afin d orienter ses commandes en ce sens : recenser les gammes et produits disponibles, les grammages et conditionnements, les quantités, les qualités, les périodes de disponibilités, les prix, les fournisseurs et les circuits de distribution. Définir ses besoins Quels types de produits, quelles caractéristiques, quantités, conditions, périodes (saisonnalité)? Anticiper les commandes Cela permet aux producteurs de s Cette pratique implique une forte flexibilité du chef de cuisine sur l élaboration de son menu, qui peut évoluer en fonction de ce qui est disponible. Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

18 1 2 3 Etape 2 Passation du marché Article 2 du Code des marchés publics «I. - Les marchés publics et les accords-cadres soumis au présent code respectent les principes de liberté d'accès à la commande publique, d'égalité de traitement des candidats et de transparence des procédures.» Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

19 La construction d un dossier de consultation durable repose principalement sur deux logiques complémentaires Exigences imposées par le cahier des charges (Spécifications techniques et conditions d exécution) Performances mesurées par les critères de choix ET / OU Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

20 ... Mais l acheteur dispose également d autre leviers Nature de la solution Spécifications techniques Conditions d'éxecution Critères de choix Prestation complémentaire éventuelle Variantes Allotissement Engagement de progrés Non négociable X X Solution recherchée si performante X Souhaitable mais crainte du surcoût Existence d'un enjeu mais pas de solution identifiée X X Possible mais pas de prestataire standard Souhaitable mais pas pour la totalité de la prestation Souhaitable mais pas réalisable dans l immédiat X X X Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

21 Les principaux leviers juridiques applicables portent aussi bien sur la qualité intrinsèque des produits, leurs modes de productions ou de distribution Article 6 CMP 1 Les spécifications techniques d un cahier des charges peuvent inclure des caractéristiques environnementales. Ces spécifications techniques peuvent s appuyer sur tout ou partie d un écolabel (sous condition de «sérieux» de cet écolabel voir art. 6 CMP) Produits issus de l agriculture biologique Article 14 CMP 1 Les conditions d exécution d un marché peuvent comporter des exigences environnementales sociales ou économiques Modes de production responsables Livraison en vrac des produits frais ou reprise des emballages Article 53 CMP 1 Les critères de choix peuvent porter sur les performances environnementales, sociales ou de développement des approvisionnements directs de produits de l agriculture,... Mais également de coût global (...) Nombre d intermédiaires entre le producteur et le consommateur final Nombre de références bio proposées sur un bordereau de produit Pertes à la cuisson d une viande (...) Note : (1) Code des marchés publics Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

22 Un arrêt récent de la Cour de Justice de l Union Européenne a précisé les modalités de recours à des écolabels dans les cahiers des charges CJUE 10 mai 2012, Commission c/ Royaume des Pays-Bas, aff. C-368/ «Les produits proposés devront être porteurs de labels relatifs à l agriculture biologique ou équivalent» «Produits qui répondent aux principes généraux de la production biologique telle que définie dans le Règlement (CE) n 834/2007 du Conseil du 28 juin 2007, relatif à la production biologique et à l étiquetage des produits biologiques et abrogeant le Règlement CE n 2092/91.», avec notamment pour caractéristiques :... «Les produits proposés devront être conformes aux exigences relatives au commerce équitable tels que le système Max Havelaar ou équivalent» «Le candidat au lot X doit proposer des articles élaborés en conformité avec les critères du commerce équitable. Les critères du commerce équitable sont définis comme suit dans la Résolution du Parlement européen sur le Commerce Équitable et le Développement (A6-0207/2006) :...» Selon cette jurisprudence, les labels peuvent être utilisés comme mode de preuve de conformité à des spécifications clairement énoncées. Ils ne suffisent pas, seuls dans un cahier des charges Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet 2012

23 1 2 3 Etape 3 Suivi du marché Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

24 L engagement de progrès est une solution qui permet de faire progressivement évoluer les pratiques du(des) fournisseur(s) pour atteindre les objectifs développement durable définis et aussi de faciliter leur acceptabilité par les usagers EXEMPLE : cas d un marché de prestation de restauration collective 5 références de produits issus de l AB + 2 références de produits issus du CE servis régulièrement dans l année 8 références de produits issus de l AB + 4 références de produits issus du CE servis régulièrement dans l année Situation visée performante en termes de développement durable 3 références de produits issus de l AB + 1 référence de produits issus du CE servis régulièrement dans l année 1 année 2 année Aucun produit issu de l AB 1 ou du CE 2 servi dans l année Situation actuelle peu performante en termes de développement durable Avantages : permettre au(x) fournisseur(s) de faire évoluer progressivement leurs pratiques faciliter la reconnaissance du projet et l implication des différents acteurs anticiper les évolutions réglementaires Note : (1) Agriculture biologique ; (2) Commerce équitable Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

25 Mobilisation des circuits-courts dans les marchés publics : quelles solutions? Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

26 Le terme «circuit court de proximité» exprime une double proximité relationnelle et géographique. Circuit court Proximité relationnelle Fonction du nombre d intermédiaires Définition du Ministère de l Agriculture : au maximum 1 intermédiaire + Circuit de proximité Proximité géographique Fonction de la distance à parcourir entre lieux de production et de consommation Celle-ci peut être fixée par des associations de consommateurs ou des pouvoirs publics Producteur Consommateur Intermédiaire (transformateur, distributeur, ) = Circuit court de proximité Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

27 L introduction des circuits courts en restauration collective est porteuse de nombreux enjeux en lien avec le développement durable. Attractivité territoriale Enjeux territoriaux Valorisation des productions locales (produits de terroir, de tradition) Préservation de l espace et des activités agricoles et agro-alimentaires Enjeux économiques Maintien et création d emplois dans le secteur agricole et agro-alimentaire Développement de l économie locale Développement de la production et structuration de la filière biologique Enjeux sociaux Amélioration des revenus des agriculteurs Création d emplois pérennes Accessibilité de tous à une alimentation saine, diversifiée et produite localement Création de lien social Rapprochement ville-campagne Enjeux environnementaux Possibilité, via le lien et la proximité, de promouvoir des modes de production respectueux de la ressource en eau, du sol, de la biodiversité Possibilité de diminuer et d optimiser les transports, saisonnalité : lutte contre le changement climatique, la pollution atmosphérique (...) Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

28 Exemples d avantages et contraintes pour la restauration collective : Exemples d avantages tirés par les acteurs de la restauration collective de l approvisionnement en circuits courts Exemples de contraintes de la restauration collective à prendre en considération Intérêt d une relation de proximité sur des produits de qualité Plus de travail en amont Une offre importante et diversifiée Budget restreint (question du coût matière d un repas) Rôle sociétal (activité économique et développement durable) Découverte de la gastronomie régionale Dans le cas des structures publiques de restauration collective : Code des Marchés Publics strict (pas de préférence géographique) Revalorisation du travail de l équipe de cuisine Nécessité de revoir une partie des menus et d adaptation aux goûts des convives Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

29 Exemples d avantages et contraintes pour les producteurs locaux : Exemples d avantages tirés par les producteurs de l approvisionnement en circuits courts Exemples de contraintes de la production à prendre en considération Potentiel en termes de débouchés que représente la restauration collective Régularité des commandes De nombreux acteurs et des interlocuteurs difficiles à identifier Organisation logistique Liens avec le personnel de l établissement, les enfants, les parents d élèves Normes sanitaires à respecter Aléas climatiques Valorisation des savoirs-faires et de la tradition agricole de la région Périodes d inactivité Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

30 Points d attention Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

31 Se fournir en produits locaux n est pas toujours plus économique en terme d énergie consommée. La consommation énergétique d un produit dépend (entre autres) du mode de transport de celui-ci. - + Moins consommateur d énergie Plus consommateur d énergie De manière général, l importation d un produit d un pays lointain consomme davantage d énergie qu un produit cultivé localement et rejette une plus grande quantité de gaz à effet de serre. Cependant, dans certains cas ce transport serait moins consommateur en énergie qu un produit issu de l agriculture locale lorsque l organisation et les volumes gérés par la chaîne d approvisionnement sont optimisés au maximum. Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

32 Exemple : consommation d énergie pour deux chaînes d approvisionnement et pour deux modes de transport de viande d agneau Source: Schlich et al., 2005 Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

33 Le localisme, en tant que tel, est interdit dans les marchés publics Les principes fondateurs du commerce international et de la commande publique Libre circulation des biens et des services Le commerce international s est développé au cours des dernières décennies sur le principe de libre-circulation des biens et des services. Principes de la commande publique - Article I-2 du Code des Marchés Publics Liberté d accès à la commande publique et égalité de traitement des candidats L implantation géographique des candidats ne peut être prise en compte. De nombreuses références jurisprudentielles L acheteur public ne peut analyser au titre des critères de choix des offres, ni exiger : L implantation du siège social dans le département de la prestation ; L existence d une antenne locale dans le département ; L association avec un partenaire local ; L immatriculation au registre du commerce du département. La volonté d équilibrer les finances publiques locales via une implantation locale de l entreprise ne peut pas non plus être invoquée! Sources : FNAB ADEME 2008 Le critère de proximité dans les achats publics de produits biologiques (Guillou, Loiré, Berthelot, Grunewald) Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

34 mais des solutions juridiques respectueuses du code des marchés publics permettent de favoriser l achat des produits alimentaires issus de circuits courts. Solutions juridiques respectueuses du Code des Marchés Publics Définition fine du besoin : travail sur un allotissement spécifique en fonction des producteurs locaux Recherche de la saisonnalité et du caractère endémique des espèces ou variétés demandées Exclusion ou limitation des produits préfabriqués En termes de procédure : Privilégier les MAPA pour les lots inférieurs afin de favoriser les producteurs locaux spécialisés sur un produit, Appliquer des critères de choix sur la fraîcheur des produits ou leur poids après cuisson Inclure, dans les critères de sélection des offres, «les performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l agriculture» (article 53) Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet 2012

35 Le développement de l approvisionnement local en restauration collective nécessite que les différents acteurs (offre et demande) engagent des actions sur différents axes. (1/2) Identifier l offre locale Catalogues des producteurs Restaurants collectifs Faire de premiers essais en achats de gré à gré 1 En fonction des producteurs présents sur le territoire (pain, viandes, légumes (...)) Adapter l organisation, les pratiques et le matériel afin d accroître la capacité de travail de produits locaux Exploitation d une légumerie permettant de travailler les produits bruts ou externalisation de la préparation Recours à des modes de distribution alternatifs (salad bar par exemple...) Prise en compte des différentiels de rendements pour adapter les quantités (salade plus dense, meilleur rendement de la viande, pain plus «nourrissant»...) Adaptation des menus en fonction de la disponibilité des produits Monter en puissance pour gagner sur les coûts La passation de marchés publics (voire de groupements de commande) permet d accroître les volumes achetés, de sécuriser les fournisseurs sur les volumes et d obtenir ainsi des réductions sur les prix (1) : le seuil de dispense de procédure est désormais fixé à hors taxe Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

36 Le développement de l approvisionnement local en restauration collective nécessite que les différents acteurs (offre et demande) engagent des actions sur différents axes. (2/2) Producteurs Se faire connaître auprès des structures locales de restauration collective Établissements scolaires, hospitaliers, structures de portage à domicile, maisons de retraire (...) Identifier les plates-formes de publication des appels d offres Se référencer sur les catalogues de producteurs régionaux Exemples : Tisser des relations entre producteurs Pour répondre collectivement à des appels d offres Pour pallier certains déficits de production d une exploitation (...) Se regrouper pour mutualiser la création d installations de transformation (en lien éventuellement avec les partenaires publics) Faire évoluer sa production en fonction des besoins identifiés Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

37 Avec Agrilocal, le conseil général de la Drôme propose un outil permettant à la commande publique de mobiliser l'approvisionnement de proximité, tout en respectant le Code des marchés publics. Agrilocal, première plate forme instantanée de circuits courts entre acheteurs publics et producteurs 5 min à un acheteur public pour lancer une consultation sur des produits locaux 5 min à un producteur pour répondre à la consultation d un acheteur public Un dispositifadapté au Code des Marchés Publics Témoignages des utilisateurs Factea Durable / Plate-forme 21 / 3 juillet

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010 Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Quelles plus-values? Les menus sont à la croisée de la

Plus en détail

L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable

L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable Nicole LE BRUN Chef de projet RHD régional Chambre d Agriculture de Meurthe-et-Moselle Exemple Evolution de l approvisionnement

Plus en détail

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009 La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires Saint Etienne, le 12 mai 2009 Les chiffres et le contexte de la restauration collective,

Plus en détail

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence 1 La Restauration collective à Salon-de-Provence Une restauration en régie directe, en liaison froide, assurant des livraisons

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE CHARTE D ENGAGEMENTS 2011-2014 POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE Entre : L établissement.. La Fédération Régionale des AgroBiologistes

Plus en détail

Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles

Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles Par Mickaël TESSIER, juriste, et Xavier ELICES-DIEZ, conseiller

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

«CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE. Perrine TAVERNIER

«CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE. Perrine TAVERNIER «CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE Perrine TAVERNIER ptavernier@val-de-drome.com Mai 2016 Les objectifs de ce programme Accompagner toutes les cantines du territoire qui le souhaitent, à mettre en place

Plus en détail

«Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite»

«Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite» «Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite» Module n 3 25 janvier 2015 Restauration collective, organisation et commande publique Les points

Plus en détail

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES COMPRENDRE DECOUVRIR APPRENDRE ECHANGER IMAGINER SE FORMER ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES A PRO BIO POLE DE RESSOURCES, DE PROMOTION ET DE

Plus en détail

Approvisionnement de proximité en restauration collective et règles de la commande publique

Approvisionnement de proximité en restauration collective et règles de la commande publique Approvisionnement de proximité Intervenante : Stéphanie LE BIHAN, s.lebihan@etd.asso.fr Jeudi 6 décembre, NOCE Rappel des principes et des règles de la commande publique Les différentes procédures Seuils

Plus en détail

Restauration collective durable. Sonia Curto

Restauration collective durable. Sonia Curto Restauration collective durable Sonia Curto Sommaire INTRO Qu est-ce que l alimentation et la restauration collective durable? Principes et enjeux de l alimentation durable Alimentation écologique Pilier

Plus en détail

LA FILIERE COURTE. Définition :

LA FILIERE COURTE. Définition : LA FILIERE COURTE Envie de manger plus frais, plus goûteux, de consommer local, de connaître l origine des aliments et la façon dont ils sont produits, de se réapproprier son alimentation... Nombreuses

Plus en détail

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017 EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE GUIMARAES 28 Juin 2017 Une ambition de service public Offrir aux dijonnais une restauration collective de qualité, saine et sûre, équilibrée, et respectueuse de

Plus en détail

L expérience dans le domaine de la restauration scolaire depuis 20 ans permet à Migros Genève d offrir les meilleures prestations sur le territoire

L expérience dans le domaine de la restauration scolaire depuis 20 ans permet à Migros Genève d offrir les meilleures prestations sur le territoire L expérience dans le domaine de la restauration scolaire depuis 20 ans permet à Migros Genève d offrir les meilleures prestations sur le territoire genevois grâce à : des menus équilibrés et contrôlés,

Plus en détail

Groupe de travail. Projet alimentaire de territoire. Réunion du 14 septembre 2015 Compte-rendu

Groupe de travail. Projet alimentaire de territoire. Réunion du 14 septembre 2015 Compte-rendu Circuits Alimentaires en Lien avec le Territoire Presqu île, Brière, Estuaires Groupe de travail Projet alimentaire de territoire Réunion du 14 septembre 2015 Compte-rendu Le groupe de travail «Projet

Plus en détail

Circuits courts alimentaires et approvisionnement local en restauration collective. 20 juin CNFPT

Circuits courts alimentaires et approvisionnement local en restauration collective. 20 juin CNFPT Circuits courts alimentaires et approvisionnement local en restauration collective 20 juin 2013 - CNFPT Plan : -De l opération «Manger bio et autrement» dans les collèges à une politique alimentaire départementale

Plus en détail

Restauration collective et approvisionnement local

Restauration collective et approvisionnement local Un constat : Volonté de développer l approvisionnement local et de favoriser l agriculture durable Projet fortement porté par la Profession : Débouchés valorisants pour les exploitations Régularité d'écoulements,

Plus en détail

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22 novembre 2012 L.Barret Le contexte Dans le cadre du plan régional pour

Plus en détail

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique LE CONTEXTE. Choisir des produits de saison. Une question de société. Le Better Tomorrow Plan

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique LE CONTEXTE. Choisir des produits de saison. Une question de société. Le Better Tomorrow Plan Achats Durables Choisir des produits de saison LE CONTEXTE Une question de société Ces dernières décennies, le développement des transports, de la conservation par le froid et de la grande distribution

Plus en détail

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Les axes politiques Le Conseil départemental de la Haute-Garonne est engagé dans : une politique

Plus en détail

- Présentation des résultats de l étude -

- Présentation des résultats de l étude - Ludivine Tatieu-Bilhère La restauration collective : Une opportunité pour une agriculture et une alimentation durables? - Présentation des résultats de l étude - Table ronde - 21 septembre 2009 Le contexte

Plus en détail

RESTAURATION COLLECTIVE

RESTAURATION COLLECTIVE Le cahier des charges RESTAURATION COLLECTIVE ECOCERT FRANCE juil.-13 Le cahier des charges ECOCERT s engage aux côtés des professionnels qui œuvrent à l introduction des produits biologiques et locaux

Plus en détail

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,!

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,! TOP TOP MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX IDEES RECUES,!, STO IDÉE REÇUE N 1 Si je mets du bio et du local dans ma cantine JE VAIS EXPLOSER MON

Plus en détail

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Anne-Hélène Bunod Chambre Régionale d Agriculture Franche-Comté Enjeux Rendre accessible une

Plus en détail

ANNEXE N 1 DE LA CONVENTION CONSTITUTIVE DE GROUPEMENT HOSPITALIER DE TERRITOIRE GHT 94 NORD

ANNEXE N 1 DE LA CONVENTION CONSTITUTIVE DE GROUPEMENT HOSPITALIER DE TERRITOIRE GHT 94 NORD ANNEXE N 1 DE LA CONVENTION CONSTITUTIVE DE GROUPEMENT HOSPITALIER DE TERRITOIRE GHT 94 NORD Volet Achats En application de l article L. 6132-3 du code de la santé publique, l établissement support du

Plus en détail

ACT&RESPECT : Une démarche responsable sur l ensemble de la filière café

ACT&RESPECT : Une démarche responsable sur l ensemble de la filière café ACT&RESPECT : Une démarche responsable sur l ensemble de la filière café EN 2016, LOBODIS STRUCTURE UNE NOUVELLE DÉMARCHE RESPONSABLE «ACT&RESPECT», UN MODÈLE INNOVANT DE FILIÈRE CAFÉ, ENGAGÉ ET PÉRENNE.

Plus en détail

La formation en soutien. à l approvisionnement des produits locaux. Teddy COLOMBEIX Conseiller formation CNFPT

La formation en soutien. à l approvisionnement des produits locaux. Teddy COLOMBEIX Conseiller formation CNFPT La formation en soutien à l approvisionnement des produits locaux de qualité Contexte L approvisionnement des produits locaux de qualité est un enjeu pour de nombreuses collectivités locales. Elles sont

Plus en détail

CHARTE des AMAP. Mai PHILOSOPHIE GÉNÉRALE...2 2DÉFINITION GÉNÉRALE DES AMAP...2 3LES PRINCIPES GÉNÉRAUX À RESPECTER...3

CHARTE des AMAP. Mai PHILOSOPHIE GÉNÉRALE...2 2DÉFINITION GÉNÉRALE DES AMAP...2 3LES PRINCIPES GÉNÉRAUX À RESPECTER...3 CHARTE des AMAP Mai 2003 1PHILOSOPHIE GÉNÉRALE...2 2DÉFINITION GÉNÉRALE DES AMAP...2 3LES PRINCIPES GÉNÉRAUX À RESPECTER...3 4LA CRÉATION D UNE AMAP...4 5PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT D UNE AMAP...4 5.1STRUCTURATION

Plus en détail

Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise

Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise Joëlle Van Bambeke jvanbambeke@environnement.irisnet.be Département consommation durable Plan de l exposé Objectifs de la démarche Sources des

Plus en détail

CHARTE des AMAP. 1 Philosophie générale. 2 Définition générale des AMAP. 3 Les principes généraux à respecter

CHARTE des AMAP. 1 Philosophie générale. 2 Définition générale des AMAP. 3 Les principes généraux à respecter 1 Philosophie générale CHARTE des AMAP L association ALLIANCE Paysans Ecologistes Consommateurs pour objectif principal de développer et animer le réseau des Associations de Maintien de l Agriculture Paysanne

Plus en détail

Aix-en-Provence. le 6 septembre 2017

Aix-en-Provence. le 6 septembre 2017 EGA en région - 1ère journée de travail La structuration et la valorisation des filières Atelier 2 : Les atouts des produits régionaux Aix-en-Provence le 6 septembre 2017 Atouts Présence de produits diversifiés,

Plus en détail

Favoriser une restauration collective de qualité et de proximité

Favoriser une restauration collective de qualité et de proximité Favoriser une restauration collective de qualité et de proximité Ordre du jour La production en région Paca Les besoins et attentes des producteurs Témoignages État des lieux de la restauration collective

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Jessé de Forest 15 avenue du Pont Rouge - BP 215 59440 Avesnes-sur-Helpe 03 27 56 10 30 0 / 7 03 27 56 10 39 : http://lyceeavesnes.etab.ac-lille.fr/projetsite/ Lycée général et technique avec section

Plus en détail

PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE

PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE Contexte Décret n 2008 1406 du 19 décembre relatif à l organisation et aux attributions des Directions Régionales de l Alimentation,

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective. Pays de Combrailles en Marche Mercredi 31 Octobre 2012

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective. Pays de Combrailles en Marche Mercredi 31 Octobre 2012 MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Pays de Combrailles en Marche Mercredi 31 Octobre 2012 Un projet régional Plateforme régionale d approvisionnement de produits bio locaux

Plus en détail

Restauration scolaire 2012

Restauration scolaire 2012 Restauration scolaire 2012 Préambule Fin du contrat actuel le 30 juin 2012 Audit sur la situation des restaurants scolaires Locaux et infrastructures vieillissantes Cadre peu agréable (bruit, décoration

Plus en détail

Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions. 4 février 2016

Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions. 4 février 2016 Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions 4 février 2016 Introduction professionnelle Jean Pierre Le Fur, AMF Laurent Kerlir, Chambre d agriculture du Morbihan FDSEA Ordre du

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013 Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le 25 novembre 2013 Une définition commune du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte national de lutte contre le gaspillage Gaspillage

Plus en détail

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012 Plan La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration Conférence «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22/11/2012 Céline Lecoeur Présentation d A

Plus en détail

4. Le respect de la commande publique

4. Le respect de la commande publique 4. Le respect de la commande publique En tant que collectivité publique, vos achats doivent respecter le code des marchés publics. Les produits bio, étant signes officiels de qualité, peuvent clairement

Plus en détail

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective»

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective» Table ronde régionale «Manger local & Manger français en restauration collective» en présence de Stéphane Le Foll ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la Forêt, Porte Parole du Gouvernement

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires et

CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires et CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires 2014-2015 et 2015-2016 Ecole Publique de l être - Rue Longuève St-George-de-Reintembault Objectif : Assurer

Plus en détail

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016 Séminaire international «Les achats publics au service de l agriculture familiale : conditions de mise en œuvre» Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur

Plus en détail

suivre la mise en oeuvre

suivre la mise en oeuvre Fiche méthodologique suivre la mise en oeuvre sommaire 1. Identifiez les acteurs concernés 2. Ciblez les éléments de contrôle et de suivi pertinents 3. Assurez-vous au préalable d avoir inscrit au cahier

Plus en détail

Réunion du 09 septembre 2014

Réunion du 09 septembre 2014 Réunion du 09 septembre 2014 Transfert TRANSFERT du Marché DU MIN d Intérêt DE NANTES National CREATION D UN POLE AGRO-ALIMENTAIRE Réunion du 9 septembre 2014 Association Sud Loire Avenir 1 TRANSFERT DU

Plus en détail

ARENE Les produits locaux dans la restauration collective

ARENE Les produits locaux dans la restauration collective ARENE Les produits locaux dans la restauration collective 25.01.2016 Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire est un organisme

Plus en détail

L opération «Manger Bio Local au Lycée»

L opération «Manger Bio Local au Lycée» L opération «Manger Bio Local au Lycée» Comité Régional de l Alimentation MIN de Lomme, mardi 26 mai 2015 Déroulé de la présentation Objectifs et enjeux de l opération Les contours de l opération Point

Plus en détail

Stratégie de Paris pour une alimentation durable

Stratégie de Paris pour une alimentation durable Stratégie de Paris pour une alimentation durable Ateliers «L approvisionnement local de la restauration hors foyer» et «La culture et l éducation alimentaires» Lundi 29 mai 2017 9h30 Mairie du XIX ème

Plus en détail

Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse

Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse avec la participation financière de l'etat dans le cadre du Parc-Bio Juin 2002 I. CONTEXTE La région Midi-Pyrénées

Plus en détail

II - Faire de la commande publique durable un levier de développement territorial

II - Faire de la commande publique durable un levier de développement territorial I - Intégrer le développement durable (environnement et/ou social) dans vos marchés II - Faire de la commande publique durable un levier de développement territorial & Laurent COGERINO RAEE Un réseau régional

Plus en détail

Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur.

Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur. Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur. 28 février 2012 ETUDE Diagnostic Stratégies et actions

Plus en détail

21% Les chiffres clés. Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? Réduction du gaspillage alimentaire

21% Les chiffres clés. Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? Réduction du gaspillage alimentaire Réduction du gaspillage alimentaire Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? L organisation des Nations Unies pour l Alimentation et l Agriculture (FAO) définit le gaspillage alimentaire comme étant «toute

Plus en détail

Mille et Un Repas. Acteur exemplaire et pionnier dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Mille et Un Repas. Acteur exemplaire et pionnier dans la lutte contre le gaspillage alimentaire 1 Mille et Un Repas Acteur exemplaire et pionnier dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Mille et Un Repas assure au quotidien le bien-être de ses convives Chez Mille et Un Repas, nous aimons cultiver

Plus en détail

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 SOMMAIRE INTRODUCTION : POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 2. QUELLE DEMARCHE POUR INTRODUIRE DES PRODUITS BIO LOCAUX EN

Plus en détail

DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation)

DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) www.certidev.com N de récépissé : DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) CQP CHEF DE CUISINE EN COLLECTIVITE I IDENTIFICATION DU DEMANDEUR

Plus en détail

Développement de l approvisionnement local & local AB en Restauration Collective. C est possible!

Développement de l approvisionnement local & local AB en Restauration Collective. C est possible! Développement de l approvisionnement local & local AB en Restauration Collective C est possible! Des références pour identifier l intérêt/les enjeux et évaluer/fixer ses objectifs d approvisionnement Des

Plus en détail

Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA

Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA Présentation effectuée dans le cadre de la Présentation de la boîte à outils LOCALIM Préfecture des Bouches-du-Rhône / Marseille /

Plus en détail

LA REGION DANS MON ASSIETTE

LA REGION DANS MON ASSIETTE Dossier de presse LA REGION DANS MON ASSIETTE «Un label unique en France dédié aux restaurants scolaires de la Région au service de la qualité. Objectif : multiplier la présence des produits régionaux

Plus en détail

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 1 CR 23-14 DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 RENFORCER LE SERVICE PUBLIC DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DANS LES EPLE D ILE DE FRANCE : VERS UNE TARIFICATION PLUS JUSTE, UNE QUALITE NUTRITIONNELLE ET GUSTATIVE

Plus en détail

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d Écologie Urbaine 2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Elaboration d'une définition commune et partagée du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Les deux options possibles CUISINE CONCEDEE

Plus en détail

QU EST-CE Q UNE A.M.A.P?

QU EST-CE Q UNE A.M.A.P? QU EST-CE Q UNE A.M.A.P? Le fonctionnement Une AMAP (Association pour le Maintien de l Agriculture Paysanne) naît en général de la rencontre d'un groupe de consommateurs et d'un producteur prêts à entrer

Plus en détail

ETUDE DE LA CONSOMMATION DE PRODUITS ALIMENTAIRES LOCAUX AU PAYS BASQUE

ETUDE DE LA CONSOMMATION DE PRODUITS ALIMENTAIRES LOCAUX AU PAYS BASQUE ETUDE DE LA CONSOMMATION DE PRODUITS ALIMENTAIRES LOCAUX AU PAYS BASQUE Dates Mai à Juin 2016 Mode de recueil Echantillon Questionnaire en face à face dans les centres villes de 12 communes du Pays Basque

Plus en détail

Dossier de Presse. Introduire des produits locaux dans la restauration collective en Meuse : Comment faire?

Dossier de Presse. Introduire des produits locaux dans la restauration collective en Meuse : Comment faire? Dossier de Presse Introduire des produits locaux dans la restauration collective en Meuse : Comment faire? Hôtel du département BP 514 Place Pierre-François GOSSIN 55012 BAR-LE-DUC Cedex Tél. : 03 29 45

Plus en détail

RESEAU LOCAL VENDEE Rencontre du Réseau LOCAL Vendée 15 juin 2016

RESEAU LOCAL VENDEE Rencontre du Réseau LOCAL Vendée 15 juin 2016 RESEAU LOCAL VENDEE Atelier D- Marchés publics et achat de denrées Définition du besoin et critères associés Intervenants: Responsable d atelier: Mickaël Tessier, juriste au service marchés, CD 85 Animateur:

Plus en détail

Catalogue formations. Alimentation bio et durable

Catalogue formations. Alimentation bio et durable Catalogue formations Alimentation bio et durable 1 Contact Noémie Dekoninck noemie.dekoninck@biowallonie.be +32(0) 479 937 034 Stéphanie Goffin stephanie.goffin@biowallonie.be +32 (0) 474 38 11 24 2 Introduction

Plus en détail

SOMMAIRE RESUME : INTRODUCTION DE 50 % BIO DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE 3

SOMMAIRE RESUME : INTRODUCTION DE 50 % BIO DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE 3 1 SOMMAIRE RESUME : INTRODUCTION DE 50 % BIO DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE 3 UNE VILLE ENGAGÉE DANS L INTRODUCTION DE PRODUITS BIO AUTOUR DE PLUSIEURS OBJECTIFS 4 EN IMPLIQUANT L ENSEMBLE DES ACTEURS

Plus en détail

«Qualité de la restauration scolaire durable»

«Qualité de la restauration scolaire durable» CHARTE RÉGIONALE «Qualité de la restauration scolaire durable» 2015-2019 www.region-bourgogne.fr ÉDITO La région et les lycées ont une double responsabilité : garantir la sécurité sanitaire des aliments

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013 Commune d EVECQUEMONT CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013 Ce cahier des charges vaut CCAP et CCTP Rue d Adhémar 78740 EVECQUEMONT - Tél : 01 34 74 08 79 - Fax : 01 30 22 16 75 1

Plus en détail

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self Collège Guillaume de Lorris Mise à jour le 3 juillet 2017 38 rue St Lazare 45260 Lorris Votre contact Pascal VEAULIN chef de cuisine 02 38 92 41 69 veaulin.pascal@neuf.fr Restaurant non ouvert à d'autres

Plus en détail

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d écologie urbaine 2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période 2015-2020. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

Candidat. Nom :... Prénom :... NIR :... Date de début du contrat :... Date de fin du contrat :... Salarié Stagiaire

Candidat. Nom :... Prénom :... NIR :... Date de début du contrat :... Date de fin du contrat :... Salarié Stagiaire Livret de suivi individuel en entreprise et en centre CQP-IH Chef de cuisine en collectivité Candidat Nom :... Prénom :... NIR :... Date de début du contrat :... Date de fin du contrat :... Salarié Stagiaire

Plus en détail

SOCOPRA La préparation de la certification ISO 14001

SOCOPRA La préparation de la certification ISO 14001 SOCOPRA La préparation de la certification ISO 14001 Page 1 sur 7 SOCOPRA se tourne vers une démarche environnementale Crée en 1966 et implantée en 1974 dans la ville de Vitry-sur-Seine, SOCOPRA est spécialisée

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional SEPTEMBRE 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional SEPTEMBRE 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional SEPTEMBRE 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA CHARTE REGIONALE DE QUALITE DE LA RESTAURATION DANS

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION / Constats : APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION La loi dite «Grenelle 2» impose depuis 2012 aux détenteurs de quantités importantes de biodéchets (déchets

Plus en détail

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 Produits locaux en restauration collective Présentation des actions engagées par le CHU de la Réunion et GCS- Restauration / UPAC Présentation

Plus en détail

Dossier de presse. légumerie centralisée du Grand Cahors. Présentation du projet de

Dossier de presse. légumerie centralisée du Grand Cahors. Présentation du projet de Dossier de presse Présentation du projet de légumerie centralisée du Grand Cahors Lundi 12 septembre - 16h à l ancien site de production culinaire de Pradines SOMMAIRE Des fruits et légumes frais tous

Plus en détail

Rencontre inter fonctions publiques

Rencontre inter fonctions publiques La restauration collective quels enjeux Rencontre inter fonctions publiques Février 2013- Jacqueline Maréchal Programme de la rencontre La restauration collective définition Son objectif social Sa participation

Plus en détail

Projet EFA08/15 financé par le Fonds Européen de Développement Régional

Projet EFA08/15 financé par le Fonds Européen de Développement Régional Projet EFA08/15 financé par le Fonds Européen de Développement Régional Tarbes. Le 07 octobre 2016 Présentation de l offre : du 07 octobre au 17 octobre 2016 Modalité : par courrier électronique dirigé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séminaire de clôture du projet REALISAB. Jeudi 18 septembre

DOSSIER DE PRESSE. Séminaire de clôture du projet REALISAB. Jeudi 18 septembre Séminaire de clôture du projet REALISAB Jeudi 18 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE - Iris Roze : 01 53 57 10 51 iris.roze@apca.chambagri.fr - 1 - CONTACT PRESSE - Iris Roze : 01 53 57 10

Plus en détail

LES AUTEURS PFCE. Fair World Project. FairNESS France and UK

LES AUTEURS PFCE. Fair World Project. FairNESS France and UK LES AUTEURS PFCE Fair World Project FairNESS France and UK LES LABELS DE COMMERCE EQUITABLE A LA LOUPE POURQUOI UN NOUVEAU GUIDE? Des évolutions significatives au sein du secteur Emergence de nouveaux

Plus en détail

Comment agir pour une commande publique durable?

Comment agir pour une commande publique durable? Comment agir pour une commande publique durable? Quelques chiffres : Poids des achats publics en France Plus de 50 000 entités publiques et 200 000 acheteurs publics Environ 10% à 15% du PIB Tous les secteurs

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Louis Pasteur 151 boulevard Louise Michel - BP 9 59490 Somain 03 27 86 09 30 / 7 03 27 86 47 51 : http://lycee-somain.etab.ac-lille.fr/ Lycée général et technique 1 500 élèves (sans internat) ÉQUIPE

Plus en détail

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux Pense global, choisis local! NOS ACTIONS Produits locaux «LE PLAISIR DE BIEN MANGER» UN SLOGAN QUI PARLE! «Nous pensons global, nous achetons local!» Restopolis est un service gouvernemental de la restauration

Plus en détail

Coop de France et la FCD signent un accord cadre

Coop de France et la FCD signent un accord cadre Le 23 Septembre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Coop de France et la FCD signent un accord cadre Coop de France, organisation représentative des coopératives agricoles et agroalimentaires et la Fédération du

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. 41 27620 GASNY Tél : 02.32.77.54.50 PRÉPARATION ET LIVRAISON EN LIAISON FROIDE

Plus en détail

APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE

APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE SYNTHESE D ETUDE Août 2016 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par et Coordination technique : Elsa THOMASSON

Plus en détail

Marchés et contractualisation

Marchés et contractualisation Marchés et contractualisation Restauration collective et Approvisionnement Local Les clés de réussite Si j introduis du produit local dans les restaurants collectifs, est-ce que ma collectivité sera en

Plus en détail

Réunion de coordination interterritoriale Synthèse des travaux 2016

Réunion de coordination interterritoriale Synthèse des travaux 2016 Réunion de coordination interterritoriale Synthèse des travaux 2016 9 novembre 2016 1 Objectifs de la réunion La Coordination interterritoriale: Favoriser la discussion et l échange d information entre

Plus en détail

Attentes des consommateurs en matière de sécurité sanitaire des aliments d origine animale en phase de production

Attentes des consommateurs en matière de sécurité sanitaire des aliments d origine animale en phase de production Attentes des consommateurs en matière de sécurité sanitaire des aliments d origine animale en phase de production L évolution rapide des modes de production et de transformation des denrées, l internationalisation

Plus en détail

Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile. Vendredi 7 Novembre 2014

Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile. Vendredi 7 Novembre 2014 Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile Vendredi 7 Novembre 2014 Sommaire Le constat Quels sont les chiffres du gaspillage en RHD Quels types de pertes / Comment les évaluer Comment lutter

Plus en détail

Table ronde Restauration hors domicile

Table ronde Restauration hors domicile Table ronde Restauration hors domicile Préfecture DOSSIER DE PRESSE 19 février 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle TILY: 02 43 01 50 70

Plus en détail

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Historique MAB 29 et RC 1999 : premières demandes de collectivités

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Marché à procédure adaptée (article 28 du code des marchés publics) Objet :

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Marché à procédure adaptée (article 28 du code des marchés publics) Objet : REGLEMENT DE LA CONSULTATION Marché à procédure adaptée (article 28 du code des marchés publics) Objet : Préparation et livraison de repas en liaison froide au restaurant scolaire de la commune Date limite

Plus en détail

Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail :

Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail : Fiche d expérience CARTE D IDENTITE : Nom de la structure : CAISSE DES ECOLES DE REIMS Adresse : 52 rue Talleyrand CP : 51000 Ville : REIMS Contact : Sandrine DERVIN Tel : 03 26 85 31 49 Mail : sandrine.dervin@mairie-reims.fr

Plus en détail