LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2"

Transcription

1 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions d'anaérobiose (ex. fermentation alcoolique) le fermentation est prépondérante en biotechnologies car: les microorganismes sont faciles à manipuler (sélection, conservation des souches, amélioration ) les microorganismes sont peu exigeants en nutriments et conditions de culture leur croissance en culture est rapide les fermentations s'opèrent le plus souvent en milieu liquide : dans des fermenteurs les souches peuvent être améliorées par mutagénèse, transformation (clonage), ingénierie métabolique

2 LE FERMENTEUR il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 il est mis en œuvre de trois manières : batch fed-batch continu

3 PRODUITS DE FERMENTATION les microorganismes en culture peuvent servir à produire : de la biomasse des métabolites primaires des métabolites secondaires des protéines le fermentation est aussi au cœur des procédés de fabrication de produits traditionnels dits "fermentés" : ensilage, choucroute, olives, pain, café, cacao, thé, pastel fromages saucisses, jambons, produits de pêche vins, cidre, bière, sake

4 PRODUCTION DE BIOMASSE elle a pour but de produire des protéines qui pourront être utilisées en alimentation animale (parfois humaine) : SCP ou POU les microorganismes utilisés (bactéries, microalgues, levures, champignons filamenteux) peuvent utiliser comme substrat : le dioxyde de carbone (chlorelles, spirulines) le méthanol l'éthanol le lactosérum l'amidon ou le glucose des hydrocarbures

5 PRODUCTION DE METABOLITES PRIMAIRES un très grand nombre de molécules, métabolites primaires sont produits industriellement par fermentation : acides aminés acides organiques alcools et solvants carburants lipides nucléotides polysaccharides vitamines pigments

6 production mondiale (1992) ACIDES AMINES utilisations : alimentation humaine, nutrition animale, substrats de synthèse (chimie (pharmacie)

7 ACIDES ORGANIQUES acide acétique : t/an (2,5 Mt/an chimie) acide butyrique : utilisé pour la synthèse de polymères acide citrique : t/an, additif alimentaire, utilisé en pharmacie et en chimie acide gluconique : t/an, utilisé en pharmacie et alimentaire acide lactique : t/an, utilisé en alimentaire, textiles, plastiques, cuir acides malique, tartrique, propionique, oxalique

8 ALCOOLS, SOLVANTS, CARBURANTS éthanol : 80% de la production mondiale est d'origine biotechnologique. Bon candidat comme biocarburant (ou additif) et surtout comme élément de départ d'une nouvelle chimie (en remplacement des produits pétroliers) méthane : biogaz (valorisation des déchets) butane 2,3 diol : additifs de carburants diesel dihydroxyacétone glycérol

9 VITAMINES vitamine B12 vitamine B2 ergostérol PIGMENTS β caroténoïdes pigments de Monascus POLYSACCHARIDES xanthane dextrane pullulane

10 METABOLITES SECONDAIRES (1) ne sont pas nécessaires à la croissance grande variété de structure et d'activités voies de synthèses propres distribution généralement limitée à un nombre réduit d' organismes on peut en compter jusqu'à : 1500 chez les bactéries 5500 chez les actinomycètes 2000 chez les champignons 300 chez les algues 3000 chez les plantes 1000 chez les animaux plusieurs centaines sont produits par biotechnologie

11 METABOLITES SECONDAIRES (2) antibiotiques : 30 antibiotiques produits par des actinomycètes + 12 par fermentation suivie de modification chimique 3 antibiotiques produits par des champignons + 39 par fermentation suivie de modification chimique 5 antibiotiques sont produits par fermentation bactérienne alkaloïdes antidiabétiques anticholestérolémiques immunomudulateurs insecticides pesticides herbicides

12 PROTEINES les microorganismes sont des outils très performants de production de protéines natives ou recombinées (expression de gènes clonés) : enzymes hormones (insuline, hormone de croissance) interféron antigènes la production microbienne permet d'atteindre des productivités importantes, mais la protéines n'est pas toujours obtenue dans des formes satisfaisantes (glycosylation) dans certains cas il faut avoir recours aux cultures de cellules animales (anticorps, facteurs tissulaires )

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions BIOTECHNOLOGIES ET PRODUCTION DU CIDRE : DEFINITIONS (DOCUMENT PROFESSEUR) I Place des biotechnologies dans le domaine des sciences : Biotechnologies : comme leur nom l indique, elles résultent d un mariage

Plus en détail

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles»

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles» Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Génie de la biocatalyse et génie des procédés «Production d enzymes industrielles» Concepteur du cours:

Plus en détail

Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles

Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles Rudolf Kreuz Journée d information oenologique 16 janvier 2015 Lausanne Procédé

Plus en détail

L hétérogénéité des populations microbiennes affecte l efficience des bioprocédés

L hétérogénéité des populations microbiennes affecte l efficience des bioprocédés L hétérogénéité des populations microbiennes affecte l efficience des bioprocédés Mise en ligne de la cytométrie en flux pour l optimisation des bioprocédés Frank Delvigne Université de Liège, Gembloux

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

ENZYMES INDUSTRIELLES

ENZYMES INDUSTRIELLES PRESENTATION - HISTORIQUE - DEFINITION - METHODES D OBTENTION - MARCHES - APPLICATIONS - PERSPECTIVES 1 HISTORIQUE 2000 AV JC : Découverte de la fermentation du pain et du fromage 800 AV JC : Caillette

Plus en détail

1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236

1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236 Verdict Chapitre 8 1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236 1. Quelle est la différence entre une biotechnologie et une technologie? Une biotechnologie est une technique appliquée à des êtres vivants

Plus en détail

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION T.P. Microbiologie appliquée Objectifs Pré-requis «Action des levures sur la farine» être capable de justifier la composition des aliments en tant que milieu nutritif Mme ROIG être capable de mettre en

Plus en détail

Bienvenue dans la maison des céréales

Bienvenue dans la maison des céréales Bienvenue dans la maison des céréales Papier, médicaments, emballages, dentifrice, gel douche, lessives, peinture, matériaux de construction, vêtements, pneu leur point commun? Ils contiennent tous des

Plus en détail

La fermentation lactique. Delphine CUVILLIER

La fermentation lactique. Delphine CUVILLIER La fermentation lactique Delphine CUVILLIER La fermentation lactique Objectif d une fermentation : Production de biomasse (levures, bactéries lactiques, protéines d organismes cellulaires) Dégradation

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation?

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation? La découverte de médicaments en biotechnologie La découverte de médicaments en biotechnologie Initiation du projet Quel type de médicament? Processus complet Quelques exemples 2 1 février 2007 Initiation

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

Les mycotoxines. Jean-Denis Bailly Mycotoxicologie ENVT. Définition? Composé toxique produit par des moisissures. champignons microscopiques

Les mycotoxines. Jean-Denis Bailly Mycotoxicologie ENVT. Définition? Composé toxique produit par des moisissures. champignons microscopiques Les mycotoxines Jean-Denis Bailly Mycotoxicologie ENVT Définition? Composé toxique produit par des moisissures champignons microscopiques 1 Historique Impact des mycotoxines en santé humaine Ergotisme:

Plus en détail

La biologie synthétique dans les procédés industriels innovants, ou le long cheminement du vivant au produit

La biologie synthétique dans les procédés industriels innovants, ou le long cheminement du vivant au produit La biologie synthétique dans les procédés industriels innovants, ou le long cheminement du vivant au produit Olivier Galy Chef de projet Toulouse White Biotechnology Toulouse le 24/04/2014 Toulouse White

Plus en détail

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle Jean-Yves Le Déaut Séances sur les biotechnologies Séance 1 : 25 février 2009 Introduction sur les biotechnologies Avec Pierre TAMBOURIN, Directeur

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Les acides ont un double effet antimicrobien : un effet via l acidification qu ils engendrent, et un effet spécifique à l acide utilisé.

Les acides ont un double effet antimicrobien : un effet via l acidification qu ils engendrent, et un effet spécifique à l acide utilisé. Christine CHENE De nombreux produits alimentaires se conservent grâce à un ph faible, soit parce qu ils contiennent naturellement une teneur élevée en acides organiques (par exemples : produits fermentés

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

PROGRAMME DE BIOTECHNOLOGIES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE BIOTECHNOLOGIES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE BIOTECHNOLOGIES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule Les évolutions des biotechnologies dans les domaines de l environnement, de la santé, de

Plus en détail

GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE. Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com

GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE. Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com 1 Philosophie de l entreprise Avoir une approche globale pour : gérer tous les déchets organiques d un territoire

Plus en détail

Contrôle de la qualité des vins

Contrôle de la qualité des vins Marc DUBERNET (Laboratoires DUBERNET, France) Contrôle de la qualité des vins Procédés de contrôle et de salubrité Drummondville, 9 et 10 févier 2015 vins Contrôle de la qualité Contrôle curatif Un peu

Plus en détail

MODULE 2 BIOTECHNOLOGIE: HISTOIRE, ÉTAT DE L'ART, FUTUR. Dr Marcel Daba BENGALY Université Ouaga I Pr Joseph KI ZERBO

MODULE 2 BIOTECHNOLOGIE: HISTOIRE, ÉTAT DE L'ART, FUTUR. Dr Marcel Daba BENGALY Université Ouaga I Pr Joseph KI ZERBO MODULE 2 BIOTECHNOLOGIE: HISTOIRE, ÉTAT DE L'ART, FUTUR Dr Marcel Daba BENGALY Université Ouaga I Pr Joseph KI ZERBO Module 2 BIOTECHNOLOGIE: Histoire, Etat de l Art, Futur Avertissement Cette publication

Plus en détail

Levures : champignons microscopiques, unicellulaires

Levures : champignons microscopiques, unicellulaires Production d ATP sans dioxygène. Lors de la dernière séance, vous avez découvert comment les cellules produisent de l ATP par respiration, en présence de dioxygène. On peut observer qu en absence de dioxygène

Plus en détail

La chimie de la vie. Énoncé d évaluation. Retour vers le futur! Énoncé d évaluation. Structure générale. Structure générale

La chimie de la vie. Énoncé d évaluation. Retour vers le futur! Énoncé d évaluation. Structure générale. Structure générale Énoncé d évaluation La chimie de la vie Les glucides, les lipides et les protéines (2 heures) Distinguer les composés organiques et les composés inorganiques 1 2 Retour vers le futur! Énoncé d évaluation

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Respiration et fermentation Imen KHOUNI Attention!

Plus en détail

ALIMENTER LES HUMAINS: TECHNIQUES DE CULTURE, D'ELEVAGE ET DE TRANSFORMATION

ALIMENTER LES HUMAINS: TECHNIQUES DE CULTURE, D'ELEVAGE ET DE TRANSFORMATION ALIMENTER LES HUMAINS: TECHNIQUES DE CULTURE, D'ELEVAGE ET DE TRANSFORMATION 1 - Elevage et culture 1 - Elevage et culture 11) l'homme élève des animaux et cultive des végétaux pour se procurer des aliments

Plus en détail

Conversions biologiques de biomasses

Conversions biologiques de biomasses Conversions biologiques de biomasses en biocarburants http://www.worldbiomes.com/biomes_grassland.htm http://www.pointsdactu.org/ attelage matériaux,fibres,force motrice cycliste, esclave assiette d'aliments

Plus en détail

Equilibres microbiens dans les Elevages

Equilibres microbiens dans les Elevages Equilibres microbiens dans les Elevages Tech&Bio Juin 2012 Gilles GROSMOND - Vétérinaire HIPPOLAB La vie sur la terre Apparition de l UNIVERS 13,7 Ga Apparition de la TERRE 5 Ga Apparition de la VIE Autoduplication

Plus en détail

PROTECTION DES GASOIL ET FUELS DES PROLIFÉRATIONS BACTÉRIENNES ET FONGIQUES. Raffinerie Allemande (confidentiel)

PROTECTION DES GASOIL ET FUELS DES PROLIFÉRATIONS BACTÉRIENNES ET FONGIQUES. Raffinerie Allemande (confidentiel) DOSSIER TECHNIQUE SELD 1, Rue Marius Berliet 69720 ST BONNET DE MURE PROTECTION DES GASOIL ET FUELS DES PROLIFÉRATIONS BACTÉRIENNES ET FONGIQUES Compte Rendu de l utilisation de l EXP55 O en Raffinerie

Plus en détail

Introduction. Biologie cellulaire: cycle cellulaire, synthèse protéique Biologie moléculaire: expression des gènes, régulation

Introduction. Biologie cellulaire: cycle cellulaire, synthèse protéique Biologie moléculaire: expression des gènes, régulation LA CULTURE CELLULAIRE Introduction Technique indispensable Progrès énormes depuis 50 ans Recherche Biologie cellulaire: cycle cellulaire, synthèse protéique Biologie moléculaire: expression des gènes,

Plus en détail

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION LALLEMAND ANIMAL NUTRITION SPECIFIC SUCCESS * * Spécifique pour votre succès. www.lallemandanimalnutrition.com SPECIFIC SUCCESS Un chef de file mondial des levures et bactéries au service de l agriculture

Plus en détail

Production d Hydrogène à partir de la biomasse

Production d Hydrogène à partir de la biomasse Production d Hydrogène à partir de la biomasse Paul Lucchese paul.lucchese@cea.fr Production d hydrogène à partir de biomasse Famille 1: reformage à partir de biocarburants ou de biogaz Biogaz à partir

Plus en détail

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie.

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie. b) Un fonctionnement cellulaire commun. Les cellules «travaillent», elles remplissent des fonctions : - Le métabolisme est l ensemble des réactions chimiques se déroulant dans une cellule : - Les réactions

Plus en détail

Biomasse : un monde d innovations à notre portée

Biomasse : un monde d innovations à notre portée Biomasse : un monde d innovations à notre portée Source : http://www.dico-ecolo.com/fond-2.html Innofibre oeuvre principalement dans les domaines suivants : Agricoles Recherche, Développement et Innnovations

Plus en détail

Page 1 GLOBAL BIOENERGIES DOSSIER DE PRESSE

Page 1 GLOBAL BIOENERGIES DOSSIER DE PRESSE Page 1 GLOBAL BIOENERGIES DOSSIER DE PRESSE Une innovation de rupture pour convertir les ressources renouvelables en hydrocarbures Global Bioenergies est l une des rares sociétés au monde et la seule en

Plus en détail

LE GÉNIE PHARMACEUTIQUE

LE GÉNIE PHARMACEUTIQUE LE GÉNIE PHARMACEUTIQUE ou le rôle d un ingénieur chimiste dans le domaine pharmaceutique Mario Jolicoeur, ing., Ph.D. Professeur adjoint département de génie chimique École Polytechnique de Montréal Les

Plus en détail

SYLLABUS fiches pédagogiques 2012/2013

SYLLABUS fiches pédagogiques 2012/2013 Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique 16, avenue Pey-Berland 33607 PESSAC CEDEX SYLLABUS fiches pédagogiques 2012/2013 Département Production en Industries Agroalimentaires Thématique

Plus en détail

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN Les enzymes sont une catégorie particulière de protéines qui interviennent dans la plupart des réaction chimique qui se déroulent à l'intérieur

Plus en détail

Intérêts nutritionnels et sanitaires des produits de l agriculture biologique

Intérêts nutritionnels et sanitaires des produits de l agriculture biologique Intérêts nutritionnels et sanitaires des produits de l agriculture biologique Denis Lairon,Directeur de recherche INSERM UMR 1260-INRA / 1025-INSERM Université de la Méditerranée Nutrition humaine Marseille,

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

Applications de la Biotechnologie dans l industrie

Applications de la Biotechnologie dans l industrie Applications de la Biotechnologie dans l industrie Centre d Activités Régionales pour la Production Propre (CAR/PP) Plan d Action pour la Méditerranée Centre d Activités Régionales pour la Production Propre

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

Amgen A propos de la biotechnologie

Amgen A propos de la biotechnologie Amgen A propos de la biotechnologie A propos de la biotechnologie La biotechnologie a permis de découvrir et de développer une nouvelle génération de médicaments à usage humain. Grâce aux progrès réalisés

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LA PRODUCTION D ATP dans les cellules.

CHAPITRE 2 : LA PRODUCTION D ATP dans les cellules. CHAPITRE 2 : LA PRODUCTION D ATP dans les cellules. Toutes les cellules ont besoin d énergie pour fonctionner (biosynthèses, transport de molécules, mouvements cellulaires ). L ATP est une molécule jouant

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

MICRO-ORGANISMES. Bactéries Levures- Moisissures Champignons Virus Cellules animales Cellules végétales Cellules souches Algues. M.

MICRO-ORGANISMES. Bactéries Levures- Moisissures Champignons Virus Cellules animales Cellules végétales Cellules souches Algues. M. MICRO-ORGANISMES Bactéries Levures- Moisissures Champignons Virus Cellules animales Cellules végétales Cellules souches Algues M.Nonus 1 Disciplines Biologie Biochimie Microbiologie Génie métabolique Génie

Plus en détail

Identification bactérienne: Paramètres de croissance. Milieu de croissance complexe. Milieu de croissance défini

Identification bactérienne: Paramètres de croissance. Milieu de croissance complexe. Milieu de croissance défini Identification bactérienne: Paramètres de croissance Milieu de croissance complexe Fait à partir de d ingrédients riches et complexes Ex. Extraits de protéines de soya Extraits de protéines de lait Produits

Plus en détail

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Enregistrement et agrément des établissements Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Plan Enregistrement Objectif Qui doit notifier son activité? Quelle autorité est compétente?

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

masse du produit désiré UA masse des produits obtenus

masse du produit désiré UA masse des produits obtenus Activité : "Green Chemistry attitude" ou chimie verte. Economie d atomes dans l oxydation du bioéthanol CORRECTION REMARQUES ( adapté des Olympiades de la chimie - Académie de Rouen 2007 ) Le concept de

Plus en détail

Biochimie Structurale 2

Biochimie Structurale 2 Biochimie Structurale 2 Simone Granon James Sturgis sturgis@ibsm.cnrs mrs.fr Biochimie Structurale 2.1 James Sturgis 1 Biochimie Structurale 2 La Biochimie Cellulaire (4+2) Le métabolisme Le couplage Les

Plus en détail

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique.

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique. ompléter la définition. Un accumulateur c est : Une pile électrique rechargeable, qui accumule de l énergie... sous forme... pour la restituer sous forme de... On dit que l hydrogène est un énergétique.

Plus en détail

2015/2016. Présentation réalisée par : Mr. BENSLAMA A.

2015/2016. Présentation réalisée par : Mr. BENSLAMA A. Université Mohamed Khider-Biskra Faculté des sciences exactes et des sciences de la nature et de la vie Département des sciences de la nature et de la vie 2015/2016 Présentation réalisée par : Mr. BENSLAMA

Plus en détail

L utilisation des gazomètres en Biotechnologie. C. Prier, Merck-Serono Aubonne

L utilisation des gazomètres en Biotechnologie. C. Prier, Merck-Serono Aubonne L utilisation des gazomètres en Biotechnologie C. Prier, Merck-Serono Aubonne 1 Agenda Présentation de la à Merck Serono Importance des gazomètres pour la 1 an dans le département 2 Agenda Présentation

Plus en détail

Chapitre 16 - Enzymes en industrie - QROC

Chapitre 16 - Enzymes en industrie - QROC Chapitre 16 - Enzymes en industrie - QROC 16.1- Quelles sont les différentes classes d enzymes? 16.2- Quelles sont les sources d enzymes à l échelle industrielle? Donnez un exemple dans chaque cas. 16.3-

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

La Maîtrise de la Fermentation Malolactique

La Maîtrise de la Fermentation Malolactique La Maîtrise de la Fermentation Malolactique La fermentation malolactique est une évolution très souvent recherchée dans le process d élaboration du champagne. Les vins sont généralement tirés «avec malo»

Plus en détail

Les Sacs Biodégradables

Les Sacs Biodégradables Les Sacs Biodégradables Introduction: De nos jours, l utilisation des sacs plastiques est très fréquente, notamment dans le commerce ou encore pour l usage personnel (sacs poubelles ) mais cela n est pas

Plus en détail

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 (Nouvelles techniques de manipulation du vivant Inf OGM 0ctobre 2011) I. Petite mise

Plus en détail

Caractéristiques et rendement énergétique de la fermentation alcoolique

Caractéristiques et rendement énergétique de la fermentation alcoolique Enseignement de spécialité (5 points) Partie II Exercice 2 Diversité et complémentarité des métabolismes Caractéristiques et rendement énergétique de la fermentation alcoolique Les levures sont des champignons

Plus en détail

n 118 Le Juraflore du Jura.

n 118 Le Juraflore du Jura. n 118 1 Le Juraffllore du Jura.. Le SP 95 E10. 21/08/09~ ~ Au cœur du Parc Naturel Régional du Haut Jura, à 1150 m d'altitude, le Fort des Rousses Juraflore abrite les caves prestigieuses des Fromageries

Plus en détail

Département de biologie Page 1 sur 6

Département de biologie Page 1 sur 6 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est

Plus en détail

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Une brochure à l intention du public intéressé Biosimilaires Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Les médicaments à l arc-en-ciel 1 Table des matières De la fabrication

Plus en détail

Croissance bactérienne. Croissance Bactérienne. Fission Binaire

Croissance bactérienne. Croissance Bactérienne. Fission Binaire Croissance bactérienne 1 Croissance Bactérienne Augmentation du nombre de cellules La bactérie se reproduit par fission binaire (1 2, 2 4.2n) Les mesures de la croissance représentent des suivis des changements

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

HISTOIRE DES SCIENCES ET DE LA BIOTECHNOLOGIE

HISTOIRE DES SCIENCES ET DE LA BIOTECHNOLOGIE HISTOIRE DES SCIENCES ET DE LA BIOTECHNOLOGIE PLAN DE L EXPOSÉ ETUDE DES CONCEPTIONS FINALITES ET OBJECTIFS COMMENT FAIRE L HISTOIRE DES SCIENCES PROGRAMME HISTOIRE DE LA BIOTECHNOLOGIE LA PLACE DU MONDE

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

«Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine végétale» Professeur Michèle Boitel-Conti

«Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine végétale» Professeur Michèle Boitel-Conti «Les chevelus racinaires, une alternative à la production en champs pour les principes actifs d origine» Professeur Michèle Boitel-Conti Académie Nationale de Pharmacie 30 septembre 2015 «Les chevelus

Plus en détail

Le tube digestif et les glandes digestives

Le tube digestif et les glandes digestives NOM : GROUPE : DATE : SAVOIRS S 13 1/2 Chapitre 2 L univers vivant Section 2 La fonction de nutrition, p. 75 à 80 Le tube digestif et les glandes digestives 1. Complétez le schéma suivant en y inscrivant

Plus en détail

Les levures non-saccharomyces des flores naturelles des moûts. Bruno Blondin. UMR Sciences pour l Oenologie INRA-M. SupAgro-UM1

Les levures non-saccharomyces des flores naturelles des moûts. Bruno Blondin. UMR Sciences pour l Oenologie INRA-M. SupAgro-UM1 Les levures non-saccharomyces des flores naturelles des moûts Bruno Blondin UMR Sciences pour l Oenologie INRA-M. SupAgro-UM1 Matinée technique de l UOEF- Maîtrise des flores indigènes Levures non-saccharomyces

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Introduction + Molécules du vivant

Introduction + Molécules du vivant 101-NE1 Physiologie du vivant Introduction + Molécules du vivant Julie Lavoie, C. Lionel-Groulx 1 Niveaux d organisation structurale des êtres vivants Comment, de quoi est fait un être vivant? 2 Niveaux

Plus en détail

FERMENTEURS TRANSFERTS GAZEUX. M.Nonus 1

FERMENTEURS TRANSFERTS GAZEUX. M.Nonus 1 FERMENTEURS TRANSFERTS GAZEUX M.Nonus 1 Fermentation-Transferts Gazeux M.Nonus 2 C02 02 M.Nonus 3 Rendement : Y Fermentation X/S ; X/ N ;X/02 ; P/S.. Production volumique: g /l ; U /ml Productivité volumique

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

GAF : L'ENSEIGNEMENT DES SCIENCES EN CLASSES 1L ET 1ES Proposition de progression commune sur le thème commun «Nourrir l humanité».

GAF : L'ENSEIGNEMENT DES SCIENCES EN CLASSES 1L ET 1ES Proposition de progression commune sur le thème commun «Nourrir l humanité». GAF : L'ENSEIGNEMENT DES SCIENCES EN CLASSES L ET ES Proposition de progression commune sur le thème commun «Nourrir l humanité». Rappel programme : Partie A. Vers une agriculture durable au niveau de

Plus en détail

Document N : Méthode d analyse pouvant être réalisée sous accréditation COFRAC Méthode d analyse non accréditée. Vins

Document N : Méthode d analyse pouvant être réalisée sous accréditation COFRAC Méthode d analyse non accréditée. Vins Document N : L PAM Laboratoire d œnologie LISTE DES ET DES METHODES EMPLOYEES DATE 02/09/2015 Page : 1/7 INDICE DE REVISION 05 GESTIONNAIRE Fonction et visa LOIGNON Marie-Cécile, Responsable Techniques

Plus en détail

La production de médicaments par les OGM

La production de médicaments par les OGM La production de médicaments par les OGM L.M. HOUDEBINE Unité de biologie du Développement et Biotechnologies INRA 78352 Jouy-en-Josas Cedex Depuis les temps les plus reculés, les communautés humaines

Plus en détail

LA MESTA en quelques mots

LA MESTA en quelques mots LA MESTA en quelques mots La Mesta Chimie Fine développe et fabrique des intermédiaires et des principes actifs à destination des laboratoires pharmaceutiques, ainsi que des produits destinés aux secteurs

Plus en détail

Partie 2 Les micro-organismes et la nutrition des êtres vivants

Partie 2 Les micro-organismes et la nutrition des êtres vivants Partie 2 Les micro-organismes et la nutrition des êtres vivants Chapitre 1 La nutrition des animaux et des végétaux et l interaction avec les microorganismes I ) Nutrition et interaction avec des microorganismes

Plus en détail

Génie génétique et biotechnologie

Génie génétique et biotechnologie Génie génétique et biotechnologie Acides nucléiques (rappel) Transcription ADN ARNm Traduction protéines Nucléotides Acides aminés Acides nucléiques Nucléotides : Gr. Phosphate Campbell 2 e edition, fig.

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Outil de production au service du développement durable

Outil de production au service du développement durable LEs BIOTECHNOLOGIEs Outil de production au service du développement durable Anne-Lise Hantson, Service de Chimie et Biochimie Appliquées de la FPMs 1 En bref... En quelques années les prix des produits

Plus en détail

Partiel de Microbiologie L2

Partiel de Microbiologie L2 Partiel de Microbiologie L2 mai 2013 Exercice 1. Comparer la composition chimique, la structure, et la fonction des pili et des flagelles chez les bactéries (2 pts) Structure Composition chimique Structure

Plus en détail

Les molécules organiques

Les molécules organiques Les molécules organiques Une molécule organique se caractérise par la présence d atomes de carbone. Contrairement aux molécules inorganiques présentes dans le corps humain, les molécules organiques ont

Plus en détail

LES LIPIDES. b) Les acides gras mono-insaturés : Ils présentent une double liaison. REPRESENTATION

LES LIPIDES. b) Les acides gras mono-insaturés : Ils présentent une double liaison. REPRESENTATION LES LIPIDES Objectifs : Différencier acides gras, triglycérides, phospholipides, spingolipides. Donner la structure et les propriétés des principaux lipides. I Définition : Les lipides constituent un groupe

Plus en détail

Recherche et valorisation d'éléments actifs issus des micro-algues pour l'utilisation en cosmétique en nutraceutique et d autres applications.

Recherche et valorisation d'éléments actifs issus des micro-algues pour l'utilisation en cosmétique en nutraceutique et d autres applications. ALGOBIOTECH SAS au capital de 22 000 Mars 2014 RCS 800 670 291 Evry 5 Rue Henri Auguste Desbruères 91030 EVRY Tél. +33 (0) 1 60 91 78 86 www.algobiotech.com Recherche et valorisation d'éléments actifs

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES 05/08/2010

PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES 05/08/2010 PETITES MOLECULES ACIDES GRAS GLUCIDES ACIDES AMINES NUCLEOTIDES Chaque être vivant contient des milliers de molécules différentes. On peut regrouper la plupart de ces molécules en 4 grandes familles:

Plus en détail

Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH. Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech

Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH. Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech Départements SPAB et SVS Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech Un enseignement approfondi en biotechnologie pour former des ingénieurs

Plus en détail

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires -I -Les cellules respirent 1 2 3 Les échanges gazeux entre les cellules chlorophylliennes et leur milieu 4 - II - Les mitochondries, organites de la

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

STÉRILISATION. Réduction des populations. nonus 1

STÉRILISATION. Réduction des populations. nonus 1 Réduction des populations nonus 1 nonus 2 Taux de survie N/No Taux de mortalité No-N /No No : nombre initial de cellules vivantes N : nombre de cellules vivantes après le cycle de stérilisation nonus 3

Plus en détail