Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines"

Transcription

1 Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES

2 Place des protéagineux en bio Attente différente des céréales Pas de problème de teneur en protéines en général Mais un problème de production car les rendements sont moins stables L attente en protéagineux : développer la production Forte demande de protéines pour l alimentation animale Les protéagineux souvent cultivés en association : un bilan azoté amélioré, mais des difficultés de maîtrise du mélange et de sa valorisation Un programme d essais protéagineux (surtout en cultures pures) a redémarré en bio depuis 2010 (Casdar Proteab ) La génétique a évolué : par exemple, les variétés de pois de printemps récentes produisent beaucoup plus de biomasse et sont plus concurrentes des adventices Un atout des protéagineux = pas d apport d azote en culture

3 Graines riches en protéines Composition des graines de légumineuses Selon les espèces, des réserves carbonées sous forme d amidon ou de lipides Des graines de bonne valeur nutritionnelle pour l homme ou l animal Constituant/ espèce Amidons % MS Fibres % MS Lipides % MS Protéines % MS Lysine (g/16g N) Méthionine + Cystéine (g/16g N) Pois ,1 2,4 Féverole ,5 2,1 Lupin blanc ,3 2 Soja ,2 2,8 Blé , ,3 4,0 Complémentarité aux céréales en alimentation animale ou humaine par la teneur en protéines et la composition en acides aminés

4 Un bon bilan d azote, résultant de la symbiose fixatrice d azote Forte contribution de la fixation symbiotique de l azote de l air dans les nodules N e H + > 2 NH3 + H2 (via une nitrogénase des rhizobia) pas de fertilisation azotée en général 40 à 90 % du N de la plante est d origine symbiotique inhibition de la fixation de N 2 par les nitrates populations d espèces de rhizobia co-adaptées - présentes pour le pois et la féverole - inoculation du soja, et dans certaines conditions des lupins Bilan : 160 à 240 kg d N / ha sont exportées par les graines Reliquats pour la culture suivante : 40 à 60 kg d N / ha En culture associée (ex. : pois + céréale) : complémentarité des systèmes racinaires pour l acquisition d N et réduction du risque de lessivage. Bilan positif énergie fossile et GES : en agriculture conventionnelle, -11% d énergie fossile et -14% de GES dans une rotation incluant un protéagineux (Nemececk et al. 2008) Bonne adaptation de la ressource azotée aux besoins de la plante Le fonctionnement du consortium plante symbiotes a un coût pour la plante : besoins en C et d énergie pour construire les nodules, sensibilité aux stress abiotiques

5 Variétés de pois, féverole, lupins : des produits de qualité Pois, féverole, lupin : réduction de facteurs antinutritionnels majeurs : antitrypsiques (éliminatoire à l inscription des pois si trop élevés), tanins sur la majorité des variétés (sauf des pois fourragers et certaines féveroles), alcaloïdes des lupins Féverole, une diversité de produits La vicine-convicine : diminue les performances pondeuses et poulets de chair, et induit le favisme chez l homme. Des variétés à faible teneur et rendement élevé Le caractère fevita = faible teneurs en tanins, vicine/convicine Protéines : une gamme variétale resserrée Car un seuil éliminatoire à l inscription : sécurisation pour les filières aval Mais une variabilité observée en fonction du milieu Règlement inscription : évolution vers la VATE

6 Des variations de composition protéique des graines Sous l effet des variétés, des environnements et de leurs interactions (Burstin et al., 2011, chapitre ouvrage CABI sous presse) Des mécanismes importants : Tolérance aux stress biotiques et abiotiques Développement des parties racinaires et aériennes Développement et fonctionnement des symbioses racinaires Une variabilité génétique importante, encore à mieux caractériser et élargir

7 Chez le pois de printemps, dans le catalogue variétal au CTPS Très faible liaison rendement - teneurs en protéines Teneur protéines en % des témoins Variétés de pois de printemps en dépôt dans le réseau CTPS de 1993 à 2008 R² = Rendement en % des témoins En sélection : Liaisons % protéines-rendement variables selon les populations étudiées et les milieux Des exemples avec absence de corrélation génétique significative : soja (Cober & Voldeng 2000), pois (Burstin et al. 2007)

8 Chez le pois, des zones du génome communes aux caractères de composition de la graine et de la nutrition azotée de la plante LGI LGIII Fractions proteiques LGIIA LGIIB LGIV % N graines Digestibilité N Plante total N fixé LGV LGVII LGVI Bourgeois et al proteomics

9 Une variabilité génétique qui permettrait d orienter la sélection vers des compositions de graines particulières Richesse en amidons ou protéines chez le pois et la féverole (Bastianelli et al. 1998, Duc et al. 1999) 55 Féverole (60 génotypes) Action UE- eclair Pois à graines lisses (40 génotypes) Action UE-eclair ,0 % protéines y = -0,6994x + 64,332 R 2 = 0,4094 ** % proteines 55,0 50,0 45,0 40,0 35,0 y = -0,8863x + 70,881 R 2 = 0,5686 ** % amidons 18,0 20,0 22,0 24,0 26,0 28,0 30,0 % amidons Richesse en lipides ou protéines chez le soja (Maier et al. 1998)

10 Teneurs en protéines : une variabilité entre sites liée aux stress Le climat La sécheresse : les nodosités, présentes surtout dans les 20 premiers cm fonctionnent mal si le sol est très sec Excès d eau : asphyxie des nodosités et racines Forte attaque de sitones en début de végétation La larve de ce ravageur détruit les nodosités Pas de moyen de lutte en bio Faible disponibilité d azote minéral dans le sol La minéralisation fournit aussi de l azote aux plantes Etat structural du sol Un sol très tassé pénalise le fonctionnement des nodosités NB : Ces stress pénalisent aussi le rendement

11 Priorité en protéagineux : stabiliser la production tout en maintenant une qualité constante 1er levier : la génétique (la sélection) Des types hiver en pois, féverole et lupin : éviter en partie le stress «chaud et sec» de fin de cycle et allonger le cycle Résistance à Aphanomyces en pois et Ascochyta Résistance à la bruche en féverole NB : une bonne tenue de tige, c est acquis en pois. Actions systèmes de culture Action CASDAR ProteaB & associations, RMT SDCi, Besoin de qualité fiable et régulière Une forte demande de protéines en alimentation animale (monogastriques, pisciculture ) Alimentation humaine en graines entières Des usages à haute valeur (extraits de protéines de pois)

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires 1 Transformation : 25,1 % - 853 M Meunerie 176 M Nutrition Animale : 209 M Activités spécialisées : 2,6 % - 88 M Malterie : 467 M 42,5

Plus en détail

Rennes Le 29 janvier 2015. Programme : SOS PROTEIN

Rennes Le 29 janvier 2015. Programme : SOS PROTEIN Programme : SOS PROTEIN 1 Qui sommes nous! Localisation & Financements 2 Démarche! 3 Comment travaille-t-on? 4 Quelques résultats PAO CLUSTERS Bba Dairy : 85 %. Lactalis, Danone, Bongrain,... ADRO-Ouest

Plus en détail

Analyses et Perspectives

Analyses et Perspectives Analyses et Perspectives Références Systèmes Septembre 2013 N 1304 Complémentarité et autonomie en protéines en région Centre Potentiels et freins à lever La France importe aujourd hui 40% de ces besoins

Plus en détail

Utilisation des légumineuses à graines

Utilisation des légumineuses à graines Colloque Utilisation des légumineuses dans les systèmes de production animale JL Peyraud, JY Dourmad, M Lessire, F Médale, C Peyronnet Les légumineuses pour des systèmes agricoles et alimentaires durables

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs?

Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs? Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs? CARTRYSSE Christine, APPO (1), Centre Pilote CePiCOP (2) Unité de Phytotechnie des Régions Tempérées, ULG-Gembloux Agro-Bio

Plus en détail

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins Note technique n 25 Mai 2012 L opération de conseil Agr Eau Madon, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de

Plus en détail

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver?

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations?

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Duc G. 1, Jeuffroy M.H. 2,3, Tivoli B. 4. F-35653 Le Rheu, France Correspondance : duc@dijon.inra.fr

Duc G. 1, Jeuffroy M.H. 2,3, Tivoli B. 4. F-35653 Le Rheu, France Correspondance : duc@dijon.inra.fr Innovations Agronomiques 12 (2011), 157-180 Les légumineuses protéagineuses pour améliorer les bilans environnementaux en grandes cultures : principaux travaux de l INRA qui ont accompagné la naissance

Plus en détail

Stratégies scientifiques de secteur d AAC

Stratégies scientifiques de secteur d AAC Stratégies scientifiques de secteur d AAC Présentation à la TRCV du secteur des semences 18 et 19 février 2014 Contexte Les travaux de recherche de la Direction générale des sciences et de la technologie

Plus en détail

Besoins en protéines des filières animales monogastriques pour une alimentation 100 % bio et potentialités de production de légumineuses à graines bio

Besoins en protéines des filières animales monogastriques pour une alimentation 100 % bio et potentialités de production de légumineuses à graines bio Besoins en protéines des filières animales monogastriques pour une alimentation 100 % bio et potentialités de production de légumineuses à graines bio Synthèse du mémoire de fin d'études de C. Dupetit

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB

Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB Session 4 Produire des légumineuses à graines pour l alimentation porcine AB : atouts et contraintes S. Lubac (IBB), F. Pressenda (Céréopa)

Plus en détail

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Chambre d Agriculture des Vosges Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Une culture

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

VALEUR NUTRITIONNELLE DE SOURCES DE PROTEINES POUR L ALIMENTATION DES VOLAILLES EN PRODUCTION BIOLOGIQUE RESULTAT DES ESSAIS DIGESTIBILITES

VALEUR NUTRITIONNELLE DE SOURCES DE PROTEINES POUR L ALIMENTATION DES VOLAILLES EN PRODUCTION BIOLOGIQUE RESULTAT DES ESSAIS DIGESTIBILITES VALEUR NUTRITIONNELLE DE SOURCES DE PROTEINES POUR L ALIMENTATION DES VOLAILLES EN PRODUCTION BIOLOGIQUE RESULTAT DES ESSAIS DIGESTIBILITES Juin Hervé 1, Bordeaux Célia 2, Feuillet Dalila 1, Roinsard Antoine

Plus en détail

Performances et fonctionnement des associations céréales-légumineuses. Laurent BEDOUSSAC Etienne-Pascal JOURNET - Eric JUSTES

Performances et fonctionnement des associations céréales-légumineuses. Laurent BEDOUSSAC Etienne-Pascal JOURNET - Eric JUSTES Performances et fonctionnement des associations céréales-légumineuses Laurent BEDOUSSAC Etienne-Pascal JOURNET - Eric JUSTES Définition et exemples Culture simultanéed au moins deux espèces, sur la même

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric Justes Pascal Thiébeau, Michael Corson, INRA. Légumineuses et agriculture durable

Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric Justes Pascal Thiébeau, Michael Corson, INRA. Légumineuses et agriculture durable Connaître et maximiser les bénéfices environnementaux liés à l azote chez les légumineuses, à l échelle de la culture, de la rotation et de l exploitation. Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ).

Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ). Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ). 1 Philippe VIAUX Correspondant de l Académie d Agriculture de France. 27/11/2012 Séminaire AB Angers

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Raisonnement de la fertilisation des prairies

Raisonnement de la fertilisation des prairies Raisonnement de la fertilisation des prairies Un outil de caractérisation des pratiques de fertilisation : les indices de nutrition (analyses d herbe) Mise au point de l outil : l équipe ORPHEE de l INRA

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

Etat des recherches sur les protéines végétales. Verrous et leviers de l innovation.

Etat des recherches sur les protéines végétales. Verrous et leviers de l innovation. Colloque PONAN - 29 novembre 2013 Etat des recherches sur les protéines végétales. Verrous et leviers de l innovation. Jacques Guéguen INRA UR BIA Nantes 1 Les systèmes alimentaires de type occidental,

Plus en détail

Protéines végétales protéines animales: une équa5on à mul5ples inconnues. Chris5an HUYGHE / 9 juin 2015

Protéines végétales protéines animales: une équa5on à mul5ples inconnues. Chris5an HUYGHE / 9 juin 2015 Protéines végétales protéines animales: une équa5on à mul5ples inconnues Chris5an HUYGHE / 9 juin 2015 Protéines végétales et animales: toute vision réduc5onniste est dangereuse Les tendances fortes de

Plus en détail

Atouts des légumineuses et challenges à relever. Xavier PINOCHET Véronique BIARNES

Atouts des légumineuses et challenges à relever. Xavier PINOCHET Véronique BIARNES Atouts des légumineuses et challenges à relever Xavier PINOCHET Véronique BIARNES une présentation en 3 temps Les attentes vis-à-vis des légumineuses Les atouts de légumineuses Les défis en cours ou à

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

Des débouchés exigeants en protéines

Des débouchés exigeants en protéines Sources- FranceAgriMer, avril 2014 moyenne 2009-2013 ANMF Des débouchés exigeants en protéines Export 55 % Marché intérieur 45 % 18.5 Mt 15 Mt 41 % vers l U.E 59 % vers pays tiers 80% 20% Alimentation

Plus en détail

Dossier de Presse 23 mai 2011

Dossier de Presse 23 mai 2011 Dossier de Presse 23 mai 2011 De la production à la mise en marché, de l organisation du travail au pilotage stratégique de l entreprise, des hommes et des femmes explorent des voies nouvelles et tracent

Plus en détail

Eric Justes 1, Loïc Prieur 2, Laurent Bedoussac 1 et Jean-Louis Hemptinne 3

Eric Justes 1, Loïc Prieur 2, Laurent Bedoussac 1 et Jean-Louis Hemptinne 3 UMR 1248 AGIR UMR 5174 EDB Est-il possible d améliorer le rendement et la teneur en protéines du blé cultivé en Agriculture Biologique au moyen de cultures intermédiaires ou de cultures associées? Eric

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

Association de cultures annuelles combinant une légumineuse et une céréale : retours d expériences d agriculteurs et analyse

Association de cultures annuelles combinant une légumineuse et une céréale : retours d expériences d agriculteurs et analyse Innovations Agronomiques 40 (2014), 73-91 Association de cultures annuelles combinant une légumineuse et une céréale : retours d expériences d agriculteurs et analyse Pelzer E. 1, Bedoussac L. 2, Corre-Hellou

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Légumineuses et cycle de l azote : les possibles. J. Burstin, V. Bourion, J. Cullimore, G. Duc, C. Hénault, X. Le Roux, AS Voisin

Légumineuses et cycle de l azote : les possibles. J. Burstin, V. Bourion, J. Cullimore, G. Duc, C. Hénault, X. Le Roux, AS Voisin Légumineuses et cycle de l azote : les possibles J. Burstin, V. Bourion, J. Cullimore, G. Duc, C. Hénault, X. Le Roux, AS Voisin Les services éco-systémiques des légumineuses CO 2 Sol La fixation symbiotique

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Biodiversité, ressources génétiques et adaptation au changement climatique François Lefèvre, INRA URFM, PACA. Vendredi 27 février 2015

Biodiversité, ressources génétiques et adaptation au changement climatique François Lefèvre, INRA URFM, PACA. Vendredi 27 février 2015 Biodiversité, ressources génétiques et adaptation au changement climatique François Lefèvre, INRA URFM, PACA Vendredi 27 février 2015 Quel(s) lien(s) entre biodiversité, ressources génétiques et adaptation

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

APPEL A PROJETS CASDAR 2016 «SEMENCES ET SELECTION VEGETALE»

APPEL A PROJETS CASDAR 2016 «SEMENCES ET SELECTION VEGETALE» APPEL A PROJETS CASDAR 2016 «SEMENCES ET SELECTION VEGETALE» CONTEXTE, ORIENTATION ET THEMATIQUE GENERALE DE L APPEL A PROJETS Les défis de l'agriculture française et européenne sont multiples avec en

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

Une gamme d outils qui s étoffe

Une gamme d outils qui s étoffe Une gamme d outils qui s étoffe 1 Une gamme d outils à la disposition de tous Tous ces outils sont disponibles sur www.cetiom.fr Gratuits et sans inscription Nouveautés : les 2 premières applications smartphone

Plus en détail

Agriculture biologique : cultiver la terre et non l exploiter

Agriculture biologique : cultiver la terre et non l exploiter Agriculture biologique : cultiver la terre et non l exploiter En 2007, un groupe d experts réunis par l Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture (FAO) a publié un rapport soulignant

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Des marchés très segmentés Les marchés du blé français sont très segmentés : les destinations «marché intérieur» et «export»

Plus en détail

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Guide Technique 2015 Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Pour s affranchir du risque de sécheresse estivale OBJECTIF Cette pratique sécurise les stocks fourragers en diversifiant les

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée e technique Grandes Cultures biologiques ITAB / Arvalis-Institut du Végétal «Outil d aide à la décision» «outil à palabres» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée technique Grandes

Plus en détail

Alimentation 100 % biologique en élevage de monogastriques

Alimentation 100 % biologique en élevage de monogastriques Alimentation 100 % biologique en élevage de monogastriques Pistes explorées par la recherche/expérimentation en AB En 2015 : fin du 95% bio en alimentation animale Quelles conséquences dans les élevages

Plus en détail

La sélection du soja : ça bouge aussi en Europe!

La sélection du soja : ça bouge aussi en Europe! Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Forschungsanstalt Agroscope Changins-Wädenswil ACW La sélection du soja : ça bouge aussi en Europe! C.-A. Bétrix, J.-C. De Groote, O. Moullet et A. Schori

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

INTERCHANVRE L Interprofession du chanvre. Le chanvre, une filière éco-responsable Juillet 2007

INTERCHANVRE L Interprofession du chanvre. Le chanvre, une filière éco-responsable Juillet 2007 INTERCHANVRE L Interprofession du chanvre Le chanvre, une filière éco-responsable Juillet 2007 Le chanvre, une réponse à des demandes environnementales La prise en compte croissante des impacts environnementaux

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière des protéagineux et fourrages séchés à l horizon 2025

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière des protéagineux et fourrages séchés à l horizon 2025 17 décembre 2013 Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière des protéagineux et fourrages séchés à l horizon 2025 I ETAT DES LIEUX CONTEXTE DE LA FILIERE Etat des lieux : Voir en fin de note

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

Les Cultures Associées Céréale / Légumineuse. En agriculture «bas intrants» dans le Sud de la France

Les Cultures Associées Céréale / Légumineuse. En agriculture «bas intrants» dans le Sud de la France Les Cultures Associées Céréale / Légumineuse En agriculture «bas intrants» dans le Sud de la France Décembre 2012 Sommaire Préambule 3 Cultures associées : définition, principes, historique, évaluation

Plus en détail

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE Roinsard Antoine 1, Barbara Früh 2, Bernhard Schlatter 2 1 Institut Technique de l Agriculture Biologique, 9 rue André Brouard, 49105, Angers Cedex

Plus en détail

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel 2 Parc de Production Maraîchère «BIOPARC» A partir de la

Plus en détail

BIOSORG Maîtriser et améliorer la qualité des produits non alimentaires à base de sorgho Du gène au produit fini

BIOSORG Maîtriser et améliorer la qualité des produits non alimentaires à base de sorgho Du gène au produit fini David Pot UMR AGAP Amélioration Génétique et Adaptation des Plantes méditerranéennes et Tropicales BIOSORG Maîtriser et améliorer la qualité des produits non alimentaires à base de sorgho Du gène au produit

Plus en détail

Le diagnostic agronomique pour expliquer les rendements du colza

Le diagnostic agronomique pour expliquer les rendements du colza Le diagnostic agronomique pour expliquer les rendements du colza Présentation des dispositifs récents d acquisition de références Méthodes utilisées pour le traitement des données Jean LIEVEN, chargé d

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020 Politique Agricole Commune Programme 2015-2020 DPB Paiement redistributif Jeunes Agriculteurs Verdissement Aides couplées Aides couplées Sommaire : Principe... 3 Aides animales : - Aides Ovines... 5 -

Plus en détail

Le soja. utilisations. plante. de la. à ses

Le soja. utilisations. plante. de la. à ses Le soja de la plante à ses utilisations Une culture économe en énergie venue d un autre monde A maturité, un champ de soja ne se confond avec aucune autre culture. Avec ses gousses duveteuses accrochées

Plus en détail

Soutiens couplés. Aides animales. - Aides bovines allaitantes - Aides bovines laitières - Aides ovines - Aides caprines

Soutiens couplés. Aides animales. - Aides bovines allaitantes - Aides bovines laitières - Aides ovines - Aides caprines Soutiens couplés Aides animales - Aides bovines allaitantes - Aides bovines laitières - Aides ovines - Aides caprines Aides Bovines Allaitantes - ABA Attribution et gestion des références Définition d

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Les protéines : un enjeu majeur pour une alimentation humaine et animale plus durable

Les protéines : un enjeu majeur pour une alimentation humaine et animale plus durable Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Les protéines : un enjeu majeur pour une alimentation humaine et animale plus durable Jeudi 26 février 2015 Programme 14h30 Introduction Denis Chereau,

Plus en détail

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références SEMENCES et PROTÉAGINEUX les variétés références 2014 / 2015 Blé tendre d hiver Solehio Blé tendre filière Bologna Blé dur d hiver Alexis / Surmesur Orge d hiver Kws Salsa Escourgeons Laverda / Henriette

Plus en détail

Agronomie. La Lettre Agronomique. Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français. n 32

Agronomie. La Lettre Agronomique. Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français. n 32 La lettre d information Lettre de SULKY Agronomique La lettre d information de SULKY Avril- Mai 2012 Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français L obtenteur Secobra (Maule,

Plus en détail

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Gilles Sauzet CETIOM La recherche de systèmes de production doublement performants, d un point de vue économique et environnemental, doit

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou CONCEPT DES TRAITS FONCTIONNELS Application pour l enherbement des cultures pérennes Elena Kazakou Dans cet exemple je vais vous présenter le concept des traits fonctionnels et vous illustrer comment on

Plus en détail

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin.

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Ce document présente une méthode de conseil pour les éleveurs et conseillers caprins désireu de travailler sur la thématique de l autonomie alimentaire.

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Les effets de la luzerne sur la dynamique des nitrates. es références en Champagne Crayeuse

Les effets de la luzerne sur la dynamique des nitrates. es références en Champagne Crayeuse Les effets de la luzerne sur la dynamique des nitrates es références en Champagne Crayeuse SPACE 11/9/213 Coop de France Déshy P. ROBERT : Association de Suivi Agronomique des Epandages; REIMS Plan de

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Synthèse des expérimentations 2010-2011 Région Lorraine Le Mot du Président : 2012, 3 ème année du Schéma de Développement

Plus en détail

Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques

Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques Précisions apportées aux coefficients d efficacité fertilisante en azote des engrais organiques Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques

Plus en détail

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE?

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? Les légumineuses en Wallonie : Diversité, présent et perspectives économiques et écologiques Ir. Christine CARTRYSSE APPO (Association pour la Promotion

Plus en détail

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement A l initiative de François Loos Ministre délégué à l Industrie Page 1 Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l

Plus en détail

AGIR 1248 INRA/INPT & UE

AGIR 1248 INRA/INPT & UE Conception et évaluation expérimentale de prototypes de systèmes de culture à très bas niveaux d intrants Application en systèmes pluvial et irrigué du SO Eric Justes, Didier Raffaillac, Grégory Véricel,

Plus en détail

Techniques innovantes d implantation

Techniques innovantes d implantation www.cetiom.fr 21 Techniques innovantes d implantation DISPOSITIF L implantation du colza et de son couvert, sur le même rang, a été réalisée le même jour en semis direct. Le semoir utilisé est un SD3 HUARD.

Plus en détail

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires Réunion Visuel d intro FFCI/CLIFF N 1 : - Rennes 08.06.2009 Ordre du jour Profil Les clés d une croissance durable Vilmorin et ses actionnaires Tendances et perspectives Visuel d intro N 1 : 1 Visuel d

Plus en détail

Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée

Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Décembre 2012 SOMMAIRE I. IMPLICATION DES CHAMBRES D AGRICULTURE DE POITOU-CHARENTES DANS L ETUDE DU COLZA ASSOCIE

Plus en détail

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION EUROCHEM AGRO FRANCE SAS 49, av. Georges Pompidou 92593 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. : 01 49 64 54 10 Fax : 01 49 64 52 52 Web : www.eurochemagro.com = marque déposée

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

Etat des productions et utilisations en France, focus sur les légumineuses à graines

Etat des productions et utilisations en France, focus sur les légumineuses à graines Etat des productions et utilisations en France, focus sur les légumineuses à graines Françoise LABALETTE, Terres Univia, l interprofession des huiles et protéines végétales Terres Univia, l interprofession

Plus en détail

Fiche Technique. Septembre 2008

Fiche Technique. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Filière Oléo-Protéagineux Soja Septembre 2008 Rédigée par : Christophe BONNEMORT Chambre d Agriculture de l Aude Potentiel des marchés Production

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail