07 décem bre Toitures vertes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "07 décem bre 2010. Toitures vertes"

Transcription

1 07 décem bre 2010 Toitures vertes Séance d information Salle de l Europe, Hôtel Communal Commune d Etterbeek Bernard Capelle, architecte paysagiste 1

2 Changement climatique une responsabilité collective & individuelle 60% de la population mondiale vit en milieu urbain: pollution de l air, Température, Ozone dans quelles conditions? pics de T,bilan thermique bas, ozone, ions négatifs, CO2, bruit, poussière, orages et inondations... Même si nous passons 90% de notre temps à l intérieur, rhumes, maux de gorge, asthme, allergies, retour de maladies disparues, inondations La Nature n est pas un élément isolé en opposition à la ville. La nature, comme la culture doivent être compris comme une entité, un continuum. 2

3 T : Conséquences pour le bâtiment SOIT LE BÂTIMENT CAPTE PLUS D ENERGIE QU IL N EN LIBERE; la température monte en été SOIT LE BÂTIMENT LIBERE PLUS D ENERGIE QU IL N EN CAPTE; la température baisse en hiver Il faut équilibrer les échanges thermiques du bâtiment; Isolation, Chauffage, Climatisation, etc La ville (minérale) absorbe et accumule la chaleur; absence de rafraichissement par les végétaux LA TOITURE VéGéTALISéE FAIT PARTIE DE LA BOITE à OUTILS 3

4 le bâtiment est responsable Placer les critères environnementaux au même rang ou plus haut que les obligations urbanistiques: Comprendre, expliquer & orienter les liens entre: Bâtiment/Environnement urbain et Energie & Environnement Chauffage = 50% de la demande d énergie, 25% des gazs à effet de serre, Démolitions, décharges, origine des matériaux (c to cradle) 4

5 toitures vertes: genèse du concept 1) 1950/55; L Allemagne se reconstruit; premier éveil écologiste à la sortie de la guerre 2) Vision du contexte environnemental; toute construction imperméabilise les sols; il faut reproduire, en le posant sur la toiture le sol détruit sous le bâtiment... 5

6 raisons environnementales 1 retrouver la spécificité des sols; - absorber l eau, - respirer: évapo-transpiration des plantes, - augmenter la biodiversité qualité de l air; hygrométrie, oxygène, ozone, réduction pics T urbaines, poussières, bien être 2 Réguler les ruissellements par l écrétage des orages = amélioration de la qualité des eaux 3 économies d énergie; régulation T toiture, bilan calorifique + 4 réduction du bruit: hautes & basses fréquences; effet neige 6

7 raisons économiques durée de vie des toitures doublée isolation = réduction chauffage & airco ruissellement eaux de pluie; stockage et utilisation, respect des normes, réduction infrastructures (canalisations) 7

8 LA matière première: Les plantes grâce à la chlorophylle elles produisent de l oxygène et fixent le CO2 en le transformant en matière végétale, elles régulent le climat par l évapotranspiration; c est leur fonction essentielle; sueur = baisse de la température. (absorption d énergie) elles épurent les eaux usées, fabriquent des sols, créent des habitats, elles changent de couleurs, se multiplient... 8

9 un grand arbre en ville possède plus de m2 de feuillage, fixe de l ordre de 200 Kg de carbone/an absorbe 4M3 d eau/jour, 146M3/an, produit de l oxygène pour 100 personnes, chaque jour, produit 12 Kg de sucre/jour pour sa croissance nécessiterait de l ordre de jeunes arbres pour le remplacer, soit

10 Technique: sols & épaisseurs ATTENTION: Structure de la toiture, Pentes, Résistance, Système d étanchéité et Isolation sont des contraintes qui éclaireront le programme 10

11 Technique; copier la nature 2 types de systèmes de plantation = techniques de construction différentes permettant une pérennité des systèmes qui tâchent de copier la nature ; tout est là, il sʼagit de recréer sur un milieu artificiel et particulièrement hostile un complexe vivant en survie : il ne sʼagit pas de faire pousser des plantes ni nʼimporte quelles plantes. Tout cela a du sens, il sʼagit maintenant dʼune industrie derrière laquelle des laboratoires œuvrent. 11

12 La vie sur le toit! une plantation sur un toit peut aussi être vue et être utilisée pour agrémenter la vie des usagers, publics ou privés; créer un poumon vert pour un hôpital et y réduire le stress, participer aux critères subjectifs de guérison 12

13 des toitures vertes écologiques ET spectaculaires 50% semi-intensif + 50% extensif selon: vues et usage, ensoleillement, capacités de surchage, coûts. 13

14 chantiers: résultats avaloirs visibles et visitables 14

15 des espaces à vivre il y a plus de vent et plus de lumière sur un toit Le toit devient alors un espace supplémentaire 15

16 problèmes potentiels; Une toiture verte, c est vivant; des erreurs peuvent survenir, pourquoi? 1: sous-estimer le principe de respiration et de drainage du complexe de plantation, 2: le choix des plantes à adapter à l ensoleillement, aux pentes, à l épaisseur de substrat 3: le vent qui toujours plus puissant qu escompté et arrache les bords de la toiture, 4: le manque d entretien, malgré l économie que cela représente. 16

17 Bibliographie B. Kleinod Végétalisation des toitures, Ulmer, Paris, 2000 Nigel Dunnet Toits & Murs végétaux, Editions du Rouergue, Rodez, 2004 J.Barret Paris Terrasses jardins, Conception et Aménagement des jardins sur toitures, dalles et terrasses, Theodore Osmundson Roof Gardens, Norton & Co. New York, 1999 Dominique Gauzin-Müller L architecture écologique, Le Moniteur, Paris 2001 Leslie Hoffmann Green Roofs Ecological design & construction, Schiffer publishing, PA, 2005 François Lasalle Végétalisation extensive des toitures, Edition Le Moniteur, 2005 E. Snodgrass Greenroof plants, Timber Press, 2006 William Mc Donough Cradle to Cradle, North Point Press, 2002 Beth Chatto The Dry Garden, Londres 1978 Merci de votre attention 17

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine. Bernard Capelle - Architecte Paysagiste

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine. Bernard Capelle - Architecte Paysagiste Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Bernard Capelle - Architecte Paysagiste 1 Contexte historique; références des toitures naturellement végétalisées, comme ici en

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine 1 LES ENJEUX L homme aggrave les phénomènes naturels et aléatoires Pourquoi les conditions climatiques urbaines changent-elles?

Plus en détail

Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand

Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand par Brigitte Lavoie, diplomée en TPHE Valéry Simard, diplomée en PCHO Manon Tardif, professeure en Horticulture Institut de Technologie Agro-Alimentaire,

Plus en détail

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE CSFE La toiture-terrasse La réponse à la démarche HQE Sommaire Préambule La toiture-terrasse 03 La réponse à la démarche HQE 04-05 La réponse à la démarche HQE selon la destination de la toiture-terrasse

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales...

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales... Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990 Une philosophie passionnante... 1 La

Plus en détail

Toitures vertes : bien commun ou bien privé?

Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Owen A. Rose LEED, M.Arch, B.Comm www.ecologieurbaine.net www.montroyal-avenueverte.org www.ecosensuel.net Toitures vertes à la montréalaise Un vieux concept

Plus en détail

Des îlots de verdure. sur les TOITURES

Des îlots de verdure. sur les TOITURES Des îlots de verdure sur les TOITURES L augmentation des surfaces imperméables, comme les routes, les parkings, les bâtiments et la raréfaction des espaces verts en ville est un constat indéniable. Les

Plus en détail

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Juliette Patterson Architecte et architecte-paysagiste Catalyse Urbaine Architecture et Paysages FORUM ENVIRONNEMENT Fédération interdiscipinaire

Plus en détail

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Systèmes de toitures vertes CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Les toits verts offrent un environnement plus sain et plus agréable! Général Les toitures vertes sont des toitures dont la pente ou la plateforme

Plus en détail

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol Christelle SENECHAL Sepia Conseils Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol < Toit stockant Toiture > végétalisée

Plus en détail

Rapport de veille sur les évolutions du domaine. des parcs et jardins P. 1/13

Rapport de veille sur les évolutions du domaine. des parcs et jardins P. 1/13 Rapport de veille sur les évolutions du domaine des parcs et jardins P. 1/13 Numéro : 8 Date : 15 mars 2009 Centre : Centre de compétence Secteurs verts Forem Formation Titre : La végétalisation des toitures

Plus en détail

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit Toiture-jardin potager Optigreen Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Avec les

Plus en détail

Les Toitures Végétales

Les Toitures Végétales Projet Personnel Encadré Fdgfg Les Toitures Végétales Morgan BENIGAUD Projet Personnel Encadré Année 2013-2014 2013 Conception Préliminaire Introduction sur les toitures végétales La France est un pays

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 2095. Proposition de motion pour une promotion active des toitures végétalisées

Secrétariat du Grand Conseil M 2095. Proposition de motion pour une promotion active des toitures végétalisées Secrétariat du Grand Conseil M 2095 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. François Lefort, Anne Mahrer, Mathilde Captyn, Jacqueline Roiz, Brigitte Schneider-Bidaux, Sophie Forster Carbonnier,

Plus en détail

Centre commercial (Pays-Bas)

Centre commercial (Pays-Bas) ALKORGREEN Centre commercial (Pays-Bas) RENOLIT WATERPROOFING ALKORGREEN un jardin entre ciel et terre Au cours des dernières 20 années les membranes alkorplan ont été très souvent associées aux projets

Plus en détail

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN ANNEXE 3 LA TOITURE VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS LES TYPES DE TOITURE VERTE La toiture-jardin La toiture-jardin légère La toiture végétalisée LES AVANTAGES DE LA TOITURE VERTE LES PARTICULARITÉS DE L ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

TOITURES VÉGÉTALISÉES

TOITURES VÉGÉTALISÉES HAUTE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE URBAINE TOITURES VÉGÉTALISÉES EXTENSIVES CE QU IL FAUT RETENIR La mise en place des toitures végétalisées extensives (TVE) favorise entre autres : La protection de l étanchéité

Plus en détail

owen a. rose architecte, pa LEED

owen a. rose architecte, pa LEED owen a. rose architecte, pa LEED plan de la présentation : - l historique - la réglementation - le GTTV et la RBQ - les suivis l historique des années de toitures végétalisées au Québec Hôtel Bonaventure

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Les toitures vertes Les Isnes 25 février 2014 Benoît Michaux ir. Chef-Adjoint de la division Enveloppe du bâtiment et

Plus en détail

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03 RÉSUMÉ Au cours des dernières années, une évolution de l intérêt humain envers l écologie et l environnement s est fait remarquer. En effet, les gens se soucient de plus en plus de leur emprunte écologique

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

Les bienfaits des toitures végétalisées et l encadrement du Québec (RBQ)

Les bienfaits des toitures végétalisées et l encadrement du Québec (RBQ) Les bienfaits des toitures végétalisées et l encadrement du Québec (RBQ) owena. rose architecte, pa LEED lumière bois verdure les toitures végétalisées : plan de la présentation Le Centre d écologie urbaine

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Etude de cas: Mise à niveau environnementale du bâtiment du Département de l Eau au SEEE à Rabat

Etude de cas: Mise à niveau environnementale du bâtiment du Département de l Eau au SEEE à Rabat Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Etude de cas: Mise à niveau environnementale du

Plus en détail

Certifiée passive & BEPOS

Certifiée passive & BEPOS Texte et photos : Gwenola Doaré Maison individuelle en Alsace Certifiée passive & BEPOS expérimentale par son procédé constructif innovant, cette maison passive construite en Alsace à Dettwiller surprend

Plus en détail

Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture

Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture Rejoignez l équipe Le Prieuré! Nominé au concours de l innovation Batimat Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture FLOOD FLOOD Guaranteed constant flow Guaranteed constant flow FLOOD Guaranteed

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique.

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Le développement de l urbanisation et l imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux

Plus en détail

Vers le 0 rejet et l optimisation des eaux pluviales, LE PRIEURÉ invente la Toiture Hydroactive Connectée

Vers le 0 rejet et l optimisation des eaux pluviales, LE PRIEURÉ invente la Toiture Hydroactive Connectée DOSSIER DE PRESSE / JUIN 2015 / en ligne sur www.n-schilling.com Vers le 0 rejet et l optimisation des eaux pluviales, LE PRIEURÉ invente la Toiture Hydroactive Connectée L éco-crèche de Poissy (78) est

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Haute Qualité Environnementale

Haute Qualité Environnementale à la découverte d un bâtiment Haute Qualité Environnementale Viens découvrir les locaux du SMD3 avec Juliette et Norbert! Qu est-ce que le smd3? Le référentiel HQE propose de respecter 14 cibles environnementales

Plus en détail

ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE. Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE. Les TOITS végétalisés adaptation au changement climatique

ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE. Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE. Les TOITS végétalisés adaptation au changement climatique ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE 01 Notice technique Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Les TOITS végétalisés adaptation au changement climatique LES S toits VEGETAli ts TAlises

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE PLATE

ISOLER LA TOITURE PLATE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE PLATE

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat quartier de la Gare à Clermont-Ferrand Compléments de diagnostic Les volumes bâtis

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat quartier de la Gare à Clermont-Ferrand Compléments de diagnostic Les volumes bâtis Compléments de diagnostic Les volumes bâtis OPAH du Quartier de la Gare à Clermont Ferrand Diagnostic ique Confort thermique et végétation urbaine Compléments de diagnostic Les volumes bâtis Méthode l

Plus en détail

jusqu A 733 /an* d économie

jusqu A 733 /an* d économie TOITURE NON ISOLÉE TOITURE ISOLÉE jusqu A 733 /an* d économie LES TOITURES INTELLIGENTES Dans une maison non isolée, savez vous que 30 % de la chaleur s échappe par le toit? Déperditions d énergie dans

Plus en détail

La conquête des toits dans une perspective de développement durable Portrait de Montréal

La conquête des toits dans une perspective de développement durable Portrait de Montréal La conquête des toits dans une perspective de développement durable Portrait de Montréal Symposium La Nature, source d innovation pour une métropole durable? Paris, 24 et 25 octobre 2012 Benoit Gariépy,

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

Nos maisons ont un petit...

Nos maisons ont un petit... Nos maisons ont un petit... 3 Une maison + à votre taille Les éléments en bois massif lamellé-cloué des maisons MB-MA sont fabriqués sur mesure à partir des plans de votre habitation et ce, pour des dimensions

Plus en détail

LES TOITURES TERRASSES stockage des eaux de pluie sur des toitures terrasses végétalisées ou non

LES TOITURES TERRASSES stockage des eaux de pluie sur des toitures terrasses végétalisées ou non stockage des eaux de pluie sur des toitures terrasses végétalisées ou non Toitures terrasses : de quoi parle-t-on 2 Toitures terrasses : les questions fréquemment soulevées 3 On dit que l entretien de

Plus en détail

LES TOITURES VERTES RÉSULTATS ET VALORISATION DE LA RECHERCHE MENÉE AU CSTC

LES TOITURES VERTES RÉSULTATS ET VALORISATION DE LA RECHERCHE MENÉE AU CSTC Avec la collaboration de la guidance technologique Eco construction et développement durable de la Région de Bruxelles Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS)

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

L arbre près de chez moi

L arbre près de chez moi L arbre près de chez moi Module 3 Les arbres et le stress Résumé du module 3 Les élèves découvrent l influence de l environnement sur le développement de l arbre et les maladies qui peuvent l affecter.

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DES ESPACES VERTS EN ENTREPRISE PISTES DE RÉFLEXION

AMÉNAGEMENT DES ESPACES VERTS EN ENTREPRISE PISTES DE RÉFLEXION AMÉNAGEMENT DES ESPACES VERTS EN ENTREPRISE PISTES DE RÉFLEXION Dernière révision du document : août 2015 Cet outil est rédigé à partir d'un document réalisé dans le cadre du projet européen Life-SMIGIN

Plus en détail

Communiqué de presse Batibouw 2010

Communiqué de presse Batibouw 2010 «MA MAISON EN BETON» LE MEILLEUR ALLIE DE LA MAISON PASSIVE, C EST SANS CONTESTE LE BETON! Robustesse, durée de vie, respect de l environnement, faible coût mais aussi possibilités créatives et esthétiques

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : aménager le territoire autrement

Gestion des eaux pluviales : aménager le territoire autrement Gestion des eaux pluviales : aménager le territoire autrement Présenté par Michel Rousseau, architecte paysagiste Associé principal Vice-président de la Société québécoise de phytotechnologie Plan de présentation

Plus en détail

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte»

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» «Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» Silva Cell Module d enracinement pour arbres Application : - Le module Silva Cell crée un espace souterrain permettant l enracinement des arbres en ville.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement PROCESSUS DE CONCEPTION Piotr Kowalski MK ENGINEERING Objectif(s) de la présentation Développement du processus

Plus en détail

Spécificités des eaux de ruissellement

Spécificités des eaux de ruissellement Spécificités des eaux de ruissellement Mardi 9 Avril 2013 CCI du Doubs àbesançon Stéphanie LARDET Chargée de mission Environnement ASCOMADE www.ascomade.org Contenu 1. Comment définir les eaux de ruissellement?

Plus en détail

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase ENERGIE SOLAIRE SA, Bernard Thissen www.energie- solaire.com JPPAC 15, Lausanne 10.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-

Plus en détail

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE Dossier de presse / Février 2014 ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE IsoVER organise depuis 2007 un concours dans toute l Europe, qui récompense les projets de construction

Plus en détail

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans!

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Construction et Isolation 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Achèteriez-vous aujourd hui une maison de classe énergie E? Bien évidemment

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Coûts de réalisation et d entretien d une toiture verte Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs

Plus en détail

Végétalisation de murs et biofiltration:

Végétalisation de murs et biofiltration: Végétalisation de murs et biofiltration: Retour d expd expérience de la Ville de Lyon Colloque ALE 17 juin 2008 Direction des Espaces verts de la Ville de Lyon Contexte de la démarched Un contexte politique

Plus en détail

www.hdgdev.com SOMMAIRE :

www.hdgdev.com SOMMAIRE : www.hdgdev.com SOMMAIRE : a) Différents procédés de végétalisation. b) Glossaire et explications des termes techniques de la toiture. c) La gestion de l eau : 1) Le problème de l eau en ville et dans les

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Déshumidification de l air

Déshumidification de l air Déshumidification de l air Gérard Chassériaux Institut National d Horticulture - Angers INH De la science du végétal à la culture du paysage Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE wà PROPOS DES MÉRULES Une quarantaine de champignons peuvent infester les bois d une maison et les

Plus en détail

Eco-construction. Présentation : Nom de l entreprise : Le Trusquin. Forme juridique : ASBL. Agrément : EFT. Numéro d entreprise : 0456-828- 824

Eco-construction. Présentation : Nom de l entreprise : Le Trusquin. Forme juridique : ASBL. Agrément : EFT. Numéro d entreprise : 0456-828- 824 Nom l entreprise : Eco-construction Le Trusquin Forme juridique : ASBL Agrément : EFT Numéro d entreprise : 0456-828- 824 Adresse : Rue la Croix Ban, n 1g 6900 Marloie (Marche-en- Famenne) Tél. : 084/32.36.07

Plus en détail

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage 2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage La régulation Régulation = maintien d un paramètre à une valeur de consigne Chaîne de régulation Observation Détection d un écart

Plus en détail

Toitures plates Partie 2

Toitures plates Partie 2 Toitures plates Partie 2 La toiture verte : les différents types, conception, mise en œuvre et sécurité contre l'incendie Vincent Jadinon Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et

Plus en détail

La toiture verte : un jardin sur le toit

La toiture verte : un jardin sur le toit ENVIRONNEMENT 1 La toiture verte : un jardin sur le toit L idée d installer un jardin sur une toiture n est pas neuve. Depuis les célèbres jardins suspendus de Babylone jusqu aux toitures-jardins de nos

Plus en détail

bioclimatique? Comment concevoir sa maison

bioclimatique? Comment concevoir sa maison Petites Machines à Habiter Projet Radiaterre de Arnaud S Comment concevoir sa maison bioclimatique? Région Ouest, climat océanique Climat venteux sans excès thermique, avec des hivers doux, des étés relativement

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX RECUPERATION D EAUX de PLUIE au JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX A quelques centaines de mètres de l historique «PONT de PIERRE» enjambant

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE EN TOITURE. MICHEL PARÉ ASSOCIATION DES MAÎTRES COUVREURS DU QUÉBEC. INTRODUCTION COMMENT L INDUSTRIE DE LA TOITURE PEUT-ELLE CONTRIBUER À RÉDUIRE l IMPACT ÉCOLOGIQUE QUE GÉNÈRE

Plus en détail

Comité technique de l administration centrale L ILOT GARANCE (75020)

Comité technique de l administration centrale L ILOT GARANCE (75020) Document issu de données transmises par ICADEI Comité technique de l administration centrale L ILOT GARANCE (75020) UNE NOUVELLE IMPLANTATION POUR LES SERVICES DE L ADMINISTRATION CENTRALE DU MINISTERE

Plus en détail

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Un pari architectural et une rénovation HQE - La mise

Plus en détail

La canopée urbaine. Nouvel outil, nouveau défi. Marie-Claude Boyce Ville de Montréal. 28 février 2013 AF2R. Le cas de Montréal

La canopée urbaine. Nouvel outil, nouveau défi. Marie-Claude Boyce Ville de Montréal. 28 février 2013 AF2R. Le cas de Montréal La canopée urbaine Nouvel outil, nouveau défi Le cas de Montréal Marie-Claude Boyce Ville de Montréal 28 février 2013 AF2R Plan de la présentation! Introduction! Définitions! Contexte historique! Services

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE.

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. I. LE RAYONNEMENT SOLAIRE. La puissance du rayonnement solaire reçu par la Terre est en moyenne de 1KW/m 2. Pour vérifier l ordre de grandeur, on peut réaliser un pyrhéliomètre

Plus en détail

PROTECTION SOLAIRE DES TOITURES

PROTECTION SOLAIRE DES TOITURES 1/ Fiche réalisée par l ADEME à but informatif et non commercial USAGES ET FONCTIONNALITÉS Usages principaux Dimensions standard (L x l x e) Densité (kg/m 3 ), poids (kg), poids surfacique (kg/m²) Epaisseurs

Plus en détail

Fiche 4.2 : La compatibilité entre les panneaux solaires et la conception des toitures vertes

Fiche 4.2 : La compatibilité entre les panneaux solaires et la conception des toitures vertes Rapport technique - Bâtiments exemplaires Architectes et professionnels du secteur de la construction Fiche 4.2 : La compatibilité entre les panneaux solaires et la conception des toitures vertes Plus

Plus en détail

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES TOITURES Choix Nouveau d un règlement revêtement sur de toiture le développement durable Pour un milieu Agissons ensemble contre les îlots de chaleur urbains et le ruissellement des eaux de pluie! de vie

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 9 ISORE BATIMENT 1 Rue Louis Renault ZI du Millenium 53 940 Saint Berthevin Tél. : 02 43 66 96 51 Fax : 02 43 66 86 88 Email : p.laruaz@isore-batiment.fr Effectif : 45 salariés Activité :

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable Toitures vertes: du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable Toitures vertes: du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable Toitures vertes: du concept à l entretien Bruxelles Environnement Aspects techniques au travers de la NIT 229 et travaux du CSTC Edwige NOIRFALISSE CSTC 1 Les toitures vertes:

Plus en détail

7 bonnes. raisons. choisir. le BOIS. traite ... autoclave LA FORCE DU BOIS

7 bonnes. raisons. choisir. le BOIS. traite ... autoclave LA FORCE DU BOIS 7 bonnes raisons de choisir le BOIS traite en... autoclave LA FORCE DU BOIS Arbust Association pour la Revalorisation des Bois Utilisant un Système de Traitement. Construire une maison, aménager un jardin,

Plus en détail

La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen. Diminution du pic de débit jusqu à 99 %

La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen. Diminution du pic de débit jusqu à 99 % La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen Diminution du pic de débit jusqu à 99 % Végétalisation de toiture : retenue d eau et écoulement

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion Partageons nos talents Projet Site d Insertion Durable Programme Insertion L EsPAS Structure d Insertion par l Activité Économique 3 bis rue de Verlinghem à Lambersart L EsPAS : ses missions L ESPAS est

Plus en détail

LES ÉLUS EN LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR DANS ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE

LES ÉLUS EN LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR DANS ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE LES ÉLUS EN LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR DANS ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE Gilles Galipeau, urbaniste Institut d urbanisme de Montréal Le 21 novembre 2012 Plan de présentation Le phénomène d îlots de chaleur

Plus en détail

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale

Plus en détail

Impacts avérés de la végétalisation des toitures

Impacts avérés de la végétalisation des toitures Impacts avérés de la végétalisation des toitures Le présent document recense les principaux travaux effectués sur les toitures végétalisées après expérimentations ainsi que des documents plus généraux

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Samedi 31 janvier 2015 Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Sommaire Présentation du site Un ouvrage durable Les lignes rattachées au site de Colomiers Historique du chantier

Plus en détail

DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie

DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie Basés sur le changement de phase d un matériau à base de

Plus en détail

Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son niveau. Yann Arthus-Bertrand

Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son niveau. Yann Arthus-Bertrand LA Toiture Verte Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son niveau. Yann Arthus-Bertrand Un revêtement de toiture naturel Un créneau d avenir L environnement doit être préservé. Particulièrement

Plus en détail

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Communiqué de presse Fribourg, novembre 2010 Rénovation énergétique d une maison en bois à Völs La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Rénovation énergétique

Plus en détail