ob`ebo`ebë=`lro^kqbp pro=iûe^_fq^qflk Recherches sociales, économiques et technologiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ob`ebo`ebë=`lro^kqbp pro=iûe^_fq^qflk Recherches sociales, économiques et technologiques"

Transcription

1 ob`ebo`ebë=`lro^kqbp pro=iûe^_fq^qflk Recherches sociales, économiques et technologiques Volume 19 Numéro 1 Printemps 2012

2 La SCHL : Au cœur de l habitation La Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) est l organisme national responsable de l habitation au Canada, et ce, depuis plus de 65 ans. En collaboration avec d autres intervenants du secteur de l habitation, elle contribue à faire en sorte que le système canadien de logement demeure l un des meilleurs du monde. La SCHL aide les Canadiens à accéder à un large éventail de solutions de logements durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à l adresse suivante : Vous pouvez aussi communiquer avec nous par téléphone, au , ou par télécopieur, au De l extérieur du Canada : (téléphone); (télécopieur). La Société canadienne d hypothèques et de logement souscrit à la politique du gouvernement fédéral sur l accès des personnes handicapées à l information. Si vous désirez obtenir la présente publication sur des supports de substitution, composez le

3 Volume 19 numéro 1 Printemps 2012 RECHERCHES COURANTES SUR L HABITATION

4 Issued also in English under the title: Current Housing Research Publié aussi en anglais sous le titre : Current Housing Research

5 INTRODUCTION En vertu de la partie IX de la Loi nationale sur l'habitation, le gouvernement canadien attribue des fonds à la Société canadienne d'hypothèques et de logement pour effectuer des recherches sur les aspects socio-économiques et techniques du logement et sur des domaines connexes. L'information présentée dans Recherches courantes sur l'habitation est compilée et publiée une ou deux fois l'an par le Centre canadien de documentation sur l'habitation. La publication fournit des renseignements sur les recherches effectuées et parrainées par la Société, ainsi que sur la façon d'y accéder. Elle est aussi disponible sur le site Web de la SCHL à l'adresse On y trouve des renseignements sur les rapports, les nouvelles publications, les vidéos et les bibliographies, ainsi que sur les recherches en cours. Un index alphabétique des titres est aussi fourni en annexe pour en faciliter la consultation. L'information dans Recherches courantes sur l'habitation est répartie en catégories de matières génériques. Dans chaque catégorie, on dresse la liste des projets de recherche et des travaux en cours ainsi qu'une description des rapports de recherche. Voici les éléments que peut contenir chaque entrée : - Le nom du projet ou le titre du rapport; - Une description du projet ou des résultats d'une recherche; - Le nom de l'agent de la SCHL chargé de la gestion de la recherche; - La division de la SCHL responsable de la recherche; - Pour les études entreprises dans le cadre du Programme de subventions de recherche, le nom du bénéficiaire de la subvention; - N o NIC (numéro du contrat); - L'état d'avancement de la recherche : précise si la recherche est à l'étape de la planification, en cours ou terminée. À l'étape de la «planification», une recherche n'a pas encore été mise en branle, mais le sera probablement au cours de l'année. Les recherches «en cours» sont celles qui ont été mises en route, mais pour lesquelles on n'a pas encore présenté de rapport. Au terme de la recherche, lorsque le rapport est disponible, on inscrira la mention «rapport disponible»; - Si le rapport de recherche est disponible et l'adresse à laquelle on peut en obtenir copie. Pour discuter de travaux de recherche récents ou en cours, composer le numéro des Renseignements généraux de la SCHL, (613) , et demander la personne-ressource dont le nom paraît sous la description de chaque recherche. 1

6 COMMENT OBTENIR UN EXEMPLAIRE DES PUBLICATIONS ET DES RAPPORTS TERMINÉS La rubrique «Disponible» des titres achevés indique avec qui il faut communiquer pour en obtenir un exemplaire, et s il se trouve aussi sur Internet. La plupart des titres peuvent être obtenus du Centre canadien de documentation sur l habitation et peuvent être commandés en utilisant le bon de commande montré à la page suivante. On accepte les commandes par courrier ordinaire, par télécopieur, par téléphone et par lnternet. Un certain nombre de ces titres sont disponibles en format électronique et l URL est mentionné dans la rubrique «Disponible». La SCHL utilise un serveur FTP (File Transfer Protocol) pour diffuser les rapports. On emploie le FTP depuis de nombreuses années sur Internet pour transmettre des fichiers entre les serveurs et les utilisateurs, et on y a recours encore couramment aujourd hui. Pour avoir accès à un fichier en utilisant le service FTP, il faut un logiciel qui présente des possibilités en matière de FTP, dont il existe trois types : 1. FTP sur l invite de commande les commandes FTP peuvent être saisies depuis une ligne de commande ou «l invite DOS» sur tous les ordinateurs Windows PC; 2. Client FTP une application expressément mise au point pour se connecter aux serveurs FTP. Ces applications sont faciles à trouver sur le marché soit comme produit commercial, partagiciel ou même gratuiciel sur Internet. 3. Certains navigateurs Web (mais pas tous). Il est possible d utiliser Internet Explorer et Netscape pour accéder à des fichiers sur un serveur FTP. Ils utilisent le protocole tout indiqué lorsque la commande ftp:// est saisie dans la barre d adresse du navigateur. Par exemple : ftp://ftp.cmhc-schl.gc.ca/ Voici un exemple de commandes utilisées pour récupérer un fichier d un serveur FTP. Les commandes et fichiers d aide FTP sont disponibles sur les PC. 2

7 BON DE COMMANDE : RECHERCHES COURANTES SUR L HABITATION Pour commander des rapports ou des points en recherche figurant dans la publication Recherches courantes sur l'habitation, ou faire ajouter votre nom à la liste de distribution, veuillez remplir la présente formule et la retourner au : Centre canadien de documentation sur l'habitation Société canadienne d'hypothèques et de logement 700, chemin de Montréal Ottawa (Ont.) K1A 0P7 Télécopieur : (613) Téléphone : Courrier électronique : Rapports Veuillez me faire parvenir un exemplaire des bibliographies et (ou) des rapports susmentionnés. Veuillez ajouter mon nom à la liste de distribution de Recherches courantes sur l'habitation. Nom Adresse postale Ville Province Code postal 3

8 Programme de subventions de recherche de la SCHL Pendant plus de 25 années, dans le cadre du Programme de subventions de recherche (PSR), la SCHL a fourni une aide financière qui permettait aux chercheurs canadiens de réaliser des études sur des sujets liés au logement. Le but de ce programme était de stimuler et de faire émerger des idées nouvelles et des solutions novatrices, et de susciter une meilleure compréhension des questions relatives au logement. Malgrés que les nouvelles demandes ne sont plus acceptées, les projets de recherche PSR en cours seront menés à terme. La SCHL pourrait en publier et en diffuser les résultats par l entremise du Centre canadien de documentation sur l'habitation. Un comité national d'experts en habitation sélectionnait les lauréats d'après l'intérêt et l'envergure de leurs propositions. Ce comité comprenait des chercheurs expérimentés et des praticiens oeuvrant dans le secteur public, des universités et des professions liées à l habitation. La SCHL profite de l occasion pour remercier tous les demandeurs et lauréats qui ont pris part au programme durant toutes ces années et les féliciter de leurs contributions afin d améliorer les conditions de logement au Canada. 4

9 TABLE DES MATIÈRES Introduction 1 Comment obtenir des publications 2 Bon de commande 3 Programme de subventions de recherche de la SCHL 4 Table des matières 5 Index des matières 6 Page Recherches courantes sur l habitation - Projets en cours et rapports complétés 7-54 Listes de rapports de recherche publiés par la SCHL 55 La série votre maison La série votre appartement La série votre maison - Dossier du nord 74 Le point en recherche : série technique Le point en recherche : série socio-économique Index des titres

10 INDEX DES MATIÈRES Acoustique Aménagement résidentiel Cadre de vie de l enfant Conservation, réutilisation et gestion de l'eau Construction -- Industrie Débouchés extérieurs pour le secteur de l'habitation Développement durable et maisons saines Économies d'énergie Femmes et logement Financement du logement Habitations -- Construction Habitations -- Possession Humidité et moisissure Incendies et prévention Indicateurs de logement et données Infrastructure Logement abordable Logement des autochtones Logement en régions nordiques Logement et immigration Logement locatif Logement sans but lucratif et coopératives Logement social Matériaux de construction Milieu intérieur Personnes âgées Personnes handicapées Portes et fenêtres Rénovation et inspection Sans-abri Sous-sols, fondations et vides sanitaires Toits verts Tours d'habitation et ensembles de logements collectifs Urbanisme et établissements humains

11 RECHERCHES COURANTES SUR L HABITATION - PROJETS EN COURS ET rapports COMPLÉTÉS 7

12 ACOUSTIQUE TRANSMISSION INDIRECTE DU SON DANS LES COLLECTIFS D HABITATION À OSSATURE DE BOIS Ce projet permettra de consolider les résultats des projets actuels et antérieurs de l IRC-CNRC concernant la transmission indirecte du son (étapes 2 à 4) et de les présenter dans un guide de pratiques exemplaires en matière de conception, facilement accessible et convivial pour les constructeurs, les architectes et les ingénieurs. Ce guide sera le principal outil d aide à la conception et à la construction de structures conformes aux éventuelles exigences du CNB relatives à l indice de transmission du son apparent et à l indice d isolement aux bruits d impact apparent, ou à d autres codes modèles nationaux fondés sur les normes ISO. Agent de projet de la SCHL : Charles Zaloum NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours AMÉNAGEMENT RÉSIDENTIEL À LA RECHERCHE DE SCHÉMAS D AMÉNAGEMENT DE QUARTIERS DURABLES : LA PROCHAINE ÉTAPE UNE ÉVALUATION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DES SCHÉMAS DE RUES, Y COMPRIS L ÎLOGRAMME DE LA SCHL Ce projet du Programme de subventions de recherche a pour objectifs : 1) de développer des modèles qu utiliseront les urbanistes et les ingénieurs d Ottawa aux fins de la planification empirique de la sécurité routière; 2) d appliquer ces modèles à une étude cas qui utilise des données réelles, afin d évaluer le niveau de sécurité de l îlogramme de la SCHL; 3) de comparer la sécurité routière de l îlogramme avec quatre autres schémas de réseaux routiers. Agent de projet de la SCHL : Mark Holzman NIC : Division : Programme de subventions de recherche ÉTAPE : Projet en cours GUIDE SUR LA DENSITÉ À L INTENTION DES CITOYENS : COMPRENDRE LES DENSI- TÉS RÉSIDENTIELLES DANS LE GOLDEN HORSESHOE Les cibles de densité, une mesure individuelle de la densité visant à contrer l étalement urbain et à favoriser le développement compact et durable, sont des repères utiles pour les planificateurs, les architectes et les promoteurs, mais souvent incompréhensibles pour le citoyen moyen. Pour se conformer à des directives de la province en matière de croissance, les municipalités du Golden Horseshoe s efforcent de traduire ces cibles de densité en exemples concrets et intelligibles. Cette recherche issue du Programme de subventions de recherche vise à montrer comment cela est possible en élaborant un guide des densités résidentielles qui contribuera à un débat public positif. Agent de projet de la SCHL : Cynthia Rattle NIC : Division : Programme de subventions de recherche ÉTAPE : Projet en cours 9

13 CADRE DE VIE DE L ENFANT HOUSING AFFORDABILITY AND THE WELL-BEING OF CHILDREN: TOWARDS A LONGITUDINAL RESEARCH STRATEGY L objectif principal de cette étude était de concevoir et d éprouver une stratégie de recherche longitudinale pouvant servir à étudier les impacts du logement abordable sur le développement et le bien-être des enfants. Les autres objectifs de cette étude consistaient à examiner s il existe des différences entre le logement locatif privé, le logement social et le logement subventionné par le Programme de logement abordable, en ce qui concerne le bien-être des enfants et des familles. La méthode de collecte de données primaires a consisté en une étude longitudinale en trois phases réalisée auprès du même groupe de participants sur une période de huit mois. Au questionnaire initial ont répondu 65 adultes (dont 22 parents d enfants âgés de 6 à 15 ans) et 13 jeunes (âgés de 16 à 21 ans), qui soit étaient en liste d attente pour un logement social, et donc habitaient un logement locatif dans le marché privé, soit avaient récemment obtenu un logement social ou un logement subventionné par le Programme de logement abordable (PLA). Des entrevues qualitatives poussées ont aussi été réalisées auprès d un petit groupe de parents et de jeunes dans le but d étudier l impact du logement abordable sur les autres aspects de la vie, comme l emploi, l éducation et la santé. Enfin, les participants qui étaient en attente d un logement subventionné ont décrit leurs expériences. L analyse des données recueillies indique qu il y a probablement des liens entre les divers indicateurs de bien-être des enfants et le fait de vivre dans un logement subventionné. Ces liens pourraient être précisés au moyen d un projet de recherche étalé sur une période suffisamment longue. Les enfants et les jeunes vivant dans des logements inabordables non subventionnés pourraient subir plus d effets négatifs que ceux vivant dans des logements subventionnés. Les chercheurs ont constaté, et c est l une des principales leçons méthodologiques de l étude pilote, que la conception et la réalisation d une étude longitudinale doivent se faire sur une longue période, puisque de nombreux ménages demeurent en liste d attente pendant longtemps : les participants en attente d un logement l étaient toujours lors de la troisième vague d entrevues. Comme les listes d attente ne sont pas très dynamiques, le recrutement et l échantillonnage doivent se faire sur une période minimale de 12 mois. Rédigé par : Uzo Anucha, Helen Leung et Alexander Lovell, Groupe d évaluation et de recherche appliquée sur le bien-être social, Université York. Agente de projet de la SCHL : Elizabeth Dandy. Ottawa : Société canadienne d hypothèques et de logement, (Rapport issu du Programme de subventions de recherche) Rapport principal (88 pages) et annexes (72 pages) Nota : On trouvera sur le site Web de la SCHL no de la série socioéconomique du Point en recherche, qui résume les résultats de cette étude (Numéro de commande 67543) ÉTAPE : Nouveau rapport complété et Point en recherche DISPONIBLE : Centre canadien de documentation sur l'habitation et ftp://ftp.cmhc-schl.gc.ca/chic-ccdh/research_reports-rapports_de_recherche/eng_unilingu al/ca1%20mh%2011h51_w.pdf (rapport principal)(1.31 Mo) ftp://ftp.cmhc-schl.gc.ca/chic-ccdh/research_reports-rapports_de_recherche/eng_unilingu al/ca1%20mh%2011h51%20app_w.pdf (annexes) ( Ko) 10

14 CADRE DE VIE DE L ENFANT LOGEMENTS, QUARTIERS ET ÉTAT DE SANTÉ DES ENFANTS CANADIENS Ce projet, mené dans le cadre du Programme de subventions de recherche, vise à utiliser les cycles 1 à 5 de l'enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) afin d examiner si et dans quelle mesure les choix que fait une famille en matière de logement (maison de type propriétaire-occupant, logement locatif non aidé, logement aidé, maison individuelle isolée, maison en rangée, etc.) influencent l état de santé des enfants. L étude vise à relever quelles caractéristiques des logements et des quartiers associées à la propriété, à la location ou à l aide au logement et/ou à d autres types de logement ont une incidence sur l état de santé, et lesquelles n en ont pas, et comment ces caractéristiques interagissent avec les options de logement pour influencer l état de santé des enfants. Agent de projet de la SCHL : Mark Holzman NIC : Division : Programme de subventions de recherche ÉTAPE : Projet en cours CONSERVATION, RÉUTILISATION ET GESTION DE L EAU APPLICATION DES MODÈLES DE TRAITEMENT SUR PLACE DES EAUX USÉES AUX É.-U. - ENSEIGNEMENTS TIRÉS POUR LE CANADA Ce projet permettra d'examiner les modèles de gestion exposés dans le document de l Agence américaine de protection de l environnement (EPA) intitulé «Voluntary National Guidelines for Management of On-site and Clustered (Decentralized) Wastewater Treatment Systems» et d évaluer leur faisabilité dans le contexte canadien. Il servira à éclairer les organismes canadiens de réglementation sur la meilleure façon de mettre en œuvre des systèmes de gestion plus rigoureux, tant pour la gestion sur place des eaux usées résidentielles que pour les petits systèmes de réutilisation de l'eau. Ce genre d information est considéré comme essentiel pour soutenir le développement d'un solide programme de gestion décentralisée de l'eau au Canada. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC : DISPONIBLE : Le produit est offert sur le site Web *NOUVEAU* CONSOMMATION D ÉNERGIE DES SYSTÈMES DE TRAITEMENT DES EAUX Ce projet permettra de mieux connaître la quantité d énergie requise pour assurer l alimentation en eau et l évacuation des eaux usées dans les maisons et les lotissements. On pourra ainsi dresser un tableau plus complet de la consommation d énergie et des émissions de gaz à effet de serre liées à l habitation. L examen de l intrant énergétique dans les réseaux de distribution d eau fournirait aux organismes concernés des informations précieuses pour évaluer les coûts et les avantages, en amont et en aval, des nouvelles technologies d alimentation en eau ou de traitement de l eau, de même que les aspects économiques des nouvelles méthodes de traitement des eaux. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC :

15 CONSERVATION, RÉUTILISATION ET GESTION DE L EAU ÉVALUATION DES PRATIQUES D ÉCONOMIE DE L EAU Les résultats de cette recherche guideront les municipalités dans la création d un plan d économie de l eau efficient. L utilisation d un plan d économie de l eau uniformisé permettra des comparaisons pratiques et utiles entre les programmes d économie de l eau mis en œuvre partout au Canada. On concevra un modèle de plan d économie de l eau qui comportera l éventail des paramètres nécessaires à tenir en compte, notamment, la source d eau, la taille et la croissance de la population, les caractéristiques socio-économiques régionales, les conditions climatiques et géographiques, la situation sur le plan de l infrastructure, les changements recherchés en termes de consommation d eau et de débit d eaux usées, les travaux d immobilisations prévus et les coûts connexes, les coûtsavantages. Le modèle de plan d économie de l eau inclura une base de données servant à la création d un plan d économie d eau, ainsi qu un rapport étayant les principaux facteurs de planification de l économie de l eau. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC : GUIDE DE CONCEPTION DE SYSTÈMES DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES La collecte des eaux pluviales se fait ponctuellement au Canada, et certains codes provinciaux l autorisent depuis peu. Le manque de renseignements techniques sur le sujet fait toutefois encore obstacle à sa mise en œuvre généralisée. Il faut offrir une formation sur la conception et l installation de systèmes de collecte des eaux pluviales pour que pareils systèmes soient conçus et installés de manière sûre et efficace dans les habitations. Par conséquent, ce projet permettra de mettre au point un guide de conception de systèmes de collecte des eaux pluviales ainsi que des outils de formation connexes. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC : HABITATION PRÊTE À ACCUEILLIR DE NOUVELLES INSTALLATIONS D ÉCONOMIE DE L EAU Ce projet favorisera la mise en place de systèmes destinés à économiser l eau dans les habitations en fournissant de l information sur la façon dont les logements peuvent être construits de manière à permettre l ajout ultérieur, à un coût abordable, d installations d économie de l eau (p. ex., eau de pluie, eaux ménagères traitées). Les propriétaires auront ainsi la possibilité d améliorer de manière progressive les performances de leur habitation, ce qui favorisera le développement d un marché plus large pour les produits d habitation novateurs. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC :

16 CONSERVATION, RÉUTILISATION ET GESTION DE L EAU PROCHAINE GÉNÉRATION DU MODÈLE DE BILAN HYDRIQUE La SCHL a appuyé le développement du modèle de bilan hydrique un outil décisionnel en ligne permettant d évaluer l incidence de l aménagement du territoire et de l aménagement des sites sur le ruissellement des eaux pluviales et la santé des bassins récepteurs. Ce projet consistera à examiner le modèle de bilan hydrique récemment mis à jour et à en faire l essai sur le bassin récepteur de Don Valley, en vue de déterminer son efficacité comme outil de modélisation, ses capacités de faire rapport et sa convivialité générale. Des études distinctes seront entreprises pour intégrer un module qui tient compte de la réutilisation des eaux sur place. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC : PROTOCOLE D ESSAI DE SYSTÈMES DE RECHANGE POUR LE TRAITEMENT DES EAUX USÉES EN MILIEU RÉSIDENTIEL La SCHL, de concert avec l'association canadienne de normalisation (CSA) et d autres partenaires canadiens, définira une nouvelle norme d évaluation de systèmes de recyclage ou de réutilisation de l eau à petite échelle. Une norme de vérification technologique rigoureuse soutiendra la réutilisation généralisée de l eau en fournissant au secteur une norme commune de mise à l essai et de vérification de la conformité des systèmes. La norme donnera aux autorités de réglementation certaines garanties de rendement des systèmes conformes à celle-ci et offrira aux concepteurs des systèmes un point de référence en ce qui a trait aux spécifications des systèmes de rechange pour le traitement des eaux usées résidentielles. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC : SOUTIEN À L ÉLABORATION D UNE NOUVELLE NORME DE LA CSA POUR LES CITERNES D EAU POTABLE RÉSIDENTIELLES Ce projet permettra de renforcer les normes à l échelle nationale pour l alimentation sécuritaire en eau potable des maisons qui utilisent des citernes de stockage, notamment dans les communautés des Premières Nations et les collectivités rurales isolées. Le projet profitera également à ceux qui cherchent à concevoir, construire ou rénover un logement durable qui n est pas relié à des infrastructures conventionnelles d adduction d eau. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC :

17 CONSERVATION, RÉUTILISATION ET GESTION DE L EAU SOUTIEN D UN PROGRAMME NATIONAL DE RECHERCHE SUR LE TRAITEMENT SUR PLACE DES EAUX USÉES De concert avec l Association canadienne des eaux potables et usées et les associations provinciales de l Ontario, de l Alberta et de la Colombie-Britannique, la SCHL œuvrera avec les intervenants sur la scène nationale en vue de combler les lacunes de la recherche et des politiques dans le domaine de la gestion décentralisée des eaux usées. Le réseau permettra de cerner et d étudier en priorité toutes les questions de recherche et de politiques, en plus d obtenir du financement pour s attaquer à ces questions et diffuser les résultats dans l ensemble du pays. Comme point de départ, la SCHL soutiendra la recherche ciblée pour l élaboration de normes d installation et la validation des techniques de traitement des eaux usées sur place. Jusqu ici, la SCHL a soutenu le Bureau de normalisation du Québec dans l élaboration d une norme nationale de vérification des dispositifs autonomes de traitement des eaux usées. La norme CAN/BNQ , intitulée Systèmes de traitement autonomes des eaux usées résidentielles, est maintenant disponible sur le site Web du BNQ. Une deuxième initiative a trait au soutien d'une norme nationale sur la mise en place de dispositifs autonomes de traitement des eaux usées par le biais de l'association canadienne de normalisation. Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC : DISPONIBLE : Le produit est offert SOUTIEN RELATIF À LA CRÉATION D UN PROGRAMME NATIONAL DE RÉUTILISATION DE L EAU La SCHL établira, en compagnie d intervenants de différents paliers de gouvernement, d associations, du secteur privé et de centres de recherche, un programme national de travail en recherche et développement sur la réutilisation de l eau en milieu résidentiel. Ce programme permettra de combler les lacunes en matière de politiques, d analyse des risques, de normes de conception, de stratégies de prix de revient, de critères de performance de la technologie, d amélioration de l évaluation pilote et de démonstration de la technologie, de mise en place de directives et de règlements nationaux, ainsi que de soutien d une technologie innovatrice pour fins d exportation dans les marchés développés. Le premier volet de ce programme a été l élaboration d une norme nationale provisoire sur la réutilisation de l eau pour les applications de chasse d eau. En juillet 2010, Santé Canada a publié les «Recommandations canadiennes sur les eaux domestiques recyclées destinées à alimenter les chasses d'eau des toilettes et des urinoirs» sur son site Web : Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC : SYSTÈMES D ÉPURATION EN MARÉCAGE POUR LES RÉSIDENCES ISOLÉES 14 Dans le cadre de ce projet, on évaluera la performance de deux systèmes d épuration en marécage pour réduire les contaminants des eaux usées des résidences isolées et on examinera les effets du gel et du dégel sur le fonctionnement et la performance des systèmes. À titre de projet pilote, on construira un marécage hybride au Centre ontarien des eaux usées rurales. Par ailleurs, le Centre a également construit un système pilote fait de lits de roseaux qui filtrent les boues, dans l est de l Ontario. Les chercheurs examineront les taux de charge hydraulique et organique des boues et des bassins de rétention des déchets, de même que les effets de la végétation sur le traitement et les effets des conditions climatiques (précipitation, température). Agent de projet de la SCHL : Catherine Soroczan NIC :

18 CONSTRUCTION -- INDUSTRIE MESURE DES EFFETS SUR L EMPLOI DE LA CONSTRUCTION ET DE LA RÉNOVATION RÉSIDENTIELLES Ce projet s appuiera sur des recherches précédentes pour approfondir la compréhension qu ont la SCHL et le secteur de l habitation de l importance pour l emploi du secteur de la construction résidentielle dans l économie canadienne. Agent de projet de la SCHL : Michel Laurence NIC : Division : Centre d'analyse de marchés ÉTAPE : Projet en cours DÉBOUCHÉS EXTÉRIEURS POUR LE SECTEUR DE L HABITATION ENQUÊTE SUR LA DISTRIBUTION DES SYSTÈMES DE CHAUFFAGE, VENTILATION ET CONDITIONNEMENT D AIR Ce projet vise à mieux faire connaître aux fabricants de systèmes de chauffage, de ventilation et de conditionnement d'air (CVCA) du Canada les défis d ordre technique, réglementaire et commercial à la pénétration du marché du Royaume-Uni et à l expansion des exportations dans ce pays. Il tentera d augmenter le nombre de fabricants canadiens de systèmes de CVCA qui possèdent les approbations réglementaires requises par le Royaume-Uni et/ou l Union européenne, ce qui entraînera une hausse des ventes de leurs produits sur le marché européen. Agent de projet de la SCHL : Roy Palaco NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours *NOUVEAU* ÉTUDE DE MARCHÉ SUR L'UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX ET LES BESOINS À CET ÉGARD AU SEIN DES ENTREPRISES EXPORTATRICES DU SECTEUR DE L HABITATION Le but de ce projet est de documenter l'utilisation actuelle et potentielle des médias sociaux au sein des entreprises exportatrices du secteur de l habitation. Agent de projet de la SCHL : Nathalie Galaftion NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours *NOUVEAU* ÉTUDE DES TENDANCES À L ÉGARD DE PASSIVHAUS Le mouvement PassivHaus, qui favorise le logement à très faible consommation d énergie, suscite un intérêt et une couverture médiatique considérables, particulièrement en Europe, étant vu comme l avenir du logement éconergétique. L objectif de ce projet est de documenter comment les normes Passivhaus se comparent aux technologies canadiennes comme Super E et EQuilibrium. La possibilité de construire des maisons conformes aux normes Passivhaus ou offrant une performance équivalente ou supérieure permettraient aux Canadiens d être à l avant-garde. Cette étude se penchera également sur la meilleure façon de positionner la technologie et les marques canadiennes afin de profiter de l'intérêt actuel pour PassivHaus. Agent de projet de la SCHL : Jorge Malisani NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours *NOUVEAU* 15

19 DÉBOUCHÉS EXTÉRIEURS POUR LE SECTEUR DE L HABITATION ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DE TRINITÉ-ET-TOBAGO POUR LES PRODUITS CANADIENS DU BÂTIMENT Le but de ce projet est d évaluer la demande pour les produits canadiens du bâtiment à Trinité-et- Tobago. L étude fournira : 1) une évaluation des tendances et des perspectives pour le secteur de l habitation; 2) les possibilités pour les fabricants canadiens en fonction des droits et tarifs douaniers existants; 3) une évaluation du contexte pour la construction écologique; 4) les meilleures stratégies de pénétration du marché. Le rapport définitif permettra aux entreprises canadiennes de connaître les produits du bâtiment qui offrent un fort potentiel d'exportation vers le marché de Trinité-et-Tobago. Agent de projet de la SCHL : Ronald Drisdelle NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours *NOUVEAU* ÉTUDES VISANT À FAVORISER L ACCEPTATION DE LA CONSTRUCTION À OSSATURE DE BOIS DANS LES COLLECTIFS D HABITATION EN FRANCE L objectif de ce projet est de présenter la technologie canadienne comme l une des plus efficaces du point de vue de la réglementation technique et de l efficacité énergétique, comparativement aux techniques de construction traditionnelles, et plus particulièrement dans le domaine des collectifs d habitation, où les Canadiens font face à une concurrence moindre au niveau local. L objectif est d accroître la part de marché des clients canadiens déjà établis en France, et de dissiper les préoccupations techniques et les mythes au sujet des collectifs d habitation à ossature de bois. Agent de projet de la SCHL : NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours GUIDE À L INTENTION DES EXPORTATEURS CANADIENS SUR LE FINANCEMENT DES AMÉNAGEMENTS RÉSIDENTIELS EN RUSSIE Cette étude se concentrera sur les mécanismes financiers que les exportateurs et promoteurs canadiens devraient examiner dans le cadre de leur évaluation des possibilités d'affaires en Russie, qu il s agisse d exportations, de coentreprises, de participation au capital ou d'autres possibilités. L étude examinera la situation actuelle, en matière de financement, dans le secteur de la construction en Russie et décrira les modèles de financement offerts par les divers établissements financiers qui sont actifs dans ce pays. L'étude permettra de clarifier, pour les entreprises canadiennes, les importants mécanismes financiers suivants relatifs à la construction :- le rôle global du financement dans le cycle de lotissement et de construction résidentielle en Russie; le financement des maisons de démonstration; l'affectation des terrains pour la construction de logements; les obligations foncières; les partenariats avec des entreprises russes pour l aménagement des lotissements;- le rôle des institutions financières canadiennes (y compris Exportation et développement Canada) en matière de financement et d assurance auprès des exportateurs canadiens du secteur de l'habitation. Agent de projet de la SCHL : Nina Romas NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours *NOUVEAU* 16

20 DÉBOUCHÉS EXTÉRIEURS POUR LE SECTEUR DE L HABITATION PROGRAMME SUPER E DANS LES MARCHÉS ÉTRANGERS Ce projet contribuera aux activités de l Energy Efficiency Exporters' Alliance (EEEA) visant à aider les fournisseurs canadiens à construire des maisons éconergétiques et saines, à l aide de matériaux canadiens, qui seront destinées aux marchés étrangers. À cette fin, la SCHL offre des conférences, de la formation pour les participants, des forums annuels pour les membres du programme Super E, du soutien relativement au développement de projets, de même que des services d assurance de la qualité, d essai et de dépannage. Agent de projet de la SCHL : Brian Eames NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours PROGRAMME SUPER E/CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE NETTE ZÉRO DANS LES MARCHÉS ÉTRANGERS Ce projet contribuera aux activités de l Energy Efficiency Exporters Alliance (EEEA) visant à aider les fournisseurs canadiens à construire des maisons éconergétiques et saines, à l aide de matériaux canadiens, qui seront destinées aux marchés étrangers. La contribution de la SCHL aux termes de la partie IX est affectée à l organisation de séminaires, à la formation des membres et au soutien pour le développement de projets. Agent de projet de la SCHL : Brian Eames NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours RECHERCHE SUR LES DÉBOUCHÉS À L EXPORTATION DES PRODUITS CANADIENS DU BÂTIMENT ÉCOLOGIQUES DANS SIX PAYS DES CARAÏBES ET D AMÉRIQUE CENTRALE Ce projet vise à évaluer les débouchés à l exportation des produits canadiens du bâtiment écologiques dans six pays des Caraîbes et d Amérique centrale. Agent de projet de la SCHL : Brian Eames NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours *NOUVEAU* RECHERCHE SUR LES VRC À HAUT RENDEMENT POUR LES CLIMATS FROIDS EN ALASKA ET EN RUSSIE Ce projet permettra de produire des données sur les performances techniques de ventilateurs récupérateurs de chaleur (VRC) et de ventilateurs récupérateurs d énergie (VRE) à haute performance qui pourront être utilisées pour commercialiser et promouvoir cette technologie en Alaska et en Russie en vue d'accroître les possibilités d'exportation. Les données de surveillance sur le terrain seront regroupés dans un rapport technique qui sera utilisé pour démontrer la performance à long terme des produits dans des conditions difficiles. Les données permettront également aux ingénieurs d établir les spécifications des produits pour les climats plus exigeants. Agent de projet de la SCHL : Charles Zaloum NIC : Division : SCHL International ÉTAPE : Projet en cours *NOUVEAU* 17

21 DÉVELOPPEMENT DURABLE ET MAISONS SAINES AMÉLIORATION DE LA DURABILITÉ DE L ENVELOPPE DES MAISONS EXISTANTES Ce projet a produit des feuillets d information sur des stratégies énergétiques efficaces et rentables en vue d améliorer le rendement de l enveloppe des maisons existantes et de mieux sensibiliser la population au coût et aux impacts sur l environnement de ces améliorations. Les feuillets comprendent de l information générale sur les matériaux et les composantes utilisés dans les enveloppes des bâtiments et de l information plus détaillée sur l installation et le raccordement des matériaux et composantes pour assurer un rendement optimal. Les feuillets illustrent différentes stratégies permettant d améliorer les murs, les fondations, les ouvertures et les points de pénétration et comparent les estimations de coûts et d économies d énergie de chacune d entre elles. Des détails sur les règles de l art illustrent et expliquent les principales méthodes de construction et les éléments cruciaux à prendre en compte. Les feuillets comprendent des renvois à des renseignements et des services utiles, comme les publications de la SCHL et le programme écoénergie. Ils comprendent également de l information sur le recyclage et l élimination des déchets de construction et leurs incidences sur l environnement. Ils sensibiliseront les lecteurs à l impact environnemental des modifications à leurs maisons et aux façons d assurer la plus grande efficacité énergétique et la plus grande durabilité au moindre coût. Agent de projet de la SCHL : Barry Craig NIC : ANALYSE DES CARACTÉRISTIQUES DE CONCEPTION SOLAIRE PASSIVE DES MAISONS EQUILIBRIUM MC Ce projet mettra à profit les maisons EQuilibrium MC existantes, ainsi que les outils de simulation énergétique détaillée disponibles, afin de mieux comprendre la façon de maximiser les gains solaires passifs dans les maisons, tout en limitant le risque de surchauffe. Cela contribuera à réduire les besoins en chauffage, la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant le niveau de confort. Agent de projet de la SCHL : Duncan Hill NIC : APPUI À L'ÉCOLOGISATION DE L'ENSEMBLE COTEAU VERT Ces travaux de recherche documentent la réalisation d'un nouvel ensemble de logements abordables verts à Montréal, au Québec, appelé Coteau Vert. Ils fournissent des informations sur le processus suivi par l équipe de promoteurs pour évaluer, prioriser et finalement choisir les produits, équipements, systèmes et pratiques écologiques à intégrer aux bâtiments, ce qui comprenait l analyse des coûts connexes, des avantages et des éléments liés à la mise en œuvre et à l exploitation. Des protocoles d'assurance de la qualité, de mise en service et de suivi ont été élaborés pour appuyer la mise en œuvre des caractéristiques innovatrices. Ces travaux de recherche fournissent à l'industrie de la construction résidentielle de l information sur l expérience d une équipe de promoteurs relativement à la sélection et à la mise en œuvre de caractéristiques et de technologies écologiques dans la conception d un ensemble de logements abordables. Agent de projet de la SCHL : Woytek Kujawski NIC :

22 DÉVELOPPEMENT DURABLE ET MAISONS SAINES ARTICLES DE FORMATION CONTINUE POUR LES ARCHITECTES (BASE A) Ce projet servira à informer les architectes sur les méthodes et stratégies permettant d améliorer la durabilité des logements et des collectivités. Il offre à la SCHL la possibilité de fournir à un public clé des renseignements relatifs à la performance des habitations qui correspondent aux priorités actuelles de la Société en matière de recherche et de diffusion de l information. Agent de projet de la SCHL : Barry Craig NIC : COMPRENDRE L'ÉCART ENTRE LES PRINCIPES DE LA CROISSANCE INTELLIGENTE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Cette étude vise à comprendre les raisons de l écart entre les objectifs déclarés des politiques municipales, qui sont conformes aux objectifs de la croissance intelligente, et les résultats sur le terrain. On tentera de répondre aux questions suivantes : Qu est-ce qui empêche la réalisation des objectifs fixés? Les objectifs sont-ils intrinsèquement inatteignables? Quelles sont les effets attendus des pratiques de croissance intelligente selon un scénario positif normal? Quel échéancier peut être estimé ou calculé pour l atteinte des résultats fixés? Quelles stratégies sont jugées plus efficaces en ce qui concerne l importance de l impact? Cette étude permettra aux administrations locales et à l industrie de définir une stratégie susceptible de produire des résultats positifs soutenus accompagnés d effets bénéfiques et prévisibles pour l environnement et le bien-être des résidents de la collectivité. Agent de projet de la SCHL : Mark Holzman NIC : EARTH TUBE VENTILATION SYSTEMS APPLICABILITY IN THE CANADIAN CLIMATE Ce projet servira à examiner les documents disponibles afin de trouver des preuves du rendement des installations résidentielles de ventilation géothermique. On a également interrogé des concepteurs et des utilisateurs, et des recherches effectuées sur Internet ont aussi été intégrées à l étude. L objectif était de déterminer dans quelle mesure l information disponible peut valider ou réfuter le fait que ces installations sont une bonne solution pour réduire la consommation d énergie liée à la ventilation dans les maisons situées dans des climats nordiques, et dans quelles conditions cette solution est valable. Plus de 45 publications ont été analysées et résumées. Près de 30 installations résidentielles existantes ou en construction ont été trouvées. Toutefois, il n existe aucune données de suivi validées démontrant les avantages énergétiques de ces installations dans des conditions climatiques canadiennes. Des utilisateurs actuels ont exprimé leur satisfaction à l égard de l installation, mais des indicateurs de performance objectifs laissent à désirer. D autres utilisateurs rapportent que leurs installations ne se comportent pas toujours comme prévu. Preuves à l appui, la documentation indique que strictement du point de vue énergétique, le fait de jumeler un puits climatique à un VRC fournit peu d avantages en régime de chauffage. Ce fait a également été confirmé par plusieurs études expérimentales. La principale constatation de la présente étude tient au fait que la performance des puits climatiques dans la plupart des conditions climatiques qui sévissent au Canada n a pas été démontrée par l entremise d un suivi rigoureux en matière d énergie et de qualité de l air intérieur. En attendant que ces données puissent être obtenues, les constatations de la présente étude doivent être soigneusement évaluées avant d entreprendre une telle installation. 19

23 DÉVELOPPEMENT DURABLE ET MAISONS SAINES Préparé par Didier Thevenard, Numerical Logics Inc. Agent de projet de la SCHL : Ken Ruest. Ottawa: Société canadienne d'hypothèques et de logement, pages ( Ko) Nota : On trouvera sur le site Web de la SCHL no de la série technique du Point en recherche, qui résume les résultats de cette étude (Numéro de commande 67559) ÉTAPE : Nouveau rapport complété et Point en recherche DISPONIBLE : Centre canadien de documentation sur l'habitation et ftp://ftp.cmhc-schl.gc.ca/chic-ccdh/research_reports-rapports_de_recherche/eng_unilingu al/ca1_mh110_11e17_w.pdf ESTIMATION DES CONSÉQUENCES DES MODÈLES D UTILISATION DES TERRES SUR LES GAZ À EFFET DE SERRE : UNE MÉTHODE POUR LES ADMINISTRATIONS LOCALES Ce projet de recherche présenté dans le cadre du Programme de subventions de recherche vise à mettre au point un outil dédié permettant aux collectivités de définir des paramètres puis d évaluer les conséquences des décisions d aménagement sur l énergie et les gaz à effet de serre (GES). Il s appuiera sur une étude menée à Salt Spring Island, en C.-B., portant sur les effets à long terme en matière de gaz à effet de serre de diverses hypothèses d aménagement, laquelle a conclu qu il était possible de réaliser des économies appréciables de GES. Pour ce faire, on élaborera un modèle permettant aux collectivités de petite et moyenne taille d évaluer les conséquences de divers scénarios d aménagement sur les gaz à effet de serre. Agent de projet de la SCHL : Meg Ogden NIC : Division : Programme de subventions de recherche ÉTAPE : Projet en cours ÉTUDE DES OBSTACLES RÉGLEMENTAIRES AU LOGEMENT DURABLE Ce projet permettra d évaluer l importance des obstacles d ordre réglementaire auxquels doivent faire face les premières équipes EQuilibrium MC dans la conception et la construction de leurs projets de logement durable. Cela permettra à la SCHL d évaluer les obstacles réglementaires à des projets de logement durable concrets et très récents. La SCHL pourra ainsi mieux appuyer la prochaine génération de maisons EQuilibrium MC et d autres initiatives du genre, contribuer à l amélioration des normes et des pratiques de construction résidentielle, et et appuyer le programme du gouvernement fédéral en matière d environnement. Agent de projet de la SCHL : Douglas Rowland NIC : FAMILLES VIVANT AU CENTRE-VILLE : DÉFIS ET AVANTAGES Dans le cadre de cette étude du Programme de subventions de recherche, on examinera l expérience de familles en ce qui a trait aux conditions de logement, lorsque celles-ci choisissent d habiter à l intérieur ou à proximité des quartiers du centre-ville. On examinera les raisons de leur choix, la gestion qu elles font de la vie urbaine avec leurs enfants et les difficultés et avantages qu elles expérimentent après avoir vécu dans ces quartiers pendant un certain temps. On mettra en relation ces expériences avec des indicateurs objectifs relatifs à leur résidence et à leur quartier. Cette étude complétera des démarches antérieures sur la planification des quartiers centraux pour les familles en rendant compte de l expérience des familles habitant le centre-ville, c est-à-dire qui véritablement y «vivent leur vie». 20

24 DÉVELOPPEMENT DURABLE ET MAISONS SAINES Agent de projet de la SCHL : Mark Holzman NIC : Division : Programme de subventions de recherche ÉTAPE : Projet en cours INDEX POUR L'OUVRAGE L'AMÉNAGEMENT PAYSAGER CHEZ SOI - GUIDE CANADIEN Dans le cadre de ce projet, on ajoutera les nouvelles caractéristiques ci-dessous dans la publication intitulée «L'aménagement paysager chez soi - Guide canadien» : un index, des photos de chaque plante dans la liste des végétaux, la mise à jour de la section sur les «ressources et les suggestions de lecture», par ex. la mise à jour les hyperliens Web, afin d'améliorer la convivialité du guide. Agent de projet de la SCHL : Susan Fisher NIC : INDICATEURS DE DURABILITÉ POUR OUTILS INFORMATISÉS D AMÉNAGEMENT DES COLLECTIVITÉS Dans le cadre de cette étude du Programme de subventions de recherche, on évaluera des indicateurs de développement durable en vue d une intégration éventuelle à des outils de modélisation et de visualisation s appuyant sur un système d information géographique largement utilisé. En perfectionnant le contenu et la méthodologie des indicateurs afin de les adapter à cette intégration, on proposera de nouveaux indicateurs si nécessaire, on fera l essai des indicateurs perfectionnés et proposés dans le cadre d une étude de cas et on évaluera les résultats en vue d une application généralisée. Agent de projet de la SCHL : Mark Holzman NIC : Division : Programme de subventions de recherche ÉTAPE : Projet en cours INITIATIVE DES COLLECTIVITÉS EQUILIBRIUM MC L Initiative des collectivités EQuilibrium MC est un projet de démonstration de collectivités durables étalé sur quatre ans totalisant 4,2 millions de dollars, dirigée conjointement par la SCHL et RNCan dans le cadre de l initiative écoaction. L objectif est d accélérer l aménagement de collectivités durables au Canada par une démonstration de la planification et du développement durables à l échelle de quartiers. L Initiative fournit une aide financière pour des activités de nature technique et pour mettre en valeur la performance des projets d aménagement de quartiers retenus qui, par leur planification, leur conception, leur mise en œuvre et leur mode de fonctionnement, permettront des améliorations mesurables par rapport aux approches actuelles. Rendez-vous à l adresse pour connaître les produits publiés à ce jour, y compris des aperçus des projets et un document sur les 18 indicateurs qui faisaient partie des critères de sélection. D autres produits s ajouteront à mesure que l initiative progressera. Agent de projet de la SCHL : Susan Fisher NIC : DISPONIBLE : Le produit est offert sur le site Web 21

25 DÉVELOPPEMENT DURABLE ET MAISONS SAINES LIFE CYCLE ENVIRONMENTAL ASSESSMENT BENCHMARK STUDY OF SIX CMHC EQUILIBRIUMTM HOUSING INITIATIVE PROJECTS C est en 2006 que la SCHL lançait son projet de démonstration de «maisons saines à consommation énergétique nette zéro», aujourd hui appelé Initiative de démonstration de maisons durables EQuilibrium MC. Pour les besoins de la présente étude, «consommation énergétique nette zéro» signifie qu une maison est capable, durant une année, de produire autant d énergie que ce qu elle consommera au cours de cette même année. Ce rapport de recherche porte sur l évaluation de six maisons EQuilibrium MC. Les auteurs de l étude ont eu recours à un cadre holistique d analyse du cycle de vie afin de déterminer quels effets ces habitations pourraient avoir en regard de leur production et de leur occupation si elles étaient conçues conformément à un code du bâtiment renfermant des exigences minimales et à une norme comportant des options plus évoluées, le tout en fonction d une gamme complète d indicateurs d impact sur l environnement. Préparé par Athena Sustainable Materials Institute. Agent de projet de l Institute : Jamie Meil. Agent de projet de la SCHL : Woytek Kujawski. Ottawa : Société canadienne d hypothèques et de logement, pages (1.49 Mo) ÉTAPE : Nouveau rapport complété DISPONIBLE : Centre canadien de documentation sur l'habitation et ftp://ftp.cmhc-schl.gc.ca/chic-ccdh/research_reports-rapports_de_recherche/eng_unilingu al/ca1%20mh110%20%2011l31_w.pdf MISE À JOUR DE L ATELIER SUR LA PLANIFICATION ET L AMÉNAGEMENT DURABLES POUR LES PETITES COLLECTIVITÉS Cette activité consistera à mettre à jour le contenu de l atelier sur la planification et l aménagement durables pour les petites collectivités, lequel permet aux élus d acquérir des connaissances et une compréhension des pratiques exemplaires dans ce domaine du point de vue des petites collectivités, favorisant ainsi l aménagement résidentiel durable. Agent de projet de la SCHL : Cynthia Rattle NIC : MISE À JOUR DE L OUTIL WEB DE COMPARAISON DES QUARTIERS Ce projet vise à mettre à jour l outil Web de la SCHL (http://cmhc.ca/fr/co/aclo/codu/index.cfm) qui permet de comparer six types de quartiers dans les cinq grandes villes canadiennes quant à des aspects importants comme la qualité de vie, l environnement et l abordabilité. La mise à jour intégrera les résultats du Recensement de 2006, car pour l instant, la plupart des données proviennent du Recensement de Deux nouveaux critères de comparaison seront ajoutés, soit le potentiel piétonnier et l accès aux principales destinations commerciales. Agent de projet de la SCHL : Susan Fisher NIC :

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Division des bâtiments Office de l efficacité énergétique (OEE) Ressources naturelles Canada (RNCan) http://oee.nrcan.gc.ca/commerciaux/appuifinancier/existant/ameliorations/index.cfm?attr=20

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE D'APPROBATION : 22/02/ Il est recommandé que, en collaboration avec

Plus en détail

Questionnaire à l intention des intervenants. Invitation à faire des commentaires

Questionnaire à l intention des intervenants. Invitation à faire des commentaires Consultations sur les exigences en matière d efficacité énergétique et de gestion efficace de l eau prévues au codes du bâtiment et de la plomberie du Manitoba Questionnaire à l intention des intervenants

Plus en détail

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur de l énergie

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur de l énergie d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur de l énergie Les exigences préalables et les documents d appui sont déterminés en fonction du statut du demandeur : s il est un gouvernement municipal

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

LE POINT EN RECHERCHE

LE POINT EN RECHERCHE LE POINT EN RECHERCHE Les expériences des propriétaires canadiens occupant des maisons à consommation énergétique nette zéro EQuilibrium MC Juillet 2015 Série technique INTRODUCTION Des constructeurs,

Plus en détail

e point en recherche Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction Programme de recherche

e point en recherche Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction Programme de recherche l Décembre 25 e point en recherche Série technique 5-119 Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction La recherche permet de commencer à comprendre

Plus en détail

sçíêé=ã~áëçå Les pavillons-jardins

sçíêé=ã~áëçå Les pavillons-jardins sçíêé=ã~áëçå CF 65 Un pavillon-jardin est un petit bâtiment résidentiel autonome sans sous-sol. On le place à l arrière ou à côté d une maison individuelle existante installée de façon permanente. Habituellement,

Plus en détail

LE POINT EN RECHERCHE

LE POINT EN RECHERCHE LE POIT E RECHERCHE Mars 2015 Série technique Potentiel de l énergie solaire pour les maisons durables construites pour le ord ITRODUCTIO Les technologies à énergie renouvelable, comme les panneaux photovoltaïques

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2005 Série technique 05-100 Incidence de la température de consigne des thermostats sur la consommation d énergie introduction Les occupants d une maison règlent habituellement

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Que sont les crédits de priorité régionale? Les crédits de priorité régionale ont été mis en place dans les systèmes d évaluation LEED 2009

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Vision Qu ils vivent dans leur collectivité ou à l extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d avoir un abri

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Décembre 2011 Série technique 11-103 Installations de ventilation géothermique Possibilités d application dans le climat canadien INTRODUCTION Les installations de ventilation géothermique,

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

Logement, politiques d affectation du sol et outils réglementaires. Société canadienne d hypothèques et de logement Cowansville - 24 janvier 2008

Logement, politiques d affectation du sol et outils réglementaires. Société canadienne d hypothèques et de logement Cowansville - 24 janvier 2008 Logement, politiques d affectation du sol et outils réglementaires Société canadienne d hypothèques et de logement Cowansville - 24 janvier 2008 La SCHL et la recherche SCHL Assurance Recherche et diffusion

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Rapport sur la méthodologie

Rapport sur la méthodologie Sondage des votants et des non-votants 2002 Rapport sur la méthodologie Établi pour : Élections Canada Date : Juin 2002 Centre de recherche Décima, 2002 Table des matières Introduction...1 Méthodologie

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Mars 2004 Série technique 04-107 Enquête sur les installations individuelles utilisées pour le chauffage de l eau et des locaux dans les collectifs d habitation introduction Jusqu

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l enfance est

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada»

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» CGC HC-FIN-CTE/2007 «Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» Présentation au Comité des finances de la Chambre des communes Consultations

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Sadia Groguhé // Députée de Saint-Lambert BUREAU DE CIRCONSCRIPTION 1150, boulevard Desaulniers Longueuil, QC J4K 1K7 Tél. : 450 646-2423 Téléc. : 450 646-3018 sadia.groguhe@parl.gc.ca

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Ben Lobb, député Président Comité permanent de la santé Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6. Monsieur,

Ben Lobb, député Président Comité permanent de la santé Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6. Monsieur, Ben Lobb, député Président Comité permanent de la santé Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Monsieur, Je suis heureuse de vous transmettre la réponse du gouvernement au rapport définitif du Comité

Plus en détail

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Association des infirmières et infirmiers du Canada www.cna-aiic.ca

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Décembre 2003 Série socio-économique 03-024 Examen des programmes de formation en gestion immobilière à l intention des Premières nations Introduction Les Premières nations ont tout

Plus en détail

L analyse Comparative dans les Municipalités avec

L analyse Comparative dans les Municipalités avec L analyse Comparative dans les Municipalités avec Rencontre municipale de l énergie, le 4 avril 2014 Présenté par Mareleine Nehme, agente principale Ressources naturelles Canada Objectifs de la présentation

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1 Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/GE.3/2015/1 Distr. générale 3 février 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

Services d ambulances terrestres

Services d ambulances terrestres Chapitre 4 Section 4.02 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services d ambulances terrestres Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.02 du Rapport annuel 2005

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juillet 2002 Série technique 02-102 Transformez vos méthodes : Charrettes sur la conception intégrée de bâtiments durables Introduction Dans le cadre d une charrette sur la conception

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada > > ARUCC 2014 16 juin 2014, Québec (Québec) PRÉSENTATION VUE D ENSEMBLE À propos du

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN Mémoire présenté aux fins du budget de 2016 29 janvier 2016 Présenté par : Peter Kondos, Ph. D. Président

Plus en détail

Note de mise en œuvre

Note de mise en œuvre Note de mise en œuvre Objet : Tenue des données par les institutions appliquant l approche standard ou une approche de mesure avancée (AMA) Catégorie : Fonds propres N o : A & A-1 Date : Mai 2006 I. Introduction

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche D écembre 2011 Série technique 11-101 Suivi du rendement de chauffe-eau sans réservoir ayant remplacé des chauffe-eau avec réservoir Contexte Le chauffe-eau est le plus grand consommateur

Plus en détail

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE GUIDE TECHNIQUE Pour projets résidentiels INTRODUCTION De nombreux appareils élévateurs sont installés dans les projets d habitation de condominiums,

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE AVIS AU SECTEUR Novembre 2012 FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE Objet La Société ontarienne

Plus en détail

Construire une maison ou immeuble d appartements éconergétique

Construire une maison ou immeuble d appartements éconergétique Construire une maison ou immeuble d appartements éconergétique Les objectifs d'apprentissage : Quelles sont les caractéristiques d une bâtiment éconergétique; Comment les bâtiments éconergétiques sont

Plus en détail

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada Introduction aux eau solaires chauffe- eau Ressources naturelles Canada Natural Resources Canada Chauffe-eau solaires L énergie solaire est une source d énergie propre et abondante qui peut nous aider

Plus en détail

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape

Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. Rapport d étape Plan d action pour un nouveau système de gouvernance locale au Nouveau-Brunswick Rapport d étape Introduction Depuis les derniers grands changements qui datent de près d un demi-siècle, le gouvernement

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI LES VILLES LES PLUS VERTES DU CANADA Montréal et la RMR Facteur Vert: les bicyclettes BIXI Solutions énergétiques écologiques Que font les grandes villes du pays pour favoriser les transports à émissions

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011 Rapport annuel Exercice se terminant Le 31 mars 2011 N o de cat. M175-2011 ISSN 0229-8473 (Imprimé) ISSN 1927-727X (En ligne) Ce rapport est publié séparément dans les deux langues officielles Demandes

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011. Rapport de vérification interne

Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011. Rapport de vérification interne Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011 Rapport de vérification interne Octobre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION... 3 1.1 CONTEXTE... 3 1.2 ÉVALUATION

Plus en détail

Société immobilière de l Ontario Services de gestion des immobilisations et des locaux

Société immobilière de l Ontario Services de gestion des immobilisations et des locaux Chapitre 4 Section 4.10 Société immobilière de l Ontario Services de gestion des immobilisations et des locaux Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2006

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA BOURSE DE RECHERCHE DE L HÉRITAGE DE LA RECHERCHE ORTHOPÉDIQUE AU CANADA (HROC) Les candidatures doivent être soumises par voie électronique, en format PDF,

Plus en détail