MusÄe des Beaux-Arts de Lyon 20 place des Terreaux Lyon TÄl. 33 (0)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MusÄe des Beaux-Arts de Lyon 20 place des Terreaux 69001 Lyon TÄl. 33 (0)4 72 10 17 40 www.mba-lyon.fr"

Transcription

1 Cette exposition est organisäe en partenariat avec le musäe du Louvre. MusÄe des Beaux-Arts de Lyon 20 place des Terreaux Lyon TÄl. 33 (0)

2 SOMMAIRE DU DOSSIER CommuniquÄ de presse de l exposition p 2 Nicolas Poussin p 3 L enfance du Christ racontäe par les textes p 3 La repräsentation de l enfance du Christ au 17 e siécle p 4 La späcificitä du regard de Nicolas Poussin p 4 La Fuite n Egypte, une mäditation sur le salut de l homme? p 5 Poussin en 1657 : l œuvre tardif p 5 Jacques SÄrisier, ami et collectionneur de Nicolas Poussin p 6 Quelques analogies et hypothéses d interprätation p 7 L inspiration antique p 7 La composition de la scéne, de la conception Ö la räalisation p 8 Analyse du tableau p 8 L exposition : parcours et œuvres präsentäes p 9 et 10 Autour de l exposition p 11 Informations pratiques p 12 Les mäcénes du tableau La Fuite en Egypte de Nicolas Poussin p 13 CommuniquÄ de presse 1

3 La Ville de Lyon, le ministére de la Culture et de la Communication, le musäe du Louvre, le Conseil rägional RhÜne-Alpes ont rendu possible, avec le concours de la Fondation LÄa et NapolÄon Bullukian, l acquisition du chef-d œuvre de Nicolas Poussin, La Fuite en Ägypte, au bänäfice du musäe du Louvre et du musäe des Beaux-Arts de Lyon. Ce träsor national a ÄtÄ acquis gráce au mäcänat de la Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, la Caisse d Epargne RhÜne Alpes, le CrÄdit Agricole Centre-Est, le Groupe Webhelp, BioMÄrieux, la CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, SEB, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JCDecaux, le Cabinet Bonnet. La Fuite en Ägypte de Nicolas Poussin ( ) sera präsentäe au public lyonnais Ö partir du 15 fävrier prochain. Le musäe de Lyon organise, pour l arriväe du tableau dans ses collections, une exposition exceptionnelle conàue autour de cette piéce majeure de la peinture du 17 e siécle. Dix tableaux de Nicolas Poussin, provenant des plus grands musäes europäens, seront monträs en France pour la premiére fois depuis la grande rätrospective parisienne de VÄritable däcryptage du tableau, l exposition proposera de däcouvrir La Fuite en Ägypte selon diffärents points de vue, historique, iconographique, ou encore stylistique. La Fuite en Ägypte repräsente, suivant le räcit de l Çvangile selon saint Matthieu, l exode de Marie et de Joseph pour sauver le Christ enfant menacä par les soldats d HÄrode. L exposition präsentera des œuvres sur le thñme de l Enfance du Christ, du songe de Joseph au retour d Çgypte, räalisäes en France et en Italie par des contemporains de l artiste : Philippe de Champaigne, SÄbastien Bourdon, Jacques Stella ou encore Le Dominiquin. Ces œuvres seront exposäes en regard de tableaux räalisäs par Nicolas Poussin sur ces mömes thñmes, dämontrant l exceptionnelle originalitä de son approche iconographique (Massacre des Innocents, du musäe du Petit Palais Ö Paris, Repos pendant la fuite en Ägypte, du musäe de l Ermitage de Saint- PÄtersbourg, Retour d Ågypte, de la Dulwich Picture Gallery de Londres). Une section sera consacräe Ö quelques œuvres de Poussin contemporaines de la Fuite en Ägypte (Sainte FranÅoise romaine, du musäe du Louvre, Annonciation, de la National Gallery de Londres, EliÇzer et RÇbecca, du Fitzwilliam Museum de Cambridge, DÇploration du Christ, de la National Gallery de Dublin, Esther et AssuÇrus, du musäe de l Ermitage de Saint-PÄtersbourg ). L exposition Ävoquera la personnalitä de Nicolas Poussin, sa vie, ses recherches et ses mäthodes de travail. Elle präsentera Ägalement l analyse technique de l œuvre effectuäe par le Centre de recherche et de restauration des musäes de France, une Ätude dätailläe de la composition et les sources d inspiration de l artiste. Elle s intäressera aussi á la personnalitä et á la collection du commanditaire Jacques SÄrisier, soyeux d origine lyonnaise et ami de Poussin. Commissariat scientifique de l exposition Isabelle Dubois, conservateur du DÄpartement des peintures et sculptures anciennes du musäe des Beaux- Arts de Lyon. Cette exposition est räalisäe en partenariat avec le musäe du Louvre. 2

4 Nicolas Poussin Nicolas Poussin est nä en 1594 aux Andelys, en Normandie. Il est sans doute initiä Ö la peinture par Quentin Varin. Il s installe en 1612 Ö Paris oâ il reàoit quelques commandes, et travaille aussi en province, notamment Ö Lyon. Poussin s Ätablit Ö Rome en Il obtient la protection du cardinal Barberini, neveu du pape Urbain VIII, et de son secrätaire, Cassiano dal Pozzo. Le retable qu il exäcute pour Saint-Pierre de Rome lui vaut de nombreuses critiques. Il prend alors la däcision de limiter sa production Ö des tableaux de chevalet, pour une clientéle d amateurs. Outre de nombreux sujets religieux traditionnels, il aborde des thémes allägoriques Ö connotation morale. AppelÄ Ö Paris par Richelieu, ministre de Louis XIII, Poussin rejoint sans enthousiasme la capitale franàaise en Il est nommä Premier peintre du roi et se voit confier d importants chantiers de däcors, dont celui de la Grande Galerie du Louvre. Ce säjour parisien est l occasion de mieux connaätre ceux qui resteront toute sa vie des mäcénes et amis : Chantelou, Pointel, et SÄrisier. Mais les projets monumentaux qui lui sont confiäs ne conviennent pas Ö son tempärament. Poussin retourne Ö Rome en Le paysage prend de plus en plus d importance dans sa peinture. ã travers des sujets allägoriques, il repräsente une nature grandiose, qui impose Ö l åtre humain sa loi. Les compositions gagnent en däpouillement, et la figure humaine devient plus sculpturale. Dans les derniéres annäes, un tremblement de la main droite le handicape progressivement. Cependant, il conserve une facultä d invention dans le choix des thémes, une originalitä dans les compositions, et une maätrise dans la modulation des couleurs et des lumiéres qui rendent ses tableaux tardifs aussi Ämouvants que fascinants. Il meurt Ö Rome en L enfance du Christ racontåe par les textes Les artistes qui repräsentent des scénes de la vie du Christ se servent de plusieurs sources : d une part les quatre çvangiles dits canoniques, car retenus par l çglise catholique, et d autre part des textes Äcrits dans les premiers siécles et däclaräs é apocryphes è, c est-ö-dire non admis, car imaginant des Äpisodes miraculeux, anecdotiques, ou peu crädibles (çvangiles du Pseudo-Matthieu, çvangiles arabes de l enfance ). Une autre source est fournie par la LÇgende dorçe 1. Seul l Çvangile selon saint Matthieu parle des ÄvÄnements qui suivent la naissance du Christ et son adoration par les rois Mages. Averti par ces derniers du lieu de naissance de JÄsus qu ils däsignent comme le à roi des Juifs â, HÄrode craint pour son träne et envoie ses soldats á BethlÄem tuer tous les enfants mãles ãgäs de deux ans et moins : c est le massacre des Innocents. Mais pendant la nuit, Dieu envoie un ange avertir en songe Joseph de prendre Marie et JÄsus et de fuir en Çgypte. La sainte Famille y demeure jusqu á la mort d HÄrode. AprÑs cela, l ange annonce en songe á Joseph qu il peut revenir en terre d Israål, car tout danger est ÄcartÄ. Mais apprenant qu ArkÄlaçs rñgne sur la JudÄe á la place de son pñre HÄrode, Joseph däcide de s installer en GalilÄe, á Nazareth. 1 Le moine Jacques de Voragine rassemble au XIII e siécle, sous le titre de LÇgende dorçe, les traditions Äcrites et orales qu il recueille sur la vie du Christ, de la Vierge ou des Saints. 3

5 La repråsentation de l enfance du Christ au 17 e siåcle S inscrivant dans une tradition qui remonte á l Äpoque romane (12 e siécle), de nombreux artistes du 17 e siécle repräsentent les premiéres annäes de la vie de JÄsus et de sa famille, et notamment le songe de Joseph, le massacre des Innocents, la fuite en çgypte, et le retour d çgypte. L çvangile de Matthieu ne präcisant ni l itinäraire, ni les circonstances du trajet, les artistes imaginent diffärents Äpisodes en s inspirant des textes é apocryphes è 1 ou de la LÇgende dorçe. D aprñs ces sources, qui cherchent á prouver l origine divine de JÄsus dñs son jeune ãge, le voyage de la sainte Famille est jalonnä d Äpisodes fabuleux, oé l Enfant au pouvoir surnaturel räalise des miracles. La Vierge Marie, fatiguäe par le voyage, s arröte á l ombre sous un arbre et demande á Joseph de cueillir des dattes. è la demande de JÄsus, l arbre se courbe lui-möme pour faciliter la cueillette et fait jaillir une source entre ses racines pour däsaltärer les voyageurs. L Enfant est adorä par des anges et par les habitants des pays traversäs. MalgrÄ les präceptes de la RÄforme catholique qui räclame une Ävocation plus authentique de la vie du Christ, la repräsentation de La Fuite en Ägypte est pour beaucoup d artistes un prätexte pour däpeindre une plaisante scñne familiale dans un paysage luxuriant, ÄloignÄe de toute präoccupation thäologique. Les gravures präsentäes dans l exposition proposent diffärentes interprätations de l histoire de la sainte Famille, du Songe de Joseph au Retour d Ågypte. La gravure Ätant moins coëteuse et plus facile Ö mettre en œuvre que la peinture, elle permet une diffusion rapide de compositions qui touchent ainsi un public plus large, et souvent moins exigeant. Les artistes illustrent les diffärentes scénes en multipliant avec une imagination fäconde les Äpisodes anecdotiques. S appuyant souvent sur les textes é apocryphes è, ils y trouvent matiére Ö d Ämouvantes images de bonheur familial ou d amusantes päripäties lors du voyage. Bourdon imagine une narration en six Äpisodes : l ange apparaät en songe Ö Joseph; il lui indique la direction Ö prendre ; une statue de dieu paíen chute de son socle ; la sainte Famille monte en barque ; elle franchit la frontiére de l çgypte ; sur le trajet de retour, l Enfant marche entre ses parents. Stella, quant Ö lui, repräsente Ö l arriére de La Fuite en Ägypte les soldats d HÄrode lancäs á la poursuite des fugitifs. Chez BrÄbiette, Perrier ou Blanchard, les dätails de l ãne rätif, du guä difficile á traverser ou des efforts des bateliers confñrent á ces sujets religieux un caractñre plus anecdotique, voire profane. La späcificitä du regard de Nicolas Poussin Il est souvent difficile de savoir si les thémes repräsentäs par Nicolas Poussin sont choisis par l artiste ou les commanditaires des œuvres. Comme ses contemporains, Poussin a traitä Ö de nombreuses reprises les thémes traditionnels de l enfance du Christ. Les tableaux räunis dans l exposition montrent que måme lorsqu il est conventionnel dans ses sujets, il ne l est pas dans leur traitement. Pour enrichir ses repräsentations d idäes nouvelles, il Ätudie soigneusement les sources textuelles et la tradition artistique. Il a Ägalement recourt aux donnäes archäologiques les plus räcentes et s appuie sur les recherches philosophiques et thäologiques des milieux Ärudits romains qu il fräquente. Lorsqu il peint le Repos de la sainte Famille en Çgypte, Äpisode qui ne figure pas dans l Çvangile de Matthieu, Poussin remplace les anges traditionnels par des serviteurs en costume oriental. è l arriñre-plan, il figure une procession des prötres d Isis, qui reflñte les räflexions de l Äpoque sur le parallñle entre les religions. Il est impossible de l attester, mais il est probable que Poussin Ätait sinon incroyant, du moins peu sensible aux formes traditionnelles de la religion catholique. Cependant, la scñne du Retour d Ägypte, oé l Enfant JÄsus tend les bras vers sa Croix en signe d acceptation de son futur sacrifice, montre que Poussin s intäresse aux däbats thäologiques de son temps. Peu de peintres ont ainsi mis en relation la fuite en Çgypte et la passion du Christ que präfigure, pour les thäologiens, le massacre des enfants de BethlÄem. 1 On qualifie d apocryphe un Äcrit dont l authenticitä n est pas Ätablie. 4

6 La Fuite en Çgypte, une mäditation sur le salut de l homme? D aprñs les auteurs contemporains de l artiste, Paul FrÄart de Chantelou, AndrÄ FÄlibien, et Florent Le Comte, La Fuite en Ägypte a ÄtÄ räalisäe par Nicolas Poussin en 1657, en räponse Ö une commande de Jacques SÄrisier, mäcéne et ami de l artiste. Poussin repräsente la sainte Famille cheminant Ö pied, dans un grand däpouillement, et guidäe par l ange de Dieu. Mais l artiste, qui sous-entend avoir inscrit dans ce tableau é toute la science des mädailles et des symboles è, ne se limite pas Ö l illustration littärale du texte ÄvangÄlique. Selon son habitude, il s est sans doute longuement documentä sur les diverses interprätations philosophiques et thäologiques du théme. Il s intäresse notamment aux recherches des Ärudits sur les correspondances entre les diffärentes religions antiques. Il repräsente Ö plusieurs reprises des histoires mettant en scéne des enfants soustraits Ö la mort, tout comme le Christ sauvä du massacre des Innocents : les sauvetages miraculeux du dieu romain Bacchus, du roi grec Pyrrhus, ou du prophéte häbreu Moíse rävélent la vocation häroíque de chacun d eux. Le théme de l Älection et de la gráce divine, mais aussi celui des jeux de la Fortune et du hasard traversent tout le 17 e siñcle. Ils marquent en profondeur l œuvre de Poussin, qui aborde dñs les annäes 1630 des thñmes oé le christianisme rejoint la philosophie näo-stoêcienne. Au-delá d une simple scñne biblique, La Fuite en Ägypte rävéle sans doute une mäditation sur le destin et le salut de l homme. Poussin en 1657 : l œuvre tardif L exposition rassemble plusieurs œuvres de la fin de la carriñre de Nicolas Poussin. Pour chacune, on remarque une ampleur dans la composition, une majestä dans les figures, une harmonie dans le rythme des groupes qui sont l Ächo de la lente maturation de chacune des toiles. Ces œuvres, toutes d une monumentale simplicitä, sont composäes en frise, comme des basreliefs antiques. Selon sa thäorie des à modes â, Poussin adapte certains ÄlÄments plastiques á l atmosphñre de son sujet. Les couleurs sont vives et saturäes et le jeu du clair-obscur prononcä dans les scñnes tragiques de La DÇploration et de L Åvanouissement d Esther. Dans d autres scñnes d une solennitä presque joyeuse (L Annonciation, ÄliÇzer et RÇbecca), Poussin module des tons changeants, blanc-rose ou bleu-gris, ou juxtapose avec hardiesse des couleurs lumineuses. Depuis les annäes 1640, Poussin souffre d un tremblement des mains qui s aggrave avec le temps. Sa touche devient plus saccadäe et heurtäe. Cependant il ne cesse pas, jusqu Ö l annäe de sa mort, de composer des scénes aux formes parfois austéres, d un classicisme purifiä. Comme le remarquera LomÄnie de Brienne vers 1695, c Ätait é comme les derniers soupirs de son pinceau qui s Äteignait è. L annäe 1657 est aussi marquäe pour Poussin par la disparition de deux amis : celle du peintre Jacques Stella, et celle de Cassiano dal Pozzo, secrätaire du cardinal Francesco Barberini. La correspondance de Poussin rävéle combien ces däcés l affectent, alors qu il ressent lui-måme douloureusement le poids de la maladie. 5

7 Jacques SÄrisier, ami et collectionneur de Nicolas Poussin Tout au long de sa carriñre, Poussin entretient des liens d amitiä avec des amateurs franëais qui suivent fidñlement l Ävolution de sa recherche et collectionnent ses œuvres. Paul FrÄart de Chantelou, Jean Pointel, et Jacques SÄrisier font partie des principaux mäcñnes dont l artiste fait la connaissance á Paris entre 1640 et 1642, et qui lui resteront fidñles toute sa vie. D origine lyonnaise, Jacques SÄrisier est un marchand soyeux habitant á Paris. Poussin le nomme exäcuteur testamentaire en 1642, en möme temps que Jean Pointel. Il leur laisse alors en garde livres que lui ont rapportäs ses travaux á Paris, somme importante pour l Äpoque. SÄrisier rend visite á Poussin á Rome en 1647, et sert de relais au peintre pour faire transiter ses toiles par Lyon, entre Rome et Paris. L importante correspondance ÄchangÄe par les deux hommes a malheureusement disparu. Poussin tenait SÄrisier pour à un de ces hçrçtiques qui croient que le Poussin a quelque talent en la peinture qui n est pas commun è (Lettre Ö Chantelou, 3 juin 1647). Lorsqu en 1665, le grand sculpteur italien Le Bernin se rend Ö Paris, Chantelou lui fait visiter la collection SÄrisier, dans laquelle il mentionne dix toiles de Poussin, dont six sont aujourd hui repäräes. Deux d entre elles sont präsentäes dans l exposition : l Autoportrait et Esther et AssuÇrus, ainsi que plusieurs gravures d aprñs des tableaux. SÄrisier ouvrait volontiers sa collection aux amateurs et laissa möme copier ses œuvres. Cet ensemble fut dispersä aprñs sa mort, entre 1676 et Pendant trois siñcles, La Fuite en Ägypte ne sera plus connue que par des gravures, dont trois sont präsentäes dans l exposition. 6

8 Quelques analogies et hypothåses d interprätation Certains motifs de La Fuite en Ägypte sont volontairement Änigmatiques et offrent á l Ärudit diffärents niveaux de lecture qui, comme l Äcrit Poussin á Stella, Ñ ne dçplairont pas Ö ceux qui les sauront bien lire Ü. (Lettre vers 1637, propos rapportäs par FÄlibien). En comparant l usage que fait l artiste de mömes motifs dans diffärentes oeuvres, il est possible d avancer certaines hypothñses d interprätation. L aigle et le serpent Le motif de l aigle terrassant un serpent symbolise habituellement dans un contexte chrätien la victoire du Christ sur Satan. On le retrouve dans un dessin de Poussin repräsentant Mercure, Páris et l Amour, ainsi que sur une esquisse pour le däcor de la Grande Galerie du Louvre, sur le théme d Hercule portant le globe. Dans cette derniére scéne, il semble traduire la prudence, voire la ruse, gráce Ö laquelle le häros pourra se däfaire de son fardeau. Dans La Fuite en Ägypte, ce motif de l aigle terrassant un serpent fait-il allusion Ö la ruse par laquelle Dieu soustrait son Fils Ö ses ennemis? L ange Les anges volant au-dessus d une scéne ou d un personnage ne sont pas rares dans l œuvre de Poussin et dans l art du 17 e siécle. Mais le paralléle est surtout flagrant avec la figure cäleste du Paysage avec Agar et l ange, peint par Poussin vers Agar, enceinte d Ismaål, quitte sa maítresse Sarah qui la rudoyait et s enfuit dans le däsert (GenÑse, 16, 1-11). L ange de Dieu lui ordonne de revenir chez elle, d un geste impäratif qui n est pas sans rappeler celui de La Fuite en Ägypte. Levant les yeux, Agar semble tämoigner de la måme foi que Joseph interrogeant du regard le messager de Dieu. L homme couchå La figure de l homme couchä au bord du chemin de La Fuite en Ägypte est Änigmatique. Quelle fonction a ce personnage? Est-ce un berger sans moutons? Un simple voyageur couchä, fatiguä des ardeurs du jour? Un tämoin du passage de la sainte Famille qui däfile devant lui? Serait-il encore le miroir symbolique du spectateur de l œuvre, regardant la scéne et la mäditant en son for intärieur? La silhouette allongäe Äpousant de son corps les reliefs du terrain rappelle celle d çcho dans Ächo et Narcisse. La jeune nymphe se transforme lentement en rocher, elle est condamnäe Ö n åtre plus qu une voix. De nombreuses œuvres de Poussin präsentent des figures assises ou couchäes Ö måme le sol. Il s agit de voyageurs fatiguäs, se reposant Ö l ombre des frondaisons, et indiquant Ö l occasion la route aux passants. L inspiration antique Pour certains ÄlÄments de La Fuite en Ägypte, Poussin s est trñs probablement inspirä de plusieurs œuvres antiques. Comme nombre d artistes formäs ou installäs á Rome, Poussin est fascinä par les vestiges de l antiquitä qu il peut voir autour de lui. Il dessine lui-möme reliefs, sculptures et fragments d architecture conserväs dans des collections priväes ou sur l antique forum romain. Certains des mäcñnes de Poussin, comme le cardinal Massimi, possñdent Ägalement d importantes collections de monnaies et mädailles. Par ailleurs, des recueils illusträs de gravures d aprñs l antique, publiäs aux 16 e et 17 e siñcles, constituent pour les artistes d utiles aide-mämoire. Poussin a ainsi accñs á un räpertoire formel de costumes, d accessoires et d ÄlÄments d architecture, dans lequel il puise pour illustrer des scñnes religieuses, historiques ou mythologiques qui se situent dans les temps anciens. Mais si le peintre accorde une grande importance á la präcision archäologique des dätails, il maítrise suffisamment ces modñles pour ne pas les copier servilement. Le plus souvent, il combine des motifs tiräs de diffärentes sources, et les adapte au contexte historique de la scñne qu il peint. 7

9 La composition de la scåne, de la conception Ö la räalisation Si aucun dessin präparatoire Ö La Fuite en Ägypte n est aujourd hui repärä, la connaissance de la mäthode de travail de Poussin et l analyse de la composition de l œuvre contribuent á l interprätation du tableau. Davantage encore que tout autre peintre de son Äpoque, Poussin accorde une importance particuliñre au concetto (concept) dans l Älaboration d un tableau. AprÑs une päriode de räflexion et de recherche, il commence par mettre en place, par des dessins successifs griffonnäs á l encre et repris au lavis, l agencement des figures, les lumiñres et les valeurs. Pour les tableaux les plus complexes, il confectionne une à boíte optique â, maquette á l intärieur de laquelle il dispose les architectures et les personnages modeläs en cire. Il Ätudie ainsi, par un dispositif de trous, le jeu lumineux et la place de chaque ÄlÄment. Une fois la composition clairement däcidäe, l artiste präpare ses couleurs et son support. Il passe ensuite une, voire deux couches präparatoires, rouge puis grise. Il räalise ensuite le motif directement sur la toile, á la peinture á l huile. Poussin peint lentement, et refuse les säductions d un illusionnisme parfait, präfärant l harmonie de l ensemble á la virtuositä des dätails. Pour Älaborer la composition d un tableau, Poussin recherche un Äquilibre entre les diffärentes masses et les plans qui s Ächelonnent dans la profondeur. Il dispose chaque ÄlÄment sur une trame gäomätrique, rythmäe autour d un axe de symätrie. Les lignes de force prennent appui sur des ÄlÄments du motif (architectures, silhouettes, arbres...). Des courbes et contre-courbes assouplissent ce canevas rigoureux et suggñrent le mouvement. Les corps de Marie et de Joseph, s ouvrant en Äventail de part et d autre de l axe central, ainsi que la figure arquäe de l ange, au geste impärieux, s inscrivent dans un carrä au milieu de l image. Au cœur du tableau, le regard de l Enfant attire notre propre regard. Pourtant, si l on trace les mädianes qui dälimitent le centre gäomätrique de la scñne, on remarque que Poussin y a placä les deux mains protectrices de Marie portant le corps de son fils. Les directions des regards contribuent á l organisation de l image, son sens et sa lecture. Chacun däsigne une direction ou Ävoque un dialogue. Joseph questionne l ange, Marie se tourne vers l arriñre, vers un à hors champs â qui Ävoque le pays quittä et la peur des poursuivants, l ãne avance dans l obscuritä, vers l avenir incertain, l enfant semble nous interroger. Mais que contemple le personnage couchä? Analyse du tableau Les analyses permises par les nouvelles technologies (radiographie, vues sous microscope, infrarouge, ultraviolet), permettent d approfondir les connaissances sur l œuvre et les processus de travail de l artiste. C est le croisement des donnäes apportäes par les diffärents examens qui permet d interpräter les räsultats obtenus. Les recherches menäes sur La Fuite en Ägypte par le Centre de recherche et restauration des musäes de France (C2RMF) ont apportä un Äclairage nouveau sur la technique de Poussin. La radiographie est une image obtenue par transmission d un rayon X Ö travers toute l Äpaisseur du tableau, de la surface jusqu au revers de l œuvre. Elle permet de connaätre les diffärentes modifications apportäes par l artiste au cours de l exäcution du tableau. Ce sont les zones travailläes au blanc de plomb qui arråtent le plus les rayons. Ce pigment est utilisä pour le ciel et les rehauts de lumiére. La radiographie de La Fuite en Ägypte rävéle quelques reprises qui attestent que l auteur a modifiä certaines parties. La partie basse du våtement de l ange semble avoir ÄtÄ retravailläe. Une partie du voile de la Vierge a ÄtÄ räalisäe sur la jambe de l ange et le paysage. On note que le vase Ö l arriére de l entablement est invisible sur la radiographie. Il n Ätait pas prävu Ö l origine. La largeur de l entablement semble avoir ÄtÄ lägérement retravailläe. La däcouverte de ces é repentirs è, qui n existeraient pas dans le cas d une copie, ont contribuä Ö l attribution du tableau Ö Poussin. Mais aucun changement d envergure n apparaät dans la composition d ensemble, mërement räflächie par Poussin avant l exäcution. 8

10 L exposition Parcours et œuvres pråsentåes - POUSSIN (Nicolas), Autoportrait, huile sur toile, 0,85 x 0,78 m, Staatliche Museen, GemÄldegalerie, Berlin Section 1 : Le thåme de l enfance du Christ, du Massacre des Innocents Ö la Fuite en Ägypte, traitä par Poussin et ses contemporains en France et en Italie. Peintures - BOURDON (SÅbastien), Repos de la sainte famille, huile sur toile, 1,05 m, MusÅe des Beaux-Arts, Dijon - CHAMPAIGNE (Philippe de), La Fuite en Ägypte, huile sur toile, 0,57 x 1,33 m, MusÅe de Senlis - LE DOMINIQUIN (Domenico Zampieri, dit), Le Repos pendant la fuite en Ägypte, huile sur toile, 0,36 x 0,48 m, MusÅe Mandet, Riom - FRÇDEAU (Ambroise), Le Massacre des Innocents, terre cuite, 0,78 x 2,00 x 0,10 m, MusÅe des Augustins, Toulouse - MAUPERCHÇ (Henri), Paysage avec le repos pendant la fuite en Ägypte, huile sur toile, 1,14 x 1,47 m, MusÅe du Louvre, Paris - POUSSIN (Nicolas) Le Massacre des Innocents, huile sur toile, 0,97 x 1,31 m, MusÅe du Petit Palais, Paris Le Repos pendant la fuite en Ägypte, huile sur toile, 1,05 x 1,45 m, MusÅe de l Ermitage, Saint-PÅtersbourg Le retour d Ågypte, huile sur toile, 1,17 x 0,99 m, Dulwich Picture Gallery, Londres - ANONYME, Rome, 1Ñre moitiå du 17 e siñcle, Le Massacre des Innocents, huile sur toile, 0,61 x 0,76 m, MusÅe Granet, Aix-en-Provence - SOLIMENA (Francesco), Le Songe de saint Joseph, huile sur toile, 0,75 x 0,64 m, MusÅe du Louvre, Paris - VERDIER (FranÖois), La Fuite en Ägypte, huile sur toile, 0,62 x 0,51 m, MusÅe des Beaux-Arts, OrlÅans - VANNI (Raffaello, attr. Ü), Le Retour d Ågypte, huile sur cuivre, 0,32 x 0,25 m, MusÅe des Beaux-Arts, Troyes Gravures - BLANCHARD (Jacques), Repos pendant la fuite en Ägypte, 0,43 x 0,63 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy - BOURDON (SÅbastien) Songe de saint Joseph, 0,18 x 0,23 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy L ange conseille saint Joseph, 0,18 x 0,23 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy Fuite en Ägypte (Å la ville fortifiçe), 0,18 x 0,23 m, BibliothÑque nationale de France, DÅpartement des estampes et de la photographie Fuite en Ägypte (au batelier), 0,18 x 0,23 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy Repos en Ägypte avec la chute des idoles, 0,18 x 0,23 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy Retour d Ågypte, 0,18 x 0,23 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy - BRÇBIETTE (Pierre), Fuite en Ägypte, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy - DUGHET (Jean), Repos pendant la fuite en Ägypte, BibliothÑque nationale de France, DÅpartement des estampes et de la photographie - PERRIER (FranÖois, dit Le Bourguignon), La Fuite en Ägypte, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy - STELLA (Jacques) Massacre des Innocents, 0,32 x 0,22 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy La Sainte famille servie par un ange, 0,34 x 0,42 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy La Fuite en Ägypte, 0,32 x 0,22 m, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy Section 2 : PrÄsentation de tableaux peints par Nicolas Poussin Ö la müme Äpoque - POUSSIN (Nicolas) Sainte FranÉoise romaine, huile sur toile, 1,30 x 1,01 m, MusÅe du Louvre, Paris Esther devant AssuÇrus, huile sur toile, 1,19 x 1,55 m, MusÅe de l Ermitage, Saint-PÅtersbourg EliÇzer et RÇbecca, huile sur toile, 0,96 x 1,38 m, The Fitzwilliam Museum, Cambridge L Annonciation, huile sur toile, 1,05 x 1,03 m, National Gallery, Londres La Fuite en Ägypte, huile sur toile, 0,97 x 1,33 m, MusÅe des Beaux-Arts, Lyon La Lamentation sur le Christ mort, huile sur toile, 0,94 x 1,30 m, National Gallery of Ireland, Dublin 9

11 Section 3 : PrÄsentation du commanditaire de l œuvre, le soyeux d origine lyonnaise Jacques SÄrisier, et de l entourage de Poussin en 1657, date de la commande de l œuvre. Le commanditaire de l œuvre, le soyeux d origine lyonnaise Jacques SÇrisier - ANONYME, Le banquet des curieux, in-8á, Paris, BibliothÑque Mazarine - BAUDET (Çtienne, d aprñs Poussin), Paysage avec les funçrailles de Phocion, gravure, BibliothÑque municipale de Lyon Paysage avec les cendres de Phocion, gravure, BibliothÑque municipale de Lyon - BOUZONNET-STELLA (Claudine, d aprñs Poussin), Vierge aux dix figures, gravure, BibliothÑque municipale de Lyon - PESNE (Jean, d aprñs Nicolas Poussin) Autoportrait, gravure, MusÅe des Beaux-Arts, Nancy Vierge Ç l enfant, gravure, BibliothÑque nationale de France, dåpartement des Estampes et de la Photographie - POILLY (FranÖois de, d aprñs Nicolas Poussin), Esther devant AssuÇrus, gravure, BibliothÑque municipale de Lyon Le milieu des amateurs de Poussin et les tämoignages contemporains - ANNICHINI (P. d aprñs Valentin), Portrait de Cassiano dal Pozzo, gravure, BibliothÑque nationale de France, dåpartement des Estampes et de la Photographie - BOUZONNET-STELLA (Claudine, d aprñs Jacques Stella), Portrait de Jacques Stella, gravure, BibliothÑque municipale de Lyon - SCANNELLI (Francesco), Il microcosmo della pittura, Paris, BibliothÑque Mazarine Section 4 : Gravures d aprås le tableau - AUDRAN (Benoit 1 er, d aprås Poussin), La Fuite en Ägypte, BibliothÑque nationale de France, DÅpartement des Estampes et de la Photographie - DEL PO (attr. Ü Pietro, d aprñs Poussin), La Fuite en Ägypte, BibliothÑque nationale de France, DÅpartement des Estampes et de la Photographie - LANDRY (Pierre, d aprñs Poussin), La Fuite en Ägypte, BibliothÑque nationale de France, DÅpartement des Estampes et de la Photographie Section 5 : Etude de la composition de l œuvre, des sources d inspiration de l artiste, et de la räception du tableau par la gravure. - AUDRAN (Gabriel, d aprñs Poussin), Ächo et Narcisse, gravure, musåe des Beaux-Arts, Nancy - BARTOLI (Pietro Sante), Admiranda romanarum antiquitatum ac veteris sculptarae vestigia anaglyphico opere [ ], Rome, sd, BibliothÑque municipale de Lyon - CHATILLON (Louis de, d aprñs Poussin), Paysage aux trois hommes, gravure, BibliothÑque nationale de France, dåpartement des Estampes et de la Photographie - CIAMPINI (Giovanni), Vetera Monimenta [ ] Rome, , BibliothÑque municipale de Lyon - LORRAIN (Claude), Paysage Barberini, plume et encre brune, British Museum, Londres - PERRIER (FranÖois), Icones et segmenta illustrium Ö marmore tabularum [ ], Rome, 1645, BibliothÑque municipale de Lyon - DÅcadrachme de Syracuse, Victoire couronnant le conducteur d un quadrige, musåe des Beaux-Arts, Lyon - Litra d Agrigente, Aigle terrassant un serpent, BibliothÑque nationale de France, DÅpartement des Monnaies, MÅdailles et Antiques - PESNE (Jean, d aprñs Poussin), Hercule porte le ciel, gravure, BibliothÑque municipale de Lyon - VALLEE (Simon de la, d aprñs Poussin), Paysage Å la route sablonneuse, gravure, musåe des Beaux-Arts, Nancy Section 6 : Analyse technique du tableau räalisäe par le Centre de recherche et de restauration des musäes de France (C2RMF). 10

12 Autour de l exposition Un site internet est dädiä au tableau et Ö l exposition. En ligne Ö partir du 15 fävrier 2008, il est accessible par l adresse du site du MusÄe des Beaux-Arts de Lyon : Edition : Un ouvrage consacrä au tableau La Fuite en Ägypte de Nicolas Poussin paraítra á l automne Document d aide Ç l interpråtation : Un document illusträ est proposä au visiteur. Il propose un väritable däcryptage de La Fuite en Egypte de Nicolas Poussin, et une synthése des recherches en cours sur le tableau. ActivitÄs proposäes au public Visites commentåes de l exposition Les samedis Ö 10h30 (1h30) Les lundis Ö 12h15 (1h) Les jeudis Ö 16h (1h30) Regards approfondis Visites entre exposition et collections pour approfondir un théme. La premiére visite se däroulera dans l exposition et les deux autres dans les collections du musäe. 2 cycles de 3 visites de 1h30, en mars et en mai. Les visites auront lieu le vendredi Ö 14h30. 1er cycle 7 mars : Visite de l exposition 14 mars : Poussin et son temps : de Stella Ö Le Brun Parcours dans les salles de peintures franàaises du 17 e siécle en vue de präsenter quelques contemporains de Poussin (Stella, Vouet, Blanchard, Bourdon ), mais aussi son influence grandissante Ö la fin du siécle. PrÄsentation du nouvel accrochage des salles de peinture du 17 e siécle. 21 mars : L håritage de Poussin dans les collections du musåe des Beaux-Arts de Lyon Cette visite est destinäe Ö präsenter Poussin comme un fil conducteur au sein des collections de peinture du musäe, du 18 e au däbut du 20 e siécle, Ö travers un choix d œuvres et d artistes qui font räfärence Ö Poussin, soit en se räclamant de son häritage, soit au contraire en se däfinissant en opposition Ö lui. 2e cycle > 16 mai : Visite de l exposition > 23 mai : Poussin et son temps : de Stella Ö Le Brun > 30 mai : L håritage de Poussin dans les collections du musåe des Beaux-Arts de Lyon 11

13 Informations pratiques MusÅe des Beaux-Arts de Lyon 20, place des Terreaux Lyon Renseignements au + 33 (0) RÄservation des activitäs au + 33 (0) Horaires d ouverture Exposition ouverte tous les jours, sauf mardi et jours färiäs, de 10h Ö 18h, vendredi de 10h30 Ö 18h. Tarifs des billets d entråe Le billet d enträe au musäe donne accñs l exposition Nicolas Poussin, La Fuite en Ägypte Tarif : 6 / räduit : 4 Gratuit pour les moins de 18 ans, les Ätudiants de moins de 26 ans et les chümeurs. AccÅs EntrÄe de l exposition : 16 rue Edouard Herriot AccÑs räservä aux personnes en situation de handicap : 17 place des Terreaux Parking des Terreaux et parking HÜtel de Ville de Lyon MÄtro : lignes A et C, station HÜtel de Ville - Louis Pradel Bus : lignes 1, 3, 6, 13, 18, 19, 40, 44, 91. VÅlov : rue Edouard Herriot et rue Paul Chenavard Contact presse Sylvaine Manuel de Condinguy TÄl. : + 33 (0) Fax : + 33(0) Les visuels des œuvres pråsentåes dans l exposition et disponibles pour la presse sont tålåchargeables É l adresse suivante : 12

14 Ce träsor national a ÄtÄ acquis gráce au mäcänat de la Fondation d entreprise Gaz de France AXA Total la Caisse d Epargne RhÉne Alpes le CrÅdit Agricole Centre-Est le Groupe Webhelp BioMÅrieux la CIC Lyonnaise de Banque GL Events Mazars SEB Toupargel GFC Construction Siparex JC Decaux le Cabinet Bonnet 13

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7)

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) Michel Rochard, contribution au colloque international de l'universitä de Rennes 2 sur la professionnalisation des formations

Plus en détail

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles.

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles. 1. PRESENTATION DU PROJET a. ModalitÄs pratiques Voyage Å Stratford-upon-Avon, Oxford et Londres prävu du 3 au 6 avril 2011. Deux classes de 3 Çme sont concernäes (3 Çme 1 et 3 Çme 4), soit environ 60

Plus en détail

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç Association franäaise de Droit du travail et de la SÅcuritÅ sociale ------------------------------------------- 5, rue du Renard 75004 Paris - fax : 01.42.71.24.27 mail : afdt.asso@gmail.com- http://www.afdt-asso.fr

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

Vu la loi du 13 mars 1937 ayant pour objet l organisation de l Industrie du taxi modifiåe par le dåcret 61-1207 du 2 novembre 1961,

Vu la loi du 13 mars 1937 ayant pour objet l organisation de l Industrie du taxi modifiåe par le dåcret 61-1207 du 2 novembre 1961, REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE LYON EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU MAIRE ArrÄtÅ NÇ 2005 TA 30 LE MAIRE DE LA VILLE DE LYON, Vu le Code GÅnÅral des CollectivitÅs Territoriales, Vu la loi du 13 mars 1937

Plus en détail

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

Projet acte d acceptation CP Nantes MÇtropole ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE

Projet acte d acceptation CP Nantes MÇtropole ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE (soumis aux dispositions de l article L. 313-29 du Code monåtaire et financier) CrÅdit Foncier de France 19 rue des Capucines

Plus en détail

Des livres, de l art, des enfants

Des livres, de l art, des enfants Les matinäes du Centre Bermond-BoquiÄ Des livres, de l art, des enfants Mercredi 18 et jeudi 19 Novembre 2009 BibliothÇque municipale de Nantes Des livres, de l art, des enfants Pendant la premiäre moitiå

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM Site de e-commerce spécialisé dans les fluides industriels (froid, air comprimé, régulation,...) destiné principalement aux industriels, et spécialistes. Site proposant

Plus en détail

Mission de vårification des niveaux de champs ÅlectromagnÅtiques råalisåe conformåment au protocole de mesure ANFR / DR-15 V2.1

Mission de vårification des niveaux de champs ÅlectromagnÅtiques råalisåe conformåment au protocole de mesure ANFR / DR-15 V2.1 BUREAU VERITAS 5, Bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX MAIRIE DE SAINT JACQUES SUR DARNETAL 20, rue de Verdun 76160 SAINT JACQUES SUR DARNETAL TÄlÄphone : 01 47 52 49 70 TÄlÄcopie : 01 47 52

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Marchés Ordonnance Prestations intellectuelles ACCORD-CADRE DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT TRAVAUX ET/OU AVANT DEMOLITION Cahier des clauses techniques particulières Sommaire 1 ARTICLE 1 -GENERALITES...3

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L ISERE DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY SÅance du 1er dåcembre 2008 L an deux mil huit et le premier dåcembre Ç vingt heures trente, le Conseil

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

S ENVOLER LES PIEDS SUR TERRE

S ENVOLER LES PIEDS SUR TERRE 49 NORD 6 EST FONDS RÉGIONAL D ART CONTEMPORAIN DE LORRAINE CARNET D EXPLORATION DE : S ENVOLER LES PIEDS SUR TERRE Avec ce carnet, voyage au cœur de cette exposition entre ciel et terre pour découvrir

Plus en détail

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Biographie Joël BLANC Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Joël Blanc, peintre et sculpteur témoin de son temps L art de l instant,

Plus en détail

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC 1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC Dans la galerie Est du Palais du Luxembourg (aujourd hui l Annexe de la Bibliothèque) s ouvre le 14 octobre 1750 le Cabinet du

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 7 adressage IPv4 - Page 1 / 23

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 7 adressage IPv4 - Page 1 / 23 AMSI Chapitre 7 adressage IPv4 - Page 1 / 23 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier et däcrire

Plus en détail

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Partie I : Questions (8 points) DÄfinissez les concepts

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Statuts CITEC Suisse

Statuts CITEC Suisse Statuts CITEC Suisse I. Nom, siäge, buts Art. 1 Art. 2 Nom et siäge Sous le nom de CITEC Suisse (dånommåe ci-apräs association), est crååe une sociåtå dans le sens du Code civil suisse. L'association a

Plus en détail

Evaluer et contråler vos fournisseurs

Evaluer et contråler vos fournisseurs Les JournÄes QualitÄ SÄcuritÄ Environnement Evaluer et contråler vos fournisseurs Date : 08 avril 2008 Bureau Veritas 53-55 rue Crozatier 75578 PARIS Cedex 12 TÄl : 01 58 51 58 00 / Fax : 01 58 51 58 37

Plus en détail

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE SANTE ET ALIMENTATION EN ENTREPRISE Nicolas Rouig Diététicien Nutritionniste La santä et l alimentation jouent un rçle dans votre entreprise La santé est un des éléments de bien-étre au travail comme dans

Plus en détail

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Trouver sa mission dans la vie sous l inspiration de l Esprit saint Catéchèse 1 1 Les talents et les dons de l Esprit se découvrent souvent dans ce qui passionne les jeunes Accueil et chant Tu seras lumière

Plus en détail

Lyon, le 6 septembre 2013

Lyon, le 6 septembre 2013 Lyon, le 6 septembre 2013 LE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON ACQUIERT, GRÂCE À LA GÉNÉROSITÉ DES ENTREPRISES MEMBRES DU CLUB DU MUSÉE SAINT-PIERRE, DEUX TABLEAUX DE JEAN-HONORÉ FRAGONARD (1732-1806) CLASSÉS

Plus en détail

Le sacre de Napoléon 1er par Jacques-Louis David. Pourquoi ce tableau est une oeuvre de propagande politique?

Le sacre de Napoléon 1er par Jacques-Louis David. Pourquoi ce tableau est une oeuvre de propagande politique? Le sacre de Napoléon 1er par Jacques-Louis David Pourquoi ce tableau est une oeuvre de propagande politique? A l'aide de ce diaporama, complète la fiche d'histoire des arts. Le travail peut se faire par

Plus en détail

Les métiers de la distribution. Rapport final

Les métiers de la distribution. Rapport final Branche professionnelle des Industries Electriques et Gazières Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications Les métiers de la distribution Rapport final Décembre 2008 Page 1 sur 200 Sommaire

Plus en détail

Service éducatif et culturel

Service éducatif et culturel Service éducatif et culturel Activités pour groupes de personnes handicapées Adultes, jeunes et enfants Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris accueille tous les publics en situation

Plus en détail

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers RÄglement de Consultation Marché de Travaux MARCHES PROCEDURE ADAPTEE CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers MaÇtre d Ouvrage Amiens AmÄnagement 14 boulevard d Alsace Lorraine - 80011

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

CALM/RV : Rando du samedi 4 juin 2011 LA VALLÄE DE LA JUINE : Lardy Janville sur Juine plateau de Pocancy Bourray sur Juine et ForÇt de Cheptainville.

CALM/RV : Rando du samedi 4 juin 2011 LA VALLÄE DE LA JUINE : Lardy Janville sur Juine plateau de Pocancy Bourray sur Juine et ForÇt de Cheptainville. CALM/RV : Rando du samedi 4 juin 2011 LA VALLÄE DE LA JUINE : Lardy Janville sur Juine plateau de Pocancy Bourray sur Juine et ForÇt de Cheptainville. Le soleil est au rendez-vous et il fait träs chaud

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Marchés Ordonnance Prestations intellectuelles ZAC GARE LA VALLEE DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT DEMOLITION Cahier des clauses techniques particulières DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT DEMOLITION ZAC

Plus en détail

CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30

CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 Ouverture de l atelier par M. Bochard PrÇsentation de propositions d amçnagement

Plus en détail

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Prénom : Nom : I. Deux grandes voyages, se repérer. 7 /7 Points 1. Comment appelle-t-on les deux lieux géographiques représentés sur la

Plus en détail

Actions de sensibilisation à l architecture en milieu scolaire, année scolaire 2011/2012 Bilan des actions Délai de rigueur : 15 septembre 2012

Actions de sensibilisation à l architecture en milieu scolaire, année scolaire 2011/2012 Bilan des actions Délai de rigueur : 15 septembre 2012 Actions de sensibilisation à l architecture en milieu scolaire, année scolaire 2011/2012 Bilan des actions Délai de rigueur : 15 septembre 2012 Etablissement : Collège Paul Verlaine, Metz Enseignant(s)

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

L'AGENDA TRESORIER. EGLISE REFORMEE DE FRANCE En REGION PARISIENNE

L'AGENDA TRESORIER. EGLISE REFORMEE DE FRANCE En REGION PARISIENNE L'AGENDA DU TRESORIER EGLISE REFORMEE DE FRANCE En REGION PARISIENNE 01 JANVIER "Elargis l''espace de ta tente, les toiles de tes demeures, qu'on les distende. Ne regarde pas Ä la däpense, Allonge tes

Plus en détail

Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs. PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011

Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs. PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011 Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011 www.finance-innovation.org GenÄse du projet La cråation

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT DEMOLITION ET TRAVAUX POUR LA RESTRUCTURATION ET L EXTENSION DE L

Plus en détail

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL La sociätä DESSTOCK LOISIR MOTOR, sociätä SL au capital de 5000.00 euros, ayant son siåge social CALLE FERNANDO SASIAIN NÄ18 PUERTA 2A 20015 SANSEBASTIAN

Plus en détail

Conditions GÄnÄrales de Vente

Conditions GÄnÄrales de Vente Conditions GÄnÄrales de Vente Applicables au 16 FÄvrier 2009 et modifiables sans präavis Allo PC NiÄvre Allier est une SociÅtÅ A ResponsabilitÅ LimitÅe repråsentåe par Mademoiselle BERIOUX Marie-Emilie

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640 Cinq artistes qui vivent et travaillent à Lyon visitent régulièrement le Musée des Beaux Arts de la ville. Sur leurs parcours, ils s arrêtent devant une ou plusieurs oeuvres... «La Fuite en Egypte» Nicolas

Plus en détail

PROGRAMME 2014/2015. des COURS. école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.

PROGRAMME 2014/2015. des COURS. école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois. PROGRAMME des COURS 2014/2015 école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.com www.aulnay-sous-bois.fr ÉDIto Pour cette rentrée, l école d art

Plus en détail

Sous l intitulé «Décrire des images : nouvelles promenades au musée du Petit Palais»

Sous l intitulé «Décrire des images : nouvelles promenades au musée du Petit Palais» Décrire des images nouvelles promenades au musée du Petit Palais 19 mars 2008-11 janvier 2009 Créé en 1976, le musée du Petit Palais rassemble deux ensembles uniques, d une part, la collection Campana

Plus en détail

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES Centrale d emplois pour la Distribution TARIFS et CONDITIONS GÉNÉRALES http://www.distrijob.fr Offres d Emploi HT OFFRE D EMPLOI STANDARD Parution 2 x 30 jours - 1 poste, multi-rägions 1 offre 325.00 TARIFS

Plus en détail

22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE

22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE 22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE parcours-jeu Par quels moyens? > Le voyage d Outre-Mer. Vue de Jérusalem. France, fin du XV e siècle. Voyager au Moyen Âge Qui voyage à l époque médiévale?

Plus en détail

EXCLUSIVEMENT ART CONTEMPORAIN CLEIN D OEIL AU DESSIN PROMOTION DES ARTISTES CARIBÉENS SOUTIEN À LA JEUNE CRÉATION REGARD INTERNATIONAL

EXCLUSIVEMENT ART CONTEMPORAIN CLEIN D OEIL AU DESSIN PROMOTION DES ARTISTES CARIBÉENS SOUTIEN À LA JEUNE CRÉATION REGARD INTERNATIONAL EXCLUSIVEMENT ART CONTEMPORAIN CLEIN D OEIL AU DESSIN PROMOTION DES ARTISTES CARIBÉENS SOUTIEN À LA JEUNE CRÉATION REGARD INTERNATIONAL Contact Presse Olivia Breleur Tel +33 (0) 6 14 80 42 00 olivia@maellegalerie.com

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

CONVENTION TRIPARTITE

CONVENTION TRIPARTITE CONVENTION TRIPARTITE Entre : La CommunautÄ urbaine Nantes MÄtropole, repräsentäe par Madame Johanna ROLLAND, agissant en qualitä de PrÄsidente, et dåment habilitäe Ç cet effet, par la dälibäration du

Plus en détail

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion du 20 e anniversaire de la disparition de Jean Couty et de la présentation du livre «Jean Couty», de Lydia Harambourg, aux éditions Cercle

Plus en détail

COUR D'APPEL DE LYON. 6Äme Chambre. ARRET DU 22 Mai 2014 APPELANTS : M. Bernard COTTIER. nå le 18 Octobre 1950

COUR D'APPEL DE LYON. 6Äme Chambre. ARRET DU 22 Mai 2014 APPELANTS : M. Bernard COTTIER. nå le 18 Octobre 1950 COUR D'APPEL DE LYON 6Äme Chambre ARRET DU 22 Mai 2014 APPELANTS : M. Bernard COTTIER nå le 18 Octobre 1950 ReprÅsentÅ par la SELARL VITAL-DURAND ET ASSOCIES, avocats au barreau de LYON Compagnie d'assurances

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP 1.DEFINITION En compläment des däfinitions de la Convention Cadre, les termes suivants utilisäs dans les präsentes Conditions ParticuliÅres auront la signification

Plus en détail

PROGRAMME JEUNE PUBLIC

PROGRAMME JEUNE PUBLIC PROGRAMME JEUNE PUBLIC VACANCES D HIVER 2014 Enfants de 4 à 5 ans, de 5 à 7 ans et de 8 à 10 ans Adolescents de 11 à 14 ans Atelier : 2h / 12 par personne Du lundi au vendredi à 10h30 et 14h30 RÉSERVATION

Plus en détail

«L éducation artistique est une dimension fondamentale de la transmission et de la découverte de la culture.»

«L éducation artistique est une dimension fondamentale de la transmission et de la découverte de la culture.» 1 «ÉDITORIAL Partenariats & espace d exposition «L éducation artistique est une dimension fondamentale de la transmission et de la découverte de la culture.» Au travers de ses ateliers, l école Municipale

Plus en détail

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES APPENDICE COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES Les difficultés créées par celui ou celle que l on souhaiterait conduire à Christ se révèlent sous forme de questions, d excuses, d objections et d arguments

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Photographies Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008 18 septembre 26 octobre Musée Urbain Tony Garnier Galerie Caroline Vachet Chrystel Egal, Artiste

Plus en détail

Autour des collections. Le récolement. Centre national des arts plastiques

Autour des collections. Le récolement. Centre national des arts plastiques Autour des collections Le récolement Centre national des arts plastiques L État, collectionneur public depuis 1791 En 220 ans, quelques 90 000 œuvres ont été acquises. Elles font partie du patrimoine national

Plus en détail

Formations Georges MATTIAS Contact : georges.mattias@gmail.com Site Internet : http://georges.mattias.free.fr/

Formations Georges MATTIAS Contact : georges.mattias@gmail.com Site Internet : http://georges.mattias.free.fr/ Cahier d exercices Formations Georges MATTIAS Contact : georges.mattias@gmail.com Site Internet : http://georges.mattias.free.fr/ 1 Correction d images Exercice 1 Rotation Lancez l application Picasa 3,

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

FICHE D ACCESSIBILITE

FICHE D ACCESSIBILITE FICHE D ACCESSIBILITE AUX ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P.) Lorsqu il y a du public, il y a toujours des personnes en situation de handicap. Ne pas en tenir compte, c est råaliser un bçtiment

Plus en détail

RÄglement de la commune du Haut-Vully. sur la dåtention et l'imposition des chiens

RÄglement de la commune du Haut-Vully. sur la dåtention et l'imposition des chiens RÄglement de la commune du Haut-Vully sur la dåtention et l'imposition des chiens L'assemblÄe communale Vu la loi du 2 novembre 2006 sur la dåtention des chiens (LDCh; RSF 725.3); Vu le rçglement d'exåcution

Plus en détail

Les 7 contrastes de couleurs dans les peintures de la collection permanente

Les 7 contrastes de couleurs dans les peintures de la collection permanente Les 7 contrastes de couleurs dans les peintures de la collection permanente La présente étude se base principalement sur la théorie de Johannes Itten (1888 1967), peintre et enseignant suisse. Professeur

Plus en détail

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Visites adaptées Publics sourds Programme 2015 / 2016 MUSEE FABRE DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Le Siècle d or de la peinture napolitaine Samedi 26 septembre à 11h00 et à 16h00 Dans le cadre de

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris Le handicap visuel au Petit Palais Le Service éducatif et culturel propose des activités variées autour

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

INTRODUCTION PROTEGER LE CLASSEUR

INTRODUCTION PROTEGER LE CLASSEUR INTRODUCTION Le logiciel Excel est un tableur träs performant. Outre la pråsentation de vos tableaux vous pourrez Ågalement råaliser des graphiques (camemberts, barres, ) É partir des donnåes saisies.

Plus en détail

Cahier des clauses administratives particulières

Cahier des clauses administratives particulières Marchés Ordonnance Prestations intellectuelles ZAC GARE LA VALLEE DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT DEMOLITION Cahier des clauses administratives particulières Octobre 2011 Diagnostics amiante et plomb

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

Qu est-ce qu un musée? Enumérez des qualificatifs pour les objets exposés dans un musée (beaux, précieux, rares, anciens, etc.).

Qu est-ce qu un musée? Enumérez des qualificatifs pour les objets exposés dans un musée (beaux, précieux, rares, anciens, etc.). Moi et le portrait Collection du MAHF Atelier au musée pour les classes primaires Durée de l atelier : 2,5 heures Avant... Préparation en classe Entrer dans un musée avec des enfants est une expérience

Plus en détail

Henri de Braekeleer (Anvers 1840-1888 Anvers), L escalier, Signé (en bas à gauche) «Henri de Braekeleer», Huile sur panneau, 36 x 28 cm.

Henri de Braekeleer (Anvers 1840-1888 Anvers), L escalier, Signé (en bas à gauche) «Henri de Braekeleer», Huile sur panneau, 36 x 28 cm. Henri de Braekeleer (Anvers 1840-1888 Anvers), L escalier, Signé (en bas à gauche) «Henri de Braekeleer», Huile sur panneau, 36 x 28 cm. Provenance : Collection Paul Delaroff, 1914 (cachet au verso) ;

Plus en détail

Ville de Fleurance. 62, rue Gambetta - FLEURANCE. Renseignements :

Ville de Fleurance. 62, rue Gambetta - FLEURANCE. Renseignements : 62, rue Gambetta - FLEURANCE Renseignements : Ville de Fleurance Service Culturel - 100, rue Pasteur 32500 FLEURANCE 05 62 06 18 96 - bibliotheque3@villefleurance.fr Mot de Raymond VALL senateur-maire

Plus en détail

Une chronologie historique à partir de 25 documents clés pour le cycle III. Sébastien MOISAN CPC Angoulême Sud et Préélémentaire

Une chronologie historique à partir de 25 documents clés pour le cycle III. Sébastien MOISAN CPC Angoulême Sud et Préélémentaire Une chronologie historique à partir de 25 documents clés pour le cycle III - 52 Vercingétorix rend les armes à Alesia. Lionel ROYER (1852,1926) Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César, 1899 Huile

Plus en détail

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait Fiche de préparation Cycle III Niveau de classe : CM Intitulé de séquence : le portrait Domaines étudiés : arts du langage, arts visuels Champs disciplinaires : français/ langage oral, lecture, écriture

Plus en détail

OBSERVATOIRE des Vacances et des Loisirs des Enfants et des jeunes

OBSERVATOIRE des Vacances et des Loisirs des Enfants et des jeunes OBSERVATOIRE des Vacances et des Loisirs des Enfants et des jeunes LES STAGIAIRES BAFA DU FINISTERE Octobre 2008 EnquÄte råalisåe pour La Direction DÅpartementale de la Jeunesse et des Sports du FinistÇre

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE POUR LE PERSONNEL DES ENTREPRISES DE RESTAURATION DE COLLECTIVITES

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE POUR LE PERSONNEL DES ENTREPRISES DE RESTAURATION DE COLLECTIVITES CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE POUR LE PERSONNEL DES ENTREPRISES DE RESTAURATION DE COLLECTIVITES Syndicat National de la Restauration Collective 9 rue de la TrÄmoille 75008 PARIS TÄl : 01 56 62 16 16

Plus en détail

Étienne-Martin. 25 juin 16 septembre 2014. www.mba-lyon.fr

Étienne-Martin. 25 juin 16 septembre 2014. www.mba-lyon.fr Étienne-Martin 25 juin 16 septembre 2014 www.mba-lyon.fr DOSSIER DE PRESSE En couverture Étienne-Martin (Loriol, 1913 Paris, 1919) Hommage à Brown, 1988-1990 Bois (frêne) peint Cet hommage monumental à

Plus en détail

PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune

PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune Réservation : : 04 93 38 55 26 Musées de la Mer : www.billetterie.cannes.com JUILLET Ateliers des petits

Plus en détail

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence!

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence! Ecoute EfficacitÄ DiscrÄtion Notre force vient de notre diffärence! 1 PrÄsentation 2 Ecoute, efficacitä et discrätion : Depuis 2003, C NET 15 met ses compätences en pratique en y intägrant une valeur supplämentaire,

Plus en détail

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :...

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :... LA CATHÉDRALE DE REIMS NOM :... Prénom :... Classe :... Sur les traces des constructeurs de la cathédrale : Vers 400 : l évêque Nicaise transfert la première cathédrale de Reims à l emplacement actuel

Plus en détail

Manuscrits du Moyen Age

Manuscrits du Moyen Age Manuscrits du Moyen Age (Dossier pédagogique réalisé par le service éducatif de la MGT) 1. Qu est-ce qu un manuscrit? Voici deux ouvrages conservés à la MGT. Histoire des quatre fils Aymons, XVIIe siècle

Plus en détail

Les musées de l Académie et des «environs»

Les musées de l Académie et des «environs» des Arts en bac professionnel Proposition de liste des musées Les musées de l Académie et des «environs» Contenu : Pour chaque période du programme, nous proposons de mettre en parallèle les principaux

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier

Plus en détail

Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917)

Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917) Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917) Musée des Beaux-arts de Quimper 19 juin 28 sept. 2015 2 Pierre Puvis de Chavanne (1824-1898) Tête d homme de profil à droite (Étude pour le Portrait d Alexandre Séon)

Plus en détail

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise?

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise? et de notre expertise Notre expertise: nous nous concentrons sur un des måtiers essentiels de l entreprise, la commercialisation des biens et services qu elle propose. A produit Åquivalent, la qualitå

Plus en détail

SOMMAIRE. Écritures cunéiformes 3. Écritures hiéroglyphiques 7. Le scribe 8. Pierre de Rosette 9. Les alphabets 10. Écriture idéographique 12

SOMMAIRE. Écritures cunéiformes 3. Écritures hiéroglyphiques 7. Le scribe 8. Pierre de Rosette 9. Les alphabets 10. Écriture idéographique 12 PLANCHE D ÉCRITURES SOMMAIRE Écritures cunéiformes 3 Écritures hiéroglyphiques 7 Le scribe 8 Pierre de Rosette 9 Les alphabets 10 Écriture idéographique 12 Ecriture monumentale 13 Enluminure 14 Écritures

Plus en détail

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition PROPOSITION COMMERCIALE - LICENCE D EXPLOITATION (rayer toutes les mentions inutiles avant signature

Plus en détail

Emmanuel MICHEL. Solo Show 23.10.2015 > 29.11.2015 MACADAM GALLERY. Du vendredi au dimanche 11h > 17h Et sur rendez-vous

Emmanuel MICHEL. Solo Show 23.10.2015 > 29.11.2015 MACADAM GALLERY. Du vendredi au dimanche 11h > 17h Et sur rendez-vous Emmanuel MICHEL Solo Show 23.10.2015 > 29.11.2015 MACADAM GALLERY Du vendredi au dimanche 11h > 17h Et sur rendez-vous 58 Place du jeu de balle 1000 Bruxelles +32(0)2 502 53 61 macadamgallery@gmail.com

Plus en détail

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 h c a La micro be DROITE Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 PAR L I G N E 26 JUIN - 31 JUILLET 2015 La micro beach Achetez de l art les pieds dans le sable! Pour fêter sa première année d existence

Plus en détail

Engagement dans l action dans un esprit de coopération et de solidarité

Engagement dans l action dans un esprit de coopération et de solidarité Activité : Guerre et paix Période : Contemporaine Techniques : Modelage, peinture, dessin (logiciel Lopart) Cycle : 3 e But du projet de la ligne du temps virtuelle Se renseigner sur les réalisations plastiques

Plus en détail

L Urbs, capitale de l Empire

L Urbs, capitale de l Empire L Urbs, capitale de l Empire template : le triomphe de Titus L Urbs est la capitale de l Empire romain. A quelle ville correspond l Urbs? Dans quel pays se trouve cette ville? Maquette du centre de l Urbs

Plus en détail

däcembre 2012 AFEGAZ, 26 rue de Calais, 75009 Paris http://lumiara.perso.neuf.fr/afegaz/pagefr.html http://www.copagaz.asso.

däcembre 2012 AFEGAZ, 26 rue de Calais, 75009 Paris http://lumiara.perso.neuf.fr/afegaz/pagefr.html http://www.copagaz.asso. däcembre 2012 Editorial,.......5 ATOUTS Gaz Strasbourg et notre AG Ç Reichstett, septembre 2012.... 6 Inauguration du musäe de M.E.G.E...9 Les mätiers du gaz, par Jacques Deschamps.....12 Un lave-vaisselle

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ

ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ MS TECHNOLOGIES DE L'INFORMARION ET DU NUMERIQUE - BRANCHE MANAGEMENT DES SYSTEMES D'INFORMATION Objectifs Les technologies de l information et de la communication

Plus en détail