Ces réacteurs sur la sellette

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ces réacteurs sur la sellette"

Transcription

1 Processus de paix Des élus signent leur manifeste P. 13 PAYS BASQUE PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN MARDI 28 OCTOBRE ,00$ Ces réacteurs sur la sellette NUCLÉAIRE Le projet de loi sur la transition énergétique doit conduire à la fermeture d un ou deux réacteurs. Les écologistes ont Fessenheim en ligne de mire. Quel sort sera réservé à la centrale du Blayais? Pages 2 et 3 Si elle suscite des questions, la déviation doit avant tout permettre au bourg de Saint-Pée de respirer. PHOTO BERTRAND LAPÈGUE Exit la route maudite, voilà la déviation R $ Le projet prévoit la réduction de la part du nucléaire à 50 % dans l électricité française. ARCH. THEILLET SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE L itinéraire bis a ouvert hier, dix mois après un accident mortel. Objectif : fluidifier la circulation ( véhicules par jour) et réduire les risques d accidents. P. 11 TOULOUSE-BORDEAUX Objectif Coupe de la Ligue Page 32 SUPPLÉMENT Immobilier BARRAGE DE SIVENS Le militant tué par une explosion A-t-elle pu être causée par une grenade lancée par les forces de l ordre? P. 3 et 4

2 2 Le Fait du Jour ST.FR Actualité Budget de la Sécu : un frondeur PS s abstiendra Les députés se prononcent aujourd hui sur le budget de la Sécurité sociale pour Le député PS frondeur Jean-Marc Germain a déjà annoncé qu il s abstiendrait. ARCHIVES AFP Le choix délicat des réacteurs à condamner NUCLÉAIRE Voté par l Assemblée, le projet de loi de transition énergétique devrait conduire à la fermeture d un ou deux réacteurs dans les prochaines années. Lesquels? JEAN-DENIS RENARD L a transition énergétique n est pas à ce jour gravée dans le marbre de la loi. Adopté par l Assemblée nationale le 14 octobre, le texte présenté par Ségolène Royal devra passer au début de 2015 sous les fourches Caudines du Sénat. Mais cet acte fort du quinquennat est dorénavant sur les rails. Ce constat n échappe pas aux têtes pensantes d EDF, qui vivent, elles aussi, une transition, celle des patrons : d Henri Proglio à Jean-Bernard Lévy. Au chapitre ultra-sensible de l énergie nucléaire, le projet de loi comporte deux dispositions phares : la réduction de 75 à 50 % de la part du nucléaire dans l électricité française à l horizon 2025 et le plafonnement à 63,2 gigawatts (GW) des moyens de production, soit leur puissance actuelle. Or un réacteur de nouvelle génération, l EPR, est censé entrer en service en 2016 à Flamanville, dans la Manche. L EPR a une puissance de 1,63 GW. Si l on se réfère au fameux plafond, il faudra réformer un ou deux réacteurs en fonctionnement pour laisser la voie libre à ce nouvel entrant. «Pas au politique de décider» Les possibilités ne manquent pas. La France compte 58 réacteurs, répartis dans 19 centrales. Les regards se tournent vers la plus ancienne fournée de réacteurs nucléaires, les 34 tranches de 900 mégawatts (0,9 GW), dont l âge moyen est de 33 ans. Arithmétiquement, il faudrait en fermer deux pour être raccord avec la loi. «Un réacteur plus récent, plus puissant, peut présenter des problèmes ou des risques potentiels aux yeux de l ASN et d EDF» Professeur à Mines ParisTech et auteur, l an passé, d un ouvrage remarqué sur les coûts du nucléaire («Nucléaire on/off», éd. Dunod), François Lévêque se fend d un avertissement à ce sujet. «La loi confie assez habilement le choix des réacteurs à fermer au régulateur et à l opérateur économique, c est-à-dire à l ASN (Autorité de sûreté nucléaire) et à EDF. Ce n est pas au politique de décider. Une telle option est pertinente parce que l ASN comme EDF connaissent parfaitement les performances économiques et les performances de sûreté de chacun des réacteurs français. Et on peut être surpris au final! Un réacteur plus récent, plus puissant, peut présenter quelques problèmes ou quelques risques potentiels aux yeux de l ASN et d EDF», argumente l économiste. Fessenheim bouge encore Dans cette optique, les deux réacteurs de la centrale alsacienne de Fessenheim, les plus anciens (1978), ne sont pas forcément condamnés. Même s ils ont une dimension «totémique» aux yeux des écologistes. Rappelons que la fermeture de Fessenheim est un engagement de campagne de François Hollande pris sur l autel de l alliance avec EELV. Engagement réitéré par l intéressé la semaine passée, à en croire Emmanuelle Cosse, la patronne du parti écologiste. Problème, cette fermeture ne figure pas dans la loi. Elle ouvrirait par ailleurs la voie à quelques désagréments financiers. Comme les centrales de Cattenom (Moselle), du Bugey (Ain), du Tricastin (Drôme) et de Chooz (Ardennes), celle de Fessenheim réserve une partie de sa production électrique à des opérateurs européens. L allemand EnBW possède 17,5 % des parts des deux réacteurs alsaciens, et le groupement suisse CNP 15 %. «Cette donne est susceptible de refroidir les politiques et EDF. On ne voit pas pourquoi les Changement d un générateur de vapeur, l an dernier, à la centrale du Blayais. Un investissement de 112 millions d euros pour EDF. PHOTO LAURENT THEILLET/«SUD OUEST» ayants droit ne réclameraient pas de solides indemnités», juge François Lévêque. «Le consommateur paiera» Si l on mélange tous ces critères, la mise au rebut d un ou de deux réacteurs nucléaires dans le Sud-Ouest est-elle envisageable? Les quatre réacteurs de 0,9 GW du Blayais, sur l estuaire de la Gironde, sont anciens ( ). Mais ils font l objet de lourds investissements depuis plusieurs années (lire ci-dessous). Les deux tranches de Golfech (Tarn-et- Garonne) sont bien plus récentes. Elles ont été mises en service en 1991 et en 1994, et font partie d un ensemble de 20 réacteurs plus puissants (1,3 GW). Les deux réacteurs de Civaux, dans la Vienne, sont les derniers en date. Ils appartiennent au palier N4 et développent chacun une puissance de 1,45 GW. «Blaye ne sera pas plus épar Plus de 600 millions d euros auront été investis sur le site du Blayais entre 2009 et ARCHIVES GUILLAUME BONNAUD / «SUD OUEST» Le député PS du Blayais veut pourtant croire que la centrale girondine est protégée par les récents investissements Philippe Plisson, député socialiste du Blayais, par ailleurs rapporteur du chapitre sur la sécurité nucléaire de la loi de transition énergétique, s en tient aux promesses de campagne du président de la République de fermer en priorité les réacteurs de Fessenheim. Promesses «que François Hollande a réitérées la semaine dernière», rappelle Philippe Plisson. «Blaye n est pas concernée», en conclut-il. Néanmoins, le député reconnaît que Fessenheim n est qu un «totem». «Si on ne ferme pas là-bas, on en fermera deux autres ailleurs d ici à À partir de là, tout est ouvert. On regardera quels sont les réacteurs les plus vieux et les moins sécures. Et Blaye ne sera pas plus épargnée que les autres.» Philippe Plisson estime cependant qu «il n y a pas de menace sur la centrale de Blaye», notamment en raison des investissements importants qui ont été réalisés ces dernières années. De 2012 à 2015, environ 170 millions d euros auront été investis à l occasion des troisièmes visites décennales sur les quatre unités. À cela s ajoutent près de 450 millions d euros pour le remplacement des 12 générateurs de vapeur commencé en Une opération qui n a lieu

3 Le Actualité Fait du Jour 3 Bientôt une mobilisation contre l austérité Le collectif Alternative à l austérité, composé de partis politiques (dont le Parti de gauche, le PCF, le NPA ), de syndicats et d associations, appelle à manifester le 15 novembre, à Paris, pour «dire non au budget d austérité du gouvernement Valls et réclamer qu il soit rejeté». Grève dans les transports le 4 novembre La CGT appelle à une manifestation nationale le 4 novembre pour la défense du service public et contre le «dumping social». Elle devrait avoir un impact sur la SNCF, les transports urbains (tramway, métro, RER), le maritime, l aérien et l aéroportuaire, le fluvial et les routes. ARCH. AFP Reste à savoir qui paiera la mise à l arrêt d unités déclarées bonnes pour le service par l ASN. Non pas leur démantèlement, qui a été provisionné par EDF, mais le manque à gagner généré par la fermeture d usines produisant de l électricité à bas coût beaucoup plus bas que celui du kilowattheure qui sortira de l EPR de Flamanville. Selon François Lévêque, «le consommateur en paiera la majeure partie» via les tarifs administrés de l électricité. L issue suscite par avance la perplexité de l économiste. «On ne décide pas rationnellement de fermer qu une seule fois dans la vie d une centrale estimée à soixante ans. Le député du Blayais rappelle en outre le projet de construction d une caserne pour les gendarmes du peloton de surveillance de la centrale. Autant d investissements qui plaident, aux yeux de l élu, en faveur du maintien en fonctionnement des quatre réacteurs. REPÈRES 60 En années, la durée de vie des centrales nucléaires françaises vers laquelle EDF souhaiterait tendre. La longévité des réacteurs n est pas inscrite dans la loi. 55 En milliards d euros, le programme «grand carénage» d EDF pour prolonger d ici à 2025 ses 19 centrales et 58 réacteurs au-delà de 40 années d exploitation. 10 En années, l intervalle qui sépare actuellement par définition les visites décennales des réacteurs menées sous l égide de l ASN, l Autorité de sûreté. Elle est seule compétente pour autoriser la poursuite de l exploitation La date de l autorisation donnée pour la construction de l EPR dans la Manche. Il devait initialement entrer en service en Son top départ en 2016 reste sujet à caution. des usines lorsqu elles sont rentables. C est une solution qui n a pas de sens économique, elle consiste à jeter de l argent par les fenêtres. Un opérateur peut s y ranger pour des raisons de stratégie économique, quand il ne peut pas gérer à la fois une unité qui entre en exploitation et une unité plus ancienne. On n est pas du tout dans ce cas de figure. Ce n est pas économiquement raisonnable, pas plus que l objectif de ramener à 50 % l électricité d origine nucléaire en 2025, un objectif nullement documenté.» Au Sénat de jouer. gnée que les autres» Poids économique énorme Comme Fessenheim dans le Haut- Rhin, la centrale du Blayais représente un poids économique énorme sur le territoire de la Haute Gironde et au-delà. Elle compte agents EDF et 700 prestataires permanents. En période de visite décennale, personnes de plus sont présentes sur le site, auxquelles s ajoutent 500 intervenants pour le remplacement des générateurs de vapeur. En moyenne, chaque année, la centrale embauche 50 agents et forme 40 apprentis. Fédérées dans le Groupement d intérêt économique Atlantique (GIE), 101 entreprises interviennent à la centrale du Blayais, mais aussi à Golfech et Civaux, avec un fort taux d embauches (425 CDI recrutés cette année). En 2013, les marchés passés avec les entreprises locales représentaient près de 25 millions d euros, soit 17 % des dépenses du site girondin. Enfin, côté fiscalité locale, la centrale a reversé en ,8 millions d euros, dont 8,4 millions pour la seule taxe foncière. Jérôme Jamet Barrage de Sivens : l opposant décédé victime d une explosion TARN D autres analyses doivent établir si «une grenade lancée depuis la zone où les gendarmes étaient retranchés» a pu être à l origine de l explosion Environ un millier d opposants se sont rassemblés dans le centre d Albi, hier. PHOTO RÉMY GABALDA/AFP Les premiers résultats de l autopsie de Rémi Fraisse, le manifestant de 21 ans décédé sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn), ont levé une partie du voile, hier, sur les circonstances troubles de sa mort. «La plaie importante située dans le haut du dos a été causée, selon toute vraisemblance, par une explosion», a déclaré devant la presse le procureur Claude Dérens. Des analyses dont les résultats pourraient être connus aujourd hui doivent à présent établir si «une grenade lancée depuis la zone où les gendarmes étaient retranchés» a pu être «à l origine» de cette explosion, a dit le magistrat. «On ne peut pas aujourd hui exclure que l explosion importante [ait] pu être causée par une grenade, puisque [ ] une grenade semble avoir été lancée depuis la redoute dans laquelle les gendarmes s étaient retranchés», a ajouté plus tard le procureur sur RTL. Des heurts à Albi Dans la nuit de samedi à dimanche, à Lisle-sur-Tarn, les affrontements sur le site du projet de barrage avaient été violents. Aux jets de cocktails Molotov et de pierres, les forces de l ordre avaient répondu par des gaz lacrymogènes et, au moins, une grenade assourdissante. Hier, la tristesse et la colère des opposants étaient intactes, au lendemain de l annonce du décès de l étudiant toulousain, bénévole botaniste au sein d une association de défense de l environnement, Nature Midi-Pyrénées. Environ un millier de manifestants se sont rassemblés dans le centre d Albi, où ils ont d abord scandé dans le calme : «Rémi, Rémi, on ne t oublie pas!» Puis des heurts ont éclaté entre les CRS et plusieurs dizaines d opposants. Le calme est revenu hier soir, vers 19 heures, après plus de deux heures d un face-à-face tendu ponctué de salves de gaz lacrymogènes. «Irresponsable et dangereux» Selon la gendarmerie, le corps de Rémi Fraisse avait été découvert dimanche, à 2 heures du matin, quand les 70 gendarmes, «attaqués» par une centaine d opposants très déterminés, avaient éclairé la zone et aperçu le manifestant à terre. Des militaires étaient alors sortis de l enclos grillagé où ils étaient retranchés pour récupérer le jeune homme inanimé et lui porter secours, en vain. Plainte de la famille Interrogé par itélé, le père de Rémi, Jean-Pierre Fraisse, a assuré que le jeune homme ne faisait pas partie des radicaux du mouvement et qu il était allé sur le site «un peu en touriste», «avec sa copine». Selon lui, Rémi y «est allé à mains nues, apparemment, au milieu de tout ça, alors que les gens sont normalement casqués [ ] même les manifestants». La famille de la victime compte porter plainte aujourd hui, à Albi, pour homicide volontaire commis «par une ou plusieurs personnes dépositaires de l autorité publique». Ce décès marque un tournant tragique dans ce mouvement de contestation. Depuis le début du défrichement du site, le 1 er septembre, les opposants ont mené toutes sortes d opérations de guérilla militante Plusieurs responsables politiques se sont déjà prononcés pour l abandon pur et simple du projet, à l instar de l ancienne ministre de l Écologie, Delphine Batho (PS). «Je demande que l on stoppe les travaux de ce barrage immédiatement et que l on rétablisse les moratoires que j avais mis en place sur tous les projets de ce genre dans toute la France», a- elle réclamé, s adressant à la ministre de l Écologie, Ségolène Royal, dont elle fut proche. La secrétaire nationale d Europe Écologie-Les Verts (EELV), Emmanuelle Cosse, a réclamé une «enquête exemplaire» et «l arrêt immédiat des travaux». S entêter dans la poursuite du projet de barrage «serait désormais irresponsable et dangereux», a conclu EELV dans un communiqué. pour tenter d empêcher la destruction d un réservoir de biodiversité de 13 hectares de «zones humides». Pour eux, ce projet vise à satisfaire des besoins en irrigation surévalués et ne bénéficiera qu à un faible nombre d agriculteurs. Projet surdimensionné Les experts mandatés par le gouvernement ont également critiqué un projet surdimensionné, au coût d investissement (8,4 M ) élevé. «Continuer sans rien changer est une erreur», a déclaré, hier, l un d eux, Nicolas Forray. Depuis des mois, le Conseil général du Tarn, maître d ouvrage, défend ce projet de barrage-réservoir de 1,5 million de m 3 d eau stockée, reconnu d «utilité publique» et «d intérêt général». Mais, hier, son président socialiste, Thierry Carcenac, a dit accepter «les préconisations du rapport des experts» portant notamment «sur une nouvelle répartition de l eau» et «une amélioration des mesures environnementales». Dans toute la France, une dizaine de manifestations ont eu lieu pour protester contre le décès de Rémi Fraisse. À Marseille, une banderole interrogeait : «Oseront-ils construire un barrage sur un cadavre?»

4 4 ÉDITORIAL Un barrage et de graves questions Actualité BRUNO DIVE En ces temps de disette budgétaire, peut-on encore se lancer dans des projets démesurés? La mort d un manifestant, quelles qu en soient les causes et les circonstances qui restent à éclaircir, apporte une touche dramatique à la controverse grandissante qui entoure la construction du barrage de Sivens. Laquelle tourne à l imbroglio juridique, économique et politique. Après l aéroport, toujours dans les marécages, de Notre- Dame-des-Landes, le gouvernement n avait certainement pas besoin de ce nouvel abcès de fixation. Un dossier qui va crisper un peu plus les relations entre socialistes et écologistes, apporter son nouveau lot de violences avec l arrivée sur place de hordes de casseurs et d extrémistes venus pour en découdre et mettre une nouvelle fois en évidence l indécision du pouvoir national face à un chantier inextricable. Même si, cette fois, l initiative en revient à une collectivité locale, en l occurrence le Département du Tarn. Par-delà le drame, l affaire du barrage de Sivens est intéressante en ce sens qu elle pose simultanément une foultitude de questions si contemporaines! Premier sujet, essentiel : celui de l eau, dans un contexte de réchauffement climatique. Les uns soupçonnent les producteurs de maïs, gros consommateur d eau, d être à l origine de ce projet contesté. Les autres rétorquent qu il s agit de conserver leur étiage à des rivières menacées par la sécheresse. C est une guerre de l eau, moins dramatique qu ailleurs sans doute, qui se joue dans ce coin du Sud-Ouest. Autre question : en ces temps de disette budgétaire, peut-on encore se lancer dans des projets démesurés, au coût immense, comme semble l être celui du Tarn, surtout si ces projets doivent conduire à la paradoxale augmentation du prix de l eau? La troisième question qui en découle c est le cas de le dire tourne autour de la prise de décision. À l heure où la réforme territoriale s apprête à déléguer plus de compétences aux collectivités locales, peut-on laisser celles-ci se lancer seules dans des initiatives aussi gigantesques, comme s y est risqué le Département du Tarn? D autant, et c est le quatrième sujet, que les promoteurs du projet n ont brillé ni par leur souci de concertation ni par la recherche approfondie de solutions alternatives. Mais, maintenant que les opposants ont réussi à soulever ces questions au grand jour, il paraît trop tard pour reculer, ce qui ressemble fort à une politique du fait accompli. ÇA VA FAIRE DU BRUIT Tourisme en Iran. Un train de grand luxe transportant des touristes occidentaux est arrivé hier à Téhéran, après un voyage inaugural de douze jours à travers l Europe de l Est et la Turquie. Les participants, en majorité des Britanniques et des Australiens, ont payé entre et euros pour vivre cette traversée qui marque la volonté de l Iran de développer le tourisme. LE CHIFFRE 6,6. Le nombre de kilos de chocolat que les Français croquent en moyenne chaque année. Les plus grands consommateurs d Europe sont les Suisses ils en engloutissent 12 kilos par an, suivis par les Allemands ou les Anglais. «Le pays de la Déclaration des droits de l homme et du citoyen est désormais sous tutelle» Guillaume Larrivé, député UMP de l Yonne, juge que la France devrait «s affranchir de la tutelle» de la Cour européenne des droits de l homme, critiquant notamment l arrêt sur la gestation pour Insectes, viande in vitro, fruits et légumes urbains : que mangerons-nous en 2050? ENTRETIEN «PMA oui, GPA non» FAMILLE L ex-ministre Dominique Bertinotti, qui participe ce soir à la Nuit de la justice à Bordeaux, évoque l actuelle politique familiale Q ue pense l ancienne ministre déléguée aux familles, Dominique Bertinotti (PS), des soubresauts qui secouent, depuis quelques semaines, la politique familiale du gouvernement? «Sud Ouest» a posé la question à cette historienne qui fut ministre de mai 2012 à mars dernier, dans l équipe de Jean-Marc Ayrault, et qui interviendra ce soir, à Bordeaux, à l occasion d une Nuit de la justice (1), organisée à l École nationale de la magistrature. «Sud Ouest». Les députés ont voté, vendredi, en faveur de la modulation des allocations en fonction des revenus. Y êtes-vous favorable? Dominique Bertinotti. Oui. Mais pas uniquement pour des raisons d économies : il faut assumer que nous souhaitons une politique familiale redistributive. Contrairement à ce qu on dit beaucoup, l universalité n a jamais réellement existé, puisque les familles avec un enfant n ont pas accès aux allocations. À la cantine aussi, il n y a pas d universalité des tarifs Il faut repenser plus globalement notre politique des familles, autour de deux piliers : des prestations financières (allocations, primes ) destinées prioritairement à ceux qui en ont le plus besoin et un gros effort sur les services proposés, comme les places en crèche par exemple. Dominique Bertinotti, ancienne ministre déléguée aux Familles. ARCHIVES AFP Faut-il donner aux femmes seules ou en couple avec une autre femme le droit d accéder à la procréation médicalement assistée? Oui. D une part, la procréation médicalement assistée est ouverte aux lesbiennes dans plusieurs pays d Europe, comme la Belgique, l Espagne ; elle se pratique à deux heures de TGV de Paris, il faut prendre en compte cette réalité. D autre part, elle est légale en France pour les couples hétérosexuels, dès lors, je ne vois pas pourquoi des couples de femmes sont tenus à l écart de ce droit. Je plaide pour qu un cadre juridique soit défini, qui permette de prendre acte des évolutions de la science tout en posant des limites. En tant qu historienne, j ai appris à travailler sur le temps long. Il faut que nous sachions envisager les choses à long terme et que nous sachions regarder l avenir avec davantage de confiance, d ouverture aux évolutions. Souvenons-nous de Napoléon, qui pose d emblée, quand on rédige le Code civil, que les mœurs évolueront et que ce Code évoluera. Et quel est votre avis sur la gestation pour autrui? On associe sans cesse la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui, alors que ça n a rien à voir! J observe, sur ces thèmes, une grande confusion, y compris au plus haut niveau de l État. On brandit des sigles, GPA, PMA, en oubliant que derrière il y a des êtres humains et des interrogations. Pour ce qui est de la gestation pour autrui, je suis très réservée. Elle implique l intervention d une tierce personne, et on constate que, dans les pays qui pratiquent la GPA, il y a souvent une forme de marchandisation, ce qui est insupportable. «Il faut assumer que nous souhaitons une politique familiale redistributive» Au gouvernement, vous portiez un projet famille qui a finalement été repoussé. En mars, vous avez été remerciée assez brutalement. Votre expérience ministérielle a-t-elle changé votre regard sur la politique? Je suis déçue qu on ne soit pas allés au bout de la loi famille, qui apportait des réponses concrètes à des problèmes concrets. Quant à la méthode, je ne vois pas ce que la violence, et parfois une forme d humiliation, apporte à la politique. Il y a des siècles, tout ça se réglait à coups de poison et de poignard Mais je ne crois pas à la fatalité de la violence en politique. Nous devrions nous interroger sur la possibilité de comportements plus dignes, plus civilisés. Recueilli par Julien Rousset (1) Ce soir, à partir de 19 h 30, à l ENM, Nuit de la justice autour du travail d Hannah Arendt et de la question : «Les notions de Bien et de Mal évoluentelles avec le temps?». Organisée par le Fonds social juif unifié, avec l aide du centre culturel Yavne (www.centreyavne.org).

5 Les plus de Actualité «Sud Ouest» 5 PORTRAIT : QU EST DEVENU LE CANDIDAT DU NPA À LA PRÉSIDENTIELLE DE 2012? Poutou, la lutte vitale Marqué par une éprouvante campagne à la présidentielle, Philippe Poutou vibre toujours pour l action militante JULIEN ROUSSET Philippe Poutou a démissionné début octobre de la direction du NPA, regrettant, dans un adressé à ses camarades, que le Nouveau parti anticapitaliste soit «trop parisien». Il reste toutefois militant. Fidèle, «dans les luttes», au NPA, mais en retrait de l état-major et de la scène électorale, les sommets apparents de l engagement politique. «C est la fin d un cycle. Depuis 2010, j ai fait les régionales, les municipales, les législatives, les européennes Il n y a pas d élections à court terme. La question ne se pose plus, tant mieux!» Voilà qui est dit, sans amertume. Il n y a pas d aigreur chez cet ouvrier métallurgiste de 46 ans qui paraît à la fois plus vieux que son âge (les cheveux blancs) et plus jeune. Toujours cette lueur potache dans le regard Chez lui cohabitent la colère face aux injustices, la bonhomie, la radicalité et la jovialité. «Vu à la télé» Cette décontraction n est sans doute pas pour rien dans sa popularité, très supérieure à ses résultats électoraux microscopiques entre 0,5 et 2,5 % des voix selon les scrutins. Ce jeudi matin, il est attablé dans un café bordelais ; les passants le saluent volontiers d un sourire, d un clin d œil, d une poignée de main Parfois, ils lui demandent comment il s appelle. Philippe Poutou est devenu une vedette, un personnage «vu à la télé». Ce n est pas la moindre des contradictions auxquelles il s est trouvé confronté en entrant dans l arène de DATES CLÉS Naissance en Seine-Saint- Denis Débuts chez Ford à Blanquefort (Gironde) Membre de la Ligue communiste révolutionnaire Candidat à la présidentielle pour le NPA. la présidentielle en Tête d affiche Pas simple, ce vedettariat, pour un parti qui ne croit qu en l action collective et pour un homme qui, pendant deux heures d interview, dira souvent «nous», rarement «je». «C est une contradiction permanente pour nous. Nous n arrivons pas à imposer un porte-parolat collectif. Dans notre système médiatique et institutionnel, l idée qu un parti soit incarné par des visages différents ne passe pas», estime Christine Poupin, membre de la direction du NPA. «Sur certains plateaux de télé, j avais envie de fuir» LE REGARD D ALAIN KRIVINE «Un candidat hors format» Alain Krivine, qui fut candidat aux présidentielles de 1969 pour la Ligue communiste et de 1974 pour la Ligue communiste révolutionnaire, se souvient : «Quand Philippe Poutou a été choisi, en 2011, pour être notre candidat, je le connaissais très peu. Olivier Besancenot avait été attaché parlementaire, faisait partie de la direction du parti, avait déjà une expérience de ce monde quand il s est présenté. Philippe Poutou, pas du tout. C était frappant de voir le contraste entre son aisance fantastique En vérité, Philippe Poutou ne déteste pas cette notoriété. «Au début, je pensais qu elle me pèserait. Finalement, je trouve ça plutôt chaleureux. Les selfies, par exemple, je ne les refuse jamais C est parfois gênant, artificiel, mais la plupart du temps, c est sincère. J aime bien les poignées de main. Dans ces contacts, il y a l idée qu on va y arriver ensemble! Il ne faut pas non plus se laisser piéger, devenir candidat à vie pour exister dans le regard des autres. Olivier Besancenot a voulu casser ça, c est pour ça qu il ne s est pas présenté en 2011 et que c est moi qui ai été désigné.» C était il y a trois ans. Philippe Poutou, délégué CGT, militant du NPA, est choisi pour porter le flambeau de l anticapitalisme. Ses camarades et lui se sont battus pendant quatre ans à Blanquefort (Gironde), avec succès, contre la fermeture de l usine Ford. Il n a jamais été membre de la direction du parti. C est un salarié, quasi inconnu, un provincial qui habite dans le quartier du Grand-Parc à Bordeaux, en rien un professionnel de la politique : il sera le «candidat ouvrier». «Cliché à la con! juge-t-il aujourd hui. Ouvrier, ça renvoie toujours à une vieille imagerie du Front populaire, alors que je suis le porte-parole de toutes les formes de précarité, chômeurs, sans-papiers, infirmières, caissières» «Mépris de classe» L «ouvrier en campagne» va mesurer quotidiennement qu il n est «pas du même monde» que ses adversaires, taillés pour le pouvoir. Leurs costumes, leur entourage, leurs fiches, leur posture à toute épreuve. «Un jour, j étais invité chez Calvi, j entendais parler les autres candidats, mon tour allait venir, et je flippais, j avais envie de fuir. Je n avais pas leurs ficelles, et je ne veux pas les avoir, d ailleurs. Cette manière de ne rien dire tout en parlant beaucoup» Trois ans après, il se rappelle le «mépris de classe» qui affleurait, selon lui, dans l attitude de chroniqueurs ou de journalistes déroutés par sa méconnaissance de certains dans l action syndicale et son côté un peu perdu sur les plateaux de télé. En fait, je trouve qu il est bien comme ça, il n est pas formaté. Les gens l abordent volontiers, il n y a pas l écart qu il peut y avoir avec d autres hommes politiques. Ce qui me frappe aussi, chez Olivier et Philippe, c est leur naturel, leur spontanéité dans les médias. Quand je revois les débats auxquels je participais dans les années 1970, nous étions tous si guindés, figés dans nos langues de bois On était assommants!» dossiers. Il se souvient aussi de prestations maladroites, de ces vannes qui tombent à plat et, surtout, de l engrenage du doute, quand le moindre détail semble lui dire qu il n est pas à sa place. Quel langage utiliser? «Je voulais être spontané, naturel, il m arrivait de m exprimer de manière familière, mais ce n est pas super, surtout quand on parle au nom des précaires et des ouvriers.» Quels vêtements porter? «Au début, je venais sur les plateaux habillé comme dans la vie quotidienne, en T-shirt. Puis je me suis adapté On finit par penser qu il faut ressembler aux autres candidats, s habiller comme eux, parler comme eux, que c est ça la cour des grands, sinon on n est pas légitime. C est ainsi qu on nous apprend, insidieusement, à fermer notre gueule. Quand des journalistes Philippe Poutou dans son quartier du Grand-Parc, à Bordeaux. PHOTO Q. SALINIER/«SO» viennent aux portes de l usine, c est incroyable le nombre de collègues qui n osent pas répondre» Morosité à gauche Cette campagne «hyperdure» s est soldée par un maigre score, 1,15 % des voix. Une séquence morose s est ouverte pour les militants anticapitalistes. Le NPA a perdu les deux tiers de ses troupes (2 500 membres aujourd hui, contre à la création de la formation, en 2009). La gauche de la gauche, malgré l espace libéré par le recentrage du gouvernement, est balkanisée (Mélenchon, Lutte ouvrière, le PCF, le NPA ). Atomisée et «démoralisée», selon Philippe Poutou, qui, revenu à sa vie quotidienne à Blanquefort, a disparu des écrans. «Les journalistes ne me sollicitent plus. Pour les chaînes d info continue ou les talk-shows, il faut des intervenants parisiens, qui sont disponibles dans la demi-journée.» Peu importe. Loin des caméras, l ancien candidat à la présidentielle continue de militer. Il n arrête pas, même. Il était à la Seita à Nantes, il y a quelques jours, puis à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) pour réclamer la libération de Georges Ibrahim Abdallah. Philippe Poutou carbure à la «lutte», pour les convictions et (avant tout?) pour les «copains». «Les équipes militantes, ce sont des liens humains formidables. C est ça qui me donne la force, davantage encore que l idéologie.»

6 6 Actualité Les combats de la «dame de fer» BRÉSIL Avec 51,64 % des voix, Dilma Rousseff a conquis dimanche son second mandat d affilée à la tête du pays, face à la droite sociale-démocrate D ans un pays qui aime les émotions, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier cette présidentielle : «La plus électrique, la plus agressive, la plus disputée.» À 20 heures, à l annonce des premiers résultats, Dilma Rousseff est en tête, avec moins de 2 % d écart, alors qu il reste encore les urnes d un État à dépouiller. Sur le plateau, les journalistes tardent à annoncer la victoire. Quelques minutes plus tard, ce sera officiel : la représentante de la gauche remporte son second mandat de suite, le quatrième pour le Parti des travailleurs. Score final 51,64 % contre 48,36 %, soit une différence de 3,5 millions d électeurs sur près de 143 millions, et un taux d abstention record. Deux États clés Hésitante et divisée jusqu au dernier moment, la classe moyenne des États les plus peuplés a tranché. Si Dilma Rousseff a largement perdu à São Paulo, la capitale des affaires, elle a remporté Rio de Janeiro et les deux fiefs stratégiques de toute élection brésilienne, sans les votes desquels il est difficile, voire impossible, de gagner : le Nordeste et le puissant Minas Gerais, qui donne la tendance du vote au niveau national. Aécio Neves, le candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne, le savait. Il en avait fait un objectif : conquérir l État dont il a été gouverneur, là où il a construit sa carrière politique. Pour les observateurs, le désaveu de sa terre, qui a placé la «Presidenta» en tête avec près de 52,40 %, lui aura été fatal. Il s agit en revanche d une victoire personnelle pour Dilma Rousseff. Une renaissance. À 66 ans, celle qui est née dans le Minas Gerais, l ancienne guérillera qui a lutté contre la dictature, a dû mener d âpres combats depuis son élection de Dilma Rousseff, la survivante À la suite de son mentor, Lula, sa cote de popularité a longtemps culminé à 65 %, jusqu aux manifestations sociales de l été 2013, qui la font vaciller, et jusqu aux affaires de corruption au sein de son parti. Puis viennent les huées des stades lors de la Coupe du Monde et l humiliante défaite de la sélection brésilienne, qui, pour certains, symbolise la faillite de son gouvernement. «Au soir de la victoire, après une campagne agressive, Dilma Rousseff doit réconcilier son pays» Lorsque la campagne commence, les résultats économiques sont mauvais, et le nouveau scandale de pots-de-vin qui explose autour de Petrobras première entreprise d État contribue à la fragiliser un peu plus. On la taxe au mieux d incompétence, au pire de connivence. Dans les sondages, la fulgurante ascension de Marina Silva menace, et, Si Dilma Rousseff a réussi à s imposer pour un second mandat à la présidence, elle va néanmoins devoir faire face à une opposition qui sort renforcée des élections pour le Congrès. PHOTO EVARISTO SA/AFP face à Aécio Neves, elle est annoncée perdante. Les enjeux de l élection Mais la «dame de fer» ne plie pas. Elle ne cesse de clamer son bilan social : 40 millions de Brésiliens sortis de la misère. Ses adversaires dénoncent sa campagne agressive, ses coups bas et son entêtement à ne rien céder. La crispation des débats se fait ressentir jusque dans la société civile. Incrédules, les médias observent les disputes et les ruptures dans les familles et les cercles d amis. Au travers des réseaux sociaux ou sur la plage, les invectives n ont jamais été aussi vives. Au soir de la victoire, alors que, dans les grandes villes, ses partisans sont à la fête, Dilma Rousseff doit réconcilier son pays. Elle appelle à l union et se montre ouverte à un nouveau dialogue. «Je serai une bien meilleure présidente», ose-telle déclarer. Inflation au-dessus du seuil acceptable et croissance au ralenti, il va falloir tenir ses engagements : renforcer les programmes sociaux, investir dans les services publics, lancer la réforme politique et un grand référendum, apurer l affaire Petrobras, juguler la corruption En parallèle de la présidentielle, le Brésil votait pour ses institutions politiques. Avec, pour résultat, une opposition renforcée, plus conservatrice et plus morcelée (28 partis au Parlement). Le combat de Dilma Rousseff pour les quatre prochaines années de son mandat s annonce ardu. Anne-Laure Guignard, à Rio Tunisie : les islamistes seconds LÉGISLATIVES Le parti hétéroclite Nidaa Tounès arrive en tête du scrutin de dimanche Le mouvement islamiste Ennahda a reconnu hier être, selon ses propres premières estimations, distancé par ses principaux adversaires de Nidaa Tounès, le principal parti séculier de Tunisie. «Ils [Nidaa Tounès, NDLR] sont en avance de plus ou moins une douzaine de sièges. Nous aurions environ 70 sièges et eux environ 80», a déclaré le porte-parole du parti islamiste, Zied Laadhari. Le leader historique d Ennahda, Rached Ghannouchi, a félicité le président de Nidaa Tounès, Béji Caïd Essebsi. L Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a jusqu au 30 octobre pour prononcer son verdict définitif sur la composition du Parlement et ses 217 députés élus à la proportionnelle. Coalition nécessaire Nidaa Tounès, une formation hétéroclite regroupant aussi bien des figures de gauche et de centre droit que des caciques du régime de Ben Ali, renversé en 2011, se montrait très confiant. Sa page officielle sur Facebook est barrée depuis hier matin d un «Nous avons gagné, vive la Tunisie». Cependant, le mode de scrutin Les résultats définitifs seront connus au plus tard jeudi. PH. F. B./AFP des législatives tendant à favoriser la représentation des petites formations, le parti arrivant en tête devra s atteler à former une coalition pour obtenir une majorité de 109 sièges, et le parti séculier n a pas exclu une collaboration de circonstance avec son adversaire. Nidaa Tounès a mené une campagne dure contre Ennahda, le taxant notamment d obscurantisme et de laxisme vis-à-vis de la mouvance djihadiste et mettant en avant le bilan très controversé des islamistes au pouvoir de fin 2011 à début La participation au scrutin de dimanche est pour sa part en demiteinte, s établissant selon des données provisoires à 61,8 %, soit environ 3,1 millions d électeurs. Ce chiffre est en forte baisse par rapport à l élection en 2011 de la Constituante, remportée par les islamistes, et pour laquelle 4,3 millions de Tunisiens avaient voté. Le président de l ISIE, Chafik Sarsar, s est néanmoins dit «très satisfait» par ce taux, après une campagne atone qui a reflété le désenchantement de nombreux Tunisiens, la misère et le chômage, facteurs clés de la révolution de 2011, continuant de miner le pays. Malgré les craintes de troubles, notamment d attaques djihadistes, les élections se sont déroulées sans incident majeur. Ebola : des soldats américains à l isolement ITALIE Les soldats américains de retour de mission pour combattre l épidémie d Ebola en Afrique de l Ouest seront désormais placés «à l isolement», par précaution, pour une période de trois semaines sur la base américaine de Vicence, en Italie. Un premier contingent d une douzaine de soldats, dont l ancien chef de la mission américaine au Liberia, est concerné par la mesure. Ceux-ci ne montrent toutefois «aucun symptôme de la maladie». Colonisation relancée à Jérusalem-Est ISRAËL/PALESTINE L État hébreu va accélérer les plans pour la construction de logements EN BREF AFRIQUE DU SUD Le parquet sud-africain, insatisfait du verdict d «homicide involontaire» rendu contre Oscar Pistorius pour la mort de sa petite amie en 2013, va faire appel de la condamnation à cinq ans de prison infligée à l ancien champion paralympique. dans la partie palestinienne de Jérusalem, alors que celle-ci est le théâtre d affrontements entre forces de l ordre israéliennes et Palestiniens. Selon une éminente figure de l OLP, c est le signe d un redoublement d efforts de la part d Israël «pour chasser de force les Palestiniens de Jérusalem et transformer la ville [ ] en cité exclusivement juive». Le ferry coule, peine de mort requise CORÉE DU SUD La peine capitale a été requise contre le commandant du ferry sud-coréen «Sewol», jugé pour «homicide par négligence aggravée» aux côtés de trois autres gradés appartenant à l équipage du bateau. Il est accusé d avoir menti et abandonné à leur sort plus de 300 passagers, en majorité des lycéens en voyage scolaire, qui avaient trouvé la mort lors du naufrage du navire, le 16 avril dernier. MALI L armée française va renforcer son dispositif dans le nord du pays parce que la force de l ONU tarde à s y déployer. «Les forces françaises vont prendre le relais, à Tessalit en particulier, de façon intérimaire», a indiqué le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

7 Actualité 7 Mort d Enzo : une plainte contre X SAINT-CYBRANET (24) Enzo, 7 ans, est décédé après une chute de moto lors d un entraînement. Ses parents se posent des questions sur la prise en charge de leur fils FLORENCE MOREAU I l ne se passe pas un week-end sans qu un hommage lui soit rendu, sans que ses parents reçoivent un témoignage d affection et de compassion, de la part du monde des sports mécaniques, comme de proches ou d anonymes. Il y a un peu plus d un mois, le 20 septembre, Enzo Corbé, 7 ans, est mort des suites d une chute de moto survenue lors d un entraînement à Saint-Cybranet, en Dordogne. Il ne fait aucun doute dans l esprit de ses parents, Jérôme et Élodie, qu il s agit bien d un accident. Un problème mécanique, le moteur qui s emballe, Enzo qui ne parvient pas à maîtriser sa moto de 80 cm 3, l engin qui finit sa course contre un arbre, éjectant le petit motard Mais le couple se pose beaucoup de questions sur la prise en charge médicale d Enzo à la suite de l accident. Pour obtenir des réponses, Jérôme Corbé vient de déposer une plainte pour homicide involontaire à la gendarmerie de Belvès. Une plainte contre X qui vise avant tout les équipes médicales qui sont intervenues au chevet d Enzo. «Nous estimons qu il y a eu des erreurs lors de la prise en charge de notre fils, souffle-t-il. Nous ne voulons pas que cela se reproduise pour d autres parents.» Les images en boucle Jérôme était présent ce jour-là. «J ai tout vu, tout entendu», confie-t-il, miné par cette évocation, las de devoir se justifier sur la passion familiale pour la moto. Les images tournent en boucle dans sa tête. Enzo, bel et bien conscient. Sous le casque, il n a qu une bosse au front. Le père se souvient que son fils parlait et pleurait. «Je n imaginais pas qu il allait bientôt mourir», témoigne-t-il, inconsolable et digne. Le reste de cette interminable journée d angoisse est à jamais gravé dans sa mémoire. Le trajet en véhicule de secours jusqu à l hôpital de Sarlat, son fils qui le réclame et lui dit qu il se sent mourir, les examens aux urgences de Sarlat, le sang vomi, le personnel médical rassurant puis «en panique», le transfert, enfin, en hélicoptère jusqu à Bordeaux. Mais le cœur d Enzo n a pas tenu. L enfant est décédé avant d arriver à Pellegrin. «Les parents d Enzo ne cherchent pas un coupable à tout prix mais des réponses à des questions qui les tourmentent», explique leur avocat bordelais, M e Julien Plouton. Le conseil s attend à ce que, peut-être, «répondre à ces interrogations mette en évidence d éventuelles responsabilités». «Les conditions de la prise en charge d Enzo par le Smur et son évacuation à Sarlat, et non directement à Bordeaux, posent question», argumente M e Plouton. Un problème d orientation du jeune patient tout d abord, vers l hôpital de Sarlat, qui ne lui semble pas le mieux indiqué. «Même le médecin du Smur a déclaré que l hôpital de Sarlat n était pas apte à recevoir un cas comme celui-là», se souvient Jérôme Corbé. «Tous les jours, on voit des reportages à la télévision où, pour parfois Passionné de moto, le jeune Enzo Corbé venait d entamer sa deuxième année de pratique. PHOTO DR presque rien, on ne prend pas de risque, on fait venir l hélicoptère, ça fait gagner du temps. C est précieux, le temps, dans ces cas-là.» «Pourquoi avoir attendu?» Transformation du service de chirurgie conventionnelle en chirurgie ambulatoire il y a un an, désertification médicale du secteur, inspection de l Agence régionale de santé pour «événement indésirable grave», à la suite du décès d un bébé à la maternité en juin : l hôpital de Sarlat est déjà en souffrance. Ses urgences étaient-elles équipées ce jour-là pour faire le bon diagnostic? «Le cheminement de ce petit patient vers l hôpital de Sarlat n est pas anormal», soutient Thierry Lefebvre, le directeur du centre hospitalier de Périgueux et de celui de Sarlat. Il comprend parfaitement le «besoin de réponses de la famille», mais rappelle que l établissement sarladais dispose d urgences et d un plateau d imagerie médicale «tout à fait à même de poser un diagnostic avant un éventuel transfert dans un service de recours». M e Julien Plouton souligne ensuite un problème de délai, puisque l accident a eu lieu vers 11 h 50 et que l hélicoptère n aurait décollé pour Bordeaux que vers 16 heures. «Pourquoi avoir attendu si longtemps?» s insurge encore le père d Enzo, qui a obtenu à grand-peine quelques feuilles éparses du dossier médical. Le directeur admet également ne pas «avoir la capacité médicale de répondre aux questions des parents». Il est intéressé à «connaître les conclusions des investigations», diligentées à la suite de la plainte. Une enquête préliminaire est désormais en cours. Des auditions sont prévues dans les jours à venir. Budget : Paris cherche à calmer Bruxelles La démarche de Paris est «en ligne avec les règles» européennes, dit Michel Sapin. AFP COMMISSION EUROPÉENNE La France a présenté de nouvelles mesures qui devraient permettre de réduire le déficit public de l ordre de 3,6 milliards Paris a cherché hier à désamorcer les critiques de la Commission européenne visant son projet de budget Le ministre des Finances, Michel Sapin, a donné des «précisions» et a présenté des «mesures nouvelles» qui permettront de réduire le déficit public de la France de «3,6 à 3,7 milliards» d euros supplémentaires. Cela s explique par de «bonnes nouvelles» survenues depuis l évaluation des recettes et dépenses, telles que la baisse des taux d intérêt, qui allège le coût de la dette, mais aussi par un moindre prélèvement sur recettes à venir à destination du budget de l UE, a expliqué le ministre. Quant aux mesures nouvelles, elles concernent en partie la lutte contre la fraude et l optimisation fiscales. Quant au déficit structurel, il devrait diminuer de plus de 0,5 point de produit intérieur brut (PIB) entre 2014 et 2015, a précisé Michel Sapin. Dans une lettre adressée en début de semaine dernière, le commissaire européen aux Affaires économiques, Jyrki Katainen, demandait au ministre des Finances «les raisons qui ont conduit la France à dévier» de ses objectifs budgétaires. «Démarche adaptée» Le projet de budget en cours de discussion prévoit en effet un déficit public à 4,3 % du PIB en 2015, alors que Paris s était engagé à le ramener à 3 % l an prochain. Ce 3 % du PIB est «la valeur de référence du traité», constatait Jyrki Katainen, ajoutant que 2015 était «la date butoir». Interrogé pour savoir si les modifications allaient avoir un effet sur ce ratio, Michel Sapin a répondu : «Tout ça a des effets, mais ça ne change pas fondamentalement la question des 3 %.» Le ministre français a envoyé hier une lettre de réponse au commissaire. Il y affirme que la France maintiendra les «deux piliers» de sa politique économique : le pacte de responsabilité et de solidarité, qui prévoit notamment des baisses de cotisations et d impôts pour les entreprises, et l effort d économies de 21 milliards d euros pour l année La «démarche» de la France est «en ligne avec nos règles communes et les flexibilités qu elles contiennent» et «adaptée à la situation macro économique de la zone euro», a ajouté le ministre. La Commission européenne se prononcera mercredi sur les décisions de la France. Corruption : plusieurs élus espagnols arrêtés MARCHÉS PUBLICS Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées, hier, dans le cadre d une vaste opération anticorruption portant sur des marchés publics aux niveaux municipal et régional. Le parquet soupçonne des «élus municipaux et fonctionnaires» d avoir été complices de «chefs d entreprise» dans les secteurs de la construction et de l énergie, en leur permettant de remporter «des contrats publics d une valeur d environ 250 millions d euros en seulement deux ans». Les élus auraient reçu en «contrepartie des commissions illégales». Parmi les détenus figurent l ancien numéro deux du gouvernement régional conservateur de Madrid, Francisco Granados (Parti populaire, PP), et le président de la région de León, Marcos Martínez Barazón (PP). Le maire d Ajaccio démissionne CORSE L UMP Laurent Marcangeli l a annoncé hier, après l annulation des élections par le tribunal administratif de Bastia qui a notamment fait état d irrégularités dans l établissement de procurations lors du scrutin de mars. Celui qui est aussi député UMP de Corsedu-Sud l avait emporté le 30 mars avec 281 voix d avance, soit un écart de 1,18 %, sur le maire DVG sortant Simon Renucci. De nouvelles élections devront être organisées en janvier 2015, Laurent Marcangeli ayant décidé de se représenter directement sans faire appel du jugement devant le Conseil d État. Un détenu tué devant sa prison BOUCHES-DU-RHÔNE Âgée de 35 ans, la victime venait de faire démarrer sa voiture devant l établissement pénitentiaire d Aix-Luynes, où il purgeait sa peine sous le régime de la semi-liberté, quand une autre voiture avec deux personnes à bord est arrivée. Un homme en est sorti, a fait feu avec un fusil de chasse, avant de prendre la fuite. Un autre détenu purgeant lui aussi une peine sous le régime de la semi-liberté avait été victime d un guet-apens similaire, en avril, devant le même établissement pénitentiaire. EN BREF HAUTS-DE-SEINE La justice a annulé hier les élections municipales à Clichy-la- Garenne, qui avaient permis la reconduction du maire PS Gilles Catoire, après des contestations sur la rédaction des bulletins de deux listes de droite qui se disputaient l étiquette de l UMP, du Modem et de l UDI. HENRI GUAINO Selon le député UMP des Yvelines, le contrat de travail unique est «une blague» dont «personne ne veut» et qui «ne résoudrait rien» au chômage de masse. «Qui peut penser qu il suffit de faire le contrat unique pour qu il n y ait plus de chômeurs en France?» insiste-t-il.

8 8 La région «L Hermione» vedette du JT de France 2 Toute la semaine, la frégate réplique de celle de La Fayette, née dans l arsenal de Rochefort (17), sera à l honneur du feuilleton du journal de 13 heures présenté par Élise Lucet. PHOTO XAVIER LÉOTY Bataille réelle pour les jeux de voile virtuelle JEUX EN LIGNE Le numéro un Virtual Regatta a dû céder la place à LiveSkipper pour la course menée sur Internet en parallèle à la vraie Route du rhum. La lutte est rude entre ces deux rivaux, nés dans la région PATRICK FAVIER G ros coup de tabac dans le milieu du million d adeptes des jeux de course à la voile virtuelle : ils ne disputeront pas la Route du rhum entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre avec Virtual Regatta, mais devront se familiariser avec LiveSkipper. La société organisatrice de la vraie Route du rhum, Pen Duick, a laissé son partenaire des éditions 2006 et 2010 pour un concurrent moins connu. Sur les réseaux sociaux, le changement ne fait pas que des heureux, certains trouvent difficile le passage à une nouvelle interface, qui sera modernisée pour l occasion, peu avant le départ du 2 novembre. La grande question est : pourquoi Pen Duick a-t-elle écarté Virtual Regatta, archi-numéro un du secteur avec un million d inscrits, un partenariat avec toutes les grandes courses, sauf celles de Pen Duick, «90 % de l audience des jeux de voile en ligne», selon son créateur, Philippe Guigné, Rochelais d origine, et préféré un acteur minoritaire du secteur? Pour Philippe Guigné, «c est une question d antipathie personnelle à mon égard de la part du directeur de Pen Duick. Cela n a pas de sens. Lors de la dernière transat AG2R, également organisée par Pen Duick, personnes se sont inscrites sur LiveSkipper. Il y en avait avec nous sur l édition précédente.» «LiveSkipper demande à VirtualRegatta des royalties» Si Virtual Regatta appartient à un Rochelais, LiveSkipper est l une des multiples branches de la société Be Tomorrow, fondée à Bordeaux en 2002 par Sylvie Clin et Jean-Dominique Lauwereins. Qui a une autre explication à son arrivée sur le Rhum. «Notre entreprise fait des jeux depuis l origine, mais bien d autres choses, des applications pour mobile, des programmes de suivis de la course en 3D, de multiples services digitaux. C est ce package qu a choisi Pen Duick», explique Pierre Germeau, chargé du CHACUN SA ROUTE VIRTUAL REGATTA Fondée en 2002 sous le nom de Many Players. Auteur de Click Shoot et de jeux sportifs, elle est recentrée depuis deux ans sur la voile, son grand succès, LIVESKIPPER Be Tomorrow a déjà créé plusieurs jeux de sports et des applis pour suivre des événements sportifs (l escrime aux Jeux olympiques, régates) et présenter en 3D des données statistiques. Elle a des projets dans le football et le basket-ball. développement commercial du secteur sport de l entreprise. «Nous avons moins de joueurs que Virtual Regatta, c est vrai, mais cela n a pas posé de problème à Pen Duick quand il a choisi notre modèle.» Embarquer M me Michu L épisode relance en tout cas la rivalité entre les deux entreprises. Une procédure judiciaire est en cours, LiveSkipper «demandant à Virtual Regatta des royalties, car nous possédons la licence permettant de mêler une course virtuelle à une Sur la Route du rhum, les habitués de Virtual Regatta devront passer à LiveSkipper, obligé de se moderniser pour séduire. PHOTO LAURENT THEILLET course réelle. La conception des jeux elle-même n est pas en cause», résume Pierre Germeau, alors que Philippe Guigné ne veut pas s étendre sur la procédure. Il trouve juste «pathétique qu on lance une bataille entre Français, alors que nous aurions pu allier nos savoirs, nous le jeu, eux le suivi en 3D des courses, pour partir ensemble à la conquête d un marché mondial, la voile digitale.» Outre cette bataille d avocats, les jeux vont se confronter directement. Clairement, Virtual Regatta a 100 miles d avance : «90 % des joueurs dans le monde sont chez nous», souligne Philippe Guigné, une ergonomie «qui atteint les objectifs initiaux : faire jouer M me Michu, qui n a jamais et ne mettra jamais les pieds sur un bateau, comme 50 % de nos joueurs, mais aussi nombre de pros, dont Loïck La saga étonnante de Virtual Regatta SUCCÈS Autour du virtuel, le jeu suscite des histoires éminemment humaines Avec joueurs engagés sur le tour du monde virtuel lors du dernier Vendée Globe ( ) et un milliard de pages vues sur Internet, Virtual Regatta a atteint un sommet remarqué à travers le monde, dix ans après la création de l entreprise. Philippe Guigné, Rochelais de la naissance au bac, parti ensuite à Paris, a créé la société Many Players en 2002 et prospéré dans les jeux sportifs : «Click-Shoot, qui a très bien marché, mais aussi les jeux officiels de la Coupe du monde de rugby, Roland- Garros, le Tour de France cycliste, le Paris-Dakar», raconte-t-il. Et la voile, grande passion de Guigné, qui a plusieurs Tours de France à son actif, dont une victoire, et régate encore au Havre. «Il y a deux ans, nous nous sommes centrés sur Virtual Regatta, car le jeu de voile a toujours été le moteur de l entreprise. Depuis l origine, je pensais qu Internet permettrait d ouvrir les jeux au grand public, audelà du cercle des gamers. Et je voulais créer un jeu de voile qui convienne aussi aux pros.» Un million d inscrits Mission accomplie : joueurs sur la Route du rhum en 2006, en 2010, 1 million d inscrits prêts à embarquer sur l une des courses de la saison. À part les courses chapeautées par Pen Duick, VR les a toutes, dont la Volvo Ocean Race. Environ joueurs à travers tous les rivages se sont lancés sur ce tour du monde en équipage qui durera jusqu en juin! Comme il le voulait, Philippe Guigné fait naviguer en virtuel novices et pros. Lilian Launay, qui a remporté le Vendée Globe virtuel 2013 à 45 ans, n a presque jamais navigué de sa vie et a été meilleur sur le jeu que le skipper professionnel Yann Eliès. Les courses de Virtual Regatta créent des histoires de vraie communauté et d amour de la voile. «J ai appris récemment qu un couple s était formé, lors du dernier Vendée Globe, à partir de notre service de messagerie. Lors de cette même course, des joueurs ont bouclé le tour du monde, en jouant donc pendant plus de quatre-vingts jours. C est un ratio exceptionnel, des chiffres qui n existent pas ailleurs dans le monde des jeux en ligne, m a dit le directeur de la création d Ubisoft, Serge Hascoet, une pointure du secteur. Nous avons tout de même essayé de savoir pourquoi des joueurs ont arrêté avant l arrivée aux Philippe Guigné, fondateur de Virtual Regatta. PHOTO ZEPRESENTERS Sables-d Olonne. On a regardé la carte, les bateaux étaient arrêtés dans plusieurs ports de l Atlantique, pas aux Sables. Et là, j ai vu le bateau virtuel de mon père à La Rochelle. Serge Hascoet m a dit qu il avait mis le sien à Brest. Beaucoup de joueurs ont fait tout le tour du monde, mais sans couper la ligne. Ils ont rentré les bateaux chez eux!» Beaucoup, 400 cette année, ont pris leur licence dans un vrai club de voile, Virtual Regatta étant habilité à la délivrer par la Fédération française, qui a bien senti le vent. P. F.

9 MARDI 28OCTOBRE 2014 Région 9 Les pros du bar font salon à La Rochelle Le salon Comptoir pro (boissons, aménagement de bars, etc.), réservé aux professionnels, se tient jusqu à ce soir au Parc des expositions de La Rochelle. Cette année, son invité d honneur était le designer culinaire Joseph Trotta (photo). Ouvert de 10 heures à 19 heures. PHOTO XAVIER SUDOUEST.FR Retrouvez-nous sur Facebook : facebook.com/sudouest.journal et sur Twitter Toulouse capitale du vin, du fromage et du pain? GASTRONOMIE Un centre international de dégustation et de formation consacré au pain, au vin et au fromage va ouvrir en 2016 François Bourgon, initiateur du projet et gérant de la fromagerie Xavier, réfléchit depuis cinq ans sur ce centre. PHOTO A. P. Peyron. Il a disputé le vrai Vendée Globe en et a démâté dans l Indien. À son retour, il m a demandé : Fais-moi un bateau et mets-le là où j ai cassé, je veux finir. Je n en revenais pas.» Lifting pour LiveSkipper Avec sa messagerie intégrée au jeu, VR rassemble une vraie communauté internationale «de 1 million d inscrits prêts à démarrer à chaque course, dont inscrits sur le dernier Vendée Globe pour un milliard de pages vues, actuellement sur la Volvo Ocean Race». Implicitement, M. Germeau admet les retards de LiveSkipper en parlant d évolutions à venir : «Une simplification, de nouvelles possibilités, comme le choix de sa classe (multicoques Ultimes ou Imoca). La nouvelle interface sera visible quelques jours avant le départ du Rhum, le 2 novembre.» Le but est de séduire les habitués de la simplicité de VR. Philippe Guigné y verra peut-être une copie. La bataille a lieu en tout cas autour d un marché juteux : VR comme LiveSkipper sont gratuits dans leur version de base. En payant, on peut gagner de la vitesse chez VR (achat de voile, outils de navigation), son confort chez le concurrent (en programmant sa route). Ceux qui jouent gratuitement ont de la publicité, ceux qui paient service ou abonnement en sont dispensés. LiveSkipper gagne aussi de l argent en organisant des régates virtuelles spéciales pour des sponsors. Philippe Guigné prépare de son côté «un classement mondial des joueurs virtuels, type ATP, auquel nous espérons associer les autres opérateurs du secteur, dont Live Skipper». Le derby landais tient l affiche RUGBY Huit artistes ont répondu à l appel du Stade Montois pour la promotion du derby face à Dax Le Stade Montois innove à l occasion de l ancestral derby contre le voisin dacquois (20 ou 21 décembre) en organisant un concours d affiche. Huit artistes ont répondu à la proposition, et ce sera aux supporteurs, par leur vote (durant tout le mois de novembre), de les départager. Un cahier des charges strict Participent, par ordre alphabétique : Jean-Loup Bézos, Jacques Cadilhon, César Cépéda, Yannick Grillon, Jofo, Jean-Luc Labat, Marie Martin et Patricyan. Avec pour cahier des charges : mettre en avant Les affiches connues, reste aux supporteurs à les départager. P. B. le caractère traditionnel du rugby landais, ses valeurs de convivialité et celles de la Gascogne, les couleurs jaune et noir contre rouge et blanc, ainsi que la rivalité entre les deux villes. L affiche retenue servira de support à la promotion du match. «Notre ADN sera la transmission, fondée sur l enseignement, la formation et la recherche.» Pour François Bourgon, gérant de la fromagerie Xavier et fils du fondateur, il était logique de partir de produits naturels à la base de notre alimentation pour créer un lieu d échange, de dégustation et de formation autour du pain, du vin et du fromage. «Ces produits correspondent à l art de vivre à la française et sont un vecteur idéal de convivialité. Ce qui m intéresse est la vraie agriculture, à l encontre de l agribusiness et des alicaments qu on nous vend.» «Ce lieu sera un centre de référence internationale, en termes de savoir et de savoir-faire» François Bourgon a commencé à réfléchir sur son projet il y a cinq ans. Il s est creusé les méninges pour trouver un nom au lieu atypique qu il imaginait. L Origine, Pain Vin Fromage, sera finalement une SAS respectant des règles de bonne gouvernance et appuyée sur un projet social. «Je suis très attaché à l origine des matières premières, à la valorisation du travail de l homme, de la biodiversité, des terroirs. Ce lieu sera un centre de référence international, en termes de savoirs et de savoir-faire», expliquet-il, ambitieux. Dans le quartier de Purpan Le gérant a fait réaliser la maquette du lieu, dont le chantier commencera au premier semestre L Origine, Pain Vin Fromage, s installera sur le site de l École d ingénieurs de Purpan, dans un bâtiment de mètres carrés construit en bois, verre et pierre. En déambulant, les clients apercevront en transparence les fromages dans la cave d affinage de 200 mètres carrés et les bouteilles de vins naturels, produits en biodynamie, de provenance internationale. Première école d affinage Une boulangerie avec un four à bois, assortie d un comptoir, fait partie du projet, ainsi qu une bibliothèque. Le grand hall central tiendra aussi bien lieu de restaurant que de salle de conférences. On pourra y suivre des cours de sommellerie. «Nous irons de l accueil des scolaires à la création de la première école d affinage en France. Mais le cœur de la formation sera réservé aux professionnels de la restauration, qui pourront venir se former à la cuisine et au service en salle», poursuit le fondateur du concept. François Bourgon a su s entourer de personnes partageant ses valeurs, comme un sommelier référent ou des compagnons du Devoir pour le pain. Des partenaires de Dubai, Paris et Londres sont déjà engagés, mais il recherche d autres investisseurs, pour un projet de 4,5 millions d euros. «Je souhaite réinventer un modèle financier basé sur l envie des gens de participer au système économique réel.» Soucieux de travail collectif, d authenticité et de plaisir, le gérant travaille à la mise en place d un club de 153 membres, avec un ticket d entrée à euros. Ce club devrait financer au moins un tiers du projet. Armelle Parion

10 10 24 heures en région SAINTE-RADEGONDE (47) La métallurgie en manque de bras Original : l entreprise SMP Garonne, spécialisée dans la métallurgie et installée à Sainte-Radegonde, près d Aiguillon, organise ce mardi une journée portes ouvertes. Elle se fait en partenariat avec Anetti (Agen Nérac Entreprise travail temporaire d insertion) et Ardie (Association d insertion par l activité économique). L objectif de son directeur, Jean- Pierre Abelin, ancien formateur, n est pas de faire visiter son entreprise, mais de recruter de la main-d œuvre. À ce titre, il propose des formations et ne demande aucun prêt. Les carnets de commandes de SMP Garonne sont remplis jusqu en 2017, avec des chantiers de prestige : scènes, gradins, supports de lumière Renseignements : innovconseilformation.fr AGEN Le 2 e épisode des conseils de quartier Instaurés par Jean Dionis du Séjour il y a cinq ans, lors de son arrivée à la tête de la mairie d Agen, les conseils de quartier vont vivre leur deuxième expérience, avec l élection des 207 nouveaux conseillers, fin novembre, puis leur installation lors d une séance municipale extraordinaire, début décembre. La clôture des dépôts des listes a lieu ce vendredi pour les 23 quartiers. La première édition a permis un travail de proximité entre la ville et les habitants, mais aussi de révéler des personnalités de la société civile. Plusieurs présidents se sont retrouvés sur des listes aux municipales de mars Trois femmes ont intégré le Conseil municipal, dont deux au titre d adjointe : Murielle Boulmier et Marie-Claude Iachemet, aujourd hui responsable de la vie des quartiers. BÉARN Un label pour le commerce de proximité Depuis deux ans, la CCI Pau-Béarn coproduit avec son homologue du Havre un label de qualité pour le commerce de proximité, appelé un jour à s étendre partout en France. Après deux ans de labellisation de 150 commerçants aussi bien dans l agglomération de Pau qu à Oloron ou dans le bassin de Lacq, la marque commence à afficher sa lisibilité. Les commerçants qui postulent doivent répondre à 80 critères de qualité pour leur commerce, aussi bien sur l accueil que sur la disposition des produits, voire la notoriété sur le Net. Des conseillers de la CCI passent chez les candidats pour établir des diagnostics avant qu un comité d agrément, composé de membres de l IPC, le centre de formation sur le commerce basé à l ESC de Pau, mais aussi de techniciens territoriaux de collectivités locales, ne délivre le label, accordé pour deux ans. LE CHIFFRE DU SUD-OUEST C est le nombre de croisiéristes qui ont été accueillis à La Rochelle lors de cette saison touristique qui s étend d avril à octobre. Aujourd hui, place à la vingtième et dernière escale avec l «Azura» et ses passagers. Le bilan de la saison est bon, avec 20 paquebots (soit 25 % de plus qu en 2013) pour 23 jours d escale. BASSENS (33) Lavillenie et Diniz chez Michelin Le champion olympique et recordman du monde de saut à la perche, Renaud Lavillenie, et le triple champion d Europe de marche, Yohann Diniz, étaient hier sur le site girondin de Michelin pour une rencontre avec les salariés de l entreprise. PAYS BASQUE Un manifeste pour la paix Lieu d observation (journée du 27-10) St-Étienne-de-Villeréal (Nord Lot-et-Garonne) Au Pays basque français, élus de droite et de gauche, centristes, abertzale (patriotes) et syndicalistes ont cosigné un manifeste en faveur du processus de paix, trois ans après la fin de la lutte armée d ETA. Dans ce document, ils égrènent une série de préconisations. Au programme : les prisonniers basques (volonté de les rapprocher de leur famille, de les aider à se réinsérer, etc.), un dialogue «souhaitable» entre le gouvernement français et l ETA, le désarmement de l organisation terroriste ou encore la nécessité de «doter le Pays basque de France d un cadre institutionnel spécifique» pour contribuer «de manière positive à la réussite d une paix durable». Les maires de Bayonne et d Hendaye, le porte-parole d Europe Écologie-Les Verts au Pays basque, le patron de l UMP bascobéarnaise et deux sénateurs des Pyrénées-Atlantiques font notamment partie des signataires, en leur nom ou au nom de leurs organisations ou mouvements politiques respectifs. Le comptage des palombes Pressignac-Vicq (Dordogne) Giscos (Gironde) Biscarrosse (Côte landaise) Labrit (Landes) Saint-Jean-le-Comtal (Gers) Oloron (Béarn) Orthez (Béarn) Arnéguy (Pays basque) Banca (Pays basque) Sare (Pays basque) Urrugne (Pays basque) Vents dominants Sud-Est, faible Nord-Est Sud-Est Est Sud-Est Sud-Est, très léger Sud-Est Moyen Moyen Moyen Moyen Météo du jour Beau temps Très beau temps Très beau temps Beau temps Beau temps Beau temps Beau temps Beau temps Nombre de vols Estimation oiseaux Beau temps Beau temps Est Beau temps Très beau temps Cumul saison

11 11 Pays Basque SACHEZ-LE Le siège de la Ligue de tennis à Tartas? La Ligue Côte basque-béarnlandes (CBBL) de tennis, à l étroit à Dax où elle se situe en zone inondable, pourrait transférer son siège à la Plaine des sports de Tartas, toujours dans les Landes. PHOTO AFP/FRÉDÉRIC J. BROWN SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE La déviation, enfin! Le nouveau tronçon, ouvert hier matin, rassure autant qu il inquiète le bourg ARNAUD DEJEANS E lle serpente le long de la Nivelle comme ces monstres aquatiques devenus légendaires à force d être invisibles. Depuis trente ans, les Senpertars ont fini par croire qu elle ne verrait jamais le jour. Et pourtant, après avoir été approuvée, contestée, repoussée et façonnée, elle est enfin apparue hier matin. «Elle», c est la déviation sud-ouest du bourg de Saint-Pée-sur-Nivelle, qui a été ouverte officiellement à la circulation à 11 heures. Un tronçon de route de mètres (avec deux ponts enjambant la Nivelle) qui commence au rond-point Chistera (côté SaintJean-de-Luz) et se termine sur le giratoire du Netto (vers Dancharia ou Espelette). Cette nouvelle route a de quoi rassurer les habitants du bourg, asphyxiés jusque-là par des milliers de pots d échappement. «En période de pointe, c est véhicules par jour dont 600 poids lourds», souffle l adjoint aux travaux Jean-Pierre Dunogues, en reprenant les chiffres du Conseil général. «Il y a eu un accident mortel dans le bourg il y a quelques années à cause de cette circulation. Cette déviation était devenue indispensable», rappelle le conseiller municipal Jean-François Bederede. L exemple de Sare ou Ainhoa Au carrefour de nombreux trafics, Saint-Pée-sur-Nivelle est un passage obligé pour les camions de la décharge de Zaluaga et ceux des carrières du secteur. Les touristes qui veulent acheter quelques cartouches dans les ventas aussi. Sans compter les habitants de Cambo- Les automobilistes se sont engouffrés dès 11 heures, hier, sur la nouvelle déviation. PHOTO B. LAPÈGUE Souraïde-Ainhoa-Espelette et SaintPée-sur-Nivelle qui travaillent à Bayonne (RD 3) ou à Saint-Jean-deLuz (RD 918). L ouverture de cette nouvelle déviation, dont la facture totale s élève quand même à plus de 7 millions d euros, fait des heureux. «Nous allons enfin pouvoir boire un café en terrasse», sourit un Senpertar. De quoi redonner aussi le moral aux commerçants? Pas si sûr. «Il y aura moins de passage, donc moins de clients», prévoit-on à la Maison de la presse et à la pharmacie du bourg. Cette dernière a d ailleurs décidé de déménager en début d année du côté du centre commercial Intermarché, à l entrée ouest de la ville. «Ce déménagement était prévu avant, mais l ouverture de cette déviation a fini par nous convaincre qu il fallait partir», témoigne la pharmacienne Évelyne Poncini. Un déménagement qui fait suite au départ ou à la fermeture d autres commerces : un opticien, un vendeur de vêtements, un restaurant ou une agence immobilière. Et l entonnoir d Ibarron? Finalement, à Saint-Pée-sur-Nivelle, tout le monde est d accord pour dire que les problèmes de vitalité commerciale du bourg sont davantage liés à l absence de déviation qu à son arrivée. «C est nouveau, donc ça fait peur. C est normal. Mais, dans trois mois, tout le monde applaudira. Je suis optimiste», contrebalance le patron du café Chez Pettan. Début 2015, la route du bourg passera en sens unique (dans le sens nord-sud), de façon expéri- mentale. Le but? «Transformer le bourg en centre semi-piéton, sur le modèle de Sare, Ainhoa ou Espelette. Il faut profiter de l occasion pour redynamiser notre centre», encourage le maire Pierre-Marie Nousbaum. Autre nouveauté : pour sécuriser le carrefour de la route de Bayonne, quatre feux tricolores ont été installés. Le problème du bouchon du bourg de Saint-Pée appartient désormais au passé. De quoi donner envie au Département d aller jusqu au bout en faisant sauter l entonnoir du quartier Ibarron, situé quelques centaines de mètres plus à l ouest? «Nous avons étudié toutes les possibilités, mais nous ne pouvons rien faire sur ce secteur», conclut le Conseil général. Il faudra se contenter de l effet «déviation». C est déjà beaucoup. Un après-midi ponctué par les alertes côtières BIDART Les secours sont intervenus quatre fois, hier, sur les plages. L inquiétude est bien là Hier, les secours sapeurs-pompiers de la caserne d Anglet, Centre opérationnel départemental d incendie et de secours, et hélicoptère de la gendarmerie ECU 64 ont été sollicités à quatre reprises pour des alertes côtières sur les plages de Bidart. À 12 h 38, un nageur en difficulté plage du Centre a provoqué l inquiétude de témoins, qui ont donné l alerte. Heureusement, le nageur a été ramené au rivage par un surfeur, sursaplanche.lessapeurs-pompiers ont transporté le nageur à la polyclinique Aguilera. Il n est pas en danger. Vers 17 heures, les secours ont été déclenchés de façon simultanée sur plusieursplages.àparlementia,pour une personne en difficulté, sortie de l eau par un surfeur. Et à la même heure,ecu 64,l hélicoptèredelagendarmerie basé à Biarritz, est intervenu plage d Ilbarritz pour prêter secours à deux nageurs signalés en difficulté, mais qui nageaient dans une mer certes très grosse. Aucune victime n a été à déplorer. Les accidents et la noyade d un quinquagénaire au cours des jours précédents auront suscité la vigilance des témoins. De fait, malgré les températures toujours clémentes, la mer restetrèsdangereuseavecunehoule de 2 mètres à 2,50 m selon les spots. E. F. La houle a atteint 2 mètres à 2,50 m hier. PHOTO BERTRAND LAPÈGUE

12 12 Délits de fuite résolus ANGLET - BAYONNE Deux conducteurs en cause dans des accidents récents ont été identifiés Lundi 20 octobre, vers 15 heures, un motard a été grièvement blessé et hospitalisé suite à une collision avec une voiture, avenue du Maréchal- Soult, à Bayonne. Le conducteur de l automobile a pris la fuite, mais il a perdu une plaque d immatriculation sur les lieux de l accident. Celleci a permis de l identifier. S agissant d un SDF, l individu n a pu être immédiatement localisé. Son signalement a été en revanche diffusé aux forces de police, et samedi 25 octobre, vers 16 heures, à Anglet, des fonctionnaires de police secours ont reconnu, lors d un contrôle, un individu pouvant correspondre au signalement diffusé. L homme a été interpellé et placé en garde à vue car des témoins l ont formellement reconnu et la clef de la FAITS DIVERS BIDART Import-export de stupéfiants Aujourd hui, deux Espagnols de 32 et 44 ans seront en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bayonne pour avoir été interpellés mercredi 22 octobre à Bidart, avec 11 kilos d herbe de cannabis dans la roue de secours. Entendus par la brigade des stupéfiants, les deux personnes ont reconnu cultiver du cannabis en Espagne pour se livrer à la revente en France. Ils sont en outre connus pour des faits similaires outre-bidassoa. Ils ont été écroués dans l attente de leur comparution. Lors de la même audience de comparution immédiate, deux Colombiens de 26 et 33 ans devront répondre de trafic de produits stupéfiants. Ils ont été interpellés jeudi 23 octobre, vers 16 h 20, par les douaniers, au péage autoroutier de la Négresse à Bidart. 186 grammes de cocaïne ont été trouvés dans les longerons de leur voiture. Les deux individus ont déclaré qu il s agissait d échantillons à destination de clients marseillais pour une livraison. Ils ont été écroués. OUTRE- BIDASSOA Un pêcheur se noie à Barrika, en Biscaye Hier, en fin de matinée, les secours maritimes biscayens ont activé le protocole de sauvetage en mer quand la balise d urgence d un bateau de pêche immatriculé à Getxo s est déclenchée. Plusieurs navires qui se trouvaient dans les parages se sont portés au secours de l «Itxaso Berria» mais en arrivant sur zone, ils ont trouvé la petite barque à moteur de 11 mètres de long, échouée sur les rochers de Barrika, à quelques kilomètres de Getxo, en Biscaye. Le corps sans vie d un des deux pêcheurs présents à bord de l embarcation au moment du naufrage a été découvert voiture incriminée a été trouvée sur lui. Le mis en cause a continué de nier les faits. Il a été déféré au parquet hier après-midi. Il se présente au commissariat Un autre accident de la circulation suivi d un délit de fuite s est conclu par l identification du conducteur, mais cette fois sur sa propre présentation au commissariat. La collision entre un scooter et une voiture a eu lieu dimanche 26 octobre, vers 5 h 15 à Anglet, avenue du Prince-de-Galles. Souffrant de multiples traumatismes, le pilote du scooter a été transporté à la polyclinique Aguilera de Biarritz. Le conducteur s est lui présenté au commissariat d Hendaye, spontanément après l accident. E. F. SAINT-JEAN-DE-LUZ Vol de whisky en duo et avec violences Samedi 25 octobre, vers 15 h 30, un vol de bouteille de whisky a eu lieu en réunion (voire en couple) à la supérette Carrefour Market de Saint-Jean-de-Luz. La femme a été interpellée par le vigile du commerce pour le vol, mais son compagnon s en est pris au vigile en le frappant. Les deux voleurs d alcool étaient manifestement venus pour renouveler leur stock afin de ne pas se départir de l état alcoolisé dans lequel ils ont été interpellés par les forces de police secours. Les deux personnes ont été placées en garde à vue, entendues, puis laissées libres. Elles comparaîtront au tribunal correctionnel le 4 juin ARRAUTE-CHARRITTE Feu de poids lourd chargé de paille 19 sapeurs-pompiers d Iholdy, Saint-Palais et Bidache sont intervenus, hier vers 17 heures, dans la commune d Arraute-Charritte pour maîtriser un feu de poids lourd chargé de paille. à proximité. Le second occupant a pu regagner le rivage à la nage. Glissement de terrain sur le tracé de la future LGV Un impressionnant glissement de terrain survenu le 7 octobre dernier sur les travaux de la future LGV côté espagnol a laissé apparaître une cheminée de plusieurs mètres de diamètre et d une soixantaine de mètres de profondeur au-dessus d un tunnel en construction au niveau de la commune d Hernialde, dans l intérieur des terres du Guipuzcoa. Suite à cet incident, le député général de la province, l abertzale Martín Garitano, a demandé hier l arrêt immédiat des travaux du «Y basque». Pays Basque URBANISME Les règles urbanistiques seront fixées par les intercommunalités. Les élus planchent déjà sur la question THOMAS VILLEPREUX A u commun des mortels, le Scot (lire ci-dessous) évoquet-il une sorte de whisky ou un Schéma de cohérence territorial? Ne nous empêchons pas de pousser le bouchon plus loin. Leçon numéro 2 : le PLUI. Cet acronyme, sans lien avec la météo, désigne le Plan local d urbanisme intercommunal. En d autres termes, un document qui fixera non plus dans les communes, mais à l échelle des intercommunalités, les règles du jeu en matière d urbanisme. Mercredi dernier, des spécialistes de la question, le sous-préfet de Bayonne, des élus d autres départements et des maires du Pays basque se sont réunis pour plancher sur la question. Et se mettre d accord sur les objectifs et la nécessité de ce PLUI. Les maires sollicités Son but? Garantir une meilleure cohérence des politiques publiques via la planification du développement urbanistique sur tout un bassin de vie. «Au début de ma carrière, chaque commune voulait sa salle des fêtes, se rappelle Patrick Dallennes, le sous-préfet de Bayonne. Malheureusement, certaines l ont regretté, car elles ne pouvaient plus investir ailleurs.» Voici illustrée l une des idées maîtresses du PLUI, dont l impact ne doit pas se limiter aux questions cadastrales. «L urbanisme prend en compte l environnement, l habitat, la mobilité, le trait de côte, etc.», précise Jean- René Etchegaray, maire de Bayonne et président de l Agglomération Côte basque Adour (Acba). «Ces sujets transversaux nécessitent la participation active des communes dans le futur dispositif», ajoute-t-il. Autrement dit, un travail d explication commence, afin de rassurer des édiles parfois craintifs à l idée de perdre leurs prérogatives municipales. «Parfois, le maire est sollicité par un habitant de son village, qui lui demande pourquoi tel ou tel projet ne peut se faire», rassure Jean-Pierre Mimiague, le président de la communauté des Luys-en-Béarn. «Le maire répond alors que le Scot en a décidé ainsi. Cela peut frustrer ou enlever un poids à l élu.» Fusion Quoi qu il en soit, les maires de l Acba semblent tous enthousiastes. Mais au-delà de ce BAB élargi, l affaire n est pas toujours dans le sac à projets D où la réunion organisée mercredi, qui a permis d apprendre que l Acba espérait ficeler son PLUI en deux ans et demi. «Je suis sceptique à propos de ce délai, indique Jean-Pierre Mimiague. Un PLUI réclame des réunions entre élus et avec la population, mais aussi la consultation des chambres consulaires et des acteurs économiques.» Les élus de l Acba ne l ignorent pas. Seulement, ils paraissent décidés à accélérer le mouvement. Patrick Dallennes en a compris les raisons : «Entre la fusion des intercommunalités et la création du PLUI, les échéances risquent de se superposer.» Rappelons qu audelà des mariages attendus entre les ST.FR L avenir du territoire PLUI ET SCOT Plan local d urbanisme intercommunal et Schéma de cohérence territoriale fixent les règles en matière d urbanisme sur des territoires donnés, prenant en compte l environnement, l habitat, la mobilité, etc. Décryptage. SCOT Le nouveau président doit mettre en œuvre le document référence de l aménagement foncier Scot. Le nom sonne écossais mais lorsqu on déploie l acronyme, c est plutôt du chinois : Schéma de cohérence territoriale. Marc Bérard, président de cette instance, le reconnaît aisément : «C est un outil largement méconnu du grand public et pourtant, c est la bible pour l avenir de notre territoire!» Physiquement, le fameux Scot pèse deux kilos et 600 pages et représente plus de dix ans de travail. Le document a été validé par la préfecture le 13 avril dernier, au terme d une concertation de plus de trois ans entre 48 communes de l agglomération de Bayonne et du sud des Landes. Ce travail avait été mené avant les élections municipales par Jean-René Etchegaray, devenu depuis maire de Bayonne, président de l Agglomération Côte basque Adour (Acba). Pour relayer cette étape et mettre en œuvre le Scot, Jean-René Etchegaray a sollicité Marc Bérard, adjoint au maire de Bidart. «Comme notre commune est un petit poucet à côté des grandes villes, j étais un peu surpris que cela me soit proposé», explique l enseignant de 56 ans. Lui voulait bien de la charge mais a refusé, pour obtenir le poste, de mener campagne auprès des autres élus. Ce qui n a pas empêché une élection à l unanimité, le 21 mai dernier. petites communautés de communes (1), le Pays basque évoque de plus en plus l opportunité d une addition de toutes ses intercommunalités, pour créer l entité territoriale tant attendue. Ajoutez à cela les futurs contours des Régions et vous comprendrez pourquoi Jean-René Etchegaray semble impatient : «L État nous confie la responsabilité de l urbanisme [ ]. Saisissons l opportunité.» «On ne connaît pas bien l avenir des compétences (2), les moyens et le périmètre sur lequel nous serons assis, glisse Éric Kerrouche, le président de la communauté Maremne Adour Côte Sud (40). À part ça, tout va bien. Voilà pourquoi nous ne devons pas attendre.» «La loi ne fixe pas un calendrier contraint pour la création des PLUI», assure Philippe Schmit, le président de l Assemblée des communautés de France (ADCF). Marc Bérard préside aux d Densification urbaine L élu bidartar s est frotté aux questions d urbanisme dans sa commune depuis «À l échelle de Bidart, c est sur des problématiques très concrètes.» Comme convaincre un promoteur de ne pas partager m² de terrain en deux pour y construire deux villas mais de réaliser huit maisons mitoyennes. «Et lorsqu on a réussi à le convaincre, il faut aussi lui expliquer que 50 % des logements seront en prix maîtrisés», dit celui qui, depuis quelques semaines, doit voir l aménagement en grand. Le Scot prévoit en effet que dans son périmètre, on ne touchera plus aux espaces agricoles, que 70 ha au maximum seront urbanisés contre 160 jusqu ici. «Et pourtant, d ici dix ans, il faudra loger les habitants supplémentaires qui viendront s installer ici. Cela veut dire qu il faut construire ou réhabiliter logements par an, dont plus de la moitié sur l agglomération bayonnaise.» Avec le Scot, les règles sont écrites. Au président de les faire respecter. «Le document est supra communal. Tous les plans locaux d urbanisme, les PLU de chaque commune, doivent s y conformer. C est un levier juridique fort. Pour les élus, il y avait toujours le terrain du voisin ou du cousin qui voulait le voir classé en constructible. Les pressions peuvent être fortes. Le Scot est une manière de rappeler aux élus qu on ne peut pas faire n importe quoi car on a défini une vision à long terme pour aménager un lieu de vie commun à

13 Pays Basque 13 en dépend Un manifeste pour faire bouger les lignes ACCORD Retour sur la cosignature du manifeste pour la paix, émanant d élus de tous bords et de syndicalistes, trois ans après la fin de la lutte armée Bayonne et son agglo misent sur le bassin de vie. ARCHIVE J.-D. CHOPIN «Mieux vaut néanmoins se mobiliser rapidement, préconise-t-il. La planification à l échelle intercommunale est accélérée par la loi Alur. C est une volonté à la fois ancienne et nouvelle.» Un PLUI basque? Ancienne, comme dans le bassin de vie brestois, où les élus connaissent déjà la musique via leur Plan d occupation des sols communautaire (Posc), ancêtre du PLUI Et nouvelle, car le public ne se fait encore qu une vague idée du périmètre intercommunal : «Pour le jeune, c est flagrant, relève Jean-Pierre Mimiague. Son territoire est souvent délimité par un lycée ou un club de sport.» Autrement dit, des repères sont à fixer. «Et un modèle doit être inventé, car chaque intercommunalité Marc Bérard. PHOTO N. MOLLO personnes qui doivent y résider, s y déplacer, travailler et consommer.» Si Marc Bérard se passionne pour ces questions, c est parce qu elles touchent à l humain : «Il y a 420 enfants à l école de Bidart. Je les connais car j y suis instituteur. Je suis responsable de ce qui leur sera proposé dans 20 ans. Je ne veux pas qu ils soient obligés de partir parce qu ils n auront pas de logement abordable ou de travail.» Véronique Fourcade choisira le mécanisme qui garantira le fonctionnement de son PLUI», annonce Philippe Schmit. Et Jean- René Etchegaray d évoquer un futur système basé sur la concertation. Ici, les «conférences des maires». Là, des réunions dédiées au PLUI qui existent déjà. Et «toujours plus de transversalité». Patrick Dallennes se montre confiant : «À terme, un PLUI qui engloberait les 158 communes du Pays basque est même envisageable.» Chiche? (1) Les communautés de communes de moins de habitants (ce seuil peut évoluer) seront amenées à fusionner avec une intercommunalité voisine. (2) La culture, l urbanisme, l assainissement, sont des compétences. Le social aussi, qui est assumé par les Départements et représente un enjeu fort. estinées du Scot À SES CÔTÉS Marc Bérard compte sur les six viceprésidents qui travailleront à ses côtés. À savoir : Éric Guilleteau, président de la Communauté de communes du Seignanx, Maider Béhotéguy, présidente de la Communauté Pays de Bidache, Vincent Carpentier pour Errobi, Jean- Michel Donapetry, pour Pays d Hasparren, Paul Larroque pour Nives Adour et Nathalie Motsch pour l Acba. «Quand on rentre dans ce genre de structure, l enjeu nécessite qu on dépasse les clivages politiques, dit Marc Bérard. On laisse les étiquettes. À Bidart, je suis d ailleurs élu sans étiquette. L important, c est de réfléchir à plusieurs, de partager les expériences.» Le fonctionnement au quotidien du Scot s appuie sur l Agence d urbanisme Atlantique et Pyrénées (Audap), dirigée par Alain Franck. Une directrice du Scot, Laetitia Delorme, vient d être recrutée pour mener une équipe de deux personnes. THOMAS VILLEPREUX I ls ont soigné leur communication devant les médias, vendredi soir, à Bayonne («Sud Ouest» de samedi). Dans une salle de réunion minuscule, au dernier étage de l hôtel Loreak, élus et syndicalistes voulaient rendre ce moment solennel. Aux côtés des experts internationaux qui les ont accompagnés en vue de favoriser le processus de paix, ils ont tenu le même langage. Leur bébé : un manifeste cosigné, qui regroupe des préconisations très précises en vue d une paix durable, mais aussi des symboles. 1 Solennité de l instant D une part, ce document intervient trois ans après la fin de la lutte armée. D autre part, il émane d un collectif hétéroclite, balayant une large surface de l échiquier politique. Ce qui «montre le nécessaire consensus à obtenir pour la paix, un objectif qui nous réunit tous», dixit l UMP Max Brisson, conseiller général à Biarritz. Vendredi, chacun a souhaité prendre de la hauteur, du secrétaire général de la CFDT Pays basque, Michel Larralde, à la sénatrice socialiste Frédérique Espagnac. Le premier estime qu il s agit «d aller au-delà d Aiete», la conférence internationale de paix qui déclencha la fin de la lutte armée. La seconde, elle, relate sa «rencontre avec le Roi Felipe VI» : «Le président du Sénat l a reçu en septembre. J avais pris l engagement d évoquer avec lui la question basque, celle du sort des prisonniers et son discours aux Cortes [ ]. Nous nous sommes dit qu il fallait faire en sorte que nos jeunes grandissent en paix.» 2 De l impact du manifeste Reste à mesurer l impact potentiel du manifeste. «Si vous observez les résolutions de conflit dans le Brian Currin (à droite) en maître de cérémonie, aux côtés des nombreux cosignataires du manifeste. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN monde, vous remarquez que le problème a souvent été abordé par un leadership politique local», souligne l avocat sud-africain Brian Currin, expert ès processus de paix. Entre les lignes, vendredi, l on comprenait également que cette initiative serait largement commentée en Espagne. Sorte de bouteille à la mer en direction du pays qui paya le plus lourd tribut, avec ce que cela suppose de blocages. Aussi, pour le collectif, pas question de s interroger sur une quelconque forme incantatoire du manifeste, ni sur le délai écoulé avant son officialisation. «Politiquement, ces trois ans n ont pas été simples, remarque Frédérique Espagnac. Mais nous avons tenu notre engagement : nous retrouver régulièrement, en toute confidentialité, afin de tomber d accord sur ce texte, dont chaque mot devait être pesé.» 3 L amnistie au programme Sur le fond, la plupart des contenus de ce document ne surprend pas, tant la majorité des points couchés noir sur blanc furent régulièrement abordés ces dernières années. Le manifeste invite le gouvernement à être «partie prenante d un dialogue avec l ETA». Un vœu qu il juge en parti réalisable via le cadre juridique actuel : «Rapprochement, regroupement et application sans restriction des droits de la personne en détention pour tous les prisonniers déjà jugés et les détenus en attente d un jugement», mais aussi «élargissement des personnes accessibles à une mesure de liberté conditionnelle ou provisoire, des COLLECTIF Voici la liste des cosignataires de ce manifeste pour la paix : Jean-René Etchegaray (UDI), maire de Bayonne et président de l Acba ; Kotte Ecenarro (PS), maire d Hendaye et vice-président du Conseil général ; Max Brisson (UMP), conseiller général et élu biarrot ; Frédérique Espagnac (PS), sénatrice des Pyrénées-Atlantiques ; Jean- Jacques Lasserre (centriste), sénateur des Pyrénées-Atlantiques ; Xabi Larralde, responsable de Sortu (Labourd, Basse-Navarre, Soule) ; Jakes Bortayrou, responsable d Abertzaleen Batasuna ; Michel Larralde, secrétaire général de la CFDT Pays basque ; Jean Lissar, porte-parole d Europe Écologie les Verts Pays basque ; Marc Oxibar (UMP), viceprésident de la Communauté de communes d Oloron ; Jean-Pierre Etcheverry, membre du bureau de la CFDT Pays basque. Les personnes citées sont cosignataires du manifeste «à titre personnel ou au nom de [leurs] organisations». À ce propos, Jean Lissar se montre très clair : «Je suis engagé au titre prisonniers malades et en fin de peine», et enfin «élaboration par les institutions publiques d un plan de réinsertion sociale des prisonniers». Pour le collectif, ce dialogue avec ETA passe aussi par des mesures nécessitant «consensus politique et cadre juridique nouveau». Un volet qui inclut «la mise en place d une instance ad hoc» pour fixer les conditions de libération des prisonniers, le libre choix du lieu de résidence des réfugiés, la suspension des procédures juridiques et policières à l encontre des militants d ETA ou encore des aménagements à apporter au mandat d arrêt européen. Au final, le fait le plus surprenant semble résider dans la volonté des élus d assister, à terme, à l élaboration d une «loi d amnistie pour les affaires liées au conflit basque». Aussi clairement énoncé, ce souhait ne risque-t-il pas de provoquer des grincements de dents au gouvernement? Possible. En attendant, le collectif fixe son cap, qui passe également par la création d une commission censée «mettre en lumière les faits liés au conflit», «établir une reconnaissance réciproque de la souffrance de toutes les victimes» et «définir les différentes formes de réparation». Les élus signataires espèrent également un accord entre le gouvernement et l ETA, sous contrôle international, pour définir et mettre en œuvre les conditions et les procédures de désarmement. Ils estiment enfin, de manière officielle, qu une entité territoriale Pays basque contribuerait «de manière positive à la réussite d une paix durable». En leur nom ou au nom de leurs partis de mon parti». «Au nom du Mo- Dem, je peux dire que nous n avons pas le droit de ne pas saisir cette opportunité pour la paix», déclare Jean-Jacques Lasserre. À propos de cet engagement, individuel ou collectif, il fut difficile, vendredi soir, de réaliser un tour de table complet. De même, il fut compliqué de savoir si ce manifeste était destiné à rejoindre la boîte aux lettres du Gouvernement. «C est probable», dit l un. «Nous n avons pas encore tranché, mais l essentiel est de savoir que ce document est public», fait un autre.

14 14 Bayonne Histoires de familles à la Luna negra La compagnie Mmm présentera sa première création, «La Famille vient en mangeant», les 30, 31 octobre et 1 er novembre, à la Luna negra, à 20 h 30. Cette comédie à huit personnages place l action autour de la table d un «conseil de fratrie» où l on débat dans le vif. Tarifs : entre 4 et 17 euros, selon statut. PHOTO DR Le bon tuyau pour sortir les quartiers bas de l eau LE PIÉTON A croisé, dans sa librairie favorite, un lecteur «armé» d un épais volume, recueil de plusieurs livres du prix Nobel de littérature français Patrick Modiano. En voilà un qui n entend pas être pris à défaut comme le fut la ministre de la Culture Fleur Pellerin, incapable de citer le moindre titre de l auteur. AGENDA AUJOURD HUI Unité locale Croix-Rouge. Action carcérale de 9 h 30 à 12 h 30, vestiboutique de 14 h à 17 h, épicerie sociale de 14 h à 17 h 30, 58, allées Marines. Tél Plaisance tango. Cours de tango argentin, à la Maison des associations de 14 h 30 à 16 h 30. Tél Fnaca. Permanence au centre municipal de réunions, place Sainte- Ursule, de 9 h 30 à 11 h 30. Tél Atelier - Artéis. Encadrement cartonnage de 9 h à 12 h. Peinture sur bois tous les mardis de 14 h à 17 h et calligraphie de 17 h à 20 h à la galerie des Arènes, avenue de la Légion Tchèque. Tél CARREFOUR MATRAS Les travaux visent à traiter séparément les eaux usées et les eaux pluviales. De quoi éviter à Saint-Esprit ou Saint-Frédéric de revivre les inondations de 2009 SOPHIE SERHANI D éviations et pelleteuses plantent le décor du carrefour Matras depuis le 6 octobre. Jusqu au 12 décembre, l Agglomération Côte basque Adour (Acba) mène d importants travaux d assainissement (lire par ailleurs), dont l investissement s élève à euros. Pas une bagatelle. Il s agit, à terme, de limiter les risques d inondation aux abords du chemin de Laharie et au niveau de la place de la République, mais aussi les débordements d effluents dans l Adour à l aval. La réflexion s est ouverte après les inondations qui ont frappé, en 2009, les secteurs bas du nord de Bayonne, dont Saint-Esprit et Saint-Frédéric, mais aussi les parties basses de la rive gauche. Comparable à celle qu a connue récemment Montpellier, cette période a atteint, à Bayonne, une pluviométrie de 300 millimètres en six heures. «Une pluie plus que centennale», commente Mike Bresson, directeur général adjoint en charge de l environnement à l Agglomération Côte basque Adour. Les travaux les plus pénalisants pour les automobilistes prendront fin le 31 octobre. PHOTO J.-D. CHOPIN Une canalisation à 5 m sous terre Jusqu alors, les eaux pluviales et les eaux usées étaient conduites dans une canalisation unitaire. Elle descendait par la rue Maubec jusqu à l Adour. Par un système de refoulement, les eaux étaient conduites vers la station d épuration de Saint-Frédéric. Problème : les eaux pluviales surchargeaient la station d épuration, surtout lors des fortes pluies, ce qui causait le risque d un déversement, sans avoir eu un traitement optimal des eaux usées. Quant aux ouvrages intermédiaires, ils pouvaient également être limités à refouler des volumes d eau importants. C est ainsi que les inondations pouvaient se produire dans certains quartiers bas de la ville. Sans parler de la pollution. Désormais, les eaux usées seront toujours traitées par la station d épuration. Quant aux eaux pluviales, elles iront dans la canalisation supplémentaire enterrée à 5 mètres. Celle-ci mènera ces eaux vers un bassin tampon rue Henri-Grenet, le bassin de la Citadelle, capable de stocker des volumes d eaux suffisants même en cas de fortes pluies. Côté pratique, des déviations ont été mises en place afin de perturber la circulation le moins possible. Les travaux les plus pénalisants prendront fin avant la rentrée des vacances scolaires, le 31 octobre. Les nouveaux itinéraires sont consultables en ligne sur Changements climatiques À l époque, Jean Grenet, président de l Acba, demande à réaliser un diagnostic du territoire. Les changements climatiques étaient devenus une préoccupation. D où la naissance du schéma directeur des eaux pluviales. Deux constats ont été mesurés. L un soulignait les importants changements du niveau de pluviométrie d une année sur l autre : «Lors des 40 à 50 dernières années, entre et mm tombaient en moyenne sur un an, détaille Mike Bresson. Cela s est accentué ces trois dernières années, avec en 2011, mm, en 2012, mm, et en 2013, mm.» Des variations de pluviométrie qui évoluent dans un territoire construit au fil des siècles sur des repères différents de ceux d aujourd hui «La façon dont sont pensées les communes de l agglomération n est plus adaptée aux changements climatiques.» Autre constat : des phénomènes de plus en plus violents et fréquents, et une pluviométrie en augmentation de 20 %. «Le territoire n est plus adapté à cette situation, résume Mike Bresson. Le zonage pluvial présente les dispositions à prendre.» Elles concernent non seulement les particuliers, avec des règles imposées sur les nouvelles constructions notamment, mais aussi les collectivités, en termes d investissements publics. Investissements planifiés Le schéma directeur des eaux pluviales hiérarchise les priorités aussi. «On pourrait se demander si les changements climatiques justifiaient les euros de dépense sur le carrefour Matras avant les investissements relatifs au projet de Transport en commun en site propre (TCSP) par exemple, explique le directeur en charge de l environnement. Mais cela serait mal venu de le réaliser avant d avoir revu les canalisations. Tout est pensé dans une logique chronologique.» Une sorte de bible globale en somme, dont les prochains programmes pluriannuels d investissements, qui porteront sur les dispositions à prendre dans les cinq à dix ans à venir, seront validés lors de l exercice 2015.

15 Bayonne 15 Micro chorale pour maxi plaisir CULTURE Le Microscope, association culturelle de la faculté, a créé une chorale qui monte sur scène chaque mois. Dirigée par Vincent Bestaven, elle s adapte avec bonheur à tous les répertoires PIERRE PENIN C e soir-là, ils sont une douzaine à la répétition. Les chanteurs de la Micro chorale se donnent rendez-vous, trois ou quatre fois par mois, entre les pierres des remparts de Mousserolles où le Magneto leur ouvre ses portes. Ces purs amateurs, mais de plus en plus éclairés, intègrent la programmation du Microscope, l association culturelle de la faculté de Bayonne. La Ville d Anglet confie à celle-ci, chaque mois, l un de ses Jeudis de Baroja. Dans les écuries éponymes, le Microscope invite un groupe de sa sélection, comme l Orchestre tout puissant Marcel Duchamp, la semaine dernière. Comme il se doit désormais, la Micro chorale a assuré les chœurs sur deux chansons de la tête d affiche. «Carré, pas normé» Retour à la répétition, donc. Vincent Bestaven, alias Botibol, guide les choristes à la guitare. Le chanteur, aussi membre des groupes Petit fantôme et Crâne angels, structure le tout. «Je suis là pour amener quelque chose d un peu carré. Mais sans faire quelque chose de normé.» Rien de classique. Ici, les voix abordent l accompagnement avec un certain décalage. «On s adapte Vincent Bestaven, à la guitare, guide la Micro chorale avant un concert à Baroja. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN aux artistes, parfois ça détonne. Comme avec Beasty, l an dernier.» Ben, l une des voix masculines, a chanté avec le virtuose du beatbox : «On avait travaillé un morceau soul, Killing me softly. Beasty faisait le rythme.» Bientôt invitée dans l univers folk de l Américaine Josephine Foster, celui plus rock d Aquaserge, la Micro chorale hyperlaxe se coule dans tous les styles. Et c est même l intérêt du projet : «C est rigolo parce que le Microscope a une programmation très éclectique. Aventureuse», savoure Vincent Bestaven. «Petite pression» Celui qui assure le boulot du chef de chœur a rencontré la «Micro» sur scène. «Le Microscope m avait prêté la chorale. Ça a été un bon moment. Ils m ont proposé de la diriger.» Ses membres sont étudiants, mais pas uniquement. «J ai su que la chorale recherchait des chanteurs grâce à un mail reçu par le fils d une copine. Ce sont nos enfants, les étudiants», s amuse Florence. L occasion était trop belle, elle s est lancée. Elsa, elle, a vu l appel au dos d un programme du Microscope et s est reconnue dans les références AU PROGRAMME JEUDI 20 NOVEMBRE Le Microscope proposera, à 20 h 30, aux Écuries de Baroja, le concert de Josephine Foster. L artiste américaine évolue dans un registre folk rock. JEUDI 18 DÉCEMBRE Aquaserge est un groupe français de musique pop qui ne rechigne pas à s aventurer sur des terrains «groovy». C est aussi à 20 h 30. Ces deux concerts sont gratuits. musicales mises en avant : «Ce sont des choses comme Blur, Arcad Fire» Ben «aime chanter» et c est une raison suffisante du point de vue de la Micro chorale. «J ai un groupe, les Chats teignes, où je fais tout le temps les chœurs.» L image du chanteur sous la douche qui franchit le cap de ses ablutions fredonnées fonctionne avec certains. Quelle que soit la motivation ou le déclencheur, ils se retrouvent sur scène, pour quelques chansons, avec des artistes professionnels. Laura et Florence reconnaissent que «ça met une petite pression». Mais tous sont d accord avec Blandine : «Il y a un peu de stress, mais le plaisir prend le dessus.»

16 16 Grand Bayonne BOUCAU Bientôt un réseau à très haut débit Lors du dernier Conseil municipal de Boucau, une délibération adoptée à l unanimité a validé le passage d une convention de déploiement du réseau FttH (programme national très haut débit) avec Orange pour les cinq communes de l Agglo. Entretien avec Alain Castaing, directeur des relations avec les collectivités locales des Pyrénées-Atlantiques à la direction régionale d Orange. «Sud-Ouest». Concrètement qu est-ce qui va changer pour les abonnés (famille ou professionnel) de Boucau? Alain Castaing. La fibre optique révolutionne les usages multimédias. Elle permet des débits 10 à 20 fois supérieurs que ceux de l ADSL, atteignant jusqu à 500 Mb / s. Elle favorise l émergence de nouveaux usages : TV en haute définition et 3D, multi-écrans, téléchargement légal ultrarapide (films, musiques), jeu, télétravail, stockage en ligne avec le Cloud. On est dans le monde de l instantané. La capacité inédite des réseaux en fibre optique permet de répondre aux besoins de plus en plus gourmands en débit. Avec la fibre, il est possible d utiliser plusieurs écrans (télévisions HD, ordinateurs, smartphones, consoles de jeux) en simultané au sein d un même foyer sans ralentissement. La fibre offre aussi un débit montant jusqu à 200 Mb / s qui facilite des usages comme l envoi de fichiers lourds, des services comme le télétravail. La fibre arrive à Boucau. PH. M. -C. I. Quand vont débuter les travaux? Les études liées au déploiement de la fibre se dérouleront en 2015, les premiers raccordements interviendront en À quand la fin des travaux? Le déploiement pour couvrir une ville en fibre sera réalisé sur cinq ans. Quelles sont les priorités? Les priorités de déploiement sont en cours d étude et seront partagées avec la mairie. Quels travaux? On déploie tout d abord le réseau dans les rues en utilisant les infrastructures souterraines existantes. On ne creuse donc pas de tranchées et on ne casse pas les trottoirs. Le réseau est déployé au pied de l immeuble ou à la limite du terrain dans le cadre d un pavillon. Qui va payer et les abonnés devront-ils payer plus? Le déploiement de la fibre est totalement financé par Orange. Les forfaits fibre sont au même prix que les forfaits ADSL. Actuellement certains abonnés Orange (ou autres opérateurs) sont raccordés au réseau de Tarnos, seront-ils concernés? La zone d emprise concerne la totalité de la commune et ces abonnés Orange seront bien concernés. Recueilli par Marie-Claude Ihuel TARNOS Qui enlève les déchets à la digue? La digue nord de l Adour à Tarnos est de plus en plus fréquentée. La plupart des promeneurs sont séduits par le panorama au point qu un surfeur passionné a peint sur béton une ode à la digue sur une longueur de mètres. Toutefois, lorsque le vent ou les fortes vagues ne font pas office de nettoyeurs, ce qui n est pas franchement écolo, chacun peut constater un accroissement de déchets négligemment laissés sur l ouvrage : sacs plastiques, canettes, bouteilles en verre, bottes de pêches, mégots, emballages de cigarettes, restes de lignes de pêche, excréments de chiens, etc. Récemment deux sacs de déchets ont même été attachés à une des échelles de la digue comme si le ramassage des déchets se faisait aussi jusqu à cet endroit. Deux sacs de déchets attendent un hypothétique ramassage. PHOTO J. -Y. I. Attitudes civiques Qui doit enlever les déchets sur la digue? Selon les services de la ville de Tarnos, «la digue est un ouvrage portuaire. À ce titre, l entretien incombe à l autorité portuaire à savoir la Région Aquitaine. Cependant, l accès à cet ouvrage reste interdit, si cette interdiction était respectée, l endroit ne serait pas souillé. La Ville de Tarnos dispose d une autorisation d occupation de certains espaces (le parking notamment), ce qui permet à la commune d en assurer l entretien. Ce n est pas le cas pour la digue, Tarnos n a pas prévu à ce stade d en formuler la demande auprès des services de la Région». D après Mathieu Bergé, conseiller régional, cette situation vient des nouveaux usages de la digue, laquelle n avait pas a priori une vocation touristique. La Région Aquitaine va donc établir un état des lieux, contacter la Ville de Tarnos, entamer une réflexion pour favoriser les attitudes civiques des usagers. Jean-Yves Ihuel URCUIT Une main tendue aux amis COMMUNES EXPRESS TARNOS / ONDRES Messes de la Toussaint. Messes de la Toussaint à la paroisse Notre- Dame-de-l Adour (Tarnos et Ondres) : vendredi 31 octobre à 18 h 30 à l église Saint-Vincent de Tarnos, samedi 1er novembre à 9 h 30 à la chapelle de l Océan à Tarnos, à 10 h 30 à l église Saint- Pierre à Ondres, à 11 heures à l église Saint-Vincent de Tarnos. Dimanche 2 novembre à 9 h 30 à la chapelle de l Océan à Tarnos (défunts), à 10 h 30 à l église Saint- Pierre d Ondres, à 11 heures à l église Saint-Vincent de Tarnos. TARNOS Collecte. À l occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, la ville de Tarnos participe à l événement La Grande Collecte, initiée par le ministère de la Culture. Cette opération vise à valoriser le plus grand nombre d objets et documents relatifs à la Grande guerre. Si vous en possédez, vous pouvez les apporter vendredi 14 novembre aux archives municipales de l hôtel de ville où ils seront numérisés et pourront avoir une seconde vie. Renseignements par téléphone au Le club Ardanavy et sa chorale proposaient samedi dernier un concert au profit des sinistrés de Saint-Palais. Une prestation vocale chargée d émotion portait ce geste de solidarité envers les victimes des récentes inondations qui ont frappé la région. PHOTO MARC VAN LOEY

17 Anglet Causerie sur les émotions : la peur 17 L Action pour la santé et le développement des personnes et des organisations (ASD 64) organise une deuxième causerie sur les émotions, sur le thème de la colère, jeudi 30 octobre de 19 h 30 à 20 h 30 à la Maison pour tous à Anglet, salle Konna. Entrée libre. ARCHIVES BERTRAND LAPÈGUE LE PIÉTON Relaie les propos de cette maman, «triste» de ne pouvoir offrir une place de spectacle à ses enfants. Elle voulait les emmener au Slava s Snowshow, à Anglet. «Certes, elle (la municipalité, NDLR) œuvre assurément pour le jeune public... Mais d une certaine catégorie sociale [...]. Surtout pas pour les enfants d une maman seule pour élever ses deux enfants.» Ladite maman propose aussi de débaptiser le lieu, désormais appelé «Théâtre Quintaou», subtil compromis entre «salle Quintaou» et «Théâtre d Anglet», qui satisfait majorité et opposition. «Appelez donc cet endroit Espace Jean Espilondo», suggère-t-elle. Maman serait-elle politisée? De gauche à droite, Faridha Hadidi, Jean-Jacques Doyhenart et Claudine Getten-Porché. PHOTO BERTRAND LAPÈGUE Toujours opposants, mais «libérés» du PS CONSEIL MUNICIPAL Mécontents de l «hégémonie» socialiste locale, quatre élus d opposition ont formé leur propre groupe : «Les citoyens d abord» EMMANUEL PLANES I ls se sentent, comme dit l un d eux, «libérés». Quatre élus d opposition ont décidé de former un groupe distinct de celui des trois socialistes (Guy Mondorge, Sandrine Derville et Pierre Duhau-Laurent) et du Vert Georges Daubagna. Il s agit de deux élus communistes, Jean-Jacques Doyhenart et Marie-José Rivas, et de deux élues non-inscrites, relevant de la société civile : Faridha Hadidi, qui appartient à «la grande famille de la gauche», et Claudine Getten-Porché qui se définit comme «gaulliste sociale». Ce groupe, en apparence un peu hétéroclite s intitulera : «Les citoyens d abord». «Rétropédalage» En préambule d une conférence de presse (où manquait Marie-José Rivas, absente pour raisons personnelles), Jean-Jacques Doyhenart, s exprimant au nom du groupe, a porté sur les premières mesures de la nouvelle municipalité un regard qui n avait rien de tendre, les assimilant à un «rétropédalage». Sur le logement social, tout d abord : «En 2008, les résidences privées représentaient 93 % des constructions, alors que le déficit en logements sociaux était alarmant. Nous pensons qu une majorité d Angloys souhaite, au contraire, voir ses enfants et petits-enfants habiter leur ville. Anglet mérite mieux que la simple vision fataliste entretenue par la nouvelle majorité qui annonce qu en 2020, elle comptera 40 % de seniors.» Sur la politique culturelle ensuite : «Si les professionnels de la Scène nationale connaissent parfaitement leur travail, nous regrettons la perte du dynamisme culturel qui avait été créé avec une parfaite implication des familles, des jeunes, des enfants, des associations. Les Angloys aspirent à être acteurs de leur propre culture, et non simplement spectateurs.» «Au plan local, le PS se comporte comme s il n y avait eu ni élections municipales, ni élections européennes» Sur ces deux sujets le discours tenu est très proche de celui des socialistes. Il n y a pas, entre eux, l épaisseur d une feuille de papier à cigarettes. Seulement voilà. Les quatre élus estiment que le PS, au plan local, «se comporte comme s il n y avait eu ni élections municipales ni élections européennes. Il reste, hélas, hégémonique, et c est en vain que l on attend ses prises de position sur les mesures socialement injustes du gouvernement.» Diversité à respecter Au-delà de ce différend portant sur la politique nationale, ce que reprochent surtout les autres élus à leurs collègues socialistes c est de ne pas suffisamment tenir compte d eux, de ne pas prendre en considération leur avis et leur «diversité». Une diversité qui leur paraît source de richesse : «Elle enrichit notre réflexion politique». «Nous avons travaillé, durant six ans, aux côtés de Jean Espilondo, avec des élus de sensibilités différentes, en parfaite harmonie. Nous avons la volonté de traduire aujourd hui, sur la scène locale, la diversité qui était celle de notre liste», précise Faridha Hadidi. Claudine Getten-Porché est sur la même longueur d onde. Rappelant que le général De Gaulle, dont elle se réclame, «tenait essentiellement à l intérêt général et à la solidarité nationale», elle n est aucunement gênée de travailler main dans la main avec des communistes. «Jean-Jacques Doyhenart, déclare-t-elle, est un homme extrêmement tolérant. C est un groupe dans lequel je peux m exprimer.» Y a-t-il, dans cette affaire, un problème de personne? Quand les quatre élus dénoncent chez leurs collègues socialistes un comportement «hégémonique», Guy Mondorge, ancien premier adjoint de la précédente municipalité, semble, en filigrane, particulièrement visé. Mais ils s en défendent. «Il n y a rien de personnel, aucun règlement de compte», affirme Fariddha Hadidi. Pas de scission Et surtout, dans la constitution de ce groupe, «Les citoyens d abord», dont ils ont pris la décision suite à une réunion particulièrement houleuse avec leurs collègues socialistes, Claudine Getten-Porché, Fardidha Hadidi, Jean-Jacques Doyhenart et Marie- José Rivas ne voient pas, pour autant, une scission. «Il n y a pas chez nous, de volonté de division. Nos camarades du Parti socialiste et d Europe Ecologie Les Verts sont informés de notre démarche. Nous affirmons vouloir travailler ensemble, en tant que groupe d opposition dans le respect des différences et des électeurs qui nous ont élus. Nous sommes actuellement huit élus d opposition et entendons le rester.» Subtil. AGENDA AUJOURD HUI Anglet Accueille. Tarot à la Maison pour tous de 14 h à 18 h. Tél A la maison pour tous : patchwork de 14 h à 17 h. Tél Club Lagunak. Partie de belote, 27, route de Numa de 14 h à 18 h. Tél ou Art & Danse. Réveil musculaire en conscience et yoga, à Montbrun à 19 h. Tél Patch angloy. Ateliers le mardi de 9 h à 12 h, le dernier mardi du mois de 9 h à 17 h et le vendredi de 14 h à 17 h 30, 9, avenue de Brindos. Tél Crèche multi accueil Pomme d'api.notre Dame du refuge, association Missions Père Cestac, 3, rue de Lembeye, du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h 30. Tél Aci Gasconha. Cours de gascon débutant de 18 h à 19 h 30 au domaine Baroja 19, rue des quatre-cantons, de 18 h à 19 h 30. Tél

18 18 Biarritz Sébastien Tellier à L Atabal Samedi 1 er novembre à 21 heures à l Atabal, allée du Moura, Sébastien Tellier viendra défendre son 8 e album «L Aventura», dans lequel il revisite son enfance et adolescence à la lumière de la nostalgie et du fantasme. Nahia Zubeldia & Matthys assureront la première partie. Tarifs : 22 et 25. PHOTO J.-D. CHOPIN Les minimes décrochent la France et l Europe LE PIÉTON Prévient ses amis automobilistes qu à compter d aujourd hui et jusqu au 17 décembre, pour cause de travaux en lien avec le chantier du futur quartier Kléber, le boulevard de Cascaïs est mis en sens unique. Seule la circulation depuis le boulevard du BAB jusqu à l avenue Charles-Floquet est autorisée. Dans le sens inverse, il est conseillé de calculer son itinéraire avant de prendre son véhicule si on ne veut pas perdre de temps dans de longs détours. EN BREF RECTIFICATION Une erreur s est glissée dans notre article publié, hier, lundi 27 octobre, dans le numéro de l association Life is a rose. Les bonnes coordonnées sont les suivantes : AGENDA AUJOURD HUI Atelier de croquis. Pour les plus de 7 ans, de 14 h 30 à 16 h 30, au musée Asiatica. Tarif : 5 par enfant. Tél Atelier Boom Tchak. Initiation pour les jeunes aux rudiments des techniques DJ, de 10 h à 11 h 30, Atabal, 37 allée du Moura. Tél Balade nocturne. En planétarium, organisée par SAPCB astronomie Côte basque, à 16 h30, école du Reptou. Durée : 1 h. Tarif : 4, gratuit pour les moins de 3 ans. Tél. Jacques Auriau Aikido Yoga 64. Cours Aikido, de 20 h à 21 h 30, gymnase Larochefoucault, 16 avenue d'etienne. Tél Association Pleine Lune. Tai Chi Chuan et Qi Gong, de 18 h 30 à 20 h, salle Migron, Domaine de Migron, bâtiment E. Tél SURF Uhaina Joly et Marco Mignot du Bascs ont raflé des titres à Hossegor la semaine dernière ÉLISE CHAVOIX E lle suit les enseignements de la classe de 3 e via le Cned (Centre national d enseignement à distance) depuis septembre. Il est scolarisé au Mexique et ne sait plus très bien à quel niveau français correspondent ses cours là-bas. Tous les deux, 14 ans pour l une, 13 ans pour l autre, sont licenciés au Biarritz association surfs clubs (Bascs) depuis l enfance. Samedi 18 et dimanche 19 octobre dernier, ils en ont ajouté à la renommée internationale de Biarritz, en remportant, pour Marco Mignot, les titres de champion de France moins de 14 ans, pour Uhaina Joly, le titre de championne de France Ondines moins de 14 ans. Quelques semaines plus tôt, samedi 20 septembre, Marco Mignot décrochait également le titre de champion d Europe moins de 14 ans. Quand le journaliste demande à Marco Mignot de préciser son palmarès, le jeune surfeur avoue ne «pas très bien» comprendre la question. «Un palmarès? Qu est-ce que c est?», interroge-t-il. L intervieweur ravale sa salive : «C est tout ce que tu as gagné, tes résultats.» «Ok. Je suis premier de France et d Europe depuis le week-end dernier à Hossegor et quatrième mondial», énumère-t-il. Avant d ajouter : «J ai toujours voulu être le meilleur. Je voudrais être le premier au monde, j aime bien la compèt». Au vu du fameux «palmarès», il serait difficile d imaginer le contraire. Uhaina Joly et Marco Mignot sont licenciés au Bascs. Ils détiennent les titres de champions de France et d Europe depuis le 19 octobre dernier dans la catégorie moins de 14 ans. PHOTOS J-D.CHOPIN ET DR Hygiène de vie d athlète Si Marco Mignot est bien inscrit au Bascs, il se fait pourtant rare sur les vagues de la Côte des Basques. Son terrain d entraînement se situe plutôt outre-atlantique, voire dans les eaux chaudes du Pacifique. Mais Uhaina Joly, fille de la championne Emmanuelle, est une locale, une vraie. «La Grande, la Côte des Basques, c est ici que je surfe tous les jours», assure-t-elle, sous le regard bienveillant de sa coach de maman. Elle surfe au Bascs depuis ses 8 ans. Si elle a bien remporté seule, le titre de championne de France, elle part pourtant rarement à l assaut des tubes, sans l assistance de son entraîneur particulier. Marées, spots, maman décide de tout. Comme les filles de son âge, Uhaina Joly porte un appareil dentaire. Comme les filles de son âge, cet été, elle a préféré sortir avec ses copines, plutôt que «s inscrire dans un programme d entraînement rigoureux», lui conseille sa maman. «Pour gagner, il n y a pas de secret, il faut une hygiène de vie d athlète. Les cours via le Cned lui permettent de s y consacrer totalement. Avant Hossegor, tu as choisi de ne pas aller à l anniversaire d une amie pour rester concentrée, tu vois, cela a payé», supervise Emmanuelle Joly. Sa rejetonne peut lui faire confiance, elle n est autre que la détentrice du plus beau palmarès français du surf féminin. Recherche de sponsors Il n empêche que les résultas sont là. Uhaina Joly n avait jamais fait si fort que lors de cette dernière compétition. Cet hiver, elle tentera de dompter l Australie, lors d une étape des Pro juniors. Là-bas, elle séjournera quelques jours dans un centre de formation. Construire une championne coûte cher. La recherche de sponsors est alors un sport quotidien, en plus des sessions, du stretching et de la cardio. La performance est le but ultime. Son titre en poche, Marco Mignot repartira bientôt pour le Mexique, jusqu à la prochaine compétition avec le Bascs. Des sponsors tels que Quiksilver viennent déjà vers lui. Uhaina Joly passera en avril prochain, dans la catégorie Ondines moins de 16 ans, où elle sera plus jeune que les autres, avec toujours le même objectif : devenir championne du monde.

19 Biarritz 19 DU PHARE À LA MILADY Répétition publique chez Malandain Ce soir à 19 heures au grand studio de la Gare du midi, est proposée une répétition publique de Malandain Ballet Biarritz autour des deux nouvelles créations de Thierry Malandain : «Estro» sur une musique de Vivaldi, et «Nocturnes» sur une musique de Chopin. En exclusivité, seront donnés des extraits des nouvelles créations du Ballet avant la première au Teatro Victoria Eugenia de Saint-Sébastien, le 8 novembre prochain. Entrée libre sur réservation au «L Invité» joué au Colisée Le festival béarnais, Les Scènes de la Grange, qui propose chaque début d été une riche programmation de spectacles dans la petite commune d Angaïs, s expatrie chaque automne à Biarritz où sont repris quelques spectacles. Cette année, deux représentations d une même pièce sont prévues au Colisée, ce mercredi et jeudi à 20 h 30. Il s agit de «L Invité». Le texte est de David Pharao et met en scène les affres d un cadre au chômage pris en main par un coach pour se faire embaucher. Humour et dérision sont les ressorts de cette pièce mise en scène par Boy Demazières qui joue l un des personnages aux côtés de Jean- Luc Badault, Olivier Gelot et Françoise Paul-Vilaro. Entrée : 12 et 20 euros. Réservation au et sur Ça va twister à la Gare du midi Comme au temps des yéyés. PHOTO DR Écrit par le fils de Dirk Rivers, le spectacle «Salut les copains» raconte en une cinquantaine de chansons cultes, toute l épopée des yéyés à travers celles de l émission de radio et du journal qui les ont rendus célèbres. Vendredi 31 octobre, à 20 h 30, à la Gare du midi, on replongera dans les années 60 via une soirée bâtie sur le modèle des comédies musicales de Broadway. Décors, costumes, coiffures, chorégraphies, rien ne manquera pour basculer dans la joie contagieuse des sixties. «L Invité» où le coaching d un cadre au chômage, peint avec humour et dérision. PHOTO DR COMMUNE EXPRESS BIDART Boga Boga recrute. Le chœur mixte de Bidart, Boga Boga souhaite accueillir des nouveaux. Il s agit spécialement de renforcer les pupitres hommes, ténors, baryons, basses. Ils passeront une audition. Il n est pas obligatoire de parler basque! Contacter le chef de chœur Kattalin au ou Marie- Thérèse Espeso au ou venir à une répétition, le lundi soir à 20 h 30 à Bil Toki rue Berrua à Bidart. Le chœur mixte, Boga Boga, recrute. ARCHIVES F. T. Horizons au CCAS. Sandrine Aguer, de l association Horizons effectue une permanence tous les mercredis après-midi de 14 h à 17 h, depuis le mois de juillet. Elle propose des services d entretien des espaces verts et de petit bricolage en complément des services déjà fournis par le CCAS. Visite du village. Vendredi 31 octobre, visite commentée du village. Martine attend les visiteurs qu elle guidera à 10 h 30 à l office de tourisme. C est gratuit. Enquête sur le patrimoine. Une enquête statistique sur le patrimoine des ménages est menée jusqu au 31 janvier à Bidart. Les informations recueillies permettront d améliorer la connaissance des mécanismes de constitution et de transmission du patrimoine économique. Dans la commune, des ménages seront sollicités. Un enquêteur de l Insee prendra contact, muni d une carte officielle. BIDART Des kilomètres de promenade sont à aménager au bord de l Uhabia. PHOTO F. T. Faire de l Uhabia un lieu d apaisement Le mercredi 5 novembre sera la «Journée de l Uhabia», avec animations et recueil d idées de 14 heures à 17 heures au Kirolak, et une réunion publique à 20 h 30 au cinéma Family. Thème : aménagement concerté des berges et de la plaine de l Uhabia, présentation de la démarche et des enjeux. Souvent au centre de l actualité politique, voire des faits divers, la turbulente rivière aux crues phénoménales est en passe de devenir une vedette environnementale. Surtout depuis que Bidart a été sélectionnée, en même temps qu Audenge et Mimizan, par le GIP Littoral Aquitain pour l aménagement durable. À ce titre, une étude visant à imaginer les aménagements et les usages futurs des berges et de la rivière sont en cours. Plusieurs bureaux d études ont été sollicités, et la plupart sont d accord sur une formule : créer «un lieu d apaisement». En clair, cela revient à vouloir transformer un site sauvage (dans tous les sens du terme), en lieu de plaisir et de détente, de muer la jungle en eden, de quitter la rubrique des faits divers pour celle des loisirs. Deux réunions publiques Avec ce projet entre les mains, la municipalité a choisi de demander aux Bidartars ce qu ils veulent faire de cet espace. Il existe des propositions, comme créer une promenade, instaurer une circulation douce, permettre à terme, de relier la plage à Arbonne par les berges, et aussi les campings de l intérieur au littoral sans utiliser la voiture. Les édiles comptent sur les idées des uns et des autres pour améliorer le projet, car sur un espace aussi vaste, il y a beaucoup à faire, aussi bien pour les enfants, les sportifs, que pour les simples promeneurs en recherche d ambiance bucolique. Le 5 novembre au Kirolak, idées et suggestions pour un aménagement concerté seront reçues. Afin que chacun ait le maximum de ARCANGUES Le château ouvre ses portes données en main, une visite commentée de la rivière est programmée, et une exposition «Uhabia d hier et d aujourd hui» sera mise en place. La réunion publique au Family aura pour but de permettre la rencontre entre les techniciens du bureau d études du GIP et la population. Et pour ceux qui ne seraient pas libres ce jour-là, une session de rattrapage est prévue le vendredi 7 novembre à 18 h 30, toujours au Family. En l état actuel des choses, l ambition avouée de la mairie est de mettre en place un véritable espace pour tous où toutes les générations se sentiront à l aise. C est dans le droit fil de la philosophie bidartar, un village où le mot «intergénérationnel» n est pas une abstraction. Place maintenant aux imaginatifs qui lanceront les bonnes idées. Ce n est qu après des débats un brin passionné que la capricieuse Uhabia deviendra «un lieu d apaisement». François Trasbot Encore deux mois pour découvrir le château d Arcangues. La demeure ouvre ses portes au public jusqu au 22 décembre tous les jours, sauf le lundi, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Visites guidées pour découvrir le charme somptueux de ses salons. PHOTO VIRGINIE BHAT

20 20 Autopromo 642 Sud Ouest tous les jours chez vous + ses magazines le week-end ABONNEMENT OFFRE INTÉGRALE DÉCOUVERTE *Offre réservée aux abonnés particuliers. Mise en service soit par portage (si domicile situé dans une zone ou une habitation accessible à notre porteur), soit par La Poste. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d un droit d accès et de rectification aux données vous concernant. Conditions générales de vente disponibles sur site sudouest.fr + Accès à sa version numérique sur sudouest.fr avec ses contenus et services exclusifs abonnés* OFFRE RÉSERVÉE À NOS NOUVEAUX ABONNÉS En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez (A) SAPESO à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte, et (B) votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions de SAPESO. Vous bénéficiez du droit d'être remboursé par votre banque suivant les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Une demande de remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte pour un prélèvement autorisé. Référence unique du mandat :... Identifiant créancier SEPA : FR 38 ZZZ Débiteur : Créancier : Votre nom :... Nom : SAPESO / SUD OUEST Votre adresse :... Adresse : 23, quai de Queyries CS Code postal :...Ville... Code postal : Ville : BORDEAUX CEDEX Pays :... Pays : France IBAN I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I BIC I I I I I I I I I I I I Paiement : Récurrent/Répétitif - 25 % Soit 24,90 / mois au lieu de 34,40 X Abonnez-vous! Nouveau nom associé à nouvelle adresse ou non abonné depuis plus de six mois. Oui, je souhaite souscrire à l offre intégrale découverte 12 mois avec prélèvement mensuel. Une réduction de 25 % sur le prix facial du journal, pendant 12 mois. Soit par exemple sur la base du prix de l abonnement indiqué dans le journal, un prélèvement mensuel de au lieu de Les prélèvements suivants seront calculés sur la base du prix facial de Sud Ouest et Sud Ouest Dimanche au moment du prélèvement. Je complète le mandat de prélèvement SEPA ci-dessous et y joins un RIB. Mandat de prélèvement SEPA A :...Le : I I I I I I I I I Date et signature : Nota : Vos droits concernant le présent mandat sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque. Veuillez compléter tous les champs du mandat. Coupon à compléter et à renvoyer avec votre RIB à l adresse suivante : SUD OUEST - Service Développement Abonnement, 23, quai de Queyries, CS20001, Bordeaux Cedex!

21 Labourd 20a USTARITZ ESPELETTE Une taxe polémique La salle Lapurdi était comble mercredi 22 octobre, au soir. Emplie de particuliers propriétaires soucieux de se renseigner au maximum sur les tenants et aboutissants d une taxe foncière sur les propriétés non bâties qui depuis sa création habite les esprits. Au micro dans le rôle du professeur, Claudine Celhaiguibel, docteur en aménagement du territoire qui, d une façon très structurée, aura su donner à l assemblée un descriptif éclairé des incidences de l application de l article 84 de la loi des finances 2014, modificatif de l article 1396 du Code général des impôts. Pour les impositions dues en 2015, cet article prévoit d appliquer de plein droit dans communes de France - dont 27 pour l unité urbaine de Bayonne, de Biriatou à Saint-André-de-Seignanx - une mesure consistant à majorer fortement les valeurs locatives cadastrales servant au calcul de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (augmentation des valeurs locatives cadastrales de 25 % puis l application d un montant forfaitaire de 5 /m² pour les impositions dues au titre des années 2015 et 2016, puis de 10 /m², au titre de 2017 et des années suivantes). Claudine Celhaiguibel aura su tenir en haleine une assemblée de plus de 150 personnes.photo BELXA En pleine tournée Depuis le mois de janvier, les membres de l association TFPNB, acronyme désignant la Taxe foncière sur les propriétés non bâties et détourné, signifiant ici «Tous fédérés, protégeons nos biens» se bouge pour condamner l esprit de cette loi considérée par beaucoup comme floue. Sont à ce jour engagés dans ce singulier combat quelques habitants de communes de l agglomération de Bayonne et du sud des Landes, particulièrement inquiets de l évolution récente de la fiscalité locale affectant les terrains à bâtir. Ils étaient, ce mercredi, présents à Ustaritz. La question est de savoir désormais si le décret d application de la loi sera ou non repoussé d une année. En attendant que d autres voix - et voies! - communautaires nouvelles trouvent à s exprimer dans d autres contrées, les acteurs du TFPNB sont prêts à continuer leur «tournée» et souhaiteraient qu un maximum de communes soient de leur côté. Claudine Celhaiguibel de souligner : «N oublions pas que ce sont les maires ou les présidents d intercommunalité lorsque le PLU est intercommunautaire qui engagent leur responsabilité en communiquant la liste des terrains à majorer. Par ailleurs, si la majoration affecte lourdement certains administrés, elle sera lourde de conséquences pour les collectivités dont le foncier pourra leur échapper». Demandes de rendez-vous auprès des 27 communes de l unité urbaine concernée par la majoration, tout comme demandes aux maires «d organiser des réunions d information et de formuler une position ferme à l égard du dispositif fiscal» ont été formules. Mais les retours sont en deçà des attentes de l association et lents. Belxa Contact au ou par mail In memoriam : des dons pour des tombes délaissées Ze Closh sera en avant-première de JM2 feat Don Billez. PHOTO DR Ça va bouger Le groupe Ze Closh, formé en 2002 lors du décès du leader de The Clash, sera en concert, ce dimanche 2 novembre, salle du patronage. Ce groupe local de six musiciens, qui reprendra des morceaux du célèbre groupe anglais The Clash, animera ce début de dimanche aprèsmidi avant le second concert qui débutera à 17 heures, avec le trio JM2 et Don Billiez. JM2, c est l histoire de deux amoureux des mots, Jean -Marc Tomaselli et Jean-Marc Szkudlarska qui ont rapporté de leurs périples des chansons aux textes imagés, tel un album photos que l on effeuille. Mélange des genres Entre Paris, Montréal, Dublin, La Nouvelle-Orléans, les accents se mêlent et se démêlent. Ils nous font découvrir des artistes comme Zachary Richard, Daniel Bélanger ou redécouvrir de grands auteurs de la chanson française et anglophone, n hésitant pas à entremêler du Gainsbourg, du U2, du Léonard Cohen ou encore du Peter Gabriel dans des versions très intimistes tout en y explorant leurs toutes récentes compositions d un album en préparation pour le début de l année. Ils invitent le saxophoniste Don Billiez, lui aussi grand connaisseur de chanson française ayant prêté son «Son» à de nombreux artistes tels que Nino Ferrer, Alain Bashung, Alain Leprest ou Paul Personne, etc. Après avoir foulé les scènes internationales au côté du groupe africain Touré Kunda, il mène aujourd hui une carrière bien remplie de compositeur et saxophoniste. Il vient de publier un troisième album, «Chapter Free», et se produit dans de nombreux festivals avec son Addictive Pulse Band. C est de cette rencontre que naît le trio JM2 feat Don Billez entre le chant des mots et les percussions de Jean- Marc Szkudlarska, dans la guitare et les poèmes de Jean-Marc Tomaselli s immiscent des souffles étranges aux côtés d envolées lyriques des saxophones de Don Billiez. Mathilde Bauthier Prix des places en prévente : 4 pour un concert, 8 les deux. Prix des places sur place : 5 pour un concert, 10 les deux. Renseignements : ou Un appel aux dons pour la réhabilitation de tombes d anciens combattants est lancé. Et ce week-end, à l occasion des messes célébrées pour la Toussaint, des membres des Labourdins seront bien positionnés à la sortie des offices religieux afin de solliciter les dons des particuliers. L objectif est de récolter des fonds exclusivement affectés à la réhabilitation des tombes d anciens combattants qui sont en désuétude dans le département. La démarche est effectuée également au niveau national sous couvert du Souvenir Français. Cette association, créée en 1887 et reconnue d utilité publique en 1906, rassemble «toute personne souhaitant conserver la mémoire de ceux qui sont morts pour la France». Sa mission est également de «transmettre les valeurs de la République» aux générations suivantes. Quête sur la voie publique Et cette association a notamment une antenne à Ustaritz. Regroupant une vingtaine d adhérents, tous musiciens et membres de l association des Labourdins, le rayon d action «Ici», pour un appel aux dons, s étend du bourg d Ustaritz Les Labourdins lors d un voyage spécial dans une ancienne chambre à gaz de Struthof. PHOTO DR au quartier Arrauntz. Si ce dimanche de la Toussaint, une quête en l église Saint-Vincent et au couvent des Filles de La Croix est menée, les édifices religieux de Jatxou, Halsou et Larressore seront également sollicités. Pour ce faire, les représentants des Labourdins seront munis d une carte d accréditation leur permettant de quêter sur la voie publique. À noter, les bénéfices tirés de la générosité des habitants représentent la seule source de revenu permettant de financer les frais de fonctionnement de l association. Belxa Renseignements complémentaires au

22 20b Labourd HASPARREN Le maire avec le bureau de Birlabolak. PHOTO J. A. Les quilles remisées pour l hiver L association Birlabolak, présidée par Roger Bacardatz, tenait son assemblée générale ce vendredi 24 octobre à la salle Elgar, en présence du conseiller général maire, Beñat Inchauspe, et d une trentaine d adhérents. Cette réunion statutaire met un point final à une saison réussie pour le club qui remise les quilles pour le temps de la pause hivernale. Après le mot de bienvenue du président, lequel souligne les bonnes performances des joueurs dans les divers tournois de la région, le secrétaire, Beñat Devillard, a donné lecture du bilan d activité de ce sport de loisir encore très populaire dans nos régions rurales. Il a rappelé les origines du jeu de quilles qui remonterait au temps de la Grèce antique. Plus près de nous, ce jeu était pratiqué au IV e siècle dans les monastères allemands, et c est seulement au XIV e siècle que nous le trouvons en France. Jeu de bar de quartier Un décret du roi Charles V interdit la pratique de ce jeu qui fut remplacé par le tir à l arc jugé plus efficace pour faire la guerre. Cependant, à la Renaissance, toutes les catégories sociales jouaient aux quilles. Un théologien, Martin Luther, avait même associé le jeu à la religion, en donnant un nom de péché à chacune des quilles ; une manière lucrative de chasser les mauvais esprits à chaque tir de BUREAU Président : Roger Bacardatz ; vice-président : Stéphane Colas ; secrétaire : Beñat Devillard ; secrétaire adjointe : Josette Bidart ; trésorier : Beñat Saint Esteben ; trésorier adjoint : Julien Harguindeguy. boule. De nos jours encore, le bruit caractéristique des quilles heurtées par la boule en bois résonne dans plusieurs quilliers de la région. L association Birlabolak est née en 2004 de la volonté de quatre dirigeants du rugby hazpandar de relancer ce jeu, relégué à la pratique exclusive de quelques bars de quartiers. Birlabolak est la seule association de quilles du Pays d Hasparren; les autres quilliers fonctionnant en termes de centres, reliés aux bars dans lesquels le jeu est pratiqué. Comme chaque année, Birlabolak établit un palmarès interne de ses meilleurs tireurs, dont les trois premiers sont : Jean-Louis Pétrissans (90 points), Beñat Saint-Esteben (67 points) et Josette Bidart (23 ponts). Le maire clôturait cette assemblée générale en encourageant les adhérents à poursuivre dans la pratique de ce sport convivial. Le bureau de l association a quant à lui été reconduit à l unanimité (lire ci-dessus). Jean Arotçarena DE VILLE EN VILLAGE Tisserands, ralentir! BARDOS Les habitants du quartier des Tisserands à Bardos respirent depuis que la municipalité a voté début octobre l extension des limites de l agglomération avec pour conséquence très attendue par eux, sur la RD 936, l abaissement à 50 km/h de la vitesse limite autorisée. Encadrés de rouge, les panneaux rectangulaires et ronds requis viennent quant à eux d être apposés. Nul ne peut plus ignorer désormais qu entre le cimetière à l ouest et le cabinet médical à l est, on se doit de rester en dessous des 50 km/h fixés par le code de la route. «À 70 km/h, avec la très forte augmentation du trafic routier, les risques d accident étaient grands», dit un riverain, «souhaitons que des contrôles soient effectués car on voit bien que les conducteurs n ont pas tous intégré la nouvelle norme.» La randonnée des fêtes Les sourires du départ. PHOTO ALAIN LE LAY Bidache Jean Weber Tél Mail : Adresse : maison Garou, Bidache Cambo-les-Bains Joseph Maya Tél Mail : Entre le cimetière à l ouest et le cabinet médical à l est, la vitesse est limitée à 50 km/h. PHOTO JEAN WEBER MÉHARIN Samedi 25 octobre, accompagnés par les premiers rayons de soleil, ce sont 33 volontaires de tous âges qui se sont élancés pour un périple d environ 10 kilomètres à travers champs et collines qui entourent le village. Une première et surtout une formidable autre façon de découvrir son village, du haut des reliefs colorés en cette belle matinée automnale. Une découverte, les pieds dans la rosée de sentiers inconnus, de sous-bois, mais hélas aucun champignon ne fut ramené dans la vallée. Le retour au fronton en fin de matinée par le groupe au complet, a été accueilli par une collation et tous ont promis de recommencer l an prochain. Le déroulement des fêtes a suivi son CORRESPONDANTS Adresse : Ospital Beherea Larressore Espelette Mathilde Bauthier Tél Mail : Adresse : maison Zubi Burua, Espelette Hasparren Jean Arotçarena cours, jusqu aux repas champêtres du soir, où il y avait là 250 autres volontaires, mais à table. Les grues au départ BIDACHE Appréciée de longue date des pèlerins en route vers Compostelle, la vallée de la Bidouze sert d axe de déplacement aux grues en migration. Haut dans le ciel, à cor et à cri, elles montent vers le nord au printemps et descendent plein sud quand vient l automne. Lundi, c est à midi qu elles ont survolé en nombre le village de Bidache. Grands oiseaux sans patrie ni frontière, ces grues dites cendrées ayant niché tout l été dans le nord de l Allemagne, voire plus au nord encore, volent désormais vers de lointaines destinations méridionales après avoir fait halte dans les Landes de Gascogne ou les barthes du bassin de l Adour. Annoncent-elles les rigueurs de l hiver? Obéissent-elles juste à leur horloge interne? Portées par un élan vital énorme, les aînées guidant les plus jeunes, elles forment en tout cas d énormes rubans sonores qui forcent à lever la tête vers le ciel. Tél Mail : Blog : Adresse : 1, résidence Les Cordonniers, rue des Cordonniers Hasparren Ustaritz Maryse Liciaga (Belxa) Tél Mail : Adresse : Lot. Aroztegia Jatxu

23 St-Jean-de-Luz/Ciboure 20c Salon du livre et vinyle Le Rotary club organise son Salon du livre d occasion et du disque vinyle jusqu à ce soir, à la Grillerie du port, au profit des œuvres sociales. LE PIÉTON La mise à l eau s est faite dans la Nivelle, au niveau des chantiers Larmanou, à Ciboure. «Ezkata» a retrouvé son élément. PHOTO A. D. La bonne nouvelle A reçu plusieurs missives d un habitant de l avenue Gabriel-Delaunay, à Ciboure, inquiet de l état de délabrement des trottoirs de sa rue. Il raconte, par exemple, qu un nonvoyant a échappé à «une grave chute sur une portion de trottoir avec un dénivelé impraticable», ou encore, qu un homme en fauteuil roulant s est retrouvé «obligé de rouler sur la chaussée et a failli se faire renverser». Le correspondant du Piéton interroge aussi : «Est-ce qu il faut en arriver à un grave accident pour qu enfin cette avenue soit rendue accessible aux piétons et faire cesser cet indescriptible foutoir et le non droit qui y règne?» Voilà la question posée et le message passé. MER Le vieux chipironnier «Ezkata» a été récupéré au fond de la Nivelle, refait entièrement à neuf par l association Egurrezkoa et remis à l eau vendredi. Le monde de la mer applaudit ARNAUD DEJEANS T oute la famille de l association Egurrezkoa était là vendredi, sur les bords de la Nivelle au niveau de Larmanou, pour assister à la renaissance d «Ezkata». L écaille brillante de ce bateau en bois de 6 mètres, un chipironnier sorti en 1965 des chantiers Ordoqui, en dit long sur la qualité de la restauration de ce bateau de pêche traditionnel. «Nous avons préservé les couleurs d origine, le noir et blanc. C est Jeannot Harispe (ancien patron de l Aigle des mers, noir et blanc lui aussi), qui avait acheté ce bateau à sa retraite», explique le nouveau propriétaire, Thierry Dumias, quelques minutes avant que la coque neuve d «Ezkata» regoûte aux plaisirs salins de l océan. Ancien directeur financier installé au Pays basque il y a quinze ans, rien ne prédestinait cet homme de la terre à embrasser la cause du patrimoine maritime local. «Je n y connaissais rien à la pêche ou à la construction navale. Mais j ai découvert, il y a trois ans, l association Egurrezkoa, qui se bat pour la sauvegarde des bateaux traditionnels. J ai voulu m investir, car il ne reste plus beaucoup d anciens navires en bois qui ont traversé les décennies sur la baie.» Du temps et de l argent L association, qui regroupe une vingtaine de propriétaires, a alors proposé à Thierry Dumias d acheter l épave de l «Ezkata», abandonné depuis de longues années : «J ai demandé où est-ce que je pouvais le voir. Ils m ont répondu : sur la Nivelle. En fait, pour être plus précis, c était au fond du fleuve» Rongée par les marées et le manque d entretien, la carcasse du chipironnier a failli finir dans un cimetière de vase. L humiliation ultime. «Nous avons récupéré le bateau pour l entreposer devant le chantier Larmanou. Nous avons tout refait de A à Z», raconte le propriétaire. «Nous», ce sont les forces vives de l association Egurrezkoa, qui se battent pour sauver les derniers bateaux en bois. Le charpentier de marine Manex («ce type a de l or dans les mains», rend hommage Thierry Dumias), Beñat et Pascal pour le moteur, Jacques pour l électricité et tous les autres bénévoles : les chirurgiens de l océan ont réussi à réanimer ce vieux bateau traditionnel «au cul carré» (typique des embarcations construites après les années 50). Trente mois et euros plus tard, l «Ezkata» peut enfin arborer une coque flambant neuve, en membrure ployée. Il ne restait plus qu à vérifier si le bateau de pêche n allait pas retourner au fond de la Nivelle à la première occasion. Rendez-vous vendredi dernier sur les bords du fleuve, entre le golf et le stade Jean-Poulou de Ciboure. Thierry Dumias n est pas rassuré en voyant son petit bijou plonger à marée haute : «Ça prend l eau au niveau du moteur», fronce-t-il, en regardant les spécialistes de l association. «Ne t inquiète pas, c est normal. Il faut un peu de temps pour que le bois gonfle et que la coque devienne vraiment étanche», répondent ces derniers. Le moteur Perkins bleu tousse au démarrage. Mais il finit par cracher un petit cumulus grisâtre. La fumée de la résurrection certainement. Dimanche soir, après un weekend d observation à Larraldenia, Thierry Dumias pouvait annoncer fièrement : l «Ezkata» flotte comme aux plus beaux jours. «C est une belle récompense pour notre association. Mais cette réussite ne doit pas balayer l essentiel : il reste beaucoup d autres bateaux en bois à sauver, qui pourrissent dans la Nivelle ou, pire, qui dorment dans des hangars.» Que font les collectivités? Les derniers sauvetages des deux monuments historiques «Patchiku» et «Airosa» (ce dernier est encore utilisé pour la pêche professionnelle) ne sont pas suffisants aux yeux de l association. Ses requêtes : établir un inventaire précis des bateaux en bois traditionnels du quartier maritime et bénéficier d un local pour pouvoir les restaurer. L exemple de Pasaia, où un vieux baleinier est en cours de construction, est souvent cité. «Sans l intervention de quelques particuliers, ce patrimoine disparaîtrait au fond de l océan», conclut Thierry Dumias. AGENDA AUJOURD HUI FNACA. Permanence à Ciboure, au-dessus de la crèche, rue F. Turnaco, de 10 h à 12 h. UNICEF. Permanence de 10 h à 12 h à l ancienne école du Centre, impasse des écoles. Tél Itsas Begia. Atelier de 14 h 30 à 18 h 30, au local 2, rue JB. Carassou à Ciboure. Tél

24 20d PIPERADE ET TTORO St-Jean-de-Luz-Ciboure Vallée la Nivelle Vallée de la Nivelle SARE Foire aux livres d Amnesty International La Foire aux livres d occasion, organisée chaque année par les groupes locaux d Amnesty International, a lieu vendredi, samedi et dimanche, à la Grillerie du port, de 10 heures à 18 h 30. Amnesty International œuvre pour le respect, la défense et la promotion des droits humains inscrits dans la Déclaration universelle des Droits de l Homme. Ses actions sont financées grâce au soutien des donateurs et des membres. Cette Foire aux livres d occasions y contribue. Elle permettra aussi de faire connaître le mouvement et ses actions. Inscription pour les Foulées luziennes COMMUNES EXPRESS URRUGNE Conseils de quartier. Les dates sont les suivantes : pour Béhobie, ce soir, à 19 h au foyer municipal, pour Le Bourg, mardi 4 novembre, à 19 h, salle Posta. Vaccination. Une séance de vaccination antigrippale gratuite, pour les 60 ans et plus, aura lieu le mardi 4 novembre, de 14 h à 16 h au Centre communal d action sociale d Urrugne. Les inscriptions se font au Les personnes âgées de plus de 65 ans, bénéficiant du vaccin gratuit délivré par la Caisse primaire d assurance maladie, peuvent également se faire vacciner en apportant leur vaccin. Repas de classe. Toute personne née en 1949, à Urrugne ou y résidant, est invitée à se joindre au repas des 65 ans qui se déroulera au bar-cidrerie Xaia, à Béhobie, le vendredi 14 novembre, à 19 h 30. Le repas de 32 euros se compose d un apéritif et d un Il est possible de s inscrire aux Foulées luziennes. ARCH. A. D. L épreuve d endurance Les Foulées luziennes (11 km) aura lieu le dimanche 7 décembre. Les inscriptions viennent d ouvrir sur le site Le matin de la course, les dernières inscriptions seront enregistrées place Louis-XIV, de 8 à 9 heures. Lors de l inscription, les participants doivent présenter obligatoirement un certificat médical de non-contre-indication datant de moins d un an ou une licence FFA ou FFT. Inscriptions : 5 euros. Départ et arrivée place Louis-XIV. Le départ des 11 kilomètres sera donné à 9 h 30. Une remise de récompenses aura lieu à la fin de la matinée, place Louis-XIV, vers midi. Sortie seniors Le Centre communal d action sociale (CCAS) de Ciboure organise une sortie restaurant à Saint-Martin-d Arrossa. Réservée aux seniors, elle aura lieu le jeudi 6 novembre. Rens. au CCAS (13, rue François-Turnaco) du lundi au vendredi de 14 heures à 16 heures, tél Date limite d inscription le jeudi 30 octobre. Récupération des points du permis L Automobile club basco-béarnais a pour principales activités, la sensibilisation à la sécurité routière et la défense des automobilistes. Le centre de Ciboure (5 rue Koxe Basurco) est ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à midi et de 14 à 18 heures (permanence téléphe gratuite tous les jours au ). Les prochains tests psychotechniques du permis de conduire sont prévus jeudi 30 octobre et le lundi 17 novembre. Les prochains stages de récupération de points auront lieu les 5 et 6 novembre. Rens. sur menu cidrerie. Les conjoints sont invités. Les inscriptions se font avant le 10 novembre auprès de Marie-Jeanne De Esoain au ou de Jean Olaizola au AHETZE Stage de Zumba. L association sportive Aheztarrak organise un stage de Zumba enfants, ouvert à tous de 6 à 12 ans, dans la salle des associations. Séance ce jeudi 30 octobre de 15 h à 17 h (minimum 10 participants). Tarif : 5 euros la séance. Inscriptions en ligne sur ASCAIN Repas des 40 ans. La classe 1974 organise le repas des 40 ans au restaurant Larralde, le dimanche 16 novembre. Inscriptions avant le mercredi 5 novembre auprès d Arantxa au , ou de Beñat au , ou de Béatrice au Fin octobre, après la Saint-Luc, palombes ont été recensées. PHOTO ARCHIVES PATRICK BERNIÈRE Les palombes sont au rendez-vous Les palombes (uzoak), migratrices comme les Basques d antan, sont là. Les acteurs aussi : chasseurs, observateurs aux postes de comptage, visiteurs. La chasse aux pantières (panther en latin) est ici gérée par la société Sarako Uzotegiak avec, à sa tête, Henri Dutournier. Sont-ils des amoureux de la chasse ou plutôt d un art de vivre? Ces deux aspects sont ici inséparables et les révolutionnaires de 1793 l avaient bien compris, puisqu ils avaient changé les noms des villages et débaptisé Sare pour la renommer «Palombière»! Cette année, les chasseurs ont d abord procédé à la préparation du site. Puis, ils ont assuré la maintenance et la remise en état des tours, cabanes, filets, câbles, poulies, camouflage. Six filets obliques (sareak), dressés vers le ciel et supportés par SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE Voilà une jolie promenade à faire en famille pendant ces périodes de vacances scolaires. Après Guéthary le 24 octobre, ce sera au tour de Saint- Pée-sur-Nivelle d accueillir une randonnée organisée par l association Terre et Côte basques. «Petite rando et grandes énigmes» est un événement qui se tient à chaque fois dans un lieu différent, l un situé en bord de mer, l autre à l intérieur des terres. Il permet ainsi de découvrir la diversité des paysages du territoire. L animation se veut à la fois sportive et culturelle. Sportive avec deux parcours proposés au départ du lac. Le premier sentier est d un niveau facile, d une durée d une heure et s adresse à des familles avec enfants à partir de 5 ans. Le second est un peu plus long (environ deux heures) et concerne plutôt les familles avec adolescents. des mâts, barrent alors, sur une dizaine de mètres de hauteur, un petit espace d un col vers les hauteurs de Saiberri. Des bonnes prises À leurs pieds, sont dissimulés les filetiers (sarezainak) prêts à entraîner vers le sol ces filets, alourdis de masses aux extrémités, à l aide de câbles et de leviers. Lorsque le vol est signalé et se dessine très haut à l horizon, les mouvements de «xatar» effraient et canalisent les palombes vers le sommet du col. À quelques encablures des pantières, elles pourraient encore poursuivre leur course, jusqu à ce que, du haut d une tour de pierre ou d un pylône, un dernier rabatteur vienne lancer la palette peinte en blanc (karrotea), reflet d une attaque d épervier. Concernant la migration, les palombes piquent quelquefois vers le sol et certaines, dans leur vol en rasemottes, s engouffrent vers les filets. Le son bref du «ttuttu» retentit, les coups de feu claquent vers les fuyardes, les hommes au tablier bleu débarrassent les prisonnières des filets. Les chasseurs œuvrent quoi qu il arrive pendant 30 jours, dans leurs différentes spécialités : trapari, abatari, xatarlari, etc. Fin octobre, après la Saint-Luc, palombes ont été cumulées. Même si le nombre de prises n est plus ce qu il a été, cette passion réunit chaque année, sur les neuf sites restants, dans une même ferveur, des «aficionados» dont le mérite est aussi de transmettre cette forme de patrimoine. Jean Pouyet A la rencontre de Basajuan La prochaine randonnée est prévue le 31 octobre. PHOTO ARCHIVES «SO» Des énigmes sur les chemins Culturelle parce que pendant leur progression sur les sentiers, de balise en balise, à l aide du plan remis au départ, les participants auront à résoudre des énigmes sur le thème des contes, mythes et légendes du Pays basque, inspirés du livre de Claude Labat «Libre parcours dans la mythologie basque». Il faut donc s attendre à des questions sur le seigneur de la forêt Basajuan, Basandere, son homologue féminin, la grande déesse Mari, la terre mère Amalur, les laminak bien sûr, mais aussi sur d autres personnages tout aussi mystérieux. Il appartiendra aux participants de valider chaque fois leur passage jusqu à l arrivée et l issue de l énigme. Les familles qui auront donné les bonnes réponses participeront au tirage au sort permettant de gagner un séjour sur le territoire. Thierry Jacob Le 31 octobre, au départ du parking du lac de Saint-Pée à partir de 9 h 30. Le dernier départ aura lieu à 15 h 30. Renseignements et inscriptions sur le site et dans les offices de tourisme.

25 Hendaye/Txingudi Se prémunir de l AVC 21 Demain, de 15 heures à 19 heures, au centre de santé Saint-Vincent, 1 rue Réservoir à Hendaye, on pourra apprendre à reconnaître les signes d alertes des AVC. ARCHIVES THIERRY SUIRE Eric Cufay, un homme au service MAIRIE Le nouveau collaborateur de cabinet du maire d Hendaye a effectué toute sa carrière dans la direction de services techniques de collectivités. Portrait ÉRIC BECQUET O fficiellement depuis le 1er octobre, officieusement depuis le mois de mai, Éric Cufay est le nouveau collaborateur de cabinet du maire d Hendaye, Kotte Ecenarro. L ingénieur apportera notamment à l édile une aide technique. Il sera également un lien entre élus et services de la municipalité. Pourquoi ce délai d officialisation? D abord, parce que le poste devait être voté par délibération en conseil municipal. Chose faite lors de la séance du 30 septembre dernier. Enfin, parce qu Éric Cufay était encore, jusqu alors, salarié de la fonction publique. Passé le cap des 60 ans en septembre dernier, le nouveau collaborateur a été mis officiellement en retraite le 30 septembre. Un statut de retraité, pour une embauche, c est d ailleurs ce qui a fait grincer les dents de l opposition. Notamment de Pascal Destruhaut, conseiller municipal. S adressant au maire, l homme avait stigmatisé lors de la délibération : «Vous avez certainement recruté un super-retraité, capable de tout faire, aux nombreuses compétences. Mais il y a des jeunes avec des formations qui sont aujourd hui en recherche d emploi, et qui auraient mérité de travailler.» De son choix porté sur Éric Cufay, Kotte Ecenarro a simplement posé les mots : «Compétences, confiance, expérience.» Le maire évoque également le bénéfice pour la commune d enrôler un retraité : «Sa rémunération mensuelle sera de euros nets pendant dix-neuf mois. Le précédent (collaborateur, NDLR) était rémunéré environ euros nets. Sur la même durée, qui est la période de salaire bloqué proposée, charges incluses, c est environ euros que le budget communal économisera.» À Hendaye à l âge de 10 ans Éric Cufay est donc installé. Mais ce n est pas un inconnu parachuté à Hendaye. D une voix posée, il souligne : «Je connais Monsieur le maire depuis de très nombreuses années. Je l ai accompagné, ainsi que les personnes de la liste Hendaye autrement dans la campagne municipale.» S il est né «dans le Nord», à Fourmies, «dans l infiniment petit», susurre-t-il, le sexagénaire est arrivé à Hendaye à l âge de dix ans, dans les bagages de ses parents mutés professionnellement. «Je suis passé par le lycée technique Cantau à Anglet», souligne-t-il. Une fois les études terminées, Éric Cufay doit repartir : «Ne riez pas! Pour mon premier poste, on m a envoyé à la direction départementale de l équipement Du Nord!» D abord fonctionnaire d État, il est ensuite détaché à sa demande dans diverses collectivités locales, en tant que directeur des services techniques (DST). Éric Cufay passe par Cognac puis Orthez. Reçu au concours d ingénieur en chef de la fonction Éric Cufay, dans son bureau de la mairie d Hendaye. PHOTO É. B. publique, retour à Paris, ou plus précisément à Bagnolet. Mais l homme garde toujours Hendaye comme port d attache. Cet amoureux de la mer achète une maison à Béhobie en 1990, où il réside aujourd hui. Le transfert hydraulique La carrière se poursuit à Orthez, puis à Ciboure, comme ingénieur pour la Ville et pour le Syndicat intercommunal. Entre 2004 et 2014, enfin, dernière étape à Capbreton, où il exerce comme ingénieur principal et directeur des services. Il y a eu aussi une parenthèse politique, avec une présence sur la liste municipale de Renaud Lassalle, à Urrugne. «On peut aussi parler des échecs. Ça fait partie de la construction d une vie!» admet-il. Parmi ses réussites professionnelles, l une lui tient particulièrement à cœur, à Capbreton : «Le transfert hydraulique. Une installation unique en Europe.» Un énorme chantier qu Éric Cufay a mené de bout en bout. En résumé, il s agissait de rééquilibrer, chaque année, les plages du Sud de Capbreton par le sable des plages Nord. Au lieu de véhiculer ce sable au moyen de camions, le nouveau procédé via l eau permet chaque année de déplacer de 100 à m³ de sable. Peut-être qu Éric Cufay, «super-retraité», sera la personne idoine pour gérer le désensablement Mais avant cela, de nombreux dossiers sont d ores et déjà posés sur le bureau. Ce passionné d histoire et de tradition hendayaises, de son rugby xuriak aussi, a du travail en perspective dans cet ultime poste. Où il aimerait bien officier jusqu à la fin du mandat. Le Bidassoa Surf encore sur les podiums GLISSE Le club hendayais était au palmarès des trois catégories reines Les championnats de France se sont refermés ce week-end à Hossegor. Du côté des Deux Jumeaux, c est l heure du bilan. Surf, bodyboard ou longboard, quelle que soit la discipline, le Hendaye Bidassoa Surf club truste les bonnes places. Ils étaient dix Hendayais à représenter le Hendaye Bidassoa Surf club, à Hossegor, pour le titre. Deux finalistes sont montés sur le podium, Émilien Fleury, vicechampion de France de longboard et Txomin Lopez Manterola, en bodyboard. Ce dernier a mené toute la série mais il a vu la première place lui échapper à deux minutes de la fin. Sa sœur jumelle, Ione Lopez Manterola, termine la saison quatrième de la compétition, même si elle a été présente cette saison sur tous les podiums de surf (aussi bien sur le circuit fédéral ou en compétition de jeunes). S ouvrir à tous «Le niveau est de plus en plus élevé mais nous restons présents sur le circuit des compétitions. La démarche du club est d abord de former des surfeurs, de leur donner l envie de faire de la compétition mais pas forcément de former des champions. Nous souhaitons juste rendre la pratique ouverte au plus grand nombre et permettre aussi de devenir des futurs moniteurs et professionnels du monde du surf. Cela paye car nous sommes toujours présents», lance Eliane Irazu, la présidente du club en ajoutant, «nous avons aussi la particularité d être frontaliers et certains jeunes du club domiciliés chez nous évoluent en Espagne». Ainsi, le club a même formé une championne d Europe espoir, retenue dans l équipe espagnole, Les jeunes champions du Bidassoa Surf. PHOTO É. A. Ariane Otxoa, qui habite à côté de Bilbao, mais s entraîne tous les week-ends et les vacances scolaires au club hendayais. Édith Anselme LE PIÉTON S étonne de voir les réseaux sociaux s emparer de tout ce qui passe. La rumeur circule et se déploie, amplifiée par Twitter : il paraît qu un minou, trop présent aux entournures, alléché par l odeur (d une crevette), aurait subi le courroux d une serveuse d un bar de la Côte. Cette dernière aurait, via une cruche, lancé de l eau sur le félin. La bête poilue aurait disparu dans les rochers, sans laisser d adresse. Le Piéton s étonnera toujours du bruit que peuvent faire de telles annonces dès lors qu Internet fait partie du jeu. AGENDA AUJOURD HUI A.D.I.L. Permanence à la mairie de 14 h à 17 h. ARIT. Toxicomanies, de 16 h 30 à 18 h 30, au BIJ, 15 rue du Port. Assistante sociale. De 13 h à 16 h au CCAS sur rendez-vous. Service emploi jeunes. Permanence pour les ans, centre d accueil de l autoport. Tél ou Akelarre. Danses basques, adultes (débutants) de 20 h à 20 h 30, adultes confirmés de 20 h 30 à 22 h, groupe scolaire ville. UTILE HENDAYE AGENCE «SUD OUEST» 28, boulevard Victor-Hugo, Saint-Jean-de-Luz. Rédaction-publicité. Tél Fax : Mail : Ouvert du lundi au jeudi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h ; le vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Abonnements. Tél Distribution du journal à domicile (portage). Pour recevoir «Sud Ouest» à votre domicile tôt le matin, sans supplément de prix, vous pouvez appeler au numéro suivant : Journaliste. Éric Becquet Mail : ou Correspondante. Édith Anselme, tél Mail : BIBLIOTHÈQUES Médiathèque F. Mitterrand, 4, rue du Jaizquibel. Du mardi au vendredi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30 ; le samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

26 22 Soule et Basse Navarre SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT Guy Desvignes et Patrick Larralde pour qui «la réalisation d une école de musique demeure une priorité». PHOTO P. C. Iparralai avance tambour battant Lundi 20 octobre, l école de musique Iparralai a tenu son assemblée générale au cours de laquelle le rapport moral a été dressé. Elle comptait 301 élèves contre 273 cette année (soit 203 familles) pour 19 instruments enseignés et dix ateliers (avec des nouveautés : la musique assistée par ordinateur, une classe de percussion afro-cubaine, le développement du pôle chants), occupant en tout 18 salles. Lors de la soirée, l attention s est portée sur les locaux inadaptés qui ont notamment fait réagir les parents d élèves. «Nous sommes à 50 % contributeurs du budget de fonctionnement d Iparralai, a réagi l un d eux. On nous promet depuis des années de vrais locaux pour l école de musique Aujourd hui, tout est éparpillé sur le canton, nous obligeant à faire des kilomètres pour parfois une seule demi-heure de cours. Et quand deux classes cohabitent (piano, trompette), c est l horreur.» Des parents mécontents «Alors que la moyenne départementale de contribution des familles est d environ 300 euros, a rappelé Patrick Larralde, coordinateur général, ici, en Garazi, elle avoisine les 400 euros.» D où la participation de la collectivité bien inférieure à la moyenne départementale, qui est pointée du doigt. Trouver une solution En réalité, le seul local mis à disposition par la Communauté de communes (CdC) sont les bureaux de l ancienne fromagerie, ainsi que deux salles. Pour Guy Desvignes, président d Iparralai : «On nous a donné le toit mais il n y a que le toit. Dans la situation actuelle, on ne passera pas l hiver.» Et Patrick Larralde de préciser que «depuis juillet, on savait qu on allait avoir une augmentation d activité donc un besoin de salles supplémentaires. Nous avons contacté la CdC et nous sommes restés sans réponse tout l été». Présent à l assemblée générale, Beñat Arrabit, président de la CdC, «est arrivé, selon Patrick Larralde, sans solution à long terme mais avec une rustine qui est le château de Saint-Jean-le-Vieux». L école de musique refuse cette proposition «économiste». Aujourd hui, elle demande à «ce que les élus respectent le Schéma départemental de développement des enseignements artistiques, et que, dès cette année, soit mis en place un planning de travail pour trouver un établissement dédié à la musique». Patrice Crusson SAINT-PALAIS Une invitation aux monstres en herbe Un rendez-vous est fixé aux enfants qui aiment se déguiser, Halloween oblige, ce vendredi 31 octobre, dès 10 heures, au marché de Saint-Palais. Les commerçants de l union commerciale Amikuze Iholdi Oztibarre se prêtent au jeu pour une distribution de bonbons aux jeunes maquillés et déguisés. Au menu, deux ateliers ludiques assurés par des professionnels de l animation. Le premier atelier se déroulera de 10 heures à midi et l autre de 16 heures à 18 heures, avec Laludikavern, spécialiste de l animation grandeur nature, qui tiendra son stand dans la ville et accueillera les enfants. Concours de déguisement Le thème associé sera «Monstres Academy», à l image du film Disney, ou comment devient-on un monstre? Les montres en herbe se déguiseront pour terrifier les passants. Ils montreront la puissance de leurs cris, et prépareront leurs plus belles grimaces avant de prendre silencieusement le chemin des commerces de Saint-Palais pour collecter des bonbons. Surprise monstrueuse garantie! L autre atelier de maquillage propose un concours de déguisement, à 17 heures, avec Amandine à Ttikiland, dans la zone artisanale Petxonia. Le vainqueur sera horriblement récompensé. Gabriel Mouix Saint-Palais proposera aux enfants de fêter Halloween, ce vendredi toute la journée. PH. DR LICQ-ATHEREY Xiberotarrak continue à former des champions Le bureau du club est très satisfait de la saison. PHOTO P. B. Samedi soir, le club de courses à pied a tenu son assemblée générale. Vincent Etchebest, le président, a donné lecture du rapport moral qui montre la bonne santé et la qualité des performances des membres du club. Leur nombre augmente, avec l arrivée de jeunes. L effectif passant de 37 en 2011, à 49 en 2014, dont 14 filles et 35 garçons, qui représentent 16 licences compétitions et 33 loisirs. Parmi les nombreuses victoires, Jocelyne Pauly est devenue vice-championne de France vétéran de marathon, championne d Aquitaine de marathon et championne d Aquitaine de cross. Patrick Etcheverry a participé au Tour du Montblanc, un parcours de 170 km. Des titres par équipe Par équipe, le club se maintient aussi bien sur plusieurs épreuves. En plus de l entraînement de ses coureurs, le club est organisateur de plusieurs manifestations, à l image de la course de Tardets à la Madeleine qui, cette année, a changé de date et de formule, avec la création de course de jeunes et de randonnées. Le Trail blanc d Issarbe est la seule course sur neige des Pyrénées-Atlantiques, sans oublier les Foulées souletines. Pour la deuxième année, le club a encadré le cross du collège de Tardets, qui s est déroulé sur des parcours autour du fronton. Des nouveaux projets À l occasion de sa première participation au Tour du Béarn, le club a placé deux équipes dans les huit premières, à la 2 e et 7 e place. Objectif : continuer à former des encadrants, et avec quelques départs et arrivées, la création d une section handisport, une plus forte communication et la recherche de partenaires financiers. Un représentant du village de Larrau, en haute Soule, a indiqué qu une épreuve longue distance était en préparation et que le club était sollicité pour apporter son aide à l organisation. Une présentation de finances saine et le renouvellement partiel du bureau, suivi d un buffet ont clôturé cette assemblée. Pierre Burger

27 23 Sortir AUJOURD HUI Animations jeunesse BIARRITZ Atelier peinture sur chocolat. Pour les gourmands à partir de 5 ans. Chaque participant repartira avec son œuvre gourmande. Sans inscription. Jusqu au vendredi 31 octobre. De 15 h à 17 h, toutes les 30 minutes. Planète Musée du chocolat, avenue Beaurivage. Tarifs : 6 (entrée du musée non comprise). Contact : Planète Musée du chocolat. Internet : Tél Séances de croquis. Proposées aux enfants de plus de 7 ans, face aux œuvres, dans les salles du musée. Inscription préalable indispensable. Jusqu au vendredi 31 octobre. De 14 h 30 à 16 h 30. Musée Asiatica 1, rue Guy-Petit. Tarifs : 5 par enfant et par séance. Contact : Musée Asiatica. Tél Bric-à-brac/Brocante SAINT-JEAN-DE-LUZ Salon du livre d occasion et du disque vinyle. Le club Rotary Saint-Jean-de-Luz- Vallée de la Nivelle organise la 5 e édition, au profit des œuvres sociale des mairies du secteur. À la Grillerie du port. Concert BIARRITZ Chœur Oldarra. Dans le cadre du Festival des traditions basques. À partir de 21 h. Église Sainte-Eugénie, place Sainte Eugénie. Tarifs : 12 + frais de réservation. Contact : office de tourisme de Biarritz. Tél Lecture BIARRITZ Lecture en espagnol. Thème «Caraïbes noires». À partir de 10 h 30. Médiathèque, espace America, 2, rue Ambroise-Paré. Entrée libre. Contact : Médiathèque. - Internet : Tél Stages BIARRITZ Skateboard. Proposé par l association Lassosalai, initiation et perfectionnement. Matériel mis à disposition. Jusqu au vendredi 31 octobre. Du mardi au vendredi, de 10 h à 12 h pour les plus 6 ans et de 14 h à 15 h, pour les moins de 6 ans. SKatepark indoor, 33, allée du Moura. - Internet : Tél Stage musique. Batterie, guitare et pratique collective. Pour chaque discipline, de 10 h à 11 h initiation pour les débutants, et de 11 h à 12 h, perfectionnement pour les confirmés. Jusqu au vendredi 31 octobre. Atabal, 37, allées du Moura. Tarifs : adhérents Atabal, 40 et non-adhérents, 50. Contact : Atabal. Tél Théâtre BIARRITZ Stage d art dramatique. Découverte de la formation de comédien avec Gérard Bagardie, directeur du théâtre du Rideau rouge. Jusqu au vendredi 31 octobre. À partir de 19 h 30 jusqu à 21 h 30. Théâtre du rideau rouge, 34, avenue de Tamamès. Tél Visite BAYONNE Vieux-Bayonne. Visite au cœur historique du Grand-Bayonne, histoire et patrimoine autour de la cathédrale, du cloître, du château-vieux, des fortifications, de l architecture urbaine et des anciens canaux. À partir de 14 h 30. Rendez-vous et billetterie à l office de tourisme, place des Basques. Tarifs : 6, gratuit pour les - de 12 ans. Tél DEMAIN Animation BIARRITZ Groupe de parole. Proposé par France Alzheimer Pyrénées-Atlantiques. Un espace d échanges et de partage aux familles animé par Marion Descouens, psychologue. À partir de 15 h jusqu à 17 h. Maison des associations, 2, rue Darrichon. Entrée libre Contact : France Alzheimer Pyrénées- Atlantiques. - Internet : Tél Visite BAYONNE Jeu de piste en famille dans le Grand Bayonne. Jeux, énigmes mènent les Irish Celtic impulse l esprit de l Irlande BIARRITZ La fameuse troupe revient à la Gare du midi pour deux représentations, le mardi 4 novembre D ans ce show trépidant, c est toute l histoire et la culture irlandaises qui déboulent sur scène au travers de la vie d un authentique pub, sur des rythmes endiablés et vivifiants. Illustrée de tableaux authentiques, cette histoire pleine d anecdotes et de légendes, est un voyage inoubliable, enrichi de danses aussi étourdissantes que les claquettes qui les rythment. Avec des chorégraphies précises, des musiques entraînantes, des costumes variés et colorés, ce spectacle, au ton résolument nouveau mais totalement authentique, nous entraîne de manière éblouissante au plus profond de la belle et mystérieuse Irlande. Univers magique Les talentueux danseurs des légendaires spectacles irlandais «Riverdance», et «Lord of the dance», ont ici réuni leurs talents, les chorégraphies de Denise Flynn et Jim Murrihy, nous conduisent à un train d enfer dans cet univers magique, coloré et extraordinairement chaleureux, pour une véritable immersion dans les verts pâturages et le whiskey. participants d étapes en étapes, pour une découverte ludique du patrimoine de la ville. À partir de 14 h 30. Rendez-vous et billetterie à l office de tourisme, place des Basques. Tarifs : 7, gratuit pour les - de 7 ans. Tél EXPOSITIONS ANGLET «Deux regards, un littoral». Peinture épurée et naïve de Cédric Meignein et peinture réaliste et figurative de Françoise Claves. Jusqu au vendredi 31 octobre. À Olatu Leku, 100, avenue de l Adour. Rémi Groussin. Jusqu au dimanche 2 novembre. Du mercredi au dimanche, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Entrée libre. À la villa Beatrix-Enea, 2, rue Albert-le-Barillier. BIARRITZ Animaux surprenants. Exposition de photos : originale galerie de portraits de la famille des poissons surprenants. Jusqu au vendredi 31 octobre. Ouvert, de 9 h 30 à 20 h. Plateau Atalaye face au rocher de la Vierge. Tarifs : adultes, 13,50 ; de 4 à 16 ans et étudiants, 9,50 ; billet combiné avec la Cité de l océan adultes, 17,50 ; de 6 à 16 ans et étudiants, 13. Contact : musée de la Mer. Internet : www. museedelamer. com Tél Broderies et brocarts de soie. L exposition présente ce tissu à travers différents thèmes, notamment l esthétique de l objet en soie ou son usage au quotidien. Jusqu au vendredi 28 novembre. Musée Asiatica 1, rue Guy- Petit. Entrée libre. Contact : Musée Asicatica. Internet : Tél Juan Luis Goenaga. Jusqu au samedi 15 novembre. Du mardi au samedi, de 10 h 30 à 13 h et de 15 h à 19 h. Galerie d art Anne Broitman, 8, rue Gambetta. Contact : GAAB. Internet : Tél Le monde des dinosaures. Dinosaures robotisés, sous chapiteau chauffé Jusqu au Mardi, les spectacles ont lieu à 16 heures et 20 h 30. PHOTO DR Sans oublier ces musiques, tour à tour, entraînantes ou envoûtantes, jouées en direct par les meilleurs musiciens irlandais du moment. Ces mélodies sublimes, célébrissimes pour certaines, plus traditionnelles pour d autres, toujours authentiques vous conduiront au cœur de cet inimitable cocktail de dimanche 2 novembre. À 14 h jusqu à 18 h. Zone Iraty. Tarifs : enfant 6, adulte 8. Internet : desdinosaures. org Tél Persona 2. Dessins d incontourables héros détournés sur papier, de trois artistes : Ophélie Dhayere, Crung et David Lanaspa. Jusqu au mercredi 31 décembre. Du lundi au vendredi, de 9 h 30 à 19 h ; samedi, de 10 h à 19 h. Librairie Le Festin nu, rue Jean-Bart. Contact : librairie Le Festin nu. Internet : Tél Rencontres et expressions. 22 artistes peintres, sculpteurs, graveurs. Jusqu au dimanche 16 novembre. tous les jours, sauf le mardi, de 14 h à 19 h. Crypte Sainte-Eugénie, place Sainte-Eugénie. Entrée libre. Vincent Legand. Il utilise chaque signe des origines, le cercle, le carré, le point, la ligne, la navette, la lentille, le triangle. Jusqu au samedi 29 novembre. Atabal 37, allée du Moura. Contact : Atabal. Internet : Tél GUÉTHARY Dessins. Sweet Jane, de Manuel Haramboure. Jusqu au vendredi 31 octobre. De 14 h 30 à 18 h 30. Au musée, salle galloromaine. Peintures et dessins. Manuel Haramboure. Jusqu au vendredi 31 octobre. Tous les jours, sauf mardi et dimanche, de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h. au musée. Tarifs : 2 et gratuit pour les moins de 26 ans. SAINT-JEAN-DE-LUZ Alexis Gorodine. Archéologue dans l âme il offre sa vision poétique vestige déposé d une réalité sensible Jusqu au mardi 11 novembre. Tous les jours, de 10 h 30 à 13 h et de 15 h 30 à 19 h 30. À la galerie Portal, 17, rue Tourasse. Contact : galerie Portal. Tél La nature trompe son monde. Exposition qui présente la manière avec laquelle la mystère, de musique, de danse et de joie : l inimitable «Spirit of Ireland»! Impossible de rester de marbre : cette fois encore, les Celtes frappent fort et juste! Ch. B. Mardi 4 novembre à 16 h et à 20 h 30, à la Gare du midi de Biarritz. nature a su mettre en place des stratagèmes basés sur la tromperie et le camouflage. Par le Muséum d histoire natuelle de Bayonne. Jusqu au dimanche 2 novembre. Au jardin botanique Paul-Jovet. Entrée libre. Tél Peinture. Hebrero. Jusqu au vendredi 31 octobre. Galerie du port, Maison de l Infante. Tél SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT GaztEKaitza Erakusketa. Exposition jusqu au 1 er novembre. Muriel Platero, Béatrice Elso, if et Viviane Michel. Jusqu au samedi 1 er novembre. Fermé le Mardi. Ouvert de 11 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30. Prison des Évêques de Donibane Garazi (41, rue de la Citadelle). BIENTÔT Animations ANGLET Les jeudis d Izadia. Initiation à la photo animé par Eric Barrère. Le jeudi 30 octobre. De 14 h à 16 h. Au parc écologique Izadia. Vin chaud. Vin chaud offert et animation musicale avec Ttipitto banda Le samedi 8 novembre. De 11 h à 12 h. Place Saint- Charles. Entrée libre. Déjeuner des biarrots. Repas animé et dansant, suivi de la revue «Folies Folies» Le dimanche 9 novembre. À 12 h. Casino municipal, salle des Ambassadeurs. Tarif : 36. Contact : Biarritz Evénement. Tél Groupe de parole. Proposé par France Alzheimer Pyrénées atlantiques. Un espace d échanges et de partage aux familles animé par Marion Descouens, psychologue Le mercredi 26 novembre. De 15 h à 17 h. Maison des associations, 2 rue Darrichon. Entrée libre Contact : France Alzheimer Pyrénées atlantiques com - Internet : www. france alzheimer-pyreneesatlantiques. org Tél BIDART Bidarten kantuz. Tout le monde chante. Le samedi 1 er novembre. À 11 h. Place de la mairie. Mutxiko. Le dimanche 9 novembre. À 11 h 30. Place de la Mairie, rue de l Église. Entrée libre. Animations jeunesse BIARRITZ Atelier peinture sur chocolat. Pour les gourmands à partir de 5 ans. Chaque participant repartira avec son œuvre gourmande. Sans inscription. Jusqu au vendredi 31 octobre. De 15 h à 17 h, toutes les 30 minutes Planète Musée du chocolat, avenue Beaurivage. Tarifs : 6 (entrée du musée non comprise). Contact : Planète musée du chocolat. Internet : duchocolat. com Tél Séances de croquis. Proposées aux enfants de plus de 7 ans, face aux œuvres, dans les salles du musée. Inscription préalable indispensable. Jusqu au vendredi 31 octobre. De 14 h 30 à 16 h 30. Musée Asiatica 1, rue Guy-Petit. Tarifs : 5 par enfant et par séance. Contact : musée Asiatica. musee Tél Concerts ANGLET Jazz. Avec Michel Pastre (saxophone ténor), Jérôme Etcheberry (trompette) et Louis Mazetier (piano). Le vendredi 31 octobre. À 20 h 30. Au théâtre, dans la petite salle. Tarifs : 18, enfants 12, placement libre. Pop folk. Avec le violoncelliste Vincent Segal et le guitariste compositeur chanteur Piers Faccini. Le vendredi 14 novembre. À 20 h 30. Au théâtre, petite salle. Tarifs : 18, jeune 12. Placement libre. Musique d orient et d occident. Avec le groupe Les yeux noirs, une grande aventure au cœur de la musique tzigane et yiddish pour un voyage épique et grisant aux sonorités mélangées d orient et d occident Le jeudi 20 novembre. À 20 h 30. Au théâtre, grande salle. Tarifs : 25, enfant 18. Places numérotées. Opéra de Pékin. «Les Trois Combats de Tao Sanchun» de Wu Zuguang (d après une histoire classique). Le mardi 25 novembre. À 20 h 30. Au théâtre, grande salle. Tarifs : 25, enfant 18. Places numérotées. BAYONNE Musique d Orient. Avec le Trio Zarafa. Du jeudi 6 novembre jusqu au mardi 18 novembre. À 20 h 30. À la Luna Negra. Acoustic blues. Avec Richard Arame Blue Funk Trio. Le mercredi 19 novembre. À 20 h 30. À la Luna Negra. Musique basque, électro, folk. Avec Nahia Zubeldia et Manu Matthys. Le vendredi 21 novembre. À la Luna Negra. Cabaret tsigane. Avec Divano Dromensa Du vendredi 28 novembre jusqu au samedi 29 novembre. À 20 h 30. À la Luna Negra. BIARRITZ Black Strobe et Capsula avec Redux. Le vendredi 31 octobre. À 21 h. Atabal, 37 allée du Moura. Tarifs : de 11 à 14. Sur place : 17. Contact : Atabal. Internet : www. atabalbiarritz. fr Tél Linda Lemay. Revient avec son nouvel album «Feutres et pastels» Le mardi 2 décembre. À 20 h 30. Gare du Midi, avenue Foch. Tarifs : 45 et 42. Contact : Prolymp 13, avenue de Ségure. Internet : com Tél SAINT-JEAN-DE-LUZ Jazz. Avec Michel Pastre (saxophone ténor), Jérôme Etcheberry (trompette) et Louis Mazetier (piano). Le samedi 1 er novembre. À 20 h 30. À l auditorium Maurice-Ravel. Tarifs : 18, enfant 12, placement libre. Danses BIARRITZ Gala des écoles de danse. 20 associations et écoles de danse du BAB. Le samedi 8 novembre. À 14 h 30 et 20 h 30. Gare du Midi, avenue Foch. Entrée libre. Espata dantza. Danse de groupe itinérante, imposante et protocolaire Le dimanche 9 novembre. De 10 h 30 à 12 h 30. Déambulation dans le centre-ville. Départ du Jardin public. Entrée libre.- Gastronomie BIARRITZ Concours de ttoro. Le samedi 8 novembre. De 8 h à 13 h. Halles, place Sobradiel. Opéra-opérette BIARRITZ «Carmen». Retransmission chantée en français, de The Metropolitan Opera, sur grand écran en HD. Le samedi 1 er novembre. À 18 h. Gare du Midi, avenue Foch. Tarifs : 21, 15, gratuit pour les moins de 18 ans. Contact : office de tourisme de Biarritz.

28 24 Cinéma LES SALLES ANGLET MONCINÉ Rue des Barthes Tél ANNABELLE (Int. -12 ans) 14h / 20h / 22h GONE GIRL 20h LA LÉGENDE DE MANOLO 11h / 14h / 18h LA LÉGENDE DE MANOLO - 3D 16h LE GRIMOIRE D'ARKANDIAS 11h / 14h / 16h / 18h LE LABYRINTHE 14h / 16h30 / 19h30 / 22h LES BOXTROLLS 16h LOU! JOURNAL INFIME 11h MAGIC IN THE MOONLIGHT 11h / 14h / 16h / 18h / 20h NINJA TURTLES 11h / 14h / 18h / 22h NINJA TURTLES - 3D 20h ON A MARCHÉ SUR BANGKOK 11h / 16h / 18h / 20h / 22h OPÉRATION CASSE-NOISETTE 11 SAMBA 14h / 16h30 / 19h30 / 22h TU VEUX OU TU VEUX PAS 22h BAYONNE CGR TARNOS RN 10, Tarnos Tél ANNABELLE (Int. -12 ans) 11h15 / 13h45 / 16h / 20h / 22h15 BALADE ENTRE LES TOMBES (Int. -12 ans) 22h15 DRACULA UNTOLD (Avert.) 22h15 ELLE L'ADORE 18h EQUALIZER (Int. -12 ans) 22h15 FURY (Int. -12 ans) 11h / 13h45 / 16h30 / 19h45 / 22h15 GONE GIRL 19h30 / 22h15 JOHN WICK (AP) 20h LA LÉGENDE DE MANOLO - 3D 11h15 / 14h / 16h / 18h / 20h LE GRIMOIRE D'ARKANDIAS 11h15 / 14h / 16h / 18h / 20h LE JUGE 11h / 13h45 / 16h30 / 19h30 / 22h15 LE LABYRINTHE 11h15 / 13h40 / 15h50 / 18h / 20h10 / 22h25 LES BOXTROLLS - 3D 11h15 / 13h45 / 15h45 LOU! JOURNAL INFIME 11h15 / 13h45 / 16h LUCY - 3D (Avert.) 17h45 MAGIC IN THE MOONLIGHT 11h15 / 14h / 16h / 18h / 20h / 22h15 NINJA TURTLES - 3D 11h15 / 13h45 / 16h / 18h / 20h10 / 22h15 ON A MARCHÉ SUR BANGKOK 11h15 / 14h / 16h / 18h / 20h / 22h15 SAMBA 13h40 / 15h50 / 18h / 20h10 / 22h25 TU VEUX OU TU VEUX PAS 11h15 / 18h L'ATALANTE 7, rue Denis-Etcheverry Tél GERONIMO 14h / 18h30 MOMMY 16h MR TURNER (AP) 20h30 L'AUTRE CINÉMA 3, quai Amiral-Sala Tél BANDE DE FILLES 14h15 / 16h15 / 18h30 LE SEL DE LA TERRE 14h30 SAINT LAURENT 20h30 THE TRIBE (Int. -16 ans) 18h15 WHITE BIRD 16h30 / 20h45 MÉGA CGR CENTRE Route de Glain, Bayonne Tél EQUALIZER (Int. -12 ans) 22h15 FURY (Int. -12 ans) 11h15 / 14h / 16h30 / 19h45 / 22h15 GONE GIRL 22h15 JOHN WICK (AP) 20h LA LÉGENDE DE MANOLO - 3D 11h15 / 14h / 16h / 18h LE JUGE 11h15 / 13h45 / 16h30 / 19h45 LE LABYRINTHE 13h40 / 15h50 / 18h / 20h10 / 22h20 LES BOXTROLLS - 3D 14h / 18h LOU! JOURNAL INFIME 11h15 NINJA TURTLES - 3D 11h15 / 14h / 16h / 20h / 22h30 ON A MARCHÉ SUR BANGKOK 11h15 / 14h / 16h / 18h / 20h / 22h15 SAMBA 11h15 / 15h45 / 18h / 20h15 / 22h30 BIARRITZ ROYAL 8, avenue Foch Tél Site À LA POURSUITE DU ROI PLUMES 14h CHARLOT - PROGRAMME 1 15h10 CHARLOT - PROGRAMME 4 14h GET ON UP 18h25 (vo) HIPPOCRATE 21h50 LE CARNAVAL DE LA PETITE TAUPE 15h30 LE RÔLE DE MA VIE 19h50 (vo) LES COMBATTANTS 14h / 18h05 MAGIC IN THE MOONLIGHT 16h / 17h50 / 19h40 (vo) MOMMY 21h SHIRLEY, UN VOYAGE DANS LA PEINTURE D'EDWARD HOPPER 16h25 (vo) SIN CITY : J'AI TUÉ POUR ELLE (Int. -12 ans) 21h30 (vo) STILL THE WATER 16h10 (vo) HASPARREN HARITZ-BARNE 7, rue Jats Tél NINJA TURTLES 21h HENDAYE LES VARIÉTÉS 12, rue du Théâtre Tél SAMBA 15h / 21h MAULÉON MAULE-BAÏTHA Tél GONE GIRL 20h30 LE CARNAVAL DE LA PETITE TAUPE 15h SAMBA 15h / 20h30 SAINT-JEAN-DE-LUZ LE SÉLECT 29, boulevard Victor-Hugo Tél À LA POURSUITE DU ROI PLUMES 16h45 FURY (Int. -12 ans) 14h / 21h30 GERONIMO 19h LA LÉGENDE DE MANOLO 14h30 LE GRIMOIRE D'ARKANDIAS 16h45 LE LABYRINTHE 19h MAGIC IN THE MOONLIGHT 19h / 21h30 (vo) MOMMY 14h (vo) NINJA TURTLES 16h45 / 21h30 ON A MARCHÉ SUR BANGKOK 16h45 / 21h30 SAMBA 14h15 / 19h SAINT-JEAN-PIED-DE-P. LE VAUBAN Tél LOU! JOURNAL INFIME 21h SIN CITY : J'AI TUÉ POUR ELLE (Int. -12 ans) 18h SAINT-PALAIS LE SAINT-LOUIS avenue Bois-de-la-Ville Tél CŒURS 20h30 DRACULA UNTOLD (Avert.) 16h URRUGNE ITSAS MENDI 29, rue Bernard de Coral Tél Site EN SORTANT DE L'ÉCOLE 16h LE GARÇON ET LE MONDE 14h30 LE SEL DE LA TERRE 17h LIONS LOVE (...AND LIES) 19h SAINT LAURENT 21h LES FILMS À l affiche 3 CŒURS Benoît Jacquot. Avec Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg (France. 1 h 49). Drame. Dans une ville de province, alors qu il a raté son train, Marc rencontre Sylvie. Ils errent dans les rues jusqu au matin, parlant de tout sauf d eux-mêmes, dans un accord rare. SAINT-PALAIS (LE SAINT-LOUIS). À LA POURSUITE DU ROI PLUMES Esben Toft Jacobsen (Suède/Danemark. 1 h 18). Animation. Johan et son père vivent tous les deux seuls sur l océan. Un jour, alors que son père va à terre pour chercher des provisions, il capte un mystérieux message à la radio et décide alors de partir à la poursuite du Roi Plumes BIARRITZ (ROYAL). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT). ANNABELLE John R. Leonetti. Avec Annabelle Wallis, Ward Horton (USA. 1 h 40. Int. -12 ans). Horreur. John Form est certain d avoir déniché le cadeau de ses rêves pour sa femme Mia, qui attend un enfant. Il s agit d une poupée ancienne, très rare, habillée dans une robe de mariée d un blanc immaculé. Mais Mia, d abord ravie par son cadeau, va vite déchanter. ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS). BALADE ENTRE LES TOMBES Scott Frank. Avec Liam Neeson, Maurice Compte (USA. 1 h 54. Int. -12 ans). Policier. Ancien flic, Matt Scudder est désormais un détective privé qui travaille en marge de la loi. Engagé par un trafiquant de drogue pour retrouver ceux qui ont enlevé et assassiné sa femme avec une rare violence, Scudder découvre que ce n est pas le premier crime sanglant qui frappe les puissants du milieu BAYONNE (CGR TARNOS). BANDE DE FILLES Céline Sciamma. Avec Karidja Touré, Assa Sylla (France, h 52). Drame. Marieme vit ses 16 ans comme une succession d interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l impasse de l école. Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. BAYONNE (L AUTRE CINÉMA). CHARLOT - PROGRAMME 1 (0 h 45). Programme 1 «Charlot est content de lui» (1914) 7' (Premier film avec Charlot) «Charlot soldat» (1918) 38' BIARRITZ (ROYAL). «Bande de filles», un film à découvrir absolument, actuellement à l Autre cinéma, à Bayonne. PHOTO DR CHARLOT - PROGRAMME 4 (0 h 54). Programme 4 «Charlot et le masque de fer» (1921) 32' «Jour de paye» (1922) 22' BIARRITZ (ROYAL). DRACULA UNTOLD Gary Shore. Avec Luke Evans, Sarah Gadon (USA. 1 h 34 Avert.). Fantastique. L histoire de Vlad Basarab - surnommé l Empaleur -, l homme qui a inspiré la légende de Dracula BAYONNE (CGR TARNOS). SAINT-PALAIS (LE SAINT-LOUIS). ELLE L ADORE Jeanne Herry. Avec Sandrine Kiberlain, Laurent Lafitte (France, h 44). Comédie. Muriel est la plus grande admiratrice française de Vincent Lacroix, un chanteur de variétés au sommet de sa carrière. C est donc une Muriel sidérée, émerveillée, qui ouvre la porte à son idole cette nuit-là. Il lui demande son aide pour se débarrasser d un paquet encombrant. BAYONNE (CGR TARNOS). EN SORTANT DE L ÉCOLE Marie Larrivé et Camille Authouart (France. 0 h 42). Animation. Une collection de 13 courts métrages d animation de 3 minutes, qui se propose d associer poétiquement, dans la liberté artistique la plus exigeante, 13 poèmes de Prévert à l univers graphique de jeunes réalisateurs tout juste sortis des écoles d animation françaises. URRUGNE (ITSAS MENDI). EQUALIZER Antoine Fuqua. Avec Denzel Washington, Chloë Grace Moretz (USA. 2 h 14. Int. -12 ans). Thriller. Pour McCall, la page était tournée. Il pensait en avoir fini avec son mystérieux passé. Mais lorsqu il fait la connaissance de Teri, une jeune fille victime de gangsters russes violents, il lui est impossible de ne pas réagir. BAYONNE (CGR TARNOS, MÉGA CGR CENTRE). FURY David Ayer. Avec Brad Pitt, Shia LaBeouf (USA. 2 h 14. Int. -12 ans). Drame. Avril Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe. À bord d un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. BAYONNE (CGR TARNOS, MÉGA CGR CENTRE). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT). GERONIMO Tony Gatlif. Avec Céline Sallette, Rachid Youcef (France, h 44). Comédie dramatique. Geronimo, une jeune éducatrice veille à apaiser les tensions entre les jeunes du quartier Saint Pierre. Tout bascule quand Nil Terzi, une adolescente d origine turque s échappe de son mariage forcé pour retrouver son amoureux, Lucky Molina, un jeune gitan. BAYONNE (L ATALANTE). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT). GET ON UP Tate Taylor. Avec Chadwick Boseman, Nelsan Ellis (USA, h 19). Musical. Né dans une grande pauvreté en Caroline du Sud, James Brown a survécu à une jeunesse émaillée d abandon, d abus sexuel, d écoles de redressement et de prison. De son expérience de boxeur amateur ou de chanteur de rue, il a su canaliser chaque coup dur en un rythme qui se fit l écho de sa rage de vivre. BIARRITZ (ROYAL). GONE GIRL David Fincher. Avec Ben Affleck, Rosamund Pike (USA. 2 h 25). Thriller. Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise, ils quittent Manhattan pour retourner s installer dans la ville du Missouri où Nick a grandi. Mais le jour de leur 5e anniversaire de mariage, Amy disparaît et Nick retrouve leur maison saccagée. ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS, MÉGA CGR CENTRE). MAULÉON (MAULE-BAÏTHA). HIPPOCRATE Thomas Lilti. Avec Vincent Lacoste, Reda Kateb (France. 1 h 29). Comédie dramatique. Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d interne dans le service de son père, le professeur Barois, rien ne va se passer comme il l espérait. BIARRITZ (ROYAL). JOHN WICK David Leitch, Chad Stahelski. Avec Keanu Reeves, Michael Nyqvist (USA. 1 h 36). Thriller. Depuis la mort de sa femme bien-aimée, John Wick passe ses journées à retaper sa Ford Mustang de 1969, avec pour seule compagnie sa chienne Daisy. Il mène une vie sans histoire, jusqu à ce qu un malfrat sadique nommé Iosef Tarasof remarque sa voiture. John refuse de la lui vendre. BAYONNE (CGR TARNOS, MÉGA CGR CENTRE). LA LÉGENDE DE MANOLO Jorge R. Gutierrez. Avec Diego Luna, Zoe Saldana (USA. 1 h 35). Animation. Le jeune Manolo est tiraillé entre les attentes de sa famille et ce vers quoi son cœur le porte. Avant de choisir de s engager sur une voie, il embarque pour une incroyable aventure, qui le conduit dans trois mondes fantastiques, où il lui faudra affronter ses plus grandes peurs. ANGLET (MONCINÉ). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT). LA LÉGENDE DE MANOLO - 3D ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS, MÉGA CGR CENTRE).

29 25 Services URGENCES SAMU 15 Urgence main BAB Urgence main Sud Aquitaine Numéro d urgence européen 112 Sapeurs-pompiers 18 Police/gendarmerie 17 SOS Vétérinaires 18 Fédération SOS amitié France Observatoire des violences envers les femmes 7 jours/7, 24 h/24, tél HÔTELS DE POLICE Bayonne 6, rue de Marhum, Biarritz avenue Joseph-Petit, Saint-Jean-de-Luz commissariat Donibane, avenue André-Ithurralde, OFFICES DE TOURISME Les Aldudes, Anglet, Arcangues, Ascain, Bayonne, Biarritz, Bidache, Bidarray, Bidart, Boucau, Cambo-les-Bains, Ciboure, Guethary, Hasparren, Hendaye, La Bastide-Clairence, Mauléon, Saint-Etienne-de-Baigorry, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint-Palais, Saint-Pée-sur-Nivelle, Sare, Tardets, Urrugne, OÙ JETER VOS DÉCHETS ANGLET Pont de l Aveugle, 17, avenue de l Adour Lundi au samedi, de 8 h à 12 h 45 et de 13 h 30 à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h ; jours fériés de 8 h à 12 h (sauf 1 er mai, 25 décembre et 1 er janvier). ARCANGUES Bizi Garbia, lieu dit Othe-Xuria, chemin D 755 Lundi et samedi, de 9 h à 12 h et 13 h à 18 h ; mardi au vendredi, de 14 h à 18 h. ASCAIN Chemin d Ansorlua Lundi et mercredi, de 14 h à 17 h ; samedi, de 9 h à 12 h. BAYONNE Saint-Frédéric, avenue Corsaire-Soustra Du lundi au samedi, de 8 h à 12 h 45 et de 13 h 30 à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h (fermé les jours fériés). Service des encombrants (électroménager) secteur BAB, tél (appeler 2 à 3 jours avant ce ramassage individuel). BIARRITZ Déchetterie de Ranquine, avenue Borde-d André Lundi au samedi, de 8 h à 12 h 45 et de 13 h 30 à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h (fermé les jours fériés). La patinoire d Anglet est ouverte toute la semaine. ARCH. J.-D. CHOPIN BIDART Bizi Garbia, ZA de Bassilour Du mardi au vendredi, de 14 h à 18 h ; lundi t samedi de 9 h à 12 h et de 13 h à 18 h BRISCOUS ZA Mendiko Borda, route d Hasparren Lundi et mercredi, de 15 h à 19 h ; vendredi, de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 19 h ; samedi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h. GUETHARY Déchetterie de Cénitz Lundi et mercredi, de 9 h à 12 h et samedi, de 14 h à 17 h. HÉLETTE Déchetterie, route d Iholdy Mardi et jeudi, de 16 h à 19 h ; samedi, de 10 h à 12 h et de 13 h à 17 h. HENDAYE Déchetterie, chemin de Chacamarteguia Lundi au samedi, de 8 h 30 à 12 h et 13 h 30 à 18 h ; dimanche, de 9 h à 12 h. ITXASSOU Déchetterie de la Communauté de communes Errobi, ZA Alzuyeta Lundi 14 h -18 h, mercredi 9 h-12 h et 14 h-18 h, jeudi 14 h-18 h ; vendredi 14 h-18 h, samedi 9 h-12 h et 14 h- 18 h, fermée le dimanche et les jours fériés. LAHONCE Déchetterie de la Communauté de communes Nive-Adour, RD 261, lieu-dit La Carrière Mardi, jeudi et samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. MAULÉON Déchetterie Lundi de 14 h à 18 h, mardi à vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, samedi, de 10 h à 15 h. SAINT-JEAN-DE-LUZ Bizi -Garbia, vieille route de Saint-Pée Lundi et samedi, de 9 h à 12 h et de 13 h à 18 h ; mardi au vendredi, de 14 h à 18 h. SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT Décheterrie de la Communauté de communes Bustince-Iriberry, CD 933, route de St-Palais Mardi et mercredi, de 14 h à 18 h ; samedi, de 8 h à 12 h. SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE Bizi Garbia, route D 3 Lundi et samedi, de 9 h à 12 h et de 13 h à 18 h ; mardi au vendredi, de 14 h à 18 h. SOURAÏDE Déchetterie de la Communauté de communes Errobi, D 918 Mardi 9 h-12 h, mercredi 14 h-18 h, vendredi 14 h-18 h, samedi 9 h-12 h et 14 h-18 h, fermée le dimanche et les jours fériés. TARDETS Déchetterie Lundi et vendredi, de 9 h à 11 h 30, mercredi et samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. TARNOS Déchetterie, rue Georges-Lassalle De 8 h à 12 h et 13 h 15 à 18 h. URRUGNE Déchetterie de Laburrenia, chemin d Etxan-Borda Du lundi au samedi, de 8 h 30 à 17 h 30 et le dimanche, de 9 h à 12 h. URT Déchetterie du chemin de la gare Lundi et jeudi, de 16 h 30 à 18 h et le samedi de 14 h à 16 h. USTARITZ Déchetterie de la Communauté de communes Errobi, route de Villefranque Lundi 9 h-12 h, mardi 14 h-18 h, jeudi 9 h-12 h et 14 h-18 h, vendredi 9 h-12 h, samedi 9 h-12 h et 14 h-18 h, fermée le dimanche et les jours fériés. VILLEFRANQUE Déchetterie de la Communauté de communes Nive-Adour, RD 137 après la zone artisanale Duboscoa. Lundi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, mercredi et vendredi de 14 h à 18 h, samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. OÙ LIRE ANGLET Bibliothèque municipale (Quintaou). Fermée le lundi ; mardi, de 10 h à 20 h ; mercredi, vendredi et samedi, de 10 h à 18 h ; jeudi, de 10 h à 13 h. BAYONNE Médiathèque, 10, rue des Gouverneurs, tél Lundi, mardi et vendredi, de 10 h à 12 h et de 13 hà 18 h ; mercredi et samedi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Bibliothèque Sainte-Croix, place des Gascons, tél Lundi, mardi, vendredi, de 13 h à 18 h ; mercredi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h ; jeudi, de 14 h à 18 h ; samedi, de 10 h à 12 h 30. BIARRITZ Biarritz Médiathèque, 2, rue Ambroise-Paré, tél Ouverte mardi, mercredi, vendredi, samedi, de 10 h à 18 h ; jeudi, de 14 h à 20 h. Bibliothèque pour tous, 1, rue Moussempes. De 15 h à 18 h. Bibliothèque sonore, 79 bis, rue d Espagne, villa Sion. De 14 h à 16 h. HENDAYE Médiathèque F. Mitterrand, 4, rue du Jaizquibel. Du mardi au vendredi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30 ; le samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Bibliothèque CE SNCF, réservée aux cheminots, face gare du Topo. Lundi, mercredi et vendredi de 9 h 30 à 11 h 30 et de 14 h à 18 h ; jeudi, de 14 h à 17 h ; fermée mardi et samedi Bibliothèque pour tous, 15, rue de l Église Mercredi et jeudi, de 14 h à 16 h 30 ; fermée lundi, mardi, vendredi et samedi. MAULÉON Bibliothèque municipale. Tél SAINT-JEAN-DE-LUZ Bibliothèque municipale, place Foch. Mardi, mercredi, vendredi et samedi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h. Bibliothèque F.-Rospide, Ciboure. De 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h. TARDETS Bibliothèque municipale. Tél URRUGNE Bibliothèque pour tous trinquet Iturbidea Lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi, de 10 h 30 à 12 h ; mardi, de 15 h 30 à 17 h ; mercredi, de 16 h 30 à 18 h. PATINOIRE ANGLET La Barre, 299 av. de l Adour Horaires vacances scolaires : du lundi au dimanche, de 14 h à 18 h. Entrée, 4 ; location patins, 3 ; location casque, 1. TÉLÉPHONES UTILES FOURRIÈRE ANIMAUX Fourrière, refuge, pension : Bayonne, 62, chemin de Loustaounaou, tél Du lundi au samedi, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h 30. TRANSPORTS Aéroport : Aéroport club basque : SNCF : Petit train de la Rhune Fontarrabie (bateau le «Marie-Louise») : Chronoplus : ATCRB : PHARMACIES DE NUIT S adresser au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche Bayonne Biarritz Mauléon Saint-Jean-de-Luz DÉPANNAGES EDF GDF

30 26 Autopromo 642

31 27 Annonces. annonces légales et oicielles sudouest-legales.fr - sudouest-marchespublics.com - Ailié à francemarches.com MARCHÉS PUBLICS À PROCÉDURE ADAPTÉE < À Nos communes investissent MARCHÉS PUBLICS > À Annonces administratives et judiciaires Passer une annonce dans votre quotidien c est simple et efficace! sudouest-annonces.com www h - 17 h (semaine)

32 . 28 Pyrénées-Atlantiques Carnets Une équipe à votre service du lundi au vendredi de 8 h à 17 h Particuliers : Professionnels : En cas d urgence uniquement, week-ends et jours fériés de 14 h 30 à 19 h : ou fax : (N Indigo) Déposez vos hommages et messages chaque jour à partir de 14 h : carnet.sudouest.fr AVIS D OBSÈQUES AVIS DE DÉCÈS REMERCIEMENTS LA PAGE CARNET DE VOTRE QUOTIDIEN Une équipe au service des particuliers Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h Particuliers : Professionnels : En cas d urgence uniquement : Après 18 h, week-end et jours fériés ou par fax : Passer une annonce dans votre quotidien c est simple et efficace! www. sudouest-annonces.com 8 h - 17 h (semaine)

33 Pyrénées-Atlantiques 29. Avec votre quotidien régional 3 SOLUTIONS POUR VOS RECHERCHES IMMOBILIERES Chaque mardi Cahier Immo Toute l info et les annonces immobilières dans le journal Chaque mois Magazine Immobilier NOUVEAU & GRATUIT. Liste des points de distribution sur sudouest-immo.com Chaque jour Dépôt d annonces sur internet GRATUIT pour les particuliers Plus de annonces immobilières chaque jour

34 30 Sports 64 Route du Rhum : la sécurité en questions Le Bayonnais Pascal Bidégorry livre son sentiment sur la sécurité des trimarans Ultime. Lire page 34 FOOTBALL Coupe d Aquitaine Trois sur quatre 6 e TOUR L Aviron et l Elan passent sans trembler, les Croisés dans la difficulté. L Arin est éliminé Les quatre équipes basques, favorites, ont presque toutes atteint le 7 e tour, sorte de faux 32 es de finale de la coupe régionale qui se disputait ce week-end. La mauvaise nouvelle est venue de l Arin Luzien, sorti à Lescar (3-0). «On n a pas été bon. On a encaissé 2 buts dans les dix premières minutes et quand on a réussi à enchaîner quelques mouvements, leur synthétique nous a joué des tours», a indiqué Mark Bourdoulous, le coach luzien. L Aviron Bayonnais n a pas tremblé au Bouscat (3-1, buts de Dos Santos, Idarramendi et Lestable). Le staff avait décidé de faire tourner (Baptista, Lestable, Benlloch, Blasco et Bacque ont trouvé du temps de jeu). «On s est créé de grosses occasions Fin de l aventure pour l Arin Luzien. ARCHIVE PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN mais leur gardien a longtemps repoussé l échéance. On a fait tourner, l opération est rentable hormis deux pépins musculaires pour Dos Santos et Dubroca», a expliqué Vincent Saüt. L Élan Boucalais n a pas tremblé face aux Portugais de Pau (4-1). Les Boucalais ont un effectif assez riche pour passer quelques tours. Un doublé pour Chopeitia, un coup franc «zidanesque» d Oliveira et un but de l infatigable Estrade ont suffi aux hommes du duo Camiade-Dealle. Les Croisés de Bayonne ont, eux, connu plus de difficultés pour battre Talence (PL) chez lui. Malmenés jusque dans le dernier quart d heure, ils ont arraché leur qualification en fin de rencontre grâce à Michelena et Commarieu (2-1). Les Bayonnais vont pouvoir se concentrer sur la réception de la réserve des Genêts samedi. Jakes Debounco COUPE DES PYRÉNÉES Hasparren - Anglet B (0-3) ; Carresse - Biarritz (1-1, 6tab7) ; Mauléon - Artix (0-2). COURSE À PIED Grand Trail des Templiers Benoît Cori, encore MILLAU En s imposant, le champion d Ustaritz a réalisé une incroyable performance L e champion d Ustaritz Benoît Cori avait déjà fait sensation au mois de décembre 2013 en remportant la doyenne des classiques du calendrier français, la Sainte Lyon. Dimanche, il a encore frappé les esprits en s imposant sur le Grand Trail des Templiers, course historique longue de 72 km (avec m de dénivelé positif). Il s agit la plus belle performance réalisée par un athlète basque au niveau national. Benoît Cori a avalé la distance en 6 h 36 min et 49 sec, en améliorant de près de 10 minutes le temps du vainqueur Le Basque bondissant brûle la politesse à l élite internationale : 27 des meilleurs coureurs de trail spécialisés sur ce format de course étaient présents, dont le champion de France, une équipe européenne conduite par l Anglais Ricky Lightfoot, champion du monde en titre et la sélection américaine comprenant des pointures de niveau mondial. Qualifié pour la «Liguilla» (mini-tournoi à 4 joueurs donnant accès au dernier carré), suite à sa victoire face à Albisu (22-17), Xala a débuté la phase finale du «mano a mano» dans le 4 et demi (groupe 2), en trombe. Dimanche en soirée, au fronton Astelena, à Eibar, Yves Sallaberry, dit Xala, déjà lauréat à quatre reprises du championnat professionnels d Espagne, avait fort à faire face à Juan Martinez de Irujo, la star de l empresa Aspe, double champion d Espagne en exercice (tête-à-tête et par équipes) et vice-champion du 4 et demi. Souvent placé, mais jamais titré (1 fois finaliste du 4 et demi en 2005), le gaucher de Bonloc n est pas un véritable spécialiste de la «jaula» (la cage). Mais après une entame Benoît Cori franchit la ligne après 6 heures d efforts. PHOTO DR Il a su gérer sa course Au terme de ses 6 heures d efforts à travers les grands causses de l Aveyron qu il découvrait pour la première fois, Benoît Cori avait du mal à réaliser. «Je ne pensais pas l emporter vu le niveau incroyable. C est vraiment un rêve.» Cette victoire, le militaire du 1 er RPIMA la doit à ses qualités athlétiques mais aussi à sa gestion de course. «La course est partie très vite. J ai préféré garder mon rythme. Au fil des montées et descentes, je suis revenu sur les premiers. On s est retrouvé avec le champion de France Sylvain Court, derrière l Américain Miller qui a mis du temps pour capituler. À 15 km de l arrivée, j ai décramponné Sylvain Court et dépassé l Américain qui a explosé à 8 km du but.» Benoît Cori équilibrée (2-2, 3-6, 5-8, 9-10), il a peu à peu pris l ascendant, usant de sa volée haute de la droite. 10 points de rang En jambes, rapide et concentré, le Labourdin a poussé de Irujo à la faute coupe le ligne d arrivée devant le champion de France (à 3 min) et l autre Américain Alex Nichols (à 7 min), le short déchiré après deux chutes. «Personne ne m attendait dans ce match France-Europe-Etats-Unis. C est le résultat d une grosse charge d entraînement sur les montagnes basques, à raison de 25 à 30 heures par semaine avec des sorties de 7 heures.» Sans se prendre la tête, Benoît Cori vient d enchaîner 6 victoires depuis son retour de blessure (6 mois d arrêt). Christian Bibal PELOTE BASQUE Championnat d Espagne pro individuel Xala prend une option 4 ET DEMI Lors du premier tour de la «Liguilla» des 1/4 de finale, le Labourdin a dominé Juan Martinez de Irujo, dimanche à Eibar (22-14) Xala a dominé de Irujo, à Eibar. ARCHIVES PHOTO BERTRAND LAPÈGUE (3 pasa). À la faveur de 10 points de rang (19-10), Xala a posé sa griffe sur la partie et terminé sur le même tempo (14-20, 14-22). À noter 1 but faux et 10 ttantto pour le Labourdin, très affûté. Samedi à Pampelune (groupe 1), Olaizola, tenant du titre, a engrangé son premier point aux dépens de Bengoetxea (22-13). L autre choc a vu la victoire, vendredi à Elizondo, du solide Olaetxea face à Ezkurdia (22-13). Lors du second tour, Xala affrontera le vainqueur du duel qui opposait Saralegi et Retegi, hier soir à Gernika. Les deux premiers de chaque poule seront admis en demies, aussi disputées selon la formule «Liguilla». Andde Bello RUGBY Carton pour le CBL Les moins de 16 ans du comité Côte basque-landes ont surclassé le Limousin (82-6) en Coupe de la Fédération des jeunes. Le deuxième match contre le Pays de Loire aura lieu ce week-end prochain, à Royan (17). PELOTE EXPRESS LIGUE AMATEURS Pour le compte de la seconde journée du championnat du Pays basque Élite amateurs, six parties étaient à l affiche : Olçomendy- Oçafrain, Berreterbide-Carricart (40-11) ; Laduche-Endara, Guichandut 1-Etchegaray (40-27). Oyhenart-Heguiabehere, Berterreche-Camino (40-29) ; Ibarburu-Berasategui, Etcheto-Heguy (40-36) ; Ospital-Guichandut 2, Suertegaray- Aramendy (40-17) ; Etchegaray- Chamalbide, Tellier frères (40-30). BAIGORRY Pour le compte du Trophée Herriarena, Sorhuet-Lambert ont dominé Goicoechea-Kurutcharry (40-17) et Larralde-Ducassou ont écarté Etcheverry-Saldubehere (40-14). Xare (Ligue) SUR LES CANCHAS SENIORS 1 RE SÉRIE Hardoytarrak Anglet (Driolet, Sistiague) : 40, Noizbait Hasparren 2 (J. Larronde, Borteyrou), 31. Urruñarrak Urrugne (Urchueguia, Moncada), 40 ; US Saint-Palais 1 (Bordenave, Etchebest), 24. Biarritz AC (Etcheto, Algalarondo), 40 ; US Saint-Palais 2 (Aribit, Duboué), 25. Noizbait Hasparren 3, 40 ; Goizeko Izarra SPP 2, 28. Noizbait Hasparren 1 (Lopétégui, Funosas), 40 ; Goizeko Izarra SPP 1 (Hatoig Castéra, Lasgoity), 30. Paleta cuir trinquet SENIORS 1 RE SÉRIE Biarritz AC (Lecheren, Cambos), 39 ; Urruñarrak Urrugne (Halsouet, Bergerot), 40. Goizeko Izarra (Oxandabarats, Messanges), 25 ; Luzaz Gazte SJL (Cazemayor, Amestoy), 40. Paleta gomme pl. trinquet hommes SENIORS 1 RE SÉRIE Uhaldean 1 (Garat, Harguindeguy), 40 ; EE Beguios 2 (Belchit, P. Etcheverry), 15. Noizbait Hasparren (J. et F. Dainciart), 23 ; Kostakoak Bidart (Exposito, Biscay), 40. SN Bayonne 3 (Duhalde, Labourdique), 38 ; EE Beguios 1 (X. Etcheverri, Salla), 40. Paleta gomme pleine trinquet dames SENIORS 1 RE SÉRIE Saint-Pée UC (Borda, Daguerre), 36 ; Goizeko Izarra SPP (Amestoy, Marisco), 40. Itsasuarrak Itxassou (Urruty x 2), 24 ; Aviron Bayonnais (Lafitte, Graciet), 40. Airetik MML (Mouesca, Seillan), 21 ; ZS Baigorry 1 (Olçomendy, Serre), 40. SN Bayonne (Domenge, Dachary), 20 ; Urruñarrak Urrugne (Halsouet, Comet), 40. Chistera joko-garbi mur à gauche SENIORS 1 RE SÉRIE Endayarak Hendaye (Sansebastian, Prajs), 13 ; US Saint-Palais (Franchistéguy, H. Irigoin), 40. KH Ustaritz (Sarratia, Etchart), 24 ; Hardoytarrak Anglet 2 (Sistiague, Godrie), 40. Bidache Sports (Notary, Lagrabe), 25 ; Hardoytarrak Anglet 1 (Driolet, Pedouan), 40. Luzaz Gazte SJL (Carricaburu frères), 40 ; ZS Baigorry 1 (Dutey, Istèque), 21. ZS Baigorry 2 (Riouspeyrous frères), 20 ; Aviron Bayonnais (Betbeder, Peyresaubes), 40.

35 Publicité 31

36 32 Sports La NBA reprend cette nuit Le champion San Antonio avec Parker et Diaw affronte Dallas en ouverture de la saison. FOOTBALL Coupe de la Ligue (16 e de finale) La coupe pour rebondir TOULOUSE - BORDEAUX Les Girondins veulent faire carrière en Coupe de la Ligue et profiter du derby pour retrouver des certitudes avant la deuxième manche dimanche en Championnat THIERRY VAUTRAT W illy Sagnol n y va pas par quatre chemins. «La Coupe de la Ligue est un vrai objectif pour nous», clame-til. «On ne fera pas tourner sur ce match-là.» Ainsi ceux qui imaginaient que les Girondins, perdus dans les incertitudes de leur jeu, minés par les mauvais résultats, s offriraient une impasse sur cette compétition qu ils entament ce soir à Toulouse, peuvent être rassurés. L ancien joueur du Bayern aime les coupes et sait que depuis les petits papiers du gardien belge des Girondins Gilbert Bodart face à Strasbourg en 1997, Bordeaux est très attaché à cette compétition, remportée trois fois (2002, 2007 et 2009). Pour lui, il est d autant moins question de galvauder cette entrée en matière qu il s agit d un derby. «Je connais l importance des derbys pour les vrais supporters du club», lâche Willy Sagnol, habitué à collectionner les titres lors de sa longue expérience en Bavière. «Ce sera l une des sources de motivation.» Avantage psychologique? Et comme les deux adversaires se retrouveront cinq jours plus tard en championnat à Chaban-Delmas, il est n est pas question de laisser aux joueurs d Alain Casanova un avantage psychologique. «Quand on rencontre deux fois la même équipe en quatre jours, on sait que le premier match aura forcément un impact sur le deuxième», observe-t-il. «Si on arrive à se qualifier, le match de dimanche sera beaucoup plus facile à aborder et le début sera beaucoup plus facile à gérer» Et puis, la Coupe, pour Bordeaux, possède quelques avantages annexes. Elle peut servir à la fois d exutoire aux frustrations parisiennes et de tremplin à un nouveau départ. Après tout, les Bordelais n auront rien à perdre ce soir au Stadium. L occasion est peutêtre belle de jouer sans retenue, sans les inhibitions qu induisent les rencontres de championnat, avec cette peur latente des conséquences d une éventuelle défaite. Cédric Carrasso, qui a apprécié certaines phases de jeu de ses partenaires au Parc des Princes, en est convaincu. «Ce match doit nous permettre de retrouver de la qualité, doit nous redonner quelques certitudes, glisse-t-il. Le résultat est à court terme mais il faut essayer de retrouver des valeurs dans le jeu, essayer de remettre en place ce qui a été fait pendant une petite Maurice-Belay, laissé au repos samedi à Paris, retrouve sa place à gauche. PHOTO THIERRY DAVID 16 Vidal Toulouse 29 Moubandjé 25 Grigore 2 Spano 5 Sylla 4 Doumbia 10 Ben Yedder 21 Aguilar (C) 9 17 Braithwaite Regattin 24 Ninkov LIEU Toulouse (Stadium). COUP D ENVOI Ce soir à 21 heures. TÉLÉ En direct sur France 4. ARBITRE M. Fautrel. INTERNET Match à suivre en direct sur TOULOUSE REMPLAÇANTS 1. Boucher (g), 7. Akpa Akpro, 14. Sirieix, 33. Bodiger, 31. Ben Ali, 18. Trejo, 11. Pesic. ABSENTS Matheus, Spajic, Didot, Veskovac, Tisserand, Roman (blessés). BORDEAUX REMPLAÇANTS 30. Prior (g), 29. Poundjé, 22. Faubert, 15. Kaabouni, 7. Traoré, 11. Sala, 32. Shamal. ABSENTS Poko (suspendu), Jug, Jussiê, Pellenard, Saivet, Ilori, Sané, Rolan (blessés), Planus (choix). 13 Touré 14 Diabaté 18 Plasil 24 Khazri 19 Maurice-Belay Bordeaux 26 Sertic (c) 2 Mariano 33 Yambéré 5 Pallois 3 Contento 16 Carrasso période au Parc et qui est difficile à concrétiser face à une équipe du niveau de Paris.» Pour Bordeaux, la difficulté est de parvenir à trouver une qualité technique telle qu elle permette d aller se mettre en position de marquer. Sur leurs quatre derniers matches en déplacement (Guingamp, Saint- Etienne, Reims et Paris), Sertic et ses coéquipiers ont trahi beaucoup de faiblesses dans leur maîtrise technique. Avec un ballon toujours trop vite perdu, ils ont surtout paru inoffensifs. Un seul point pris sur ces quatre matches et seulement deux buts marqués, dont un de l épaule d Ilori, traduisent leur impuissance. Percuter Willy Sagnol, par nature optimiste, préfère se nourrir d espoir, en estimant que son équipe sut se montrer convaincante samedi jusqu à l expulsion de Poko. «Il y a eu une attitude collective meilleure que face à Reims et Caen. Les joueurs ont eu trois ou quatre occasions franches», expose-t-il. Ses attaquants avaient accusé le poids de la fatigue et avaient perdu de leur force de percussion. A Toulouse, ce soir, ils auront une feuille de route à respecter. «Nous donnerons, aux joueurs qui seront alignés, la consigne de percuter un peu plus», prévient l entraîneur. «Cette coupe arrive à un moment où on est un peu en difficulté. Mais elle arrive peut-être au bon moment.» LE MATCH EN BREF Yambéré reconduit Willy Sagnol n a pas fait mystère de son intention de reconduire à Toulouse la charnière mise en place à Paris samedi (0-3), avec Cédric Yambéré associé à Nicolas Pallois. «Il ne m a pas étonné», dit l ex-joueur du Bayern, heureux de sa prestation face au PSG. Pour le coach des Girondins, pas question de tourner sur un tel match. Ainsi, Cédric Carrasso tiendra sa place dans les buts. Mais Diego Rolan, qui a beaucoup joué, ne sera pas du voyage à Toulouse. En revanche, Nicolas Maurice-Belay, au repos samedi à Paris, revient dans l équipe. Enfin, Abdou Traoré effectue son retour dans le groupe. À Toulouse, Alain Casanova sera privé de plusieurs joueurs, notamment de Veskovac et Spajic blessés. Didot et Matheus sont en phase de reprise. T. V. Le programme Ce soir : Evian TG - Lorient, Reims - Arles-Avignon (L2), Montpellier - AC Ajaccio (L2), Caen - Clermont (L2), Nantes - Laval (L2), Lens - Créteil (L2), Bastia - Auxerre (L2) à 20 heures, Toulouse - Bordeaux à 21 heures sur France 4. Demain : Nice - Metz à 18 h 30 sur France 4, Rennes - Marseille à 20 h 55 sur France 3. Le chiffre 6le nombre de finales de Coupe de la Ligue disputées par les Girondins en vingt éditions, vainqueurs en 2002 de Lorient (3-0), en 2007 de Lyon (1-0), en 2009 de Vannes (4-0) mais battus en 1997 par Strasbourg (0-0, 6-5 au TAB), en 1998 par le PSG (2-2, 4-2 aux TAB) et en 2010 par Marseille (3-1). La phrase L objectif est «de se qualifier. Sinon on laisserait les cadres au repos et l on jouerait avec les moins de 19 ans.» Willy Sagnol, au sujet de l équipe qu il alignera ce soir au Stadium de Toulouse.

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

Le vote des musulmans à l élection présidentielle.

Le vote des musulmans à l élection présidentielle. Le vote des musulmans à l élection présidentielle. L islam constitue aujourd hui la seconde religion de France et ses fidèles représentent environ 5 % du corps électoral français 1. Alors que la question

Plus en détail

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE!

UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! UNE LOI VOTEE MAIS NON APPLIQUEE! Loi N 2013-504 du 14.06.2013 Entreprises en LIQUIDATION JUDICIAIRE NON APPLICATION DE LA LOI SUR LA PORTABILITE GRATUITE DES FRAIS DE SANTE et DE PREVOYANCE Si aujourd

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES Un point sur la situation française I. L état des finances publiques La situation actuelle Le PIB 2160 milliards d euros en 2012 (source : FMI). Taux de croissance

Plus en détail

Les retraites dans le secteur privé,

Les retraites dans le secteur privé, 14-19 ACTUALITES 2/12/10 16:58 Page 14 Les retraites dans ING le secteur privé, ce qui va vraiment changer Le Conseil d orientation des retraites a prédit un déficit abyssal de l ensemble des régimes de

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS 1 République de Guinée Commission Electorale Nationale Indépendante GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS Election Présidentielle, octobre 2015 Conakry, Août 2015 1 2 Introduction Les organisations de

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

Retraites. Quelle réforme voulons-nous?

Retraites. Quelle réforme voulons-nous? Retraites Quelle réforme voulons-nous? Les retraites, comment ça marche? Deux principes: Obligation: tout le monde cotise pour bénéficier d une retraite de base Répartition: les cotisations des actifs

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE FICHE 9 - L ELABORATION DU BUDGET La loi de finances de l année fait l objet d une double élaboration. Le projet est préparé par les différents ministères parmi lesquels le ministère des Finances joue

Plus en détail

Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie

Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie janvier 2004 Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie Cette première fiche a pour objet de montrer l ampleur des questions posées par l assurance maladie et d annoncer les objectifs

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce 3 octobre 2012 La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce Communiqué Lu sur EGORA le 26/09/2012 : «la CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime

Plus en détail

A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II

A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II Bruxelles, le 1 er mars 2011 A propos des conclusions définitives de la mission d information de Didier REYNDERS

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE Un candidat vient demander copie de la liste électorale. Quelle liste électorale doit-on lui fournir : celle qui est arrêtée au 10 janvier ou la liste avec les

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE INTERVENTION DE ROGER-GÉRARD SCHWARTZENBERG PRÉSIDENT DU GROUPE RRDP ASSEMBLÉE NATIONALE, 8 AVRIL 2014

DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE INTERVENTION DE ROGER-GÉRARD SCHWARTZENBERG PRÉSIDENT DU GROUPE RRDP ASSEMBLÉE NATIONALE, 8 AVRIL 2014 8 avril 2014 DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE INTERVENTION DE ROGER-GÉRARD SCHWARTZENBERG PRÉSIDENT DU GROUPE RRDP ASSEMBLÉE NATIONALE, 8 AVRIL 2014 Monsieur le Premier ministre, Nous avons naturellement

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 12 juin 2014 Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 13 12 juin 2014 Projet de loi de financement rectificative de la

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

M. DESCHAMPS Yvon, rapporteur : Avis favorable de la Commission, Monsieur le Maire.

M. DESCHAMPS Yvon, rapporteur : Avis favorable de la Commission, Monsieur le Maire. 2004/3431 - Garantie sollicitée à 50 % par le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc dans le cadre du réaménagement de sa dette pour un montant total de 62.929.277,36 et pour trois emprunts complémentaires

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

ANNEXE N 5. Médiateur du Groupement des entreprises mutuelles d assurances (GEMA) Historique du dispositif. Description

ANNEXE N 5. Médiateur du Groupement des entreprises mutuelles d assurances (GEMA) Historique du dispositif. Description ANNEXE N 5 Médiateur du Groupement des entreprises mutuelles d assurances (GEMA) Historique du dispositif À l instar du dispositif de médiation de la FFSA, celui du GEMA, dans sa forme actuelle, découle

Plus en détail

UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI. CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS

UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI. CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS UN PARTENARIAT FRANCO-BRESILIEN PLEINEMENT REUSSI CNP Assurances et CAIXA Economica Federal (CEF) à travers leur filiale : CAIXA SEGUROS Par : Gilles Benoist CEO du Groupe CNP Assurances de 1998 à 2012

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS!

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! Manifestation devant le ministère des Affaires sociales et de la Santé Mardi 5 juin 2012 de 14h à 16h pour sauver trois services

Plus en détail

IMPORTANT. Election des représentants au conseil d administration de la CNRACL du 20 novembre au 4 décembre 2014

IMPORTANT. Election des représentants au conseil d administration de la CNRACL du 20 novembre au 4 décembre 2014 Fédération des personnels des services publics et des services de santé FORCE OUVRIERE 153-155 rue de Rome 75017 PARIS ( 01 44 01 06 00 - * fo.sante-sociaux@fosps.com - fo.territoriaux@fosps.com 8 www.fosps.com

Plus en détail

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats JF/JPD N 113495 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Si Vous avez le droit de travailler

Si Vous avez le droit de travailler Département US de la Justice Division des Droits civils Bureau du conseiller spécial aux méthodes d emploi inéquitables liées à l immigration Si Vous avez le droit de travailler Ne laissez personne vous

Plus en détail

Cour de Cassation, Chambre Sociale, Audience publique du 15 novembre 2011. SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Lyon-Caen et Thiriez, avocat(s)

Cour de Cassation, Chambre Sociale, Audience publique du 15 novembre 2011. SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Lyon-Caen et Thiriez, avocat(s) Cour de Cassation, Chambre Sociale, Audience publique du 15 novembre 2011. N de pourvoi: 10-20891 Publié au bulletin Rejet M. Lacabarats (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Lyon-Caen

Plus en détail

«Questions d Europe»

«Questions d Europe» Compte rendu de la conférence d Alain Juppé du 28.03 à Sciences Po. «Questions d Europe» Introduction : Le budget pluriannuel européen est en baisse par la cause de compromis nationalistes. Le Parlement

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016 Nouvelle lecture à l Assemblée

Plus en détail

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Conférence de presse du jeudi 5 mars 2009 Fédération Française de Football Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Monsieur le président, mesdames et messieurs, L Euro de football est le troisième

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Anne MOREAUX - publié le 19 mai 2015 - Actualité [1] Envoyer par mail [2] Imprimer Pour leur 8e Bar à Idées, les jeunes avocats du mouvement «BAI» (bousculer-animer-innover),

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis Commentaire Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis (Exonération de cotisation d assurance vieillesse en matière d aide à domicile) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Monsieur le Président,

Monsieur le Président, Monsieur le Président, Le projet de liaison entre Paris et l aéroport de Roissy le CDG Express n a pas cessé de faire polémique depuis qu il a été annoncé en 1998. Les Franciliennes et les Franciliens

Plus en détail

Evolution du résultat

Evolution du résultat Rapport de gestion du Conseil d administration Aux membres de l Assemblée générale de l asbl Canal C Nous avons l honneur de vous soumettre par la présente notre rapport sur la gestion exercée au cours

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2010-148 du 16 février 2010 portant application de la loi organique n o 2009-1523 du 10 décembre 2009 relative

Plus en détail

Sauvegarde de justice - Curatelle - Tutelle Loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection des Majeurs

Sauvegarde de justice - Curatelle - Tutelle Loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection des Majeurs Sauvegarde de justice - Curatelle - Tutelle Loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection des Majeurs Sauvegarde de justice : Pour qui : o patient majeur ayant besoin d une représentation temporaire

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

1. Du budget de l État au déficit public

1. Du budget de l État au déficit public 1. Du budget de l État au déficit public QCM 1. Qu est-ce que la LOLF? a. la loi d orientation des lois financières b. la loi d organisation des limites financières c. la loi organique relative aux lois

Plus en détail

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe?

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe? Chapitre : Qui tient les ficelles en Europe?. Qui est qui? Tout comme une commune, une province ou un pays, l Union européenne est gouvernée par des politiciens. Ceux-ci travaillent au sein de différentes

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie.

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie. COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 17 octobre 2008 --- Du fait de l extrême volatilité des marchés et du krach boursier de la semaine du 6 octobre, le Groupe Caisse d Epargne a connu un important incident

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Précisions sur le projet de loi concernant la réforme des retraites initié par le gouvernement Ayrault Septembre 2013

Précisions sur le projet de loi concernant la réforme des retraites initié par le gouvernement Ayrault Septembre 2013 Précisions sur le projet de loi concernant la réforme des retraites initié par le gouvernement Ayrault Septembre 2013 Pour combler le déficit de 20,7 milliards d euros prévu en 2020, pour l ensemble des

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

La guérison pour tous. - Tanya Barnett

La guérison pour tous. - Tanya Barnett La guérison pour tous - Tanya Barnett w w w.projectjessica.ca Elle est à 6 semaines de sa graduation, à 3 semaines de son bal de finissants. Cette jeune femme est à la porte de son avenir. Mais elle n

Plus en détail

N XXX ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE. Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le XXXX 2013.

N XXX ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE. Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le XXXX 2013. N XXX ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le XXXX 2013. PROPOSITION DE LOI visant à réintroduire la défiscalisation

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses Rue du XXXI-Décembre 8 Case postale 3159 1211 Genève 3 Tél.: +41 (0)22 388 77 90 Fax: +41 (0)22 388 77 99 Internet: www.ge.ch/cdc Genève, le 25 juin 2013 Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail

La lettre de France. 10-RJTUM47-1.indb 101 13-05-30 09:05

La lettre de France. 10-RJTUM47-1.indb 101 13-05-30 09:05 La lettre de France 10-RJTUM47-1.indb 101 13-05-30 09:05 10-RJTUM47-1.indb 102 13-05-30 09:05 103 La lettre de France Famille pour tous/obligations pour personne (ou de l influence de la politique politicienne

Plus en détail

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire SPEECH/10/196 Michel Barnier Membre de la Commission européenne chargé du Marché intérieur et des services L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

Les particularités des rémunérations des réservistes militaires

Les particularités des rémunérations des réservistes militaires Les particularités des rémunérations des réservistes militaires PRESENTATION Pour favoriser le développement et l attractivité de la réserve militaire, les rémunérations versées aux réservistes sont exonérées

Plus en détail

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Philippe Busquin Commissaire Européen pour la Recherche La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Discours à la Conférence «Priorité à la science» Lisbonne 31 mai 2004 Monsieur le Président

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION COCuMONT Mémoire et Patrimoine REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES 1.1. Membres actifs : Les membres actifs sont admis lors du paiement de la cotisation annuelle. Ils bénéficient de tous

Plus en détail

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins»

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Deuxième édition Septembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Générale de Santé Echantillon : 967 personnes,

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06 Les ministres des pays de l Afrique Centrale viennent de marquer un pas déterminant vers la création d une économie verte, en particulier l économie du bois Le Gouvernement de la RDC annonce une contribution

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Nancy N 11NC00159 Inédit au recueil Lebon 2ème chambre - formation à 3 M. COMMENVILLE, président Mme Catherine FISCHER-HIRTZ, rapporteur M. FERAL, rapporteur public SAGET,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

COURT MÉMOIRE D ORDRE FISCAL

COURT MÉMOIRE D ORDRE FISCAL COURT MÉMOIRE D ORDRE FISCAL Table des matières Mot de l auteur... 2 Crédit d'impôt pour déficience grave et prolongée des fonctions physiques ou mentales... 2 Crédit d'impôt pour personnes handicapées

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Page 1 Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Le Conseil Syndical existe de plein droit dans toutes les copropriétés en vertu de la loi. --> Il est chargé d

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales

Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales Communiqué de presse 27 mars 2007 Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales Si les citoyens français savent que

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail