Du 16 au 19 avril 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du 16 au 19 avril 2013"

Transcription

1 I N F O S Le magazine des technologies de production #8 mars exemplaires Du 16 au 19 avril 2013 DOSSIER Innovation créez votre badge notre site DOSSIER formation visite d usines

2 Salon Industrie 2013 Stand n 6 - W36 Les entreprises Plastochim Le Joint Technique OMPR AB Fonderie LIXON Fonderies SNZ Société Nouvelle ZEDER font confiance à la CCI de Lyon. SAUER France Ligne bleue Secad Balland Grinand GP Software Elles seront présentes sur le stand collectif n 6 - W36 de la CCI de Lyon pour afficher le savoir-faire d excellence de l industrie lyonnaise. De retour au cœur du Rhône-Alpes, première région mécanicienne de France, INDUSTRIE renforce encore une fois son statut d événement leader, à l offre qualitative et quantitative unique pour les professionnels de toutes les filières industrielles. Cette année plus que jamais, le salon INDUSTRIE Lyon s'annonce comme le rendez-vous incontournable de toute une profession : avec ses 850 exposants, le salon affiche +20 % de surface d'exposition par rapport à l édition En 2013, notre équipe poursuit sa politique de proximité, tant auprès des exposants que des visiteurs, notamment grâce à des outils de communication et des services conçus pour solutionner les problématiques de coûts et de temps des donneurs d ordres : dispositif de transports gratuits (trains + navettes), parcours thématiques, business dating Événement en 2013 : la présence soutenue de la sous-traitance. Secteur d excellence, elle trouve toute sa place sur INDUSTRIE, et offre aux visiteurs un savoirfaire complémentaire bienvenu et apprécié. Dans le même temps, votre salon mettra l accent sur trois grandes thématiques centrales pour l avenir de la filière : l innovation, la formation et le financement. Ces thématiques font chacune l objet d un dossier spécial dans ce nouveau numéro d INDUSTRIE infos où vous retrouverez également les désormais traditionnelles visites d usines, rendez-vous que vous plébiscitez. Dans ce numéro présalon, vous y découvrirez le savoirfaire de CALPI Color et pénétrerez chez Bosch Rexroth. Je vous donne rendez-vous du 16 au 19 avril 2013, pour 4 jours de démonstration, de découverte, de business et de moments forts dont la nouvelle animation INside Industrie qui accueille Eurocopter, fleuron de l aéronautique française et internationale. Réalisation : CCI de Lyon - Direction de la Communication - Février 2013 Comme elles, ayez le réflexe CCI pour développer votre business! trois grandes thématiques centrales pour l avenir de la filière : l innovation, la formation et le financement Je ne terminerai pas sans remercier l ensemble de nos partenaires pour le soutien qu ils apportent à notre salon, ni sans vous remercier vous, professionnels, de la confiance et de la fidélité que vous nous témoignez et qui font d INDUSTRIE le rendezvous leader de la profession. Bonne lecture! Sébastien Gillet, Directeur d INDUSTRIE

3 03 editorial de Sébastien Gillet INDUSTRIE Lyon 2013 Innovation, formation, financement : INDUSTRIE donne les clés du succès Eurocopter, invité d honneur d INside INdustrie Informations pratiques L offre INDUSTRIE Lyon - Liste des exposants (arrêtée au 23/02/2013) Dispositif de transport gratuit INDUSTRIE Lyon Tout INDUSTRIE en self-service(s) Animations INDUSTRIE Lyon 2013 Trophées de l Innovation des idées inédites et un regard neuf L usine de demain est sur INDUSTRIE 2020 Observatoire d INDUSTRIE, acte 2 32 Dossier Innovation Soustraitance La sous-traitance en forme et en force sur INDUSTRIE Lyon Opinion «Pour créer de l emploi, les entreprises doivent d abord se développer», Bruno de Chaisemartin, Président de la FIM sous-traitance visite d'usine CALPI Color, à Savigny (69) Les PME de Rhône-Alpes innovent pour se développer Entretien «Faire mieux à plusieurs ce qu on ne peut pas faire tout seul», Christophe Colette, Directeur de Rhône-Alpes Automotive Cluster Rencontre «Il y a une vraie dynamique d innovation dans les entreprises industrielles», André Montaud, Directeur général de Thésame Conférence Smart Industries : 6 pistes pour une industrie intelligente 38 Dossier formation Talents et main d œuvre : une pénurie chronique préjudiciable à l entreprise Valorisation des métiers de la mécanique : la FIM ne ménage pas ses efforts 4 questions à Céline Hugot, Présidente de la FIM Rhône-Alpes Les Compagnons du Devoir : la preuve par 4 Pour que les jeunes kiffent les Tech de Prod Entretien «L industrie n a pas d autre choix que la qualification de sa main d œuvre», Yves Fiorda, Vice-président des la FIM, chargé de la formation Syntec EN ATTENTE Dossier Financement Rencontre «L écosystème économique de Lyon est une force incomparable», Philippe Grillot, Président de la CCI de Lyon Questions à «La démarche partenariale du Grand Lyon associe un maximum d acteurs du territoire», David Kimelfeld, Vice-président du Grand Lyon Témoignage «Rien ne peut remplacer la confiance entre banquiers et industriels», Antoine Lefebvre, Directeur général Arkea Banque Entreprises et Institutionnels Opinion «Au sein des CCI, la problématique «Industrie» est permanente», Jean-Paul Mauduy, Président de la CCI Rhône-Alpes Idées «L enjeu pour la Région est de conforter la compétitivité de ses PME», Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil Régional Rhône-Alpes Hub de la finance, boussole des entrepreneurs à la recherche de financement Annonceurs 2 e CCI lyon Hurco oxymetal emci e 4 e laser cheval marechal electric mazak 53 visite d'usine Groupe Bosch, à Vénissieux (69) Publi-info L offre des exposants INDUSTRIE Lyon 2013 Quiz

4 #06 #07 Innovation Formation Financement les clés du succès se trouvent à INDUSTRIE Du 16 au 19 avril 2013, INDUSTRIE retrouve son environnement naturel : la première région française de mécanique et de sous-traitance industrielle. En plus d une offre transverse exhaustive de solutions technologiques présentées par 850 exposants sur m² aux visiteurs attendus, le salon a concentré ses actions sur les trois principaux leviers de réussite de l industrie : l innovation, la formation et le financement. Un salon leader fort de la richesse de son offre unique Terre industrielle s il en est, le Rhône- Alpes déroule le tapis rouge à INDUSTRIE Lyon. Instances, organisations et syndicats professionnels, collectivités territoriales et consulaires, pôles de compétitivité, laboratoires de recherche, partenaires publics et privés. les acteurs économiques de la région sont chaque année plus nombreux à soutenir le rendez-vous incontournable de son secteur en France. «Savoir que nous avons à nos côtés tous ces partenaires est un formidable booster qui nous pousse à toujours plus d excellence», déclare Sébastien Gillet, Directeur du salon. Produits, équipements, systèmes, services, les dix secteurs complémentaires font d INDUSTRIE le seul salon en France à proposer une palette aussi exhaustive entièrement dédiée à l industrie. «Si INDUSTRIE est le salon leader du secteur en France, il le doit principalement à son caractère transverse qui est sa force», poursuit Sébastien Gillet. Cette année encore, INDUSTRIE réunit à Eurexpo le meilleur des solutions technologiques les plus récentes dont pourra user l industriel pour : renforcer sa compétitivité, améliorer sa productivité et développer son entreprise. «Il y a peu de risques qu un industriel à la recherche d une réponse à un besoin spécifique ne trouve pas la solution adéquate chez l un des 850 exposants présents sur le salon», affirme Sébastien Gillet. «Ça sera d autant plus vrai en 2013 que le secteur de la sous-traitance fait un retour remarqué au sein du salon et constituera un complément indispensable». L envergure de son offre n empêche pas INDUSTRIE Lyon de conserver ce visage humain et convivial qui fait sa renommée. «Il est capital que soient réunies toutes les conditions propices au rapprochement des différents acteurs de la profession», reprend le Directeur du salon. «Il nous appartient d encourager les échanges entre fournisseurs et donneurs d ordres, de leur donner l occasion de découvrir et de manipuler du matériel en fonctionnement.» Des animations pour accompagner les professionnels Ces contacts, rencontres et négociations peuvent aussi s engager à l occasion de ces moments particuliers que sont les animations, notamment la nocturne du jeudi. En 2013, INDUSTRIE Lyon a concocté un programme d animations qui conjugue à la fois la convivialité des échanges et l utilité des informations pratiques. «Cette année, les animations ont été pensées pour répondre aux trois besoins principaux des industriels, à savoir l innovation, la formation et le financement», explique Sébastien Gillet. INside INDUSTRIE, l animation inédite créée en collaboration avec le Symop, apparaît comme la synthèse de ces trois axes. Son objectif est de montrer les besoins industriels et technologiques nécessaires pour qu un fleuron de l industrie française puisse continuer à produire en France tout en restant compétitif et en travaillant sur les produits de demain. «Pour cette toute première édition, c est Eurocopter qui sera l invité d honneur d INside INDUSTRIE», annonce le Directeur du salon. «Nous sommes fiers qu un géant international comme Eurocopter ait accepté notre invitation. Nos visiteurs vont avoir l occasion unique d admirer des pièces remarquables, dont certaines Le Rhône-Alpes en chiffres 1 e 2 e 6 e région industrielle de France région mécanicienne de France région sous-traitante industrielle française (20 % des entreprises industrielles françaises, 16 % des effectifs) région économique française puissance mécanicienne mondiale Concentration des 2/3 de l'activité française du décolletage en fonctionnement et de découvrir sa dernière innovation en date : le X3. Cerise sur le gâteau, Eurocopter se tiendra à la disposition de visiteurs qui voudront postuler en vue des 700 recrutements prévus dans le groupe en 2013.» En matière d innovation, les Trophées de l Innovation INDUSTRIE demeurent l animation phare. Les savoir-faire technologiques de ses exposants dans quatre domaines industriels (environnement, ergonomie, productivité et technologie) se verront récompensés et célébrés lors de la désormais fameuse soirée de remise des prix. Un Prix spécial sera décerné par ARKEA, partenaire officiel du salon. Pour sa part, la toujours très plébiscitée INDUSTRIE 2020 a choisi de se concentrer : la réalité virtuelle, le contrôle non-destructif, et les outils coupants spéciaux. Enfin, la seconde édition de l Observatoire INDUSTRIE initié en 2012 à Paris permettra de constater si l attitude des acteurs de l'industrie en France quant à la conjoncture, aux leviers de performances et à l'innovation a évolué depuis l an dernier. Afin de soutenir l effort des professionnels, GL events a déployé d importants moyens pour créer sur INDUSTRIE Lyon deux nouveaux espaces Formation et Financement. «Alors que l industrie est un des rares secteurs qui ne cesse de recruter malgré la crise, tous les postes ne sont pas pourvus faute de candidats», se désole Sébastien Gillet. «Les organisations professionnelles et PME/PMI à moins de 2 h de Lyon salariés soit plus de 0,4 % de l effectif national 101,2 milliards d euros de CA dont 41 % à l export 5 pôles de compétitivité et d excellence (biotechnologies, chimie, transports, loisirs numériques, mode et création) Carrefour naturel et transrégional des grands axes, à proximité de marchés porteurs : Suisse, Italie, Maghreb, Europe de l Est les industriels eux-mêmes multiplient les démarches pour faire découvrir aux jeunes et aux demandeurs d emploi la réalité des métiers. Il était naturel qu INDUSTRIE soit à leurs côtés et participe à leur action». Ainsi, sur le nouvel espace Formation, les écoles de la région Rhône-Alpes, les Compagnons du Devoir et du Tour de France, Ingénieurs et Scientifiques de France seront disponibles pour présenter aux étudiants, parents d élèves et professionnels de l éducation les filières de formation initiale, les qualifications en formation continue, l apprentissage et la formation en alternance, l emploi Des cycles de visites guidées sont d ailleurs programmés sur les quatre jours du salon. Sur l espace Financement, banques, sociétés de leasing, business angels, collectivités, organisations professionnelles présenteront aux industriels tous les outils dont ils disposent pour les aider et les accompagner dans leurs démarches d investissement, de recapitalisation Faciliter l accès au salon et à son contenu informatif «Les différents outils INDUSTRIE Lyon que nous mettons à disposition ont été conçus dans une perspective de gain de temps et d efficacité, pour faciliter le salon aux visiteurs, optimiser les flux sur les stands des exposants», explique Sébastien Gillet. «Pratiques, performants et surtout gratuits, ils sont pérennes avant, pendant et après le salon.» Sur le site web, l internaute a accès en un simple clic à l essentiel du salon : informations pratiques, actualités marché, liste des exposants, plan du salon, parcours thématiques Le nouvel espace Visiteurs centralise toutes les démarches du visiteur, depuis son inscription aux conférences à la création de parcours de visite, en passant par la consultation d offres d emploi. Depuis le site web, il sera également possible d accéder au tout nouveau catalogue en ligne INDUSTRIE Lyon interactif. Pour son édition lyonnaise, INDUSTRIE reconduit son dispositif gratuit de rames TGV Paris/Lyon et de navettes bus dans les régions. Trois parcours thématiques - Machines en fonctionnement, Innovation et Filières (Automobile, Aéronautique, Énergies, Médical) répertorient l ensemble de l offre concernée présentée sur le salon. Avec les Business Dating, rendez-vous d affaires dont le succès ne se dément pas au fil des éditions, 30 minutes suffisent pour initier des contacts avec de nouveaux partenaires avec qui monter de nouvelles affaires. Enfin, l application INDUSTRIE Lyon 2013, pour iphone, BlackBerry et Android, téléchargeable dès mars rend le salon accessible à tous les détenteurs de smartphones. Source : FIM Rhône-Alpes

5 #08 Dates Du mardi 16 au vendredi 19 Avril 2013 Horaires 9h00-18h00 mardi, mercredi, 9h00-20h00 jeudi NOCTURNE 9h00-17H00 vendredi Lieu vos indispensables EUREXPO LYON Avenue Louis Blériot BP CHASSIEU Cedex Standard visiteurs +33 (0) Service exposant +33 (0) Gare TGV Lyon Part-Dieu Trajet jusqu à Eurexpo : 30 min (tramway ou bus + navette direct Eurexpo) Gare TGV Lyon Perrache Trajet jusqu à Eurexpo : 30 min (tramway) Gare TGV / Aéroport Lyon Saint-Éxupery Trajet jusqu à Eurexpo : 35 min (tramway + navette direct Eurexpo) Voiture Train Coordonnées GPS d Eurexpo : Latitude : / Longitude : Transports en commun Depuis le centre-ville place Bellecour : 30 min (tramway ou métro + navette direct Eurexpo) En taxi : Allo Taxi : Radio Taxi : Taxi Lyonnais : Taxi Aéroport : In dus création en secteurs événement biennal visiteurs attendus m 2 d'exposition trie850 exposants L'offre Formage Découpage Tôlerie assemblage montage soudage Robotique machine-outil outillage #09 Pour connaître les directions et arrêts de métro, bus et tramway : rendez-vous sur la page «Organisez votre voyage» de notre site web : traitement des matériaux mesure - contrôle informatique industrielle sous-traitance

6 #10 #11 Assemblage Montage ABUS LEVAGE FRANCE ADHESIFS DU SUD-EST (ADHIS) AFER SAS ALFATEC ARKEA BANQUE ENTREPRISES INSTITUTIONNELS ARTIFERM-INDUSTRIE BENE INOX BÖLLHOFF CERAMTEC GMBH CFF CHAVERIAT ROBOTIQUE CLIX INDUSTRIES COGNEX DEGOMETAL ELESA FRANCE EMILE MAURIN EURO AUTOMATION FAMATEC SPA FRANCE FIL INTERNATIONAL FRANCE LINEAIRE INDUSTRIE GECITECH GEPPERT-BAND GMBH GFC ANTRIEBSSYSTEME GMBH GIRAUD & RAY GL EVENTS EXHIBITIONS GUY NEYRET SA HARMONIC DRIVE AG HASEKE HEICO FRANCE HEPCOMOTION HIWIN HORMEC TECHNIC SA HPC IFM ELECTRONIC IKO NIPPON THOMPSON ITH GMBH & Co.KG KIPP FRANCE SAS LAGNIEL SAS - NEYRET GROUP LEPERCQ MDP MEDAN FRANCE MID VARIACOR MISUMI EUROPA GMBH MOENNINGHOFF MURRTECHNIC NORCAN NORD-LOCK ORIENTAL MOTOR PINET INDUSTRIE PLUTON SAS PNEUMAX PREVOST ROLL CONCEPT RUD LEVAGE ET ARRIMAGE SICK SILVENT SOUTH EUROPE SIMAF SMALLEY EUROPE SMART MOTOR DEVICES SMC SPIE SUD-EST STEUTE FRANCE TAD BOLS VIBRANTS TECHNOMARK MARQUAGE 4-F50 4-D53 4-C56 4-C50 4-B51 4-G48 4-G59 4-D58 4-I47 4E62 4-B53 4-E51 4-C57 4-C53 4-G59 4-C54 4-B50 4-E45 4-E47 4-D49 4-B54 4-H52 4-G48 4-B58 4-G49 4-C49 4-D51 4-H54 4-E42 4-F57 4-E52 4-E51 4-E51 4-E50 4-B58 4-E51 4-G61 4-E60 4-E48 4-B57 4-C52 4-G50 4-E44 4-E58 4-E54 4-E43 4-E51 4-D54 4-E46 4-D57 4-E51 4-E57 4E62 4-F51 4-D55 4-B60 4-C55 4-C49 4-E41 4-G54 TECMATEL ADHESIVE TECHNOLOGY TECNIMODERN AUTOMATION TPI LA FIXATION TRAMEC FRANCE TRILOGIQ WALTAIR-PNEUMATIQUE YAMAZEN EUROPE GMBH Formage Découpage Tôlerie AMB PICOT BLISS BRET BSB GROUPE LINK'ALIA BV INTERNATIONAL CEPIA GROUPE LINK'ALIA CETIM COFIM INDUSTRIE CSTA MICROSTEP DAVI-PROMAU DESCOMBES PRECIMECA EAS FRANCE ENOMAX GROUPE SUPRATEC ERMAKSAN EUROCUTTING FILMETAL FLADDER DANMARK A/S FLOW FRANCE SARL FOREZ MACHINES FORMDRILL UNIMEX FRANCE MACHINES OUTILS HACO SAS LASER 2000 SAS LASER CHEVAL LDSA (LA DECOUPE SYSTEMES AUTOMATISES) LISSE LISSMAC MASCHINENBAU GMBH MATE OUTILLAGE MECAMAQ FRANCE MECANUMERIC OMAX-CORPORATION P&G OUTILLAGE RESATO INTERNATIONAL BV SALVAGNINI SATECH SAFETY TECHNOLOGY SCHMIDT TECHNOLOGY SAS SIC MARKING SIEGMUND FRANCE SMP TECHNIK SOMEX SPALECK INDUSTRIES SU-MATIC AG SYMOP FORMAGE - DECOUPAGE -TÔLERIE TECHMA GROUPE LINK'ALIA TEYSSOU RHONE ALPES THERMOFLAN TIMESAVERS FRANCE TOLERIE - MARLAU EDITIONS TOX PRESSOTECHNIK USICAD ZOPF CINTRAGE SCIAGE 4-H50 4-D62 4-C57 4-C58 4-G52 4-E51 4-B55 4-E82 4-B84 4-B81 4-G84 4-B81 6-T49 4-E75 4-D71 4-D92 4-B86 4-F85 4-G83 4-G80 4-F86 4-C78 4-C89 4-D82 4-B75 4-G75 4-G86 4-B84 4-G73 4-G71 4-B82 4-G81 4-B79 4-F87 4-E79 4-G89 4-B71 4-C90 4-B89 4-G87 4-G79 4-D86 4-D88 4-C76 6-T49 4-E90 4-B90 4-E90 6-T49 4-B81 4-D87 4-D74 4-B85 4-D79 4-B87 4-C72 4-F79 Informatique industrielle 3D AVENIR SAS ABISSE AGILIUM ALPHA-3I AXEMBLE CADVISION CAN IN AUTOMATION GMBH CARL SOFTWARE CARTOCAD CGTECH CINCOM ECM CORETECHNOLOGIE DELCAM DIMO MAINT EOS ERCII EASYMILL.COM ESPRIT BY DP TECHNOLOGY GO2CAM INTERNATIONAL GP SOFTWARE JMB INFORMATIQUE KEONYS KOMPASS INTERNATIONAL KRONTIME LINK PRODUCTION LMBA/GEDIX MASTERCAM YP TECHNOLOGIE MG2 SYSTEMS GROUPE BIBUS MISSLER SOFTWARE MULTISTATION OPEN MIND TECHNOLOGIES PICASOFT QUASAR SOLUTIONS ROBOTINDUS SESCOI FRANCE SOLIDCAM FRANCE SPACECLAIM SPRA SPRING TECHNOLOGIES TDM SYSTEMS TEBIS FRANCE TRIMEK VIBRACTION YENA Machine Outil 3NINE AGIE CHARMILLES SAS AL INDUSTRIE ALMOTEC AMADA MACHINE TOOLS FRANCE ANAMET EUROPE BV ANTB CMS FRANCE ARCANE GROUP ARNZ FLOTT GMBH WERKZEUGMASCHINEN ARODEX AXEL MACHINES OUTILS BALBINOT SAS BEHRINGER FRANCE BLUM-NOVOTEST SARL BRAILLON MAGNETICS BROVAREC SERVICES BURAIS CONCEPTION MECANIQUE C.F.C LE MARAIS STE THERESE CARRIER CARRIER RENTAL SYSTEMS CAZENEUVE CETIM CHIRON TECHNOLOGIES DE PRODUCTION CIMAX CIMAX/CAD-MAGAZINE CIMAX/JAUTOMATISE CIMAX/JOURNAL DE LA PRODUCTION CIMAX/TRAMETAL CINCINNATI VR CMME "DESINTEGR'ARC" 6-X72 6-Y78 6-X71 6-X71 6-Y77 6-Y75 6-W70 6-X71 6-X69 6-X77 6-X71 6-X73 6-W63 6-Y71 6-Y70 6-X68 6-W69 6-X79 6-X38BIS 6-W74 6-W80 6-T46 6-W68 6-W71 6-X77 6-V80 6-Y72 6-V78 6-W66 6-Y74 6-Y76 6-X71 5-I63 6-Y79 6-X67 6-V72 6-X70 6-Y80 6-W73 6-Y67 6-X65 6-Y69 6-Y76 6-R53 6-T93 5-K76 5-J83 6-V104 6-U40 6-T55 6-T80 6-R55 5-K83 6-S42 5-L77 6-T61 5-N80 6-T51 6-P52 6-O52 6-S118 6-S39 6-S39 6-T94 6-T107 5-J79 5-J79 5-J79 5-J79 5-J79 6-T38 6-T53 CMOF CMOI CMOI MULLER MACHINES CMZ FRANCE CODEM CONDAT LUBRIFIANTS CP 3I DANOBAT S. COOP DECIP DEGOMME BOCCARD SAS DELTA MACHINES DEUSCHLE DIPROTEX DMG Mori Seiki Sud Est DOGA DOOSAN INFRACORE EBERLE FRANCE ECLIPSE MAGNETICS ECS EISMO ELUMATEC EMCI EMISSA SA EROWA ESA EPPINGER GMBH EUROCOPTER EUROPEENNE MACHINES OUTILS EUROTEC EURO-TECH FAGOR AUTOMATION FEDERATION DES INDUSTRIES MECANIQUES - FIM FLEXIMO FORMAPRO FORMATION CONTINUE TECHNOLOGIQUE FUCHS LUBRIFIANT FRANCE GEMATEC FRANCE GER MAQUINAS HERRAMIENTA HAAS AUTOMATION HAIMER GMBH HAINBUCH FRANCE HALBRONN SAS HAM FRANCE HANDTMANN A-PUNKT AUTOMATION GMBH HEIDENHAIN HESTIKA FRANCE CITIZEN HURCO SARL HURON GRAFFENSTADEN IBAG HSC IDESA IEMCA GROUPE BUCCI INDUSTRIES INDEX FRANCE INTERNATIONAL INDUSTRY FAIR INNOPROM ISERMECA SAS ISTECH SEGATRICI SRL JOBS FRANCE JSC PRECIZIKA METROLOGY JYOTI CNC AUTOMATION KASTO FRANCE KENI-MORSE KERN MICROTECHNIC KOPRAM LENOX KORLOY EUROPE LANNER FRANCE LAVAYSSIERE LEHMANN LENZKES SPANNTECHNIK GMBH LGB MACHINES LMO LNS FRANCE LOSMA SPA LUBRICUS-GRUETZNER-GMBH MACC FRANCE MACHINES PRODUCTION MAFAC FRANCE MAZAK MECO MICHEL PIOCH M-TECH SARL NAGEL MASCHINENVERTRIEB NAUDON EURL-MORTAISEUSES CAMS NOVAXESS TECHNOLOGY NOVOTEC FRANCE NUM SAS OMNITECHNIQUE ORBA TECH OSEO PAROLAI STIL'ECO PENTAMAC PERO FRANCE PETIT-JEAN HENRI PLUTON SAS PMER 6-P59 6-Y103 6-Y103 6-T80 6-T56 6-P62 5-O71 6-Y106 5-M76 5-N64 6-T104 6-V84 6-O52 6-T95 6-Q49 6-T79 6-Q61 6-T35 6-T78 6-P59 6-Q59 5-N72 5-M80 6-T43 6-R58 6-Q48 5-J83 6-U46 6-P56 5-J81 6-V53 5-J83 6-T117 6-Q56 5-J83 5-M84 5-M75 5-M72 6-T92 6-T71 6-T78 6-Q52 5-K79 6-Y107 6-P64 5-M83 6-T36 6-U44 6-T72 6-T108 5-K60 6-P60 6-Q55 5-L83 6-U38 5-M83 6-T80 6-O50 6-P54 6-Q57 6-V118 6-T40 6-T41 6-T39 6-V91 5-L79 6-T50 6-Y108 6-T118 6-P47 6-O50 6-T52 5-K83 5-K64 6-R62 6-T107 5-N82 6-Q60 6-S45 6-T40 5-M72 5-L80 6-T63 6-T79 4-B49 6-S36 6-Q50 5-M72 6-T78 5-M72 6-R46 POWER AUTOMATION PRECISE FRANCE PROCOMO-NIKKEN-NACHI PRO-DIS RB SYSTEM RC MODELES REALMECA REICHMANN & SOHN GMBH REPMO MACHINES-OUTILS ROEDERS ROSILIO Machines Outils ROTOMORS RSAI R-TECH SANDVIK COROMANT SCHIESS TECH GMBH SCOMO SEDIMAT DGI SELECTRA SIEBEC SIEMENS SIGMA TECHNOLOGY SMW-AUTOBLOK SNA EUROPE [FRANCE] SOFRAPER SOMAB SORALUCE SPARK STAR MACHINE TOOL FRANCE STARRAG GROUP STUDER AG SUNNEN SAS SUPFINA SYDERIC SYMOP SYSTEM 3R TECHNI-CN TECHPLUS TECNOVA INDUSTRIE TEYSSOU RHONE ALPES TOP AUTOMAZIONI FRANCE TORNOS SA TRANSTEC MACHINES OUTILS TREVISAN FRANCE TYPE 3 GRAVOGRAPH USOCORE SARL VERNET BEHRINGER VERTEX VICTOR FRANCE WAGNER Filetages WFL MILLTURN TECHNOLOGIES WIELAND SAS WIKUS FRANCE S.A.S WILLEMIN-MACODEL WINSIDE GROUPE SUPRATEC WITECH SA Mesure Contrôle Þ VISION INDUSTRIELLE 3D SCANNERS SAS 3R MACHINES D'ESSAIS ABW CONCEPT ALICONA AMETEK APRA-NORM ATEQ CONTROLE FUITE DEBIT B.MESURE BATY FRANCE BOWERS METROLOGY CARITEC CARL ZEISS CLARA VISION CREAFORM FRANCE DATALOGIC AUTOMATION DELTA CONTROL SERVICES DIATEST-FRANCE ESCIL FARO FRANCE FISCHER INSTRUMENTATION FORT SA FRANCE SCIENTIFIQUE FURNESS CONTROLS GE INSPECTION TECHNOLOGIES GEOMNIA HEXAGON METROLOGY HIROX EUROPE HOMMEL -ETAMIC FRANCE SA 5-O71 6-T78 6-T57 6-T59 6-V32 6-U43 6-T100 6-Q54 6-T64 6-R54 6-P71 6-R52 5-M72 5-N82 5-K62 5-M82 6-T79 6-O52 6-R61 6-T44 5-K80 6-R66 6-T45 6-U118 6-T37 6-T77 6-Y106 6-T77 6-Y104 6-P55 6-V99 5-M79 6-Q51 6-T94 5-M72 6-V106 6-O64 5-N83 5-L75 6-O64 6-T78 6-T96 6-T53 6-Q58 6-P53 6-T61 6-Q50 6-O72 6-Q62 6-U117 6-T78 6-R60 5-K84 6-U42 6-R64 6-X40 6-W42 6-Y50 6-W48 6-W51 6-V52 6-W64 6-Y40 6-V44 6-Y49 6-Y39 6-X39 6-Y52 6-V40 6-W52 6-Y68 6-X42 6-X49 6-V42 6-Y56 6-W45 6-W39 6-W59 6-X46 6-V56 6-V54 6-Y59 6-W58 6-W53 INFICON SARL INSPECT 3D IT CONCEPTS KALRAY KEYENCE FRANCE SAS KOBOLD INSTRUMENTATION LEICA MICROSYSTEMS LUMASENSE TECHNOLOGIES MAHR MARPOSS METROLOGIC GROUP MICROVU MITUTOYO NIKON METROLOGY OGP FRANCE OPTRIS POLYMESURE RENISHAW RMVO S+P SAMSON GMBH SEMATEC SARL STAHLWILLE STARRET SYMOP MESURE ET CONTRÔLE TECHNIFOR TESA FRANCE TIFLEX UXP VISION ENGINEERING WENZEL FRANCE WIMESURE XT-VISION Outillage ALLIED MAXCUT AMF ANDREAS MAIER BILZ FRANCE BLASER SWISSLUBE BOULLAND - DPM BRÜTSCH/RÜEGGER Group Services AG CP FRANCE DETECTOR FRANCE SAS DIFOP EDM SERVICE EMUGE-FRANKEN EQUIP'PROD EUROBOOR B.V. EVATEC-TOOLS FASTEMS FLOWDRILL FRAISA HALDER FRANCE HERVIEU HOFFMANN FRANCE INGERSOLL OUTILS COUPANTS ITB INNOVATION JONE PRECISION SA JONGEN UNI-MILL KOPAL LYPSIS NORELEM OSBORN UNIPOL OUTIMAT PMS BECUS Métrologie RIME ROEMHELD ROHM SAFETY SECO TOOLS SFH SGS FRANCE SUNSTEEL SYMOP EQUIPEMENTS DE MACHINES VARGUS FRANCE VIBRACO VIPA SRL WIDIA PRODUCTS GROUP ZCC CUTTING TOOLS EUROPE ZOLLER FRANCE 6-W40 6-Y48 6-W56 6-W57 6-Y63 6-X45BIS 6-W55 6-X63 6-Y60 6-Y55 6-Y53 6-X47 6-Y47 6-Y46 6-Y51 6-Y43 6-X45 6-V48 6-X54 6-V46 6-Y38 6-W61 6-V50 6-W46 6-Y59 6-Y41 6-W57 6-W50 6-Y64 6-Y45 6-U37 6-V86 6-X85 6-W83 6-X99 6-X101 6-X86 6-Y85 6-R57 6-Y98 6-Y99 6-V88 6-X90 6-P50 6-Y86 6-V90 6-X87 6-X98 6-Y88 6-Y89 6-X91 6-Y102 6-Y97 6-Y94 6-X95 6-Y87 6-X84 6-Y84 6-Y90 6-Y82 6-Y98 6-Y92 6-X97 6-Y95 6-Y100 6-V102 6-W89 6-Y96 6-X88 6-V88BIS 6-Y91 6-X89 6-V100 6-Y91 6-X83 6-Y83

7 #12 #13 Robotique ABB FRANCE AKEO PLUS ATG GROUPE BILZ VIBRATION TECHNOLOGY AG CEIA INTERNATIONAL CIMI DESTACO DI-SORIC SAS ENGINEERING DATA ERRIC ROBOTIQUE FANUC FANUC FA FANUC ROBOMACHINE HUMMEL IFM ELECTRONIC IGUS JANOME - MA SYSTEME KABELSCHLEPP KISTLER KUKA AUTOMATISME ROBOTIQUE SAS LEVELEC MARECHAL ELECTRIC MECA CONCEPT MECCANICA BERETTA STEFANO MOTELEC INDUSTRIE PLASTIFRANCE PRODUCT ENGINEERING SERVICES SA RB3D RECOS MACHINES ROBOTMASTER ROLLON SCHUNK SOLIEN,LDA SOMMER AUTOMATIC SORELIA STÄUBLI SYMOP VISION VERLINDE WEFORMA DAMPFUNGSTECHNIK GMBH YASKAWA FRANCE Soudage ALPHA LASER GMBH AMP SOUDAGE AXXAIR ENGMAR GYS IREPA LASER ISP SYSTEM MATRAFORM MESSER MIYACHI EUROPE GMBH NEWTEC ASSISTANCE NITTY-GRITTY SRL ORBITALUM TOOLS - ORBIMATIC PAKA ROBOT & WELDING SYSTEMS LDA PRECIVISION-LCI SISMA FRANCE TECHNAX INDUSTRIE TEKA ASPIRATION TROTEC LASER VICTOR TECHNOLOGIES LTD Sous- Traitance Þ ÞBATIPRO CONCEPT AB FONDERIE ABAQSYS INGENIERIE ACTIS FURIO SRL AGRIPSOL ALMET ALMET DPT ALU 3P ARS ASERTI GROUP 5-K75 5-I73 4-D72 5-I71 5-J66 5-I77 5-J75 4-H56 5-J69 5-K73 5-K72 5-K72 5-K72 4-I61 5-I69 5-J67 4-H58 4-G62 4-G56 4-G76 5-I65 5-J68 5-K58 4-G58 5-K56 6-U36 5-I74 5-J77 4-B78 5-K52 5-J63 5-K71 5-I75 5-J64 5-J73 5-J70 5-I65 5-J71 4-G72 4-D80 4-C71 4-E76 4-E71 4-E77 4-D73 4-C74 4-F75 4-D76 4-C62 4-F87BIS 4-E80 4-B72 4-B76 4-E72 4-B62 4-B61 4-F71 4-C60 6-T5 6-V36 6-Y19 6-T7 6-X9 6-Y22 6-Y22 6-X22 6-X6 ATELIERS DAVID THOUVENOT ATLANTIC RESSORTS INDUSTRIELS ATLANTIC SYSTEME DECOUPE AXFIL BALLAND-GAILLETON SAS BARAT LHOTELLIER BEAUCHAMP SA BGS ROULEAUX-SAUER FRANCE BOURGEAT INDUSTRIE BREMOR SERVICES SARL CAMARA DE COMERCIO E INDUSTRIA DE ALAVA CCI DE LYON CCI DU PUY DE DÔME CCI NORD ISERE CHEMICAL MACHINING CLOOS ELECTRONIC CLUB GIER ENTREPRISES CLUZEL CMI CORNOUAILLE LASER Þ Þ"CRESILAS STEREOLITHOGRAPHIE Þ ÞLYON-GENAS" DB TECHNIQUE EDRASTOP COMPOSITE ERNST DECOUPAGE ESTOPPEY-REBER SA EUROTOL INDUSTRIE F.MORTELETTE fayolle sas FIM SOUS-TRAITANCE FIPA TUNISIE FIVES CELES FIVES STEIN MANUFACTURING FML DECOLLETAGE FONDERIE MATHIEU TRINQUET FONDERIES DE VAUCOULEURS GALLET EQUIPEMENTS INDUSTRIELS GEPSA GONZALES SEVMHY GRINAND GROUPE JACQUEMET HALGAND SAS IDM INTERCARAT IRMAOS SOUSA S.A. KUZOCM,JSC LACROIX ET FILS LASER FUSION LASER SERVICES FRANCE LE JOINT TECHNIQUE LID LIGNE BLEUE LIXON FONDERIE MALLEIN ETS MANUPLAST SA MANUTHIERS MDL RODIS - PORTER BESSON MDP SAS MECANIC VALLEE MECANIQUE GENERALE THOLLON MG MAGRINI ITALY MICRONARC MIFA ALUMINIUM B.V MOREL SA EXTRUSION MULTIFORM NOWAK OMPR GROUP OVEREEM BV OXYMETAL PACT & SNZ PEGARD PRODUCTICS PIERVAL SA PLASTOCHIM SAS PLATZMANN FEDERN PLUTON SAS PLUTON SAS PRESCO ACIERS INOXYDABLES RICORNET RIVERPLAST SABACAUCHO SARL SECAD SEI GROUPE SFAM SFCMM SIMECA SOCIETES PLASTIQUES NOBLES SOFAME MOBILIER INDUSTRIEL SUPERBA S.A.S THERMI-LYON-GROUPE THYSSENKRUPP TRAMONT REPOUSSAGE UMICORE USINAGE FORMAGE PLASTIQUE VALLA SAS 6-Z9 6-W6 6-Z2 6-X14 6-W35 6-W32 6-V26 6-W37 6-W25 6-X21 6-V20 6-W36 6-U8 6-V28 6-Y23 6-W20 6-Y25 6-T4 6-Y17 6-Z2 6-T4 6-V1 6-W18 6-X12 6-W24 6-Y33 6-X8 6-X17 6-V12 6-Y21 6-Y28 6-Y28 6-W32 6-Y7 6-Y14BIS 6-X32 6-U5 6-W29 6-V38 6-Y30 6-X10 6-Y16 6-W10 6-Y32 6-U34 6-T6 6-W32 6-X24 6-Y37 6-X7 6-X37 6-V36 6-W33 6-X19 6-W32 6-X32 6-X14 6-W16BIS 6-V34 6-W3 6-W22 6-Z6 6-U7 6-Y15 6-Y31 6-W38 6-X2 6-Z7 6-X35 6-Z10 6-X23 6-Y37 6-T2 6-W32 6-X32 6-Y22 6-Y26 6-U3 6-Y1 6-X36 6-Y10 6-Y13 6-V2 6-X20 6-V4BIS 6-W8 6-X2BIS 6-T10 6-T8 6-Y4 6-Y11 6-W2 VENTANA AEROSPACE VOTAT SAS WHEELABRATOR GROUP Traitement des matériaux AB UMEGA SNOL OPT. ABC SWISSTECH TRIBOFINITION ACTISPRAY & POTS PEINTURE ALPAGEM AMBRELL SARL AMSONIC FRANCE ATELIERS MICHAUD ET CIE BELMEKO CARDYS SERVICES EQUIPEMENTS CEGELEC NDT PES CHANGZHOU JUNHE TECHNOLOGY CO. LTD CMAT DNI DURR ECOCLEAN SAS ECOBOME INDUSTRIE EFD INDUCTION ESTEE FRANCE FISA NETTOYAGE ULTRASONS GAÏAMOTECH GEINSA GH INDUCTION GRDF GAZ RESEAU DISTRIBUTION FRANCE GRESAS HENKEL INDUCTOTHERM GROUP FRANCE INELTEC FRANCE JEAN BREL JEANNOT SAS JJB DIFFUSION JURA FILTRATION KANIGEN FRANCE MECANOLAV RIDEL MEG SRL MINK FRANCE NABERTHERM NGL CLEANING TECHNOLOGY SA OMIA PLASMATREAT SAS RAILTECHNIQUE FRANCE RCKM RIVARD ROSLER FRANCE SAT SAVIM EUROPE SGI SHIJIAZHUANG ZHONGQING IIE CO LTD SICT SA SOPARA TEGMA TRAITEMENTS SURFACE TERRE DE CHIMIE THERMO-CLEAN RHÔNE-ALPES WIWA WILHELM WAGNER GMBH & CO.KG 6-Y18 6-X18 6-Y9 6-U24 6-V25 6-U12 6-T9 6-S17 6-R26 6-T17 6-T29 6-U30 6-V35 6-R27 6-U29 6-U12 6-T11 6-S31 6-R24 6-T21 6-U12 6-T30 6-T25 6-T18 6-U18 6-T19 6-V11 6-R14 6-R38 6-T12 6-S14 6-V23 6-T31 6-V15 6-R25 6-T30 6-S33 6-T23 6-R29 6-S11 6-S19 6-R20 6-V23 6-R32 6-T20 6-R18 6-V29 6-T26 6-U14 6-R30 6-R12 6-S18 6-U26 6-U17 6-U20 Liste arrêtée au 23 février 2013 Il n aura jamais été aussi facile de venir sur Industrie Lyon Trains DEPARTS 7h28 Paris-Gare de Lyon 9h24 Lyon-Part Dieu n 6643 / 2 e classe / voiture n Une hôtesse INDUSTRIE Lyon vous accueillera au Point Accueil Groupes de Paris-Gare de Lyon une heure avant chaque départ. Votre billet nominatif vous sera remis en mains propres après vérification de votre identité. À votre arrivée à la gare de Lyon-Part Dieu, une hôtesse vous accompagnera jusqu à la navette gratuite, direction Eurexpo. Navettes DEPARTS Du mardi au vendredi 6h45 Thiers 8h15 Saint-Etienne 9h30/10h00 Lyon Eurexpo 7h45 Grenoble 8h45 Bourgoin-Jallieu 9h30/10h00 Lyon-Eurexpo 7h00 Annecy 8h00 Chambéry 9h30/10h00 Lyon-Eurexpo RETOURS Mardi et mercredi 17h30 Lyon-Eurexpo 18h30 Saint-Etienne 20h00 Thiers 17h30 Lyon-Eurexpo 18h15 Bourgoin-Jallieu 19h15 Grenoble 17h30 Lyon-Eurexpo 19h00 Chambéry 20h00 Annecy Jeudi 19h00 Lyon-Eurexpo 20h00 Saint-Etienne 21h30 Thiers 19h00 Lyon-Eurexpo 19h45 Bourgoin-Jallieu 20h45 Grenoble 19h00 Lyon-Eurexpo 20h30 Chambéry 21h30 Annecy Vendredi 16h00 Lyon-Eurexpo 17h00 Saint-Etienne 18h35 Thiers 16h00 Lyon-Eurexpo 16h45 Bourgoin-Jallieu 17h45 Grenoble 16h00 Lyon-Eurexpo 17h30 Chambéry 18h30 Annecy En 2013, INDUSTRIE reconduit son dispositif de transport gratuit jusqu à Eurexpo Lyon : rames de train en provenance de Paris les trois premiers jours du salon et autobus faisant la navette dans un rayon de 200 kilomètres les quatre jours du salon. Ainsi depuis le bassin parisien et la grande région sud-est, les industriels et donneurs d ordres seront acheminés jusqu à INDUSTRIE, où ils pourront découvrir l excellence de l offre des 850 exposants.il est également possible de bénéficier d un accompagnement personnalisé en en faisant la demande auprès de Valérie Castagnet, au ou Valérie. RETOURS 17h34 Lyon-Part Dieu 19h33 Paris-Gare de Lyon n 6668 / 2 e classe / voiture n À votre départ d Eurexpo, une hôtesse vous accompagnera jusqu à la navette gratuite, direction Gare de Lyon-Part Dieu. Points de ralliement Thiers : péage de l autoroute Thiers Ouest Saint-Etienne : parking su stade Geoffroy Guichard Grenoble : station Totem, entrée de Grenoble en arrivant de St-Egrève sur l A48, en direction de Bastille (vers le parking de l Esplanade) Bourgoin-Jallieu : barrière de péage Le Rivet Annecy : péage de l autoroute Annecy Sud Chambéry : péage de l autoroute La Motte Servolex

8 #14 Tout INDUSTRIE en selfservice(s) Des services pratiques et performants qui facilitent et optimisent sa visite, c est bien. Que ces services soient gratuits, c est mieux! Qu ils soient disponibles bien en amont du salon, c est encore mieux! Mais s ils sont pérennes jusqu à la prochaine édition du salon, c est carrément INDUSTRIE! Tout INDUSTRIE Lyon à portée de clic Informations salon, actualités marché, e-newsletters, liste des exposants, plan du salon, parcours thématiques, organisation de son voyage En un clic, vous avez accès à l essentiel du salon. Deux innovations majeures en 2013 : Le nouveau catalogue : fini les catalogues obsolètes avant même que ne débute le salon. Avec le catalogue en ligne INDUSTRIE, la liste et les coordonnées des exposants sont mises à jour jusqu à la dernière minute. Interactif et pensé comme un outil de prospection commerciale, il fera preuve de son utilité toute l année (demande d info, inscription aux news de l exposant ). L espace Visiteurs : entièrement optimisé, il a été conçu comme un agenda où seraient centralisées toutes vos démarches relatives au salon : sélection de son parcours, avec possibilité de l enregistrer et de le modifier à tout moment ; inscription aux conférences et au dispositif de transport gratuit ; téléchargement du catalogue ; publication et/ou consultation des offres d emploi de la Plateforme formation INDUSTRIE infos, parce qu un salon n est rien sorti de son environnement Trois fois par an, INDUSTRIE infos vous donne rendez-vous pour partager avec vous l actualité et les moments forts de votre salon mais aussi de votre filière : infos pratiques sur le salon, informations marché, visite d usines, dossiers thématiques Distribué au cœur des usines en version papier traditionnelle, INDUSTRIE infos est désormais également disponible en version numérique interactive et peut être consulté à tout moment sur PC, smartphones et tablettes. Business Dating : 30 minutes pour développer ses contacts d affaires 30 minutes chrono pour accéder à de nouveaux marchés et conclure de nouvelles affaires avec de nouveaux partenaires. C est le pari fou (et réussi!) des Business Dating. Tenus dans un espace privatif, ces rendez-vous express entre donneurs d ordres et fournisseurs peuvent se prolonger ensuite sur le stand de l exposant. Se repérer sans problème sur le salon Identifier facilement les exposants de son choix, ne sélectionner que des entreprises en rapport avec son centre d intérêt, s assurer de ne rien rater de l offre que l on recherche Tel est l objectif des parcours thématiques INDUSTRIE. Répertoriés sur les plans du salon, les parcours thématiques seront au nombre de trois sur INDUSTRIE Lyon 2013 : Machines en fonctionnement, Innovation et Filières (Automobile, Aéronautique, Énergies, Médical). Se perdre dans les allées, ne pas trouver l exposant que l on cherche, se tromper de sortie pour prendre son taxi IM-PO-SSI- BLE sur INDUSTRIE! 10 bornes interactives sont implantées aux carrefours stratégiques du salon : recherches par mot-clé, génération d itinéraire, impression du trajet en couleurs trophées de l'innovation 2013 Des idées inédites et un regard neuf Quatre trophées et un Prix spécial : cinq bonnes raisons de mettre l innovation sous les feux des projecteurs. Pour sortir les entreprises performantes de l ombre et les rendre plus facilement repérables par les donneurs d ordres. Qui dit croissance industrielle, dit innovation. Pôles de compétitivité, crédit impôt recherche, investissements d'avenir, depuis plusieurs années, en France, les gouvernements successifs ont multiplié les initiatives en faveur de l innovation. Mais pour faire la différence, la véritable innovation ne doit pas se contenter d améliorer l existant. Elle doit remettre en question les façons d envisager le monde qui nous entoure, anticiper les tendances et créer de nouveaux usages. Innover, c est avoir un regard neuf et différent qui ouvre des possibles qui semblaient jusqu alors impossibles. Des entreprises qui transforment l industrie Ce sont ces entreprises qui, par leur vision novatrice révolutionnent l industrie, la rendent plus compétitive, plus productive et plus qualitative, qu INDUSTRIE veut distinguer et valoriser à travers ses Trophées de l Innovation. Ouverts à toutes les entreprises exposantes, ils récompensent les réalisations les plus remarquables récemment apparues dans quatre domaines phares : * Environnement * Ergonomie * Productivité * Technologie Nouveauté 2013 : Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels remettra son Prix spécial à l entreprise dont le projet d innovation a favorisé sa croissance ou sa diversification sur de nouveaux marchés. Des outils pour faciliter vos recherches, avant et pendant le salon En créant ses trophées de l Innovation, INDUSTRIE voulait non seulement valoriser le savoir-faire des entreprises des dix secteurs industriels présents sur le salon, mais aussi aider les donneurs d ordres à déceler plus facilement les exposants dont les performances seront pour eux des atouts remarquables. Plusieurs initiatives ont donc été mises en place : - en amont du salon : depuis la liste des exposants accessible depuis la page d accueil du site web (www.industrieexpo.com), un filtre permet d afficher les sociétés qui concourent aux Trophées de l Innovation et d imprimer une sélection personnalisée. - pendant le salon : le Guide de l Innovation rassemblera toutes les fiches de présentation où figurent toutes les informations des nouveautés. Sur le Plan Pocket du salon est répertorié le Parcours Innovation qui regroupe l ensemble des sociétés participantes. Une finale en beauté! Les noms des lauréats dans chacune des catégories seront dévoilés le mardi 16 avril au soir, lors de la soirée des Trophées de l Innovation INDUSTRIE où des personnalités de la région et des secteurs distingués remettront les prix. Lors de cette soirée exceptionnelle, les 700 convives profiteront d un dîner-spectacle inédit dont les maîtres-mots seront bonne humeur et convivialité. #15

9 #16 #17 Trophée Environnement DESTACO - Stand 5-J75 Éco- ventouse électrique : manipulation de toutes sortes de pièces non-poreuses (plastique, verre, métal...). EDRASTOP COMPOSITE - Stand 6-W18 ED-Gliss 200S : bio-sourcé pour environ 50 % de sa masse, ce nouveau matériau répond à tout problème de frottement, sans apport de lubrification extérieure. NGL Cleaning Technology SA - Stand 6-R29 Nanoclean : équipement de recyclage de l eau pour le rinçage des pièces dans le secteur du nettoyage industriel en milieu lessiviel. Trophée Ergonomie CODEM - Stand 6-T56 L auto calibration 5 axes développée par Okuma corrige automatiquement la géométrie de la machine, en moins de 10 minutes (contre 4 h mini en manuel). RB3D - Stand 5-J77 Le Cobot A6-15 : robot collaboratif qui apporte force et endurance à l opérateur et réduit le risque de maladie professionnelle. TECHNOMARK MARQUAGE - Stand 4-G54 Concept 2 en 1 Flexmark : un seul appareil de marquage combine un modèle établi pour les pièces très petites, petites et de moyennes dimensions et un modèle portable pour les pièces volumineuses et encombrantes. 15 sociétés, 15 innovations en compétition Trophée Productivité CONDAT LUBRIFIANTS - Stand 6-P62 CondaPulse est un additif qui augmente la performance d un fluide d usinage et permet de passer de la fabrication de pièces en fonte à la réalisation de pièces extrêmement difficiles en inox, sans vidange du bac. EMUGE-FRANKEN - Stand 6-V88 Le mandrin de taraudage SpeedSynchro permet d'économiser 90 % de l énergie et jusqu'à 40 % du temps en diminuant les phases d accélération/ décélération de broche. ESPRIT BY DP TECHNOLOGY - Stand 5-K83 Intégrée à la FAO ESPRIT de DP Technology, la stratégie brevetée ProfitMilling dédiée aux cycles d ébauche 2, 3, 4 et 5 axes permet un enlèvement de matière plus important en moins de temps, et allonge fortement la durée de vie des outils. KEYENCE FRANCE - Stand 6-Y63 Ce nouvel instrument de mesure profil haute vitesse en ligne est 30 fois plus rapide que le meilleur standard du marché, et permet de réaliser instantanément des contrôles 3D en ligne. Trophée Technologie CHEMICAL MACHINING - Stand 6-Y23 La technologie hybride fait appel à deux procédés de découpe, chimique et laser, pour réaliser des produits complexes (tolérances dimensionnelles étroites et coûts de production garantis). GUY NEYRET - Stand 4-B58 Le plateau tournant indexé multi-speed permet aux palettes de rester en position stationnaire à des temps technologiques différents, sans altérer la cadence initiale de production de la machine. GYS - Stand 4-E77 Le TIG 250 AC/DC bénéficie d un système de refroidissement révolutionnaire fanless (sans ventilation) grâce à un couplage thermique entre des plaques remplies de liquide de refroidissement spécifique et l électronique de puissance, sans avoir à prendre l air de l extérieur. INDEX France - Stand 6-T108 Le tour TRAUB TNL32-9 est flexible, compact, et très rapide grâce à sa solution brevetée Dual Drive - deux entraînements intégrés à une tourelle. RÖHM - Stand 6-Y95 Pince de robot RRMP en matière synthétique, légère, économique, fabriquée à partir d'un plan 3D, serrage de pièces cylindriques prismatiques ou de toute autre forme. L usine de demain est sur INDUSTRIE 2020 Dans le cadre d INDUSTRIE 2020, le Cetim et le Symop ont renouvelé leur collaboration pour présenter au public d INDUSTRIE certaines des dernières évolutions technologiques appelées à influer sur les process industriels dans les années à venir. Au programme de l édition lyonnaise : réalité virtuelle, contrôle non destructif et outils coupants spéciaux. Réalité virtuelle : terrain de jeux et d essais Grâce à la réalité virtuelle, l utilisateur évolue dans un monde artificiel, réplique numérique fidèle de l environnement réel, avec lequel il peut interagir. Ainsi, il lui est possible d'effectuer des opérations soit difficiles à réaliser dans le monde réel, soit trop onéreuses ou trop risquées (interventions en milieu radioactif, par exemple). Aide à la conception, évaluation d une architecture, simulation à l échelle 1, optimisation d un système, validation d une technique ou d une méthodologie Les applications industrielles qui peuvent tirer bénéfice de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée sont de plus en plus nombreuses. Malgré tout, 85 % des PME de la mécanique interrogées à l occasion d une enquête du Cetim déclarent ne pas être intéressées par ces technologies. La Direction de la Recherche Technologique du Commissariat à l Énergie Atomique présentera trois démonstrateurs sur INDUSTRIE Le premier est un système de Réalité Augmentée dédié à la maintenance industrielle, qui repose sur un module de recalage 3D réel/virtuel et un module d'interaction. Pour demander des procédures de maintenance, l utilisateur interagit avec le système en désignant par son doigt ou un pointeur des éléments spécifiques de l objet. En réponse à la requête de l'utilisateur, le système superpose des séquences virtuelles représentant des tâches de maintenance. Basés sur des technologies de Réalité Virtuelle et Mixte, les deux autres démonstrateurs illustrent des applications comme : des tests d accessibilité au cœur d assemblages, la validation d une gamme de montage, ou l évaluation de l ergonomie d un poste de travail. Immersion et interaction La réalité virtuelle procure à l'être humain la sensation d'immersion et la capacité d'interaction face à un environnement virtuel fondé sur un modèle de synthèse généré par ordinateur. La réalité augmentée améliore la perception d'une personne vis à vis de l'environnement réel en superposant de l'image de synthèse sur des images réelles ou vidéo. (source :

10 #18 #19 Pôle Contrôle non destructif : la qualité avant tout Alors que les matériaux composites à la structure complexe se généralisent dans l industrie, l appel au CND est plus que jamais salutaire. En effet, une anomalie interne dans une pièce en composite n est pas forcément visible à sa surface. Le CND doit donc se réinventer pour s adapter à la complexité de ces nouveaux matériaux. Pour répondre à ce challenge, le PPE (Pôle de Plasturgie de l Est) expert en matériaux composites, l Institut de Soudure, expert en CND sur métal et l Institut Supérieur Européen de l Entreprise et de ses Techniques (ISEETECH) se sont associés pour créer la société Composite Integrity qui fera la démonstration de son expertise sur INDUSTRIE La vibrothermographie permet un contrôle quasi instantané de pièces par excitation mécanique via une onde ultrasonique. Cette technologie aisément mise en œuvre est applicable à tous les types de composites afin de garantir un contrôle en cadence de production, au meilleur coût. La démonstration de vibrothermographie réalisée par l Institut de Soudure concernera le contrôle sur pièce composite thermoplastique aéronautique. Le principe de la déflectométrie repose sur l interférométrie optique. Cette technologie d analyse de surface est rapide et globale dans le sens où elle permet de contrôler en une seule opération une surface importante. Industrialisable en ligne, la déflectométrie s adresse aux contrôles fins de surfaces ou de défauts «peu profonds» L Institut de Soudure mettra en avant la grande résolution de cette technique, lors d une démonstration où seront chassés les défauts surfaciques sur une pièce de cosmétique. La thermographie infrarouge active consiste à soumettre l élément à contrôler à une excitation extérieure maîtrisée et à analyser ensuite la propagation de la chaleur dans la zone examinée. Il est ainsi possible de mettre en évidence des défauts surfaciques ou subsurfaciques (fissures, délaminages, corrosion). La méthode d échauffement choisie (optique, acoustique, électrique ou déformation mécanique), le positionnement de la source et la durée de l échauffement sont notamment fonction du matériau à inspecter, de son épaisseur ainsi que de la nature, de la position et de l orientation du défaut attendu. Le Cetim procédera à quelques exemples d applications : contrôle de défauts de surface sur matériaux métalliques, défaut de collage ou infiltration d eau dans une structure nid d abeille, manque de résine ou délaminage après impact dans un composite. Des outils coupants spéciaux réalisés en un jour Premier projet lancé par le consortium Intercut Network, EDGE vise à réaliser un démonstrateur permettant de réduire le délai de fabrication des outils coupants spéciaux de trois semaines à un jour. Les objectifs de ce projet sont à la fois scientifiques, technologiques et économiques notamment pour favoriser le développement des marchés des outils spéciaux, augmenter les marges et maintenir, voire développer des emplois. Composé d un poste dédié à la CFAO, d une affuteuse et d un banc de contrôle, ce démonstrateur présenté sur INDUSTRIE 2020 sera implanté chez un industriel et mis à la disposition des PME soucieuses d en évaluer les avantages et les inconvénients. Intercut Network : productivité et qualité optimales des usinages Intercut Network réunit le Cetim, le CTDec, l Énise, Arts et Métiers ParisTech et Arts. Le programme, labellisé par les pôles de compétitivité Arve Industries et Viaméca ainsi que par Rhône-Alpes Automotive Cluster, bénéficie du soutien de la Région Rhône-Alpes et du Feder. Plus d information : / Observatoire d INDUSTRIE,acte 2 Créé l an dernier sur l édition parisienne du salon, l Observatoire d INDUSTRIE revient pour une seconde édition à l occasion d INDUSTRIE Lyon. Conçu comme un outil supplémentaire pour les responsables d entreprises des métiers de production, il précise la vision qu ils partagent de la filière industrielle et constitue une aide au développement. Multisectoriel, il donne une photographie prospective annuelle de tous les métiers de la production et de leurs marchés cibles, chaque fois complétée par un focus sur l'innovation. La seconde édition est d autant plus riche en enseignements qu elle permet de faire un rapprochement avec les résultats obtenus l an dernier. Les premiers résultats de l Observatoire d INDUSTRIE 2013 ont été présentés en conférence de presse. L étude dans son intégralité sera révélée lors d une conférence sur INDUSTRIE Lyon, le mardi 16 avril, de 11h30 à 12h30 (A CONFIRMER). Un contexte économique national jugé défavorable et dégradé Les dirigeants d entreprises et directeurs de sites de production jugent que le contexte économique français est plutôt défavorable, voire très défavorable, pour leur entreprise. En l espace d un an, les impressions favorables ont presque diminué de moitié (-15 points) passant de 17 % en 2013 à 32 % en 2012, tandis que les impressions défavorables passaient de 38 % en 2012 à 57 % en 2013 (+19 points). 14% Très défavorable 43% Défavorable 1% Très favorable 16% Favorable 26% Neutre Des perspectives de marché très contrastées et moins pessimistes que le contexte perçu Malgré une vision assez pessimiste du marché, 38 % des répondants en moyenne tablent sur une stabilité de leur carnet de commande en Ils sont 20 % à escompter une hausse ; ils étaient 30 % l an dernier. En revanche, 36 % prévoient un carnet de commandes en baisse (contre 25 % en 2012) et 6 % estiment manquer de visibilité pour faire une évaluation sur les douze prochains mois. Malgré un contexte jugé majoritairement défavorable, 20 % des répondants ont prévu une hausse de leurs investissements en 2013 (30 % en 2012) et 42 % les ont stabilisés. De 24 % en 2012, ils sont 38 % cette année à diminuer leurs investissements. En 2013, le premier axe d investissement est la réduction des coûts (53 % contre 41 % en 2012). Tout près derrière, vient la productivité (50 %) qui reste à un niveau similaire à 2012 (51 %). Aujourd hui, plus que jamais, qualité et sécurité sont incontournables, et notamment dans des secteurs industriels sensibles comme l aéronautique, l automobile, le nucléaire Évaluation de dommages mécaniques sur un matériau, contrôle de conformité de production, contrôle d usure, de corrosion et de déformations, contrôle et réglage d'outillage de conception De nombreuses méthodes de contrôle non destructif (CND) sont mises en œuvre pour examiner, dès la production, l état de santé interne des pièces afin d en garantir l intégrité, mais sans les altérer stabilise les résultats de 2012 et montre une industrie partagée sur les perspectives de croissance mais proactive dans ses investissements, tournée vers l innovation et la modernisation de sa production. Q. Parmi les grands axes suivants, quels sont ceux sur lesquels vous allez investir en 2013? La réduction des coûts La productivité Le développement vers d'autres marchés La qualité Formation, le développement des compétences internes L'organisation Le marketing et la vente La R&D La modernisation de l'outil industriel La diversification sur d'autres secteurs d'activité Le service client L'embauche Le regroupement ou la fermeture de sites La prise de participation 53% 50% 35% 34% 32% 27% 27% 24% 24% 22% 13% 10% 6% 3%

11 #20 #21 L'innovation, moteur de performance Q. L innovation revêt des formes multiples, et pour votre entreprise, sur quoi l innovation portera-t-elle en 2013? Un dénominateur commun unit des industries et des réalités de marchés différentes : la performance. À la quasi-unanimité (95 %), les décideurs industriels estiment qu une entreprise plus performante est une entreprise plus innovante. Ils sont 96 % à avoir des projets d innovation pour La priorité : les process internes de fabrication qui arrivent en première position (47 % des répondants contre 39 % en 2012). Vient ensuite l'innovation de rupture, à égalité avec l'innovation service (39 %) à un niveau similaire à l année passée. Une démarche d innovation de plus en plus partagée Globalement, en 2013, la démarche filière progresse (innover avec les clients ou avec les fournisseurs). Choisie par 35 % des répondants en 2011, l option «co-innovation avec les clients» est désignée en 2013 par 52 % des répondants (+17 points) ; «avec mes fournisseurs», par 37 % (idem 2012). 52% En partenariat avec mes clients 38% 37% Seul En partenariat avec mes fournisseurs Des gains de productivité qui passent d abord par la modernisation de l outil de production En partenariat avec une université, un centre de recherche, un pôle de compétitivité Q - Pouvez-vous nous préciser le(s) point(s) clé(s), pour vous, du gain de productivité? Base : Question ouverte posée aux répondants concernés par la productivité dans leurs axes d'investissements. Évaluation de son entreprise et de son marché : 3% Économie d'énergie : 4% Adaptabilité, Flexibilité : 5% Mieux acheter : 5% Qualité, fiabilité de la production : 7% Réduction des coûts de main d'œuvre : 11% Formation, Motivation, implication du personnel : 14% Organisation, optimisation des flux, Lean manufacturing : 20% Le process interne de fabrication L'offre avec des innovations de ruptures technologiques, de performances Q : Comment allez-vous innover en 2013? (base concernée) Avec l'aide de prestataires conseils, de consultants En partenariat avec un autre industriel Le service L'offre, avec des innovations liées au design, à l'ergonomie, à l'usage Le marketing, la communication Les process de vente Les modes économiques 19% 18% 18% 7% 7% En partenariat avec un fournisseur Modernisation de l'outil de production: automatisation, robotisation informatisation : 33% Méthodologie : étude administrée en ligne du 20 décembre 2012 au 10 janvier 2013, en France. 700 répondants décideurs de l industrie dirigeants d entreprises et directeurs de sites de production ayant une implantation en France 43% Sous-traitance industrielle 8% Bureau d'étude / Ingénierie / Conseil / Design 49% Avec l'aide de partenaires publics Donneur d'ordres / Industriel / Assembleur 47% 39% 39% 33% 26% 14% 9% invité d honneur d Inside INDUSTRIE INside Industrie est la nouvelle animation-phare d INDUSTRIE. Pour sa première édition, elle accueille au cœur du salon Eurocopter, fleuron de l aéronautique française et internationale. Leader mondial depuis onze ans En 2012, pour la onzième année consécutive, Eurocopter est numéro 1 mondial sur les marchés civils et parapublics et détient 44 % des parts de marchés. À ce jour, près de hélicoptères Eurocopter sont en service dans 148 pays. Tout en étant un groupe de stature internationale, il a su préserver ses racines locales et son siège à Marignane (Bouches-du-Rhône). Eurocopter parvient à se démarquer en étant présent tout au long du cycle de vie des appareils, par la mise en place d un véritable partenariat avec ses clients. C est ainsi qu a été développé le tout dernier modèle EC175, en cours de certification. Son offre de support et de services est particulièrement complète : 30 filiales dans le monde pour plus de proximité avec sa clientèle, un nouveau centre de logistique rechanges assurant en 24/24 la livraison de pièces dans le monde entier, 20 simulateurs dans le monde pour garantir la formation des pilotes et une mise en opération rapide des appareils livrés. Plutôt que d appliquer une politique de délocalisation à laquelle le groupe se refuse, Eurocopter ouvre de nouvelles filiales à mesure que ses activités se développent à l international. Ce qui lui permet à la fois de faire face à la hausse de son cahier des charges, mais également de développer une proximité avec ses clients. Aujourd hui, 70 % des appareils vendus par Eurocopter le sont au travers de ce réseau de filiales. À titre d exemple, la présence d Eurocopter au Brésil a permis de vendre 50 EC725 aux armées et d inaugurer en 2012 une ligne d assemblage de ces appareils. Objectif : une innovation ou une amélioration chaque année Déjà dans les années 1970, les «sociétés fondatrices» d Eurocopter jouaient le rôle de précurseur sur le marché aéronautique en lançant de nouvelles technologies telles que l utilisation des matériaux composites ou le développement du fenestron, qui ont complètement révolutionné le marché de l hélicoptère. Aujourd hui encore, la force du groupe réside dans la recherche constante d innovation. Afin d anticiper les besoins de ses clients en termes de performance, de sécurité, de confort de vol et d environnement, Eurocopter a triplé ses investissements autofinancés dans la recherche et le développement depuis Le groupe

12 #22 #23 X 3, un concentré d innovation qui préfigure les nouveaux usages de l hélicoptère Sur son pôle Industrie/Innovation, Eurocopter présentera plusieurs pièces d exception. Deux pièces prototypes en composites, une boîte de transmission principale, un manchon en titane, ainsi que deux pièces réalisées par des Meilleurs Ouvriers de France. Enfin, la maquette au 1/5e et en fonctionnement du tout nouvel hélicoptère X3(x cube). Conçu, fabriqué et assemblé dans le plus grand secret et en un temps record, le X3 est un démonstrateur technologique du concept d hélicoptère hybride à haute vitesse et grand rayon d action. D ici la fin de la décennie, les hélicoptères qui intègreront la configuration hybride X3 offriront une vitesse 50 % supérieure à celle d un hélicoptère classique pour un surcoût estimé à 20 % seulement. La technologie X3 est particulièrement adaptée aux missions comportant un vol de transit très long, ponctué de phases de vol stationnaire très courtes. Parmi les premières applications possibles : missions de sauvetage en mer, liaisons aériennes point à point sans piste d atterrissage, ou encore desserte des plateformes pétrolières situées loin des côtes s est fixé l objectif exigeant d une innovation ou amélioration par an. Ainsi, en 20 ans, 20 appareils ont été mis en vol (nouveaux modèles, nouvelles versions ou démonstrateurs technologiques). À titre d exemple, Eurocopter a lancé des programmes «Blue Edge» et «Blue Pulse» afin de réduire les nuisances sonores de ses appareils. «À la fin des années 2000, Eurocopter et l ONERA (l Office National d Etudes et Recherches Aérospatiale) ont signé un accord de recherche cofinancé par la DGAC (Direction Générale de l Aviation Civile) pour le développement d une pale conjuguant niveau de bruit réduit et excellentes performances de vol», rappelle Pierre Maret, Responsable de l Innovation et du Développement pour le Centre d Excellence Dynamique. En 2005, un moulage de la pale Blue Edge a été réalisé suivi, deux ans plus tard, d une campagne d essais menée sur un EC155. Dans le domaine de la sécurité des vols, Eurocopter a également beaucoup investi dans l interface homme/machine afin d améliorer l analyse de la situation en vol par l équipage. Il est le premier à avoir introduit sur le marché le cockpit tout écran, au début des années En octobre 2011, dans le cadre du programme Investissements d Avenir du gouvernement français, Eurocopter a lancé l hélicoptère du futur dont les axes de recherche s orientent autour de quatre critères : sécurité, performance, compétitivité et impact environnemental. Eurocopter a fait le choix stratégique de conserver le cœur de sa technologie à Marignane et en Europe. Une façon pour le groupe de garder le contrôle sur les éléments de très haute technologie. Réinventer les relations client/ fournisseur dans une logique de partenariat Eurocopter travaille avec 900 entreprises en France, et 1300 en Europe. Selon une étude menée en 2008, le nombre d emplois directs, indirects et induits générés par le groupe s élève à , dont en région Provence-Alpes-Côte d'azur. «De manière générale, Eurocopter est très impliqué auprès des PME et milite pour une relation renouvelée entre le donneur d offre et la filiale aéronautique», explique Nathalie Guenec-Devenne, Responsable des achats de pièces mécaniques. «Le groupe attache une grande importance à la pérennité de son partenariat avec les PME de la filière aéronautique et veille à les accompagner dans leur développement. Nous nous efforçons de donner toujours plus de transparence et de visibilité sur nos besoins à moyen et long terme (de 1 an à 3 ans) et nous assurons que les capacités et ressources nécessaires tout au long de la chaîne des fournisseurs (rangs 1, 2, et 3) seront présentes afin de satisfaire les besoins de nos clients», poursuit-elle. «Nous définissons et mettons en place Deux projets pour renforcer les partenariats avec les PME et sous-traitants Tout d abord, le projet Henri Fabre est une approche industrielle nouvelle qui repense la relation entre Donneurs d Ordres et PME. Il vise à rapprocher l ensemble des acteurs de l Industrie, de la Recherche, de la Formation. Il aide et soutient le tissu industriel local, et notamment les PME, à atteindre une taille critique pour assurer la compétitivité et la pérennité de la filière. Matériellement incarné par un parc technologique implanté à Marignane, il intègrera un centre de mutualisation de moyens de recherches, d équipements de pointe et de ressources, ainsi qu un centre d expertise et un centre de formation. Enfin, d une capacité d accueil de 750 personnes et constitué de 3 bâtiments d une surface totale de m², le projet Eurosud a été conçu pour optimiser le partenariat entre Eurocopter et ses sous-traitants (essentiellement pour des prestations intellectuelles pour le Bureau d études), tout en augmentant leur autonomie et leur savoir-faire. Grâce à cette proximité, ils continueront à bénéficier de la connexion aux bases de données et à utiliser les moyens de production (bench test). des outils de collaboration permettant d échanger tout au long du cycle de vie du produit. En tant que signataire de la charte de la médiation du crédit et de la CDAF (Compagnie des Dirigeants et Acheteurs de France), nous veillons à déployer les meilleures pratiques interentreprises tout au long de la chaine de fournisseurs». Eurocopter conseille et accompagne ses fournisseurs, et particulièrement les PME, ayant besoin de se consolider sur leur marché. En tant que membre fondateur de l association européenne SPACE pour le développement des rangs 2 et 3, le groupe a créé «Field Engineers» afin de permettre à ses fournisseurs de définir et mettre en œuvre les plans d amélioration continue. Affichant une croissance de 15 % en 2012, Eurocopter est une entreprise en pleine croissance sur un marché extrêmement compétitif. Le groupe doit donc s appuyer sur un réseau de sous-traitants d excellence. «Pour devenir fournisseur d Eurocopter, il faut faire preuve de performance industrielle : respecter ses engagements en termes de coût, de qualité et de délai aussi bien en développement, en production et en support vis-à-vis de nos clients opérateurs», précise Nathalie Guenec-Devenne. Puisque la durée de vie totale d un appareil (Alouette, Dauphin ) dépasse très largement les 50 ans, le fournisseur doit être en mesure d industrialiser des produits et services de haute technologie afin de répondre aux besoins d accroissement de cadence de production (pièces neuves et rechanges), mais aussi d en assurer la productibilité et la maintenabilité pour plusieurs décennies. Enfin les fournisseurs accompagnent le groupe dans son développement à l international, notamment par l innovation, mais également en apportant de la compétitivité aux offres d Eurocopter. Une présence soutenue dans les réseaux de compétences Le pôle Pégase est l un des trois pôles de compétitivité dédiés à l industrie aéronautique et spatiale en France. Il a pour vocation d apporter et concrétiser de nouvelles pistes de croissance grâce à l exploration de marchés qui ne se situent pas dans les champs d intervention traditionnels de l industrie aéronautique et spatiale. Pégase facilite l accès de cette grande industrie aux entreprises petites et moyennes par leurs tailles et encourage les partenariats entre les mondes de l entreprise et de la recherche. Son objectif est de contracter les entreprises, et tout particulièrement les PME (travaillant ou non aujourd hui dans le domaine aéronautique), sur des projets de recherche afin d amener à maturité les technologies les plus innovantes, puis, si cela se concrétise, de les intégrer dans les appareils Eurocopter. La plateforme INOVSYS, créée le 29 juillet Initier de nouveaux contacts et mieux découvrir l offre Eurocopter Depuis longtemps, Eurocopter a engagé des travaux ambitieux pour bâtir avec ses sous-traitants de véritables partenariats gagnant/gagnant qui permettent aux uns et aux autres de se développer, de rester compétitifs et de continuer à produire en France. Sur le pôle Supply Chain de l animation INside INdustrie, des responsables des achats seront présents. Trois des fournisseurs d Eurocopter (SNR, Curtil et Le Piston Français) présenteront les pièces nées de leur collaboration avec Eurocopter et témoigneront de leurs relations avec le constructeur aéronautique.

13 #24 #25 Sur son pôle Partenaires, Eurocopter présentera le Pôle Pégase et la plateforme INOVSYS Le pôle Pégase développera ses différents projets en collaboration Eurocopter et expliquera avec précision son rôle en tant que pôle de compétitivité. La plateforme INOVSYS exposera différentes pièces mécaniques et présentera aussi son activité et ses produits. 2011, a pour mission de développer les excellences technologiques et scientifiques de la filière mécanique en région PACA. Pour cela, elle propose un support technologique et scientifique aux entreprises de la mécanique : prestation technologique PME, animation de programmes collaboratifs, et formation. Les expertises accompagnent les entreprises dans le développement de pièces critiques et à haut pouvoir fonctionnel. Les trois objectifs prioritaires d INOVSYS sont : - de développer les compétences technologiques des entreprises de la mécanique, - d assurer un point d'entrée unique et fédérateur vers des moyens mutualisés en région PACA, - de soutenir la compétitivité de l'industrie. INOVSYS est en cours de mutation : elle a été présélectionnée par le comité de pilotage interministériel et le commissariat général à l investissement pour devenir Plateforme Mutualisée d Innovation (PFMI). Ce nouveau statut lui permettra d améliorer la qualité de services proposés aux entreprises : davantage de réactivité et offre élargie de compétences et services. Une implication active dans la revalorisation de l industrie Actuellement en période de croissance, le groupe Eurocopter a recruté en 2012 près de 1700 personnes en France et en Allemagne. Il compte poursuivre cette campagne en 2013 avec 700 recrutements. Les besoins en personnel, notamment en production, engineering et services, sont d'autant plus importants que la flotte augmente. 40 % des postes à pourvoir concernent une population de cadres, majoritairement des ingénieurs. «Les autres postes se répartissent à parts égales entre les compagnons et ouvriers d'une part, des techniciens bac+2 ou +3 d'autre part», précise Béatrice Sommervogel, Responsable des Ressources Humaines. Nous nous efforçons d'intégrer davantage de personnel féminin et avons initié une politique de «gender diversity», avec des actions de fond et des campagnes dans les établissements scolaires et les écoles d'ingénieurs pour expliquer nos métiers». Tout comme l industrie dans sa globalité, Eurocopter a du mal à recruter les compétences dont il a besoin. C est notamment le cas pour les niveaux CAP, BEP, Bac et techniciens. La mauvaise image dont souffre l industrie auprès des jeunes en est la cause principale. «Il est important de revaloriser l industrie et d orienter les jeunes vers un secteur d avenir. Promotion des métiers auprès des jeunes et bureau «embauche» pour les professionnels Le pôle Pégase développera ses différents projets en collaboration Eurocopter et expliquera avec précision son rôle en tant que pôle de compétitivité. La plateforme INOVSYS exposera différentes pièces mécaniques et présentera aussi son activité et ses produits. Il faut leur montrer que de nombreuses opportunités de carrière existent dans le monde de l industrie, et notamment dans la métallurgie», poursuit Béatrice Sommervogel. Il faut également garder à l esprit qu une première embauche ouvre de larges perspectives de développement : l aéronautique offre un haut niveau de qualification à des collaborateurs qui vont pouvoir progresser avec les avancées technologiques du secteur. Dans le cadre de ses actions de revalorisation de la filière (en partenariat avec les écoles, les centres d apprentissages et les Pôles emploi), Eurocopter a développé en région PACA des actions dont l impact commence à se faire sentir. Ainsi plus de 300 apprentis sont recrutés chaque année sur le site de Marignane. La sous-traitance en forme et en force sur INDUSTRIE Lyon Au cœur de la première région française de sous-traitance, INDUSTRIE Lyon se devait de réserver au sein du salon une place de choix à ce secteur-clé de l industrie moderne. Pourquoi aller chercher dans des pays lointains des compétences et des savoir-faire technologiques alors qu ils sont disponibles à notre porte, en quantité et en qualité plus que satisfaisantes? La France est riche de sa sous-traitance. 150 sociétés sous-traitantes en mécanique, fonderie, transformation du plastique, ou en électronique, seront présentes sur INDUSTRIE Lyon, cette année. Une présence en masse qui n est pas le fruit du hasard, mais de la volonté du salon de promouvoir l excellence de ces entreprises incontournables dans la course à la compétitivité. Encourager les synergies fournisseurs d équipements / sous-traitants Depuis de longues années, les professionnels recherchent pour la sous-traitance une nouvelle terminologie débarrassée de sa connotation péjorative. Il faudrait peut-être parler de sur-traitance, car comment mieux qualifier, en effet, un très haut niveau technologique ou un savoir-faire délégué par des Donneurs d Ordres qui n ont plus les compétences nécessaires en interne? En tant que catalyseur de business, INDUSTRIE met en œuvre d importants moyens pour accueillir ce secteur industriel représentatif, encourager les synergies évidentes entre les fournisseurs d équipements et les sous-traitants et générer un maximum de contacts utiles sur le salon et après. Sur le salon, les PME sous-traitantes qui doivent s équiper trouvent à leurs côtés les machines et accessoires performants dont ils ont besoin. Mais dans les industries mécaniques, les rapprochements vont plus loin encore : la difficulté technique de certaines pièces nécessite une collaboration étroite entre le fournisseur de l équipement et le soustraitant. Événement au cœur du salon, la soustraitance est réunie sur une zone attractive dédiée, facile d accès, à l entrée de l exposition. En complément, des animations et outils spécifiques ont été développés, comme la reconduction des Business Dating, rendez-vous d affaires individuels programmés en amont de la manifestation, ou la mise en place de la Plateforme Soustraitance. Une plateforme web carrefour de vie de la sous-traitance Plateforme sous-traitance INDUSTRIE : le carrefour des affaires et de l information du secteur Accessible directement depuis la page d accueil du site web d INDUSTRIE, www. industrie-expo.com, la plateforme soustraitance se veut un lieu d échange, de dialogue, d information et d affaires, spécifiquement dédié. Actualités industrielles, blog, vitrine des savoir-faire, les professionnels peuvent suivre en temps réel les informations essentielles relatives à la sous-traitance, réagir à l actualité des professions et découvrir des savoir-faire et technologies incontournables en : - Mécanique, usinage, décolletage : machines spéciales, moules, fixations... - Mise en forme des métaux : découpage, chaudronnerie, tôlerie, ressorts... - Forge, fonderie : forge, fonderie, acier, bronze, fonte, aluminium - Traitements de surfaces et thermiques : dégraissage, peintures, traitements thermiques... - Plastiques, caoutchouc, composite : injection, moulage, formage, thermoformage... - Électronique, électricité : assemblage, câblage, insertion de composants... - Organismes et services à l'industrie : organisations, conseils, club d'entreprises,... Grâce à cette nouvelle plateforme dédiée, INDUSTRIE offre aux sous-traitants un outil supplémentaire pour développer et optimiser tout au long de l année leurs contacts avec des donneurs d ordres.

14 #26 #27 interview Opinion Bruno de Chaisemartin, Président de la FIM sous-traitance et Président de Supermetal (Sallanches) Pour créer de l emploi, les entreprises doivent d abord se développer En tant que Président nouvellement élu, quelles sont vos ambitions pour la FIM sous-traitance? Ma volonté est avant tout de me mettre au service des syndicats adhérents à la fédération et, à travers elle, aux entreprises adhérentes à ces syndicats. Ensuite, je veux rééquilibrer les rapports entre donneurs d ordres et sous-traitants, promouvoir une co-traitance intelligente au service des marchés adressés. Tout d abord, en rassemblant les professions connexes sur des sujets d intérêt général, notamment ceux liés à la réglementation (environnement, conditions de paiement ). Il faut faire en sorte que les petites entreprises disposent de structures où elles puissent se regrouper pour répondre à des appels d offres qui réclament des structures d une taille minimum. Résoudre les problèmes de recrutement en multipliant les actions vers les jeunes pour qu ils connaissent nos métiers est également une urgence. Le second levier d action est de peser au sein de la FIM sur des sujets plus spécifiques à la sous-traitance. La FIM sous-traitance est composée d entreprises de petites et moyennes tailles. Aujourd hui, il est indispensable que ces structures fortement dépendantes des fluctuations des marchés et des donneurs d ordres disposent de plus de flexibilité. C est une condition indispensable préconisée par le rapport Gallois. Il faut également faire en sorte de réduire les charges de ces entreprises. Selon les sources Eurostat, charges sociales + salaires représentent 36 % des coûts de l entreprise en France. Ils sont de 31 % en Allemagne et de 28 % pour la moyenne européenne. Rien que pour l usinage, le coût moyen du personnel en France représente 44 % des charges, contre 32 % en Allemagne. L emploi se crée au sein des entreprises, il ne se partage pas. Les entreprises doivent se développer pour créer de l emploi. Ce n est pas un cri d alarme que poussent les sous-traitants ; c est un cri de survie. Les petites entreprises ne peuvent plus supporter de telles charges. Dans la course à la compétitivité, plutôt que de surcharger sans cesse leur sac à dos, on ferait mieux de les aider à courir plus vite. Les entreprises ne peuvent plus se permettre de financer le train de vie des organisations étatiques du travail. Ce sont des cotisations supplémentaires pour l entreprise, pour quel résultat, au final? Dans le même temps, on déplore l érosion continue de nos marges. Il faut restaurer ces marges si on veut que l entreprise puisse investir. Toujours selon les sources Eurostat, l excédent brut sur le chiffre d affaires est de 5 % en France, contre 15 % en Allemagne. Au cours des dix dernières années, l Allemagne a investi dans machines/an. La France, dans 2000 machines. Pourquoi un tel rapport de 1 à 10? Les Français ne dégagent pas de marge suffisante pour se permettre d investir! Il ne faudrait pas perdre de vue que les marges d aujourd hui sont les investissements de demain qui sont, eux, les emplois d après-demain. Alors oui, le crédit impôt compétitivité est une mesure qui va dans le bon sens, mais le bon sens pourrait être poussé plus loin encore : plutôt qu un système compliqué dont les entreprises peinent à voir le résultat sur le terrain, il aurait suffit de leur accorder une réduction d impôt, une démarche plus simple et plus rapide. Que représente pour vous le choix d être présent via un stand collectif sur un salon comme INDUSTRIE? Premièrement, la présence soutenue de la sous-traitance sur INDUSTRIE Lyon en 2013 est un excellent vecteur pour présenter les spécificités de notre filière et les mettre en avant : taille des entreprises, variation des volumes, relations avec les donneurs d ordres Ensuite, être présent sur INDUSTRIE sur un stand collectif, c est être là où sont les adhérents et les syndicats. C est une façon de leur montrer qu il faut rester unis si on veut peser au sein des différentes instances (état, politique ). C est aussi un moyen pour la FIM sous-traitance de se faire connaître des mécaniciens rhônalpins qui ne la connaissent pas encore bien. Les Français sont trop souvent individualistes. Les professionnels pourront voir ainsi de quels soutiens ils peuvent bénéficier au sein de la FIM. Cette présence collective renforce la présence de nos syndicats. Nous espérons que les entreprises auront envie de prendre part à de cette union et se décideront à adhérer à leur syndicat et donc, par ricochet, à la FIM. Quelles sont les perspectives de la sous-traitance en France, et plus particulièrement en Rhône-Alpes? À elle seule, la Région Rhône- Alpes réunit 30 % des effectifs de la sous-traitance. Pour autant, les perspectives sont contrastées : les entreprises spécialisées dans l automobile, et notamment sur le marché français, souffrent plus que les autres. Les perspectives sont meilleures, et même positives, pour les autres secteurs plus porteurs, comme l aéronautique, l énergie, le médical mais aussi la cosmétique et les machinesoutils. Comme les autres régions, nous souffrons de la forte inadéquation persistante entre l offre et la demande. En Rhône-Alpes, les besoins s élèvent chaque année à emplois mais un tiers des postes ne sont pas pourvus. Ceci nous ramène au problème de la formation professionnelle qui brasse des montants importants (un tiers du flux de l argent public) mais avec très peu de résultats concrets. Nos professionnels font de gros efforts de communication pour attirer les jeunes dans la filière. Au nombre de ces actions, l expérience très concluante des salons SMILE pourrait être importée sur le prochain INDUSTRIE. La FIM sous-traitance en quelques chiffres 25 milliards d euros de chiffre d affaires 20 % du total de la mécanique salariés entreprises Marchés : 40 % automobile, 23 % mécanique, 7 % aéronautique, 7 % électrotechnique, 10 % maintenance Métiers : mécanique industrielle, machines spéciales, découpage, emboutissage, boulonnerie, traitement de surfaces, estampage, forge

15 #28 #29 visite d'usine calpi color Après à peine deux années d existence, CALPI Color société d application de peinture liquide faisait son entrée dans le panel fournisseur de rang 1 de PSA Peugeot Citroën. Depuis, la PME a poursuivi son expansion et propose aujourd hui d autres savoir-faire complémentaires : peinture industrielle en poudre, métallisation sous vide et laquage UV. Rencontre avec un sous-traitant volontaire et audacieux. En 2004, François-Régis Barbier rachète un fonds de commerce en peinture liquide à Savigny (69) et crée CALPI Color. Pourquoi ce choix, lui qui n est pas, à l origine, un spécialiste du traitement de surfaces? L entrepreneur s amuse qu on lui pose la question : «Je n arrive pas de nulle part. Au fil de mon parcours professionnel, j ai occupé des postes stratégiques dans de grandes sociétés internationales, à différents niveaux de l entreprise : contrôle de gestion, logistique, encadrement... J ai toujours eu à l esprit l envie de diriger ma propre entreprise ; il fallait pour cela que je connaisse tous les aspects du management. Cette opportunité m a paru la bonne.» De toute évidence, François- Régis Barbier maîtrise son sujet. En l espace d une année, l entreprise qu il a rachetée est remise à niveau. Quinze mois plus tard, CALPI Color intègre le panel de fournisseurs de rang 1 chez Peugeot. Un exploit pour une structure qui n avait pas encore deux ans d existence! Un atelier déporté pour les donneurs d ordres pièces peintes sortent chaque jour des ateliers de Savigny. Le portefeuille renferme une centaine de clients, dont une soixantaine tourne régulièrement : «Nous travaillons surtout pour de gros donneurs d ordres, comme Téfal, Bosch ou Peugeot, pour lesquels nous faisons office d atelier déporté, ce qui exige un capacitaire industriel important et une forte réactivité. Chaque jour, nos clients nous livrent les pièces brutes à peindre pour le lendemain, mais nous n en connaissons pas à l avance le volume précis.» En tant que spécialiste de son activité, CALPI Color s attache à se tenir aux avant-postes des dernières technologies. La PME a reçu l agrément Nexter pour tout ce qui touche à la gamme de peintures rattachées à l armée (pièces de carrosserie, éléments sous châssis ). Lors de notre visite, les derniers réglages étaient apportés à la mise au point de la nouvelle chaîne de peinture liquide hydrodiluable électrostatique sur bakélite : «Il s agit d un procédé innovant plus respectueux de l environnement, qui garantit une meilleure finition», explique François-Régis Barbier. «Les tolérances sont extrêmement faibles, de 5 à 10 µ. Nous sommes les premiers à le faire en France», ajoute-t-il avec fierté. Le développement d une PME soustraitante passe par la multiplication de petits sites Un emplacement géographique stratégique Encouragé par l essor de CALPI Color, François-Régis Barbier décide, fin 2008, de créer de toute pièce un site spécialisé dans l application de peinture en poudre, à Lentilly, à quelques kilomètres de Savigny. «Mon objectif était de développer une structure dont l activité soit complémentaire à celle déjà existante. Nous sommes donc partis de zéro : il nous a fallu constituer les équipes et lancer l activité industrielle puis commerciale» Le site de Lentilly n a pas été choisi à la légère : la zone d activité est située à la confluence de plusieurs axes routiers régionaux majeurs comme l autoroute A6 et A89, Une méthode de management participatif François-Régis Barbier manage son entreprise de façon très rationnelle, tenant à la fois compte des exigences clients et des impératifs économiques : «Aucune décision n est prise sans qu on sache précisément quel en sera l impact économique sur l entreprise». Autre levier de management de l entreprise : l exploitation des exigences des clients : «Une écoute permanente de ces exigences contribue à l amélioration continue de leur satisfaction QCD». Tous les mois, des objectifs précis sont fixés pour les employés qui sont informés quasiment en temps réel sur l avancement de leurs progrès. Pour l appuyer dans ses décisions à moyen et long terme, F-R Barbier a mis en place un comité stratégique qui décide des directions à prendre par l entreprise. «Dans ce comité siègent d autres dirigeants d entreprise externes à Calpi. S ils sont là, c est que leurs compétences sont bien meilleures que les miennes et qu ils ne vont pas hésiter à me contrarier, m obliger à me poser et à prendre le temps de réfléchir. Leur avis n est que consultatif mais il n en est pas moins important pour moi en tant que chef d entreprise.»

16 #30 #31 un emplacement stratégique pour les clients et prospects de l entreprise qui acheminent leurs pièces par camions de tous les coins de la France. À ce jour, le site de Lentilly peint chaque jour 600 m² de tôlerie pour environ 80 clients (tôlerie, fonte, barrières, capotage machines, présentoirs ),: «Un rythme que nous pouvons encore améliorer puisque notre potentiel est de m² par jour». Un mot d ordre : la complémentarité C est toujours au nom de la complémentarité qu en février 2012 le Directeur général de CALPI Color se porte acquéreur d ORPHEL Color, une société de métallisation sous vide et de laquage UV de pièces plastiques, implantée dans la Plastics Vallée (Ain). «Avec Orphel, nous sommes montés de deux crans, en terme de technologie», explique-t-il. «Nous réalisons de la métallisation de fonction et d aspect pour la cosmétique (bouchons de parfum ), l automobile (joncs pour intérieurs d habitacles, réflecteurs de feux ) et les spiritueux (bouchons de bouteilles de cognac ).» Du site d ORPHEL Color sortent pièces chaque jour, pour le compte d une cinquantaine de clients. On le voit, il existe une vraie complémentarité de marchés et de technologies entre CALPI Color (Savigny et Lentilly) et ORPHEL Color. De même qu il existe une synergie économique et géographique entre les trois structures. Pour François- Régis Barbier, «le meilleur développement d une société de sous-traitance passe obligatoirement par la multiplication de petits sites». En 2012, près de 75 personnes travaillaient sur les trois sites de la PME. Si la direction est commune, chacun des sites est autonome pour tout ce qui touche à la commercialisation et à la gestion de la production. Dates clés Octobre 2004 Janvier juin 2005 Octobre 2005 Décembre 2005 Avril 2006 Septembre 2006 Octobre 2007 Janvier décembre 2008 Fin 2008 Fin Septembre Février 2012 Avril 2012 Juillet 2012 Après plusieurs expériences de dirigeant au sein d équipementiers automobiles, François-Régis Barbier engage, à 39 ans une démarche de reprise d entreprise originale par le biais de rachat d un fonds de commerce et industriel et crée CALPI Color SAS, au capital de euros. Remise à niveau du site de Savigny, Création du poste de responsable Qualité-Environnement Entrée dans le panel fournisseur de PSA Peugeot Citroën en rang 1. Démarrage en série d application de peinture hydrodiluable pour des pièces automobiles Investissement d une nouvelle ligne dédiée aux pièces de grandes dimensions et de poids importants (jusqu à 300 kg). Lancement de la démarche ISO 9001 et certification en décembre 2008 Création du site Peinture Poudre de Lentilly L activité chute de 60 %, sans perte de clients. CALPI Color lance un plan d optimisation général pour passer la crise CALPI Color devient le peintre leader de TEFAL Orientation vers des marchés complémentaires tels que le ferroviaire, la sécurité et le médical. Lancement de l activité Grenaillage sur le site de Lentilly Le retour de la croissance et l impact du plan d optimisation permettent des investissements de remplacement et sécurisation des process. Acquisition de la société ORPHEL, spécialisée dans la métallisation et le laquage de pièces plastiques Certification ISO 9001-Version 2008 Lancement des moyens d application «peinture hydrodiluable (peinture à l eau) électrostatique» sur plastiques. Des matières, des gabarits et des finitions hétérogènes Spécialiste du traitement de surfaces, CALPI Color améliore les fonctions mécaniques des pièces qui lui sont confiées et/ou de leur aspect de surface par l application d une peinture ou d un revêtement. «Les pièces qui nous sont confiées sont très hétérogènes, que ce soit en termes de gabarit, de finition ou de matière. Cela demande de notre part une très bonne connaissance des propriétés des différents matériaux de façon à appliquer le produit le mieux adapté, à choisir les meilleures techniques d application et de production des pièces.» CALPI Color traite des pièces allant de la petite griffe de quelques centimètres, qui se fixe sur une bouteille de parfum, aux longerons d un tracteur, de près de deux mètres. «Nos salariés voient concrètement, dans leur vie de tous les jours, le résultat de leur travail. C est très valorisant pour eux.» La sous-traitance, avec des moyens industriels La PME a beau être soustraitante, CALPI Color n en possède pas moins de vrais moyens industriels. Actuellement, un gros travail est mené sur les outillages, les porte-pièces et les outils d application. Comme la majorité des sous-traitants, CALPI Color travaille essentiellement pour des clients de la région. «Nous faisons un métier de proximité qui n est donc pas délocalisable», poursuit François-Régis Barbier. «Si on est performant en coûts et en délais, on peut contrer les six semaines de bateau nécessaires pour l Asie et faire en sorte que l activité industrielle qui fait appel à nous reste en France. On n a pas d autre choix que de se caler sur le flux de notre client ou de l un de ses fournisseurs. La part du transport est importante dans notre métier.» L entrepreneur reconnaît «un réel potentiel industriel» à la région Rhône-Alpes, même s il espère que les compétences techniques d une région comme la Plastic Vallée permettent d aller chercher des marchés plus loin. Spécificité de management : l entreprise n a pas recours à la GPAO «pour ne pas brider l entreprenariat et l implication de l homme dans la réactivité», explique François-Régis Barbier. «C est nous qui décidons comment CALPI COLOR traiter une commande. Ce n est qu après seulement que l on intègre notre décision dans un système informatique permettant d associer le flux d information au flux physique.» Les difficultés de recrutement pèsent sur l activité La majeure difficulté à laquelle se trouve confrontée aujourd hui CALPI Color est la pénurie de main d œuvre. «C est un vrai problème pour nous», déplore François-Régis Barbier. «On ne trouve pas à pourvoir le poste de régleur, par exemple. De même, on n a toujours pas trouvé le peintre sur ligne et le contrôleur en alternance dont nous avons besoin.» Une situation qui peut s avérer préjudiciable à l entreprise car «les clients voient bien si j ai en interne les compétences pour absorber les cadences que nécessite leur commande. S ils jugent que ce n est pas le cas, nous perdons le marché». La cause de cette pénurie, selon lui? «Les mentalités ne sont pas prêtes, car les métiers et les savoir-faire ne sont pas valorisés. Au lieu de se plaindre des délocalisations, on ferait mieux de se préparer à ce que l activité manufacturière revienne en France. Ce qui est loin d être le cas.» Traitement de surfaces, application de peinture industrielle liquide et poudre Métallisation sous vide, laquage UV Grenaillage, brossage, tribofinition, montage Matériaux : acier, aluminium, inox, plastiques, verre, bois Chiffre d affaires CALPI Color + ORPHEL Color : 5 M H.T. en 2011 Effectif total : 75 personnes sur 3 sites industriels /

17 #32 Région Rhône-Alpes Dos sier Innovation Si l entreprise industrielle a pris conscience que l innovation est un moyen de se démarquer et de se développer, beaucoup hésitent encore aujourd hui à sauter le pas et à s engager dans une démarche d innovation. L innovation ne se limite pas à la seule conception. Production, organisation, commercialisation sont également concernées. Selon les situations, les priorités diffèrent. Les ressources techniques et financières aussi. Dans ce dossier Innovation, des spécialistes apportent leur témoignage et leur expertise. Dès sa création, INDUSTRIE a mis un point d honneur à valoriser l esprit d innovation de ses exposants. Leur plus belle vitrine est les Trophées de l Innovation auxquels est consacrée une soirée d exception. En outre, depuis deux ans, INDUSTRIE a instauré un parcours Innovation, pour que les visiteurs ne ratent rien des plus récentes nouveautés susceptibles de participer au développement de leur affaire. Les PME de Rhône-Alpes innovent pour se développer En novembre 2012, l INSEE Rhône-Alpes a publié une analyse sur les rapports que les PME de la région entretiennent avec l innovation. Morceaux choisis. L analyse, qui porte sur la période , montre qu en dépit d une conjoncture économique difficile, les PME rhônalpines n ont pas cessé d innover. Il ressort de cette analyse plusieurs constats : Les PME rhônalpines innovent plus que la moyenne Non seulement plus de la moitié des PME de Rhône-Alpes innovent, mais elles innovent plus que les PME de France métropolitaine. Entre 2008 et 2010, 57 % des PME de la région Rhône-Alpes ont innové ; un quota supérieur de trois points à la moyenne nationale. Ceci est particulièrement marqué dans l'industrie (57 % contre 54 %) et les services technologiques (74 % contre 70 %). En revanche, dans les services intellectuels, le taux est conforme au taux d'innovation national. En Rhône-Alpes, le textile (principalement les textiles à usage technique) et la fabrication de machines et équipements sont deux secteurs particulièrement dynamiques en matière d innovation. En matière de produits, là encore, les PME rhônalpines innovent plus que la moyenne nationale (29 % contre 26 %). Ceci est vrai aussi pour les petites entreprises industrielles : elles sont 23 % contre 18 % en métropole. L innovation sous toutes ses formes Dans un contexte économiquement défavorable, quand les entreprises innovent, tant dans l'industrie que dans les services, c est principalement pour élargir leur offre et développer leur conquête de nouveaux marchés. Seules 20 % des entreprises disent innover pour palier les impacts environnementaux. L innovation ne se réduit pas à l introduction sur le marché de nouveaux produits. 38 % des PME ont mis en œuvre des innovations d'organisation (nouvelles organisations du travail, nouvelles méthodes de prise de décisions ) et 25 % ont introduit des innovations en marketing et commercialisation (le plus souvent des modifications de présentation de produits ou de nouvelles formes de promotion). Il faut noter que 72 % des entreprises qui innovent au niveau technologique innovent également en organisation et/ ou en marketing. En effet, la mise en place de nouveaux produits ou services s accompagne de nouvelles méthodes de production et d'organisation et d'une promotion de la nouveauté. En revanche, les entreprises qui ne pratiquent pas l'innovation technologique sont seulement 30 % à avoir procédé à des innovations d'organisation ou de marketing. Un chiffre d affaires supérieur à celui des entreprises noninnovantes Les entreprises qui exportent à l international innovent plus que les entreprises à marché local (70 % contre 33 %). La taille du marché est à la fois une cause et une conséquence de l'innovation des entreprises, en tout cas dans l'industrie : 52 % contre 45 % des PME de l'ensemble de la métropole. #33 Plusieurs facteurs favorisent l'innovation des entreprises : le secteur (les entreprises internationales de biens d'équipements et de services technologiques sont plus de 80 % à innover) ; la taille de l'entreprise (52 % pour les entreprises de 10 à 20 salariés contre 74 % pour les entreprises de 50 à 250 salariés) ou encore l'appartenance à un groupe (65 % des entreprises qui font partie d'un groupe ou d'un réseau d'enseignes innovent, contre 52 % des entreprises hors groupes). En Rhône-Alpes, le chiffre d'affaires réalisé par les PME innovantes représente les deux tiers du chiffre d affaires de l ensemble des PME de la région. Elles réalisent un chiffre d'affaires supérieur en moyenne de 70 % à celui des entreprises non innovantes. Innover, oui mais à plusieurs L e s d é p e n s e s e n R e c h e rc h e e t Développement représentent 60 % des dépenses de l'entreprise liées à l'innovation technologique. Pour limiter les coûts de leur démarche d'innovation, les entreprises innovantes privilégient les actions de coopération avec d'autres entreprises ou avec des partenaires institutionnels. Un tiers des entreprises qui décident de lancer une innovation technologique travaillent en coopération. Ceci est plus vrai encore dans le domaine des services technologiques que dans l'industrie. 90 % des entreprises «coopérantes» travaillent en partenariat avec leurs fournisseurs, leurs clients et d'autres entreprises de leur groupe (par ordre de fréquence). 25 % d'entre elles collaborent avec d'autres entreprises du même secteur. La moitié coopère également avec des partenaires publics (universités, organismes de recherche publique). 44 % des entreprises innovantes en technologie ont bénéficié d'un soutien financier public à l'innovation. Un tiers de ces entreprises aidées ont eu recours à une aide (subvention, prêt garanti ) de collectivités territoriales. Les freins à l innovation subsistent Les entreprises qui n'innovent pas n'y renoncent donc pas uniquement en raison de difficultés à le faire, mais aussi par choix stratégique de ne pas entamer une démarche jugée complexe ou peu utile. Dans une proportion similaire à celle de la France métropolitaine, 57 % des entreprises de Rhône-Alpes déclarent avoir rencontré d'importants freins à la démarche d'innovation. Premier obstacle à l'innovation : les coûts, cités par 32 % des entreprises, surtout dans les services. L état du marché et l incertitude de la demande sont mentionnés par 25 % des entreprises. Les défauts de connaissance ou le manque de salariés qualifiés sont moins souvent mis en avant.

18 #34 #35 Entretien Christophe COLLETTE, Directeur RhOne-Alpes Automotive Cluster Faire mieux à plusieurs ce qu on ne peut pas faire tout seul, voilà l intérêt des projets collaboratifs Pouvez-vous nous présenter le Rhône- Alpes Automotive Cluster? Rhône-Alpes Automotive Cluster (RAAC) a été fondé par la Région en 2004, soit un an avant le lancement des pôles de compétitivité en France. RAAC fait partie de l association loi de 1901 qui pilote également le pôle de compétitivité Lyon Urban Truck & Bus (LUTB). Une même structure poursuit ainsi deux activités distinctes, mais complémentaires. Si le pôle de compétitivité est une usine à projets R&D, le cluster, lui, est plus orienté business, comme un soutien aux entreprises du secteur. En cinq ans, 133 projets de recherche ont été labellisés au sein de LUTB et 64 financés, pour un total de 212 millions d euros dont 80 de soutien public. L association LUTB- RAAC compte aujourd hui 175 membres, dont 80 % d entreprises parmi lesquelles la moitié sont des PME et 20 % de centres de recherche, laboratoires, écoles d ingénieurs et de commerce Lors de l évaluation de 2012 menée par l État, LUTB a été classé parmi les 20 pôles les plus performants des 71 pôles labellisés en France. interview Votre structure est unique en Europe En effet, LUTB est le seul pôle de compétitivité en Europe dont l objectif est de répondre aux défis soulevés par la croissance des besoins de mobilité des personnes et des marchandises en milieu urbain. Il existe en France et en Europe d autres pôles automobiles ou logistiques, mais aucun qui soit centré sur la performance des systèmes de transports collectifs de personnes et de marchandises dans les métropoles. Cette thématique est très actuelle : plus de 50 % de la population mondiale vit en ville. Il faut trouver les systèmes optimisés de transport pour accéder à ces environnements restreints qui présentent de fortes contraintes (bruits, pollution ) et pour y circuler en harmonie. Le champ de recherche est beaucoup plus vaste que la simple question du déplacement d une automobile d un point A à un point B. Il faut mettre au point une approche système dans la ville et adapter la technologie à l usage, et pas l inverse. Existe-t-il une raison particulière pour que LUTB-RAAC soit implanté en Rhône- Alpes? Au niveau national, les pôles se sont créés autour de membres industriels fondateurs. Le nôtre s est formé autour de Renault Trucks (groupe Volvo) et d Irisbus (groupe Iveco) qui à l origine sont des émanations de Berliet, figure emblématique de l industrie lyonnaise. Nous travaillons également avec l IFSTTAR-Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux, l IFP Énergies nouvelles, le CNRS / LET-Laboratoire d Économie des Transports La culture automobile est vivace en Rhône-Alpes, première région française de sous-traitance automobile. Dans la région, l automotive (automobile + véhicules industriels) représente 700 entreprises et emplois salariés, pour un chiffre d affaires global de 13 milliards d euros. Ce n est donc pas un hasard si un pôle comme le nôtre a vu le jour ici. Quels sont les grands axes de travail du cluster? Rhône-Alpes Automotive Cluster s organise autour des trois axes majeurs de développement : l innovation, la performance industrielle et l international. En matière d innovation, nous travaillons sur des projets plus en aval que ceux du pôle de compétitivité. Logistique, lean management et relations Les Automotive Techdays participants 37 entreprises et laboratoires rhônalpins exposants 37 projets collaboratifs présentés 40 invités constructeurs français et étrangers (PSA, DAIMLER, RENAULT, BMW, MAHINDRA, VOLVO, MANN+HUMMEL, FIAT ) 110 visiteurs régionaux donneurs d ordres/fournisseurs sont les thématiques de performance industrielle actuellement à l étude. Enfin, au niveau international, nous mettons en place une dizaine de missions chaque année. Dans ce domaine, la dernière action en date est le déploiement des Automotive Techdays en Allemagne et le développement des relations de partenariat avec le cluster allemand e-mobil BW de Stuttgart (Bade-Wurtemberg). Qu est-ce que les Automotive Techdays? La première édition des Automotive Techdays in Rhône-Alpes s est déroulée les 26 et 27 avril 2012, au siège de la Région, à Lyon. Les Techdays sont conçus comme une vitrine des innovations collaboratives régionales. C est l occasion d inviter des décideurs automobiles (constructeurs et équipementiers) et des partenaires internationaux pour qu ils puissent visualiser de façon concrète le potentiel remarquable de nos entreprises. C est aussi pour nous un moyen de faire évoluer l image de Rhône-Alpes, de région de sous-traitance à celle de fournisseur de technologies automobiles. Deux thématiques prioritaires ont été retenues cette année : Une plateforme pour fédérer les acteurs de la filière automobile Rhône-Alpes Automotive Cluster est l ARIA (Association Régionale de l Industrie Automobile) et le relais de la Plateforme de la Filière Automobile (PFA) pour la région. Créée suite aux États généraux de l automobile, la PFA a pour mission de faciliter les échanges et la concertation dans la filière afin d améliorer la compétitivité de ses acteurs. Coordinateur de tous les acteurs de la filière, elle poursuit son action dans les domaines suivants : è è è è la recherche, l innovation, les techniques et la normalisation associée, les métiers, les compétences et les formations, l excellence industrielle, les stratégies et les mutations. l électrification du véhicule et de ses fonctions (véhicules hybrides et moteurs électriques, systèmes innovants de stockage d énergie, gestion et fiabilité, recharge et connexion) et l allègement du véhicule (groupe motopropulseur et châssis, structure et carrosserie, micro-cars ). Faire mieux à plusieurs ce qu on ne peut pas faire tout seul, voilà ce que démontrent ces projets collaboratifs, ces mutualisations volontaires. Il faut reconnaître que la démarche n est pas naturelle chez les industriels français, mais quand elle est initiée, elle fonctionne parfaitement. La croissance du nombre de nos nouveaux membres en est la preuve. Quelle va être votre action sur INDUSTRIE Lyon? Nous interviendrons à deux reprises dans le cadre du programme de conférences INDUSTRIE Lyon. La première, lors de la présentation des grands objectifs de la Plateforme Filière Automobile Rhône- Alpes et de la mise en place des projets au niveau de Rhône- Alpes. La seconde intervention sera consacrée au Lean manufacturing. Visant à l amélioration continue, cette La démarche Lean et le Lean Management Issue du système de production de Toyota au Japon, l'école de gestion de la production dite Lean (littéralement : «maigre», «dégraissée») recherche la performance de l entreprise par l'amélioration continue et l'élimination des gaspillages. Il s'agit d'une démarche à long terme, avec des résultats rapides, concrets et pérennes. Le Lean Management concerne tous les domaines de l'entreprise et se décline en Lean Manufacturing (pour les secteurs productifs), Lean Development / Lean Design (pour le développement de nouveaux produits) et Lean Office / Administration (pour les processus administratifs). Adaptable à tous les secteurs économiques, le Lean est actuellement principalement implanté dans l'industrie (et surtout l'industrie automobile). démarche issue de chez Toyota met l opérateur au centre du système et fait la chasse aux gaspillages pour améliorer la qualité et mieux servir le client. Pour aider les PME qui souhaitent se lancer dans une démarche Lean, nous avons mis au point le Parcours Lean en Rhône-Alpes. Ce sont des briques de formation qui prennent en compte le degré de sensibilisation de l entreprise au Lean (Découvrir, Apprendre, Se perfectionner). Nous pouvons nous féliciter d obtenir en Rhône-Alpes de bons taux d implication de nos entreprises dans une démarche Lean, comparé au reste du territoire national. À l occasion de la conférence, des entreprises de l industrie automobile témoigneront sur la mise en place d un système Lean. Les raisons pour adopter une démarche Lean sont multiples. Parfois, les PME s y mettent sur demande de leurs clients. Il faut garder à l esprit que quand on a entrepris une démarche Lean, il ne faut pas s arrêter en chemin ; le plus difficile est de la pérenniser car il s agit d un changement de culture, et donc les résultats sont visibles sur le long terme.

19 #36 #37 On constate dans les entreprises industrielles une vraie dynamique d innovation organisationnelle Rencontre André Montaud, Directeur Général de Thésame interview À en croire certains, l innovation serait la planche de salut de l industrie française. L innovation en tant que telle n est pas l assurance-vie de l entreprise. Il est primordial d instituer dans les entreprises une mentalité d amélioration continue et d y encourager les bonnes idées. En France, l approche de l innovation est beaucoup trop technologique. C est d ailleurs une des critiques souvent faite aux pôles de compétitivité qui peinent à passer du stade de la recherche à celui de la commercialisation du produit. Lors de nos consultations dans les entreprises, nous rencontrons régulièrement les deux mêmes points d achoppement. Le premier concerne le sousdimensionnement financier du processus d innovation ; souvent, seule l étape bureau d études est prise en compte. L étape production, et plus encore, l étape commercialisation sont tout bonnement oubliées. On constate aussi la quasiabsence dans l entreprise du marketing d innovation, à savoir : comment aborder le client pour lui présenter des nouvelles approches pour solutionner ses problèmes Beaucoup d entreprises sont enfermées dans une logique de sous-traitance et, de ce fait, ont beaucoup de mal à se mettre à marketer un produit. D un autre côté, cela demande encore beaucoup d efforts aux acheteurs et aux donneurs d ordres pour envisager qu un sous-traitant puisse devenir un cotraitant. Il semble que l innovation technologique marque le pas vis-àvis de l innovation d organisation. Le management, et donc l innovation d organisation, est ce qui est le plus naturel à l entreprise. Celle qui n est pas capable de dégager suffisamment de ressources financières pour mener son innovation jusqu au bout doit commencer par revoir son organisation industrielle. Si l innovation d organisation supplante désormais l innovation technologique, c est que l entrepreneur a beaucoup à y gagner. Il existe aujourd hui dans les entreprises industrielles une vraie dynamique, qui ne se limite pas aux seuls ateliers, visant à gérer toutes les bonnes idées, les faire remonter de la base, les valoriser et les mettre en œuvre. En revanche, trop souvent encore, les industriels viennent à l innovation technologique soit sous la contrainte d un client, soit par la force de l évolution des normes et des réglementations. De l innovation en organisation ne découle pas forcément l innovation technologique, ou inversement. En fait, je dirais qu il s agit de deux démarches parallèles auxquelles j ajouterais même l innovation de service qui est, de toutes, celle qui apparaît comme la moins naturelle aux entreprises. Une entreprise qui n a jamais innové aura tout intérêt à innover en organisation pour plusieurs raisons : elle verra immédiatement les résultats induits, le bouleversement restera invisible de ses clients et elle dégagera des marges qui pourront lui permettre d envisager ensuite des innovations technologiques. Y a-t-il une méthodologie «type» pour innover? Il y a autant d entreprises que de façons d innover. Pour autant, on peut définir un «chemin naturel» vers l innovation en quatre étapes. La première consiste à revoir l organisation industrielle. Thésame : 500 experts, consultants et spécialistes au service de l innovation industrielle Un exemple d'apprentissage de l'innovation LEAN sur l'atelier Ècole INEXO Un exemple d'apprentissage de l'innovation LEAN sur l'atelier Ècole INEXO Depuis 1990, Thésame, centre de ressources en mécatronique, gestion industrielle et management de l'innovation, axe son activité sur l'innovation industrielle. «Thésame accompagne toutes les entreprises, existantes ou en création, dans tout processus d innovation, qu elle soit technologique ou d organisation. Nous travaillons essentiellement avec des entreprises de Rhône-Alpes (80 %) mais aussi avec des entreprises implantées ailleurs sur le territoire national et même à l international, jusqu au Japon», précise André Montaud, Directeur Général. «Nous intervenons selon trois modes : diffusion d information lors de congrès et conférences, ou dans des guides de bonnes pratiques ; participation à des actions collectives, telles que le plan PME Rhône-Alpes ; accompagnement individuel sur des projets technologiques.» Il s'appuie pour cela sur plus de 500 experts, consultants professionnels du secteur privé ou spécialistes issus de centres de compétences scientifiques publics de premier niveau. Reconnu pour la pertinence de ses actions, Thésame a été certifié par l'european Business Network en Il a reçu depuis le label qualité EBN avec un Best in class européen en Membre de RETIS depuis 2002, Thésame a été distingué par plus de 20 trophées remis par les instances nationales et internationales pour la pertinence de ses actions. L industriel constate un retour sur investissement rapide mais doit garder à l esprit que la pérennisation de la démarche demande du temps. La seconde étape va être de revoir le système d information de l entreprise. Dans un troisième temps, on s attaque à la stratégie de l entreprise et, enfin, à l innovation technologique. Il semblerait logique de commencer par la stratégie. Or, nous avons remarqué que réaliser d abord les deux premières étapes permet de démontrer au dirigeant qu on possède une vraie connaissance de son entreprise et de gagner ainsi sa confiance absolue. On a plus de facilité ensuite à mettre en œuvre les étapes suivantes. Parmi les méthodes, le Lean est excessivement innovant. Apparu il y a une dizaine d années, il a d abord été pensé comme un indicateur de performance, ce qui en a limité la progression dans les entreprises. Depuis 3-4 ans, on a pris conscience de son aspect culture de progrès continu et il est désormais utilisé comme un outil de gestion des nouvelles idées et un outil de management. Innover, d accord, mais encore faut-il savoir comment. Dans toutes les entreprises circulent un tas d idées pour créer des produits innovants. Ce n est pas une inquiétude ; les entreprises savent qu elles doivent innover, que c est pour elles un passage nécessaire. Le vrai problème qui se pose est de savoir trouver les ressources, techniques et financières, ainsi que le timing nécessaires. Il faut donc apprendre à l industriel à devenir spécialiste de l innovation, et à séquencer et monter son projet. En général, c est quelque chose qu il sait faire selon une logique Méthodes, mais pas selon une logique BE. Sur la région Rhône-Alpes, en collaboration avec la Région, la DIRECCTE et l Europe, nous avons mis en place Innovation PME, un ensemble de trois modules d accompagnement d une durée de 4 mois : stratégie de l innovation, marketing de l innovation, et management du projet d innovation. Lancé

20 #38 #39 il y a un an, Innovation PME a déjà permis à 60 entreprises rhônalpines de consolider leur dynamique d innovation. A-t-on raison de penser que pour innover un grand groupe est mieux placé qu une PME? Un grand groupe est structuré, financièrement et humainement, pour innover de façon industrielle. De ce point de vue, il possède un avantage indéniable. Sauf que dans un grand groupe, les procédures et des processus de reporting sont très lourds et demandent du temps. Or pour garder l avantage compétitif aujourd hui, il faut être réactif et mettre son innovation rapidement sur le marché. Il apparaît alors que les grands groupes ne sont pas forcément mieux placés que les PME dans la course à l innovation. De leur côté, si leur structure plus légère les rend plus réactives, les PME ne possèdent souvent pas les ressources financières nécessaires à leur projet d innovation. Aucune des deux configurations n est donc plus avantagée que l autre. Depuis quelques temps, sont apparus des schémas qui associent la capacité financière du grand groupe à la légèreté de fonctionnement de la PME. On voit ainsi se mettre en place en interne des grands groupes des structures dédiées à l innovation, aux process et procédures allégés. Certains préfèrent même externaliser cette tâche qu ils confient à des start-ups appelées à rejoindre le groupe plus tard. Au niveau des PME, se structurent - plus rarement - des opérations de coconception/co-innovation : un grand groupe met ses moyens financiers au service d une PME qu il estime capable de mener à bien son projet d innovation. Une des limites de ce système est que dans les grands groupes, les achats fonctionnent souvent selon le précepte Coûts/Qualité/Délais et qu ils ne possèdent pas d outils existants pour analyser les compétences de conception innovative d un de leurs soustraitants. Quelle que soit la formule Lean PME : une nouvelle éthique d entreprendre Pour maintenir l emploi industriel en France et sauvegarder le tissu économique, le Lean est apparu à Thésame comme une solution viable, dès lors qu elle est comprise et correctement appliquée. Ainsi, soutenu par la Région Rhône-Alpes et la Direccte, Thésame a lancé en décembre 2008 le programme régional Lean PME (devenu EXOR), d une durée de trois ans pour ancrer culturellement l amélioration continue. À ce jour, 151 chantiers ont été réalisés dans 18 entreprises. Un premier bilan a permis de mesurer les performances observées dans ces entreprises : +9 % de productivité en moyenne sur les 15 premiers mois, baisse de la retouche de 6,5 % à 1,5 % et des rebuts de 3,5 % à 0,5 %. Le temps de changement de série a été divisé par 2 et les stocks ont diminué de 41 %. choisie, une certitude demeure : la collaboration clients/ fournisseurs est au cœur des nouveaux enjeux industriels de performance et d innovation. pistes pour une industrie intelligente Peak Collaborative Index : une photographie de la collaboration clients/fournisseurs PEAK (Purchasing European Alliance for Knowledge) est un Think Tank Recherche-Formation-Entreprise au service de l élaboration et de la promotion des relations collaboratives Clients/Fournisseurs. Labellisé par le pôle de compétitivité Arve Industries et Mécafuture, PEAK est coordonné par Thésame, qui en assure la maîtrise d œuvre après en avoir imaginé et conçu les principes. Parmi les outils mis en place, le Peak Collaborative Index est un indice annuel du climat collaboratif en France. Pour sa première édition, plus de 100 entreprises industrielles françaises ont participé à l évaluation de la qualité de leurs relations collaboratives avec leur principal partenaire. L index 2012 a livré trois enseignements majeurs : - une marge de progrès avec un potentiel bien réel, - une confiance à cultiver si l on veut collaborer davantage, - les dimensions humaine, relationnelle et juridique sont les clés de la collaboration. L intégralité du Peak Collaborative Index est à découvrir sur : La première Promo Lean : De la menuiserie d'art à la mécanique de précision en passant par la coutellerie ou la plasturgie, tous les secteurs d'activités sont concernés par l'innovation organisationnelle et managériale. En collaboration avec Manufacturing.fr, INDUSTRIE a réuni le 15 janvier dernier à la Maison de la Mutualité (Paris 5e) un plateau d exception autour d une thématique d actualité : «Smart Industries : rendre son entreprise intelligente pour continuer à produire en France.» Si l industrie française veut gagner la bataille de la compétitivité, elle doit d abord moderniser son outil de production. Au-delà de ce préalable indispensable, l industrie de demain se doit d être flexible, innovante, sur le front de la formation Autant de sujets stratégiques dont se sont entretenus les invités du débat Smart Industries. Extraits. 1 S adapter pour se développer Pour gagner en productivité et en compétitivité dans un contexte économique et productif très mouvant, l entreprise doit s adapter en permanence. S il appartient aux pouvoir publics d agir sur la compétitivité coûts (travail, fiscalité, énergie, matières premières, euro) et de créer un environnement business friendly, l entreprise peut améliorer sa compétitivité hors-coûts en misant sur l innovation et l excellence opérationnelle, notamment en impliquant et en responsabilisant tout le personnel dans la démarche. Si les entreprises ne peuvent intervenir sur l environnement économique mondial, elles peuvent innover sur tous les aspects de la chaîne de valeur : conception, production, livraison, facturation, services Pierre Gattaz, Président du Groupe des Fédérations Industrielles et du directoire de Radiall.

L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LA VISION INDUSTRIELLE

L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LA VISION INDUSTRIELLE L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LA VISION INDUSTRIELLE INFOS PRATIQUES AVEC EUX, PRODUCTIVEZ! Les membres du Symop sur INDUSTRIE 2013 VISION INDUSTRIELLE COGNEX 4-G53 GIPS VISION 4-G53 HOMMEL ETAMIC FRANCE

Plus en détail

UNE OFFRE D EXPOSANTS. riche et diversifiée

UNE OFFRE D EXPOSANTS. riche et diversifiée UNE OFFRE D EXPOSANTS riche et diversifiée Du 31 mars au 4 avril derniers, INDUSTRIE Paris a transformé le parc des expositions de Paris Nord Villepinte en CAPITALE INDUSTRIELLE. 5 jours de business qui

Plus en détail

L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LES ÉQUIPEMENTS DE MACHINES

L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LES ÉQUIPEMENTS DE MACHINES L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LES ÉQUIPEMENTS DE MACHINES AU PROGRAMME VOS RENDEZ-VOUS SYMOP SUR INDUSTRIE 2013 Le Syndicat des machines et technologies de production vous donne rendez-vous sur Industrie

Plus en détail

L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LA MESURE ET LE CONTRÔLE

L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LA MESURE ET LE CONTRÔLE L OFFRE GLOBALE SYMOP AVEC LA MESURE ET LE CONTRÔLE AU PROGRAMME VOS RENDEZ-VOUS SYMOP SUR INDUSTRIE 2013 Le Syndicat des machines et technologies de production vous donne rendez-vous sur Industrie Lyon...

Plus en détail

INTERCUT 2011 : l innovation et les jeunes à l honneur

INTERCUT 2011 : l innovation et les jeunes à l honneur INTERCUT 2011 : l innovation et les jeunes à l honneur INTERCUT 2011 EN CHIFFRES La présence de près de 300 personnes lors de ces deux journées INTERCUT est la preuve s il en était besoin que cette manifestation

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Un rayonnement transfrontalier Des rencontres d affaires utiles entre décideurs et donneurs d ordres JTELEC, le rendez-vous de toutes les énergies

Un rayonnement transfrontalier Des rencontres d affaires utiles entre décideurs et donneurs d ordres JTELEC, le rendez-vous de toutes les énergies www.fistexpo.com Un rayonnement transfrontalier Plus de 14 % des exposants et 15 % des visiteurs sont internationaux. Près de 40 entreprises et délégations commerciales originaires de différents pays européens

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Compétences et Technologies de Précision

Compétences et Technologies de Précision Plateforme Laser, Compétences et Technologies de Précision Marquage - Soudage laser, Technologies complémentaires de l usinage. Le laser, une technologie pour gagner en compétitivité Le laser au CTDEC

Plus en détail

Pétrochimie Informatique scientifique

Pétrochimie Informatique scientifique Aéronautique Génie Civil Défense Spatial Systèmes d informations Electronique Télécoms Nucléaire Pharmacie Pétrochimie Informatique scientifique MCG ENGINEERING PROFESSION CHASSEUR DE TÊTE Depuis sa création,

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Charnières et Verrouillages

Charnières et Verrouillages Toutes les solutions de et Verrouillages La société PINET propose, depuis 6 générations, des produits pour applications industrielles. Comptant parmi les leaders européens, la société investit dans des

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW TANGER TOURISM EXPO 21-24 OCTOBER 2015 TANGIER MOROCCO LEADING TRAVEL TRADE SHOW EDITO Il apparaissait important pour nous, professionnels du tourisme, à ce stade de notre carrière professionnelle de pouvoir

Plus en détail

Maîtriser la matière. pour proposer des solutions. thermoformées innovantes

Maîtriser la matière. pour proposer des solutions. thermoformées innovantes Maîtriser la matière pour proposer des solutions thermoformées innovantes Notre maîtrise de la transformation des matières plastiques alliée à notre expertise en usinage de précision nous donne un avantage

Plus en détail

Prestations de communication réservées aux membres de. Le Clust R Numérique

Prestations de communication réservées aux membres de. Le Clust R Numérique Prestations de communication réservées aux membres de Communication gratuite sur les médias Publication d'un communiqué : - Par la plateforme collaborative, une annonce «Actus membres» sera publiée sur

Plus en détail

EN PARTENARIAT AVEC : Mardi 11 décembre 2012. Contact presse : CCI Grenoble : Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.

EN PARTENARIAT AVEC : Mardi 11 décembre 2012. Contact presse : CCI Grenoble : Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci. EN PARTENARIAT AVEC : Mardi 11 décembre 2012 Contact presse : CCI Grenoble : Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Les leaders des trophées de l économie 2012 3 Le magazine

Plus en détail

Le numérique est au cœur de la stratégie de développement de notre territoire.

Le numérique est au cœur de la stratégie de développement de notre territoire. Les organisateurs et les partenaires Le numérique est au cœur de la stratégie de développement de notre territoire. Depuis plus de 10 ans, Roannais Agglomération, la CCI Roanne Loire Nord et Numélink œuvrent

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse : Breizpack (Blandine LAGAIN) breizpack@breizpack.net

Dossier de presse. Contact presse : Breizpack (Blandine LAGAIN) breizpack@breizpack.net Dossier de presse Contact presse : Breizpack (Blandine LAGAIN) breizpack@breizpack.net 02 98 100 200 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE PRESSE 2 LE MOT DE L EQUIPE BREIZPACK 3 DONNEES ECONOMIQUES MAJEURES DE L EMBALLAGE

Plus en détail

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Dossier de Presse Mars 2015 Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Parc des Forges - Green Access H21 13 rue

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

SALON MSV SALON INTERNATIONAL DE LA CONSTRUCTION MÉCANIQUE

SALON MSV SALON INTERNATIONAL DE LA CONSTRUCTION MÉCANIQUE SALON MSV Surnommé «la Foire de Hanovre de l Europe Centrale» MSV est la plus importante rencontre industrielle dans les PECO Parc d exposition de Brno, République tchèque MSV 2012 : du 10 au 14 septembre

Plus en détail

Dans la Nièvre, Investissez dans un modèle économique durable. fibre active, l agence de développement économique de la Nièvre

Dans la Nièvre, Investissez dans un modèle économique durable. fibre active, l agence de développement économique de la Nièvre Dans la Nièvre, Investissez dans un modèle économique durable VOTRE PROJET A SAINT-PARIZE-LE-CHATEL A PROXIMITÉ IMMÉDIATE DU PARC TECHNOLOGIQUE DE NEVERS MAGNY-COURS UN POLE INDUSTRIEL DE POINTE DANS LES

Plus en détail

Communiqué de presse. 3 avril 2012 : TRUMPF inaugure son nouveau centre de démonstration d équipement bio médical à Paris

Communiqué de presse. 3 avril 2012 : TRUMPF inaugure son nouveau centre de démonstration d équipement bio médical à Paris Un plateau technique et technologique exceptionnel, qui préfigure les métiers de la santé de demain 3 avril 2012 - Pages 1 à 7 Paris, 3 avril 2012 Le 3 avril, l entreprise de technologie médicale TRUMPF

Plus en détail

Stand collectif PICARDIE

Stand collectif PICARDIE Stand collectif PICARDIE 2014 FIP solution plastique, salon référent de la filière Plastique en France Lyon Eurexpo du 17 au 20 juin 2014 Afin d encourager la participation d entreprises picardes à FIP

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

La remise des prix se tiendra le 24 septembre (après-midi) dans le cadre de la Nantes Digital Week à La Cité à Nantes.

La remise des prix se tiendra le 24 septembre (après-midi) dans le cadre de la Nantes Digital Week à La Cité à Nantes. ATTENTION CETTE ANNEE CHANGEMENT DE FORMAT Dossier de candidature Candidature à transmettre avant le 2 juin 2015 à Carole Balzano (cbalzano@images-etreseaux.com) La remise des prix se tiendra le 24 septembre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. ESPACE LASER Salon des matériels et techniques laser pour l industrie Découpe - Soudage - Marquage - Gravure - Prototypage

DOSSIER DE PRESSE. ESPACE LASER Salon des matériels et techniques laser pour l industrie Découpe - Soudage - Marquage - Gravure - Prototypage DOSSIER DE PRESSE ESPACE LASER Salon des matériels et techniques laser pour l industrie Découpe - Soudage - Marquage - Gravure - Prototypage GRENOBLE ALPEXPO 28 et 29 mai 2008 Contact : Monique Caboche

Plus en détail

Les associés. Ensemble, libérons votre potentiel croissance. Une implication sur-mesure. Angéline Lunel. François Berthault.

Les associés. Ensemble, libérons votre potentiel croissance. Une implication sur-mesure. Angéline Lunel. François Berthault. www.quadrinnov.com Ensemble, libérons votre potentiel croissance La pérennité d une entreprise dépend notamment de sa capacité à innover, élément indispensable pour se développer - ou simplement pour continuer

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 «S engager aux côtés d un pôle leader et d entreprises innovantes de la filière santé» Standard Eurobiomed 8, rue Sainte Barbe 13001 Marseille 04 91 13 74 65 www.eurobiomed.org

Plus en détail

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable un salon bâtiment bois énergies Eurexpo Lyon France 4>6 mars 2015 Pourquoi exposer? > Une offre large à l heure des marchés porteurs

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE L industrie nucléaire, définition (1) Ensemble des procédés de transformation qui utilisent les propriétés du noyau atomique Dans le domaine civil l exploitation des

Plus en détail

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance Experts & partenaires pour une offre globale haute performance MONT-BLANC MEDICAL INDUSTRIES MÉTIERS & COMPÉTENCES DES ENTREPRISES EXPERTES RÉUNIES POUR UNE OFFRE GLOBALE DÉDIÉE AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Jeunes Job, un forum qui œuvre en faveur de la diversité et l emploi des jeunes, sans aucune forme de discrimination

Jeunes Job, un forum qui œuvre en faveur de la diversité et l emploi des jeunes, sans aucune forme de discrimination Forum virtuel emploi & diversité pour les jeunes de 18 à 30 ans Bac et plus 2 éditions nationales en 2014 du 10 au 23 mai du 15 au 28 novembre CDI CDD Alternance Contrat de génération Stage Formation Intérim

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

BOOSTEZ VOS VENTES Dossier de participation pour vendeur Exposant

BOOSTEZ VOS VENTES Dossier de participation pour vendeur Exposant BOOSTEZ VOS VENTES Dossier de participation pour vendeur Exposant Lancement de l e-commerce au Cameroun avec le 1 er centre commercial virtuel ACHAT VENTE LIVRAISON A DOMICILE 1 er SALON d e-commerce au

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Matériaux et Structures Matériaux en Environnement Nucléaire Matériaux en Environnement Aéronautique

Matériaux et Structures Matériaux en Environnement Nucléaire Matériaux en Environnement Aéronautique INGENIEUR MATERIAUX & DESIGN DE STRUCTURE par apprentissage Matériaux et Structures Matériaux en Environnement Nucléaire Matériaux en Environnement Aéronautique 1 diplôme, 3 parcours différenciés OBJECTIFS

Plus en détail

À propos de Phenix Systems

À propos de Phenix Systems À propos de Phenix Systems L innovation, les délais de mise au point et de fabrication, la recherche d économies d énergie, de matières et de coûts, la qualité et la flexibilité constituent aujourd hui

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

R&D2 Innovate, un bureau d études en plasturgie et mécanique

R&D2 Innovate, un bureau d études en plasturgie et mécanique Dossier de Presse R&D2 Innovate, un bureau d études en plasturgie et mécanique Qu est-ce qu un bureau d études? Un bureau d études conçoit et réalise des dispositifs techniques sur de nouveaux concepts

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Que recouvre le secteur des éco-entreprises?

Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Ce sont les entreprises qui produisent des biens et des services destinés à mesurer, prévenir, limiter, réduire ou corriger les atteintes à l environnement.

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

3 ème édition. Avec :

3 ème édition. Avec : 3 ème édition Avec : Concept et Positionnement Evénement leader dédié aux créateurs d entreprises et repreneurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris organise pour la 3 ème année consécutive l événement

Plus en détail

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Qui sommes nous? [ Une tendance forte à l Open Innovation ] «Le monde est

Plus en détail

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE «Qualifier, motiver, s ouvrir des portes Toi aussi, saisis ta chance, un apprentissage chez TRIMET facilite le début de ta carrière». FAIS TON APPRENTISSAGE

Plus en détail

RENT 2015. Mardi 3 et mercredi 4 novembre 2015 Grande Halle de La Villette - Paris

RENT 2015. Mardi 3 et mercredi 4 novembre 2015 Grande Halle de La Villette - Paris RENT 2015 Mardi 3 et mercredi 4 novembre 2015 Grande Halle de La Villette - Paris Nous avons bâti RENT sur une conviction : Les nouvelles technologies, l Internet, le numérique, les innovations sont en

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

Investissements machines. - Prenez le bon départ. Ensemble, nous pouvons rentabiliser vos. Beaucoup plus vite.

Investissements machines. - Prenez le bon départ. Ensemble, nous pouvons rentabiliser vos. Beaucoup plus vite. Investissements machines - Prenez le bon départ Ensemble, nous pouvons rentabiliser vos Beaucoup plus vite. 12 minutes pour gagner 12 mois Si vous envisagez d investir dans une nouvelle machine, accordez-nous

Plus en détail

02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO

02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO 02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO La Communication et le Numérique, Un nouvel enjeu pour les territoires de demain! Le déploiement des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) et ces champs

Plus en détail

> E-boutique CE. > Contact. Numeria CE 10, rue des roches 63110 BEAUMONT

> E-boutique CE. > Contact. Numeria CE 10, rue des roches 63110 BEAUMONT E-boutique CE Profitez de la puissance Numeria CE à partir de 99 /mois! Contact Numeria CE 10, rue des roches 63110 BEAUMONT Tél : 0 981 628 657 Fax : 0 972 267 667 Site web: www.numeria-ce.fr @ : contact@numeria-services.fr

Plus en détail

UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT

UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT UN PARTENARIAT NUMERIQUE ENTRE LA VILLE DE PARIS ET MICROSOFT Mardi 29 janvier 2008 Contacts presse : Ville de Paris : Lionel Bordeaux Clarisse Guyonnet ; tel : 01 42 76 49 61 Microsoft : Ghislain Garesse

Plus en détail

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Synthèse Contexte Depuis 2008, les marchés et la filière automobile font face à de nombreux chocs conjoncturels

Plus en détail

Le polissage par laser

Le polissage par laser B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le polissage par laser Contexte Un traitement de surface est généralement réalisé dans le but d améliorer les caractéristiques

Plus en détail

LE DOSSIER DE PRESSE. Agence Sophie Turion Anne-Sophie Chatain-Masson 04 78 42 05 62 achatain@agence-turion.com CONTACT PRESSE

LE DOSSIER DE PRESSE. Agence Sophie Turion Anne-Sophie Chatain-Masson 04 78 42 05 62 achatain@agence-turion.com CONTACT PRESSE LE DOSSIER DE PRESSE Agence Sophie Turion Anne-Sophie Chatain-Masson 04 78 42 05 62 achatain@agence-turion.com CONTACT PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Données de la construction bois en Rhône

Plus en détail

14 & 15 INFOS & INSCRIPTION GRATUITE LE NOUVEAU RDV DES ENTREPRENEURS, STARTUPS & DIRIGEANTS D'ENTREPRISES MARSEILLE PROVENCE START UP FINAN CEMENT

14 & 15 INFOS & INSCRIPTION GRATUITE LE NOUVEAU RDV DES ENTREPRENEURS, STARTUPS & DIRIGEANTS D'ENTREPRISES MARSEILLE PROVENCE START UP FINAN CEMENT Partenaires Officiels 14 & 15 OCT. 2015 PALAIS DES CONGRÈS MARSEILLE CHANOT Un événement MARSEILLE PROVENCE LE NOUVEAU RDV DES ENTREPRENEURS, STARTUPS & DIRIGEANTS D'ENTREPRISES RE PRISE FINAN CEMENT START

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Ainsi au travers de MECAFUTURE activement au pilotage de la plateforme MANUFUTURE : orienter grâce aux apports des plateformes nationales, les

Ainsi au travers de MECAFUTURE activement au pilotage de la plateforme MANUFUTURE : orienter grâce aux apports des plateformes nationales, les La Genèse: MECAFUTURE FUTURE-FRFR est la plateforme française aise miroir de la Plate-forme Technologique Européenne MANUFUTURE Ainsi au travers de MECAFUTURE FUTURE-FR,, la France participe activement

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Eurosatory, le plus grand salon international de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres

Eurosatory, le plus grand salon international de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres Eurosatory, le plus grand salon international de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres Tous les exposants, toute la filière terrestre et aéroterrestre, tous les produits, toute l offre

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DOSSIER DE PRESENTATION 2014 2EME EDITION MARS - OCTOBRE 2014 PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES www.crisalide-numerique.fr UNE OPERATON ORGANISEE PAR

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca APPEL A CANDIDATURE Designer en Résidence Pôle de Compétitivité ViaMéca CONTEXTE : Intégration «durable» du Design dans la stratégie du pôle de compétitivité ViaMéca année 2014 Le dossier de candidature

Plus en détail

«1 Semaine pour 1 Emploi» DU 12 AU 22 OCTOBRE 2015

«1 Semaine pour 1 Emploi» DU 12 AU 22 OCTOBRE 2015 «1 Semaine pour 1 Emploi» DU 12 AU 22 OCTOBRE 2015 DOSSIER DE PRESSE EDITION 2015 SOMMAIRE «1 Semaine pour 1 Emploi» : le rendez-vous incontournable pour l emploi en Rhône-Alpes... 3 Historique de la manifestation

Plus en détail

> E-boutique Loisirs. > Contact. Numeria CE 10, rue des roches 63110 BEAUMONT

> E-boutique Loisirs. > Contact. Numeria CE 10, rue des roches 63110 BEAUMONT E-boutique Loisirs Profitez de la puissance Numeria CE à partir de 29,90 /mois! Contact Numeria CE 10, rue des roches 63110 BEAUMONT Tél : 0 981 628 657 Fax : 0 972 267 667 Site web: www.numeria-ce.fr

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

Traitement et gestion des espèces

Traitement et gestion des espèces Traitement et gestion des espèces Société spécialisée dans le traitement des espèces TRAIDIS est une société de haute technologie, spécialisée dans le traitement des espèces. Son expertise autour des caisses

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Préprogramme thématique

Préprogramme thématique Préprogramme thématique Avec plus de 100 conférences et ateliers sur 2 jours, le Salon des Entrepreneurs s impose comme un lieu de formation, d information et d échanges, incontournable pour les créateurs

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence!

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence! Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004 L édition 2004 offrira aux 4 000 visiteurs attendus La 132 e Conférence annuelle des Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) Plus

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com 1 La 1 ère Edition du Salon du Web et de l Intelligence Economique, c est : Un RDV pour analyser l impact du Web sur l économie

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

7I8I9 FÉVRIER LYON. Textile promotionnel Objet publicitaire Techniques de personnalisation. www.salons-ctco.com. Organisé par

7I8I9 FÉVRIER LYON. Textile promotionnel Objet publicitaire Techniques de personnalisation. www.salons-ctco.com. Organisé par 2012 7I8I9 FÉVRIER LYON Textile promotionnel Objet publicitaire Techniques de personnalisation Organisé par www.salons-ctco.com Un double positionnement pertinent et original : 7I8I9 FÉVRIER En début d

Plus en détail

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages Lauréat des trophées du voyage d affaires 2006 pour «la meilleure conduite du changement»! Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation l de votre budget voyages Expertise

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION 1 er octobre 2013 @ Aula Magna Louvain-la-Neuve DOSSIER DE PARTICIPATION www.digiwal.eu by DIGIWAL VOUS OFFRE EN UN SEUL LIEU UN CONCENTRÉ D OPPORTUNITÉS D AFFAIRES ET DE VISIBILITÉ SANS ÉQUIVALENT UNE

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail