SVS Project Newsletter

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SVS Project Newsletter"

Transcription

1 SVS Project Newsletter N 003 Bimensuel d information sur le projet SVS/Juillet- Août 2014 A lire dans ce numéro : L hôpital et la fondation de Panzi se réunissent avec leurs partenaires p.2 L hôpital et la fondation de Panzi se réunissent avec leurs partenaires. P.2 Panzi : Le service de Néonatologie sauve des vies des nourrissons 3 Mwenga : les habitants sensibilisés sur les violences sexuelles P.4 Le psychologue Justin Cikuru : «Nous utilisons les techniques EMDR et neurofeedback pour aider les survivantes des violences sexuelles à surmonter le choc subi.p.5 Dr Sevy Kabala : «Je me demande pourquoi la femme doit souffrir jusqu à ce point»..p.6 Le cancer du col : une mauvaise prise en charge des infections sexuelles peut l entrainer.p.7 Dorcas III, le bâtiment pour l autonomisation de la femme inauguré à Panzi P.8 Lire aussi Panzi : La maison Dorcas 3 inaugurée P.8 Le service de Néonatologie sauve des bébés P.3 SVS : des sorties récréatives pour la détraumatisation.p.9 En bref. P.10 1

2 L hôpital et la fondation Panzi se réunissent avec leurs partenaires Participants lors de la conférence des partenaires de Panzi le 4 Août Ph. Colette Salima La traditionnelle conférence des partenaires de l hôpital de Panzi et de la Fondation Panzi a eu lieu à Bukavu du 4 au 5 septembre Les partenaires tant nationaux qu internationaux ont pris part à cette conférence qui avait pour thème : «Changement de comportement rêve ou réalité». L accent a été focalisé sur la sensibilisation des communautés au changement de comportement de la base au sommet c est-à-dire de la population aux autorités politiques et administratifs. Cette rencontre s est tenue dans la salle des conférences de la maison «Dorcas 3» à Panzi dans la commune d Ibanda. «Nous avons voulu, par cette conférence, mettre à la connaissance des partenaires des informations annuel de l Hôpital et de la Fondation, ainsi que présenter les stratégies de plaidoyer mises en œuvre» a précisé Dr Denis Mukwege, Médecin Directeur de l Hôpital de Panzi. Docteur Mukwege est aussi le Président de la Fondation Panzi qui, à travers une extension plus large, vient en appui aux activités de l hôpital de Panzi dans les différentes communautés. Une même compréhension pour les partenaires Selon Colette Salima, Chargée de communication de l hôpital de Panzi «cet atelier a permis aux partenaires de Panzi d avoir une vision et une compréhension globale sur les stratégies de plaidoyer et les activités de l hôpital et de la Fondation. Il a aussi permis d évaluer l impact des programmes mis en œuvre sur le changement de comportement durable. Ceci a de même été un moment de discutions sur les activités ainsi que des défis auxquels sont confrontés l hôpital et la fondation». Dr Antoinne Nfundiko, médecin chef de staff de l hôpital de Panzi estime pour sa part qu il s agit d un grand moment. «C est un devoir que nous avons vis-àvis des partenaires. Cette conférence axée sur le changement de comportement est une grande opportunité qui permet aux partenaires de maitriser le fonctionnement de la fondation et de l hôpital de Panzi» précise-t-il.. Pour les partenaires présents, cette activité a apporté plus de lumière dans le fonctionnement de la fondation et de l hôpital. «Je suis prête à soutenir les 457 patientes soignées entre juillet et Août par le Projet SVS actions de Panzi dans toute leur globalité et redonner à la femme sa place d actrice à part entière dans le développement de la société» a déclaré toute émue Chouchou Namegaba, Coordinatrice de l Association des femmes des médias du Sud Kivu, AFEM SK. Dr Denis Mukwege, lors de son discours à l ouverture de la conférence des partenaires, le 04 septembre Ph. Colette Salima Plusieurs exposés avec débats étaient au rendez-vous au cours de cette conférence. Ils ont entre autre porté sur l introduction sur le changement de comportement, la présentation du rapport administratif et financier, le débat en rapport avec les projets et les activités ainsi que la présentation de la vision de PANZI pour le changement de comportement en RDC. La conférence se clôture le vendredi Les mois de juillet et Août, le projet de prise en charge des survivantes des violences sexuelles, SVS, a soigné 457 patientes. Parmi elles, 290 survivantes des violences sexuelles et 167 patientes avec pathologies gynécologiques. D après Guershom Mugisho, chargé des statistiques au projet SVS, ces chiffres représentent une diminution de 2,5% par rapport à ceux des mois de mai et juin 2014 où 469 patientes étaient pris en charge. «Nous avons enregistré 290 survivantes ces deux derniers mois contre 356 entre mai et juin. Ce qui représente une diminution de 18%» précise G. Mugisho. Par contre une augmentation a été enregistrée dans la prise en charge des pathologies gynécologiques (fistule et prolapsus) «167 patientes ont été enregistrés ces deux mois contre 113 entre mai et juin Ca représente 2 une augmentation de 18%» précise-t-il.

3 Panzi : Le service de Néonatologie sauve des vies des nourrissons au Sud Kivu Bébé né prématuré pris en charge en néonatologie à l hôpital de Panzi. Ph. Prince Murhula L hôpital de Panzi dispose d un service de néonatologie moderne. Ce service prend en charge les enfants nés prématurés, les bébés nés fatigués lors de l accouchement et les bébés nés à terme mais qui sont malades à la naissance ou dans les jours qui suivent leurs naissance, les enfants dont leurs mères ont connu des saignements avant leurs naissance ou les enfants dont les bassins de leurs mamans se présentent mal. Une prise en charge qui sauve La prise en charge offerte en néonatologie permet de sauver la vie de ces enfants qui, sans suivi minutieux, risquent de décéder à leur naissance. «Nous recevons souvent des bébés prématurés de 28 semaines (6 mois) ou 32 semaines (7 mois) qui naissent aussi avec un faible poids souvent entre 800 grammes, 900 grammes ou 1 kilogramme. Ces enfants restent en vie grâce à la prise en charge que nous leur accordons. Pourtant, dans d autres circonstances ils seraient tous condamnés à mourir» précise Dr Mambo Mwilo, responsable du service de néonatologie à l hôpital de Panzi. Furaha était sur le point de perdre son enfant à son arrivée à l hôpital de Panzi en septembre dernier «lorsque j ai commencé à avoir des contractions, mon mari m a conduit dans un centre de santé à Muhungu. En cours de route, j ai perdu beaucoup d eau. Lorsque nous sommes arrivés au centre, j ai été tout de suite référée à Panzi. J étais enceinte des jumeaux, mais à mon arrivé à Panzi, j avais déjà perdu 1 enfant (jumeau) et le deuxième était encore en vie, seulement il n avait que 1kg. Dr Mambo s est bien occupé de mon enfant. Aujourd hui, sa vie est épargnée, il prend déjà du poids» témoigne-t-elle. Pour mieux dispenser les soins et préserver la vie des nouveaux nés, le service de néonatologie de l Hôpital de Panzi dispose des appareils adaptés «nous disposons de deux appareils pour l amélioration de la respiration de l enfant et la réduction de la durée d hospitalisation (Sypap et le Hi Flow). Nous avons aussi un appareil qui nous aide dans la surveillance cardio respiratoire de l enfant (le mascop). Cet appareil permet de regarder à temps pour voir si l enfant a besoin de recevoir l oxygène ou si sa situation est normale, des matelas chauffants pour que les enfants gardent la chaleur et enfin les lampes chauffantes pour aider les enfants à ne pas prendre le froid» précise Dr Mambo Mwilo, responsable du service de néonatologie de Plus de 600 bébés sauvés en sept mois Entre janvier et juillet 2014, le service de néonatologie a reçu et soigné 614 bébés. «Parmi eux, 603 ont eu la vie sauve grâce au traitement que leur avons assuré» précise Dr Mambo. Nouveau né en néonatologie placé sous lampa chauffante. Ph. Prince Murhula l hôpital. Il regrette cependant les décès enregistrés pour certains bébés suite à l arrivée tardive de leurs mamans à la maternité «41 nouveaux nés sont décédés durant cette période» regrette Dr Mambo. «le mauvais état de la route qui mène à Panzi ne permet pas aussi aux ambulances d arriver à temps, le manque d ambulance spécialisé uniquement pour les nouveaux nés et le retard causés par les femmes enceintes qui, au lieu de se diriger directement à l hôpital, passent par un centre de santé et attendent d être référés en cas de complications sont aussi à la base de ces décès» précise le médecin pédiatre. Il encourage les femmes enceintes, en phase d accouchement, de venir à temps à l hôpital de Panzi pour un suivi minutieux de leur grossesse et la prise en charge du bébé en cas de complications. 3

4 Mwenga : les habitants sensibilisés sur les violences sexuelles Les habitants de Mwenga, l un des huit territoires de la province du Sud Kivu, ont été sensibilisés en juillet dernier sur les violences sexuelles et les violences basées sur le genre. Cette sensibilisation a eu lieu dans des églises et un marché de Mwenga. La série des sensibilisations a eu lieu du 17 au 20 juillet Elle a été menée par le département de communication de l hôpital de Panzi. Séance de sensibilisation dans la communauté par le département de communication du projet SVS, Ph. Mpangaza Bampas. Les églises 8 e CEPAC et 5 e CELPA de Mwenga centre ont accueillis l équipe du département de communication du Projet de prise en charge des survivantes des violences sexuelles de l hôpital de Panzi. A la 8 e CEPAC, la sensibilisation a commencé après le culte matinal à 6h le 19 juillet. Près de 100 fem mes ont pris part à cette séance qui a duré deux heures. A l église 5 e CELPA Bethel, c est près de 130 personnes, hommes et femmes, qui ont pris part à la sensibilisation au cours du culte de dimanche 20 juillet. «Nous avons pris le temps d échanger avec les habitants de Mwenga sur les violences sexuelles, les violences basées sur le genre et leur impact sur le développement de la communauté» a précisé Prince Murhula, Chargé de communication. Mwenga est en fait l un des territoires du Sud Kivu où la prise en compte des capacités des femmes continue à poser problème. Des violences conjugales, les mariages précoces ainsi que d autres formes de violences basées sur le genre imposées par la coutume locale continuent aussi d être infligées à la femme. «Nous avons aussi échangés avec les membres des communautés sur les différentes pathologies gynécologiques dont le traitement est pris en charge gratuitement par le Projet SVS. C est le cas de la fistule, le prolapsus et le cystocèle» a précisé Prince Murhula. Les causes et mesures de préventions de ces pathologies ont aussi été au centre des échanges avec les membres des communautés. «Je croyais avant que c était de la sorcellerie quand une femme avait un prolapsus ou le la fistule.on soupçonnait quelqu un de l entourage d avoir pratiqué de la sorcellerie. Pourtant c est une maladie qui peut être guérie. Merci à Panzi pour son soutient aux femmes» a témoigné une femme après avoir participé à la sensibilisation. Environ 1000 personnes ont pris part à une séance publique organisée au marché de Mwenga centre sur le même thème. Les bénéficiaires ont promis de vulgariser ce message dans leurs milieux respectifs et de contribuer effectivement au changement positif de comportement dans leurs villages. SVS : Les patientes pris en charge sont aussi sensibilisé sur leurs droits A part la prise en charge médicale et psycho-sociale, les patientes internées à l hôpital de Panzi au sein du Projet SVS bénéficient aussi de la prise en charge juridique. Ces femmes venues généralement des villages vivent sous le joug de différentes formes des violences sexuelles et violences basées sur le genre. Nombreux sujets sont abordés tel que le genre, les élections, le droit à l héritage, le droit à la propriété, etc. Chaque semaine, ces patientes sont ainsi sensibilisées sur leurs droits. L accent particulier est porté sur les violences basées sur le genre et les violences sexuelles dont elles sont généralement victimes dans leurs milieux respectifs. «Dans mon village la femme est considéré comme un objet sans valeur. On nous prive de nombreux droits qui pourtant sont protégés par la loi. Avec ces séances, j arrive à me rendre compte que les femmes ont longtemps fermé les yeux par ignorance devant différentes formes de violences qu elles subissent. A mon retour au village, je vais sensibiliser d autres femmes pour qu ensemble on lutte contre les violences sexuelles et celles liées au genre» précise une patiente après une séance de sensibilisation ce mois d Août Après ces séances, certaines femmes se lèvent et décident de porter plainte en justice contre les auteurs des violences sexuelles et des violences basées sur le genre. Elles sont accompagnées en justice par la clinique juridique. «En moyenne 200 patientes prennent part aux séances de sensibilisation chaque mois» précise Guerschom Mugisho, chargé des statistiques au sein du Projet SVS de l hôpital de Panzi. Ces séances sont animées par le département de 4 communication et Plaidoyer du Projet SVS et la clinique juridique de la Fondation Panzi 4

5 Le psychologue Justin Cikuru : «Nous utilisons les techniques EMDR et neurofeedback pour aider les survivantes des violences sexuelles à surmonter le choc subi» Environ 144 patientes sont reçues chaque mois par le psychologue clinicien au sein du projet de prise en charge des survivantes des violences sexuelles à l hôpital de Panzi. Le psychologue Justin Cikuru précise que la psychologie clinique est très importante dans une institution comme l hôpital de Panzi qui prend en charge les survivantes des violences sexuelles qui ont subies des atrocités de tous genre à l Est de la République Démocratique du Congo. Justin Cikuru Précise que son travail de psychologue clinicien consiste à se focaliser sur le traumatisme lié à la violence sexuelle. «Le viol est un élément traumatique sévère qui provoque un débordement émotionnel réel et l épuisement du système nerveux. Parfois, la survivante a l impression de perdre le contrôle sans aucune raison» précise t-il avant d ajouter «Notre rôle est d apaiser la survivante émotionnellement et stimuler son cerveau pour déclencher un système naturel de régulation du système nerveux pour assurer le bien être de sa personne». Selon Justin Cikuru, chacun de nous vit des événements marquants qui d une manière ou d une autre laissent une empreinte dans sa mémoire. Ces évènements nous semblent souvent très difficiles et soulèvent en nous des émotions intenses, nous mènent souvent à l impuissance et à la colère, c est notamment le deuil, le divorce, les phobies, les crises d anxiété, les circonstances familiales ou sociales difficiles, le viol, les accidents de voiture, etc. Suite à un choc émotionnel, il arrive que l'information ne soit pas bien enregistrée par le cerveau qui le stock dans sa forme traumatique initiale. Gardé dans la partie émotionnelle du cerveau, le moindre rappel du traumatisme initial ou de ces stimuli (bruit, odeur, image, pensée, croyance...) suffit à réactiver l'ensemble des émotions, sensations, sentiments qui y sont associés. Patiente au cours d un traitement neurofeedback Pour sortir de cet état, J. Cikuru précise qu il utilise l approche Cognitivo-comportementale à savoir la thérapie de l exposition imaginaire (in vitro) et la thérapie cognitive. A ces deux thérapies s ajoute les techniques de neurothérapie comme le EMDR (la reprogrammation et la sensibilisation par le mouvement de l œil) et la neurofeedback. Après la prise en charge de chaque patiente, l expérience vécue devient alors un souvenir, qui peut demeurer marquant, mais pas handicapant. Ainsi le processus naturel d'autoguérison se met en fonction et permet la disparition des symptômes attachés au choc subit. Les peurs démesurées ou incontrôlables suite à une agression ou à une expérience traumatisante, les phénomènes de revivance ou de vision du traumatisme, les rêves, les phobies générées par le choc et les traces laissées dans le centre des émotions s atténuent et laisse place à la guérison. Les «clowns without boarder» détraumatisent les enfants à Panzi Clowns without boarder à Panzi le 20 Août. Ph. Prince Murhula L hôpital de Panzi et la Fondation Panzi disposent d un air de jeu où sont accueillis des enfants. Parmi eux des enfants issus de viol et des violences sexuelles. D autres enfants du quartier y sont aussi admis. Depuis le 20 Août, trois membres de ce groupe des comédiens suédois a égayé les enfants pris en charge au sein de l air des jeux. Des tours comiques pour amuser ces enfants ont été joués. Rires et expression de joie ont caractérisés ces jeunes enfants durant les séances de jeux organisés par ces clowns. Selon le responsable de cette délégation, leur équipe est venue pour compatir et apporter un peu de rire et de joie à ces jeunes enfants qui ont traversé des moments difficiles. La différence de langue entre les acteurs du groupe (l anglais) et des enfants(le swahili) n a pas empêché à la cohésion de s installer et au message de rire de passer. Des moments que des enfants affirment retenir à vie. «J ai beaucoup aimé leurs costumes et surtout des scènes de rires qu ils nous ont montré. C est la première fois que je vois ça. Je ne pourrais jamais l oublier» a confié un enfant pendant qu il essayait de reproduire la scène avec ses amis. Clowns without boarders est une ONG suédoise internationale spécialisée dans les arts scéniques. Elle est actuellement présente dans plus de 70 pays et œuvre à différents spectacles (rire, cirque, etc.) pour contribuer à soulager la souffrance de toutes les personnes qui vivent dans les zones de crise, y compris les camps de réfugiés. 5

6 Dr Sevy Kabala : «Je me demande pourquoi la femme doit souffrir jusqu à ce point» SVS News letter : Parlez nous un peu de votre travail? Dr Sevy : Mon travail consiste à consulter et traiter les survivantes de violences sexuelles ainsi que les femmes souffrant des complications post accouchement, faire une documentation médicolégale de l incident et des lésions subies par les victimes. Les cas qui doivent être référés en justice demandent de l empathie (compréhension profonde) au lieu de la sympathie pour aider les patientes. Il ne suffit pas seulement d avoir pitié d elles mais plutôt de se mettre à leur place, les comprendre car elles sont très traumatisées. Sur le plan psychologique, les femmes pensent qu elles sont inutiles et sont marginalisées par la société. SVS Newsletter : Qu est ce qui vous a le plus marqué depuis que vous travaillez au sein du Projet SVS? Dr Sevy : Ce qui m a le plus marqué depuis que je travaille à Panzi, c est le nombre de petites filles pris en charge par le projet depuis plusieurs mois maintenant. Ce qui fâche c est de voir qu aujourd hui nous recevons des fillettes violées et mutilées à kavumu. Tous ces cas sont dénoncés à tous les niveaux sans aucune suite de la part du gouvernement, ce qui me blesse. Dans le temps, seuls les adultes subissaient ce genre d atrocités mais ce que je vois aujourd hui m étonne. Pourquoi faire souffrir les enfants en créant en elles des traumatismes psychologiques, d autres deviennent même improductives pour leur avenir. La seule question que je me pose souvent c est pourquoi ces agressions sexuelles à l égard des enfants?quel mal ont-elles fait pour mériter cela? SVS Newsletter : Femme, vous soignez les survivantes des violences sexuelles et pathologies gynécologiques graves, comment vous sentez vous lorsque vous voyez ces femmes souffrir? >> Dr Sévy Kabala. Ph Colette Salima Docteur Sevy kabala est une femme médecin, mariée et mère de 5 enfants. Médecin traitant au programme de prise en charge des survivantes de violences sexuelles et pathologies gynécologiques, Depuis sept ans, elle est aux cotés des femmes pour leurs donner assistance médicale et psychologique. INTERVIEW Dr Sevy : C est tous les jours que je soigne les femmes et les vois souffrir.parfois je me demande pourquoi la femme doit souffrir jusqu à ce point.je suis affectée à force de les voir souffrir, et j avoue que la douleur que je ressens me donne le courage de rester à leur service, d apporter mon soutien médical et psychologique pour qu elles guérissent. SVS newsletter : Quel est votre analyse par rapport aux cas récurrents des viols des fillettes enregistrés à Kavumu et pris en charge à Panzi. Dr Sevy : Cette situation me perturbe personnellement. Cela fait pratiquement 2 ans que nous recevons des fillettes âgées entre 3 et 7 ans, toutes victimes de viol. Cette année, les cas ne cessent de nous arriver et la plupart des ces cas viennent de kavumu. Malheureusement, tout est calme et personne n en parle comme si de rien était. SVS newsletter : Mère de famille, comment arrivez vous à concilier travail et ménage? Dr Sevy : Concilier le travail et le ménage n est pas facile, néanmoins je fournis beaucoup d effort pour que mon travail ne pénalise pas mon mari et mes enfants et vice versa. La chance que j ai est que mon mari me soutien beaucoup ce qui me donne encore le courage de rester au service des femmes de mon pays. SVS Newsletter : Un dernier Mot? Dr Sevy : Pour terminer j aimerai encourager les femmes à dénoncer le mal, à ne pas se sous - estimer, savoir que nous sommes utiles dans la société malgré les atrocités connues et des complications de la santé, et étudier ensemble sur comment on peut trouver des solutions pour sortir de cette situation. Alerte : Plus de 20 fillettes mutilées à Kavumu en neuf mois c est plus que trop! Depuis janvier 2014, vingt fillettes victimes de viol et mutilation à Kavumu ont été accueillies et soignées à l hôpital de Panzi. La dernière, une fillette âgée de 3 ans a été violée dans la nuit du 4 au 5 septembre à Kavumu dans le territoire de Kabare.Selon le docteur Patrick kubuya, la fillette est arrivée à l hôpital de Panzi le vendredi 5 Septembre dans la matinée et présentait des lésions graves. L hôpital de Panzi continue de dénoncer les multiples cas de viols des fillettes en provenance de kavumu et demande aux autorités compétentes de prendre des mesures qui s impose car «ça devient trop» s insurge Dr Kubuya. Visitez notre site web pour rester informé. Suivez aussi l émission «Espérance de vie» chaque dimanche de 19h45 à 20h15 sur Radio Maendeleo (88.8 MHz) et chaque vendredi de 19h30 à 20h sur la RTNK (88.5 Mhz) 6

7 Le cancer du col : une mauvaise prise en charge des infections sexuelles peut l entrainer. «Ces femmes ont été violée et il ya de cela 5 à 10 ans». Survivante, devant la salle de consultation du projet SVS à Panzi. Ph. Prince Murhula Plus de 10 Patientes souffrant d un cancer du col ont été enregistrés de janvier à Août par le programme de prise en charge des survivantes des violences sexuelles à l hôpital de Panzi. Précision donnée par le Docteur Patrick Kubuya Chizungu, médecin traitant au sein du programme SVS Docteur Kubuya précise que cette recrudescence des cas des femmes présentant le cancer du Néo du col est inquiétant, «c est depuis plusieurs mois maintenant que nous recevons beaucoup des femmes avec le cancer du Col. La majorité de ces femmes ont des antécédents d agressions sexuelles commis par plusieurs hommes. Certaines ont été violées par quatre ou dix hommes. Il ajoute que plusieurs femmes entendues par les médecins affirment qu elles ont eu des infections génitales à répétition après viol. Par peur d être répudiée de leurs foyers, les femmes ne disent pas à leurs conjoints ce qui leurs est arrivé et décident de garder silence sans avoir un traitement. «Le cancer du Col peut entre autre avoir comme causes, les rapports sexuelles précoces, les grossesses précoces, la multiparité (nombreuses grossesses), la fréquence des maladies sexuellement transmissibles, le rapport sexuel avec plusieurs partenaires, le tabagisme ainsi que le niveau socio économique très bas» précise Dr Kubuya. La maladie se manifeste par des saignements après rapports sexuels, lors des attouchements soit après consultation médicale. Les douleurs spontanées du bas ventre, l apparition des pertes excessives, rétention aigue d urine ainsi que des fausses dysenteries. Le cancer du col a pour origine un virus appelé virus du papillonne humain(vph) provenant d une infection très courante et sexuellement transmissibles. «Il est recommandé de faire un dépistage préventif (le frottis) chaque trois ans pour des femmes âgées de 25 à 65 ans» précise le médecin. Un service de Buanderie pour la propreté des linges et tenues à l hôpital de Panzi L hôpital organise un service de buanderie pour assurer la propreté des linges utilisés par les personnels soignants et les patientes pris en charge. Parmi ces vêtements ont peu noté les linges et tenues (La literie, les camisoles, champs opératoires, les tenues du bloc opératoire), les tenues des malades en pré-opération et post opération. Ces services sont le ramassage, le triage, le nettoyage, rinçage, étalage et le repassage. Selon le responsable de service, Gilbert Kasaba Bayoya, les tenues et les linges nettoyés à la buanderie sont utilisés dans tous les services de l hôpital. Gilbert Kasaba annonce que son service est buté à plusieurs difficultés mais la grande difficulté demeure le nettoyage manuel des tenues par manque des machines. Les quelques machines affectées à son service sont généralement en panne. Les ruptures intempestives du courant électrique, la faible pression d eau handicap aussi le travail. L équipe a également besoin des gangs de protection pour le nettoyage et rinçage des habits ainsi que d une table supplémentaire pour le repassage LISEZ ET FAITES LIRE 7

8 Dorcas III, le bâtiment pour l autonomisation de la femme inauguré à Panzi L autonomisation des femmes à travers la formation multisectorielle, c est le cheval de batail de la maison Dorcas, une institution de la Fondation Panzi. Le 3 septembre, la maison Dorcas III a été inaugurée en présence de différentes personnalités. Femmes regroupées devant le bâtiment de la Maison Dorcas 3 le jour de son inauguration. Ph. Colette Salima. Lorsqu elles arrivent à Panzi, les femmes doivent être réhabilitées physiquement, mais aussi retrouver les moyens de vivre de manière autonome. «Le début de cette entreprise remonte à 2006», explique Herman Mukwege, le frère du médecin-directeur de Panzi. «Cette année-là, nous avons loué un petit bâtiment à côté de l hôpital pour y créer un centre de transit, destiné à héberger une trentaine de femmes. Après avoir été victimes de violences sexuelles, il fallait qu elles puissent se reconstruire Nous avons appelé cette maison «Dorcas un». A partir de là, l idée a fait son chemin : de 2009 à 2012, nous avons accordé des microcrédits, distribué des tôles aux mamans qui, autour de Panzi, avaient pu acheter un terrain. Certaines d entre elles, qui n avaient que 20 dollars au départ, ont pu acquérir une parcelle» Et depuis la maison «Dorcas», désormais qualifié de «centre de transit et d autonomisation des femmes». Cette maison à été construite pour toute les femmes qui passent à l hôpital et qui ne peuvent pas retourner chez elles ; mais nous avons aussi un programme d autonomisation des femmes pas seulement les femmes vulnérables. La philosophie de la fondation étant de faire de la femme une actrice à part entière» précise le docteur Denis Mukwege. «Les femmes doivent prendre conscience de ce qu elles ont comme atouts» Ce bâtiment dont la capacité d accueil est de plus de 250 personnes, doté de vastes auditoires modernes, a les ambitions d une «université des femmes». Telle est la vision du Docteur Mukwege : «Les femmes, aujourd hui victimes, ont aussi la capacité, demain, de devenir des leaders. Il faut pour cela les former, leur donner conscience de leur force, de leurs talents» Témoignages Lors de la cérémonie d inauguration, les femmes ont apporté leur témoignage : «Lorsque je suis arrivée à Panzi en 2003, raconte Louise, «victime de viol, j ai été soignée à panzi et accueillie à la maison Dorcas. J ai appris plusieurs métiers et j ai bénéficié d une somme de 20$ il ya plusieurs année. Aujourd hui grâce à cette petite somme, j ai acheté une parcelle et construite ma petite maison. Aujourd hui, je travaille, je suis une femme debout, autonome je travaille, je suis une femme debout, autonome» «Je manque les mots, tous ce que je peux dire c est merci car tous ce que je suis aujourd hui c est grâce au Docteur Mukwege.» ajoute une autre femme. Lorsqu il prend la parole, le docteur Mukwege répète avec conviction : «Les femmes n ont pas seulement droit à la santé. Elles doivent conquérir tous leurs droits. Nous ne pouvons pas tolérer que dans ce pays, 50% de la population soient à l écart du pouvoir. Et cela alors que c est vous, les mamans, qui portez le Congo sur vos épaules Vous devez vous battre, pour votre dignité, pour l avenir de votre pays» Dr Mukwege précise qu il est convaincu du fait qu au Congo, les femmes seront le ferment du changement social sinon politique. Vue intérieure de la maison Dorcas 3. Ph. Colette Salima La maison Dorcas a été inaugurée en grande pompe, en présence des représentants diplomatiques de la Norvège le mercredi 3 septembre Le projet de sa construction a été appuyé par l ONG Novergian Church Aid NCA en sigle Suivez l émission Espérance de vie : -Chaque vendredi de 19h30 à 20h sur la RTNK (88.5 Mhz Fm) -Chaque Dimanche de 19h45 à 20h15 sur Radio Maendeleo (88.8 Mhz Fm) Visitez aussi notre site internet : 8

9 SVS: Des sorties récréatives pour la détraumatisation des survivantes Dr Kubuya, Médecin traitant au projet Patientes lorssvs, deph. la Prince sortiemurhula récréative du 19 Août à Mosho Km 13, Ph. Cecile kamwanya C est au site récréatif Mosho, Km 13 que les patientes pris en charge à Panzi se sont rendues le 19 Août en sortie récréative. Une activité organisée dans le cadre de la détraumatisation des patientes. Elles étaient accompagnées de quatre membres du staff psychosocial. «Au cours de ces sorties, les patientes visitent la ville, ses différents artères et endroits importants. C est à bord du gros bus de l hôpital qu est organisé le transport» précise Cécile Kamwanya. C est au Km 13 que les patientes ont passé le plus de temps. Elles ont été entrainées à différents jeux. «Le souci étant de leur permettre de stimuler les muscles du corps au travers l exercice physique. Mais aussi stimuler l attention, la concentration et la créativité» précise C. Kamwanya. «Parmi les patientes qui ont pris part à cette sorties il y a des anciennes dont les cas semblent être délicats par rapport à la chirurgie et des récentes très affectées par leur état qu elles considèrent comme très compliqué» note la responsable des psychologues au projet SVS de Panzi. Panzi : le personnel du projet SVS détraumatisé chaque mois par des sorties en groupe Les agents de l hôpital de panzi se réunissent une fois le mois en dehors de l hôpital pour partager et échanger entre collègues afin d améliorer leur travail. Selon le chargé de ressources humaines au sein du projet de prise en charge des survivantes sexuelles, SVS, Mpangaza Badesirwe, cette activité rentre dans le cadre de la détraumatisation des agents de ce programme. «Chaque mois, les agents repartis dans différents groupes, se rendent dans différents milieux pour visiter et se détendre. Nous organisons ces descentes pour permettre aux agents d oublier ce qu ils ont toujours l habitude d entendre et qui les affectent d une manière ou d une autre afin que la qualité de soins et de la prise en charge soit toujours meilleure.»affirme t-il. «La coordination du projet avait pris cette décision, car elle avait constaté qu après avoir écouté les histoires horribles qu on vécue les survivantes de viol, le personnel manifestait également un état de traumatisme suite à ce qu ils ont entendu, une situation qui ralentissait aussi le bon déroulement du travail. Pour pallier à ce problème, nous avons pensé à organiser ces sorties qui aujourd hui ont un impact positif»ajoute Mpangaza. Au cours de cette activité, le personnel échange sur les histoires qui ont marqué chacun d entre eux et qu ils n arrivent pas à oublier. Le psychologue justin Cikuru Jeune fille de Bukavu transportant des bidons d eau au dos et à la tête Le personnel du Projet SVS en pleins jeux à Mosho Km13 estime pour sa part que le personnel est aussi vulnérable car en plus du vécu personnel de chacun s ajoute le stress causé par le travail et le traumatisme entendu. Un moment suivi avec attention par le psychologue présent obligé aussi de raconter une histoire et qui enfin écoute et donne les conseils, car la communication verbale et non verbale est l un des outils importants utilisés pour aider une personne affectée. Au cours de ces séances, les personnels chantent, dansent, discutent de quelques sujets et jouent des sketches, au ballon, sautent à la corde etc. Cette activité permet aux membres du personnel de 9 passer cette étape vers une autre beaucoup plus calme. 9

10 En Bref Dr Mukwege va recevoir le Prix Solidarité en octobre Le nom de Denis Mukwege est cité pour le prix Sakharov Le 16 octobre prochain, l hôpital St Pierre, associé à l ONG Médecins du Monde, décernera pour la première fois le Prix Solidarité. Le lauréat est déjà connu : il s agit du docteur Mukwege, ce médecin congolais qui, au Sud- Kivu, répare les femmes qui ont été déchirées par les viols brutaux qui leur sont imposés. A la base de ce prix, explique le Dr Patrick Van Alphen, qui en est le coordinateur, il y avait la volonté de voir le Centre hospitalier universitaire St-Pierre, un hôpital laïc, public et fédéral, soutenir un projet, mais aussi une problématique, en distinguant une personne. Le travail du Dr Mukwege est exceptionnel et nous voulions surtout éviter de tomber dans le domaine de la charité. Nous lançons donc une campagne de récolte de fonds, mais aussi d information du public. Car il ne sert finalement pas à grand-chose de réparer ces femmes si c est pour qu elles soient ensuite à nouveau victimes des mêmes violences barbares. En remettant ce prix, nous voulons sauver le plus possible de femmes et de fillettes victimes du viol de masse, mais aussi tenter de combattre la cause de ce génocide, pratiqué pour faciliter le pillage des ressources minières utiles à notre progrès informatique!» Les débats ont été passionnés, les choix difficiles Après de longues discussions entre les groupes politiques du Parlement européen, deux candidats au prix Sakharov ont fini par émerger : le mouvement ukrainien Euromaidan et le gynécologue congolais Denis Mukwege. Ce dernier fut vivement défendu au nom du groupe libéral par le belge Louis Michel appuyé par le socialiste Marc Tarabella. L accord politique conclu entre le groupe libéral et le groupe socialiste du PE devra encore être ratifié en commission le 23 septembre prochain et c est vers le 16 octobre que sera connue la décision définitive. Mais il est d ores et déjà certain que le Dr Mukwege, déjà par ailleurs lauréat du Prix Roi Baudouin pour le développement et, plus récemment, du prix Solidaris, figure dans le peloton de tête. Rappelons que le «prix Sakharov pour la liberté de l esprit», décerné chaque année par le Parlement européen est destiné à récompenser des personnalités exceptionnelles, connues pour leur lutte contre l intolérance, le fanatisme et l oppression, à l instar du physicien russe Andrei Sakharov, prix Nobel de la paix en Courriers de nos lecteurs : Bonjour SVS, merci pour cette initiative. Votre bulletin nous permet de comprendre davantage l impact de votre travail et sa grandeur dans notre province et toute la rdc. Mille mercis et grand courage pour ce grand travail que vous abattez au service de nos mamans, sœurs et filles congolaises et de toute l humanité. Alain Mwepa. Comme l a fait Alain, vous aussi vous pouvez nous écrire. Donnez nous votre point de vue aux adresses reprises ci-dessous. Le SVS Project Newsletter est un document réalisé par le département de communication de l hôpital de Panzi/ Projet SVS. Equipe de rédaction : Colette Salima, Chargée de communication Tel : Mail : Prince Murhula Mushagalusa, Chargé de Communication Tel : Mail : Web : Facebook : 10 Maquette et Design : Prince Murhula

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous,

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous, Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE Pour vous et chez vous, Un service d'aide et d'accompagnement lors de difficultés passagères de la vie quotidienne. Au sommaire de ce numéro 11 L'intervention à domicile et

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

La guérison pour tous. - Tanya Barnett

La guérison pour tous. - Tanya Barnett La guérison pour tous - Tanya Barnett w w w.projectjessica.ca Elle est à 6 semaines de sa graduation, à 3 semaines de son bal de finissants. Cette jeune femme est à la porte de son avenir. Mais elle n

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique.

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique. «La mort de mon Enfant, le courage du deuil au Quotidien» Soirée débat, mardi 05 février 2013, à l Hôtel de Ville. Animée par Mme Katy BONNARD, En partenariat avec l Association Jonathan Pierres Vivantes.

Plus en détail

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint Panzi Fondation : Assistant Program Manager FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint La Fondation Panzi RDC était créée en 2OO8 pour la gestion et la Coordination des projets qui vont au- delà

Plus en détail

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Table des matières Quoi savoir avant de débuter?... 3 Comment utiliser le plan d entraînement?... 4 Comment éviter

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne L impact psychologique du cancer du sein RENY Justine, psychologue clinicienne Groupe de parole : hôpital de Dreux Groupe ouvert à tous les patients en cours de traitement et/ou en rémission Un mardi par

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone?

La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone? La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone? UNE NAISSANCE DANS LE NORD AVEC UNE SAGE-FEMME AUTOCHTONE «J ai eu le privilège d assister à une belle naissance.

Plus en détail

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés produit par L Association yukonnaise d éducation et d information juridiques janvier 2015 L Héritage de Jean Une production de

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 Après avoir conduit l enregistrement biométrique des personnes déplacées

Plus en détail

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Organisation Mondiale des Associations pour l Education Prénatale (OMAEP 1 ) Premier Colloque International: «Education à la Vie dès la Période Prénatale» Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Monsieur Toussaint

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Mboté na bino (Bonjour à vous)

Mboté na bino (Bonjour à vous) Mboté na bino (Bonjour à vous) Enfin je vous écris, après mes deux premiers mois dans mon nouveau Pays qu est la République Démocratique du Congo. Tout d abord je voudrais vous remercier pour votre soutien

Plus en détail

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement Dossier de presse Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement 7 janvier 2015 Communiqué de presse Campagne de communication «Pas de relations sexuelles sans consentement» «Pas

Plus en détail

Merci de votre générosité!

Merci de votre générosité! Je désire faire un DON UNIQUE : Chèque ou mandat-poste à l ordre de : Fondation du CHUM Carte de crédit : d expiration : Courriel J aimerais que mon don soit anonyme. J aimerais recevoir de l information

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Prévention grossesse

Prévention grossesse Prévention grossesse Le mot de la Directrice La Fondation PremUp, reconnue d utilité publique, agit pour la santé de la femme enceinte et du nouveau-né. Elle conduit 3 types de missions : 1. Faire progresser

Plus en détail

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer»

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» «La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» Mme ALAHIANE Latifa Cadre infirmier Maternité Souissi CHIS/ RABAT/ MAROC PLAN

Plus en détail

RAPPORT DE DEPISTAGE DU VIH- SIDA Au sein des FEMMES VICTIMES DE VIOL

RAPPORT DE DEPISTAGE DU VIH- SIDA Au sein des FEMMES VICTIMES DE VIOL RAPPORT DE DEPISTAGE DU VIH- SIDA Au sein des FEMMES VICTIMES DE VIOL EN TERRITOIRE DE MWENGA/SUD-KIVU REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO DECEMBRE 2005 1 INTRODUCTION En marge des activités générales de

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Certains de ces changements peuvent être positifs. Les intervenants humanitaires témoignent souvent de la

Certains de ces changements peuvent être positifs. Les intervenants humanitaires témoignent souvent de la TRAUMATISME PAR PROCURATION CARE République Démocratique du Congo Extrait de «Comprendre et faire face au traumatisme par procuration» du L.A. Pearlman and L. McKay (2008) Headington Institute www.headington-institute.org

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Rapport de stage IFMSA à l étranger BERGEN, NORVEGE Juillet 2013

Rapport de stage IFMSA à l étranger BERGEN, NORVEGE Juillet 2013 Rapport de stage IFMSA à l étranger BERGEN, NORVEGE Juillet 2013 Service de Gynécologie-Obstétrique Haukeland universitetssjukehus DFGSM3, Université de ROUEN Année 2012-2013 Accueil d une étudiante Croate

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Rapport de Stage. Gynécologie, split (Croatie)

Rapport de Stage. Gynécologie, split (Croatie) Alice VIARNAUD, DCEM 3 Rapport de Stage Gynécologie, split (Croatie) Je suis actuellement étudiante en DCEM 3 à la faculté de médecine de Creteil, j ai participé au cours de l été 2011 aux échanges internationaux

Plus en détail

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale.

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. Comprendre la phobie sociale Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. La phobie sociale est une maladie psychologique de mieux en mieux connue des médecins et des chercheurs, et pour laquelle

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 (Message : MO répond à des besoins concrets que le réseau seul ne peut combler : un toit, un support à la reconstruction MO est une ressource complémentaire

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Réinsertion des enfants soldats en RDC

Réinsertion des enfants soldats en RDC Réinsertion des enfants soldats en RDC D après le Protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l enfant, un enfant soldat est un combattant âgé de moins de 18 ans. L ONU estime à 300

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR

Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR Rentrée en septembre : En quelque mots, on a commencé sur les chapeaux de roues, avec les interviews bar et le début de la bleusaille. On a très vite été débordés

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir.

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir. Le droit d être informé prend sa source dans les droits fondamentaux de la Charte des droits et libertés québécoise. L article 44 confirme que tout Québécois a droit à l information, sous réserve de la

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

Comment prévenir le syndrome du Burn-out?

Comment prévenir le syndrome du Burn-out? Comment prévenir le syndrome du Burn-out? 1 Qui suis-je? Je suis analyste transactionnel certifié, formateur et superviseur spécialisé en prévention et gestion des risques psychosociaux. Ma mission : «Etre

Plus en détail

Prévention du stress posttraumatique. Comment réagir après un évènement traumatisant

Prévention du stress posttraumatique. Comment réagir après un évènement traumatisant Prévention du stress posttraumatique Comment réagir après un évènement traumatisant Lindsy Werrebrouck Psychologue Conseiller en prévention psychosociale Mensura Programme Traumatisme Incident critique

Plus en détail

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX 1 Anxiété : «Malaise à la fois physique caractérisé par une crainte diffuse, un sentiment d insécurité, de malheur imminent. On réserve plutôt le nom d angoisse aux sensations physiques qui accompagnent

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

Présentation du Centre Action

Présentation du Centre Action Présentation du Centre Action Nous changeons des vies en offrant des possibilités renouvelées Nous faisons bouger les choses! Avec votre aide, nous continuons à croitre. 1 Table des matières Notre mission...3

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Ce totem est le point de départ du jeu.

Ce totem est le point de départ du jeu. Ce totem est le point de départ du jeu. Demande ton livret de jeu au stand de l Unicef puis pars à la découverte de 5 enfants du monde. Comme toi, ils ont des droits, mais ces derniers ne sont pas toujours

Plus en détail