HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30"

Transcription

1 UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL École de criminologie Automne 2014 CRI 1151 Justice criminelle 1 CHARGÉ DE COURS: KEVIN MOUSTAPHA LOCAL: B-2285 PAVILLON JEAN BRILLANT NOMBRE DE CRÉDITS : 3 HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30 Buts et objectifs du cours 1. Permettre à l étudiant de prendre contact avec le système judiciaire canadien et plus particulièrement québécois, en matière de justice criminelle et pénale, d en apprendre le fonctionnement et d en comprendre les règles de base. 2. Comprendre le système judiciaire pénal à travers le travail de ses différents intervenants. 3. Maîtriser les principaux concepts de droit criminel, à savoir les éléments constitutifs de l infraction, les moyens de défense et les peines. 4. Appréhender au mieux les grands principes de la justice criminelle à travers différents arrêts de la Cour suprême du Canada. 5. Susciter la réflexion et le goût de l analyse quant à la compréhension des phénomènes sociaux entourant la commission des délits criminels et à la solution des problèmes qu ils engendrent. 1

2 Calendrier sept. : Introduction La justice criminelle: définitions et distinctions 15 sept. : Les sources du droit pénal canadien 22 sept. : Les acteurs du droit pénal canadien 29 sept. : Les tribunaux de juridiction criminelle 06 oct. : L infraction 13 oct. : Examen intra-semestriel. 20 oct. : Semaine d activités libres 27 oct. : Les différents types d infraction (1) 03 nov. : Les différents types d infraction (2) 10 nov. : La participation criminelle et les infractions inchoatives 17 nov. : Les moyens de défense (1) : les causes qui empêchent l individu d orienter intelligemment son action 24 nov. : Les moyens de défense (2) : les causes qui empêchent l individu d orienter librement son action 01 déc. : La peine (1) : Les principes gouvernant la détermination de la peine 08 déc. : La peine (2) : Registre des peines et autres dispositions 15 déc. : Examen final Format et méthode d'enseignement Des rencontres hebdomadaires de 3 heures sous la forme d un cours magistral Des lectures (recueil de jurisprudence et code criminel) Horaire Les lundis de 8h30 à 11h30, du 08 Septembre au 08 décembre 2014 Évaluation Un examen de mi- session (30%) 1 Un examen final (70%) Une séance de révision sera prévue avant chaque examen. (avec enregistrement) Lectures obligatoires Il est indispensable de se munir du code criminel et de le supplémenter avec la lecture du recueil de jurisprudence. 1 Cet examen requiert l étude de la littérature des 5 premières séances de cours (jurisprudence et notes de cours). Dans l examen sera admis : le code criminel ainsi que le recueil de jurisprudence sans annotation. 2

3 Références Ouvrage de référence obligatoire Le Code criminel / Codification bilingue 2014, Carswell. (Non annoté) Éditions Yvon Blais. Note : Le Code criminel annoté ne sera pas permis aux examens. Ouvrages de référence facultatifs 1. École du Barreau du Québec, Collection de droit , vol. 11 : Droit pénal Procédure et preuve. Cowansville, Yvon Blais, École du Barreau du Québec, Collection de droit , vol. 12 : Droit pénal Infractions, moyens de défense et peine, Cowansville, Yvon Blais, Béliveau & Vauclair, Traité de preuve et de procédure pénale, 19 ème édition, Montréal, Yvon Blais, Hugues Parent, Traité de droit criminel, Tome 1, l imputabilité, Éditions Thémis, Hugues Parent, Traité de droit criminel, Tome 2, la culpabilité, Éditions Thémis, Hugues Parent, Traité de droit criminel, Tome 3, la peine, Éditions Thémis, 2012 Pour me contacter : 3

4 INTRODUCTION La justice criminelle : définitions et distinctions - Définitions ü Le droit pénal ü Le droit criminel - Distinctions ü Droit pénal et droit civil ü Droit pénal et criminologie ü Droit pénal de fond et droit pénal formel - Les fonctions/finalités du droit pénal 4

5 LES SOURCES DU DROIT PÉNAL CANADIEN - Historique et construction du droit pénal canadien - Les sources tirées de la constitution ü La loi constitutionnelle de 1867 ü La charte canadienne des droits et libertés - Les sources tirées de la loi ü Le code criminel ü La Common Law - Autres sources ü La jurisprudence ü La doctrine 5

6 LES ACTEURS DU DROIT PÉNAL CANADIEN ü Les services policiers ü Le ministère public ü La défense ü La victime ü La cour ü Les services de justice 6

7 LES TRIBUNAUX DE JURIDICTION CRIMINELLE ü Les garanties d indépendance des tribunaux ü Les tribunaux de juridiction criminelle ü La composition des tribunaux de juridiction criminelle ü Les différentes compétences des tribunaux de juridiction criminelle Partie Méthodologique : ü Comment lire un arrêt de la Cour suprême? 7

8 L INFRACTION - Les différentes catégories d infraction - Les éléments constitutifs de l infraction ü L élément matériel de l infraction : l actus reus ü Les composantes de l actus reus ü Le lien de causalité ü L élément moral de l infraction : la mens rea ü La connaissance ü L intention ü L insouciance NB : Veuillez noter que lors de la prochaine rencontre, il y aura un examen mi-session. (Salle à déterminer). Cet examen portera sur les notions étudiées dans les cinq premiers cours. 8

9 LES DIFFERENTS TYPES D'INFRACTION - Les infractions contre les biens ü Le vol ü Le recel ü L effraction ü Le méfait ü La fraude - Les infractions contre les personnes ü Les voies de fait ü L agression sexuelle ü Le vol qualifié ü Le meurtre - Les drogues et certaines autres substances 9

10 LES DIFFERENTS TYPES D INFRACTION (2) Les infractions relatives aux véhicules à moteur ü Négligence criminelle et conduite d un véhicule à moteur ü La conduite dangereuse d un véhicule à moteur ü La conduite d un véhicule à moteur avec facultés affaiblies Les infractions relatives aux armes à feu ü L usage d une arme à feu lors de la perpétration d une infraction ü L usage négligent d une arme à feu 10

11 PARTICIPATION CRIMINELLE ET INFRACTIONS INCHOATIVES - La participation criminelle : ü L auteur réel ou principal de l infraction ü La complicité - Les infractions inchoatives : ü La tentative ü Le complot ü Le conseil - Le crime organisé : ü Intervenant extérieur (1h) 11

12 LES MOYENS DE DÉFENSE (1) : Les causes qui empêchent l individu d orienter intelligemment son action ü La minorité ü Les troubles mentaux ü L automatisme ü L intoxication volontaire ü L erreur 12

13 LES MOYENS DE DEFENSE (2) : Les causes qui empêchent l individu d orienter librement son action et autres moyens de défense Les causes qui empêchent l individu d orienter librement son action : ü La nécessité ü La contrainte ü La légitime défense ü La provocation ü L impossibilité Autres moyens de défense : ü L alibi ü L abus de procédure et la provocation policière ü Le syndrome de la femme victime de violences ü L accident 13

14 LA PEINE (1) : LES PRINCIPES GOUVERNANT LA DETERMINATION DE LA PEINE ü Les fondements juridiques du droit de punir ü Les fonctions de la peine ü Les grands principes de détermination de la peine ü L inventaire des peines 14

15 LA PEINE (2) : REGISTRE DES PEINES ET AUTRES DISPOSITIONS - Le registre des peines ü Les homicides ü Les voies de fait ü Les agressions sexuelles ü Le vol ü La négligence criminelle ü La conduite dangereuse - Autres dispositions importantes ü La récidive ü Délinquants dangereux et délinquants à contrôler - Préparation et révision pour l examen final 15

Traité de droit criminel tome 2, 2 e édition

Traité de droit criminel tome 2, 2 e édition Traité de droit criminel tome 2, 2 e édition Hugues Parent On peut se procurer le présent ouvrage à: Les Éditions Thémis Faculté de droit, Université de Montréal C.P. 6128, Succ. Centre-Ville Montréal

Plus en détail

CRIMINEL ET PÉNAL Plan de classification

CRIMINEL ET PÉNAL Plan de classification CRIMINEL ET PÉNAL Plan de classification DROITS ET LIBERTÉS (Voir aussi PERSONNES) droit à l'égalité motifs de discrimination infraction pénale ou criminelle droits judiciaires audition publique et impartiale

Plus en détail

La définition juridique du crime d agression sexuelle et la détermination de la peine

La définition juridique du crime d agression sexuelle et la détermination de la peine La définition juridique du crime d agression sexuelle et la détermination de la peine J U L I E D E S R O S I E R S P R O F E S S E U R E F A C U L T É D E D R O I T U N I V E R S I T É L A V A L Plan

Plus en détail

Plan de cours Justice des mineurs - CRI 3900L

Plan de cours Justice des mineurs - CRI 3900L Université de Montréal Automne 2015 École de criminologie Plan de cours Justice des mineurs - CRI 3900L Chargée de cours : Me Amélie St-Denis Coordonnées : amelie.st-denis@umontreal.ca et (450) 928-5125

Plus en détail

CRI-3415 Mesures pénales communautaires 3 crédits

CRI-3415 Mesures pénales communautaires 3 crédits UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL FACULTÉ DES ARTS ET DES SCIENCES Secteur des sciences sociales et psychologie ÉCOLE DE CRIMINOLOGIE Mesures pénales communautaires 3 crédits Préalable : Aucun Session : Hiver 2015

Plus en détail

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Comprendre le droit pénal canadien Les sources du droit Au Canada, les crimes sont principalement définis par le Code criminel et, dans une moindre mesure, par

Plus en détail

Les droits et devoirs des chefs d établissement

Les droits et devoirs des chefs d établissement Les droits et devoirs des chefs d établissement MODULE 1 Éléments de droit pénal général 1 re partie Cadre juridique et modalités d intervention du chef d établissement 2 e partie ÉLÉMENTS DE DROIT PÉNAL

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE TABLE DES MATIÈRES PLAN................................................................ 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS...................................... 7 LES TITULAIRES DE LA CHAIRE DE DROIT

Plus en détail

POLITIQUE DRHSC 2013-082

POLITIQUE DRHSC 2013-082 POLITIQUE Programme Déficience physique VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES DE TOUTE PERSONNE DÉSIRANT EXERCER OU EXERÇANT DES FONCTIONS AU PROGRAMME DÉFICIENCE PHYSIQUE EXPÉDITEUR : Direction des

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la justice pénale Descriptif Le module Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le système correctionnel canadien : un travail d équipe Descriptif Le module Le système correctionnel canadien : un travail d équipe permet

Plus en détail

LA COMPLICITE. L'acte de complicité n'est pas punissable en tant que tel. Il doit se rattacher à un fait principal punissable.

LA COMPLICITE. L'acte de complicité n'est pas punissable en tant que tel. Il doit se rattacher à un fait principal punissable. LA COMPLICITE L'infraction peut être le fait de plusieurs personnes qui seront selon les cas coauteurs, ou auteurs et complices. La complicité consiste en l'entente momentanée entre deux ou plusieurs personnes

Plus en détail

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1 PARTIE VII Responsabilités et assurances 7. 1 A. ASSURANCE EN RESPONSABILITE CIVILE Le code de l action sociale et des familles (art R 227-27 à R 227-30) institue l obligation d assurance en responsabilité

Plus en détail

DRT-2402 - PLANIFICATION SUCCESSORALE ET FISCALE. DRT-2400 et 30 cr. obl. A-11

DRT-2402 - PLANIFICATION SUCCESSORALE ET FISCALE. DRT-2400 et 30 cr. obl. A-11 DRT-2402 - PLANIFICATION SUCCESSORALE ET FISCALE 3 cr. DRT-2400 et 30 cr. obl. A-11 Techniques de planification des affaires personnelles et familiales, notamment par les donations, réorganisations et

Plus en détail

Table des matières. TITRE 1 Les règles préventives... 13. Avant-propos et avertissement... 5. Introduction... 12

Table des matières. TITRE 1 Les règles préventives... 13. Avant-propos et avertissement... 5. Introduction... 12 P E R S P E C T I V E S I M M O B I L I È R E S Table des matières Avant-propos et avertissement........................................ 5 Introduction............................................................

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 DOCUMENT OFFICIEL CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour A U S E R V I C E D E S C A N A D I E N S Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Kwing Hung, Ph. D. Conseiller en statistique et méthodologie

Plus en détail

Nous constatons de nos jours

Nous constatons de nos jours LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETES par Me Jean Brucher Nous constatons de nos jours que l internationalisation et la globalisation des problèmes relatifs à l activité des entreprises ainsi que

Plus en détail

JUM 452A. Groupe 30. Plan de cours

JUM 452A. Groupe 30. Plan de cours Université du Québec à Montréal Faculté de science politique et de droit Module des sciences juridiques Baccalauréat en droit TRIMESTRE : Automne 2013 Lundi de 18 heures à 21 heures Local : A-1642 Chargée

Plus en détail

2. La définition des infractions 27

2. La définition des infractions 27 Sommaire 5 Avant-propos 7 TITRE I. LE DROIT PÉNAL 9 Chapitre I. La notion de droit pénal 11 Section 1. Définition et distinctions avec d autres notions 11 1. Définition 11 2. Distinction entre le droit

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES PERSONNES AÎNÉES CONTRE L EXPLOITATION

LA PROTECTION JURIDIQUE DES PERSONNES AÎNÉES CONTRE L EXPLOITATION Forum de discussion LA PROTECTION JURIDIQUE DES PERSONNES AÎNÉES CONTRE L EXPLOITATION Vendredi 27 novembre 2015 Salle 2320 2330, pavillon Gene-H.-Kruger Université Laval Programme Faculté de droit PRÉSENTATION

Plus en détail

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière...

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière... Abréviations... 7 Préface... 9 Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique A. La législation routière... 12 1) Quelques mots d histoire... 12 2) Législation actuelle... 18 a) Législation nationale...

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Table des matières Sommaire 5 L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Introduction générale à la procédure civile et à l expertise 9 Dominique Mougenot I re partie Principes généraux de la

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

JURIBISTRO 2 : PERFECTIONNEMENT EN RECHERCHE JURIDIQUE

JURIBISTRO 2 : PERFECTIONNEMENT EN RECHERCHE JURIDIQUE JURIBISTRO 2 : PERFECTIONNEMENT EN RECHERCHE JURIDIQUE JURIBISTRO 2 : PERFECTIONNEMENT EN RECHERCHE JURIDIQUE / 1 JURIBISTRO 2 : PERFECTIONNEMENT EN RECHERCHE JURIDIQUE (Nom), (titre) (Fonction) Centre

Plus en détail

2.1 Identifier les candidats dont le casier judiciaire permet de conclure qu ils présentent un risque en lien avec l emploi.

2.1 Identifier les candidats dont le casier judiciaire permet de conclure qu ils présentent un risque en lien avec l emploi. POLITIQUE P-G4-1400-01 VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES - Personnel, stagiaires, bénévoles et RTF-RI Responsable de l application : Directeur des services administratifs À l usage de : Direction

Plus en détail

CAPACITÉ EN DROIT. Présentation. Objectifs. Contenu de la formation

CAPACITÉ EN DROIT. Présentation. Objectifs. Contenu de la formation CAPACITÉ EN DROIT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Capacité en droit Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation CAPACITE EN DROIT Objectifs Les études de Capacité en Droit sont

Plus en détail

COUR DU BANC DE LA REINE DU MANITOBA MÉMOIRE DE CONFÉRENCE PRÉPARATOIRE AU PROCÈS

COUR DU BANC DE LA REINE DU MANITOBA MÉMOIRE DE CONFÉRENCE PRÉPARATOIRE AU PROCÈS COUR DU BANC DE LA REINE DU MANITOBA MÉMOIRE DE CONFÉRENCE PRÉPARATOIRE AU PROCÈS REMARQUES 1. Cette formule doit être déposée par le procureur de la Couronne désigné et par l avocat de chacune des personnes

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE

NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE Depuis son entrée en vigueur en Octobre 2010, le nouveau code de la route a permis la mise en

Plus en détail

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans)

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) Leçon introductive au droit pénal des mineurs - définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) - textes régissant

Plus en détail

Dessin Technique GMEC1311. PROFESSEUR Gabriel Cormier, Ph.D. Bureau : 217G2 Tél : 858-4566 Courriel : gabriel.cormier@umoncton.ca

Dessin Technique GMEC1311. PROFESSEUR Gabriel Cormier, Ph.D. Bureau : 217G2 Tél : 858-4566 Courriel : gabriel.cormier@umoncton.ca Faculté d ingénierie PLAN DE COURS Génie mécanique Dessin Technique GMEC1311 PROFESSEUR Gabriel Cormier, Ph.D. Bureau : 217G2 Tél : 858-4566 Courriel : gabriel.cormier@umoncton.ca HORAIRE Théorie : Jeudi,

Plus en détail

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 Nicole MacKenzie a été accusée d avoir commis un excès de vitesse. Lorsqu elle a comparu pour l interpellation à la Cour provinciale, elle n était pas représentée par un avocat.

Plus en détail

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES LES EPREUVES Ces concours comprennent des épreuves d admissibilité et d admission. Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Nature de l épreuve Admissibilité

Plus en détail

Table des matières. L exécution effective des sanctions pécuniaires : un coup d «EPE» dans l eau? 7

Table des matières. L exécution effective des sanctions pécuniaires : un coup d «EPE» dans l eau? 7 Table des matières L exécution effective des sanctions pécuniaires : un coup d «EPE» dans l eau? 7 Damien Dillenbourg et Michaël Fernandez-Bertier Introduction 7 Section 1 Contexte de l adoption de la

Plus en détail

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Jean-Michel MICHAUX Thibaut LANCHAIS Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Modification de la législation relative aux chiens

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La licence professionnelle

Plus en détail

LE PREMIER CONCOURS ou CONCOURS EXTERNE

LE PREMIER CONCOURS ou CONCOURS EXTERNE LE PREMIER CONCOURS ou CONCOURS EXTERNE LES TEXTES Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 : article 17. Décret n 72-355 du 4 mai 1972 modifié par le décre t n 2008-1551 du 31 décembre 2008. Sur les 8140

Plus en détail

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise FICHE N 27 LES INFRACTIONS SEXUELLES DONT SONT VICTIMES LES MINEURS I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise Ces agressions sont punies quel que

Plus en détail

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4 LES TEXTES Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au statut de la magistrature. Décret n 2001-1099 du 22 novembre 2001 relatif aux modalités du recrutement de

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES AFFAIRES

JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES AFFAIRES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC A MONTRÉAL DÉPARTEMENT DES SCIENCES JURIDIQUES SESSION AUTOMNE 2008 JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES AFFAIRES PLAN DE COURS ET CALENDRIER Cours JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES

Plus en détail

Organisation de la justice en France et introduction au droit administratif

Organisation de la justice en France et introduction au droit administratif Organisation de la justice en France et introduction au droit administratif D.U MEDECINE AGREEE 5 janvier 2012 Stéphanie GANDREAU Direction des Affaires Juridiques Hospices Civils de LYON RAPPEL HISTORIQUE

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

B.A.F.M. Brevet d Aptitude à la Formation des Moniteurs C.F.M.R.L. Centre de Formation de Moniteurs de la Région Lorraine

B.A.F.M. Brevet d Aptitude à la Formation des Moniteurs C.F.M.R.L. Centre de Formation de Moniteurs de la Région Lorraine B.A.F.M. Brevet d Aptitude à la Formation des Moniteurs C.F.M.R.L. Centre de Formation de Moniteurs de la Région Lorraine 148, zone piétonne B.P. 50049 57601 FORBACH Cedex Tél : 03.87.29.35.71. Fax : 03.87.29.35.74.

Plus en détail

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 2 Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 Informations et rappels Lorsqu une personne au moins est mise en cause pour un fait constaté de crime et délit non routier enregistré

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction Conciliateurs de Justice depuis un certain nombre d années, nous avons traité et acquis une expérience certaine concernant l ensemble des conflits du quotidien qui préoccupent nos concitoyens

Plus en détail

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015 1 CRI 6906 : Séminaire d intégration I Automne 2015 Prof. David Décary-Hétu, Ph.D. Bureau : C-4071 (Pavillon Lionel-Groulx) 514.343.6111 #3664 david.decary-hetu@umontreal.ca HORAIRE ET SALLE Les cours

Plus en détail

LOI N 2002-30 PORTANT CODE DE LA ROUTE (PARTIE LEGISLATIVE) TITRE PREMIER INFRACTION AUX REGLES CONCERNANT LA CONDUITE DES VEHICULES

LOI N 2002-30 PORTANT CODE DE LA ROUTE (PARTIE LEGISLATIVE) TITRE PREMIER INFRACTION AUX REGLES CONCERNANT LA CONDUITE DES VEHICULES République du Sénégal Un Peuple - Un but - Une Foi LOI N 2002-30 PORTANT CODE DE LA ROUTE (PARTIE LEGISLATIVE) L Assemblée nationale a adopté, en sa séance du Jeudi 12 Décembre 2002 Le Président de la

Plus en détail

MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés

MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés en travail social La prise en charge des publics vulnérables par les professionnels des établissements ou services sociaux et médico-sociaux est une mission qui

Plus en détail

Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes.

Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes. Drogues et loi Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes. Loi du 31 décembre 1970 Interdit et pénalise l usage de toute

Plus en détail

CONTENU DES PRINCIPALES BANQUES DE JURISPRUDENCE DES TRIBUNAUX DU QUÉBEC SUR INTERNET

CONTENU DES PRINCIPALES BANQUES DE JURISPRUDENCE DES TRIBUNAUX DU QUÉBEC SUR INTERNET CONTENU DES PRINCIPALES BANQUES DE JURISPRUDENCE DES TRIBUNAUX DU QUÉBEC SUR INTERNET Me Marco Rivard Montréal, le 8 mars 2004 LISTE DES ANNEXES ANNEXE I - Soquij - Décisions des tribunaux du Québec ANNEXE

Plus en détail

Feuillet récapitulatif Gestion des causes de niveau intermédiaire : droit criminal

Feuillet récapitulatif Gestion des causes de niveau intermédiaire : droit criminal Feuillet récapitulatif Gestion des causes de niveau intermédiaire : droit criminal Gestion des causes de niveau intermédiaire : Critères d'admissibilité Les affaires en droit criminel peuvent être dirigées

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Circulaire du 22 mars 2012 présentant les dispositions pénales d application immédiate de la loi n 2012-304 du 6 mars 2012 relative à l établissement d un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports Direction de la jeunesse de l éducation populaire et de la vie associative Sous-direction des politiques

Plus en détail

Loi du 4 avril 2006 : Renforcement de la prévention et de la répression des violences au sein du couple

Loi du 4 avril 2006 : Renforcement de la prévention et de la répression des violences au sein du couple Loi du 4 avril 2006 : Renforcement de la prévention et de la répression des violences au sein du couple Les principales mesures de la nouvelle loi visent à mieux protéger des violences les femmes, notamment

Plus en détail

L impact de la certification sur la responsabilité

L impact de la certification sur la responsabilité L impact de la certification sur la responsabilité Séminaire EUROFINS 22 mars 2007 Gilles Boin Antoine de Brosses Avocats à la Cour Simmons & Simmons 5, bd de la Madeleine 75001 Paris Le nouvel environnement

Plus en détail

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Janvier 2007 LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Note sur la méthodologie : Les données chiffrées présentées dans ce document sont issues de l état 4001, qui est tenu et mis à jour par la Direction

Plus en détail

Drogues et criminalité

Drogues et criminalité CRI-3341 - L 3 crédits Drogues et criminalité Hiver 2016, mardi 19h à 22h Université de Montréal Campus Laval Local : 5160 Chargée de cours : Julie-Soleil Meeson Courriel : julie.soleil.meeson@umontreal.ca

Plus en détail

PLAN DE COURS. ORH 3610 Groupe 01 Fondements en rémunération indirecte Automne 2014. Maude Gravel Chargée de cours Courriel: gravel.maude@uqam.

PLAN DE COURS. ORH 3610 Groupe 01 Fondements en rémunération indirecte Automne 2014. Maude Gravel Chargée de cours Courriel: gravel.maude@uqam. Département d organisation et ressources humaines École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS ORH 3610 Groupe 01 Fondements en rémunération indirecte Automne 2014 Maude

Plus en détail

Garde et surveillance (meurtre) Garde et surveillance. Milieu ouvert

Garde et surveillance (meurtre) Garde et surveillance. Milieu ouvert 35 06/07 Tableau 1 : Nombre de jeunes personnes admises aux services correctionnels, selon le statut à l admission initiale 1, 200X-200X Secteur de compétence Total Détention avant procès Total milieu

Plus en détail

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE BELGIQUE. 2000 - Semestre 1 2015. Police Fédérale - DGR/DRI

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE BELGIQUE. 2000 - Semestre 1 2015. Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE BELGIQUE 2 - Semestre 25 Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE BELGIQUE PARTIE I : INFRACTIONS JUDICIAIRES 2 26 27 2 29 2 2 22 2 24 25

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Maison des Sciences économiques. Table-ronde DERPI- EHESE Vendredi 25 octobre 2013

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Maison des Sciences économiques. Table-ronde DERPI- EHESE Vendredi 25 octobre 2013 Université Paris I Panthéon-Sorbonne Maison des Sciences économiques Table-ronde DERPI- EHESE Vendredi 25 octobre 2013 Les personnes morales étrangères, comme objet d'une sanction pénale française David

Plus en détail

DROIT CRIMINEL ET PÉNAL

DROIT CRIMINEL ET PÉNAL Photographie par : REUTERS/Tim Shaffer DROIT CRIMINEL ET PÉNAL Sélection d ouvrages de référence, de recueils et produit en ligne Votre bibliothèque... virtuelle Le service de recherche en ligne La référence

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL CAPITALE-NATIONALE (03) FAITS SAILLANTS 2011

PORTRAIT RÉGIONAL CAPITALE-NATIONALE (03) FAITS SAILLANTS 2011 PORTRAIT RÉGIONAL CAPITALE-NATIONALE (03) FAITS SAILLANTS 2011 Depuis les dix dernières années, la criminalité de la région de la Capitale- Nationale continue son mouvement à la baisse et le recul du taux

Plus en détail

PROFA 5 prestations autour de l intimité

PROFA 5 prestations autour de l intimité PROFA 5 prestations autour de l intimité Planning familial Éducation sexuelle Conseil en périnatalité Consultation conjugale et de sexologie Centre de consultation LAVI Des espaces de paroles pour mieux

Plus en détail

LOI N 2007-01 du 12 février 2007

LOI N 2007-01 du 12 février 2007 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple- Un But- Une Foi LOI N 2007-01 du 12 février 2007 MODIFIANT LE CODE PENAL -=- =-=- =-=-=-=- EXPOSE DES MOTIFS La multiplication ainsi que la fréquence des attentats terroristes

Plus en détail

Emplacement de la photo d ouverture du domaine

Emplacement de la photo d ouverture du domaine FORMATION INITIATEUR Emplacement de la photo d ouverture du domaine Commission pédagogique de la Direction Technique Nationale 28/11/03 Une dimension morale «Être responsable» c est accepter et subir,

Plus en détail

annoté Baudouin Renaud

annoté Baudouin Renaud GUIDE Code civil du Québec annoté Baudouin Renaud AZIMUT, Documentation juridique 1 re édition Octobre 2010 soquij.qc.ca La Société québécoise d information juridique (SOQUIJ) est heureuse de vous compter

Plus en détail

Guide sur l analyse de la criminalité à partir des statistiques officielles

Guide sur l analyse de la criminalité à partir des statistiques officielles TROUSSE DIAGNOSTIQUE DE SÉCURITÉ À L INTENTION DES COLLECTIVITÉS LOCALES Guide sur l analyse de la criminalité à partir des statistiques officielles [ vivre en sécurité se donner les moyens ] vol. 6 TROUSSE

Plus en détail

COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS

COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE TERREBONNE N : 803252530 COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS DATE : 18 AVRIL 2011 SOUS LA PRÉSIDENCE DE L HONORABLE JACQUES LAVERDURE J.C.M. DIRECTEUR DES POURSUITES

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION NOTES GÉNÉRALES : 1. Objet de l Enquête : L Enquête sur les dépenses et le personnel des services de

Plus en détail

QUELLES SANCTIONS POUR LES AUTEURS MINEURS DE VIOLENCE SEXUELLE?

QUELLES SANCTIONS POUR LES AUTEURS MINEURS DE VIOLENCE SEXUELLE? CRIAVS-LR FORMATION «MINEURS AUTEURS ET/OU VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES» 7/8 JUIN 2012 QUELLES SANCTIONS POUR LES AUTEURS MINEURS DE VIOLENCE SEXUELLE? Marc TOUILLIER Doctorant, chargé d enseignement

Plus en détail

Responsabilité civile et pénale de l instituteur

Responsabilité civile et pénale de l instituteur Responsabilité civile et pénale de l instituteur 1 Responsabilité civile et pénale de l instituteur Le terme instituteur désigne toute personne mandatée ou agréée par l administration pour assurer un enseignement

Plus en détail

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs Présentation personnelle 1996-2001 Représentante service à la clientèle pour la Banque Laurentienne du Canada (BLC) pendant mes études

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

INTRODUCTION A LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE DES MANDATAIRES COMMUNAUX EN REGION WALLONE.

INTRODUCTION A LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE DES MANDATAIRES COMMUNAUX EN REGION WALLONE. INTRODUCTION A LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE DES MANDATAIRES COMMUNAUX EN REGION WALLONE. Séminaire PV assurances à Villers la Ville : 26 juin 2015 Me Johan Vanden Eynde Avocat Bruxelles Charleroi

Plus en détail

LA RECIDIVE A - LE PREMIER TERME DE LA RÉCIDIVE : UNE PREMIERE CONDAMNATION

LA RECIDIVE A - LE PREMIER TERME DE LA RÉCIDIVE : UNE PREMIERE CONDAMNATION LA RECIDIVE La récidive est la principale cause qui permet au juge de dépasser le maximum normal de la peine. Le délinquant après avoir été condamné pour une première infraction en commet une seconde.

Plus en détail

Evaluation Prévention. Sanctions

Evaluation Prévention. Sanctions Evaluation Prévention Traitement Sanctions Introduction Définitions Prévention des risques psychosociaux -> identification et évaluation -> les acteurs -> les outils Sanctions des atteintes psychosociales

Plus en détail

Le droit criminel et le VIH au Canada David Thompson, samedi le 27 novembre 04.

Le droit criminel et le VIH au Canada David Thompson, samedi le 27 novembre 04. Le droit criminel et le VIH au Canada David Thompson, samedi le 27 novembre 04. 1998 la Cour suprême rend sa décision dans l arrêt Cuerrier; 2003 jugement de la Cour suprême dans l arrêt Williams. R. c.

Plus en détail

Si connu: la ou les langues que la personne recherchée comprend: Traits distinctifs / description de la personne recherchée:

Si connu: la ou les langues que la personne recherchée comprend: Traits distinctifs / description de la personne recherchée: MANDAT D'ARRÊT EUROPÉEN 1 Le présent mandat a été émis par une autorité judiciaire compétente. Je demande que la personne mentionnée ci-dessous soit arrêtée et remise aux autorités judiciaires aux fins

Plus en détail

LE DROIT (ET SA REPRESSION JUDICIAIRE) DE DIFFAMER AU QUEBEC

LE DROIT (ET SA REPRESSION JUDICIAIRE) DE DIFFAMER AU QUEBEC LE DROIT (ET SA REPRESSION JUDICIAIRE) DE DIFFAMER AU QUEBEC Jean-Denis ARCHAMBAULT fiditions WON BLAIS UNE SOClflt THOMSON TABLE DES MATIERES INTRODUCTION 1 PARTIE I- LA DIFFAMATION EN DROIT FRANQAIS

Plus en détail

INTRODUCTION CONCLUSION PROTECTION JURIDIQUE DU MINEUR EN CONFLIT AVEC LA LOI

INTRODUCTION CONCLUSION PROTECTION JURIDIQUE DU MINEUR EN CONFLIT AVEC LA LOI Protection juridique de l enfant en conflit avec la loi INTRODUCTION I- CADRE JURIDIQUE DE PROTECTION A- NOTION D ENFANT EN CONFLIT AVEC LA LOI B- INSTRUMENTS JURIDIQUES DE PROTECTION II- MESURES DE PROTECTION

Plus en détail

Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation

Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation Dès le 1er septembre 2014, la nouvelle réglementation concernant les risques psychosociaux sera d application. De récentes modifications ont été apportées

Plus en détail

Historique législatif des déclarations de la victime

Historique législatif des déclarations de la victime Historique législatif des déclarations de la victime David Littlefield Ministère de la Justice, Bureau régional de Toronto, Service fédéral des poursuites Août 2004 Introduction... 1 November 1, 1989 to

Plus en détail

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste La responsabilité juridique des infirmiers Carine GRUDET Juriste Introduction Dans notre société civile, la responsabilité est un principe juridique selon lequel chacun doit répondre des conséquences de

Plus en détail

Propriétés insalubres et nuisances sur votre territoire: Que faire?

Propriétés insalubres et nuisances sur votre territoire: Que faire? Propriétés insalubres et nuisances sur votre territoire: Que faire? Le 25 août 2014 Par M e François Bérubé francois.berube@clcw.ca 2 I. Introduction et mise en contexte II. Les moyens légaux pour les

Plus en détail

UE Master 1 Droit public

UE Master 1 Droit public UE Master 1 Droit public Code : 11M1DRO71PUB0S publics Libellé : Droit administratifs et services 1. Objectifs, finalités Etude des grandes problématiques liées au service public : évolutions, contestations,

Plus en détail

COUR SUPRÊME DU CANADA

COUR SUPRÊME DU CANADA COUR SUPRÊME DU CANADA RÉFÉRENCE : R. c. Beaulieu, 2010 CSC 7 DATE : 20100225 DOSSIER : 33181 ENTRE : Sa Majesté la Reine Appelante et Georges Beaulieu Intimé TRADUCTION FRANÇAISE OFFICIELLE CORAM : La

Plus en détail

Notions de responsabilité. Stage initial initiateur CTD 74 - nov 2003 -Jean-Pierre GUERRET

Notions de responsabilité. Stage initial initiateur CTD 74 - nov 2003 -Jean-Pierre GUERRET Notions de responsabilité L initiateur responsable! La pratique de la plongée présente des risques particuliers avec des recherches de responsabilité systématiques en cas d accident L initiateur est confronté

Plus en détail

Principes de bonne pratique :

Principes de bonne pratique : Principes de bonne pratique : Recommandations en vue de la création de bases de données génétiques nationales Le présent document a été élaboré par le Groupe d experts d INTERPOL sur le suivi des techniques

Plus en détail

Projet Pédagogique Individuel PROMOTION 2011-2012 JURIDICTIONS, AAI, MINISTERES, MJD, ENM PARTENARIAT AVEC LE PPI

Projet Pédagogique Individuel PROMOTION 2011-2012 JURIDICTIONS, AAI, MINISTERES, MJD, ENM PARTENARIAT AVEC LE PPI Projet Pédagogique Individuel PROMOTION 2011-2012 JURIDICTIONS, AAI, MINISTERES, MJD, ENM PARTENARIAT AVEC LE PPI Toutes les demandes de stages auprès de ces institutions doivent être faites au service

Plus en détail

Réponses pénales. Pierre-Victor Tournier, Directeur de recherches au CNRS, Centre d histoire sociale du XX e siècle, Université Paris I

Réponses pénales. Pierre-Victor Tournier, Directeur de recherches au CNRS, Centre d histoire sociale du XX e siècle, Université Paris I Sanctions pénales prononcées en 00 Quelles sont les infractions sanctionnées? À quoi condamne-t-on? Quelles évolutions dans la façon sanctionner puis 0 ans? Pierre-Victor Tournier, Directeur recherches

Plus en détail

LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT. 12 et 13 mai 2014

LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT. 12 et 13 mai 2014 LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT LE CONTEXTE Un projet éducatif territorial (PEDT) des enfants Commune ou communauté de communes Opérateur Opérateur municipal associatif mode

Plus en détail

N ul n est censé ignorer la loi!

N ul n est censé ignorer la loi! PASSEPORT-JUSTICE III N ul n est censé ignorer la loi! Nemo censetur ignorare legem AJEFS 2010 (version française 1.0) Ce guide est une réalisation de l Association des juristes d expression française

Plus en détail

Le programme de maîtrise avec stage

Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage comporte 45 crédits, répartis comme suit : - 15 crédits de cours - 12 crédits de stage - 18 crédits pour la rédaction d'un rapport

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 147-2011 Règlement concernant les systèmes d alarme

RÈGLEMENT NUMÉRO 147-2011 Règlement concernant les systèmes d alarme PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVALTRIE RÈGLEMENT NUMÉRO 147-2011 Règlement concernant les systèmes d alarme PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVALTRIE CERTIFICAT D APPROBATION ET/OU PROCESSUS D ADOPTION RÈGLEMENT

Plus en détail

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE. Herstappe 2000-2014. Police Fédérale - DGR/DRI

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE. Herstappe 2000-2014. Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE 2-24 Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE PARTIE I : INFRACTIONS JUDICIAIRES

Plus en détail