Outils Mathématiques 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Outils Mathématiques 4"

Transcription

1 Université de Rennes1 Année 5/6 Outils Mathématiques 4 Intégrales de surfaces résumé 1 Surfaces paramétrées éfinition 1.1 Une surface paramétrée dans l espace, est la donnée de trois fonctions de classes C 1 sur un domaine de R, x(u, v) s(u, v) = y(u, v). z(u, v) Proposition 1. Si pour (u, v ) les vecteurs x (u (u, v ), v ) = y ((u, v ) z ((u, v ) x (u (u, v ), v ) = y (u, v ) z (u, v ) sont linéairement indépendants, le plan qu ils engendrent est le plan tangent à la surface au point s(u, v ). Leur produit vectoriel (u, v ) (u, v ) est un vecteur normal à la surface ( orthogonal à au plan tangent). le vecteur unitaire ν(u, v ) = s appelle la normale orientée au point s(u, v ). (u, v ) (u, v ) (u, v ) (u, v ) Exemple 1.3 On utilise les coordonnées sphériques sur la sphère unité cos θ cos φ s(θ, φ) = cos θ sin φ, θ ] π, π [, φ [ π, π] sin θ Quel est la normale déterminée par cette paramétrisation? Solution On calcule θ φ = sin θ cos φ cos θ sin φ sin θ sin φ cos θ cos φ = cos θ cos φ cos θ sin φ = cos θs(θ, φ). cos θ cos θ sin θ Comme cos θ >, ν(θ, φ) = s(θ, φ) est la normale (c est le vecteur radial rentrant à la sphère).

2 Aire.1 Aire d un parallélogramme L aire d un parallélogramme est le produit de la base par la hauteur. Si les sommets du parallélogramme P sont, a, b et a + b, alors aire(p ) = a b. en effet, soit c la projection de b sur la droite engendrée par a, alors c est colinéaire à a et a est orthogonal à b c. où a b = a (b c) = a. b c = base hauteur. Si la surface paramétrée S est définie par s(u, v), l image d un rectangle de sommet (u, v) et dont les côtés δu et δv sont très petits est approximativement un paraléllogramme construit sur les vecteurs donc son aire est voisine de (u, v) δuδv δu et δv, Ceci motive la définition suivante: x(u, v) éfinition.1 L aire d une surface paramétrée S définie par s(u, v) = y(u, v), (u, v), est donnée par z(u, v) l intégrale double aire(s) = (u, v) dudv. Exemple. Calculer l aire du triangle de sommets a = (1,, ), b = (, 1, ) et c = (,, 1). Solution: On utilise la paramétrisation s(u, v) = a + u(b a) + v(c a) où u, v et u + v 1. On calcule où aire(s) = (u, v) = (b a) (c a) (u, v) dudv = (b a) (c a).aire() ici = {(u, v) R ; u + v 1, u, v } c est un triangle d aire 1, d où aire de S est égale à (b a) (c a) dans le cas particulier où a = (1,, ), b = (, 1, ) et c = (,, 1) on a (b a) (c a) = ( 5, 1, 3) = 35 d où aire(s) = 35. Exemple.3 Calculer l aire de la sphère de centre et de rayon R? Solution: On utilise les coordonnées sphériques sur la sphère de centre et de rayon R R cos θ cos φ s(θ, φ) = R cos θ sin φ, θ ] π, π [, φ [ π, π] R sin θ On calcule θ φ = R sin θ cos φ R cos θ sin φ R sin θ sin φ R cos θ cos φ = R cos θ cos φ R cos θ sin φ = R cos θs(θ, φ). R cos θ R cos θ sin θ où (u, v) = R cos θ Par conséquent aire(s) = R cos θdθdφ = R π dφ cos θ = 4πR. π

3 . Invariance Théorème.4 L aire ne dépend pas du choix du paramétrage émonstration: Changer de paramétrage, c est remplaçer (u, v) par (u, v ) qui sont fonction inversible de u et v. après la formule de dérivation des fonctions composées, le nouveau paramétrage s 1(u,v = s(u, v) satisfait: 1 = = ( 1 ) = = = et on conclut avec la formule de changement de variables dans les intégrales doubles. 3 Flux (u, v) (u, v ) Etant donné un fluide en mouvement dans l espace, sa vitesse est un champ de vecteurs V. La quantité de matièrequi, pendant une unité de temps, traverse un morceau de surface S, est proportionnelle à la densité volumique, à l aire de S, à l intensité de la vitesse, mais dépend aussi de la direction de la vitesse: elle est proportionnelle à la direction de la normale à S. Il faut alors préciser si on s intéresse au flux sortant ou rentrant, d où la nécessité d orienter S. 3.1 Orientation éfinition 3.1 Orienter une surface c est choisir en chaque point l un des deux vecteurs unitaires orthogonaux au plan tangent, de façon continue. Une paramétrisation d une surface S détermine une orientation, donnée par la normale ν(u, v) = (u, v) (u, v) éfinition 3. Soit V (x, y, z) un champ de vecteurs sur R 3. Soit S une surfarce orientée par un choix de normale unitaire ν. Le flux de V à travers S est l intégrale flux( V, S) = V.ν da où da désigne l élément d aire. Remarque 3.3 Soit s(u, v), (u, v), une paramétrisation de la surface S compatible avec l orientation choisie. Le flux du champs V à travers S est donné par l intégrale double flux(v, S) = V (s(u, v). (u, v) (u, v) dudv Exemple 3.4 Calculer le flux du champ de vecteurs V (x, y, z) = (x, y, ) à travers la sphère unité orientée par la normale rentrante? Réponse: Comme les coordonnée spériques déterminent la normale rentrante, et en intégrant flux(v, S) = ( ) V (s(θ, φ)). (θ, φ) (θ, φ) = θ φ π π cos θ cos φ cos θ sin φ. cos θ cos φ cos θ sin φ = cos 3 θ. cos θ sin θ cos 3 θdθdφ π 3 π 4 cos θ 1 [ 4 cos(3θ)dθ = π 3 4 sin θ 1 ] π 1 sin(3θ) π = 8π 3

4 3. Invariance Théorème 3.5 Le flux d un champ de vecteurs à travers une surface paramétrée ne dépend pas du paramétrage mais seulement de son orientation. Changer l orientation change le signe du flux. émonstration: ceci dépend de la définition en fonction de la normale et de l élément d aire. Comme c est la valeur absolue du jacobien du changement de variables qui intervient dans la formule du changement de variables, si on change d orientation, le jacobien est négatif donc égal à l opposé de sa valeur absolue, d où le changement du signe pour le flux. 3.3 Angle solide éfinition 3.6 On appelle angle solide d une surface vue d un point p le flux à travers cette surface du champ de vecteurs V p défini en tout point q p par V p (q) = q p q p 3 Exemple 3.7 Toute sphère centrée en p à un angle solide égal à 4π Solution: En effet, en tout point q de la sphère centrée en p et de rayon R on a V p (q).ν(q) = R. où le flux de V p le long de la sphère est égal à R.aire(S) = R.4πR = 4π. 4 Lien entre intégrale triple et intégrale de surface Théorème 4.1 (Formule d Ostrodradsky) Soit S une surface fermée qui délimite un domaine U de R 3. Soit V un champ de vecteurs de classe C 1 défini sur U. On paramètre S de sorte que le vecteur normal pointe vers l extérieur de U. Alors div(v )dxdydz = flux(v, S) U émonstration: pour simplifier, on suppose U convexe. Soit x sa projection sur le plan {x = }. Alors V x U = {(x, y, z) R 3 ; (y, z) x f 1 (y, z) x f (Y, Z)} On a U x dxdydz = x V x (f (y, z), y, zdydz = flux(v 1, S) où V 1 est le champ de vecteurs (V x,, ). e même on trouve V y U y dxdydz = flux(v, S) et V z U z dxdydz = flux(v 3, S) Comme V = V 1 + V + V 3, on trouve la formule annoncée. Corollaire 4. Soit V un champ de vecteurs est de casse C 1 sur un convexe U de R 3. Si V a une divergence nulle, alors son flux à travers toute surface fermée contenue dans U est nul. Exemple 4.3 Calculer le volume de la boule unité B à l aide du champ de vecteurs V (x, y, z) = x y solution: On a div(v ) =. On oriente la sphère unité S par la normale sortante. La formule d ostrogradsky nous donne vol(b) = div(v )dxdydz = flux(v, S) = 8π B 3 où le volume de la boule unité est égal à 4π 3. Exemple 4.4 Soit p R 3 et V p le champ de vecteurs défini par V p (q) = q p q p. 3 Soit U un domaine de R 3. Alors le flux de V p à travers le bord de U est nul ou vaut 4π suivant que p soit à l intérieur ou non de U. Solution: Un calcul direct nous donne que div(v p )(q) =. Si U ne contient pas p, le tyhéorème d Ostrogradsky s applique, et le flux de V p à travers le bord de U est nul. Si p n est pas dans l intérieur de U, il existe r > tel

5 que la boule B(p, r) soit contenue dans U. soit U = U privé de cette boule. Alors le théorème d Ostrogradsky s applique dans U : le flux de V p à travers le bord de U est nul. Mais, comme le bord de U est constitué du bord de U et de la sprère S(p, r) muni de la normale pointant vers p. par conséquent flux(v p, U) = flux(v p, S(p, r)) = 4π. 4.1 Fluides incompressibles Considérons un fluide en mouvement dans l espace. Soit V son champ des vitesses et ρ sa densité volumique. Le bilan de matière entrant et sortant d un domaine est égal au flux du champ de vecteurs ρv à travers le bord. d après le théorème d Ostrogradsky, le bilan de matière entrant et sortant d un domaine infiniment petit est donné par la divergence de ρv. Si le fluide est incompressible, le bilan doit être nul. par conséquent, la condition div(ρv ) = caractérise l incompressibilité. 5 Lien entre l intégrale curviligne et l intégrale de surface éfinition 5.1 Soit S une surface orientée dont le bord est noté C. Le paramétrage du bord doit être choisit de sorte que lorsqu un observateur marche sur S (i.e. la normale orientée va de ses pieds à sa tête) le long du bord, la surface S se trouve sur sa gauche. Théorème 5. (Formule de Stokes) Soit S une surface orientée dont le bord est noté S. Soit V un champ de vecteurs de classe C 1 sur un voisinage de S. Alors (Formule de Stokes) flux( rot V, S) = circulation(v, S). émonstration: On considère le cas particulier où S est paramétrée par s sur un domaine du plan (le cas général s y ramène en découpant la surface en petits morceaux). On va se ramèner à la formule de Green-Riemann. On pose P (u, v) = V (s(u, v)). (u, v) et Q(u, v) = V (s(u, v)). (u, v). alors circulation(v, s C) = P dx + Qdy. après la formule de dérivation des fonctions composées on a C P Q = rot V. On applique la formule de Green-Riemann, on obtient flux( rot V, S) = rot V. dudv = P Q dudv = P dx + Qdy = circulation(v, S). C Corollaire 5.3 Soit S une surface sans bord. Soit V un champ de vecteurs de classe C 1 défini au voisinage de S. Alors le flux de rot V à travers S est nul.

6 Corollaire 5.4 Soit V un champ de vecteurs de classe C 1 défini sur un domaine U de R 3. On suppose que le rotationnel de V est nul. Soit C une courbe fermée qui borde une surface contenue dans U. Alors la circulation de V le long de C est nulle. Exemple 5.5 On considère le champ de vecteurs V défini en dehors de l axe z par V (x, y, z) = 1 x y x +y. vérifier que rot V = en dehors de l axe z. En déduire que la circulation de V le long de toute courbe fermée ne rencontrant pas l axe z est égale à π fois le nombre de tours que fait la courbe autour de l axe z. Solution: Soit c : t (x(t), y(t), z(t)) est une courbe fermée ne rencontrant pas l axe z. alors sa projection orthogonale σ(t) = (x(t), y(t)) sur le plan xy est une courbe fermée ne passant pas par l origine. La surface paramétrée (t, s) (x(t), y(t), sz(t)) à son bord formé des deux courbes C et σ, comme rot V = la formule de Stokes nous donne, circultion(v, C) = circulation(v, σ). Ensuite on remarque que V est tangent au plan xy et sa circulation coïncide avec l intégrale curviligne de la forme dθ. par conséquent, circulation(v, σ) est la variation totale de l angle polairele long de σ, qui vaut π fois le nombre de tours que σ fait autour de l origine. ce nombre coïncide avec le nombre de tours que fait C autour de l axe z.

INTEGRALES DE SURFACES

INTEGRALES DE SURFACES INTEGRALES DE SURFACES P. Pansu November 1, 4 1 Surfaces paramétrées Définition 1 Une surface paramétrée dans l espace, cela consiste à se donner trois fonctions définies sur un domaine D du plan, x s

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Formules intégrales. Chapitre Intégrales curvilignes Définition. On appelle intégrale curviligne de V le long de γ, l intégrale :

Formules intégrales. Chapitre Intégrales curvilignes Définition. On appelle intégrale curviligne de V le long de γ, l intégrale : Chapitre 6 Formules intégrales 6.1 Intégrales curvilignes Soit : t (t) = (x(t), y(t), z(t)) une courbe paramétrée régulière de l espace R 3 et V = (P(x, y, z), Q(x, y, z), R(x, y, z)) un champ de vecteurs.

Plus en détail

Intégrales doubles et triples - M

Intégrales doubles et triples - M Intégrales s et - fournie@mip.ups-tlse.fr 1/27 - Intégrales (rappel) Rappels Approximation éfinition : Intégrale définie Soit f définie continue sur I = [a, b] telle que f (x) > 3 2.5 2 1.5 1.5.5 1 1.5

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

1 Outils mathématiques pour la Physique

1 Outils mathématiques pour la Physique Licence 3 Sciences de la Terre, de l Univers et de l Environnement Université Joseph-Fourier TUE 302 : Outil Physique et Géophysique 1 Outils mathématiques pour la Physique k Daniel.Brito@ujf-grenoble.fr

Plus en détail

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables PC*2 2 septembre 2009 Avant-propos À part le théorème de Fubini qui sera démontré dans le cours sur les intégrales à paramètres et qui ne semble pas explicitement

Plus en détail

Intégrales curvilignes.

Intégrales curvilignes. Chapitre 1 Intégrales curvilignes. 1.1 Généralités 1.1.1 Courbes paramétrées dans le plan. Motivations, exemples. L exemple basique de courbe est la trajectoire décrite par un objet assimilée à un point

Plus en détail

Plan du cours : électricité 1

Plan du cours : électricité 1 Semestre : S2 Module Physique II 1 Electricité 1 2 Optique géométrique Plan du cours : électricité 1 Partie A : Electrostatique (discipline de l étude des phénomènes liés aux distributions de charges stationnaires)

Plus en détail

Cours de Mécanique du point matériel

Cours de Mécanique du point matériel Cours de Mécanique du point matériel SMPC1 Module 1 : Mécanique 1 Session : Automne 2014 Prof. M. EL BAZ Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 1 : Complément Mathématique SMPC1 Chapitre 1: Rappels

Plus en détail

ELECTROSTATIQUE - 2. 1. Rappels. 2. Outils mathématiques. 3. Distribution de charges. 4. Exemples de calculs de champ électrique

ELECTROSTATIQUE - 2. 1. Rappels. 2. Outils mathématiques. 3. Distribution de charges. 4. Exemples de calculs de champ électrique ELECTROTATIQUE - 2 1. Rappels 2. Outils mathématiques 2.1. ystèmes classiques de coordonnées 2.2. Volume élémentaire dans chaque système de coordonnées 2.3. Intégrales des fonctions de points 2.4. Circulation

Plus en détail

INTÉGRATION SUR LES SURFACES. Le but de ce texte est d expliquer comment définir et calculer des expressions du type

INTÉGRATION SUR LES SURFACES. Le but de ce texte est d expliquer comment définir et calculer des expressions du type INTÉGRATION SUR LES SURFACES Le but de ce texte est d expliquer comment définir et calculer des expressions du type φ(x)dσ(x) Σ où Σ est une surface de classe C 1 de R 3 ou plus généralement une hypersurface

Plus en détail

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe.

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe. Chapitre I INTRODUCTION ATHÉATIQUE I.A. I.A.1. Calcul vectoriel Produit vectoriel Plaçons-nous dans un espace vectoriel euclidien à trois dimensions. En faisant subir des rotations identiques aux trois

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

Repérage d un point - Vitesse et

Repérage d un point - Vitesse et PSI - écanique I - Repérage d un point - Vitesse et accélération page 1/6 Repérage d un point - Vitesse et accélération Table des matières 1 Espace et temps - Référentiel d observation 1 2 Coordonnées

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Applications des nombres complexes à la géométrie

Applications des nombres complexes à la géométrie Chapitre 6 Applications des nombres complexes à la géométrie 6.1 Le plan complexe Le corps C des nombres complexes est un espace vectoriel de dimension 2 sur R. Il est donc muni d une structure naturelle

Plus en détail

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1 . Sous-ensembles de R n et fonctions (suite) 1 Nappes paramétrées Si f une fonction de deux variables, son graphe est une surface incluse dans R 3 : {(x, y, f(x, y)) / (x, y) R 2 }. Une telle surface s

Plus en détail

3.1 Circulation du champ d une charge ponctuelle A(Γ)

3.1 Circulation du champ d une charge ponctuelle A(Γ) Chapitre 3 Le potentiel électrostatique Le champ électrostatique peut être caractérisé simplement à l aide d une fonction que nous appellerons potentiel électrostatique. Cette fonction scalaire est souvent

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Université Joseph Fourier, Grenoble I Mathématiques, Informatique et Mathématiques Appliquées Licence Sciences et Technologies 2e année

Université Joseph Fourier, Grenoble I Mathématiques, Informatique et Mathématiques Appliquées Licence Sciences et Technologies 2e année Université Joseph Fourier, Grenoble I Mathématiques, Informatique et Mathématiques Appliquées Licence Sciences et Technologies 2e année Courbes et surfaces Boris Thibert Les courbes et les surfaces interviennent

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

Intégrales curvilignes et de surfaces

Intégrales curvilignes et de surfaces Intégrales curvilignes et de surfaces Fabrice Dodu FORMATION CONTINUE : DUT+3 DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES : INSA TOULOUSE 2-21 Version 1. Sommaire I Le cours 6 1 Intégrales curvilignes 8 1.1 Notions sur

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables PCSI 2013 2014 Certaines partie de ce chapitre ne seront utiles qu à partir de l année prochaine, mais une grande partie nous servira dès cette année.

Plus en détail

Révision d algèbre et d analyse

Révision d algèbre et d analyse Révision d algèbre et d analyse Chapitre 9 : Intégrales triples Équipe de Mathématiques Appliquées UTC Mai 2013 suivant Chapitre 9 Intégrales triples 9.1 Motivation, définition et calcul de l intégrale

Plus en détail

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de Notion de courant de particule ; conservation du courant = expression du courant de particules chargées ; charges; j = q k k - cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de v k

Plus en détail

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées. CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3,

Plus en détail

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire Chapitre VII Forces électromagnétiques VII.a. Force de Lorentz La force à laquelle est soumis, à un instant t, un point matériel de charge q, situé en M et se déplaçant à une vitesse v(t) par rapport à

Plus en détail

Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 2010-2011

Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 2010-2011 Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 010-011 novembre 010 I Définition d une conique en terme d équation cartésienne On se place dans le repère orthonormé direct (0, i, j ).

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Première partie. Deuxième partie

Première partie. Deuxième partie PC 96-97 correction épreuve X97 Première partie. f étant convexe sur l intervalle [t, t 2 ], sa courbe représentative est en dessous la corde joignant les points (t, f(t )) et (t 2, f(t 2 )). Comme f(t

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

Les Conditions aux limites

Les Conditions aux limites Chapitre 5 Les Conditions aux limites Lorsque nous désirons appliquer les équations de base de l EM à des problèmes d exploration géophysique, il est essentiel, pour pouvoir résoudre les équations différentielles,

Plus en détail

Chapitre 0 Introduction à la cinématique

Chapitre 0 Introduction à la cinématique Chapitre 0 Introduction à la cinématique Plan Vitesse, accélération Coordonnées polaires Exercices corrigés Vitesse, Accélération La cinématique est l étude du mouvement Elle suppose donc l existence à

Plus en détail

Mathématiques II. Session de rattrapage

Mathématiques II. Session de rattrapage NOM :... FIPA BTP Prénom :... Date :... Mathématiques II Session de rattrapage Thème: Opérateurs vectoriels, potentiels scalaires, circulations vectorielles, intégrales doubles Durée: 1H00 Outils autorisés:

Plus en détail

Du Calcul d Aire... ...Au Calcul Intégral

Du Calcul d Aire... ...Au Calcul Intégral Du Calcul d Aire......Au Calcul Intégral Objectifs Définir proprement l aire d une surface plane, au moins pour les domaines usuels (limités par des courbes simples) et fournir un moyen de la calculer.

Plus en détail

Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé

Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé Exercice I Nous allons déterminer par analyse dimensionnelle la relation entre la Trainée D et les autres paramètres. F D, g,, V, ρ, ν) = 0 1) où D représente

Plus en détail

Théorème d Ampère et applications

Théorème d Ampère et applications 6 Théorème d Ampère et applications 1 Théorème d Ampère Equivalent du théorème de Gauss pour l électrostatique. Permet de calculer des champs simplement en utilisant la symétrie des courants. Mais il faut

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Université de Nantes Année 009-010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Applications Différentiables Exercice 1. Soit f : R n

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Fonctions de plusieurs variables Bernard Ycart Ce chapitre contient des techniques que vous utiliserez très souvent en physique, mais les justifications

Plus en détail

Surfaces. (u; v) 7! M(u; v) = (x(u; v); y(u; v); z(u; v))

Surfaces. (u; v) 7! M(u; v) = (x(u; v); y(u; v); z(u; v)) Surfaces. Généralités sur les surfaces a) Surfaces paramétrées. - Dé nition : Une surface paramétrée S de l espace R 3 est une application d une partie de R à valeurs dans R 3, (u; v) 7! M(u; v) = (x(u;

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

Champs d hyperplans. En particulier son rang en un point p, qui est le double du plus grand entier k tel que

Champs d hyperplans. En particulier son rang en un point p, qui est le double du plus grand entier k tel que Champs d hyperplans Un champ d hyperplans coorientable (resp. coorienté) sur une variété V m est le noyau ξ d une 1-forme différentielle non singulière α bien définie à multiplication près par une fonction

Plus en détail

Opérateurs différentiels

Opérateurs différentiels Master Dynamique terrestre et risques naturels Mathématiques pour géologues Opérateurs différentiels On étudie en géosciences des fonctions scalaires des coordonnées d espace, comme la température, ou

Plus en détail

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques Chapitre 4 Distributions de courants En électrostatique, les charges restent immobiles. Leur déplacement est à l origine des courants électriques qui sont la source du champ magnétique que nous étudierons

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

26.1 Opérateurs de l analyse vectorielle

26.1 Opérateurs de l analyse vectorielle CHAPITRE 6 ANALYSE VECTORIELLE L analyse vectorielle fait intervenir à la fois des outils analytiques dérivées partielles et du calcul vectoriel. Les notions de base de l analyse vectorielle sont indispensables

Plus en détail

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation )

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Introduction : On se place dans plan affine euclidien muni

Plus en détail

1 Notion d espace vectoriel

1 Notion d espace vectoriel Arnaud de Saint Julien - MPSI Lycée La Merci 2014-2015 1 Résumé de cours sur les espaces vectoriels et les applications linéaires Les vecteurs du plan, les nombres réels, et les polynômes à coefficients

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne Chapitre 1 Cinématique et Dynamique 1.1 Grandeurs cinématiques En classe de 2 e nous avons introduit les grandeurs cinématiques utilisées pour décrire le mouvement d un point matériel : l abscisse curviligne,

Plus en détail

Compléments sur les couples aléatoires

Compléments sur les couples aléatoires Licence Math et MASS, MATH54 : probabilités et statistiques Compléments sur les couples aléatoires 1 Couple image ans ce paragraphe, on va s intéresser à la loi d un vecteur aléatoire S, T qui s obtient

Plus en détail

Équations de Navier-Stokes dans des domaines quelconques

Équations de Navier-Stokes dans des domaines quelconques Équations de Navier-Stokes dans des domaines quelconques Sylvie Monniaux Univ. Paul Cézanne Aix-Marseille 3, France Séminaire EDP, Rennes 2008 Sylvie Monniaux (Univ. P. Cézanne) NS dans Ω qcq Rennes, mars

Plus en détail

Animation d un robot

Animation d un robot nimation d un robot IFT3355 : Infographie - TP #1 Jérémie Dumas Baptiste De La Robertie 3 février 2010 Université de Montréal Table des matières Introduction au problème 2 1 Transformations 2 1.1 Passage

Plus en détail

Changement de variables dans une intégrale multiple

Changement de variables dans une intégrale multiple Chapitre 1 Changement de variables dans une intégrale multiple Dans ce chapitre on poursuit l étude des intégrales multiples. Pour calculer une intégrale double, la méthode de base donnée par le théorème

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

Compléments mathématiques et notations

Compléments mathématiques et notations Compléments mathématiques et notations 1 Variations, dérivées et approximations Valeurs approchées : notation On utilise plusieurs notations pour exprimer que deux variables ou valeurs sont proches sans

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Cours MP. Espaces vectoriels normés

Cours MP. Espaces vectoriels normés Table des matières Espaces vectoriels normés B. Seddoug. Médiane Sup, Oujda I Norme et distance 1 I.1 Définitions..................... 1 I.2 Evn produit.................... 12 I.3 Notions topologiques

Plus en détail

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide Chapitre 5 Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide 5.1 Equations de propagation pour E et B Dans le vide, au voisinage de tout point où les charges et les courants sont nuls, les équations

Plus en détail

1 Complément sur la projection du nuage des individus

1 Complément sur la projection du nuage des individus TP 0 : Analyse en composantes principales (II) Le but de ce TP est d approfondir nos connaissances concernant l analyse en composantes principales (ACP). Pour cela, on reprend les notations du précédent

Plus en détail

Chapitre 3: Dynamique

Chapitre 3: Dynamique Introduction Le mot dynamique désigne ou qualifie ce qui est relatif au mouvement. Il est l opposé du mot statique. Le mouvement d un point matériel est liée à son interaction avec le monde extérieur ce

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Envoi no. 6 : géométrie

Envoi no. 6 : géométrie Envoi no. 6 : géométrie Exercice 1. Soit un triangle rectangle isocèle en. Soit un point de l arc du cercle de centre passant par et, H son projeté orthogonal sur (). On note I le centre du cercle inscrit

Plus en détail

1 Cinématique du solide

1 Cinématique du solide TBLE DES MTIÈRES 1 Cinématique du solide 1 1.1 Coordonnées d un point dans l espace......................... 1 1.1.1 Repère et référentiel................................ 1 1.1.2 Sens trigonométrique...............................

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE DURÉE DU JUR E FCTI DE LA DATE ET DE LA LATITUDE ous allons nous intéresser à la durée du jour, prise ici dans le sens de période d éclairement par le Soleil dans une journée de 4 h, en un lieu donné de

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Université Pierre et Marie Curie Master de sciences et technologie Interaction matière-rayonnement Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Introduction On considère un système atomique

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

Charge électrique loi de Coulomb

Charge électrique loi de Coulomb Champ électrique champ magnétique Charge électrique loi de Coulomb 1/ répulsion réciproque de deux charges < r 12 > Q 1 Q 2 Les deux charges Q 1 et Q 2 se repoussent mutuellement avec une force F 12 telle

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples

Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples 45 Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples Les espaces vectoriels considérés sont réels, non réduits au vecteur nul et

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

PAD - Notes de cours. S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé

PAD - Notes de cours. S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé ALGÈBRE PAD - Notes de cours S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé November 23, 2006 Table des Matières Espaces vectoriels Applications linéaires - Espaces vectoriels............................... 3 -. Approche

Plus en détail

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables.

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables. EXAMEN CORRIGE ANALYSE IV 9-6-9 informations: http://cag.epfl.ch sections IN + SC Prénom : Nom : Sciper : Section : Informations () L épreuve a une durée de 3 heures et 45 minutes. () Les feuilles jaunes

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux Fonctions de plusieurs variables Sébastien Tordeux 22 février 2009 Table des matières 1 Fonctions de plusieurs variables 3 1.1 Définition............................. 3 1.2 Limite et continuité.......................

Plus en détail

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque Universités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Analyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque 1 Fonctions intégrables Définition 1 Soit I R un intervalle et soit f : I R + une fonction

Plus en détail

Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint

Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint 18 mars 2008 1 Généralités sur les opérateurs 1.1 Définitions Soient H et H deux espaces de Hilbert sur C. Définition 1.1

Plus en détail

Géométrie Riemannienne : exercices du chapitre 1

Géométrie Riemannienne : exercices du chapitre 1 Géométrie Riemannienne : exercices du chapitre 1 Exercice 1 Soit s (r(s),, z(s)) une courbe tracée dans un plan vertical. Paramétrer la surface de révolution engendrée par la rotation de cette courbe,

Plus en détail

en utilisant un point-virgule.

en utilisant un point-virgule. 6 Chapitre Chapitre 6. Géométrie analytique Ce chapitre présente les possibilités de votre calculatrice dans le domaine de la géométrie analytique, tout particulièrement pour les problèmes liés aux espaces

Plus en détail

Florian De Vuyst ENS de Cachan 2013-2014

Florian De Vuyst ENS de Cachan 2013-2014 Master Modélisation et Simulation M2S M6 Simulation et méthodes numériques Florian De Vuyst ENS de Cachan 2013-2014 Travaux pratiques, feuille 6. Méthode de volumes finis Résolution de l équation de convection

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

Exercices théoriques

Exercices théoriques École normale supérieure 2008-2009 Département d informatique Algorithmique et Programmation TD n 9 : Programmation Linéaire Avec Solutions Exercices théoriques Rappel : Dual d un programme linéaire cf.

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

Le planimètre polaire

Le planimètre polaire Le planimètre polaire Document d accompagnement des transparents. Bruno eischer Introduction Dans mon exposé à La Rochelle, ou au séminaire de l IREM de Besançon, j ai volontairement consacré une longue

Plus en détail

Précession du périhélie de Mercure

Précession du périhélie de Mercure Préparation à l Agrégation de Sciences Physiques ENSP - Montrouge François Levrier Problème de mécanique Précession du périhélie de Mercure 1 er décembre 25 Ce problème, qui est basé en partie sur celui

Plus en détail

3 ème Cours : géométrie dans l espace

3 ème Cours : géométrie dans l espace I. La sphère : a) Définition : La sphère de centre et de rayon R est l ensemble de tous les points qui sont situés à la distance R du point. L intérieur de la sphère (l ensemble des points dont la distance

Plus en détail

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique Analyse et Géométrie Différentielle Première Année I NOMBRES REELS ET COMPLEXES, SUITES ET FONCTIONS 1 Nombres réels et complexes 2 Suites de nombres

Plus en détail

Hydraulique des terrains

Hydraulique des terrains Hydraulique des terrains Séance 3 : Hypothèses de l écoulement en conduite Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Cinématique d écoulement -Lignes caractéristiques -Vitesses et débits B. Hypothèse

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

8.2 Calcul intégral à plusieurs variables

8.2 Calcul intégral à plusieurs variables 8.2 Calcul intégral à plusieurs variables La notion d intégrale d une fonction à une variable, telle qu on l a vue jusqu ici, peut être généralisée à des fonctions à plus grand nombre de variables. Nous

Plus en détail